Vous êtes sur la page 1sur 12

1er Baccalauréat

Techniques & Technologies : Matériaux

© Thonet

M. Levenstond, Ir.

Année académique 201


2011-201
2012
Plan du cours
Partie I : Mise à Forme des Matériaux
Chapitre Titre
1 Généralités
2 Sidérurgie – Caractéristiques mécaniques des matériaux
3 Moulage
4 Forgeage
5 Travail des métaux en feuille
6 Soudage – Brasage – Oxycoupage
7 Notions de métallurgie des poudres
8 Procédés non conventionnels
9 Tournage
10 Fraisage

Partie II : Connaissance des Matériaux MétalliquesMétalliques


Chapitre Titre
11 Les métaux
12 Aspects macroscopiques et microscopiques
13 Diagrammes binaires
14 Traitements thermiques et superficiels
15 Corrosion
16 Alliages non ferreux

Partie III : Métrologie dimensionnelle


Chapitre Titre
17 Métrologie dimensionnelle

Partie IV : Management par la qualité


Chapitre Titre
18 Management par la qualité

Partie V : Mécanique
Chapitre Titre
19 Eléments de fixation

Les informations concernant le cours : dates et programmes des cours, charte d’évaluation,
énoncés des examens, cotes, etc. sont disponibles sur le site suivant :

http://www.levenstond.net/
1er Baccalauréat

Techniques & Technologies : Matériaux


-
1ère partie : Mise à Forme
Forme des Matériaux
Chapitre 1 : Généralités

1.1 L’organisation de la production. .................................................................................................. 1


1.2 Le cahier des charges d’un matériau ...........................................................................................3
1.2.1 Principe .................................................................................................................................3
1.2.2 Exemple ................................................................................................................................3
1.3 La mise à forme d’une pièce du minerai à son état fini...............................................................5
1.4 L’importance de la communication dans l’entreprise .................................................................6
1.5. Bibliographie...............................................................................................................................8

« Nous expérimentons et explorons les


matériaux, nous les traitons, nous apprenons à
mieux connaître leurs propriétés inhérentes - et le
processus de transformation, du matériau brut au
produit fini. Par exemple, comprendre exactement
comment le process d'usinage l'affecte. Cette
compréhension, cette préoccupation des matériaux
et des process, sont essentiels pour notre façon de
travailler »
Jonathan Ive, designer chez Apple
A propos de l’Iphone 4
Mise à forme des matériaux Chapitre 1 : Généralités

1.1. L’organisation de la production

Un produit, une fois qu’il a été imaginé, ne se construit pas directement. Un


cheminement doit être effectué au sein de l’entreprise, voire auprès de sociétés satellites ou sous-
traitantes (figure 1-1).

Une fois que la définition du concept a été établie, que le choix des matériaux et que les procédés de
mise en forme ont été arrêtés, on peut alors passer à la seconde étape du bureau d’études. Les plans
d’ensemble ainsi que le devis estimatif sont créés. Du plan d’ensemble, on étudie les différents éléments qui
composent le produit et les dessinateurs peuvent finalement tracer les plans d’ensemble.

Le produit étant bien défini, on envoie tous les plans au bureau des méthodes. Ce
bureau est chargé de la préparation du travail. C’est ce bureau qui décidera, suivant la politique
générale de l’entreprise, des commandes à effectuer (sous-traitants et fournisseurs). Il exécutera
également le programme de fabrication, les plans d’exécution ainsi que les éventuels plans d’outillages. En
préparant le travail, le bureau des méthodes doit être capable de donner le prix de revient du
produit ainsi que du délai d’exécution.

On peut alors entamer la fabrication proprement dite du produit dans les ateliers. La
fabrication demande, bien évidemment, de l’outillage ainsi que de la matière première. On obtient
alors les éléments fabriqués qui doivent encore être contrôlés. Ce contrôle est effectué par le service
de métrologie de l’entreprise. Le service de métrologie est un service plus ou moins indépendant
des ateliers car il peut dire qu’un lot fabriqué n’est pas conforme et doit être envoyé au rebut ! La
vérification étant faite, on peut alors monter les différents éléments qui constituent le produit et
établir les essais de conformité du produit.

Le produit est maintenant prêt à quitter les ateliers pour se rendre dans les magasins.

