Vous êtes sur la page 1sur 145

COMPTABILITE APPROFONDIE

Nabil BOUAYAD AMINE


DOCTEUR ES SCIENCES DE GESTION
CADRE LÉGAL DE LA
COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD


Sommaire

 Partie 1: Cadre Légal de la Comptabilité Générale

 Partie 2: Structure du Dispositif Comptable

 2.1: Dispositif de Fond

 2.2: Dispositif de Forme

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 3


PRESENTATION DE LA COMPTABILITE

ALORS

À QUOI SERT LA COMPTABILITE ?

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 4


DEFINITION ET CHAMP D’APPLICATION

Enregistrer les opérations d’ordre économique et financier


effectuées par l’entreprise

Achats, Ventes,
Paiements, ….

Décrire la situation qui en résulte. Résultat.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 5


DEFINITION ET CHAMP D’APPLICATION

Source d’informations

Interne Externe

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 6


Peut-on s’en passer ?

Est-elle obligatoire ?

C’est une obligation légale

Droit comptable Droit Fiscal

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 7


Est-elle obligatoire ?

L’article 1 de la loi n° 9-88 relative aux obligations


comptables des commerçants.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 8


INTRODUCTION

 Au Maroc, la comptabilité des entreprises a été, jusqu’à


la mise en place de la réforme, considérée comme un
moyen de preuve et une base aux règlements des
litiges entre les opérateurs économiques dans le cadre
de leurs transactions.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 9


INTRODUCTION

 Avant la réforme, la comptabilité ne constituait pas un


cadre suffisant permettant d’obtenir une information
crédible, orientée vers la gestion.

 Elle se composait uniquement d’une somme de règles


ayant chacune une spécificité propre, et en commun la
défense des intérêts des créanciers.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 10


INTRODUCTION

 La comptabilité marocaine avait privilégié


davantage la connaissance des soldes des
comptes à chaque date d’inventaire, plus que
l’analyse des flux économiques et financiers
de l’entreprise.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 11


INTRODUCTION

 Dans ces conditions, la comptabilité


ne pouvait répondre qu’imparfaitement
aux besoins d’information, sans
cesse croissants, sur les véritables
performances des entreprises et sur
l’évolution de leur équilibre financier.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 12


INTRODUCTION

 Pour combler ces lacunes, il est


apparu la loi comptable qui a été
suivie par l’avènement du code
général de normalisation comptable
(CGNC).

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 13


1. Base légale de la comptabilité générale

Loi n° 9-88 du 25 Code Général de


décembre 1992 relative Normalisation Comptable
aux obligations
comptables des
commerçants

LOI CGNC
COMPTABLE

Entrée en vigueur : 01/01/1994

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 14


1. Base légale de la comptabilité générale

Objectifs

Loi  Mettre en place un dispositif rigoureux pour la normalisation des


Comptable
comptabilités au Maroc

 Renforcer la valeur probante de la comptabilité normalisée en


prévoyant que « l’administration fiscale peut rejeter les
comptabilités qui ne sont pas tenues dans les formes prescrites
par la présente loi et les tableaux y annexés »

 Responsabiliser de manière solennelle et non équivoque tous les


intervenants dans le processus d’élaboration des comptabilités
des entreprises : les experts comptables - les comptables agréés -
les directeurs financiers - le personnel comptable

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 15


1. Base légale de la comptabilité générale

Contenu

 Personnes visées par la normalisation


Loi
Comptable  Toutepersonne physique ou morale ayant la qualité de
commerçant au sens du Code de Commerce
 Finalité à laquelle doivent répondre les états de synthèse annuels

 Les états de synthèse annuels doivent donner une image fidèle


des actifs et passifs ainsi que la situation financière et des résultats
de l’entreprise
REGULARITE
REGULARITE SINCERITE IMAGE FIDELE
IMAGE FIDELE

Conformité aux Application de


prescriptions de bonne foi de ces
la loi prescriptions

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 16


1. Base légale de la comptabilité générale

Contenu

7 Principes comptables fondamentaux garantissent l’image fidèle


Loi
Comptable 1 Continuité d’exploitation

2 Permanence des méthodes

3 Coût historique

4 Spécialisation des exercices

5 Prudence

6 Clarté

7 Importance significative

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 17


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX


 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

 Continuité d’exploitation

Les comptes annuels de l’entreprise sont établis dans la perspective de la continuité


de son exploitation dans des conditions normales.

Dans le cas contraire, les comptes de l’entreprise en cessation d’activité (totale ou


partielle) sont établis selon des méthodes différentes de celles prévues par la loi
(valeurs liquidatives des actifs et passifs).

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 18


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX

 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

 Continuité d’exploitation (suite)

La valeur d’utilité pour l’entreprise, qui est une valeur globale


d’exploitation est différente de sa valeur de marché qui est une valeur
individuelle de revente. Ainsi, la valeur de revente des immobilisations
corporelles d’une entreprise en cessation d’activité sera probablement
inférieure à leur valeur nette comptable.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 19


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX


 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

 Permanence des méthodes

Dans un souci de comparabilité dans la lecture des états de synthèse d’un exercice
à l’autre, il est nécessaire que l’entreprise utilise des règles d’évaluation et de
présentation des comptes identiques.

Si des changements dans les règles et méthodes habituelles interviennent d’un


exercice à l’autre, ces derniers sont décrits et justifiés dans l’ETIC (*), avec
indication de leur influence sur le patrimoine, la situation financière et les résultats.

(*) Etat des Informations Complémentaires

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 20


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX


 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

 Permanence des méthodes (suite)

Ces changements peuvent résulter :

 De correction d’erreurs

 De l’adoption d’une méthode permettant d ’atteindre une image fidèle résultant


des opérations concernées

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 21


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX


 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

 Coût historique

L’entreprise constate l’ensemble de ses éléments actifs et passifs à leur valeur


d’entrée dans son patrimoine, à savoir, coût de production pour les biens
produits, coût d’achat pour les biens acquis et valeur actuelle pour les biens
reçus gratuitement.

