Vous êtes sur la page 1sur 83

Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

INTRODUCTION

Notre époque a vue le développement du béton armé comme élément de structure de la


plupart des ouvrages.

Ainsi, la théorie utilisée actuellement pour le calcul de ces ouvrages est basée sur des
données consistant à étudier leur comportement local ou d’ensemble. C’est ce qui a
permis le calcul suivant la méthode des ETATS LIMITES.

Un état limite est celui par lequel une condition requise d’une construction ou de l’un
des éléments est strictement satisfaite et cesserait de l’être en cas de modification
défavorable d’une action.

L’informatique constitue à notre époque un outil très précieux vis-à-vis de l’élaboration


d’un travail de routine et de recherche, notamment dans le calcul des ouvrages de génie
civil.

C’est ainsi que nous avons choisi le logiciel ROBOT BATIMENT, qui est le
regroupement des modules de Descente de charges et de calcul des divers éléments de
structure, pour accompagner le dimensionnement d’un bâtiment.
Ce logiciel intègre la méthode des ETATS LIMITES et prend en compte les coefficients
de sécurités réglementaires selon plusieurs facteurs d’insécurité à l’égard :
D’une part de l’état limite ultime (ELU) correspondant à la ruine d’un des
éléments de l’ouvrage ;
D’autre part de l’état limite de service (ELS) correspondant à l’état limite de
fissuration et de déformation.

Dans une première analyse Robot Descente De charges (ROBOT DDC) nous permettra
de connaître les charges appliquées sur chaque élément de structure porteuse. Dans une
seconde analyse les autres modules nous permettront de dimensionner ces éléments.
Chapitre I : Raisons du choix de la structure

Le Groupe d’Etudes et de Réalisations / Génie Civil (G.E.R/G.C) est une structure qui,
actuellement, fait des études et des réalisations dans les domaines du bâtiment et des
travaux publics.
C’est ainsi que mon choix est porté sur cette structure pour au moins deux raisons :

____________________________________1______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Capitaliser le maximum d’expérience, vu la diversité des domaines d’intervention


de la structure ;
- Et, surtout, apprendre à concevoir et à dimensionner un bâtiment avec le logiciel
ROBOT BATIMENT.

Chapitre II : Le stage proprement dit

Mon stage s’est déroulé du 16 août au 30 septembre 2005 au Groupe d’Etudes et de


Réalisations / Génie Civil. En effet, j’ai passé la majeure partie de cette période à
apprendre à utiliser le logiciel ROBOT BATIMENT.

II-1 : Descente De Charges sur Robot

II-1-1 : Principe

A partir d’un plan architectural nous procédons à la conception et au pré


dimensionnement de la structure de notre bâtiment.

Nous modélisons la structure sur Robot Descentes De Charges v.14.5. Ensuite nous
procédons au chargement des dalles, planchers et escaliers. Et enfin nous définissons les
sens des portées des charges.
S’agissant des escaliers ils sont considérés comme des dalles portant sur un seul sens qui
est le sens des montées.

Nous procédons au pré dimensionnement à l’aide du menu calcul.


Après calculs, les charges de chaque élément porteur ainsi que les dimensions des
semelles sont recueillies pour leur exploitation dans ROBOT millénium (composé des
autres modules de ROBOT BATIMENT).

II-1-2 : Modélisation

Après avoir ouvert le module Robot Descente De Charges (ROBOT DDC v.14.5), un
nouveau ficher qui s’appelle charge1 est automatiquement généré par le logiciel.

____________________________________2______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Enregistrer charge1 dans un répertoire et remplacer charg1 par le nom du projet : Villa
ADJAKOU par exemple.
Procéder à la saisie des lignes de constructions, qui ne sont rien d’autre que des points
d’accrochage pour saisir les éléments de notre structure.

Voici les plans architecturaux que nous allons utiliser pour illustrer notre démarche :

1 – le plan du Rez-de-chaussée

____________________________________3______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

2 – le plan de l’étage

____________________________________4______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

* Saisie des grilles

____________________________________5______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Les grilles sont des lignes de construction passant par les axes des maçonneries, poutres,
voiles ….
Les grilles, créées pour le bâtiment entier, sont valables pour tous les étages.

Selon qu’on veut les lignes de construction en coordonnées cartésiennes ou en


coordonnées polaires. Aller dans le menu Edition ou dans la Barre Grille et cliquer sur
la grille correspondante.

Pour saisir les grilles du garage (5.18m X 5.18m) dont voici le plan, procéder
comme suit :

N.B : les distances sont prises entre axe.

Cliquer sur grille cartésienne puis compléter comme suit :

____________________________________6______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

ou

____________________________________7______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Pour Déplacement par rapport à l’origine des coordonnées, mettre Selon X =


0m et Selon Y = 0m.
Selon X et Y représentent la position du début de la grille cartésienne par rapport à la
position du repère global;

- Mettre angle de rotation=0°.


L’angle de rotation est l’angle entre les lignes des décompositions en Y et l’axe
horizontal (O, X);

- Cliquer sur Nettoyer pour annuler tous les chiffres qui sont dans Décompositions.

La décomposition en X est composée de distances entre les axes et d’un nombre de


répétitions pour chaque intervalle.
Le même principe est appliqué pour Y ;
- Mettre distance en X= 5.18m, Qté = 1 et la distance en Y = 5.18m, Qté = 1 ;
- Cliquer sur confirmer pour avoir la grille du garage :

Nous avons ici le repère global en vert.

Pour saisir la grille du mur qui se trouve à l’entrée de l’espace familial procéder comme
suit :

____________________________________8______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Déplacer le repère global en cliquant sur Translation+rotation disponible dans le


menu Repère et mettre X= 0m, Y= 3.18m et fi = 90° :

- Aller dans grille cartésienne et mettre Selon X=0m, Selon Y=0m, Angle de
rotation = 0°, Décomposition en X = 2.5m, Qté = 1, Décomposition en Y = 2.5m, Qté = 1 :

____________________________________9______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- En fin effacer les lignes qui ne sont pas utiles :


Agrandir la zone de travail (si c’est nécessaire) en cliquant sur Zoom et
sélectionner la zone à agrandir ;

Cliquer sur suppression nœud qui est disponible dans le menu Edition ou
dans la Barre Grille puis sur les lignes.

