Vous êtes sur la page 1sur 35

-'

KEN GOLDMAN
LE DESSIN FACILE

COMPRENDRELES
VALEURS
Les valeurs apportent de la profondeur à un dessin ; par

l'application de tons clairs et sombres, vous donnez de la vie

au sujet. Dans ce livre, Ken Goldman dévoile l'importance de

développer la gamme de valeurs de vos dessins et présente

plusieurs techniques destinées à créer des volumes par la

nuance et le contraste . Grâce à des p.rojets détaillés pas à pas,

vous acquerrez progressivement des compéter:ices artistiques

· en étudiant la composition, l'espace négatif ou les divers effets

de lumière . Ce guide complet couvre tous les paramètres liés à

l'analyse de la valeur, comme l'observation des valeurs en tanrque

formes, la création de contrastes, l'évocation d'une ambiance, la

répartition des ombres et de la lumière et l'utilisation de la valeur

dans la restitution des textures. Vous assimilerez l'importance de

l'analyse des valeurs claires et sombres, vous apprendrez à les

identifier, et vous serez ainsi en mesure d'élaborer du volume et de

la distance dans vos sujets de dessin, et de créer de la profondeur

et de la mise en scène.

Louis Nucéra
Goldman Ken
éditions tutti frutti
28 rue Sedaine
75011 Paris

WWW.LUl
111111nmT1n
00181007 4
1111
34~~~~;
0
COMPRENDRE LES
VALEURS

Ken Goldman

Paris- www.tuttifrutti.fr
ISBN: 978-2-915667-64-6

© 2006Walter Foster Publishing,Dessins© 2006 KenGoldman


Versionfrançaise© 2007 Un DimancheAprès-Midi.Traduction:LudivineVerbeke.
..
EditionsTutti Frutti est une marquedéposéede Un DimancheAprèsMidi.
II le Codede la propriétéintellectuelle et artistiquen'autorisant,aux termesdes alinéas2 et 3 de l'article L.122-5
, d'une part, que les " copiesou reproductionsstricte-
ment réservéesà l'usageprivédu copiste et non destinéesà une utilisationcollective" et, d'autre part, que les analyseset les courtescitationsdansun but d'exemple
et d'illustration
, " toute représentation ou reproduction intégrale,ou partielle,faitesans le consentementde l'auteurou de ses ayant droitou ayant cause, est illicite"
(alinéa1erde l'article L.122-4). Cettereprésentationou reproduct
ion, par quelqueprocédé que ce soit , constitueraitdoncunecontrefaçonsanctionnée par les articles
425 et suivantsdu Codepénal.»

Dépôtlégbre 2008

• •
ûOA~ i~
SOMMAIRE INTRODUCTION
-
Introduction ............................ . .. . . .. ....... .. .............. 3 Ce livre ne se contente pas de vous expliquer ce que sont les valeurs, il vous apprend à voi r
et à reproduire les valeurs. Lorsque vous observez et que vous dessinez des formes et leurs valeu rs
Avant de commencer .. ... . ... . ......... . . . . . ................... . ...... .4 - tons clairs ou sombres - vous ne dessinez pas de simples « choses ». En réalité, vous créez
des zones de valeurs de différentes formes, et ces formes sont identifiables lorsqu'e lles sont dessinées
Comprendre les valeurs et les formes .... . ....... . .... . ....... ... . . . . ..... 7 avec précision en associatio n avec d'autres formes. Cette approc he est efficace et approuvée,
mais sa mise en applicat ion exige une réappréciation des jugements que l'o n porte sur le dessin,
Voir les valeurs .... ......... .... ...... .. .. . ...... .. . . .......... . ..... .. 8 ainsi que de la rigueur dans la façon d'observer et de dessiner différemment.
Les exercices de ce livre vous aideront, étape par étape, à analyser les formes, à identifier leurs valeurs
Placer les formes avec précision . ... ... . .... . ......... . . . ........... . .... 12 claires et sombres, et à assembler ces pièces pour créer des image s distinctes. En vous impliquant dans
le processus d'observat ion puis de dessin, plutôt que de cop ier une image sans y apporter de réflexion,
Dessiner les valeurs comme des formes .............. . .................... 18
vous serez en mesure de créer des sujets réalistes.
L'observation et le dessin des formes et des valeurs s'applique au niveau théorique et pratique,
Reproduire le volume ................. .. .... .. ........................ 20
en général, j' insiste plus sur l'app licati on pratique. Dans ce livre, vous tr ouve rez de nombreux conseils
et des méthodes d'a pprentissage pas à pas, concernant les préparatifs, l'observation des valeurs,
Disposer les valeurs ............ . .. . ..... .... . . ................. . ...... 22
le placement des fo rmes, l' arrangement des valeurs, la reproduction de la perspective des ombres,
Choisir la source de lumière ............................................ 24 la créat ion de la profondeur et des po ints focaux, l'utilisation des éléments artisti ques et les méthodes
pour guid er l'œi l du spectateur au sein du dessin. Nous aborderons pour cela divers sujets :
Travailler avec la lumière naturelle ................ . ... .. .... . ........... 26 fleurs, faune, natures mortes, portraits, personnages, archite ct ure et paysages. Je souhaite que preniez
plaisir à recréer ces projets simp les et intéressants.
Travailler avec la lumière artificielle ...................................... 27

Explorer la perspective pour identifier les ombres .. .' .................. . . . . .28

Exprimer l'intensité de l'éclairage .. .... . . . .... . .................... . . . . .30

Créer de la luminosité ................................................. 31

Réinterpréter les valeurs .... .. ......................................... 32

Répartir l'intensité de la lumière ...... ... .. . ........... . . . .. .. ... . ...... 34

Attirer l'œil par le contraste ............... , ... .. .. .. .. ...... .. .. ...... .36

Faire circuler l'œil par la qualité artistique ................................ 38

Créer de la profondeur ............. . ................................. .40

Capturer la lumière sur une image en noir et blanc .. . .......................... 48

Apprendre en copiant les maîtres ........ . . . ..... . .. . ... . ....... ..... .. .52

Associer les éléments artistiques .. ... . .... . .. ..... ....... .... ... . ........ 58

Dessin récapitulatif . . .. . ... .. . .... . ..... . . .. .... ..... . . ...... . .. .. . .. .62

En conclusion . .. .. .. . ..... .. ·... . ... . .. . ....... . .... . .... ... ........... 64

2 3
AVANT DE COMMENCER La posit ion de la ma in
-
Pour maintenir l' intérêt pour le dessin, l'idéal est d'avoir un projet en cours et un endroit personnel,
Tous les artistes utilisent au moins une des positions présentées ici. En développant l' image de ce rat
agréable, pour créer. Ainsi, vous avez la possibilité de vous mettre au travail chaque fois que
kangourou, le dessin passe par quatre étapes spécifiques. Voici les différentes positions de la main que
en éprouvez l'envie, sans contrainte de temps et sans que personne ne vienne vous déranger
j'util ise à chacune de ces étapes :
Une petite pièce suffit, l'espace n'est pas un critère essentiel pour dessiner convenablement,
mais plutôt l'organisation de cet espace. La plupart des dessins présentés dans ce livre ont été réalisés Posit ion int ermé diaire :
Idéalepourdessineravec
sur un support aussi grand qu 'une carte postale, avec le matériel détaillé ci-dessous. un mouvement libredes
lignespourlesquel lesla
,.,...,.---z
,:-·.
précisionn'estpasexigée.Le 1 ',
Out ils '"-

Pour commencer à dessiner, vous n'avez besoin


mouvement partde l'épaule
et parcourtle brasjusqu'à
la main.(Il faut un peu ~.,··~· /_,
que de peu de matériel. Il existe une grande
d'entraînement pourréussir ':.,-,..~--)
variété de carnets à esquisses, de toutes tai lles.
à utilisercetteposition).
Personnellement, je préfère utiliser un carnet à Dessinez ainsileslignes
spirale de 21 x 29, 7 cm. Pour créer une gamme principales du rat.
de valeurs assez riche, de la nuance la plus
délicate aux noirs les plus sombres, choisissez des
crayons de dureté différentes: 6H, 4H, 2H, H8,
28, 48 et 68. Pour réaliser les fondus et adoucir Positio n écritu re : Pour
les contours, j'utilise des estompes de diamètres dessinerlescontoursavec

'
variés, ou des tortillons. Les gommes mie précision.Tenez
de pain sont très pratiques pour adoucir des le crayoncommesi vous
zones de graphite, relever des reflets, et effacer écriviez.À ce stade,
minutieusement des détai ls. Pour effacer plus le dessinn'estpasencore
franchement de grandes zones, vous pouvez trèsdéveloppé,nevous
utiliser une gomme classique, ou une gomme en souciezpasde l'estompage.
plastique, mais attention : elles peuvent abîmer
les papiers fragiles ! Pour effacer des détails
précis, isolés, aux contours marqués, et pour créer Matériel de base : Voicile strictnécessairedu dessinateur
des textures intéressantes, le pochoir métallique débutant: papier,crayons,tortillons,gommeset pochoir.
est idéal.
Posit ion basse : Tenez
L'env ironnement de trava il le crayonsuffisammentà
plat de sortede que les
Élaborez votre poste de travail de sorte que articulationsdes phalanges
/
vous puissiez placer convenablement les images touchentpresquele papier.
de référence ou les objets eux-mêmes. L'angleobtenupermet
d'appliquerles nuancesdes
{
J'ai créé une boîte spéciale pour réaliser
valeursclaireset sombres
des natures mortes, ce qui me permet de régler
avecle côté de la mine.
différents paramètres, comme le décor ou
Utilisezégalementcette
la lumière (voir page 23) J'ai utilisé pour cela trois
positionpour nuancerl'œil
morceaux de carton-mousse noir et ronddu rat, avecla
(deux de 30x 40 cm pour le fond et l'arrière,
et un de 30 x 30 cm pour le côté restant ), que j'ai
Position écriture
attachés avec du ruban adhésif d'emballage.
stabilisée: Il s'agit
Je place cette boîte à natures mortes sur le plan
presquede la mêmeposition
de travail sur lequel est disposé une planche à
quela positionécriture,mais
dessin en carton-mousse . Je vérifie que tous la main n'estplusposéesur
les éléments sont placés à la hauteur appropriée le papier,elleest maintenue
pour dessiner. Pour dessiner à partir d'une photo, par l'auriculaire. Cette
je mets un chevalet dans la boîte à natures positionest idéaleajouter
mortes. Les pinces me permettent de surélever lesdétailsde finition,sans
Le plan de t ravail : Voici l'agencement de monpostede
une petite image pour l'ame ner à la hauteur travaillorsqueje dessineà partir d'unephoto.Pourcréerune estompageet, dans
du regard. naturemorte,j'enlèvele chevaletet élaboremacompositio n ce dessin,pourreproduire
dansla boîte. la texturede l'animal.

