Vous êtes sur la page 1sur 20

Courbes du plan

Exercice 1 Soit f un C 1 difféomorphisme d’un ouvert U vers un ouvert V de ℝ 2 .


a) Montrer que si Γ = (I , M ) est un arc régulier inscrit dans U alors l’arc f (Γ) = (I , f  M ) est
aussi un arc régulier.
b) Montrer que si en tout a ∈U , dfa est une similitude directe alors f conserve les angles
ɶ sont deux arcs réguliers se coupant en M alors f (Γ) et
orientés dans le sens suivant : si Γ et Γ
ɶ ) se coupent en f (M ) et l’angle entre les tangentes en M est égal à l’angle entre les
f (Γ
tangentes en f (M ) .
c) Soit f l’application de ℝ 2 \ {O } vers lui-même d’expression complexe z ֏ 1 z . Montrer que
f conserve les angles orientés.

a) En effet f  M est C 1 par composition et ( f  M )′(t ) = dfM (t ) (M ′(t )) ≠ 0 car M ′(t ) ≠ 0 et dfM (t ) est
injective.
b) Les tangentes en M sont dirigées par M ′(t ) et M
ɶ ′(t ) . Celles en f (M ) sont dirigées par les images de ces
vecteurs par dfM or cette dernière conserve les angles orientés car est par hypothèse une similitude directe.
x −y
c) Si M (x , y ) alors M ′(x ′, y ′) avec x ′ = 2 et y ′ = 2 . L’application f : M ֏ M ′ est un C 1
x +y 2
x +y2
y 2 − x 2 −2xy 
difféomorphisme de ℝ 2 \ {O } vers lui-même et dfM a pour matrice 2
1   . Cette
2 2
(x + y )  2xy y 2 − x 2 
1 cos θ −sin θ 
matrice est de la forme   donc dfM est une similitude directe.
x + y 2  sin θ cos θ 
2

Exercice 2 Quels sont les arcs réguliers de classe C 2 de courbure constante ?


Par changement de paramétrage, une solution en devient une autre. Limitons nous à la recherche des
paramétrages normaux. Si notre arc est à courbure constante non nulle γ = 1 R .
dα 1
On a = donc α (s ) = α0 + s R .
ds R
 dx
cos α =
 ds x (s ) = x 0 + R sin(α (s ))
 donne alors  et par suite le support de notre arc est inclus dans un cercle.
 dy y (s ) = y 0 − R cos(α (s ))
sin α =
 ds
Si notre arc est à courbure nulle, on montre de même que notre arc est à son support inclus dans une droite.
Inversement, les arcs proposés sont à courbure constante.

Exercice 3 Quels sont les arcs biréguliers de classe C 2 vérifiant R = 1 + s 2 où R désigne le rayon de
courbure au point courant.
Soit un arc solution. On recherche notre arc par le biais d’un paramétrage normal et on reprend les notations
standards.
dα 1 1
On a γ = = = donc α = arctans + α0 . Quitte à réaliser une rotation du repère, on peut supposer
ds R 1 + s 2
 dx  dx 1
cos α =  ds =
 ds 1+ s 2 x = argsh(s ) + x 0
α0 = 0 .  donne alors   d’où  . La réciproque est entendue.
 dy  dy s y = 1 + s 2 + y
 sin α =  =  0
 ds  ds 1+ s 2
Notons que l’arc solution est inclus dans la courbe d’équation cartésienne
y = 1 + sh(x − x 0 )2 + y 0 = ch(x − x 0 ) + y 0 qui se reconnaît comme une chaînette.

Exercice 4 Quels sont les arcs biréguliers de classe C 2 vérifiant R = 1− s 2 où R désigne le rayon de
courbure au point courant.
Soit un arc solution. On recherche notre arc par le biais d’un paramétrage normal et on reprend les notations
standard.
dα 1 1
On a γ = = = donc α = arcsins + α0 . Quitte à réaliser une rotation du repère, on peut supposer
ds R 1− s 2
 dx  dx 
cos α =  = 1− s 2 x = 1 s 1− s 2 + 1 arcsin s + x 0
 ds  ds 
d’où 
2 2
α0 = 0 .  donne alors   . La réciproque est
 dy 
 dy = s 
y = 1 s 2 + y
sin α =  ds  0
 ds 2
entendue.

x = 1 sin α cos α + 1 α + x 0 = 1 (sin t + t ) + x 0

Notons que 
2 2 4
 avec t = 2α . L’arc apparaît comme inclus dans une
 1 2 1
y = sin α + y = − cos t + y ′

0 0
2 4
arche de cycloïde.

Courbes en coordonnées cartésiennes

x = cos3t
Exercice 5 Etudier la courbe paramétrée définie par :  .
y = sin 2t

t ֏ M (t ) est 2π périodique. M (−t ) = s (Ox ) (M (t )) et M (π 2 + t ) = sO (M (π 2 − t )) . Etude limitée à [0, π 2] .


t 0 π 4 π 3 π 2
x (t ) 1 ց −1 2 ց −1 ր 0 .
y (t ) 0 ր 1 ց 3 2 ց 0

x (t ) = 2 cos 2t
Exercice 6 Etudier la courbe paramétrée définie par :  .
y (t ) = sin 3t

L’application t ֏ M (t ) est définie et C ∞ sur ℝ .


t ֏ M (t ) est 2π périodique. Etude limitée à [−π, π ] .
M (−t ) et M (t ) sont symétriques par rapport à (Ox ) . Etude limitée à [0,π ] .
M (π 2 − t ) et M (π 2 + t ) sont confondus. Etude limitée à [0, π 2] .
t 0 π 6 π 2
x ′(t ) 0 − 0
x ′(t ) = −4sin 2t x ′(t ) = 0 ⇔ t = 0, π 2 x (t ) ց2 0 ց −2
 
y ′(t ) = 3cos3t y ′(t ) = 0 ⇔ π 6, π 2 y ′(t ) + 0 − 0
y (t ) 0 ր 1 ց −1
m (t ) ∞ − 0 + ?
Etude en t = π 2 :
x ′′(t ) = −8cos 2t x ′′(π 2) = 8
 
y ′′(t ) = −9sin 3t y ′′(π 2) = 9
p = 2 et la tangente à une pente égale à 9 8 .
Puisque M (π 2 − t ) et M (π 2 + t ) sont confondus on a affaire un point de rebroussement de seconde espèce.

x = (1− t 2 ) (1 + t 2 )
Exercice 7 Etudier la courbe paramétrée définie par :  .
y = t 3 (1 + t 2 )

M (−t ) = s (Ox ) (M (t )) . Etude limitée à [0,+∞[ .


t 0 +∞
x (t ) 1 ց −1
y (t ) 0 ր +∞
En 0 : x ′(0) = y ′(0) = 0 et x ′′(0) = −4 et y ′′(0) = 0 .
Tangente horizontale en M (0)
Par symétrie, c’est un point de rebroussement.
En +∞ : x (t ) → −1+ et y (t ) → +∞ .
La droite d’équation x = −1 est asymptote, courbe à droite.

x = 1 t
Exercice 8 Etudier la courbe paramétrée définie par :  .
y = (t 3 + 2) t

Etude sur ℝ ∗ .
t −∞ 0 1 +∞
x (t ) 0 ց −∞ +∞ ց 1 ց 0
y (t ) +∞ ց −∞ +∞ ց 3 ր +∞
En +∞ : (Oy ) est asymptote, courbe à droite.
En −∞ : (Oy ) est asymptote, courbe à gauche.
En 0+ et 0− : y (t ) x (t ) → 2 et y (t ) − 2x (t ) → 0+
La droite d’équation y = 2x est asymptote, courbe au dessus.

x = et
Exercice 9 Etudier la courbe paramétrée définie par :  .
y = t 2

On déterminera le point d’inflexion ainsi que l’équation de la tangente en ce point.
Etude sur ℝ .
t −∞ 0 +∞
x (t ) 0 ր 1 ր +∞ .
y (t ) +∞ ց 0 ր +∞
En +∞ : y (t ) x (t ) → 0 et y (t ) → +∞
Branche parabolique horizontale.
En −∞ : y (t ) → +∞ et x (t ) → 0+ .
(Oy ) est asymptote, courbe à droite.
x ′(t )y ′′(t ) − x ′′(t )y ′(t ) = 2et (1− t ) .

