Vous êtes sur la page 1sur 12

L E J O U R N A L D E S

BELMINE N° 23, avril 2007

Foncer un puits de mine :


la sécurité avant tout
Un nouveau système de
pointe améliore la sécurité
Bonjour à tous !
L
a hausse du prix des
métaux, qui entraîne
la mise en chantier
de plusieurs grands projets
miniers, est un sujet qui fait
beaucoup jaser ces temps-ci.
L’équipe du Journal des
Belmine s’est intéressée à la
sécurité pendant le fonçage
des puits de mine.

Aussi, dans votre Journal


des Belmine, on vous
présente un système de
guidage avec caméra à
imagerie thermique. Qu’est-ce que c’est que ce système
et à quoi il sert ? Clément L. Payeur du Service de
sauvetage minier de la CSST nous donne la réponse.

Parce que La qualité de l’air, c’est vital ! on vous a beaucoup 3. exploitation


parlé du programme d’intervention sur la ventilation dans les 2. innovation
1. caméra
mines souterraines. Cette fois-ci, vous pourrez tester vos con- Les mots mélangés
naissances en vous amusant à répondre à des questions par
basse.
vrai ou faux. Aussi, concernant la qualité de l’air dans les 7. Il manque un micro (pick-up) à la
mines souterraines, un article sur la silicose et le Règlement cateur de droite.
6. Il manque deux boutons à l’amplifi-
sur les examens de santé pulmonaire des travailleurs des 5. Il manque un pli au rideau.
mines. Drôledemine ont disparu.
4. Des notes sur la portée à côté de
baguette dans la main gauche.
Et quoi encore ? La chronique Saviez-vous que… et la 3. Timine, le batteur, n’a plus de
ceinture.
présentation de trois projets soumis au Prix innovation 2. Gamine, la chanteuse, n’a plus de
en santé et sécurité du travail en 2006 pour de casque.
1. Minederien, le guitariste, n’a plus
le secteur minier. Le jeu des 7 erreurs

SOLUTION DES JEUX DE LA PAGE 12


Bonne lecture !

CHRISTINE BUREAU

2
Page couverture : Au puits Lapa, la benne preneuse utilisée pour le déblayage de la roche abattue.
Photo : Dumas Contracting Ltd.
Un nouveau système de
guidage de pointe améliore
la sécurité

P
arce que le travail véhicule qui ressemble à un
minier présente gros tout-terrain. « Il permet
plusieurs risques, les aux sauveteurs de se déplacer
sauveteurs sont toujours à la sur de plus grandes distances
recherche de moyens pour qu’à pied, à une vitesse de
augmenter l’efficacité de cinq kilomètres à l’heure, et
leurs interventions. L’arrivée de voir des personnes qui
sur le marché d’un système pourraient être étendues sur
de guidage à infrarouge plus le sol pendant un incendie