4 5
Les traits de base COMPRENDRE LES VALEURS ET LES FORMES
-
Dès lors que le crayon touche le papier, vous exprimez quelque chose. Les valeurs, les lignes, les tex- La valeur est définie par le niveau de luminosité ou d'obscurité d'une couleur ou d'un noir . Dans
tures et les formes sont des élément s que vous, artiste, utilisez pour tr ansmettr e un message. Dans la nature, les valeurs présentent des dégr adés de nuances infinis. Les formes que nous voyo ns sont
ce dessin, diff érent s trai ts permettent de développer l'i mage d' un lapin aux aguets dans un champ. le résultat de ces chang ements de valeurs. Étant donné que les artistes ne peuvent visuellement
En termes artistiques, la forme identif iable est celle du lapin, elle est entourée de diverses associations appré hend er de telles subtilités , ils réduisent la vaste gamme de valeurs de la natur e en valeurs qu'ils
de textures, de valeurs et de lignes qui évoquent un champ. Entraînez-vous à reproduire ces t raits et sont capables de voir. En gén éral, ils composent avec une échelle de neuf valeurs allant du noir
observez, tout au long du livre, à quelle occasion ils sont utilisés. au blanc et passant par différent s gris. Personnellement, j'utilise cinq valeurs :
brillante, claire, moyenne , sombre et très sombre.
Ajouter de la texture :
Observezleseffetscrééspar Composer une échelle de valeurs
chaquetypede trait du dessin.
Testezl'estompagepourobtenir
destexturessupplémentaires.
E Lignes F ligneslongues G Points
moyennes

GH 4H 2H H8 28 48 68
D Traitscourts H Dégradéde tons

C Traitssur le
côtéde la mine
0 I Fondu
Dbrillante claire moyenne sombre très sombre

Appliquez les valeurs: L'échelledesneufvaleursprésentelestransitionsdu blancau noir en passantpar lesgris. Leschiffres


et leslettresplacéssousl'échelle indiquent queltypede crayonutiliserpour reproduirechaquevaleur.Le6H a la minela plussèche,

0
sonempreintesur le papierest à peinevisible,il est pratiquepourcréerdesnuancesdélicates,commecellede la valeur8. Lamine
du 4H est légèrementplusgrasse,et, selonla pressionexercéesur le crayon,créelesvaleurs8, 7 et 6. Lecrayon2Hest idéalpour
appliquerdescoucheslégèreséquivalentes à la valeur6, sa minedoucene creuserapasle papier. La mineH8, universelle,convient
à toustypesde dessins,et est parfaitepourla valeurmoyenne5. Lamine28 peuts'appliquerà une largegammede valeurs,
8 Lignes sur l'échelle,elle représentelesvaleurs4 et 3. Lamine48 produitdestraitsgras,sombres,correspondant auxvaleurs3 et 2.
ondulées J Fondu+ pochoir Enfin,la mine68 est légèrementplusgrasseque la 48, elle permetde créerdesnoirsfeutréset profondscorrespondant
+ points à la valeur1 ; l'inconvénientest quecetteminesecassefacilementà la taille.

Reconnaître les formes

~
.,. Formes de base : .,. Formes et ombres : Imaginezla silhouette
En général,nousconsidérons d'unepomme: vousla reconnaissez parsaforme.
A Association lignes
ondulées/cailloux
V
K Fondu+ lignes
la formecommeun objet
dénommable, commeune
pomme,un vaseou un oiseau.
Cependant,lesartistes,pour
Maisun artistedoit approfondircetteanalyse,
et observerde prèslesformesdesombreset
de la lumièreà la surfacede l'objet,puisnommer
cesformes.Ainsi,les artistesdoiventobserver,étudier
dessinercesobjets,doivent
acquérirde nouvellesfaçons et sesouvenirde cesélémentspourdessinercequ'ils
d'analysercesformes. voientvéritablement.

Q Texturedes
cailloux

L Rayures Ronde Ovale Triangulaire Enformede feuille EnM EnZ


croisées

(.
P Association
boueI cailloux
O Texturede la boue N Association
gazonI cailloux
M Texturede gazon
-~,
- f'

Encroissant
1
Enpointe Rectangulaire Enbarre en T Carrée

Formes abstraites : Voiciquelquesexemplesde formes,géométriques


ou non,quevouspouvezvoir dansdifférentsobjetset
desidéesde nomsquevouspouvezleurdonnerpourvousaiderà voussouvenirdesformesquevousdevezdessiner.Enapprenantà
placersoigneusement
lesformesquevousvoyezvraiment,vousacquerrezl'objectiviténécessaire
pourdessinertoustypesde sujets.

6 7
VOIR LES VALEURS Utiliser les lignes pour préparer l'application des valeurs

On dit souvent, dans le mi lieu art istique :
Les lignes n'existent pas dans la nature, mais dans les dessins, oui I Utilisez-les comme une méthode
« La couleur attire l'atten t ion, mais c'est la valeu r
préparato ire pou r transférer l'un ivers tridimensionnel des no irs et des blancs de la nature sur votre surface
qui fai t tout le travail ». Que vous dessiniez
bidimensionnelle.
un objet avec une gamme de deux, cinq ou neuf
Représenter les formes par
valeurs, c'est bien la valeur, et non la cou leur, qui des lignes : Lasecondeétape
sera responsab le de la force visuelle de l'image. dansl'observation desvaleurs
Entraînez-vous à voir les objets et les paysages en estde définiret de dessiner
lesformesà l'intérieurdesformes
décomposant leurs valeurs.
générales. Comparerla silhouette
.,.. De la couleur à la valeur : Laphotode cefuschiaa été plate,necomportantque
priseen couleursbrillantes. Maisc'estl'échelledesvaleursqui lescontours,avecle dessin
donnede la forceà l'imageen noiret blanc. deslignesci-contre.Plutôtque
d'ajouterunevaleurmoyenne,
tracezdeslignesà l'intérieurpour
décomposer la formeprincipale
de chaquefleuren formeplus
petites,pourcréerl'illusion
d'uneimageen troisdimensions
et de la superposition.

À Simplifier les valeurs : Lapremière étapedans!'observations


desvaleursest la simplification.Deuxvaleurs(blancet grismoyen5) sont Associer valeurs et lignes :
idéalespourreproduirel'imagede cefuschia.Notezqueleszonesclaires Cedessinreprésente la troisième
et leszonessombresde la silhouetteressemblent à certainesformes étapede l'observation
présentéesà la page7. desvaleurs.Il s'agit là d'associer
lesdeuxvaleursde l'étape1 avec
Pourdonnerunevaleurde qualitédistincteà
différentes
formes,variezlestypesdetraitset la leslignesde l'étape2 pourdiviser
positionde la main(voirpage1O).Parexemple, à nouveaulesformesen zonesplus
assombrissez lesfeuillespardestraitsavecle côté petites.Reportez-vous à la page
de la mine(traitsdecôtés)et mettezenvaleur 7 pourrépertorierle nombrede
À Identifier les contrastes : Unartistepeut
lesnervures avecunegommemiede pain formesidentifiablesdansle dessin
obtenirun granddégradéde contrastesgrâce (à gauche).Pourreproduire lespétales,utilisez de l'étape2. Ensuite, regardez
au contrastesimultané: l'illusionqu'ungrisde lesrayurescroisées(à droite).
r
la photograph ie de la page8 et
valeurmoyenne(5) apparaîtplussombrelorsqu'il
voyezla complexitédes petites
estentouréde blanc(9) et plusclairlorsqu'il est
nervures,descolleretteset
entouréde noir(1). Lacolonnecentraleet le cadre
desdétails. Il est bienplussimple
de l'imageont en réalitéla mêmevaleur.
de commencer pardessiner
desformesgrandeset simples.

8 9
Ajouter une troisième valeur Créer une mise en scène en ajoutant des valeurs
-
À mesure que vous ajoutez les détails aux formes claires et sombres, il faut appliquer une troisième Comparez le dessin final sur cette page au dessin une échelle de valeurs comp lète, avec des subtil s
valeur. Celle-ci, légèrement plus claire, permet d'incorporer les subtilités des tra nsitions tonales, de la page précédente, comportant tro is valeurs. dégradés, tandis que dans ce dessin, seules quatre
conférant du volume à la fleur . Les rayures croisées et les traits de côté sont des méthodes pratiques En appliquant des valeurs int erméd iaires 7 et 4 et valeurs sont appliquées, le résultat est moins
pou r élabo rer les zones claires et les zones sombres. Essayez d'autres types de trait s et de textu res en utilisant le noir (1) vous ajout ez du cont raste précis, mais dégage une ambiance particulière.
présentés à la page 6 et observez le résultat produit. et de la tr ansition, le dessin commence à
ressembler à l'i mage de base. Cette considération 9 7 4 1

DO
est importante : jusqu'à quel point un artiste


peut s'écarter de l' image de référence I Tout
dépend du degré de perfection que l'artiste
souhaite obte nir au niveau de la similitude.
La diff érence principale entre une reproduction
Ajouter du contraste : Lesquatrevaleursutiliséespour
photograph ique, réaliste, et le dessin présenté le dessinfinal sont9, 7, 4 et 1.
ici est que pour la première, il faudra utili ser

à prendredu volumeet de la profondeur.


Créer des transitions : Enajoutantunetroisièmevaleur, l'imagecommence
Étantdonné qu'il n'y a pasde valeursplussombresquela valeur6, utilisezun crayonHBpourréalise r la totalitédu dessin.
Celui-ciestassezgraspourreproduirelesvaleurssombres,et assezsecpourrestituerleszonesclairesplusdélicates,
commesurl'extérieurdu pétalede la fleurde gaucheou surl'intérieurde celuide la fleurde droite..
9 6 5
Ajouter une valeur intermédiaire : Pourcedessin,ajoutezunevaleur6,

D O~
" légèrement
plusclaireque la valeur 5 utiliséedanslesautresdessins.

Interpréter le sujet : Bienque lesvaleursappliquéesdanscettereproductionsoientéquivalentes à cellede la photo


de référence,l'utilisationde traitspluslibreset de rayurescroiséesrésultent en uneinterprétationartistiqueplutôtqu'en
unestrictecopie.

