Vous êtes sur la page 1sur 20

Apiculteur, La fessée, les gilets jaunes, le cyber harcèlement amoureux….

N°61 Décembre-janvier 2018


Couv ©Lenhard Séverine, sur une Edito
idée de K’eskon attend Le 26 Novembre 2018, il aura fallu sept mi-
Imprimé à 900 exemplaires par Jouve, nutes pour voir la sonde InSight traverser
733 rue St Léonard, 53100 Mayenne l’atmosphère de la planète rouge : une sonde
ISSN : 2107-5190 Collège René Descartes, envoyée par la Nasa s’est enfin posée sur
Mars. Pour moi, cela signifie que la science
98 bd Blossac, 86 106 Châtellerault.
évolue, avance. Mais, est-ce une bonne
Directeurs de publication : Jacques Ar-
chose ? Je pense que oui car les progrès
feuillère et Séverine Lenhard. scientifiques ont amélioré notre vie quoti-
Décembre 2018 dienne grâce à la médecine, la communica-
Projet soutenu et financé exclusive- tion ou même les transports. Seulement, il
ment par la ville de Châtellerault et la faut aussi reconnaître que ce n’est pas tou-
Communauté d’Agglomération du jours le cas : certains progrès tel que le clo-
Pays Châtelleraudais. Merci à eux ! nage, ou les progrès technologiques peuvent
Partenariat avec le « 4 », pour des être problématiques.
ateliers vidéo avec José Bourdon et des Le fait que l’on puisse maintenant envoyer
des sondes sur Mars ou même partir dans
ateliers images avec Aïssa Kandila.
l’espace, nous permet d’en apprendre un peu
Merci !
plus sur le monde qui nous entoure. L’amélio-
Journalistes : Jasmine Ahmed ration de la communication, nous permet
Moustafa, Farah Belarbi, Emma aussi de parler avec des gens qui peuvent
Besnault Jolly, Matis Billard, Ma- avoir des origines différentes.
non Bonneau, Emilie Brard, Hugo Mais l'idée de savoir que maintenant cer-
Bruneau, Thylane Cornuau, Joa- taines personnes arrivent à jouer avec l’ADN,
quim Da Graca, Maëlys Delaunay, tripotent les gènes, me donne des frissons. Le
Loubna Derouiche, Margot Grillet, problème est que l’on associe souvent clo-
Rémi Joly, Baptiste Lac, Alice Milo- nage avec imperfections et personnes handi-
tic, Esther N’Na Assoughe, Louisa capées.
Noiret, Ulysse Polvet, Salomé Pou- Pour conclure, je choisis quand même l'opti-
peau, Marie Puchaud, Mathias Ra- misme et pense qu’il faut croire aux progrès
bier, Solène Raffoux, Yoni Rivault, même si certains peuvent nuire à notre santé
Robin Kim, Pablo Rolland Achmet, ou notre environnement. La plupart des
Anaëlle Sivault, Kélia Touzalin. Et autres, espérons-le, nous faciliteront la vie
Suzanne Guitton. quotidienne.
Thylane Cornuau

Au sommaire
p.3 : La fessée
p.4 -5 : Les Gilets jaunes
p.5 : Emmaüs
p.6-7-8: Dossier Cyberharcèlement
p.8: Retour à l’école primaire
p.9: Noël
p.10-11 : Le métier d’apiculteur
p.12 : Femme scientifique
p.14-15 : Cancer
p.16: La télé has-been ?
p.17 : Le scoutisme
p.18 : Prof de danse
p.19 : Cirque en décembre
Contre ou pour la fessée
L'assemblée nationale vient d'adopter la loi visant à interdire les violences éducatives ordinaires, dont
la fessée. La France fait partie des derniers pays européens à adopter une telle loi alors que 54 pays
dans le monde se sont déjà dotés d'une législation interdisant les "châtiments corporels" et les
"violences éducatives" envers les enfants. En France, la population s'interroge encore et nombre de
parents cherchent une méthode pour bien éduquer leur enfant. Certains utilisent encore la fessée,
mais est-ce vraiment la bonne solution pour qu’un enfant obéisse ?

L
es parents ont parfois l’habi- lence. Pour savoir un peu l’avis des quand c’était vraiment nécessaire
tude de donner une fessée à parents, nous en avons interrogé mais c’était une petite claque. »
leur enfant parce qu’il fait des quelques-uns.
bêtises ou n’écoute pas. Julie, elle, la quarantaine, est
Pourtant, si tous considèrent que Presque jamais, ce n'est pas ja- contre la fessée parce que frapper
frapper une femme, c’est de la mais un enfant, c’est de la violence. Elle
violence, alors pourquoi donner reconnaît que donner une fessée à
une fessée à un enfant, ce serait Peu disent que c'est la bonne solu- un enfant qui n’écoute pas peut
de l’éducation ? Pour ne pas utili- tion mais peu disent ne jamais y être aussi éducatif mais elle pré-
ser la fessée ni la punition, il y a recourir. Il y a cette maman, par fère parler avec son enfant pour
des solutions. Gwenaëlle, éduca- exemple qui dit : « Je suis contre la mieux le comprendre et pour qu’il
trice spécialisée et sophrologue, en fessée et la violence, mais pas tout la comprenne. Et éviter les caprices
a trouvé une dont elle assure l'effi- à fait parce que c’est difficile de et les malentendus.
cacité. « Il y a des objets faits pour l’interdire. ça m'arrive des fois de
les enfants comme « la bouteille du donner des fessées mais c’est rare Cela dépendrait-il des généra-
calme ». Dans la bouteille, se trou- et c'est surtout pour imposer de tions ? Difficile de le dire. En atten-
vent des bulles et des paillettes l’autorité ». Plus âgé, cette autre dant, cette fois, la loi est là.
pour calmer les enfants. Il y a aussi maman parle de « fessée non vio-
Jasmine et Esther
« le coussin de la colère » qui sert lente » : « Je suis pour la fessée,
aux enfants à se déchaîner dessus mais pour une fessée non violente.
quand ils sont énervés. » Pour Le but, c’est juste pour éduquer. Si
l'éducatrice, c'est un bon moyen l’enfant est battu ou si la fessée est
d’apaiser tout le monde puis de trop forte, il faut absolument enle-
mettre en place, ensuite, le dia- ver l'enfant à ses parents. J’ai
logue qui arrange tout. C'est ce- quatre enfants mais je
pendant une manière d'éduquer n’ai presque jamais
qui ne met pas tout le monde utilisé la fes-
d’accord, ce choix de ne sée à
plus utiliser la part
vio-
©K’eskon attend

3
Le gilet jaune se porte
aussi à Châtellerault
Châtellerault aura été un des hauts lieux de la contestation en cette fin d'année
2018. K'eskon Attend a pu se rendre sur les lieux de blocage, a pu rencontrer
également un des animateurs de ce que les médias ont appelé une
« Révolte ».Témoignage recueilli par Mathias, Matis, Pablo et Rémi

un groupe de gilets phone où chacun peut poser des


jaunes appelé « Citoyen questions et trouver des infos.
jaune Châtellerault Poi- Nous voulons avant tout
tiers Montmoril- être pédagogue dans nos actions en
lon ». Nous sommes à ce expliquant que celles-ci doivent se
jour plus de 1000 dans ce faire dans la concertation et en ayant
groupe rien que sur la toujours en mémoire l'histoire des
région de Châtellerault luttes sociales dont nous sommes
aujourd'hui les héritiers.
©K’eskon attend

Êtes-vous allé manifester


Par contre, nous sommes opposés à
à Paris ? Quelles actions
tous les blocages de ronds- points ou
soutenez-vous ? Y-a-t-il
de stations services qui impactent
des actions qui vous gê-
directement nos semblables. Nous

