Vous êtes sur la page 1sur 115

Rupture versus résistance

Rupture versus résistance

F F

τ
σ

Exercice 1:

Le bloc a une dimension de 1 m × 1 m × 1 m. La force minimale exigée pour 


déplacer le bloc est de 20 kN. Calculez la résistance (capacité) de l'interface entre 
le bloc et le plancher.
le bloc et le plancher.
Rupture versus résistance
Rupture versus résistance

Sans colle
τ τ = μσ
F µ
τ
1
σ
δ
σ

τ τ = c + μσ
Avec colle
µ
F δ
1
τ
σ
c
σ
C'est quoi, l'angle δ?

δ
N
δ δ
W

T W sin δ
τ = = angle de 
frottement
A A τ sin δ
= = tan δ = μ
N W cos δ σ cos δ
σ = =
A A coefficient de 
f tt
frottement t
U li
Un glissement de terrain
td t i

État de contrainte le long du plan 
État de contrainte le long du plan
de glissement
•Cercle de Mohr
–État de contrainte en un seul point sur des plans à l'orientation
quelconque
État de contrainte en un point
p

σv h = 10 m
10 m
φ' = 30°
σh γ = 20 kN/m3
σv

σh = ?
σv = ?
τ = ?
État de contrainte en un point
σv h = 10 m
φ' = 30°
σh
γ = 20 kN/m3

σ1

σ3 σ3

σ1
État de contrainte en un point
σ1

σα
σ3 σ3 σ3
τα
α α

σ1 σ1

Convention
Méthode Analytique
σα
α
σ3 α
τα
α
Asinα A
σ1
Acosα

É ilib d
Équilibre dans la direction horizontale:
l di ti h i t l

σ 3 ( A sin α ) − (τ α A) cos α − (σ α A) sin α = 0


Équilibre dans la direction verticale:

σ 1 ( A cos α ) + (τ α A) sin α − (σ α A) cos α = 0


1 Composante normale

σ 3 ( A sin α ) − (τ α A) cos α − (σ α A) sin α = 0


σ 1 ( A cos α ) + (τ α A) sin α − (σ α A) cos α = 0

σ 3 sin α − τ α cos α − σ α sin α = 0


σ 1 cos α + τ α sin α − σ α cos α = 0

(σ 3 sin α − τ α cos α − σ α sin α )× sin α = 0 × sin α


(σ 1 cos α + τ α sin α − σ α cos α )× cos α = 0 × cos α

(σ 3 sin 2
α − τ α sin α cos α − σ α sin 2
α =0)
(σ 1 cos 2
α + τ α sin α cos α − σ α cos 2
α )= 0
(σ 3 sin 2
α − τ α sin α cos α − σ α sin 2
α =0)
(σ 1 cos 2
α + τ α sin α cos α − σ α cos 2
α )= 0

σ α = σ 3 sin 2 α + σ 1 cos 2 α

1 + cos 2α
cos α =
2

cos 2 α − sin 2 α = cos 2α 2


1 − cos 2α
cos α + sin α = 1
2 2 sin 2 α =
2

1 − cos 2α 1 + cos 2α
σα = σ3 + σ1
2 2
1 − cos 2α 1 + cos 2α
σα = σ3 + σ1
2 2

σ1 + σ 3 σ1 −σ 3
σα = + cos 2α
2 2
2 Composante Tangentielle

σ 3 sin α − τ α cos α − σ α sin α = 0


σ 1 cos α + τ α sin α − σ α cos α = 0

(σ 3 sin α − τ α cos α − σ α sin α )× cos α = 0 × cos α


(σ 1 cos α + τ α sin α − σ α cos α )× sin α = 0 × sin α

(σ3 sin α cos α − τ α cos 2


)
α − σ α sin α cos α = 0

1 sin α cos α + τ α sin 2
α − σ α sin α cos α ) = 0
(σ3 sin α cos α − τ α cos 2
)
α − σ α sin α cos α = 0

1 sin α cos α + τ α sin 2
α − σ α sin α cos α ) = 0

τ α = − (σ 1 − σ 3 )sin α cos α

sin 2α = 2 sin α cos α

σ1 −σ 3
τα = − sin 2α
2
État de contrainte en un point

σα
α
σ3 α
τα
α
Asinα A
σ1
Acosα

σ1 + σ 3 σ1 −σ 3
σα = + cos 2α
2 2
σ1 −σ 3
τα = − sin 2α
2
Exercice 2: Calculer les contraintes normales et de cisaillement 
Exercice 2: Calculer les contraintes normales et de cisaillement
sur différents plans d'orientation.