Photo : Clément L. Payeur


performant est donc une ou à la suite d’une explosion,
bonne nouvelle. Cet équi- par exemple », précise
pement assure en effet M. Payeur. S’ils doivent se
la visibilité dans l’obscurité rendre à un endroit inacces-
et dans la fumée pendant sible par véhicule, les
plusieurs heures, et ce, à sauveteurs peuvent en
des températures variant de détacher la caméra, qui ne Clément L. Payeur, instructeur, et Paul Fortin, chef du Service
-10 oC à +40 oC. Ce système pèse que deux kilos, et de sauvetage minier de la CSST, photographiés avec le
système de guidage.
a été conçu par Meglab Élec- poursuivre leur route à pied.
tronique, de Val-d’Or, selon
les spécifications du Service À l’aide de ce nouvel qui permettra de transporter
de sauvetage minier de la appareil, il est possible de une équipe de sauvetage, son
CSST. localiser des foyers d’incendie, équipement et des victimes.
de repérer des obstacles et Équipé du système de
« Le système de guidage a de retrouver des victimes. guidage, un tel véhicule
été conçu spécifiquement Cependant, puisqu’il est très facilitera de beaucoup le
pour le sauvetage minier afin coûteux, seulement quelques déplacement des équipes de
de se déplacer sur de grandes mines en sont équipées. « Le sauvetage lors d’intervention
distances, explique un membre Service de sauvetage minier sur de longues distances »,
de ce service, l’instructeur en possède trois et nous les affirme M. Payeur.
Clément L. Payeur. Les essais mettons à la disposition des
ont été faits avec la collabo- mines qui en ont besoin », Aucune vie n’a encore été
ration de M. Jocelyn Deschênes dit M. Payeur. sauvée grâce à ce nouveau
à la mine Louvicourt, aujour- système. « On l’a acheté en
d’hui fermée, et il a été bien Depuis, le Service a mandaté espérant ne pas s’en servir »,
rodé sur le terrain. » un autre organisme pour blague M. Payeur. Car, si l’on
concevoir un moyen de possède de tels équipements
Le dispositif se compose transport qui puisse fonc- et que l’on forme les sauve-
d’une caméra à imagerie tionner malgré un manque teurs à leur utilisation, c’est
thermique, d’une boîte de d’oxygène, une situation pour s’en servir en cas de
contrôle, d’un socle sur pivot, dans laquelle les moteurs besoin. Mais on souhaite
d’un moniteur et d’un accu- diesels ont tendance à s’ar- n’en avoir jamais besoin.
mulateur de charge. Ces rêter. « Nous voulons obtenir
pièces sont montées sur un un véhicule de style ambulance CLAIRE THIVIERGE

3
La silicose
sous haute surveillance

B
on an, mal an, on
dénombre depuis les
10 dernières années
une moyenne de 10 cas de
silicose dans le secteur des
mines et carrières. C’est
pourquoi le Règlement sur les
examens de santé pulmonaire
des travailleurs des mines,
entré en vigueur en 1995,
vise à repérer les travailleurs
atteints de cette grave maladie
pulmonaire, lente à se mani-
fester. « Dans les mines, on tous les trois ans par l’équipe non d’une maladie profes-
trouve surtout la silicose de santé au travail d’un sionnelle pulmonaire. S’il y a
chronique, qui met généra- CLSC. Malgré cela, M. Turcot lieu, on évaluera la gravité
lement une vingtaine d’années fait une mise en garde : « Si de son cas, sa capacité à
avant de montrer des effets, un travailleur constate qu’il continuer à occuper son
explique M. Jules Turcot, n’y a pas de changement emploi et les conditions
chargé du dossier à la majeur dans son état de requises pour prévenir une
Direction de la prévention- santé, mais qu’il y a plus aggravation de son état. Son
inspection de la CSST. Cette de poussière dans son milieu dossier sera ensuite évalué
maladie est le plus souvent de travail ou, encore, s’il par un comité spécial, formé
asymptomatique. Elle évolue tousse et a de la difficulté de présidents de CMPP, qui
lentement et ses symptômes à fonctionner à l’effort, il confirmera ou infirmera le
sont non spécifiques. Il n’y a devrait s’interroger et en diagnostic et les autres cons-
pas de signes précurseurs parler avec son médecin. » tatations. La CSST est liée par
qui pourraient déclencher le diagnostic et les autres cons-
une interrogation chez le Qu’arrive-t-il au travailleur tatations du comité spécial.
travailleur. Aussi, ce n’est après l’examen de ses
souvent que lorsqu’elle est poumons ? Si le résultat est M. Turcot estime qu’il y a eu
bien installée que ce dernier négatif, il reçoit un certificat de l’amélioration dans les
pourra avoir de la difficulté à de santé pulmonaire du mines. Toutefois, face à la
respirer à l’effort. » médecin qui l’a examiné. Si, silicose, il n’est pas question
au contraire, le médecin croit de relâcher la vigilance. Le
Le caractère insidieux de la que les poumons du travailleur contrôle des poussières de
silicose justifie la surveillance peuvent être touchés, il lui silice dans l’air est primordial.
de cette pneumoconiose au suggère de faire une demande M. Turcot signale d’ailleurs
moyen d’examens pulmo- d’indemnisation à la CSST. que la phase V du programme
naires. Les employeurs doivent Celui-ci sera alors examiné d’intervention de la CSST
faire subir une radiographie par trois pneumologues actuellement en cours dans
des poumons et des examens membres d’un comité des les mines souterraines porte
cardio-pulmonaires aux nou- maladies pulmonaires profes- justement sur la ventilation
veaux travailleurs avant de sionnelles (CMPP), qui déter- et la qualité de l’air.
les embaucher. Par la suite, mineront dans un premier
les travailleurs seront suivis temps s’il y a présence ou CLAIRE THIVIERGE

