Vous êtes sur la page 1sur 8

Chimie ST SM

Exercice atome de Bohr


 SPECTRE DE l'HYDROGENE – Modèle de BOHR

Le Cortège électronique - La classification périodique

Veuillez trouver les cours, TDs, TPs, les exercices corrigés ainsi que les sujets d'examens
sur:
http://stsm-usthb.blogspot.com/
page facebook : https://www.facebook.com/forum.st.sm
SPECTRE DE l'HYDROGENE – Modèle de BOHR

Exercice 1 :

Le spectre de l'hydrogène peut se décomposer en plusieurs séries. On se


limitera ici aux cinq premières nommées respectivement série de Lyman,
Balmer, Paschent, Bracket et Pfund.

a) A quels phénomènes physiques correspondent ces raies ?

b) Quelle est l'expression générale donnant la longueur d'onde d'une raie ?

c) Les raies de chaque série sont encadrées par deux raies limites nommées
lim pour la limite inférieure et 1 pour la limite supérieure. A quoi
correspondent ces deux limites ?

d) Etablir une formule générale permettant le calcul de ces deux limites.


Calculer 1 et lim pour les 4 premières séries.

Passage de l’infini à n :

1 / 1 = RH (1/n2 –1/p2) = RH / n2 => 1 = n2 / RH

Passage de n + 1 à n :

1 / 2 = RH (1/n2 –1/(n+1)2) = RH [ (n + 1)2 - n2] / [n2 (n+1)2] => 2 = n2 (n + 1)2 / [ ( 2n +


1 ) RH]

Série 1 ( nm) 2 (nm)


Lyman (n = 1) 91 122
Balmer ( n = 2 ) 365 656
Paschen ( n = 3 ) 820 1875
Pfund ( n = 4 ) 1458 4051

Exercice 2 :

Dans l'atome d'hydrogène, l'énergie de l'électron dans son état fondamental est
égale à -13,6 eV.

a) quelle est en eV, la plus petite quantité d'énergie qu'il doit absorber pour :

- passer au 1° état excité ?

- passer du premier état excité à l'état ionisé ?

b) Quelles sont les longueurs d'onde des raies du spectre d'émission correspondant
au retour :

- de l'état ionisé au 1° état excité ?

- Du premier état excité à l'état fondamental ?

Ep,n = E0 (1/p2-1/n2) avec n > p

E2,1 = E0 (1/12-1/22) = 3/4 E0 = 3/4 * 13,6 = 10,2 eV = 1,63 10-18 J

E ,2 = E0 (1/22-1/ 2) = 1/4 E0 = 1/4 * 13,6 = 3,4 eV = 5,4 10-19 J

E = h    = E / h = C /    = h C / E

  ,2 = h C / E ,2 = 6,62 10-34 * 3 108 / 5,4 10-19 = 3,678 10-7 m

  ,2 = 367,8 nm

 2,1 = h C / E2,1 = 6,62 10-34 * 3 108 / 1,63 10-18 = 1,226 10-7 m

 2,1 = = 122,6 nm

Exercice 3 :

Si l’électron de l’Hydrogène est excité au niveau n=4, combien de raies


différentes peuvent-elles être émises lors du retour à l’état fondamental.
Classer les transitions correspondantes par longueurs d'onde décroissantes
du photon émis.
6 raies possibles :

Modèle de Bohr : En = - E0 / n2

Formule de Rydberg : 1/ = RH (1/n2 – 1/p2)

E n,p = -E0 / n2 + E0 / p2 = E0 (1/p2 - 1/n2)

E = h .  et  = C / 

E0 = h C RH = 6,62 10-34 * 3 108 * 1,097 107

E0 = 2,18 10-18 J ( 13,6 eV )

Raie - Transition Energie (J ) Fréquence  Longueur Domaine spectral Série


d’onde (nm)
( 1015 Hz )
-19
43 1,06 10 0,16 1874 I.R Bracket
-19
42 4,09 10 0,62 486 Visible Balmer
-18
41 2,04 10 3,09 97,2 U.V Lyman
-19
32 3,02 10 0,46 656 Visible Balmer
-18
31 1,93 10 2,93 102,5 U.V Lyman
-18
21 1,63 10 2,5 121,5 U.V Lyman

Exercice 4 :

a) Calculer l'énergie à fournir pour ioniser à partir de leur état fondamental les ions
He+; Li2+et Be3+

b) Quelles sont les longueurs d'onde des raies limites de la série de Balmer pour He+
?