1- 1
Mise à forme des matériaux Chapitre 1 : Généralités

Définition du concept
Choix des matériaux et
Procédés de mise à forme

Plans d’ensemble
et
Devis estimatif

Etude des éléments

Plans des éléments

BUREAU D’ETUDES

Prix de
Commandes revient
Préparation du travail
(sous-traitants et fournisseurs) Délai
d’exécution

Programme de Plans Plans


fabrication d’exécution d’outillage

BUREAU DES METHODES

Matières
Fabrication
Outillages

Eléments
fabriqués

Eléments Eléments
Contrôle
standards sous-traités

Montage

Essais

ATELIERS
Conditionnement
Stockage
Expédition

MAGASINS
Figure 1-1 : Organigramme élémentaire d’un processus de fabrication

1- 2
Mise à forme des matériaux Chapitre 1 : Généralités

1.2. Le cahier des charges

1.2.1 Principe
Le choix d'un matériau pour la réalisation d'un objet dépend principalement :
1. de son aptitude à la fonction exigée :
résistance à la fatigue : endurance, ténacité ;
résistance aux chocs : résilience ;
résistance aux hautes températures ;
résistance à l'usure et à l'abrasion ;
résistance à la corrosion (oxydation…) ;
confort ;
étanchéité ;
etc.

2. de son aptitude à la mise en forme, qui détermine, pour une grande part, les coûts de
fabrication de la pièce :
aptitude à l'usinage par enlèvement de matière ;
aptitude à la mise en forme par déformation plastique ductilité ;
faible déformation lors de traitement thermique ;
stabilité dimensionnelle après finition ;
aptitude au soudage soudabilité ;
aptitude à la trempe trempabilité…

1.2.2 Exemple
Casques de protection et de
leurs écrans pour conducteurs et
passagers de motocycles et de
cyclomoteurs (casques motos).
Ce type d’objet est, en Europe,
définit réglementairement par
l’accord des Nations Unies R22.
Cet accord en est actuellement à
sa quatrième réactualisation et
donc à sa cinquième version.
Les experts parleront du
règlement R22-05. Cet accord
est en soit le cahier des charges
de l’objet. Ce dernier est la
contrainte imposée par les
différents Etats. Il existe, bien
entendu, d’autres contraintes :
• celles provenant de la
société qui va fabriquer
les casques,
• celles provenant des Figure 1-2 : vue des pièces d’un casque moto
utilisateurs, © Shoei
• celles provenant de
l’évolution du marché,
• etc.
1- 3
Mise à forme des matériaux Chapitre 1 : Généralités

Les casques sont composés de plusieurs parties principales : la coque externe, le calotin, les
mousses intérieurs, le système d’attache, l’écran et le système de ventilation.

Dans cet exemple, un producteur peut


choisir de fabriquer des casques dont la
coque est en fibres de verre (la société
Shoei, par exemple) ou en polycarbonate
(la société Lazer). Ce choix est intrinsèque
à la société.

Figure 1-3 : coque en fibres de verre du casque Multitec


© Levenstond by Shoei

Concernant ce produit, les règles standards pour l’ensemble des casques pouvant être utilisés en
Europe proviennent du règlement R22.

Dans ce règlement, on précise les essais auxquels doivent satisfaire les casques :
• essais de chocs ;
• essais de rétention ;
• essais de rigidité ;
• essais de déchaussement ;
• essais de pénétration sur l’écran ;
• essais de friction et projection ;
• essais optiques (astigmatisme, diffusion, transmission lumineuse, …).

a. Essai de choc b. Essai de rétention c. Essai de déchaussement


Figure 1-4 : illustrations de quelques essais © Shoei

1- 4
Mise à forme des matériaux Chapitre 1 : Généralités

1.3. La mise à forme d’une pièce du minerai à son état fini

Alliage préparé Poudre


à l’état liquide métallique

Coulée

Agglomération
Fonderie Lingot

Ecoulement
solide

Découpage Semi-fini

Ecoulement
solide

Ebauche

Enlèvement
de matière

Pièce brute
ou dégrossie

Traitement
thermique

Finition et
superfinition

Traitement
superficiel

Pièce finie

Figure 1-5 La pièce de A à Z

1- 5
Mise à forme des matériaux Chapitre 1 : Généralités

1.4. L’importance de la communication dans l’entreprise

La figure 1-6 ci-dessous pose de manière caricaturale le problème de la communication.


On notera entre la première et la dernière figure l’importance de bien comprendre les souhaits du
client : ce qu’il exprime ne correspond pas nécessairement à sa vision de l’objet !

Le reste du cheminement de la conception de l’objet se situe à l’intérieur de l’entreprise et suit


l’histoire du produit à partir du moment où le chef de projet l’introduit dans l’entreprise.

Cette illustration reprend les différents défauts des métiers qui se succéderont dans la conception
de l’objet.

1- 6
Mise à forme des matériaux Chapitre 1 : Généralités

1- 7
Mise à forme des matériaux Chapitre 1 : Généralités

1.5. Bibliographie

1. Debongnie J-F. (1992). Processus industriels de mise à forme. Liège : Université de Liège.

2. UNECE (2002). Règlement No 22 : prescriptions relatives à l’homologation des casques de protection


et de leurs écrans pour conducteurs et passagers de motocycles et de cyclomoteurs. Genève : Nations
Unies.

1- 8