Vous êtes sur la page 1sur 30

MARDI 20 NOVEMBRE 2018

74E ANNÉE– NO 22972


2,60 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR ―
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

« Gilets jaunes » : l’exécutif face à une crise inédite


▶ Confronté à un mouve- ▶ Les « gilets jaunes » ont ▶ Lundi matin, des mani- ▶ Invité sur France 2, ▶ Pour le secrétaire géné-
ment sans leader ni orga- mobilisé 290 000 person- festants poursuivaient dimanche, le premier mi- ral de la CFDT, Laurent
nisateur, aux revendica- nes, samedi, dans le pays. leurs actions en dressant nistre a dit comprendre la Berger, la réponse
tions multiples autour du Des violences ont émaillé de nouveaux barrages « colère » et la « souffrance », d’Edouard Philippe « man-
pouvoir d’achat, l’exécutif la journée, faisant un mort et en cherchant à bloquer mais entend « tenir le cap » que de cap et de sens »
cherche la parade et plus de 400 blessés des dépôts pétroliers sur la fiscalité écologique PAGE S 6 - 7

APEC LE RENSEIGNEMENT MILITAIRE RUSSE PIÉGÉ PAR SES NÉGLIGENCES Universités


Vives tensions ▶ Après l’affaire Skripal, plus
Les étudiants
entre la Chine de 300 agents ont été démasqués
▶ A Moscou, les critiques commencent
étrangers devront
et les Etats-Unis à pleuvoir sur le chef du GRU payer plus
PAGE 2
jamais les divergences n’ont A partir de 2019, les frais
paru aussi fortes entre Washing-
ton et Pékin. Sur fond de diffé- d’inscription des extra-
rend commercial, les deux puis- communautaires seront
sances rivales se sont affrontées, nettement réévalués. Le
dans un climat digne de la gouvernement promet,
guerre froide, lors du sommet en échange, une augmen-
de Port Moresby, en Papouasie-
Nouvelle-Guinée. Pour la pre- tation du nombre des
mière fois en vingt-six ans, les bourses et une simplifica-
dirigeants des pays du forum tion des démarches
de la Coopération économique administratives
pour l’Asie-Pacifique (APEC) ont
PAGE 1 0
mis fin à leur réunion annuelle,
dimanche, sans parvenir à
s’entendre sur un communiqué
commun. A dix jours du G20 de Japon
Buenos Aires, cette exaspération
des tensions inquiète. Carlos Ghosn
soupçonné
PAGE 5

de fraude fiscale
1
ÉD ITO R IAL Le parquet de Tokyo a con-
voqué, lundi 19 novembre,
PÉRILLEUSE le dirigeant de Renault
CONFRONTATION et Nissan. Selon l’« Asahi
Shimbun », il lui est
ENTRE PÉKIN reproché d’avoir minoré
ET WASHINGTON les revenus tirés des achats
P A G E 22
et des ventes d’actions
Le directeur du GRU, Igor Kostyukov, et Vladimir Poutine, le 2 novembre, à Moscou. ALEXEI DRUZHININ/AP CAHIER ÉCO – PAGE 1

Justice
Nicole Belloubet,
Marseille
La ville vit
Société
Une femme
Débats UN FILM QUI TOUCHE EN PLEIN CŒUR
une ministre dans la psychose sur quatre déclare Blair : « L’accord PARIS MATCH

technicienne qui a des effondrements avoir subi un sur le Brexit


appris la politique d’immeubles harcèlement sexuel
PAGE 9 PAGE 1 2 PAGE 1 1 ne tiendra pas »
L’ancien premier ministre
britannique estime que
LE REGARD DE PLANTU le projet défendu par
Theresa May n’a aucune
chance d’être approuvé
au Royaume-Uni
PAGE 2 1

Economie
L’hégémonie
du dollar de plus
en plus contestée
Reprochant aux Etats-
Unis de faire de cette
monnaie d’échange com-
mercial un levier politi-
que, plusieurs pays, dont
la Russie, recherchent
des solutions alternatives 21 NOV
CAHIER ÉCO – PAGE 3

Algérie 220 DA, Allemagne 3,30 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,30 €, Belgique 2,90 €, Cameroun 2 200 F CFA, Canada 5,40 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 200 F CFA, Danemark 34 KRD, Espagne 3,10 €, Gabon 2 200 F CFA, Grande-Bretagne 2,60 £, Grèce 3,20 €, Guadeloupe-Martinique 3,10 €, Guyane 3,20 €, Hongrie 1 050 HUF,
Irlande 3,10 €, Italie 3,10 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,90 €, Malte 2,70 €, Maroc 19 DH, Pays-Bas 3,20 €, Portugal cont. 3,10 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 200 F CFA, Slovénie 3,20 €, Saint-Martin 3,20 €, Suisse 4,00 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,20 DT, Afrique CFA autres 2 200 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Les agents
Alexandre
Michkine
et Anatoli
Tchepiga,
à Salisbury
(Royaume-Uni),
le 3 mars.
Extrait de vidéo-
surveillance
rendue publique
par la police
britannique, le
5 septembre. AFP

Russie : le GRU, bureau sans légendes


Des négligences opérationnelles ont sorti de l’anonymat plus de 300 agents du renseignement militaire

moscou - correspondante lit sept mois plus tôt en train de auxquelles ils ont participé s’éta- à quitter le territoire en 2014 après avancée par les deux agents du
pirater le réseau informatique de lent désormais en place publique. avoir tenté d’obtenir des informa-
« Les journalistes GRU suspectés d’avoir tenté d’em-

R
ien ne transparaît der- l’Organisation pour l’interdiction « C’est d’une simplicité déconcer- tions sur l’entourage intime de sont capables poisonner les Skripal père et fille,
rière la façade ano- des armes chimiques à La Haye. tante, assure Roman Dobrokhotov François Hollande, sortait tout et contraints de s’expliquer à la té-
nyme de l’unité mili- Des indices laissés négligem- en prenant pour exemple l’un de droit des mêmes bancs.
de trouver lévision sur ordre du Kremlin, n’a
taire 45-807, le siège ment ont permis de les identi- ses premiers dossiers d’enquête, Autre lien mis au jour par le jour- des informations en effet convaincu personne.
moscovite de la direction du ren- fier. Non seulement, les télépho- lorsque les autorités du Monténé- naliste du site Meduza, basé à Riga
seignement militaire russe, plus nes portables de ces espions gro avaient dénoncé en 2016 – un (Lettonie), Daniel Tourovski :
sur des agents « Redéploiement des activités »
connue sous son vieil acronyme étaient enregistrés à Moscou, an avant leur entrée dans l’OTAN – l’unité militaire 26-165, située à hypersecrets » « Une erreur tactique a été com-
soviétique, le GRU. Mais à l’inté- mais il a suffi d’une note de taxi une tentative de coup d’Etat impli- Moscou – la même que celle d’où mise, car, pendant six mois, les Bri-
ALEXANDRE GOLTZ
rieur, l’heure est plutôt au bran- trouvée sur l’un d’eux pour re- quant des Serbes et des agents du Alexeï Minine a pris son taxi avant tanniques n’ayant donné aucun in-
expert militaire
le-bas de combat depuis que les monter… jusqu’à l’unité militaire GRU. L’un d’eux, Eduard Chirokov, de s’envoler pour les Pays-Bas – dice, le Kremlin a pensé qu’ils
noms de plusieurs dizaines de 26-165, c’est-à-dire l’une des prin- avait financé les Serbes en utilisant abriterait le centre principal des n’avaient pas assez de preuves.
ses agents clandestins ont été ré- cipales antennes moscovites du Western Union avec comme hackeurs russes. Rien n’indique, Poutine a fait une énorme erreur
vélés, et leurs visages parfois ex- GRU. Sur cette base, en fouillant adresse émettrice celle… du GRU. Et précise-t-il, que le GRU serait lié tine en janvier 2016, ce dernier fi- en pensant qu’ils n’avaient que les
posés sur la place publique. dans les sources ouvertes sur In- comme il avait déjà été expulsé de aux « usines à trolls » de l’homme gure déjà dans les listes des sanc- visages, juge Alexandre Baounov,
En l’espace de quelques semai- ternet ou dans des données ac- Pologne en 2014 [où il aurait tra- d’affaires proche du Kremlin tions américaines, après l’attaque rédacteur en chef du think tank
nes, 305 agents sont ainsi sortis cessibles au marché noir, des vaillé comme attaché militaire ad- Evgueni Prigojine, montrées du des serveurs démocrates durant la Carnegie en Russie. Dans les an-
malgré eux de l’anonymat, aux- journalistes sont parvenus à in- joint sous le nom d’Eduard Sis- doigt dans l’ingérence russe lors campagne présidentielle améri- nées 1990, une grande quantité de
quels il faut ajouter douze agents filtrer l’un des piliers du rensei- makov], il était assez facilement de l’élection américaine en 2016. caine – ce qui ne l’a toutefois pas cadres sont partis dans le business,
inculpés aux Etats-Unis, quatre gnement russe. traçable… » La Russie a toujours dé- Mais des « dizaines » de centres de empêché d’assister, avec les deux ou dans le crime, et d’autres encore
autres expulsés des Pays-Bas, et menti ces accusations en les quali- recherches informatiques tra- autres piliers du renseignement à l’étranger. Les services spéciaux
deux, enfin, recherchés par le Révélations à répétition fiant de « calomnies ». vailleraient pour l’armée. russe, Sergueï Narychkine, patron ont dû se réadapter sans être réel-
Royaume-Uni. Du jamais-vu. A partir d’un nom, celui d’Alexeï Ces révélations à répétition du renseignement extérieur, et lement prêts à la guerre hybride. »
« Seulement 305 agents ont été Morenets, trouvé dans les fi- nourrissent les soupçons à Mos- Contexte troublé Alexandre Bortnikov, chef du FSB « Au travail traditionnel des atta-
révélés, mais aujourd’hui plus chiers de la police routière, il leur cou. A plusieurs reprises, Maria En mai 2017, quelques jours (ex-KGB), à une réunion sur l’anti- chés militaires et d’espionnage in-
d’un millier sont paralysés », pré- a été aisé de croiser tous ceux qui, Zakharova, porte-parole du minis- à peine avant l’élection présiden- terrorisme en janvier à Washing- dustriel se sont ajoutées des mis-
cise Roman Dobrokhotov, rédac- comme lui, avaient leur véhi- tère russe des affaires étrangères, a tielle en France, WikiLeaks avait ton… D’autres devraient le rejoin- sions purement politiques : travail
teur en chef du site d’investiga- cule immatriculé à la même ainsi accusé The Insider d’être l’ins- publié les archives des correspon- dre sur les listes noires américai- clandestin contre des journalistes
tion russe The Insider. Ce dernier, adresse, celle du GRU. De fil en trument de services étrangers. dances d’Emmanuel Macron et de nes et européennes. et des structures publiques, ingé-
en association avec Bellingcat, un aiguille, les passeports se sont ré- « C’est faux bien sûr, mais c’est assez son QG. Selon Daniel Tourovski, « C’est une catastrophe, s’insurge rence dans les processus politi-
site britannique, est à l’origine vélés quasi identiques puisqu’ils amusant, car cela crédibilise plutôt neuf de ces lettres avaient été mo- Alexandre Goltz, expert militaire. ques… », déplore Valeri Chiriaïev.
d’une bonne partie des fuites. possédaient un même numéro nos informations, ironise son ré- difiées par un employé de plu- Les dirigeants russes, fascinés par « Le redéploiement des activités
Leur travail en commun a no- de série. Les adresses personnel- dacteur en chef, Roman Dobro- sieurs instituts de recherches as- leurs opérations dans le cyberes- tous azimuts du GRU a considéra-
tamment abouti, mi-octobre, à la les renvoyaient aux mêmes im- khotov. Avant, elle disait que c’était sociés au GRU. pace, n’avaient pas prévu une telle blement augmenté les risques »,
divulgation, photos et témoigna- meubles d’habitation… Des di- des “fake news.” » Fondé en 2013, Dans ce contexte troublé, le pré- riposte, mais comme ils s’en sont souligne Alexandre Goltz.
ges à l’appui, de l’identité des zaines d’agents se sont ainsi re- The Insider emploie treize journa- sident russe, Vladimir Poutine, a aperçus, Internet est une arme à Si Vladimir Poutine avait salué
deux agents du GRU, Anatoli trouvés à découvert. listes. Et ils ne sont pas les seuls à célébré le 2 novembre le cente- double tranchant. Il s’avère que les en héros les « petits hommes
Tchepiga, alias « Rouslan Bachi- Toutes les données personnel- chercher les failles. naire du GRU, fondé à Petrograd journalistes sont capables de trou- verts », les Spetsnaz, les forces spé-
rov », et Alexandre Michkine, les ont été masquées lors de leur Récemment, le journaliste Ser- (redevenue Saint-Pétersbourg) en ver des informations sur des agents ciales du GRU débarquées en 2014
alias « Alexandre Petrov », suspec- parution, mais le mal est profond. gueï Kanev, qui enquête pour novembre 1918 par une ordon- hypersecrets. » Effaré par cette en Crimée sans insignes pour
tés d’avoir tenté d’empoisonner Chasseurs, les agents du GRU sont Dossier Center, un autre site, créé nance secrète de Léon Trotski (un « masse de détails insensés », Valeri prendre le contrôle de la péninsule
un ancien de la maison devenu eux-mêmes devenus traqués. par l’opposant en exil à Londres nom qu’on ne prononce plus en Chiriaïev, vice-directeur du journal ukrainienne, la suite des opéra-
un agent double, Sergueï Skripal, Leurs biographies, leurs états de Mikhaïl Khodorkovski, révélait Russie, encore aujourd’hui) et indépendant Novaïa Gazeta et lui- tions de ses agents dans le Don-
et sa fille, Youlia, en mars, à Salis- service et jusqu’aux opérations que le groupe des « quatre » de tenté de conforter ses troupes. « En même ancien officier du KGB, juge bass, quoique démenties par le
bury, en Angleterre. Cette affaire a La Haye était piloté par Alexeï Mi- tant que commandant en chef su- « énormes les dégâts causés à l’état- Kremlin, s’est révélée moins fruc-
déjà conduit à la plus vaste expul- nine, diplômé de la première prême, je connais, sans exagérer, major et à la défense ». tueuse. Arrêtés en 2015 dans la
sion coordonnée de diplomates « fac » du GRU, le service de rensei- vos capacités uniques, y compris Dans l’affaire Skripal, « la trans- région de Louhansk, Alexandre
russes d’Occident.
Il a suffi gnement stratégique où sont for- dans le cadre d’opérations spécia- formation d’un message terrible Alexandrov et Evgueni Erofeïev
Depuis, les informations ont d’une note de taxi més les « costards », c’est-à-dire les », a-t-il déclaré après avoir adressé à tous les traîtres d’Etat en avaient reconnu faire partie des
continué à affluer. Mi-octobre ceux envoyés sous couverture rendu un hommage appuyé un vaudeville honteux suscite un forces spéciales du GRU station-
toujours, les Pays-Bas révélaient
pour remonter diplomatique à l’étranger ou à l’institution pour son rôle joué vif ressentiment », affirme-t-il en nées à Togliatti, avant d’être échan-
avoir expulsé Alexeï Morenets, jusqu’à l’une comme représentants de grandes depuis 2015 sur le terrain en Syrie. déplorant l’absence de couver- gés en 2016 contre la pilote ukrai-
Evgueni Serebriakov, Oleg Sot- entreprises russes. Or, selon lui, Mais les critiques ont commencé ture : « Ils ne se sont même pas nienne Nadejda Savtchenko. Le dé-
nikov, et Alexeï Minine, quatre
des principales Viktor Iliouchine, attaché mili- à pleuvoir dru sur le chef du GRU, donné la peine de construire une but d’une série noire. p
agents du GRU pris en flagrant dé- antennes du GRU taire adjoint en France invité Igor Korobov. Nommé par M. Pou- légende ». La version « touristes » isabelle mandraud
international | 3
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Brexit : Theresa May subit Macron exhorte Merkel


à relancer l’Europe
des attaques de toutes parts Le président français espère un soutien plus
actif de l’Allemagne à ses propositions
Après s’être accordée avec l’UE, la dirigeante britannique est de plus
en plus isolée, au début d’une semaine qu’elle juge « déterminante » berlin - correspondant ensuite rendu à la chancellerie
pour un rendez-vous de travail

londres - correspondant
« Il ne s’agit pas tionner les lettres, a, comme d’ha-
bitude, refusé de dire combien il
Dans un « message aux leaders
européens » publié par Le Monde,
L e ton était grave, et pas seu-
lement parce que c’était, en
Allemagne, le « jour de deuil
national » (Volkstrauertag). Invité
avec Angela Merkel. A six mois des
élections européennes, il attend
en effet de Berlin un soutien plus
actif à ses propositions de relance

P
our la première fois, de moi, mais de en a reçu. Sir Brady a assuré que Tony Blair, partisan d’un second à s’exprimer devant le Bundestag à de l’Europe énoncées à la Sor-
Theresa May a envisagé même son épouse, Victoria, ne le référendum, pilonne le texte de l’occasion de cette journée du sou- bonne, le 26 septembre 2017, et
explicitement, diman-
ce qui est bon savait pas. Il a aussi affirmé que l’accord avec les Vingt-Sept, esti- venir, Emmanuel Macron a saisi auxquelles Mme Merkel a répondu
che 18 novembre, l’hy- pour le pays. Je certains élus mentaient lorsqu’ils mant qu’il ne fera que prolonger l’occasion, dimanche 18 novem- tardivement et prudemment.
pothèse de sa mise à l’écart par un disaient lui en avoir adressé. les contentieux et « compromettre bre, pour exhorter l’Allemagne à
vote de défiance des députés con-
ne vais pas me Pour ce fidèle de Theresa May, se l’avenir » aussi bien pour les Bri- ouvrir avec la France une « nou- De nombreux points à discuter
servateurs. Pareil scénario trans- laisser distraire mettre à rechercher en ce mo- tanniques que pour les Euro- velle étape » dans la construction Après le fragile compromis sur un
formerait le divorce avec l’Union ment un nouveau leader n’est péens. « Nous sommes sur le point européenne, afin de « ne pas lais- embryon de budget de la zone
européenne (UE) en crise politi-
de cette tâche guère raisonnable : « Nous appro- de faire collectivement une chose ser le monde glisser dans le chaos et euro, lors du sommet de Meseberg
que ouverte à une semaine d’un importante » chons du dénouement d’une négo- dont nous savons tous qu’elle est de l’accompagner sur le chemin de en juin, le chef de l’Etat veut trou-
sommet européen, dimanche 25, ciation très difficile et si le gouver- mauvaise, stupide et contraire à la paix ». « Cette nouvelle responsa- ver des convergences avec la chan-
THERESA MAY
où les Vingt-Sept doivent entéri- nement était plongé dans l’incerti- nos véritables intérêts », écrit l’an- bilité franco-allemande consiste à celière que le Conseil européen
ner l’accord sur le Brexit. « Un tude, cela pèserait sur cette situa- cien premier ministre Labour, doter l’Europe des outils de sa sou- des 13 et 14 décembre avaliserait,
changement de chef à ce stade ne tion. » La première ministre s’est dont l’impopularité le rend cepen- veraineté », a-t-il déclaré, mettant avant d’éventuellement aller plus
va pas faciliter les négociations, a vote de défiance, celui-ci pourrait elle-même défendue : « Il ne s’agit dant inaudible au Royaume-Uni. en garde contre le risque de voir le loin après le scrutin européen.
déclaré la première ministre sur être rapidement organisé, y com- pas de moi, mais de ce qui est bon Mais l’attaque la plus venimeuse « nationalisme sans mémoire » et Au-delà de la bonne entente affi-
la chaîne Sky News. Cela augmen- pris avant le sommet de l’UE pour le pays et pour ce qui me con- visant Theresa May provient de le « fanatisme sans repères » pren- chée, la liste des points à discuter
tera le degré d’incertitude pour les prévu le dimanche 25 novembre. cerne, je ne vais pas me laisser dis- Dominic Raab, le ministre du dre le dessus. est longue. Sur le projet d’armée
gens et pour leurs emplois et cela Cela fait des mois que des élus traire de cette tâche importante. » Brexit, qui a démissionné mer- Dans son discours, M. Macron a européenne souhaité par M. Ma-
risque de retarder le Brexit ou de le europhobes de la droite des to- credi. Critiquant le « chantage » de enjoint aux Français et aux Alle- cron et défendu par Mme Merkel,
compromettre. » ries, menés par les députés Jacob Tony Blair pilonne l’accord l’UE et « le manque de volonté poli- mands de « surmonter les tabous et mardi 13 novembre, au Parlement
Quelques jours après avoir con- Rees-Mogg et Steve Baker, clai- Mme May est confrontée à d’autres tique » de la chef du gouverne- dépasser les habitudes » pour aller européen, les deux dirigeants sont
clu un compromis avec l’UE sur ronnent que le seuil de 48 lettres dangers. Cinq de ses ministres me- ment, sans pour autant demander de l’avant. « En France, la souverai- restés assez imprécis. Sur la taxa-
le divorce et obtenu l’accord est sur le point d’être atteint. Ils nacent implicitement de démis- pour l’heure sa tête, l’ambitieux neté résonne. En Allemagne, je sais tion des grandes entreprises du
formel de son gouvernement, l’ont encore assuré vendredi, sionner si des changements ne député conservateur se pose clai- qu’elle peut étonner ou effrayer. En numérique, la France attend de
Theresa May subit des attaques avant de faire machine arrière. sont pas apportés au texte, ce qui rement en recours dans le Sunday Allemagne, l’unité de l’Europe est l’Allemagne un soutien plus actif.
de toutes parts. Elle a reconnu Mais la somme de mécontente- suppose de rouvrir la négociation, Times. Il estime que Londres de- cardinale. L’Europe à 28 – demain Signe, sans doute, qu’ils ne sou-
que la semaine qui s’ouvre « va ments suscitée par le « deal », jugé une hypothèse non envisagée par vrait cesser d’« avoir peur de son à 27 – rassure. La France, elle, vit haitaient pas que soient mises en
être déterminante » et qu’elle al- trop conciliant à l’égard de l’UE, l’UE. Et même si elle sortait victo- ombre » et, si un accord « raison- dans la nostalgie d’un club des 6. Ici, avant leurs divergences en ce jour
lait rencontrer Jean-Claude Junc- rend plus possible que jamais une rieuse d’un vote de défiance, on nable » ne peut être obtenu, me- les règles créent la confiance et de marquant la fin des commémora-
ker, le président de la Commis- mise en cause de Theresa May. voit mal à ce stade, vu le nombre nacer de quitter l’UE sans « deal » l’adhésion. En France, elles ont sou- tions du centenaire de la grande
sion européenne. Quelque vingt-cinq députés ont de défections côté conservateur, en annonçant un « plan de baisse vent engendré la méfiance et l’art du guerre, le président et la chance-
Le péril le plus grave qui la affirmé publiquement avoir ac- comment l’accord obtenu à des impôts et de stimulation de contournement », a-t-il souligné. lière se sont contentés de deux
guette émane de son propre parti : compli la démarche. Dimanche, Bruxelles pourrait recueillir une l’économie », autrement dit en se Très applaudi par les députés al- brèves déclarations à la presse,
si 15 % des députés conservateurs Graham Brady, le président du majorité au Parlement de West- lançant dans le dumping fiscal. p lemands, qui lui ont offert une sans questions des journalistes. p
– soit 48 – réclament par lettre un « Comité 1922 », chargé de récep- minster lors du vote en décembre. philippe bernard standing ovation, M. Macron s’est thomas wieder

A Varsovie, disputes autour de la


chute d’un monument soviétique
Les ultraconservateurs mènent l’ultime phase de la décommunisation

varsovie - correspondance yeux. C’était des gamins de 16 ans.


« Je ne suis pas Ils demandaient, du haut de leurs “C’est un livre magnifique, le public ne va pas s’y tromper.

L e monument de « Recon-
naissance aux soldats de
l’armée soviétique » faisait,
depuis des décennies, partie du
paysage de Praga sud, quartier de
certain que
détruire l’histoire
au marteau-
chars blindés, où était la route
pour Berlin. On ne peut pas les con-
sidérer comme des assassins ! »
« Pourquoi est-ce que vous défor-
mez l’histoire, Madame ? l’inter-
C’est un vrai Goncourt, un roman très important.”
YANN QUEFFÉLEC

Varsovie, sur la rive est de la Vis-


piqueur soit rompt Marek Wojcik, 82 ans. J’ai
tule. Construit en 1946 sur les la bonne voie » vu ces soldats aussi. Dans le por- “Un ton très personnel, une énergie
tombes de vingt-six soldats de
MACIEJ JAKOLCEWICZ
che de mon immeuble, j’ai vu un incroyable, une rage folle.”
l’Armée rouge, il a été déplacé tas de cadavres. Des citoyens polo-
un passant François Busnel, La Grande Librairie
en 1968, lors de travaux de mo- nais exécutés par le NKVD. On ne
dernisation, à l’entrée du parc peut pas ériger des statues aux
Skaryszewski, l’emblématique es- Russes et écrire dessus qu’ils ont li- “Un diamant brut.”
pace vert du quartier. Les corps autorités russes. Quelques élé- béré ce pays ! Nous sommes passés Éric Libiot, L’Express
des soldats avaient alors été en- ments du monument seront ex- d’une occupation à une autre. »
terrés au grand cimetière-mauso- posés au Musée de la guerre Pour M. Wojcik, ce que les Soviéti- “Sensible et juste. Splendide chronique.”
lée des soldats soviétiques, à plu- froide, en cours de création, qui ques ont fait à la Pologne « est pire Macha Séry, Le Monde des Livres
sieurs kilomètres de là. rassemblera des « monuments de que ce qu’on fait les Allemands »,
Courant octobre, en l’espace de propagande » communiste. « C’est assez difficile d’avoir un
quelques jours, le monument a Lors du démantèlement du mo- avis tranché, constate de son côté
“Un talent hors du commun.”
été rasé. Il n’en reste plus qu’un nument, les promeneurs s’arrê- Maciej Jakolcewicz, 50 ans. Mais je Michel Abescat, Télérama
grand espace vide et des souve- taient par dizaines pour regarder pense que ces statues font partie
nirs. La statue est tombée sous les le chantier. Des photographes de notre histoire. En détruisant la “Un livre important.”
coups de la loi interdisant de amateurs immortalisaient ce mo- statue, on n’effacera pas l’histoire Alexandra Schwartzbrod, Libération
« propager le communisme ou un ment d’histoire en train de se dé- pour autant. » Selon lui, le gouver-
autre système totalitaire à travers faire. Et puisque, en Pologne, l’his- nement actuel est « trop tourné
“Une pépite à lire d’urgence.”
les noms d’édifices et d’installa- toire est une matière particulière- vers le passé, et pas assez vers l’ave-
tions d’utilité publique », votée en ment sensible, un débat entre les nir ». « Sur la base de notre rapport Sandrine Bajos, Le Parisien
avril 2016 par la majorité ultra- passants a vite fait d’émerger. au passé, nous définissons notre
conservatrice du PiS (Droit et jus- rapport au présent. Le plus impor- “Un grand roman.”
tice). Dans un pays où les élé- « D’une occupation à une autre » tant, c’est ce que nous faisons Didier Hassoux, Le Canard enchaîné
ments les plus ostensibles en Vingt-huit ans après la chute du aujourd’hui. Je ne suis pas certain
hommage au régime passé communisme, il était grand temps que détruire l’histoire au marteau- “Magistral.”
avaient été progressivement reti- de s’en débarrasser, soupire Artur piqueur soit la bonne voie. »
rés depuis 1989, le texte se veut Kolodziej, 48 ans. Voir tous les L’ultime décommunisation a
Léonard Billot, Les Inrockuptibles
être la « dernière phase » de la dé- jours ce qui a été construit dans fait l’objet d’une bataille juridique
communisation. Il a eu pour con- notre pays à une époque où notre entre le gouvernement et les col-
séquence le changement de près peuple était opprimé, comme une lectivités locales, souvent réticen-
de 1 300 noms de rue et le déman- espèce de relique, était assez in- tes vis-à-vis des nouveaux noms
tèlement de 560 statues et monu- supportable. C’est une question de de rue proposés. A Varsovie, une
ments, soulevant au passage de justice vis-à-vis des victimes et de des principales artères, du nom de
nombreuses polémiques. symboles que l’on veut transmet- l’« Armée populaire », a été rebap-
Régulièrement abîmée par des tre aux générations futures. » tisée de celui de Lech Kaczynski,
graffitis et aspergée de peinture « Mais cette destruction est d’une ancien président décédé et frère
rouge, la statue du parc Skarys- stupidité sans nom, l’interpelle jumeau de l’actuel homme fort du
zewski était l’objet, de longue Ewa Klukowska, 79 ans. Tant de pays, Jaroslaw Kaczynski. Il a aussi
date, de demandes de liquidation soldats russes sont morts en lut- eu droit, huit ans à peine après sa
de la part des milieux conserva- tant contre les Allemands, ils méri- mort, à l’inauguration d’une sta-
teurs. C’est à présent chose faite, tent d’être honorés. J’ai vu ces sol- tue en plein cœur de la capitale. p
malgré de vives protestations des dats débarquer à Varsovie de mes jakub iwaniuk
4 | international 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Les démocrates
réussissent leur
pari californien
Les républicains sont en chute
libre dans le Golden State
san francisco - correspondante la Vallée centrale, le « jardin à
fruits et légumes » des Etats-Unis,

L
es républicains avaient où la gauche espérait profiter du
fait de la Californie un mécontentement engendré chez
épouvantail. Le modèle à les agriculteurs par la politique
ne pas suivre. Le sénateur commerciale de Donald Trump.
texan, Ted Cruz, avait décrit les Pari réussi. A l’issue du dé-
habitants du Golden State compte – prolongé, en raison de
comme des « mangeurs de tofu l’étroitesse des résultats et du fait
aux cheveux teints », adeptes des que plus de la moitié des électeurs
impôts, des régulations et laxis- votent par correspondance –, les
tes sur l’immigration. Dans les démocrates peuvent se flatter
publicités de campagne conserva- d’un petit chelem. Les républi-
trices, le message était omnipré- cains ont été contraints de lâcher
sent : « Va-t-on faire du Nevada- ces six circonscriptions, qu’ils dé-
Colorado-Floride-Texas une nou- tenaient depuis des décennies.
velle Californie ? » Seule consolation pour eux : Kevin Le démocrate Harley Rouda (à droite), vainqueur dans le comté d’Orange, le 6 novembre. BARBARA DAVIDSON/AFP
Le divorce n’en est que plus con- McCarthy a été réélu à Bakersfield,
sommé. La Californie, qui avait à 180 km au nord de Los Angeles. Il avait été surnommé le « candidat loir sa biographie : licencié en 2010 côté des « nativistes » anti-immi-
donné une avance de plus de est promis à devenir le chef de file de Poutine ». de son emploi dans une société
Jadis peuplé gration. Depuis, il est en chute li-
4 millions de voix à Hillary Clin- des républicains à la Chambre des Son adversaire, le promoteur d’alimentaire, il a gagné 266 mil- à 80 % de Blancs, bre en Californie, même si Ar-
ton par rapport à Donald Trump à représentants début janvier 2019. immobilier Harley Rouda, 56 ans, lions de dollars (233 millions nold Schwarzenegger a dirigé
la présidentielle de 2016, a profité Principal trophée pour le camp avait fait un argument de campa- d’euros) à la loterie quelques se-
le comté l’Etat de 2003 à 2011. A l’assem-
des élections du 6 novembre pour démocrate : l’indéboulonnable gne des liens de M. Rohrabacher maines plus tard et a créé une fon- d’Orange blée locale, comme au Sénat du
confirmer. Les démocrates ont ci- Dana Rohrabacher, élu depuis avec la Russie et Donald Trump – dation philanthropique qui offre Golden State, les démocrates ont
blé six sièges, ayant chacun un trente ans dans le comté d’Orange qui lui ont valu d’être cité dans des bourses aux étudiants latinos.
est désormais remporté, le 6 novembre, une
sortant républicain mais qui ont et réélu avec 17 points d’avance l’enquête du procureur spécial composé à 60 % majorité qualifiée des deux tiers
majoritairement voté pour la can- en 2016 dans la 48e circonscrip- Robert Mueller. M. Rouda était « Régime de parti unique » des sièges, qui leur permettra de
didate démocrate à l’élection pré- tion, le long de l’océan. Agé de lui-même républicain jus- Hors Orange, dans la Simi Valley, le
de minorités lever des impôts si nécessaire.
sidentielle. Cinq sont situés en Ca- 71 ans, surfeur, ancien baroudeur qu’en 2016, « mais Trump a tout berceau de Ronald Reagan, Katie Certains en sont venus à s’in-
lifornie du Sud, dont quatre dans dans l’Afghanistan des moudjahi- changé », a-t-il expliqué. Hill l’a emporté dans la 25e circons- quiéter du « régime de parti uni-
le comté d’Orange, bastion répu- dine antisoviétiques au début des Dans la 45e circonscription, Ka- cription sur le sortant Steve Kni- était définitivement tournée. Le que » qui attend la Californie.
blicain historique. Un autre dans années 1980, M. Rohrabacher tie Porter, 44 ans, a battu de jus- ght. La démocrate de 31 ans, fille comté, lieu de naissance de Ri- Le maire de San Diego, Kevin
tesse la sortante Mimi Walters. d’un policier républicain, avait fait chard Nixon, que Ronald Reagan Faulconer, l’un des « survivants »
Fille d’un fermier de l’Iowa, an- campagne au centre. Ancienne aimait décrire comme l’endroit républicains, préfère en rire. Après
Victoire du républicain Scott en Floride cienne étudiante d’Elizabeth responsable d’une association « où tout bon républicain se retire avoir « rendu visite aux pandas » du
Warren à la faculté de droit d’aide sociale, elle avait marqué les pour mourir », jadis peuplé à 80 % célèbre zoo de la ville, a-t-il dit, les
Le gouverneur républicain de Floride, Rick Scott, l’a emporté, di- d’Harvard, professeure à l’uni- esprits avec une publicité où elle de Blancs, est maintenant à près touristes pourront désormais ve-
manche 18 novembre, face au démocrate Bill Nelson lors d’une versité d’Irvine, spécialiste de la explique ses motivations tout en de 60 % composé de minorités : nir saluer à la mairie une autre « es-
élection sénatoriale particulièrement disputée, qui s’est achevée défense des consommateurs, Ka- escaladant une face du Texas Can- Latinos employés à Disneyland pèce menacée » : un élu républicain
sur un dépouillement manuel. Selon les résultats définitifs, tie Porter a fait une campagne yon, dans son district, bardée de mais aussi jeunes cadres multi- de Californie. Il a aussi appelé le
M. Scott a emporté 50,05 % des suffrages, soit un avantage d’un marquée à gauche. cordes et de mousquetons. culturels, notamment d’origine GOP à se défaire de sa thématique
peu plus de 10 000 votes face au sénateur sortant. « Félicitations à Dans la 39e circonscription, Gil La chute du bastion d’Orange, asiatique. Dans les années 1950, anti-immigrants, à reconnaître la
Rick pour une campagne courageuse et couronnée de succès ! », a Cisneros, 47 ans, lui aussi un an- qui rassemble 34 communes, l’Etat était encore la place forte menace posée par le changement
immédiatement tweeté le président Donald Trump, qui avait ac- cien républicain, a été déclaré 3,2 millions d’habitants et quel- des suprémacistes blancs de la climatique et à être « autre chose
tivement fait campagne en Floride, Etat qu’il a remporté lors de vainqueur, samedi 17 novembre, ques-unes des grandes fortunes John Birch Society. qu’une chambre d’enregistrement
l’élection présidentielle de 2016. Samedi, le candidat démocrate avec une légère avance sur une de l’Etat à Newport Beach, a été in- Le déclin du Grand Old Party pour Trump ». La rentrée parle-
au poste de gouverneur, Andrew Gillum, a, de son côté, concédé élue locale d’origine coréenne, terprétée comme le signe qu’une (GOP) remonte au milieu des an- mentaire dira s’il a été écouté. p
sa défaite face au républicain Ron DeSantis. Young Kim. Le vainqueur a fait va- page de la politique californienne nées 1990, lorsqu’il s’est rangé du corine lesnes

Israël : Nétanyahou prend le ministère de la défense


et sauve pour l’heure son gouvernement
Le premier ministre agite la menace sécuritaire pour échapper à des législatives anticipées

jérusalem - correspondant sur le mot totem : sécurité. Un re- affaires étrangères, poste qu’il oc-
Pour contrer tour aux sources de sa longévité. cupe aussi à ce jour.

B enyamin Nétanyahou est


rompu à ces moments
d’éruption médiatique, où
le caractère des dirigeants est mis
à l’épreuve. Le visage grave, le pre-
ses rivaux,
M. Nétanyahou
s’est paré
C’est le domaine où les sondages
constatent une érosion impor-
tante de sa crédibilité, en raison
des centaines de roquettes tirées
sur le sud du pays, depuis la bande
A l’exception du Likoud, les par-
tis de droite réclamaient des élec-
tions avant la date prévue, en no-
vembre 2019. Ils ont pourtant
l’expérience de la campagne de
mier ministre israélien a drama-
des oripeaux de de Gaza, il y a une semaine. « La 2015. Lors des derniers jours avant
tisé les enjeux, dimanche 18 no- l’homme d’Etat sécurité nationale va au-delà de la le scrutin, M. Nétanyahou avait
vembre, au sujet d’élections anti- politique ou des considérations tant dramatisé les enjeux que le
cipées qu’il dit ne pas souhaiter.
focalisé sur personnelles », a déclaré le pre- vote utile lui avait entièrement
Stratège, il a décidé d’assumer la l’intérêt général mier ministre. bénéficié, notamment parmi les
fonction-clé de ministre de la dé- colons. Le Foyer juif de Naftali
fense, laissée vacante depuis la « Politiques de gauche » Bennett avait perdu plusieurs siè-
démission d’Avigdor Lieberman durcir sa politique, promesse de Après avoir atteint des sommets ges en raison de la menace agitée
le 14 novembre. tensions à venir. dans les sondages au cours de la d’une victoire de la gauche.
M. Nétanyahou a mis en scène Pour contrer ses rivaux, M. Néta- mi-2017, le Likoud a connu une Cette fois, le Foyer juif estime
ses efforts pour maintenir le gou- nyahou s’est paré des oripeaux de chute au cours des derniers mois, que le premier ministre est affai-
vernement à flot. Après le départ l’homme d’Etat, focalisé sur l’inté- descendant aux environs de 28 % bli. Mais M. Bennett ne veut pas
de M. Lieberman, la majorité avait rêt général. Il a estimé que convo- - 30 %, encore largement devant le assumer la responsabilité de l’im-
été ramenée à la plus courte marge quer des élections anticipées se- parti de centre droit, Yesh Atid. plosion du gouvernement et s’est
possible, 61 sièges sur 120 à la rait « irresponsable » à cette heure Cette tendance a éveillé l’appétit emmêlé dans ses propres calculs.
Knesset. Econduit pour le poste de « particulièrement complexe » des autres formations de droite et Le camp national religieux dé-
la défense, le ministre de l’éduca- pour le pays, sans que l’on sache explique leur agitation. Jusqu’à nonce la conduite de « politiques
tion, Naftali Bennett, a finalement précisément en quoi. Il a renvoyé dimanche soir, M. Bennett récla- de gauche », une « dissuasion ef-
reculé et choisi de ne pas faire tom- ses rivaux à leurs responsabilités. mait le portefeuille de la défense, fondrée face au Hamas », mais
ber le gouvernement, contraire- Il a fait référence à la fin précipitée son ambition de longue date. reste au gouvernement. De son
ment à sa menace initiale. S’expri- des gouvernements de droite, Mais le premier ministre ne côté, le ministre des finances,
mant lundi matin à la Knesset, aux en 1992 puis 1999. Dans le premier voulait pas offrir au leader de la Moshe Kahlon, chef du parti Kou-
côtés de la ministre de la justice, cas, elle conduisit au « désastre droite nationale religieuse une lanou, a évoqué le risque d’une
Ayelet Shaked, il a attaqué le bilan d’Oslo », dit-il, en référence aux ac- telle tribune pour le harceler, se- « anarchie fiscale », en l’absence
sécuritaire de M. Nétanyahou, en cords de paix israélo-palestiniens maine après semaine, dans un d’élections rapides. On ne sait en-
disant que depuis dix ans, « Israël a de 1993. Dans le deuxième cas, à la procès continu en faiblesse. En re- core comment se positionnera
cessé de gagner » contre ses enne- seconde Intifada. vanche, M. Nétanyahou envisage- son parti, lors d’un vote mercredi
mis. Mais il a donné une nouvelle Dans son allocution dimanche, rait de nommer enfin un cadre du à la Knesset sur une dissolution. p
chance au premier ministre de M. Nétanyahou s’est concentré Likoud à la tête du ministère des piotr smolar
international | 5
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

La rivalité sino-américaine mine l’APEC


Y ÉMEN
Les houthistes prêts
à un cessez-le-feu
Les rebelles houthistes ont
annoncé, dimanche 18 no-
Des différends aigus ont bloqué tout dialogue constructif au sommet de Port Moresby vembre, qu’ils cessaient leurs
attaques de drones et de mis-
siles contre l’Arabie saoudite,
les Emirats arabes unis
pékin - correspondant res étrangères de Papouasie-Nou- de la part de Pékin, Washington end au cœur de la rivalité sino- et leurs alliés au Yémen.
velle-Guinée est resté plus vague. envisage désormais de taxer tou-
Le vice-président américaine. Alors que son premier Le mouvement, qui tient

C
e devait être un sommet Cet échec des 21 dirigeants d’Etats tes les importations chinoises. « Ce américain, ministre a signé des contrats d’un la capitale, s’est dit prêt
consacré à l’économie. Il bordant le Pacifique n’est qu’une qui est en jeu à Buenos Aires, c’est montant supérieur à 1 milliard de à un cessez-le-feu d’une plus
y fut question de guerre demi-surprise. Dès son arrivée, sa- tout simplement la survie de
Mike Pence, a mis dollars avec la Chine dans le cadre grande ampleur si la coalition
froide. Pour la première medi matin, Mike Pence avait mis l’OMC », résume un diplomate oc- en garde contre des nouvelles routes de la soie chi- militaire conduite par Riyad
fois en vingt-six ans, les dirigeants en garde contre la diplomatie du cidental à Pékin. noises, les Etats-Unis ont annoncé « voulait la paix ». – (Reuters.)
des pays du forum de la Coopéra- carnet de chèques chinoise, « au Pour la plupart des observa-
la diplomatie qu’ils participeraient à la mise en
tion économique pour l’Asie-Paci- mieux opaque ». Critiquant sans le teurs, les divergences sont telles chinoise du carnet place d’une base navale austra- HON GKON G
fique (APEC) ont mis fin à leur réu- nommer le projet international qu’il est peu probable que la ren- lienne ainsi qu’au financement Trois chefs du
nion annuelle, dimanche 18 no- d’investissements chinois dans le contre entre Donald Trump et Xi
de chèques, « au d’un vaste projet (1,7 milliard de mouvement Occupy
vembre, sans pouvoir s’entendre cadre des « nouvelles routes de la Jinping puisse durablement ré- mieux opaque » dollars), porté par le Japon et l’Aus- plaident non coupables
sur un communiqué commun. soie », Mike Pence avait déclaré : soudre les problèmes. Mike Pence, tralie, d’électrification du pays. Accusés d’atteinte à l’ordre
Hôte du sommet, Peter O’Neill, « Nous ne noyons pas nos partenai- qui, dès le 4 octobre à Washington, Comme les autres petits Etats du public, trois dirigeants du
premier ministre de Papouasie- res dans un océan de dettes. Nous avait, dans un discours extrême- Toutefois, géostratégie et éco- Pacifique, la Papouasie-Nouvelle- mouvement de désobéissance
Nouvelle-Guinée, a reconnu ne ne contraignons pas, nous ne cor- ment violent, dénoncé les « prati- nomie ne vont pas toujours de Guinée peut jouer de la rivalité en- civile Occupy, qui avait agité
pas avoir fait le poids face « aux rompons pas, nous ne compromet- ques prédatrices » de la Chine qua- pair : les deux principaux alliés tre la Chine d’un côté, l’Australie, le Hongkong à l’automne 2014,
deux grands géants dans la pièce ». tons pas votre indépendance. » lifiée d’Etat « orwellien », a ré- des Etats-Unis dans le Pacifique, Japon et les Etats-Unis de l’autre, ont plaidé non coupables,
A dix jours du sommet du G20 sumé, samedi, devant des journa- l’Australie et le Japon, critiquent, pour obtenir aides et investisse- lundi 19 novembre, au cours
de Buenos Aires, en marge duquel Etat « orwellien » listes, le point de vue américain : comme la Chine, le protection- ments. Mais les tensions entre Pé- de leur procès. Chacun en-
le président américain, Donald Xi Jinping, qui, à la différence de « Ils commencent avec des prati- nisme américain et la préférence kin et Washington sont telles que court une peine pouvant aller
Trump, et son homologue chi- ses homologues américain et ques commerciales, des droits de de Washington pour des accords les pays d’Asie pourraient avoir à jusqu’à sept ans de prison.
nois, Xi Jinping, doivent se ren- russe, était présent au sommet de douane et des quotas, des trans- commerciaux bilatéraux plutôt « choisir l’un ou l’autre », a déploré Des centaines de milliers de
contrer, jamais les divergences l’APEC, avait répondu par avance ferts de technologies forcés, le vol que régionaux. jeudi 15 novembre le premier mi- Hongkongais étaient descen-
n’ont paru aussi fortes entre que les investissements de la de propriété intellectuelle et ça va De fait, la Papouasie-Nouvelle- nistre singapourien, Lee Hsien dus dans les rues pour récla-
Washington et Pékin. La déléga- Chine à l’étranger ne constituaient au-delà, jusqu’à la liberté de cir- Guinée, petit Etat de six millions Loong, ajoutant : « J’espère que cela mer la démocratisation de la
tion américaine conduite par le « pas un piège comme certains l’ont culation sur les mers et les attein- d’habitants situé juste au nord de n’arrivera pas sous peu. » p région retournée dans le giron
vice-président, Mike Pence, a présenté ». Comme à son habitude, tes aux droits de l’homme. » l’Australie, s’est trouvée ce week- frédéric lemaître chinois en 1997. – (Reuters.)
exigé que le texte mentionne la le président chinois s’est fait le
nécessité d’une réforme de l’Orga- chantre d’une économie mon-
nisation mondiale du commerce diale « ouverte, inclusive, inno-
(OMC). La Chine s’y serait oppo- vante et reposant sur des règles »,
sée, estimant que l’APEC n’avait mais cette fois, il est allé plus loin :
pas à traiter cette question. « L’Histoire a montré qu’une con-
Peu avant cet échec, l’Agence frontation, que ce soit sous la
France-Presse avait révélé une forme d’une guerre froide, d’une
scène ubuesque : le gouverne- guerre chaude ou d’une guerre
ment de Papouasie-Nouvelle- commerciale, ne produira aucun
Guinée avait fait appel à la police vainqueur », a-t-il mis en garde.
pour empêcher des délégués chi- Alors que, ces derniers mois, les
nois d’entrer dans le bureau du Etats-Unis ont imposé des sanc-
ministre des affaires étrangères tions sur 250 milliards de dollars
afin d’orienter la rédaction du (219 milliards d’euros) d’importa-
communiqué final. La Chine a dé- tions en provenance de Chine, en-
menti, mais le ministère des affai- traînant des mesures de rétorsion UNE AUTRE BANQUE EST POSSIBLE