E
ric Rambault a 61 ans, est ac- nent dans ce mouvement ?
sommes également opposés à tout ce
tuellement classé comme tra-
qui concourt à la haine : ce qui nous
vailleur handicapé sans emploi. E. R. Je ne vais pas manifester à Paris
gêne surtout, c'est la récupération
Son seul revenu est l'Allocation car je considère que cette lutte se
politique que certains veulent faire
d'Adulte Handicapé soit 819€ pour gagnera non pas à Paris mais en pro-
avec pour seul et unique but, la divi-
vivre avec son épouse. Il est égale- vince, dans nos campagnes et nos
sion.
ment bénévole dans deux associa- villes où la politique d'abandon des
tions solidaires qui viennent en aide territoires se fait le plus durement Comment voyez-vous l'évolution du
aux plus démunis. Dans le passé, il a ressentir. Avec mon groupe, nous mouvement ?
été un élu municipal dans une soutenons tout ce qui va dans le sens Pour l'instant, j'ai du mal à voir dans
grande ville de la région parisienne et du bien vivre ensemble, nous soute- quel sens le mouvement va évoluer,
a eu des responsabilités syndicales, nons la défense des services publics : les gilets jaunes, pour beaucoup, sont
politiques et associatives. Ce qu'il fait à Châtellerault, nous soutenons très fatigués de ces 3 semaines de
dans cette contestation ? Il répond l'association de défense de l’hôpital, lutte et le comportement violent de
qu'il fait son devoir, son devoir de les lycéens en lutte. Nous les aidons à certains n'augure rien de bon. Si nous
« tout faire pour que le commun des s'organiser pour qu'ils puissent s'ex- ne trouvons pas tous ensemble de
mortels puisse vivre dignement avec primer dans la légalité, nous les enca- nouvelles formes d'actions beaucoup
tout le respect qui lui est du et cela drons pour assurer leur sécurité lors plus efficaces et beaucoup moins
sans violence ni haine quelles que de leurs manifestations. Nous contraignantes, alors il sera difficile
soient ses origines. » Interview. sommes en lien permanent avec les d'aller plus loin. Pour notre part,
commerçants du centre ville et nous nous travaillons actuellement avec la
La rédaction : Comment voyez-vous encourageons les gens à préférer le CGT à structurer des actions
votre rôle dans ce mouvement ? commerce de proximité à celui des
grandes surfaces et des grands Quand au discours du petit prince du
Eric Rambault : Mon rôle dans ce groupes. Nous diffusons également CAC 40, (Le président Macron, NDLR)
mouvement est celui de fédérer les des infos concernant les petits pro- c'est de l'air , car il ne répond aucune-
bonnes volontés et de faire converger ducteurs locaux qui sont la richesse ment à notre revendication première
les luttes, qu'elles soient syndicales de nos territoires. Nous avons égale- qui est celle de l'augmentation du
ou associatives, et de mettre mon ment mis en place un système de co- pouvoir d'achat pour tous. Il fait
expérience au service du groupe. voiturage pour nous déplacer et nous tout pour gagner du temps et
Pour cela nous avons créé avec des avons mis en place un système d'info compte sur l'essoufflement du mou-
gens de même sensibilité humaniste en direct sur un seul et unique télé- vement. (….)

4
A Châtellerault, nous
sommes présents avec
la CGT aux fonderies « Compagnon d'Emmaüs »
alu et aux fonderies du
Poitou, en difficultés : Esther Akolly vient du Togo. Elle travaille à Emmaüs de

©K’eskon attend
cela concerne plus de
Châteauneuf depuis quatorze ans et elle aime son mé-
700 emplois directs et
plus du double en indi- tier tel qu'il est. Voyons de plus près tout cela. Ren-
rect. Un drame ! contre.
Pensez-vous aboutir ? Esther Akolly va bientôt avoir cinquante ans et elle travaille à
Qu'est-ce que ce serait de gagner ? Emmaüs depuis 14 ans (elle a commencé quand elle avait trente-
six ans). Elle fait partie des
E. R. Dans la vie, rien n'est sûr, mais une
compagnons, ceux que la

©K’eskon attend
chose est certaine, par contre, sans l'appui
communauté Emmaüs
puissant du monde du travail et des organi-
accueille pour leur per-
sations syndicales, nous sommes voués à
mettre de travailler et de
l’échec. Si nous n'arrivons pas à bloquer l'éco-
s'intégrer en France. Elle
nomie par la production, nous ne gagnerons
aime plutôt bien son mé-
rien. Pour moi, avancer dans la bonne direc-
tier : au moins elle gagne
tion, dans un premier temps, serait d'obtenir
sa vie avec son emploi.
satisfaction sur toutes nos revendications
Ses horaires sont de 9h30
qu'elles soient sociales ou sociétales... et je
à 18h/18h30, ça dépend
ne vous parle pas de la nécessaire et obliga-
des jours. Esther est to-
toire révolution écologique que nous devrons
golaise, elle a deux en-
mettre en place pour ne plus prendre à notre
fants : le premier a trente
planète plus que ce qu'elle peut nous don-
ans et est né au Togo et
ner Quand nous aurons tout cela nous pour-
le deuxième est née en
rons parler de victoire, pas avant ! Et je serai
Guinée et il a vingt-deux
plus là pour la fêter. Je compte sur vous tous,
ans.
les jeunes pour prendre le relais
Pensez-vous que les gilets jaunes rappro- Les clients à Emmaüs
chent ou divisent les français ? Les clients d'Emmaüs
sont nombreux. Il y a des
E. R. Je pense que les gilets jaunes unissent super-sympas comme
les Français quand ceux-ci se comportent en l'approuve Esther : " Il y a
citoyens responsables et respectueux, mais des clients très gentils et
qu'ils les divisent quand ceux-ci font actes de très sociables, mais
violence, en saccageant tout comme le font comme nous sommes
certains avec l'aide des médias qui diffusent dans un quartier « un peu
en boucle toutes ces violences et dégrada- chaud », je parle du quar-
tions jusqu'à plus soif tier de Châteauneuf, il y a
souvent des situations
On a failli être bloqué ! vraiment désagréables
mais en fin de compte
Eh oui, nous aussi ! On a failli être bloqués. nous arrivons à gérer. "
C'était lundi, le 10 décembre ; arrivés devant
notre collège, on a trouvé porte close. Quelques Un salaire juste
personnes de l'extérieur, puis quelques élèves Esther gagne sa vie grâce à son travail, mais ce n'est pas un sa-
qui se sont mis à crier, certains qui sont allés laire stable, comme ça dépend de la clientèle qui apporte les
chercher des barrières au kiosque pour les dépo- ressources à la communauté. Tous ceux qui travaillent à Emmaüs
ser à l'entrée du collège. D'autres sont partis n'ont d'ailleurs pas le même salaire, ça dépend des besoins, des
vers la grande porte en bois verte pour la blo- situations individuelles. Ça va de l'équivalent du RAS pour ceux
quer aussi. Puis, après 10 minutes, ce fut l'arri- qui ont le moins, au SMIC, comme c'est le cas d'Esther. Pour elle,
vée des policiers... On a ouvert la porte de der- c'est suffisant et elle dit aimer ce qu'elle fait.
rière, vers la gare. 20 minutes plus tard... nous
étions en cours. Magot Grillet Jasmine, Esther

5
L'amour peut être
violent sur Internet
Le Vendredi 23 novembre, à la Maison Pour Tous, une soirée d’infor-
mation sur les cyberviolences dans les relations amoureuses a été
animée par une avocate et par la compagnie Noctilus. Elle était orga-
nisé par le réseau « Violences conjugales » de Châtellerault, dans le
cadre de la journée internationale pour l’élimination de la violence à
l’égard des femmes. Nous étions présents.

La compagnie Noctilus connaît bien le thème. Composée de 7 comé-


diens, l'équipe est spécialisée dans le théâtre interactif de prévention.
L'idée, c'est, par le biais de la scène, théâtre d'illustration ou théâtre
forum, de proposer au public des situations problèmes afin de le
mettre en recherche de solutions. Ce vendredi soir, une avocate était
là, également, pour dire la loi. Nous avons choisi de vous inviter. Vous
allez découvrir l'histoire de Natacha et Stan...
©Emma Besnault

Que feriez-vous dans cette situation ?


Dans cet article/questionnaire, nous allons vous présenter plusieurs scènes en rapport
avec les cyberviolences amoureuses. Vous devrez cocher la réponse qui vous semble la
plus juste et nous vous donnerons des solutions et ce qu’il ne faut surtout pas faire.