10 11
PLACER LES FORME S AV EC PRÉCISION
Prise de mesure s avec le crayon et le pouce
-
Vous savez maintenant que le dessin consiste à voir les volumes en tant que fo rmes et valeurs, plutôt
qu'en tant qu'ob jets préconçus. La question suivante est : « Comment déterm iner les proportions cor-
rectes et placer ces formes avec précision 7 » Il faut appliquer t rois techniques : la prise de mesures·,
l'observation de l'espace négatif, et le dessin à l'envers

La prise de mesures
Un sculpteur, pour reporter les bonnes proportions du modèle sur le bloc d'argi le, uti lise un compas.
Vous po uvez aussi bien pren dre les mesures avec le bras t end u, en reporta nt à main levée
les proportions du sujet sur le pap ier. Si vous travaillez à part ir d'une photo, util isez des marques sur
une bande de papier, plutôt que la tec hniqu e du crayon et du pouce décrite à la page suivante.

Prendre les mesures pour


simplifier le travail : \
Utilisezla techniquedu crayonet du

\
poucepourfaciliterle placement
desélémentsd'unenaturemorte,comme
ici avecle vaseet la grenade(dessinée
auxcrayonsH8, 28 et 48).

Étape 1 : Étendezle brasà la hauteurdu regard.Focalisez


le Étape 2 : Engardan t le brastenduet le pouceen place,
regardsurla composition , le longdu bras.Placezla pointedu abaissezla·pointedu crayonjusqu'aucentrede la composition.
crayonà l'extrémitéde l'élémentle plushaut,et glissezle pouce Sivotrepoucesetrouvealorsen basde la silhouette,le centre
jusqu'àl'endroitcorrespondant au centrede la composition. est bon. Marquez-led'un point sur le papier.


Avantde prendrelesmesures,plissez
lesyeuxpoursimplifierau maximumla forme
du sujet.Vousvoyezainsimieuxlesformes
de basede la composition. Pourcommencer
Étape 3 : Pourcommencer

légèrement
le dessin,tracezles lignesdu haut,
du baset du centre,ainsiquelesformesde base.Esquissez
au crayonH8 un rectanglepourle vase,un carré
pourla grenadeet un rectanglede biaispourle pédoncule.
Avecla techniquedu pouceet du crayon,prenezde nouvelles
mesures à l'intérieurde cesformespourétablirdesproportions
Étape 4 : Unefoisquelesproportionssontétablies,
vouspouvezesquisser soigneusement lescontoursde
la grenadeet du vaseà l'intérieurde leursformesrespectives.
Effacezensuiteleslignesde référence. Vousêtesdésormaisprêt
à ajoutezlesformesdesombreset lesnuancesde l'image.

le dessinde cettenaturemorte,associez et lesrelationsde mesureentrecesformes.Labasedu


lesdeuxobjetsen uneseulesilhouette, pédoncule estsituéeau pointcentralidentifiéà l'étape2. La
largeurdu rectangledu vaseestd'environ1/3 de sa longueur.
un peude la façondontvousaviez
Tracezuneligneverticaleà partirdu centredu rectangledu vase
commencé le dessindu fuschiaà la page8.
pourdéterminerle borddroit de la grenade.

12 13
Se concentrer sur l'espace négatif
Le dessin à main levée :
Debout,fermez un œilet avec
-
un marqueur, dessinez les
Le spectateu r adm ire ici la « forme positive » du cyprès, sans approfond ir l'observatio n. Mais un artiste
lignesexactesde votre sujet
doit analyser l'espace situ é autour du cyprès, l'espace négati f, pour dessiner les formes extérie ures. Pour surun morceaude plastique
commencer ce dessin, associez l'utilisation de l'espace négatif et la prise de mesure. Avant d'évaluer rigidetransparent, surlequel
les formes négat ives, prenez les mesures de base et esquissez les lignes de construction, comme pour vousavezpréalablement tracé
un quadrillage. Leslignes
la nature morte aux pages 12 et 13.
verticalesde cequadrillage
sontcommedesfilsà plomb
Prendre les
et lesligneshorizontales
mesures avec
vousindiquentquelleestla
l'œil: Notez
relationde hauteurentreles
que la hauteur
différenteszones.
générale
Sivousdessinez ensuiteun
de l'arbre
quadrillagesurla feuillede
correspond à la
papier,vouspourreztransfére r
largeurde son
plusfacilementle dessin.
feuillage.Ceci
Il estégalementpossib le
vousaideraà
de dessine r à mainlevée
dessinerl'arbre
sansquadrillage,il estalors
selonles bonnes
essentieldetenircompte
proportions.
destechniques de prises
de mesureet desformes
négatives.

9 7 4 2 Recadrer : Aprèsavoirprislesmesures
pourdéterminer Interpréter l'espace : Lecielassombriet leszones

DO
~ Créer l'atmosphère : Voicilesvaleursutiliséespour la hauteuret la largeurdu cyprès,dessinezdescadres de prairiereprésentent
l'espacenégatifautourdesarbres.
cedessin:9, 7, 4 et 2. Il n'y a pasde valeur 1 carsi l'on plaçait rectangulairesautourdu feuillage,du troncet desarbres Edessinantle contourde cesformesnégatives,vouscréez
du noiren arrière-p
lan, celaannuleraitl'illusionde l'atmosphère de l'arrière-plan.
Cerecadrage permetd'établirla relationentre logiquementlesformespositives(lesarbres).Inversement,
(voir page44 pourplusd'informationssur l'atmosphère). en dessinantlescontoursdesformespositives,vouscréez
lesformesde l'espacenégatifet ainsid'affinerle dessin.
lesformesnégatives(le cielet la prairie).

14 15
Dessiner à l'envers
Il arrive qu'en élaborant un dessin, l'idée que l'on s'en fait soit si forte qu'i l soit presque impossible
de continuer à dessiner les formes et les valeurs objectivement. Dans ce cas, une des meilleures solu- I
1
tions est de retourner l'image et la feuille du dessin du haut vers le bas. En voyant l'image renversée,
toutes les idées préconçues disparaissent, et vous pouvez continuer à dessiner en tout objectivité.

.._ Étape 1 : Tournezl'imagede haut en bas,puisesquissez .._ Étape 2 : Unefois que les lignesde basesont tracées,
au crayonH8 le chien.Utilisezl'identificationdesformes, commencez à appliquerlesformessombrespositives.Ainsi,
la prisede mesureet l'espacenégatifpourcapturerles lignes vouscréezau fur et à mesureles formesclairesnégatives.
de base.Latête est arrondie,l'encolureen formede croissant, Observez le mouvementdu sujet,suivezles·flèchesdessinées
le dostriangulaire,et l'espaceentrelesjambes forme ci-dessuset comparez-les avecle mouvementdu dessinfinal
un rectangle.Identifiezle milieudu dessin en haut de la forme de la pageprécédente.Ceslignesne vous aiderontpasdans
de croissant,puis marquez la placede la truffe et desyeuxen le reportdesproportions,maisellesapportent un rythme
divisantla zoneinférieuredeuxfois supplémentaires . généralau dessin.

<IlÉtape 3 : Affinezlescontoursdesformespositiveset
négatives,le chiencommenceà apparaître.Gardezen tête que
vousdessinezdesformesabstraites,à l'envers,et ne cherchez
pasà ajoutertrop de détailstant quevousn'avezpasretourné
la feuille. Lorsquevousêtessatisfaitde la placedeséléments,
replacezla feuilleà l'endroit,et jugezdu résultat!


Utilisezlesdeuxtypesde traits présentésici
pour reproduirela texturedu pelage.Avec
un crayon48 finementtaillé, vousproduirez
destraits ombreset descontrastesaux contours
nets(à gauche),avecuneestompe,vous
unifierezles rayurescroisées. (à droite).

I ,/ /;'
/

Rechercher les formes : Cetteimagede chienbergerest parfaitepouressayerde dessinerà l'envers,car elle est composée
de formessimples.Appliquezla premièrecoucheau crayonH8, puisutilisezlescrayons28, 48, et 68 respectivement
pour
lesvaleursclaires,moyenneset sombres.

16 17
DESSINER LES VALEURS COMME DES FORMES
-
Ce dessin résume toutes les techn iques d'observat ions des fo rmes et des valeurs expliq uées j usque ici.
Vous po uvez reprodu ire ce dessin à l'e ndroit ou à l'envers. Si vous renco ntrez des diff icult és,
je vous conseille de dessiner à l'enve rs. Conce nt rez-vous sur les bases, évitez les idées préconçues,
et vous serez surpris du résultat.

Observer le sujet : Avant de commence r, observezle sùjet Étape 1 : Au crayonHB,esquissez légèrementuneligne


et recherchez
lesformeset lesmesuresde base. verticaleet marqueztroisdivisions: de l'implantationdes
cheveuxauxsourcils,dessourcilsau dessusdeslèvres,et du
dessusdeslèvresjusqueen basde la barbe.Dessinez lesformes
de basede la tête et placezle nezet les lèvresà gauchede la
ligneverticale.Esquissez enfinlesformesdesombres.

Étape 4: utilisezdifférentstypesde traitset d'estompage


pourrestituerlestextureset lestransitionsde valeurs.
Faitesdesrayurescroiséespourcompléterle dessinde la tête,
en étudiantleurdirection: vousremarquez qu'auniveaudu
Enestompantleszones mentonet de la joue, la directiondestraitsas~omb rit la valeur
de rayurescroisées, et contribueà définirlescourbesmultiplesde ceszones.
puisen ajoutantà nouveau
: desrayurescroisées
surl'estompage,lestraits
apportentunerichesse
Étape 2 : Effacezleslignesde construction
et nuancez Étape 3: Il s'agit ici de reporterlesdétailset lesformesles et un sens uniforme,tout
soigneusementlesformesdesombresavecun ton uniforme. pluspetites.Vusde profil,lesélémentsdu visagesontassez en restantdépendants
Nevoussouciezpasdesdétails,concent rez-vousplutôtsur simples,on peutlesdistinguerclairementpar la relationentres de la formegénérale.
lesnuancesdesformesclaireset desformessombres, le plus lesvaleursclaireset lesvaleurssombres.Sivoussouhaitez
précisément
possible. reproduirele personnage à l'identique,vousdevezdessinezces
formesavec unegrandeprécision.
18 19
REPRODUIRE LE VOLUME Guider l'œil avec les contours des valeurs 1

Dans un dessin, l'ombre et la lumière créent l'illusion de la solidité et du volume. Cet exercice vous aidera à La ligne de contraste ent re deu x valeur s con-
observer les « familles » de lumière et d'o mbre, ou groupes de valeurs, de toute composition. tribue à guider l'œil au sein d' un dessin et à
maintenir l'atte ntion du spectateur.

JI>Établir un point focal : Lorsquele contrasteentre


deuxvaleurs estfort et quelescontoursnetsdominent
visuellementunezone,l'œil estattiréà cet endroit,
nommépointfocal,qui doit égalementêtrele centre
d'intérêtmajeurdu dessin.