En Colombie,
un procureur rattrapé hugo est un ARTistE qui a les pIedS sur tERre. Ou plutôT
suR lEs plancheS. PouRTANt, quE C'eSt difFIcile dE
par le scandale Odebrecht ReprendRE Un fEstivAl avec dES ambITions planÉtaiRes
lorsquE la plAnÈTe finaNCE hésite à vous soutenir.
La mort au cyanure du fils d’un témoin-clé Alors, ce nouvEAu banquIER qui a AcCepté dE s'engager,
révèle de nouveaux conflits d’intérêts huGo eN a conClu qU'IL conNaisSAit bien lE thÉâTRE.
«PaS sEUleMEnt Moi, maiS tous nos colLaborateurs,
bogota - correspondante son. L’affaire éclabousse le chef du nOs clieNTS, nos sociétAires »lui a-t-iL RÉpOndu.
Crédit Coopératif – Société coopérative anonyme de Banque Populaire à capital variable – RCS Nanterre 349 974 931 01213 – APE 6419 Z – N° ORIAS 07 005 463 – 12, boulevard Pesaro – CS 10002 – 92024 Nanterre cedex – Illustration : Artus –

parquet, Nestor Humberto Marti-

L a vidéo a été tournée au


mois d’août. L’auditeur
Jorge Enrique Pizano avait
donné ordre au journal télévisé
Noticias Uno de la diffuser « s’il
nez. Avocat d’affaires entre deux
postes dans la fonction publique,
M. Martinez a travaillé un temps
pour le groupe Aval, partenaire co-
lombien d’Odebrecht dans le cadre
quittait le pays ou s’il mourait ». d’un consortium dont M. Pizano a
Elle a été diffusée dimanche 11 no- assuré l’audit de 2010 à 2014.
vembre au soir, trois jours après la
mort de M. Pizano, et quelques « J’ai des preuves »
heures après celle de son fils. M. Pi- Devant la caméra, M. Pizano af-
zano détenait des informations es- firme avoir informé M. Martinez
sentielles sur les pots-de-vin ver- en 2015 des versements suspects
sés en Colombie par Odebrecht, effectués par Odebrecht pour qu’il
entreprise brésilienne de travaux en prévienne Luis Carlos Sar-
publics désormais connue comme miento, patron du groupe Aval et
« la multinationale latino-améri- homme le plus riche de Colombie. Et ce chArgé d'afFairEs de lui Expliquer
caine de la corruption ».
Révélée en décembre 2016 par
« Je ne spécule pas. J’ai des preuves
de tout ce que je dis », affirme dans
le circuiT de l'argEnt Au CrÉdiT COopÉratif,
une enquête du département de la vidéo M. Pizano, qui a fourni les et l'investiSsEment de sa bAnque daNS
la justice des Etats-Unis, l’affaire
Odebrecht a fait tomber des têtes
enregistrements de ses conversa-
tions avec l’avocat du consortium.
la CUlture, LES fEstivals, LES compAgNIEs.
partout en Amérique latine. En Devenu procureur, M. Martinez SA cOnclusion, hugo ne l'a pAs oubliéE :
Colombie, le géant brésilien, qui a s’est déclaré empêché pour suivre
emporté plusieurs contrats im-
portants entre 2009 et 2014, est
l’enquête Odebrecht en 2016. Mais
pourquoi n’a-t-il jamais dénoncé
«où irIonS-nOus
soupçonné d’avoir payé 32 mil-
lions de dollars (soit 28 millions
les faits dont il a eu connaissance
en 2015 ? Sa défense est sanS lE thÉâtre? ».
d’euros) en pots-de-vin et financé brouillonne. Interrogé en direct à
les campagnes présidentielles de la télévision, il a argué du fait que
2010 et 2014, gagnées par l’ancien « les citoyens n’[étaient] pas tenus
président Juan Manuel Santos. de dénoncer les cas de corruption ».
M. Pizano était atteint d’un can- Plusieurs parlementaires d’op-
cer lymphatique. Sa mort jeudi position demandent le départ du
8 novembre n’a d’abord pas sou- procureur. « La décence aurait dû engaGez-vous avEc nOUs
levé de soupçons et les médecins conduire le procureur de la Républi-
légistes ont confirmé après autop- que à présenter sa démission », a à soutenir la culture Sur
sie qu’il était bien mort d’un in- souligné le sénateur et ancien can- WwW.LEPouVOIRDUNOuS.FR/cultUre
farctus. Mais, trois jours plus tard, didat à la présidence Gustavo
son fils, âgé de 31 ans, était empoi- Petro. Pour son collègue Jorge Ro-
sonné au cyanure en buvant de bledo, « le procureur Martinez con-
l’eau d’une bouteille qui se trou- tinue de travailler pour son princi- www.credit-cooperatif.coop
vait sur le bureau de son père. Le pal client, Luis Carlos Sarmiento, et
parquet a ouvert une enquête continue de le protéger ». p
pour déterminer l’origine du poi- marie delcas
6|
FRANCE
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

« GILETS JAUNES »

Le gouvernement
« entend la colère »
mais tient le cap
Le pouvoir apparaît démuni face au
mouvement des « gilets jaunes » et semble
parier sur l’épuisement de la mobilisation

I l « entend la colère ». Il la
« comprend ». Et pourtant il
n’est pas question de changer
de cap, puisqu’« il est bon ». C’est
en ces termes qu’Edouard Phi-
Français », comme le dit l’un de
ses proches. Une situation face à
laquelle le gouvernement appa-
raît démuni, semblant tabler sur
l’épuisement des « gilets jaunes ».
lippe, interrogé au JT de France 2, A l’Elysée comme à Matignon,
dimanche 19 novembre au soir, a on juge ainsi que les manifesta-
répondu aux « gilets jaunes ». tions de ce week-end n’ont pas at-
Comme Emmanuel Macron lors- teint un niveau exceptionnel,
qu’il s’était exprimé depuis le por- même si l’exécutif affirme « ne
te-avions Charles-de-Gaulle, mer- pas minimiser le mouvement ».
credi 8 novembre, le premier mi- « La mobilisation est importante
nistre s’est livré à cet exercice déli- mais elle n’est pas massive », a
cat qui consiste à dire aux commenté le ministre de la tran-
Français que « leur souffrance » est sition écologique François de
légitime mais que, pour l’heure, Rugy, invité dimanche sur Eu-
l’exécutif ne peut rien pour eux. rope 1 et CNews.
Samedi, près de 290 000 per- Toute la journée, des ministres –
sonnes se sont rassemblées par- Gérald Darmanin, Sébastien Le-
tout dans le pays, pour manifes- cornu, Jacqueline Gourault, ou en-
ter leur exaspération face à la core Jean-Michel Blanquer – se
hausse des prix du carburant et sont succédé sur les plateaux de
plus généralement à la baisse de télévision ou dans les studios de
leur pouvoir d’achat. Le chef du radio pour rappeler « le cap » du
gouvernement a regretté que la gouvernement et sa détermina-
journée, au cours de laquelle une tion à « le tenir ». Comme le pre-
manifestante est morte et 400 mier ministre l’a rappelé diman- signal d’incompréhension par cats ou des associations. Le chef de Emmanuel Macron, qui était à
personnes ont été blessées, dont che, le gouvernement a annoncé, rapport à ce mouvement qui va CETTE MOBILISATION l’Etat avait semblé avoir entendu La Lanterne à Versailles samedi et
14 gravement, ait donné lieu à
« des scènes qui relevaient de
mercredi, « un plan de 500 mil-
lions d’euros pour accompagner
bien au-delà des revendications
sur l’essence, explique un con-
INSTALLE MACRON le message lors de son discours de-
vant le Congrès, le 9 juillet, appe-
s’est envolé pour Berlin dimanche
pour prononcer un discours sur
l’anarchie ». les Français » et aider les foyers les seiller de l’exécutif. L’essence, c’est DANS « UN FACE-À-FACE lant de ses vœux une « République l’Europe au Bundestag, ne s’est
Cette mobilisation sans leader plus modestes à supporter la la goutte d’eau qui a fait déborder contractuelle ». Depuis la rentrée, pas exprimé pour l’instant. Il de-
et sans organisateur, qui se pour- hausse des taxes sur l’essence, le vase. Dans le vase, il y a le senti- DANGEREUX AVEC il a également manifesté sa vo- vrait le faire mercredi 21 novem-
suivait lundi matin dans plu-
sieurs endroits sur le territoire,
mais ces mesures n’ont pas calmé
la grogne des manifestants.
ment de déclassement, les hôpi-
taux qui ferment, le travail qui
LES FRANÇAIS » lonté de mieux prendre en
compte les territoires.
bre, lorsqu’il recevra à l’Elysée, le
bureau de l’Association des mai-
installe Emmanuel Macron dans « Si on avait attendu le week-end manque, et maintenant la ba- Mais, dans l’action, l’exécutif res de France ainsi que plusieurs
« un face-à-face dangereux avec les pour le faire, on aurait donné un gnole qui est trop chère. » que lui a opposée le premier mi- peine à faire sienne cette nouvelle centaines d’élus locaux. « En 2017,
nistre : « Je ne crois pas que les “gi- manière de gouverner. « On est déjà en colère, les Français ont
« Revoir la méthode » lets jaunes” demandent une loin de la République contrac- écarté tous les responsables politi-
L’opposition se félicite du mouvement Edouard Philippe n’a pas non plus grande conférence », lui a-t-il ré- tuelle, regrette un conseiller de ques » et « élu Emmanuel Ma-
souhaité saisir la main tendue par pondu sur France 2. « Le premier l’exécutif. Il faut complètement re- cron », a poursuivi Edouard Phi-
« Ce qui compte maintenant, c’est ce que le président de la Répu- Laurent Berger. Samedi, le patron ministre va parler à Laurent Ber- voir la méthode. Il faut remettre en lippe, dimanche soir.
blique va entendre et comprendre. Et le sentiment que j’ai, c’est de la CFDT avait appelé, par un ger », assure-t-on désormais à Ma- selle les corps intermédiaires. » Un an et demi plus tard, il n’est
qu’ils n’ont rien compris », a estimé le président du parti Les Ré- Tweet, l’exécutif à « réunir très rapi- tignon, « mais les “gilets jaunes” L’ancien ministre de l’intérieur pas sûr que la colère exprimée le
publicains, Laurent Wauquiez, qui a pris part, samedi 17 novem- dement les syndicats, les organisa- n’attendent pas une réponse insti- Gérard Collomb, qui a démis- 17 novembre ne se retourne pas
bre, à une manifestation des « gilets jaunes » au Puy-en-Velay. tions patronales, les associations tutionnelle à leurs revendications ». sionné avec fracas début octobre, contre le chef de l’Etat. Selon un
La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, s’est pour construire un pacte social de Laurent Berger a souvent mis en a relayé cette critique. « Il nous sondage de l’Ifop publié diman-
félicitée du « très grand succès » des manifestations et a encou- la conversion écologique ». Dans la garde Emmanuel Macron contre faut plus que jamais être à l’écoute che 18 novembre par le JDD, la po-
ragé le gouvernement à « donner les décisions qui vont ramener la foulée, le patron de la CFDT a été sa manière très verticale d’exercer de nos territoires et rassembler nos pularité d’Emmanuel Macron est
paix ». Quant à Jean-Luc Mélenchon, le chef de file de La France contacté par l’Elysée pour détailler le pouvoir, maintenant à l’écart les concitoyens pour répondre aux dé- tombée à 25 % en novembre, en
insoumise, il voit dans ce mouvement « un exemple d’auto- sa proposition. Mais dimanche corps intermédiaires, qu’il fis actuels et à venir », a tweeté le chute de quatre points. p
organisation (…) qu’il s’agit de répandre dans tout le pays ». soir, c’est une fin de non-recevoir s’agisse des élus locaux, des syndi- maire de Lyon, dimanche. virginie malingre

« Si l’exécutif fait sans les corps intermédiaires, il va dans le mur »


Pour le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, la réponse aux « gilets jaunes » du premier ministre « manque de cap et de sens »

sens. La transition écologique C’est un signal extrêmement Quelle est la responsabilité Bien sûr. Mais il y a aussi tous de manœuvre et il faut une
ENTRETIEN peut aller de pair avec la justice so- fort envoyé. Celui d’un mécon- du gouvernement ? ceux qui sont habitués à se mobi- Europe qui investisse dans la tran-

L aurent Berger, secrétaire


général de la CFDT, n’a pas
souhaité s’associer au
mouvement des « gilets jaunes ».
Samedi 17 novembre, au soir de la
ciale. Mais il faut répondre aux at-
tentes en termes d’aide à la mobi-
lité, au transport, à l’énergie.

Le premier ministre n’a pas


tentement tous azimuts, pas tou-
jours très cohérent et parfois pa-
radoxal mais qui illustre un senti-
ment d’abandon et de peur de
l’avenir. Ce fut suffisamment
On a un exécutif qui, depuis son
arrivée, veut une relation directe
avec le peuple. Voilà comment on
en arrive à ce qui s’est passé
samedi. Il faut maintenant trou-
liser dans leur entreprise et qui
font un travail quotidien. Il n’y a
pas d’un coup ces nouveaux mili-
tants et les autres qui auraient
disparu. Cela pose aussi une ques-
sition écologique et les politiques
sociales, avec un modèle économi-
que plus vertueux. Nous avons be-
soin de maintenir des services pu-
blics de proximité, une présence
mobilisation, il a cependant ap- donné suite à votre proposi- marquant pour ne pas dire que la ver des solutions. Quelles politi- tion sur les modes de mobilisa- humaine dans les territoires.
pelé le gouvernement à cons- tion de réunir les partenaires journée a été un échec. Ensuite, ques sociales mène-t-on, notam- tion. Mais encore une fois, je ne Aujourd’hui, j’ai envie d’avoir un
truire « un pacte social de la con- sociaux et les associations… est-ce que ce mécontentement ment en direction de ceux qui ont condamne pas les gens qui l’ont message d’apaisement, même si
version écologique » avec les orga- J’en prends acte. Edouard Phi- est toujours bien tourné ? Non. le plus le sentiment de reléga- fait car il y a du mal-être. Que la co- c’est un peu à contre-courant.
nisations syndicales et patronales lippe dit comprendre les difficul- On a lu, vu, entendu des choses tion ? Comment fait-on vivre une lère existe et soit légitime, oui. Est- Nous sommes dans une démocra-
mais aussi avec les associations. tés mais sans faire de propositions inacceptables samedi. démocratie sociale qui associe les elle bien orientée quand on reven- tie, c’est un bien inestimable. Il y a
ni sur la forme ni sur le fond. Et il acteurs locaux, territoriaux et so- dique moins d’impôts, que le dis- des intérêts divergents, des façons
La réponse du premier minis- persiste dans un rapport direct au Cela vous inquiète-t-il ? ciaux ? Il faut donner une vision – cours est « anti-tout » et que, dans de penser différentes et c’est très
tre, Edouard Philippe, aux « peuple » qui le met en difficulté Oui. Je ne veux pas généraliser et aujourd’hui sur la transition les mots employés, on entend les bien. Mais il faut que cela puisse
« gilets jaunes », dimanche soir, aujourd’hui. Il y a une défiance mais il y a pu y avoir des compor- écologique on en manque, c’est « Français d’abord » ? Non, je ne s’exprimer dans des cadres prévus
vous a-t-elle paru à la hauteur ? très forte à l’égard du gouverne- tements assez agressifs. La évident –, et il faut des mesures peux pas être d’accord avec ça. pour ça et que l’on trouve des
Il n’y a rien de nouveau ! Le chef ment. Si l’exécutif persiste à ne pas démocratie, c’est écouter ce que sociales qui permettent de rendre solutions ensemble. Force est de
du gouvernement veut poursui- vouloir faire avec les corps inter- disent tous les citoyens comme juste cette transition. Comment envisagez-vous les constater qu’en ce moment pas
vre la transition écologique mais médiaires pour trouver des solu- ceux qui ont manifesté. Cela prochains mois, notamment en grand monde n’a envie de se met-
il ne la présente qu’en termes de tions collectives, il va dans le mur. signifie aussi respecter, dans un De nombreux « gilets jaunes » vue des européennes en 2019 ? tre autour d’une table. C’est juste
fiscalité, pas en opportunités barrage, celui qui n’a pas envie de étaient pour la première fois La situation peut être inquié- ce que j’ai appelé à faire. p
pour l’emploi, la santé et les terri- La journée d’actions du 17 no- crier le slogan demandé ou de dans la rue. Cela vous tante du point de vue démocrati- propos recueillis par
toires. Cela manque de cap et de vembre a-t-elle été un succès ? mettre le gilet jaune. interroge-t-il ? que. Il faut redonner des marges raphaëlle besse desmoulières
france | 7
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

De gauche à droite et de haut en bas : manifestations


de « gilets jaunes » à Paris, à Toulouse, à Marseille et à Bar-le-Duc, le
17 novembre. BENJAMIN GIRETTE/MATTHIEU RONDEL/PATRICK GHERDOUSSI/EDOUARD ELIAS POUR «LE MONDE»

Le mouvement cherche à se structurer


et appelle à une nouvelle mobilisation
Les manifestants étaient 46 000 dimanche et 290 000 la veille, selon la police. Et 20 000
personnes ont déjà annoncé leur participation à la manifestation parisienne du 24 novembre

C’ est la fin d’après-midi,


samedi 17 novembre, à
Paris. Toute la journée,
des petites grappes de « gilets jau-
nes » ont joué au chat et à la souris
Ce « premier pas », expression
d’un ras-le-bol sur l’augmenta-
tion du prix des carburants et,
plus généralement, sur l’impres-
sion de perdre en pouvoir d’achat,
« C’ÉTAIT TRÈS IMPORTANT
QU’ON SOIT NOMBREUX
SAMEDI. MAIS
sonnes avaient déjà annoncé y
participer dimanche soir, 140 000
se disant « intéressées ».
« Ce mouvement est peut-être le
premier mouvement d’ampleur
avec les CRS sur les Champs-Ely-
sées, lançant des actions totale-
au moins 290 000 « gilets jaunes »
l’ont fait samedi, sur plus de 2 000
LE PEUPLE QUI BLOQUE d’une nouvelle ère où il n’y a plus
aucune structure collective sus-
ment improvisées. Les manifes- points de blocage en France, selon LE PEUPLE, JE NE SAIS ceptible de canaliser et de modérer
tants parisiens ont même réussi à les chiffres du ministère de l’inté- les débats politiques, où partis et
scander des « Macron démis- rieur. Des chiffres que les mani- PAS SI C’EST LE MEILLEUR syndicats sont non seulement
sion ! » aux abords de l’Elysée, festants jugent très sous-estimés. ignorés, mais rejetés, où le pouvoir
concrétisant ainsi l’un de leurs « Pour un mouvement aussi spon- MODE D’ACTION » se trouve seul face à une colère
objectifs affichés. Mais en cette tané, horizontal, sans base profes- CYRILLE éruptive et multifacettes, analyse
fin de journée, la même question sionnelle, politique, ou régionale, organisatrice d’un rassemblement Chloé Morin, directrice de projets
revient sur toutes les lèvres : et on peut parler d’un succès, estime internationaux chez Ipsos. Ce
maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? le politologue Jérôme Sainte-Ma- genre de mouvement ne peut être
Elle anime, par exemple, un petit rie. Il n’y avait rien d’évident à ce Comme Franck, à Paris, Cyrille jugé au nombre de manifestants,
cercle qui s’est formé au milieu de que cette excitation sur Internet n’est pas convaincue par l’idée de comme les mouvements anciens
la place de la Concorde, où plus débouche sur une action réelle, continuer les blocages. « C’était organisés par les syndicats. Il peut
d’un millier de « gilets jaunes » ont coordonnée. C’est étonnant et in- très important qu’on soit nom- être jugé à l’aune de sa capacité à
réussi à couper la circulation. « Il quiétant pour le gouvernement. breux samedi, comme une pre- durer, à susciter l’empathie géné-
faut continuer ce soir, tout bloquer Car ce 17 novembre, les gens ont mière mise en garde. Mais le peu- rale et à sa radicalité. »
maintenant qu’on est là ! », lance pris conscience de leur force. Ils ont ple qui bloque le peuple, je ne sais
Farouk, 43 ans, technicien lu- découvert leur capacité à faire. » pas si c’est le meilleur mode d’ac- « Dédain »
mière. « Les gens ne sont pas prêts, tion », observe-t-elle, illustrant les Le lourd bilan du week-end, avec
rétorque Franck, 29 ans, cadre « Blocage national » débats en cours sur la suite à don- une femme décédée et plus
dans une société de consulting. Organisatrice d’un rassemble- ner au mouvement. Elle ajoute : de 400 blessés, peut-il discréditer
Nous ne sommes pas assez nom- ment à La Tour-du-Pin (Isère), « De toute façon, je ne peux pas me le mouvement, massivement
breux. Il faut construire le mouve- commune de 8 000 habitants, Cy- permettre de ne pas travailler pen- soutenu ces dernières semaines
ment. » Lui fait partie du groupe rille, 47 ans, employée dans le sec- dant une semaine… » Pour Jérôme dans les enquêtes d’opinion ?
parvenu aux abords de l’Elysée : teur social, n’en revient toujours Sainte-Marie, « un mouvement Selon un sondage réalisé par
« On y est allé trois fois et trois fois pas : « Le Dauphiné Libéré ne parle perlé, en semaine, qui va gêner l’ac- l’IFOP vendredi et samedi pour
on s’est fait gazer ! A quoi ça sert ? Il que de 500 personnes, mais on tivité des gens qui ressemblent aux Le Journal du dimanche, 62 % des
faut d’autres rendez-vous, insiste- était au moins 800. Le maire “gilets jaunes” et ont besoin de Français se disaient favorables à
CHRONIQUE t-il. C’est comme ça qu’on gagnera
en popularité. Aujourd’hui, on était
n’avait jamais vu ça ! » Elle prévoit
une réunion cette semaine sur la
circuler facilement pour travailler
ou récupérer leurs enfants » pour-
ce que la politique de ces prochai-
nes années donne « la priorité au
les premiers. C’est important, ça, suite à donner à la mobilisation. rait d’ailleurs « rapidement deve- pouvoir d’achat, quitte à aller
PAR FRANÇOISE FRESSOZ d’avoir fait le premier pas. » Sans attendre, en Isère comme nir impopulaire ». moins rapidement sur la transi-
dans toute la France, quelque Dimanche, Eric Drouet, le chauf- tion énergétique ».
Macron et le spectre 46 000 « gilets jaunes » ont pour-
suivi les blocages dimanche. Envi-
feur routier qui avait lancé l’idée
d’un « blocage national » le 17 no-
Quoi qu’il en soit, l’interven-
tion, dimanche soir, sur France 2,
« POUR UN MOUVEMENT
des deux France AUSSI SPONTANÉ, SANS
ron 150 sites étaient concernés, à
Montélimar, Chalon-sur-Saône,
Caen, dans la Meuse, le Vaucluse
vembre, a tranché le débat. Il a ap-
pelé, sur Facebook, à un « acte 2 »,
samedi 24 novembre, intitulé :
du premier ministre, Edouard
Philippe, qui n’a annoncé aucun
changement de cap, n’a pas
BASE PROFESSIONNELLE, ou en Nouvelle-Aquitaine. Des « Toute la France à Paris ». Une dé- semblé convaincre les « gilets jau-

P our Emmanuel Macron, la


France des « gilets jaunes »,
celle qui est apparue sa-
medi 17 novembre sur les écrans
dans l’urne pour le sanctionner.
L’étendard « progressiste » brandi
par le chef de l’Etat en pren-
drait alors un sérieux coup et
POLITIQUE OU RÉGIONALE,
ON PEUT PARLER
blocages étaient encore recensés
lundi matin. Certains espéraient
aussi recevoir le soutien de chauf-
feurs routiers et voir le mouve-
cision concertée avec d’autres or-
ganisateurs des blocages du
week-end. « C’est là que se trou-
vent ceux qui gouvernent, cela
nes » de renoncer. « Le dédain,
toujours… », commente l’Iséroise
Cyrille. Cette organisatrice du
mouvement veut croire que la ré-
de télévision lors des blocages
routiers, est électoralement per-
toute la fin du quinquennat s’en
trouverait affectée.
D’UN SUCCÈS » ment s’amplifier mardi, alors que
treize syndicats d’infirmières
aura encore plus d’impact » résu-
me-t-il. Mis en ligne dimanche
ponse du pouvoir « va faire sortir
tous ceux qui hésitaient encore ».
due. Depuis le milieu des années Pour éteindre l’incendie, le plus JÉRÔME SAINTE-MARIE appellent à une « mobilisation midi, l’événement connaît un Réponse samedi 24 novembre. p
1980, les sociologues et les polito- efficace serait d’étaler dans le politologue générale » contre le plan santé. succès spectaculaire : 20 000 per- aline leclerc
logues ont vu se creuser, au fil des temps la montée en puissance de
élections, le fossé entre les gran- la fiscalité carbone. Mais outre
des métropoles de plain-pied qu’Emmanuel Macron refuse de
dans la mondialisation et la
France périurbaine qui se bat pour
sauvegarder l’emploi, souffre
ressembler à ses prédécesseurs
qui, à chaque conflit grave, ont
reculé, il doit impérativement
Les forces de l’ordre face à une situation inédite
d’être mal desservie en transports conserver ses propres électeurs Une femme est décédée et plus de 400 personnes ont été blessées lors des rassemblements
en commun, assiste au recul des au profil très typé : urbains,
services publics, se sent reléguée diplômés, bien intégrés dans la
au point que nombre de ses élec- mondialisation, ils sont en quel-
teurs ont choisi de se mettre en re-
trait de la politique en s’abstenant.
De cette situation, le président
de la République n’est pas respon-
sable, mais, en décidant d’aligner
que sorte les représentants de
l’autre France. Eux sont de plus en
plus sensibles au réchauffement
climatique. Ils ont mal vécu le dé-
part du gouvernement de Nicolas
P eu de casse mais un bilan
humain très lourd, avec
une femme décédée et
quelque 400 personnes blessées
dont 14 gravement. Voici les
amont, le ministre de l’intérieur,
Christophe Castaner, avait tenu
un discours ferme contre les
blocages. Mais le 17 novembre, les
forces de l’ordre ont privilégié
déversé de la paille devant la grille
du Château pendant le mandat de
Nicolas Sarkozy. « La difficulté,
c’est lorsque ceux qui se mobilisent
ne sont pas des personnes ayant
Du côté des forces de l’ordre et
des secours, le bilan est consé-
quent – au moins 28 blessés dont
plusieurs gravement –, alors
même qu’il y a eu peu d’affronte-
la fiscalité du gazole sur celle de Hulot et réclament un engage- conséquences très contrastées sur l’encadrement des rassemble- l’habitude de manifester et donc ments directs avec les manifes-
l’essence au moment où les prix ment écologique sans faille. Pour le plan sécuritaire du grand ras- ments plutôt que la dispersion d’encadrer, et que les manifesta- tants. La bienveillance qui sem-
du pétrole flambaient sur le l’exécutif, cela interdit de facto semblement des « gilets jaunes », des individus. En de nombreux tions ne sont pas déclarées », expli- blait être de mise envers les mani-
marché mondial, il a mal appré- tout recul et conduit à une voie qui a débuté samedi 17 novembre points de blocage, on a pu voir les que-t-on au ministère de l’inté- festants tranchait ainsi avec les
hendé les difficultés quotidien- beaucoup plus étroite : ne rien et s’est partiellement prolongé policiers ou les gendarmes épau- rieur, où l’on note le caractère plu- images des journées de mobilisa-
nes rencontrées par nombre de concéder sur le fond, mais pro- dimanche. Le mouvement repré- ler les manifestants afin d’organi- tôt « bon enfant » et « tranquille » tion sociale, avec échauffourées
ses concitoyens et pris la respon- mettre une écoute attentive des sentait un premier défi de main- ser le passage des véhicules. de la plupart des actions, « même en fin ou en tête de cortège.
sabilité d’allumer le feu. Un mort, Français qui souffrent, multiplier tien de l’ordre pour le nouveau si, en fin de journée en particulier, La bataille de l’image était au
409 blessés, dont quatorze dans les mea culpa sur la gouvernance binôme à la tête du ministère de Bataille de l’image on a pu noter des tensions ». cœur de cette journée du 17 no-
un état grave à l’issue de la mobili- comme ne cesse de le faire ces l’intérieur, Christophe Castaner et La situation s’est quelque peu ten- De nombreux dérapages ont été vembre. Pour les manifestants,
sation, ce n’est pas rien. dernières semaines le chef de Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat. due aux abords de l’Elysée, où cer- observés, souvent des accrocha- qui voulaient se montrer sous un
l’Etat sans vraiment convaincre. La forme inédite de mobilisa- tains voulaient se rendre. Si la des- ges avec des citoyens refusant jour positif, mais aussi pour Chris-
Coups de grisou Et, en même temps, taper dur tion avait compliqué le travail de cente des Champs-Elysées s’est d’être bloqués. Selon La Voix de tophe Castaner, qui avait l’obliga-
L’urgence est d’apaiser au plus sur les partis qui tentent de récu- préparation des forces de l’ordre. déroulée dans le calme, les plus l’Ain, une agression homophobe tion de réussir ce premier test. Le
vite cette colère, pour des raisons pérer le mouvement des « gilets De nombreux rassemblements enhardis ont ensuite été bloqués aurait eu lieu dans l’Ain et, selon ministre a choisi de personnaliser
de sécurité évidentes, mais aussi jaunes », au premier rang des- n’avaient pas été déclarés en pré- par le dispositif de sécurité enca- Le Courrier picard, une automobi- la communication autour de la sé-
pour des motifs électoraux. Dans quels le Rassemblement national fecture. C’est d’ailleurs sur l’un de drant le palais, avec l’usage limité liste musulmane aurait été forcée curité, avec des points d’actualité
six mois, en mai 2019, la France et La France insoumise, « ces ven- ces blocages illégaux, et donc non de gaz lacrymogènes. Pour mini- de retirer son voile. Dans l’Aube, face caméra, au fur et à mesure de
vote pour les élections européen- tilateurs à problèmes », comme les sécurisé par la police, que l’acci- miser le caractère exceptionnel une intrusion dans la préfecture a la journée. Si le nouveau patron
nes. Le scrutin, qui se déroule à la appelle le ministre de l’éducation, dent entraînant la mort d’une ma- d’une telle marche sur le lieu provoqué des dégâts. Une fois la de Beauvau a donné l’impression
proportionnelle à un tour, est ré- Jean-Michel Blanquer, et dont le nifestante en Savoie s’est déroulé. symbole du pouvoir exécutif, on nuit tombée, le niveau de violence de maîtriser la situation samedi, il
puté propice aux coups de grisou. premier ministre, Edouard Avant la mobilisation, le rensei- rappelle Place Beauvau que les est monté. A Saint-Dizier (Haute- est désormais confronté à un
Le pire scénario pour le pouvoir Philippe, ne cesse de fustiger gnement territorial a scruté les manifestants n’ont pas essayé de Marne), le conducteur d’un ca- deuxième défi : celui de la persis-
serait que ces électeurs qui, pour « l’indécence ». Car le risque est réseaux sociaux sur lesquels se franchir le cordon de police, mion a été interpellé par les gen- tance diffuse de la mobilisation
partie s’abstiennent, choisissent, que la colère du 17 novembre serve sont organisées les actions, pour contrairement, par exemple, aux darmes, après avoir blessé un « gi- sur l’ensemble du territoire. p
cette fois, de mettre un bulletin de carburant aux extrêmes. p tenter de planifier le dispositif. En jeunes agriculteurs qui avaient let jaune », transporté à l’hôpital. nicolas chapuis
8 | france 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

A l’Assemblée, le marathon des «forçats du budget»


Les députés ont achevé la première lecture du projet de loi de finances pour 2019, voté mardi

U
n mois qu’ils enchaî-
nent les toutes petites
Chacun a sa
nuits. Un mois qu’ils recette pour tenir
quittent l’Hémicycle
au mieux à 1 heure du matin, au
le choc : aller à
pire à 6 heures. Les députés ont la piscine, boire
achevé, vendredi 16 novembre, la
première lecture du budget pour
du thé vert, ou
2019. Le projet de loi de finances ne pas assister à
sera voté mardi après-midi. La fin
d’un marathon. « Je ne sais pas
toutes les réunions
comment je tiens, sûrement à
l’adrénaline », confesse Bénédicte
Peyrol, députée La République en vie de laisser leur empreinte sur la
marche (LRM). A 27 ans, elle vient Eric Woerth, procédure budgétaire. Ils rêvent
d’être nommée chef de file de la président de de voir leurs collègues se raison-
majorité aux finances. L’une des la commission ner sur le dépôt d’amendement,
dernières arrivées dans l’équipe des finances, même si une partie de l’inflation
de ces « forçats » du budget. lors des (3 000 amendements de plus
Ils ne sont pas nombreux, à l’As- questions au qu’en 2017) est aussi imputable à la
semblée comme au Sénat, à savoir gouvernement, majorité. Ils ont convaincu leurs
décoder les lignes budgétaires le 12 septembre. pairs de s’unir pour obtenir un
comme d’autres lisent dans les li- JULIEN MUGUET/ outil d’évaluation des politiques
gnes de la main. A pouvoir slalo- HANSLUCAS publiques et de chiffrage.
mer entre la fiscalité des ménages Les élus LRM de la commission
et celle des entreprises. D’IS en IR, des finances sont surtout les pre-
du CITE à la TICPE : autant de sigles miers militants du raccourcisse-
barbares parsemant des débats ment de la procédure qui s’étale
techniques mais fondamentaux. aujourd’hui sur trois mois, espé-
Car le budget, qui consacre tous les rant en finir avec ce rythme ef-
choix politiques de l’année, est le fréné. D’autant qu’à en croire la
nerf de la guerre. Les députés de la socialiste Valérie Rabault « le plus
commission des finances consti- dur c’est la deuxième lecture »,
tuent un collectif à part. Une poi- juste avant les fêtes de fin d’année.
gnée d’experts entre lesquels rè- « C’est le moment de tous les dan-
gne, par-delà les clivages politi- gers !, se souvient-elle. Les lobbys
ques, un climat aussi studieux que miques, telles sont les qualités de Marc Le Fur, qui dit très bien s’en- élu LRM du Val-de-Marne est en profitent et le gouvernement
familial. Il y a, à droite, le président ces parlementaires aguerris. En la
Le budget, tendre avec Eric Coquerel, l’« in- appelé à prendre la suite de Joël peut jouer sur votre fatigue pour
de la commission des finances, matière, il est un député réputé qui consacre soumis » préposé au budget. Ce Giraud en tant que rapporteur gé- faire passer des choses. » Les dépu-
Eric Woerth, et son prédécesseur, aussi redoutable que théâtral : dernier a lui aussi trouvé sa place néral à mi-mandat. Comme lui, tés se souviennent de Joël Giraud,
Gilles Carrez, ainsi que les députés avec sa raie sur le côté, sagement
tous les choix dans cette commission. « On reste d’autres députés macronistes se le dos coincé, peinant à se lever de
Marc Le Fur, Marie-Christine Dal- coiffée, Charles Amédée du Buis- politiques de sur le débat de fond de manière sont révélés depuis un an, à l’ins- son banc, en décembre 2017.
loz et Véronique Louwagie. A gau- son de Courson est connu de tous courtoise », décrit-il. « Il y a des cho- tar d’Emilie Cariou sur l’évasion Chacun a sa recette pour tenir le
che, Valérie Rabault et Christine les députés. « M. le ministre, vous
l’année, est le ses qui ne sont ni de droite ni de fiscale ou Bénédicte Peyrol, ex- choc physiquement. Valérie
Pires Beaune pour les socialistes, n’avez pas répondu à ma question nerf de la guerre gauche », explique Gilles Carrez, perte de la fiscalité écologique. Rabault essaie d’aller à la piscine le
le communiste Fabien Roussel et qui est pourtant d’une simplicité pour qui « idéologie et fiscalité ne midi, Amélie de Montchalin
l’« insoumis » Eric Coquerel. biblique », peut-il commencer font pas bon ménage ». Ancien « bonnet rouge » s’« hydrate beaucoup » avec du thé
avant de dérouler une série de pas », déclare, admiratif, le député « Carrez et Courson, on peut ne Cet univers policé a pourtant vert et de la tisane, et veille sur-
Amour des sommets chiffres et de pourcentages. (LR) Gilles Carrez. Car s’il est une pas être d’accord, mais ils ne sont connu des accrocs pendant ce tout « à ne pas rater de repas ».
La majorité a aussi ses figures de L’énarque a fait ses armes à la chose qui frappe dans cette tribu, pas de mauvaise foi », salue Amélie long mois de débat. D’habitude Gilles Carrez, lui, sélectionne : « Je
proue, à commencer par le « forçat Cour des comptes avant de deve- c’est le respect qu’ils se vouent les de Montchalin. La députée macro- bonhomme, Joël Giraud a moyen- ne vais que là où je sais que je vais
en chef », Joël Giraud. Le rappor- nir député, en 1993. « C’est la mé- uns aux autres, au-delà des cliva- niste a fait une entrée remarquée nement apprécié l’une de ses être utile. » Il tente parfois de ralen-
teur général du budget a ingurgité moire de l’ensemble de la procé- ges partisans. Gilles Carrez a ainsi dans le sérail de ces « forçats », l’an nuits blanches. Au beau milieu du tir les ardeurs de son ami, « l’infa-
pas moins de 8 000 amende- dure budgétaire, il est capable de « adoré » travailler avec la députée dernier. « Amélie, elle comprend débat sur le budget, le gouverne- tigable » Charles de Courson. Le
ments lors de cette première lec- nous dire pourquoi une décision a de Tarn-et-Garonne entre 2014 et vite, elle assimile », salue Gilles Car- ment a demandé en urgence centriste marnais attribue son as-
ture. Donner un avis, négocier été prise dans le passé », raconte 2017 quand Valérie Rabault était rez. Si ses adversaires politiques l’adoption du projet de loi de fi- siduité à son célibat. « Je n’ai pas
avec le gouvernement, ménager Joël Giraud, admiratif. Même si rapporteuse générale du budget moquent gentiment « La Mont- nances rectificative pour 2018. Dé- une femme qui me dit tous les soirs
l’opposition, c’est son travail. Un l’élu centriste peut parfois céder à et lui président de la commission chalin », perles nacrées aux lai de dépôt d’amendement res- j’en ai marre !, sourit-il. Et j’ai en-
sacerdoce pour celui qui aime tant la facilité, en multipliant les amen- des finances. Jusqu’à peu, ces oreilles et ballerine aux pieds, ils treint, superposition des textes… core une santé qui tient le coup. »
rentrer le week-end sur ses terres dements. En novembre, M. de deux-là se vouvoyaient dans un n’en estiment pas moins la trente- Les élus de l’opposition se sont Ces experts du budget ont un
des Hautes-Alpes. A ses côtés, pen- Courson s’est ainsi vu piégé après monde où le tutoiement est pres- naire. « La particularité du débat vengés de cette surcharge de tra- autre trait commun : leur longé-
dant toute cette période, Eric avoir redéposé un amendement… que la norme. « Carrez c’est mon budgétaire, c’est que vous utilisez vail en jouant la montre dans l’Hé- vité. L’an dernier, à l’exception de
Woerth partage son amour des déjà adopté. « Il reste un poil à grat- idole, il m’a toujours impression- la technique pour en faire un levier micycle, le 12 novembre. En la ma- quelques socialistes, ces députés
sommets. Le député LR, pince- ter, mais sans avoir été en position née », confie à son tour la socia- politique. Amélie sait le faire », es- tière, Marc Le Fur a battu un re- ont échappé à la vague de « déga-
sans-rire et flegmatique, est aussi d’exercer des responsabilités », cin- liste, marquée par cette fois où, time Valérie Rabault, à contre- cord. A lui seul, le Breton, ancien gisme » lors des législatives de
le seul de l’équipe à avoir franchi le gle la socialiste Valérie Rabault au en 2005, l’élu LR avait tenu tête à pied de ceux qui trouvent la dépu- « bonnet rouge », a déposé 88 des juin 2017. « Ça conserve ! », plai-
Rubicon : l’entrée au gouverne- sujet de l’éternel centriste. Nicolas Sarkozy sur le montant de tée de l’Essonne trop « techno ». 267 amendements examinés ce sante Eric Woerth. « En circonscrip-
ment. Ministre du budget de 2007 A 45 ans, cette ancienne cadre à la privatisation des autoroutes. La socialiste apprécie aussi que soir-là. Et les a défendus un à un, tion, les gens savent que vous bos-
et 2010, il connaît toutes les subti- la BNP, diplômée des Ponts et « La commission des finances est ses collègues LRM aient « une épuisant ses collègues jusqu’à sez, quelle que soit votre couleur
lités de ce débat automnal. Chaussées, a rejoint la cohorte des l’une de celles qui travaillent le plus, grande capacité à vouloir voir les 3 heures. « Des gamineries qui ren- politique », veut croire Joël Giraud,
Savoir démasquer les véritables commissaires aux finances en ar- le plus tard et de manière très con- choses telles qu’elles sont, sans se dent un grand service à l’antiparle- seize ans de mandat. De la vertu
intentions d’un budget derrière rivant à l’Assemblée en 2012. « Va- centrée dans l’année. La densité du faire aveugler par leur propre idéo- mentarisme », enrage Joël Giraud. des nuits blanches. p
l’affichage politique, en débusquer lérie c’est une ingénieure. Quand travail fait que, forcément, ça crée logie ». Qualité qu’elle reconnaît En rejoignant la tribu des « for- manon rescan
les faiblesses juridiques ou écono- elle parle des chiffres, ça ne ment des liens », constate le député (LR) aussi à Laurent Saint-Martin. Cet çats », les macronistes ont eu en- (avec benoît floc’h)

Macron prend la plume pour calmer la colère des maires


Le chef de l’Etat ne se rendra pas devant le congrès de l’AMF, mais il a prévu de recevoir plusieurs centaines d’élus, mercredi à l’Elysée

