Vous êtes sur la page 1sur 450
MICHEL FOUCAULT DITS ET ECRITS 1954-1988 Vv 1980-1988 Edition t1ablie sous la direction de Daniel Defert ot Francis Ewald avec 1a collaboration de Jacques Lagrange nea pb ae comers ar Ents neti de lie wf GALLIMARD Traduters di tome WV Gilles Baasoere: 2 326, 344; Pete Emmanud Dauzar: o 291, 364; Fabienne Dutano-Bocast: 2 280, 295, 305, 310, 317,326, 536, 338, 362, 363; Annie Guzen: of 299; Heay Moun oe (Cuwe: "349: Plnio-Walder Paavo, Jo: a 297, 315. | TWARVARD UNWEFS7Y wipener vipres’ eee © Baits Suk, Parr, 1980, pur le rexe 275. (© Bais de Sei, Pr 1979, © Eiiion Galimard 1994, poor lt tater © 277, 278, 279. © bins de Minit, Paris, 1981, 00 Edis Galland, Pari, 1984, (oe leat 250 (© The Unies of Uta Pres, Salt Lake iy, 1981, orient # 291. (© The Unieriy of Ciago Pre, 1982 «1983, “soe Galton, Pon, 1954, ir etx 308 0 326 © Pres amv de Trace, Pay, 1984, © Baio Galant, Par, 198, pe le tte 34 © Bains Gallimard, 1994. 1980 ope Koc tio ct ut i se et oi fen furs vt pan Gene nce BR en frre mas ease ep ae mau mer Su Se aur mes Se pend nwt ‘ap ta pi» Voici un rude document. I n'a pa de dei, il nese pas publié comme un eémoignage de plas sit Ia vie carctale. Deptis dix bonnes andes set insure en France ~ mais dans d'autres pays aussi ~ un débae & voix muleples.Ceraias st impatientene is, simeraient que Vinsiution propose delleméme, tau miliea du silence des profane, sa prope forme. Hl et bon qu'il nen soe pas an. Les transformations rélls ee profondesnaisent des critiques radicals, des refs qui safimene et des voix qui nese castent pa. Te live de Kaobelspicss apparent a cere basil Ce atest pas le livre d'un prisoner sar Ia prison en général: vient d'un poine névralgique du syséme pénitentste. Dun point és et nouveau: ce qu'on appelle les quarters de haute secure En fit, il exite deux chose Tes maisons > et ls « quartien de seurit enforce >, insteuts en 1975 (ls sont desing cerns ‘detenus coadarne ce consid comme « dangereux >; aden: ‘tation péniteiaie ls y place en peenane en principe avi du juge de Vappliction des penes; Lisieux est Tune de ces maisons de suri renforte, ob Rogee Knobelspiess a pass un certain emp; et les quarirs de plus grande sécurité que les dieceurs des mai= sons art one & leur disposition et ob ils peuvent placer les dete- Michel Foacault, Dts ot krity 1980 rs sur leur seule décison ainsi a Fresnes i st pase également Kobespes). ‘Ceste«riforme > avait & pedsenée en 1975 comme une pidce écestive & humaisation de apparel pésiteniaie: sion veut assouplir celui, accotder plus largement les permision de sori, Tes libératons conditionnel, ls semilibeés, i fa en meme ‘emp limiter les risque. Er, pout rasurer aussi bien le personnel ésitentaie que le publi, il fat diait-oa, dover la peson d'un gimme special et tenforcé pour ceux auxquels ces aciés ne pout sient ofr que des occasions de récidive. Cestlogique et rason- rable, westce pas? Ee de eouce fagoo, cs QS. ne concement ‘qu'une poignée de furieux Le tert de Roger Knobelspiess est nt de cre exptrence, Ecil eo monte les eer tel. 1) Reappare a vile ie qu'on connate depuis le xn site i faue dew modes de punition, pace qu'il existe en fit deux clases de riminels, deux cargories sociales, pschologiques,pay- ‘hintigues ~ et pourquoi pe? biologiques, comme le pense cet- tains: les pares types d'un ct, et de Ure, les drs, ls id= ‘cupérabes. Caux dont on ne peut ven fire, et done i fa aie en fore qu'il ne scien plus rie, En principe, a lie les ibunaux ne onnaisene qu'une gradation continue des peines. Le sstéme des QUES. permee de uacer, dans les fats le partage dont on réve en pit, donc plus encore s'il ai en ibe. I es par conséquene capable avoir commis le crime dont on Taccse. Pu import quil lene, laura pu voi at Le QS. clas reuves la prison moire ce que Finsrction avait peu-ee instr ‘mmene demon 3) Bn crane daas les prisons un double iret, le QUES, met ea Michel Fencanlt, Dits ot brits place le fameuxsubstrur qu'on cherdhe pour la pene capitale, Le four i la peine de more seta abolie os quele ses dx moins tom= bie en désuétude, on aura ave le QUHS. ce qui permet de la tem placer av plus jus lenfermement indent ec complet. On laisse vive mais dans un temps sans limites et dans un lew doat oa ne Sore pas. I faut ie ls pages ets elles que Knobelspies a értes Sur cee e asphyse cabique >. La desraction as jou le our tent liew dexdcution. Te seat le vrai subscirut au chitimene capital Ta more, qu'on n'@imine pas si faclement, sera coujours Id: ais ce sera celle que le décenu singe & lunméme, Apris rout apporera-e-elle pas dalivrance au condamné et souagement & Ia conscience des autres? Ceunla, au moins, sone rassuré que la chose se sit fie si propremenc ec dela main méme de celui qui feaie coupable Taleb Hadad, un rsidene des QHS., s'est pend an der- nice dans aa cellle. Il écivait au momene de mourit: < Il me reste quurore ou quinze ans & fare... Toutes cos années fie tins, uand au bout de cing ans je a'en peur plus... Je aa pas ssser de licheré 03 de courage pour resister. Alors reste Puréus de Thanos.» Roger Knobelpics a é enfin ditgt vets un ségime de den tion plus souple Melua “Le début sr la pein de mor se important. Parce qu'il sagit de la mor. Fe pace quill ne sap pas de remplacer une mise 2 more, Par une aute, 'dimination de la more comme mesute de justice doic re eadicale. Ele demande qu'on repens le systtme ent des ppnicons «¢ son foncionnemen rél Introduction ety Fn oY ne B95 VURAL Yas he 1980