Étape 1 : Prenezvotre boîteà naturesmortes,placez-y Étape 2: Dessinez


la poire en divisant simplementl'ombreet
unepoire, ou tout autre objet,dansle coin,et allumezun spot la lumière.L'échelle desvaleurs représentecettedivision.
sur le côtéde l'objetpourséparerl'ombrede la lumière
sur le fruit.

<IllCapt urer l'att ention : Desvaleurs


moyennes et descontoursun peumoinsnets
créentdeszonesd'importancesecondaire.
Pourquele pointfocal,auxcontoursnets,soit mis
en valeuret capturel'attentiondu spectateur,
cesvaleursmoyennes sontindispensables
à un dessin.
Étape 3 : Obser vezlessurfaces
. Cellesqui sont lesplus Étape 4 : Dessinezà nouveaula poire,en utilisantcette
éclairéespar la lumièredirecteappartiennent à la famille fois unegammede valeursplusétendue. Ajoutezdestons
de la lumière.Lessurfaceséloignéesde la lumière- l'ombre intermédiairessubtilsentreslesvaleursextrêmespourcréer
portéeinclus- font partie de la familledesombres. l'impressionde soliditéet de consista
nce.
Dessinez unenouvelleesquisse de la poire,en décomposant
lesdifférentessurfaces,et nuancezuniquementcellesqui font
partiede la familledesombres.
Connaître les termes : Cedessin
illustrelestermesutiliséspourdécrire JI>Représenter la périphérie :
l'ombreet la lumièrecréantle volume. Lesvaleurs procheset lescontoursflous
Leszonestrèsclaires,A, sontdesreflets représententla périphériede l'image.
(trèsdiscretssurcettepoire).B est une Lorsquevousregardezdirectementun objet,
zoneclaire autourdu reflet.C est un ton
tout est pratiquementhorsdu point focal.
intermédiaire, il créeunetransition visuelle
importanteentrela lumière et l'ombre.D Enreproduisant leszoneslesmoins
est l'ombrepropre,la zoneoù la lumière importantesde votredessinavecdes
prendfin et où l'ombre commence. Eest contoursflous,vousguiderezI'œil du
la lumièreréfléchie, à la foissurle mur spectateurdepuisceszonesversle point
(dansl'ombreportée)et surl'objet(dans focal,à la recherchede contoursnets.
l'ombre propre).Sansle contrastecréépar
la lumière réfléchie surle côtésombrede
la poire,il n'y auraitpasd'ombrepropre,
maisseulementune ombre.Fest l'ombre
portée,sombreet avecdescontoursnets
au début,puis de plus en plusclaireet
de moins en moinsdistincte à mesure
qu'elle s'éloigne de la sourcede lumière
et de l'objet.

20
21
DISPOSER LES VALEURS Dessiner une nature m6rte simple
-
Vous avez compris l'importance de voir votre sujet comme une série de formes claires et sombres
plutôt que comme une chose identifiable. Entraînez-vous maintenant à élaborer une composition dans
la boîte à natures mortes (voir page 4 pour la construct ion de cette boîte).

<IlArrière-plan clair : Ici,le blancoccupetout l'espace


négatif(lescôtéset le sol),lescontoursdestroisobjetssont
donctrèsnets,saufceluide l'œufà l'endroitoù il touche
le sol blanc.Notezquela lumières'assombrit à droite,à mesure
qu'elle s'éloignede la sourced'éclairage.Cetyped'ambiance
estcaractéristiqued'un éclairagenaturel. (Voirpage27 pour Élaborer la composition : Vouspouvezchoisirde recopier Choisir le cadre: Ici,j'ai choisiun fondclair.Créez
desinformationssurla lumièreartificielle). l'exemple,ou de placerlesobjetsde votrechoixdansla boîte. unefenêtre(voirci-dessous)pourvousaider à choisirle
Placezla sourced'éclairageau-dessuset versun côtéde formatle plusapproprié.Lorsquevousêtessatisfait,esquissez
la boîte(nousdétailleronslessourcesd'éclairagedanslespages légèrement la compositionsur le papier,en utilisant
suivantes). lestechniques de prisede mesureexpliquées à la page13.

~ Arrière-plan clair et sombre : Ajoutezun morceau


de plastiquerigidenoirsur lescôtésde la boîte; gardez
le solblanc.Observez la différence! Lescontourssombres
du vasenoir sontperdus,et lesombreportéesapparaissent plus
sombres,carla lumièrequi lesfrappeest moinsintense.
(Notephotographique : en plaçantun blancaussibrillantsur
le sol, l'ombreproprede l'œuf,subtile,disparaît.)

Crèer des vignettes : Avantde continuer le dessin,réalisez à votre dessin,


Appliquer les bonnes valeurs : Revenez
de petitesesquisses trèsrapidessurdu papierbrouillonpour utilisezlestraitsavecle côtéde la mine, lesrayurescroisées,
testerdifférentsagencements de valeurs.Vouspouvezainsi l'estompage et la gommemiede painpourcréerlesvaleurs
choisirles valeurs de votredessinfinal. souhaitées.Pourobtenirdesvaleurstrèsclairesà la texture
<IlArrière-plan sombre uniforme : Couvrezlescôtés
sensible,estompez légèrementunezonepuisrelevezdesreflets
de la boîteavecunevaleurintermédiaire grise,et le sol avec
avecla gommemiede pain.
un morceaude plastiquerigidenoir mat. Lesol sembleêtre
grisfoncéplutôt quenoir caril estéclairépar la lumièrevive
du spot.Notezque lesrefletsdansle vasenoir sontpresque
absents(saufceluiprovenantd'un plafonnier)et quelesvaleurs
Construire une fenêtre
destroisobjetssontbeaucoupplussubtiles.
Découpez deux formes de L dans du papier cartonné, que vous maintenez par des trombones
(voir ci-dessus). Regardez votre composition au travers de cette fenêtre, faites glisser les formes
pour l'agrandir ou la rétrécir, ou tournez-la, jusqu'à déterminer la vue la plus agréable.

22 23
CHOI SIR LA SOURCE DE LUMIÈRE
-
En général, les scènes d' int érieur comportent trop de sources de lum ière pour réaliser un dessin
réalist e. La lumière ambiante provenant de fenêtres, de lampes ou de portes ouvertes crée des conflit s
au niveau des reflets et complique la restit ut ion du volume. L'idéal est de choisir une seule source
de lumièr e sur laquelle vous avez du contrô le.

·,;:.,'
• .,i .....
.:-' .
.........
[; ~
'.· ,_ ·•

. 1.i :
\. -.~}

':'!..·.
<,

Éclairage double (ci-dessus) : Deuxsourcesde lumières


artificielles éclairentcette théièreasiatique,créant deuxreflets
et deuxombresfloues.Analysezla soliditédu volumede cette
photoen vousaidantdesexplications despages20 et 21.
Avecle doubleéclairage,la théièreest presqueplate.

Éclairage fluorescent (ci-dessus à droite) :


Leséclairagefluorescents ont tendanceà adoucir
lesvolumes,carils proviennentd'unesourcede lumières
à ondeslongues.Ici, la théièreestà la mêmeplacequedans
la photoprécédente, maistoute la lumièreprovientd'ampoules
fluorescentes placéesau-dessus du sujet.Commedansle cas
d'un éclairagemultiple, la théièreesttrop plate pourque
le dessinsoit intéressant.

Éclairage unique (à droite) : Ici, unepommeet


unepoireont été ajoutéespourvarierlesformes,lesvaleurs et
lessurfaces.L'éclairage provientde la droite,il est légèrement
.às Appliquer et dégrader les valeurs : Avecles crayonsHB, 2Bet 48,
surélevé. La théièreet la pommesontassezlisses,leursreflets
reproduisezcettecomposition éclairéepar unesourcede lumière unique.
sontdoncvifs, tandisquela surfacede la poireest matte, Utilisezlesrayurescroiséespourappliquezlesvaleurs,puisfaitesdestraits de
lesrefletssontplusdiffus.Encomparaison aveclesdeux côté, en tenant le crayonsousla paume,pourcréerdeszonesde dégradés .
premières photos,ici, la lumière,lesombreset lesombres
portéescontribuentà créerle volumeet ajoutentde l'intérêt
au dessin. Il- Échelle des valeurs : Lesvaleurs 8, 5 et 2 ont été utilisées
pourréaliserce dessin.

24 25
TRAVAILLER AVEC LA LUMIÈRE NATURELLE TRAVAILLER AVEC LA LUMIÈRE ARTIFICIELLE
-
La lune et le soleil sont les deux sources de lumière naturell e. La lumière nature lle garde son intens ité On qualifie d'artificielle toute lumière provenant d'une source autre que le soleil ou la lune. Il peut
malgré la distance (tandis que la lumi ère art ificielle s'affaiblit avec la distance) et elle com port e d'au tre s s'ag it de lumière à incandescence (com me les ampoule s traditionnelles), le lampes fluorescentes,
caractér isti ques particulières que vous allez découvrir dans ces pages. de bougies et du feu. La caractéristique principale de la lumi ère artificielle est qu 'elle s'affa iblit
à mesure qu 'elle s'éloigne de sa source.
Direction de la lumière : Dansle cosmos,la lumièredu
soleil rayonnedanstouteslesdirections,commela lumière
artificielle.Maispournous,qui vivonssuruneterrerelativement
Ombres projetées par une ampoule :
petiteet qui avonsuneportéede vuelimité,lesrayonsdu soleil
Ceschémaillustrele castypiqued'ombres
/ et lesombresparaissenttoussuivrela mêmedirectionparallèle,
projetéesdanstouteslesdirectionspar
plutôt quede rayonnercommeunelumièreartificielle.
~> fi?'
unelumièreartificielle.
Notezque lesombresportéesdeviennent
1 plusclaireset plusflouesà mesurequ'elles
./ s'étendent.Lesombresprojetéespar
unelampefluorescente sontplus floues.

/ ; ---------
. ___.-
\ ~

------------------- Soleil au zènith: Lorsquele soleil est haut,l'angledes


~ t<èsaig,, ce q,i prnd,itdescmb<esrn,nes

----
,,,,
.;1 '
~
--------
- ~

~
Ombres projetées par la lumière
d'une bougie ou d'un feu :
Lesbougieset le feu projettent
unelumièreet desombresdouces,
Soleil du matin et du soir : vacillantes.Lalumières'affaiblità mesure
Lorsquele soleilestbas,lesrayonssontplushorizontaux,et ils créentdesombreslongueset parallèles. qu'elle s'éloignedesflammes.Demême,
lesombresportées,en s'allongeant,
s'adoucissent et sefondentdans
L'atmosphère de la terre _
l'obscuritéenvironnante.