σv h = 10 m
φ' = 30°
σh γ = 20 kN/m
20 kN/m3
σv
α
Méthode Graphique
σ1 + σ 3 σ1 −σ 3
σα = + cos 2α
2 2
σ1 −σ 3
τα = − sin 2α
2
σ1 + σ 3 σ1 −σ 3
σα − = cos 2α
2 2
σ1 −σ 3
τα = − sin 2α
2

σ1 + σ 3 ⎞ ⎛ σ1 −σ 3 ⎞
2 2

⎜σ α − ⎟ =⎜ ⎟ cos 2α
2

⎝ 2 ⎠ ⎝ 2 ⎠
⎛ σ1 −σ 3 ⎞
2

τα = ⎜
2
⎟ sin 2α
2

⎝ 2 ⎠
σ1 + σ 3 ⎞ ⎛ σ1 −σ 3 ⎞
2 2

σ
⎜ α − ⎟ = ⎜ ⎟ cos 2

⎝ 2 ⎠ ⎝ 2 ⎠
⎛ σ1 −σ 3 ⎞
2

τα = ⎜
2
⎟ sin 2

⎝ 2 ⎠

σ1 + σ 3 ⎞ ⎛ σ1 −σ 3 ⎞
2 2

⎜σ α − ⎟ +τα = ⎜
2
(
⎟ cos 2α + sin 2α
2 2
)
⎝ 2 ⎠ ⎝ 2 ⎠

σ1 + σ 3 ⎞ ⎛ σ1 −σ 3 ⎞
2 2

⎜σ α − ⎟ +τα = ⎜ ⎟
2

⎝ 2 ⎠ ⎝ 2 ⎠
État de contrainte en un point

σ1 + σ 3 σ1 −σ 3
σα = + cos 2α σα
2 2 α

σ1 −σ 3 σ3 α
τα = − sin 2α τα
2 α
Asinα A
σ1
Acosα

σ1 + σ 3 ⎞ ⎛ σ1 −σ 3 ⎞
2 2

⎜σ α − ⎟ +τα = ⎜ ⎟
2

⎝ 2 ⎠ ⎝ 2 ⎠
État de contrainte en un point
‐τ
σα
σ3 (σ α ,τ α )
τα
α

σ1
? ?

σ3 σ1 − σ 3
2
σ1 + σ 3
2

σ1
Démarche
Exercice 3: 
Tracer les cercles de Mohr des états de contraintes totales et effectives pour h = 
Tracer les cercles de Mohr des états de contraintes totales et effectives pour h =
10 m et 20 m, respectivement.

Estimer les contraintes normales et de cisaillement sur un plan incliné de 30
Estimer les contraintes normales et de cisaillement sur un plan incliné de 30° par 
par
rapport à l'horizontale.

h = 10 m
φ' = 30°
φ
α = 30° γ = 20 kN/m3
• Critère de rupture
–Critère de Mohr-Coulomb
Critère de Coulomb
Critère de Coulomb

Capacité
((Disponibilité)
p )

τ = c + σ tan φ

Demande
(Appliquée)
Exercice 4: 
Pour un sable donné estimer les capacités et les demandes sur des plans différents
Pour un sable donné, estimer les capacités et les demandes sur des plans différents.