Pour revenir au zoom précédent cliquer sur zoom Plein écran disponible dans le
menu zoom.

Voici ce qui est obtenu en supprimant les lignes de trop :

____________________________________10______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Pour passer du curseur ponctuel au curseur fenêtre, cliquer sur zoom disponible dans le
menu zoom.

Pour saisir les lignes manquantes de la loggia :

- Mettre le repère global à l’angle du garage (voir schéma). Avec la grille


cartésienne saisir Selon X=0m, Selon Y=0m, Angle de rotation= 0°, Décomposition en X
= 5.18m, Qté =1. Décomposition en Y = 2.18m, Qté =1 :

____________________________________11______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Pour saisir les lignes de l’arc se trouvant au dessus de la porte d’entrée principale :

- Mettre le repère globale (en le tournant de 90°) au centre de l’arc, la procédure


est identique avec Translation+rotation vue précédemment. Donc à une distance de l’axe
du mur du Loggia = 1.37/2 + 0.13/2 +0.18/2 = 0.84m ;

- Cliquer sur grille polaire :

____________________________________12______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Mettre Selon X=0m et Selon Y= 0m pour Déplacement par rapport à l’origine


des coordonnées, représentant la position du début de la grille polaire par rapport à la
position de repère global ;

- Mettre Angle départ =0°. L’Angle de départ est l’angle entre la première
radiale et l’axe (O,X). Si cet angle est nul, la première radiale sera horizontale ;

- Mettre Rayon départ = 0m. Le Rayon de départ représente la distance à partir


de laquelle la radiale sera dessinée ;

Décomposition circulaire est composée d’une valeur angulaire et d’un nombre de


répétitions. Mettre Qté = 10. Donc Angle = (180/10)°=18° car la première radiale sera
horizontale ;

Décomposition radiale est composée de distance par rapport au centre de


rotation et de quantités de répétition de cette distance. Mettre Distance =0,84m (qui est
le rayon de l’arc) et Qté=1 :

____________________________________13______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

A présent, nous pensons avoir donner le nécessaire pour faire correctement les lignes de
construction du bâtiment.

Voici les grilles du bâtiment :

____________________________________14______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Nous passons maintenant au pré dimensionnement des éléments de notre bâtiment.

* Poteaux

Les options du sous-menu Poteaux, ainsi représentées, se trouvent dans le menu Edition
ou dans la Barre d’outils Poteaux.

Selon qu’on veut saisir un poteau rectangulaire ou circulaire, activer l’icône


correspondante.

Cliquer sur saisie par curseur ou saisie poteaux ensuite saisir les dimensions.
Créer le poteau graphiquement en cliquant sur les intersections des grilles ou aux
extrémités des éléments existants.

Voici comment se présente la saisie des poteaux :

____________________________________15______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

La lettre F qui se trouve à côté des dimensions des poteaux veut dire que ces dimensions
sont bloquées.
Bloquer une dimension d’une section consiste à obliger au logiciel de ne la change lors
du calcul.
L’intérêt du blocage est que, par exemple, si la section du poteau que nous proposons est
faible et que le logiciel doit passer à une section supérieure, la dimension bloquée ne
changera pas.

Voici la procédure de blocage/déblocage du poteau 1_1 :

1_1 : veut dire que nous somme à l’étage n°1 _ poteau n°1

____________________________________16______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

0.15X0.15F-0 : veut dire b=0.15m, h=0.15m, F montre que h est bloqué et 0 montre que
le matériau du poteau est du béton.

Pour afficher les résultats, cliquer sur vue 3D disponible dans le menu Fenêtre ou sur la
barre passer à la vue 3D.
Pour sélectionner les éléments que nous souhaitons faire apparaître dans la vue en 3D.
Cliquer sur Affichage et cocher sur les éléments.

Voici la procédure pour avoir la vue en 3D :

ou

Voici la procédure pour revenir à la vue principale :

____________________________________17______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

ou

Voici les amorces des poteaux et les poteaux que nous proposons :

* Longrines - Poutres

____________________________________18______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Pour saisir des longrines ou des poutres la procédure est la même :


- Cliquer sur saisie poutres. Cette option ouvre une fenêtre ou le logiciel
demande les dimensions b (largeur de l’âme) et h (hauteur de la section) de la poutre.

- Saisir la poutre graphiquement en cliquant sur les intersections des grilles ou


aux extrémités des éléments existants.
Vous pouvez saisir les deux points extrémités de la file car le logiciel reconnaîtra
automatiquement tous les appuis intermédiaires.

Il peut arriver qu’on veuille bloquer l’épaisseur de la poutre (contrainte


architecturale) : cliquer sur blocage des épaisseurs ensuite cocher la case correspondant
à b (l’épaisseur de la poutre) et en fin sur la poutre. Cette option est valide si la lettre F
apparaît à côté de l’épaisseur.

Voici comment se présente l’option de blocage de section des poutres :

____________________________________19______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Voici les longrines et poutres proposées :

____________________________________20______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

* Cloisons

Une cloison est un élément non porteur mais porté. Cela veut dire qu’une cloison saisie
sur l’étage 1 sera portée par les dalles, poutres, poteaux ou voiles de cet étage.
Avant la saisie des cloisons, nous définissons les matériaux à utiliser dans une
bibliothèque.

Bibliothèque des cloisons ou voiles

C’est un catalogue, disponible dans le menu option, où sont précisées les caractéristiques
des matériaux à utiliser.
Par défaut, si rien n’est précisé, le logiciel prendra chaque élément comme étant du
béton (matériau 0) , ce qui est conforme aux poteaux, poutres…. Donc il est important
de préciser les caractéristiques de chaque élément si son poids est différent du poids du
béton.