Aucune densitè

Densité légère

Effets directionnels :
Cesesquisses illustrentle même
visage,maiséclairésdifféremment.
Nousavons généralementl'habitude
de voir lesobjetséclairésdu dessus,
commesur le dessinde gauche.
;.._ Lorsquela lumière provientdu
dessous, d'unebougie,d'un feu
de campou d'unelampede poche
par exemple,desformesclaireset
Réflectivité de l'atmosphère: Entermesde valeursatmosphé riques, le cosmosestde valeur1 - noire- carrien(exceptées
sombresinhabituellesapparaissent,
lesétoileset lesplanètes)n'y reflètela lumièredu soleilversnous. Ens'approchantde la terre,l'atmosphèreseremplit de poussière,
et la mêmepersonnesemblesoudain
d'eauet d'autresparticules,et elleréfléchitde plusen plusla lumière. C'estpourcetteraisonquel'air apparaît plus clairà l'horizon
complètementdifférente.
et plussombreen levantlesyeux.Cediagrammeen formede clocheet l'échellede valeursinverséeillustrentcommentle ciel,si clair
à l'horizon,s'assombrità mesurequenouslevonsle regardvers le cosmos.

26 27
l
EXPLORER LA PERSPECTIVEPOUR Ombres projetées par la lumière artificielle
-
IDENTIFIER LES OMBRES La hauteur et l'angle de la source de lumière déterminent la longueu r de l'ombre, un lampadaire
Les ombres projetées par la lumière nature lle (comme le soleil), et celles qui sont projetées par haut produit des ombres courtes, tandis qu'une source de lumière plus basse crée des ombres plus
une lumière artificie lle (comme un lampadaire) observent différentes règ les de perspect ive. allongées. Le dessin ci-dessous illustre que les ombres fo rmées par une source de lumière artificiel le
Entraînez-vous à reproduire les ombres en suivant les explications de ces deux pages. rayonnent da ns to utes les direct io ns. Essayez de reconstru ire ce dessin pour mieux assimiler
la perspect ive des om bres.
Ombres projetée s par la lumière naturelle Étape 4 : Tracezde légèreslignes
Étant donné que le soleil est situé très loin de nous, les rayons de lumière individuels qu'il projette Étape 1 : Dessinez
un lampadairehaut. depuisPFOverslescoinsdu bas
nous paraissent parallèles. C'est pourquoi les rayons lumineux observent les règles de la perspective se desboîtes.Tracezensuitedeslignes
Étape 2 : Placezunesériede boîtesen
rapportant aux lignes parallèles, nommée perspective linéaire. Ces règles expliquent que toutes les lignes depuisL jusqu'auxcoinsen hautdes
troisdimensions autourdu lampadaire.
boîtes.Tracezdesligneshorizontales
fuyant dans un dessin ou une peinture convergent en un, deux, ou trois points de fuite, même si Dessinez tout d'aborddesrectangles
à l'intersectionentreleslignesvenant
elles sont invisibles au-delà des objets qu'elles représentent. Dessinez un paysage simple comportant positionnés à la verticale,puisutilisez
de Let de PFOpourdélimiterles
une maison et utilisez le soleil comme source de lumière (et point de fuite ). le pointde fuite desligneshorizontales
ombresportées.Lesombresrayonnent

Ét ape 1 : Tracezuneligneen pointilléspourreprésenter l'horizonet marquezun pointau-dessus de


---
o-
'\

/ -,... ,'
/ I
(PFLH) situésur la ligned'horizonAB
pourdessinerlescôtéset le dessus
toutesdu point PFOcommelesrayons
d'unerouedepuisle moyeu.Pourplus
cettelignepourplacerle soleil(A).Tracezuneligneverticalede A versla ligned'horizon pourmarquer · A de cesboîtes.
d'informationssurlesrèglesde
un pointde fuite B.Avecle point B et un autrepointde fuite placésurl'horizon,dessinezunesimpl/;e / Étape 3 : Tracezuneligneverticale \ la perspective,voir le titre :
maison,commecelleprésentée ci-dessous,
en commençant par la ligneverticaledu coin / à partirde la sourcede lumière(L)vers \
\ La perspective, publiéauxéditions
le plusprochede vous.(Il y a deuxpointsde fuite carl'objetest présentédepuisun angle,
et comporteplusd'unesurface.)Trace~unelignedroitede A versle coinen hautà / /
1
/ la ligned'horizonà la basedu
lampadaire,CD.Lepointd'intersection I \ Tutti Frutti.
gauchede la maison, puisvers le sol. Etendezla lignepartantde B le longdu bas est le pointde fuite de l'ombre(PFO)
.
~
I

du côtédroit de la maison,puistracezunenouvelleligneen passantpar le coin / 1 /


en basà gauche.Cespointsd'intersectionCet D indiquentleslimites / / \
de l'ombreportéede la maison.Tracezunelignede Cà D pourobtenir /
la limitede l'ombre. / /
, -1
, /

\
\
\
c
_ .....1 /
D
c

Étape 2 : Recopiez la scèneci-dessous. Ajoutezlesportes,lesfenêtres,


lesextensions du toit, lescheminées,lesarbres,lesbuissonset lesmontagnes.
Pourplacerl'ombrecorrectement, utilisezleslignesde fuite provenant
du soleil,dessinéesdansl'étape1, puisajustezde sortequel'ombresuive
lescontoursdu paysage.


Pourdessinerl'ombreportée
d'un personnage, dessinez
tout d'abordle personnage
dans

28 29
1 1
EXPRIMER L INTENSITÉ DE L ÉCLAIRAGE CRÉER DE LA LUMINOSITÉ
De façon naturelle, il est facile de déterminer si l'éclairage est intense ou faible, il suffit de regarder Il existe trois règles pour reproduire la luminosité : 1) Les zones lumineuses doivent être relativement
le monde environnant. De même, dans un dessin, nous pouvons connaître l' intensité de l'éclairage restreintes, 2) Les valeurs des zones lumineuses doivent être plus claires que les valeurs environnantes,
grâce aux valeurs des objets et à la luminosité ou à l'obscurité de l'arriè re-plan. et 3) Les valeurs très sombres doivent être évitées (le noir doit perdre en intensité et apparaître gris
foncé et atmosphérique).

5 4 3 2 1

DO~ Il I~
• Échelle de cinq valeur s traditionnelle :
Cetteéchellecomportecinqvaleursdu blancau noir.
Dansle dessinci-dessous, toutescesvaleurs,exceptée
la valeur1, ont été utilisées
.
.,.. Quadrillage « pixellisé » : Ledessina été simplifié
en encadrantlesvaleurset en décomposant l'imageen carrés,
commedespixels.Observez ce quadrillageet notezque
la luminositéest portéepardesnoirsatmosphériques
sansutiliserla valeurla plussombre,1.

Éclairage intense: Ici, la plupartdesélémentscontiennentdesvaleursassezclaires.Laluminositéde l'arrière-plan


et du premierplanimpliquequel'éclairageestfort.

Éclairage faible : Lesobjetset la sourcede lumièresontlesmêmesquedansle dessinprécédent, maislesvaleursont


étéassombries.Lesvaleursnoireset grisesgénérales laissentpenserquel'éclairageest faible.

Un coucher de soleil lumineux : Grâceauxvaleursnoiresatmosphériq


ue environnantla relativementpetitezonede lumière,
ce coucherde soleilcomporteunequalitélumineuseattirante.

30 31
RÉINTERPRÉTER LES VALEURS Ajuster la gamme des valeurs
Lorsqu'u n photographe amateur vise Com me le pianiste, le dessinateur peut choisir une gamme et l' util iser dans sa composition .
un ciel clair, ou la surface éti ncelante Un musicien virtuose sait choisir les gammes en fonction de l'émotion recherchée. De même, en uti l-
de l'océan, les zones somb res de isant des variations de valeurs, les dessinateurs peuvent transmettre différentes ambiances, joyeuses
l'image peuvent être trop sombres, ou tristes, ou représenter les conditions climati ques et le moment d'une journ ée. Imaginez l'échelle
et les zones claires sont le plus des valeurs comme un clavier de piano, chaque groupe de valeurs représentant une gamme différente .
souvent blafardes. L'exposition
idéale pour un appareil photo,
et pour l'œil humain, est const ituée
de valeurs intermédiaires. L'artiste doit
comprendre ce phénomèn e lorsqu'i l
9 8 7
travaille d'apr ès une photo pour
corriger les valeurs correctement.

Adaptation d'un photo : Comparez


la photo Gamme élevée : Enchoisissant desvaleurs
et le dessinci-desso us : lesvaleursréajustées en hautde l'échelle(lesplusclaires),vouspourrez
ajoutent de l'équilibreet de l'atmosphèreau représenterun matinbrumeux,parexemple.
dessin.J'aiutiliséunegammeassezétendue Demême,cesvaleursserontutilespourévoquer
devaleurs,maisj'ai réservélesnoirslesplus unesensationoniriquechezle spectateur.Ledessin
sombrespouraccentuerl'arbreet le personnage. ci-contrecomprendlesvaleurs9, 8 et 7.

6 5 4

.. - ......! - J·
-T--1-
______1_ _!

Gamme moyenne : Envouslimitantauxvaleurs


intermédiaires
de l'échelle,vouspourrezreproduire
un paysagenuageux.Cesvaleurspeuventcréer
uneatmosphère calme,apaisante.
Lesvaleursde ce dessinsont6, 5 et 4.

3 2

Gamme basse : Lapartiela plusbasse(la plus


sombre)de l'échelleest parfaitepourreprésenter
9

r--l ·!
-----
8

..:L ..._
r- ~
- - --·
5 2 l'aubeou le crépuscule,
Lesémotionsévoquées

tumultueuses,
ou un jour de tempête.
parcedessinpeuventêtre
à la fois paisibleset sereines,et passionnées

Ici,lesvaleursdu dessinsont3, 2 et 1.
et
cela dépendde l'intensitédesnoirs.

32 33
RÉPARTIR L'INTENSIT É D E LA LUMIÈRE
Pour évite r l'apparence plat e résultant d'u n éclairage mult iple ou de cond itions nuageuses, les art istes
ut ilisent généraleme nt une source de lum ière unique ou la lum ière directe du soleil. Un dessin plat est
comme une conversat ion ennuyeuse : dépourvue d' int érêt, elle empêche vot re interlo cut eur
de se concent rer sur le message que vous jugez le plus important.