Le point d’inflexion est M (1) e .


1
1
La tangente a pour équation y = (2x − e) .
e

Exercice 10 Astroïde :
x = cos3 t
a) Etudier la courbe paramétrée définie par :  .
y = sin 3 t

b) On note A et B les points d’intersection des axes (Ox ) et (Oy ) avec tangente au point de
paramètre t ≠ 0 [ π 2] de la courbe précédente. Calculer la distance A(t )B (t ) .

a) M (t + 2π ) = M (t ) , M (−t ) = s (Ox ) (M (t )) , M (π − t ) = s (Oy ) (M (t ))


et M (π 2 − t ) = s∆ (M (t )) . Etude sur [0, π 4] .
t 0 π 4
x (t ) 1 ց 2−3 2 .
y (t ) 0 ր 2−3 2
En 0 : x ′(0) = y ′(0) = 0 et x ′′(0) = −3 , y ′′(0) = 0 .
Tangente horizontale. Par symétrie, point de rebroussement.
En π 4 : Tangente orthogonale à ∆ .
b) m (t ) = − tan t , l’équation de la tangente en M (t ) est y = − tan t (x − cos3 t ) + sin 3 t .

On a A(t ) 0 et B (t ) cos(t ) . A(t )B (t ) = 1


sin t 0

Exercice 11 Lemniscate de Bernoulli (1654-1705) :



x = sin t 2
 1 + cos t
a) Etudier la courbe paramétrée définie par :   .
 sin t cos t
y =
 1 + cos 2 t

b) On introduit les points F 1 2 et F ′ −1 2.


0 0
Montrer que pour tout point M de la courbe ci-dessus : MF ×MF ′ = 1 2 .

a) M (t + 2π ) = M (t ) , M (−t ) = sO (M (t )) , M (π − t ) = s (Ox ) (M (t )) . Etude sur [0, π 2] .


On pose t0 = arccos(1 3) , cos t0 = 1 3 et sin t0 = 2 3 .
t 0 t0 π 2
x (t ) 0 ր 38 ր 1 .
y (t ) 0 ր 1 8 ց 0
En 0 : m (t ) = 1 . La tangente est ∆ .
En t0 : tangente horizontale.
En π 2 : tangente verticale.
sin 2 1 sin t sin 2 1 sin t
b) MF 2 = + − 2 , MF ′ 2
= + + 2 donc MF 2MF ′ 2 = 1 4 .
(1 + cos t ) 2
2
1 + cos t2
(1 + cos t ) 2
2
1 + cos 2 t

Exercice 12 Tractrice :
x = t − th t
a) Etudier la courbe définie par :  .
y = 1 ch t
b) On note A le point d’intersection de l’axe (Ox ) avec la tangente au point M de paramètre t
de la courbe ci-dessus. Préciser la nature du mouvement du point A ainsi que la valeur de la
distance AM .

a) M (−t ) = s (Oy ) (M (t )) . Etude sur ℝ + .


t 0 +∞
x (t ) 0 ր +∞ .
y (t ) 1 ց 0
En 0 : x ′(0) = y ′(0) = 0 , x ′′(0) = 0 et y ′′(0) = −1 .
Tangente verticale. Par symétrie point de rebroussement.
En +∞ : l’axe (Ox ) est asymptote.
1
b) Pour t ≠ 0 , m (t ) = −1 sh t . L’équation de la tangente est y (t ) = − (x − t ) .
sh t
1
A t (qui vaut aussi pour t = 0 ) A a un mouvement rectiligne uniforme. AM 2 = th 2 t + 2 = 1 .
0 ch t

Exercice 13 Soit t ֏ M (t ) un arc régulier tel que en tout point M (t ) la tangente soit Dt : (t 3 + 3t )x − 2y = t 3 .
Réaliser un paramétrage en coordonnées cartésiennes de l’arc étudié et le représenter.

x (t ) dOM x ′(t ) 
M (t ) et (t ) ≠ o . M (t ) ∈ Dt donc (t 3 + 3t )x (t ) − 2y (t ) = t 3 (1).
y (t ) dt y ′(t )

dOM  2
(t ) est colinéaire à ut 3 vecteur directeur de Dt donc (t 3 + 3t )x ′(t ) − 2y ′(t ) = 0 (2).
dt t + 3t
En dérivant (1) et en exploitant (2) on obtient : (3t 2 + 3)x (t ) = 3t 2
t2 t3
donc x (t ) = puis y (t ) = .
1+ t 2
1+ t 2
M (−t ) = s (Ox ) (M (t )) . Etude limitée à [0,+∞[ .
t 0 +∞
x (t ) 0 ր 1
y (t ) 0 ր +∞
En 0 : x ′(0) = y ′(0) = 0 , x ′′(0) = 2, y ′′(0) = 0 et par symétrie point de rebroussement.
En +∞ : x (t ) → 1− et y (t ) → +∞ : ∆ : x = 1 est asymptote, courbe à gauche.

Exercice 14 Deltoïde
x (t ) = 2cos t + cos 2t
Etudier la courbe définie par :  .
y (t ) = 2sin t − sin 2t

t ֏ M (t ) est définie et C ∞ sur ℝ .


t ֏ M (t ) est 2π périodique. Etude limitée à [−π, π ] .
M (−t ) est le symétrie de M (t ) par rapport à (Ox ) . Etude limitée à [0, π ] .
x ′(t ) = −2sin t − 2sin 2t x ′(t ) = 0 ⇔ t = 0, 2π 3, π
  .
y ′(t ) = 2cos t − 2cos 2t y ′(t ) = 0 ⇔ t = 0, 2π 3
t 0 2π 3 π

x (t ) 0 − 0 + 0
x (t ) 3 ց −3 2 ր −1
y ′(t ) 0 + 0 −
y (t ) 0 ր 3 3 2 ց 0
m (t ) ? − ? − ∞
Etude en 0 :
x ′′(t ) = −2cos t − 4cos 2t x ′′(0) = −6
  p = 2 , la tangente est horizontale. Par symétrie, c’est un point de
y ′′(t ) = −2sin t + 4sin 2t y ′′(0) = 0
rebroussement de première espèce.
Etude en 2π 3 :
x ′′(t ) = −2cos t − 4cos 2t x ′′(2π 3) = 3
  p = 2 , la tangente passe par l’origine.
y ′′(t ) = −2sin t + 4sin 2t y ′′(2π 3) = −3 3

 (3)  (3)
x (t ) = 2sin t + 8sin 2t x (2π 3) = −3 3 q = 3 , point de rebroussement de première espèce.
y (3) (t ) = −2cos t + 8cos 2t y (3) (2π 3) = −3
 

