Vous êtes sur la page 1sur 13

TP : ALIMENTATION LINEAIRE

TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Une alimentation linéaire permet d’obtenir à partir du 230V~ du secteur EDF une tension
continue de valeur réglable, par exemple +5 V.

La fonction « Alimentation linéaire » est composée de quatre fonctions secondaires comme le


montre le schéma ci-dessous. Au cours de ce TP, nous allons étudier ces quatre fonctions
secondaires et valider l’ensemble permettant de réaliser une alimentation linéaire.

Alimentation linéaire
EDF 230 V~ Tension continue stabilisée

Adaptation en
tension par Redressement Filtrage Régulation
transformateur

I. ETUDE THEORIQUE DE L’ADAPTATION EN TENSION


L’adaptation en tension du 230V~ est réalisée par un transformateur. La structure qui réalise
cette fonction est la suivante.
- La tension VE se trouve au primaire du transformateur.
- La tension VS se situe au secondaire du transformateur.
IS

La résistance RU représente la charge sur laquelle débite la tension VS du transformateur. Elle


correspond à la résistance d’entrée du circuit électronique alimenté par VS.

Un transformateur est caractérisé par le constructeur par deux valeurs :


- La puissance apparente de sortie qu’il peut fournir : en VA (Volts – Ampères)
- La valeur efficace de la tension de sortie qu’il fournit en fonction de la valeur
efficace de la tension d’entrée.
- Le rapport de transformation m = VSEFF/VEEFF

LYCEE LA FAYETTE 1/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Question I.1. On souhaite obtenir au secondaire du transformateur une tension VS


d’amplitude environ égale à 12 V. Calculer la valeur efficace que devra fournir le
transformateur au secondaire.

VSEFF = 10/racine(2) = 8,5 V.


…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

Question I.2. Sur le site de radiospares, on trouve des transformateurs ayant les
caractéristiques suivantes. Lesquels peuvent a priori convenir à nos besoins ?

 Secondaire : 6V ; P = 2,5 VA  Secondaire : 6V ; P = 5 VA


 Secondaire : 9V ; P = 2,5 VA  Secondaire : 9V ; P = 5 VA

Question I.3. Exprimer la puissance apparente en sortie du transformateur en fonction du


courant ISEFF et de la tension VSEFF.

PS = VSEFF*ISEFF
…………………………………………………………………………………………………

Question I.4. On souhaite que l’alimentation linéaire puisse fournir un courant continu de
500mA. Calculer la puissance apparente théorique que devra fournir le transformateur (on
prendra comme tension efficace au secondaire celle correspondant aux transformateurs
trouvés à la question I.2).
On considère que l’intensité que doit délivrer le transformateur est égale à l’intensité délivrée
en sortie de l’alimentation.

PS = 9*0,5 = 4,5 VA.


…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

Question I.5. Quel transformateur allez-vous finalement choisir parmi ceux proposés ci-
dessous ?

 Secondaire : 6V ; P = 2,5 VA  Secondaire : 6V ; P = 5 VA


 Secondaire : 9V ; P = 2,5 VA  Secondaire : 9V ; P = 5 VA

Question I.6. La tension régulée en sortie de l’alimentation linéaire est de 5V. En tenant
compte de la puissance apparente que peut fournir le transformateur choisi, calculer l’intensité
maximale que pourra débiter théoriquement l’alimentation.

IMAX = 5/5 = 1A.


…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

LYCEE LA FAYETTE 2/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Question I.7. En tenant compte du transformateur que vous avez choisi, compléter le
chronogramme ci-dessous en précisant l’amplitude de la tension au secondaire.

VEDF
325

t (ms)
20 40

-325

VS
12,7

Question I.8. Calculer le rapport de transformation (m) de ce transformateur.

M = 12,7/325 = 9/230 = 0,4.

