Vous êtes sur la page 1sur 9

POUR VOS APPELS D’OFFRE

Autrefois plutôt réservés aux centres de distribution à


partir de 10.000 m2, les logiciels de gestion d’entrepôts
(WMS) sont de plus en plus nombreux à adresser des
surfaces bien inférieures. Modes locatif, hébergé, Saas ou
On Demand pour alléger les aspects techniques et accé-
lérer les déploiements, méthodologies de projets plus
directives et accompagnatrices du changement… Tout
est bon pour répondre aux besoins de prestataires logis-
tiques et d’e-commerçants pressés de s’équiper, mais
aussi aux sociétés qui prennent conscience que leur qua-
lité de service passe par la mise en oeuvre d’un WMS.

Des WMS
plus accessibles
« ur le fond, c’est un chantier trois mois », déclare Evelyne Raynaud,

S permanent de simplifier la
mise en œuvre de nos solu-
tions. Le fil conducteur est
d’adapter la dimension du
projet à la cible client », indique Jean-
Yves Costa, Directeur de l'activité
logistique chez Hardis. A commencer
Directrice Commerciale d‘a-SIS. Ainsi,
contrairement à la démarche classique
utilisée pour mettre en œuvre LM7
(solution historique d’a-SIS) qui com-
mence par une phase d’étude, suivie
de paramétrages puis de tests, avec
des validations clients à chaque étape,
par la démarche de mise en œuvre… ce qui prend six à neuf mois, l’esprit
de Magistor est d’être « quasi prêt à
Se laisser conduire l’emploi ». « Nous arrivons avec notre
pour démarrer rapidement expertise métier et opérons la plupart
Pour répondre à de plus petits des travaux de paramétrage. Puis
comptes (e-commerçants, prestataires nous installons la solution, formons
logistiques, clients étrangers), a-SIS, les utilisateurs et les préparons au
spécialiste de la préparation détail, a démarrage. L’essentiel de notre éner-
acquis deux solutions. « Nous avons gie est consacrée à la conduite du
acheté Logys en 2001 et Magistor en changement, résume-t-elle. Ce qui
©SCMAG

2007 pour adresser les besoins des permet de démarrer rapidement et


PME et des TPE. Leurs besoins fonc- d’appréhender la complexité au fur et
tionnels ne sont pas forcément moins à mesure de l’apprentissage (ex : post-
riches, mais via notre méthodologie de colisage puis pré-colisage). C’est ainsi
projet et la conception de ces logiciels, que Magistor est entré chez Auchan
nous pouvons répondre à de petits qui souhaitait démarrer très vite ses
budgets (de l’ordre de 50K€) et à des sept Chronodrive en 2009. A présent,
entreprises en devenir en moins de 30 sont équipés, de même que huit

