Vous êtes sur la page 1sur 20

Fiche 2 Systèmes de guidage en rotation

Coussinets (simples, autolubrifiants, type glacier et polymères)


Paliers lisses (hydrodynamiques et hydrostatiques)
Rotules

Fonction

Ces systèmes permettent de réaliser des liaisons de type


pivot ou rotule entre 2 pièces dont l’une est en rotation par
rapport à l’autre.

Coussinets

Utilisations et limites d’utilisations

Les coussinets sont des bagues cylindriques, de forme tubulaire, avec ou sans collerette.

Ils sont interposés entre un arbre et son logement pour faciliter le mouvement de rotation.

Construits à partir de matériaux présentant de bonnes qualités frottantes (notion de tribologie) : bronze,
étain, plomb, graphite, Téflon (PTFE), polyamide,…

Ils peuvent, suivant les variantes, être utilisés à sec ou avec lubrification.

Il existe de nombreuses familles aux dimensions normalisées et de nombreux produits dérivés : rondelles,
rotules, bandes de frottement, pièces sur mesure.

Avantage :

 Solution économique
 Simple à mettre en œuvre
 Convient particulièrement aux angles de rotation faible

Inconvénient :

 Frottements plus élevés que les autres paliers ci-après


 Lubrification pas toujours bien maitrisée dans le temps (recharger en lubrifiant)
 Performances limitées (vitesse et efforts)

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 1


Dimensionnement et normes

1. Principe de montage d'un coussinet.

2. Diverses formes de coussinets.

Coussinets autolubrifiants

Ils sont fabriqués en métal fritté à base de bronze, poreux (porosités entre 15 et 35 % en volume), avec
incorporation de lubrifiant (huile, graphite, etc.) dans les porosités. Dans le cas de l'huile, la structure,
comparable à une éponge, restitue l'huile en fonctionnement et l'absorbe à l'arrêt.

Il existe des formes et des dimensions normalisées. Mais les fabricants les proposent aussi sous forme de
barres pleines ou de plaques à usiner sur mesure. Ils peuvent également être utilisés pour des
mouvements de translation.

Variantes :

 solutions fonctionnant à sec jusqu'à des vitesses périphériques de 6 m/s


 solutions tout carbone ou graphite supportant des vitesses élevées, jusqu'à 13 m/s...

Inconvénients :

 Pas de circulation d’huile qui permet de limiter l’échauffement du palier


 Capacités de charges plus limitées qu’avec des matériaux métalliques non frittés

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 2


Coussinets composites type glacier

Ils peuvent fonctionner à sec ou avec un léger graissage au montage


sous des vitesses périphériques inférieures à 3 m/s.

Ils sont constitués de trois couches différentes. La base est une tôle
d'acier roulée recouverte d'une couche de bronze fritte. La surface
frottante peut être en résine acétal ou en PTFE avec addition d'un
lubrifiant solide : plomb, graphite, bisulfure de molybdène MoS2...

Montages typiques : les cas 1 et 2 conviennent aussi aux autres coussinets.

3. Exemples de montages de coussinets composites type glacier.

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 3


Coussinets polymères (Nylon, PTFE, acétal...)

Surtout utilisés lorsqu'il est nécessaire d'avoir une grande résistance chimique (acides, bases...).

Inconvénients :

 Fluage sous charge


 Faible coefficient de conductivité thermique empêchant une bonne évacuation des calories.

Comparaison des performances entre les 3 familles de coussinets

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 4


5. Coussinets frittes 6. Coussinets glaciers
autolubrifiants (Métafram...) (INA, SIC, SKF...)

Voir VSM Pg 228 et 229

Bagues roulée ISO 3547

Coussinets fritté ISO 2795

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 5


Afin de limiter les frottements, le coussinet doit être monté serré sur l’alésage et glissant sur l’arbre et
non l’inverse. De cette façon la vitesse de glissement est la plus faible

Source : Fabricants, Distributeurs, Cataloguiste

Fabricants :

www.ggbearings.com/

www.igus.fr/

Distributeurs : http://www.csb-bearings.fr (bon exemple de support : voir page « aide à la conception »)

Cataloguiste : HPC : www.hpceurope.com/ ; Emile Maurin : www.emile-maurin.fr

Exercice de calcul du produit pV : voir page 14 et 15

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 6


Paliers lisses hydrodynamiques

Utilisations et limites d’utilisations

Ils ressemblent aux précédents en conception et fabrication.