A vant même que ne


s’ouvre le 101e congrès des
maires, lundi 19 novem-
bre, pour les outre-mer au Sénat
puis du 20 au 22 novembre au Parc
a-t-il poursuivi, fustigeant « l’addi-
tion de mauvaises manières et de
mauvaises méthodes » qui, selon
lui, caractérisent l’action du gou-
vernement depuis dix-huit mois.
en clôture du congrès. M. Macron,
lui, recevra plusieurs centaines de
maires mercredi à l’Elysée, après
avoir reçu au préalable le bureau
de l’AMF. Il délivrera un discours à
parce que vous êtes des artisans de
la transformation du pays ».
Il entend défendre l’action enga-
gée depuis son élection, à rebours
des reproches portés par l’AMF.
que la suppression sera « compen-
sée à l’euro près » et que la réforme
globale qui sera présentée au prin-
temps 2019 « visera à donner à
toutes les collectivités les moyens
de modifications législatives et
réaffirme son souhait que « la dif-
férenciation territoriale soit ins-
crite dans la Constitution ». « Je
crois à la décentralisation de pro-
des expositions de Paris, les échan- cette occasion. Avant cela, il a « Ma première promesse était de de porter leur développement ». jet », plaide le chef de l’Etat.
ges à distance entre l’exécutif et le « Artisans de la transformation » adressé à tous les maires de France préserver vos moyens financiers, Enfin, il entend poursuivre la
président de l’Association des En retour, plusieurs membres du une lettre de quatre pages, datée elle est tenue », affirme M. Macron, « Décentralisation de projet » transformation de l’Etat pour
maires de France (AMF), François gouvernement ont répondu. « Te- du 16 novembre, dans laquelle il rappelant la stabilisation de la do- En matière de liberté de gestion, mieux accompagner les collecti-
Baroin, ont commencé. Laissant nons moins de propos de tribune, revient sur les engagements pris tation globale de fonctionnement alors que les trois grandes associa- vités, avec notamment la création
présager un climat lourd d’incom- faisons plus de pas concrets et fai- lors du 100e congrès, le 23 novem- – « après quatre années de baisse tions d’élus (communes, départe- de l’« Agence nationale de la cohé-
préhensions réciproques. sons-les ensemble ! », a réagi Sébas- bre 2017. continue, c’est historique » – mais ments et régions) dénoncent une sion des territoires », qui a été
Invité dimanche sur BFM, M. Ba- tien Lecornu, le ministre chargé Dans cette missive, le président aussi des dotations d’investisse- « volonté de recentralisation », il adoptée en première lecture au
roin a dit « regretter » l’absence des collectivités territoriales, dans de la République assure que, « face ment. Il défend le principe de la rappelle les mesures visant à don- Sénat le 8 novembre, et la réforme
d’Emmanuel Macron au congrès un entretien au Journal du diman- aux défis contemporains, notre contractualisation sur la maîtrise ner plus de souplesse aux collecti- de l’organisation territoriale de
de l’AMF. « Ce n’est pas parce qu’on che. De son côté, Jacqueline Gou- pays ne peut réussir que par la mo- des dépenses de fonctionnement vités, y compris dans la gestion l’Etat, qui va être engagée. Sera-ce
a des désaccords sur le fond que rault, la ministre de la cohésion bilisation de toute la nation, c’est- avec les collectivités les plus im- des ressources humaines avec la suffisant pour lever les incompré-
l’accueil est indigne et ce n’est pas des territoires, a affirmé que le à-dire le gouvernement, les élus portantes au nom de la « solidarité réforme à venir de la fonction pu- hensions ? « Pour dialoguer, il faut
parce qu’on a des contre-proposi- chef de l’Etat n’avait « pas peur locaux, les forces économiques et territoriale ». Le chef de l’Etat se dit blique territoriale. Il s’engage à ce être deux », rappelle Mme Gou-
tions qu’on est irresponsables », a d’affronter les maires » mais avait sociales et, bien sûr, les citoyens ». Il « conscient des inquiétudes qui se que les dysfonctionnements ren- rault, notant que la volonté n’est
déploré le maire (LR) de Troyes. « Il « choisi de faire autrement ». rend hommage aux élus, en parti- sont fait jour à propos de la sup- contrés dans l’application de la loi pas toujours au rendez-vous du
y a des désaccords mais, ce qui im- Le premier ministre, Edouard culier aux maires, sans lesquels pression annoncée de la taxe d’ha- NOTRe adoptée sous le précédent côté de l’AMF. p
porte, c’est qu’on puisse négocier », Philippe, devrait intervenir jeudi « la France ne serait pas la même, bitation ». Cependant, il réaffirme quinquennat puissent faire l’objet patrick roger
france | 9
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Nicole Belloubet,
ministre loyale
et technicienne
L’examen à l’Assemblée du projet
de loi de réforme de la justice
devait débuter lundi 19 novembre

E
lle était inconnue du mairie de Toulouse et à la région
grand public lors de sa Midi-Pyrénées ne semble pas por-
nomination au ministère ter de vision politique de l’évolu-
de la justice, le 21 juin 2017, tion de la justice et de sa place dans
alors qu’il fallait remplacer en la société. « Je ne vous propose pas
urgence François Bayrou. Nicole le grand soir de la révolution judi-
Belloubet laissera-t-elle son nom à ciaire mais un texte qui améliorera
la vaste réforme de la justice dont le travail des magistrats et des
l’examen devait débuter, lundi agents », avait-elle expliqué, à Or-
19 novembre, à l’Assemblée et se léans, le 11 septembre, lors de l’un La ministre de la justice,
poursuivre toute la semaine ? de ses nombreux déplacements Nicole Belloubet, en visite
Ce projet de loi de « programma- en juridiction destinés à « vendre » à la prison des Baumettes,
tion 2019-2022 et de réforme pour son texte, qui avait soulevé, au à Marseille, le 26 octobre.
la justice » accompagne la hausse printemps, des protestations vé- CHRISTOPHE SIMON/AFP
des moyens promis à cette mis- hémentes de la part des magis-
sion régalienne (+ 24 % du budget trats, greffiers et avocats.
en cinq ans) d’une réforme des Elle a réaffirmé ce choix devant nistre de ne pas toucher au nom- unique en appel...) peuvent être rapide et plus proche des citoyens. nous vous proposons mais 1,6 mil-
procédures pénale et civile et des la commission des lois de l’Assem- bre de cours d’appel. Il ne voulait lues comme ayant pour but pre- Poussée dans ses retranche- liard », a-t-elle rétorqué, le 7 no-
sanctions pénales. blée, le 6 novembre, en présentant pas d’une réforme de la carte judi- mier de réduire le nombre de dos- ments par une opposition parfois vembre, aux députés Eric Ciotti
Face au constat partagé d’un en- « une réforme globale et concrète ciaire qui aurait ouvert un nou- siers à traiter pour les magistrats. caricaturale, la technicienne dé- (LR, Alpes-Maritimes) et Ugo Ber-
gorgement de la machine judi- qui peut avoir un aspect hétéro- veau front avec les élus locaux. L’idée cachée de la ministre se- laisse son sourire et son propos nalicis (LFI, Nord).
ciaire en raison d’un manque gène ». Et de préciser : « Je n’ai pas rait-elle de gérer la pénurie de courtois pour des saillies censées Cette loi fourre-tout n’est cepen-
criant de moyens et d’une com- répondu à des considérations idéo- Marges de manœuvre moyens en réduisant l’accès au clore une discussion. « Quand j’ai dant pas complète. On peut s’éton-
plexité croissante des procédures, logiques. » Une stratégie qui lui Ce n’est pas Nicole Belloubet qui juge, comme le dénoncent les par- lu la lettre adressée par Jean-Jac- ner que la réforme de l’aide juridic-
Emmanuel Macron avait promis, a permis d’avancer sur un terrain remettra en cause un arbitrage du lementaires Les Républicains (LR) ques Urvoas [en avril 2017] à un fu- tionnelle, ce système d’indemni-
lors de la campagne présidentielle miné tout en échappant aux cari- président. Y compris quand ce- ou ceux de La France insoumise tur ministre de la justice – jamais je sation des avocats qui conseillent
de 2017, de travailler sur les deux catures dont l’opposition de droite lui-ci change son fusil d’épaule au (LFI) ? Nicole Belloubet répète au n’imaginais alors être le futur les justiciables les plus modestes,
curseurs. Une équation quasi im- avait affublé Christiane Taubira, sujet du successeur du procureur contraire qu’en simplifiant, numé- garde des sceaux –, la progression n’y ait pas trouvé sa place. Nicole
possible, à moins de doubler le garde des sceaux de 2012 à 2016. de la République, François Molins, risant et modernisant les procédu- de 1 milliard d’euros en cinq ans Belloubet la promet, après concer-
budget de la justice. Selon le Con- Fine politique, elle parvient à au parquet de Paris et retoque le res, en concentrant les magistrats qu’il appelait de ses vœux m’avait tation avec les avocats, pour la loi
seil de l’Europe, la France a consa- échapper aux nombreux chausse- candidat qu’elle avait choisi. Cette sur leur métier plutôt que sur des marquée par son ambition. Or, ce de finances 2020. p
cré 65,90 euros par habitant, trappes de l’actualité, et n’est pas loyauté lui laisse néanmoins des tâches annexes, la justice sera plus n’est pas 1 milliard de plus que jean-baptiste jacquin
en 2016, à la justice, bien loin des dans la recherche des petites phra- marges de manœuvre. Finale-
122 euros par habitant de l’Allema- ses attirant micros et caméras. ment, le nouveau procureur de
gne et même des 82,30 euros de la Le seul volet politique que com- Paris, qui a pris ses fonctions ven-
Belgique. Le projet de loi défendu porte ce projet de loi est le chapitre dredi 16 novembre, vient de sa
par Nicole Belloubet est donc destiné à « renforcer l’efficacité et le garde rapprochée : Rémy Heitz
marqué par cet impératif gestion- sens de la peine ». Il correspond à la occupait, depuis août 2017, le poste
naire et le souci d’améliorer la pro- vision humaniste de la sanction de directeur des affaires criminel-
ductivité. Des termes risqués lors- pénale et du rôle de la prison les et des grâces.
qu’il s’agit de droits individuels et qu’Emmanuel Macron avait Pour autant, aborder cette ré-
d’accès à la justice. exposée devant l’Ecole nationale forme sous le seul angle technique
Exfiltrée du Conseil constitu- d’administration pénitentiaire, le et « des mesures pratiques de sim-
tionnel, cette professeure de droit 6 mars. En revanche, le président a plification qui sont remontées du
public a consacré ses premiers imposé, au début de 2018, à sa mi- terrain », comme aime à le répéter
mois de garde des sceaux à décou- la ministre, n’est pas sans risque.
vrir un univers judiciaire et un Car nombre de ces dispositions en
monde pénitentiaire dont elle matière de justice civile (tentative
ignorait à peu près tout. L’ancienne obligatoire de règlement amiable
Elle a démontré, lors des débats d’un litige avant de saisir le juge,
sur le projet de loi au Sénat, en oc-
élue socialiste possibilité de juger sans audience,
tobre, et en commission des lois ne semble pas suppression de l’audience de con-
de l’Assemblée – début novem- ciliation dans le divorce conten-
bre –, sa maîtrise d’un texte aussi
porter de vision tieux...) ou pénale (plainte en ligne,
vaste que technique en répondant politique délai de six mois laissé au parquet
de façon circonstanciée aux ques- avant de pouvoir saisir un juge
tions et aux objections. En revan-
de l’évolution d’instruction avec constitution de
che, l’ancienne élue socialiste à la de la justice partie civile, extension du juge

Une agence pour les travaux d’intérêt général


le gouvernement veut prouver que les cho- des délinquants, d’une insuffisance d’offres et
ses peuvent changer en matière de peine de tra- d’un manque de suivi. Le Forum du TIG, regrou-
vail d’intérêt général (TIG) et crée une agence na- pant des associations qui accueillent des « tigis-
tionale pour la développer à grande échelle. Une tes », déplore au contraire un manque de con-
mesure parée de nombreuses vertus dans la fiance des juges dans cette mesure.
lutte contre la récidive car elle est à la fois une Le président de la République a plaidé pour le
sanction (un travail non rémunéré), une répara- développement du TIG en lieu et place des cour-

CE SONT LES JOURS


tion (une mesure qui profite à la société) et un tes peines de prison. Les deux sanctions ne sont
cadre socialisant (le respect d’horaires, de con- pas substituables, mais, pour avoir une idée des
traintes techniques, d’une hiérarchie). ordres de grandeur, quelque 90 000 peines

LIGNE ROSET.
Sur la base d’un rapport remis en début d’an- d’emprisonnement inférieures à six mois ont
née au premier ministre par le député LRM été prononcées en 2017 tandis que 35 000 me-
Didier Paris et l’entrepreneur du numérique sures de TIG ont été mises à exécution.
David Layani, la ministre de la justice, Nicole Un pilote de la plate-forme devrait être
Belloubet, devait dévoiler lundi 19 novembre les expérimenté dès janvier 2019 dans quatre juri- DU 9 AU 25 NOVEMBRE
contours d’une « Agence du travail d’intérêt gé- dictions avant d’être déployé sans doute au se-
néral et de l’insertion professionnelle des per- cond semestre. Une équipe d’une dizaine de
sonnes placées sous main de justice » qui sera personnes emmenées par Thierry Alves, jus-
créée le 10 décembre. qu’ici directeur général adjoint chargé de la
Sa mission sera d’abord de stimuler l’offre de formation et de l’emploi au conseil régional
TIG auprès des collectivités territoriales, établis- Nouvelle-Aquitaine, devrait diriger l’agence,
sements publics, associations et bientôt, si la dis- qui aura 58 délégués territoriaux répartis dans
position figurant dans la loi de programmation les services pénitentiaires d’insertion et de
de la justice est votée, dans les entreprises du probation.
RCS Bourg-en-Bresse 545 920 076

secteur de l’économie sociale et solidaire. Mais Par ailleurs, l’agence va intégrer les 215 agents PARIS ET RÉGION PARISIENNE :
aussi de fluidifier l’information et donc la possi- du Service de l’emploi pénitentiaire, basé à *Paris 3e 68, rue Réaumur /*Paris 4e Le BHV Marais 52, rue de Rivoli / *Paris 7e 85, rue du Bac / *Paris 8e 49, rue de Berri
bilité pour la justice de recourir aisément à cette Tulle (Corrèze). Avec pour objectif de relancer – 165, bd Haussmann / *Paris 9e Printemps de la Maison 61, rue Caumartin / *Paris 11e 25, rue du Fg Saint-Antoine /
sanction grâce à une plate-forme numérique. la formation en détention, en relation avec les *Paris 14e 99, av. du Maine / *Orgeval 1476, rte des Quarante Sous / Bagneux RN 20 – 104, av. A. Briand / *Rosny-sous-Bois
Celle-ci permettra au juge d’avoir sur son écran régions, et le travail afin de lutter contre l’oisi- c.c. Domus – 16, rue de Lisbonne / *Brunoy 81, RN 6.
au tribunal la disponibilité des TIG, leur nature veté et mieux préparer la réinsertion des déte- *Magasins ouverts les 3 dimanches
et leur localisation. Le plafond d’un TIG devrait nus. La part des personnes exerçant une acti- Opération également valable sur toute la France, adresses sur www.ligneroset.fr
aussi être porté par la loi de 280 à 400 heures. vité rémunérée en prison est passée de 46,2 %
Car les magistrats se plaignent souvent d’une en 2000 à moins de 29 % aujourd’hui. p
inadéquation des TIG proposés avec le profil j.-b. j.
10 | france 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Université: les étudiants étrangers paieront plus cher


Le gouvernement veut attirer 500 000 étudiants internationaux à l’horizon 2027 et améliorer leur accueil

I
l s’agit d’un changement de tieux : attirer 500 000 étudiants espère voir doubler. Un nouveau les flux d’arrivants. Au premier ti-
paradigme majeur. Les étu- internationaux à l’horizon 2027,
« Ça ouvre label pour les établissements, tre desquels celui des étudiants LES CHIFFRES
diants étrangers (hors quand le pays en compte actuelle- la porte à une Bienvenue en France, sera doté de africains (45 % des étudiants
Union européenne), qui ment 324 000. 10 millions d’euros pour le déve- étrangers), dont les profils socio-
pouvaient jusqu’à présent venir Si la France est le quatrième
augmentation loppement de ces actions. Toute économiques sont moins favori-
faire leurs études en France au pays d’accueil sur la scène mon- pour tous une gamme de mesures est égale- sés que d’autres. « Nous avons ob- 324 000
même tarif que les Français, vont diale, il existe désormais « un ris- ment prévue pour faciliter l’obten- servé, dans les pays qui ont aug- Etudiants internationaux
dès la rentrée prochaine payer que de décrochage », d’après le
les étudiants » tion des visas étudiants, le renou- menté leurs droits, que le nombre Près de la moitié des étudiants
beaucoup plus cher. Alors qu’une gouvernement, au regard de sa ORLANE FRANÇOIS vellement des titres de séjour ou d’étudiants a mécaniquement en mobilité en France viennent
licence coûte aujourd’hui progression limitée par rapport présidente de la FAGE encore les diverses démarches ad- baissé », rappelle Nicolas Charles, d’Afrique, 19 % de l’Union euro-
170 euros par an, un master aux dynamiques des autres pays ministratives, l’un des points coauteur d’un rapport sur la ques- péenne, 16 % de l’Asie-Océanie,
243 euros et un doctorat d’accueil. « Il y a de plus en plus de noirs aujourd’hui dans l’accueil tion pour France Stratégie, 9 % d’Amérique et 4 % du
380 euros, ils paieront respective- compétition, nous avons besoin semaine dernière, a déjà fait vive- des étudiants. en 2015, qui préconisait une aug- Moyen-Orient, d’après les don-
ment 2 770 euros pour la pre- d’une stratégie globale plus offen- ment réagir des syndicats étu- En face de ces nouveaux droits mentation très élevée à l’anglo- nées de Campus France (agence
mière et 3 770 euros pour les deux sive », souligne-t-on au cabinet du diants, UNEF et FAGE en tête, vent d’inscription, la politique de saxonne. française pour la promotion de
autres, ce qui représente environ premier ministre. debout contre la mesure. bourses sera redimensionnée : Avec des diminutions d’effectifs l’enseignement supérieur). Plus
un tiers du coût réel de ces forma- Mais pour attirer plus, il faut 6 000 bourses seront distribuées pouvant atteindre dans un pre- de 70 % suivent une formation
tions. mieux accueillir et, pour cela, le Politique de bourses par les établissements, sous la mier temps 50 % comme au dans les universités, les autres
L’annonce a été faite par le pre- gouvernement a décidé d’utiliser Ces ressources nouvelles pour les forme d’aide financière ou d’exo- Royaume-Uni (1979), ou 70 % en se partageant entre écoles de
mier ministre, Edouard Philippe, ce levier, sensible en France, de universités devront leur permet- nération, 15 000 seront attribuées Suède (2011). « C’est un pari : il faut commerce et d’ingénieurs.
lundi 19 novembre lors des Ren- l’augmentation des droits d’ins- tre de mener une politique d’at- par le ministère de l’Europe et des réussir à atteindre ce cercle ver-
contres universitaires de la fran- cription des étudiants internatio- tractivité ambitieuse, au niveau de affaires étrangères (contre 7 000 tueux, avec des meilleurs services
cophonie. Il y a dévoilé sa « straté- naux extracommunautaires l’accueil et de l’accompagnement actuellement), en priorité en di- qui permettent ensuite d’attirer + 7,3 %
gie d’attractivité pour les étudiants (hors UE et en dehors des accords de ces publics, mais aussi de déve- rection des pays du Maghreb et toujours plus d’étudiants interna- Augmentation du nombre
internationaux » sous la bannière de partenariats entre établisse- lopper des cours de français lan- d’Afrique. Derrière cette augmen- tionaux », relève l’universitaire. d’étudiants internationaux
Choose France (Choisissez la ments). L’information, qui avait gue étrangère (FLE) et des cursus tation, un risque est régulière- Sous le quinquennat précédent, La France, qui a accueilli
France). Avec un objectif ambi- fuité par l’Agence France-Presse la en anglais, que le gouvernement ment pointé : celui de voir chuter l’option avait été écartée, l’ensei- 7,3 % d’étudiants en plus en-
gnement supérieur français de- tre 2013 et 2016, est le quatrième
vant conserver sa « vocation uni- pays d’accueil derrière les Etats-
versaliste », avait-on estimé au Unis, le Royaume Uni et l’Austra-
gouvernement, et ne « pas exclure lie. Viennent ensuite l’Allemagne
des jeunes pour des raisons écono- (+ 24,4 % entre 2013 et 2016),
miques ». la Russie (+ 26 %), le Canada
(+ 25,3 %) et la Chine (+ 38,2 %).
« Signal de qualité » D’ici à 2025, le nombre d’étu-
Pour le premier syndicat étudiant, diants en mobilité à travers le
le FAGE, ce sont les publics les plus monde, actuellement de 5,5 mil-
précaires qui vont être directe- lions, devrait quasiment doubler.
ment touchés. « Dans nos Agoraé
(épiceries sociales, pour ceux dont
le « reste à vivre » est inférieur à
7,50 euros), 67 % des bénéficiaires nautaires est à l’inverse bien ac-
sont des étudiants internationaux cueilli chez les responsables d’éta-
extracommunautaires », souligne blissements. « Il est nécessaire que
sa présidente, Orlane François. chaque université puisse la mettre
« Cela remet en cause tout notre en place à sa manière, selon ses
système collectif, avec une porte partenariats », souligne Mathias
ouverte à une augmentation pour Bernard, de la Conférence des pré-
tous les étudiants, quand celle-ci sidents d’université.
n’aura pas suffi à combler le man- Du côté des grandes écoles, on
que de moyens des universités », plaidait depuis longtemps pour
dénonce-t-elle. une « croissance raisonnable », in-
Face à ces inquiétudes, le gouver- dique Anne-Lucie Wack, prési-
nement se veut rassurant : « Outre dente de la Conférence des gran-
le triplement du nombre de bour- des écoles, pour qui ces tarifs peu-
ses, cette croissance place la France vent aussi être un « signal de qua-
dans la fourchette basse des droits lité » en direction des publics
d’inscription à l’échelle internatio- internationaux. Les formations
nale, précise-t-on au cabinet de la des écoles d’ingénieurs publiques

Record
ministre de l’enseignement supé- devraient être concernées par
rieur, Frédérique Vidal. L’Etat conti- une augmentation similaire à
nue à prendre à sa charge les deux- celle des universités, indique-t-on
tiers du coût des formations. » au ministère de l’enseignement
Le principe d’une augmentation supérieur.
des droits chez les extracommu- Dernier volet du plan, cette

d’audience
fois-ci au-delà de nos frontières :
le gouvernement souhaite déve-
lopper les campus et les forma-
En 2015, l’option tions d’écoles et d’universités
avait été écartée, françaises à l’international. Un

histo-
fonds d’amorçage de 5 millions
l’enseignement d’euros est prévu en 2019, puis de
devant conserver 20 millions d’euros par an, géré
par l’Agence française de déve-
sa « vocation loppement. p
universaliste » camille stromboni

rique ! LÉGI S L AT I VE PART I ELLE


Francis Chouat en tête
du premier tour à Evry,
EN VI R ON N EMEN T
La justice met un terme
au projet de barrage
devant la candidate LFI de Caussade
Médiamétrie 126 000 Radio – Sept/Oct 2018 – AC – LV - 5h-24h – 13 ans et +

+ de 1,5 million Le maire d’Evry (Essonne),


Francis Chouat, proche de
Le projet de retenue d’eau de
Caussade (Lot-et-Garonne),

d’auditeurs quotidiens Manuel Valls et soutenu par


La République en marche
présenté comme un « Sivens
bis », quatre ans après la mort
(LRM), est arrivé en tête, du militant écologiste Rémi
dimanche 18 novembre, Fraisse, a été interrompu par
+ 27% en un an : du premier tour de l’élection
législative partielle organi-
la justice. Dans une ordon-
nance du 13 novembre que
la plus forte sée à la suite de la démission
de l’ancien premier ministre,
Le Monde a pu consulter, le
tribunal administratif de Bor-
progression du candidat à la mairie de
Barcelone.
deaux a rejeté la requête du
syndicat départemental des
paysage radio Avec 29,99 % des suffrages
exprimés, M. Chouat, de-
collectivités irrigantes de Lot-
et-Garonne (SDCI), qui portait

L’esprit vance la candidate de La


France insoumise, Farida
ce projet de barrage de
920 000 mètres cubes.

d’ouver-
Amrani (17,82 %), et celui du La préfecture avait retiré, au
Rassemblement national, début du mois d’octobre,
Grégory Saillol (13,72 %). l’autorisation de construction
ture. Seuls les deux premiers sont
qualifiés pour le second tour,
délivrée trois mois plus tôt,
arguant notamment que le
le scrutin ayant très peu mo- dossier n’était pas compatible
bilisé, avec une participation avec le schéma directeur
d’à peine 18,08 % des élec- d’aménagement et de gestion
teurs inscrits. – (AFP.) des eaux.
france | 11
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Harcèlement Avez-vous déjà été victime, dans la rue, d’une forme


d’atteinte ou de violence sexiste et sexuelle ?
Réponse en % de oui
Au cours de votre vie, avez-vous déjà vécu une de ces situations dans la rue ?
Réponse en % de oui
Vous avez été sifflée Vous avez été suivie sur une partie

de rue : 86 %
Au cours de votre vie des douze derniers mois de votre trajet
France 66 France 43
France 86 Espagne 86 Espagne 40
24 Italie Italie
41 34

des Françaises Espagne 92 Allemagne 67 Allemagne 36


35
Royaume-Uni 71 Royaume-Uni 33
Italie 72 Etats-Unis 70 Etats-Unis 36
25

concernées Allemagne

Royaume-
Uni
27
44
83

82
Vous avez été abordée avec insistance
malgré votre absence de consentement

France 48
Vous avez fait l’objet de caresses
ou d’attouchements à caractère sexuel
malgré votre absence de consentement
France 31
La Fondation Jean-Jaurès Etats-
Unis
79 Espagne 44 Espagne 28
28 Italie 28 Italie 34
a mené une enquête auprès Allemagne 56 Allemagne 36
de 6 000 femmes dans six pays Source : Enquête IFOP, Fondation Jean Jaurès, Fondation européenne Royaume-Uni 45 Royaume-Uni 40
d’études progressistes. Réalisée en ligne du 25 au 30 octobre 2018
sur un échantillon de 6 025 femmes représentatif de la population
Etats-Unis 52 Etats-Unis 41
féminine âgée de 18 ans et plus des pays étudiés.

I
l y a un an, le monde décou- lité entre les femmes et les hom- Au-delà du cas français, l’inté- fait l’objet de remarques, de mo- personnes interrogées, demande
vrait avec stupeur un déferle- mes et de la lutte contre les discri- rêt de l’étude réside principale- queries ou d’insultes sexistes, et
Une Française évidemment à être mis en rela-
ment de témoignages de fem- minations, de faire inscrire dans ment dans la comparaison qui le même pourcentage relate des sur trois dit avoir tion avec les statistiques officiel-
mes victimes de violences ou la loi sur les violences sexuelles et est faite entre les différents pays. cas de « frottage » (contre 3 % de les de chaque pays. Il n’empêche :
d’atteintes à caractère sexuel, révé- sexistes votée cet été la pénalisa- Et à ce titre, sur la dernière année, Françaises sur cette période). Au
fait l’objet ses premiers enseignements plai-
lés par le mouvement #metoo. tion du délit d’outrage sexiste, qui les chiffres sur le harcèlement de total, 44 % des Allemandes inter- de caresses ou dent pour la mise en œuvre ra-
Une enquête sur les violences échappait jusqu’alors à toute rue en Allemagne sont les plus rogées se disent victimes d’une pide d’évaluations officielles, et
sexistes et sexuelles dans l’espace sanction. saisissants. Les Allemandes sont forme d’atteinte ou de violence
d’attouchements surtout de politiques publiques
public confirme le caractère massif La perception au cours de la vie, en tête dans plusieurs catégo- ces douze derniers mois. à caractère efficaces destinées à combattre
de ces situations, dont les récits interrogée ici, mérite d’être obser- ries : 26 % disent avoir été regar- Ce panorama, qui s’appuie uni- ces violences. p
ont envahi les réseaux sociaux. vée avec prudence en raison des dées avec insistance, 13 % avoir quement sur les déclarations des
sexuel dans la rue solène cordier
Menée par la Fondation Jean-Jau- défaillances éventuelles de la mé-
rès et la Fondation européenne moire. Elle permet cependant de LE MONDE • FU • 188 x 272 mm • Medtech • Parution le 19/11 Remise le 15/11 OM • BAT
d’études progressistes, ce travail relever des données éloquentes.
devait être présenté lors d’un collo- Quarante-huit pour cent des fem-
que sur les violences sexuelles au mes françaises confient par
travail, lundi 19 novembre à la Mai- exemple qu’elles ont déjà été

L’AVENIR,
son de la chimie à Paris. abordées avec insistance par des
Pour cette étude, plus de inconnus malgré leur absence de
6 000 femmes ont été sondées en consentement. Et 31 % disent
octobre dans six pays (France, Es- avoir fait l’objet de caresses ou

C’EST VOUS QUI


pagne, Allemagne, Italie, Royau- d’attouchements à caractère
me-Uni et Etats-Unis) sur leur sexuel non consentis dans la rue.
vécu face à une multitude de

LE DÉCRYPTEZ
comportements masculins répré- Les Allemandes en tête
hensibles, passibles ou non de La France figure à la première
sanctions selon les différentes place des pays où les femmes ont
législations. Cela va du regard été suivies sur une partie de
insistant jusqu’au viol, en passant leur trajet (43 % d’entre elles ont
par l’injure sexiste ou sexuelle, le subi cette situation au cours de
harcèlement sexuel ou encore leur vie). Si l’on considère le
l’exhibitionnisme. temps long, 86 % des Françaises
Nous accompagnons 1 entreprise
A chaque fois, les femmes inter- disent avoir été victimes d’une de Medtech-Biotech sur 2
rogées dans le cadre de cette en- forme d’atteinte ou de violence à
quête devaient dire si elles y caractère sexiste ou sexuel au lors de son entrée en bourse.
avaient été confrontées dans l’es- cours de leur vie (ce qui nous
pace public – entendu ici au sens place en deuxième position der-
de la rue – à la fois au cours de rière l’Espagne, à 92 %, et devant
leur vie et pendant les douze der- l’Allemagne, à 83 %).
niers mois. Sans grande surprise, Si l’on s’en tient aux réponses
il en ressort que bon nombre de sur l’année écoulée, l’étude donne
femmes ont un jour été sifflées, en outre des indications sur le
insultées, confrontées à un exhi- profil des victimes. Sans surprise,
bitionniste, abordées alors qu’el- c’est d’abord leur jeunesse ; en
les ne le souhaitaient pas, agres- effet les femmes de moins de
sées ou intimidées d’une ma- 35 ans sont les plus touchées, et ce
nière ou d’une autre. quelle que soit la forme d’atteinte
ou d’agression envisagée.
Données éloquentes « Les violences de rue ne sont pas
En France, une femme sur quatre seulement un phénomène genré
(24 %) déclare ainsi avoir subi au mais aussi social », précise Fran-
moins une atteinte ou violence de çois Kraus, qui relève que les fem-
ce type au cours de la dernière an- mes aux faibles revenus, vivant
née. Dix-huit pour cent d’entre dans des banlieues populaires,
elles affirment avoir été regardées sont les plus concernées par l’en-
avec insistance, un pourcentage semble des atteintes et violences.
qui grimpe à 71 % quand la ques-
tion est élargie à l’ensemble de
l’existence. « On sait que ces re-
gards avec insistance dans l’espace « Les regards
public, s’ils ne sont pas condamna-
bles juridiquement, participent au
avec insistance
sentiment d’insécurité des fem- participent
mes », commente François Kraus,
directeur du pôle Genre, sexuali-
au sentiment
tés et santé sexuelle de l’IFOP, qui d’insécurité
a supervisé l’étude.
L’analyse va dans le sens de la
des femmes »
décision de Marlène Schiappa, la FRANÇOIS KRAUS
secrétaire d’Etat chargée de l’éga- directeur à l’IFOP

BOU C HES- D U - R HÔN E HAN D I C AP


Suicide d’un policier Le député LRM Adrien
à La Ciotat Taquet enfariné
Un policier en poste à Mar- Deux membres de l’associa-
seille s’est suicidé samedi tion Handi-Social ont enfariné
soir 17 novembre à son domi- le député LRM Adrien Taquet,
cile de La Ciotat (Bouches-du- vendredi 16 novembre, lors
Rhône). Ce fonctionnaire d’une réunion publique à Tou-
aurait mis fin à ses jours avec louse. Il était venu présenter
son arme de service. Agé de son rapport sur l’accessibilité
42 ans, il était père de deux des handicapés. « On voulait
enfants de 10 et 12 ans, dénoncer le mensonge du gou-
précise une source syndicale. vernement et de la majorité
Selon les chiffres de la police qui prétendent faire avancer
nationale, 51 policiers se sont nos droits alors que c’est le
Medtech-Biotech : entreprises du secteur des technologies médicales et de l’innovation santé.
suicidés en 2017. Au 13 no- contraire avec la loi ELAN », a Société Générale, S.A. au capital de 1 009 897 173,75 € – 552 120 222 RCS PARIS – Siège social : 29, bd Haussmann, 75009 PARIS. Crédit photo : Tom Craig – Novembre 2018.
vembre 2018, on en comp- justifié la présidente du mou-
tait 30. – (AFP.) vement, Odile Maurin. – (AFP.)
12 | france 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

La Commission des droits


de l’homme inquiète du
choix de son futur patron
Le nom de l’avocat Alain Jakubowicz joue
le rôle d’épouvantail au sein de la CNCDH

A lors que le premier minis-


tre devrait nommer dans
les prochains jours le nou-
veau président de la Commission
nationale consultative des droits
Outre Alain
Jakubowicz,
le conseiller
de l’homme (CNCDH), une cer- d’Etat Jean-Marie
taine fébrilité a gagné cette institu-
tion ainsi que plusieurs associa- Delarue
tions de défense des minorités. Le et le rapporteur
nom d’un des candidats a com-
mencé à circuler, Alain Jaku- de l’ONU
bowicz, et la rumeur selon laquelle Michel Forst sont
il aurait la préférence d’Edouard
Philippe a amené, par exemple, aussi candidats
l’Interassociative lesbienne, gaie,
bi et trans (Inter-LGBT) ou le Col-
lectif contre l’islamophobie en opposé à la notion de « fémini-
France (CCIF) à publier des com- cide », en faveur de laquelle la
muniqués pour dénoncer des pro- CNCDH a rendu un avis adopté à
pos passés de l’avocat lyonnais. l’unanimité. Le CCIF dénonce ses
A Matignon, on assure que la dé- positions « contre les musulmans
cision n’est pas prise. Une sélec- de France ». Cet avocat qui s’était
tion de trois candidats a été arrêtée fait connaître lors des procès de
et chacun devait être reçu ces Klaus Barbie ou de Paul Touvier a
jours-ci par la ministre de la jus- été membre de la CNCDH en tant La rue d’Aubagne, à Marseille, le 14 novembre. OLIVIER MONGE/MYOP POUR « LE MONDE »
tice, Nicole Belloubet, et par le pre- que président de la Licra.
mier ministre. Selon les informa- En revanche, M. Forst, qui a di-
tions du Monde, il s’agit, outre rigé Amnesty international France
M. Jakubowicz (65 ans), de Jean- avant d’être secrétaire général de
Marie Delarue (73 ans), conseiller
d’Etat et ancien contrôleur général
des lieux de privation de liberté
(de 2008 à 2014), et de Michel Forst
la Cimade puis de la CNCDH de
2005 à 2016 et de rejoindre l’ONU,
semble mieux correspondre, sans
que son nom ne soit davantage
La psychose d’un nouveau
drame gagne les Marseillais
(67 ans), rapporteur spécial de cité, au profil souhaité en interne.
l’ONU sur la situation des défen- Outre sa mission d’interlocuteur
seurs des droits de l’homme. officiel de l’ONU, la Commission
nationale consultative des droits
« Garantir la sérénité » de l’homme a un rôle de conseil et
Dans une démarche inédite, l’or- de proposition auprès du gouver- La mairie multiplie les interventions dans des immeubles menaçants,
gane de gouvernance de la nement et du Parlement en ma-
CNCDH a décidé d’adresser une tière de droit de l’homme. « Nous tandis que les syndicats de copropriété croulent sous les appels
lettre au premier ministre pour cherchons les pistes pour que la
souligner les qualités requises France soit exemplaire, ce qu’elle
pour présider cette institution. n’est pas. Nous sommes un lanceur
Signée de Christine Lazerges, d’alerte », affirme Mme Lazerges, marseille - correspondant en dix jours, le tribunal adminis- l’alarme face au juge, craignant
qui achève le 25 novembre son pour quelques jours encore à la tratif a rendu 59 ordonnances de un bis repetita. Ce petit immeuble
Dimanche soir,

D
deuxième et dernier mandat de tête de cette autorité administra- epuis l’effondrement désignation d’expert, préalable à très correct et rénové s’inquiète la municipalité
trois ans de présidente, et de ses tive indépendante placée auprès de deux immeubles, la signature par le maire de Mar- de sa mitoyenneté avec le no 13, un
deux vice-présidents, elle insiste du premier ministre. lundi 5 novembre, au seille d’un arrêté de péril immi- bâtiment appartenant à Marseille
dénombrait
sur la mission de la CNCDH auprès Sorte de mauvaise conscience cœur du quartier de nent, contre 55 pour toute l’année Habitat, la société d’économie 1 054 Marseillais
de l’ONU. « La légitimité de la can- des gouvernements, la CNCDH Noailles, qui a fait huit morts, les 2017. Le tribunal a mis en place mixte de la ville, et ouvert depuis
didature de la France au Conseil peut parfois donner l’impression passants lèvent les yeux sur le une procédure allégée et accélé- des années aux quatre vents.
évacués de
des droits de l’homme des Nations de prêcher dans le désert, comme Marseille indigne : 4, rue Pythéas, rée par téléphone et a battu le rap- Evoquant « la peur » de ses 111 immeubles,
unies, nécessaire et attendue, est au sujet des lois sécuritaires ou 5, rue de Village, 3, rue de la Palud, pel d’une dizaine d’experts jus- clients, Me Olivier Giraud a ob-
directement liée au caractère in- pendant l’état d’urgence. « On ne 36, rue Jean-Roque… le centre- qu’à Perpignan ou Manosque. « Il tenu la mise en sécurité de l’im-
désormais
contestable de l’indépendance de prêche pas dans le désert, car ce ville est jalonné de plots en ci- se passe en moyenne deux heures meuble voisin tel que le recom- fermés
son institution nationale des droits n’est pas le désert ! », rétorque ment, de rubans rouge et blanc entre notre saisine et le déplace- mandait un expert dans ses con-
de l’homme », lit-on dans ce cour- Mme Lazerges. De fait, les avis que afin de détourner les piétons du ment de l’expert sur les lieux », clusions datées du… 18 mars 2013.
rier. Et d’en conclure : « La person- donne l’assemblée de l’institu- pied d’immeubles dont les faça- explique Dominique Bonmati, la « Entre cette date et aujourd’hui, « Toujours dans la première
nalité choisie doit tirer sa légitimité tion composée de 64 personnali- des sont zébrées de profondes et présidente du tribunal adminis- c’est le grand vide », a noté phase d’une crise de grande am-
de son indépendance et apparence tés et représentants d’organisa- inquiétantes fissures, où les re- tratif. Ces professionnels sont l’avocat. Pourtant, l’expert évo- pleur », la préfecture tente d’accé-
d’indépendance, de son intégrité et tions issues de la société civile, à bords de fenêtre en pierre sont soumis à un rythme très inhabi- quait des « poutres en très mau- lérer l’audit sur l’habitat dégradé
de son éthique reconnue. Elle doit l’issue de nombreuses auditions, bancals ou déboîtés. Dans un tuel : jusqu’à trois voire quatre vais état, certaines portant des annoncé par le gouvernement et
porter l’universalité des droits dans sont des textes juridiques qui ser- sauve-qui-peut général, la mairie expertises par jour. traces d’incendie ». Il s’inquiétait confié aux ingénieurs du Centre
le cadre de l’intégralité des man- vent de matériaux aux associa- multiplie les interventions sur d’une fuite sur le réseau d’eaux scientifique et technique du bâti-
dats dévolus à la CNCDH. Elle doit tions et responsables politiques. des immeubles menaçants signa- Dossiers soudain ressortis usées dans une cave à la voûte ment (CSTB). Ils procéderont ra-
garantir la sérénité des débats au La rançon de ce travail collectif lés par leurs habitants ou dont le Saisi depuis le 5 novembre de partiellement affaissée dont il pidement à l’examen de centai-
sein d’une institution collégiale qui est sa lenteur. Par exemple, l’as- traitement attendait dans les ti- 363 signalements qui ont donné recommandait à l’époque l’étaie- nes d’immeubles situés dans les
a fait du pluralisme des idées la semblée de la CNCDH se réunit roirs de services municipaux de- lieu à 238 visites, le service de la ment, tout comme celui de la îlots les plus dégradés du centre-
pierre angulaire de ses avis. » mardi pour donner son avis sur le puis des mois, parfois des années. prévention et de la gestion des cage d’escalier pour éviter son ville dont une première cartogra-
Sans citer personne, ce courrier projet de réforme de la justice Les standards des syndics de co- risques de la mairie a procédé à écroulement. Plus de cinq ans et phie est connue depuis le rap-
semble écrit pour disqualifier en adopté en avril en conseil des mi- propriété croulent sous les appels. des réquisitions de techniciens, demi plus tard, une entreprise a port Nicol sur l’habitat à Mar-
creux une personnalité clivante nistres. Un avis qui interviendra « Il y a une psychose totale », dit d’ingénieurs chargés des bâti- mis en place les étais, a constaté seille publié en 2015.
comme celle de M. Jakubowicz. alors que le texte a déjà été modi- l’un de ces professionnels. Tout ments communaux afin de Le Monde sur place. Sur la façade Epaulés d’un géotechnicien, ces
L’Inter-LGBT reproche, par exem- fié et voté en première lecture au est devenu urgent, et chaque jour, prêter main-forte pour la gestion du 13, rue de l’Arc, sous les tags spécialistes ont placé, il y a plu-
ple, à celui qui a présidé la Ligue in- Sénat, et dont la discussion débu- chaque nuit apporte son lot de des arrêtés de péril. Ces person- qui la recouvrent, on découvre sieurs jours, des capteurs sur les
ternationale contre le racisme et tait lundi à l’Assemblée, sur lequel nouveaux habitants évacués dans nels peu formés à cette tâche qu’un permis de construire a été immeubles de l’îlot évacué rue
l’antisémitisme (Licra) de 2010 à il n’est donc plus possible de dé- la précipitation. Dimanche 18 no- fonctionnent ces jours-ci en bi- délivré en mars 2012. d’Aubagne qui, pour l’heure, per-
2017 d’avoir tenu des propos trans- poser des amendements. p vembre au soir, la municipalité nôme avec un architecte. Au 20, boulevard Garibaldi, là où mettraient d’écarter l’idée d’un
phobes à la télévision et de s’être jean-baptiste jacquin dénombrait 1 054 Marseillais éva- Les dossiers qui dormaient sont le balcon s’est effondré, samedi glissement redouté de toute la
cués de 111 immeubles désormais soudainement ressortis, et les 10 novembre, à quelques dizaines « bande d’immeubles ». Les bâti-
fermés. Quarante-huit de ces bâti- avocats multiplient les procédu- de mètres des participants à la ments ne bougeraient pas, mais
ments fantômes se situent dans le res de référé d’heure à heure. Le marche blanche organisée en un diagnostic est à mener sur leurs
périmètre d’exclusion de la rue syndicat des copropriétaires du hommage aux victimes de la rue « pathologies ». Des sondages au
VENTES AUX ENCHERES PUBLIQUES d’Aubagne, le reste est disséminé
dans le grand centre.
11, rue de l’Arc, une voie du quar-
tier de Noailles qui débouche rue
d’Aubagne, les propriétaires pes-
tent contre des lenteurs adminis-
pied de chaque bâtiment pour
mesurer l’état dégradé des maçon-
01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr Un autre chiffre résume l’em- d’Aubagne, juste en face des im- tratives. Les travaux de réfection neries devraient être réalisés rapi-
ballement depuis la catastrophe : meubles effondrés, a ainsi sonné de la façade étaient votés, payés, dement. De lourds soupçons
75 LA VILLE DE PARIS vend LIBRE
Aux enchères publiques, en la Chambre des Notaires de PARIS,
un acompte avait été versé à l’en-
treprise au début du mois de fé-
pèsent sur le réseau des égouts,
qui devra être ausculté : était-il vé-
12 avenue Victoria à PARIS 1er - Le Mardi 18 décembre 2018 à 14 h 30 vrier, explique l’un d’entre eux. tuste dans cette partie de la ville ?
Dépôt des chèques de consignation à partir de 13 h 30 Une école ferme sa cour par précaution Pourtant, il a fallu répondre à de A-t-il été mis à rude épreuve par les
33 avenue du Maréchal Lyautey à PARIS 16ème L’école Cours Julien, qui se situe à 150 mètres des deux immeu- multiples demandes de l’archi- fortes pluies ? Rue d’Aubagne, au
UN APPARTEMENT de 116,10 m² de 4 pièces principales bles qui se sont effondrés à Marseille le 5 novembre, a décidé tecte des bâtiments de France : pied des barrières cernant la zone
Bâtiment 3, au 4 étage, à droite, avec la jouissance privative d’une
ème
de fermer par précaution sa cour de récréation, à partir de lundi une fois, les photos ne conve- d’exclusion, des habitants ont
TERRASSE de 132,55 m² et une CAVE
DPE : non réalisé (voir le cahier des charges) - Charges annuelles : 8.210,37 € 19 novembre. Elle réclame une expertise d’urgence de son bâti- naient pas en raison des feuilles dressé un petit mausolée en plein
MISE A PRIX : 1.262.600 € - Consignation : 252.520 € (chèque de banque) ment, redoutant des fragilités. Une de ses façades donne sur des arbres, une autre fois, il fallait air. Une bougie brûle devant des
--------------------------------------------------------- le 119, rue d’Aubagne. Dans un message aux parents d’élèves détailler la technique utilisée… Il photos des victimes mais aussi
Visites : le 23 novembre de 14 h à 16 h, le 30 novembre de 10 h à 12 h que l’Agence France-Presse a consulté, la direction de l’école aura fallu sept mois pour obtenir devant plusieurs immeubles en
et le 8 décembre de 10 h à 12 h constate les « inquiétudes quant à la sécurité des élèves, du per- l’autorisation, celle de la mairie carton avec leur toit et leurs fenê-
--------------------------------------------------------- sonnel enseignant et du personnel municipal » et prend « la me- permettant la mise en place de tres, minutieuses répliques des
Pour tous renseignements, s’adresser à Maître LIEVRE, Notaire associé
sure conservatoire de ne plus accueillir les élèves dans la cour ». l’échafaudage est arrivée lundi bâtiments construits vers 1750 et
14 rue des Pyramides, 75001 PARIS - Tél. : 01 44 77 37 71 (Madame JANNOT)
La mairie a indiqué avoir « pris en compte » la demande de l’école 12 novembre, trente-six heures qui se sont effondrés. p
et explique que « des experts vont faire un diagnostic ». après l’accident. luc leroux
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018 planète | 13