78 N°50 ■ SUPPLY CHAIN MAGAZINE - DÉCEMBRE 2010


Auchan Direct et 10 réserves de vice) qui s’appuie sur un hébergement propose d’ailleurs un mode intermé-
magasins Simply Market. Hardis de la solution et une tarification ajus- diaire au SaaS : Acteos installe chez
prône le même type de démarche tée (selon le nombre d’utilisateurs, de son client des serveurs, disposant de
structurée pour les grands projets et sites…). « Nous avons acquis Smart- son WMS, qu’il infogère à distance
plus orientée pour les petits. Avec Turn pour répondre aux entrepôts de pour lui. Cela permet de s’affranchir
Reflex en mode SaaS, il a même pu plus petite taille, moins de 20.000 m2, des éventuelles coupures de ligne dues
équiper l’entrepôt drive d’un Inter- et cibler des clients de moins de à l’opérateur téléphonique intermé-
marché précurseur en matière d’e- 300 M€ de CA. Nous avons ainsi diaire et de garantir ainsi un haut
commerce (voir page 32). élargi notre offre et gagné des compé- niveau de disponibilité.
tences en mode SaaS », souligne
Passer par un prestataire Dominique Monier, Directeur de Red- Opter pour du « tout en un »
logistique équipé Prairie France. L’éditeur américain a Les solutions compactes et complètes
Une autre possibilité peut être de d’ailleurs prévu de développer son fleurissent. Jean-Yves Costa estime
confier ses flux à un prestataire logis- WMS en mode SaaS, à l’instar de sa que pour gagner de plus petits
tique doté d’un WMS. « Nous n’avons suite centrée sur les points de ventes dossiers, l’essentiel est « d’offrir un
pas d’offre PME, mais certains pres- héritée de Blue Cube et de son TMS package complet intégrant le WMS,
tataires logistiques comme le groupe, (logiciel de gestion du transport). l’infrastructure, les licences des bases
Dachser ou Wincanton ont créé un « Dans la plupart des appels d’offre en de données, l’infogérance, la mainte-
centre de compétence autour de notre France, on nous demande un pricing nance, la mise à jour et le support
solution. Ils sont capables de repro- en mode SaaS. Nous répondons par de fonctionnel ». Hardis est d’ailleurs en
duire un déploiement en quelques l’ASP [Application Service Provider train de finaliser une offre pour le pre-
semaines, selon l’intégration avec ou mode hébergé] et bien souvent la mier trimestre 2011 qui vise à faire
l’ERP de leur client », déclare Henri demande en SaaS est abandonnée. payer au plus juste en fonction du
Seroux, Directeur Manhattan Asso- Mais bientôt, elle sera adoptée en nombre d’utilisateurs simultanés.
ciates France, qui a trouvé un habile Europe comme aux Etats Unis », pré- « J’étais sceptique par rapport à ce
moyen d’accéder à de plus petits voit-il. Sans aller jusqu’à une solution Business Model appliqué à l’entrepôt
clients sans remettre en cause sa solu- « à la demande » payée à la consom- mais le modèle de licence traditionnel
tion orientée grands comptes interna- mation, le mode hébergé représente va se retourner. Même les grands
tionaux et gros volumes. « Nous avons déjà un allègement sur le plan du comptes vont aller vers ce type de
une seule solution dans laquelle nous matériel et de la responsabilité du modèle pour ses vertus. Par ailleurs,
activons des fonctions plus ou moins niveau de service. « Sur trois ou qua- le mode SaaS nous pousse à être meil-
avancées, ce qui permet de progresser tre ans, le mode SaaS n’est pas forcé- leurs, par exemple au niveau des
par étape », complète David Fontaine, ment moins cher mais il soulage les mises à jour que nous devons gérer
Consultant Solution Senior, Manhat- Directions Informatiques des PME qui pour qu’elles ne génèrent aucun risque »,
tan Associates. n’ont pas le temps de garantir des relève Jean-Yves Costa. Dans le
SLA [Service Level Agreement ou même état d’esprit, Franck Murard,
Confier à un tiers engagement sur un niveau de service PDG de Nitica propose le chariot
l’hébergement de sa solution des serveurs et de leurs applications] », « tout en un » : Nimo. Autonome
Pour attaquer de plus petits comptes, estime Alexandre Morel, Directeur puisque doté de ses propres batteries,
des éditeurs comme RedPrairie misent Commercial, Marketing et Communi- ce chariot sur roulettes comporte un
sur le mode SaaS (Sofware as a Ser- cation du Groupe Acteos. Ce dernier poste équipé d’un WMS (Nilo ou Nilo

Dominique
Monier, Alexandre Morel, Directeur
Evelyne Raynaud, Directeur Commercial, Marketing Jean-Yves Costa,
Directrice RedPrairie et Communication Directeur de l'activité
Commerciale d‘a-SIS France du Groupe Acteos logistique chez Hardis
© a-SIS © CP ©CP ©SCMAG

DÉCEMBRE 2010 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE ■ N°50 79


POUR VOS APPELS D’OFFRE

Light), des outils de capture (douchette entrepôt peut se doter d’une solution selon ses besoins, ou durable si le
1D, 2D ou Tag RFID, des terminaux compacte et mobile d’aide à la test est concluant.
mobiles), une imprimante et un réception, à la préparation, à l’in- Les éditeurs de WMS sont donc très
moyen de communication (en WIFI, ventaire, à la gestion de retours… créatifs pour proposer des solutions
pour une couverture de 4.000 m2 ; sous 12 h. Et pour 1.000 € par mois plus abordables en termes technique,
une clé 3G, pour échanger avec en mode locatif, une société peut de mise en œuvre et de coût. Reste à
d’autres sites distants). Ainsi, un opter pour une solution ponctuelle, choisir la bonne ! ■ Cathy Polge

Franck Murard,
PDG de Nitica
© CP
David Fontaine,
Consultant Solution
Senior
et Henri Seroux,
Directeur
Manhattan Associates
France
©CP