Principale différence : en fonctionnement normal il n'y a jamais contact métal sur métal entre l'arbre et
le coussinet, sauf au démarrage.

En permanence un film d'huile sépare les deux surfaces respectives (régime hydrodynamique). Grâce à ce
système les paliers peuvent tourner plus vite et plus longtemps.

Analogie : de la même façon qu’une voiture arrivant trop vite sur une flaque d’eau fait de l’aquaplaning
(un film d’eau sépare le pneu de la route), on va faire en sorte que l’arbre soit séparé de l’alésage par un
film de lubrifiant à partir d’une certaine vitesse (la plus faible possible).

7. Palier au repos ; palier lisse usuel ; palier hydrodynamique.

Pour favoriser la survenue du régime hydrodynamique, et parfois assurer un meilleur centrage de l’arbre,
l’alésage peut présenter des formes plus évoluées.

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 7


Avantage :

 Solution assez économique (pas forcément besoin d’une pompe, sinon pour faire circuler le
lubrifiant à travers plusieurs paliers, mais à faible pression)
 Frottements assez faibles une fois le régime hydrodynamique atteint
 S’il y a circulation de lubrifiant, celui-ci sert en même temps à refroidir le palier

Inconvénient :

 Les surfaces sont mal lubrifiées au démarrage, surtout après une longue période d’arrêt

Dimensionnement et normes

Remarque : l'alimentation en huile doit être suffisante pour compenser les fuites latérales.

8. Forces de pression sur l'arbre.

L'épaisseur la plus faible (h 0) du film séparateur varie entre 0,008 mm et 0,020 mm (d < 100 mm).

C'est dans la zone de portance que l'arbre est soutenu. La résultante des forces de pression sur toute la
périphérie est égale et opposée à la charge F sur le palier.

Les alimentations (canal d'arrivée, rainure de graissage, bassin relais) sont généralement placées dans la
zone où il y a dépression.

Utilisations : paliers des moteurs thermiques (bielles, vilebrequin, etc.), des turbines...

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 8


Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 9
Les régimes de fonctionnement

Paliers hydrostatiques

Utilisations et limites d’utilisations

Comme les paliers hydrodynamiques, on crée un film fluide qui sépare l’arbre de l’alésage, mais cette fois
en alimentant le palier avec un fluide sous pression grâce à une pompe externe.

Ce fluide peut d’ailleurs être un gaz : l’arbre est en quelque sorte sur « coussin d’air » (exemple : fraise de
dentiste tournant à très haute vitesse)

Avantages :

 Excellente efficacité, y compris au démarrage


 Frottements très faibles
 La circulation de lubrifiant permet de maitriser le refroidissement du palier

Inconvénients :

 Mise en œuvre difficile et coûteuse. Nécessité d’une pompe externe, qui exige de la puissance (il
faut à la fois un débit et une pression suffisants)

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 10


Articulations sphériques - Rotules lisses

Utilisations et limites d’utilisations

Les rotules sphériques intéressent de nombreuses industries et occupent une place prépondérante en
aéronautique : articulations de trains, de gouvernes, de volets, rotules d'assemblage de réacteurs.

On peut les considérer comme des paliers lisses de forme sphérique. Elles permettent de corriger les
défauts d'alignement, les flexions d'arbre et se calculent de la même façon que les roulements.

Variantes (avec ou sans joints d'étanchéité) : rotules radiales ; rotules à contact oblique ; butées...

Utilisations : mouvements oscillatoires et de basculement pas trop rapides ; articulations diverses ; paliers
prêts à l'emploi ; embouts pour vérins ; éléments d'assemblage (ne bougent pas mais évitent les efforts
d'encastrement).

11. Principales familles de rotules


10. Flexion d'arbre et désalignement.
lisses.

Dimensionnement et normes

Rotules acier/acier (100Cr6, X100CrMol7...) (200 à 400 °C maxi) :


Supportent des charges statiques élevées, des charges alternées et des chocs. Avec ou-sans trous de
graissage, elles doivent être lubrifiées périodiquement et ne prennent pas de jeu au fonctionnement.

