Vous êtes sur la page 1sur 65

La pensée

économique
- Principes fondamentaux
1
- Méthodologie
- Bref aperçu de l’évolution de la pensée
économique
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Sources
Les deux références dont est beaucoup
inspiré ce chapitre:
• Mankiw, G. « principles of
economics », 6th edition, Canegage
learning, 2011
• Mankiw, G. « macroeconomics »,7th
edition, Worth Publishers, 2010
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Economie…

Le mot économie est un mot d’origine


grècque voulant dire « celui qui gère
une maison »

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Dix principes d’économie

• Un ménage et une économie font


face à plusieurs décisions
• Qui travaille?
• Quels produits et combien doivent être produits?
• Quelles ressources doivent-elles être usitées pour
produire?
• A quel prix ces biens doivent-ils être vendus?

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Dix principes d’économie

La société et la rareté des ressources :


• La gestion des ressources de la société est important
car les ressources sont rares.
• Rareté. . . Veut dire que la société possède des
ressources limitées et de ce fait, celle-ci ne peut
produire tous les biens et services que les agents
économiques espèrent avoir.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Dix principes d’économie

L’économie étudie comment la société


gère ses rares ressources.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Définition

L’économie est la science qui étudie le


comportement humain en tant que
relation entre les fins et les moyens
rares à usage alternatif.
Lionel Robbins (1932)

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Dix principes d’économie
Trois groupes de principes :
• Comment les agents économiques prennent
leurs décisions (Principes 1-4)
• Comment les agents économiques interagissent
entre eux (Principes 5-7)
• Les forces et les tendances qui affectent
l’économie tout azimut (Principes 8-10)

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Principe #1: Les agents économiques font
face à des arbitrages.

Pour avoir quelque-chose, on doit


délaisser en général autre chose.
• Alimentation vs vêtements
• Loisir vs travail
• Efficience vs équité

Prendre des décision requiert l’arbitrage


entre un but et un autre.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Principe #1: Les agents économiques font
face à des arbitrages.

• Efficience vs Equité
• Efficience veut dire que la société bénéficie le plus
de ses rares ressources
• Equité veut dire que les biensfaits de ces ressources
sont distribués à la société d’une manière équitable.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Principe #2: Le coût de quelque-chose
est ce que tu délaisses pour l’avoir.

• Pour prendre des décisions, les agents


économiques doivent comparer entre les
coûts et les bénéfices des différentes
alternatives.
• Se former ou travailler?
• Etudier à la maison ou sortir en “boîte”?
• Aller en classe ou dormir?

• Le coût d’opportunité d’un bien est “à quoi


tu renonces en contrepartie” pour l’obtenir.
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Principe #3: Les agents économiques
rationnelles réfléchissent à la marge.

• Les changements marginaux sont les


petits ajustements pour un plan
existant d’actions

Les agents économiques prennent


des décisions en comparant entre les
coûts et les bienfaits marginaux
(utilités marginales).
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Principe #4: les agents économiques
répondent aux incitations

• Les changements marginaux incitent


les agents économiques à répondre.
• La décision pour choisir une
alternative a lieu quand son bienfait
marginal (utilité marginale) est
supérieur à son coût marginal.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Principe #5: Le commerce peut arranger tout
le monde.

• Les agents économiques gagnent de


leur abilité pour faire du commerce
avec les autres.
• La compétition est fruit des gains liés
aux commerce.
• Le commerce pousse les agents à se
spécialiser dans ce qu’ils font le
mieux.
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Principe #6: Le marché est généralement le
meilleur moyen d’organiser l’activité économique

• Une économie de marché est celle qui


alloue les ressources à travers les décisions
décentralisées de plusieurs entreprises et
ménages quand ils interagissent au niveau
des marchés de biens et services.