Les personnages : Stan le petit ami de Natacha, Natacha ; le soir avec les amis de Stan. Natacha se prépare, elle se
la petite amie de Stan et amie d’enfance de Dimitri ; Di- fait belle pour Stan. Elle met la jupe qui lui arrive au ge-
mitri l’ami d’enfance de Natacha ; Jimmy ami de Stan et nou et qu’il trouve belle sur Julie (camarade de classe)…
Natacha Quand ils sont sur le point de partir, Stan refuse que Na-
tacha sorte car il n’y aura que des garçons et Natacha
1. Tous les jours, Stan et Natacha se retrouvent sur un porte une jupe « trop courte pour lui ».
banc après les cours. Ce jour-là, Stan attend Natacha mais Natacha doit se changer donc obéir à Stan.
elle n'arrive pas. Stan regarde sur la story snapchat de Elle a le droit de sortir comme elle veut ; c’est son corps.
Natacha et il voit une photo d'elle avec Dimitri alors que Stan a raison ; il est jaloux.
Natacha avait dit à Stan qu’elle était avec ses amis. Puis Elle décide de le quitter car il est trop protecteur.
Jimmy vient voir Stan qui est énervé et en rajoute une
couche en disant qu’il a vu Natacha rigoler, sourire … « Ne Notre remarque : dans des cas comme ça, toutes ou
te laisse pas faire ! C'est toi, l'homme ! » Natacha arrive et presque toutes les femmes auraient « assumé »de sortir
elle ne comprend pas pourquoi Stan est énervé. Il lui dit avec une jupe mais sans doute beaucoup auraient dit que
pourquoi. c’est normal s'il est jaloux. Malheureusement lorsque
Stan a raison, il a le droit de s’énerver nous sommes dans cette situation, nous ne pensons pas
Natacha a le droit de rester avec qui elle veut la même chose, mais il ne faut pas se soumettre car c’est
Ils n’ont pas confiance en l'autre. notre corps pas celui des autres.
Notre remarque : dans des cas comme ceux-là, on ob-
3. Stan et Natacha sortent de l’école et veulent célébrer
serve que, dans le couple, on n'a pas confiance en l'autre
leurs 3 mois de couple. Il demande à Natacha si elle est
mais on fait confiance à ce qu’on voit sur internet.
prête (rapport sexuel), mais elle lui répondit qu’elle n’est
pas prête. Alors Stan lui demande de faire une photo in-
2. Natacha et Stan sont sur le point de sortir faire la fête
time d’elle mais elle refuse. (…)
6
(…) Stan insiste en lui disant que, si elle ne le fait
pas, c’est parce qu’elle n’a pas confiance en lui,
qu’elle ne l’aime pas... Donc elle culpabilise et dé-
cide de le faire.
Natacha a bien fait de lui donner la photo
Natacha n’a pas raison de lui donner la photo
Stan a raison de lui demander une photo intime
Notre remarque : dans ce genre de situation, il ne
faut certainement pas envoyer ce type de photos
car personne ne vous dit que vous allez rester en-
semble après. Et dans la tête de la personne à qui
vous avez envoyé cette photo, il peut très bien l’en-
voyer à des amis, la mettre sur les réseaux sociaux…

4. Natacha et Stan se disputent puis se séparent.


Stan a toujours la photo compromettante de Nata-
cha en sa possession et dans sa tête, il ne se sent
pas bien. Il décide de se venger en mettant cette
photo sur les réseaux sociaux. Tous ses amis voient
la photo sauf Natacha. Jimmy décide de lui envoyer
la photo pour qu’elle la voie.
Jimmy est débile, il n’aurait jamais dû faire ça
Stan a raison de se « venger »
Stan ne sert à rien ; c’est la personne la plus bête
Jimmy a raison de lui envoyer directement la
photo
Notre remarque : dans ce cas-là, il faudrait d’abord
ne pas partager. Ensuite, une amie proche de Nata-
©K’eskon attend

cha devrait lui expliquer doucement au lieu de lui


envoyer la photo directement.

5. Natacha reçoit sa photo envoyée par Jimmy.


Elle doit en parler à ses parents, proches…
Elle doit se suicider
Elle ne doit plus jamais sortir par peur de rece-
voir des insultes…
Qui contacter en cas de cyberviolations
Elle doit immédiatement porter plainte
Notre remarque : dans cette situation « extrême », En cas de cyberviolations, il faut en parler plus vite possible que
elle ne doit surtout pas se renfermer ou ne rien dire ce soit à des proches des professeurs, des associations… Voici
car avec une telle chose est très compliquée à sup- quelques associations à contacter en cas d’urgence et qui ont
porter et elle pourrait très bien se suicider. participé à la soirée des cyberviolences dans les relations
amoureuses à Châtellerault :
Conclusion : Il ne faut jamais envoyer des photos CAF de la vienne (05.49.03.16.50 )
personnelles car il peut y avoir de graves consé- CIDFF (05.49.93.57.67 )
quences comme il vaut mieux éviter des informa- CCAS – Service des solidarités actives ( 05.49.02.56.84 )
tions personnelles sur des réseaux sociaux. Dans un CHRS Paul Painlevé (05.49.21.87.91 )
cas comme pour celui de Natacha, il faudrait porter Maison Départementales des solidarités (05.49.21.38.51 )
plainte le plus vite possible. Même si vous ne portez Commissariat de Police et intervenant social (05.49.20.05.49 )
pas plainte tout de suite, dans le code pénal, une loi SAVI 86 (05.49.88.01.13)
dit qu’on a jusqu’à 6 ans après les faits pour porter
D’autres types de membres son présents au sein de ce projet,
plainte. Si on est mineur lors des faits alors les 6 ans
pour vous écoutez et orientez :
seront comptabilisés à partir de la majorité (18
Assistante Sociale de l’Éducation Nationale
ans ). Si la victime à peur de porter plainte, il fau-
CCAS de NAINTRE
drait qu’elle en parle à ses parents ou alors si elle
Programme de Réussite Éducative
n’ose pas, il faut en parler à des associations, des
Équipe Mobile Psychiatrie Précarité (CHL)
professeurs en qui elle a confiance, à ses amis…
Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation
Loubna et Esther
7
Cyberviolences Retour en enfance
amoureuses Retour dans le passé : nous sommes allées dans notre an-
cienne école et avons revu nos ancien(ne)s professeur(e)s. Les
Dans certains couples, il existe plu- bons souvenirs réapparaissent, magie du temps qui passe !
sieurs types de conflits qui peuvent

Q
uand nous avons passé la grille de l’école,
entraîner à la violence. Il y a plusieurs
quelques années étaient passées, quelques
formes de violences et nous allons
années qu’on n’y avait pas mis les pieds…
vous parler plus précisément des cy-
Tout paraît aujourd’hui si petit ! D’abord la
berviolences amoureuses.
cour qu’on « faisait » en 100 pas et qu’on franchi

L
a cyberviolence est un acte ‘’agressif’’, maintenant en 10 pas (on a appris l’hyperbole en
pratiqué par une ou plusieurs per- français depuis). Le couloir, étroit, et puis les
sonnes avec des moyens numériques classes, minuscules ! Certaines choses ont changé,

©K’eskon attend
(internet, réseaux sociaux) dans le but carrément. Quand on était élèves ici, il y avait une
de faire du mal à un individu ( psychologi- structure verte avec un toboggan. C’est le premier
quement, physiquement) à travers un écran, point qui a changé : maintenant, ce sont des struc-
et cela peut pousser la victime à commettre tures en bois peut-être plus jolies mais nous, on
des actes préfère ce qu’on appelait alors « La cabane
(mutilation, sui- verte » ; cette structure était un bon moyen de se
cide…). cacher !