Lyon apprivoise la pluie pour mieux stocker l’eau


La métropole développe un vaste programme afin de faciliter l’infiltration des précipitations dans le sol

Démonstration rue Garibaldi. les égouts les jours d’orage. Ces PCB, qui sont stockés dans les pre- pour leurs racines et la rétention
REPORTAGE Quand cette artère, qui coupait flux rejoignent alors des stations
Des « Ginkgo miers centimètres du sol », expli- d’eau. Cette technique du XIXe siè-
lyon - envoyée spéciale
trois arrondissements de Lyon, d’épuration où le trop-plein fait biloba » ont été que Hervé Caltran. Et les pestici- cle a été remise au goût du jour à

F
aire de la pluie une alliée : a été métamorphosée en voie déborder dans la nature les eaux des ? « Contre ça, on ne peut rien Stockholm. En revanche, on a pré-
c’est une sacrée ambition douce pour les piétons et les cy- usées sans traitement. Inonda-
plantés dans faire, déplore-t-il. Heureusement, féré un sol lisse pour le confort
que le Grand Lyon s’est clistes, on en a profité pour la ren- tions, sécheresses, canicules inci- de vastes « fosses Lyon n’en utilise plus dans ses parcs des voyageurs à un revêtement
donnée. Ne plus laisser dre aussi accueillante à l’eau. Les tent à repenser l’ensemble des usa- et jardins depuis 2008. » poreux mais légèrement grume-
l’eau tombée du ciel ruisseler en anciens carrefours où déboulai- ges. En récupérant, par exemple,
terre-pierres », « Dans les années 1990, on a leux, à la surface du parking.
vain, mais l’apprivoiser et lui per- ent des trémies ont été remis à une partie des précipitations, il de- adaptées pour creusé de grands bassins de réten-
mettre de s’infiltrer dans le sol, où plat, une partie de l’espace libéré vient envisageable d’arroser les ar- tion dans une zone industrielle, ra- Une alternative au tout-tuyau
elle ira lentement rejoindre la sert désormais de réservoir. Sur le bres et les plantes qui vont, grâce à
leurs racines et la conte Elisabeth Sibeud. Puis, avec Hervé Caltran, écologue de for-
nappe souterraine, finalement le trottoir imperceptiblement en l’évaporation de leurs feuilles, atté- rétention d’eau le Graie, nous avons regardé ce qui mation, estime cependant que
meilleur stockage qui soit. pente, Hervé Caltran se penche nuer les îlots de chaleur. « En arro- se passait en essayant un tas de l’alternative au tout-tuyau est en
L’idée paraît simple, la réalisa- pour ôter un mégot qui obstrue sant une chaussée noire, on peut lui techniques, de matériaux… On a bonne voie… même s’il reste à
tion l’est moins. La métropole a un étroit passage découpé dans faire perdre 8 °C à 10 °C, mais le pas- contamination de la nappe phréa- constaté que le mieux était d’y lais- convaincre un bon nombre de
entrepris, depuis cinq ans, un tra- une bordure basse le long du « jar- sant, lui, ne ressent qu’une baisse de tique ? Précisons qu’en ville, les ser pousser des plantes autochto- promoteurs, d’architectes, d’in-
vail minutieux, à la manière din de pluie ». C’est par là que l’eau 0,5 °C », rapporte Elisabeth Sibeud. gouttes de pluie ne peuvent être nes. Du coup, on milite pour des génieurs – et les adeptes de la
d’une dentellière décidée à ména- doit pouvoir se glisser pour re- Si le Grand Lyon peut se montrer infiltrées qu’au plus près de leur dispositifs rustiques, faciles à com- tendance hygiéniste.
ger des aérations dans une com- joindre les arbres variés, dont les pionnier avec son plan ville per- point de chute, sans avoir eu l’oc- prendre par le public. Mais beaux Dans les nouveaux immeubles
binaison de néoprène. Des ban- feuilles, petites, ne gênent pas l’in- méable lancé en 2014, il le doit en casion de s’attarder sur les trot- aussi, comme les lacs de la Porte de la Buire, une douve a été creu-
des enherbées et de nouveaux ri- filtration des gouttes dans le sol. partie aux expérimentations me- toirs, et que l’eau qui a couru sur des Alpes, à Saint-Priest. » sée non loin d’une aire de jeux.
deaux d’arbres ont fait leur appa- nées avec le Groupe de recherche les routes n’est pas récupérée. Dans Lyon, tout le quartier de la « On nous avait d’abord opposé
rition, mais aussi des « Ville éponge » Rhône-Alpes sur les infrastructu- L’agglomération a la chance de Part-Dieu, bâti dans les années que les enfants allaient jeter des
revêtements poreux, des noues « Nous ne sommes pas très bons res et l’eau (Graie), une structure compter deux nappes phréatiques 1970, est en travaux, y compris la cailloux et faire pipi dedans, se sou-
ou fosses, de multiples intersti- en communication, concède-t-il. publique créée en 1985. C’est ce qui et de produire son eau potable lo- gare routière de la place de Franc- vient Elisabeth Sibeud. Ça arrive
ces, comme autant de trous Au Québec, ce sont les riverains lui permet aujourd’hui de répon- calement. « Au contraire, les raci- fort. Des Ginkgo biloba viennent en effet, ça montre comme l’eau est
d’aiguille dans une carapace de eux-mêmes qui entretiennent ce dre à l’invariable question de la nes des végétaux fixent les résidus d’y être plantés dans de vastes bien intégrée dans le quartier ! » p
béton et de bitume. genre d’aménagements. » Ces in- pollution : qu’en est-il du risque de d’hydrocarbure, métaux lourds, « fosses terre-pierres », adaptées martine valo
« Depuis 2015, l’Agence de l’eau novations mi-construites, mi-vé-
nous accorde une subvention de gétalisées nécessitent de faire tra- LE MONDE • News 4 col FU • 188 x 272 mm • Visuel : PRESENTATEURS • Parution : 19/nov./2018 • Remise le : 16/nov./2018 HRU • BAT
30 euros par mètre carré décon- vailler de conserve les services de
necté du réseau unitaire [qui distri- la voirie, des espaces verts, de
bue l’eau potable et récupère les l’eau, ce qui demande aussi des ef-
eaux usées], nous en sommes à 35 forts de pédagogie. Plus loin, un
hectares, et notre objectif est d’at- platane est à l’étroit dans son cer-
teindre 113 hectares », explique Eli- cle de béton surélevé, à l’an-
sabeth Sibeud, responsable des cienne. « En Californie, en Austra-
études et travaux à la direction de lie, où les tensions autour de l’eau
l’eau et des déchets du Grand Lyon. sont très fortes, des gens s’atta-
Cela peut sembler peu pour une quent à ce genre d’installation, ils

1 RADIO DE FRANCE
ÈRE
collectivité de 59 communes, cassent les bordures et rabaissent
mais l’important est d’avoir créé le niveau de la terre », relate-t-il.
une dynamique, selon Hervé Cal- Le concept de ville perméable,
tran, responsable du service étu- appelée « ville éponge » en Chine,
des de la direction adjointe de gagne du terrain. Le Grand Lyon
l’eau. « La ville s’est imperméabili- estime urgent de redécouvrir la

RENTRÉE RECORD SUR LES CSP+ DEPUIS 15 ANS*


sée mètre carré par mètre carré, eh valeur d’une ressource qu’on a pu
bien, la désimperméabilisation se croire inépuisable au point de la
fera pareillement », lance-t-il. déverser sans discernement dans

Agences de l’eau : budget 1ÈRE RADIO PRIVÉE SUR LES CSP+**


en baisse, missions en hausse
à la tribune, les élus adoptent le même ton solennel teinté
d’inquiétude pour parler des effets du « dérèglement climati-
que ». L’auditoire acquiesce. Près d’un millier de personnes
sont venues à Lyon participer à une journée d’échanges sur les
moyens de s’adapter au changement en cours, à l’invitation

© Fréderic BUKAJLO / William BEAUCARDET / Nicolas GOUHIER / Antoine FLAMENT / François ROELANTS / Julien FAURE / SIPA PRESS / RTL
des six agences de l’eau françaises qui célébraient leur cin-
quantième anniversaire, le 15 novembre. Les agences de l’eau
sont des établissements publics décentralisés qui engrangent
les redevances payées par les usagers de l’eau : industriels,
agriculteurs et particuliers pour l’essentiel. Elles distribuent
cette manne sous forme de subventions, orientant ainsi, sous
la houlette de comités élus, la politique de l’eau dans les six
grands bassins hydriques. A elles toutes, elles ont prévu de
consacrer environ 3 milliards d’euros – 500 millions par an – à
des mesures d’adaptation au changement climatique.
Or, alors que leur 11e programme de six ans démarre le 1er jan-
vier 2019, leurs budgets diminuent en moyenne de 13 % tandis
que leurs missions s’élargissent. Car la loi leur demande désor-
mais de financer les actions de préservation de la biodiversité.
Le compte n’y est pas, a prévenu François Sauvadet (UDI), qui
préside le comité de bassin de Seine-Normandie, en remettant,
au nom de ses homologues, une déclaration commune au mi-
nistre de la transition écologique, François de Rugy.

« Miser sur les innovations »


L’agence va collecter 3,9 milliards d’euros (contre 4,7 milliards
lors du 10e programme) car les taux des redevances ont
baissé. Mais elle ne pourra pas dépasser un certain plafond, la
différence étant prélevée par l’Etat, selon une nouvelle règle
qui passe mal chez les élus. La Loire-Bretagne va disposer
pour sa part de 2,270 milliards alors qu’elle pouvait mobiliser
2,7 milliards lors du plan d’action précédent.
« Nous représentons 20 % du territoire national avec une popu-
lation et une artificialisation des terres qui s’accroissent, expose
Martin Malvy, président du comité Adour-Garonne, dont le
budget atteint 1,7 milliard. Economiser ne suffira pas : cet été, il a
fallu envoyer des camions porter de l’eau aux éleveurs de Lozère.
Avec un réchauffement de 2 °C, nous ferons face à un déficit de
ON A TELLEMENT
1,2 milliard de mètres cubes dans trente ans. Il y a quelques an-
nées, j’ai dû augmenter la redevance de 30 % en trois ans, les gens
nous en ont voulu, dit-il. Or, c’est ce que le gouvernement nous
DE CHOSES À SE DIRE
reprend aujourd’hui. » Avec 994 millions d’euros, le bassin
Rhin-Meuse risque de perdre une centaine d’agents, estime
son président, Claude Gaillard. Tandis que la capacité d’engage-
ment d’Artois-Picardie (1,114 milliard) reste à peu près stable.
Directeur de l’agence Rhône-Méditerranée, Laurent Roy re-
lativise ces contrariétés budgétaires : « Nous allons réduire nos
dépenses de 50 millions sur 2,64 milliards, nous nous sommes
donc fixé des priorités. D’abord améliorer la qualité de l’eau,
mais beaucoup a déjà été fait, puis orienter 40 % de nos actions
Source : Médiamétrie 126 000, Septembre-Octobre 2018, Lundi-Vendredi, 5 h - 24 h, RTL, 13 ans et +, AC Milliers, QHM Milliers, PDA et DEA.
vers l’adaptation au changement climatique en misant sur les
* Record en PDA sur la cible CSPI+ sur une vague Septembre-Octobre depuis la vague Septembre-Octobre 2002. ** CSPI+, AC, QHM, PDA, DEA.
innovations. » La biodiversité devra se contenter de peu. p
m. v.
14 | carnet 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Jeanne Ledoux, M. Cherqui Christian, Jean-Claude, Françoise, Denis,

William Goldman /H &DUQHW


sa sœur,
Jacques Gruber,
son frère
et Cécile,
son époux,

Le docteur Alice Cherqui,


Le docteur de physique Charles
Etienne,
ses enfants
et leurs conjoints,
Ses petits-enfants
9RV JUDQGV pYpQHPHQWV Emmanuel, Paul et Patrick Thommen,
Scénariste américain 1DLVVDQFHV EDSWrPHV
Jean Nicolas et Denis Ledoux,
ses neveux,
Cherqui,
ses enfants,

Cecile,
Et toute la famille,

ont la douleur de faire part du décès de


ILDQoDLOOHV PDULDJHV font part avec grande tristesse du décès sa petite-fille,
DQQLYHUVDLUHV GH QDLVVDQFH brutal, survenu le 28 octobre 2018, de Madeleine
Les familles Saada, Cherqui, Freoua, WOLFF-TERROINE,
$YLV GH GpFqV UHPHUFLHPHQWV Philippe GRUBER, Brami et Guez,
PHVVHV FRQGROpDQFHV survenu le 9 novembre 2018,
cadre commercial ont l’immense douleur de faire part
KRPPDJHV à l’âge de quatre-vingt-dix-neuf ans.
chez Citroën pour le Moyen-Orient, du décès de
DQQLYHUVDLUHV GH GpFqV bon connaisseur des pays arabes,
VRXYHQLUV européen Elle a rejoint son époux, le
Jeanine SAADA,
lucide et exigeant. épouse CHERQUI,
&ROORTXHV FRQIpUHQFHV docteur Jean-Pierre WOLFF,
VpPLQDLUHV WDEOHVURQGHV Un service d’action de grâces à sa
SRUWHVRXYHUWHV IRUXPV survenu le 13 novembre 2018,
mémoire aura lieu le 20 novembre, disparu le 22 décembre 2000.
à l’âge de soixante-quinze ans,
MRXUQpHV G·pWXGHV FRQJUqV à 13 h 30, en l’Église protestante unie
dans sa maison.
QRPLQDWLRQV de France, temple de Bois-Colombes, Les obsèques ont eu lieu dans
DVVHPEOpHV JpQpUDOHV 72, rue Victor Hugo (Hauts-de-Seine).
De 4269 Farmington Cv, l’intimité.
Jonesboro, Arkansas 72404 (USA).
6RXWHQDQFHV GH PpPRLUH WKqVHV « Semé corps naturel,
+'5 on se réveille corps spirituel. » Remerciements
I Corinthiens 15/44. amcherqu@gmail.com
GLVWLQFWLRQV IpOLFLWDWLRQV
Saint-Raphaël (Var).
([SRVLWLRQV YHUQLVVDJHV Jeanne Ledoux, Safia et Édouard,
VLJQDWXUHV OHFWXUHV 189, rue Saint-Denis, sa fille et son beau-fils, Du fond du cœur, nous vous remercions,
FRPPXQLFDWLRQV GLYHUVHV 92700 Colombes. Vadim, pour votre présence, vos fleurs,
son petit-fils, vos pensées et pour vos écrits réconfortants,
Toulouse. Sa famille,
3RXU WRXWH LQIRUPDWLRQ &DUQHW  que vous nous avez témoignés lors
Ses proches
     Et amis, du départ de
Martin et Vickie Jordy (Toulouse),
     Lilian et Laurent Jordy,
FDUQHW#PSXEOLFLWHIU ses petits-enfants, ont la tristesse de faire part du décès de Hélène BOERI,
Hedda Reuss (Stuttgart, Allemagne),
Ses amis, Florida SADKI, mon épouse, notre maman
documentariste, et notre chère mémé.
AU CARNET DU «MONDE» ont la tristesse de faire part du décès de
survenu le 13 novembre 2018. Maxime et Lucile Le Dain,
Mme Elisabeth JORDY, ses enfants,
Décès née BINSTADT. La cérémonie d’adieu aura lieu le mardi
En mars 1977. AP 20 novembre, à 14 h 30, au cimetière Gaspard et Armand,
Jean Baillou (†), leurs fils,
son époux, Elisabeth, épouse de parisien de Thiais.
Odette Le Dain,

V
Jean-Michel Baillou, Maurice JORDY, sa mère,
endu pour une somme 12 AOÛT 1931 Naissance Paris.
son fils Anne-Yvonne, Armelle, Pierre-Yves,
record, le premier scé- à Highland Park (Illinois) décédé à Toulouse en 2007, Hervé et Erwan Le Dain,
et sa compagne, Médina Mbengue, Mme Marie-A. Valot,
nario original de Wil- 1969 « Butch Cassidy ses sœurs et frères,
son épouse,
liam Goldman, roman- et le Kid » Léona et Valentine Baillou, s’est endormie paisiblement, Bruno, Catherine, Sandrine,
François, Antoine, Héloïse,
1976 « Les Hommes ses petites-filles dans sa quatre-vingt-seizième année,
cier sans succès, fut numéro un au
et Christine Baillou, ses enfants, leurs conjoint(e)s,
à Toulouse, le 13 novembre 2018.
box-office américain en 1969. Le du président » ; Annie, Colette, François, Raphaël, Solenn, Guillaume,
triomphe de Butch Cassidy et le « Marathon Man » ont la tristesse de faire part du décès de ses sœurs Alice, Charlotte, Marie, Cyprien,
La cérémonie aura lieu le mardi
1990 « Misery » et leurs familles, Timothée, Alexis, et Lilian,
Kid se conclut par le premier de 20 novembre, à 14 h 30, au crématorium
ses deux Oscars et lança sa car- 16 NOVEMBRE 2018 Mort Aline BAILLOU, de Toulouse.
Les familles Isautier, Bonfante ses neveux et nièces,
née DORNÈS, et Lyssandre,
rière au cinéma. Auteur des à New York officier
scripts des Hommes du président, dans l’ordre national du Mérite, Cornillon-Confoux. Les familles Le Dain, Mawas, Ferhati,
ont la tristesse de faire part du décès de
de Marathon Man et de Princess chevalier Malavieille, Guillermin, Gaudric,
Bride, mais aussi de plusieurs dans l’ordre des Palmes académiques, Theresa Martinet, M. Daniel VALOT Gourmelen, Le Fer et Blayo,
officier sa fille, chevalier
ouvrages sur Hollywood, William sidy et le Kid, dirigé par George Roy dans l’ordre du Mérite agricole, Yves Mollo, de la Légion d’honneur, remercient tous ceux qui ont salué le décès
Goldman est mort, le 16 novem- Hill, obtient quatre Oscars, dont officier de l’ordre du Mérite son gendre,
de la République italienne, officier prématuré de
bre, à Manhattan, des suites d’un celui du scénario. Clara Öberg, dans l’ordre national du Mérite,
cancer. Il avait 87 ans. Pour Robert Redford, William
survenu le 9 novembre 2018, ancien PDG de Technip, Jean-Michel LE DAIN,
William Goldman était l’auteur Goldman écrit aussi Les Quatre ont la tristesse de faire part du décès de conseiller référendaire
à l’âge de cent ans. arabisant, diplomate et épicurien,
d’une des phrases le plus souvent Malfrats (Peter Yates, 1972) et La à la Cour des comptes,
répétées à Hollywood. A propos de Kermesse des aigles, de George Roy La cérémonie religieuse a lieu ce lundi Jeanne MARTINET, écrivain,
née ALLARD, survenu le 7 novembre 2018.
la recette du succès, il avait écrit : Hill, en 1975. L’année suivante, 19 novembre, à 15 h 30, en la chapelle
Notre-Dame-du-Val-de-Grâce, 1, place survenu le 15 novembre 2018, à Genève.
« Personne n’en sait rien. » (« No- une nouvelle collaboration des Alphonse-Laveran, Paris 5 e , suivie survenu le 6 novembre 2018, « Ma journée est faite ;
body knows anything. ») Le titre de deux hommes tourne à l’aigre. de l’inhumation au cimetière dans sa quatre-vingt-dix-huitième année. je quitte l’Europe. »
La cérémonie religieuse sera célébrée
l’ouvrage paru en 1983 dont est ti- Goldman a été engagé par Red- du Montparnasse, 3, boulevard Edgar- le jeudi 22 novembre, à 10 heures, en Arthur Rimbaud.
Quinet, Paris 14e. theresamartinet@gmail.com
rée cette antienne, Adventures in ford, coproducteur du film, pour l’église Saint-François-Xavier, Paris 7e.
the Screen Trade (« aventures dans écrire l’adaptation des Hommes Cet avis tient lieu de faire-part. Anniversaire de décès
le métier du cinéma », Grand Cen- du président, récit de l’affaire du Mme Eve Cannell, née Moquet, Les obsèques auront lieu dans l’intimité
28, rue Gay-Lussac, sa fille familiale, à Pomponne. Le 19 novembre 2016,
tral Publishing, non traduit), re- Watergate par les journalistes Bob
75005 Paris. Et la famille,
flète bien la position de cet intel- Woodward (Redford) et Carl Berns- mon épouse tant aimée,
La famille exprime sa gratitude aux
lectuel né dans le Middle West qui tein (Dustin Hoffman). Robert ont la tristesse de faire part du décès de personnes qui l’ont accompagné et soigné
La Selle-Sur-Le-Bied (Loiret). Thérèse LENS-PERRIER
a toute sa vie préféré vivre à New Redford a par la suite affirmé qu’il au cours de ses dernières années.
York plutôt qu’à Hollywood, celle avait entièrement réécrit, avec le M. André MOQUET,
Alain Gama, fondateur d’Intercapa, nous a quittés.
d’un outsider qui, à force d’explo- réalisateur Alan J. Pakula, le scéna- son époux, En sa mémoire, renoncez aux fleurs
rations curieuses, était devenu rio de Goldman, néanmoins ré- Ses enfants, au profit d’un don pour la recherche
Ses petits-enfants, survenu le 9 novembre 2018, médicale : don.telethon.fr Elle m’habite toujours.
l’un des meilleurs praticiens de compensé par un Oscar.
Sa sœur à l’âge de soixante et onze ans.
l’industrie du cinéma. L’écrivain adapte ensuite son Et toute la famille, Cet avis tient lieu de faire-part. Son immense tendresse, sa vaste
propre roman Marathon Man, La crémation aura lieu le mercredi
culture, son goût sûr, son humour,
dont le rôle-titre échoit à Dustin ont l’immense douleur de faire part 21 novembre, à 12 heures, au crématorium daniel@valot.com
Films-cultes
du cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e. son enthousiasme et sa spontanéité,
du décès de
Il naît, le 12 août 1931, à Highland Hoffman. Sur le plateau du film, sa générosité, son génie du bonheur,
Park, dans l’Illinois. Ses études de réalisé par John Schlesinger, Mme Maire-Claire GAMA, Cet avis tient lieu de faire-part. Anne-Marie Weil-Leven, son regard amoureux, sa soif de l’essentiel
lettres à l’université d’Oberlin le William Goldman a de nouveau née TERREYRE, me manquent cruellement.
convainquent qu’il est un écrivain l’occasion de contempler l’incon- Arnaud et Michèle Weil,
survenu le 7 octobre 2018, Sa compagne,
Gentiane et Olivier Yulzari, Chère famille, chers amis, veuillez avoir
médiocre. Il a raconté au Guardian duite des stars : cette fois, c’est
à l’âge de soixante et onze ans. Sa famille
ses enfants, pour elle aujourd’hui une pensée
qu’il soumettait anonymement Hoffman qui persécute Laurence Et ses amis,
des nouvelles au comité de rédac- Olivier, malade, forcé de répéter Une cérémonie civile aura lieu affectueuse.
Aude, Iris, Maïa et Raphaël, Félix
le mercredi 21 novembre, à 14 h 30, ont la douleur de faire part du décès,
tion de la revue littéraire du cam- pendant des heures. Ces anecdo- et Juliette, Alexis, Laura-May,
à la chambre funéraire des Ets Rondeau, survenu le 15 novembre 2018, de Nicolaas Lens,
pus, dont il était lui-même mem- tes fournissent la matière de la ses petits-enfants,
à Amilly, 1659, avenue du Docteur son époux.
bre, et se laissait convaincre par ses chronique du cinéma américain Schweitzer, où l’on se réunira, pour un Jean MORLIER,
collègues que ses textes ne méri- que Goldman déploiera en trois dernier au revoir. orchestrateur Ethan, Livia, Joachim,
taient pas d’être publiés. Il réussit volumes. Au fil des pages d’Adven- et pêcheur à la ligne. ses arrière-petits-enfants, Souvenir
néanmoins à faire paraître plu- tures in the Screen Trade et de Hype Condoléances sur registre.
L’inhumation aura lieu le mardi ont la tristesse de faire part de la disparition Souvenir.
sieurs romans. Lorsque l’acteur and Glory (« Le Battage et la La suite de la crémation se déroulera 20 novembre, à 15 heures, au cimetière de
Cliff Robertson lui propose gloire », Villards Book, 1991, non dans l’intimité familiale. Rémi CHARASSE
de l’Est, à Angers.
d’écrire l’adaptation de Des fleurs traduit) et Which Lie Did I Tell ? (« Je François WEIL, (1964 - 2008).
pour Algernon, William Goldman vous ai servi quel mensonge ? », Le dépôt de l’urne se fera, le jeudi
22 novembre, à 11 heures, au cimetière Jacqueline Saada, dans sa quatre-vingt-dix-huitième année.
est obligé de chercher un manuel Vintage, 2001, non traduit), le scé- de La Selle-Sur-Le-Bied. son épouse, Dix ans aujourd’hui qu’il nous
de scénario dans une librairie nariste trace un portrait spirituel Etienne, Véronique et Emmanuelle, Les obsèques ont eu lieu dans l’intimité a quittés...
new-yorkaise. Cet achat ne suffit du milieu, tout en l’analysant. P.F. J. Rondeau, ses enfants
La maison des Obsèques, familiale.
pas et cette première tentative En 1973, William Goldman publie et leurs conjoints, Que ceux qui l’ont connu ou aimé
45200 Amilly. Rémi, Lucie, Joseph, Ava, Annaëlle
reste inaboutie. Mais l’écrivain col- un roman pour la jeunesse, Prin- Tél. : 02 38 07 00 07. weilleven@gmail.com unissent leurs tendres pensées...
et Liam,
labore à quelques projets, dont Dé- cess Bride (Bragelonne, 2007). Qua- ses petits-enfants,
tective privé (1966), de Jack Smight, torze ans plus tard, il l’adapte pour La Famille Gissot  # #   $    
adaptation de Harper, de Ross Mc- le cinéma. Le film de Rob Reiner, ont la tristesse de faire part du décès du  !# $   #    #$   $  # %-* )0-*
Donald, avec Paul Newman. avec Cary Elwes, Mandy Patinkin a la tristesse d’informer du décès de   #$ $      #$ $   $  #   $   #  )&# $%"%

docteur
  #$    # - )%$$)
Goldman a pris un agent, un bon et Robin Wright remporte un suc-
Bernard GISSOT, Benjamin Raymond SAADA,
  #   $
  ! # !  #! )$%* %.%
  # #    # "'' )%-**) "/* "#) $% , %'(-$ )$! %$$*
agent même. Lorsque, après des cès immédiat tout en acquérant professeur agrégé de SVT, ancien interne ))) $$"%$- )%"$ %$$%, " )-)
années de recherches, il termine un statut de film-culte qui perdure inspecteur d’Académie, des Hôpitaux de Paris,
  # #   )) %-),%* "$ )%$ 0".
-#$$
son scénario inspiré des aventures à ce jour. C’est l’avant-dernier inspecteur pédagogique régional ancien chef
 #   $ $ "$ !#1$ ##$-"" ."")-
 #   $# " -))$ )*,$ **%"
de SVT dans l’académie de Créteil,
du gang « Hole in the Wall » mené grand succès public du scénariste, de clinique médicale infantile,   #$ $ $ %# $  $ ""* .$
%,
chevalier   #$ $ %# $ $ -"$ )% %-),
par le pilleur de banques Butch avant celui de Misery (1990), dans l’ordre des Palmes académiques.
Cassidy, les studios se le disputent adapté du roman de Stephen King. survenu le 13 novembre 2018.  #$     ! % ! #! #  ! ##$-" .$!%
 # $ %-/
férocement. C’est la Fox de Richard William Goldman a continué La cérémonie a eu lieu ce lundi   #   $ ! "$ )
19 novembre 2018, au crématorium Une cérémonie a lieu ce lundi #  %"* #$1
  "'$ '$
D. Zanuck qui emporte le morceau, d’écrire pendant des années et de Montfermeil. 19 novembre, à 16 heures, en la salle  #$ )$! %-
pour 400 000 dollars, une somme était l’un des script doctors les plus Mauméjean, au crématorium du cimetière   #   ! !!$ ! $ ! $  $ #" %$,
inédite. Interprété par Paul New- recherchés d’Hollywood. p Ni fleurs ni couronnes, des dons sont du Père-Lachaise, 71, rue des Rondeaux,  #        # )*,$ ,
man et Robert Redford, Butch Cas- thomas sotinel possibles à la fondation France Parkinson. Paris 20e. !  !$ %   $ %-*  ')*$, *,$ )$% .')*$,
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018 horizons | 15

Le jeu de
la mixité
Les comédiens et acteurs « issus
de la diversité » sont encore peu
représentés sur les scènes et les écrans
français. Des expérimentations
de discrimination positive
tentent de rééquilibrer la balance

D
ans la grande salle de moyens des théâtres publics. Seule s’impose
l’Odéon-Théâtre de l’Eu- aux 38 CDN l’obligation de porter « une at-
rope, à Paris, Adama Diop tention particulière à la diversité ». Le change-
entre en scène vêtu d’un ment dépend donc uniquement du volonta-
treillis militaire, couvert de risme des administrateurs.
sang. Ce soir d’automne, il « Le nombre d’interprètes racisés [assignés à
est Macbeth, le sauveur d’un royaume leurs origines raciales] a augmenté, et cer-
d’Ecosse ravagé par la guerre civile, un jeune tains théâtres accompagnent des metteurs en
général, au sommet de sa puissance, l’air scène racisés, commente l’auteure et met-
sympathique, dont l’infortune est de croiser teuse en scène Gerty Dambury, mais les
trois sorcières qui, en lui prédisant qu’il sera changements demeurent très peu significatifs
roi, éveillent son désir de grandeur. au niveau des directions des théâtres pu-
Le metteur en scène et directeur de l’Odéon, blics. » En 2015, en France métropolitaine,
Stéphane Braunschweig, rêvait de s’attaquer aucun artiste racisé n’occupait un poste de
à cette tragédie de Shakespeare. En 2016, direction dans les théâtres publics sous tu-
quand il a vu ce comédien franco-sénégalais telle du ministère de la culture. Depuis, de
dans le spectacle de Julien Gosselin 2666, il rares nominations ont été annoncées,
s’est dit : « Avec lui, c’est possible. » Le metteur comme celle du comédien et metteur en
en scène et le comédien n’en ont jamais parlé scène Jean-Pierre Baro, qui prendra la tête du
ensemble, mais chacun d’eux est conscient Théâtre des Quartiers d’Ivry, CDN du Val-de-
de la portée symbolique de ce choix : Adama Marne, début 2019.
Diop, formé au Conservatoire national supé-
rieur d’art dramatique (CNSAD), est le pre- PLAFOND DE VERRE
mier Macbeth noir de France ; et il se produit En mai, seize actrices noires et métisses du ci-
devant un public monochrome. « Quand je néma français, coauteures de l’ouvrage Noire Adama Diop dans « Macbeth », à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, à Paris. VICTOR TONELLI
monte sur scène, c’est politique, commente- n’est pas mon métier (Seuil, 128 pages,
t-il. Au début, j’ai fait ce métier par passion, 17 euros), ont fait sensation au Festival de
puis c’est devenu un combat. » Cannes. A la moitié des marches, main dans
Plus d’une fois, Adama Diop s’est fait apos- la main, elles marquent l’arrêt pour symboli- expérimentations de discrimination posi- Depuis 2010 et son arrivée à la présidence
tropher par un « C’est vous qui jouiez ser le plafond de verre auquel elles se heur- tive. Depuis 2013 et sa nomination à la direc- de la Fémis, prestigieuse école parisienne de
Othello ? » – le seul rôle du répertoire shakes- tent. Dans ce livre-manifeste publié à l’initia- tion du Conservatoire national supérieur cinéma, le réalisateur haïtien Raoul Peck s’est
pearien écrit pour un Noir –, comme s’il ne tive de l’actrice d’origine sénégalaise Aïssa d’art dramatique (CNSAD), elle répète volon- aussi battu pour la mise en place de La Rési-
pouvait être un Macbeth comme les autres. Maïga, elles font voler en éclats l’image tiers que celui-ci doit être « l’école de la Répu- dence, un programme de discrimination
« C’est important que ces acteurs jouent des d’ouverture dont a longtemps bénéficié le blique » et montrer l’exemple. Sous son positive destiné à former quatre réalisateurs
premiers rôles et des rôles où l’on n’attend pas milieu du cinéma. Elles dénoncent aussi bien impulsion, les épreuves d’admission ont par an. Il faisait partie du jury d’admission,
des Noirs, souligne Stéphane Braunschweig. les offres de casting limitées à des rôles de changé, et le CNSAD consacre chaque année en juin 2016, quand Lawrence Valin, 27 ans,
Depuis les années 1990, je vois dans les pays prostituées « à la démarche féline », de fem- 270 000 euros au soutien financier de ses élè- s’est présenté à l’oral. A l’époque, ce comé-
anglo-saxons des distributions “colour blind” mes de ménage ou de « mamas », que les re- ves en difficulté. Entre 2017 et 2018, une cen- dien d’origine tamoule, formé à l’Atelier Blan-
[sans distinction de couleur]. » marques humiliantes du genre « Vous allez taine de candidats supplémentaires se sont che Salant, à Paris, n’a en poche qu’un court-
Les chiffres donnent la mesure du retard bien ensemble avec la bamboula » ou « Vous présentés au concours d’entrée (1 468 contre métrage de quatre minutes. En deux ans, il a
pris en France. Sur plus de 86 artistes nom- ne faites pas trop noire, ça va ! ». 1 337). « Ces nouveaux profils sont justement reçu plus d’une trentaine d’offres pour des
més dans 19 catégories aux Molières 2016, un La comédienne parisienne Alison Valence a ceux qui, avant, ne s’imaginaient pas que rôles « typés indiens ». Désormais, il veut
seul était « issu de la diversité », dans la caté- cru pouvoir passer entre les mailles du filet. A « QUAND c’était pour eux », se réjouit-elle. Qu’ils vien- écrire ses propres rôles. Peck, bluffé, lui lance :
gorie humour. Sur la liste des nommés 2018,
ces artistes se comptaient encore sur les
16 ans, en 2012, elle joue déjà dans un long-
métrage et signe un contrat avec un agent,
TU NE TE SENS nent de Saint-Maurice-la-Clouère (Vienne),
de Kinshasa ou de banlieue, tous ont leur
« Ton film est un petit bijou. Il y a des mala-
dresses techniques, mais tu sais raconter une
doigts des mains. « La première étape, c’est la mais se heurte aux préjugés raciaux. « Dans PAS LÉGITIME, TU ES place, d’après elle, au Conservatoire. histoire. Tu as un boulevard devant toi. »
prise de conscience d’un “racisme d’omis- les castings, je ne correspondais pas au cliché Pour son premier court-métrage, intitulé
sion” », estime David Bobée, metteur en de la fille noire. Je n’avais pas l’accent racaille, NULLE SUR SCÈNE, UN PARIS SANS BLANCS Little Jaffna, la Fémis lui donne carte blanche.
scène et directeur du Centre dramatique je n’étais pas assez “brute” », raconte-t-elle. A Souleymane Sylla, jeune comédien français Dès la scène initiale, Lawrence Valin nous
national (CDN) de Normandie-Rouen. Lui- 18 ans, elle intègre la « classe libre » du Cours
TU T’EXCUSES d’origine sénégalaise, en a longtemps douté. plonge dans son univers : sur le morceau
même fait partie du collectif d’artistes et Florent, à Paris, et se tourne vers Ier Acte, des D’ÊTRE LÀ, TU Quand il intègre le Conservatoire, en 2015, il Thara Local, extrait de la bande originale du
d’intellectuels Décoloniser les arts, créé ateliers d’acteurs mis en place par Stanislas multiplie les absences, hanté par un doute : film tamoul Maari (2015), des jeunes se
en 2015 afin de s’attaquer au problème de la Nordey et Stéphane Braunschweig, destinés NE T’IMPOSES PAS » « M’a-t-on pris pour les bonnes raisons ? » Pour défoulent en dansant le koothu, une danse
représentation des artistes non blancs. à des jeunes ayant fait l’expérience de la dis- HATICE ÖZER ses amis d’enfance, son avenir était tout libératoire et violente, propre à ce peuple.
« Le théâtre français s’est trop souvent crimination. Ce programme lui a donné un comédienne tracé : « J’allais faire du one-man-show et per- Lui-même interprète Seelan, un jeune mem-
enfermé dans une culture franco-française, un sacré coup de pouce. Depuis, elle a partagé les d’origine turque cer comme Omar Sy. » Or, s’il a fait du théâtre, bre d’un gang tamoul du quartier parisien de
peu bourgeoise. Il n’a jamais su tendre la main planches avec Adama Diop dans Macbeth. c’était pour « jouer Scapin » ! Cette passion lui La Chapelle qui tente d’empêcher son père de
aux autres cultures, aux cultures urbaines et Depuis sa création, en 2014, Ier Acte a est venue à l’âge de 11 ans, grâce à sa prof de substitution de retourner au Sri Lanka, où la
populaires, insiste Paul Rondin, le directeur accueilli plus de 80 apprentis comédiens. Ses français au collège Simone-de-Beauvoir, à guerre fait rage. Ce film, qui montre un Paris
délégué du Festival d’Avignon. C’est à nous taux de réussite aux concours très sélectifs Créteil. Elle montait Le Petit Chaperon rouge. sans Blancs, a remporté le Grand Prix du fes-
d’envoyer les signaux pour montrer que notre des 13 écoles supérieures d’art dramatique En Mère-Grand, cet élève turbulent se décou- tival Cinébanlieue Talents en court 2017 et le
porte est ouverte. Cela dit, pour être à l’affiche sont bluffants : 21 reçus sur 51 participants vre alors une aisance insoupçonnée. « Je trou- prix Canal+ au Festival de Clermont-Ferrand
du Festival, le porteur de projet doit déjà être sur les trois premières promotions. Plus vais ça génial de ne pas être moi, de jouer et de 2018. Séduits par sa performance d’acteur,
capable d’occuper un plateau important et de qu’une « prépa » gratuite, les jeunes viennent créer des personnages », poursuit-il. Olivier Ducastel et Jacques Martineau l’ont
faire face à l’hyper-exposition de l’événement. y chercher un réseau, des affinités artistiques Ensuite, il y a donc eu le Conservatoire, et la choisi pour jouer l’un des rôles principaux
La visibilité des artistes issus de la diversité et et la reconnaissance de leur talent. « Avec conviction, peu à peu, d’avoir une chance de dans leur prochain film, Haut Perchés.
leur égalité d’accès à toutes les scènes posent Ier Acte, je me suis sentie légitime, témoigne percer en tant que comédien, à la sortie. « Si Avec un BTS avorté en première année, l’ac-
la question, en amont, du soutien à la création Hatice Özer, une comédienne d’origine tur- tu m’as fait confiance, c’est parce que je t’ai teur de 29 ans n’aurait jamais pu intégrer le
et à la production. Or cette responsabilité que âgée de 24 ans. Quand tu ne te sens pas menacé de te virer », plaisante Claire Lasne- cursus général de la Fémis. S’il n’avait pas mis
incombe à tous les opérateurs du réseau légitime, tu es nulle sur scène, tu t’excuses Darcueil, le jour de sa remise de diplôme. le pied dans la porte, entrouverte par Raoul
public, du théâtre municipal au théâtre natio- d’être là, tu ne t’imposes pas. » Elle-même a Depuis, Souleymane Sylla trace sa voie. Il a Peck, il ne ferait pas ce qu’il fait aujourd’hui :
nal, comme des festivals. » été repérée par le dramaturge libano-cana- décroché cet été un rôle principal dans une raconter ses propres histoires et montrer sa
Selon Karine Gloanec Maurin, ancienne dien Wajdi Mouawad lors d’un atelier au comédie italienne à gros budget. La saison communauté sans clichés. Le boulevard pré-
haute fonctionnaire chargée de la diversité Théâtre de la Colline, à Paris. Au printemps, prochaine, il jouera aussi dans la pièce Le dit par ce même Raoul Peck se profile à l’hori-
au ministère de la culture, l’absence de sta- elle a joué dans sa pièce Notre innocence. Iench, d’Eva Doumbia. Son personnage : zon. Il s’y engage, entraînant avec lui l’espoir
tistiques ethniques empêche d’inclure des La comédienne et metteuse en scène Claire Drissa Diarra, un garçon noir qui « rêve sa d’autres jeunes talents. p
quotas dans les contrats d’objectifs et de Lasne-Darcueil a voulu aller au-delà des famille en blonds comme ceux des publicités ». natacha gorwitz
16 |
CULTURE
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

L’homme derrière le musée moderne


Le MuCEM, à Marseille, consacre une exposition à Georges Henri Rivière, pionnier des arts populaires

EXPOSITION Une quantité

G
eorges Henri Rivière très considérable
(1897-1985), abrégé
couramment en GHR,
de documents
n’est pas une figure de et objets
premier plan de l’histoire fran-
çaise. Il n’est pas artiste, bien qu’il
de toute nature
rencontre la plupart de ceux qui est présentée
ont fait l’art en France dans l’en-
tre-deux-guerres. Il n’est pas écri-
vain, quoiqu’il fréquente Michel ce qui peut encore l’être avant
Leiris et échange des poésies avec que les bottes en caoutchouc ne
son ami Claude Lévi-Strauss. Il a chassent les sabots et les trayeu-
reçu des leçons de piano de Char- ses électriques le pot à lait. Le des-
les Koechlin dans les années 1920, tin des populations rurales est, à
mais renonce à être musicien. Jo- ses yeux, comparable à celui des
séphine Baker est de ses amies, peuples détruits par la colonisa-
mais il ne brille pas au music-hall. tion et l’acculturation forcées. Il
Il n’est pas non plus un grand ex- applique donc aux bergers, vi-
plorateur, tout en ayant eu un Joséphine gnerons et moissonneurs les mé-
rôle important dans la reconnais- Baker thodes qui servent en pays bam-
sance des arts d’Afrique. Il voyage et Georges bara et dogon lors de la mission
surtout en France, avec une pré- Henri Dakar-Djibouti en 1931-1933 et
dilection marquée pour les ré- Rivière, dans les Aurès lors du séjour
gions éloignées de Paris. en 1933, qu’y font, en 1935-1936, Ger-
Qu’est donc GHR ? Un homme au Musée du maine Tillion et Thérèse Rivière,
de musée. En 1928, il est engagé Trocadéro. sœur de GHR. Ainsi se consti-
comme assistant par Paul Rivet, STUDIO LIPNITZKI tuent les fonds des ATP : enregis-
qui dirige alors le Musée du Troca- trements cinématographiques et
déro, dont il devient sous-direc- sonores, achats de séries d’objets
teur en 1929. En 1937, il obtient du utilitaires et même déménage-
Front populaire la création du dé- ment d’ensembles mobiliers.
partement Arts et traditions po- Au milieu de cette histoire
pulaires (ATP), qui s’installe au continue et cohérente, il y a l’Oc-
Palais de Chaillot, ex-Trocadéro cupation. A la différence des résis-
métamorphosé en Musée de tants du Musée de l’homme, GHR
l’homme. Après 1945, il se bat maintient l’activité de son dépar-
pour obtenir la création d’un mu- tement. Il profite du côté traditio-
sée spécifique. Le principe est acté naliste de Vichy pour développer
en 1953, avec Jean Dubuisson des « chantiers intellectuels » : des
pour architecte et un terrain mi- groupes d’enquêteurs envoyés
toyen du Jardin d’acclimatation sur le terrain pour dessiner l’ar-
pour emplacement. chitecture rurale ou transcrire des
contes. A la Libération, suspecté
Rigueur du travail d’archives de pétainisme, GHR est dénoncé
De difficultés en retards, le musée comme collaborateur par un de
ouvre dans sa totalité vingt-deux ses anciens assistants. Mais la dé-
ans plus tard, en 1975, record de nonciation produit l’effet inverse :
lenteur. Ce bâtiment, les visiteurs elle force GHR à demander des
de la Fondation Vuitton le longent témoignages à ceux qu’il a proté-
sans le voir : fermé en 2005 après gés en les envoyant dans des villa-
une période de déclin, il doit ges perdus – des enseignants ex-
d’abord être désamianté puis réa- clus parce que communistes, tel
ménagé aux frais de la Fondation Albert Soboul, et d’autres mena-
Vuitton, qui a passé un accord avec s’étant désintéressé du sort des Le premier point qui ressort est Cette aisance sociale aide GHR à 1928. L’histoire qui est montrée cés parce que juifs, telle la nièce de
la Mairie de Paris. Entre-temps, ATP après 2005. Exposition à demi sociologique. GHR naît à Mont- devenir l’intendant des collec- dans cette partie de l’exposition Marcel Mauss. Les attestations
en 2010, les collections ont été dé- expiatoire, donc, mais remarqua- martre, à Paris, dans une famille tions du banquier David David- est ainsi, au-delà de sa personne, des bénéficiaires sont convain-
montées, en vue de leur transfert blement conçue et disposée par bourgeoise, dont le héros est l’on- Weill en 1926 et à être l’ami du celle de la progressive reconnais- cantes. Il semble même que la fa-
à Marseille, au MuCEM, qui a ses commissaires, Marie-Char- cle Henri Rivière (1864-1951), colla- couple de mécènes et collection- sance des arts non occidentaux brication de faux certificats ait été
ouvert en 2013. Celui-ci se consa- lotte Calafat et Germain Viatte, qui borateur du cabaret Le Chat noir, neurs Marie-Laure et Charles de dans des musées français. une activité courante dans les
cre aux civilisations de la Méditer- parviennent à présenter une expert en théâtre d’ombres, figure Noailles. Il dîne au Bœuf sur le toit sous-sols de Chaillot.
ranée, ce que n’était pas le cas des quantité très considérable de do- du japonisme, auteur des Trente- et publie quelques textes d’ethno- Passion ethnologique Une dernière surprise est à dé-
ATP, dont les régions de prédilec- cuments et objets de toutes natu- six vues de la tour Eiffel sur le mo- logie et d’histoire de l’art dans L’intérêt que GHR manifeste au couvrir : en mai 1968, GHR collecte
tion étaient plutôt la Bretagne ou res matérielles pour reconstituer dèle d’Hokusai. On le découvre deux des revues les plus novatri- début des années 1930 pour un des affiches aux Beaux-Arts et des
la Bourgogne. Conséquence de ce la trajectoire d’un haut fonction- aussi à l’aise en photographie ces de l’époque, Cahiers d’art et Do- « musée en plein air des provinces objets de grève pour ses ATP. Il est
décalage : ces collections ne sont naire, sa démarche intellectuelle qu’en lithographie, observateur de cuments. A partir de 1928 et de son françaises » est l’extension à la alors, en principe, à la retraite,
guère visibles au MuCEM. et son action administrative et ce que Verlaine nomme « la vie intégration au Trocadéro, il se fait France de cette passion ethnolo- mais cette notion n’a visiblement
Aussi ne peut-on s’empêcher de muséale. La réussite s’explique en humble » : petits métiers, paysans, l’agent de liaison entre surréa- gique. Il comprend que les cultu- pas grand sens pour lui. Décidé-
penser que, si le MuCEM consacre partie par l’abondance et la variété pêcheurs. GHR sait très tôt que lisme et ethnographie. Or Breton, res paysannes et artisanales loca- ment, il méritait une exposition. p
à GHR une exposition, c’est, en des collections des ATP, qui parais- l’art ne se limite pas à l’Europe et à Eluard et les autres sont d’excel- les sont en train de disparaître de philippe dagen
partie, pour se faire pardonner sent presque neuves puisqu’on ne ce que rabâchent alors les écoles lents connaisseurs des arts afri- France et d’Europe, écrasées par
cette situation – dont il n’est au de- les a plus vues depuis un quart de des beaux-arts. Du japonisme de cains, océaniens et amérindiens. l’industrialisation et la moderni- Georges Henri Rivière. Voir,
meurant qu’en partie responsa- siècle. Elle s’explique aussi par la l’oncle à l’intérêt du neveu pour les A ces derniers, GHR consacre une sation. L’idée qui sous-tend la c’est comprendre, au MuCEM,
ble, le ministère de la culture rigueur du travail d’archives. arts d’Afrique, la distance est brève. exposition cette même année création des ATP est de préserver à Marseille. Jusqu’au 4 mars.