• Les ménages décident qu’est-ce qu’ils doivent acheter et


pour qui travailler.
• Les entreprises décident qui doivent-elles recruter et qu’est-
ce qu’ils doivent produire.
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Principe #6: Le marché est généralement le
meilleur moyen d’organiser l’activité économique

• Adam Smith a observé que les ménages


et les entreprises interagissant sur les
marché, agissent comme s’ils étaient
guidés par une “main invisible”.
« Ce n’est pas le bienveillance du boucher, du marchand
de bière et du boulanger, que nous attendons notre dîner,
mais bien du soin qu’ils apportent à leurs intérêts. Nous
ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur
égoïsme ; et ce n’est jamais de nos besoins que nous leur
parlons, c’est toujours de leur avantage » (Smith, 1776)

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Principe #7: Les gouvernements peuvent parfois
améliorer la performance du marché.

• Une défaillance du marché se


produit quand les marchés n’arrivent
plus à allouer les ressources d’une
manière efficiente.
• Quand le marché ne peut plus le
faire, le gouvernement peut
intervenir pour promouvoir
l’efficience et l’équité.
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Principe #7: Les gouvernements peuvent parfois
améliorer la performance du marché.

• La défaillance du marché peut être


causée par :
• une externalité, qui est l’impact de l’action d’une
personne ou d’une entreprise sur le bien-être
d’agents passifs
• market power (monopôle), qui est l’abilité d’une
personne ou une entreprise à influencer les prix sur
le marché.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Principe #8: Le niveau de vie dépend de la
production du pays.

• Presque toutes les variations des


niveaux de vie sont expliquées par les
différences de productivité des pays.
• La Productivité est la quantité de
biens et services produits par heure
de travail d’un employé.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Principe #8: Le niveau de vie dépend de la
production du pays.

• Le niveau de vie peut être mesurer de


différentes manières :
• En comparant les revenus des personnes
• En comparant les productions des nations

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Principe #9: Les prix augmentent quand le
gouvernement imprime trop de billets.

• L’inflation est la hausse généralisée


des prix d’une économie.
• La cause principale de l’inflation est
la hausse de la quantité de monnaie.
• Quand le gouvernement décide
d’émettre une importante quantité de
monnaie, cette dernière perd de sa
valeur.
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Principe #10: La société fait face à l’arbitrage
de court-terme entre inflation et chômage.

• La courbe de Phillips illustre


l’arbitrage entre chômage et
inflation :
 Inflation   Chômage
C’est un arbitrage de court-terme.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Réfléchir comme un économiste

• Chaque domaine a sa propre


terminologie
• Mathématiques
• intégrales  polynôme  espaces vectoriels
• Psychologie
• Ego  Sur-moi  Syndrome de Stockholm
• Justice
• Jurisprudence  Délit  présomption d’innocence
• Economie
• Offre  coût d’opportunité  élasticité  désinflation 
demande  déflation  stagflation
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Réfléchir comme un économiste

• L’économie vous habitue à :


• Pensez en termes d'alternatives.
• Évaluer le coût des choix individuels et sociaux.
• Examiner et comprendre comment certains
événements et les problèmes sont liés.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


L’économiste comme scientifique

• La manière comment un économiste


réfléchit…
• Implique une pensée analytique et objective.
• Implique l'utilisation de la méthode scientifique.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


La méthode scientifique: Observation,
Théorie, et plus d’observations

• Utilise des modèles abstraits pour


aider à expliquer comment le monde
réel –qui est très complexe-
fonctionne.
• Élabore des théories, recueille et
analyse les données afin d'évaluer
les théories.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Le rôle des “suppositions”*

• Les économistes font des suppositions afin de


rendre le monde plus facile à comprendre.
• L'art dans la pensée scientifique est de décider
quelles sont les suppositions à faire.
• Les économistes utilisent diverses suppositions
pour répondre à différentes questions.

*:postulats, axiomes et hypothèses


Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Raisonnement et posture
épistémologique
• Trois types de raisonnement :

Déduction

Induction

Abduction

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Hypothèse ...