α (°) Capacité Demande C – D


σ tanφ (kPa) τ (kPa) (kPa) h = 10 m
φ' = 30°
0 115.5 0.0 115.5 α
5 115.0 8.7 106.3
γ = 20 kN/m3
10 113.7 17.1 96.6
15 111.6 25.0 86.6
20 108.7 32.1 76.6
25 105.2 38.3 66.9
30 101.0 43.3 57.7
35 96.5 47.0 49.5
40
0 91.6 49.2 42.4
45 86.6 50.0 36.6
50 81.6 49.2 32.3
55 76.7 47.0 29.7
60 72.2 43.3 28.9
65 68.0 38.3 29.7
70 64.5 32.1 32.3
75 61 6
61.6 25 0
25.0 36 6
36.6
80 59.5 17.1 42.4
85 58.2 8.7 49.5
90 57.7 0.0 57.7
Plan de rupture du critère de Coulomb σα

σ3
τα
f = τ α − (c + σ α tan φ )
α

σ1
σ1 −σ 3 ⎧ ⎛ σ1 + σ 3 σ1 −σ 3 ⎞ ⎫
f = i 2α − ⎨c + ⎜
sin + cos 2α ⎟ tan φ ⎬
2 ⎩ ⎝ 2 2 ⎠ ⎭
∂f cos 2α + sin 2α tan φ = 0
=0
∂α

φ
α = 45 ° +
2
Critère de Coulomb
• La surface de rupture ou les plans de glissement font toujours un 
angle de 45°‐φ/2 avec la contrainte principale maximale et un angle 
d 45° φ/2
de 45°+φ/2 avec la contrainte principale minimale
l i i i l i i l

σ1
φ/
45°‐φ/2

45°+φ/2
σ3 σ3

plans de rupture 
p p
usuellement observés 
pendant un essai triaxial 
Critère de Coulomb 
C itè d C l b
dans le plan de contraintes principales
p p p

2 c cos φ 1 + sin φ
σ1 = +σ3
i φ
1 − sin i φ
1 − sin

σ 1 = 2 c tan (45 ° + φ / 2 ) + σ 3 tan 2 (45 ° + φ / 2 )

σ 1 = UCS + σ 3 tan ψ
• Essais de laboratoire
– Essais de cisaillement direct
E i d i ill t di t
Exercice 5: Des essais de cisaillement direct donnent les résultats montrés sur la 
figure. 
fi

1. Tracer la surface de rupture de Mohr‐Coulomb.
2
2. Q els sont les paramètre d ritère de Mohr Co lomb?
Quels sont les paramètre du critère de Mohr‐Coulomb?
3. Quel est le FS (facteur de sécurité) pour un état de contrainte (τ = 10 kPa, σ = 5 kPa)?
4. Si un tel matériaux est subit à un essai de compression triaxiale, à quelle valeur la contrainte 
axiale qu'ilil y aurait la rupture si la contrainte de confinement est de 10 kPa?
axiale qu y aurait la rupture si la contrainte de confinement est de 10 kPa?
5. Si la contrainte axiale est de 100 kPa, quel est la valeur minimale dans la direction 
horizontale pour éviter la rupture?
6 Quel angle le plan de rupture fera avec l
6. Quel angle le plan de rupture fera avec l'horizontale
horizontale avec tel matériaux?
avec tel matériaux?

24 kPa
19 kPa

12 kPa
Exercice 6: Des essais de cisaillement direct donnent les résultats montrés sur la figure. 

1. Tracer la surface de rupture de Mohr‐Coulomb.
2. Quels sont les paramètre du critère de Mohr‐Coulomb?
3
3. = 10 kPa σ = 5 kPa)?
Quel est le FS (facteur de sécurité) pour un état de contrainte (τ = 10 kPa, σ
Quel est le FS (facteur de sécurité) pour un état de contrainte (τ = 5 kPa)?
4. Si un tel matériaux est subit à un essai de compression triaxiale, à quelle valeur la contrainte 
axiale qu'il y aurait la rupture si la contrainte de confinement est de 10 kPa?
5 Si la contrainte axiale est de 100 kPa, quel est la valeur minimale dans la direction 
5. Si la contrainte axiale est de 100 kPa quel est la valeur minimale dans la direction
horizontale pour éviter la rupture?
6. Quel angle le plan de rupture fera avec l'horizontale quand tel matériaux est subi un essais 
de compression triaxiale?
de compression triaxiale?

