Vous êtes sur la page 1sur 10

LES INDICATEURS DU

COMMERCE INTERNATIONAL

RAOUF Radouane
Classification type du commerce
international
Le commerce international est appréhendé
statistiquement en classant les échanges de produits
à l’intérieur de nomenclatures comprenant plusieurs
niveaux de désagrégation. La CTCI, développée
par la commission statistique de l’ONU a été l’une
des premières à permettre une harmonisation des
données de commerce entre de très nombreux pays,
afin de les rendre directement comparables.
L’indicateur d’avantages comparatifs révélés

 La difficulté de tester les avantages comparatifs provient


souvent des limites statistiques : il faudrait notamment
disposer de données sur les coûts de production pour tous
les biens et tous les pays.
 Bella Balassa (1965) a eu l’idée de construire et ensuite
tester un indicateur témoignant de la spécialisation du pays,
qui révèle en quelque sorte les avantages comparatifs du
pays.

= ⁄
∗100
_ _

˃ le pays i est spécialisé dans le secteur K par rapport à ses partenaires.

˂ le pays i n’est pas spécialisé à l’exportation dans le secteur K.


 Indice d’Avantage Comparatif Révélé (ACR) (Béla Balassa, 1965):
 Permet de mesurer l’avantage/désavantage relatif d’un pays dans
l’exportation d’un produit donné (ou d’un groupe de produits) vers l’étranger
(ou vers un groupe de pays de référence)

 Peut donner des informations sur les exportations à prioriser (mais


uniquement sur la base des tendances commerciales actuelles)

 Mesuré traditionnellement comme suit:


X ki
ACR = i Xi
k
Xk
X
Avec:
Xki: Exportations par un pays i d’un produit (ou groupe de produits) k vers l’étranger (ou vers un groupe de pays de
référence);
Xi: Valeur totale des exportations vers l’étranger (ou vers un groupe de pays de référence);
Xk: Exportations d’un produit (ou groupe de produits) k vers l’étranger (ou un groupe de pays de référence);
X: Valeur totale des exportations vers l’étranger (ou vers un groupe de pays de référence);
ACRki: Avantage/Désavantage révélé du pays i par rapport à un produit (ou groupe de produits) k
 Si ACRki >1, alors le pays i a un avantage comparatif révélé dans l’exportation d’un produit (ou groupe de
produits) k vers l’étranger (ou vers un groupe de pays de référence); sinon il s’agit d’un désavantage relatif
ACR: Définitions (suite)

 Remarque importante: l’indice ACR est asymétrique (aucun plafond pour


les produits ayant un avantage comparative révélé, mais une fourchette
comprise en 0 et 1 pour ceux avec un désavantage comparatif)

 La solution est de normaliser l’indice (Keld Laursen, 2000) comme suit:

i
ACRk −1
ACRN ki =
ACRki + 1
 Si 0 < ACRNki < 1 alors le pays i a un avantage comparatif révélé dans l’exportation d’un
produit (ou groupe de produits) k vers l’étranger (ou vers un groupe de pays de
référence)

 Si 0 > ACRNki > -1 alors le pays i a un désavantage comparatif dans l’exportation d’un
produit (ou groupe de produits) k vers l’étranger (ou vers un groupe de pays de
référence)
L’indicateur de spécialisation inter-industrielle

Cet indicateur dit de Michaely permet d’évaluer


l’existence conjointe d’industries exportatrices et
d’industries importatrices.

ou
Plus se rapproche à 1 : une spécialisation inter-
industrielle importante (pour l’OCDE, l’indicateur se
situe autour de 0.4).
L’indice GL
 Grubel et Lloyd (1975), Intra-industry trade, Londres,
Macmillan
 L’indicateur le plus utilisé pour mesurer l’importance de
l’intra-industriel est l’indicateur GL qui donne pour un secteur
j donné, le taux de recouvrement entre les flux
d’importations et d’exportations pour une même industrie.

 ou
 plus proche de 1, une forte commerce intra-branche. A
calculer au niveau le plus désagrégé possible pour éviter les
mauvaises interprétations.
 Echanges de produits différenciés (H (caractéristiques) et V
(gamme)), échanges décomposés
Taux de couverture et taux d’ouverture
 Indice de diversification des exportations:
 Permet de mesurer si les exportations d’un pays: ont tendance à se
concentrer dans quelques produits [acheminés vers quelques
partenaires/marchés], ou concernent une gamme relativement large
de produits [destinés à un éventail relativement large de
partenaires/marchés]

 Mesuré typiquement à travers l’indice Herfindahl-Hirschman (IHH)


comme suit: 2
 
 Pour les produits:  i 
P X
IHH i produits = ∑  P p 
 ∑ X p 
p =1 i

Avec:  p =1 
Xpi: Exportations par un pays i d’un produit p vers l’étranger;
p: Tout produit exportable; prenant des valeurs de p = 1 à P (nombre total des produits commercialisés);
IHHi: Indice Herfindahl-Hirschman pour le pays i ; prenant des valeurs de 1/P à 1;
 Par convention IHHi <0.01: forte diversification; 0.01 <= IHHi < 0.15: diversification satisfaisante; 0.15 <=
IHHi <= 0.25: diversification modérée; IHHi > 0.25: diversification faible (ou forte concentration)
2
 Pour les marchés:  
M
 i 
X
IHH i marchés = ∑ M m 
 
 ∑ Xm 
m =1 i
Avec:
 m =1 
Xmi: Exportations d’un pays i vers un marché (pays) m;
m: Tout marché de destination d’un produit exporté; prenant des valeurs m = 1 à M (nombre total des marchés de
destination des produits exportés);
IHHi: Indice Herfindahl-Hirschman pour le pays i, prenant des valeurs 1/M à 1;

 Il est également important de normaliser l’indice comme suit:


1 1
IHH i − IHH i −
IHHN i produits = P or IHHN i marchés = M
1 1
1− 1−
Avec: P M
IHHNi: Indice Herfindahl-Hirschman Normalisé pour le pays i; prenant les valeurs de 0 à 1;
 Une valeur proche de 0 montre une forte diversification, tandis qu’une valeur proche de 1 fait état d’une
extrême concentration

Vous aimerez peut-être aussi