Exercice 15 Cardioïde
x (t ) = 2cos t + cos 2t
Etudier la courbe définie par :  .
y (t ) = 2sin t + sin 2t

t ֏ M (t ) est définie et C ∞ sur ℝ .


t ֏ M (t ) est 2π périodique. Etude limitée à [−π, π ] .
M (−t ) est le symétrie de M (t ) par rapport à (Ox ) . Etude limitée à [0, π ] .
x ′(t ) = −2sin t − 2sin 2t x ′(t ) = 0 ⇔ t = 0, 2π 3, π
  .
y ′(t ) = 2cos t + 2cos 2t y ′(t ) = 0 ⇔ t = π 3, π
t 0 π 3 2π 3 π
x ′(t ) 0 − − 0 + 0
x (t ) 3 ց 12 ց − 3 2 ր −1
y ′(t ) + 0 − − 0
y (t ) 0 ր 3 3 2 ց 3 2 ց 0
m (t ) ∞ − 0 + ∞ − ?
Etude en π :
x ′′(t ) = −2cos t − 4cos 2t x ′′(π ) = −2
  p = 2 , la tangente est horizontale.
y ′′(t ) = −2sin t − 4sin 2t y ′′(π) = 0
x (3) (t ) = 2sin t + 8sin 2t x (3) (π ) = 0
 (3)  q = 3 , point de rebroussement de première espèce.
y (t ) = −2cos t − 8cos 2t y (3) (π ) = −6
 

x (t ) = 4t 3
Exercice 16 Etudier et représenter la courbe définie par  .
y (t ) = 3t 4

Former une équation de la tangente au point de paramètre t ∈ ℝ .
Déterminer un paramétrage du lieu des points d’où l’on peut mener deux tangentes à la courbe
précédente orthogonales et étudier cette courbe.

M (−t ) est le symétrie de M (t ) par rapport à (Ox ) .


Etude limitée à [0,+∞[ .
x ′(t ) = 12t 2 x ′(t ) = 0 ⇔ t = 0
 ,
 3 
y ′(t ) = 12t y ′(t ) = 0 ⇔ t = 0
t 0 +∞
x ′(t ) 0 +
x (t ) 0 ր +∞
y ′(t ) 0 +
y (t ) 0 ր +∞
m (t ) ? +
En 0 :
   (3)  (3)  (4)
x ′′(t ) = 24t x ′′(0) = 0 x (t ) = 24 x (0) = 24 x (0) = 0
y ′′(t ) = 36t 2 y ′′(0) = 0 y (3) (t ) = 72t y (3) (0) = 0 y (4) (0) = 72
   
p = 3,q = 4 , il s’agit d’un point ordinaire.
En +∞ :
x (t ) → +∞ y (t )
 , → +∞ et x (t ) → +∞ : branche parabolique verticale.
y (t ) → +∞ x (t )
Pour t ≠ 0 , la tangente en M (t ) a pour équation : tx − y = t 4
En t = 0 : cette équation marche encore.
Les tangentes en M (t ) et M (τ ) sont orthogonales ssi : 1 + t τ = 0
Si tel est le cas leur intersection est solution de :

x = (t −1)(t + 1) = t 3 − t − 1 + 1
2 4
tx − y = t 4 
tx − y = t 
4
 t 3
t t3 .
 1 1
− x − y = t 3x + t 4y = −1 t 4 −t 2 +1 1
 t t4  y = − = −t 2 + 1− 2
 t2 t
N (−t ) et N (t ) sont symétriques pas rapport à (Oy ) .
N (t ) et N (1 t ) sont confondus. Etude sur ]0,1] .
t 0 1
 x ′ (t ) − 0
x ′(t ) = 3t 2 −1 + 1 − 3 = 3t − t + t − 3 = (t −1)(3t + 2t + 3)
6 4 2 2 4 2

 t2 t4 t4 t4 x (t ) +∞ ց 0

 2 2(1− t )4 y ′(t ) + 0
y ′(t ) = −2t + 3 =
 t t 3
y (t ) −∞ ր 0
m (t ) − ?
En 1 : Il y a un point de rebroussement de seconde espèce en vertu de la confusion de la courbe.
y (t )
En +∞ : → 0 et y (t ) → −∞ , il y a une branche parabolique horizontale.
x (t )

x (t ) = 3t 2
Exercice 17 Etudier la courbe  .
y (t ) = 2t 3

Déterminer les droites qui sont à la fois tangentes et normales à cette courbe.

t ֏ M (t ) est définie et C ∞ sur ℝ .


M (−t ) et M (t ) sont symétriques par rapport à (Ox ) . Etude limitée à [0, +∞[ .
t 0 +∞
x ′(t ) 0 +
x ′(t ) = 6t x ′(t ) = 0 ⇔ t = 0 x (t ) 0 ր +∞
  .
y ′(t ) = 6t 2 y ′(t ) = 0 ⇔ t = 0 y ′(t ) 0 +

y (t ) 0 ր +∞
m (t ) ? +
En t = 0 , il y a point de rebroussement avec tangente horizontale.
y (t )
En +∞ : → +∞ et x (t ) → +∞ , branche parabolique horizontale.
x (t )
Pour t ≠ 0 , la tangente Dt en M (t ) a pour équation −t 2 (x − 3t 2 ) + t (y − 2t 3 ) = 0 soit tx − y = t 3 .
Cette équation est encore valable pour t = 0 .
3t τ 2 − 2τ 3 = t 3
Dt est la droite normale au point M (τ ) ssi  .
t τ + t 2 τ 2 = 0

Si t = 0 alors τ = 0 mais le couple (0,0) n’est pas solution.
3 2
Si t ≠ 0 alors τ ≠ 0 et τ = −1 t puis + 3 = t 3 d’où (t 2 + 1) 2 (t 2 − 2) = 0
t t
ce qui donne t = 2, − 2 .
Courbes en coordonnées polaires

cos 2θ
Exercice 18 Soit Γ la courbe d’équation polaire : ρ = .
cos θ
a) Etudier et représenter Γ .
b) Calculer l’aire enfermée par la boucle.
cos 2θ
a) ρ : θ ֏ ρ (θ ) = est définie et C ∞ sur ℝ \ {π 2 + k π / k ∈ ℤ} .
cos θ
ρ est π antipériodique, étude limitée à ]− π 2, π 2[ (intégralité de la courbe obtenue).
ρ est paire, étude limitée à [0, π 2[ (on complète la courbe par symétrie par rapport à (Ox ) ).
sin θ (2 cos 2 θ + 1)
ρ ′ (θ ) = − .
cos 2 θ
ρ ′ (θ ) = 0 ⇔ θ = 0 .
ρ est décroissante sur [0, π 2[ .
ρ (0) = 1 avec tangente orthonormale.
ρ (π 4) = 0 avec changement de signe, tangente d’équation θ = π 4 .
lim ρ (θ ) = −∞ et x (θ ) = cos 2θ → −1− donc x = 1 est asymptote et la courbe est à droite.
θ →π 2

π 4 cos 2 θ cos θ π 4 cos 2 2θ 1 1− t 2 π


b) A = 2∫ ∫ ρ dρ dθ = ∫ dθ = ∫ dt = 2 − .
0 0 0 cos θ t =tan θ 0 1 + t 2
2
2

Exercice 19 Etudier la courbe d’équation polaire ρ = sin 4θ

ρ : θ ֏ θ = sin 4θ est C ∞ .
ρ est π 2 périodique, étude limitée à [− π 4, π 4] et courbe complétée par les rotations de centre O et d’angles
π 2, π et 3π 2 .
ρ est impaire, étude limitée à [0, π 4] et courbe complétée par la symétrie d’axe (Oy ) .
ρ (π 4 − α ) = ρ (α ) , étude limitée à [0, π 8] et courbe complétée par la symétrie par rapport à la droite θ = π 8 .
ρ ′(θ ) = 4cos 4θ , ρ ′ (θ ) = 0 ⇔ θ = π 8 .
En 0 : ρ (θ ) = 0 avec changement de signe. Point ordinaire et tangente d’équation θ = 0 .
En π 8 : ρ (θ ) = 1, ρ ′(θ ) = 0 , tangente orthoradiale.

