Vous êtes sur la page 1sur 16

Chapitre II

Principe d’actualisation et calcul de la


Valeur Actuelle Nette (VAN)
Cours d’introduction à la Finance
Licence troisième année

Université Antilles-Guyane
Olivier CHARLOT

13 mars 2009

1/16
Les taux d’intérêt

Le taux d’intérêt est le prix de l’argent. Il représente la


compensation que le débiteur paie au créditeur et dépend de
l’échéance du prêt ainsi que du risque de défaut du débiteur.

On appelle courbe des taux la courbe représentant le taux d’intérêt


en fonction de l’échéance du prêt.

2/16
Les taux d’intérêt

On distingue deux types de taux d’intérêts :


- les intérêts simples utilisés, en général pour les créances à
court terme (< 1 an). Le montant de l’intérêt payé I est
donné par
I = VrT ,
V = montant initial du prêt,
T = échéance du prêt (base 360 jours),
r = taux d’intérêt.

3/16
Les taux d’intérêt

- les intérêts composés utilisés, en général, pour les créances à


long terme (> 1 an). Ils sont calculés à la fin de chaque
période et ajoutés au capital initial pour porter eux-même
intérêts. Le montant total de l’intérêt est donc égal à :

I = V [(1 + r )T − 1],

où T est le nombre de périodes.

4/16
Capitalisation

Capitaliser c’est chercher la valeur dans le futur d’une somme


aujourd’hui.
Capitaliser un revenu, c’est renoncer à le percevoir. Il devient alors
capital et produit à son tour des revenus pour les périodes
suivantes.

Exemple : quel est le taux de rentabilité d’un placement qui


transforme 100.000 euros en 1.800.000 euros au bout de 10 ans
en réinvestissant chaque année les flux du revenu ?

5/16
Capitalisation

Il existe une relation qui lie le capital initial au capital final et qui
est fonction du taux r et de la durée du placement en année n :

Vn = V0 (1 + r )n ,

où Vn est la valeur du placement en t = n,


V0 est la valeur initiale du placement,
Vn est également appelé la valeur future de V0 euros après n
périodes.

6/16
Capitalisation
Graphique de la valeur de 1 euros capitalisé à différents taux

Capitalisation de 1 € sur 20 ans


18

16

14

12

10

0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20

valeur future si r=0,05 valeur future si r=0,1 valeur future si r=0,15

Exemple : si r est le taux d’intérêt auquel vous pouvez investir,


combien de temps vous faut-il pour doubler votre fortune ?
7/16
Actualisation

Actualiser, c’est chercher la valeur aujourd’hui d’une somme future.


Des valeurs actualisées sont directement comparables. Quand elles
sont égales, il y a une totale indifférence entre elles, au taux
d’actualisation choisi.

L’actualisation permet donc la comparaison de sommes reçues ou


versées à des dates différentes.
Le mécanisme de l’actualisation traduit l’exigence de rentabilité de
tout investisseur qui ne renonce à une consommation immédiate
que s’il obtient sur son investissement un certain taux de
rentabilité.

8/16
Actualisation

L’actualisation qui convertit une valeur future en une valeur


aujourd’hui, est l’inverse de la capitalisation.
Vn
V0 =
(1 + r )n
= VA(n, r ).

V0 est aussi appelée valeur actuelle de Vn euros dans n périodes.

Extension : quelle est la valeur, en période n, de 1 euros versée à


une période N > n ?
1
VA(N − n, r ) =
(1 + r )N−n

9/16
Intérêts discrets et continus
Jusque là, nous avons fait l’hypothèse que les intérêts étaient payés
une fois par an. Mais ce n’est pas toujours le cas :
- si les intérêts sont payés deux fois par an (semi-annuellement),
un taux d’intérêt r vous donnera à la fin de l’année un
montant total :
r r2
(1 + )2 = 1 + r + > 1 + r,
2 4
- si les intérêts sont payés k fois par ans, le taux annuel
effectif est :
r
ρ = (1 + )k − 1.
k
r k
Si k → +∞, ρ = lim (1 + ) − 1 = er − 1
k→∞ k
Exemple.

10/16
Intérêts discrets et continus

Exemple : taux nominal de 10% et k périodes

paiement d’intérêts nombre de périodes k taux effectif


annuel 1 10%
semi-annuel 2 10.25%
trimestriel 3 10.38%
mensuel 12 10.47%
hebdomadaire 52 10.51%
instantané ∞ 10.52%

11/16
Récapitulatif
- si R est un taux d’intérêt discret :
1
VF (n, R) = (1 + R)n et VA(n, R) = ,
(1 + R)n

- si r est un taux d’intérêt continu :

VF (n, r ) = e nr et VA(n, r ) = e −nr ,

- lien entre R et r :

1 + R = er ou r = ln (1 + R).

Investir à un taux continu r revient à investir à un taux R = e r − 1


composé annuellement.
12/16
Evolution d’actifs

Principe général : si un actif produit des cash flows (< 0 ou> 0)


Cn aux dates t = 0, ..., T sa valeur actuelle nette est :
T
X
VAN = C0 + Ct VA(t, rt )
t=0
T
X Ct
= .
(1 + rt )t
t=0

Si ce n’était pas le cas, on pourrait acheter le projet et vendre les


flux (ou le contraire), et il y aurait opportunité d’arbitrage.

13/16
Evolution d’actifs
* VA d’une rente perpétuelle :
Définition : cash flow de 1 euro pour la période 1 à l’infini.
Formule :
1 1
VAA(r ) = + + ...
1+r (1 + r )2

X 1 1
= t
=
(1 + r ) r
t=1

RAPPEL FONDAMENTAL :
t1
X at0 − at1 +1
at =
t=t0
1−a

Application : valeur d’une obligation perpétuelle.

14/16
Evolution d’actifs

* VA d’une annuité
Définiton : cash flow de 1 euro de la période 1 à la période T.
Formule :
T 1 1 T +1
X 1 1+r − ( 1+r )
VAA(r , T ) = = 1
(1 + r )t 1− 1+r
t=1
 T !
1 1
= 1−
r 1+r

Application : vente par accompte, remboursement d’emprunt,


leasing,...

15/16
Evolution d’actif

* Valeur d’une perpétuité croissante


Définition : cash flow annuel croissant de la période 1 à l’infini.

* Valeur d’une action


Principe : la valeur d’une action aujourd’hui (et plus
géneralement de tout actif) est égale à la VA de sa valeur à la
prochaine période (et prend en compte un éventuel
dividende) :
P1 + D1
P0 =
1+r

* Valeur d’une obligation

* Valeur d’un projet et décision d’investissement.

16/16