Cinq familles au choix Les éditeurs qui disposent


d’une solution de WMS
peuvent être répartis en cinq
Commencer par regarder grandes catégories : les ERP (issu de Clé 128) s’adressant au
ce que propose votre ERP Négoce et à l’Industrie et Sage Entre-
Les éditeurs d’ERP (Enterprise Resource (Enterprise Resource pôts (issu d’Elit) destiné au monde du
Planning) sont spécialisés dans la ges- Planning), les SCE (Supply transport. Si vous disposez déjà d’un
tion transactionnelle de l’entreprise en Chain Execution), les de ces ERP, la logique voudrait que
garantissant l’unicité des données de intégrateurs de préparation vous regardiez d’abord ce que peuvent
base (bases articles, clients, fournis- vous offrir les modules WMS de ces
seurs, etc.). Dans le panel de la cin- automatisée, ceux solutions dans lesquelles vous avez
quantaine de solutions que nous de solutions de traçabilité/ déjà investi, et si la collaboration a
avons recensées, il s’agit d’Atos Ori- mobilité et les dédiés WMS été concluante, de poursuivre avec
gin, IFS, Infor, Lawson, Microsoft, (Warehouse Management cet éditeur qui connaît bien votre
Oracle, Sage, SAP, Sydel et de Vif. Ces entreprise. Cependant, la lourdeur du
logiciels disposent notamment de System). déploiement de ces modules ou la dif-
modules de gestion de production et À qui s’adresser ? ficulté de les compléter pour coller à
d’une gestion d’entrepôt plus ou des process plus spécifiques peut ame-
moins pointue. Certains ont d’ailleurs ner à opter pour des solutions dédiées
jugé nécessaire de renforcer les capa- module WM devenu Extended WM. plus rapides à mettre en œuvre.
cités de ces fonctions de gestion d’en- Quant à Microsoft et Sage, tous deux
trepôts. C’est ainsi le cas d’IFS qui a disposent de deux solutions. Pour Opter pour une solution
noué un partenariat avec l’éditeur Microsoft, cela correspond à chacun WMS et au-delà
hollandais Centric et propose de de ses deux ERP : AX (plutôt grands/ Les éditeurs de SCE (Supply Chain
répondre avec la solution Locus WMS moyens comptes complexes) et NAV Execution) sont une seconde source
de ce dernier. De son côté SAP a ren- (plutôt plus petits comptes). Pour d’outils WMS. Dans notre panel, peu-
forcé par développement son célèbre Sage, il s’agit de deux WMS : Geode vent être nommés ainsi : Acteos,

80 N°50 ■ SUPPLY CHAIN MAGAZINE - DÉCEMBRE 2010


Agrostar, Aldata, Apriso, a-SIS, BK tomates, à commencer bien sûr par traçabilité faisait partie intégrante de
Système, CJM International, Effisys, ceux à leur marque. leur WMS. Il semble donc que cette
Generix Group, Hardis, Inconso, Inf- fonction se soit banalisée dans les
flux, KLS, Kuehne & Nagel DSIA, Lisa, La traçabilité devenue basique WMS, si bien que les intégrateurs de
Manhattan Associates, Matrix, Red- Les WMS issus d’intégrateurs de solu- solutions de traçabilité tendent à s’en
Prairie, Shelly, Sigma, Sitaci et Ster- tions de traçabilité forment une qua- remettre davantage aux éditeurs plu-
ling Commerce. Ils se caractérisent par trième catégorie. En effet les PDA tôt que de proposer leur propre solu-
une grande maturité en matière de (Personnal Digital Assistant ou termi- tion.
gestion d’entrepôt, ce qui traduit par naux de capture d’information) ont
une très profonde et large couverture besoin de déverser les données captées Choisir une solution dédiée
fonctionnelle au niveau des WMS dans des logiciels propres à les archi- Enfin, il se peut que vous ayez juste
(gestion des ressources humaines, des ver et les gérer. De sorte qu’en tant besoin d’affiner votre gestion de stock
quais, de tableaux de bord, du multi- qu’intégrateurs, ces fournisseurs de sur un ou plusieurs entrepôts indé-
canal, du vocal, de la RFID...). Ces édi- matériel de capture peuvent proposer pendants. Dans ce cas, les solutions
teurs ont aussi complété ces WMS par leur propre WMS, une fois retenus sur dédiées au WMS que sont AD1Soft,
d’autres modules au sein d’une suite un projet de traçabilité. C’est ce que Savart&Michel, Mobile IT, Negsys,
(ex : TMS + Approvisionnement + Pré- faisait IER, avant d’arrêter la commer- Novaldi, Penta Ingriff, Pixao, PixiSoft
vision de ventes + SCEM pour Acteos cialisation de Visual Stock. De même, ou Stock It sont tout à fait indiquées.
ou Logistic Manager Suite chez a-SIS). Jidelec semble ne plus vouloir mettre Championnes de la rapidité de mise en
Si vous devez gérer différents modes en avant son WMS. Nitica poursuit œuvre à des coûts étudiés, elles répon-
de préparation au sein d’un même site, toutefois sa communication sur la tra- dront d’autant mieux à vos besoins
des transferts intersites avec une visi- çabilité en partant des outils de cap- que vous appartiendrez à leurs sec-
bilité sur l’ensemble de vos stocks, un ture pour remonter jusqu’à l’ERP teurs de prédilection (ex : automobile
pilotage en temps réel des flux depuis (intégrateur Microsoft Dynamics Nav) pour Pixao, secteur hospitalier pour
les quais d’expédition jusqu’à ceux de et en passant par son WMS Nilo. Mais Savart & Michel…). Sachant que nom-
réception, optimiser les préparations, plus largement, quasiment tous les bre d’entre elles sont aussi très flexi-
les réapprovisionnements, les chemins éditeurs interrogés ont répondu que la bles. ■ Cathy Polge
caristes, les retours, le slotting… Si
vous voulez tirer la préparation de vos
entrepôts en fonction des rendez-vous Matrix, le pro
transporteurs, lier votre entrepôt avec de la préparation
la production, optimiser vos approvi- multi-commandes
sionnements en amont de vos stocks… avec chariots
ces solutions sont faites pour vous. éveloppée par un groupe d’experts en préparation de

