Vous êtes sur la page 1sur 4

7/3/2014 Cours : Acide fort, acide faible, notion de constante d'acidité et de pKA

Acide fort, acide faible, notion de constante


d'acidité et de pKA

Objectifs
Voir la différence entre un acide fort et un acide faible. Idem avec une base forte ou
faible. Présenter la notion de constante d’acidité d’un couple acide/base. Donner
quelques exemples. Donner la relation entre le pH, le pKA et les concentrations des
formes acides et basiques. Expliquer comment bâtir un diagramme de prédominance et
comment s’en servir.

1. Acide fort - acide faible

Selon la définition de Brønsted, un acide est une espèce chimique susceptible de perdre un
ou plusieurs proton(s) ( ). Pour nos explications, on considèrera des monoacides : seul
un est mis en jeu.

→ Pour un acide fort AH, cette transformation est totale dans une solution aqueuse
. On note l’utilisation de la flèche simple sens pour rappeler que la
réaction est totale.
Cela veut dire que sa réaction avec l’eau est totale : .
Donc, si on dissout n moles d’un acide fort dans l’eau, alors il va se former n moles d’ qui
vont se combiner avec l’eau pour former n moles d’ions oxonium .

Estimation du pH : soit c (en mol/L) la concentration d’un acide fort dissous dans l’eau. On a
. Comme le pH est donné par , il vient :
(avec c diluée mais pas trop)

Exemples d’acides forts : acides chlorhydrique , sulfurique , nitrique .

→ Pour un acide faible AH, sa réaction avec l’eau est limitée : .


Cela veut dire que la forme basique est susceptible de re-réagir avec pour
redonner la forme acide de départ, selon la réaction inverse . C’est
pour cela que l’on utilise la notation . Les deux réactions sont en compétition et vont
progressivement mener à un état d’équilibre chimique intermédiaire entre « tout l’acide a
réagi » et « l’acide n’a pas réagi ». Si on dissout n moles d’un acide faible dans l’eau, on aura
production de moles d’ , avec .

Exemples d’acides faibles : les acides carboxyliques (fonction ), l’acide fluorhydrique


HF.

2. Base forte - base faible

Toujours selon Brønsted, une base est une espèce chimique susceptible de capter un ou
plusieurs protons. Dans la pratique, ces protons peuvent être pris à des molécules d’eau,
formant alors des ions hydroxydes . On prendra en compte dans ce cours des
monobases.

→ Pour une base forte , sa réaction avec l’eau est totale : .


Si on dissout n moles d’une base forte dans l’eau, il y aura production de n moles d’ .

Estimation du pH : soit c (en mol/L) la concentration d’une base forte dissoute dans l’eau. On
a . D’autre part, à température donnée. On appelle cette
quantité le produit ionique de l’eau, et on le note . A 25 °C, soit environ 300 K, on

http://www.maxicours.com/W/cours/fiche/postit.php?oid=438147&imprimer=1&_eid=4meftjt2na3vrvhlmm0alqmgi3 1/4
7/3/2014 Cours : Acide fort, acide faible, notion de constante d'acidité et de pKA

retiendra que .

En conséquence, , et comme , on en déduit que

, et ainsi :

(avec c diluée mais pas trop)

Exemple de bases fortes : hydroxyde de sodium (soude) NaOH, hydroxyde de potassium


(potasse) KOH.

→ Pour une base faible , sa réaction avec l’eau est limitée : .


Si on dissout n moles d’une base faible dans l’eau, il y aura production de moles d’ ,
avec .

Exemple de bases faibles : les ions carboxylates (fonction ), c'est-à-dire les bases
conjuguées des acides carboxyliques.

3. La constante d'acidité KA

Problématique : si on sait facilement trouver le lien entre la concentration d'un acide fort et le
pH, les choses sont plus délicates avec un acide faible. On pourrait penser utiliser le taux
d’avancement final (pourcentage de molécules AH passées sous forme ).
Toutefois, dépend de la concentration initiale en acide :
• Un acide faible concentré réagit peu avec l’eau, soit faible.
• Un acide faible dilué réagit plus avec l’eau, soit fort.

Définition : pour un couple acide-base , on appelle constante d’acidité la


quantité :

Pour un couple donné, la constante d’acidité ne dépend que de la température. Celle-ci


sera fixée à 25°C. Concrètement, est indépendante des conditions initiales, c'est-à-dire
de la concentration initiale en acide faible dissous, contrairement à .

Dans cette expression, les concentrations doivent obligatoirement être exprimées en mol/L et
à l’équilibre chimique, d’où l’indice (eq). est sans dimension. En fait, un « 1 mol/L »
associé au solvant (l’eau) « se cache » au dénominateur. L’explication de cela est hors
programme, mais retenons que l’eau, en tant que solvant, ne doit pas apparaître dans .

4. Le pKa

Définition : De la même manière que l’on définit le pH par et


, on définit le par ou . Comme le ,
le est sans dimension.

Echelle de : Le , et par extension le sont de bonnes « étiquettes » afin de


cataloguer les couples acide/base. On construit alors une échelle de :

http://www.maxicours.com/W/cours/fiche/postit.php?oid=438147&imprimer=1&_eid=4meftjt2na3vrvhlmm0alqmgi3 2/4
7/3/2014 Cours : Acide fort, acide faible, notion de constante d'acidité et de pKA

Plus un acide est fort, plus sa base conjuguée est faible, et inversement. Plus le est
fort, plus un acide est faible et plus sa base conjuguée est forte. Cette année, seuls les
acides et bases en solution aqueuse sont considérés. On se limite alors au domaine 0–14.

Le couple a un égal à puisque l’eau ne doit pas


apparaître dans l’expression de . On retrouve l’expression du produit ionique , et on a
: , en accord avec notre échelle de .

Remarque : la notion de (ou de ) n’a pas de sens pour un acide fort ou une base
forte. D’autre part, on parle de pour un couple acide/base, et pas seulement pour l’acide.

5. Diagramme de prédominance

A partir de l’expression du , on établit la relation .

Démonstration :

On applique un logarithme décimal à l’expression , ce qui donne

, ou bien :

Puisque et , on trouve alors

Diagramme de prédominance : en raisonnant par rapport à cette formule, on établit que:

• Si , alors , ou , donc .

• Si , alors , ou , donc .

• Si , alors , ou , donc .

Pour un couple donné, on a alors le diagramme de prédominance :

http://www.maxicours.com/W/cours/fiche/postit.php?oid=438147&imprimer=1&_eid=4meftjt2na3vrvhlmm0alqmgi3 3/4
7/3/2014 Cours : Acide fort, acide faible, notion de constante d'acidité et de pKA

Connaissant le et le , on peut donc indiquer quelle forme domine : ou .

L'essentiel
• Un acide fort est un acide réagissant totalement avec l’eau.
Si sa concentration est c, alors .
• Un acide faible AH réagit avec l’eau selon une réaction limitée
.
• Une base forte réagit avec l’eau selon une réaction totale.
Pour une concentration c, on a .
• Une base faible réagit avec l’eau selon une réaction limitée
.

Le produit ionique de l’eau vaut à 25°C.


Pour un couple acide/base (faibles), on définit la constante d’acidité par :
. C’est une constante pour une température donnée.

D’autre part : avec ou .

http://www.maxicours.com/W/cours/fiche/postit.php?oid=438147&imprimer=1&_eid=4meftjt2na3vrvhlmm0alqmgi3 4/4