____________________________________21______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

N.B : Le logiciel ne fait pas de distinction entre Bibliothèque des cloisons et Bibliothèque
des voiles. C’est à nous nous de marquer le différence dans les caractéristiques des
matériaux saisies dans le catalogue.

Remplissage de la bibliothèque des cloisons :

- Cliquer sur Bibliothèque des voiles disponible dans le menu options

- Cliquer sur nouveau ;


- Saisir le nom et les valeurs des caractéristiques prévus ;
- Valider en appuyant sur confirmer.

____________________________________22______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Voici la procédure de remplissage :

Voici la bibliothèque des cloisons ou voiles que nous obtenons :

Il faut signaler, au passage, qu’il est possible choisir les unités de travail en les
précisant dans Unités de mesures, disponible dans le menu options. Cliquer sur les
unités choisies ensuite sur confirmer.

____________________________________23______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Saisie des cloisons :

- Cliquer sur saisie cloison à partir du menu Edition : cette option ouvre une
fenêtre ou le logiciel demande la largeur de la cloison et la hauteur. Les valeurs DB1 et
DB2 sont les débords à l’origine et à l’extrémité de la cloison. Les valeurs DB1 et DB2
peuvent être positives ou négatives ;
- Saisir graphiquement en cliquant sur les intersections des grilles ou
aux extrémités des éléments existants.

Voici la procédure de saisie des cloisons :

Nous avons décidé de ne pas tenir compte des ouvertures en considérant que les
matériaux des ouvertures sont moins lourds que les matériaux des cloisons.

Affectation des caractéristiques des matériaux des cloisons :

____________________________________24______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Cliquer sur Matériaux cloisons ;


- Sélectionner le matériau ;
- Cliquer sur les cloisons.

Voici la procédure de saisie des cloisons :

Ainsi les cloisons prennent les propriétés des matériaux définis des la bibliothèque.

Voici des cloisons proposées :

____________________________________25______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

* Dalles

Les options du sous-menu Dalle se trouvent dans le menu Edition ou dans la Barre
d’outils Dalles.

Saisie des dalles :

- Cliquer sur saisie dalles. Cette option ouvre une fenêtre où le logiciel demande
l’épaisseur de la dalle ;
- Définir graphiquement le contour de cette dalle. Il faut fermer le contour ; le
point final est le point initial.
Voici la procédure de saisie des dalles :

____________________________________26______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Définition des sens de portée :

- Cliquer sur Dalles au sens de portée ensuite sur un côté du contour parallèle au
sens de portée retenu : cette option permet de libérer des appuis de la dalle en
l’occurrence le côté cliqué précédemment.

N.B : Le choix du sens de portée est défini suivant la plus petite portée ou un autre sens
qui dépendra des exigences de réalisation. Car, au moment du coffrage d’un plancher, il
peut arriver que le coffreur privilégie un sens de pose des poutrelles pour ne pas couper
beaucoup de bois.
Voici la procédure de définition de sens de portée des dalles :

____________________________________27______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Bibliothèque des dalles

Définition des éléments de la bibliothèque des dalles :

Nous utilisons des planchers (16+4) cm pour les chambres et circulations.


Pour le plancher haut rez-de-chaussée, les charges permanentes sont définies comme
suit :
Hourdi + Poutrelle + dalle de compression = 285 daN/m²
Enduit sous plafond de 1,5cm = 30 daN/m²
Chape + Carrelage = 100 daN/m²
Ce qui fait que la dalle pèse 415 daN/m² = 0.415 T/m²

Pour la toiture terrasse les charges permanentes sont définies comme suit :
Hourdi + Poutrelle + dalle de compression = 285 daN/m²

____________________________________28______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Enduit sous plafond de 1,5cm = 30 daN/m²


Chape = 80 daN/m²
Forme de pente = 100 daN/m²
Etanchéité = 20 daN/m²
Ajouter couche de gravillons = 30 daN/m²
Ce qui fait que la dalle pèse 545 daN/m² = 0.545 T/m².

Pour les escaliers. Le type d’escalier est fourni par le plan architectural avec les
dimensions suivantes :
h = 18cm (marche ou hauteur de marche) ;
g = 30cm (largeur ou giron ou largeur de giron).
Nous vérifions l’équilibre empirique par la formule de Blondel :
60cm< g + 2h< 65cm
Nous déterminons l’épaisseur (e) en prenant la longueur (L) de la paillasse de la cage
d’escalier divisée par 28. Ici L= 385cm, ce qui donne e = 13,75cm. Pour la suite nous
prendrons e = 14cm.

Détermination des charges permanentes (G) de l’escalier :


Paillasse = Υbéton = 409 daN/m²
Marche = Υbéton*h/2 = 225 daN/m²
Enduit = 30 daN/m²
Chape + carrelage = 100 daN/m²
Ce qui fait que l’escalier pèse 764 daN/m² = 0.764 T/m².

Remplissage de la bibliothèque des dalles :

- Cliquer sur Bibliothèque des dalles disponible dans le menu options ;


- Cliquer sur nouveau ;
- Saisir le nom et les valeurs des caractéristiques prévus ;
- Valider en appuyant sur confirmer.

Voici la procédure de remplissage :

____________________________________29______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Voici la bibliothèque des dalles que nous obtenons :

Affectation des caractéristiques des matériaux des dalles

Pour affecter les matériaux des dalles ou plancher, procéder comme suit :
- Cliquer sur sélection des matériaux du sous menu dalle disponible dans le menu
Edition. Ces commandes sont aussi disponible dans la Barre d’outil dalle ;
- Cliquer sur le matériau retenu, ensuite sur la surface de dalle à affecter le
matériau.

____________________________________30______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

ou

Cliquer sur la surface

Voici les planchers hauts ETAGE proposés :

____________________________________31______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Les flèches montrent les sens de portée des poutrelles.