• Simplification de la réalité qui rend


possible la formulation de théories
compréhensibles et utilisables

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Les modèles économiques

• Les économistes utilisent des modèles


pour simplifier -en formulant des
hypothèses- la réalité du système
économique et ce afin d'améliorer notre
compréhension du monde
• Deux des modèles économiques les plus
basiques comprennent: :
• Le diagramme de flux circulaires
• La frontière des possibilités de production
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Notre premier modèle : Le diagramme de flux
circulaires

est un
• Le diagramme de flux circulaires
modèle visuel de l’économie qui
montre comment l’argent fluctue à
travers les marchés entre les
ménages et les entreprises.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Figure 1 les flux circulaires

Marchés
revenus des dépenses
Biens et services
•Les entreprises vendent
biens Biens et
•Les ménages achètent
et services services
vendus achetés

Entreprises Ménages
•Produisent et vendent •Achètent et consomment
les biens et services les biens et services
•Louent et utilisent •Possèdent et vendent
les facteurs de productions Les facteurs de production

Facteurs de Main d’oeuvre, terrains


Marchés
production et capital
Des
Facteurs de production
Salaires, rentes •Les ménages vendent revenus
Et profits •Les entreprises achètent
= Flux réels

= flux monétaires

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Notre premier modèle : Le diagramme de flux
circulaires

• Les entreprises
• Produisent et vendent les biens et services
• Louent et utilisent les facteurs de production
• Les ménages
• Achètent et consomment les biens et services
• Possèdent et vendent les facteurs de production

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Notre premier modèle : Le diagramme de flux
circulaires

• Marchés des biens et services


• Les entreprises vendent
• Les ménages achètent
• Marchés des facteurs de production
• Les ménagent vendent
• Les entreprises achètent

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Notre premier modèle : Le diagramme de flux
circulaires

• Les facteurs de production


• Les inputs utilisés pour produire les biens et
services
• Les terrains, la main d’oeuvre et le capital

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Notre second modèle: La frontière des
possibilités de production

• La frontière des possibilités de


production est un graphique qui
montre les combinaisons de
production que l'économie peut
éventuellement produire, étant donné
les facteurs de production
disponibles et de la technologie de
production disponible.
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Figure 2 La frontière des possibilités de production
Quantité
d’ordinateurs
produite

3,000 D

C
2,200
2,000 A
Frontière
des possibilités
de production
1,000 B

0 300 600 700 1,000 Quantité de


voitures produite
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Notre second modèle: La frontière des
possibilités de production

• Concepts illustrés par la frontière des


possibilités de production
• Efficience
• Arbitrage
• Coût d’opportunité
• Croissance économique

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Figure 3 Le changement de frontière
quantité
d’ordinateurs
produite

4,000

3,000

2,100 E
2,000
A

0 700 750 1,000 Quantité de


véhicules produite
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Méthodologie en sciences sociales

• Opposition entre deux conceptions :



L’individualisme méthodologique

Le holisme

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Microéconomie et Macroéconomie

• La microéconomie se focalise sur l’étude des


individus composant l’économie.
• Comment les ménages et les entreprises prennent
leurs décisions et comment ils interagissent
entre-eux sur les marchés
• La macroéconomie étudie l’économie tout
azimut.
• Les agrégats économiques, incluant l’inflation, le
chômage, ainsi que la croissance économique.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


L’économiste comme conseiller
politique
• Quand les économistes tentent
d'expliquer le monde, ils sont des
scientifiques.
• Quand les économistes essaient de
changer le monde, ils deviennent des
conseillers politiques.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Analyse positive et analyse normative

• Une assertion positive est celle qui


décrit le monde tel qu’il est.
• Appelée aussi analyse descriptive
• Une assertion normative est la
proposition qui décrit le monde tel
qu’il devrait être.
• Appelée aussi analyse prescriptive

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Analyse positive et analyse
normative
• Assertion positive ou normative?
• Une hausse du SNMG engendre une hausse du taux
?
de chômage chez les personnes les moins qualifiées.
POSITIVE

? • Un déficit budgétaire plus élevé engendre la hausse


des taux d’intérêts.
POSITIVE
?
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Analyse positive et analyse
normative
• Assertion positive ou normative?
• Les gains engendrés par la hausse du SNMG sont
?
plus élevés par rapport à une faible réduction de
l’emploi.