Avoir un WMS
D commande, Matrix est une solution destinée aux TPE
et petites PME, voire aux plus grosses entreprises pour une
qui parle le même langage partie de leurs flux (ex : e-commerce au milieu d’autres
que vos automates canaux, prestataires logistiques). Ayant
Une troisième catégorie d’éditeurs s’est bénéficié du savoir-faire de plus de 20 ans
dotée de WMS : les intégrateurs de en VAD ou e-commerce et d’une convic-
solutions de préparation automatisées. tion forte que l’organisation et les SI
Issus du monde de la manutention, ils peuvent se substituer à l’automatisation,
ont voulu proposer à leurs clients Matrix est spécialisée dans la préparation
davantage que les équipements (sto- détail fine (1,9 à 2,1 produits par com-
ckage, rayonnage, chariots élévateurs, mande en moyenne) et multi-commandes
AGV [Automated Guided Vehicules], avec chariots. « Nous avons créé un produit
transstockeurs automatisés, systèmes capable de traiter de 20 à 20.000 com-
de convoyeurs, de préparation et de tri mandes par jour en toute continuité d’organi-
automatisé…) et les WCS (logiciels de sation et de productivité. Notre approche se
contrôle système) pour les piloter en caractérise également par un fort accompa-
ajoutant à leur gamme des WMS gnement client en conseil et organisation »,
(une instance supérieure pour mieux explique Matthieu Torras, Président et
optimiser les flux, les volumes, les Fondateur de Matrix. Conviviale, la solu-
délais…). Dans notre panel, sont Matthieu Torras, tion Matrix dispose d’un outil d’animation des process en
Président
concernés : Dematic, Jungheinrich, et Fondateur 3D qui permet aisément de les dérouler afin d’en vérifier
Knapp, Mecalux et SSI Schaefer. Leurs de Matrix la faisabilité. La solution, qui peut être hébergée et louée, se
©Matrix
solutions sont particulièrement à l’aise décline en trois modules. ■ CP
dans le dialogue avec tous types d’au-

DÉCEMBRE 2010 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE ■ N°50 81


POUR VOS APPELS D’OFFRE

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES PRINCIPAUX


EDITEUR SOLUTION SIÈGE SOCIAL PRINCIPAUX SECTEURS D'ACTIVITÉ DE LA BASE INSTALLÉE

le CA du WMS (2009/2010)

Equipement de la maison
Aéronautique & Défense
% du mode SaaS dans

Distribution Spécialisée

Fournitures de bureau

Grande consommation
Cosmétiques/Parfums

Grande Distribution
en France en 2009
Nb collaborateurs
2009 (en M€)

