Vous êtes sur la page 1sur 8

Introduction

Tremblements de terre (séisme) ........ En raison du pouvoir destructeur de ce phénomène


catastrophique, l'homme a été obligé de prendre au sérieux ce phénomène, qui devait être étudié et
compris pour protège le maximum possible la vie humaine, ce qui a conduit à la naissance de la
sismologie.

Par définition la sismologie : est une discipline scientifique (Branche de la géophysique) qui
s'intéresse aux séismes et à la propagation des ondes sismiques à la surface ou à l'intérieur de notre
planète. Elle est pratiquée par des sismologues.

Qu’est ce qu’est un séisme ?

Un séisme ou un tremblement de terre se


traduit en surface par des vibrations du sol. Il
provient de la fracturation des roches en
profondeur. Cette fracturation est due à une
grande accumulation d'énergie qui se libère, en
créant ou en faisant rejouer des failles au
moment où le seuil de rupture mécanique des
roches est atteint.

Explication technique : Dans certaines régions, les plaques tectoniques s’affrontent, ce qui entraîne
une accumulation d’énergie donc de contraintes (forces) le long des zones des failles. Lorsque cette
accumulation devient très importante et dépasse le seuil critique, l’équilibre de contact entre les
deux plaques est rompu, la faille cède générant ainsi le séisme. En d’autres termes, on peut ainsi dire
qu’un séisme est une vibration du sol, causée par une fracture brutale des roches en profondeur,
créant des failles dans le sol et parfois en surface. L’activité sismique est concentrée le long de failles,
en général à proximité des frontières entre ces plaques.

1
Les causes des tremblements de terre ?

Des milliers de tremblements de terre se produisent dans le monde chaque année et un certain
nombre d'entre eux ne sont même pas remarqué par la plupart des gens. Certains tremblements de
terre sont faibles tandis que d'autres sont forts et ont un impact néfaste sur les bâtiments et la vie
des gens.

L’homme a depuis longtemps cherché à comprendre la cause de ces tremblements et il trouvé 3


grand titres :

1-Causes tectoniques: sont du a un déplacement des plaques tectonique les unes par rapport aux
autres, cossé par un certain refroidissement de la planète, ce qui entraine une accumulation
d’énergies qui été emmagasiné a intérieur du sol

2-Causes volcanique: Les volcans au dynamisme le plus explosif peuvent provoquer des secousses du
sol qui font le tour de la terre, La magma visqueux dans la chambre magmatique est révélé par une
augmentation de la fréquence de la sismicité. Elle est accompagnée par une inflation du volcan et
des déformations du sol en surface. Appelé {bradyséisme}, c’est-à-dire littéralement {séisme
paresseux}, ce phénomène est particulièrement remarquable à Pouzzoles (champs phlègrèens,Italie).

3-Causes humaines: Certaines activités humaines peuvent être à l’origine de séismes appelés en
conséquence « séismes anthropiques » de fait cette appellation couvre toute une gamme de
tremblements de terre aux causes bien différentes (des explosions souterraines du aux Essais
d’armes nucléaires ; exploitation minière - pétrole et de gaz-, construction de barrages)

Qu’est ce qu’une onde sismique !

Les ondes sismiques sont des ondes élastiques qui peuvent traverser un milieu en le modifiant
selon l'intensité du séisme. L'impulsion de départ va "entamer" les particules élémentaires présentes
dans le milieu, qui vont "pousser" d'autres particules avant de reprendre leur place, se propageant
suivant une réaction en chaîne. Les vibrations lors d'un séisme se propagent dans toutes les
directions.

2
il existe deux types des ondes sismiques :

1- Les Ondes de volume: Elles se propagent à l'intérieur du globe. Leur vitesse de propagation
dépend du matériau traversé et d'une manière générale, cette dernière augmente avec la
profondeur car le matériau traversé devient plus rigide. Pour un matériau donné, la masse
volumique augmente généralement moins vite avec la pression que la rigidité, ce qui se traduit
par une corrélation positive simplement apparente entre la masse volumique et la vitesse.

On distingue deux catégories

 -Onde primaire (P): appelées aussi ondes de compression ou ondes longitudinales, Le


déplacement du sol qui accompagne leur passage se fait par des dilatations et des
compressions successives. Ces déplacements du sol sont parallèles à la direction de
propagation de l'onde. Elles se propagent dans tous les milieux et sont les plus rapides
(6 km⋅s-1 près de la surface), parcourant le chemin le plus court, même par noyau
terrestre, et sont donc les premières à être enregistrées sur les sismogrammes. Elles
sont responsables du grondement sourd que l'on peut entendre au début
d'un tremblement de terre.

 -Onde secondaire (S): appelées aussi ondes de cisaillement ou ondes transversales, À


leur passage, les mouvements du sol s'effectuent perpendiculairement au sens de
propagation de l'onde. Ces ondes ne se propagent pas dans les milieux liquides, elles
sont en particulier arrêtées par le noyau externe de la Terre. Leur vitesse est de
4,06 km⋅s-1. Elles apparaissent en second sur les sismogrammes.

2- Les Ondes de surface : Ce sont des ondes guidées par la surface de la Terre. Leur effet est
comparable aux rides formées à la surface d'un lac. Elles sont moins rapides que les ondes de
volume, leur amplitude est généralement plus forte, mais décroit rapidement avec la distance à
la surface qui les guide.

On peut distinguer :

 L'onde de Love (L) : C'est un anglais Augustus Edward Hough Love qui a découvert son
existence en 1911. Son déplacement est comparable à celui des ondes S sans le
mouvement vertical. Les ondes de Love provoquent un ébranlement horizontal qui est
la cause de nombreux dégâts aux fondations d'un édifice qui n'est pas une construction
parasismique. Les ondes de Love se propagent à environ 4 km.s−1

 L'onde de Rayleigh (R): Elle a été découverte par John William Strutt Rayleigh en 1885.
Son déplacement est complexe, assez semblable à celui d'une poussière portée.