Tous les éléments du bilan y figurent toujours pour leur valeur d’entrée, étant
entendu que les risques de dépréciation ultérieurs sont couverts par la
constitution de provisions ou d ’amortissements.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 22


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX


 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

 Coût historique (suite)

Deux exceptions toutefois à ce principe :

- Les créances et dettes en monnaies étrangères qui sont converties au cours du jour
de clôture ,

- Les immobilisations corporelles et financières qui peuvent être réévaluées (cf article
10 de la loi relative aux obligations des commerçants dite loi comptable n°9-88 du
25/12/92).

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 23


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX


 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

 Spécialisation des exercices (IMPORTANT)

Le résultat de chaque exercice résulte des produits et charges qui s’y rattachent.

Ce qui détermine le rattachement d’une opération à un exercice est :

- Pour une charge :

La réalisation des travaux ou des services, la livraison du matériel ou des


fournitures et non le paiement de la charge, même si la facture a été reçue.

- Pour un produit :

La livraison du produit vendu ou la réalisation de la prestation, et non le


règlement par le client même si la facture a été établie.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 24


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
1. Base Légale de la Comptabilité Générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX

 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

 Spécialisation des exercices (suite)

Ainsi, toutes les charges et tous les produits rattachés à l’exercice, non encore
facturés, sont enregistrés en comptabilité sur la base des documents de réception
et/ou livraison.

L’application de ce principe implique un ensemble d’opérations à effectuer en fin


d’exercice (qui s’inscrit dans le cadre des travaux d’inventaire) et destiné à
rattacher l’ensemble des produits et charges à l’exercice concerné, tels que :
- Recensement des litiges pour l’évaluation des provisions,
- Recensement des prestations ou fournitures reçues ou travaux terminés non
encore facturés,
- Recensement des congés dus et non encore consommés pour évaluer la
provision pour congés payés,
- Recensement des autres charges consommées et non encore facturées, type
eau électricité, téléphone, loyer,..
- Constatation des amortissement qui représentent la quote-part de
25
dépréciation rattachable à l’exercice.
1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX

 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

Prudence

Le principe de prudence édicte que les charges sont enregistrées dès lors qu’elles
sont probables alors que les produits sont constatés lorsqu’ils sont définitivement
acquis.

Les risques sont pris en compte même s’ils sont connus entre la date de clôture des
comptes et celle de leur établissement.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 26


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX


 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

Prudence (suite)

Ce principe implique 2 comportements:

1. Dès lors qu’il existe un risque (éventualité) de perte de l’entreprise, ce dernier


devrait être évalué dans les comptes à travers la constatation de provisions.

Exemples:
- litiges où l’entreprise est défendeur (commercial, social, fiscal),
- restructuration (licenciement, départ anticipé retraite),
- risque de perte probable de valeur de titre,
- obsolescence de stock,
- défaillance d’un client,
- perte sur marché (coût de production > prix vente),...

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 27


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX


 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

Prudence (suite)

2. D’autre part, un produit ou un gain n ’est constaté dans les comptes que lorsqu’il
est certain.

Ceci implique la non comptabilisation du produit latent (gain de change,


augmentation du cours de titre,...) ou de produits éventuels (promesses de
commandes, de vente, appréciation sur le marché de la valeur des actifs tels que
terrains, constructions, stocks, ).

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 28


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX


 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif


Clarté (IMPORTANT)

- Les états de synthèse doivent être établis et présentés conformément aux


prescriptions de la loi comptable et du code général de normalisation comptable.

- Les éléments d’actif et de passif doivent être évalués séparément et sans


compensation.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 29


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX

 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif


Clarté (suite)

- Les comptes de trésorerie débiteurs (créditeurs chez la banque) doivent être


constatés distinctement des comptes créditeurs.

- Les opérations d’achats et de ventes auprès d’un même tiers doivent être
enregistrées dans des comptes distincts.

- Il en est de même des dettes et créances vis à vis de l’Etat, du personnel et de tout
autre tiers.

- A l’exception des cas expressément prévus par la loi, les pertes et gains de change
ne peuvent être compensés.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 30


1. Base légale de la comptabilité générale

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX


 7 principes fondamentaux pour atteindre cet objectif

Importance significative

Certaines informations sont prévues dans l’ETIC, celui-ci constitue un élément


indissociable des états de synthèse.

Il s ’agit des informations relatives à toutes les opérations dont l’importance pourrait
avoir une incidence sur les évaluations et décisions des dirigeants.

Seules les informations ayant une importance significative doivent être inscrites dans
l’ETIC.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 31


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
1. Base légale de la comptabilité générale

Contenu

La Norme Générale
CGNC Comptable

NGC

 Regroupe les choix directeurs, les principes fondamentaux et les conventions de base qui régissent
la normalisation comptable au Maroc

 Conçue de façon à satisfaire 2 objectifs de la normalisation comptable :


servir de base à l’information et la gestion de l’entreprise
fournir une image aussi fidèle que possible de l’entreprise à tous les utilisateurs des comptes

 Se matérialise par :
l’introduction de la notion d’image fidèle et l’affirmation des principes comptables fondamentaux
la conception d’états de synthèse complets tournés vers l’aide à la gestion et mieux adaptés aux
besoins de la comptabilité nationale
la définition d’une architecture des comptes permettant l’obtention automatique des états de
synthèse
l’indication de méthodes d’évaluation précises permettant de traiter avec un maximum de
sécurité les transactions des entités économiques
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 32
1. Base légale de la comptabilité générale