S’agissant des chiffres et lettres. Par exemple 3_3 0.2F-6 :
3 : montre qu’on est au niveau 3 (étage 3) ;
3 : indique le plancher ou dalle n°3 ;
0.2 : donne l’épaisseur du plancher en mètre ;
F : veut dire que nous avons décidé de bloquer l’épaisseur du plancher à 0.2m, ROBOT
ne la changera pas lors du calcul de la DDC ;
6 : fait référence au numéro du matériau utilisé dans la bibliothèque des dalles.

*Charges

Les charges permanentes sont prises en compte par le logiciel, par défaut, comme étant
du béton : indiquées par 0.

____________________________________32______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

L’affectation des caractéristiques des matériaux des dalles, vue précédemment,


permet au logiciel de prendre en compte les charges permanentes spécifiées dans les
catalogues.

S’agissant des charges d’exploitation, affectons les charges autorisées par le


B.A.E.L. 91. Ici le bâtiment est à usage d’habitation. Les logements seront de 0,150 t/m²,
les balcons de 0,350 t/m² et les escaliers de 0,250 t/m².
Voici la procédure :
- Cliquer sur le menu chargement ;
- Cliquer sur Exploitation, ce qui permet au logiciel de prendre en compte
les charges qu’on va saisir comme des charges d’exploitation ;
- Cliquer sur charge sur dalle ;
- Saisir la valeur de la charge ;
- Cliquer sur la surface de la dalle correspondante.

Cliquer sur la
surface

Voici les planchers hauts ETAGE avec les valeurs des charges d’exploitation en T/m²
que nous proposons :

____________________________________33______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

II-1-3 : Calculs et exploitations des résultats

Avant de lancer les calculs, procéder à la définition des caractéristiques du bâtiment.

____________________________________34______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Définition des caractéristiques du bâtiment

Cliquer sur le menu Bâtiment ensuite sur caractéristiques du bâtiment dont voici
la fenêtre :

Remplir les valeurs retenues comme suit :

- Le Niveau du sol est la cote à partir de laquelle seront générés des charges
horizontales de vent. Mettre pour notre cas 0m ;

- Le Niveau d’arase des fûts est la cote du haut du fût de la semelle (niveau bas du
poteau ou voile supérieur). Il dépend des dimensions de chaque semelle. Harmoniser en
prenant ici -0,90m ;

- Le Niveau du fond de fouille est la cote de la base de la semelle. La distance


entre le niveau d’arase et le niveau de fond de fouille représente la hauteur de la semelle.
Mettre pour notre cas –1,20m ;

- Le Type de structure veut dire qu’il est possible de choisir le type de


contreventement :
A portiques signifie que seuls les poteaux reprendront des efforts horizontaux ;

____________________________________35______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

A refends signifie que seuls les voiles reprendrons des efforts horizontaux ;
Mixte signifie que les poteaux ainsi que voiles participeront au contreventement du
bâtiment.
Nous n’avons pas tenu compte des efforts horizontaux ;

- L’Elasticité du sol KZ, permet d’entrer la résistance du sol (model de Winkler)


P
KZ= e (T/m3)
Avec P= pression du sol sous la fondation (T/m²) et e=tassement du sol (m). Mettre
pour notre cas 1000 T/m3 ;

- La Contrainte du sol permet d’entrer les valeurs de résistance du sol à l’ELU ou


à l’ELS ou alors la contrainte de rupture sachant que :
qRupture = 2qELU = 3qELS
Mettre pour notre cas qELU = 20 T/m² ;

- La Caractéristique du sol permet d’entrer les paramètres de notre sol (poids


volumique Υ, angle de frottement Φ et la cohésion C). La contrainte de sol sera calculée
suivant ces caractéristiques (conformément au DTU 13.12).

Voici comment se présente le remplissage des caractéristiques du bâtiment :

____________________________________36______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Matériaux permet de saisir les marques des bétons et les classes des aciers.

Voici la boîte de dialogue matériaux :

____________________________________37______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

* Calculs

Toutes les options de calcul se trouvent dans le menu Calcul ou dans la Barre Calcul.

La démarche la plus indiquée est la suivante.


Pour chaque étage, cliquer sur Calcul de l’étage courant. Le logiciel calculera
uniquement l’étage actif, sans tenir compte des autres étages. Cette option permet de
vérifier si la géométrie de l’étage courant est correcte. S’il y a des problèmes le logiciel
les indiquera. Corriger et refaire les mêmes actions jusqu’à ce que le logiciel affiche le
message Calcul réalisé.

Voici la procédure de calcul de l’étage 2 :

____________________________________38______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Après calcul de chaque étage cliquer sur Calcul du bâtiment. Cette option fait le cumul
des charges.

Afin d’éviter toute erreur éventuelle, il est conseiller de cliquer sur Recalculer tout.
Cette option lance les deux précédentes : calcul de chaque étage et descente de charges.

Voici l’étape finale du Calcul réalisé :

____________________________________39______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

ou

Après avoir lancer les calculs le logiciel génère automatiquement les fondations sous le
premier niveau.
Vue en 3D

____________________________________40______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Pour visualiser le bâtiment en 3D, procéder comme suit :

Cliquer sur le menu fenêtre ;


Cliquer sur passer à ;
Cliquer sur Vue 3D ;
Cliquer sur :
Etage courant qui permet de visualiser l’étage qui est actif ;
Bâtiment entier qui permet de visualiser le bâtiment en entier ;
Partie du bâtiment…qui ouvre une fenêtre où le logiciel demande les
parties à visualiser :

Ou alors cliquer sur la barre d’outil Passer à la vue 3D pour visualiser le


bâtiment en entier.

ou

Voici la vue en 3D du bâtiment

____________________________________41______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Pour revenir à la vue principale procéder comme suit :

Cliquer sur menu fenêtre ;


Cliquer sur Passer à la vue principale.
Ou alors cliquer sur la barre d’outil Passer à la vue principale.

ou
* Exploitations des résultats

____________________________________42______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Résultats

Pour avoir le plan, les dimensions et les numéros des semelles.


A partir du menu fenêtre :
- Cliquer sur passer à ;
- Cliquer sur Plan des semelles.