3
Commet mesures l’intensité du séisme ?

La mesure en sismologie est fondamentale pour l'étude des séismes, de la propagation des ondes, et
de la structure interne de la terre. En effet, l'étude d'un séisme passe par l'étude des processus en
action sur la faille avant et pendant le séisme. Mais une observation directe de cet objet dans son
ensemble est rarement possible. Un forage ou une tranchée peuvent être effectués, mais ce sont des
solutions très coûteuses et elles ne permettent qu'une observation ponctuelle du plan de faille. Il
faut donc recourir à des observations indirectes, la première étant les ondes générées par les
séismes, qui peuvent être enregistrées même à l'autre bout de la terre en cas de magnitudes
importantes. Ces ondes à leur passage font bouger le sol. C'est ce mouvement et son amplitude qui
sont enregistrés grâce à des capteurs appelés sismomètres (sismographes lorsqu'ils sont couplés
avec un enregistreur).

La convention internationale est d'enregistrer les mouvements dans les trois directions
N-S, E-O et verticale.
3 types de capteurs:
- Sismomètres (Déplacements)
- Vélocimétries (Vitesses),
- Accéléromètres (Accélérations).
On utilise plus communément les accéléro-grammes, enregistrements à partir desquels on peut
retrouver la vitesse et le déplacement par calcul intégral.

4
Échèle de mesure: Nous disposons de deux échelles pour évaluer les tremblements de terre:

L’échelle de Mercalli et l'échelle de Richter. Aujourd'hui, nous n'utilisons que celle de Richter, mais
les séismes du passé ne peuvent être évalués que selon celle de Mercalli.

 L'échelle de Mercalli a été développée en 1902 et modifiée en 1931. Elle indique l'intensité
d'un séisme sur une échelle de I à XII. Cette intensité est déterminée par deux choses:
l'ampleur des dégâts causés par un séisme et la perception qu'a eu la population du séisme.

 L'échelle de Richter a été instaurée en 1935. Elle nous fournit ce qu'on appelle la magnitude
d'un séisme, calculée à partir de la quantité d'énergie dégagée au foyer. Elle se mesure sur
une échelle logarithmique ouverte

A ce jour, le plus fort séisme a atteint 9,5 sur l'échelle de Richter (Chili). Cette fois, il s'agit
d'une valeur qu'on peut qualifié d'objective: il n'y a qu'une seule valeur pour un séisme
donné. Aujourd'hui, on utilise un calcul modifié du calcul originel de Richter, en faisant
intervenir la dimension du segment de faille le long duquel s'est produit le séisme.

5
Aléa sismique ?

L'aléa sismique est la probabilité qu'un séisme destructeur se produise dans une région donnée pendant
une période donnée. Il ne doit pas être confondu avec le risque sismique qui est la probabilité qu'un séisme
engendre des destructions et fasse des victimes. L'évaluation de l'aléa sismique se fait à partir de la
magnitude, de l'ampleur et de la périodicité des séismes et des phénomènes induits.

L'évaluation de l'aléa sismique se base sur la distribution temporelle et spatiale des séismes de la
région étudiée, c'est-à-dire sa sismicité. L'hypothèse principale qui régit l'évaluation de l'aléa
sismique est celle supposant que les séismes passés peuvent se reproduire dans la zone où ils sont
apparus. La plupart des séismes historiques utilisés dans l'évaluation de l'aléa sismique se sont
produits à des époques où ils ne pouvaient être enregistrés, ce qui pose le problème de l'absence de
mesures directes de leur magnitude. Pour déterminer la profondeur et la magnitude de ces paléo-
séismes, il faut utiliser des valeurs empiriques déterminées à partir de l'étude de la répartition
géographique des intensités observées (échelle de Mercalli). L'évaluation de l'aléa sismique est la
combinaison des caractéristiques de ces séismes historiques et des caractéristiques des séismes
récents enregistrés par des instruments.

L’aléa sismique en japon :

6
Quelque exemple sur l’historique des séismes en Algérie

Localité Date Magnitude Dégâts


ou intensité
Alger 3 /1/1365 Fort Plusieurs victimes, avec 100 répliqué dans la même
nuit
Alger-Mitidja 3/2/1716 X 20000 morts Alger détruite
Oran 9/10/1790 lX-X 2000 ressenti a malte
Blida 2/3/1825 X 7000 morts destruction de Blida et peu des dégâts a
Alger
Jijel 22/8/1856 X Raz de Marée le long du littoral d’Alger a Annaba
Orléanville 9/9/1954 6.7 1243 morts et 20000 habitations détruites
M’sila 12/2/1946 5.6 264 morts et 1000 maisons détruites
El-asnam 10/10/1980 7.3 2633 morts ,8369 blesses, 348 disparus
Mascar 18/8/1994 5.7 171 morts et plusieurs habitations détruites
Ain-Temouchent 22/12/1999 5.7 28 morts et plusieurs habitations détruites
Zemmouri - 21/5/2003 6.8 Plus de 2200 morts et des milliers de personnes
boumerdas sinistrées

7
Conclusion :

Finalement, la sismologie est une science basée sur les expériences passées et les probabilités,
personne ne peut prédire où et quand cela se produit (le séisme), nous pouvons seulement sentir les
tremblements faibles initiaux, pour pouvoir Procéder à des expulsions, Pour Sauver les gens autant
que possible, donc la qualité des travaux (respecté la norme) reste le seul pari possible (Bien sûr,
avec la volonté de Dieu !!)

Vous aimerez peut-être aussi