Éclairage pauvre : Comparez


cettepommede
pin terneà cellesde cettepageet la pagesuivante.
Sanscontraste,la compositionmanquede point
focal.Rienne guidel'œil ni n'intéressele spectateur.

Éclairage meilleur : Baignée parla lumière


du soleil,la pommede pin devientplusintéressante
carle contrasteentrelesvaleurssombres et Éclairage parfait : Ici, leszonesclaireset leszonessombressontbienéquilibrées. Enajoutantdesvaleurstrèssombres,
lesvaleursclairesestplusfort. Maisle dessinmanque la pommede pin et lesaiguillessemblentplusclaires,la miseen scènefonctionne.Lapommede pin et lesaiguillessontdésormais
toujoursde pointfocal.l'œil estguidéà la foisvers lespartieslesplusintéressantesdu dessin.Utilisezunegommemiede painet un pochoirmétalliquepouréclaircirlesbrancheset
leszonessombres supérieures,versla pommede pin certainestextures.Cespointsfocauxsecondaires permettentde maintenirl'œil du spectateuren mouvement
dansla composition.
lumineuse, et versla valeurintermédiaireen basde -
la composition. Sila lumièreétaitplusconcentrée sur
leszonesimportantes, le dessingagneraiten intérêt.

34 35
1
ATTIRER L ŒIL PAR LE CONTRASTE
Dans une conversation intéressante, nous propo sons notre point de vue en l'exprimant clairement
et directement. Il en va de même pour le dessin. En plaçant le centre d' intérêt, ou point focal,
avec soin et en y ajoutant le maximum de contraste, vous créez un intérêt visuel et vous attirez l'œil
du spectateur. Le point de contraste le plus fort capture immédiatement l'atte nt ion.

Ana lysez ces dessins et ces schémas pour apprendre à utiliser le contraste et le placement des valeurs,
afin de créer à la fois un point focal et un chemin qui guide l'œil.

Créer un point
focal:
L'œil sedirige
immédiatement
versle tronc
d'arbreet l'oiseau
perchécar
ceséléments
forment
le contraste
le plusfort avec
l'arrière-plan
moyennement
sombre.Notez
que pourfaire
ressortirleszones
sombres,j'ai laissé
l'arrière-plan
derrièrel'oiseau
légèrement plus
clair.

.6. Focaliser
sur le centre
d'intérêt:
Enfondant
leslapinsnoirs
dansl'arrière·
plan,on fait
ressortirle lapin
blancqui devient
le point focal.

Faire circuler ~ Diriger


l'œil: L'œil l'attention :
voyagede la \ L'œil noirdu
brancheépaisse \' . lapinblancagit
commeun aimant
versl'oiseauau \ :·
contrastenet,
' : ", \ visuel,ensuite,
ce sontlesyeux
situéà la pointe
d'un triangle
\ luisantsdeslapins
noirsqui attirent
stable.Ensuite, \ l'attention.
il estattirépar \ Lestroisyeux
la brancheclaire
créentun
tout à gauchequi mouvement
le maintientet le
guideà nouveau
triangulaireentre
leslapins.
---
vers l'oiseau.

36 37
1
Attirer l'attention : Observez la photo
FAIRE CIRCULER L ŒIL PAR surla pageprécédente, puissuivezlesflèches
LA Ql]ALITÉ ARTISTIQlJE de cedessin.Notezquel'œilentreà l'endroitoù la
haiedu premierplantouchele cadre,puisavance
L'œil entrera dans un dessin à l'endroit où la forme positive la plus grande est en contact avec le cadre. à traversl'ombreverslespersonnages,
Si ce n'est pas le cas, l'œil se dirigera immédiatement vers la forme positive la plus intéressante. Puis, qui agissentcommedesaccents.Pourcomprendre
il sera guidé par le sens artistique de l'artiste. li suivra un chemin créé, dans l'ordre , par les contours cequ'estl'intérêtd'un dessin,couvrezde votre
mainlesfleursdu premierplan: l'imageperd
sombres et lumineu x, par de vastes zones claires et foncées, et par des points, des trait s et des accents
considérablement en luminosité.
sombres et lumineux.
Pour plus d'informations, voir le titre La composition dynamique, publié aux éditions Tutti Frutti.

Maintenir l'intérêt : Avez-vous déjàregardé


un grand murblancou cielvide? L'œil,dansces
cas,chercheà s'appuyersurun élémentsolide,
caril ne peurresteren placetrèslongtemps.
Commeun chatfascinéparunepelotede laine,
l'œil estconstamment attirépar lesaccentsde
lumièreet lescontours.Sansceséléments,l'œil
s'ennuie et changede sujet.Regardez à nouveau
Attirer et diriger l'attention : Surcettephotod'un bâtimentcaliforniende stylemissionnaire et dessesjardinsenvironnants, la photo,analysezle mouvement devosyeux,
la lumièreguidel'œil du spectateur
à traversla scène
. Leslignes,lespointset lesaccentsajoutentde l'intérêt. et comparez-le auxflèchesdu dessinci-dessus.