A partir du menu Affichage :


- Cliquer sur Dimensions ;

____________________________________43______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Cliquer sur Numéros ;

- Cliquer sur Pochage ;


- Sélectionner l’option de remplissage des semelles ;
- Cliquer sur confirmer.

Voici le plan de fondation proposé par Robot Descente de charges :

____________________________________44______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Pour avoir le plan, les dimensions et les numéros des poteaux, poutres voiles et
dalles de l’étage 3 par exemple, procéder comme suit :

- Activer l’étage 3 en Cliquant sur 3;

- A partir du menu fenêtre :


Cliquer sur Passer à ;
Cliquer sur Plan de l’étage.
Ou alors cliquer sur la barre d’outil Plan de l’étage.

____________________________________45______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

ou

A partir du menu Affichage :

____________________________________46______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Cliquer sur Dimensions, cocher puis confirmer ;

- Cliquer sur Numéros, cocher puis confirmer ;

Pour revenir à la vue principale, procéder de la même manière que précédemment (vue
3D).
Récupération des charges

____________________________________47______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Chargement des poutres

Les charges des poutres sont récupérées comme suit :


A partir du menu Calcul :
- Cliquer sur Note de calcul ;

- Choisir l’étage ;
- Cliquer sur poutre ;

____________________________________48______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Pour avoir les charges à l’ELU ou à l’ELS. Cliquer sur chargements/combinaisons de la


boîte de dialogue ensuite sur créer combinaison et saisir les coefficients.

Par exemple pour avoir les charges à l’ELS :


- Cliquer sur Nouveau et mettre dans permanente 1.0, dans cloison 1.0 et pour les
autres types de charge mettre 0,0 tel que cette combinaison donne G = 1.0*permanente +
1.0*cloison.
- Faire la même chose pour avoir les charges d’exploitation en mettant devant
exploitation 1.0 et pour les autres types de charge mettre 0.0 tel que Q = 1.0 exploitation.

Voici la procédure de création des combinaisons pour avoir G :

Cliquer sur Nouveau et saisir les valeurs pour avoir Q :

____________________________________49______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Après cette étape cliquer sur Chargements/Combinaisons puis sur Afficher les
combinaisons pour avoir le chargement de l’élément :

Voici l’état de chargement de la poutre 1.1de l’étage 3 :

____________________________________50______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

L’information sur la travée de la poutre inclut:


- Numéro de l’étage;
- Numéro de la poutre;
- Numéro de la travée;
- Largeur de la travée (b);
- Hauteur de la travée (h);
- Longueur de la travée (l);
- Charges. Ici nous lisons les valeurs de G sur le premier diagramme et les valeurs
de Q sur le second.
Le schéma des charges est affiché pour chaque chargement.
Les forces trapézoïdales sont affichées comme suit.
La travée de la poutre est divisée en 10 tronçons de longueur égale. Sur chaque tronçon,
les forces trapézoïdales sont cumulées et remplacées par les forces équivalentes.
L’intensité de la force est indiquée sous chaque vecteur. La valeur du rattachement n’est
pas affichée: la longueur du tronçon supportant une force trapézoïdale est égale à 1/10
de la travée.

____________________________________51______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Il est possible de lisser ces diagrammes en changeant le nombre de pas. Pour cela cliquer
sur Nombre de pas puis saisir la valeur et confirmer.

Les forces verticales concentrées sont affichées sous forme de vecteurs isolés. L’intensité
de chaque force est indiquée sous le vecteur. Le rattachement est affiché en haut.

Les moments concentrés sont affichés sous forme de demi-cercles avec la direction et
l’intensité de chaque moment. La valeur du rattachement n’est pas affichée: les
moments ne sont calculés qu’aux extrémités de la travée. Les moments ne sont calculés
que dans les chargements horizontaux.

- Chargement des poteaux

Les charges en tête de poteau ou en tête de semelle sont données sous forme de tableau.
La démarche pour récupérer les charges est identique qu’aux poutres.

Voici l’état de chargement du poteau 2 de l’étage 3 :

____________________________________52______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

L’information sur les poteaux inclut:


- Numéro de l’étage;
- Numéro du poteau;
- Dimensions de la section (b et h);
- Hauteur (H);
- Charges. Ici nous lisons les valeurs suivantes :
G=5,429 Tonnes et Q=2,830 Tonnes.
L’information sur les charges appliquées au poteau est affichée sous forme d’un tableau.
La colonne gauche affiche la liste des chargements, la ligne supérieure - la direction de la
charge. Les directions sont indiquées comme suit:
- PH - charge verticale (direction positive - en bas);
- Pb - charge horizontale selon le côté b du poteau;
- Ph -charge horizontale selon le côté h du poteau.
Toutes les charges affichées sont appliquées au niveau supérieur du poteau.

Voici l’état de chargement de la semelle N°20 :

____________________________________53______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Nous lisons les valeurs suivantes :


G=15,682 Tonnes et Q=3,345 Tonnes.

II-2 : Dimensionnement des éléments de structure

II-2-1 : Hypothèses

Les éléments de structure sont calculés en prenant comme hypothèseS :


- Densité : 2500daN/m3 ;

____________________________________54______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Le béton : fc28 = 22Mpa, Υb = 1,5 ;


- L’acier : fe = 400Mpa, Υs = 1,15.

II-2-2 : Dimensionnement de plancher

L’épaisseur des planchers sont de 16 + 4 = 20cm.


Les poutrelles sont calculées comme des poutres en considérant : Une largeur b = 12cm,
une hauteur h = 20cm.
Après avoir déterminé les sections des aciers, les poutrelles sont dessinées sur AutoCAD.

II-2-3 : Dimensionnement d’escalier

Le choix du type d’escalier à utiliser dépend de la forme, de l’emplacement de l’escalier


mais également de la structure en place qui supportera l’escalier.
Ici le type d’escalier est fourni par le plan architectural.
Nous avons déjà évalué les charges permanentes dans la bibliothèque des dalles.
Le bâtiment est à usage d’habitation donc Q= 250 daN/m²
En calculant comme une dalle nous obtenons : As = 6,15cm²/ml.
0,785
 6,54
Avec 0,12 cm²/ml > As, nous choisissons de mettre en lit inférieur des HA10
espacés de 12cm.