4
Le programme d’intervention sur la ventilation suit son cours dans les mines souterraines. On vous
en a parlé régulièrement dans les numéros précédents du Journal des Belmine. Cette fois-ci, on vous
invite à tester vos connaissances en répondant à des questions par vrai ou faux. Amusez-vous!

Vrai ou faux ? Vrai Faux et de l’échappement.


fonctionnement du moteur
1. Un aérage minier adéquat On doit donc s’assurer du bon
doit permettre d’évacuer équipement, à la source même.
les fumées, les gaz et les les polluants rejetés par cet
poussières, et il permet Il faut exercer un contrôle sur
l’utilisation d’équipement 5. Vrai
fonctionnant au diesel. Il
doit assurer le débit d’air
respiratoires des travailleurs.
nécessaire à la respiration
susceptibles d’affecter les voies
de chaque travailleur sous
combustibles respirables (PCR)
terre.
nitreux (NOx) et des particules
carbone (CO), des suies, des gaz
2. Effectuer un entretien
contiennent du monoxyde de
rigoureux des conduits de
Ces gaz d’échappement
ventilation et les maintenir
4. Faux
en bon état est essentiel à du sautage d’explosifs.
une bonne qualité de l’air est vicié, notamment à cause
sous terre. lieu confiné où l’air ambiant
Une mine souterraine est un
3. Les sautages d’explosifs 3. Faux
n’ont pas de conséquence
sur la qualité de l’air. pertes d’air substantielles.
déchirures entraînent des
4. Les gaz d’échappement de dements des conduits ou des
l’équipement fonctionnant impératif. De mauvais raccor-
au diesel ne sont pas dan- des conduits de ventilation est
gereux pour la santé des au front de travail, le bon état
travailleurs. Pour assurer le débit d’air requis
2. Vrai
5. L’entretien de l’équipement
fonctionnant au diesel doit 1. Vrai
être effectué avec rigueur. Les réponses