Ce qui peut pous- On grandit mais eux aussi


©K’eskon atten

ser l’agresseur à Joliot-Curie, c’est là où nous avons grandi. Mme


passer à l’acte est Favard, Mme Fortin, Mme Bejaud et M. Beurois
peut être dû à des nous ont reçues. Les professeur.e.s se souviennent
problèmes psycho- souvent bien de nous, comment on était, ce qu’on aimait. Mais ça leur
d

logiques, à l’éducation (si les parents fait tout aussi bizarre qu’à nous. Ça leur donne aussi un coup de vieux :
étaient des pratiquants de cette violence « on vieillit mais ça, faut pas le dire ». Ils sont contents d’avoir des nou-
alors l’enfant voudra reproduire les faits), à velles, de savoir ce qu’on devient : « Avoir des nouvelles des anciens
de la colère, à l’envie de contrôler la vie de élèves, ça fait toujours plaisir ». Ils sont même un peu fiers. Quand ils
quelqu’un et de lui faire de mal. C’est une voient des anciens élèves, les enseignants se disent souvent qu’ils ont
chose très difficile à endurer pour la victime, contribué à ça. Ils ont par contre souvent plus de mal à nous recon-
elle peut ressentir de la tristesse, de l’aban- naître, parce qu’ on grandit mais on change aussi beaucoup.
don, du rejet, de la déception, de la honte,
Nos jeux d’enfance
l’envie de se suicider…
La principale cause Dans la cour, nous nous souvenons bien sûr des récréations qui de-
vaient durer 15 minutes mais qui duraient toujours plus longtemps. Il
La cyberviolence peut exister chez les
n’y avait pas de surveillants, c’étaient les professeurs qui nous surveil-
adultes mais aussi chez les adolescents et
laient. On y faisait des parties de foot interminables avec des buts qu’on
l’auteur de l’acte peut être aussi bien un
faisait avec nos gilets ou encore des courses pour savoir qui courait le
homme qu’une femme. Dans les établisse-
plus vite… Bref on s’amusait bien avec les copains pendant les récrés.
ments d’apprentissage, 30% à 40% des vic-
Notre jeu favori était « La balle au prisonnier » mais aussi les « 50 pour
times, le sont à cause d'Internet. Les ré-
tous » et les « pouic pouic ». Vous ne savez pas ce que c’est ? Faites
seaux sociaux sont la principale cause de
comme nous, allez faire un petit tour en enfance pour interroger vos
cette violence. Ils sont dangereux car rien
souvenirs. Ils vous répondront peut-être.
n’est supprimé, tout est stocké quelque part
et tout le monde pourra y avoir accès tôt ou Manon Bonneau, Emilie Brard et Maëlys Delaunay
tard, ce qui peut attirer de nouveaux agres- ©K’eskon attend
seurs vers la victime. Lorsque deux per-
sonnes sont en couple et qu'ils se séparent,
l’agresseur aura peut-être envie de se ven-
ger et donc il continue à «agresser» sa vic-
time sur Internet, on publiant des images ou
des vidéos personnelles pour lui faire re-
gretter de l’avoir quitté.

8
Noël a bien changé ?
Noël est une fête attendue tous les ans par tout le monde avec beaucoup d'impatience,
par les petits comme par les grands. Mais qu'est réellement devenue Noël au fil des
générations ? Et comment commémore-t-on cette fête dans chaque religion ?

Le saviez-vous ? commencent très tôt, qui durent une éternité donc qui
Quand on est enfant, on fête tous Noël, mais la plupart du finissent très tard. Il y a aussi le fait de faire le sapin en
temps, on ne sait pas d'où provient cette fête. famille : une vraie épreuve entre acheter le sapin à la der-
Noël est une fête d'origine romaine qui est célébrée nière minute, mettre tout et n'importe quoi comme déco-
chaque année dans la nuit du 24 au 25 décembre. Avant rations sans oublier les musiques de Noël que l'on chante
que ce soit une fête commerciale, Noël était une fête avec nos grands-parents, en famille. Pour les gâteaux faits
chrétienne qui commémorait la naissance de Jésus. Aupa- maison, ils doivent forcément se terminer en bataille de
ravant encore, elle était ap- farine dans la maison.
pelée Dies Natalis Solis Invicti, Ensuite, on met les
et elle correspondait à la nais- bottes de Noël sous le
sance de Sol Invictus, le soleil sapin. Pour les plus
invaincu romain dont les jeunes, il y aura eu l'ate-
païens voyaient la naissance lier bricolage, des se-
avec le solstice d'Hiver et la maines plus tôt : pour
fixait le 25 décembre. Belle faire sa lettre au père
coïncidence ! Noël en découpant tout
ce qu'on veut dans les
Les cadeaux
catalogues de jouets.
Les cadeaux de nos arrière- Enfin, avant de se cou-
grands-parents ainsi que de cher, on n'oublie pas le
nos grands-parents ont com- verre de lait et les bis-
plètement évolué jusqu'à cuits pour le père Noël
notre génération. Par exemple qui, on comprend pour-
en 1940, nos grands-parents quoi, a un gros ventre.
racontent volontiers qu'ils
Question de religions ?
n'avaient que des oranges et
parfois pour les plus chanceux Nous n'avons pas tous les
des crottes en chocolat. Ce même religions ; certains
n'est que, à partir des années sont musulmans, d'autres
1970, l'année de nos parents, juifs, chrétiens ou n'ont
©Suzanne Guitton

que les cadeaux ont commen- pas de religions, agnos-


cé à évoluer : ils avaient des tiques ou athées. Noël
jouets comme des circuits de n'a pas la même significa-
voitures, et surtout les Play- tion pour toutes ces per-
mobil qui sont toujours à la sonnes. Nous avons inter-
mode chez les enfants de Le job de père Noël, c’était plus cool dans les années 50 rogé une dizaine de per-
maintenant. sonnes pour voir les
différences. Noël, chez les musulmans, est une fête assez
Il y a aussi les traditions, qui sont la plupart du temps
spéciale car pour eux Jésus Christ n'est pas un dieu et leur
transmises de génération en génération. D'autres sont
prophète est Mahomet. Mais parfois certains célèbrent
d'ailleurs le produit de l'imagination de chaque famille.
quand même Noël, comme une fête de tradition sans
On nous a raconté, par exemple, un jeu très étonnant : le
sens religieux.
jeu du bouchon qui consiste à prendre un bouchon de
Chez les juifs, Noël n'est pas célébré, c'est Hanouka, qui
liège et à en faire brûler le bout avec un briquet. A partir
est un peu leur Noël à eux. Hanouka est la fête des lu-
de minuit, ce jeu commence. Il faut en un certain temps
mières : durant 8 jours, l'hiver, les enfants ont la chance
avoir colorié le visage d'une personne. Chaque nouvelle
de recevoir cadeaux et jouets.
personne arrivée dans la famille doit absolument y passer.
Salomé Poupeau, Margot Grillet , KéliaTouzalin
Pour les traditions plus « basiques », citons les repas qui

9
Les abeilles ont leur maison
Michel est un apiculteur amateur depuis 12 ans.
Il travaille dans l'association " La maison de
l'abeille et de la nature ". L'association, créée en

©Montage K’eskon attend


1993, a pour but de sauvegarder la vie des
abeilles et d'aider les personnes qui veulent se
lancer dans le métier de l'apiculture.

M
ichel et ses collègues font des cours tous les 15 a trop d'abeilles, alors les abeilles ouvrières décident
jours et des animations dans les écoles. Ils font d'élire une nouvelle reine. Quand la nouvelle reine est
goûter différentes textures de miel et expliquent élue, l'ancienne part de la ruche avec la moitié des
la vie de l'abeille. L'association est composée abeilles ouvrières , et va dans une autre ruche pour s'y
d'amateurs qui « pratiquent le miel » pour leur loisir. installer.
S’ils veulent devenir professionnels, ils doivent avoir un
Un travail qui dépend de l’abeille
nombre important de ruches, au moins une centaine
pour que le métier soit rentable. Les apiculteurs s'occu- « Voir la reine est très compliqué, » dit Michel . « Une
pent de la ruche, surveillent, et interviennent dans cer- ruche ne peut contenir qu'une seule reine et ce sont les
tains cas et l’association les aide à connaître les abeilles abeilles qui décident si elles veulent une cellule royale
pour s'en occuper correctement. où naîtra une nouvelle reine. » Le miel est chauffé à
moins de 40 degrés, si on le fait chauffer plus, il perdra
La contenance d'une ruche est assez variable selon les
de sa valeur. Le miel est composé de 10% d 'eau : sans
saisons. Actuellement, on est en période d'hibernation.
eau, il fermenterait. L'équipement d'un apiculteur est
A cette saison, les ouvrières sont au nombre de 15 000 à
obligatoire pour ne pas se faire piquer par une abeille :
20 000. Au printemps, elles sont de 60 000 à 80 000.
ils utilisent un enfumoir qui endort les abeilles, pour
Elles vont se nourrir de pollen et de miel. Elles ne font
qu'ils puissent prendre le miel. Les abeilles, enfin, pro-
pas de reproduction. Il n’y a que la reine qui donne nais-
duisent un médicament " le propolis ", dont Michel dit
sance aux abeilles. Au printemps, en été, il y a les faux-
que c'est très efficace pour un mal de dent : il faut le
bourdons, les mâles, qui vont servir a féconder la reine.
faire chauffer et le médicament se transforme en che-
S' il y a trop de faux-bourdons dans la ruche, les abeilles
wing-gum. (…)
décident de les éjecter et ils meurent. Dans la ruche, la
chaleur est de 35 degrés. Les apiculteurs n'ou- ©K’eskon attend

vrent jamais si dehors il fait moins de 18 degrés,


car les abeilles pourraient mourir de froid.
Reconnaître les abeilles
Michel explique ce qui est différent entre une
abeille et une guêpe : " Le thorax de l'abeille est
plus grand que celui de la guêpe, la guêpe ne
fait pas de miel et ne fabrique pas de cire. La
guêpe peut piquer plusieurs fois, car son dard
est fluide. En revanche, l'abeille, elle, ne pique
qu'une seule fois et elle laisse son dard qui con-
tient un venin " pas dangereux pour les hu-
mains. » La reine des abeilles a une couleur
différente des abeilles ouvrières. La reine ne
peut sortir que deux fois. La première fois, c'est
pour être fécondée par un faux-bourdon . La
deuxième fois est très rare : si dans la ruche, il y