LES OBJECTIFS DE LA NCG

Assurer une analyse économique


et financière pertinente et fiable
CGNC

Analyse de la situation Analyse de la gestion Analyse financière

Le Bilan CPC ESG TF ETIC

Définition des moyens

Dispositions de fonds Dispositions de forme

Conception Présentation
Principes Méthodes Organisation Plan des
des états de des états de
comptables d ’évaluation comptable comptes
synthèse synthèse
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 33
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
1. Base légale de la comptabilité générale

Les objectifs de la normalisation comptable


CGNC
1. Se conformer aux
normes mondiales

2. Assurer une Normalisation 3. Assurer une


information fiable Comptable information fiable pour la
aux tiers. comptabilité nationale

4. Adopter une terminologie


et des principes dans un but
d ’homogénéisation et de
comparabilité de l ’information
comptable.
34
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
1. Base légale de la comptabilité générale

Conséquences pratiques de la normalisation comptable

CGNC Adoption de principes


comptables reconnus au
niveau international

Déconnexion de la
Pratiques comptables
comptabilité par rapport
conformes à la norme
à la fiscalité

Image fidèle des états de synthèse

Prise de décision des agents économiques sur la base


d ’informations crédibles
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 35
1. Base légale de la comptabilité générale

Contenu

Le Plan Comptable
CGNC Général des Entreprises

PCGE

 Donne un tracé précis des états de synthèse :


Modèle normal
Modèle simplifié

 Fixe les modalités d’application des méthodes d’évaluation

 Trace le cadre comptable et le plan détaillé des comptes

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 36


2.2. Dispositif de forme

Dispositif
de forme
• Organisation comptable

• Plan comptable

• Présentation des états de synthèse

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 37


2.2. Dispositif de forme

Organisation comptable

 L’objectif de l’organisation comptable est de définir l’architecture matérielle


Dispositif légale apte à :
de forme
 saisir et traiter tout fait, événement ou situation née dans l’exercice
de manière exhaustive;

 récapituler les résultats de ces traitements de façon claire et


sans compensation entre eux;

 organiser les opérations d’inventaire de fin d’exercice;

 garantir la sincérité et la fiabilité de ces traitements depuis leur


origine jusqu’à leur aboutissement aux états de synthèse.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 38


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
2.2. Dispositif de forme

Organisation comptable

 La structure du système d’information comptable:


Dispositif Saisie chronologique des pièces
Pièces comptables de base
quotidien

de forme
Journal Reports méthodologiques des écritures des pièces

Reports méthodologiques des écritures du journal


Grand livre
périodique

A partir des comptes du grand livre


Balance avant inventaire
Inventaire physique
enregistrement des écritures au journal
Opérations d’inventaire report au grand livre

Balance avant écritures d’inventaire Comptes des classes 1 à 7


annuel

Détermination du résultat Par regroupement des comptes de gestion

Comptes des classes 1 à 7


Balance après inventaire
Comptes des classes 6 et 7 soldés

États de synthèse
Patrimoine à la clôture de l ’exercice 39
2.2. Dispositif de forme

Plan comptable

 Le législateur a mis l’accent sur l’aspect obligatoire et central du cadre


Dispositif comptable applicable à tous les assujettis.
de forme
 Ce cadre considère que l’ensemble de l’activité de l’entreprise est retracé
dans un plan de comptes :
Événement, fait économique, situation
Inscription dans au moins Inscription dans au moins
un compte d’emploi un compte de ressources

Agrégation Agrégation Agrégation Agrégation


dans des dans des dans des dans des
comptes comptes de comptes de comptes de
d’actif charges passif produits

Actif immobilisé Passif permanent


Charges courantes Produits courants
Actif circulant Passif circulant
Charges non courantes Produits non courants
Trésorerie Actif Trésorerie Passif

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 40


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
2.1. Dispositif de forme

Plan comptable

 L’article 2 de la loi comptable stipule que : «Le plan de comptes doit


Dispositif comprendre des classes de comptes de situation, des classes de comptes
de forme de gestion et des classes de comptes spéciaux, telles qu’elles sont
définies aux tableaux annexés à la présente loi».

 Cette disposition a pour objectif de faire converger obligatoirement tous


les types de comptes subdivisionnaires et sous-comptes en un modèle de
plan comptable unique, qui permettrait une informatisation intégrale de
toutes les nomenclatures, et constituer par conséquent un interface
rigoureux vers les traitements de la comptabilité nationale.

 Ce souci répond également à un autre objectif majeur : Obtenir le passage


automatique des comptes aux états de synthèse, lesquels sont eux-
mêmes conçus comme une simple présentation agrégée des mouvements
et soldes des comptes qui découlent à leur tour du cadre comptable.

 Ainsi, le législateur a codifié avec précision les différents éléments du


«Chemin obligatoire» de l’élaboration comptable :
41
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
2.2. Dispositif de forme

Plan comptable
 Chaque masse est subdivisée en rubrique, et chaque rubrique renferme un
certain nombre de postes, qui eux-mêmes regroupent un certain nombre de
Dispositif comptes, dits principaux selon l’architecture suivante:
de forme
Compte principale Les comptes Classes de
de situation 1à5

Poste
Les comptes Classes de
de gestion 6à8

Rubrique
Les comptes
Classe 9
analytiques
Masse

Les comptes
Classe 0
États de synthèse spéciaux
42
2.2. Dispositif de forme

Plan comptable

 Deux modèles de plans comptables sont proposés, en fonction de la taille


Dispositif des entreprises :
de forme
 L’un de droit commun qui est prévu pour toute entreprise : c'est le
"modèle normal" ;

 L’autre réservé aux entités de petite dimension est simplifié par


rapport au modèle normal : c'est le "modèle simplifié".

 Le modèle simplifié "emboîtable" dans le modèle normal, est considéré


comme suffisant aux besoins d'information des petites entreprises et aussi
incitatif vers des méthodes rationnelles de gestion.