5
Foncer un puits de mine :
la sécurité avant tout
L’
industrie minière par d’autres travailleurs, tels souvent des équipements ou
est actuellement que des électriciens, des des matériaux sous le cuffat
en pleine efferves- mécaniciens, des soudeurs et et il faut que ce soit fait dans
cence. La hausse du prix des des préposés à la recette du les règles de l’art. Il faut
métaux entraîne la mise en puits, pour mener le fonçage aussi éviter les chutes de
chantier de plusieurs grands du puits à terme. personnes parce que c’est une
projets. De nouveaux puits cause d’accidents graves qui
de mine ouvrent ou ouvriront « Selon la dimension et surviennent dans les puits
la voie à l’exploitation de la profondeur des puits, de mine. Il faut installer
ressources minérales en les travaux peuvent durer des garde-corps où il y a des
Abitibi-Témiscamingue. plusieurs mois, voire risques de chute et pour les
Ainsi, trois puits de mine y quelques années », indique travaux en hauteur les tra-
sont planifiés ou en cours de Mario St-Pierre, ingénieur- vailleurs doivent utiliser le
fonçage : Goldex, Lapa et inspecteur à la CSST. harnais de sécurité. Qu’un
LaRonde II. Le fonçage à la travailleur soit heurté par un
mine Casa Bérardi est terminé La sécurité équipement, par exemple par
depuis quelques mois. Le fonçage de puits de mine la benne preneuse, la foreuse
a malheureusement déjà ou le cuffat, constitue un
De tels travaux exigent l’appli- causé des accidents graves, autre risque. »
cation stricte de méthodes de parfois mortels. Travailler de
travail sécuritaires, compte façon sécuritaire constitue donc Pour ne pas être heurtés par
tenu des risques assez élevés un principe fondamental à des objets, les travailleurs
qu’ils présentent pour les appliquer. doivent se trouver dans des
mineurs de puits (shaftmen). endroits sûrs – notamment le
En gros, foncer un puits La première règle à respecter dessous de la plate-forme de
consiste à forer des trous est le port de l’équipement travail (galloways) – lorsque
dans le roc avant d’effectuer approprié, tels le casque, les du matériel est déplacé.
le sautage. La roche abattue gants, les lunettes de protec-
est ensuite chargée dans un tion, les bottes à embout d’acier Le fonçage des puits est régi
cuffat à l’aide d’une benne et le harnais de sécurité. par le Règlement sur la santé
preneuse et remontée à la et la sécurité du travail dans
surface. Une fois les lieux en « Plusieurs opérations les mines (S-2.1, r.19.1) et
partie déblayés, le puits est présentent un danger, signale par des règles en matière de
stabilisé par un soutènement, M. St-Pierre. Par exemple, sécurité. Un travailleur ne
souvent en recouvrant les lorsque l’on déplace du doit pas se trouver en dessous
parois d’une couche de béton. matériel dans le puits, per- d’une charge élinguée. Il n’est
Les mineurs de puits installent sonne ne doit se trouver en pas non plus permis de
alors l’électricité et les conduits dessous de la charge parce transporter simultanément
de ventilation pour amener qu’un des grands risques que des travailleurs et des charges,
l’air frais sous terre ainsi que la manœuvre présente, c’est tels des rails ou des tuyaux,
les cadres d’acier, les guidages, que quelque chose tombe dans ou sous un cuffat. Enfin,
les échelles et les tuyaux dans le puits. Il faut utiliser un travailleur transporté dans
d’alimentation en eau ou en l’équipement qui convient et un cuffat doit obligatoirement
air comprimé. Une fois ces s’assurer qu’il est toujours resté à l’intérieur de celui-ci,
tâches terminées, le fonçage en bon état. Pensons, par en raison des nombreuses
du puits se poursuit. Les exemple, aux dispositifs zones de coincement qui
mineurs de puits sont aidés d’élingage. On accroche existent dans les puits.
6
Les travailleurs
de Dumas
Contracting Ltd.
en action au
puits Lapa.

Photo : Dumas Contracting Ltd.