II-2-4 : Dimensionnement de poutre ou de longrine

Nous utilisons le module Dimensionnement des poutres BA (Béton armé : Ferraillage


d’une poutre), de Robot Millennium Version 14.5. Il permet de définir, calculer et
dimensionner les poutres en béton armé appuyées librement (à une ou plusieurs
travées).

Les poutres peuvent être chargées par des forces concentrées verticales, par des charges
continues et par des moments concentrés.

Voici la procédure :

____________________________________55______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Après avoir ouvert le module Dimensionnement des poutres BA, de Robot


Millennium, Sélectionner le bureau Poutre – définition :

- Cliquer sur la travée de la poutre pour la rendre active (désactive) ;


- Définir les informations de base concernant la géométrie de la poutre en
cliquant sur File et Travée de Définition de l’élévation ;
- Procéder à la définition de la section de la poutre à partir de la boîte de
dialogue Définition de la section.

- Procéder à la définition des paramètres de calcul dans les différentes boîtes de


dialogue qui suivent (les barres d’outils sont accessibles à l’écran) :

Option de calcul

Les paramètres de calcul de la boîte de dialogue Option de calcul accessible à partir du


menu déroulant Analyse permettent:

____________________________________56______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- A l’onglet Général de définir :

La Tolérance des calculs ; dans ce champ il est possible de définir le coefficient de


majoration/réduction de la capacité de charges appliquées.
Par exemple, si on saisie le valeur 1.20, la capacité de charge du poteau augmente d’au
moins 20%. La valeur 1.00 signifie que la poutre sera dimensionnée pour les efforts
réels, sans augmenter la capacité de charge. Les valeurs du coefficient < 1.0 réduisent la
capacité de charge de la poutre.

La Flèche admissible par ; si cette option est sélectionnée, le calcul corrigera la


flèche soit en augmentant le ferraillage ou la prise en compte dans la table.
IMPORTANT : Cette option est souvent pénalisante, par le fait d’une augmentation
importante des armatures. Il est préférable d’utiliser cette option en dernier recours.

Avancé ; lorsqu’on clique sur le bouton Avancé, la boîte de dialogue qui apparaît
nous permet de saisir le coefficient de redistribution pour les charges permanentes, par
défaut la valeur est égale à 0,8. Elle offre aussi la possibilité de choisir la longueur de
calculs pour les appuis béton, soit entre nus ou entre axes des appuis :

____________________________________57______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Béton/Acier transversaux/Aciers longitudinaux ; Le choix de l’un de ces onglets,


permet de définir les caractéristiques du matériau.
Pour le béton, la densité du béton ainsi que la résistance et le diamètre du granulat. Pour
les aciers, le type d’acier (haute adhérence ou rond lisse) et le choix des diamètres
disponibles :

____________________________________58______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Disposition de ferraillage

L’option Disposition de ferraillage, qui se trouve dans le menu Analyse, permet de


définir les paramètres des barres utilisées pour ferrailler de la poutre.

L’onglet Général permet de définir les paramètres généraux de la poutre entière, à


savoir : à l’option Par travée, les armatures seront générées séparément pour chaque
travée. A l’option Par file, les armatures seront générées pour la poutre entière de sorte
que les barres longitudinales passent de façon continue par toutes les travées de la
poutre :

____________________________________59______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Il est possible d’établir la relation entre le nombre de lits et la hauteur de la poutre


étudiée à partir des onglets inférieurs et supérieurs :

____________________________________60______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

L’onglet secondaire affiche les options de définition des types suivants les armatures
secondaires :
Aciers de peau : la fonction des aciers de peau est de limiter la fissuration du béton et de
protéger le béton contre les moments de torsion et /ou moments fléchissant relatifs, en
direction de la hauteur de la section. Cette option permet d’imposer le diamètre des
armatures ou de sélectionner l’option Auto dans la liste de diamètres. Dans ce cas le
logiciel calculera le diamètre optimal. Le diamètre et, ce qui en résulte, la section d’acier
dépendent de la fissuration. Pour la fissuration peu préjudiciable As=0cm²/m, pour la
fissuration préjudiciable As=3cm²/m au moins, pour la fissuration très préjudiciable
As=5cm²/m au moins.
Une poutre est considérée comme de grande hauteur lorsque la hauteur vaut
 f 
 2 x 80  e 
ha  10  avec f e en MPa :

____________________________________61______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Réservation

A partir du sous menu Réservation disponible dans le menu structure. Définir les
informations concernant la géométrie de la réservation (par exemple là où une poutre
s’appuie sur la poutre à calculer) de la poutre par rapport à son repère local. Le calcul
des réservations se fait suivant la méthode RDM, le programme calcule les membrures
inférieures et supérieures en flexion composée :

Chargement

____________________________________62______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

La boîte de dialogue charge sert à définir les charges sur la poutre. Elle est accessible
après la sélection du « bureau chargement » ou en cliquant directement sur l’icône
chargement :

Arès avoir saisi les valeurs, valider en cliquant sur Ajouter puis sur Fermer.

Paramètre de niveau

La commande Paramètre du niveau permet de définir les caractéristiques du niveau


sélectionné. Afin d’ouvrir la boîte de dialogue Paramètre du niveau : cliquer sur l’icône
Paramètre du niveau affichée dans la barre d’outils OUTILS ou dans le menu déroulant
Analyse, sélectionner la commande Paramètre du niveau.
La cote de niveau, la tenue au feu, la catégorie de fissuration et l’agressivité du milieu
peuvent être définies :

____________________________________63______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Mis à part les boutons standard (OK, Annuler, Aide), la partie droite de la boîte de
dialogue regroupe les boutons :
Définir par défaut et Rétablir. Ces deux boutons permettent d’enregistrer les
paramètres par défaut et de les rétablir après des modifications des paramètres affichés
dans la boîte de dialogue Paramètres du niveau.