 Les critères de taille de l’entreprise pouvant recourir au modèle simplifié,


sont fondés sur plusieurs critères, qui pourraient être le chiffre d'affaires, le
total du bilan et l’effectif ; les chiffres limites sont à fixer par le législateur.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 43


2.1. Dispositif de forme

États de synthèse

CINQ DOCUMENTS FORMANT UN TOUT INDISSOCIABLE


Dispositif Bilan
de forme (BL) Compte de
Produits et État des Soldes
Charges de Gestion Tableau de
(CPC) (ESG) Financement État des
(TF) Informations
Complémentaires
(ETIC)

TOUS LES COMMERCANTS COMMERCANTS DONT LE CHIFFRE D’AFFAIRES


DEPASSE 10.000.000 DHS

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 44


L’EVALUATION DES IMMOBILISATIONS

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 45


Distinction:
Immobilisation ou Charge ?

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 46


Distinction: Immobilisation ou Charge ?

 Si la dépense assure seulement le maintien du bien en bon


état d’utilisation, elle constitue en principe une charge
charge.

 Si au contraire, la dépense conduit à une augmentation de la


valeur du bien, ou de sa durée de vie, on est en présence
d’un investissement qui doit faire l’objet d ’une
immobilisation.
immobilisation

 Dérogation: Les biens de faible valeur:


Malgré leur usage durable, ils sont virés en charge.
Aucun seuil n’est fixé dans les normes marocaines.
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 47
Caractéristiques d’une immobilisation

Critères à observer pour une


immobilisation corporelle

- Affectation et l’usage: - Propriété du bien:


- Durée d’utilisation: • Biens appartenant à
- Biens d’utilisation Ce n’est pas la nature du
bien qui fait de lui une L’entreprise:
de plus d’un an: Immobilisation.
immobilisation.
Investissement, donc • Biens durables utilisés
Ex: Acquisition des
Immobilisation. par l’entreprise mais non
ordinateurs:
- Dépenses relatives à possédés: Ne doivent
•Pour un usager:
des biens se rapportant Pas figurer parmi ses
Immobilisation.
À un seul exercice: immobilisations;
•Pour un revendeur:
Charges EX: Biens loués.
Achats de m/ses.
48
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
Évaluation à Trois Occasions

A la fin de
A l’entrée chaque A la sortie
exercice

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 49


Comment déterminer la valeur d’une
immobilisation à son entrée ?
Origines d’une
immobilisation

Production Apport gratuit:


Acquisition à Apports en
ou prélèvement Dons ou
titre onéreux nature
sur stocks subventions

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 50


VALEUR D’ENTREE

Les immobilisations incorporelles et


corporelles sont inscrites à

1 Leur coût d'acquisition pour les


immobilisations acquises à titre onéreux ;

2 Leur coût de production pour celles qui sont


produites par l’entreprise pour elle-même.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 51


COMMENT EST DETERMINE LE COUT
D’ACQUISITION ?

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 52


COUT D’ACQUISITION

1 Prix d'achat + Droits de douane et autres


impôts + Taxes non récupérables - Réductions
commerciales obtenues et taxes légalement
récupérables

2 + les charges accessoires d'achat y


afférentes, tels que : Transports + Frais de
transit + Frais de réception + Assurances +
Transport ...
à l’exclusion des taxes légalement
récupérables. 53

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD


COUT D’ACQUISITION

SONT A EXCLURE

Les charges accessoires d'achat des immobilisations


les frais d'acquisition d'immobilisations qui consistent3
en :
- Droits de mutation (enregistrement) ;
- Honoraires et commissions ;
- Frais d'actes.

OU SONT ELLES INSCRITES ?


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 54
Les charges accessoires d'achat des immobilisations
les frais d'acquisition d'immobilisations qui consistent
en :
- Droits de mutation (enregistrement) ;
3
- Honoraires et commissions ;
- Frais d'actes.

OU SONT ELLES INSCRITES ?

Ces frais sont à inscrire en « charges à répartir


sur plusieurs exercices » , et amortir sur cinq
exercices.
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 55
COUT D’ACQUISITION

4
+ Les charges d'installation qui sont nécessaires
pour mettre le bien, en état d'utilisation à l’exclusion
des frais d'essais et de mise au point qui sont à
classer dans les charges de l’exercice ou, le cas
échéant, susceptibles d'être répartis sur plusieurs
exercices.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 56


COUT D’ACQUISITION

5
ET QU’EN EST-ILS DES
FRAIS GENERAUX ET DES CHARGES
FINANCIERES ?

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 57


COUT D’ACQUISITION

ET QU’EN EST-ILS DES FRAIS GENERAUX ET


DES CHARGES FINANCIERES ?

SONT EXCLUS

Toutefois
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 58
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

COUT D’ACQUISITION

6 FRAIS GENERAUX ET CHARGES


FINANCIERES SONT EXCLUS

Toutefois, dans le cas exceptionnel d'un délai


d'acquisition supérieur à un an, les frais
financiers spécifiques de préfinancement se
rapportant à cette période peuvent être inclus
dans le coût d'acquisition de ces
immobilisations ; avec mention expresse dans
l’ETIC (AI). 59
APPLICATION

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 60


L’entreprise AL HAMDE a acquis le 05/10/N un matériel industriel aux conditions suivantes:
Prix hors taxe 100 000
Remise 5% - 5 000
---------------------------
Net commercial = 95 000
Escompte 2% - 1 900
---------------------------
Net financier = 93 100
TVA 20 % + 18 620
---------------------------
Total à payer = 111 720
Les frais de livraison et d’installation assurés par le fournisseur de la machine s’élèvent à:
Honoraires (HT) 12 000
TVA 20% + 2 400
---------------------------
Total à payer = 14 400
L’entreprise a payé par ailleurs des honoraires à un ingénieur conseiller qui a été consulté pour cet
investissement: Hors taxe 3000
TVA 20 % + 600
---------------------
Total (TTC) = 3 600

Enregistrez l’acquisition de cette machine PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 61


Coût d’acquisition de la machine =
Prix d’acquisition (Net commercial) + Frais
d’acheminement et d’installation.