?
NORMATIVE

• Le gouvernement doit être autorisé à collecter des


compagnies de tabac, le coût relié aux problèmes de
santé qu’engendre la consommation de tabac.
NORMATIVE ?
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Pourquoi les économistes ne
sont-ils pas toujours d’accord ?
• Ils peuvent être en désaccord sur la
validité des théories alternatives sur la
façon dont le monde fonctionne.
(approche positive)

• Ils peuvent avoir des valeurs différentes


et, par conséquent, des vues différentes
sur ce que la politique doit essayer
d'accomplir. (approche normative)
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Tableau 2 Des propositions sur lesquelles les économistes
s’accordent

1. Un plafond sur les loyers réduit la quantité et la qualité


des maisons destinées à la location (93%)
2. Les taux de change flottant offrent un arrangement
monétaire international effectif (90%)
3. La politique budgétaire a un impact stimulant significatif
sur l’économie (90%)
4. Un déficit budgétaire a un impact négatif sur l’économie
(83%).
5. Un salaire minimum fait croitre le chômage parmi les
travailleurs plus jeunes et les moins qualifiés (79%)

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


L’objet de la science économique
• Identifiée à une science des richesses à
la période classique (a), elle se définira
ensuite comme la science des choix
individuels en univers de rareté (b).
Au-delà de ces définitions particulières,
la question commune qui rassemble les
économistes est celle du processus de
formation des « grandeurs »
économiques (c).
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
a) À la période « classique » : l’économie
politique, science des richesses

La période classique couvre le XIXe siècle.


Elle commence avec Adam Smith, se
poursuit avec notamment David Ricardo et
s’achève, à la fin du siècle, avec Karl Marx
qui est, d’une certaine manière, le « dernier
des classiques ».

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


b) À la période plus contemporaine : la «
science économique », science des choix
en univers de rareté
• À la suite de la révolution «
marginaliste », les auteurs
néoclassiques (Alfred Marshall,
Principes d’économie politique,
1890) vont mettre l’accent sur
l’existence de la rareté.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


c) Un objet commun : la formation
des grandeurs économiques
• Finalement le questionnement particulier des
économistes peut se décliner en deux temps. Il s’agit
de comprendre : 1) comment les agents économiques
(individus, pouvoirs publics, entreprises,
organisations…) effectuent, dans un monde
caractérisé par la rareté a priori des ressources
disponibles, leurs choix (de production, de
consommation, d’investissement…), puis 2) comment
ces choix sont coordonnés de manière à déterminer
(bien ou mal) le niveau et l’allocation (la répartition)
des richesses produites.
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
• Finalement, la question est commune à
l’ensemble des sciences sociales (la
formation de l’ordre social).
• La particularité de la science économique
tient alors à ce qu’elle fait du lien
économique (et en l’occurrence du lien
marchand) le lien fondateur du social :
l’interrogation sur la richesse est une
interrogation sur l’harmonie des sociétés.
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Citations (1/3)
• La définition contemporaine de la
science économique
« L’économie est la science qui étudie le
comportement humain en tant que
relation entre les fins et les moyens rares
à usages alternatifs. » (Lionel Robbins,
La nature et la signification de la science
économique, 1932,).
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Citations (2/3)
• Les débats fondamentaux qui la traversent
« D’un côté il y a ceux qui croient qu’à long terme le
système économique s’ajuste tout seul, non sans
grincements, gémissements et saccades, ni sans être
interrompu par des contretemps, des interférences
extérieures et des erreurs… De l’autre, il y a ceux qui
rejettent l’idée que le système économique puisse
sérieusement s’ajuster tout seul. » (John Maynard
Keynes, Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et
de la monnaie, 1936).

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Citations (3/3)
• Et l’importance de l’enseigner
historiquement
« Il est de fait que les erreurs
fondamentales qu’on commet aujourd’hui
en analyse économique sont plus souvent
dues à un manque d’expérience historique
qu’à toute autre lacune de la formation
des économistes. » (Joseph Schumpeter,
Histoire de l’analyse économique, 1954).
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Bref aperçu de l’histoire de la pensée
économique
• Les débats qui traversent l’histoire de
la pensée économique se nouent
autour de deux questions: les
relations marché/production et
marché/État.
• L’histoire de ces débats est ponctuée
par trois « révolutions ».