A Nice, un OVNi pour surveiller la vidéo


Un parcours permet de découvrir, jusqu’au 25 novembre, des créations d’art contemporain dans des lieux insolites

d’autres prêtées par la Maison une manifestation organisée par Honegger. Il est probable que seul tie du festival, le salon Camera Ca- classera Ben, une institution ni-
ARTS européenne de la photographie Jan Hoet et intitulée « Chambres un banquier suisse peut dormir mera, une foire où les chambres çoise à lui tout seul, qui accueille
nice (alpes-maritimes)
(MEP) de Paris, le FRAC Occitanie- d’amis ». Elle se tenait chez des du sommeil du juste dans celle font fonction de stands, à l’excep- dans son atelier César le Labora-

A près la vidéosurveillance,
les Niçois vont pouvoir
surveiller la vidéo : le fes-
tival OVNi (Objectif Vidéo Nice) a
débarqué en ville le 16 novembre
Montpellier, une œuvre de Mika
Rottenberg installée par les Suis-
ses de videokunst.ch ; le Villa
Rivoli reçoit PinkPong, un réseau
d’art contemporain toulousain ;
particuliers qui avaient confié leur
maison ou leur appartement à
quelques figures comme Bruce
Nauman, Mario Merz ou Jannis
Kounellis… L’exposition fut un
qui est entièrement dorée à la
feuille par Claudio Parmiggiani…

Au rythme d’une chambre par an


La nièce de l’hôtelier, Odile Redol-
tion du jardin confié aux excen-
triques marchands de la galerie
Continua et des autres espaces
communs, où interviendront
Pierrick Sorin, Emma Picard ou les
toire X16), comme Le 109, anciens
abattoirs reconvertis en pôle des
cultures contemporaines, ou les
grands musées de Nice comme le
Mamac, le Palais Lascaris et le
pour durer jusqu’au 25 du mois. La Malmaison une vingtaine d’ar- triomphe et a été depuis mille fois fi-Strizzot, a repris le flambeau et amis du Palais de Tokyo. Musée d’archéologie Terra Amata,
Il se décompose en trois parties : tistes sud-coréens sélectionnés copiée, mais personne ne poussa continué le travail, au rythme La première partie du festival où sera montré The Silver and
la première, durant la semaine, par Total Museum de Séoul ; le l’appropriation comme Bernard d’une chambre par an. Les artistes permet de voir des endroits très the Cross, une œuvre d’un pion-
va permettre une déambulation Splendid des performances du col- Redolfi-Strizzot. De retour chez lui, ont petit à petit envahi l’immeu- divers. Certains sont privés, des nier du genre, Harun Farocki, célè-
dans la cité où plusieurs lieux ac- lectif « L’Institut d’esthétique » il décida de confier à des artistes ble, depuis l’ascenseur, relifté par appartements, des galeries et la li- bre, entre autres, lui aussi, pour
cueillent une sélection d’artistes ; (dans le spa !) ; le Palais de la Médi- des chambres de son établisse- Ultraviolet, jusqu’au bar où, grâce brairie Vigna, militante des luttes son travail sur les caméras de
la deuxième et la troisième se tien- terranée, le 24 novembre, un dîner ment, l’hôtel Windsor. à Nicolas Rubinstein, on voit (en- LGBT, qui reçoit trois collectifs vidéosurveillance. p
nent uniquement le week-end des accompagné de performances. Une première fut dévolue à Joël fin ?) un éléphant rose. C’est elle « queers », Chotas en Transicion harry bellet
24 et 25 novembre, dans une demi- Tout cela à cause d’un hôtelier ni- Ducorroy, qui l’acheva en 1989. qui a eu l’idée d’OVNi et l’a mise en venu(e) de Bolivie, Rabbit Hole
douzaine d’hôtels du centre-ville. çois, Bernard Redolfi-Strizzot, qui Depuis, il y en a trente et une, où œuvre avec deux jeunes commis- du Portugal ou le groupe franco- Festival OVNi, parcours En ville,
L’hôtel Villa Victoria accueillera a eu la curieuse idée de visiter une ont travaillé Ben, Claude Rutault, saires d’exposition, Haily Grenet allemand THEM Project. jusqu’au 25 novembre, parcours
ainsi des œuvres venues d’Améri- exposition d’art contemporain. Olivier Mosset, Robert Barry, et Pauline Payen, et c’est dans son D’autres sont publics, avec en A l’hôtel et salon Camera
que, du Broad Museum, mais aussi C’était, en 1986, à Gand (Belgique), Lawrence Weiner ou Gottfried hôtel que se tient la troisième par- tête les grandes institutions (on y Camera, les 24 et 25 novembre.
culture | 17
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Frédéric Leidgens,
poète de la scène
L’acteur interprète deux personnages
dans la trilogie de Julien Gosselin
aux Ateliers Berthier, à Paris

PORTRAIT C’est donc Julien Gosselin qui lui


offre, à plus de 60 ans, ses plus

C
omment le dire ? Com- beaux rôles, venant couronner un
ment dire Frédéric Leid- parcours discret et exigeant, qu’il
gens, comédien unique s’agisse de jouer avec Bernard
dans le paysage théâtral Sobel (dans La Cruche cassée, de
français, au talent aussi marquant Heinrich von Kleist), Alain Fran-
qu’insaisissable ? Comment dire çon (La Double Inconstance, de
cet art de l’acteur profond et aé- Marivaux), Stanislas Nordey (dans
rien, peaufiné pendant des an- de nombreux spectacles) ou Jean-
nées, et qui éblouit dans Joueurs, Pierre Vincent, pour qui il fut un
Mao II, Les Noms, la magistrale extraordinaire Lucky dans En at-
trilogie composée par le jeune tendant Godot, de Beckett – Lucky
metteur en scène Julien Gosselin qui, d’ailleurs, est aussi une figure
à partir de trois romans de d’intellectuel humilié. Ou encore
l’auteur américain Don DeLillo ? qu’il s’agisse d’accompagner le
Il va bien falloir tenter de mettre parcours de ce poète de la scène Portrait réalisé
des mots, jeter des cailloux dans qu’est Bruno Meyssat. en 2006 dans
l’eau et en observer, rêveur, les Chaque fois, Frédéric Leidgens le cadre d’une
cercles concentriques. Mettre des apporte une couleur, un parfum série intitulée
mots, les arracher à l’indéchiffra- aussi entêtants que difficiles à « Transport,
ble, au néant, c’est justement ce cerner. Peut-être parce qu’il a été sortie
que font les deux personnages marqué très tôt par la poésie, et de scène »,
que Frédéric Leidgens interprète notamment par les poètes sym- au Théâtre
dans la trilogie : l’écrivain Bill bolistes de son pays natal, la Bel- Paris-Villette.
Gray et l’archéologue et philolo- gique, poètes d’eaux dormantes, STÉPHANIE JAYET
gue Owen Brademas. aux reflets multiples. « J’étais
un enfant extrêmement solitaire,
Un parcours discret et exigeant compliqué, qui se sentait diffé-
Dans les habits du premier, il livre rent, raconte-t-il. La seule ma-
une incarnation saisis- nière pour moi de me sentir
sante, quasi shakespearienne, du moins séparé des autres, c’était
combat que mène l’écrivain d’entrer dans un groupe, et ce fut là, on ne s’est plus jamais quittés. cles, Comment te dire ? et Archéo- rieur » de lui-même, et notam-
contre la folie – celle du monde et le théâtre, au conservatoire de ma Il s’est passé quelque chose de logie, notamment, qui rencontre-
« La seule ment du « sentiment d’humilia-
la sienne propre. Dans la peau ville de Verviers. » beau et d’étrange : une des histoi- ront un joli succès. manière pour tion » brûlant qu’il avait ressenti
du second, seul en scène, nu ou « Je suis resté longtemps très em- res du spectacle reposait sur « Dans Archéologie, on racon- en tant qu’enfant différent des
presque sur un plateau vide, il of- pêtré de moi-même », constate-t-il, une nouvelle, Les Onze Fils, qui tait l’histoire d’un vieux profes-
moi de me sentir autres. Mais il a aussi mis en
fre, à la fin des dix heures de l’épo- lui qui a mis des années à oser se met en scène un directeur d’hôtel, seur revenu de tout, qui suit un moins séparé scène les vagabonds aux yeux
pée, un moment de théâtre dont dire qu’il pouvait être acteur. Il a la joué par Daniel, et ses onze fils, jeune acteur dans le fin fond d’une tournés vers les étoiles de
on se souviendra, qui mène loin, chance d’arriver à l’école du Théâ- qui sont aussi les grooms de l’hô- province et vient parler avec lui à
des autres, c’était l’auteur irlandais John Millington
très loin dans les méandres de la tre national de Strasbourg (TNS) tel. Je jouais le onzième fils, ce- la fin des représentations. La mise d’entrer dans Synge, ou Georg Büchner et Bau-
pensée d’un homme dont le mé- à une époque brillante, la fin des lui qui n’arrivait pas à parler mais en abîme était totale, car il était delaire. Le garçon qui ne savait
tier, la vie entière, a tourné années 1970, où Jean-Pierre Vin- qui allait rester toute sa vie avec le impossible pour moi de mettre des
un groupe, et ce pas parler est devenu le porte-pa-
autour de cette question : com- cent dirige l’institution et réunit père, et l’enterrer. Et c’est exacte- mots sur ce que je faisais en tant fut le théâtre » role d’hommes acharnés à dire
ment nommer le monde ? autour de lui un collectif d’artistes ment ce qui s’est passé avec Daniel qu’acteur. Dans la fiction de la le monde, coûte que coûte, l’in-
FRÉDÉRIC LEIDGENS
Dans 2666, déjà, le précédent remarquables, notamment Klaus dans la vraie vie… », se sou- pièce, je répondais d’une manière carnation du combat pour arra-
spectacle monstre de Julien Michael Grüber et André Engel, vient-il, rêveur. autre, avec mon corps, en es- cher du sens et de la beauté au
Gosselin, à partir du roman de avec lesquels le jeune Leidgens sayant de faire advenir devant le chaos de l’existence. p
Roberto Bolaño, il endossait les fait ses premières armes. « Quelque chose d’intime » professeur – et les spectateurs – les autres dans un secret, dans ce fabienne darge
oripeaux, pour ne pas dire les Et c’est sur un spectacle légen- Les liens entre le théâtre et la vie une vache. Il ne s’agissait pas de qui peut mouvoir un acteur. »
dépouilles, de l’intellectuel qui a daire d’André Engel, Hôtel mo- ne vont plus cesser chez l’acteur singer ou de mimer, mais d’es- Avec Stanislas Nordey aussi, qui Joueurs, Mao II, Les Noms,
consacré toute sa vie au savoir, derne, d’après Kafka (1979), qu’il Leidgens, qui dit de lui-même sayer d’entrer dans l’énergie de aime à « entendre quelque chose à voir séparément ou en intégrale
à la recherche, et se retrouve tota- rencontre le grand comédien Da- qu’il n’a « jamais su parler », qu’il a l’animal, dans sa façon de respi- de personnel, d’intime, de profond, aux Ateliers Berthier du
lement démuni face à un monde niel Emilfork, dont il deviendra « toujours eu du mal avec les rer, de regarder. Et en fait, c’était de refoulé chez l’acteur qui s’em- Théâtre de l’Odéon, Paris 17e,
à nouveau gagné par le mal. Et le compagnon jusqu’à la mort mots ». Avec Daniel Emilfork, ils un dévoilement incroyable, bien pare d’un texte », Frédéric Leid- dans le cadre du Festival
c’était, là aussi, inoubliable. de celui-ci, en 2006. « A partir de inventent leurs propres specta- qu’un peu chiffré. Je faisais entrer gens est allé « fouiller à l’inté- d’automne, jusqu’au 22 décembre.

« Un instant » suspend le cours du temps ART


L’Italie veut renégocier
le prêt de tableaux
de Vinci au Louvre
Au Théâtre Gérard-Philipe, Jean Bellorini met en scène des fragments de « La Recherche », de Marcel Proust L’Italie veut renégocier l’ac-
cord, signé en 2017, de prêt de
tous ses tableaux de Léonard
THÉÂTRE chonne, et l’absence de sa mère.
Hélène Patarot, qui a travaillé
les cintres, totems qui vivent leur
vie propre. Suspendu dans les airs
surplus d’émotion. Parfois le pa-
thos menace, mais Jean Bellorini
l’éphémère qui taraudait le ro-
mancier et nous gagne à notre
de Vinci au Louvre en 2019,
pour une exposition mar-

M erveilleuse sensation
que l’on vit trop rare-
ment au théâtre : à
peine la représentation que signe
Jean Bellorini s’achève-t-elle
avec Peter Brook et Simon
McBurney, capte le regard. Son
visage est un paysage.
Face à elle, Camille de La
Guillonnière, jeune comédien et
également, une sorte de pigeon-
nier. C’est la chambre du narra-
teur, son refuge, l’antre de sa mé-
moire. Enfin, devant, proche du
public, une aire de jeu comme un
veille au grain et se tient à bonne
distance. Il le frôle sans s’y aban-
donner, ne confond pas sensible-
rie et sensibilité.
Ce qu’on entend nous mène au
tour. On ressent physiquement
l’inextricable de l’instant : son
poids qui le dispute à sa friabilité.
Si le théâtre est un écrin qui en-
serre, de sa première à sa der-
quant les 500 ans de sa mort.
La secrétaire d’Etat à la cul-
ture, Lucia Borgonzoni,
membre de la Ligue (extrême
droite), a déclaré au Corriere
qu’on aimerait qu’elle recom- complice de longue date de Jean jardin d’enfants. Deux bancs rou- bord des larmes. Prélevées par nière minute, un temps qui naît, della Sera, selon un article
mence sur-le-champ pour repar- Bellorini, impose la note prous- ges y sont installés. Tout invite au bouffées avisées dans des épiso- s’écoule puis meurt, alors le spec- paru le 17 novembre, que les
tir cheminer calmement en com- tienne avec une netteté remar- vagabondage, à une déambula- des d’A la recherche du temps tacle est, de ce temps périssable, termes de l’accord signé par
pagnie de Marcel Proust, dont quable. Sa voix, dont le timbre tion dont ne se privent d’ailleurs perdu (Du côté de chez Swann, A le splendide et serein enterre- l’ex-ministre de la culture
l’écriture trace les courbes qu’ar- métallique est adouci par une lé- pas les interprètes qui vont paisi- l’ombre des jeunes filles en fleurs, ment. Serein, car, le lendemain, Dario Franceschini étaient
pentent les acteurs Hélène Pata- gère fêlure, est une invitation à blement jusque dans les coulis- Le Côté de Guermantes, Sodome et tout va recommencer au Théâtre « inconcevables » et que ce
rot et Camille de La Guillonnière. suivre en souplesse les dédales ses, disparaissant puis réapparais- Gomorrhe, Le Temps retrouvé irri- Gérard-Philipe. On le sait et on prêt « placerait l’Italie à la
Etonnant couple que celui de la remémoration. L’acteur, sant aux yeux des spectateurs. guent le spectacle), les séquences aimerait en être. marge d’un événement cultu-
formé par ces deux comédiens. concret, précis, rebondit de vir- Voir ou entendre, c’est égal et, au se succèdent : l’évocation de la Jean Bellorini pose avec Un ins- rel majeur ». L’accord pré-
Elle est l’aînée, la grand-mère de gule en virgule et va de point en fond, c’est normal, nous nous grand-mère de Proust qui dor- tant un acte fort. En convoquant voyait aussi que le Louvre
substitution qui leste le spectacle point sans jamais quitter la piste trouvons en terre littéraire. mait tout près de la chambre, le Proust et en donnant au temps le prêterait ses tableaux du
du poids de son vécu. Son récit des mots de l’auteur. Solidement bruit des ongles du petit garçon temps de s’énoncer, il fait effrac- peintre Raphaël au Musée
croise les pages de La Recherche. Il rivé à ses phrases, il ne s’égare ja- Madeleines obsessionnelles grattant la nuit venue sur la tion dans les rythmes fous de des écuries du Quirinal, à
s’y fond, s’y dissout peu à peu. Ce mais. Nous non plus. Jean Bellorini, concepteur de la mince cloison, l’image de sa mère l’époque. Sa représentation est Rome, pour une exposition
n’est pas que Proust soit canni- La phrase proustienne, cet im- scénographie, crée de l’air. La pa- dont il espérait chaque soir le bai- un goutte-à-goutte de présent anniversaire en 2020. – (AFP.)
bale, mais parlant de lui, il convo- peccable déroulé grammatical qui role va au pas d’une marche dé- ser, et de nouveau cette grand- pur, un suspens dans le quoti-
que le monde. Il est universel. prend le lecteur par la main pour liée. Elle circule sans que rien l’en- mère chérie dont l’écrivain réa- dien. L’artiste vient de se hisser à C I N ÉMA
L’actrice raconte, en guise de l’entraîner dans les méandres des trave. Elle se propulse jusque dans lisa, un an après sa mort, qu’elle la hauteur des grands, c’est-à- « Les Animaux
préambule, son histoire person- souvenirs et les hypnotiques ver- nos têtes, où elle poursuit ses en- n’était plus et que l’oubli, enfin, dire de ceux pour qui le théâtre fantastiques » en tête
nelle. Anamnèse laborieuse. tiges de la langue, se matérialise jambées. Là, elle active l’imagi- pouvait faire son travail. Les cha- est une communion de la chair du box office américain
Avec l’âge, la mémoire défaille. Il dans le corps des acteurs. De fond naire. Le charme opère. Le musi- grins du jeune Marcel, ses rémi- et de l’esprit. p Les Animaux fantastiques :
faut l’insistance de son camarade en comble, elle investit aussi la cien Jérémy Perret, présence dis- niscences ravivées, ses madelei- joëlle gayot les crimes de Grindelwald
de jeu, mi-confident mi-psycha- scène. L’espace est impression- crète, accompagne à la guitare la nes obsessionnelles, entrent en ont pris la tête du box office
nalyste, pour que reviennent les nant. Entre les murs lézardés du promenade des mots et leur cor- beauté dans le théâtre. Un instant, au Théâtre nord-américain lors du pre-
détails du passé : l’exil loin du théâtre, des chaises par dizaines tège de sentiments. Il fait corps Mais ce qui frappe surtout, au- Gérard- Philipe, à Saint-Denis mier week-end suivant la
Vietnam natal, l’arrivée ubues- s’empilent les unes sur les autres avec une mise en scène au cor- delà de la rationalité et du sens, (Seine-Saint-Denis), sortie du film au Canada
que dans la campagne berri- quand elles ne s’élèvent pas vers deau que n’effraie pourtant pas le c’est cette conscience tragique de jusqu’au 9 décembre. et aux Etats-Unis. – (AP.)
18 | culture 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Miossec entre les synthés et l’appel du large


Avec son nouvel album, le chanteur ouvrira le 31e festival Les Inrocks à la Gaîté-Lyrique, le 21 novembre, à Paris

Loin de l’accordéon et du violon


CHANSON manouche qui dominaient les
Miossec continue

D
ans Les Inrockuptibles ambiances de son précédent al- de faire vibrer
du 19 septembre, qui bum, Mammifères (2016), le Bre-
conviait Christophe ton fait résonner – avec une atta-
sa plume avec
Miossec à jouer les ré- chante rudesse – la plastique et le même sens
dacteurs en chef de l’hebdoma- les beats primitifs des années
daire le temps d’un numéro, post-punk. Une façon de se sou-
de l’économie
Jean-Daniel Beauvallet, figure venir que, avant ses débuts en et de l’émotion
historique du magazine et cofon- solo, Miossec avait connu l’exci-
dateur-programmateur du festi- tation du groupe de rock. Au dé-
tirée au cordeau
val Les Inrocks, évoquait un sou- but des années 1980, c’est en effet
venir marquant. Et racontait en guitariste au sein de Prin-
comment une cassette autopro- temps noir, combo brestois sous son de Locmaria Plouzané, en
duite envoyée par le chanteur à la influence new wave, que le jeune bout de Finistère.
rédaction telle une bouteille à la homme d’alors à peine 18 ans Disque fondateur, en 1995,
mer, au printemps 1994, avait étrennait sa carrière musicale. Le Boire adoptait ce minimalisme,
bouleversé l’équipe, au point de chanteur se souvient : « Nous en laissant de côté les machines
provoquer la publication d’une étions marqués par des groupes de la synthpop. L’album n’en
chronique enflammée, appelée à comme Wire, Gang of Four, Joy Di- faisait pas moins un clin d’œil à
changer le destin du Brestois. vision ou les Talking Heads, par l’adolescence post-punk, en invi-
Presque vingt-cinq ans après, leur façon de concilier intensité et tant le violoniste américain
le Breton écorché, devenu l’un invention formelle. » Blaine Reininger, acteur de
des auteurs-compositeurs-in- l’avant-garde new wave au sein
terprètes les plus marquants de Bricolage sur huit pistes de Tuxedomoon. Le premier al-
la chanson française, ouvrira, le Les synthés rêches et sautillants bum de Miossec contenait aussi
21 novembre, dans la salle entendus dans Les Rescapés rap- une reprise de Johnny Hallyday,
parisienne de la Gaîté-Lyrique, pellent aussi à quel point fut déci- La Fille à qui je pense (1966).
la 31e édition du festival Les In- sif pour Miossec l’album La Fos- On pouvait penser, à l’époque, à
rocks, quelques semaines après sette (1992), le premier manifeste une blague potache, tant l’idole
avoir publié son 12e album, Les autarcique du Nantais Domini- franco-belge était alors peu en
Rescapés. Fidèle à sa tendre que A. « A une époque où je m’es- cour dans les milieux branchés.
âpreté, exposant fêlures exis- crimais, seul sur mon huit pistes, à Le Breton rendait pourtant alors
tentielles et amoureuses, produire mes premières chan- sincèrement hommage à sa cul-
Miossec décore aussi son nou- sons, un titre comme Le Courage ture familiale. Sans se douter
vel opus de sons de synthéti- des oiseaux me prouvait que je qu’il deviendrait, à partir de la fin
seurs et de boîtes à rythmes, en- n’étais pas seul au monde », expli- des années 1990 et jusqu’à sa
core jamais croisés dans une que celui qui dit avoir adopté ces mort, l’un des collaborateurs les Christophe
discographie commencée dans vieilles machines pour pouvoir plus réguliers de notre Johnny Miossec,
la radicalité acoustique (Boire, bricoler ses nouveaux titres en national (Notre histoire, L’Attente, en 2014.
1995). pleine autonomie, dans sa mai- 20 ans, De l’amour ou Back to L.A. FRED KIHN/ADOC-
dans l’ultime album). PHOTOS/BN
Fier de sa complicité avec l’Elvis
Le festival Les Inrocks se diversifie français, Miossec reconnaît aussi
le confort financier que cette colla-
Depuis que, en 2017, le festival Les Inrocks a déménagé de La Ci- boration lui a apporté. « Je n’ai pas Miossec met sa verve rauque au La mer, quand elle mord, c’est mé- tré mon père. Mon écriture, mes
gale (Paris 18e) pour remplir les espaces de la Gaîté-Lyrique (Paris besoin que mes propres disques service d’histoires intimes, pou- chant, prouve qu’il en connaît chansons, ont aussi hérité de ces
3e), l’événement – programmé du 21 au 25 novembre – a choisi de soient de gros succès pour gagner vant résonner – sans pesanteur – aussi les dangers. « C’est un hom- histoires. » p
ne pas se contenter de concerts. Certes, la découverte musicale ma croûte. Cela me permet une d’enjeux collectifs, qu’ils soient mage à mon grand-père, mort stéphane davet
reste la raison d’être de cette 31e édition, avec une ouverture sous plus grande liberté. Sans Johnny, je sociaux, migratoires, écologi- pendant la guerre, quand sa ca-
le signe de la chanson (Miossec, Terrenoire…), puis une soirée plus n’aurais sans doute pas pu me per- ques… « Un copain, chercheur à nonnière a été torpillée par un Les Rescapés, de Miossec, 1CD
rock (les très jeunes et très punk Touts et Fontaines DC, le crooner mettre le choix de l’accordéon dans l’Ifremer, m’a expliqué à quel point sous-marin allemand au large de Columbia/Sony
visionnaire John Grant…), avant deux jours très néo-hip-hop et Mammifères ou des boîtes à ryth- la mer est affectée par l’agression l’Egypte, explique Miossec. Au vil- Le 21 novembre, au festival
électro (Myth Syzer, Krisy, Loud, Octavian…) – pour des places de mes dans Les Rescapés. » humaine et le changement clima- lage, ma grand-mère s’est retrou- Les Inrocks, avec Terrenoire et
30 à 33 euros. Mais Les Inrocks exploreront aussi d’autres formats, Si son environnement musical tique. C’est effrayant. » vée femme de ménage, s’occupant W.H. Lung, à la Gaîté- Lyrique,
avec des expositions, des projections de films, des dégustations peut changer, l’auteur continue Ce fils de plongeur-sauveteur en seule de ses trois enfants. Ma mère, 3 bis, rue Papin, Paris 3e. 19 heures.
culinaires et des conférences (« La force du collectif » ; « Corps », de faire vibrer sa plume avec le mer, dont la maison fait face à la pupille de la nation, s’est enfuie en- 33 euros ; le 30, à Penmarch ; le
« Sexualités et espaces urbains » ; « Génération Palace » etc.). même sens de l’économie et de grande bleue, est sensible à la vie suite vers la ville, pour travailler à 5 décembre, à Lyon ; le 6, à Nîmes ;
Festival.lesinrocks.com l’émotion tirée au cordeau. des océans. Sa nouvelle chanson, l’arsenal de Brest, où elle a rencon- le 7, à Clermont-Ferrand.

21 11 ■ Du rap aux chants engagés, Rocé


2018 se fait l’archiviste de la langue en action
8H30-12H
AUDITORIUM
DU MONDE
Dans une compilation, le chanteur réunit des texte des luttes anticoloniales
80 bd A. Blanqui et ouvrières, aussi attiré par leur esthétique que par leur dimension politique
PARIS 13

MOBILITÉS MUSIQUE Colette Magny et d’Alfred Panou :


« Je découvre d’abord Magny,
Parmi ses explique-t-il, j’ai animé beaucoup
d’ateliers d’écriture dans les collè-

L’EXPLOSION Q uand un artiste rap joue


les documentalistes, cela
donne un très bel objet
chanteuse à textes, se souvient
Rocé. Sur ce disque, elle racontait
une manifestation de manière vio-
trouvailles, les
Algérois Slimane
Azem & Cheikh
ges, les lycées. Les professeurs, les
bibliothécaires ont ressenti ce be-
soin de mettre la langue fran-

DES
sonore et visuel : Par les lente, elle criait ses mots. On avait çaise en action, ce qui est souvent
damné.e.s de la Terre. Des voix de l’impression que c’était du rap. Al- la première activité du rap. Tous
luttes 1969-1988, un double CD fred Panou, un Béninois, lui, chan-
Noureddine, ces disques que je collectionnais
POSSIBLES publié par le label Hors cadres dé-
but novembre, concocté par Rocé.
tait avec l’Art Ensemble de Chicago.
Les textes sont clamés, un peu à la
le Guyanais Léon-
Gontran Damas,
alors m’ont montré que cette lan-
gue de l’action a pu exister autre-
Ce rappeur parisien de 41 ans avait manière d’un Gil Scott-Heron et ment que dans le rap. »
Le numérique et
l’émergence de
déjà à son actif plusieurs beaux des Last Poets. » le Camerounais L’idée d’une compilation naît,
albums en son nom. En 2005, il suivie de la lente négociation
nouveaux acteurs
enregistrait Identité en crescendo, Esthétique soul et funk
Francis Bebey… avec les ayants droit. En plus de
font éclater le
schéma des inspiré par le free-jazz d’Archie Si les rappeurs américains trou- représenter toutes les régions et
transports urbains. Shepp et les tribulations de son vent souvent l’origine de leur rap tous les discours, Rocé n’a alors
Les intérêts des père, argentin d’origine russe, qui dans le blues, la tradition des jou- a pas eu de transmission entre les qu’une exigence : que les disques
usagers sont-ils avait fabriqué de faux papiers pen- tes orales en prison ou dans les générations. Chacune a dû recom- correspondent à une esthétique
conciliables avec
ceux des acteurs
dant la guerre d’Algérie. Puis vin- poèmes enragés des Last Poets, mencer à zéro à chaque fois. » soul, funk et presque jazz. « Je
privés ? Quel sera rent, en 2010 et 2013, les remarqua- les rappeurs français ont toujours Pendant plusieurs années, Rocé voulais que les gens écoutent ces
le rôle de la bles L’Etre humain et le Réverbère été condamnés à les chercher va s’émerveiller de ses trouvailles, disques parce que c’est tout
puissance publique ? et Gunz N’Rocé, à la plume acerbe ailleurs qu’en France. Un constat les chanteurs de l’exil algérois, d’abord de la bonne musique, con-
Comment garantir et au débit élastique. Or depuis qui ne satisfaisait pas Rocé : « On a Salah Sadaoui ou Slimane Azem clut-il. Le beau, on le trouve même
la transition 2004, le rappeur, également pro- souvent l’impression de ne pas & Cheikh Noureddine, les poèmes dans l’exil ou la nostalgie du pays
énergétique ?...
grammateur de concerts dans les avoir eu d’aînés, déplore-t-il. En mis en musique du député et et surtout dans les luttes colonia-
Des questions au
centre de la
hôtels Mama Shelter, s’est mis en tant que rappeur, quand on me écrivain guyanais Léon-Gontran les et ouvrières, c’est l’espoir du
conférence organisée tête de collectionner les vinyles de demande quelles sont mes référen- Damas, les railleries du Camerou- moment. Cela fait du bien à une
par Le Monde et chanteurs francophones qui ces, je dis que mon art vient des nais Francis Bebey… En 2015, le rap- époque où on ne nous vend que
la Fabrique de la Cité racontent les luttes anticoloniales Etats-Unis. Je sais que les aînés de peur accélère la cadence de ses des constats de fin de monde. » p
(lafabriquedelacite.com) et ouvrières des années 1970. Public Enemy et Gangstarr sont les recherches. La rédaction de Char- stéphanie binet
Un déclic provoqué par un dis- Last Poets, mais je ne peux pas dire lie Hebdo a été victime d’un acte
quaire des Puces de Saint-Ouen- qu’ils sont les miens. Ce qui fait que terroriste, comme les spectateurs Par les damné.e.s de la Terre.
COMPLET Clignancourt, à Paris, qui, à cette le rap est encore une musique du concert des Eagles of Death Me- Des voix de luttes 1969-1988,
époque, lui vend les disques de actuelle aujourd’hui, c’est qu’il n’y tal au Bataclan. « Cette année-là, 2 CD Hors Cadres
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018 télévision | 19
Pour briser l’omerta sur la pédophilie VOTRE
SOIRÉE
Des victimes ont accepté de revenir, face caméra, sur les agressions qu’elles ont subies dans leur enfance TÉLÉ

FRANCE 2 comme Andréa Bescond, ont joué


MARDI 20 - 23 H 10 le jeu de la complicité avec le vio- M AR D I 20 N OVE M B R E
DOCUMENTAIRE leur, préservant « leur » secret
« pour ne pas décevoir ». TF1

C
orinne Bouchoux, an- De nombreuses victimes révè- 21.00 La Chance de ma vie
cienne sénatrice du lent ici qu’un de leurs parents sa- Film de Nicolas Cuche. Avec Virginie
Maine-et-Loire, sous la vait ou s’en doutait. Victime des Efira, François-Xavier Demaison
bannière Europe Ecolo- abus sexuels de sa tante, David (Fr.-Bel., 2011, 87 min).
gie-Les Verts, le dit sans détour : la Guillemois, raconte que sa mère a 22.50 New York, unité spéciale
lutte contre la pédophilie en laissé faire, privilégiant la relation Série (EU, 2010).
France est un sujet politique im- avec sa sœur à la protection de son
populaire. Elle qui, à l’âge de 8 ans, fils. Le film pointe aussi la com- France 2
est tombée sous les griffes d’un plaisance et le laxisme des institu- 21.10 Les Pouvoirs
prêtre « aux mains baladeuses », a tions. Sébastien Lopez souligne extraordinaires du corps humain
demandé à maintes reprises, que le directeur d’école qui a Vieillir jeune : comment vivre
entre 2011 et 2017, qu’une com- agressé sa fille, âgée de 6 ans, pen- jusqu’à 120 ans ?
mission d’enquête soit mise sur dant des ateliers du goût, avait déjà Présenté par Michel Cymes et
pied pour faire le point sur les été condamné pour détention Adriana Karembeu (Fr., 2018).
agressions sexuelles dans l’Eglise, d’images à caractère pédoporno- 23.10 Enfance abusée
le système éducatif et les colonies graphique. « On se dit : tout aurait Documentaire d’Eric Guéret
de vacances. « Je n’ai pas réussi à pu être évité. (…) Que ce soient les (Fr., 2018, 70 min)
lancer une dynamique politique, gendarmes qui l’ont auditionné,
regrette-elle. Il y avait toujours Des témoignages glaçants et bouleversants de victimes ou de parents d’enfant agressé. MORGANE PROD son avocat, le procureur, le juge, il y France 3
plus grave et plus urgent. » n’en a aucun parmi ces personna- 21.00 La Révolte des innocents
Après Pédophilie, un silence de ges qui s’est dit : il faut le signaler, il Téléfilm de Philippe Niang (France,
cathédrale, de Richard Puech, dif- bouleversants. Puissants aussi. avec ses mains. Le sentiment Massé dit s’être fabriquée « une faut l’empêcher de travailler avec 2018, 90 min).
fusé sur France 3 en mars, un autre Parce que les victimes trouvent d’humiliation, ensuite. Celui de bulle » de silence pendant les dix des enfants. Aucun », s’indigne-t-il. 23.35 Culture, dans votre région
documentaire − Enfance abusée, les mots pour dire avec pudeur les Laurent Boyet − auteur de Tous les années où son entraîneur de foot Plus qu’un récit de violences in- Magazine. Avec Yves Camdeborde,
d’Eric Guéret − s’évertue à briser souffrances du viol subi. Des mots frères font comme ça… (Hugo doc, l’a violé. Laurent Boyet raconte, supportables, ce documentaire Nicole Croisille, Eddy de Pretto.
l’omerta qui entoure ces drames qui reviennent pour décrire l’uni- 2017) −, qui avoue s’être senti « tel- pour sa part, avoir mis le doigt est aussi un message d’espoir. Il
dont 3,5 millions de Français ont vers mental dans lesquelles les lement sale » après avoir été sodo- dans « un engrenage » parce qu’il montre que la reconstruction Canal+
été victimes dans leur enfance. Le victimes se sont retrouvées plon- misé par son frère qu’il n’a plus in- n’était « pas assez fort ». « La honte personnelle est possible et que la 21.05 Numéro une
réalisateur donne ici la parole à gées sur le moment, puis après. La vité d’ami à la maison. conduit à la culpabilité qui, elle, prise de parole, le travail de mé- Film de Tonie Marshall. Avec
sept victimes, dont Corinne Bou- sidération, tout d’abord. Celle qu’a conduit au silence », précise-t-il. moire et le recours à la justice Emmanuelle Devos, Richard Berry,
choux, et à trois parents de victi- ressentie Andréa Bescond (coau- La peur de ne pas être cru Manipulés pour satisfaire les plai- sont impératifs. p (Fr.-Bel., 2017, 110 min).
mes. Face à la caméra, elles ont ac- teure du film Les Chatouilles, Puis, il y a le silence dans lequel se sirs des adultes, certains, sous em- antoine flandrin 22.50 Tchi tcha
cepté, en leur nom, de raconter. adaptation de son histoire à terrent les victimes, longtemps prise, se sont tus par peur, par c- Présenté par Laurie Cholewa.
Leurs témoignages, véritables l’écran) lorsqu’un ami de sa fa- incapables de parler de ce qu’elles ulpabilité, parce qu’ils craignaient Enfance abusée, d’Eric Guéret
cris d’alarme, sont glaçants et mille l’a violée « silencieusement » ont subi. C’est ainsi que Kévin de ne pas être crus. D’autres, (France, 2018, 70 min). France 5
20.55 Extra-ordinaires
Trisomiques et autistes
Documentaire de Sarah Lebas,
Damien Vercaemer, Damien Pasinetti

Les témoignages invisibles des survivantes de Boko Haram (Fr., 2018, 65 min.)
22.00 Le Monde en face
Le quotidien des personnes
Un film montre une toute petite partie du quotidien d’anciennes prisonnières du groupe terroriste nigérian handicapées en France
Par Marina Carrère d’Encausse

Arte
ARTE « Bring Back Our Girls » (« Rame- Dès le début du film, la ministre vous. Soyez reconnaissantes Pour autant, les auteures don- 20.50 Les Survivantes
MARDI 20 - 20 H 50 nez-nous nos filles »), le gouver- nigériane chargée des droits des d’avoir été libérées et d’être saines nent la parole à deux rescapées de de Boko Haram
DOCUMENTAIRE nement signa, en 2017, un cessez- femmes, Aisha Alhassan, qui a dé- et sauves. Ne parlez pas de ce qu’il Boko Haram qui ne sont pas pro- Documentaire de Gemma Atwal et
le-feu avec les islamistes, qui ac- missionné cet été, a rappelé de- s’est passé dans la forêt. » tégées par le gouvernement et qui Karen Edwards (RU-EU, 2018, 60 min).