Coût = 95.000 + 12.000 = 107.000

Les honoraires du conseiller sont à immobiliser en frais


d’acquisition d’immobilisations

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 62


APPLICATION

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 63


Le 01/04/N, la S.A passe une commande d’une machine au prix
de 500.000 DH H.T. Ce matériel est destiné à la fabrication
d’un nouveau produit en application d’un brevet obtenu
par la S.A. La livraison est prévue le 15/09/N

La commande est accompagnée d’un acompte de 10% par chèque


bancaire du montant H.T du bien, le solde devant faire
l’objet d’un règlement à 45 jours de la livraison.

Le 08/09/N Expédition de la machine, la facture est datée


du 09/09/N.
Le 12/09/N Arrivée dans les locaux, la facture du transporteur
datée du 15/09 est de 10.000 DH H.T.
La prime d’assurance sur cette opération: 1.000 DH.

Travaux de mise en état de la machine: 3.000 DH le 14/09/N


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 64
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

Du 01 au 05/09 Formation de 4 membres du personnel dans


les locaux du fournisseur. Formation à la charge de l’entreprise.
Rémunération mensuelle du personnel formé: 1.900 DH
Taux moyen des charges sociales: 45%
18/09 Frais de transport et d’hébergement du personnel
20.000 DH.
Du 12 au 15/09 mise en place de la machine.
Frais divers facturés à la S.A le 20/09: 2.500 DH H.T

Le 15/09 négociation d’un emprunt de 250.000 DH au taux


de 6,5% auprès d’une banque pour le financement de ce matériel.
L’emprunt est débloqué le 01/10.
Tests, réglages et essais de la machine avec 2 salariés
du 15 au 18/09. La matière consommée : 1.500 DH H.T
Le 22/09 Mise en service de la machine.
Le 30/09 Réception d’une facture de commission de l’intermédiaire
65

Intervenu au titre de cette opération: 40.000 DH H.T


SOLUTION

Seules certaines charges seront retenues


dans le coût d’achat de l’immobilisation.

Les autres sont prises en compte dans les frais


d’acquisition d’immobilisation.

Les frais financiers relatifs à l’emprunt ne sont


pas pris en compte au titre de l’acquisition
de l’immobilisation.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 66


SOLUTION

Coût d’achat

Prix d’achat: 500.000


Frais de transport: 10.000
Prime d’assurance: 1.000
Frais d’installation: 3.000
Mise en place: 2.500
Total = 516.500 DH

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 67


SOLUTION

Frais d’acquisition d’immobilisation:


Commission : 40.000

Autres charges liées à l’acquisition

Frais de formation:
Rémunération des salariés: (1.900 x 1,45 x 5/30) x 4 = 1.837
Transport, hébergement : = 20.000
Tests, Réglages:
Rémunération des salariés: (1.900 x 1,45 x 4/30) x 2 = 735
Matières consommées: = 1.500
Total = 24.072 DH
68
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
SOLUTION

01/04/N
2397 Avances et acomptes versés sur commande 50.000
d’immobilisations corporelles

5141 Banque 50.000

09/09/N

2393 Immobilisation corporelle en cours 500.000


34551 État TVA Récupérable sur Immobilisation 100.000
4481 Dettes sur acquisition d’immobilisation 550.000
2397 Avances et acomptes versés sur 50.000
commande d’immobilisations corporelles
69
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
SOLUTION

14/09/N

2393 Immobilisation corporelle en cours 3.000


34551 État TVA Récupérable sur Immobilisation 600
4481 Dettes sur acq. d’immobilisation 3.600

15/09/N

2393 Immobilisation corporelle en cours (10.000 +1.000) 11.000


34551 État TVA Récupérable sur Immobilisation 2.200
4481 Dette sur acq. d’immobilisation 13.200

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 70


SOLUTION

15/09/N

6121 Achat de matières premières 1.500


34552 Etat TVA Récupérable sur charges 300

4411 Fournisseur 1.800

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 71


SOLUTION

18/09/N

6143 Déplacements, missions et réceptions 20.000

4411 Fournisseur 20.000

20/09/N

2393 Immobilisation corporelle en cours 2.500


34551 État TVA Récupérable sur Immobilisation 500
4481 Dettes sur acq. d’immobilisation 3.000

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 72


SOLUTION

22/09/N

2332 Matériel et outillage 516.500

2393 Immobilisation corporelle en cours 516.500

30/09/N

61361 Commissions et courtages 40.000


34552 État TVA Récupérable sur Charges 8.000
4411 Fournisseur 48.000

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 73


SOLUTION

01/10/N

5141 Banque 250.000

1481 Emprunts auprès des établissements 250.000


de crédit

23/10/N

4481 Dette sur acquisition d’immobilisation 550.000

5141 Banque 550.000

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 74


SOLUTION

31/10/N

4481 Dette Acq d’immobilisation (3.600 + 13.200 +3.000) 19.800


4411 Fournisseur (20.000 + 48.000) 68.000
5141 Banque 87.800

31/12/N

2121 Frais d’acquisition des immobilisations 64.072


(40.000 + 24.072)
7197 Transfert de charges d’exploitation 64.072

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 75


SOLUTION

31/12/N

6191 D.E.A de l’immobilisation en non valeur 12.814

28121 Amortissement des frais d’acquisition 12.814


des immobilisations
64.072 x 20%

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 76


SOLUTION

31/12/N

6193 D.E.A des immobilisations corporelles 17.220

28332 Amortissement du matériel et outillage 17.220


industriel
516.600 x 10% x 4/12 = 17.220

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 77


Immobilisation Produite par l’Entreprise
pour Elle-même

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 78


COMMENT EST ELLE EVALUEE ?

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 79


COMMENT EST DETERMINE LE COUT
DE PRODUCTION ?

