Vous êtes sur la page 1sur 4
Parution épisodique et hygiénique Tirage 900 exemplaires* le tien t 4 décembre 2009, n° Ewingles centre séche-| la bataille est lancée ima: fate as . Sortez, les torchons et les serviettes, une dréle de guerre ont d'éclater aux Etats-Unis, entre le camp « séche-linge »et le camp « fil a linge ». es fils a linge disent que les séche-linge utilisent trop d'élec- tricité et les séche- linge leur reprochent de ga- cher la beauté du paysa- ge. Imaginez votre quartier tranquille, transformé = en champ de batail- le 2 Les pro- séche- linge défi- lant dans les rues en séche- lin- ge, les pro- épingles en pince a lin- ge. Imaginez encore, la petite mamie n’osant plus faire sécher ses culot- tes au vent, car son voi- sin d’en face un « pro- séche-linge », est in- disposé par les p’ti- tes dentelles de Ma- mie. Pourtant quoi de plus beau que des tissus “» d e Au CDI, chaque mois : lisez « Page de faire », un journal écolo, solidai- re et citoyen. Ce mois-ci, un dossier sur la biodiversité ! de couleurs qui volent au vent, de ma- niére aléatoire... Certains préférent peut-étre regarder le linge tourner en rond dans leur séche-linge, mais ¢a consomme de |’énergie et ga abime le linge. Alors, les jours de vent, de so- leil, le linge DEHORS !!! Et quand il fait froid, sur des cintres, un peu par- tout dans la maison, ¢a donnera un air bohéme a votre intérieur et les grosses machines polluantes, on n’en veut pas ! Rendez-vous compte, cette guer- re a déja fait une victime : aux Etats- Unis, un homme a tué son voisin par- ce quiil étendait son linge de- hors !!! Léa A. Lawte B. pee “LN29!T73LNT Guay agrA9,4 7% BH FIN < ACY @ henicre twreroit Au PRoes = Stratégie Il faut que toute la %, classe soit dans le coup ! La sonnerie sonne et vous devez aller Bi en cours, mais vous n’avez aucune envie de travailler. Cachez-vous quelque part. Euh, sous votre sac par exem- ple...ah non, ¢a, ga ne marche pas sauf si vous &tes en maternelle. Le prof impatient, ne voyant personne, va en vie scolaire pour si- gnaler qu’il n’a pas d’é- léves. Ensuite, c’est le tour des éléves, un peu plus tard, de signaler je rises qu'il n’y a pas de prof. La vie scolaire appelle le prof, qui revient légére- ment irrité et demande a ses éléves pourquoi ils ren ceurs ES n’étaient pas dans leur salle. Alors, les éléves complices répondent en toute bonne foi, que c’est le professeur lui- méme qu’il leur avait donné rendez-vous en age salle 12. Le prof nie, et demande a la classe si s all Jaws 3A V AS cest vrai ? Tous en coeur, les éléves ré- # pondent OUL ! Alors, ¢’est 1a que le prof se dit qu’il de- vient fou. Si vous n’avez pas loupé toute l’heure de cours, vous vous étes bien amusés quand mé- me. Apolline J. tH isarette!: Pi tseaaes 2S La cigarette représente un grand dan- ger pour les gens qui la fument et leur entourage. Elle est responsable de ma- ladies qui peuvent faire perdre des par- tie du corps comme les jambes, les / bras, les poumons. Elle peut déclen- cher un cancer, il faut alors faire de la chimiothérapie, et ¢a fait perdre nos cheveux, nos ongles et nos sourcils. Sinon au quotidien : on pue de la bouche, on a les dents jaunes, pour smaker, c’est l’horreur. La cigarette est fabriquée avec du goudron qui trace une route noire et gluante dans tes poumons. Penser que fumer te donne une apparence dé- contractée est faux c’est mauyais pour la peau, les cheveux, Vhaleine... En plus, elle codte cher. Au- jourd’hui le paquet de blondes est a 5,30€ et elle n’a pas fini d’augmenter. En plus de puer du bec, tu n’as plus d’argent pour inviter tes amoureux au cinéma. Alors cela vaut-il le coup de fumer ? Nous, on a choisi... Mathilde M, Charlotte L et Cloé M. Claquesetfessés: erdiction chatiment cor- porel, méme a la maison. #~ \ C’est une propo- loi, qui vient du sens. Quand les sont battus, in enfants ‘ quils vi- JuK vent tear souts (ZG france en six lence et quwils n’osent pas le dire, \ la loi les aide @ le dire, s’ils n’ont pas le cou- rage de dé- noncer leurs pa- rents | Mais comment A faire pour sa- voir si les parents battent ou non leur enfant ? Mettre des caméras partout ? A moins de placer un policier dans chaque maison, pour tout surveiller ? Alors, comment faire ? Les enfants ne vont pas aller dans la rue en disant : monsieur le policier, maman m’a mis une claque parce que j’ai été insolen- te! Plus de 82% des frangais sont contre, OV VM IV AYVO FOF HH” Bul Ccclir aux Testes = pourtant des études § ont montré que les fes- )\ sées sont nocives et peu- vent entrainer des conduites agressives et pressives, qu’elles ren- dent souvent les enfants plus agressifs et peu- vent détruire leur sensi- bilité. De plus, étre pour l’absence de chati- ments corporels n’est TX pas étre pour une ab- sence de punitions. Pourtant, certains ados préférent recevoir une claque plutot que d’étre privés d’ordinateurs, et ne pas pouvoir se connecter 4 MSM. Je plains ces ados qui préférent se laver le cerveau a l’ordinateur et se prendre une bonne claque. Apolline J. Les bénévoles des restos du coeur ont peur cette année de ne pas pouvoir aider autant de qu’ils le souhaitent. Il y a de plus en plus de per- gens sonnes qui ne peuvent méme pas assumer les dépenses vitales comme Valimentation. C’est pour ga qu’il faut aider les restos, soit en faisant un don, soit en propo- sant de l’aide aux béné- voles pour distribuer les repas. Nos petits gestes sont importants, surtout si on les multiplie !!! Fiona L. et Jeanne L. a