Afin de définir les paramètres du niveau comme paramètres par défaut, vous devez :
- saisir les paramètres du niveau voulus ;
- cliquer sur le bouton Définir par défaut.
Pour rétablir les valeurs par défaut, vous devez cliquer sur le bouton Rétablir.

Calculs et résultats

Après la définition de tous les paramètres. N’oublier pas de valider à chaque fois avant
de quitter : cliquer sur Ajouter, Ok, Appliquer….
Commencer les calculs et le dimensionnement de la poutre définie :
- Cliquer sur la commande Calculer dans le menu Analyse ;
- Cliquer sur l’icône Plans d’exécution et imprimer.

Voici le plan d’exécution de la poutre 1.1 de l’étage dont le chargement est donné en
haut :

____________________________________64______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

II-2-5 : Dimensionnement de poteau

Nous utilisons le module Dimensionnement des poteaux


BA (Béton armé : Ferraillage d’un poteau), de Robot Millennium Version 14.5.
Le module permet de définir, calculer et dimensionner les poteaux en béton armé.

Voici la procédure :

- Après avoir ouvert le module Dimensionnement des poteaux BA, de Robot


Millennium, Sélectionner le bureau Poteaux- définition :

____________________________________65______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Définir la géométrie de la section transversale du poteau, à savoir le type de


section (rectangulaire, circulaire etc.), les dimensions et, éventuellement, le nom de la
section ;
- Procéder à la définition des paramètres de calcul dans les différentes boîtes de
dialogue qui suivent (les barres d’outils sont accessibles à l’écran) :

Dimensions de l’élévation

Dans ce champ :
- epd, permet de définir l’épaisseur de la dalle du plancher ;
- hsd, permet de définir la hauteur du poteau mesurée jusqu'à la dalle du
plancher ;
- hsp, permet de définir la hauteur du poteau mesurée jusqu’à la poutre.
En considérant la hauteur du poteau comme étant la distance entre deux niveaux
supérieurs des planchers, nous pouvons mettre hsd= hsp.
Pour un poteau de longueur libre L0= 3m avec un plancher de 16+4, nous avons :

____________________________________66______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Modèle de flambement

____________________________________67______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

La longueur de flambement est celle d’une pièce supposée élastique articulée sur ses
deux extrémités, qui présenterait même section et même contrainte critique d’Euler
 2 EI
Nc 
( L2 ) que la pièce supposée elle aussi élastique.

Pour les bâtiments courants, lorsque le poteau est assemblé à des poutres de rigidité au
moins égale à la sienne ou bien encastré dans un massif de fondation : Lf = 0,7xL0 .
Dans les autres cas : Lf = L0 :

Charges

- Sélectionner les natures des chargements ;


- Saisir les valeurs des charges G et Q.
Le logiciel créera les combinaisons de calcul. Pour le groupe 1 nous avons la
combinaison Nu =1,35G + 1,50Q :

____________________________________68______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Disposition de ferraillage

Nous avons des sections rectangulaires (a<b) :


e1 < (b ; 1,5cg), cg désigne la grosseur du plus gros granulat utilisé ;
e2 < min (b+10 ; 40cm) ;
et au moins 1 barre dans chaque angle :

____________________________________69______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Les armatures transversales doivent entourer toutes les barres longitudinales de


diamètre supérieur ou égal à 20mm ; compte tenu du fait que les armatures
longitudinales ne sont prise en compte pour les calculs de résistance que si elles sont
maintenues par des cadres espacés de 15 fois leur diamètre au maximum, dans la
pratique, toutes les barres sont maintenues.

Dans les zones où la proportion des armatures présentant des jonctions supérieure à
50%, on dispose sur la longueur de recouvrement au moins trois nappes d’armatures
transversales :

La longueur de recouvrement L > = 24d, d étant le diamètre de barres longitudinales


(principales) :

____________________________________70______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Les ancrages des extrémités des barres façonnées en cadres, étriers et épingles sont
assurés par courbure suivant le rayon minimal si les parties courbes sont prolongées de
parties rectilignes de longueur au moins égale à 5d, 10d, ou15d, à la suite d’arcs de
cercle valant respectivement 180°, 135° ou 90°, à condition que les plans de ces ancrages

____________________________________71______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

ne fassent pas un angle supérieur à 22,5° avec les sections droites où sont disposés les
aciers en cause ; des dispositions différentes doivent être justifiées :

Calculs et résultats

Après la définition de tous les paramètres. N’oublier pas de valider à chaque fois avant
de quitter : cliquer sur Ajouter, Ok, Appliquer….
Commencer les calculs du poteau :
- Cliquer sur la commande Calculer dans le menu Analyse ;
- Cliquer sur l’icône Plans d’exécution et imprimer.
Voici le plan d’exécution du poteau 2 de l’étage dont le chargement est donné en haut :

____________________________________72______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

II-2-6 : Dimensionnement de semelle

Nous utilisons le module Dimensionnement des semelles BA (Béton armé : Ferraillage


d’une semelle), de Robot Millennium Version 14.5.
Le module permet de définir, calculer et dimensionner les semelles en béton armé.

Voici la procédure :

- Après avoir ouvert le module Dimensionnement des semelles BA, de Robot


Millennium, Sélectionner le bureau Semelles – définition :

____________________________________73______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

- Procéder à la définition des paramètres de calcul dans les différentes boîtes de


dialogue qui suivent (les barres d’outils sont accessibles à l’écran) :

Dimensions

____________________________________74______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Définir dans l’onglet Géométrie le type de semelle et ses dimensions de base :

Optimiser la géométrie de la semelle à partir de la zone Géométrie de la semelle :

____________________________________75______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Sélectionner dans l’onglet Fût la forme du fût (ou le type du fût pour la semelle sous
deux poteaux).
Après la sélection d’un type de fût spécifique, les champs d’édition appropriés sont
accessibles dans la zone Dimensions. Toutes les dimensions sont représentées sur le
dessin schématique du fût :

____________________________________76______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Définir sol

Les massifs de fondations doivent être stables ; c’est-à-dire qu’ils doivent donner lieu à
des tassements que si ceux-ci permettent la tenue de l’ouvrage ; des tassements
uniformes sont admissibles dans certaines limites ; mais des tassements différentiels sont
rarement compatibles avec la tenue de l’ouvrage. Il est donc nécessaire d’adapter le type
et la structure des fondations à la nature du sol qui va supporter l’ouvrage : l’étude
géologique et géotechnique a pour objectif de préciser le type, le nombre et la dimension
des fondations nécessaires pour fonder un ouvrage donné sur un sol donné.