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 80


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

COUT DE PRODUCTION

Coût d'acquisition des matières et fournitures utilisées


pour la production de l’élément ;

Charges directes de production tels les charges de


personnel, les services extérieurs, les amortissements ;

Charges indirectes de production dans la mesure où


elles peuvent être raisonnablement rattachées à la
production de l’immobilisation tels le loyer, facture d’eau
de téléphone du local qui fabrique plusieurs produits,
l’amortissement d’un matériel concourant à la fabrication
de tous les types de produits de l’entreprise.
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 81
COUT DE PRODUCTION

NE COMPREND PAS SAUF CONDITION SPECIFIQUE


(ETIC A1)

• les frais d'administration générale de l’entreprise ;

• les frais de stockage ;

• les frais de recherche et développement ;

• les charges financières.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 82


COUT DE PRODUCTION

Néanmoins le coût de production des immobilisations


peut comprendre le montant des intérêts relatifs aux
dettes contractées pour le financement de cette
production depuis le « dont le cycle normal est
supérieur à 12 Mois » peuvent être incluses dans le
coût de production.

Mention doit être faite dans l’ETIC de cette inclusion de


charges financières.
83
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
COUT DE PRODUCTION
Pour les Stocks

SONT EXCLUS

• Les pertes et gaspillages.


• La quote-part supplémentaire de charges fixes
unitaires résultant d'une sous activité caractérisée de
l’entreprise par rapport à une capacité normale de
production.
Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouv rir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouv rez à nouv eau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, v ous dev rez peut-être supprimer l'image av ant de la réinsérer.

Quant aux charges de distribution, elles ne sauraient


en aucun cas être portées dans les coûts de production.
84
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
APPLICATION

Une S.A a réalisé en N un bâtiment à usage de dépôt de stockage,


amortissable en 20 ans. La mise en service de ce dépôt était le 01/07/N
Coût de la construction comprend:

Matières et fournitures diverses 100 000


Main d’œuvre 200 000
Frais divers (charges d’exploitation) 160 000
Frais financiers (intérêts intercalaires) 40 000
------------------
Total (HT) 500 000

A VOUS DE JOUER
Passez l’écriture de l’entrée du bâtiment en activité.
Calculez et enregistrez la dotation aux amortissements de cette construction

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 85


Les immobilisations produites par l’entreprise
pour elle-même sont évaluées à leur coût de production.

Coût de réalisation de la construction:


100.000 + 200.000 + 160.000 + 40.000 = 500.000

Malgré que la TVA soit neutre pour l’entreprise:


elle doit être enregistrée

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 86


SOLUTION

01/07/N

2321 Bâtiments 500.000


34551 État TVA Récupérable sur immobilisation 100.000
7143 Immobilisation corporelle produite 460.000
7397 Transfert de charges financières 40.000
4455 État TVA facturée 100.000

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 87


Immobilisation apportée par l’associé

A l’occasion de constitution, d’augmentation du capital ou de


restructuration (fusions, scissions, apports partiels
d’actifs), une entreprise peut recevoir des apports en
nature.

Parmi ces apports en nature peuvent figurer des


immobilisations. Ces dernières doivent être évaluées par
un commissaire aux apports et approuvées par l’assemblée
des associés et faire l’objet d’une identification sur un acte
d’apport.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 88


IMMOBILISATION ACQUISE
PAR VOIE D’ÉCHANGE

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 89


Immobilisation acquise par voie d’échange

Les immobilisations sont comptabilisées à la valeur


actuelle du bien cédé, présumée égale à celle du
bien acquis. Toutefois lorsque l’une de ces deux
valeurs actuelles est difficilement déterminable,
est retenue comme valeur d'entrée la valeur actuelle
dont l’estimation est la plus sûre.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 90


Immobilisation acquise par voie d’échange

Un matériel industriel acquis le 02/01/09 pour 360.000 DH


ayant une durée de vie de 10 ans.

Le 01/07/2012, il est échangé contre un matériel industriel


neuf estimé à 354.000 DH TVA 20% amortissable selon
le mode linéaire au taux de 10%, moyennant une soulte
versée par chèque bancaire, de 330.800 DH.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 91


Immobilisation acquise par voie d’échange

FACTURE

M.B = 354.000
T.V.A 20% = 70.800
Montant T.T.C = 424.800
Reprise ancien matériel = 94.000 (Prix de cession)
Net à payer = 330.800 (Soulte)

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 92


IMMOBILISATION ACQUISE
A TITRE GRATUIT

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 93


Immobilisation acquise à titre gratuit

Valeur d'entrée = Valeur actuelle

C’est une « valeur estimée » à la date


de l’entrée en fonction du marché et de
l’utilité économique du bien pour
l’entreprise.
Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouv rir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouv rez à nouv eau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, v ous dev rez peut-être supprimer l'image av ant de la réinsérer.

Assimilée à quoi ?

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 94


IMMOBILISATION ACQUISE
A TITRE D’APPORT

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 95


Immobilisation acquise à titre d’apport

La valeur d'entrée est égale au montant


stipulé dans l’acte d'apport.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 96


Immobilisation acquise avec paiement à terme

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 97


Immobilisation acquise avec paiement à terme

La valeur d'entrée des biens, fondée sur


le prix convenu, est indépendante
des modalités futures de règlement en
cas de paiement différé.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 98


IMMOBILISATION ACQUISE PAR
CRÉDIT-BAIL

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 99


Immobilisations obtenues en crédit-bail

Ces biens n'entrant pas dans le patrimoine de l’entreprise


ne peuvent figurer à l’actif de son bilan aussi
longtemps que n'est pas levée « l’option d'achat ».

