Vous êtes sur la page 1sur 5

Département : Génie électrique et informatique

Filière : Statistique et informatique décisionnelle

Fiche de lecture :
L’impact des techniques d’information sur la qualité de la
formation :

Réalisé par : Encadré par :

Anass Fathaalah Mme.Madhat

Année universitaire :2018/2019


Les Technologies de l’information et de la communication
 Définition des TIC :
 Définition général :

Les Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement (TICE)


recouvrent les outils et produits numériques pouvant être utilisés dans le cadre de
l'éducation et de l'enseignement (TICE = TIC + Enseignement).
Les TICE regroupent un ensemble d’outils conçus et utilisés pour produire, traiter,
entreposer, échanger, classer, retrouver et lire des documents numériques à des fins
d'enseignement et d'apprentissage..

Au cours du XXe siècle, l'école a tenté de s'approprier lesmédias et les dispositifs


techniques, avec plus ou moins de volonté et plus ou moins de moyens : radio
scolaire , télévision scolaire, l’ informatique ,le magnétoscope,.
Nous estimons aujourd’hui que "l’École ne peut rester à l’écart de ces évolutions, sous peine
de faire apparaitre des handicapés de la société de l’information
Il s'agit de lutter contre la fracture numérique, de proposer unsoutien, de proposer un autre
rythme d'enseignement, de relier un savoir à un contexte plus vaste, bref de créer de
nouvelles dynamiques pédagogiques. Le développement des TICE correspond aussi à une
volonté forte de former les apprenants pour qu'ils fassent un usage responsable de ces
technologies, notamment dans le domaine Internet, à savoir :
* éviter les comportements de « zappeur » sur la toile,c’est-à-dire leur apprendre à
rechercher et à trier les informations en fonction de leurs besoins ;
* avoir un regard critique sur l'information délivrée par ce réseau
de communication (importance de l'analyse critique des sources d'information) ;
* les protéger des intentions malveillantes (pornographie, escroquerie, sites marchands plus
ou moins déguisés) ;
* expliquer les bienfaitsdu partage de connaissances et initialiser un travail en réseau, c'est-
à-dire un travail en commun.

 Définition étudiant :
Ensemble des techniques et des équipements informatiques permettant de communiquer
à distance par voie électronique qui paraît la plus acceptée, est basée sur les
caractéristiques des TIC. Selon cet auteur les technologies aident à rendre Toute
information accessible aux hommes sous forme verbale ou symbolique existera également
sous forme lisible par ordinateur les livres et mémoires seront stockés dans les mémoires
électroniques

 Objectifs de l’utilisation des TIC chez les étudiants :


L’Endowment Education Foundation a conduit en 2012 une synthèse des méta-analyses
qui avaient été conduites quant à l’effet des technologies digitales sur les apprentissages
des étudiants. En voici le résumé :

 L’usage collaboratif de la technologie (en pairs ou petits groupes) est


généralement plus efficace que l’usage individuel bien que, certains élèves,
notamment les plus jeunes, doivent être guidées sur la façon de coopération
efficacement et de manière responsable
 La technologie peut être efficace sur une intervention limitée mais canalisée pour
améliorer l’apprentissage, particulièrement quand l’usage est fréquent et régulier
(environ trois fois par semaine) ou un trimestre (5-10 semaines). L’usage soutenu
sur une longue période est généralement moins efficace pour booster la réussite
des étudiants
 L’usage en termes de remédiation et de tutorat peut être particulièrement pratique
pour les élèves en difficultés, et ceux à besoins particuliers, ou socialement
désavantagés en leur fournissant un accompagnement intensif qui leur permet de
rattraper leurs pairs

 Les objectifs de l’utilisation des TIC :


 sur le plan du système d’information :

-Développer les services numériques pour offrir à la communauté universitaire en priorité


-Faciliter l’accès à ces services par le déploiement d’équipements et de réseaux.
- Accompagner les utilisateurs, notamment les étudiants, pour les usages du numérique.

-Meilleure connaissance de l’environnement

 sur le plan organisationnel fonctionnement et organisation de


l’entreprise et de la gestion des ressources humaines :
-Activer tous les secteurs du développement humain.

-Améliorer le développement humain

-Travailler sur de grands projets

 sur le plan commercial :


-Faciliter le transport et la distribution
-Développement des centres et établissement
-Faciliter les transactions économiques

 Les obstacles des TIC :

L’analyse des données recueillies montre que la majorité des enseignants interrogés
estiment que les principaux obstacles à leurs pratiques éducatives, relatifs à
l’infrastructure des TIC, sont absolument liés à l’absence d’ordinateurs intégrés en
salle de classe (82%), au nombre insuffisant d’ordinateurs opérationnels dans
l’établissement (76%), au nombre insuffisant d’ordinateurs connectés à Internet
(77%), au nombre insuffisant de périphériques (80%) , à l’absence de logiciels
éducatifs (76%), de contenus éducatifs adaptés aux programmes scolaires (78%), à
l’absence de stratégie pour l’entretien et le renouvellement du matériel (81%), à la
mauvaise gestion des ressources TIC existantes (75%) et à l’absence ou l’insuffisance
de logiciels généraux (68%).
D’autre part, en mettant en rapport les facteurs liés à l’infrastructure des TIC et
l’usage de ces technologies en salle de classe, le test de Khi-deux (χ²=10,7,
p=0,005<0,01 à ddl=2), montre que les enseignants non usagers des TIC dans leurs
pratiques d’enseignement (78%) jugent un peu plus significativement que ces
facteurs dissuadent de faire usage des TIC, par rapport aux usagers de ces
technologies (71%). Ces résultats montrent clairement que les facteurs liés à
l’infrastructure des TIC influent significativement sur l’adoption de l’usage des TIC
dans les pratiques professionnelles des enseignants.