II. LE REDRESSEMENT DOUBLE ALTERNANCE


La structure qui réalise le redressement double alternance de la tension VS en sortie du
transformateur est la suivante :

La résistance RU représente la charge sur laquelle débite la tension VF. Elle correspond à la
résistance d’entrée du circuit électronique alimenté par VF.

Dans la suite du TP, le GBF ne pouvant délivrer que 250 mW (10Vcc sous 50 Ω) nous
utiliserons une résistance de charge RU = 1 kΩ afin de limiter la puissance en sortie du
GBF.

LYCEE LA FAYETTE 3/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Question II.1. Réaliser sur votre poste de travail le schéma ci-dessus. Vous prendrez :
- RU = 1 kΩ ;
- VS : Signal sinusoïdal issu du GBF d’amplitude 10 V et de fréquence 50 Hz.

Question II.2. Visualiser le signal VF à l’oscilloscope et compléter le chronogramme ci-


dessous (vous utiliserez la touche MATH de l’oscilloscope pour visualiser VF = CH1-CH2).
Quelle est l’amplitude de VF ?

VS (V)
10

t (ms)
20 40

-10

VF (V)
10
8,6V

t (ms)

-10

III. L’ENSEMBLE REDRESSEMENT – FILTRAGE


La structure qui réalise le redressement double alternance ainsi que le filtrage de la tension VS
en sortie du transformateur est la suivante :
IS

La résistance RU représente la charge sur laquelle débite la tension VF. Elle correspond à la
résistance d’entrée du circuit électronique alimenté par VF.

LYCEE LA FAYETTE 4/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Question III.1. Compléter votre câblage en ajoutant le condensateur C1 et l’ampèremètre en


sortie du GBF en mode AC. La tension VS et la résistance RU ne changent pas.

Vous prendrez C1 = 22 µF et RU = 1 kΩ. Attention : C1 est polarisé !

Question III.2. Visualiser à l’oscilloscope la ddp VF afin de compléter le chronogramme ci-


dessous :

VS (V)
10

t (ms)
20 40

-10

VF (V) avec C1 = 22 µF

10

t (ms)

Question III.3. Effectuer les mesures nécessaires afin de compléter le tableau ci-dessous (PS
est la puissance fournie par le GBF – vous la calculerez à partir de VSEFF et ISEFF).

C1 Ondulation de VF IS (efficace) PS
22 µF 2V 11,9 mA 84 mW
47 µF 0,8 V 12,5 mA 88,4 mW
100 µF 0,6 V 12,7 mA 89,9 mW

LYCEE LA FAYETTE 5/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Question III.4. Que remarquez-vous sur la valeur de l’ondulation de la tension VF lorsque la


capacité de filtrage C1 augmente ?

Lorsque la capacité de filtrage C1 augmente, l’ondulation de VF diminue.


…………………………………………………………………………………………………

Question III.5. Comment évolue la puissance fournie par le générateur lorsque la capacité de
filtrage C1 augmente ?

Lorsque C1 augmente, la puissance fournie par le générateur augmente.


…………………………………………………………………………………………………

IV. LA REGULATION DE LA TENSION FILTREE


On ajoute en sortie du filtrage un régulateur de type 7805. C’est un régulateur 5V en boitier
TO220 permettant de débiter au maximum un courant de 1A.

La structure est maintenant la suivante :

La résistance RU représente la charge sur laquelle débite la tension VREG. Elle correspond à
la résistance d’entrée du circuit électronique alimenté par VREG.

Question IV.1. Compléter votre câblage en ajoutant le régulateur 7805. N’oubliez pas de
retirer la résistance de charge RU qui se trouve maintenant en sortie du régulateur.

Question IV.2. Effectuer les mesures nécessaires afin de compléter le tableau ci-dessous :

C1 Ondulation de VF VFMOYEN Ondulation de VREG Is (efficace) Ps


22 µF 3V 7,1 V 1,2 V 14,6 mA 103 mW
47 µF 1,57 V 7,8 V 0V 16 mA 113 mW
100 µF 0,75 V 8,12 V 0V 16,5 mA 116,6 mW

LYCEE LA FAYETTE 6/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Question IV.3. Compléter le chronogramme ci-dessous en représentant la ddp VF superposée


à la ddp VREG.