Pour cette raison, le curseur ou de l’équipement. Les tra- de sécurité et que l’on
de fonçage est pourvu de vailleurs doivent bien saisir respecte les règlements, le
parois latérales et de portes le message transmis au métier de mineur de puits
qui doivent rester fermées moyen du système de signali- n’est pas plus dangereux
pendant les déplacements. sation (cloches) ou par radio qu’un autre. Les accidents
avant et pendant les manœu- graves ou mortels sont la
Quelles sont les principales vres. Des réunions de sécurité plupart du temps attribuables
qualités d’un mineur de puits régulières regroupant à de sérieux manquements
sur le plan de la sécurité ? l’ensemble du personnel aux règles de sécurité. Il est
Mario St-Pierre en énumère doivent avoir lieu afin de possible d’éviter les accidents
quelques-unes. « Il doit discuter et de rappeler à tous graves si tout le monde,
respecter rigoureusement les les comportements à adopter travailleurs et employeurs,
règlements et les politiques et les règles à appliquer. Les collabore », croit M. St-Pierre.
de l’entreprise. Il doit être mesures de sécurité comme
attentif à son environnement l’écaillage du puits, le fonc- De même, une inspection
et travailler en équipe. Les tionnement des équipements régulière des travaux est
travailleurs sont solidaires ou la manutention du matériel requise, tout comme le souci
les uns des autres en matière et des explosifs sont des que les règles et les principes
de sécurité. Par exemple, le sujets de première importance. de sécurité soient mis en
travailleur qui manipule une application.
benne preneuse ou une Selon l’inspecteur de la CSST,
foreuse doit être en contact la situation s’est améliorée Très exigeant, le métier de
avec son coéquipier au fond ces dernières années en ce mineur de puits est essentiel
du puits pour ne pas le qui a trait à la sécurité à l’exploitation des mines
heurter », dit-il. durant le fonçage des puits. souterraines. Les mineurs
Le métier comporte des de puits ont grandement
Une bonne communication risques, dont les principaux contribué au développement
et un travail d’équipe sont sont de faire une chute ou de l’Abitibi-Témiscamingue.
essentiels dans le puits en d’être heurté par des matériaux
fonçage, en particulier pendant ou de l’équipement. « Si l’on SYLVAIN PARADIS
le déplacement du personnel applique les bonnes mesures
7
Prix innovation en santé
et sécurité du travail
Le concours Prix innovation en santé et sécurité du travail, tenu dans les différentes régions
du Québec, permet aux travailleurs et aux employeurs de faire connaître les initiatives qu’ils
ont prises afin d’éliminer les dangers présents dans leur milieu de travail. Il peut s’agir de la
création de moyens de prévention novateurs, de l’adaptation d’un équipement ou de l’adoption
de méthodes de travail sécuritaires.

En Abitibi-Témiscamingue, le Prix innovation en santé et sécurité du travail s’unit à un prix


qui suscite l’intérêt des entreprises de la région depuis déjà 20 ans : le Prix Mention de mérite,
organisé en partenariat avec les équipes de santé au travail de l’Agence de la santé et des
services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue et la Direction régionale de l’Abitibi-Témiscamingue
de la CSST.

Nous vous présentons trois projets soumis au Prix innovation en santé et sécurité du travail en
2006 pour le secteur minier.

Candidature Grandes entreprises

Mine Agnico-Eagle ltée, division Laronde


Mines et carrières

Cadillac
650 travailleurs

Canon à eau au concentrateur

Problème à résoudre
Le concentré de minerai contenu dans la trémie Canon à eau au concentrateur.
d’alimentation du concentrateur bloque pour différentes
raisons. En premier lieu, on utilise un tuyau d’aluminium que l’on introduit dans la trémie par un orifice;
si l’opération ne réussit pas, on se sert d’un tuyau de plastique. Le travailleur insère les tuyaux en faisant
des mouvements répétitifs dans différentes directions. Lorsque le blocage persiste, il demande l’aide d’un
dynamiteur. Le travailleur est alors exposé à la poussière et au gaz produits par l’explosion et aux troubles
musculo-squelettiques (TMS) que peuvent causer les mouvements répétitifs.

Mesures préventives et résultats


De concert avec l’opérateur, l’employeur a mis au point un canon à eau que l’on introduit dans l’orifice de
la trémie. Le canon est fabriqué avec un tuyau de 5 cm dont la sortie a une dimension de 1 cm. La pièce
au bout du boyau qui permet d’y accoupler le canon est ainsi faite qu’on peut le faire pivoter. Il est donc
possible de diriger le jet d’eau dans toutes les directions à l’intérieur de la trémie. Un point de repère sur le
canon permet de connaître la position du jet d’eau. L’opérateur n’est plus exposé aux poussières et au gaz.
Les risques en ce qui a trait aux troubles musculo-squelettiques (TMS) n’existent plus puisque les mouve-
ments répétitifs avec efforts ont été éliminés.