Exercice 20 Etudier la courbe d’équation polaire ρ = cos 2 θ .

ρ (θ ) = cos 2 θ .
ρ (θ + π ) = ρ (θ ) , M (θ + π ) = sO (M (θ )) .
ρ (−θ ) = ρ (θ ) , M (−θ ) = s (Ox ) (M (θ )) .
Etude sur [0, π 2] .
θ 0 π 2
.
ρ (θ ) 1 ց 0
En 0 : Tangente orthoradiale.
θ π 2
En π 2 : .
ρ (θ ) + 0 +
Point de rebroussement avec tangente θ = π 2 .

Exercice 21 Etudier la courbe d’équation polaire ρ = cos3θ .


ρ (θ ) = cos3θ
ρ (θ + 2π 3) = ρ (θ ) , M (θ + 2π 3) = RotO ,2 π 3 (M (θ )) .
ρ (−θ ) = ρ (θ ) , M (−θ ) = s (Ox ) (M (θ )) . Etude sur [0, π 3] .
θ 0 π 6 π 3
.
ρ (θ ) 1 ց 0 ց −1
En 0 et π 3 : tangente orthoradiale.
En θ = π 6 : point ordinaire avec tangente θ = π 6 .
Notons ρ (θ + π ) = −ρ (θ ) donc M (θ + π ) = M (θ ) . Cela explique les recouvrements de courbe lors de tracé.

Exercice 22 Etudier la courbe : ρ = cos3θ −1 .

θ ֏ ρ (θ ) = cos3θ −1 est définie et C ∞ sur ℝ .



ρ est antipériodique et paire. Etude limitée à [0, π 3] .
3
θ 0 π3
ρ ′(θ ) = −3sin 3θ , ρ ′(θ ) = 0 ⇔ θ = 0, π 3 . ρ ′(θ ) 0 − 0
ρ (θ ) 0 ց −2
θ 0
En 0 : . Il y a rebroussement avec tangente d’équation θ = 0 .
ρ (θ ) − 0 −
En π 3 : ρ (θ ) = −2 , ρ ′(θ ) = 0 tangente orthoradiale.

Exercice 23 Etudier la courbe : ρ = 1 + 2cos 2θ .

θ ֏ ρ (θ ) est définie et C ∞ sur ℝ .


ρ est π périodique et paire. Etude limitée à [0, π 2] .
θ 0 π 6 π 2
ρ ′(θ ) = −4sin(2θ ) , ρ ′(θ ) = 0 ⇔ θ = 0, θ = π 2 . ρ ′(θ ) 0 − 0
ρ (θ ) 3 0 −1
En 0 : ρ (θ ) = 1 et ρ ′(θ ) = 0 tangente orthoradiale.
θ π 6
En π 6 : . Point ordinaire avec tangente d’équation θ = π 6
ρ (θ ) + 0 −
En π 2 : ρ (θ ) = −1 et ρ ′(θ ) = 0 tangente orthoradiale.

Exercice 24 Etudier la courbe d’équation polaire ρ = tan θ .

ρ (θ ) = tan θ .
ρ (θ + π ) = ρ (θ ) donc M (θ + π ) = sO (M (θ )) .
θ 0 π 2
ρ (−θ ) = −ρ (θ ) donc M (−θ ) = s (Ox ) (M (θ )) . Etude sur [0, π 2[ .
ρ (θ ) 0 ր +∞
En 0 : point ordinaire avec tangente θ = 0 .
En θ = π 2 . Branche infinie verticale : x = 0 .
x (θ ) = tan θ cos θ → 1− . La droite d’équation x = 1 est asymptote, courbe à gauche.

1
Exercice 25 Etudier la courbe d’équation polaire ρ = .
sin 2θ

ρ : θ ֏ 1 sin(2θ ) est C ∞ sur ℝ \ {k π 2 / k ∈ ℤ} , ρ est π périodique et impaire : on limite l’étude à ]0, π 2[ et


comme ρ (π 2 − θ ) = ρ (θ ) on limite encore l’étude à ]0, π 4] . La courbe sera complétée par les symétries d’axes
(Ox ) et d’équation θ = π 4 et par la symétrie de centre O .
En π 4 : tangente orthoradiale.
En 0 : Asymptote d’équation y = 1 2 , courbe au dessus.

cos 2θ
Exercice 26 Soit Γ la courbe d’équation polaire : ρ = .
cos θ
a) Etudier et représenter Γ .
b) Calculer l’aire enfermée par la boucle.
cos 2θ
a) ρ : θ ֏ ρ (θ ) = est définie et C ∞ sur ℝ \ {π 2 + k π / k ∈ ℤ} .
cos θ
ρ est π antipériodique, étude limitée à ]− π 2, π 2[ (intégralité de la courbe obtenue).
ρ est paire, étude limitée à [0, π 2[ (on complète la courbe par symétrie par rapport à (Ox ) ).
sin θ (2 cos 2 θ + 1)
ρ ′ (θ ) = − .
cos 2 θ
ρ ′ (θ ) = 0 ⇔ θ = 0 .
ρ est décroissante sur [0, π 2[ .
ρ (0) = 1 avec tangente orthonormale.
ρ (π 4) = 0 avec changement de signe, tangente d’équation θ = π 4 .
lim ρ (θ ) = −∞ et x (θ ) = cos 2θ → −1− donc x = 1 est asymptote et la courbe est à droite.
θ →π 2

π 4 cos 2 θ cos θ π 4 cos 2 2θ 1 1− t 2 π


b) A = 2∫ ∫ ρ dρ dθ = ∫ dθ = ∫ dt = 2 − .
0 0 0 2
cos θ t = tan θ 0 1+ t 2
2

cos θ
Exercice 27 Etudier la courbe ρ = .
1− cos θ
cos θ
ρ :θ ֏ est définie et C ∞ sur ]2k π,(2k + 1)π[ avec k ∈ ℤ .
1− cos θ
ρ est 2π périodique et paire. Etude limitée à ]0, π ] .
θ 0 π
sin θ
ρ ′ (θ ) = − . ρ ′ ( θ ) = 0 ⇔ θ = π . ρ ′ ( θ ) || − 0
(1− cos θ ) 2
ρ (θ ) +∞ ց −1 2
θ π 2
En π 2 : il y a passage par l’origine : . Point ordinaire, tangente d’équation θ = π 2 .
ρ (θ ) + 0 −
En π : ρ (θ ) = −1 2 , ρ ′(θ ) = 0 , tangente orthoradiale.
cos θ sin θ 2
En 0+ : ρ (θ ) → +∞ et y (θ ) = ρ (θ )sin θ = ∼ → +∞ .
2sin 2 θ 2 θ
Il y a une branche parabolique horizontale.

