Vous êtes sur la page 1sur 4

5/3/2014 Cours : Ondes sonores et ultrasonores

Ondes sonores et ultrasonores

Objectifs :
Étudier les propriétés d'un type particulier des ondes mécaniques longitudinales : les
ondes sonores.

Déterminer la célérité (vitesse) du son, et déterminer la durée de propagation de l'onde


sur une certaine distance en appliquant la relation :

1. Nature de la pertubation et mécanisme de la propagation

On peut assimiler la propagation d’une onde sonore à celle créée par la compression de
quelques spires d’un ressort horizontal. Dans ce cas, la source de l’onde est la compression
des premières spires du ressort. Cette compression se propage de spire à spire jusqu’à
l’autre extrémité du ressort.

Dans le cas d’une onde sonore (= son), le milieu matériel de propagation est l’air et la
perturbation est une compression de couches d’air.

La compression initiale peut être créée par la vibration d’un corps solide (corde, diapason,
membrane d’un haut-parleur ... ) qui est l’émetteur sonore. Ce dernier en avançant, comprime
les couches d’air voisines de sa surface. L’air comprimé pousse toutes les couches d’air
voisines qui l’entourent, les comprimant à leur tour, puis revient à sa position initiale.
On obtient alors une propagation de proche en proche de cette compression, jusqu’à la
membrane du tympan (récepteur sonore).

La perturbation provoquée par la membrane est donc une variation de pression.

2. Propriétés du son

Le son est une onde mécanique longitudinale puisque sa déformation est parallèle à
la direction de propagation.

La propagation du son nécessite un milieu matériel élastique et compressible. Le son


se propage donc dans tous les corps liquides ou solides. En revanche, il ne se propage
pas dans le vide.

Le son se propage, à partir de sa source, dans toutes les directions qui lui sont offertes.
L’air est un milieu à trois dimensions, le son se propage donc dans tout l’espace.

Le son transporte de l’énergie sans transport de matière. Dans un milieu


tridimensionnel, l’énergie se répartit dans le volume. L’énergie qui arrive en un point donné
de ce milieu est donc d’autant plus faible que l’on s’éloigne de la source. L’amplitude de la
déformation diminue donc lorsqu’elle s’éloigne de la source. Ainsi, plus on s’éloigne de la
source sonore, moins on entend le son émis.

3. Célérité du son

http://www.maxicours.com/W/cours/fiche/postit.php?oid=413629&imprimer=1&_eid=kcfn4dj603itss46am4vle9ls4 1/4
5/3/2014 Cours : Ondes sonores et ultrasonores

a. Sons et ultrasons

Dans un milieu matériel homogène (ici l'air à température ambiante), les sons et
ultrasons se propagent à vitesse constante identique, c'est-à-dire que cette célérité
dépend de la nature du milieu et pas de la fréquence de l'onde sonore.

b. Description de l'expérience

On relie un émetteur E d'ultrasons (pour éviter les nuisances des sons audibles) sur la voie A
d'un oscilloscope et un récepteur R sur la voie B.
L'émetteur et le récepteur sont placés l'un en face de l'autre à une distance d fixée par
l'expérimentateur.

Des salves d'ultrasons périodiques sont émises par l'émetteur et réceptionnées par le
récepteur avec un décalage temporel visible à l'oscilloscope.

Le décalage, c'est-à-dire la durée t de propagation de l'onde ultrasonore de E à R,


est lu sur l'oscillogramme grâce au balayage, ce qui permet la détermination de la
célérité du son : .

Dans le domaine des sons audibles, on aurait pu utiliser un microphone comme émetteur et un
haut parleur comme récepteur. La valeur de la célérité du son aurait été identique c'est-à-dire
: dans l'air, sous pression atmosphérique, à 15 °C : .

c. Propriétés de la célérité du son

• La célérité du son dans l’air dépend peu de la pression de l’air.