Agroalimentaire

Edition/Presse
Monde/France

E-Commerce

Frigorifique
Automobile
CA global

Chimie
1 ACTEOS Acteos WMS Roubaix (59) 10,6/6,2 5 50 ● ● ● ● ● ● ●

2 AD1SOFT AD1 WMS Peypin (13) 0,1/0,1 0 2 TOUS SECTEURS


3 AGROSTAR Agrostar WMS Paris (75) 48/48 NC 180 ● ●

4 ALDATA G.O.L.D. Stock Helsinki (Fin) 67,5/22,2 0 252 ● ● ●

5 APRISO WMS for Manufacturing Long Beach (USA) NC/NC 30 0 ● ●

6 a-SIS LM7 St Etienne (42) 21/12 0 200 ● ● ● ●

7 a-SIS LOGYS St Etienne (42) 21/12 0 200 ● ● ●

8 a-SIS MAGISTOR St Etienne (42) 21/12 0 200 ● ●

9 ATOS ORIGIN SISLOG Entrepôt Bezons (95) NC 0 NC ● ● ●

10 BK SYSTEMES SPEED St Quentin Fallavier (38) 1/0,9 10 11 ● ●

11 CJM International Open WMS La Ferte Macé (61) 1/1 NC 15 ● ● ●

12 DEMATIC WES Bussy St Georges ( 77) 42/5 0 45 ● ● ●

13 EFFISYS EFFITRACE Roubaix (59) NC 100 10 ● ● ●

14 GENERIX Group GCS WMS Villeneuve d'Ascq (59) 68/55 10 550 ● ●

15 HARDIS RELEX WMS Seyssinet (38) 45/45 NC 500 ● ● ●

16 IFS LOCUS Mulhouse (68) 248/12,5 NC 55 ● ●

17 INCONSO inconso WMS Bad Nauheim (All) 40/NA NC 5 (2010) ●

18 INFFLUX BEXT Warehouse System Vincennes (94) 2,85/2,85 NC 35 ●

19 INFOR Warehouse Management Solution Atlanta (USA) 1.800/NC NC ~ 400 ● ●

20 JUNGHEINRICH Jungheinrich WMS Velizy (78) NC/NC 0 950 NC


21 KLS Gildas Meylan (38) 2,8/1,8 0 25 ● ● ●

22 KNAPP KiSoft WMS Hart bei Graz (AUT) 205/10 NC 7 ● ● ●

23 KUEHNE+NAGEL DSIA LOGISTAR Nantes (44) 30,3/27,2 100 150 ● ●

24 LAWSON Lawson M3 WMS Saint Paul (USA) NC/NC 0 NC ● ●

25 LISA LOG.TRACK WMS Limoges (87) 1,4/1,2 0 11 ● ● ● ● ● ● ●

26 MANHATTAN WM Neuilly (92) 246,7 M$/NC 0 45 ● ● ● ●

27 MATRIX MATRIX Boulogne (92) 1/1 NC 8 ● ● ●

28 MECALUX EASY WMS Barcelone (ESP) 6,5/0,45 0 102 ● ● ● ●

29 MICROSOFT DYNAMICS AX Redmond (USA) NC/NC 0 1.300 ● ●

30 MICROSOFT DYNAMICS NAV Redmond (USA) NC/NC NC 1.300 ● ●

31 MOBILE IT Mobilestock Limoges (87) 0,57/0,57 NC 4 ● ● ● ●

32 NEGSYS SPIDY Magny (78) 1,5/1,5 NC 8 ●

33 NITICA NILO Livinhac (12) 6,1/5,9 5 26 ● ● ●

34 NOVALDI NovaFlux Bidart (64) 0,4/0,4 0 8


35 ORACLE Oracle WMS Redwood Shores (USA) 26.800 M$/NC 0 NC TOUS SECTEURS
36 PENTA INGRIF PENTA WMS Vallauris (06) 8,5/0,72 0 NC ● ● ●

37 PIXAO Galatée II, Icare, F@cilog Coignières (78) 0,36, 0,36 12 3 ● ●

38 PIXI SOFT IntelliTrack WMS NC 0,82/0,82 0 8 ● ● ●

Légende : ● = OUI N = NON P = via un Partenaire EC = En cours

82 N°50 ■ SUPPLY CHAIN MAGAZINE - DÉCEMBRE 2010


CRITÈRES DE PRÉSÉLECTION D'UN WMS
PRINCIPAUX SECTEURS D'ACTIVITÉ DE LA BASE INSTALLÉE TAILLE ENTREPÔT COÛT WMS DANS UNE SUITE INCLUANT
Pièces détachées/de rechange

PROJET (a partir de en K€)