En cas de levée de cette option, le bien est inscrit


en « immobilisations »
pour le prix résiduel fixé dans le contrat.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 100


Immobilisation acquise par Crédit-bail

1
Versement de la Garantie

2486 Dépôt et cautionnement versé X


5141 Banque X

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 101


Immobilisation acquise par Crédit-bail

2
Versement de la Redevance

6132 Redevance crédit bail X


34552 État TVA récupérable/Charges X
5141 Banque X

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 102


Immobilisation acquise par Crédit-bail

3
Levée d’option d’achat

2… Immobilisation… X

2486 Dépôt et cautionnements versés X


5141 Banque X

Position fiscale ?
103
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
APPLICATION

Le 01 Septembre N une S.A lève l’option d’achat


d’un contrat de leasing portant sur un Matériel de transport.

Montant de l’option: 60.000 DH


Garantie versée à la signature du contrat: 5.000 DH
Soulte versée par virement bancaire: 55.000 DH

Taux d’amortissement: 20%

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 104


ENSEMBLES IMMOBILIERS

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 105


ENSEMBLES IMMOBILIERS

La valeur d'entrée d'un ensemble immobilier,


tel un terrain construit ou un
immeuble acheté, doit être ventilée entre ses
deux éléments constitutifs :

• La valeur d'entrée du terrain ;


• La valeur d'entrée de la construction.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 106


IMMOBILISATION ACQUISE DONT LE PRIX
EST INDEXE

107
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
Immobilisation acquise dont le prix est indexé

En cas de règlement différé avec indexation de la dette,


les variations de
l’indice retenu restent sans influence sur la valeur d'entrée.

Lorsque le prix est définitivement fixé à


la date d'entrée de l’immobilisation.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 108


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

En cas de règlement de clause de révision de la dette.

Lorsque le prix n’est pas définitivement fixé à


la date d'entrée de l’immobilisation: la valeur d'entrée
est modifiée, en hausse ou en baisse,
en fonction des stipulations du contrat,
jusqu'à fixation du prix définitif.
109

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

Achat d’immobilisation Crédit à long terme

ALORS

Les annuités de paiement peuvent faire l’objet d’une indexation

Les différences de règlement liées à la variation de l’index sont:


Charges ou Produits

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 110


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

Immobilisation acquise dont le prix est indexé

A la clôture de chaque exercice: Application du principe des


Écarts de conversion

La valeur de l’immobilisation reste intangible,


La dette est actualisée par la constatation d’un écart de conversion

Les hausses probables doivent être provisionnées


Les baisses latentes des dettes indexées ne sont pas prise en compte:
Principe de prudence 111
APPLICATION

Une S.A achète le 06/01/N une machine à 1.000.000 DH H.T TVA 20%
Le règlement doit être effectué comme suit:

• 250.000 DH à la livraison compte tenu de la TVA qui s’y rapporte


• Le solde en trois versements égaux le 31/12/N, le 31/12/N+1, le 31/12/N+2

Ces montants seront indexés au taux d’inflation officiel de l’année:


• 2,5% fin N
• 3% fin N+1
•3,25% fin N+2

•Le matériel est amortissable sur 10 ans.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 112


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

06/01/N

2332 Matériel et outillage 1.000.000


34551 État TVA Récupérable/Immobilisation 200.000

5141 Banque (250.000 x 1,2) 300.000


1486 Fournisseur d’immobilisation 900.000

Écriture d’Acquisition du matériel

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 113


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

31/12/N

1486 Fournisseur d’immobilisation 300.000


63118 Autres intérêts des emprunts et dettes 7.500

5141 Banque (300.000 x 1,025) 307.500

Écriture Première Annuité

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 114


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

31/12/N

2720 Augmentation des dettes de 15.000


financement

1486 Fournisseur d’immobilisation 15.000

Écriture de conversion: 2 annuités restantes


600.000 x 1,025 = 615.000
615.000 – 600.000 = 15.000

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 115


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

31/12/N

6393 Dotations aux provisions pour R-CH 15.000


financiers

1558 Provisions pour Hausse des Prix 15.000

Écriture de constatation de la provision en application du


Principe de prudence.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 116


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

31/12/N

6193 D.E.A des immobilisations corporelles 100.000

28332 Amortissement du matériel et 100.000


outillage
1.000.000 x 10% = 100.000

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 117


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

Début N+1

L’écart de conversion constaté fin N a pour but


d’actualiser la dette restante.

Pour l’établissement d’un bilan transparent et sincère.


Au début de N+1, il doit être contre passé.

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 118


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

31/12/ N+1

1486 Fournisseur d’immobilisation 300.000


63118 Autres intérêts des emprunts et dettes 9.000

5141 Banque (300.000 x 1,03) 309.000

Écriture Seconde Annuité

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 119


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

31/12/N+1

2720 Augmentation des dettes de 9.000


financement

1486 Fournisseur d’immobilisation 9.000

Écriture de conversion: annuité restante


300.000 x 1,03 = 309.000
309.000 – 300.000 = 9.000

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 120


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

31/12/N+1
6393 Dotations aux provisions pour R-CH financiers 9.000

1558 Provisions pour hausse des prix 9.000

Écriture de constatation de la provision en application du


Principe de prudence.

Attention: Réajustement de la provision.


1558 Provisions pour Hausse des Prix 15.000

7393 Reprises sur provisions pour R-CH financiers 15.000


121
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
Immobilisation acquise dont le prix est indexé

31/12/N+1

6193 D.E.A des immobilisations corporelles 100.000

28332 Amortissement du matériel et 100.000


outillage
1.000.000 x 10% = 100.000

DEBUT N+2 L’ECART DE CONVERSION EST CONTRE PASSE

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 122


Immobilisation acquise dont le prix est indexé

31/12/ N+2

1486 Fournisseur d’immobilisation 300.000


63118 Autres intérêts des emprunts et dettes 9.750

5141 Banque (300.000 x 1,0325) 309.750

Écriture Troisième Annuité

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 123


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

Immobilisation acquise dont le prix est indexé

31/12/N+2

6193 D.E.A des immobilisations corporelles 100.000

28332 Amortissement du matériel, outillage 100.000


1.000.000 x 10% = 100.000

1558 Provisions pour Hausse des Prix 9.000

7393 Reprises sur provisions pour R-CH financiers 9.000

On constate que les variations d’indexation entraînent une charge


financière de plus pour l’entreprise, mais n’influence pas la valeur
d’origine de l’immobilisation qui reste inchangée. 124
IMMOBILISATION ACQUISE DONT LE PRIX
EST EXPRIME EN DEVISES

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 125


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

Le coût de l’immobilisation est converti en DH


au cour du jour de l’opération
(Principe du coût historique).