C omment peuvent-elles
oublier cette journée-là ?
Le 14 avril 2014, la secte dji-
hadiste Boko Haram avait enlevé
276 lycéennes de l’école de Chibok,
ceptèrent de libérer 103 captives.
Depuis, ces anciennes prison-
nières vivent dans un bâtiment
ultra-sécurisé, situé à Abuja, la ca-
pitale : tout est fait pour qu’elles se
vant les jeunes filles : « Cette
équipe de tournage sera avec vous
pendant une semaine afin de fil-
mer votre quotidien dans ce bâti-
ment sécurisé. Nous leur avons de-
Creux et voyeur
Ainsi, les jeunes filles ne donne-
ront aucun détail de leur quoti-
dien sous le joug des combattants
survivent, désormais, dans une
immense précarité. Surnommées
« les filles oubliées », soupçon-
nées de liens avec les islamistes,
elles racontent leur enlèvement,
21.50 Boko Haram :
les origines du mal
Documentaire de Xavier Muntz
(Fr., 2016, 52 min).

au Nigeria. Si 57 adolescentes reconstruisent et retrouvent goût mandé de ne pas vous poser de de Boko Haram. Avec cette im- leur épouvantable captivité et M6
avaient réussi à s’enfuir, les autres à la vie. Exceptionnellement, des questions sur ce qui s’est passé dans mense contrainte, Gemma Atwal leur évasion. p 20.50 France-Uruguay
avaient été emmenées de force caméras ont été acceptées au sein la forêt. Si vous en parlez, Boko Ha- et Karen Edwards ont tricoté un mustapha kessous Football. Match amical.
dans la forêt de Sambisa, refuge de cet établissement pour les fil- ram va dire : “On vous a libérées et documentaire creux et voyeur, 23.00 Kylian Mbappé :
du groupe terroriste. Après une mer ; mais à une seule condition, maintenant, vous trahissez nos se- mettant en scène des jeunes filles Les Survivantes de Boko Haram, les secrets d’un surdoué
mobilisation planétaire, portée qui va nuire au documentaire crets.” Ils ne libéreront plus d’autres fondant en larmes lorsqu’elles re- de Gemma Atwal et Karen Documentaire de Timothée Vienne
par le slogan très médiatique Les Survivantes de Boko Haram. filles et risquent de s’en prendre à trouvent leur famille. Edwards (GB-EU, 2018, 60 min). (Fr., 2018, 70 min).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Vous aurez du mal à les faire venir Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 18 - 271
PAR PHILIPPE DUPUIS
chez vous. II. N’a pas voulu honorer
sa belle-sœur. Qui mélange pratiques
N°18-271 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
chrétiennes et sorcellerie. III. Bon 75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
5 9 7 3 2 4 6 1 8
Abonnements par téléphone : de France 3289
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
compte de points sur le parcours. 9 3 2 4 7 2 1 3 9 8 6 7 5 4 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
Ailes européennes. Pour comparer 8 4 6 5 1 7 3 2 9 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
I les énergies. IV. Peintre italien de la 4 3 1 9 6 4 8 7 2 1 3 5 abojournalpapier@lemonde.fr.
Renaissance. Patron dans la Manche. 7 8 5 6 3 1 9 4 2 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
II V. La même pour tout le monde. On 9 3 2 1 4 5 9 8 7 6 Courrier des lecteurs
blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
6 7 9 1 4 5 2 8 3
peut compter dessus. Suit le vu de 1 5 8 2 9 3 4 6 7 Par courrier électronique :
III près. VI. Française, autrefois occupée 4 3 2 7 6 8 5 9 1 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
par les Celtes, les Romains et les Alle- Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV mands. Des cailloux dans les sables. 9 Très facile Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Finances : http://finance.lemonde.fr ;
VII. Commandant de l’Armée du Rhin Complétez toute la
V avant de finir sur l’échafaud. Recra-
5 grille avec des chiffres
7 6 Emploi : www.talents.fr/
Immobilier : http://immo.lemonde.fr
ché. VIII. Met le feu aux organes. allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI 2 1 3 8 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
Grises ou roses avec des reflets
être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII
d’argent. IX. Interjection. Cours du 3 7 5 9 4 1 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
Nord. Pousse à la mauvaise humeur.
par colonne et par La reproduction de tout article est interdite
VIII
X. A retrouvé sa place. 9 4 1 2 carré de neuf cases. sans l’accord de l’administration. Commission
VERTICALEMENT Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX 1. Commun jusqu’à la vulgarité.
2. Rupture dans la construction de
X
la phrase. 3. Beau gosse victime de
Octobre-novembre-décembre 2018

le retour de
son image. 4. Encadrent la tatin. Dans la guerre UNHORS-SÉRIE
8,50€

la tatin. Tour complet. 5. Débrouillât


froide Présidente :
Hors-série

Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE


SOLUTION DE LA GRILLE N° 18 - 270 l’affaire. 6. Renvoie vers la grappe. Fa-
80, bd Auguste-Blanqui,
brique de cadres. 7. Expressions luso- 75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Infiltration. II. Néologie. Ria. III. Fuis. Versant. phones. Facilite la circulation dans Affaire Skripal,
cyberattaques,
Tél : 01-57-28-39-00
course à l’armement…
Sommes-nous à l’aube Fax : 01-57-28-39-26
IV. Ite. Net. Tu. V. Rr. DST. Râper. VI. Matés. Paru. VII. Aligotés. Bal. l’Union. 8. Pourront être approuvés. d’un nouveau conflit
entre l’Occident
et la Russie?

L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,


Cité antique. Mesurait les doses de 93290 Tremblay-en-France
VIII. Timorés. Nini. IX. Itou. Labiées. X. Fertilisante.
rayonnement. 9. Cœur d’amadou. Toulouse (Occitane Imprimerie)
VERTICALEMENT 1. Infirmatif. 2. Neutralité. 3. Foie. Timor. 4. Ils. Dégoût. Pris l’avantage. 10. Evacuation ga- En vente chez Montpellier (« Midi Libre »)

5. Lô. Essor. 6. TGV. Tell. 7. Rien. Pesai. 8. Aéreras. Bs. 9. Star. Nia. 10. Ira. zeuse. Tombai mal. 11. Dangereuses votre marchand de Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
journaux Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
Afrique CFA 6100 F CFA, Allemagne 9,50 €, Andorre 9 €,
Antilles et La Réunion 9,50 €, Autriche 9,50 €, Canada

rencontres. S’écarte de la vérité. 12. Le


13,90$CAN, Espagne 9,50 €, États-Unis 13,50 $US, Grande- En
Bretagne 8,35 £, Grèce 9,50 €, Italie 9,50 €, Japon 1400 ¥, partenariat
Liban 18000 LBP, Maroc 92 MAD, Pays-Bas 9,50 €, Portugal avec
cont. 9,50 €, Suisse 13 CHF, TOM avion 1800 XPF, Tunisie 18 DTU.

Pubien. 11. Ointe. Anet. 12. Naturalisé.


M 04224 - 67H - F: 8,50 E - RD

3’:HIKOMC=YU]ZUZ:?a@a@g@r@p"; durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.


premier à apporter son aide. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
20 | styles 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

l’« upcycling »,
le nouveau
standing
Une robe fabriquée à partir de foulards chinés,
un bomber créé avec des chutes de tissus d’atelier,
faire du neuf avec du vieux « upcyclé »
n’a jamais été aussi tendance. Une démarche
écoresponsable stimulante pour les créateurs

MODE

E
n 2018, la marotte des
marques de mode, c’est
de se présenter comme
« éthiques », « durables »,
« alternatives », « green », « soli-
daires », et tiens, pourquoi pas
« vegan ». Ces mots vagues dési-
gnent au mieux des intentions
louables, au pire des initiatives Patron Ronald van der Kemp
creuses destinées à redorer le bla- réalisé à partir de drapeaux
son des griffes. Ils laissent dans américains. RONALD VAN DER KEMP
tous les cas beaucoup de ques-
tions en suspens : mais qu’est-ce
donc qu’un « style écorespon- mentoring (avec l’école Esmod
sable » et que sont des « chausset- Roubaix) pour proposer à des jeu-
tes championnes de l’économie nes d’exprimer leur créativité sur
circulaire » ? des tee-shirts et sweats invendus.
Dans ce jargon écologique, il « Les quelques marques qui me
est un mot plus intéressant que proposent d’upcycler leurs stocks
les autres : l’« upcycling », dont il souhaitent rester anonymes, ra-
n’existe pas tellement de traduc- conte Anaïs Dautais Warmel. Elles
tion en français (littéralement, ont peur qu’en citant leur nom, on
« surcyclage »). Le terme désigne s’approprie leur ADN. Et surtout, si
l’action de récupérer des tissus elles commencent à communi-
ou des vêtements déjà existants, quer sur leur engagement éthique,
dont on n’a plus l’usage. L’idée elles craignent un retour de bâton
est de les valoriser, en produi- de la part du consommateur qui
sant au final des habits dont la Robe Kandide des Récupérables. LUCIE SASSIAT leur demanderait plus de transpa-
qualité est supérieure à leur état rence sur leur chaîne de produc-
d’origine. Initiative concrète tion et pourrait les accuser de ne
adoptée par des créateurs talen- on ne peut pas baisser le prix. J’es- pas être parfaites. »
tueux qui en ont fait la philoso- LA MEILLEURE père qu’on y arrivera bientôt en Toutes les marques de mode sa-
phie de leur marque, l’upcycling
est en plein boom.
AMBASSADRICE s’organisant plus efficacement »,
admet Marine Serre.
vent qu’il faut être écolo, mais les
multinationales n’ont pas la sou-
Sa meilleure ambassadrice est DE L’UPCYCLING L’autre contrainte, ce sont les plesse des start-up ou des jeunes
sans nul doute Marine Serre, (petites) quantités de tissus ou de griffes qui se sont construites sur
26 ans, lauréate du prix LVMH EST SANS NUL DOUTE vêtements avec lesquels les desi- une éthique irréprochable
en 2017, qui s’est fait cette année
une véritable place dans le céna-
MARINE SERRE, 26 ANS. gners sont obligés de travailler.
Certains en tirent parti. « Je fabri-
comme Veja ou Patagonia.
« Pour l’instant, l’upcycling con-
cle de la fashion week parisienne SA PREMIÈRE COLLECTION que beaucoup de pièces uniques, cerne de petits volumes, constate
avec la griffe qui porte son nom. explique Ronald van der Kemp. Julie Marcel, consultante à
Sa première collection qui a défilé COMPORTAIT 30 % Parfois je parviens à produire des l’agence Utopies, spécialisée
en février comportait 30 % de petites séries à dix ou quinze dans le développement durable.
pièces upcyclées ; la seconde, pré- DE PIÈCES UPCYCLÉES, exemplaires. C’est peu, mais c’est C’est une piste intéressante, mais il
sentée six mois plus tard, 45 %. A LA SECONDE, 45 % bien. L’essence du luxe, n’est-ce pas faut repenser tout le processus de
chaque fois, les silhouettes les la rareté ? » « Le luxe, aujourd’hui, production et d’usage des vête-
plus remarquables, d’élégantes c’est prendre le temps de bichon- Marine Serre, printemps-été 2019. CATWALK PICTURES ments : viser zéro chutes
robes colorées fabriquées à partir ner une pièce, de la rendre uni- [aujourd’hui 15 % est jeté lors de
de foulards chinés, étaient 100 % rayures allongent la gambette. que », affirme Marine Serre. L’up- la découpe], fabriquer des habits
upcyclées. Les motivations du Néerlandais cycling apparaît comme une ré- donner l’info que c’est upcyclé. On que militant. L’autre figure de de meilleure qualité, qui puissent
« Créer sa propre marque, ce n’est ne sont pas qu’écologiques : ponse possible à la crise existen- communique de manière presque proue de l’upcycling, c’est être réparés lorsqu’ils sont abî-
pas seulement savoir draper un vê- « Quand tu pars de rien, tu tâton- tielle du luxe qui, à force de désinvolte sur le sujet », affirme Maroussia Rebecq, qui a fondé le més, et recyclés seulement lors-
tement, explique la Corrézienne. nes, tu dois faire plein d’essais qui multiplier ses enseignes et de Anaïs Dautais Warmel. label Andrea Crews en 2002. « A qu’ils ne sont plus utilisables. » « Et
Il faut être bon à tous les niveaux, te forcent à produire plus. L’upcy- proposer les mêmes produits aux Quel que soit le niveau de so- l’époque, mon intention était plus apprendre aux étudiants en mode
adopter une attitude qui permet- cling t’oblige à travailler avec ce quatre coins du monde, a fini par phistication de leur griffe, les de- politique qu’écolo, c’était une ré- à ne pas produire de nouveaux tis-
tra de faire ce métier toute sa vie que tu trouves, et ces limites nour- perdre un peu de l’exclusivité et signers adeptes de l’upcycling flexion sur la manière dont les ma- sus, mais à utiliser ceux qui exis-
sans se lasser. Il y a beaucoup trop rissent la créativité. » de la rareté qui le caractérisaient refusent tous que la dimension gazines, la publicité et la société tent déjà », complète Stéphanie
de vêtements dont on ne sait pas jusque-là. écologique de leur démarche nous imposent de nous habiller », Calvino, membre du collectif
quoi faire, et personne n’a envie de « L’essence du luxe » Heureusement, l’upcycling ne prenne le pas sur l’esthétique. se souvient-elle. Bonne joueuse, Anti_Fashion Project, qui pointe
produire moins. La solution que Upcycler n’est pas une mince af- se cantonne pas à la haute couture Même si le terme « mode la créatrice parisienne s’amuse du doigt les dérives du secteur.
j’ai trouvée, c’est de travailler à par- faire : il faut dénicher le bon tissu, et il existe des marques plus abor- éthique » est en train de redorer qu’on « trouve [son] travail génial L’upcycling n’est peut-être pas
tir de matières déjà existantes. » en bon état, le nettoyer. Lors de dables comme Les Récupérables, son blason, il a longtemps été sy- aujourd’hui alors que ça fait vingt prêt à se développer à grande
Autre génération, même cons- l’upcycling de vêtement, l’opéra- fondée en 2016 par Anaïs Dautais nonyme de vêtements moches et ans [qu’elle fait] la même chose ». échelle, mais ceux qui y ont déjà
tat. Lorsque Ronald van der tion est encore plus complexe. Warmel. Elle chine du linge de pas sexy. « Certains clients ne sont recours brillent par leur exempla-
Kemp, 54 ans et une longue expé- Marine Serre réalise par exemple maison vintage, des fins de rou- même pas conscients que les La souplesse des jeunes griffes rité. Pour la confection, la marque
rience dans le luxe (il a travaillé une veste à partir d’anciens jeans. leaux de marques de luxe, des vêtements sont upcyclés », témoi- Ronald van der Kemp aimerait Les Récupérables fait appel à des
pour Courrèges, Bill Blass, Guy Après chinage et nettoyage des chutes de tissu d’ateliers de pro- gne Ronald van der Kemp (et bien travailler à grande échelle ateliers qui emploient des per-
Laroche, Céline…) lance sa mai- pantalons, elle les défait et les duction et se fournit aussi chez pourtant, à 2 800 euros la robe, avec une marque de sportswear sonnes en insertion profession-
son de haute couture en 2014, il réassemble pour fabriquer un TDV, un fabricant de vêtements de on peut supposer que l’acquéreur comme Nike ; Anaïs Dautais nelle à Calais et Marseille.
décide de n’utiliser que des maté- rouleau de denim dans lequel elle travail dont elle récupère les tissus veuille tout savoir du produit Warmel pourrait se mettre à up- De son côté, Marine Serre va dé-
riaux issus de surproduction ou taille un nouveau patron, recoud non conformes. Les Récupérables qu’il achète). cycler des vêtements plutôt que localiser à Paris sa production de
chinés, tels des rouleaux de des poches et des boutons et im- ne propose qu’une dizaine de mo- Chez les pionniers de l’upcy- des tissus « si une marque comme pièces upcyclées – aujourd’hui en
mousseline des années 1970, des prime des surpiqûres. « La pre- dèles, déclinés dans différents cling, le discours green n’avait Sessun [lui] proposait un stock de partie réalisée en Italie – pour
vieux cuirs de python ou des mière fois qu’on s’est lancé dans matériaux. Qu’il s’agisse de la d’ailleurs pas non plus sa place. 400 pièces neuves à la même limiter l’empreinte carbone des
boutons d’une autre époque. cette veste, ça a pris une semaine veste bomber à 240 euros ou de la Dans les années 1990 et 2000, taille ». Mais malgré l’enthou- vêtements et créer de l’emploi
Ainsi, chaque création devient entière pour la réaliser », explique jupe midi boutonnée à 90 euros, Martin Margiela transformait le siasme général pour l’upcycling, dans la capitale. En attendant que
unique, à l’instar de sa pièce la créatrice. Ce qui justifie son les coupes sont soignées, les dé- cuir d’un canapé en veste, mais le les grandes marques ont du mal à les multinationales se réveillent,
phare, un jean flare délavé dont la prix, environ 1 900 euros en bou- tails charmants. « On a un vrai créateur belge ne prenait jamais sauter le pas, du moins officielle- on peut compter sur la jeune
partie inférieure est taillée dans tique. « C’est cher, mais par rap- parti pris mode. On veut séduire la parole, et son geste a toujours ment – hormis la Redoute, qui a garde. p
un drapeau américain dont les port au travail que ça demande, avec l’esthétique de la pièce, puis été perçu comme artistique plus lancé en février un programme de elvire von bardeleben
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018 débats & analyses | 21

Tony Blair « L’accord sur le Brexit ne tiendra pas »


L’ancien premier ministre britannique estime que le Royaume-Uni et l’Europe doivent se préparer à la tenue d’un second référendum

Par TONY BLAIR que la frontière irlandaise reste ouverte, s’y soumettre, ce qui est une bien curieuse [la date effective de l’entrée en vigueur du quelque chose que nous savons erroné,
sont présentés au Royaume-Uni comme façon de « reprendre le contrôle » [selon le Brexit] ; et ensuite, lorsqu’il sera trop tard stupide et contraire à nos véritables
signifiant que celui-ci restera dans slogan pro-Brexit]. pour empêcher le Brexit, de rouvrir la dis- intérêts. Est-ce sensé ?

D irigeants européens, ne croyez


pas que cet « accord » sur le
Brexit tiendra. Il est nocif pour
les deux parties. Il n’est approuvé ni par le
Parlement britannique, ni par le peuple
l’union douanière pendant une période
déterminée par Londres. L’Europe sait
bien que ce n’est pas vrai. Le pays y res-
tera jusqu’à ce que les deux parties
conviennent qu’il ne doit plus y rester.
Ce à quoi l’Europe répond : « Cela nous
paraît insensé, mais si c’est vraiment ce
que vous voulez, d’accord ». Sauf que ce
n’est pas ce que nous voulons. Pour les
brexiters, ce Brexit perd son sens. Et pour
cussion à la fois sur le backstop irlandais
et sur les conditions d’accès au marché
européen. Une moitié du gouvernement
pense que notre avenir commercial avec
l’UE sera similaire au statut actuel de la
Il y a une autre voie et l’Europe devrait
s’y préparer : le Parlement britannique re-
jette l’« accord », nous proposons un vote
pour un nouveau référendum, l’Europe
fait un pas en avançant une proposition
britannique, ni même par une bonne par- Autrement dit, l’Union européenne dis- les « remainers » ardents comme moi, Norvège, l’autre moitié pense qu’il res- au sujet de l’immigration, problème qui
tie de ceux qui sont restés dans le gouver- pose d’un moyen de pression. Ces formu- c’est un résultat qui ridiculise notre pays. semblera à celui du Canada. Tout le pro- – soyons honnêtes – préoccupe tous les
nement de Theresa May. Aussi, préparez- lations astucieuses cherchent en réalité à Pour tous, ce ne serait pas un moindre blème est que l’« accord » actuel ne son- Européens. Et nous décidons de notre
vous à toutes les éventualités, même à la occulter une divergence fondamentale. mal, ce serait la pire des solutions. nera pas la fin de l’affrontement. Il ne fera avenir non pas en revendiquant ou en
possibilité d’un nouveau référendum. Ce n’est pas raisonnable, je pense que cela que le prolonger. contestant le résultat de juin 2016, mais en
Theresa May a fait preuve de courage et nous mènera au chaos. CONTRAIRE AUX INTÉRÊTS DE TOUS Je comprends très bien pourquoi cer- nous fondant sur ce que nous savons
de résilience en concluant cet « accord », La faille politique est tout aussi pro- Dans les sondages d’opinion, le camp du tains secteurs économiques, l’Etat britan- maintenant : en réalisant ce que signifie
mais deux grosses failles ont miné ces fonde. Theresa May mène ces négocia- « Remain » enregistre un peu plus de nique et le système européen sont prêts à vraiment le Brexit et en sachant que nous
négociations : l’une est d’ordre techni- tions avec comme objectif une intention 50 % d’avis favorables, le vrai Brexit un soutenir l’« accord ». Et comme j’ai une resterions dans une Europe qui aura
que, l’autre de nature politique. louable : rassembler le pays après les frac- peu plus de 30 %, tandis que le meilleur longue expérience de la politique, je com- entendu nos préoccupations.
La faille technique repose sur le projet tures du Brexit. Pour aller dans le sens des résultat qu’atteint la proposition de The- prends aussi l’élégance du vocabulaire de Il n’est pas trop tard. Le Brexit est une
d’accord. Celui-ci fait croire qu’il est possi- brexiters, elle reconnaît que le Brexit est resa May se situe aux alentours de 15 %. camouflage employé pour échapper à une mauvaise chose pour le Royaume-Uni et
ble pour le Royaume-Uni d’être en dehors un fait, mais elle cherche à minimiser les Alors que cette solution a été conçue situation délicate. Mais, en l’occurrence, la pour l’Europe. Nous le savons. Il existe dé-
du marché unique et de l’union douanière dégâts en continuant à respecter les règles pour satisfaire tout le monde, elle ne sa- clarté serait meilleure conseillère. sormais un soutien plus important pour
tout en ayant accès aux marchés euro- européennes, afin que le Royaume-Uni tisfait quasiment personne. Ecartez l’aspect politique et mettez-vous un nouveau référendum que pour toute
péens sans aucune friction aux frontiè- subisse le moins de perturbations écono- Cette faille politique se traduit par des dans la position d’un dirigeant européen : alternative. Je dis aux dirigeants euro-
res : le pays pourrait ainsi continuer à miques possible. tensions au sein du gouvernement et cette solution va-t-elle réellement dans le péens : aidons-nous mutuellement pour
échanger librement des biens en Europe, Ainsi, Theresa May souhaite que le même au sein du cabinet de la première sens des intérêts de l’Europe ? Si vous étiez éviter une erreur qui assombrira non seu-
mais sans être juridiquement contraint de Royaume-Uni quitte les structures politi- ministre. Plusieurs ministres ont démis- libre de proposer n’importe quelle solu- lement notre destin, mais aussi le vôtre. p
se conformer aux règles européennes. ques de l’Europe, mais qu’il reste étroite- sionné le 14 novembre. Mais sur le fond, tion, est-ce celle-là que vous choisiriez Traduit de l’anglais par Gilles Berton
Theresa May, en tout cas lorsqu’elle ment aligné sur ses structures économi- les partisans du Brexit qui sont restés en pour l’avenir de l’Europe ? La réponse,
s’adresse à un auditoire britannique, af- ques. C’est un objectif sensé mais qui poste ont la même position que les dé- manifestement, est « non ».
firme que son accord réussit à concilier les débouche sur un Brexit dénué de sens : missionnaires ; ils divergent unique- Maintenant, songez qu’une majorité ¶
deux. L’Europe sait que ce n’est pas le cas. tout ce que le Royaume-Uni aura fait, c’est ment sur la tactique. Les brexiters qui res- écrasante du Parlement britannique Tony Blair a été premier ministre
De la même façon, les complexes arran- renoncer à avoir son mot à dire dans la dé- tent au gouvernement estiment qu’il est donnerait la même réponse. Ainsi, nous du Royaume-Uni (1997-2007). Il préside
gements du backstop, nécessaires pour finition de ces règles tout en continuant à préférable de laisser passer mars 2019 nous apprêtons collectivement à faire l’Institute for Global Change

Nigeria : radicalisation rampante La mutation de l’UE


Analyse L’histoire du MIN est une saga chiite uni-
que sur le continent. Une histoire qui doit
à l’épreuve des crises
tout à son leader, un étudiant en économie QUAND L’EUROPE IMPROVISE.
joan tilouine
suffisamment actif dans le militantisme DIX ANS DE CRISES POLITIQUES
Le Monde Afrique
universitaire pour se faire renvoyer. Plutôt de Luuk Van Middelaar, Gallimard,

U
sensible, dans sa jeunesse, à la pensée des 416 pages, 24 euros
n pion de l’Iran, chef d’un Frères musulmans, Ibrahim Zakzaky em-
groupe radical d’obé- brasse le chiisme après la révolution islami-
dience chiite, croupit quel- que de 1979 et œuvre à diffuser la pensée de
que part en prison depuis
près de trois ans, au Nige-
Khomeyni dans sa région. Non sans une
certaine habileté, il ravive ce courant de l’is-
Le livre réfugiés, la chancelière Angela Merkel et
l’Union ont négocié avec la Turquie pour blo-
ria. Le cheikh Zakzaky, lam introduit au XIe siècle au Nigeria, pays quer les départs vers la Grèce, dans un geste
65 ans, a été arrêté en décembre 2015 dans très majoritairement sunnite, en profitant inédit de realpolitik, loin des canons huma-

D
son fief de Zaria (Nord), accusé d’avoir fo- des soubresauts politiques et des difficultés écrypter la métamorphose de nitaires du soft power continental. Sur le
menté un attentat contre le chef d’état-- économiques pour séduire une partie de la l’Union européenne au fil d’une plan géopolitique, le choc combiné du Brexit
major des armées. L’armée a riposté, tuant jeunesse en mal d’espoir. Dans ce nord du décennie de crises plus existen- et de Trump oblige aussi la chancelière à de-
plus de trois cents membres du mouve- Nigeria perméable aux ingérences religieu- tielles les unes que les autres mander aux Européens de « prendre leur
ment, avant d’interpeller le leader chiite, ses et « humanitaires » des puissances sun- sans sombrer ni dans le catastrophisme ni destin en main », sans trop savoir comment
lui-même blessé, et de le faire disparaître, nites, il devient l’homme de Téhéran. dans l’angélisme : telle est la vertu du nouvel traduire dans les faits cette résolution iné-
sans doute dans les geôles des services se- ouvrage de Luuk van Middelaar, Quand l’Eu- dite pour une dirigeante allemande orphe-
crets. Presque trois ans plus tard, ses parti- LE « PION DE TÉHÉRAN » rope improvise. Le philosophe et politologue line du lien transatlantique.
sans comptent de nouveau leurs morts, Ses prêches populistes contre la dictature néerlandais analyse sa vulnérabilité, mais
tombés sous les balles des forces de sécurité : militaire lui valent des séjours réguliers en surtout sa transformation chaotique dans COHABITATION DE TROIS ÉCOLES
quarante-cinq en deux jours (samedi 27 et prison dès les années 1980, ce qui lui confère un environnement de plus en plus hostile. Cette métamorphose en profondeur change
lundi 29 octobre), selon Amnesty Interna- une certaine aura. D’autant qu’il propose Avant d’enseigner à l’université de Leyde, les rapports de force au sein d’une Union
tional, cent vingt blessés et des centaines des bourses pour étudier à Qom, épicentre aux Pays-Bas, l’auteur a passé près de cinq toujours plus tiraillée entre trois grandes
d’autres arrêtés pour avoir demandé la libé- iranien de la formation théologique et alter- ans auprès du premier président du Conseil écoles : l’approche fonctionnaliste, portée
ration de leur guide spirituel. Même si le native alléchante à Tripoli, Médine, Khar- européen, Herman Van Rompuy, dont il fut par la Commission pour dépolitiser les pro-
Mouvement islamique du Nigeria (MIN) toum, Le Caire ou Kampala… « Zakzaky n’a la plume. Le double mandat de l’ancien pre- blèmes avec l’aide du droit et la technique
d’Ibrahim Zakzaky fait entendre sa voix jamais opéré au sein des réseaux des Etats ou mier ministre belge s’est amorcé avec le nau- des experts ; l’approche fédérale, qui en-
depuis trente ans, cette fois, nombreux sont du gouvernement fédéral. Il reste une figure frage de la Grèce, fin 2009, qui faillit empor- traîne une forme de repolitisation par le
ceux qui craignent que la frange la plus charismatique, disposant de nombreux par- ter l’euro un peu plus tard. De réunions ra- biais du Parlement européen ; et l’approche
éruptive glisse vers la lutte armée. tisans, capable de faire sortir des milliers de tées en sommets de la « dernière chance », confédérale, où les dirigeants et les gouver-
Cette brutalité à l’égard du mouvement de personnes dans la rue », relevait la cher- Luuk van Middelaar a vécu de près les affron- nements nationaux donnent le ton. Les dif-
Zakzaky inquiète certains analystes et res- cheuse Susan O’Brien, de l’université de Flo- tements et accords au forceps qui ont permis férentes chapelles n’en continuent pas
ponsables, qui redoutent une évolution à la ride, en 2007. S’il appelle régulièrement à LA BRUTALITÉ (jusqu’ici) à la zone euro de surmonter le moins de cohabiter, la question étant, selon
Boko Haram, secte islamiste qui s’est muée
en un groupe djihadiste armé parmi les plus
s’en prendre à la présence américaine et is-
raélienne, sa cible prioritaire reste l’Etat cen-
DU POUVOIR séisme des dettes souveraines. On aurait
d’ailleurs aimé davantage de révélations sur
M. Middelaar, « de savoir comment on intro-
duit de la politique tant dans la fabrique de la
meurtriers du monde, à la suite de l’assassi- tral nigérian et les membres de l’élite poli- À L’ÉGARD les dessous des négociations. règle que dans l’Union des événements ».
nat de son fondateur, le prêcheur d’inspira- tico-religieuse du Nord. D’après Luuk van Middelaar, cette décen- C’est là que le bât blesse pour cette Europe
tion salafiste Mohamed Yusuf, à Maiduguri Aujourd’hui, le « pion de Téhéran » n’a DU MOUVEMENT nie de crises entraîne une profonde muta- de l’événement, qui n’en serait qu’à ses bal-
(nord-est), par la police nigériane, en
juillet 2009. « Les deux mouvements considè-
d’autre choix que de jouer le martyr op-
primé par Abuja : une décision judiciaire
D’IBRAHIM tion : « l’Europe de la règle », placée dès l’ori-
gine sous la tutelle de la Commission de
butiements. L’auteur regrette que la dépoliti-
sation qui a longtemps dominé complique la
rent l’Etat séculaire comme le diable, veulent fédérale ordonnant sa libération en 2016. ZAKZAKY FAIT Bruxelles, spécialiste des quotas et des nor- mue en cours : ainsi le Parlement, fidèle allié
un Etat islamique régi par la charia et souhai- L’ire de ses millions de disciples, détermi- mes, cède peu à peu la place à une « Europe de la Commission, a gagné des compétences,
tent mettre un terme à l’influence occiden- nés à obtenir sa libération, suscite autant REDOUTER de l’événement », plus politique et pilotée mais son mode de fonctionnement, fondé
tale, notamment en matière d’éducation », d’inquiétudes que la violence systémati- par l’union des Etats qui la composent, la- sur une large alliance des forces conservatri-
constate John Campbell, ancien ambassa- que exercée par les forces de sécurité, qui UNE ÉVOLUTION quelle serait bien plus que le terrain de ces et sociales-démocrates proeuropéennes,
deur des Etats-Unis au Nigeria (2004-2007), risque d’accélérer leur radicalisation. « La À LA BOKO confrontation des seuls intérêts nationaux. empêche l’émergence d’une réelle opposi-
désormais chercheur au sein du think tank plupart de ces gens n’ont rien d’islamique, Les dirigeants européens se coalisent pour tion. Du coup, cette absence donne le beau
Council on Foreign Relations. et il n’y a rien d’islamique dans leur démar- HARAM traiter les questions les plus brûlantes. Ainsi, rôle aux mouvements europhobes.
La comparaison entre les deux leaders che », a déclaré un haut responsable de la les capitales de la zone euro ont-elles mis de Face à cette offensive, Luuk van Middelaar
s’arrête là. Certes, Mohamed Yusuf a pu police nigériane, tandis que l’armée se ré- côté les engagements pris lors de la création se méfie des experts et autres « Bruxellois »,
s’inspirer de la pensée du cheikh Zakzaky fère au président américain, Donald de l’union monétaire pour voler au secours incapables de tenir la promesse des Pères
dans leur lutte commune pour l’instaura- Trump, pour justifier le recours à la force. des pays en difficulté, en échange de lourds fondateurs, pour se réjouir de la montée en
tion de la charia. Mais c’était avant de cons- Paradoxalement, c’est l’ambassade des sacrifices de leur part. « Les Etats membres puissance des chefs d’Etat et de gouverne-
tater l’impossibilité d’établir un système Etats-Unis au Nigeria, cet « ennemi » de peuvent, en dépit des règles du traité qui édic- ment. Ces derniers donnent désormais les
théocratique sans faire exploser les institu- l’Iran que Zakzaky appelait à combattre, tent quasiment le contraire, assumer ensem- impulsions et prennent les principales déci-
tions fédérales. Aujourd’hui, les visions qui réclame une « enquête approfondie » ble la responsabilité politique » pour résister à sions, surtout dans l’urgence. La mise en
s’opposent. Si la doctrine de Boko Haram du gouvernement. la tempête, relève Luuk van Middelaar. Avec avant du Conseil européen (dont les contra-
est pétrie d’un salafisme djihadiste meur- Le président, Muhammadu Buhari, qui la complicité d’une Banque centrale euro- dictions sont ici un peu trop passées sous si-
trier abhorrant les chiites, considérés briguera un second mandat en février 2019, péenne indépendante, mais qui agit en lence) est bien dans l’air du temps, même si
comme « impies », le MIN, soutenu par se refuse, pour l’instant, à tout dialogue avec bonne intelligence avec les Etats. elle déplaît aux plus fédéralistes ou aux ins-
l’Iran, a pour l’instant renoncé à une vio- ce mouvement, considéré comme une me- Autre preuve de la conversion en cours : titutions communautaires. p
lence armée revendiquée. nace sécuritaire, politique et religieuse. p après avoir ouvert les portes de son pays aux philippe ricard
22 | 0123 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

ÉCONOMIE | CHRONIQUE PÉRILLEUSE


CONFRONTATION
par sté p hane l aue r

La dérive et les vertiges du budget américain ENTRE PÉKIN


ET WASHINGTON

A
u milieu d’une bordée Pour les salariés américains, les neuse. Le déficit budgétaire de
de Tweet fort peu di- POUR COMBLER résultats sont plus mitigés. Selon l’année fiscale 2018 est en aug-
plomatiques, Donald
Trump a tenté il y a
LA BAISSE DES le Tax Policy Center, les ménages
de la classe moyenne ont bénéfi-
mentation de 17 %, à 779 milliards
de dollars. Il représente 3,9 % du
quelques jours de remettre à sa RECETTES FISCALES, cié d’une réduction d’impôts de PIB et dépassera 4,7 % en 2019.
place Emmanuel Macron en iro- 76 dollars par mois en moyenne. Une telle dérive est totalement
nisant sur la faiblesse de sa popu- LE GOUVERNEMENT EST Par ailleurs, les grandes entrepri- inédite en période de prospérité.
larité et l’inefficacité de sa politi-
que contre le chômage. Le prési-
OBLIGÉ D’EMPRUNTER ses, qui sont les principales ga-
gnantes de la réforme, n’ont redis-
Elle s’explique notamment par
des recettes fiscales qui ont fondu
dent américain n’a pas hésité à À TOUS LES « ENNEMIS » tribué à leurs salariés sous forme d’un tiers en un an. Pour combler
noircir un tableau qui n’est déjà
pas brillant et a trouvé là une
nouvelle occasion de valoriser
son propre bilan économique.
Le premier réflexe est de se dire
DE L’AMÉRIQUE

liards de dollars, selon les estima-


de prime que 7 % de ce qu’elles ont
empoché. Les actionnaires, eux,
en ont touché 57 %, selon les cal-
culs de Just Capital. Toujours
d’après cette association, sur les
le manque à gagner, le gouverne-
ment américain est obligé d’em-
prunter à tous les « ennemis » de
l’Amérique – Chine, Japon, pour ne
citer que les principaux –, accusés
I l y a loin de Port Moresby à
Berlin. Pourtant, ce qui s’est
passé, durant le week-end,
dans la capitale de la Papouasie-
Nouvelle-Guinée, illustre parfai-
mondiale du commerce (OMC).
Les Chinois s’y sont opposés.
A l’évidence, la rivalité entre
les deux principales puissances
mondiales est en train de tourner
que les chiffres parlent d’eux-- tions de Goldman Sachs, et une 1 000 plus grandes sociétés co- par M. Trump de profiter de la naï- tement le « chaos du monde » dé- à la confrontation ouverte. Dans
mêmes. Croissance au zénith et hausse dans les mêmes propor- tées, le solde en matière de créa- veté des Etats-Unis sur le plan crit par Emmanuel Macron à la la droite ligne du réquisitoire qu’il
chômage au plus bas : difficile de tions est attendue en 2019. Apple, tions d’emploi est négatif, à re- commercial. En 2017, l’Etat fédéral tribune du Bundestag, dimanche avait prononcé, le 4 octobre, con-
contester la bonne santé de la pre- Microsoft, Cisco, Alphabet (Goo- bours du reste de l’économie. avait emprunté 546 milliards de 18 novembre. Pour la première tre le projet de « nouvelles routes
mière économie mondiale. Reste gle) et Oracle ont ainsi consacré L’autre effet attendu de la ré- dollars. Cette année, les 1 300 mil- fois depuis sa création, en 1989, de la soie » développé par Pékin, le
à savoir ce qui est directement at- 115 milliards de dollars pour ra- forme fiscale était que les moin- liards seront dépassés. Du ja- l’APEC, l’organisation de coopéra- vice-président américain, Mike
tribuable aux décisions de cheter leurs propres actions de- dres recettes fiscales seraient mais-vu depuis la crise financière tion économique qui réunit une Pence, s’est livré à une attaque en
M. Trump et ce qui tient à un puis le 1er janvier. Le phénomène compensées par le regain de de 2008. M. Trump avait qualifié vingtaine de pays entourant le règle contre les ambitions chinoi-
contexte plus global. n’est pas vraiment une surprise. croissance généré par le stimulus. sa réforme de « plus grande baisse Pacifique, n’est pas parvenue à se ses. « Nous ne noyons pas nos par-
Difficile de trancher ce para- En 2004, des mesures similaires Encore raté. Alors que l’économie d’impôts de l’histoire ». Emmanuel mettre d’accord sur un commu- tenaires dans un océan de dettes »,
doxe de l’œuf et de la poule. Dès avaient été prises sous George W. américaine est en quasi-sur- Macron pourrait tweeter à son niqué commun. Les Etats-Unis a-t-il déclaré, avant d’ajouter :
lors, la façon la plus logique de Bush. Les mêmes causes avaient chauffe, les comptes publics se tour : « Tout ça pour ça ? » p voulaient y inclure la nécessité « Nous ne contraignons pas, nous
dresser un bilan à mi-mandat déjà produit les mêmes effets. dégradent à une vitesse vertigi- stéphane lauer d’une réforme de l’Organisation ne corrompons pas, nous ne com-
consiste à évaluer les premiers ef- promettons pas votre indépen-
fets de la seule loi d’envergure que dance. » Et, de façon éminem-
M. Trump est parvenu à faire pas- ment symbolique, il a annoncé la
ser au Congrès : sa réforme fiscale. participation américaine au pro-
jet de rénovation par l’Australie de
« Sugar Rush » la base navale de Lombrum, en
Au moment de son adoption, en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
décembre 2017, les 1 500 milliards De son côté, le président chinois,
de dollars (1 300 milliards d’euros) Xi Jinping, a une nouvelle fois fait
de baisses d’impôts sur dix ans la promotion de ses « nouvelles
étaient parés de toutes les vertus routes de la soie », qui ne sont pas
économiques. La réforme allait « un prétendu piège ». Et il a ajouté
stimuler fortement les investisse- cette mise en garde : « L’histoire a
ments, doper les salaires, nourrir montré qu’une confrontation, que
suffisamment la croissance afin LE TE M P S , U N OB J E T H E RMÈ S . ce soit sous la forme d’une guerre
que celle-ci génère des recettes fis- froide, d’une guerre chaude ou
cales additionnelles venant com- d’une guerre commerciale, ne pro-
penser les baisses d’impôts, pour duira aucun vainqueur. »
aboutir finalement à un résultat Cet échange d’amabilités au-
neutre sur le plan budgétaire. gure mal de la rencontre prévue
A ce stade, on est loin du entre les présidents américain et
compte. Comme l’a noté récem- chinois lors du sommet du G20, à
ment le New York Times, la ré- la fin du mois, en Argentine.
forme fiscale semble plus s’appa- Alors que les Etats-Unis accusent
renter à ce qu’on appelle aux la Chine de constituer une me-
Etats-Unis un sugar rush, c’est-à- nace stratégique, Pékin n’entend
dire à une injection de sucre en- pas céder un pouce de terrain
traînant un état d’excitation aussi dans sa politique de développe-
rapide qu’éphémère, qu’à une ment tous azimuts. Peu à peu se
transformation structurelle de met en place une configuration
l’économie vers une croissance qui obnubile les stratèges chinois
de 5 % à moyen terme, comme le et qu’ils croyaient avoir évitée : le
promettait M. Trump « piège de Thucydide », du nom
Une enquête de la National As- de l’historien grec des guerres du
sociation for Business Econo- Péloponnèse, selon lequel, quand
mics, publiée en octobre, donnait une puissance émergente con-
déjà la température : 81 % des en- teste l’hégémonie d’une puis-
treprises interrogées déclarent sance établie, l’histoire montre-
qu’elles n’ont pas l’intention de rait que cette dernière lui a sou-
changer leurs plans en matière vent fait la guerre.
d’investissement ou d’embauche On n’en est pas encore là, mais
en raison de la réforme fiscale. les semaines à venir seront déter-
Pour l’instant, l’effet le plus visi- minantes : chacune des deux par-
ble, ce sont les actionnaires qui le ties doit faire un effort pour évi-
ressentent. Le mécanisme qui a ter une escalade périlleuse. Puis-
consisté à alléger la fiscalité pour que les Etats-Unis ont porté le fer
les multinationales acceptant de sur le terrain commercial en ins-
rapatrier leur trésorerie sur le sol taurant des droits de douane sur
américain a produit des effets les importations chinoises, le dé-
spectaculaires. Contrairement à bat sur les règles commerciales à
l’intention initiale, qui était d’in- venir va être décisif. C’est tout
citer les entreprises à investir cet sauf un hasard si c’est sur cette
argent pour construire des usi- question que l’APEC vient de se
nes, faire l’acquisition de nouvel- fracturer. Mais les Etats-Unis doi-
les machines ou embaucher des vent comprendre qu’humilier la
salariés, le pactole a été principa- Chine serait contre-productif :
lement utilisé pour racheter leurs celle-ci est autrement plus puis-
propres actions. sante que ne l’était l’Union sovié-
Le mécanisme est simple : faute tique il y trente ans.
de projets d’investissement suffi- De son côté, Pékin doit admettre
samment attractifs sur le plan de que sa formidable expansion éco-
la rentabilité, les entreprises pré- nomique doit beaucoup aux
fèrent utiliser leurs ressources fi- avantages que l’Organisation
nancières pour rémunérer leurs mondiale du commerce lui a ac-
actionnaires. Pour cela, elles ra- cordés depuis une vingtaine d’an-
chètent leurs propres titres en nées afin de rattraper les pays dé-
Bourse, puis les annulent, ce qui veloppés. Aujourd’hui, la Chine
augmente mécaniquement le bé- continue-t-elle d’être un pays pau-
néfice par action, le profit étant vre avec beaucoup de riches,
réparti sur un périmètre plus res- comme elle l’affirme pour conti-
treint. Ce système explique une nuer de bénéficier de ces aides, ou
bonne partie de la hausse de Wall un pays riche avec beaucoup de
Street ces derniers mois. pauvres, comme le jugent les Oc-
La rémunération des actionnai- cidentaux pour remettre ces aides
res à travers ces rachats d’actions Carré H en cause ? C’est toute la question.
et le versement de dividendes de- Le temps, un autre carré Hermès. L’échec de la réunion de l’APEC
vraient augmenter de 28 % cette doit être un signal salutaire. Tant
année, pour atteindre 1 300 mil- Donald Trump que Xi Jinping doi-
vent se montrer à la hauteur de
Tirage du Monde daté dimanche 18 - leurs responsabilités. Et donner
lundi 19 novembre : 218 321 exemplaires tort à Thucydide. p
OFFRES
D’EMPLOI
CHAQUE LUNDI
PAGE 5

La domination du roi dollar Carlos Ghosn entendu


par la justice japonaise
de plus en plus contestée Le président de l’Alliance Renault-Nissan est soupçonné
d’avoir dissimulé une partie de sa rémunération au fisc
japonais, selon le quotidien « Asahi Shimbun »

▶ Guerres commerciales, ▶ La Russie, la Chine et l’Eu- ▶ La « dédollarisation » n’est


Son salaire a toujours fait ja- Longtemps, il a été l’un des
sanctions… Dans l’unilatéra- rope contestent l’hégémo- pas pour demain : aucune ser. Et, cette fois, cela lui coûte patrons les mieux payés de
lisme de Trump, la monnaie nie du dollar et multiplient devise ne remplit toutes un passage devant la justice ja- l’Archipel, avec une rémunéra-
ponaise, selon le quotidien ja- tion – incorporant un salaire
américaine est devenue les initiatives pour en les fonctions du billet vert ponais Asahi Shimbun. Carlos fixe, variable et des stock-op-
un instrument de chantage atténuer leur dépendance PAGE 3 Ghosn, le président non exé- tions – supérieure à 9 millions
cutif de Nissan et PDG de Re- d’euros par an. En 2017, cepen-
nault, était, lundi 19 novem- dant, sa rémunération a
bre, interrogé par le parquet baissé, quand il a abandonné
de Tokyo pour violation pré- sa fonction de directeur géné-

ADP, la « machine à cash » TRANSPORT sumée de la réglementation ral chez Nissan. Il a touché
japonaise sur les instruments l’équivalent de 5,6 millions

SNCF : ÉLECTIONS
financiers et les changes. d’euros pour son travail chez

que l’Etat veut privatiser


Selon le quotidien nippon, le le constructeur japonais, selon
patron de l’Alliance Renault- le cabinet Proxinvest. Chez Re-
À HAUT RISQUE Nissan-Mitsubishi est soup-
çonné d’avoir minoré une par-
nault, le patron de l’alliance
Renault-Nissan doit en revan-
Depuis 2009, le groupe aéroportuaire a changé de dimension avec une place tie de sa rémunération, issue che obtenir, pour l’exercice
croissante dans ses résultats des profits issus des commerces P A GE 4 150 000 cheminots votent de l’achat et de la vente d’ac- 2017, 7,4 millions d’euros.
pour élire leurs représen- tions. La somme pourrait con- Depuis plusieurs années, la
cerner plusieurs centaines de rémunération du patron sus-
tants aux comités sociaux millions de yens (centaines de cite de nombreuses polémi-
et économiques. L’événe- milliers d’euros). A l’issue de ques, en France, l’Etat – qui dé-
ment a une portée histori- l’interrogatoire, le patron tient toujours 15 % de Renault
que, à la fois pour chacun pourrait être emprisonné. Le – refusant systématiquement
des syndicats représentatifs chef d’entreprise a accepté de de voter en faveur de la rému-
collaborer avec la justice, as- nération de M. Ghosn lors des
du groupe ferroviaire et sure l’Asahi Shimbun. assemblées générales. En 2016,
pour l’avenir des relations Lundi matin, les investisseurs les actionnaires avaient même
sociales à la SNCF ont immédiatement réagi à voté contre lors de l’AG, un
PAGE 4
cette annonce. En Allemagne, vote que le conseil d’adminis-
le titre Nissan a dévissé de tration n’avait pas suivi.
11,3 % dans les minutes qui ont La nouvelle pourrait-elle ac-
suivi les premières informa- célérer la succession de M.
PORTRAIT tions, encore parcellaires. A la
Bourse de Paris, l’action Re-
Ghosn à la tête de Renault ? De-
puis février, le groupe français

LE « PACHA » nault a, elle, chuté de 6 %.