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


1. DE L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE
À LA SCIENCE ÉCONOMIQUE
• La « révolution classique »
(1776-1817) représente pour la
première fois l’économie comme un
système dans lequel s’articulent les
échanges marchands et
l’organisation de la production, et
elle élabore les principes de la
doctrine libérale.
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
2. DU MERCANTILISME AU
MARGINALISME
• La « révolution marginaliste »
(1874-1890), en généralisant la loi de
l’offre et de la demande à l’ensemble
des activités économiques, absorbe
l’analyse de la production dans celle
du marché et donne un fondement
scientifique à la doctrine libérale.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


3. LA DIVISION EN MICROÉCONOMIE
ET MACROÉCONOMIE
• La « révolution keynésienne » (1936)
établit l’incapacité d’une économie
de marché à atteindre le niveau de
production globale permis par la
main-d'œuvre disponible et justifie
ainsi l’abandon d’un laisser-faire
général au profit d’une intervention
de l’État.
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
3. LA DIVISION EN MICROÉCONOMIE
ET MACROÉCONOMIE
• Une première ligne de critique
résulta d’une tentative de
convergence entre une conception
plus radicale (dite post-keynésienne)
de la croissance.
• Une deuxième remise en cause vint
de la théorie du déséquilibre.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


3. LA DIVISION EN MICROÉCONOMIE
ET MACROÉCONOMIE
• Mais le coup fatal fut porté par le
monétarisme, défendu depuis les années
1950 par Milton Friedman, dont la
critique des politiques monétaires orientées
vers la recherche du plein emploi
déboucha dans les années 1970 sur le rejet
pur et simple de la macroéconomie
keynésienne par les nouveaux classiques
regroupés autour de Robert Lucas .
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
• Finalement, de nos jours, il n’existe
pas d’unification théorique.

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Citations (1/3)
• La « révolution classique » : production et échange
« Cette division du travail, de laquelle découlent tant
d’avantages, ne doit pas être regardée dans son origine
comme l’effet d’une sagesse humaine qui ait prévu et qui ait
eu pour but cette opulence générale qui en est le résultat ; elle
est la conséquence nécessaire, quoique lente et graduelle,
d’un certain penchant naturel à tous les hommes, qui ne se
proposent pas des vues d’utilité aussi étendues : c’est le
penchant qui les porte à trafiquer, à faire des trocs et des
échanges d’une chose pour une autre. »
(Adam Smith, Recherche sur la nature et les causes de la
richesse des nations, 1776).

Amine BENGHERABI – Cours d’économie


Citations (2/3)
• La « révolution marginaliste » : la prééminence
du marché
« Le monde peut être considéré comme un
vaste marché général composé de divers
marchés spéciaux où la richesse sociale se vend
et s’achète, et il s’agit pour nous de reconnaître
les lois suivant lesquelles ces ventes et ces
achats tendent d’eux-mêmes à se faire. »
(Léon Walras, Éléments d’économie politique
pure ou théorie de la richesse sociale, 1874).
Amine BENGHERABI – Cours d’économie
Citations (3/3)
• • La « révolution keynésienne » : économie de marché et
sous-emploi
« Lorsque sur dix millions d’hommes désireux et capables de
travailler il y en a neuf millions employés, il n’est pas évident
que le travail de ces neuf millions soit mal orienté. Il ne faut
pas reprocher au système actuel d’employer ces neuf millions
d’hommes aux tâches qui leur sont imparties, mais de n’avoir
pas d’ouvrage disponible pour le dernier million. C’est le
volume et non la direction de l’emploi que le système actuel
détermine d’une façon défectueuse. »
(John Maynard Keynes, Théorie générale de l’emploi, de
l’intérêt et de la monnaie, 1936).

Amine BENGHERABI – Cours d’économie