Exercice 28 Cardioïde
On considère la cardioïde Γ d’équation polaire ρ = 1 + cos θ de point courant M (θ ) .
a) Etudier et représenter la courbe Γ .
b) Montrer que le milieu I (θ ) du segment d’extrémités M (θ ) et M (θ + π ) appartient au cercle

C de centre Ω 1 2 et passant par O . Calculer la longueur I (θ )M (θ ) .


0
c) On note J (θ ) le point du cercle C diamétralement opposé au point I (θ ) .
 
Exprimer OJ (θ ) en fonction de θ et du vecteur vθ de la base polaire.
d) A quelle(s) condition(s) a-t-on J (θ ) = M (θ ) ? On suppose désormais ce cas exclu.
e) Montrer que la droite joignant les points J (θ ) et M (θ ) est orthogonale à la tangente à Γ en
M (θ )
f) Des informations précédentes, déterminer un procédé permettant, à l’aide du cercle C , de
construire les points M (θ ) et les tangentes à Γ en ces points.

a) ρ (θ + 2π ) = ρ (θ ) donc M (θ + 2π ) = M (θ ) .
ρ (−θ ) = ρ (θ ) donc M (−θ ) = s (Ox ) (M (θ )) . Etude sur [0, π ] .
θ 0 π
.
ρ (θ ) 2 ց 0
En 0 : tangente orthoradiale.
En π : Point de rebroussement de tangente θ = π .
 1  1  
b) OI (θ ) = OM (θ ) + OM (θ + π) = cos θuθ donc I évolue sur
2 2
1
la courbe d’équation polaire ρ = cos θ qui est le cercle annoncé. I (θ )M (θ ) = M (θ )M (θ + π ) = 1 .
2
   1       
c) OJ (θ ) = OΩ +ΩJ (θ ) = i −ΩI (θ ) = i −OI (θ ) = (1− cos 2 θ )i − cos θ sin θ j = −sin θvθ .
2
 
d) J (θ ) = M (θ ) ⇔ OJ (θ ) = OM (θ ) ⇔ 1 + cos θ = 0 et sin θ = 0 ⇔ θ = 0 [ π ]
    
e) J (θ )M (θ ) = J (θ )O +OM (θ ) = (1 + cos θ )uθ + sin θvθ .

dOM    
La tangente en M (θ ) , régulier est dirigée par (θ ) = ρ ′(θ )uθ + ρ (θ )vθ = −sin θuθ + (1 + cos θ )v θ .


 dOM
Les vecteurs J (θ )M (θ ) et (θ ) sont orthogonaux.

f) On choisit un point I (θ ) ( = I (θ + π ) ) sur ce cercle C autre que O .
A la distance 1 de ce point, et sur la droite (OI (θ )) on positionne les points M (θ ) et M (θ + π ) .
En introduisant J (θ ) , point diamétralement opposé à I (θ ) sur C , on peut construire les normales à Γ en
M (θ ) et M (θ + π ) puis les tangentes en ces points.

Exercice 29 Lemniscate de Bernoulli


On considère les points F (1,0) et F ′(−1,0) .
a) Déterminer une équation polaire de l’ensemble C formé des points M tels que MF .MF ′ = 1 .
b) Etudier et tracer cette courbe.
c) Calculer la courbure en tout point de cette courbe.
a) Soit M un point du plan et (ρ, θ ) un système de coordonnées polaires de M .
MF .MF ′ = 1 ⇔ MF 2MF ′ 2 = 1 ⇔ ((ρ cos θ −1)2 + ρ sin 2 θ )((ρ cos θ + 1) 2 + ρ sin 2 θ ) = 1
⇔ (ρ 2 + 1− 2ρ cos θ )(ρ 2 + 1 + 2ρ cos θ ) = 1
⇔ (ρ 2 + 1) 2 − 4ρ 2 cos 2 θ = 1
⇔ ρ 2 (ρ 2 − 2cos 2θ ) = 0
Considérons Γ la courbe d’équation polaire : ρ = 2cos 2θ . Clairement Γ ⊂ C .
Inversement, pour M ∈C , si M ≠ O alors M possède un représentant polaire (ρ, θ ) avec ρ > 0 et par
conséquent M ∈ Γ . Si M = O alors M ∈ Γ (avec θ = π 4 ).
b) ρ : θ ֏ ρ (θ ) = 2cos 2θ est définie sur [− π 4, π 4] modulo π et est π périodique.
On restreint l’étude à [− π 4, π 4] et on complète par la symétrie de centre O .
ρ est paire, on limite l’étude à [0, π 4] et on complète par la symétrie d’axe (Ox ) .
−2sin 2θ
ρ est C ∞ sur [0, π 4[ et ρ ′(θ ) = .
2cos 2θ
ρ est décroissante sur [0, π 4] .
ρ (0) = 2 et ρ ′(0) = 0 , tangente orthogonale au rayon.
ρ (π 4) = 0 , tangente d’équation θ = π 4 .
ds 2 ρ cos 2θ
c) = ρ 2 + ρ ′2 = , tanV = = − = tan(θ + π 2) donc α = 3θ + π 2
dθ 2cos 2θ ρ′ sin 2θ
3 2cos 2θ
puis γ = .
2

Exercice 30 Cissoïde droite :


sin 2 θ
a) Etudier la courbe d’équation polaire ρ = .
cos θ
b) Soit M un point de cette courbe autre que O . On note P l’intersection de la droite (OM )
avec la droite d’équation x = 1 et Q le point de l’axe (Oy ) de même ordonnée que P . Montrer
que le triangle (MPQ ) est rectangle en M .
c) En déduire un procédé permettant de construire la courbe étudiée.

sin 2 θ 1
a) ρ (θ ) = = − cos θ .
cos θ cos θ
ρ (θ + π ) = −ρ (θ ) donc M (θ + π ) = M (θ ) .
ρ (−θ ) = ρ (θ ) donc M (−θ ) = s (Ox ) (M (θ )) . Etude sur [0, π 2[ .
θ 0 π 2
.
ρ (θ ) 0 ր +∞
θ 0
En 0 : . Point de rebroussement. Tangente θ = 0 .
ρ (θ ) + 0 +
En π 2 : Branche infinie de direction θ = π 2 i.e. x = 0 .
x (θ ) = sin 2 θ → 1− . La droite d’équation x = 1 est asymptote, courbe à gauche.
 
. MP cos θ 2 , MQ −sin θ 2 .
2 2 2
b) M sin 2 θ , P1 ,Q0
sin θ tan θ tan θ tan θ tan θ cos θ tan θ cos θ
 
MP ⋅ MQ = − cos 2 θ sin 2 θ + tan 2 θ cos 4 θ = 0 .
c) On fait varier un point P sur la droite d’équation x = 1 et on construit le point Q comme ci-dessus. Sur la
droite (OP ) , on projette le point Q et on obtient M .