10
(…)
Si le miel a des gouts et des textures diffé-
rentes, c'est avant tout lié aux fleurs que les
abeilles vont trouver. Par exemple, au prin-
temps, le miel des fleurs de colza est dur et se
cristallise très rapidement Cela va être un miel
blanc. Au mois de mai, le miel d'acacia va res-
ter liquide pendant 1 an.
Au mois de juin, le miel de châtaignier va être
un miel foncé qui a un gout beaucoup plus pro-
noncé alors que le miel d'acacia a un gout plus
léger. Les apiculteurs peuvent déplacer les
ruches en fonction des floraisons qu'il y a sur
place, s’ils sont dans un endroit où il y a plein
L’abeille en danger
d'acacias, après la floraison, ils vont déplacer les ruches
pour que les abeilles trouvent de la nourriture pendant Michel craint pour ses protégées. "Les abeilles subissent
toute la période de mars à octobre. un certain nombres de phénomènes qui leur sont défa-
vorables et si c'est défavorable pour l'abeille, cela l'est
L'abeille qui les intéressent
aussi pour l'homme. Si l'abeille va butiner sur des fleurs
Michel explique qu'il y a beaucoup d'espèces d'abeilles, qui ont était traitées par des pesticides et insecticides,
mais celle qui l'intéresse le plus est une abeille domes- elle reviennent à la ruche avec du pollen et du nectar qui
tique qui se nomme "Apis Mellefira Mellefira". C'est une est pollué. Il n'y a pas un effet formidable sur l'ensemble
abeille qui vit en colonie et qui va produire du miel et de de la ruche qui va se nourrir avec de la nourriture pol-
la cire. Le mois où ils ont le plus d'abeilles dans une luée et s’empoisonner". Il y a aussi les frelons asiatiques
ruche est le moi de juin. L'espérance de vie d'une abeille qui eux vont venir perturber la vie de la ruche. Il y en a
est assez variable, selon les saisons. Les abeilles qui sont beaucoup dans les milieux urbains. Ils viennent prélever
actuellement dans les ruches qui sont nées vers sep- les abeilles, et ils vont faire des dégâts. Quand ils ne les
tembre-octobre doivent vivre à peu près 6mois. On les tuent pas, ils stressent les abeilles, qui ne vont plus pou-
appelle les « abeilles d'hiver ». Elles vont devoir survivre voir produire de miel. Un nid de frelons asiatiques qui
jusqu'au mois de mars car, à cette saison, la reine pond attaque une ruche peut la détruire en 8 jours. S’ ils tuent
très peu. A partir du moi de mars, la vie de l'abeille est la reine, la ruche ne tient plus.
beaucoup plus courte car elle sort butiner et donc elle
Enfin, ce que l'on oublie, c'est que, si l'abeille a des pro-
va devoir voler et elle va se fatiguer. Une abeille d'été,
blèmes ou meurt, l'homme peut lui aussi en subir les
qui vit entre mars et septembre, a une durée de vie
conséquences. L'abeille nous montre un signal, il faudrait
entre 30 et 40 jours pour les ouvrières. La reine, elle,
savoir l'entendre, ce que l'on ne sait pas faire aujour-
peut vivre de 3 à 5ans, ce qui est lié au mode de nourri-
d'hui. Les problèmes majeurs des ruches sont les pertes
ture.
tous les hivers : sur l’ensemble du territoire Français 30
% de pertes hivernales. Que ce soit
amateur ou professionnel, la totalité
des ruches manquent de nourritures à
cause des frelons, de la famine, des
pesticides, des insecticides. Il y a même
un petit acarien depuis 1980, c’est le
« varois destructeur », qui se nourrit de
l’hémolymphe le sang de l’abeille. Un
prédateur de plus ! On le voit : il faut
défendre l’abeille. N’oublions pas que
sans elle, c’est notre nourriture qui dis-
paraît. Sans elle pour polliniser, plus de
culture pour l’homme !
Hugo Bruneau, Alice Milotic et Solène
©K’eskon attend

Raffoux

11
On l’entend dire partout…
Les clichés les clichés... Il y en a vraiment partout. Nous avons tous au moins entendu parler d’eux dans
notre quotidien. Certains sont marrants, d’autres plutôt racistes. Voici quelques exemples de ce qu’on
peut éviter pour peu qu’on consente à ne jamais généraliser.

c'est parce Les femmes arabes savent super


qu’avant, les bien cuisiner le couscous. Tout le
chinois travail- monde pense que les femmes
laient souvent arabes naissent en sachant cuisiner
dans les mines à la perfection le couscous ; dans ce
de charbon cas, nous pouvons dire que tous les
donc, c'est ce alsaciens savent cuisiner la chou-
qui a noirci croute.
leurs peau.
Les français sont des râleurs : oui ça,

©K’eskon attend
Ouais… c’est peut-être vrai. En même
Les noirs n’ont temps, si tu prends un bus à une
jamais rien in- heure de pointe (où tout le monde
venté. C’est sûr, rentre du travail ou de l’école) avec
ils n’ont pas in- des personnes de partout, des per-

C
ommençons par les français. venté la bombe atomique mais plein sonnes qui parlent fort, des enfants
Figurez-vous qu’ils boivent d’autres choses bien plus utiles. qui crient et des personnes qui
tous les jours du champagne. Il Pour ce qui est de la technologie qui bousculent, tu peines à garder le
est vrai que les français sont ruine notre planète, elle n’est pas sourire.
très fiers de leur champagne mais il
née en Afrique même si on y pille les Enfin, tous les noirs ont le rythme
faut savoir que ce sont les améri- ressources qui servent à la dévelop-
cains qui en consomment plus. dans la peau (le « rythme dans la
per.
peau » est un terme familier qui
Les blonds sont stupides ? Pas forcé- Les anglais détestent les français. signifie qu’on danse bien), ils se-
ment, c’est sûr… à part pour C’est normal, tout le monde déteste raient nés comme ça. Eh bien, nous,
quelques-uns, bien sûr, on vous dira les Français. on en connait qui ont eu beaucoup
pas qui. Parlons QI ?
Les chinois vont dans les endroits de mal à apprendre la danse.
Les américains seraient gros, cer- connus pour faire les pickpockets. Jasmine, Esther et Farah
tains diraient « très gros ». Souvent
Reconnaissions que c’est parce que UNE NOUVELLE FORME de RA-
nous disons ça parce qu’il y aurait nous voyons souvent des vidéos où
une plus grande quantité de con- CISME
des chinois font les pickpockets. Que
sommateurs de big Mac qu’ailleurs. ce sont souvent des vidéos spéciale- Cliché : une expression très souvent
Comme si il n’y avait pas d’autres ment montées pour faire le buzz utilisée dans notre quotidien, une
cuisines aux USA, ni même, seule- image négative d’une personne due à
(faire semblant, pour être connu)
ment, de personnes qui malheureu- son origine, sa religion ou son phy-
sur internet. S’ils vont dans des lieux
sement souffrent de faim. sique. Dans la rue ou avec les amis, les
connus, c’est parce que eux aussi clichés reviennent souvent pour criti-
Les asiatiques portent des lunettes ont le droit de visiter des monu- quer ou provoquer quelqu’un. C’est
parce qu’ils ont les yeux bridés. Sait- ments. une nouvelle forme de racisme très
on que les yeux bridés, ce n'est pas Les anglais boivent du thé tous les facile à utiliser, pour dire que le pro-
un défaut, c'est juste un caractère blème, ce n’est pas nous, qu’il vient de
jours, surtout la reine d’Angleterre
héréditaire. C’est comme si on disait l’autre et qu’on « est chez nous »… On
qui boit du thé à 17h avec des petits
que les blancs ne bronzent pas alors peut dire ce que l’on veut, mais ça veut
gâteaux. parfois dire qu’on est mal dans notre
qu’en vrai, il y en a plein qui bron-
Les allemands sont tous nazis. Non, peau et c’est aussi une forme de jalou-
zent.
ça c’est juste Hitler et ses nazis, c’est sie. Le racisme, ce n’est pas que la cou-
Les chinois sont plus foncés que les comme si nous disions que les fran- leur de peau, c’est aussi social. Il faut
japonais… parce qu’ils se douchent faire attention à ce que l’on dit pour
çais sont des dictateurs comme Pé-
jamais ? D'après ce qu'on entend éviter d’être accusé de racisme.
tain.