VF (V) et VREG (V) pour C1 = 22 µF

10

VF

5
VREG

10 20

Question IV.4. En vous aidant de la documentation technique du 7805, donner la tension


minimale d’entrée VIN(min) nécessaire afin d’obtenir +5V en sortie.

VIN(min) typique : 6,7 V VIN(min) max : 7V

Question IV.5. Donner l’intervalle de la tension VF (VFMIN et VFMAX) pour lequel la tension
VREG en sortie du régulateur 7805 n’est pas stable (c'est-à-dire différente de 5V) dans le cas où
C1 = 22 µF.

A partir de VFMIN = 6,5V jusqu’à VFMAX = 7V.


…………………………………………………………………………………………………

Question IV.6. Comparer ces valeurs avec les valeurs typiques et maximales de la tension VIN
devant être présente en entrée du régulateur pour qu’il puisse délivrer 5V (voir la
documentation technique du 7805).

Cette valeur correspond à la valeur indiquée dans la documentation technique du 7805.


…………………………………………………………………………………………………

Question IV.7. Que se serait-il passé si nous avions choisi un transformateur délivrant 6
Volts efficace au secondaire ?

La tension VF aurait toujours été inférieure à Vin donc la régulation n’aurait pas été
possible.

LYCEE LA FAYETTE 7/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Question IV.8. A partir de quelle valeur de la capacité de filtrage C1 utilisée lors des mesures
le régulateur 7805 permet-il de fournir une tension régulée de 5V en sortie lorsqu’il doit
débiter 5 mA ?

La tension en sortie du régulateur 7805 est stable pour C1=47 µF.


…………………………………………………………………………………………………

Question IV.9. En prenant RU = 1 kΩ, calculer la valeur du courant IREG en sortie du 7805
ainsi que la puissance PREG fournie par le régulateur 7805.

IREG = 5/1000 = 5 mA
PREG = 25/1000 = 25 mW

Question IV.10. Comparer la puissance apparente Ps que doit fournir le générateur par
rapport à la puissance PREG que fournit le régulateur 7805 lorsque C1 = 47 µF.

La puissance Ps que doit fournir le générateur est beaucoup plus importante que celle
que fournie le régulateur : Ps = 113 mW > Preg = 25 mW
…………………………………………………………………………………………………

Question IV.11. Lors du dimensionnement du transformateur (première partie du TP), afin de


choisir la puissance apparente qu’il doit délivrer nous avons considéré que le courant IS(EFF) est
égal au courant IREG en sortie du régulateur 7805. Cette approximation est-elle juste ?

Non, cette approximation est fausse.


…………………………………………………………………………………………………

Question IV.12. Calculer le rendement de l’alimentation lorsque C1 = 47 µF.

Rendement = n = Preg/Ps = 0,025 / 0,113 = 22 %


…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

V. ALIMENTATION LINEAIRE POUVANT DEBITER 500 mA


On se place dans le cas pratique étudié dans la première partie de ce TP :
- Le transformateur utilisé est un transformateur 9 V / 5 VA ;
- On veut que l’alimentation puisse débiter 500 mA sous 5 V.
- L’ondulation maximale admissible sur VREG est de 0,3 mV.

La structure est la suivante :

LYCEE LA FAYETTE 8/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Afin de choisir la capacité de filtrage nécessaire pour réaliser une alimentation linéaire de
5V/0.5A on a réalisé diverses simulations avec une résistance de charge de 10 Ω en sortie du
7805 avec :
C = 1000 µF ; C = 2200 µF ; C = 4700 µF

Les résultats obtenus pour VF sont les suivants :


12V

C1 = 4700 µF
10V
C1 = 2200 µF

8V

C1 = 1000 µF
6V

4V

2V

0V
0s 5ms 10ms 15ms 20ms 25ms 30ms 35ms 40ms 45ms 50ms
V(VF)
Time

Question V.1. Identifier sur les courbes ci-dessus les valeurs de la capacité de filtrage utilisée
(1000 µF, 2200 µF ou 4700 µF).