Exercice 31 Strophoïde droite :


cos 2θ
a) Etudier la courbe d’équation polaire ρ = .
sin θ
b) On note F 0 et on considère P un point de l’axe (Ox ) autre que O .
−1
Montrer que les points M intersection de la droite (FP ) et de la courbe sont tels que PM = PO .
c) En déduire un procédé permettant de construire la courbe étudiée.
cos 2θ 1 cos θ
a) ρ (θ ) = = − 2sin θ , ρ ′(θ ) = − 2 (1 + 2sin 2 θ ) .
sin θ sin θ sin θ
ρ (θ + π ) = −ρ (θ ) donc M (θ + π ) = M (θ ) .
ρ (−θ ) = −ρ (θ ) donc M (−θ ) = s (Oy ) (M (θ )) . Etude sur ]0, π 2] .
θ 0 π 4 π 2
.
ρ (θ ) +∞ ց 0 ց −1
En 0 : Branche infinie horizontale : y = 0 .
y (θ ) = cos 2θ → 1− . La droite d’équation y = 1 est asymptote, courbe en dessous.
En π 4 : Point ordinaire avec tangente θ = π 4 .
En π 2 : tangente orthoradiale.
   
b) F 0 , P x (avec x ≠ 0 ), FP x , PM = λFP , PM λx donc M (λ + 1)x et M (cos 2θ cos θ ) sin θ .
−1 0 1 λ λ cos 2θ

(λ + 1)x = cos 2θ cos θ
Par suite  sin θ .

λ = cos 2θ
cos 2θ −1 cos 2 2θ cos 2 θ
PM 2 −OM 2 = λ 2 (x 2 + 1) − x 2 = (λ −1)x (λ + 1)x + λ 2 = + cos 2 2θ = 0
cos 2θ + 1 sin 2 θ
x x
car 1 + cos x = 2cos 2 et 1− cos x = 2sin 2 .
2 2
c) On choisit un point P décrivant (Ox ) et on considère les points d’intersection de la droite (FP ) et du cercle
de centre P passant par O .

Exercice 32 Trisectrice de Mac Laurin (1698-1746):


1
a) Etudier la courbe d’équation polaire ρ = pour θ ∈ ]−3π 2,3π 2[ .
cos(θ 3)
On précisera notamment la tangente en θ = π .
sin θ sin(θ 3)
b) Etablir, pour tout θ ∈ ]−3π 2,3π 2[ la formule : = .
cos θ + 2cos(θ 3) cos(θ 3)
c) On note Ω le point double de la courbe et M un point de cette courbe autre que Ω .
La droite (ΩM ) coupe la médiatrice du segment [Ω,O ] en un point P .
   
Montrer que OP = OM et que l’angle (i , ΩP ) est le tiers de l’angle (i ,OM ) .
d) Donner un procédé permettant de construire la courbe étudiée.

a) ρ(−θ ) = ρ (θ ) donc M (−θ ) = s (Ox ) (M (θ )) . Etude sur [0,3π 2[ .


θ 0 3π 2
.
ρ (θ ) 1 ր +∞
En 0 : Tangente orthoradiale.
En 3π 2 : Branche infinie de direction θ = 3π 2 , i.e. x = 0 .
cos θ θ
x (θ ) = = 4cos 2 − 3 → −3 . La droite x = −3 est asymptote.
cos θ 3 3
2 3 π
En θ = π : ρ (θ ) = 2 et ρ ′(θ ) = donc tanV = 3 et V = [π ] .
3 3

b) En exploitant : cos3a = 4cos3 a − 3cos a et sin 3a = sin a (4cos 2 a −1) on obtient :


sin θ sin(θ 3)(4cos 2 (θ 3) −1) sin(θ 3)
= = .
cos θ + 2cos(θ 3) 4cos3 (θ 3) − cos(θ 3) cos(θ 3)
 
c) Ω −2 , M cos θ cos(θ 3) , ΩM (cos θ + 2cos(θ 3) cos(θ 3) , ΩP 1 donc
0 sin θ cos(θ 3) sin θ cos(θ 3) sin(θ 3) cos(θ 3)
1
P1 et OP = = OM .
sin(θ 3) cos(θ 3) cos θ 3
  θ 1  
cos θ 3 > 0 donc (i , ΩP ) = = (i , ΩM ) [ 2π ] .
3 3
d) A partir d’un point P sur la médiatrice du segment [Ω,O ] , on construit la droite (ΩP ) et le cercle de centre
O passant par P . L’intersection autre que P du cercle et de cette droite est un point M de la courbe.

sin θ
Exercice 33 Tracer la courbe d’équation polaire ρ = .
θ
Montrer que les pieds des normales à cette courbes issues de O sont situées sur un même cercle.
ρ (−θ ) = ρ (θ ) donc M (−θ ) = s (Ox ) (M (θ )) . Etude sur ]0,+∞[ .
θ cos θ − sin θ
ρ ′ (θ ) = , (θ cos θ − sin θ )′ = −θ sin θ ≤ 0 donc ρ
θ2
est décroissante.
En 0 : ρ (θ ) → 1 . Il y a un point limite.
On ne peut guère dire plus (pour l’instant)
En +∞ : ρ (θ ) → 0 . La courbe s’enroule autour de l’origine.
La droite normale en un point M (θ ) passe par O si V = π 2 [π ]
i.e. ρ ′(θ ) = 0 . Un tel point est alors tel que θ cos θ = sin θ
puis ρ (θ ) = cos θ .
Par suite ce point se situe sur le cercle de centre (1 2,0) et de rayon 1 2 .

Courbes définies par une équation

Exercice 34 Soit Γ la courbe du plan ℝ 2 d’équation cartésienne : x 3 + y 3 = 3xy .


a) Soit Dt la droite passant par O et de pente égale à t . Déterminer Dt ∩ Γ .
En déduire un paramétrage de Γ en coordonnées cartésienne.
b) Etudier et représenter Γ .
c) Calculer l’aire de la boucle de Γ .
 3t 3t 2 
a) Dt : y = tx , M (x , y ) ∈ Dt ∩ Γ ⇔ (x , y ) = (0,0) ou (x , y ) =  , .
1 + t 1 + t 3 
3


x (t ) = 3t 3
 1+t
Soit Γ′ la courbe définie par le paramétrage :   avec t ∈ ℝ . Clairement Γ′ ⊂ Γ .
 3t 2
y (t ) =
 1+ t 3
Inversement, soit M (x , y ) ∈ Γ . Si M ∈ (Oy ) alors x = 0 puis y = 0 donc M = O ∈ Γ′ (en prenant t = 0 ).
Sinon M ∈ Dt ∩ Γ (avec t = y x ) et donc M ∈ Γ′ . Finalement Γ = Γ ′ .
b) t ֏ M (t ) est définie et de classe C ∞ sur ℝ − {−1} .
3(1− 2t 3 ) 3t (t 3 − 2)
x ′(t ) = et y ′ (t ) = .
(1 + t 3 ) 2 (1 + t 3 ) 2
y (t ) 3t
En −1+ : x (t ) → −∞ et y (t ) → +∞ , → −1 et y (t ) + x (t ) = 2 → −1 .
x (t ) t −t +1
En −1− : x (t ) → +∞ et y (t ) → −∞ , le reste est identique :
(t + 1) 2
y (t ) + x (t ) + 1 = ≥ 0 donc la courbe est à droite de l’asymptote.
t 2 −t +1
y (t )
En +∞ : x (t ) → 0+ et y (t ) → 0+ avec → +∞ donc point limite O avec tangente verticale.
x (t )
En −∞ : Idem.
1 1 +∞ 9t 2 3
c) Aire = ∫ xdy − ydx = ∫ dt = .
2 Γ 2 0 (1 + t 3 ) 2 2

Exercice 35 Construire la courbe C d’équation cartésienne x (x 2 − y 2 ) + y 2 = 0 .