Au Japon depuis 1999, Carlos
était entré dans une période de
transition. Un numéro deux

DE L’ÉCONOMIE
Ghosn a été le principal artisan chez Renault avait été désigné
du sauvetage du constructeur pour la première fois depuis
japonais, au bord de la faillite. 2013, en la personne de Thierry
TURQUE Entouré d’une petite équipe de
cadres venus de Renault, il a
Bolloré, nommé directeur gé-
néral adjoint.
restructuré la société et l’a pro- Contactés par Le Monde, les
A la tête du ministère des fi- gressivement rapprochée opé- services du ministère de l’éco-
nances, Berat Albayrak, qui rationnellement de la forme au nomie, qui gèrent la participa-
est aussi le gendre du prési- losange au sein d’une alliance tion de l’Etat dans Renault,
dent Erdogan, doit relancer industrielle globale. Après ce n’ont pas souhaité faire de
une économie affaiblie par sauvetage, M. Ghosn est de- commentaires. Tout comme
venu une véritable idole au Ja- Renault, Nissan France et Nis-
l’effondrement de la livre pon, au point de devenir un san Europe. p
Dans l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. GILLES ROLLE/REA PAGE 2 personnage de manga. service économie

MARCHÉS | CHRONIQUE PAR PATRICK ARTUS


Les investisseurs redécouvrent les cycles 0123
hors-série

D epuis le plus haut atteint


par les indices boursiers,
fin septembre, le CAC 40
Réserve fédérale augmentera son
taux d’intérêt directeur jusqu’à
3 % ou 3,25 % à la fin de 2019, con-
créer 200 000 emplois par mois,
le retour au plein-emploi, avec un
taux de chômage de 3,7 %, va
consommation des ménages se
sont considérablement affaiblis.
Il ne faut pas prendre à la légère
vive le Québec…
(actions françaises) a reculé de tre 2,25 % aujourd’hui, et que la inexorablement conduire à des ce basculement des investisseurs
11 %, le DAX (actions allemandes) Banque centrale européenne difficultés de recrutement et au en actions vers un comportement
de 8 % et le Dow Jones (actions n’augmentera que très peu ses recul de la croissance. Déjà, l’in- désormais dirigé par leur anticipa-
américaines) de 7 %. Bien que les taux d’intérêt à partir de l’été vestissement des entreprises sta- tion de la situation conjonctu-
perspectives de progression des 2019 (les marchés anticipent une gne et l’investissement en loge- relle. Si, dans la zone euro, les
résultats des entreprises restent seule hausse de 25 points de base ments s’est retourné à la baisse. effets de richesse liés à une baisse
tout à fait favorables, le marché d’ici à la fin de 2020). L’aversion Dans la zone euro, tous les si- des cours sont assez faibles, ils
des actions est donc particulière- pour le risque, enfin, n’est pas de- gnaux convergent pour montrer sont très significatifs aux Etats-
ment nerveux. venue plus forte, au contraire, que nous sommes entrés dans un Unis. Le recul de la richesse en
Aux Etats-Unis, les bénéfices par avec la banalisation de la crise ralentissement cyclique, dû à la actions y déclenche toujours une
action devraient augmenter de budgétaire en Italie et l’élection baisse des ventes de voitures et hausse du taux d’épargne des
9 % en 2019 et 2020, après 24 % de Jair Bolsonaro au Brésil, qui a de logements, au freinage du ménages et un fort recul de l’in-
en 2018, cette hausse étant liée à la plutôt été favorablement ac- commerce mondial, aux difficul- vestissement des entreprises et de
baisse de 21 % à 35 % de la taxation cueillie par les marchés. tés d’embauche qui se générali- l’investissement en logements.
des profits des entreprises mise sent et deviennent très sévères. Une spirale dépressive liant la • l’art du ViVre-ensemble
• l’eldorado des nouVelles technologies
en place par l’administration Spirale dépressive Le recul du produit intérieur brut baisse des cours boursiers à celle
• des uniVersités à la pointe
Trump. Dans la zone euro, les La seule explication possible au allemand au troisième trimestre de la demande intérieure devrait • l’héritage autochtone
bénéfices par action devraient retournement à la baisse des 2018 et la stagnation de celui de donc apparaître aux Etats-Unis, • Visite guidée du québec moderne
augmenter de 8 % en 2019 et 2020, cours boursiers est donc un chan- l’Italie renforcent cette convic- d’autant plus que la victoire des
à peu près comme en 2018. Pour- gement de perception et de cen- tion que la zone euro est entrée démocrates à la Chambre des
tant, la progression des résultats tre d’attention des investisseurs. dans un net retournement du représentants empêche Donald
des entreprises, toujours forte, Ceux-ci, au lieu de se concentrer cycle économique. Trump de mettre en place un
semble se décorréler de la pro- sur les résultats des entreprises et La perception du cycle mondial second programme de baisse des
gression des cours boursiers, qui sur les politiques monétaires, est similaire : les pays émergents impôts qui aurait pu à nouveau VIVE LE QUÉBEC...
se retournent à la baisse. s’interrogent de plus en plus sur sont pénalisés par les sorties de pousser à la hausse les profits
Ce retournement n’est pas dû à le cycle économique. capitaux et les dépréciations des des entreprises et les cours bour- Un hors-série du « Monde »
un changement des politiques Aux Etats-Unis, même si la taux de change qui en résultent. siers américains. p 100 pages - 8,50 €
monétaires et des taux d’intérêt, croissance est restée forte (3 % En Chine, la construction de loge- Chez votre marchand de journaux
car les investisseurs ont déjà anti- sur un an) et si le marché du tra- ments, les ventes de voitures, l’in- Patrick Artus est chef et sur Lemonde.fr/boutique
cipé depuis longtemps que la vail continue en moyenne de vestissement industriel et la économiste de la banque Natixis

Cahier du « Monde » No 22972 daté Mardi 20 novembre 2018 - Ne peut être vendu séparément
2 | portrait 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Berat Albayrak, le pacha


de l’économie turque
Le gendre du président Recep
Tayyip Erdogan a été propulsé
au rang de numéro deux
de l’Etat turc. A la tête du ministère
du trésor et des finances, il doit
relancer une économie affaiblie
par l’effondrement de la livre

istanbul - correspondante

C’
est en guerrier que Berat
Albayrak, le ministre du
trésor et des finances, qui
est aussi le gendre du pré-
sident turc Recep Tayyip
Erdogan, s’attache à dé-
crire la situation de l’économie, affaiblie par
l’effondrement de la monnaie après une
crise diplomatique d’ampleur survenue cet
été avec les Etats-Unis. « Nous avons vaincu
l’attaque », s’est félicité le jeune barbu au vi-
sage poupin lors d’une réunion du comité
aux finances du Parlement turc, le 31 octobre
à Ankara. Entre les deux alliés de l’OTAN,
l’orage est passé. L’accalmie est venue avec la
libération du pasteur évangélique américain
Andrew Brunson. Emprisonné en Turquie
depuis 2016 sous des accusations fallacieu-
ses, l’homme d’Eglise a finalement été ren-
voyé chez lui, comme le voulait le président
américain Donald Trump. Les sanctions ont
alors été levées, les marchés se sont calmés et
la livre turque a repris des couleurs, à la satis-
faction du ministre.
De l’épisode Brunson, le ministre Albayrak
ne dit mot, sachant le peu d’approbation qu’il
suscite au sein de l’opinion publique, convain-
cue que la Turquie a « perdu la face » en libé-
rant le pasteur, selon de récents sondages. A
l’unisson de son beau-père, il estime qu’il n’y
a pas de crise monétaire, plutôt « une opéra-
tion planifiée » par « des comploteurs qui spé-
culaient » dans le but de mettre le pays à ge-
noux. L’opinion publique adhère. Ressassé à Le 25 octobre, à Ankara. ALI UNAL/AP PHOTO
l’envi, le mythe de la forteresse assiégée
s’avère payant. Si l’attaque a pu être surmon-
tée, c’est grâce « à notre système présidentiel si 1978 2004 2015 2018
efficace », a expliqué le jeune ministre, le 8 no- Naissance de Il épouse, Le 24 novembre, Le 9 juillet, M. Albayrak
vembre, aux entrepreneurs et aux commer- Berat Albayrak, le 11 juillet, Esra il est nommé mi- devient ministre du
çants de Bursa, une ville industrielle au sud de Il va notamment gérer l’acquisition du quo- le 1er janvier, Erdogan, la fille nistre de l’énergie trésor et des finances,
la mer de Marmara. tidien Sabah en avril 2008, devenu à Istanbul aînée du numéro soit le numéro
aujourd’hui le principal porte-voix du pou- un turc, alors deux de l’Etat
ASCENSION FULGURANTE voir islamo-conservateur. Estimé à plus de premier ministre
Le système présidentiel, mis en place après les 1 milliard de dollars, l’achat est financé par un
élections du 24 juin, a doté M. Erdogan de pou- prêt des banques publiques Halkbank et Vaki-
voirs illimités. Il a servi de tremplin au « gen- fbank, et un autre consenti par un groupe de
dre », disent ses détracteurs. Le 9 juillet, Berat médias du Qatar. En juin 2015, le gendre fait
Albayrak, 40 ans, s’est retrouvé propulsé au son entrée au Parlement, élu à Istanbul sous croisent lors d’une cérémonie au mausolée met 15 milliards de dollars d’investissements
rang de numéro deux de l’Etat turc, chargé de l’étiquette AKP. En novembre de la même an- d’Atatürk, jeudi 2 août. Les médias en ont fait et offre son avion personnel à son ami Erdo-
la politique fiscale et monétaire, du système née, il est promu ministre de l’énergie et intè- des gorges chaudes. « Dernier épisode dans la gan. L’émir est reçu peu après au palais prési-
bancaire. Selon le vœu de son beau-père, sa gre le comité exécutif du parti. Sa réputation lutte pour la succession », titre alors le quoti- dentiel à Ankara pour un dîner à trois, avec le
mission est de faire entrer la Turquie, avec un est mitigée. Des personnes l’ayant côtoyé à dien d’opposition Evrensel. Les premiers pas président Erdogan et son gendre.
PIB de 851 milliards de dollars (745 milliards cette époque décrivent un jeune homme doté du grand argentier ont été périlleux. Mal ac- Rassurer les investisseurs est la priorité du
d’euros) en 2017, dans le peloton des dix pre- d’une « très haute opinion de lui-même ». L’op- cueillis puisque la livre a perdu 3 % au lende- moment. Berat vante l’indépendance de la
mières économies mondiales d’ici à 2023. position le voue aux gémonies. Ozgür Ozel, main de sa nomination, les marchés ne lui Banque centrale, la discipline fiscale, la maî-
Cette nomination signe une ascension ful- député du CHP (Parti républicain du peuple), M. ALBAYRAK PRÔNE étaient guère favorables. Ils misaient sur la re- trise des dépenses publiques et promet de
gurante. « Il est l’homme qui monte », assure
les zélotes de l’AKP, le Parti de la justice et du
le principal parti d’opposition, l’accuse en dé-
cembre 2017 d’avoir « fréquenté une école de la
L’ORTHODOXIE conduction de Mehmet Simsek, l’ancien mi-
nistre des finances, formé à la banque améri-
« travailler jour et nuit ». Certains y croient.
Güler Sabanci, femme d’affaires éponyme du
développement – islamo-conservateur – au Cemaat », la communauté religieuse du pré- MONÉTAIRE, TOUT EN caine d’investissement Merrill Lynch. groupe Sabanci et membre de la Tüsiad
pouvoir, qui rechignent toutefois à voir en lui dicateur Fethullah Gülen, un ancien allié d’Er- (l’équivalent turc du Medef), est conquise.
l’héritier. Toujours tiré à quatre épingles, il a dogan devenu son pire ennemi depuis qu’il DÉFENDANT LE POINT SUITE DE VŒUX PIEUX « Notre confiance en lui est totale », a-t-elle dé-
un accès direct au président. Il est de tous ses
déplacements, aux côtés de deux autres
est accusé d’avoir fomenté le putsch raté du
15 juillet 2016.
DE VUE DE SON A peine est-il devenu pacha de l’économie
que la tourmente monétaire se déchaîne, at-
claré au moment de la présentation du pro-
gramme économique du ministre, le 10 août.
membres du premier cercle, le ministre de la Berat a, en effet, fait ses études secondaires BEAU-PÈRE, tisée par les sanctions trumpiennes. En quel- L’exposé, une suite de vœux pieux, n’a pas
défense, Hulusi Akar, et le chef des services se- dans un établissement géré par la commu- ques jours, en août, la livre perd 25 % de sa va- convaincu tout le monde. D’autant que la
crets, Hakan Fidan. Qui mieux que lui est sus- nauté de Gülen, qui a été fermé juste après la À SAVOIR QUE LES leur face au dollar. L’inflation s’emballe, jus- présentation, pourtant très attendue, a dû
ceptible d’exécuter à la lettre les décisions de tentative de coup d’Etat. « S’il n’était pas le gen- qu’à atteindre, en octobre, son plus haut ni- être retardée, le président ayant choisi au
M. Erdogan ? dre, il croupirait en prison comme tous ceux TAUX D’INTÉRÊT veau depuis quinze ans (25,2 % en rythme même moment de s’adresser à la nation de-
C’est au début des années 2000 que Berat Al- qui ont été jugés après le putsch pour leur ap- SONT UN PÉCHÉ annuel en octobre contre 24,5 % en septem- puis Rize (région de la mer Noire), avec un dis-
bayrak rencontre Esra, la fille aînée du prési- partenance au mouvement Gülen », pointe le bre). Un vrai sujet d’inquiétude. Pas pour le cours digne de celui d’un imam : « Ils ont le
dent. Tous deux sont alors étudiants aux Etats député. Réponse de Berat : « J’étais dans un CONDAMNÉ PAR ministre Albayrak, certain qu’elle sera jugu- dollar, nous avons Dieu ! »
unis, elle en sociologie à l’université de l’In- établissement de la communauté mais je n’ai lée d’ici à la fin de l’année, sans dire com- C’est dire si le numéro deux est contraint au
diana, lui en section finances à l’université jamais été sous son influence. » L’ISLAM ment il compte s’y prendre. Pour l’heure, les grand écart. Face aux investisseurs, il prône
Pace de New York. Berat est bien connu de la De par son éducation rigoriste, Berat n’est ménages et les entreprises du secteur privé, l’orthodoxie monétaire, ce qui ne l’empêche
famille Erdogan. Son père, Sadik Albayrak, un guère enclin à serrer la main des femmes. On très endettées en dollars, sont touchés de pas d’adhérer au point de vue de son beau-
théoricien du courant religieux nationaliste le voit ainsi, au moment du congrès de l’AKP plein fouet. Pour beaucoup, il s’agit des re- père, à savoir que les taux d’intérêt sont un pé-
s’est tenu aux côtés de Recep Tayyip Erdogan le 22 mai 2016, refuser la main tendue de Sare présentants de cette classe moyenne que ché condamné par la foi islamique. D’où le dé-
dès son entrée en politique. Le flirt des deux Davutoglu, l’épouse d’Ahmet Davutoglu, le M. Erdogan se vante d’avoir fait émerger calage constaté entre les paroles et les actes. La
tourtereaux est adoubé par les chefs de fa- premier ministre de l’époque, qu’il excelle à grâce aux taux de croissance « chinois » de maîtrise des dépenses publiques n’est pas
mille. Le 11 juillet 2004, le couple se marie à Is- critiquer. Ses relations ne seront pas plus cor- l’économie entre 2007 et 2013. plus tôt annoncée qu’elle se double de pro-
tanbul en présence de 7 000 invités dont de diales avec le successeur, Binali Yildirim, le Berat est sur tous les fronts, sillonnant la pla- messes d’exemption de taxes. Cette tendance
nombreux chefs d’Etat. Une fois son MBA en dernier titulaire du poste de premier minis- nète pour tenter d’obtenir les crédits nécessai- risque de s’accentuer alors que les municipa-
poche, le jeune homme, qui a entamé depuis tre, poste désormais aboli. Avec Suleyman res afin de combler le déficit des comptes cou- les approchent. Elles auront lieu en mars 2019,
quelques années une carrière au sein du Soylu, l’actuel ministre de l’intérieur, la rela- rants et refinancer la dette. Fin juillet, Bank of pile au moment où l’économie doit s’essouf-
groupe Çalik Holding, un conglomérat actif tion est à couteaux tirés. Comme en témoi- China finit par accorder un crédit de 3,6 mil- fler avec une croissance attendue à 0,4 % (con-
dans l’énergie, la construction et les médias, gne le coup d’épaule donné par le ministre de liards de dollars. En fidèle allié, l’émir du Qa- tre 3,5 % en 2018) par le FMI. p
prend sa tête en 2007, à l’âge de 29 ans. l’intérieur à celui des finances alors qu’ils se tar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, pro- marie jégo
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018 économie & entreprise | 3

L’hégémonie du dollar de plus en plus contestée


Les vœux de « dédollarisation » sont loin de se concrétiser, faute de véritable alternative au billet vert

S
e « dédollariser ». Voilà le Trump – sur le commerce, avec
cap ambitieux que s’est l’Iran… –, même les alliés histori-
fixé la Russie, sous le coup ques de Washington s’engouffrent
de sanctions occidentales dans la brèche. Affirmant en sep-
depuis quatre ans. Alors que les tembre vouloir faire de l’euro
Etats-Unis s’apprêtent à annoncer « l’instrument actif de la nouvelle
de nouvelles mesures punitives, souveraineté » de l’Europe, le prési-
liées à l’affaire Skripal (l’ancien es- dent de la Commission euro-
pion russe victime d’une tentative péenne, Jean-Claude Juncker, ju-
de meurtre en mars, en Angle- geait « aberrant que les compa-
terre), Moscou tente plus que ja- gnies européennes achètent des
mais de détacher son économie avions européens en dollars et non
du billet vert. La banque centrale pas en euros ». Certains, comme le
russe a vendu une bonne partie de chef de la diplomatie allemande,
ses avoirs en bons du Trésor amé- Heiko Maas, ont suggéré que l’Eu-
ricains au profit de réserves en or. rope se dote de son propre sys-
Le gouvernement doit présenter tème de paiement, indépendant
sous peu des pistes visant à accroî- des Etats-Unis.
tre l’utilisation d’autres devises
que le dollar dans les transactions Le paradoxe de Triffin
internationales. Déjà, selon la ban- En réaction au rétablissement des
que ING, les échanges sino-russes sanctions américaines vis-à-vis de
effectués en roubles ou en yuans l’Iran, Bruxelles travaille d’ailleurs
ont quadruplé en quatre ans. Pour à la mise en place d’un mécanisme
le Kremlin, l’enjeu est de se prépa- de troc censé permettre à certai-
rer à des représailles qui pour- nes firmes de continuer à com-
raient toucher son secteur finan- mercer avec la République islami-
cier, tout en envoyant un avertis- que en évitant toute transaction
sement à Washington. Les sanc- en dollars. Le pari, un peu fou, est
tions, a décrété Vladimir Poutine, de pouvoir échapper à l’extraterri-
en octobre, sont une « erreur stra- torialité américaine, largement
tégique colossale », érodant la cré- permise par la domination du
dibilité du dollar. billet vert et, au-delà, des Etats-
La stratégie de Moscou serait Unis dans le système financier.
anecdotique si elle ne se greffait « Le dollar était central parce
pas à une série de récriminations, qu’il était perçu comme un bien
voire d’initiatives, d’autres pays commun, souligne un responsa-
contestant l’hégémonie du billet ble français. Or il devient de plus en
vert. Alors que la plupart des ma- plus un instrument de chantage. »
tières premières sont cotées en Au point de conduire à de nou-
dollars, la Chine, premier importa- veaux équilibres ? Les guerres
teur mondial de brut, a lancé en commerciales, les sanctions, bref
mars ses propres contrats pétro- l’unilatéralisme de Washington, des banques centrales, contre tions américaines), car il a en face tre Rome et Bruxelles aujourd’hui,
liers à terme libellés en yuans. Face risquent d’être « le catalyseur 20,2 % pour l’euro, 4,9 % pour le
L’unilatéralisme de lui un Etat crédible. « En outre, la monnaie unique peinera à s’affir-
au cavalier seul d’un Donald d’une dédollarisation de long yen et moins de 2 % pour le yuan. de Washington les marchés financiers en dollars mer franchement face au dollar »,
terme » dans le monde, affirme Son poids dans les paiements in- sont les plus grands et matures au ajoute M. Lequillerier.
dans un rapport récent Marko Ko- ternationaux frôle toujours les
risque d’être « le monde, avec une totale liberté d’en- Le souvenir de la crise des dettes
lanovic, grand stratège des devi- 40 % (34 % pour l’euro, 2 % pour le catalyseur d’une trée et de sortie : les gros investis- souveraines et le risque d’explo-
L’usage du billet vert ses chez JPMorgan. yuan), et près de 60 % des impor- seurs, tels que les fonds de pension, sion de l’union monétaire, entre
dédollarisation
reste dominant « Le rôle international du dollar tations des grandes économies ont l’embarras du choix pour y pla- 2011 et 2015, ne sont pas effacés. La
POIDS DES DIFFÉRENTES
est fondamentalement menacé par sont libellées en dollar – tout de long terme », cer leurs avoirs », résume Eric part de l’euro dans les réserves de
plusieurs facteurs », dit aussi l’éco- comme la plupart des matières Bourguignon. change des grandes banques cen-
MONNAIES, EN %
nomiste en chef de Natixis, Patrick premières.
affirme Marko Cela n’a l’air de rien, mais aucune trales est tombée de 26 % en 2008
62,3 DOLLAR Artus, qui cite entre autres « le ris- Son rôle de devise reine du sys- Kolanovic, devise, pour l’instant, ne remplit à 20 % aujourd’hui. Dit autrement :
que politique » et l’emballement de tème monétaire est établi depuis parfaitement toutes ces fonctions. la dédollarisation ne prendra un
EURO
la dette des Etats-Unis, notam- les accords de Bretton Woods,
stratège Le yuan n’est pas complètement tour conséquent que lorsqu’une
YEN ment sous l’effet de la politique en 1944, lorsque les grandes na- chez JPMorgan convertible, les marchés finan- autre devise fera figure d’alterna-
LIVRE budgétaire de Trump. C’est le para- tions choisirent d’arrimer leurs ciers chinois sont encore balbu- tive solide aux yeux des instituts
STERLING doxe de Triffin (du nom de l’éco- monnaies à celle des Etats-Unis, tiants et les étrangers ne sont pas monétaires et des investisseurs
RENMINBI
nomiste belge Robert Triffin) : le alors la seule convertible en or. « Ce parfaitement les trois grandes libres d’investir comme ils le sou- qui sont, en l’espèce, les seuls véri-
monde a besoin de dollars pour les système plutôt instable s’est effon- fonctions d’une monnaie interna- haitent dans l’empire du Milieu. Le tables juges de paix. Combien de
20,2 paiements internationaux, ce qui dré en 1971, et les devises commen- tionale », rappelle Victor Lequille- rouble est bien trop volatil pour temps cela peut-il prendre ? Quel-
encourage le creusement du défi- cèrent à flotter librement, rappelle rier, du think tank indépendant que des investisseurs de long ques décennies encore, si l’on se
cit courant américain. Mais ce Eric Bourguignon, chez Swiss Life BSI Economics. Comme son cours terme s’y risquent. Et l’euro ? Il ne fie à l’histoire : le PIB américain
4,9 4,5 creusement risque d’affaiblir peu AM. Pourtant, le dollar est resté au est relativement stable, il permet pèse pas un mais dix-neuf mar- surpassa celui du Royaume-Uni
1,8 à peu la confiance dans le billet centre du système depuis. » de comparer la valeur des biens chés de dette publique, très frag- dès 1870, mais le dollar ne détrôna
vert… « Néanmoins, cet affaiblisse- Motif : les Etats-Unis sont tou- d’un pays à l’autre, il peut être mentés. « Tant que des risques poli- la livre sterling qu’après la seconde
DANS LES RÉSERVES
ment ne s’observe pas encore », ob- jours la première puissance éco- échangé n’importe où dans le tiques laisseront planer le doute sur guerre mondiale. p
DE CHANGE
serve M. Artus. De fait, le billet vert nomique mondiale. Mais pas monde, et, surtout, il incarne un sa stabilité, tels que le spectre du marie charrel
SOURCE : OXFORD ECONOMICS
pèse 62,3 % des réserves de change seulement. « Le billet vert remplit placement sûr (grâce aux obliga- “Grexit” en 2015, ou les tensions en- et marie de vergès

Zone euro : Paris et Berlin précisent leur projet d’embryon de budget


Le texte est très loin des ambitions initiales d’Emmanuel Macron qui plaidait pour une importante capacité financière commune

bruxelles - bureau européen sur sept ans et soit dispensé sous mune, les deux ministres des fi- mettre leurs arguments à la Com- monter nos tabous et surmonter lande, Luxembourg… tous frei-
forme de prêts aux Etats subissant nances envisagent un futur bud- mission européenne, et ne béné- nos habitudes », a déclaré M. Ma- nent, surtout depuis que le gou-

P resque six mois après le


sommet de Meseberg (Al-
lemagne), Paris et Berlin
précisent enfin les contours d’un
possible budget de la zone euro.
un choc exogène et ayant besoin
d’aide pour maintenir à flot leurs
investissements publics.
Mais Bruno Le Maire, et Olaf
Scholz, son collègue à Berlin, pour-
get se concentrant sur la « conver-
gence » entre les économies,
encore très disparates, des 19 pays
membres de l’eurozone. Cette ca-
pacité financière devrait d’abord
ficier de ces fonds qu’à condition
d’accepter par ailleurs les recom-
mandations de l’institution com-
munautaire, dans le cadre de sa
surveillance budgétaire annuelle.
cron lors d’un discours au Bundes-
tag, dimanche, invitant une fois de
plus l’Allemagne à « surmonter ses
peurs », et citant, entre autres
avancées nécessaires, la transfor-
vernement italien défie Bruxelles
et veut s’affranchir des règles com-
munes du pacte de stabilité et de
croissance.
La seule avancée concrète, et dé-
Les ministères des finances des ront au moins faire taire les criti- être consacrée au financement des mation de l’euro en « une monnaie sormais consensuelle, que de-
deux pays ont diffusé une prise de ques déplorant une panne quasi réformes – une priorité allemande. La fragile coalition de Merkel internationale dotée d’un budget ». vraient entériner les dirigeants de
position commune, vendredi totale du moteur franco-alle- Pour en profiter, les Etats mem- Non autonome – contrairement Mais ils sont désormais réalis- l’UE lors de leur dernier sommet
16 novembre, juste en amont mand. Dans leur proposition com- bres de la zone euro devront sou- au souhait initial de Paris –, ce bud- tes : ils savent qu’Angela Merkel est de l’année (les 13 et 14 décembre),
d’une visite d’Emmanuel Macron get ne constituerait qu’une ligne à la tête d’une coalition fragile, et concerne le « filet de sécurité » de
à Berlin et d’un eurogroupe, le supplémentaire dans le budget de que le social-démocrate Olaf l’union bancaire. En discussion de-
19 novembre, consacré aux réfor- Bruxelles veut mieux contrôler l’Union européenne (UE) et serait Scholz a jusqu’à présent eu le plus puis 2012, ce dispositif doit venir
mes de la zone euro. alimenté en partie par des contri- grand mal à s’y imposer. La preuve en soutien du fonds de résolution
On est très loin des ambitions les investissements chinois butions directes des 19 pays de avec cette taxe digitale euro- unique si ce dernier, doté à terme
initiales du président français, qui L’Europe s’apprête à se doter, avant la fin de 2018, d’un cadre l’eurozone. Son volume serait dis- péenne (taxe GAFA) réclamée par de 60 milliards d’euros, ne suffit
espérait dans la foulée de son élec- commun pour mieux contrôler les investissements directs étran- cuté dans le cadre du budget plu- Paris, que M. Scholz approuverait plus en cas de défaillance grave
tion une capacité financière com- gers, spécialement chinois. Le projet de la Commission euro- riannuel de l’UE, et les non-mem- en privé, mais qu’il ne soutient d’un établissement bancaire. Le fi-
mune de plusieurs points du pro- péenne, à l’instigation du président Emmanuel Macron, est en bres de l’eurozone auraient, du que du bout des lèvres, tout let de sécurité pourrait lui aussi at-
duit intérieur brut de l’eurozone. passe d’être adopté par le Conseil et le Parlement européen. Une coup, leur mot à dire. comme la chancelière allemande. teindre 60 milliards d’euros, des
La copie n’approche même pas le dernière réunion de conciliation est prévue mardi 20 novembre. Les 19 parviendront-ils à s’enten- Par ailleurs, un noyau dur de pe- sommes provenant du Méca-
niveau de détails d’une proposi- Ce nouveau mécanisme permettra aux Etats « de se coordonner dre d’ici à fin 2018, avant que l’UE tits pays, de longue date réticents à nisme européen de stabilité (des-
tion de la Commission de Jean- et de discuter des investissements d’autres partenaires dans des ne soit paralysée pour au moins davantage de solidarité intra-euro- tiné initialement à venir en aide
Claude Juncker du mois de mai. secteurs critiques », selon la commissaire au commerce, Cecilia un an par les élections européen- péenne, ont déjà fait savoir qu’ils aux Etats), et être opérationnel
Celle-ci recommandait que ce bud- Malmström, même s’il n’est pas question pour Bruxelles de nes de mai 2019 ? Les Français gar- ne voyaient pas l’utilité d’un bud- en 2024 au plus tard. p
get atteigne 30 milliards d’euros stopper purement et simplement un investissement. dent espoir : « Nous devons sur- get pour l’eurozone. Pays-Bas, Fin- cécile ducourtieux
4 | économie & entreprise 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

ADP, la « machine à cash » que l’Etat veut céder


La privatisation annoncée du gestionnaire d’aéroports suscite de très nombreuses marques d’intérêt

E
st-ce un groupe aéropor- cadrées par un contrat de régula- nois dépenserait en moyenne cash. « Sur les ventes de boutiques,
tuaire ou un centre com- tion économique (CRE) qui fixe la 115 euros. Et en ce moment, le
« Les aéroports les aéroports de Zurich ou LES CHIFFRES
mercial que l’Etat s’ap- progression des redevances aéro- groupe aéroportuaire peut se frot- de Zurich Heathrow atteignent un panier
prête à céder à l’occasion portuaires pour cinq ans. En re- ter les mains ! Trois ans après les moyen par passager de près de
de la privatisation de groupe vanche, le chiffre d’affaires généré attentats de 2015, les passagers in-
ou d’Heathrow 30 euros. Le groupe ADP, avec de
ADP ? Depuis 2009, le gestion- par les activités commerciales, ternationaux sont de retour en atteignent un nouvelles surfaces qui arrivent 18 MILLIARDS
naire d’aéroports a complète- double caisse oblige, échappe au France. Au cours des neuf pre- dans les prochaines années, peut C’est, en euros, la valorisation de
ment changé de dimension. Au fil champ d’action du CRE. miers mois de 2018, ce sont
panier moyen par se rapprocher de ces niveaux », l’intégralité de Groupe ADP qui
des années, Roissy surtout, mais D’où l’intérêt pour ADP de pous- 80 millions de personnes, contre passager de près juge un analyste d’Oddo BHF. gère les trois aéroports parisiens
aussi Orly, se sont transformés en ser les murs afin de faire le plus de seulement 77,3 millions il y a un de Roissy-Charles-de-Gaulle,
« malls ». A l’exemple de ces gigan- place possible aux magasins et an, qui ont transité par les deux
de 30 euros. Le Augmentation du trafic aérien d’Orly et du Bourget, mais aussi
tesques temples de la consomma- aux boutiques. La stratégie paie. principaux aéroports parisiens. groupe ADP peut Mieux, avec la hausse attendue des installations à l’étranger
tion dans les banlieues américai- Au cours des neuf premiers mois Une progression de 3,4 % d’une du trafic aérien, l’aéroport de- comme à Amman en Jordanie.
nes qui réunissent des dizaines de 2018, les activités aéroportuai- année sur l’autre portée principa-
se rapprocher de vrait connaître une croissance La participation de l’Etat, qui dé-
d’enseignes commerciales. res de Roissy-Charles de Gaulle et lement par un trafic international ces niveaux » soutenue, donc davantage de tient 50,63 % d’ADP, est évaluée
Dans le même temps, les passa- Orly ont rapporté 1,42 milliard en hausse de 5,6 % sur la même pé- profits et de dividendes poten- à près de 10 milliards d’euros.
UN ANALYSTE D’ODDO BHF
gers sont devenus des clients. d’euros à ADP. Dans le même riode. Ce regain ne se dément pas. tiels pour ses actionnaires. Et il
Une mue qui a fait la fortune temps, le chiffre d’affaires des En octobre, les passagers ont con- ne les tirerait pas seulement de
d’ADP et de ses actionnaires, no- commerces s’est élevé à 742 mil- tinué d’affluer toujours plus nom- ses boutiques. D’autres postes 18,20
tamment l’Etat qui détient lions d’euros. Un véritable pactole. breux à Paris. Cette hausse, de groupe et que nous prévoyons un d’ADP sont particulièrement lu- C’est, en euros, le chiffre d’affai-
50,63 % du capital. Pour devenir Dans son « Analyse économique 7,9 %, est due principalement aux cahier des charges très puissant, cratifs : son foncier, avec quelque res par passager atteint par
une véritable machine à cash, le de la régulation des redevances touristes venus d’Amérique du nous pouvons nous libérer de cette 411 hectares à développer dans les Groupe ADP. Un panier moyen
groupe a adopté, en 2011, le sys- aéroportuaires », Estelle Mala- Nord (+12,3 %) et d’Asie (+10 %). Une participation ». Et au prix fort. années à venir, et ses activités encore très loin de celui réalisé
tème de la double caisse. Cette volti, enseignante-chercheuse à très bonne nouvelle pour ADP. « D’un point de vue financier, la à l’international. par les aéroports de Zurich
pratique comptable sépare les re- l’Ecole nationale de l’aviation ci- Dans ce cas, vendre une telle cession de ses actions n’a d’intérêt Alors que le gouvernement sou- (Suisse) ou d’Heathrow, près de
venus tirés des activités aéropor- vile (ENAC), relève que depuis poule aux œufs d’or est-il justifia- pour l’Etat que si le produit de cette haite arrêter au printemps les Londres, qui enregistrent un gain
tuaires des recettes versées par 2009, la majorité des profits d’ADP ble ? Pour l’Etat, « si l’actif est cession est supérieur à la somme modalités exactes de cession de de près de 30 euros par passager
les commerces. provient de ses activités commer- aujourd’hui relativement renta- actualisée des dividendes qu’il sa participation, soit à un seul in-
A l’origine, « le “business model” ciales. En 2017, le bénéfice net du ble, assure Martin Vial, le com- pourrait toucher » pendant vestisseur, soit à plusieurs inves-
d’un aéroport, c’est l’activité aéro- groupe présidé par Augustin missaire aux participations de soixante-dix ans – la durée pré- tisseurs, et que les marques d’in- charges sera renégocié… et celui
nautique classique », explique Sté- de Romanet a atteint la coquette l’Etat, son taux de rendement en vue de la concession –, indique térêt sont fortes tant de la part qui détient le contrat est toujours
phane Albernhe, président du ca- somme de 571 millions d’euros termes de dividendes a toujours François Ecalle, du site Fipeco, d’industriels du secteur que des en position de force… »
binet de conseil Archery Strategy pour un chiffre d’affaires de été faible du fait de l’augmenta- dans une note. Aujourd’hui, cela fonds de pension ou d’infrastruc- « Dans deux ans, un nouveau
Consulting. Il tire l’essentiel de ses 3,6 milliards d’euros. tion du prix de l’action. Sur dix ans, correspond peu ou prou à la valo- ture, « il faut que l’Etat fixe un prix contrat de régulation sera signé
revenus des redevances versées son rendement moyen a toujours risation du groupe en Bourse, soit minimum et renonce si ce n’est pas pour cinq ans et on ne sait pas ce
par les compagnies aériennes Poule aux œufs d’or été plus faible que le reste du porte- quelque 18 milliards d’euros, et atteint », assurait début novem- que voudra faire le prochain
pour faire atterrir et décoller leurs Mesuré à cette aune, le véritable feuille ». Autrement dit, le divi- environ 9 milliards d’euros pour bre M. Ecalle devant une commis- gouvernement, nuance ainsi un
avions, mais aussi accueillir leurs indice de performance d’ADP n’est dende d’ADP, qui a rapporté près la participation de l’Etat. sion du Sénat. « Les actionnaires analyste financier. A Zurich, le
millions de passagers. plus le nombre de décollages ou de 130 millions d’euros à l’Etat En touchant 9 milliards d’euros, privés ont tendance à relever les re- régulateur a décidé unilatérale-
En contrepartie, le gestionnaire d’atterrissages d’avions mais le en 2017, reste très faible par rap- l’Etat ne serait cependant pas to- devances et à réduire la qualité, ment de modifier le périmètre ré-
finance le développement de ses panier moyen par passager. port à l’importance de l’actif. talement gagnant. Le groupe ADP juge l’économiste. Si la régulation gulé et de réduire la profitabilité
infrastructures, aérogares, pistes, En 2017, il s’est établi à 18,20 euros. Dès lors, poursuit le haut fonc- a de nombreux atouts dans sa est très stricte aujourd’hui dans la de l’aéroport. » p
dispositifs de sécurité et de ges- Certains voyageurs rapportent tionnaire, « comme nous renfor- manche et est encore loin de faire loi Pacte, personne ne sait ce qui se guy dutheil
tion des bagages. Des relations en- plus que d’autres. Ainsi, un Chi- çons la réglementation autour du fonctionner à plein sa machine à passera dans dix ans. Le cahier des et philippe jacqué

A la SNCF, des élections professionnelles


présente
à haut risque pour les syndicats
LES CONCERTS MYTHIQUES DE
Quelque 150 000 cheminots votent jusqu’au jeudi 22 novembre
pour élire leurs représentants aux comités sociaux et économiques

Revivez l’émotion des plus grands concerts D émarrées vendredi 16 no-


vembre, les élections pro-
fessionnelles à la SNCF
s’achèveront jeudi 22 novembre.
Six mois après la lutte farouche
La représentativité
actuelle
des réformistes
Aujourd’hui, les quatre syndi-
cats représentatifs à la SNCF, issus
du scrutin de 2015, sont la CGT-
Cheminots (34,33 % des voix
en 2015), l’UNSA-Ferroviaire
des syndicats contre la réforme (UNSA et CFDT) (23,86 %), SUD-Rail (16,83 %) et la

LE N°4 ferroviaire, qui mettra fin, au dé-


but de 2020, au statut des chemi-
ne suffirait pas,
dans la nouvelle
CFDT-Cheminots (15,15 %). Si le
front des réformistes (UNSA et

BARBARA
nots, 150 000 salariés se rendent CFDT) était, jusqu’ici, suffisam-
aux urnes. L’événement a une ment fort (39,01 %) pour faire pas-
portée historique, à la fois pour
configuration, ser des accords, dans la nouvelle
OLYMPIA 1978 chacun des syndicats représenta- pour faire passer configuration, leur représentati-
tifs du groupe public ferroviaire et vité actuelle ne suffirait pas.
pour l’avenir des relations sociales
des accords C’est là un premier défi pour
Liliane James / FLO - Mario Gurrieri / FLO

dans la SNCF de demain. l’UNSA et la CFDT. Ces deux der-


D
1 LIVRE + 1 C Si le scrutin a démarré par un
petit couac informatique, la pre- ferroviaire, en lieu et place de 31
niers syndicats, surreprésentés
chez les cadres, doivent aussi faire
mière heure de la consultation, il comités d’entreprise, de plus de face, en 2018, à une liste CFE-CGC,
se poursuit désormais normale- 600 comités d’hygiène, de sécu- qui n’existait pas en 2015 (elle
• Ma plus belle histoire d’amour ment. La situation – vote en ligne rité et des conditions de travail était alliée à FO, à l’époque). Et
mis en place cette année conju- (CHSCT) et de 250 autres instan- puis, le groupe des réformistes –
• Marienbad • Chapeau bas gué à un afflux de votants à ces représentatives du personnel. forcément conciliant, tout en
• Au bois de Saint-Amand l’ouverture, jeudi – a conduit à Les moyens et la puissance des étant resté dans le mouvement
• Mon enfance... une impossibilité de connexion syndicats de cheminots vont, de unitaire de printemps jusqu’au
pour de nombreux électeurs. Les ce fait, être diminuées drastique- bout du calendrier de la grève –
difficultés semblent désormais ment. Le nombre d’heures de dé- convaincra-t-il un peuple chemi-
résolues. Dimanche 18 novembre, légations syndicales – elles repré- not qui reste très hostile à la ré-
en fin d’après-midi, 23,9 % des sentent l’équivalent de 2 200 em- forme ferroviaire ?
cheminots avaient déjà voté, se- plois à temps plein aujourd’hui – Du côté de la CGT, l’enjeu est de
lon une source syndicale. devrait, en particulier, être rédui- parvenir à contenir la lente éro-
Pour le patron de la SNCF, tes environ de moitié. sion d’un syndicat encore domi-
Guillaume Pepy, le premier des nant dans l’un de ses bastions,
objectifs de ces élections est préci- Une campagne sans concession mais qui est passé de 41 %, en 2004,
sément de parvenir à une hausse Autre nouveauté d’importance : à 34 % en 2015. Les cheminots ren-
de la participation. « [Cette an- la majorité des représentants syn- dront-ils la CGT, et sa stratégie de
née], on n’est pas obligés de se ren- dicaux, requise pour faire valider la grève en pointillé, responsable
dre au bureau de vote (…). Donc, un accord signé avec la direction, de l’échec à faire reculer le gouver-
l’enjeu, c’est qu’il y ait plus de vo- est désormais de 50 %, contre nement ? SUD-Rail prendra-t-il de
tants que les 68 % de la dernière 30 % actuellement. Alors que des nouveau des voix à la CGT, comme
fois [en 2015] », a-t-il déclaré, sur négociations cruciales sont en il l’a fait depuis 2009 ?
RTL, vendredi 16 novembre. cours pour adapter la SNCF à la ré- La campagne a été âpre et sans
Quoi qu’il en soit, le paysage forme ferroviaire (en particulier concession entre les protagonis-
syndical et social devrait se trou- sur l’organisation des métiers et tes. « Elle va laisser des traces dans
GOUTAL ARTWORKS

ver bouleversé, après le résultat fi- la rémunération), le résultat de les relations intersyndicales », dé-
www.collectionolympia.com nal, attendu le 22 novembre en ces élections peut avoir des con- clare un représentant des chemi-
début d’après-midi. En premier séquences très différentes, selon nots. A coup sûr, jeudi 22 novem-
lieu, les cheminots élisent cette que les syndicats dits « réformis- bre au soir, pour l’histoire des re-
DÈS LE 22 NOVEMBRE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX année, pour quatre ans maxi-
mum, 33 comités sociaux et éco-
tes » ou ceux moins enclins à si-
gner des accords auront obtenu
lations sociales à la SNCF, plus
rien ne sera comme avant. p
nomiques (CSE) du groupe public une majorité absolue. éric béziat
REPRODUCTION INTERDITE MARDI 20 NOVEMBRE 2018/LE MONDE/5

LES OFFRES D’EMPLOI


DIRIGEANTS - FINANCES, ADMINISTRATION, JURIDIQUE, R.H. - BANQUE, ASSURANCE - CONSEIL, AUDIT - MARKETING, COMMERCIAL, COMMUNICATION
SANTÉ - INDUSTRIES & TECHNOLOGIES - ÉDUCATION - CARRIÈRES INTERNATIONALES - MULTIPOSTES - CARRIÈRES PUBLIQUES

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur www.lemonde.fr/emploi – VOUS RECRUTEZ ? M Publicité : 01 57 28 39 29 emploi@mpublicite.fr

> Offres d’emploi


Sciences Po Lille
recrute
sa directrice ou
Vous souhaitez mettre votre
expérience significative dans les
Etablissement homologué par
l’Education Nationale Maternelles à
son directeur
domaines du numérique et de la Terminales,
gestion de projet et votre maîtrise du
recherche pour la rentrée 2019 : Le Conseil d’administration de Sciences Po Lille élit sa directrice ou son
management stratégique et opérationnel au service d’un
directeur le samedi 19 janvier 2019, pour une prise de fonction le 1er mars
Département dynamique et ambitieux, oeuvrant pour le
2019. Le mandat est d’une durée de cinq ans, renouvelable une fois.
rayonnement de son territoire ? • ENSEIGNANTS TITULAIRES DE
Le Département du Doubs recherche L’ENSEIGNEMENT PUBLIC ET DE Sciences Po Lille est une grande école publique sélective de sciences

Directeur.trice L’ENSEIGNEMENT PRIVÉ SOUS humaines et sociales.