Prestataires logistiques/Trsp

Santé/Pharmacie/Hôpitaux

SC Event Management
Outillage/Quincaillerie

NB entrepôts équipés
Textile & Habillement

du WMS à l'étranger

Gestion commerciale

Previsions de ventes
LOCATION (en K€)

Approvisionnements
MOYENNE (en m2)

LICENCE (en K€)

Planif. Production
MAXI (en m2)
MINi (en m2)

Traçabilité
Industries

Slotting
Loisirs

Autres

Autre
WCS
MES
VAD

TMS
PLV

● ● ● 2.000 >100.000 NA O/NC 20 1/mois 50 ● ● N ● ● EC ● N – – –


TOUS SECTEURS 1.500 18.000 6.000 0 15 N 25 ● N N ● ● N N N – – –
3.000 20.000 10.000 30 O/NC O/NC NC ● ● ● ● N N N N – – ●

● ● 2.000 100.000 15.000 268 O/NC O/NC NC P ● ● ● ● N ● N ● – ●

● ● ● NC NC NC >500 O/NC N NC N ● N N N ● ● ● – – ●

● ● ● ● ● 8.000 80.000
TOUTES TAILLES 20.000 150 70 N 250 ● ● N ● N N ● N ● ● ●

● ● ● ● ● 3.000 50.000 15.000 18 40 N 120 ● ● N ● N N ● N – – –


● 800 25.000 4.000 4 15 O/NC 50 ● ● N ● N N ● N – – –
● ● 4.500 27.000 10.000 300 18 900/user/mois 45 ● ● ● ● N ● N ● – – –
● ● 200 50.000 10.000 10 4 0,115 10 ● ● N N N N N N – – –
● TOUTES TAILLES 5.000 pal. 3 3 0,1 3 ● ● N ● N N N N – – ●

● ● ● 2.000 70.000 20.000 >100 50 N NC ● ● N N N N ● N – – ●

● ● ● ● 500 25.000 8.500 2 N 3 5 N ● N ● N N N N – – ●

● ● 2.500 100.000 17.500 50 20 1/mois 20 ● ● ● ● ● N ● N – – ●

● ● ● ● ● 600 >100.000 12.500 50 O/NC O/NC NC ● ● N N N N ● N – – –


● ● NC NC NC NC O/NC O/NC NC ● ● ● ● ● ● N N – – –
● ● ● 5 users >500users 10.000 > 400 20 O/NC 100 ● ● N N N N ● N – – –
● ● ● 800 60.000 10.000 15 25 20€/j/user 20 ● ● N EC N N ● N – – –
● ● 3.000 120.000 20.000 >1.500 11 0/NC 40 ● ● ● ● ● ● ● ● – – –
NC NC ~100 O/NC O/NC NC ● ● N ● N N N N – – –
● ● 3.000 30.000 10.000 30 1 1 50 ● ● ● ● ● N ● P – – –
● ● ● ● 5.000 100.000 10.000 115 O/NC O/NC 150 ● ● ● ● N ● ● ● – – ●

● ● 3.000 120.000 10.000 14 N 3/mois 50 ● ● ● ● N N ● N – – ●

● ● NC NC NC NC NC NC NC ● ● ● ● ● ● ● ● – – ●

● ● ● ● ● ● 3.000 35.000 7.000 NC 23 N 55 ● ● N N N ● ● ● – – –


● ● ● ● ● ● ● 5.000 100.000 20.000 >2.500 O/NC N NC ● ● ● ● ● ● N – – –
● ● ● 500 25.000 5.000 0 N 0,5/mois 10 N ● ● N N ● N N – – ●

● ● ● 1.000 10.000 3.000 >100 2/user O/NC 25 N ● N N N N N N – ● –


● ● NC NC NC NC 2 O/NC NC P ● ● ● ● ● ● P – – P
● ● ● NC NC NC NC 1,5 O/NC NC P ● ● ● ● ● ● N – – P
● ● 500 22.000 5.000 2 15 0,5/mois NC N ● N N N N N N – – –
● 1.000 30.000 5.000 3 N 0,5/mois NC N ● N N N N N N – – –
● ● ● 1.000 20.000 5.000 8 12 0,665/mois 35 P ● ● ● ● ● N ● - - ●

● ● 700 6.000 1.500 0 1,5 0,25€/user/mois 5 N N N N N N N N – – –


TOUS SECTEURS 1.000 50.000 10.000 NC O/NC N NC ● ● ● ● ● ● ● ● – – –
● ● ● ● 1.000 50.000 12.500 20 20 2/mois 60 N N N N N N N N – – –
1.500 50.000 10.000 1 2,5 12€/H 45 N N N N N N N N – – –
● ● ● ● 500 20.000 5.000 ~ 15 4,995 0,15/mois 10 N ● N N N N N N – – ●

NB : les informations figurant sur ce tableau nous ont été fournies par les éditeurs.