Atomes hydrogénoïdes : En = - E0 * [ Z2 / n2 ]

He+ : Z = 2  En = - E0 * [ 22 / n2 ] = - 4 E0 / n2 = - 54,4 / n2
E.I He+ = 54,4 eV

Li2+ : Z = 3  En = - E0 * [ 32 / n2 ] = - 9 E0 / n2 = - 122,4 / n2

E.I Li2+ = 122,4 eV

Be3+ : Z = 4  En = - E0 * [ 42 / n2 ] = - 16 E0 / n2 = - 217,6 / n2

E.I Be3+ = 217,6 eV

b) Balmer : retour à n = 2

E3,2 = E3 - E2 = - 54,4 / 22 + 54,4 / 32 = 54,4 (1/4 - 1/9) = 7,556 eV = 1,21 10-8 J

 = h c / E = 164,3 nm

E ,2 = E - E2 = - 54,4 / 4 = 13,6 eV = 2,18 10-18 J

 = h c / E = 91,3 nm
Le Cortège électronique - La classification périodique
Rappels sur les 4 nombres quantiques :

Nombre quantique principal n : entier non nul, caractérise la couche occupée par l'électron, la
couche est aussi symbolisée par une lettre majuscule avec la correspondance suivante :

n 1 2 3 4 5 6 7
couche K L M N O P Q
Nombre quantique secondaire (ou azimutal) : nombre entier avec 0    n - 1 caractérise la
sous-couche occupée par l'électron. La sous-couche est aussi symbolisée par une lettre minuscule
avec la correspondance suivante :
 0 1 2 3 4 5
Sous-couche s p d f g h
Nombre quantique magnétique m : Nombre entier avec -  m  + caractérise la "case quantique"
occupée par l'électron peut être aussi symbolysée graphiquement par une case rectangulaire.
Nombre quantique de spin s : ne peut prendre que deux valeurs : s =  1/2, peut être symbolisé
graphiquement par une flèche verticale dirigée vers le haut pour s = + 1/2 ou dirigée vers le bas 
pour s = - 1/2.

Exercice 1 : Les affirmations suivantes sont-elles exactes ou inexactes? Pourquoi ?


Un électron pour lequel n=4 et m=2

a) a) Doit avoir nécessairement l=2


n = 4  l = 0,1 ,2, 3
l=0m=0
l = 1  m = -1 , 0 , 1
l = 2  m = -2 , -1 , 0 , 1 , 2
l = 3  m = -3 , -2 , -1 , 0 , 1 , 2 , 3
Pour que m = 2, il faut que l soit égal soit à 3 soit à 2
Il n'est donc pas obligatoire que l soit égal à 2 : FAUX

b) b) peut avoir l=2


VRAI
c) c) doit nécessairement avoir un spin égal à + 1/2
Non car une case quantique de m donné peut contenir deux électrons à spins antiparallèles. s peut
donc avoir indifféremment les deux valeurs +1/2 ou -1/2 : FAUX
d) est nécessairement dans un sous-niveau d
FAUX : l pouvant avoir les valeurs 2 ou 3 il peut s'agir d'un sous-niveau d ou f.
Exercice 2 : Les affirmations suivantes sont-elles exactes ou inexactes? Pourquoi ?
a) Si l=1, l’électron est dans une sous couche d.
b) Si n=4 l’électron est dans la couche O.
c) Pour un électron d, m peut être égal à 3.
d) Si l=2, la sous-couche correspondante peut recevoir au plus 6 électrons
e) Le nombre n d’un électron d’une sous-couche f peut être égal à 3.
f) Si deux « édifices atomiques » ont la même configuration électronique, il s’agit forcément du même
élément.
g) Si deux « édifices atomiques » ont des configurations électroniques différentes il s’agit forcément
de deux éléments différents.
a) Si l = 1, l’électron est dans une sous couche d.
l = 1  sous-couche p : FAUX
b) Si n = 4 l’électron est dans la couche O.
n = 4  couche N : FAUX
c) Pour un électron d, m peut être égal à 3.
d  l = 2  ml = -2, -1, 0, 1, 2 : FAUX
d) Si l = 2, la sous-couche correspondante peut recevoir au plus 6 électrons.
l = 2  ml = -2, -1, 0, 1, 2  5 cases quantiques  10 électrons maximum : FAUX
e) Le nombre n d’un électron d’une sous-couche f peut être égal à 3.
n = 3  l = 0, 1, 2 (s,p,d)  pas de f sur couche 3 : FAUX
f) Si deux " édifices atomiques " ont la même configuration électronique, il s’agit forcément du même
élément.
" édifice atomique " = atome " neutre " ou ion
Un ion a la même configuration électronique qu’un atome neutre d’un autre élément : FAUX
+ 2-
Exemples : Na , Ne et O ont la même configuration électronique.
g) Si deux " édifices atomiques " ont des configurations électroniques différentes il s’agit forcément de
deux éléments différents.
L’ion et l’atome neutre du même élément ont forcement des configurations électroniques différentes :
FAUX
Exercice 3 : Classer par ordre croissant de leur énergie les électrons d'un même atome définis par
les valeurs suivantes de leurs nombres quantiques. Identifier le sous-niveau auquel ils appartiennent.
1) n = 3 ; l = 1 ; m = 0 ; s = +1/2
2) n = 4 ; l = 0 ; m = 0 ; s = -1/2
3) n = 3 ; l = 1 ; m = 0 ; s = -1/2
4) n = 3 ; l = 0 ; m = 0 ; s = +1/2
5) n = 3 ; l = 1 ; m = -1 ; s = +1/2
Electron 1 : n = 3 ; l = 1 ( 3 p ) ; m = 0 ; s = +1/2
Electron 2 : n = 4 ; l = 0 ( 4 s ) ; m = 0 ; s = -1/2
Electron 3 : n = 3 ; l = 1 ( 3 p ) ; m = 0 ; s = -1/2
Electron 4 : n = 3 ; l = 0 ( 3 s ) ; m = 0 ; s = +1/2
Electron 5 : n = 3 ; l = 1 ( 3 p ) ; m = -1 ; s = +1/2
L'énergie d'un électron dépend de n et de l.
Les énergies des sous-couches sont dans l'ordre 3 s < 3 p < 4 s
Les 3 électrons appartenant à la même sous-couche 3 p ont la même énergie.
Exercice 4 : Etablir les configurations électroniques des atomes ou ions suivants puis décrire leur
couche de valence. On supposera qu'ils suivent tous la règle de Klechkowski. (Entre parenthèses
Valeur de Z)
2+ 2+ 3+ 2- 3+
Na(11) - K(19) - Ca (20) - Sr(38) - V(23) - Fe (26) - Pb(82) - Co (27) - Br(35) - S (16) - Al (13) -
Cs(55)
Règle de Klechkowski :
A quelques exceptions près, le remplissage des couches et des sous-couches se fait dans l’ordre des
valeurs de ( n + l ) croissant. Si plusieurs combinaisons possibles conduisent à la même valeur, on
choisit celle possédant la plus petite valeur de n .
Soit la représentation mnémotechnique suivante :

