Vous êtes sur la page 1sur 4
Cae Pers Ls Parution épisodique et _stratégique Tirage 900 exemplaires' te fien 30 Mars 2010, n°15> = eendétre [_ aicctnslosie est en train de révolution- blette, plus besoin d’emporter des tonnes de ner la facon de lire ; on peut lire sur des livres en vacances tout sera dans la tablette petites tablettes électroniques grice AAp- qui, elle, ne prend pas de place. ple. Sur ces tablettes, on pourra acheter le Mais comment s’adapter a avoir toujours un journal et méme des livres seulement en cli- quant sur « acheter » avec la souris . En plus, les éditeurs feront beaucoup ¢'éco- nomic : plus besoin de payer I'imprimeur, le distributeur et le vendeur, C’est vrai que, dans ce cas, ces personnes-la retrouvent 4 larue , sans tra~ vail . Ils n° ont plus écran fixé devant ses yeux quand on veut juste lire ? C’est un peu comme lordina- teur , si l'on reste trop longtemps dessus, ¢a nous fait mal latéte et au yeux ; alors comment lire un ro- man de trois heures ? Par exemple moi, je ne pourrait pas lire ain- si carj'ai besoin du pa- pier pour vraiment vivre Vhistoire, pour la ressentir . Et vous , qu’en pensez- vous ? Si vous voulez I'acheter son prix est estimé a 500 dollars. cialiser dans quelque chose Un avantage : on gaspille- ra moins d'arbre et d'encre . Un bon ges- Apoliine J. te pour la planéte . Un autre atout de la ta- EBITD . Oui, on sait, on est trés en retard, mais si vous eroyez qu’ on chémait, vous vous trompez. Nous étions en pleine préparation du concours de unes. Alors, on s*est entrainé en plusieurs éta- pes : travail sur la une de journaux nationaus, entrainement 4 la recherche du titre le plus débile, simulation de la journée avee des dépéches et enfin, le grand jour du concours, le 23 mars, passer 7 h enfermés avec M. Arfeuillére et Mme Lenhard. Vous imaginez le supplice. Alors, non, notre petite pause n’a pas été une partie de rigolade !!! Vous pouvez admirer le travail p.4. Bonne Lee- ture 4 tous ! (Contents de vous retrouver) Léqutipe de réduction (qui rétrécit) eta eu eee aa ee ee Louise Brouard, Apolline fimen Se er eee US ag ie aR ee Cte Ra ER Ro Res chaussettes qui ne/puent was? evinez de quoi les sol- imaginez? Elles ne moisis- les pieds et restent séches. dats israéliens seront sent pas, ne développent —_Bref, le pied ! Elles limi- bientét équipés. De nouvel- pas de champignons sur _tent les traitements derma- les armes perfectionnées ?, tologiques. Fini les de combinaison pare- balles ? Ft bien, rien de | E PFET pieds qui puent ! Sans tout ¢a, mais ils au- compter qu’on utilise Day moins d°eau pour se la- ront des super- Za chaussettes qui “Tk ver les pieds done c’est écolo ! Mais qu’attendent- peuvent rester ino- / s ils pour envisager des te- dores pendant de 27 > a) e nues compéte de ce type ? semaines !!! Vous list J dap APRESS Xavier B. Lesi¢elichnes, leventdelarumeur! Autour des centrales nucléaires, il n’ y a pas de débat ; c’est pourtant ni bon pour la santé, ni bon pour l’environnement. Mais d’un autre cété, pour I’é- nergie renouvelable, produite par le vent, la rumeur n’hésite pas a courir ! @ CHRUSETTES Sure On entend : « Les éoliennes sont mortalité des oiseaux est faible, contrai- bruyanies, moches, elles sont des ha- rement a celle due aux trafics des ca- choirs é oiseaux, font fuir les tou- mions et voitures. Les pares éoliens ristes, et les futurs acheteurs de ~~. attirent les touristes qui ne veulent maisons, ne sont pas ji he plus bronzer idiot. Et pour finir, rentables énergétique- (/ énergie renouvelable, c*est vrai- ment parlant, elles ren- ment Pénergie de dent insommiagues.... ». demain : avec Pourtant , au pied 1 000 pares é0- d'une éolienne, le ni- veau sonore est équi- valent a celui de l’in- térieur d’une voiture. De méme, une éolienne est facilement dé- montable, si elle dé- C figure le paysage, NG contrairement 4 une centrale ! Et la beauté est une question de gout ! Aussi, la \Y Camille I. 2 liens plus les bar- » rages hydroélectri- \ ques existants, la } France produira, dici moins de 10 )) ans, 21% de son électricité au moyen des énergies renou- velables. Penuries.... A fiver de mparines der seater de pratt, biewdr is dewlendroar ane ede e cP yong. aa aaa a TS An Mote di diario Loved Haine at Daagnees, faire menieeralie, peas bes tou cher melles miles, dee Vern ef alee eit me. Cetains | pe Kes queltumeltsdanstena duane ‘ol vientec mat? Et sutrechoeededans 7 De- «Mod suse je le dévore en Men cemmebe- marion: ai Club Presse perm’. coup d'wuires, agendaest ce que