DÉCEMBRE 2010 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE ■ N°50 83


POUR VOS APPELS D’OFFRE

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES PRINCIPAUX C


EDITEUR SOLUTION SIÈGE SOCIAL PRINCIPAUX SECTEURS D'ACTIVITÉ DE LA BASE INSTALLÉE

le CA du WMS (2009/2010)

Equipement de la maison
Aéronautique & Défense
% du mode SaaS dans

Distribution Spécialisée

Fournitures de bureau

Grande consommation
Cosmétiques/Parfums

Grande Distribution
en France en 2009
Nb collaborateurs
2009 (en M€)

Agroalimentaire

Edition/Presse
Monde/France

E-Commerce

Frigorifique
Automobile
CA global

Chimie
39 REDPRAIRIE Warehouse Management Waukesha (USA) 261 M$/NC NC NC ● ● ● ● ● ●

40 SAGE Sage Entrepôts Paris (75) 1.640/305,6 NC 2.455 ●

41 SAGE Sage Geode Angleterre 1.640/305,6 0 2.455 ●

42 SAP Extended WM Paris (75) 10.700/247 0 1.483 TOUS SECTEURS


43 SAVART & MICHEL Copilote WMS Meylan (38) 1,6/1,6 0 17
44 SHELLY SHELLY Angers (49) NC/NC NC NC ●

45 SIGMA TESS La Chapelle (44) 47/47 0 632


46 SITACI EGO Carquefou (44) 1,2/1,2 0 9 ● ●

47 SSI SCHAEFER WAMAS Yutz (57) NC/NC 0 50 ● ●

48 STERLING Commerce Warehouse Management System USA 560/12 0 35 ● ● ●

49 STOCK IT STOCK IT Montmélian (73) 0,45/0,44 50 5


50 SYDEL UNIVERS WMS France 30/30 0 160 ● ●

51 VIF VIF Paris (75) 12,7, 11,9 20 140 ● ●

Légende : ● = OUI N = NON P = via un Partenaire EC = En cours

Essai gratuit d’Easy WMS


riginaire de Barcelone, le groupe Mecalux a trois
O métiers : le rayonnage, les automatismes (ex : armoires
de stockage) et le WMS depuis 10 ans. Easy WMS, développé
en propre en 2006, est issu de la fusion de Thyssen Krupp et
de Mecalux. « Easy WMS est un système adaptable (plug in,
spécifique) et évolutif, notamment au niveau de la configuration
entrepôt, de l’implantation picking, des rapports qui peuvent
être élaborés par les utilisateurs…», détaille Fabien Petitjean,
Responsable WMS chez Mecalux France. Proposé depuis un
an en France, il est implanté dans le secteur des pièces déta-
chées automobiles (ex : Oscaro.com), le textile, les acces-
soires de salle de bain, la chimie (en complément d’entrepôts
mécanisés) et plus récemment sur des stocks convention-
nels (ex : groupement coopératives viticoles). Avec trois à
quatre terminaux, les projets démarrent à 40/50 K€. Easy
WMS n’est pas dans une logique ASP ou SaaS mais de
« matériel clef en main ». Hors grands comptes équipés de
mécanisation, Easy WMS vise plutôt les PME (50 à 100 M€
de CA) et a été pensé pour compléter les « ERP faibles ».
Easy WMS peut être téléchargé gratuitement depuis le Web
à titre d’essai. ■ CP
Fabien Petitjean,
Responsable WMS
chez Mecalux France
©CP
Retrouvez le détail des fiches solutions WMS sur notre site
www.SupplyChainMagazine.fr Rubrique
Pour vos appels d’offre « Les principaux WMS 4e édition »

Suite page 86

84 N°50 ■ SUPPLY CHAIN MAGAZINE - DÉCEMBRE 2010


CRITÈRES DE PRÉSÉLECTION D'UN WMS (suite)
PRINCIPAUX SECTEURS D'ACTIVITÉ DE LA BASE INSTALLÉE TAILLE ENTREPÔT COÛT WMS DANS UNE SUITE INCLUANT
Pièces détachées/de rechange

PROJET (a partir de en K€)