15.6 kPa
10.4 kPa

3.5 kPa
• Essais de laboratoire
Essais de laboratoire
– Essais en compression triaxiale
Essais de compression triaxiale conventionnelle (CTC)
Conditions de drainage 

Phase 1:  Phase 2:  Symbole


Consolidation Cisaillement
Non consolidé Non drainé UU
(Un‐consolidation) (Un‐drained)
Consolidé Non drainé CU
(Un‐drained)
Consolidé Drainé CD
Essais en compression triaxiale 
en condition non consolidée et non drainée (UU) 
τ
Pas besoin de 
mesurer la pression 
interstitielle
ll
φu = 0
cu ou su

σc1 σc2 σa1 σa2 σ

Cet essai permet d'obtenir la résistance d'une argile en condition non 
C t i t d' bt i l é i t d' il diti
consolidée et non –drainée (dans la pratique on dit tout simple 
résistance au cisaillement non drainée), cu ou su. L'angle de frottement 
est 0
est 0. 
Essais en compression triaxiale 
en condition consolidée et drainée (CD) 
τ

φ'

cc'
σc1 σ
σc2 σa1 σa2

Cet essai permet d'obtenir la résistance d'un sol en condition consolidée 
C t i t d' bt i l é i t d' l diti lidé
et drainée. Les deux paramètres sont:

cohésion effective, c
cohésion effective c'
angle de frottement effectif, φ'
Essais en compression triaxiale 
en condition consolidée et non drainée (CU) 
τ
φ'
φ
Besoin de mesurer la 
pression interstitielle

σ'c1 σc1 σ'c2 σ'a1 σa1 σc2 σ'a2 σa2 σ

Avec la mesure de pression interstitielle, cet essai permet d'obtenir les 
paramètres de résistance au cisaillement d'un sol équivalents d'en 
et φ'. 
condition consolidée et drainée c' et φ
condition consolidée et drainée, c
Exercice 7: Vous avez réalisé deux séries d'essais de compression triaxiale. Les résultats sont 
résumés comme suit
résumés comme suit

1. Tracer la surface de rupture de Mohr‐Coulomb.
2
2. Quels sont les paramètre de résistance à court terme?
Quels sont les paramètre de résistance à court terme?
3. Quels sont les paramètre de résistance à long terme?
4. Quel angle le plan de rupture fera avec l'horizontale avec tel matériaux?
5. Si un état de contrainte totale est σv = 200 kPa
Si un état de contrainte totale est σ et σh = 100 kPa, est
200 kPa et σ 100 kPa, est‐ce
ce qu
qu'ilil y aurait la 
y aurait la
rupture? Quel est le FS?
6. Si un état de contrainte totale est σ'v = 200 kPa et σ'h = 100 kPa, est‐ce qu'il y aurait la 
rupture? Quel est le FS?
p
7. Quel est le FS (facteur de sécurité) pour un état de contrainte (τ = 10 kPa, σ' = 5 kPa)?

Essais UU Essais CU
Pression de  Contrainte axiale  Pression
Pression de  Contrainte axiale  confinement appliquée à la
appliquée à la  interstitielle
confinement appliquée à la  (kPa) rupture (kPa) (kPa)
(kPa) rupture (kPa)
35 80 15
10 30
65 100 54
20 40
100 180 56
Exercice 8: Vous avez réalisé deux séries d'essais de compression triaxiale. Les résultats sont 
résumés comme suit
résumés comme suit

1. Tracer la surface de rupture de Mohr‐Coulomb.
2
2. Quels sont les paramètre de résistance à court terme?
Quels sont les paramètre de résistance à court terme?
3. Quels sont les paramètre de résistance à long terme?
4. Quel angle le plan de rupture fera avec l'horizontale avec tel matériaux?
5. Si un état de contrainte totale est σv = 200 kPa
Si un état de contrainte totale est σ et σh = 100 kPa, est
200 kPa et σ 100 kPa, est‐ce
ce qu
qu'ilil y aurait la 
y aurait la
rupture? Quel est le FS?
6. Si un état de contrainte totale est σ'v = 200 kPa et σ'h = 100 kPa, est‐ce qu'il y aurait la 
rupture? Quel est le FS?
p
7. Quel est le FS (facteur de sécurité) pour un état de contrainte (τ = 10 kPa, σ' = 5 kPa)?