12
Femme et scientifique
Céline Fontaine, est enseignante à l'uni-
versité de Poitiers. Elle est aussi cher-
cheuse en chimie. Rencontre au collège.

©K’eskon attend

C
éline Fontaine et son équipe sont en ce mo- monde. Elle a voyagé dans certains pays comme à
ment à la recherche de la dépollution de l'air Francisco ( les États Uni, Royaume Uni, Italie,...) Elle
intérieur, celui que nous respirons à l'intérieur donne des cours à Bac+2,elle a un master et travaille
des maisons et qui peut être pollué, par à l’université classique à Poitiers. Dans sa classe, il
exemple par la peinture et le papier peint. Ça con- y a 9 filles et 9 garçons. Elle prend son travail à
siste donc à trouver des matériaux qui ne polluent cœur et adore enseigner à ses élèves et surtout
pas l'air. Ils sont plus de 250 travailleurs au IC2MP, leur faire découvrir le monde de la science.
le nom de leur laboratoire. Le travail y est toujours
collectif. Ils sont financés par le ministère de la re- Les filles moins favorisées
cherche supérieure, le CMR. Au bout de 2 ans et
Depuis 11 ans qu’elle enseigne, Céline Fontaine a
demi, ils ont trouvé une solution mais « dont le coût
remarqué qu’il y a plus de garçons que de filles
serait vraiment cher pour les fabricants et les ache-
dans la science, que 80 % des
teurs". Céline explique :
filles sont en biologie. Selon
"Nous avons choisi d’aban-
son opinion, elle pense que les
donner le projet, et de re-
filles se découragent plus vite
chercher une nouvelle solu-
que les garçons parce qu’elles
tion coûtant moins cher. » À
ont peur de rater et ne veulent
cause du manque de soutien
pas essayer d’aller plus loin.
économique et industriel, ils
Les hommes préfèrent fon-
ne peuvent pas continuer
cer et aller au bout de leurs
leurs recherches et Céline est
objectifs. Dans son équipe
à la recherche de nouveau
du laboratoire, ils sont 30,
articles dans le monde pour
©K’eskon attend plus de femmes que d’hommes. Les femmes ont le
améliorer et reprendre ce pro-
plus petit travail dans le labo alors que les hommes
jet.
ont les tâches importantes. Beaucoup de femmes
Voyage et enseignement postulent pour les grands postes mais ce sont
toujours les hommes qui sont acceptés. Céline ne
Céline Fontaine a fait ses études à Paris sur la dépol- renonce pas, elle continue de postuler , de se battre
lution des carburants, la dépollution des stations pour les postes de chef.
d’épuration et la dépollution des voitures. Lors des
congrès, elle présente des projets partout dans le Esther et Jasmine

13
Son combat
contre
le cancer
Chimiothérapie, ablation,
perte de cheveux, radiothéra-
pie, tamoxifène, psychologie :
c'est ce qu'elle appelle son
match de tennis ! Une partie
difficile à jouer.

E
lle s'appelle Virginie, est âgée de 35 ans. Elle vit bagarrer à chaque instant et ne pas laisser l’adver-
avec son conjoint et ses deux enfants, âgés de saire prendre le dessus… »
8 et 11 ans. Le vendredi 28 octobre 2016 vers A aucun moment, elle ne s'est sentie seule car elle a
18h45, elle apprend qu'elle a un cancer du vite été très entourée que ce soit par sa famille ou
sein. « C'est le jour de ce sacré rendez-vous chez le ses amis. C'était tout un tas de petite choses qui lui
médecin. Je me demande si je suis dans un mauvais faisaient se sentir aimée, lui faisait garder le sourire
rêve ou si c’est bien vrai que le médecin, assis en face et l'espoir. « Une amie m’envoyait un message à cha-
de moi, mine déconfite, m’annonce que les cellules cune de mes séances de chimiothérapie me disant
trouvées dans mon sein sont cancéreuses, et m’ex- qu’elle avait allumé une bougie et qu’elle pensait à
plique le déroulement de ce qui va changer ma vie moi. Ma famille était présente à chaque séance de
dans les semaines et mois à venir…Mon conjoint, chimio. Rien que ça, ça donne la patate et tu te dois
assis près de moi, est déjà perdu loin dans ses tristes de garder la tête haute ! ». Elle a continué à rester
pensées mais il faut écouter et commencer à prépa- elle-même, c'est-à-dire positive, sa maladie n'était
rer l’avenir… ». Le plus difficile pour elle, c'est son pas le centre de ses discussions.
opération : l'ablation du sein qui a été totalement
enlevé. Il y a ensuite la perte des cheveux. « C’est à Son chemin et son vécu
ce moment-là, devant le miroir, que tu réalises que
ton corps de femme est meurtri et que ta féminité Elle se souvient du long chemin avant le diagnostic.
s’est éloignée». Il faut alors affronter le regard des « Je sentais depuis quelques temps une petite boule
personnes qui sont gênées pour elle. dans le sein gauche, sans douleur particulière mais
que je sentais grossir doucement…Lors d’un rendez-
Ce qui se passe en elle vous banal chez ma gynécologue, elle m’oblige à
faire une échographie et une mammographie. Et
Virginie raconte déjà le moment de l'annonce, le s’ensuit une biopsie (c’est un prélèvement avec une
bouleversement qu'elle entraîne. « L’annonce fait aiguille de ce qu’il y a dans cette boule). Il a fallu
mal, très mal… car le mot « cancer » fait très peur. trois semaines de longue attente pour connaître le
J’ai tout de suite pensé à mes enfants. Comment leur résultat et lors de ce rendez-vous du 28 octobre
expliquer que leur maman va changer physiquement, 2016, le radiologue qui a effectué les précédents
être assez absente pour des rendez-vous médicaux, examens, nous annonce à moi et mon chéri que les
être malade au retour de traitement, fatiguée. Mais cellules prélevées sont cancéreuses, que 3 tumeurs
j’ai un tempérament assez solide et je me sentais
se sont nichées dans mon sein et qu’il faut agir vite
avant que cela ne se propage partout… »
forte pour combattre cette maladie. Je l’ai vécue
(…) à suivre page suivante
comme un début de match de tennis où tu dois te

14
(…) Son traitement s'est assez bien passé dans l'en- sourire pour montrer que tu tiens le coup. C’est en effet
semble, avec une opération le 30 novembre 2016, avec un coup de massue pour tout le monde. Dans la famille, ils
cette ablation du sein gauche ainsi que de la chaîne gan- s’inquiètent, ont peur, se posent des questions, surtout
glionnaire que nous avons sous l’aisselle. Elle a eu 12 qu’il n’y avait pas de raisons génétiques que j’ai un cancer
séances de chimiothérapie, avec deux traitements diffé- du sein. Ma sœur a eu un cancer de l’os en 2013, donc
rents sur 5 mois puis environ 25 séances de radiothérapie cela fait mal d’annoncer à ses parents qu’il faut à nouveau
afin de brûler les dernières métastases s’il en restait. Au- affronter cette maladie... »
jourd’hui, elle doit prendre un médicament (Tamoxifène) Maintenant, Virginie sait qu'elle a fait le plus gros du che-
à prendre tous les jours pendant 5 ans pour bloquer les min. : « Maintenant, je vois la fin de cette parenthèse ap-
hormones des seins et éviter que des procher car mon opération
cellules cancéreuses se nourrissent de de reconstruction mam-
celles-ci. maire est prévue le 29 jan-
vier 2019. Et pour éviter
L'accompagnement
tout risque de récidive sur
Virginie n'a pas bénéficié d'aide parti- mon autre sein, j’ai pris la
culière pour affronter tout cela. décision de me faire enle-
« Honnêtement non, pourtant, on a ver le sein droit et de me
droit dans ces moments-là à des psy- faire poser des prothèses.
chologues, des socio-esthéticiennes, Un rendez-vous de suivi
et tout un tas de personnes qui peu- tous les 4 mois est obliga-
vent améliorer ton quotidien, mais je toire avec différents méde-
n’en ai pas ressenti le be- cins afin que je fasse des
soin. L’opération et l’ensemble du examens, savoir si tout va
traitement se sont bien passés avec bien ! Ce sujet n’est pas
des hauts et des bas forcément…mais je rebondissais au tabou et il est important de se faire suivre régulière-
mieux pour ne pas faire subir à ceux que j’aime mon mal- ment. »
être et la maladie. Tu n’as pas le choix que de garder le Marie Puchaud et Emma Besnault

WANTED !
Vous pensez que le
lycée est
effrayant ? Que
c’est un lieu d’hor-
reur et de torture ?
Plus d’inquiétudes
car NOUS sommes
©Eléa Degeorges

là pour vous aider,


vous futurs ly-
céens !

