Vous êtes sur la page 1sur 3

Un établissement public ou une administration doit conserver la trace d'un volume

élevé d'informations.

Ces dernières peuvent être, par exemple, les noms, les salaires des employées, ou
toute autre information utile et donc à consulter. Traditionnellement, différentes
parties de ces informations sont conservées par différents départements et/ou
différents individus, chacun ayant à sa charge les informations qu'il utilise le plus
souvent. Lorsque l'on veut obtenir une information, il faut alors déterminer :

L’endroit ou elle est rangée ou stockée,

S’adresser au département ou à la personne concernée,

Et enfin la rechercher parmi toutes les informations locales au département ou à la


personne.
Souvent, plusieurs informations prises individuellement ne fournissent pas toujours
les résultats souhaités. Nous devons utiliser ces différentes informations pour obtenir
une information composée « plus riche en information ». Cela implique la navigation
d'une information d'un département à un autre ou d'une personne à une autre.
Pour toutes ces raisons, une tendance s'est développée pour combiner toutes les
informations d'une organisation dans une base de données intégrée. Le stockage des
données y sera entièrement centralisé. Dans l'idéal, il n'existera qu'un exemplaire de
chaque élément de données. Les mises à jour ne sont exécutées qu'une seule fois.
Une base de données sera donc un ensemble organisé et intégré de données. Elle
correspond à une représentation fidèle des données et de leur structure avec le
minimum possible de contraintes imposées par le matériel. Enfin, elle doit pouvoir
être utilisée pour une application pratique sans duplication de données.
Le SGBD (Système de Gestion de Bases de Données) est le logiciel qui supporte une
telle organisation. C'est en fait un ensemble de logiciels fournissant l'environnement
pour décrire, mémoriser, manipuler et traiter des ensembles de données tout en
assurant pour celle-ci la sécurité, la confidentialité et l'intégrité sachant qu'un grand
nombre d'utilisateurs ayant des besoins variés interagit avec ces ensembles de
données.

De nos jours, les établissements publics algériens essaient également de bénéficier


des avantages qu’offre l’évènement de l’informatique en commençant par
informatiser les différents services qui les constituent.
L’établissement public englobe une panoplie de moyens matériels, financiers et
humains.

Ainsi que le personnel qui constitue la ressource humaine s'engage avec


l'établissement public avec un travail ce qui le positionne sous la subordination de
son employeur. Cette relation étroite de sujétions stipule que l'employé reçoit un
salaire de l'employeur en contrepartie d'une prestation de travail. Ce processus de
versement de salaire engendre le paiement des charges sociales dont une partie
incombe aux employeurs, et une autre aux salariés. C'est ainsi que le terme "Gestion
de la paie " s'avère hautement important pour bien appréhender l'administration des
salariés, et pouvoir gérer le paiement des charges sociales, taxes et cotisations aux
organismes se rapportant à la législation du travail.

Le poids des salaires dans le budget des établissements publics devenant de plus en
plus énorme, il pose alors aux employeurs des difficultés pour honorer leurs
engagements vis-à- vis de leurs employés, ceci dans les délais règlementaires prévus
par la loi. De même il pose avec acuité aux établissements publics, de nombreux
problèmes liés à l'organisation et la gestion de leur paie.

Cet état des choses a retenu notre attention et nous a motivés à porter notre choix sur
ce sujet.

Dans ce cadre s'inscrit notre projet de fin d'études qui consiste à réaliser une
application de gestion de paie.

Menée à l'office omnisport de la wilaya de Saida en général et dans le bureau


comptable qui se charge de la gestion de paie en particulier.

En effet, il s’agit d’établir un travail complet à savoir la procédure que suit le


traitement des salaires, depuis le calcul jusqu'au paiement.

J’ai utilisée la méthode entité association pour l’analyse et la conception de notre


système d’information.

Pour l’implémentation de données, on a utilisée SQL SERVER 2008 comme SGBD


Relationnelle, qui définit des relations entre les tables de façon à garantir fortement
l'intégrité des données qui y sont stockées.

J’ai utilisée SQL un langage de programmation très évolué et puissant, qui permet
d'avoir une application bien structurée, maintenable, et efficace.
J’ai choisi l’EDI DELPHI XE7 comme éditeur de code source.
Ce présent mémoire, qui est la synthèse de notre projet de fin d’études, est constitué
de cinq parties concrétisant les étapes du déroulement du projet :
Un premier chapitre
Dans le premier chapitre on a commencé par « Généralités sur les bases de données
et le système gestion de base de donnée » qui a pour but d’expliquer quelque
concepts essentiels pour les utilisé dans notre travail.
Un second chapitre
Le deuxième chapitre intitulé « Présentation de l’organisme d’accueil » consiste à
présenté l'office du parc omnisports de la wilaya de Saida.
Un troisième chapitre

Un quatrième chapitre

Un cinquième chapitre
Enfin, le cinquième chapitre aborde la réalisation de l’application et les technologies utilisées
à ce propos.
Le rapport s’achève par une conclusion qui met le point sur le compte rendu du travail réalisé

Vous aimerez peut-être aussi