Essais UU Essais CD
Pression de  Contrainte axiale  Pression de confinement Contrainte axiale appliquée à 
confinement appliquée à la  (kPa) la rupture (kPa)
(kPa) rupture (kPa) 35 80
10 30 65 100
20 40 100 180
Exercice 9: Vous faites une construction sur un sol argileux submergé en surface sur une 
f d
fondation de 5 m par 8 m. La charge totale est de 2000 kN. Supposons que vous avez fait des 
d h l d k f d
essais de laboratoire. Les résultats sont montrés à l'exercice 8. En négligeant le poids de la 
fondation, calculez

1. le FS (facteur de sécurité) à court terme au point A et au point B;
2. le FS (facteur de sécurité) à long terme au point A et au point B?

2000 kN

4 m 5 m

A B
Tassement
Définitions
Le tassement d'une structure est le résultat de la déformation du 
sol de fondation. L'origine de cette déformation peut être un ou 
plusieurs suivant(s):
plusieurs suivant(s):
– La déformation sous une charge totale croissante est appelée 
"mouvement"
mouvement  ou  ou "déplacement"
déplacement .
– Le changement de volume associé à la diminution du volume 
d'air,
d air, provenant d
provenant d'un
un effet dynamique ou d
effet dynamique ou d'un
un chargement 
chargement
statique, est appelé "compactage".
– Les changements de volume progressifs associés à une 
g p g
réduction de la teneur en eau du sol est appelé 
"consolidation".
– La déformation sous contrainte effective constante est 
appelée "fluage".
Composantes du tassement
ÆCompressibilité du sol: Diminution du volume
‐ Compressibilité de l’aire qui remplit le vide:  Quasi instantané
‐ Evacuation de l’eau: Consolidation primaire (le volume  diminue)
‐ Compression du squelette solide: Consolidation secondaire (phénomène du 
fluage)

St
Tassement final: Æ Différentes composantes 
S t = S p + Ss = Si + Sc + Ss
S p = Tassement primaire
S s = Tassement sec ondaire
S i = Tassement immédiat
S c = Tassement
T d consolidat
de lid ion
i
Composantes du tassement

Pour les sols argileux, le tassement total, st:

St = Si + S c + S s
où   si = tassement immédiate (déformation élastique des fondations 
structurales);
sc = tassement de consolidation (variation de teneur en eau);
ss = tassement secondaire (fluage). 
= tassement secondaire (fluage)

, , t:
Pour les sables, le tassement total, s

St = Si + S s
où le tassement immédiate, si, comprend le tassement élastique, se, et le 
tassement de consolidation (appelé plutôt "compression"), sc:

Si = Se + Sc
Si Tassement immédiat
- indépendant du temps
- Déterminé à partir du calcul d’élasticité

Sc Tassement de consolidation
- fonction du temps
(peut prolonger pendant des mois ou des années)
- se produit dans les sols à grain fin
(faible coefficient de perméabilité)

Ss Tassement de consolidation
- fonction du temps
- se produit
d i à contrainte
i effective
ff i constante
sans variation de pression interstitielle
- Phénomène de fluage
1‐ Tassement d’un sol Grenu (sable, gravier)

ÆCoefficient de perméabilité est élevé

ÆSaturé ou non

Æ tassement est immédiat


ÆLe é au moment d’application
’ de la charge

Æ Il n’est dû qu’à la Compression du squelette solide

ÆLes tassements sont les mêmes que le sol soit sec, humide ou saturé

ÆLes déformations sont dues à deux choses

‐ Réenchevêtrement des grains ce qui provoque une diminution de

l’indice des vides

‐ Déformation des grains eux même sous l’action des forces de contact.
‐ Variations de l’indice des vides