En effet, une augmentation de pression augmente l’inertie et la rigidité du milieu. Or la


célérité d’une onde mécanique augmente avec l’augmentation de la rigidité, mais diminue avec
l’augmentation de l’inertie. Ainsi, ces deux influences contraires se compensent. La variation
de pression de l’air n’a donc que peu d’influence sur la célérité du son.

http://www.maxicours.com/W/cours/fiche/postit.php?oid=413629&imprimer=1&_eid=kcfn4dj603itss46am4vle9ls4 2/4
5/3/2014 Cours : Ondes sonores et ultrasonores

• La vitesse du son est indépendante de sa fréquence mais dépend du milieu de


propagation, plus le milieu matériel est dense plus la célérité est grande :

vson (air) = 340 m.s -1


vson (eau de mer) = 1500 m.s -1
vson (acier) = 5000 m.s -1

• La célérité du son dépend de la température, c'est-à-dire de l'agitation des


particules qui constituent le milieu de propagation, plus la température est élevée
plus le son se propage vite :

vson (air à 0°C) = 331 m.s -1


vson (air à 15°C) = 340 m.s -1

Remarque :

En effet, l’augmentation de température entraîne l’augmentation de la vitesse de l’agitation


des molécules ce qui a pour conséquence une augmentation de la rigidité du milieu.
Or, plus la rigidité d’un milieu est grande, plus les ondes mécaniques s’y propagent vite (et
donc plus la célérité est grande).

4. Ondes sonores sinusoïdales

Les ondes sonores sont des ondes progressives sinusoïdales qui présentent une double
périodicité.

Ces ondes sont donc caractérisées par :

• Une période temporelle ou période, T(s) ou une fréquence (Hz).


• Une période spatiale, la longueur d'onde (m), reliée à la période par la relation

avec V la célérité du milieu de propagation et la fréquence de l'onde.


La longueur d'onde est caractéristique du milieu de propagation.

On peut définir plusieurs domaines d’ondes sonores à partir des valeurs de leur fréquence :

L'essentiel :
Le son est une onde mécanique longitudinale, qui se propage dans tout milieu
solide et liquide, mais qui ne se propage pas dans le vide. La célérité du son dans l’air
est de 340 m.s-1. Cette célérité augmente avec la température et varie peu avec la
pression. Dans l’air, l’amplitude de la perturbation diminue avec l’éloignement de la source.

http://www.maxicours.com/W/cours/fiche/postit.php?oid=413629&imprimer=1&_eid=kcfn4dj603itss46am4vle9ls4 3/4
5/3/2014 Cours : Ondes sonores et ultrasonores

Les ondes sonores sont caractérisées par leur fréquence. Les sons audibles par l’homme
ont des fréquences comprises entre 20 et 20 000 Hertz. Les ultrasons sont situés au-
delà de 20 000 Hertz.

Tous les sons ont la même célérité quelle que soit leur fréquence.

La célérité peut être déterminée grâce à la durée de propagation de l'onde sonore d'un
émetteur à un récepteur situés à une distance d, grâce à la relation :

La célérité du son dépend du milieu matériel de propagation et de la température,


c'est-à-dire de la structure ou de l'agitation moléculaire puisque cette onde mécanique
se propage de proche en proche.

Le nombre de MACH ...


Un avion supersonique vole à une vitesse supérieure à la célérité du son : on dit que
le "mur du son" est franchi ce qui créé une onde de choc. Un bruit fort résultant de la
variation de pression est émis avec l'onde.

Lorsque cet avion vole à Mach 2 (du physicien autrichien Ernst Mach 1838-1916), cela
signifie qu'il se déplace à une vitesse deux fois supérieure à celle du son, à l'altitude
et dans l'atmosphère où il se trouve.

Le nombre de Mach est donc le rapport de la vitesse d'un solide à celle du son
dans l'atmosphère dans laquelle il se déplace.

http://www.maxicours.com/W/cours/fiche/postit.php?oid=413629&imprimer=1&_eid=kcfn4dj603itss46am4vle9ls4 4/4