Prestataires logistiques/Trsp

Santé/Pharmacie/Hôpitaux

SC Event Management
Outillage/Quincaillerie

NB entrepôts équipés
Textile & Habillement

du WMS à l'étranger

Gestion commerciale

Previsions de ventes
LOCATION (en K€)

Approvisionnements
MOYENNE (en m2)

LICENCE (en K€)

Planif. Production
MAXI (en m2)
MINi (en m2)

Traçabilité
Industries

Slotting
Loisirs

Autres

Autre
WCS
MES
VAD

TMS
PLV

● ● ● 300 160.000 NC >34.000 O/NC O/NC NC ● ● ● ● ● ● ● N ● – ●

● ● ● 1.500 30.000 10.000 NC 3 0,2/user/mois 8 ● ● ● ● ● N N N – – ●

● ● 2.000 NC NC NC 30 N NC N ● ● ● ● ● N ● – – –
TOUS SECTEURS 5.000 2.000 NC >4.800 15 O/NC NC ● ● ● ● ● ● ● ● – – ●

● ● 800 22.000 2.000 1 15 N 75 N ● N N N N N N – – ●

● ● NC NC NC NC NC O/NC NC N ● N ● N ● N ● – – ●

● ● ● 450 25.000 7.500 9 10 1 40 ● ● N ● N N ● N – – ●

● ● ● 1 pers. 250 pers. 15 pers. 12 15 N 25 ● ● ● ● ● ● ● N – – –


● ● ● ● 20 users NC 50 users >500 NC N 150 N ● N N N N N N – – ●

● 50 50.000 NC 20 100 NC NC ● ● ● N N N ● N – – –
● ● ● 1.500 40.000 15.000 2 9,5 0,45/mois 10 N ● N N N N N N – – ●

● ● ● ● ● 10 users NC 30 users 10 15 N 150 ● ● ● ● P ● ● ● – ● –


● NC NC 1.000 NC NC O/NC NC N ● ● ● ● ● ● ● – – –

NB : les informations figurant sur ce tableau nous ont été fournies par les éditeurs.

DÉCEMBRE 2010 - SUPPLY CHAIN MAGAZINE ■ N°50 85


Suite de la page 84

Sislog proposé
en France en 2011
éveloppé en 1985 par Atos Origin Espagne pour des
D distributeurs qui ne trouvaient pas de WMS adapté,
Sislog s’est depuis bien étoffée et déployée dans la Pénin-
sule Ibérique, l’Amérique du Sud et les Pays du Maghreb.
Atos Origin compte proposer cette solution début 2011
en France aux PMI, aux prestataires logistiques, à la Phar-
macie ainsi qu’aux grands comptes Energy & Utilities chez
lesquels l’intégrateur est déjà présent.Atos Origin a trois
entités : Consulting (choix de solutions), Intégration (MES,
ERP) et Infogérance. « Sislog est pas mal interfacée avec
SAP en Espagne », ajoute Anthony Thobie, Consultant Divi-
sion Manufacturing Retail Transport – BS Manufacturing,
Atos Origin. ■ CP
Anthony Thobie, Consultant Division
Manufacturing Retail Transport -
BS Manufacturing, Atos Origin
© Atos Origin

Schenker-Joyau démarre
un nouveau compte avec Tess
n juin 2009, le groupe Schenker-Joyau, sur le point de signer un
E contrat avec une société internationale du secteur de l’hygiène,
a retenu le WMS Tess du Groupe Sigma pour assurer la gestion de
ses flux logistiques. Le prestataire, déjà client de la solution Char-
geur Online de l’éditeur, cherchait un WMS
pour démarrer une première plate-forme en
quatre mois (dont août), un éditeur offrant
une équipe support dédiée et proche.Tess a
répondu à ces critères (couverture fonc-
tionnelle, ergonomie, capacité à intégrer des
flux EDI importants, à être déployé sur un
© Schenker Joyau
autre site), de même que les équipes de Sigma Informatique (com-
pétences métier, technique et réactivité). Les deux sites de 2.500 m2
de ce client à Compiègne et Lyon, qui ont démarré dans les temps,
sont gérés par Tess en mode hébergé. Depuis, le prestataire reste
satisfait de la solution qu’il a fait évoluer en termes de réglage et fin
2010, d’ajout de nomenclatures. Pour le moment, Tess reste toute-
fois mono-client chez Schenker-Joyau. ■ CP
©Morane-Fotolia
©SCMagazine

86 N°50 ■ SUPPLY CHAIN MAGAZINE - DÉCEMBRE 2010