• ‐Compression d’un échantillon sable sans déformation latérale

• Au début déformation importante 
(Mouvement des grains)
• Lorsque les contraintes augmente
L l i
Compression élastique des grains

• Cycle ABCA : Montre comportement incompressible 
ÆTrès forte contrainte il y a écrasement des ggrains
• Il se traduit par un coude sur la courbe
(rarement rencontré dans la pratique)

ÆLae tassement dans un sol grenu est dû

aux réenchevêtrement des grains:


g

‐ Sol densité faible (sol lâche): Compressible

‐ Sol densité élevée (sol serré): très peu compressible

Rq: Le tassement d
d’un
un sol grenu est négligeable au voisinage d
d’une
une couche sol fin

saturé.
2‐ Tassements des sols fins ‐ Consolidation

‐Faible coefficient de permiabilité
‐Sous l’action d’une charge l’eau libre ne peut s’évacuer 

Pour les sols argileux le tassement total st:


Pour les sols argileux, le tassement total, s

où   si = tassement immédiate (déformation élastique des fondations 
structurales par exemple);
sp = tassement de consolidation (variation de teneur en eau): Tassement 
primaire
ss = tassement secondaire (fluage). 
- Analogie Mécanique
Æ Si on écrit la relation
Si on écrit la relation

On obtient par différentiation


On obtient par différentiation

Ce qui donne

Cette étape correspond au transfert de la contrainte de l’eau vers le squelette 
solide
-Plus
us la
a pe
perméabilité
éab té est faible
abe
Plus l’ouverture du robinet est petite
Loi de comportement : Expérimentale

Essai Œdométrique
Essai Œdométrique

Hypothèses:
Loi de comportement :
consolidation unidimensionnelle

ε z en fonction
f i ded σz

Δ H : Tassement
L’essai Oeudométrique fournit deux type de courbes:

ÆCourbe de consolidation
Tassement de l’échantillon en fonction du
temps pour une contrainte constante

Essai répété pour plusieurs contraintes


sur le même échantillon

ÆCourbe de compressibilité
Tassement de ll’échantillon
échantillon en fonction de
la contrainte appliquée.
Courbe de consolidation

ÆDeux phases:
-Consolidation p
primaire q
qui correspond
p
au phénomène de la dissipation
interstitielle.
- Consolidation secondaire pour
laquelle le squelette solide continue à
tasser bien que la surpression
interstitielle est nulle. Ils sont faibles en
g
générale
Courbe de consolidation

ÆBranche BC:
Zone de consolidation primaire correspond à
ll’évacuation
évacuation de ll’eau
eau en excès

ÆB
ÆBranche
h CD:
CD
Caractérise la consolidation secondaire qui est le
résultat du réarrangement progressif de la structure
du sol

ÆLe point A:
Fin du tassement primaire
Courbe de compressibilité

Elle traduit la déformation verticale ou ll’indice


indice des
vides en fonction de la contrainte effective σ 'v
Ou en fonction de log( σ ' )
v

ÆBranche AB: Zone de recompression


correspond à faible tassement

ÆBranche BC: Zone de transition.


transition La
contrainte de transition est σ p
'

σ 'p Contrainte effective verticale maximale


exercé sur le sol dans son passé
géologique

ÆBranche CD: Zone de compression


p
vierge. Correspond à une linéarité de la courbe
Relation entre tassement et indice
des vides

Tassement de consolidation
Caractéristiques de la compressibilité

Les sols sont donc des matériaux à mémoire


Indice de compression

La pente de la courbe dans sa partie


après σ '
p
Indice de gonflement

La pente du cycle de déchargement et de


rechargement

-Non constant
état initial considéré σ ' et de
- Dépend de ll’état
l’intervalle des contraintes Δ σ '
Classification des sols selon la compressibilité

- Sol normalement consolidé


- Sol surconsolidé
- Sol sous-consolidé
Intérêt de la classification
• Essais compression triaxiale