38 39
G ,1
CRÉER DE LA PROFONDEUR /

-.1.
La perspective linéairecontribueà créerl'illusiontridimensionnelledans une composition.
\
Toutefois,l'artiste disposed'autresoutils, comme la superposition, le contrastede valeurset de texture,
la perspectiveaérienne et les ombres,pour créer de la profondeur. \
/
/'
Utiliser les formes,
../ ·t.
lesvaleurset lestextures ·/
, /

~~~

I
/./ J
/
_,,;
/ t
L'agencement des valeurs au premier plan, ,,;,;I/
;,~
.......-=--1

au second plan et à l'arrière-plan influence


la perception de la profondeur dans un - -.:_~-~~~-~~
1
dessin. En élaborant des contrastesentre } ~-.-{ 1 1

ces valeurs et leurs textures, vous renforcez 1

l'illusion de la distance.
!
! ...,
~ Ajuster les références : Surla photodedroite,
le premier planesttropsombre,carl'exposition a été I '-... .1
régléeenfonctiondu cielbrillantde l'arrière-plan.
Pourapporterde l'équilibre
, utilisezcettephotopour
créerdesvignettes(ci-dessous) envariantà chaque
foisl'agencement desvaleurs , puischoisissezceluiqui \ 1
convientle mieux.
..,.Superposition de formes :
La superposition est idéalepourdonner
Étape 1 _: Esquissez au crayonHBleslignesde base,et ajoutezlesnouveauxdétailsà la cabanedu premierplan.
légèrement
l'apparence de la profondeur,et l'ajout d'une
Dessinez
egalementlesdeuxbâtimentsde l'arrière-plan,lesdiagonales
surle sol et les zonesgénéralesde feuillage.
perspec tiveaérienne(voirpage44) accentue
cetteillusion.Toutefois,la composition
manqued'intérêtcarelle estencoretrop
prochede la photographie. L'équilibren'est .1 1.. ' .,.'
passuffisamment présent,le côtédroit,très
./ 1
-,. ;.-;·
.,,,
sombre,capturel'attentiondu spectateur. ;,,
,_ /' i~, J
l~ /
r '/ ,· J ;,
·-.~, ~-
, ,,,..,
(,
I /
'I
;.!.,_
-1, "· .. c
......
..
,,-
/, , ·-
7/
(

7 ~ :... '[·

4 /,
~
i.;o:.--=-:
--
.....-.~
/ ./ 1
....,..,_.J
{_/
\ ;~ J
1
1
,y y' 1· ?~j''\ ~· .:!......_ 11
t
-.
':&.,';..J"
~ Équilibrer les contrastesde
valeurs : Recommencez , en gardant
-- ?. -·-
·-

1
la même structure de valeurs. Éclaircissez ~ ?~
""'- .;..;.;-,- 1
la cabanedu premierplan,ajoutez-y
uneporteet unefenêtre,abaissez
)
-r;l- -- 1
légèrement lesbranchespourpousser
la cabanevers l'arrière,et ajoutezdesherbes
1/
,,f
, r Jt/·
',... - '

plusclairesdevant lesbâtimentsde l'arrière- -.ti;tÂ


.- .!•""/ I; •,
' • ·1,
planpourcréerun équilibreau niveau \
1 ~.
I •
du contrastedesvaleurs.Cette vignette
est plus intéressante,l'idéal estde s'y référer
Étape 2 : Précisez maintenantle_sformeset lesdétailsdeslignesde base.Au crayon28, plusgras,assombrissez leslignes
en associa tion avecla photo pourréaliser de contouret appliquezun ton uniformesurtoute la composition,
saufau niveaudeszonesclairesdu cielèt du toit du bâtiment
le dessinfinal. de l'arrière-plan. ·

40 41
Étape 3 : Pourélaborerla gammedesvaleurs,utilisezun crayon48 pourassombrir lesfenêtres,la portede la cabaneet
certainesdesbranches et desfeuilles.Leszonesclaireset leszonessombresétantétablies,vouspouvezcréerplusfacilement
leszonesde valeursintermédiaires.

Étape 5: Pourterminer,ajoutezdesvaleurs plus claireset d'autresplussombrespourfaireressortirle pointfocalet l'imprégner


d'uneambiancechaleureuse. Notezqueles texturesdétailléeset lesvaleurssombresdu premierplanpoussentles éléments
lumineuxversl'arrière-plan.C'estun exemplede perspectiveatmosphér ique(voirpage44).

Contrastes de textures :
Cedessinschématise les
différentstraitsutiliséspourcréer
un intérêtau niveau
de la texture.Surlescôtésdroit
et gauche,assombrissez
lescontoursdeszonesclaires
puisestompez à certainsendroits
pourcréerlesbranches (A).
Pouraccentue r la perspective,
faitesdesrayurescroisées légères
surle bâtimentde l'arrière-plan
(B)et surla structuredu second
plan(C).Pourajouterde l'intérêt
à la végétation du premierplan,
dessinez deslignesmoyennes
(D),longues(E)et restituez
la texturede la pelouse(F).
Pourlesarbresde l'arrière-plan,
faitesdestraitssombres et
estompés (G)et despoints(H).
Enfin,utilisezdesrayurescroisées
sombres (1)et destraits denses
Étape 4 : Continuezà assombrir
la prairieet seslignes diagonales
avecdesrayurescroisées.Nuancezlesarbresen tenantle crayon
et noirs (J)pourreproduire
sousla paume,et assombrissez
lesplusgrandeszonespardestraitsd'estompage. Celafait ressortirla lumière,quevouspouvez la cabane.(Voirpage6,
accentuerdélicatement
avecunegommemiede pain. « lestraitsde base».)

42 43
Les ombres et la perspective aérienne
'
À l'extér ieur, les imp uretés de l'a ir (comme l'humidité et la po ussière) font obstacle à certai ns rayons
du soleil, si bien que les objets sit ués au loin sont mo ins distincts que ceux du prem ier plan. ""
(
Ce phé nomè ne, qua lif ié de perspective aérienne, crée l'i llusion de la profonde ur . Dans cett e scène
paisible, utilisez à la fois la perspective aérienne et les ombres du premier plan pour ajouter
de la distance dans le dessin.

<lilChoisir la scène : Cettescèneestplusintéressante en


été, lorsquelesombress'allongentdepuisle côté,
maisje n'avais qu'unephotopriseen hiver,le soleilétait alors
au sud.Lasolution? Changerla directiondesombres
en modifiantla compositionpourquele dessincorresponde
au souvenird'été. Malgré leslimitesimposéesparcettephoto,
je m'eninspire pourcréerunecompositionattirante.

Étape 1 : Au crayonHB,esquissez légèrementla composition générale,en veillantà reproduirecorrectement la perspective


lil-Esquissesvignettes : Avantdecommencer
le dessin desbancs,de la tableet destonneaux.Cesformes,si ellessontdessinéescorrectement, indiquela hauteur devuede l'artiste,
définitif,dessinez
uneesquisse de petitformat.Placezlesformes qui est légèrement
élevée.
générales, et ajoutezunenouvellezoned'ombre,correspondant
à la lumièreestivale.Lebut estdeguiderl'œildansla scèneen
créantdesombressombres contrastantesau premierplan.
Cettevignetteestuneréférence pourl'application
desvaleurs,
tandisquela photoestunebasepourlesformeset lesdétails.

<lilAnalyse globale des valeurs : Appliquezlestrois


valeursprincipales : la plussombrepour l'arbre, la valeur
intermédiairepourlesombreset l'arrière-plan,et la valeurclaire
pourle restedu dessin.Cecin'estqu'uneétude préparatoire,
vouspermettantde reconnaît re lesfamillesde valeurs claires
~- !
--
I''
l(î r___<::
--
et de valeurssombresà mesurequevousprogressez dans
le dessindéfinitifprésentépage47.

9 5 2

Étape 2 : Continuezà affinerlesformeset commencez à appliquerlesvaleurs lesplussombresen tenantle crayonsousla paume.


lil-Échelledes valeurs : Necherchezpasà obtenirmaintenantla valeurde l'esquisse,
carvousdevezavantcelavousassurerque lesformesdesombres
Lesvaleursutiliséespource dessinsontles9, 5 et 2. du premierplansontplacéescorrectement.

44 45
Ajouter des textures : Voicilestraitsutilisés
dansce dessin: l'arbreestassombriauxcrayons
48 et 68, avecdestraitsde côtéet desrayures
croisées(A). Pourle ciel,associez lestraits
de côté,lestraits linéaireset quelquesgommages
pourreleverquelquestraits clairs(8). Enarrière-
plan,utilisezdestraits de côté et une gomme(C).
Pourreproduire la pelousedu premierplan,faites
destraitsde côtéet destraitscourtspourimiter
lesherbes(D).Assombrissez le tonneauavecdes
traitsde côtéet destraitslinéaireset verticaux(F).
(Voir« lestraitsde base» à la page6 pour
lestraitset lestextures).

Étape 3 : À ce stade,lesformessontdéfinitives.Aveclescrayons28 et 48, affinezprogressivement


leszonesde valeurs.
Lesombreslesplussombressontmaintenantpresqueaussisombresquela valeurde l'esquisse . Vouspouvezajouterlestextures
tout en maintenantlesvaleurs.

..

Étape 5: Termin,ez
le dessinen ajoutantde la valeuret de la texture.Ajoutezdespersonnages
au premierplanet d'autres,
pluspe~1t
_s. en amere-plan,pouraccentuerla profondeur.Laperspectiveaérienneest renduepar l'applicationde nombreuxdétails
Ét ape 4 : Testezdifférentesvaleurs,sanstoutefoisacheverleszones.Ajoutezdesdétailscommelespalmiersde l'arrière-plan,
surleselementsdu premierplan.Les ombresplusfoncéesdu premierplancontribuentà l'illusionde la profondeuren créant
le dégradédu cielet lesfenêtreset lesportessombres. un contrasteaveclesvaleursclairesdu secondplanet de l'arrière-plan.

46 47
CAPTURER LA LUMIÈRESUR UNE IMAGE EN
NOIR ET BLANC
Nous avons évoqué page 8 le phénomène
de contraste simulta né - une valeur moyenne
semble plus sombre entourée de blanc et plus
-
'"-.
'
,J '
I
J
'/
I
J Étape 2 : Avantde continuer,
vérifiezque lesproportions
sontcorrectes.Repassez

lesen contoursclairset
sur
leslignesdroiteset transformez

précis.Adoucissezlesformes
-

géométriques de la tête pour


claire entourée de noir . Nous avions alors exploré
la force d'une image en noir et blanc, ainsi que la ~ ·-- dévoilerpeuà peulestraits
du zèbre. Cetteétapeest
technique consistant à ajouter un ou deux valeurs unebasepour appliquer
supplémenta ires pour transformer une forme lesvaleurset créerlesvolumes.
plate en volume tridimensionnel. Mais comment
apporter du volume à une forme noire ?
La photo de cette tête de zèbre est l'occasion
idéale d'e xpliquer la solution à ce problème.

Travaille r avec des contrastes forts : Ledéfi ici estde


reproduirele contrasteentrele blancet le noirsansaplatir
la formede la têtedu zèbre.

Étape 1 : Avecun crayon


HBet deslignesaussidroites
quepossible,dessinezles
surfacesdu hautet descôtés
de la tête, et lesrepères
\\ anatomiques.Tracez
deslignesde construction
pourplacerlesoreilles,les
yeux et lesnaseaux.
Simplifiezlesformes
géométriques sous-jacentes
pourdéterminer à la fin
du dessinlesvaleurs
desrayuresnoires. Étape 3 : Cetteétapepeut
êtreréaliséeà part,sur
unenouvellefeuille,ou sur
le dessin,avecdestraits
légers. Ajoutez descontours
pour identifier clairement
quellessurfaceset quels
volumesreçoiventla lumière,
lesvaleurs moyennes , et les
/ ombres.Ainsi, vouspouvez
déterminer objectivement I 1
l'emplacementdesnoirsqui \
apporterontle volume.

48 49
·,

Étape 4 : Dessinez
lescontoursdesrayures,
puisnuancez-les.
Vouspouvezmaintenant
nuancezprogressivement
lessurfaceset lesformes
géométriques établies
auxétapes2et 3.

dimensions

Sivousavezdesdifficultéspourreproduirelesrayures
à mainlevée,faitesunecopiede la photo,aux même
quela surfacede votredessin,puisdessinez
lesrayuresde la photosurdu papiercalque.
Placezle papiercalquesurunefenêtreéclairée,
attachezvotredessinpar-dessus avecdu rubanadhésif,
uis re roduisezlesra ures.

Capturer les variations de valeurs : Analysezleslignes,


lescontourset lesflèchesde cedessin.Unesourcede lumière
brillantefrappelesrayuresnoiresplacéesen face,ellessontdonc
pluspâlesà cet endroit.Cesmêmesrayuress'assombrissent à Étape 5 : Comparez cedessinà celuide l'étape3 et au détailde la pageprécédente.Dansce dessin,la valeurchangeante
mesurequ'elless'éloignentde la lumièreen formantunecourbe. desrayuresrévèlela structurequi était préalablementcrééepar lignesde contours.Lesartistesnommentce principe,« la valeur
Notezégalementquela lumièreréfléchierebonditsousla tête. locale» : à mesurequel'ombreet la lumièrecréentlesvolumeset lesrayuresqui y sontsuperposées, cesrayuressemblentplus
Encapturantcesvariationsde valeurs,vousrestituezpeuà peu clairesou plussombres.Cetteconsistance dansle changement devaleurfait apparaîtrele volume,au lieud'aplatirle sujet.
le volumesous-jacent du sujet.
50
0 51
APPRENDRE EN COPIANT LES MAÎTRES l

Pour analyser l'u sage de l'ombre et de la lumière, rien de tel que de copier les art istes dont vous
