Vous êtes sur la page 1sur 1
ADEFAR Association de Défense des Agricultours de la Réunion 22, chemin Piton Armand 97437 SAINTE ANNE A Monsieur Bertrand MALIVERT Dr Vétérinaire 259 rue Jules BERTAUT 97430 Le Tampon Objet : contamination des bovins de La Réunion par la LBE & partir de 1990 et par le virus IBR a partir de septembre 2003 Monsieur, Les membres de I'ADEFAR s'interrogent sur les raisons pour lesquelles les bovins de La Réunion ont été contamings par la LBE avant 2003 et par le virus IBR a partir de septembre 2003 En effet, selon nos sources, la LBE était déja présente a La Réunion en 1990. C'est une maladie réglementée a déclaration obligatoire et avec une réglementation bien précise qui prévoit que tout animal reconnu positif doit étre marqué, isolé et abattu Or, le 14/10/2002, une autopsic faite dans I'élevage d'un de nos adhérents par l'un des vétérinaires de votre cabinet sur le bovin N°98 2000 46 94 a permis de mettre en évidence la présence d'une leucose abdominale. Suite a la découverte de la LBE dans ce cheptel, aucune déclaration de votre part n'a été remontée au préfet ou a la DSV pour activer le protocole sanitaire requis. De plus, vous étes vétérinaire traitant et conseil de la SICALAIT, de la SICAREVIA et de nombreux éleveurs bovins 4 La Réunion ; = vétérinaire d'Etat lors des prophylaxies annuelles obligatoires. Eu égard aux responsabilités liges a vos missions, vous auriez di. aprés cette autopsie effectuer toutes les déclarations obligatoires. Par ailleurs, depuis 1990, La SICALAIT continue vendre des animaux positifs 4 la LBE sans aucun marquage, trompant ainsi les éleveurs. Or, ces animaux sont interdits de mouvement. Concemant I'IBR, maladie vice rhédibitoire, vous étiez. directement impliqué dans la gestion de cette contamination par des animaux importés de métropole en septembre 2003. Comment se fa que ces animaux ont pu Gtre vendus aux éleveurs ? ill Pour preuve, nous pouvons citer le cas d'un de nos adhérents qui a accueilli le 28/09/2003 au sein de son cheptel deux animaux contamings issus de I'atelier “génisses” de la SICALAIT alors que cet atelier avait été contaminé le 20/09/2003, est clair que la vaccination était incomplete et que ces deux animaux ne pouvaient ni sortir de Vatelier “génisses” ni étre vendu,