Source : CSST. Prix innovation en santé et sécurité du travail,


région de l’Abitibi-Témiscamingue, 2006.

8
Candidature Grandes entreprises

Mine Agnico-Eagle ltée, division Laronde


Mines et carrières

Cadillac
650 travailleurs

Supports de plaque d’ancrage

Problème à résoudre
Il arrive qu’une chargeuse-navette soit en panne ou ensevelie sous Supports de plaque d’ancrage.
des roches. Pour la dégager ou la réparer on utilise une ou plusieurs
autres chargeuses-navette et, parfois, des camions. Lors des manœuvres de récupération, les travailleurs
responsables de ces opérations courent des risques : être frappés par des roches, par des câbles qui cèdent,
être blessés par un autre bris d’équipement, etc.

Mesures préventives et résultats


L’employeur et les travailleurs de différents services (construction, géologie, soutènement) ont convenu d’un
plan d’intervention applicable lors des bris des chargeuses-navette. Le plan d’intervention recommande quatre
méthodes d’ancrage aux murs et aux plafonds des galeries. Il inclut des plans et devis pour les ancrages,
des photos illustrant les installations des ancrages, des poulies et des câbles, des croquis, la description du
matériel à utiliser et la façon de tresser les câbles. L’application de la procédure a permis de réduire les
risques d’accidents du travail et les réclamations liées aux troubles musculo-squelettiques (TMS).

Candidature Grandes entreprises


Falconbridge ltée, Mine Raglan
Mines et carrières

Rouyn-Noranda
457 travailleurs

Syndicat des métallurgistes unis


d’Amérique, section locale 9449

Guide pour feuilles de grillage


Guide pour feuilles de grillage.
Problème à résoudre
Lors des travaux de soutènement, les feuilles de grillage qu’on a chargées sur la boulonneuse sont
déchargées une à une sur le terrain. Il arrive souvent qu’en cours de chargement et de déchargement,
les feuilles accrochent des pièces de la boulonneuse; à chaque fois que ces accrochages se produisent,
les travailleurs risquent de se blesser au dos et aux membres supérieurs.

Mesures préventives et résultats


L’employeur et un travailleur ont repéré sur la boulonneuse tous les endroits susceptibles de provoquer
les accrochages. Ils ont fixé des pièces métalliques sur la machine afin de les éliminer. Ainsi, la tâche se fait
beaucoup plus facilement. Tous les maux qui peuvent résulter de l’arrêt brusque d’un mouvement fait avec
effort sont éliminés.

Source : CSST. Prix innovation en santé et sécurité du travail,


région de l’Abitibi-Témiscamingue, 2006.