Rotules autolubrifiantes (-50 à 200 °C) :


Caractérisées par un faible entretien et un faible frottement, mais prise de jeu avec le temps.

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 11


13. Rotules radiales : Cacier/acier = Cacier/PTFE ; Co1 (acier/acier) ; Co2 (PTFE/acier).

14. Rotules à contact oblique : C et Co1 cas acier/acier ;


cas PTFE/acier : Co2 et C2 ; α ≤ 3°.

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 12


C = charge de base dynamique
C0 = charge de base statique

12. Rotules autolubrifiantes et embouts à rotule : exemples de variantes.

Source : Fabricants, Distributeurs, Cataloguiste

Fabricants : www.igus.fr/

Cataloguiste : http://www.michaud-chailly.fr/rotule-radiale-acier-din-648-serie-e-iso-6124-1-c1-10/
Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 13
Généralités

Dimensionnement

Calcul des coussinets (régime non hydrodynamique)

La procédure de calcul varie sensiblement d'une famille à l'autre et d'un fabricant à l'autre. Pour des choix
précis utiliser des documents constructeurs. Cependant ces calculs (durée de vie, longueur du coussinet,
facteur d'usure...) font régulièrement intervenir les notions de pression diamétrale p et de produit pV.

Pression diamétrale p

4. Pression diamétrale p et pression circonférentielle p'.

p=F/dxL

avec

F : charge sur le palier (N)


d : diamètre de l'alésage (mm)
L : longueur du coussinet (mm)
p : pression diamétrale (MPa ou N/mm2)

On démontre en statique que la pression circonférentielle p', répartie uniformément sur une demi
périphérie, est égale à la pression diamétrale p répartie uniformément sur la surface diamétrale d.L.

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 14


Facteur ou produit pV

II est déterminant. Sa valeur permet de mesurer la capacité du matériau à supporter l'énergie engendrée
par le frottement.

En cas de dépassement, la température du palier augmente et la destruction est rapide.

pV (W/mm2) = pression diamétrale (N/mm2) x vitesse circonférentielle (m/s)

pV = p.R. = p.R (2..N /60)


ou
pV = p ( .d.N/60)

Ou plus simple, par ratio => 50 x 0.524 / 2 = 13.1 mm

Remarque : Attention aux unités pour le calcul du produit pV, on utilise des mm pour la pression (N/mm2)
et des mètres pour la vitesse (m/s).

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 15


Méthode de dimensionnement rapide d’un palier lisse

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 16


Précision de guidage

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 17


Exemples d’utilisation

Coussinet

Voir : http://www.rmhindustries.com/distribution/thordon/applications-typiques/applications-
industrielles/

Hydrodynamique

Hydrostatique

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 18


Méthodes de fabrication

Coussinets autolubrifiants

Bagues frittées

Calibrage à froid Et imprégnation d’huile

Coussinets composites type glacier

Exercices

 D’autres modes de système de guidage en rotation ?

o Guidage par sustentation magnétique

 Diagramme de décision : Choix d’un palier

o Ambiance (température, vide, graissage prohibé ou autorisé, sous carter)


o Condition de charge (continue, rotation, translation, oscillant)
o Coefficient de frottement
o Précision de guidage
o Calcul des dimensions avec P et PV
Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 19
Exercice N° 2

Un coussinet de longueur L supporte une charge radiale de 500N.


La vitesse de rotation de l’arbre Ø 20 mm est de 800 tr/min.

Déterminer la longueur minimale du coussinet en bronze fritté possédant un


produit pV admissible de 1.8 W/mm2

V = π.N.d / 60 = π x 800 x 0.02 / 60 = 0.838 m/s

P = F / d.L

pV ≤ pV adm => (F/d.L) V ≤ pV adm

Lmin ≥ F.V / d.pVadm = (500 x 0.838) / (20 x 1.8) = 11.64 mm

Fiche 2 : Systèmes de guidage en rotation (coussinets, paliers lisses et rotules) 20

Vous aimerez peut-être aussi