Vous êtes sur la page 1sur 2

Le City de Guardiola, c'est maigre

S’il insiste en interne sur le régime alimentaire de ses joueurs, dont certains
sont considérés en surpoids, Pep Guardiola n’a pas encore donné beaucoup
d’épaisseur à son Manchester City. Retour sur le nul contre le Borussia (1-1),
jeudi, en trois enseignements.

Pep tente le 3-5-2

Un mois après la reprise de l'entraînement, Manchester City n'en est qu'à son début
de préparation, évidemment. Mais les deux premiers matches amicaux ne sont pas
très valorisants pour Pep Guardiola. Les Citizens ont perdu sur le pré du Bayern il y a
une semaine (1-0) et ont été accrochés par le Borussia Dortmund (1-1), jeudi à
Shenzhen (Chine). A en croire ce deuxième match de préparation, Guardiola n’a pas
abandonné l’idée de jouer en 3-5-2. Il a mis en place ce dispositif durant toute la
première période, avec une défense centrale composée du jeune Adarabioyo,
d’Otamendi ainsi que de Kolarov. Guardiola a expliqué qu’il avait choisi le Serbe, un
latéral très offensif, en raison de la pénurie dans ce secteur (Kompany, Mangala et
même Sagna sont indisponibles). Le système a permis à Navas de jouer en piston
droit (Clichy était à gauche), mais le jeu fut globalement brouillon.

Si Manchester City jouait en 3-5-2:

Nasri est (vraiment) écarté

Après avoir évolué avec les jeunes Iheanacho et Zinchenko aux avant-postes, City a
retrouvé ses éternelles stars en seconde période, avec l’entrée de Yaya Touré, David
Silva et Sergio Agüero. L’Argentin a d’ailleurs ouvert le score (79e) sur une passe
décisive de l’Espagnol. Guardiola a encore du travail pour trouver la bonne formule.
Bony a évolué en 9 à partir de la 45e minute, Nolito et Sterling sont entrés en fin de
match, tandis que De Bruyne est encore en vacances. Tout ce beau monde doit se
partager les 3 ou 4 postes offensifs disponibles. C’est dire si Nasri a peu de chance
d’avoir un temps de jeu intéressant. Sanctionné pour son surpoids, le milieu offensif
est resté sur le banc.

Aucune recrue défensive en vue ?

Pep Guardiola parviendra-t-il à imposer sa philosophie de jeu avec cet effectif ? Il


semble bien décidé à se contenter des joueurs dont il dispose. Ilkay Gündogan va
apporter sa créativité dans l’entrejeu, tandis que Nolito est une nouvelle arme
offensive possible. Outre ces deux recrues, le club détenu par la famille royale d’Abu
Dhabi n’a pas encore cassé sa tirelire pour des joueurs défensifs. Un grand stoppeur
est toujours attendu, mais John Stones ou encore Aymeric Laporte semblent encore
loin de s’engager. Surtout, Guardiola ne semble pas avoir demandé de latéral droit,
malgré le niveau limité des trentenaires Sagna et Zabaleta. Ce qui paraît très
étonnant.