L’amortissement est calculé sur


la valeur d’entrée.

Les écarts entre le cours initial et les


cours d’échéance
de règlement constituent des gains
ou des pertes de change pour l’entreprise.
126
APPLICATION

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 127


Le 02/01/N, une S.A importe une machine
industrielle auprès de son fournisseur Espagnol
à Barcelone au prix de 410.000 Euros,
règlement dans 45 jours.
Les frais d’importation sont de 75.000 Euros
payés par virement bancaire.
Le cours de change à la date de facturation:
1 Euro = 11,45 DH.
La S.A a obtenu la suspension de la
TVA auprès de la douane.
16/02/N, Avis de débit bancaire en faveur du fournisseur
Espagnol. Commission bancaire: 2.500 DH TVA 10%
Le cours de change à cette date: 1 Euro = 11,65 DH.
128
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
FACTURE 02/01/N

M.B = 410.000 Euros


Frais = 75.000 Euros
Montant H.T = 485.000 Euros

Montant H.T en DH = 485.000 x 11,45


= 5.553.250 DH

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 129


02/01/N

2832 Matériel et outillage 5.553.250

4481 Dettes sur acquisition d’immobilisation 4.694.500


5141 Banques 858.750

16/02/N

4481 Dettes sur acquisition d’immobilisation 4.694.500


6147 Services bancaires 2.500
34552 Etat TVA récupérable sur charges 250
6331 Perte de change propre à l’exercice 82.000

5141 Banques 4.779.250

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 130


IMMOBILISATION ACQUISE PAR
RENTE VIAGERE

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 131


Immobilisation acquise par Rente Viagère

Achat d’immobilisation Crédit à long terme

ALORS

L’acquéreur s’engage au versement d’une rente périodique


jusqu’au décès du crédirentier.

Dés la signature du contrat, il y a transfert de la propriété


du Bien. Le bilan doit enregistrer le bien et constater ses
amortissements.
132
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
Immobilisation acquise par Rente Viagère

D’après le PCM, le bien acquis doit être enregistré par


la valeur stipulée dans le contrat ou à défaut par son
prix estimatif.

2… Immobilisation… X

1486 Rente viagère X


5141 Banques X

Écriture d’acquisition de l’immobilisation


133
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

Immobilisation acquise par Rente Viagère

Lors de chaque échéance

1486 Rente viagère X

5141 Banques X

A chaque échéance et tant que le vendeur est en vie,


l’acquéreur doit effectuer le versement prévu par le contrat:
il s’agit d’un remboursement de la dette (rente viagère).
134
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

Immobilisation acquise par Rente Viagère

A LA FIN DU PLAN D’AMORTISSEMENT DE LA DETTE

6588 Autres charges non courantes X

5141 Banques X

Lorsque la dette initialement enregistrée est éteinte,


les versements effectués en plus constituent une charge
non courante pour l’entreprise.
135
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

Immobilisation acquise par Rente Viagère

AVANT LA FIN DU PLAN D’AMORTISSEMENT DE LA DETTE

1486 Rente viagère X

7588 Autres produits non courants X

Si le vendeur décède avant l’expiration de la dette


initialement constatée, le reste de la dette constituera
pour l’entreprise un Gain exceptionnel.
136
APPLICATION

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 137


Le 01/02/N, une S.A souscrit à une rente viagère
de 400.000 DH auprès de son fournisseur d’immobilisation
en complément d’achat d’un matériel de production
dont la valeur est de 650.000 DH TVA 20%,
moyennant un chèque bancaire.

Le matériel est amortissable sur 10 ans. Mode: Dégressif.

Au début de chaque exercice, la S.A verse annuellement


une redevance de 40.000 DH par virement bancaire.

Le 01/07/N+6, on apprend la nouvelle du décès


de notre fournisseur d’immobilisation.
138
PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
01/02/N

2332 Matériel et outillage industriel 650.000


34551 Etat TVA Récupérable sur 130.000
Immobilisation
1486 Rente viagère 400.000
5141 Banques 380.000

Écriture d’acquisition de l’immobilisation

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 139


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

01/02/N

1486 Rente viagère 40.000

5141 Banques 40.000

Remboursement à l’échéance

Même écriture jusqu’à N+6


140
Annuité d’amortissement

31/12/N

6193 D.E.A des Immobilisations corporelles 59.583,33

28332 Amortissement du matériel 59.583,33


outillage
650.000 x 10% x 11/12
65941 D.N.C pour amortissements 11.116,67
dérogatoires
1351 Provisions pour amortissements 119.116,67
dérogatoires
650.000 x (3 x 10% x 11/12) – 59.583,33

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 141


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD

02/01/N+6

1486 Rente viagère 40.000

5141 Banques 40.000

Remboursement à l’échéance

142
AVANT LA FIN DU PLAN D’AMORTISSEMENT DE LA DETTE

02/01/N+6

1486 Rente viagère 120.000

7588 Autres produits non courants 120.000

De « N » à « N+6 » la S.A aura versé au crédirentier:


40.000 x 7 = 280.000 DH
La Rente n’est pas éteinte entièrement.

Le solde reste créditeur de:400.000 – 280.000 = 120.000 DH

Produit non courant 143


PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD
A SUIVRE….

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 144


Merci de votre attention

PROFESSEUR: Nabil BOUAYAD 145