(indice : on pourra chercher les points commun à C et une droite Dt de pente t passant par O )

t2 t3
a) On parvient au paramétrage x (t ) = , y (t ) = .
t 2 −1 t 2 −1
On peut limiter l’étude à [0,+∞[ .
Les droites d’équations y = x + 1, y = −x −1 et y = 1 sont respectivement asymptotes en 1, −1 et en l’infini.
Il y a un point stationnaire pour t = 0 , O est un point de rebroussement de première espèce.

Exercice 36 Construire la courbe C d’équation cartésienne y 3 − 3x 2y − (x 2 + y 2 ) = 0 .


(indice : on pourra chercher les points commun à C et une droite Dt de pente t passant par O )

1+ t 2 1+t 2
On parvient au paramétrage x (t ) = , y (t ) = 2 .
t − 3t
3
t −3
En l’infini on obtient le point limite (0,1) .
1 2 2
Les droites y = − , y = 3x + , y = − 3x + sont les asymptotes à la courbe en respectivement 0, 3, − 3 .
3 3 3

Exercice 37 Montrer que la relation x 4 + y 3 − 2x 2y −1 = 0 définit implicitement y en fonction de x au


voisinage de (0,1) et former un développement limité à l’ordre 3 au voisinage de 0 de la fonction
qui à x associe y .

Posons f (x , y ) = x 4 + y 3 − 2x 2y −1 = 0 .
∂f
f (0,1) = 0 et (0,1) = 3 ≠ 0 .
∂y
Par le TFI, il existe ψ : I → J , où I et J sont des intervalles ouverts contenant respectivement 0 et 1 telle que
∀x ∈ I , ∀y ∈ J on a f (x , y ) = 0 ⇔ y = ψ (x ) .
De plus comme f est C ∞ , l’application ψ l’est aussi et admet donc un DL3 (0) qui sera de la forme :
ψ (x ) = a + bx + cx 2 + dx 3 + o (x 3 ) .
a = ψ (0) = 1,b = ψ ′(0) = … = 0 .
Puis, en injectant le développement limité dans la relation f (x , ψ (x )) = 0 on obtient c = 2 3 et d = 0 .

Métriques des courbes

x = cos3 t
Exercice 38 a) Construire l’astroïde dont un paramétrage est   .
y = sin 3 t

b) Calculer la longueur de celle-ci ainsi que la courbure en tout point régulier via obtention d’une
détermination angulaire.
a) ras
x ′(t ) = −3sin t cos 2 t ds
b) 
2π π 2
 , = 3 cos t sin t , L = 3∫ cos t sin t dt = 12∫ cos t sin t dt = 6
y ′(t ) = 3cos t sin t
2
dt 0 0

Déterminons la courbure en un point régulier de paramètre t ∈ ]0, π 2[ . La courbure en les autres points se
cos α = − cos t = cos(π − t )
déduira par symétrie 
1
 donc α = π − t convient et γ = − .
sin α = sin t = sin(π − t ) 3sin t cos t

x = t − sin t
Exercice 39 a) Construire la cycloïde dont un paramétrage est  .
y = 1− cos t
b) Calculer la longueur d’une arche de cycloïde ainsi que la courbure en tout point régulier via
obtention d’une détermination angulaire.
a) ras
x ′(t ) = 1− cos t ds t t
b) 

 , = 2 sin . L = ∫ 2sin dt = 8 .
y ′(t ) = sin t dt 2 0 2
Déterminons la courbure en tout point de paramètre t ∈ ]0, 2π[ .
cos α = sin t 2 1
 , α = π 2 − t convient et γ = − .
sin α = cos t 2 2sin t 2

x = t − th t
Exercice 40 a) Construire la tractrice dont un paramétrage cartésien est  .
y = 1 ch t
b) Déterminer la courbure en tout point régulier de cette courbe via obtention d’une détermination
angulaire.
c) Déterminer le lieu des centres de courbure.
a) ras
x (t ) = t − th t 
x ′(t ) = th t
2
ds
b) Pour t > 0 :  , , = th t .
y (t ) = 1 ch t y ′(t ) = − th t ch t dt

cos α = th t 1
 , α = − arctan(1 sh t ) convient γ = .
sin α = −1 ch t sht
   −sin α
c) M Ω = RN avec R = 1 γ et N . On obtient que Ω appartient à la courbe d’équation y = ch x .
cos α

x = 2cos t + cos 2t


Exercice 41 a) Construire la deltoïde dont un paramétrage cartésien est:   .
y = 2sin t − sin 2t
b) Calculer sa longueur et la courbure en tout point régulier via obtention d’une détermination
angulaire.
a) ras
x ′(t ) = −2sin t − 2sin 2t ds 3t 3t
b) 

 , = 2 2 − 2cos3t = 4 sin , L = 4∫ sin = 16
y ′(t ) = 2cos t − 2cos 2t dt 2 0 2

x ′(t ) = −4sin 3t cos t
 2 2 cos α = − cos(t 2) 1
,  , α = π −t 2 , γ = − .
 3t t sin α = sin(t 2) 8sin(3t 2)
y ′(t ) = 4sin sin
 2 2

x = 3cos t + 3cos 2t + cos3t


Exercice 42 a) Construire la courbe définie par le paramétrage cartésien :  .
y = 3sin t + 3sin 2t + sin 3t
b) Calculer la longueur de celle-ci ainsi que la courbure en tout point régulier via obtention d’une
détermination angulaire.
a) ras
ds π
b) = 6(1 + cos t ) L = ∫ 6(1 + cos t )dt = 12π ,
dt −π

1
Déterminons la courbure en tout point de paramètre t ∈ ]−π , π[ . α = 2t + π 2 donc et γ = .
3(1 + cos t )

Exercice 43 a) Construire la cardioïde dont une équation polaire est ρ = 1 + cos θ .


b) Calculer la longueur de celle-ci ainsi que la courbure en tout point régulier via obtention d’une
détermination angulaire.
a) ras
ds θ π θ π θ
b) ρ ′(θ ) = − sin θ , = 2 cos . L = 2∫ cos dθ = ∫ cos dθ =8a
dθ 2 − π 2 − π 2

 dOM
Déterminons la courbure en tout point de paramètre t ∈ ]−π , π[ . α = θ +V avec V = (uθ , ) [ 2π ] .

cosV = −sin θ 2 π θ 3
 , V = + , puis γ = .
sinV = cos θ 2 2 2 θ
4 cos
2

Exercice 44 a) Construire la lemniscate dont une équation polaire est ρ = cos 2θ .


b) Calculer la courbure en tout point différent de O via obtention d’une détermination angulaire.
a) ras
ds cosV = −sin 2θ 3 cos 2θ
,
2
b) = , α = θ +V  , V = π 2 + 2θ puis γ = .
dθ cos 2θ sinV = cos 2θ 2

Exercice 45 a) Donner l’allure de la spirale d’Archimède d’équation polaire ρ = a θ (avec a > 0 )


b) Calculer la courbure en tout point de celle-ci
a) réunion de deux spirales symétriques.
cosV = 1 θ 2 +1
ds 
b) = a θ 2 + 1 , α = θ +V ,  , cosV > 0 , tanV = θ , V = arctan θ convient puis
dθ sinV = θ θ 2 +1

θ +2
2
γ= 3
.
a θ 2 +1

Exercice 46 Soit a > 0 et Γ : ρ = eaθ .


a) Donner l’allure de Γ .
b) Calculer la courbure en tout point de Γ .
c) Donner une équation polaire de l’ensemble des centres de courbure.
a) Une spirale
ds dα dθ e−aθ
b) = a 2 + 1eaθ , α = θ +V [ 2π ] , V est constant donc γ = = .
dθ dθ ds a 2 +1
 a a 2 + 1  −1 a 2 + 1
c) Dans la base polaire : T ,N ,
1 a 2 +1 a a 2 +1
      
OΩ = OM + M Ω = OM + RN = eaθvθ = eaθuθ+π 2 .
Ω décrit la courbe d’équation polaire ρ = ea (θ−π 2) .