Les contraintes du sol peuvent subir des variations qui peuvent générer des ruptures par
cisaillement, car avant l’application d’une charge sur une semelle, le sol de fondation est
en équilibre élastique. Lorsque la charge augment au-delà d’une certaine valeur
critique, le sol passe progressivement en équilibre plastique. Au cours de cette
transformation, les contraintes principales subissent des variations.

____________________________________77______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Au total, aucune structure ne peut être conçue ou réalisée sans que l’on ait procédé, à un
moment ou l’autre, à l’étude du sol ou de la roche de fondation et ce, que la structure
soit érigée à la surface du sol ou dans le sol. La solidité, le coût et la performance d’une
structure dépendent en grande partie de sa fondation.

Définir les paramètres du sol, accessibles à partir de l’icône Définir sol :

Définir charges

Sélectionner les natures et types de charges ensuite saisir les valeurs dans la boîte
dialogue Charge sur la semelle, accessible à partir de l’icône Définir charges ou de la
commande Charges dans le menu Structure.

____________________________________78______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Calculs et résultats

- Cliquer sur la commande Calculer dans le menu Analyse ;


- Cliquer sur l’icône Plans d’exécution et imprimer.

Voici le plan d’exécution de la semelle n°20 dont le chargement est donné en haut :

____________________________________79______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

II-3 : Mise en page et impression

Cette étape consiste à rassembler tous les éléments, des structures, calculer et procéder à
leur impression.

Chapitre III : Expériences acquises

Un encadrement technique exemplaire nous a permis de consolider nos connaissances


acquises dans certains cours.
Les calculs que nous avons eu à effectuer nous ont permis d’avoir une démarche plus
rapide tout en gardant à l’esprit les acquis théoriques.
Il est important de signaler que dans le milieu professionnel, l’expérience est capitale.

____________________________________80______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

L’organisation du travail doit être particulière du fait de l’importance des projets. Une
mauvaise organisation peut entraîner des erreurs de réalisation.
La gestion du matériel et des individus est primordiale car il n’est pas toujours évident
que le fait d’avoir des hommes sous son contrôle soit synonyme de directives données au
chantier. L’atteinte de ces objectifs demande un contrôle permanent et beaucoup de
vivacité de la part du contrôleur, ceci, dans le but d’assurer un travail satisfaisant.

Nous avons noté que le responsable d’un projet doit collaborer avec ses collègues pour
mieux partager leurs expériences. Tout ceci doit se faire dans un respect mutuel pourvu
que le travail puisse se dérouler dans les meilleures conditions. Enfin, un esprit de
solidarité, d’équipe ; en somme, un bon climat de travail règne dans le bureau et sur le
terrain.

CONCLUSION

Le stage de 45 jours, effectué au Groupe d’Etude et de Réalisation / Génie Civil a été


d’une importance capitale dans notre formation d’ingénieur.

Ce stage nous a permis d’apprendre à utiliser le logiciel ROBOT BATIMENT, qui est le
regroupement des modules de Descente de charges et de calcul des divers éléments de
structure, pour accompagner le dimensionnement d’un bâtiment.

Il a été pour nous une occasion de se confronter une fois de plus aux réalités du monde
professionnel et de développer une certaine dynamique de travail groupe.

____________________________________81______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

En somme ce stage nous permettra, à coup sûr, de mieux appréhender les futures études
de projets afin de faciliter leur mise en œuvre.

Compléments

Tableau IV-1 : Calcul des poids surfaciques des murs :

Désignation Poids surfacique Poids surfacique Poids surfacique


des éléments sans enduit enduit 2 faces avec enduit
(daN/m²) (daN/m²) (T/m²)

(1) (1) (2)


Mur en aggloméré de 10cm 1500 x 0,10= 150 2 x (20 x 1,5) = 60 0,210

Mur en aggloméré de 15cm 1500 x 0,15 = 225 2 x (20 x 1,5) = 60 0,285

Mur en aggloméré de 20cm 1500 x 0,20 = 300 2 x (20 x 1,5) = 60 0,360

Acrotère béton de 10cm 2500 x 0,10 =250 2 x (20 x 1,5) = 60 0,310

(1) valeur charge, NF P 06-004 (2) épaisseur enduit en cm

Tableau IV-4 : Calcul des poids surfaciques des planchers terrasses :

____________________________________82______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES
Rapport de stage de maîtrise G.E.R/G.C.

Type Poids surfaciques planchers terrasses


de
Plancher Enduit Etanchéité Protection Plancher
plancher
brut sous plafond multicouche en gravillons fini
terrasse
épr en 5cm
(épr en cm) (daN/m²) (daN/m²) (daN/m²) (daN/m²) (daN/m²)

(1) (1) (2) (1) (1)


12 + 4 260 20 x 1,5 = 30 12 20 x 5 = 100 402

16 + 4 285 20 x 1,5 = 30 12 20 x 5 = 100 427

20 + 4 330 20 x 1,5 = 30 12 20 x 5 = 100 472

25 + 5 400 20 x 1,5 = 30 12 20 x 5 = 100 542

30 + 5 415 20 x 1,5 = 30 12 20 x 5 = 100 557

35 + 5 500 20 x 1,5 = 30 12 20 x 5 = 100 642

(1) valeur charge, NF P 06-004 (2) épaisseur enduit en cm

____________________________________83______________________________________
Djibril SOW Elève-Ingénieur Ecole Supérieure Polytechnique de THIES