admirez les oeuvres. J'ai réalisé une cop ie à l'hu ile d'un table au de Jean-Franço is Millet, intitulé Femme
.•
cousant à la lampe . J'ai ensuite reproduit cette image au crayon pou r étudier les valeurs claires
et les valeurs sombres.

Placer les valeurs: Millet,maîtredu placement desvaleurs,n'ajoutaitaucunnoir ni aucunblancqui auraitpû nuireà


sonsujet.Avantd'analyserle schémaci-dessus, observezle dessinde la pageprécédente et étudiezle ri'iouvementde votreœil dans
la composition.
Voyezsi vouschoisissez lesmêmescentresd'intérêtquemoi. EnutilisantleslettresA à E,j'ai choisiA, le regard
de la femme,commepointfocalprincipal, et B, la lumière de la lampe,commepoint focalseconda ire. les lettresCà Ecomplètent,
parordredécroissant,le cheminde l'œil, qui illustreparfaitementle titre qu'a donnéMilletà cetteoeuvre.
Reproducing a Masterpiece Thisis myoil painting,WomanSewingby Lamplight(alterJeanFrançoisMillet).1have
reproduced
mypaintingherein black-and-whiteto makeit easierto seethe light anddarkvalues.

52 53
Copier au crayon
Étape 1 : Esquissezla scèneau crayonHB.
Exceptépourle halode lumièreet lesondes
circulairesde l'ombreenvironnante
, utilisez
deslignesdroites,desanglesprécis,et l'espace
négatifpourreproduire lesproportionscorrectes.
Durantcetteétape,tracezdeslignesverticales
\ à partirdu front du personnagepourqu'il
soit alignéavecla couverture,
et deslignes
horizontales dansl'alignementdu visagedu bébé.

'
.!-·

\
\

\ ._.,,.,_

Attirer l'attention par des contours nets : Le placement


desvaleurs, la conceptiondu dessinet lescontours diffus guident Étape 2 : Ajoutezprogressivement descourbes,
l'œil au sein de l'image.Commenousl'avonsvu auxpages36 et 37, lespointsfocauxsonten généralle résultatde contraste desplis,desélémentsdu visage,lesmainset
entrelesvaleursclaireset lesvaleurs sombres.Maiscespointsfocauxsontrehaussés pardescontoursnets: en effet, l'œil sedirige de petitsdétails,en dessinantdeslignesdroiteset
premièrement verslescontourslesplusmarquésdu dessin(C).Touslesautrescontourssontadoucisà mesureque lesvaleurs desformesprécises . Soyezminutieuxà cetteétape
s'assombrissent. L'œil du spectate
ur jugecescontoursnaturellement
moinsintéressa
nts. pouréviter d'avoirà effectuerdeschangements
lorsde l'application desvaleurs. Chaquefoisque
vouscomptezajouteruneombre,délimitezla zone
par unelignelégère.Tenezsurtoutcompte
deslignesd'ombresurle front et la joue.

54 55
Étape 3 : Toutau longde ce livre,nousavons
' ' évoquél'échelledesvaleurs.Làencore,le but est
de déterminerlesvaleurscomprises entre
le blancle plusclairet le noir le plussombre.
Ici,on observepeude valeursintermédiaires,
et en termed'intérêt,lescheveuxfoncéstombant
légèrement sur le côtédu front trèsclairet brillant
constituentun pointfocalimportant.
Lavaleurla plusclaireestcelledu papiervierge,
doncla premièreétapeestd'appliquerla valeur
la plussombre.Vousétablirezensuitelestons
intermédiaires.Avec un crayonH8, élaborez
lestonsautourde la lampepardestraitslinéaires.
Au crayon 28, assombrissez le basdu dessinpar
destraitsde côtéet desrayurescroisées.

'v

Étape 4 : Prenezmaintenantun crayon48 pour


continuezà assombrirprogressivement
lesrayurescroisées. Onne distinguepas
précisément l'ouvragede la jeunefemme,
maisvouspouvezrestituerla texturepar
despetitstraitsgriffonnés. Lesvaleurssombres
définitivesne sontpasencoreappliquées, Étape 5 : Pourterminer,laissezcertaineszonesvierges: lespointsfocaux,constituésde la lampeà huile,la chemisede la jeune
cependant,essayez de développerle dessin femme,lescontoursilluminésde sonvisage,sa coiffe,et sesmains.Danstouteslesautreszones,nuancezsubtilementlestons
en gardantla relationde valeursquevous lesplusclairs,en lesfondantprogressivement
dansl'obscurité.Créezlesnoirslesplussombresen dessinantdesrayurescroisées
souhaitezobtenir.Pourcréerlesnoirs au crayon68 finementtaillé.Souvenez-vousquela lumièreartificiellefaiblit à mesurequ'elles'éloignede sasource(voirpage27).
lesplussombres,travaillezau crayon68. Cedessinillustreparfaitementce phénomène,ainsiquel'usagedescontoursmarquéset descontoursdiffus.

56 57
Lignes : Vousavezapprisà la page9 que
ASSOCIER LES ÉLÉMENTS ARTISTIQlJES leslignesn'existentpasdansla nature,
ellesn'existentquedansle mondebidimensionnel
Les lignes, les valeurs, les formes, les dimensions et les direct ions sont les éléments principaux sur lesquels
du dessin.Leslignesde ce paysagesont
chaque dessin se base. En tant qu'artiste, vous devez décider de la façon dont vous allez exploiter chaque principalement utiliséespourséparerlesvaleurs
élément. Sur les pages suivantes, je vous propose l'analyse et la description de ces éléments dans claireset lesvaleurssombres.Au premierplan,
un paysage. En étudiant chaque dessin ou schéma, comparez-le avec le rendu fina l présenté sur cette deslignesvariées,épaisses et fines,ajoutentde
---H ,,,.,,
" ~;_
la complexitéet de l'intérêtà la texture(A).
page pour comprendre le fonctionnement de chaque élément en relation avec les autres.
,- -- \ Leslignesautourdesrochersséparentlessurfaces
du premierplanet de l'arrière-plan (B).Lesrochers
au loin sontdessinés avecdeslignesdestinées
à reproduiredesfissuressurleurspanséclairés(C).

Valeurs : Ne sous-estimez
jamaisl'importancede
la valeurdansun dessin.On pourraitmêmeaffirmer
quec'estl'élémentartistiqueessentiel,
carlesformes,lesligneset lestexturesmanquent
d'intérêtsi leursvaleursne sontpasvariées.
Ici, les rochersdistantssontau centrede l'intérêt,
ils présententdoncun contrasteélevéavec
lesblancsles plusclairs(C).Lesrochesdu second
plancomportentdesvaleursintermédiaires,
avecquelquesaccentsbrillantset sombres(B).
Lesrochesdu premierplanont la mêmevaleur
Exploiter les éléments artistiques : Dansle dessinde ce paysage,
tous lesélémentsartistiquesont été exploités. quecellesqui sontpluséloignées,maisleursformes
Enparcou
rant lestroispagessuivantes,vousdécouvrirez
précisément
de quellemanière. diffèrentpouréviterla monotonie(A).

58 59

<IllDimensions : Dansce paysage,


<IllTextures : Larestitutionde la textureest lesdimensions font référenceà la fois auxformes
un défi artistiquecarelle nécessitela création positiveset auxformesnégatives,notammenten
de traitsdescriptifs.Latextureest l'antidoteà
rapportavecle contrasteentrelespetiteset
la monotonie,maiselle peutelle-mêmedevenir
monotonesi elle estsurexploitée . Lespierresdu lesgrandesformes.L'œilexigedu changement pour
premierplansonten granit,faitesdespetitspoints gardersa concentration, cequi est le secret
pour reproduireleurtexture(A).Versl'arrière, d'un dessinréussi.Lespluspetiteszonesdu premier
lesrochesdeviennentplusatmosphériques, plan(A),avecleurscontoursen diagonalebien
leurtextures'adoucit,diminuezet espacezles marquésfont ressortirla zoneplusgrandecomposée
points(B).Lesrochersdistantssontun mélange de pierresarrondies(B).Lespierresdu premier
de douceursombreet de petitesmarqueslinéaires , plan((), du secondplan(D)et de l'arrière-plan(E)
carils ne doiventpassembleratmosphériques rétrécissentpourcréerde la profondeur.Lesrochers
(C).Lecielest légèrement nuancé,et comporte
distantssontdesdimensions différentesqui ressortent
quelquesrefletsrelevésà la gomme(D).
de l'espacenégatifrectangulaire (F).

. /!..fr\.
// Ji' .

'" " 1

 Texture du paysage : Lestexturesutilisées


pour ce paysage sont présentéesci-dess
us. Â Varier les dimensions : Variezles
Voiraussi « lestraitsde base» page6. dimensionspourcréerde l'intérêtdansvotredessin.

~ Directions : Leslignesverticales, horizontales


~ Formes : Il est pratiqued'identifierlesformes et diagonalesparticipentà la créationde messages
de façongéométrique, pardescarrés,desronds émotionnels.Uneligneverticaleexprimel'austérité
ou destriangles,ou pardesvariantesde cestrois et la droiture,lesportéesdiagonalesapportentdu
catégories de formes(voirpage7 « Comprendre les mouvement et du dynamisme, et unelignehorizontale
valeurset lesformes» pourdesexemples) . transmetle calmeet la tranquillité.Cestroisdirections
Aucuneformede cepaysagen'estprécise . sontprésentes dansce paysage.Lesdiagonales
Celledu premierplansontdesvariantes (B)confèrentdu mouvementà l'image,ellessont
doucementcontréespard'autresdiagonalesqui
rectangulaires, courtesou longues,d'un carré(A).
lescroisent(C)et par le mouvement horizontaldu
Lespierressontdesvariantesarrondiesde rectangles premier plan(A) qui rappellela stabilitéde l'horizon
(B).Lesrochersdistantssontdesvariantesovales (E).Amesurequeleslignesdiagonales s'approchent
d'un carré(C)et ceuxde droiteserapprochent de l'horizon,elless'aplatissent
et leureffets'affaiblit,
d'uneformetriangulaire(D). en applicationdesrèglesde la perspective (D).
Lesvariationsde dimensionset de valeurs Enfin,leslignesverticalesreflètentla rigueurgénérale
de l'imageelle-même(F).
permettentd'éliminerla monotonie.

t~
 Directions de base : Lestroisdirections
principales
 Formes du paysage : Voicilesformes
du mouvementsontdiagonales
horizontaleet verticale.
de basedesélémentsde ce paysage.

61
60
DESSIN RÉCAPITULATIF
Ce portrait résume la plupart des leçons étud iées dans ce livre. Les points de la page suivante vous
rappellent les mét hodes essentielles de l'élaborat ion de tou t type dessin.

Modifier l'image originale : Créer une vignette pour étudier les valeurs :
Cettephotoest unebonnebasepourun dessin,maisl'arrière- Lesvignettespermettentd'affinerleschoixà fairedans
plandistraitle regard.Lasolutionestd'éliminerlesblancsqui la réinterprétation
d'unephoto.Gardezla phetocomme
entrenten conflit,puisassombrissezet unifiezle fond. référencepourlesdétails,maislesvignettesserontla basepour
l'applicationdesvaleursclaireset sombres.

Identifier les formes négatives et positives : Affiner la composition : Unefoisquelesformeset


Esquissez de grandesformesavantd'ajouterlesdétails. lesvaleursde basesontétablies,vouspouvezcréer
Résumé : Pourcréerce portrait, établissez
lesvaleurset lesformesde basede la composition.
Ajoutezensuite de la texture et On pensegénéralement que l'essentieldansun dessinestde lesdégradésde lignes,de formeset de valeurspourconférer
se focalisersurdesdétailsspécifiques.
Pourlesartistes, de la profondeuret de la distanceau rendufinal.
affinezleslignes,lesformeset lesvaleurs.
la démarchelogiqueestde sefocalisertout d'abord

0
sur l'imagegénéralepuissur lesdétails.
62 63
EN CONCLUSION
L'élaboration d'un dessin peut être divisé en trois étapes :
1) l'absorption des sensations visuelles (voir des valeurs et formes plutôt que des « choses»);
2) l'ana lyse de ces sensations (comprendre ce que vous voyez vraiment et trouver le meilleur moyen de
reproduire cela) ;
3) la création (oser comme ncer le dessin, en vous aidant des leçons de ce livre).
Gardez en tête qu'il est important de consacrer du temps au dessin des grandes formes. Il est souvent
tentant d'ajouter des détails, mais retenez que la simp licité est la force d'un dessin. À chaque nouvel le
expérience, vous découvrirez et acquerrez de nouvelles techniques. Le but n'est pas de créer des
dessins parfaits, mais d'améliorer chaque nouveau dessin et surtout, de passer un moment agréable.
Ce livre contient de nombreux conseils, qui ne sont utiles que s'ils sont mis en pratique .
Créez des compositions, sortez papier et crayons, et appliquez ce que vous lisez dans les chapitres.
Ce livre ne doit pas rester intact ! Je vous souhaite beaucoup de succès dans cette aventure.

62 64