N
ous sommes
Eléa, Mathilde et Anaïs, trois ly-
céennes d’expérience en classe de élèves redoutaient l’arrivée en seconde. aura un jeu de piste, une visite du lycée,
première scientifique, qui souhaitons l’organisation d’un cours et un petit
Alors, nous allons une deuxième fois
préparer au mieux votre rentrée en se- goûter clôtura l’après-midi.
venir à Descartes afin de vous donner
conde au lycée Marcelin Berthelot. Pour des conseils et astuces ainsi que vous Si vous êtes intéressés, inscrivez-vous
cela, nous avons sondé les secondes présenter notre expérience pour vous auprès de vos professeurs principaux au
pour savoir les points à améliorer au aider lors de votre rentrée. plus vite.
lycée. Puis nous sommes intervenues Vos lycéennes préférées, DEGEORGES
Enfin, vous serez invités à venir passer
dans la classe des troisièmes journa- Eléa, FOUIN Mathilde, CIBERT Anaïs
un mercredi après-midi au lycée où il y
listes où nous avons remarqué que les
15
Internet a tué la télé ?
Quand on interroge les collégiens,
on est bien obligé de constater
que désormais la Tv est largement
dépassée par la fréquentation
d’Internet. Le poste installé dans
le salon, la petite TV dans la
chambre, c’est du passé. Enquête
sur les écrans d’aujourd’hui.

D
’après notre petite enquête réalisée
sur des adolescents de 10 à 15 ans
(une trentaine de personnes), une ma-
jorité des collégiens passent plus de
temps sur Youtube, Google, Instagram que
devant un écran de TV. En effet, pour beau-
coup, internet est une source de liberté.
L’augmentation de la fréquentation d’inter-
net chez les collégiens peut s’expliquer par le
fait que plus en plus d’entre eux ont un
smartphone de plus en plus tôt. Leur attache-
ment à internet est lié à la réponse à leurs
différentes attentes telles que le fait qu’il n’y
ait aucun horaire à respecter. « Tu es libre de
faire tout ce que tu veux, » nous confient la
plupart des élèves interrogés. De la même
façon, les réseaux sociaux les divertissent et
ils trouvent une plus grande variété de pro-
grammes en surfant sur le web. Certaines ©K’eskon attend, S. L
personnes, enfin, défendent Internet en
pointant la pauvre qualité des programmes de la TV : vée de Netflix sur le marché, c’est encore un bâton dans
« Je ne veux me pourrir la vie avec une émission comme les roue pour la télé. »
Touche pas à mon poste ».
Seul ou accompagné ?
Y’a-t-il les survivants de la télé ?
Etant donné qu’internet est la plupart du temps fréquen-
Il y a néanmoins des survivants de la télé, ils ne sont pas té seul, cela peut rendre les consommateurs de plus en
nombreux mais ils préfèrent encore ce qu’ils décrivent plus casaniers tandis que la télé est un moment de convi-
comme un moment de convivialité. La télévision peut vialité qui peut rapprocher les gens . Pourtant les défen-
plaire par son absence de contenu choquant : on y a seurs d’Internet défendent l’idée qu’on n’est jamais seul
moins de surprises désagréables que sur Internet. La sur le web : discord,skype, messenger ou même encore
diversité est nettement moins présente sur la télé, assu- tous les différents réseaux sociaux, les moyens ne man-
rent-ils. Par ailleurs, la TV bénéficie encore d’un certain quent pas de faire des rencontres (bonnes ou mau-
prestige : elle est beaucoup moins accessible qu’internet vaises), de communiquer . En tout cas , les utilisateurs
car tout le monde peut poster une vidéo sur Youtube ou des 2 médias ont des arguments pour les défendre. Peut
même un réseau social mais tout le monde ne pas passer être que le temps de la télé est terminé ou peut-être
à la télé. Mais on sent bien que même chez ceux qui la qu’elle reviendra en force dans quelques années. Mais
regardent encore, la Tv est un peu dépassée : « La télé pour cela, Il faudrait peut être que la télévision change
c’est vieillot. Ce qui faisait encore un peu marcher la té- ses programmes pour plaire à la nouvelle génération.
lévision, c’étaient les différentes séries mais depuis l’arri- Rémi, Mathias et Yoni

16
Scout toujours... et Pour en finir avec les clichés
Il y a beaucoup de clichés sur le scoutisme mais cer-

tous les mêmes ? tains reviennent plus souvent que d’autres, beau-
coup pensent que :
Les scouts sont tous catholiques ou même croyants
L’image du scoutisme est vaste. La majorité des gens Les scouts ne sont pas forcément croyants ou catho-
pensent à un stéréotype du scout, mais celui-ci repré- liques. Il y a des mouvements scouts de toutes
sente-t-il la réalité ? Réponse après rencontre de Pascal croyances : athées, protestants, musulmans, juifs,
Decourt, un responsable de Scouts et Guides de France. catholiques et même bouddhistes.
Les SGDF ( Scouts et Guides De France ) sont catho-

P
ascal Decourt appartient saires), lien avec les parents liques mais ouverts à tous donc il peut y avoir plu-
au groupe Colbert Le- parfois voire même répondre à sieurs pensées qui se côtoient. Les SGDF sont le seul
beau, le groupe de Châ- des questions de journalistes ! mouvement catholique mixte.
tellerault. Il a commencé », explique Pascal, montrant par Les scouts portent toujours des badges et des bé-
le scoutisme en 2014. Et ça lui là que responsable de scouts, ce rets
plaît toujours autant. « Ce qui n'est pas une simple affaire. Dans les films, les scouts sont tous pareils. Ils ne por-
me plaît ? Je dirai principale- tent cependant pas de bérets ni de couvre-chefs ;
Moments marquants seulement les scouts d’Europe en portent encore
ment le fait de décider en-
Pour Pascal, il retient de toutes aujourd’hui. Ils collectionnent pourtant les badges
semble ce qu’on va faire en-
ces années ses premiers pas de ou les insignes en fonction de leur niveau et des pa-
semble. Et le vivre ensemble !
chef. « Je me souviens de ma liers qu’ils franchissent.
Et aussi tous les côtés « vie dans
première rencontre avec l’unité Les scouts sont tous des débrouillards
la nature » : dormir sous la Ce cliché est peut-être le seul à représenter la réali-
Louveteau-Jeannette en tant
tente, les constructions en bois, té. Tous les scouts doivent être capables de savoir
que chef ! Je me suis retrouvé
le feu de camp qui nous ras- allumer un feu, construire une tente, ou même sa-
seul sans avoir préparé ! J’ai
semble et nous permet aussi de voir se repérer grâce à une carte ou une boussole.
improvisé avec l’aide de la
cuisiner ! Bien manger est très C’est la première chose qu’on vous apprend pendant
cheftaine des Pionners-
important pour nous ! Les ren- les camps.
Caravelles et nous avons vécu
contres de toutes sortes… », Le scoutisme s’apparente à un esprit militaire
tous ensemble un grand mo-
résume-t-il. Après qu’il a été Ça dépend, les scouts de France n’ont pas d’entraî-
ment ! Et puis il y eu tous les
chef Louveteaux-Jeannettes nement militaire, les jeunes scouts se réunissent
rôles que j'ai pu jouer dans nos souvent pour faire des jeux en plein air ou des activi-
pendant quelques années, il est
histoires imaginaires ! Le plus tés. C’est un peu différent pour les Scouts d’Europe
devenu Responsable de groupe
beau moment a été mon enga- qui eux ont un quotidien un peu plus strict.
Adjoint. « Je m’occupe plus
gement ( promesse pour les Les scouts passent leur temps à distribuer des
particulièrement des Chefs et
adultes )… D’une façon géné- tracts : Faux. Avant tout, être scout c’est partager
Cheftaines ( pour les filles ) pour
rale, j’ai de très bon souvenirs de bons moments avec d’autres. Dans les films, on
les aider dans leurs fonctions,
des moments partagés entre représente souvent le scout, sonnant à toutes les
aide matérielle, transmission
des unités d’âge différents. Car portes, en vendant des cookies ou en distribuant des
des informations locales
je crois que les humains ne sont tracts. Seulement leur image est grossie jusqu’à être
( exemple : Lumière de la Paix ),
pas faits pour vivre en étant déformée.
territoriales et nationales, voire
découpés en tranches d’âge… » Sinon ça se passe comment aux Scouts et Guides De
aide pour l’encadrement des
France » ( SGDF ) ?
rencontres ou la direction de Ulysse Polvet,
Il y a des plusieurs « niveaux » en fonction des
camp ( j’ai des diplômes néces- Thylane Cornuau
tranches d’âge des enfants ( voir adolescents ) por-
tant chacun un nom : de 5 à 8 ans, les « farfadets »
avec un polo vert clair ; de 8 à 11 ans, les
« louveteaux » pour les garçons et les
« jeannettes » pour les filles, avec une chemise
orange ; de 11 à 14 ans, les « scouts » pour les
garçons et les « guides » pour les filles, avec une
chemise bleue ; de 14 à 17 ans, les « pionniers »
pour les garçons et les « caravelles » pour les filles,
avec une chemise rouge. Enfin de 17 à 20 ans, les
« compagnons » mais ce passage n’est pas obliga-
toire, si la personne le désire elle peut directement
passer « chef orange » ( louveteaux-jeannettes ).