Fondée en 1991, établissement public à caractère administratif (EPA), elle
CONTRAT
des usages du numérique dans toutes les disciplines au primaire et au secondaire :
est associée à l’Université de Lille, membre de la CGE (Conférence des
grandes écoles).
Elle accueille chaque année près de 2 000 étudiantes et étudiants et
PE, Certifiés, Agrégés (notamment en EPS, physique-chimie,
Retrouvez le détail de cette annonce compte une centaine de personnels permanents (personnels administratifs,
arabe, arts plastiques)
sur lemonde.fr et sur notre site. www.doubs.fr d’enseignement et de recherche).
LE DOUBS: TERRITOIRE D’AVENTURES. 1 département de Franche-Comté
er
• ENSEIGNANT SPÉCIALISÉ Pour être candidate ou candidat, il convient, selon les statuts de l’école,
avec 500000 habitants, le Doubs rassemble près de la moitié des services
et commerces de la région. Des pôles de compétences diversifiées : bois, TITULAIRE DU CAPASH (TOUTES « d’avoir vocation à enseigner à Sciences Po Lille ».
horlogerie, microtechnique, automobile… lui valent une croissance sou-
tenue, portée par une volonté d’innovation en faveur des technologies de OPTIONS). Les candidatures sont à adresser par voie postale en courrier recommandé
la communication. Limitrophe de la Suisse, ce département montagneux avec accusé de réception à Monsieur le président du Conseil d’administration
où serpentent 1600 km de rivières attire skieurs, rafteurs et randonneurs. Pour ce dernier poste, la priorité sera donnée à un candidat
- Sciences Po Lille - 9 rue Angellier - 59 000 Lille et par courriel à la directrice
Une autre sensation forte à découvrir dans le Doubs ? Vivre les perfor- détenteur du CAFIPEMF.
générale des services : chantal.figueredo@sciencespo-lille.eu.
mances d’un département certifié ISO 9001 depuis 2010.
La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 10 décembre 2018.
Pour tous les postes, solides références exigées, trois années
d’exercices en tant que titulaire minimum (rapport d’inspection Les candidatures doivent impérativement comporter une lettre d’intention,
notamment). Dans le secondaire la priorité sera donnée à des un CV détaillé ainsi qu’un projet argumenté pour l’établissement.
candidat(e)s ayant déjà eu une expérience au collège et au Ce projet doit expliciter les stratégies dans les domaines suivants :
Le lycée Franco-Mexicain lycée. Pour l’ensemble des postes à pourvoir un bon niveau • la place de Sciences Po Lille dans le paysage universitaire du site lillois
d’anglais est souhaitable. (Collegium des grandes écoles de Lille, Université de Lille et I-SITE).
de Mexico
recrute, pour la rentrée scolaire • la place de Sciences Po Lille dans l’ensemble des dix Sciences Po en
Entretiens durant la semaine du 14 janvier 2019 à Paris
de septembre 2019, des France et en particulier dans le réseau ScPo (Aix-en-Provence, Lille, Lyon,
pour candidats pré-sélectionnés.
Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg, Toulouse).
Faire acte de candidature auprès des Ressources humaines
Enseignants via le lien www.lfny.org/hr/teaching en complétant la grille
de recrutement Web et en téléchargeant les documents
• la place de la recherche, de la formation, des relations internationales,
de la vie associative, de l’insertion professionnelle et des politiques de
démocratisation au sein de l’école.
du 1er et du 2nd degré (TOUTES disciplines). nécessaires :
Pour tous renseignements :
Adresser lettre de motivation, CV, rapports d’inspection.
Les dossiers seront traités par date de réception en priorité. www.sciencespo-lille.eu et direction@sciencespo-lille.eu
Etablissement conventionné avec l’AEFE, le lycée Franco-Mexicain
scolarise 3700 élèves, de la Petite Section de maternelle à la Terminale,
sur deux sites dans Mexico.
Les enseignants recrutés seront détachés directement auprès de
l’établissement. Le lycée Franco-Mexicain
La rémunération nette est calculée conformément aux grilles salariales de Mexico
de l’Education Nationale française. La part employé de la pension civile recrute, pour la rentrée scolaire
de l’agent est prise en charge par l’employeur, à partir de l’échelon dans de septembre 2019, des
Pour le siège administratif de l’Université franco-allemande (UFA), le poste de
le corps.
Le contrat est établi pour 3 années et renouvelable à la demande Formateur/coordonnateur secrétaire général/e
expresse des deux parties. pour son centre de formation des néo-enseignants locaux du
second degré (collège et lycée).
est à pourvoir au 1er juillet 2019.
Adresser les candidatures, lettre de motivation et Curriculum Vitae à
Une expérience forte en formation initiale et/ou continue des ensei- L’UFA est un réseau d’environ 190 établissements d’enseignement supérieur français
recrutement@lfm.edu.mx et allemands qui organisent des formations intégrées binationales et trinationales
gnants du second degré est nécessaire (IUFM, ESPE, MAFPEN, …). La
ainsi que des collèges doctoraux. Son siège est situé à Sarrebruck. Conjointement
maîtrise de l’espagnol est souhaitable.
avec la présidence de l’UFA, le / la secrétaire général/e et son adjoint /e forment la di-
Etablissement conventionné avec l’AEFE, le lycée Franco-Mexicain rection de l’UFA.
scolarise 3700 élèves, de la Petite Section de maternelle à la Terminale,
Le Groupe Le Monde est le premier groupe sur deux sites dans Mexico. Missions :
média indépendant en France : il rassemble Le / La secrétaire général/e aura la responsabilité de la direction d’une équipe de colla-
Le pr of esseur r ecrut é ser a dét aché dir ect ement aupr ès de borateurs binationale et de la gestion du budget binational de l’établissement. Il / Elle
des titres prestigieux tels que Le Monde, l’établissement. sera assisté/e d’un/e secrétaire général/e adjoint/e.
Télérama, Courrier international, L’Obs,
La Vie, Le Monde diplomatique…. La rémunération nette est calculée conformément aux grilles salariales Qualifications requises :
de l’Education Nationale française. La part employé de la pension civile Est éligible au poste de secrétaire général/e toute personne :
VM MAGAZINES, FILIALE DU GROUPE LE de l’agent est prise en charge par l’employeur, à partir de l’échelon dans – ayant une formation supérieure de niveau master au moins (un titre de docteur
MONDE, RECHERCHE POUR SON SERVICE RELATION CLIENT le corps. serait apprécié),
– disposant d’une connaissance approfondie des systèmes d’enseignement

CHARGÉ·E DE CLIENTÈLE
Le contrat est établi pour 3 années et renouvelable à la demande
supérieur français et allemand et de leur environnement institutionnel,
expresse des deux parties.
– disposant d’une expérience directe de la coopération tant dans le domaine
pour accompagner les abonnés et lecteurs, universitaire que celui de la recherche, plus particulièrement en matière de
Adresser les candidatures, lettre de motivation et Curriculum Vitae à conception, de mise en œuvre et d’évaluation de programmes de soutien,
dans le cadre d’un CDD de 3 mois recrutement@lfm.edu.mx – ayant une expérience professionnelle significative en matière de management du
M ISSIONS personnel ; une expérience administrative et des compétences en gestion
• Accueillir et traiter les demandes formulées principalement d’entreprise et en droit seront particulièrement appréciées,
par téléphone, et aussi par courrier ou mail • Enregistrer les – et possédant une maîtrise du français et de l’allemand correspondant au
minimum au niveau C1 du Cadre européen commun de référence pour les
informations relatives aux demandes des clients dans une base langues ; de bonnes connaissances en anglais sont souhaitées.
de données dédiée • Participer au développement des actions de
fidélisation du service client. Rémunération : extra-tarifaire correspondant à la fonction.

P ROFIL Durée du contrat : 5 ans renouvelable.


Niveau Bac+2 et/ou première expérience commerciale dans un Lieu : Le poste est basé à Sarrebruck. Pour le temps de la mission, le lieu de résidence
centre d’appels souhaitée. Expérience du travail sur progiciel principale de l’agent devra être Sarrebruck ou alentours.
(saisie de données et gestion de comptes clients). Maîtrise des Quotidien préféré des Premium avec chaque jour Les candidatures, accompagnées du dossier d‘usage, devront être adressées d‘ici le
outils informatiques (pack office) et multimédia (internet). Bonne
2,7 M de lecteurs pour 284 738 exemplaires diffusés* 15 décembre 2018 (date de réception) à Monsieur le Président de l’Université fran-
expression orale et écrite exigées. Bonne culture générale. co-allemande, Villa Europa, Kohlweg 7, D-66123 Saarbrücken.
Toute demande d’information complémentaire devra être adressée à Monsieur Jochen
POUR CE POSTE BASÉ À PARIS 13, MERCI D’ENVOYER VOS CANDIDATURES Retrouvez toutes nos offres sur www.lemonde.fr Hellmann, secrétaire général actuel, tél. +49 (0) 681 938 12 103 ou courriel :
(cv, lettre de motivation, prétentions salariales) à hellmann@dfh-ufa.org.
* Source ACPM PV 2017 - DFP
Mme Amand hamand@vmmagazines.com ONE 2017, LNM, ACPM-ONE PREMIUM LNM Vous trouverez sous le lien suivant nos dispositions en matière de protection des
et à Mme Delorme adelorme@vmmagazines.com données : https://www.dfh-ufa.org/fr/charte-de-confidentialite/.
6 | dossier 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Le modèle industriel allemand


dans la tourmente
Apparue plus tard en France et au Royaume
-Uni, cette conception « bismarkienne » de la
protection sociale marque encore profondé-
ment l’économie et la politique allemande.
Grands fabricants d’armes pendant la pre-
mière guerre mondiale, les barons de l’acier
ont très tôt soutenu l’ascension au pouvoir
d’Adolf Hitler. Après le second conflit mon-
dial, ces dirigeants sont discrédités. Alfried
Krupp von Bohlen und Halbach, le dernier
patron de la dynastie Krupp, décide alors de
placer l’entreprise sous le contrôle d’une
fondation. Celle-ci détient 25 % du capital et
est dotée d’une minorité de blocage. Elle est
confiée à un responsable non impliqué
dans les crimes nazis, Berthold Beitz. Ce-
lui-ci est resté à sa tête jusqu’à sa mort
en 2013, à 99 ans, en restant fidèle à la tradi-
tion kruppienne du conglomérat diversifié,
soucieux du bien-être des salariés, où les ac-
tivités sont solidaires les unes des autres.
Quand l’acier est en crise, les autres indus-
tries compensent, et vice versa.
Au patriarcat a succédé le principe de la
codécision. Votée en 1951, la « loi sur la
codécision dans les industries du charbon
et de l’acier » impose aux entreprises de
ces secteurs la parité des sièges entre repré-
sentants du capital et du travail au sein
des conseils de surveillance. La prise de dé-
cision doit faire l’objet d’un consensus en-
tre dirigeants et syndicats. En 1976, toutes
les entreprises allemandes de plus de
2 000 salariés sont soumises à la nouvelle
loi sur la « codécision. »

SÉPARATION DES ACTIVITÉS


Cette organisation mixte est à la base du
capitalisme social de marché à l’allemande,
que bien plus tard on qualifiera de « capita-
lisme rhénan ». « Ce modèle ne peut se com-
Une aciérie de ThyssenKrupp, à Duisbourg, en Allemagne, le 21 septembre 2017. ARNULF STOFFEL/PICTURE-ALLIANCE/DPA/AP prendre sans la proximité avec les banques.
Ce sont elles, et non les marchés, qui finan-
cent traditionnellement les entreprises alle-
mandes », souligne Johannes Bähr, profes-
seur d’histoire économique à l’université
Goethe de Francfort. Encore aujourd’hui en
berlin - correspondance Les grands groupes industriels germaniques Allemagne, on se méfie du pouvoir des
investisseurs dans la prise de décision. Beau-
se restructurent, effrayés par le sort réservé

A
coup d’entreprises restent en gestion fami-
ucune entreprise n’incarne liale ou par une fondation, même au sein
davantage l’histoire indus-
trielle allemande depuis ses
à ThyssenKrupp, une entreprise familiale des grands groupes cotés, pour garder une
stabilité de long terme.
origines, aucune crise n’est qui est devenue la cible de fonds spéculatifs C’est le cas chez BMW, où la famille Quandt
autant scrutée que celle détient 46 % du capital, ou encore chez
qu’elle traverse actuelle- et a été contrainte, sous leur pression, Volkswagen, avec la famille Porsche-Piëch,
ment. ThyssenKrupp, le roi de l’acier germa- qui reste majoritaire. Possédé par une fonda-
nique, vit des jours difficiles. Sous la pres- d’organiser son propre démantèlement tion, le géant Bosch n’est jamais entré en
sion d’investisseurs activistes qui souhaitent Bourse. Chez ThyssenKrupp, c’est la fonda-
voir le groupe augmenter sa rentabilité, le tion Krupp qui a joué ce rôle… jusqu’en 2013.
conglomérat aux deux cents ans d’histoire a Le groupe en difficulté doit procéder à une
décidé, début septembre, de son propre dé- augmentation de capital. La fondation voit
mantèlement. La sidérurgie, spécialité histo- rapide des activités. Dans cette épreuve de à la tombe tant l’entreprise s’occupait de alors sa part réduite à 21 % des actions. C’est
rique, sera désormais détachée des autres ac- force, ce sont deux mondes et deux visions tout : logements, hôpitaux, magasins. C’est cette crise qui a fait entrer le premier fonds
tivités industrielles (installations industriel- du capitalisme qui s’opposent. Krupp qui a octroyé à ses salariés les pre- spéculatif (hedge fund) au capital du groupe :
les, ascenseurs, sous-traitance automobile). Né en 1999 du mariage des aciéristes Thys- miers droits sociaux, conditionnés à une Cevian devient le deuxième actionnaire du
C’est une rupture fondamentale dans l’his- sen et Krupp, le groupe est le produit d’une loyauté totale envers le patron. Les premières groupe avec 18 % du capital. En 2018 a suivi le
toire de ThyssenKrupp, la fin de la solidarité longue tradition, ancrée dans le cœur indus- assurances (accident, retraite et maladie) fonds Eliott. La situation est inédite pour un
traditionnelle entre activités, qui permettait triel originel de l’Allemagne, la Ruhr. Krupp, sont accordées aux ouvriers dès 1863. L’idée groupe coté au DAX. Ces deux fonds ont une
de corriger les fluctuations de la conjoncture. fondé en 1812, a longtemps été la plus grosse sera reprise par le chancelier Bismarck, qui approche radicalement différente de celle de
Elle est aussi symptomatique d’une tendance entreprise allemande. Un groupe familial, di- fait adopter les premières lois sociales entre la fondation Krupp. Ils n’entendent pas lais-
lourde en Allemagne et ailleurs. Dans un rigé d’une main de fer par un pater tout puis- 1884 et 1889, dans le souci d’éviter les révoltes ser la tradition décider du sort de l’entre-
contexte où les investisseurs préfèrent les sant. On pouvait être Kruppianer du berceau au sein d’une classe ouvrière grandissante. prise et exigent des restructurations. Malgré
pure players (spécialistes d’une seule activité)
aux groupes industriels diversifiés, les con-
glomérats allemands ont la vie dure. Ils sont
forcés de repenser leur structure s’ils ne veu-
La Ruhr, orpheline de son industrie lourde, veut miser sur la culture
lent pas voir leur cours de Bourse attaqué. On
l’observe chez Siemens, Continental, Daimler dans la ruhr, le paysage a changé. qu’on s’y prépare depuis longtemps. fait entrer l’Allemagne dans l’ère réorienter les gens. Vous ne pouvez
ou encore Volkswagen, les quatre poids Le ciel semble moins bas, les bâti- Les derniers chapitres du déclin sont industrielle sont peu à peu en train de pas y installer des start-up, même à
lourds du DAX, l’indice qui regroupe les ments sont moins noirs, on respire en cours d’écriture : la dernière mine se dissoudre. « A Oberhausen ou Duis- coups de subventions », poursuit
30 premières entreprises cotées à Francfort. un air meilleur. Les cheminées et tê- de charbon (houille) souterraine en bourg, là où il y avait une ancienne M. Bähr. Le défi le plus grand est sans
tes de puits ont disparu ou sont de- activité, à Bottrop, fermera définiti- industrie, on souffre. On n’a pas du tout doute la géographie. Malgré ses cinq
CRISE DE GOUVERNANCE INÉDITE venues des attractions touristiques. vement ses portes le 21 décembre. réussi à trouver une nouvelle vocation millions d’habitants et son patri-
Les mois qui viennent de s’écouler chez A Essen, le Zollverein, musée consa- Le département acier de Thyssen- pour ces régions. A Oberhausen, la moine architectural industriel, la
ThyssenKrupp ont offert un spectacle dra- cré à la mine dans la région, est de- Krupp, héritier des grands patrons seule chose qui fonctionne est un cen- Ruhr ne parvient pas à apparaître
matique, particulièrement efficace pour venu un des sites les plus visités d’Al- de l’acier, qui compte encore 14 000 tre commercial », explique Johannes comme la « métropole » qu’elle vou-
convaincre les patrons des autres grands lemagne. Il abrite actuellement une salariés à Duisbourg, doit fusionner Bähr, historien de l’économie à l’uni- drait être, capable de générer une vie
groupes de la nécessité d’agir avant qu’il exposition du photographe Albert avec l’indien Tata. versité de Francfort. La Ruhr affiche urbaine attrayante.
ne soit trop tard. Renger-Patzsch (1897-1966), qui fut des taux de chômage bien plus élevés « Les villes se sont construites
Au début de l’été, le président du directoire l’un des photographes emblémati- « Se réapproprier l’espace » que dans le reste de l’ex-Allemagne de autour des barons de l’acier, on le voit
de ThyssenKrupp, Heinrich Hiesinger, et le ques de la Ruhr industrielle de L’avenir de la production dans la l’Ouest, autour de 10 % en moyenne, dans les infrastructures. Les gens ici
président du conseil de surveillance, Ulrich l’entre-deux-guerres. Ici, on cultive région est incertain, de même que avec un record à 12,5 % à Gelsen- ont encore l’impression de vivre dans
Lehner, ont tour à tour démissionné de leurs d’autant plus la culture minière la forme future du groupe, qui kirchen, un niveau comparable aux des “company town”, des villes-entre-
fonctions. Le groupe a alors plongé dans une qu’elle est en train de disparaître. vient de décider de scinder ses acti- régions les plus démunies de l’ex-Alle- prises », explique au Monde Ste-
crise de gouvernance inédite, qui n’est tou- La culture est l’un des grands es- vités en deux. En 2014, l’ancienne magne de l’Est. Et ce, malgré son phan Holthoff-Pförtner, ministre du
jours pas achevée. Tous deux ont justifié leur poirs des politiques locaux pour re- usine Opel de Bochum, qui em- appartenance au Land de Rhénanie- gouvernement régional de Rhéna-
décision par des divergences majeures de donner de l’attractivité à la région. ployait autrefois 22 000 salariés, a du-Nord-Westphalie, le plus peuplé et nie-du-Nord-Westphalie, chargé des
stratégie au sein du conseil de surveillance. Car le « changement de structure » fermé ses portes. le plus riche d’Allemagne. affaires fédérales. « Les politiques
Les deux dirigeants voulaient conserver (Strukturwandel), cette expression Les grands employeurs industriels « Là où les gens étaient habitués de- doivent se réapproprier l’espace, et
l’unité traditionnelle du conglomérat, consacrée qui signifie la transi- n’existent plus dans la Ruhr. Le char- puis plusieurs générations à l’obéis- les gens apprendre à se projeter dans
quand les fonds d’investissement Cevian tion de l’industrie lourde à une éco- bon et l’acier sont en voie de dispari- sance et à la solidarité ouvrière, une la ville voisine et voir la région
(Suède) et Elliott (Etats-Unis), récemment nomie de services et de nouvelles tion. En d’autres termes, les fonde- fois que les grands employeurs sont dans sa globalité. » p
entrés au capital, réclamaient un recentrage technologies, est à la peine, bien ments culturels de cette région qui a partis, c’est extrêmement difficile de c. bt (berlin, correspondance)
dossier | 7
0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

ThyssenKrupp,
Thys
Th yss
ssenKrupp
enKrupp,, s
enKrupp symbole
ymbole du démantèlement
conglomérats
des conglomér
des c onglomérats
onglomér ats allemands De
es fonds
Des onds spéculatifs
spéculatifs influents
C omme Siemens ou C
Comme Continent
ontinental, Th
ontinental,
Continental, Thys
ssenKrupp
enKrupp
ThyssenKrupp
voit
oit sson
on modèle de c
conglomér
onglomérat
onglomér
conglomératat rremis
emis en que
question
quessstion
tion
21 %
Fondation
ondation
Alfried Krupp
Un gr
groupe
oupe aux perf
performances
performanc
ormances
ormance
ormanc es
s jusque-là inégales
inég
inégale
ales von
on Bohlen
und Halbach
Halbach
en
envir
viron
on 5
environ 599%
Ancienne réprépartition
artition de des ThyssenKrupp
s activités de Thys
Th yssenKrupp
enKrupp Autr
Au res
Autres
Part
Part du chiffr
chiffre d’affaires
e d’
d’aff
affair
aires
s dans c celui
elui du gr
groupe
oupe
18 %
C
Cevian
evian
vian actionnaires
actionnair
au 1er s
semestre
seme
emesstr
tre
e de l’l’année fiscale
année fis
fisc
cale 2017/2018,
ale 201
2 017/2 018, en %,
/2018 Capital
et mar
marge opérationnelle,
e opér
opérationnelle
ationnelle, en %
ationnelle Actionnaires
Actionnair
ctionnaires
ctionnair
activist
activistes
activis
environ
envir
en viron
on 2 %
Elliott
Management
Manag Corp.
ement C
Corp
ThyssenKrupp
Thys
Th ssenKrupp
enKrupp

Solutions industrielles Sous


ous la pr
pression
ssion
sion de
dess actionnair
actionnaires activis
actionnaires activiste
activistes,
tes
Cons
onstruction
truction et ggestion
Construction estion
tion d’
d’usine
l’empire
l’empir
empire
empir e a été scindé
scindé en deux
Ligne
Ligness de montage
montag
mont
Distribution de matériaux Sous-marins
ous-marins et vvaisseaux
vaiss
vais
aissseaux
aux de surf
surfac
surface
2 Nouvelle
Nouv elle rép
répartition
artition des
des activités de Thy
Th
ThyssenKrupp
yss
senKrupp
enKrupp
Fourniture
Fournitur
ournituree et finition de pièces
ournitur pièces
décidée en ssept
septembre
eptembr
embr
en acier inoxydable
ino dable 2,3
Gestion
Gestion
Ges tion de l’approvisionnement,
l’approvisionnement,
l’appr
du stockage,
ockageee,, etc.
s ock
stock et 110,
10,8
10,
10,8
0,8 ThyssenKrupp
Th
Thys
ssenKrupp
enKrupp

ThyssenKrupp
Thy
Th yss
senKrupp
enKrupp Thyss
Th ssenKrupp
enKrupp
ThyssenKrupp
Ascenseurs Industrials
Indus trials Materials
Materials
32,9 16
16,6
16
116,6
6,6 Ascenseurs,
As cens
enseur
eurs, escalators
esscalat
alator
ors
32,9
et sservic
ervicess ass
services as ociés
associés d’affaires
Chiffree d’
Chiffr d’aff
affair
airess : 116
6 milliards d’euros
milliards d’
d’eur
euro Chiffre
Chiffre d’affaires
d’
d’affaires : 18 milliards
affair milliards d’euros
d’
d’eur
euro
12 Résultat
Résult d’exploitation
at d’
d’exploit
xploitation ajus
xploitation ajustété : 1,2 milliar
milliard d’euros
d d’
d’eur
euro Résultat
Résultat d’exploitation
d’ xploit
d’exploitation ajusté
xploitation ajusté : 550 millions d’euros
d’eur
d’euro
Employés
Emplo
mployés : 90 000
mployés Employés
Emplo yés : 40 000
mployés
Activité
ctivité acier
17,
17,7
7,7
17,
17,7
7,7 Ascenseurs Activités Europe
ctivités en EEur
urope
ope de devenues
enuess partie
devvenue
enue partie
de la ccoentr
coentreprise
oentreprisee aavec
oentrepris avvec
ec Tata
Tat
ataa Steel
St
21,1
21,1 (50 %), annoncée en juin
Compo
Composants
omposantssant
ants s industriels
indus
Activité
A ctivité acier Composants
Compo
ompos
ompo sants
ants s indus
industriels
triels Pièces
Pièce
Pièc ess pour l’aut
l’l’automobile
automobile
automobile Distribution
Distribution
Production
Prroduction
oduction Pièc s pour l’l’aut
Pièces l’automobile
automobile
omobile Ligness de mont
Ligne montag
montage de matériaux
d’acier
acier en Europe
Europe
ope Roulements,
Roulement
oulement , vilebrequins,
oulements, vilebr
vilebrequins
equins (issue de la division
(issue
5 turbines, trains
turbine trains de rroulement,
oulement, « Solutions
Solutions indus
industrielle
trielles »)
industrielles Marine
6,1
e
etc. ous-marins et vaisseaux
Sous-marins vvais
vaiss
aissseaux
aux de surface
surfac
surf
Solutions
olutions indus
industrielle
industrielles
trielles
trielle
(issus de la division « Solutions
(issus Solutions industrielles
industrielle
industrielles »)
trielle
Cons
onstruction
Construction
et ges
ggestion
stion
tion d’
d’usine Industrie
Industrie
Industries
Roulement
oulementss, villebrequins,
oulement
Roulements, villebrequins
villebrequins, trains
equins, ains
roulement, turbines,
de roulement, turbine , etc.
etc
Sour
ources
ess : ThyssenKrupp,
Sources Th
ThyssenKrupp
enKrupp, Reuters,
enKrupp R
Reut
euter Le Monde (issue
(issuess de la division « Composants
(issues C
Compo
ompo antss industriels
omposant industriels »)
Infogr
ographie
ographie : Maxime Mainguet et Xemartin
Infographie Xemartin Laborde
Labor

les multiples transformations que Thyssen- mens en une « flottille » de « navires » indé- l’arrivée d’investisseurs activistes. »
Krupp a entreprises ces dernières années, pendants. En deux ans, il a mis en Bourse la « LE BUT DES Le sous-traitant Continental (235 000 sala-
dont la fusion de l’activité acier avec l’indien
Tata, ils jugent les résultats décevants et fa-
très rentable division matériel médical
« Healthineers », a fusionné son activité
FONDS ACTIVISTES riés, 44 milliards d’euros de chiffre d’affai-
res), coté au DAX, a ainsi décidé, début sep-
vorisent la séparation des activités en entre- trains avec le français Alstom et a placé en EST DE MAXIMISER tembre, de se transformer en holding d’ici à
prises autonomes. « C’est la logique indus- Bourse son département éolien, après une 2020. Trois unités seront créées : pneumati-
trielle qui doit décider de la restructuration fusion avec l’espagnol Gamesa. LES PROFITS ques, sous-traitance automobile et motori-
du portefeuille d’activités, et pas les tabous,
l’histoire, les émotions ou les ambitions per- MILLIERS DE SUPPRESSIONS D’EMPLOIS
POUR LEURS sation, qui devrait être partiellement mise
en Bourse. Daimler (290 000 salariés,
sonnelles », a tranché en juillet Lars Förberg, Les chiffres lui donnent, pour l’instant, rai- PROPRIÉTAIRES. LE 164 milliards de chiffre d’affaires) a opéré
codirigeant de Cevian. son. Siemens a présenté en 2017-2018 une une transformation similaire, afin de « facili-
Le capitalisme anglo-saxon aura-t-il raison marge confortable de 6 milliards d’euros, RISQUE, C’EST QUE ter les partenariats ». Et même Volkswagen
de l’exception allemande ? Certains observa- son cours de Bourse est bien supérieur à ce- (642 000 salariés, 230 milliards de chiffre
teurs n’hésitent pas à franchir le pas. « Les lui de son traditionnel concurrent, l’améri- LES INTÉRÊTS DES d’affaires) a entrepris de réformer son cen-
marchés financiers n’aiment pas cette culture cain General Electric. Parallèlement, il a an- SALARIÉS SOIENT tralisme légendaire après la crise du diesel.
mélangée dans les conseils de surveillance. Ils noncé la prolongation de son programme « Il faut faire attention à prendre les décisions
veulent une séparation claire des activités et de rachat d’actions et encourage l’actionna- LAISSÉS DE CÔTÉ » rapidement, de façon décentralisée et, sur-
des relations très transparentes. La codéci- riat salarié. Façon de donner l’impression tout, selon la compétence des gens. C’est ce
UN DIRIGEANT
sion va survivre, mais les investisseurs auront d’une reprise de contrôle… et de mieux faire que ThyssenKrupp n’a pas réussi à faire ces
DU SYNDICAT IG METALL
plus de poids, estime M. Bähr. Dans l’indus- passer les milliers de suppressions d’em- dernières années », souligne M. Speich.
trie sidérurgique, c’est la fin d’un modèle. » plois depuis trois ans. « Le risque, c’est aussi de voir les techno-
Côté syndicats, on s’alarme d’une ten- « Siemens a une structure comparable à logies d’avenir en développement détachées
dance susceptible de mettre en danger la ThyssenKrupp, mais avec une profitabilité des activités rentables aujourd’hui mais qui
codécision. « Le but des fonds activistes est de bien supérieure. M. Kaeser a réussi à déléguer vont décliner. C’est ce qu’on observe dans
maximiser les profits pour leurs propriétaires, les décisions dans les unités opérationnelles l’automobile. Nous craignons de ne pas pou-
qui sont parfois loin de l’Allemagne. Dans une pour rendre l’entreprise plus efficace, pour- voir garantir les droits des travailleurs à long
phase de faibles taux d’intérêt, où les alterna- suit M. Speich. Il y a d’autres exemples d’en- terme », redoute-t-on chez IG Metall. Le capi-
tives manquent, ils entrent dans ces entrepri- treprises allemandes qui travaillent sur leur talisme rhénan n’est plus ce qu’il était. p
ses apparemment sous-évaluées par la structure. C’est très important pour éviter cécile boutelet
Bourse, font pression pour obtenir des res-
tructurations et revendre plus cher. C’est une
tendance nouvelle. Nous n’avions pas affaire
à des hedge funds dans le passé. Le risque est
Le dialogue social à l’allemande sommé de se réinventer
que les intérêts des salariés soient laissés de
côté ou ne puissent plus être défendus, car la le 15 novembre, l’Allemagne a fêté ses, gravé plus tard dans le marbre salariés pour les syndicats, mais aussi Quel doit être aujourd’hui le rôle de
structure ou le statut juridique a changé », un anniversaire hautement symboli- par les deux lois sur la codécision, la fuite des entreprises, qui refusent l’Etat dans le dialogue social ? La ques-
redoute-t-on chez IG Metall. que : les 100 ans de la signature de la après la seconde guerre mondiale. de s’arrimer à des conventions collec- tion continue d’agiter les partenaires
Pourtant, même certains fonds d’investis- première convention collective. L’ac- Celles-ci prévoient la parité des repré- tives jugées complexes et peu flexi- sociaux, qui ont fêté ensemble,
sement traditionnel allemands se méfient cord Stinnes-Legien, signé par l’in- sentants du capital et du travail au bles. Seul un salarié sur deux est mi-octobre, l’anniversaire de l’accord
aussi du poids des traditions. C’est le cas dustriel de la Ruhr Hugo Stinnes et le sein du conseil de surveillance des aujourd’hui couvert par une conven- Stinnes-Legien.
d’Union Investment, le fonds des banques représentant des syndicats alle- grandes entreprises. tion collective en Allemagne.
coopératives allemandes. « J’ai l’impression mands Carl Legien, définit alors pour Les syndicats vieillissent et perdent Conventions collectives à la carte
que, ces dernières décennies, ThyssenKrupp a la première fois des conditions de Les syndicats perdent en légitimité en légitimité. Les accords de branche Côté syndicats, on aimerait qu’une
manqué de capacité à évoluer. Le cours de travail et de rémunération commu- Cette longue tradition de dialogue sont surtout l’apanage des industries loi accorde un avantage fiscal aux
l’action est catastrophique par rapport aux nes à la branche. social institutionnalisé est au fonde- traditionnelles (automobile, métal- entreprises membres d’une conven-
concurrents. Je considère que tout soutien à Le texte, rédigé dans la période de ment du modèle allemand d’écono- lurgie, chimie) et des grosses PME. tion collective. Les patrons, eux, re-
cette évolution est bienvenu pour l’avenir troubles qui marque la fin de la pre- mie sociale de marché, encore appelé L’influence des marchés financiers et vendiquent une adhésion à la carte
de cette entreprise », explique au Monde mière guerre mondiale en Allema- « ordolibéralisme ». Ce modèle ac- la mondialisation affaiblissent égale- aux conventions collectives, pour les
Ingo Speich, gestionnaire d’actif chez Union gne, a également été signé par quel- corde en principe à l’Etat un rôle éco- ment ce fragile équilibre. rendre plus attractives aux petites et
Investment, actionnaire de ThyssenKrupp. ques-uns des grands industriels de nomique restreint (saine concur- En 2015, l’adoption tardive du sa- moyennes entreprises, qui ont sou-
D’autres grands groupes ont pris leur l’époque. Tous veulent alors éviter les rence, cadre favorable au développe- laire minimum national avait été une vent tendance à les juger trop
parti des restructurations, sans attendre révoltes ouvrières et le risque d’une ment), tandis que les partenaires reconnaissance implicite de la limite contraignantes. « Celui qui fait appel à
l’arrivée de fonds activistes dans leur pro- révolution sur le modèle russe et sociaux règlent les conditions de tra- du dialogue social. Reiner Hoffmann, l’Etat pour qu’il régule affaiblit le dia-
cessus de décision. Le conglomérat Sie- préfèrent reconnaître les syndicats vail des salariés par la négociation. le président de la fédération des logue social plutôt qu’il ne le ren-
mens, fondé en 1847, s’est radicalement comme interlocuteurs représentant Cent ans après, que reste-t-il du grands syndicats DGB, avait convenu force », a déclaré Ingo Kramer, prési-
transformé en l’espace de quelques années, les intérêts des salariés. dialogue social institutionnalisé à que seule la loi pouvait empêcher dent de la BDA, Fédération des em-
sous l’impulsion de son patron, Joe Kaeser. Stinnes-Legien marque le début du l’allemande ? Il subit des vents con- l’existence de salaires de quelques ployeurs allemands. p
Sa vision ? Transformer le paquebot Sie- dialogue social au sein des entrepri- traires : la désaffection croissante des euros de l’heure. c. bt (berlin, correspondance)
8 | économie & entreprise 0123
MARDI 20 NOVEMBRE 2018

Beru, le rêve d’un « Amazon russe »


T ÉLÉCOMS
Luigi Gubitosi, nouveau
patron de Telecom Italia
L’administrateur de la compa-
gnie aérienne Alitalia, Luigi
Yandex, le moteur de recherche moscovite, soutenu par la banque d’Etat Sberbank, Gubitosi, a été nommé, di-
manche 18 novembre, à la tête
compte s’imposer dans un marché de l’e-commerce extrêmement fragmenté de Telecom Italia, après le li-
mogeage-surprise d’Amos Ge-
nish par les membres du con-
seil d’administration proches
moscou - correspondance aussi quantitative : plus d’un tiers cette spécificité russe est renfor- commerçants étrangers, seul le du fonds américain Elliott. Ce
En Russie, le du chiffre d’affaires global de l’e- cée par des contraintes supplé- chinois AliExpress connaît un dernier, qui détient 8,8 % du

L
e 24 octobre, le magasin en volume total de commerce est réalisé par des ven- mentaires : d’une part, l’abaisse- succès relatif en Russie et affiche capital, a ravi, le 4 mai, le con-
ligne russe appelé « Beru » deurs individuels, dont seule- ment, le 1er juillet, du seuil à partir même un taux de croissance su- trôle du conseil d’administra-
(« je prends ») a été lancé
l’e-commerce est ment 5 % sont des professionnels. duquel les particuliers sont con- périeur à celui des magasins en li- tion à Vivendi, principal ac-
en grande pompe, après estimé à environ Cette tendance est encore accen- traints de payer des droits de gne nationaux. tionnaire, avec quelque 24 %
des mois de tests. Le site est le fruit tuée par l’importance, en Russie, douane sur les livraisons interna- Le lancement de Beru pourrait du capital. – (AFP.)
d’une collaboration entre deux
14,8 milliards de « l’économie grise », des centai- tionales (de 1 000 à 500 euros par rebattre les cartes : « Connecter la
mastodontes : le « Google russe », d’euros, contre nes de milliers de microentrepre- mois, avec un second abaisse- puissance financière de la plus ÉN ER GI E
Yandex, et la banque d’Etat Sber- neurs travaillent au noir, échap- ment à 200 euros, prévu en 2020). grande banque de Russie avec les Le ministre de la
bank, entrée, cet été, au capital de
81,7 milliards pant au radar du fisc. D’autre part, l’extrême com- compétences du “Google russe” transition écologique
Yandex pour 30 milliards de rou- d’euros en France plexité de la logistique en Russie. pourrait avoir une incidence consi- s’interroge sur l’EPR
bles (environ 400 millions Logistique complexe L’immensité du territoire et la fai- dérable sur le marché, estime Le gouvernement français se
d’euros). Ambition annoncée : Aucun acteur étranger n’a, jus- ble densité de population s’addi- M. Rodchenko. Il pourrait même fixe pour objectif de ramener
créer l’« Amazon russe », assumait, merce en ligne russe ne montre qu’à présent, su se faire une place tionnent à des délais postaux ex- modifier les comportements des à 50 % la part du nucléaire
en 2017, German Gref, président de pas de signes de faiblesse. Mais si dans le pays, la faute d’un relatif trêmement importants, à tel consommateurs. » « Notre ambi- dans la production d’électri-
Sberbank. Le site Internet fonc- la croissance est impression- désintérêt des géants de l’Internet point que la plupart des magasins tion est d’atteindre un chiffre d’af- cité d’ici à 2035, a indiqué, di-
tionnait sur une version bêta, fer- nante (18 % en 2017 et en 2018), le mondial pour ce marché, qui a fa- en ligne sont forcés de faire appel faires de 500 milliards de roubles manche 18 novembre, Fran-
mée depuis le mois de mai, avec volume total, estimé à environ vorisé l’émergence de champions à des prestataires privés, forcé- dans les cinq années à venir », con- çois de Rugy au « Grand
25 000 produits. Beru en revendi- 14,8 milliards d’euros, montre que russes. C’est d’ailleurs le même ment plus onéreux. Dans les firme M. Sviridenko. De quoi accé- Rendez-Vous » Europe 1-
que aujourd’hui plus de 100 000 le marché est encore loin d’être mécanisme qui a abouti à l’appa- grandes villes, la livraison à domi- lérer la maturation d’un secteur CNEWS-Les Echos. Le ministre
pour un millier de vendeurs. arrivé à maturité. A titre de com- rition d’un écosystème russo- cile par coursier est devenue la qui attire les entreprises fran- de la transition écologique et
En s’appuyant sur la plate- paraison, le volume total de l’e- phone dans tous les domaines du norme, et 92 % des vendeurs en li- çaises : Laredoute.ru et Leroymer- solidaire estime que l’avenir
forme existante Yandex.Market commerce en France est estimé à Web : moteurs de recherche (Yan- gne restreignent leurs ventes à lin.ru, par exemple, affichaient, des réacteurs de troisième gé-
et la gigantesque base de clients 81,7 milliards d’euros. dex), réseaux sociaux (VK), etc. leur ville ou à leur région d’ori- en 2017, des croissances de respec- nération (EPR) reste « une
de Sberbank, où pratiquement « Le marché russe est beaucoup Dans le cas du commerce en ligne, gine. Ainsi, de tous les grands e- tivement 20 % et 59 %. – (Intérim) p question ouverte ». – (Reuters.)
tous les Russes possèdent un moins consolidé qu’il ne l’est en
compte, et qui entend, à terme, Chine où aux Etats-Unis, détaille
proposer des crédits à la consom- Konstantin Rodchenko, directeur
mation aux futurs clients de de LoyalMe, une plate-forme de
Beru, l’objectif est non seulement relation client destinée au com-
de se tailler la part du lion sur le merce en ligne. Les quatre princi-
marché de l’e-commerce en Rus- paux acteurs, en Russie, ne détien-
sie, mais aussi, et surtout, d’élar- nent que 27 % du marché, contre
gir ce dernier à de nouveaux 63 % aux Etats-Unis et 84 % en
clients potentiels. « Notre objectif Chine. » Et aucun d’entre eux ne
est de proposer tous les avantages s’est encore imposé comme la
des achats en ligne aux gens qui ne plate-forme généraliste de réfé-
s’y étaient encore jamais essayés », rence à la manière d’Amazon.
explique Vlad Sviridenko, direc- Au contraire, la tendance est à la
teur marketing du projet, cité par fragmentation. Sur les dix plus
la presse russe. grands sites de vente en ligne rus-
En plein essor depuis quelques ses, un seul, Ozon.ru, n’est pas
années, avec des taux de crois- spécialisé dans la mode ou l’élec-
sance à deux chiffres, le com- tronique. Cette fragmentation est

Millésime historique pour les


ventes des Hospices de Beaune

P rès de 14 millions d’euros. Le verdict est tombé diman-


che 18 novembre, tard dans la soirée, alors que le mar-
teau du commissaire-priseur tombait sur la dernière en-
chère. Et faisait entrer le résultat de la 158e vente des vins des
Hospices de Beaune dans l’histoire. En effet, le montant récolté
marque un nouveau record, battant celui qui avait été établi…
lors de la précédente édition.
« L’augmentation des prix est de près de 19 %, avec + 16 % pour
les rouges et + 20 % pour les blancs. Nous sommes surpris
par l’ampleur de la hausse », dit Louis-Fabrice Latour, président
de la maison Louis Latour et du Bureau interprofessionnel des
vins de Bourgogne (BIVB).
En effet, avant ce rendez-vous très prisé des amateurs et censé
donner le pouls du vignoble bourguignon, des craintes
s’étaient exprimées. Les manifestations des « gilets jaunes »
programmées la veille allaient-elles perturber l’événement ? Le
Tweet rageur du président américain, Donald Trump, laissant
planer une menace de nouvelles
taxes à l’importation des vins fran-
çais sur le territoire des Etats-Unis al-
« L’AUGMENTATION lait-il gâcher la fête ? Et l’ombre du
DES PRIX EST DE PRÈS Brexit assombrir l’assemblée ?

DE 19 %, AVEC + 16 % « Une belle profondeur »


Il n’en fut rien. « Même si les ven-
POUR LES ROUGES tes ont commencé modestement »,
comme le raconte Louis-Fabrice La-
ET + 20 % tour, l’engouement pour les
POUR LES BLANCS » grands crus bourguignons n’a pas
faibli. Petit bémol, toutefois, pour
LOUIS-FABRICE LATOUR les deux pièces (fûts de 228 litres)
président des présidents, vendues au profit
de la maison Louis Latour d’œuvres de charité autres que
les Hospices, qui n’ont pas,
cette fois, explosé les compteurs. Elles ont été adjugées à
230 000 euros, en deçà des 410 000 euros atteints en 2017.
Pourtant, cette année, la rareté n’était pas là pour attiser les
enchères. « Nous avons une belle récolte en Bourgogne en 2018,
avec une estimation de 1,8 million d’hectolitres », affirme M. La-
tour. A comparer à la moyenne décennale de 1,5 million d’hec-
tolitres, niveau atteint en 2017. D’ailleurs, signe des faveurs de
Dame Nature, cette année, les Hospices ont proposé à la vente
un nombre record de 828 pièces de vin.
La promesse des vins en fûts a-t-elle contribué à cette nou-
velle flambée des enchères ? « Les blancs se goûtent déjà avec
une belle profondeur et de la densité, sans lourdeur. Les rouges
ont des robes soutenues, des arômes solaires mais frais » ; les
acheteurs ont sans nul doute été sensibles aux commentaires
de Ludivine Griveau, régisseuse, depuis 2015, du domaine des
Hospices et de ses 117 précieuses parcelles. p
laurence girard