2 2 6 1 1 2 8 1
Na(11) : 1s 2s 2p 3s ou (Ne) 3s ou K L M
2 2 6 2 6 1 1 2 8 8 1
K(19) : 1s 2s 2p 3s 3p 4s ou (Ar) 4s ou K L M N
2+ 2 2 6 2 6 1 2 8 8
Ca (20) : 1s 2s 2p 3s 3p ou (Ar) 4s ou K L M
2 2 6 2 6 10 2 6 2 2 2 8 18 8 2
Sr(38) : 1s 2s 2p 3s 3p 3d 4s 4p 5s ou (Kr) 5s ou K L M N O
2 2 6 2 6 3 2 3 2 2 8 11 2
V(23) : 1s 2s 2p 3s 3p 3d 4s ou (Ar) 3d 4s ou K L M N
2+ 2 2 6 2 6 6 2 6 2 2 8 14 2
Fe (26) : 1s 2s 2p 3s 3p 3d 4s ou (Ar) 3d 4s ou K L M N
2 2 6 2 6 10 2 6 10 14 2 6 10 2 2
Pb(82) : 1s 2s 2p 3s 3p 3d 4s 4p 4d 4f 5s 5p 5d 6s 6p
14 10 2 2 2 8 18 32 18 4
Ou (Xe) 4f 5d 6s 6p ou K L M N O P
3+ 2 2 6 2 6 6 6 2 8 14
Co (27) : 1s 2s 2p 3s 3p 3d ou (Ar) 3d ou K L M
2 2 6 2 6 10 2 5 10 2 5 2 8 18 7
Br(35) : 1s 2s 2p 3s 3p 3d 4s 4p ou (Ar) 3d 4s 4p ou K L M N
2- 2 2 6 2 6 2 8 8
S (16) : 1s 2s 2p 3s 3p ou (Ar) ou K L M
3+ 2 2 6 2 8
Al (13) 1s 2s 2p ou (Ne) ou K L
2 2 6 2 6 10 2 6 10 2 6 1 1
Cs(55) : 1s 2s 2p 3s 3p 3d 4s 4p 4d 5s 5p 6s ou (Xe) 6s
2 8 18 18 8 1
ou K L M N O P

3) Pour ces deux éléments donner sa position (Ligne et Colonne) dans la classification périodique.
Ga : Ligne 4 - Colonne 13
As : Ligne 4 - Colonne 15
Mendeleiev dès 1869 prédit l’existence et décrivit à l’avance les propriétés d’un de ces deux
éléments qu’il nomma alors « eka-aluminium » car il prévoyait des propriétés similaires à celle de
l’Aluminium.
4) 4) Quel est cet élément Ga ou As ? (justifier simplement votre réponse)
L’élément en question doit être dans la même colonne que celle de l’Aluminium.
2 2 6 2 1
Al : Z = 13 : 1s 2s 2p 3s 3p (colonne 13)
il s’agit donc du Gallium.