9
10
Saviez-vous que…
Qu’est-ce qu’un coup de grisou ?
« La puissante explosion, vraisemblablement un coup de
À l’agenda
grisou, qui a dévasté samedi matin une mine de charbon
du nord-est de la Colombie a fait 32 morts, selon le dernier Compétition
bilan de la défense civile colombienne. » provinciale de
sauvetage minier
Le coup de grisou est à ne pourra jamais éviter tota- 2007
l’origine de nombreuses lement les étincelles produites
catastrophes minières liées par le frottement des pioches La 45e Compétition provinciale
à l’exploitation du charbon. ou des marteaux-piqueurs de sauvetage minier se tiendra
Il ne se produit pas de coup contre le métal. au Centre Air Creebec, à Val-d’Or,
de grisou au Québec, car on les 25 et 26 mai prochain.
n’y exploite pas de mine de La deuxième mesure de
charbon. Par contre, on prévention consiste à détecter Bonne chance aux équipes
participantes!
entend parfois parler aux le grisou, qui est incolore et
nouvelles de coups de grisou pratiquement inodore. Pour
survenus dans d’autres pays ce faire, il existe maintenant
qui ont entraîné la mort de des détecteurs appelés
plusieurs travailleurs. Le grisoumètres.
coup de grisou est générale-
ment aggravé par l’effon- Au Québec, il arrive parfois
drement des galeries. qu’on trouve de petites
quantités de méthane dans
Le grisou est un gaz naturel les mines souterraines,
qui se dégage des couches surtout lorsqu’on effectue du
de charbon. Il est essen- forage au diamant. Lorsqu’il
tiellement composé de y a présence de ce gaz, le
méthane (CH4) et il est Règlement sur la santé et la
inflammable dès qu’il est sécurité du travail dans les
présent à plus de 6 % dans mines exige qu’on prenne
l’air. Une simple étincelle des mesures bien précises.
suffit pour produire une Par exemple, on doit mesurer
explosion. C’est ce qu’on la concentration de ce gaz au
appelle un coup de grisou. moins toutes les deux heures
dans les lieux de travail
Les mines grisouteuses touchés et cette dernière doit
doivent mettre en œuvre des être maintenue à moins de
mesures pour prévenir les 1 % dans l’air environnant.
coups de grisou. La première Lorsque du méthane est
consiste à éviter les flammes détecté, l’endroit doit être
nues et les étincelles. évacué, sauf par le travailleur
L’utilisation de l’électricité chargé d’en mesurer la
dans les mines grisouteuses concentration.
nécessite donc des précautions
particulières. Par contre, on C. B.

11
méla
A U ✎ J EU !
Le jeu des 7 erreurs Les mots
Il y a sept petites différences entre l’illustration du haut
et celle du bas.

Encercle-les et va voir la solution à la page 2.


Replace les lettres dans le bon ordre afin de
former un mot.

Psitt ! Les mots se retrouvent quelque part


dans ton Journal des Belmine.

La solution est à la page 2.

1. a a c r m é

2. n n n i i t o o v a

3. t a p l o i e x o n t i

Le coin de la blague
Illustrations : Daniel Rainville

Qu’est-ce qui a trois bosses ?

Un chameau qui s’est cogné.

Le Journal des Belmine est Nous tenons à remercier de Rédaction Prépresse et impression DC 600-410-23 (2007-04)
publié par la Commission de la leur précieuse collaboration Claire Thivierge Intégria inc. ISSN 1205-6227
santé et de la sécurité du travail. Mme Lucette Lajeunesse et Sylvain Paradis Distribution © CSST 2007
La reproduction des textes est MM. Marcel Charest, Gilles Correction des épreuves Lise Tremblay
autorisée, pourvu que la source Gagnon et Noël Savard, de la Fanny Provençal Mise en garde
soit mentionnée et qu’un exem- CSST. Port de retour garanti par la
Illustrations Les photos et les illustrations
plaire du document soit envoyé Rédaction en chef Commission de la santé et de la
Daniel Rainville publiées dans le Journal des
à l’adresse suivante : Christine Bureau sécurité du travail du Québec
Conception graphique Belmine sont le plus conformes
Direction des communications C. P. 1200, succursale Terminus
Comité de rédaction SerreDesign! possible aux lois et règlements
Commission de la santé et Québec (Québec) G1K 7E2
Gaétan Gagnon, Pierre Jobin, sur la santé et la sécurité du
de la sécurité du travail Édition électronique
Daniel MacLeod, Martin travail. Cependant, nos lectrices
1199, rue De Bleury Saint-Gelais, Mario St-Pierre, Danielle Gauthier et lecteurs comprendront qu’il Poste-publication 40062772
C. P. 6056, succ. Centre-ville François Trudel et Joe Wigorski, peut être difficile, pour des
Montréal (Québec) H3C 4E1 inspecteurs de la CSST. raisons d’ordre technique, de
représenter la situation idéale.