©Montage K’eskon attend


17
Sa passion est devenue son métier
Blandine, 33 ans, prof de danse à la salle Léo Lagrange à Naintré fait partie de l’association MJC
(Maison des Jeunes et de la Culture.) Nous l’avons rencontrée…

suivi aussi des formations de Hip-Hop dans son pas-


sé. On peut dire qu'elle a touché à tout, que rien de
ce qui a trait à la danse ne lui est étranger. Et c’est en
2008 qu’elle a décidé de sauter le pas et de devenir
professeur de danse. La danse lui apporte tout ! La
joie, le bien-être. Elle dit : « C’est toute ma vie, la
danse ». Elle nous confie que, cette année, elle pra-
tique 23 heures de cours, dans son statut de profes-
seur de danse hors les vacances scolaires. Mais mal-
gré toutes ces heures qui lui prennent beaucoup de
son temps, elle s’entraîne aussi à côté en préparant
ses stages.

Sa vie

Des souvenirs, elle en a, pas tous bons mais quand


elle danse, elle ne voit pas les autres. Ceux qui l’ont
le plus marquée, c’est le championnat d’Europe et
aussi le championnat du monde à Hong-Kong .Bien
sûr, quand on ne récolte que des mauvais résultats
au championnat du monde, on rentre avec les
larmes .Les imprévus sont aussi au rendez-vous : il y
a les pertes de chaussures a l’aéroport ou la robe
déchirée …

Elle s’est organisée dans sa vie familiale. Le matin,


©K’eskon attend

quand elle est chez elle, Blandine s’occupe de ses


enfants, du ménage, des courses … et l’après-midi,
quand elle assure ses cours de danse, c’est son mari
qui prend la relève. Pour elle, elle ne se voit pas dans

L
es parents de Blandine avaient une école de un autre métier que la danse puisque elle a toujours
danse. C’est là où elle a toujours vécu, et gran- fait ça et c’est devenu une partie de sa vie. Et si, à
di, depuis qu’elle est toute petite. Elle a com- cause d’un problème de santé, elle ne pouvait plus
mencé les cours de danse à l’âge de 4 ans et, pratiquer la danse, elle n’a aucune idée vers où elle
depuis, elle n’a jamais voulu arrêter. Elle a toujours pourrait se diriger.
su que son avenir était dans la danse mais malgré ça,
Kélia, Anaëlle et Salomé
curieusement, plus jeune, ses choix se sont dirigés
plutôt vers la boulangerie. Avant de revenir vers les
POUR LES INTERESSES
salles...
Street dance à découvrir à la salle LEO LAGRANGE
Son parcours
1 rue GUSTAVE COURBET 86530 Naintré
Blandine a fait 15 ans de modern' jazz et de danse
classique. Elle a aussi fait 14 ans de compétition de au sein de l’association MJC.
danse sportive (danse de salon, zumba, salsa…) et a
Tél : 05 49 23 20 18

18
Les « génies » du cirque
©Hérvé Tartarin, 04/12/2018

5 femmes, 1 homme et
du talent. Ils ont en
commun d’être d’an-
ciens élèves de l’Ecole
de Cirque de Châtelle-
rault. Ils ont accepté
de revenir le temps
d’un spectacle monté
en très peu de temps,
deux jours et demi.
Nous les avons interro-
gés pour en savoir
plus, sur le bord de la
piste.

N
ous sommes allées voir le spectacle "Cirque en dé- plus du bac à Châtellerault. C'était une école préparatoire
cembre" des Insouciants. Elsa Caillat, Clémentine pour les écoles supérieures. Pour entrer dans l'école de
Lamouret, Chloé Derrouaz, Anne Pribat et Maxime cirque, c'était une sélection, ils devaient passer un concours
Reydel sont des artistes de cirque, des circasiens, qui évaluait leurs capacités physiques, leurs capacités de
comme on les appelle. Ils en font leur passion depuis long- musculation, d'acrobatie, de trampoline, de souplesse et leur
temps, bien avant d’être passés par l’Ecole de cirque de équilibre. Il y avait aussi une partie théâtre et danse. Pour
Châtellerault. Karine Berny, c’est la musicienne chanteuse, eux, le cirque n'est pas qu'un loisir, ils en font leur métier. Les
à la voix prenante et à la langue surprenante puisqu’elle choix de leurs tenues sont faites pour un minimum de protec-
n’hésite pas à emprunter à l’occitan. Elsa et Clémentine tion : ils voulaient aussi des costumes bleus et des paillettes
ont créé leur propre compagnie, "Toron Blues", Chloé Der- pour être assemblés, les acrobates au sol sont plus libres
rouaz se forme à la bascule coréenne puis au cerceau aé- pour les choix de leurs tenues car il y a moins de danger. Ils
rien, Anne Pribat travaille avec la compagnie Transe Ex- aimeraient continuer leur métier le plus longtemps possible…
press mais une autre passion l'anime: la voile. Maxime lui,
Corde, cerceau aérien, trapèze, bascule, acrobatie au sol,
se spécialise en bascule hongroise et Karine fait partie du
saltos sur une musique chantée par Karine et sa très belle
groupe "La Mal coiffée". Les voilà tous ensemble, réunis
voix, la piste est prise d’assaut par six artistes qui aiment ça.
sur la piste puisqu’ils ont en commun d’avoir répondu à
Dans ce spectacle rapidement monté pour l’occasion, ils font
l’invitation de 'ENCC (Ecole Nationale de Cirque de Châtel-
éclater une vraie joie de jouer ensemble, et une volonté de
lerault) qui a coutume de demander à des anciens élèves
participer par delà même leur discipline. Ils jouent avec hu-
devenus professionnels de revenir jouer. Ils ont 3 jours
mour une troupe qui n’est pas prête, qui est en retard, et
pour travailler qu'ils se connaissent ou non, artistes de
tout tombe au bon moment dans un ensemble bien réglé
cirque ou autre, Voilà leur défi !
entre une musique « live » émouvante, des dialogues drôles
Leurs parcours et leurs attentes et des émotions toujours présentes. Le génie du cirque est
bien là !
Ils n'ont pas fait le bac cirque. A l'époque,
c’était une autre option qui existait en Emilie B., Louisa N., Kim R.

19 ©K’eskon attend