θ
Exercice 47 a) Construire la courbe d’équation polaire ρ = cos3 .
3
b) Calculer la longueur de cette courbe et la courbure en tout point régulier.
a) ras
ds θ 3π 2 θ 9π
b) = cos 2 , L = ∫ cos 2 dθ = .
dθ 3 −3 π 2 3 8
Déterminons la courbure en tout point de paramètre θ ∈ ]−3π 2,3π 2[ .
cosV = −sin (θ 3) θ π
α = θ +V , 
4
, V = + puis γ = .
sinV = cos (θ 3) 3 2 3cos 2
(θ 3)

Exercice 48 a) Construire la courbe d’équation polaire ρ = 3 cos3θ .


π π
b) Calculer la courbure en tout point de paramètre − < θ < .
6 6
a) ras
b) Déterminons la courbure en tout point de paramètre θ ∈ ]− π 6, π 6[ .
ds cosV = cos3θ
,
1
= , α = θ +V  , V = −3θ puis γ = −2cos(3θ ) 2 3 .
dθ cos(3θ )2 3 sinV = −sin 3θ

θ
Exercice 49 a) Construire la courbe définie par l’équation polaire Γ : ρ = th .
2
θ
b) Déterminer une abscisse curviligne le long de la courbe d’équation polaire Γ : ρ = th .
2
c) Calculer la courbure en tout point de celle-ci.
a) ras
ds 1  θ θ
b) = 1 + th 2  donc s (θ ) = θ − th +C te .
dθ 2  2 2
dV ch θ 1 1 + ch θ 2 θ
c) α = θ +V , tanV = sh θ donc = = puis γ = 2 ch .
dθ 1 + sh θ ch θ
2
ch θ 2

Exercice 50 Calculer le rayon de courbure en tout point de la chaînette d’équation cartésienne y = ch x .

x (t ) = t x ′(t ) = 1 x ′′(t ) = 0  


, ,
1
   , v = ch t , Det(v ,a ) = ch t donc γ = 2 puis R = ch 2 x
y (t ) = ch t y ′(t ) = sh t y ′′(t ) = ch t ch x

Exercice 51 Calculer le rayon de courbure en tout point de la parabole d’équation y 2 = 2px .

 x ′(t ) = 4pt x ′′(t ) = 4p


x (t ) = 2pt ,
2
  p2
 ,  , v = 2 p 2 + y 2 , Det(v ,a ) = 8p 2 donc γ = et
y (t ) = 2pt y ′(t ) = 2p y ′′(t ) = 0 3
p2 +y 2
3
p2 +y2
R= .
p2

x 2 y2
Exercice 52 Calculer le rayon de courbure en tout point de l’ellipse d’équation + =1.
a 2 b2

x (t ) = a cos t x ′(t ) = −a sin t x ′′(t ) = −a cos t b 2x 2 a 2y 2


 ,  , . v = a 2 sin 2 t + b 2 cos 2 t = + 2 .
y (t ) = b sin t y ′(t ) = b cos t y ′′(t ) = −b sin t a2 b
3
  a 4b 4 b 4x 2 + a 4y 2
Det(v ,a ) = −ab donc γ = 3
puis R = .
b 4x 2 + a 4y 2 a 4b 4

x 2 y2
Exercice 53 Calculer le rayon de courbure en tout point de l’hyperbole d’équation − =1.
a 2 b2

x (t ) = a ch t x ′(t ) = a sh t x ′′(t ) = a ch t


Pour la branche des x > 0 :  , ,  .
y (t ) = b sh t y ′(t ) = b ch t y ′′(t ) = b sh t

b 2x 2 a 2y 2
v = a 2 sh 2 t + b 2 ch 2 t = + 2 .
a2 b
3
  a 4b 4 b 4x 2 + a 4y 2
Det(v ,a ) = ab (sh 2 t − ch 2 t ) = −ab donc γ = 3
puis R = .
b 4x 2 + a 4y 2 a 4b 4
Pour la branche des x < 0 : idem.
Réduction de l’équation d’une conique

Exercice 54 (TPE)
Réduire la conique d’équation : 3x 2 − 2xy + 3y 2 − 8x + 8y + 6 = 0 .
Donner, sa nature et ses éléments caractéristiques.
La forme quadratique sous-jacente a pour valeurs propres 2 et 4. Elle est diagonalisée dans la base orthonormée
 1    1   1
formée des vecteurs u = (i + j ) et v = (−i + j ) . Par annulation de gradient, le centre est Ω et son
2 2 −1
 
équation dans le repère R = (Ω; u , v ) est 2x 2 + 4y 2 +C = 0 avec C égal à la valeur du premier membre de
l’équation initiale en Ω . Cela donne C = −2 et finalement on parvient à l’équation x 2 + 2y 2 = 1 .

La conique est donc une ellipse de centre Ω , d’axe focal (Ω; u ) , a = 1 , b = 1 2 , c = 1 2 et e = 1 2.

Exercice 55 On note Γ la courbe d’équation 16x 2 − 24xy + 9y 2 + 25x − 50y = 0 .


Nature, représentation graphique, foyer et directrice.
 
   3i + 4 j
Par réduction de la forme quadratique sous-jacente, dans le repère orthonormé R = (O ; u , v ) avec u =
5
 
 −4i + 3j
et v = , l’équation de Γ est 25y 2 − 50y − 25x = 0 soit (y −1)2 = x + 1 .
5
−1 
Γ est une parabole de somme S , d’axe focal (S ;u ) et de paramètre p = 1 2 .
1
1 1 
Le foyer est F = S + u et la directrice passe par K = S − u et est dirigée par v .
2 2

Courbes de l’espace

Exercice 56 Déterminer le vecteur tangent T en tout point de la courbe régulière Γ définie par le paramétrage
x = a (1 + cos t )cos t

cartésien :  y = a (1 + cos t )sin t . Calculer la longueur de Γ .

z = 4a sin t 2

 1 3t
x ′(t ) = −2a sin 3t cos t − sin
 2 2 2 2
  1
y ′(t ) = 2a cos cos 3 t t 3t
donc T cos .
 2 2 2 2

z ′(t ) = 2a cos t 1
 2 2
Le paramétrage est 4π périodique. La longueur de Γ est donc

4 dOM 4π t 2π
L=∫ dt = ∫ 2 2a cos dt = 4 2a ∫ cos t dt = 16 2a .
0 dt 0 2 0

x = cos3 t

Exercice 57 Soit Γ la courbe définie par le paramétrage cartésien :  y = sin 3 t .


z = 3 cos 2t
 4
Montrer que la tangente en tout point régulier de Γ fait un angle constant avec l’axe (Oz ) .
1
cos t
x ′(t ) = −3sin t cos 2 t 2
 
y ′(t ) = 3sin 2 t cos t , T − 1 sin t , T ⋅ k = 1 donc Ecart (T , k ) = π 4 .

 2 2
z ′(t ) = −3sin t cos t 1
2
david Delaunay http://mpsiddl.free.fr