Les résultats obtenus pour VREG sont les suivants :


4.9927V

4.9926V
C1 = 4700 µF

4.9925V

C1 = 2200 µF
4.9924V

4.9923V

C1 = 1000 µF

4.9922V
50ms 55ms 60ms 65ms 70ms 75ms 80ms 85ms 90ms 95ms 100ms
V(VREG)
Time

LYCEE LA FAYETTE 9/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Question V.2. Identifier sur les courbes ci-dessus les valeurs de la capacité de filtrage utilisée
(1000 µF, 2200 µF ou 4700 µF). Quelle valeur de C1 choisissez-vous afin de respecter le
cahier des charges sur l’ondulation de VREG ?

C1 = 2200 µF : Ondulation de Vreg = 0,2mV

Un relevé de la valeur efficace du courant IS en sortie du transformateur donne les résultats ci-
dessous :
14A

12A

C1=4700uF

10A

8A

6A

4A

C1=2200uF
2A

C1=1000uF

0A
0s 0.1s 0.2s 0.3s 0.4s 0.5s 0.6s 0.7s 0.8s 0.9s 1.0s
RMS(I(V1))
Time

Question V.3. Que vaut l’intensité IS(EFF) en régime établi pour la capacité de filtrage choisie
précédemment ?

IS(EFF) = 1,2 A

Question V.4. En déduire la puissance apparente que doit pouvoir fournir le transformateur
dans ce cas.

P = 9*1,2 = 10,8 VA

Question V.5. Le transformateur 9V / 5VA est-il correctement dimensionné ?

NON ; il faut un transformateur d’au moins 10,8 VA.

Question V.6. Rappeler pour quelle raison nous avons fait une erreur lors du
dimensionnement du transformateur en première partie du TP.

L’erreur a été de considérer que l’intensité débitée par le transformateur est égale à celle
débitée par le régulateur 5V (on a donc considéré que l’alimentation a un rendement de
100%)

LYCEE LA FAYETTE 10/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Question V.7. La littérature relative au dimensionnement des transformateurs utilisés dans les
alimentations linéaires indique :
« Pour une alimentation devant débiter X ampères en sortie du régulateur de tension, on
considèrera que l’intensité que doit pouvoir débiter le transformateur est de 2,5.X ampères.».

En reprenant les conditions du TP :


- Le régulateur débite 500 mA sous 5 V ;
- La tension au secondaire du transformateur est de 9 V ;

Calculer la puissance apparente que doit pouvoir fournir le transformateur pour réaliser une
telle alimentation.

P = (2,5*0,5)*9 = 11,25 VA

Question V.8. On veut que l’alimentation puisse débiter 1 A sous 5 V. Calculer la puissance
apparente que doit pouvoir fournir le transformateur (on prendra un transformateur délivrant
une tension de 9V au secondaire).

P = (2,5*1)*9 = 22,5 VA

VI. ETUDE THERMIQUE DU REGULATEUR


Objectif : Comme une résistance, le régulateur 7805 dégage de la chaleur. Ce dégagement de
chaleur provient de la puissance qu’il dissipe. Etudier l’aspect thermique d’un composant,
c’est vérifier si ce composant doit être équipé d’un dissipateur dans les conditions
d’utilisation prévues afin d’éviter de le griller.

La puce électronique située à l’intérieur du boîtier du régulateur est soumise à une


température qui varie en fonction de la puissance dissipée. La température maximale qu’elle
peut supporter avant de griller est une donnée fournie par le constructeur. Nous allons donc
vérifier que la température de la puce ne dépasse pas la valeur maximale admissible.

Si la température de la puce est trop importante, le régulateur devra être équipé d’un
dissipateur.

La loi d’ohm thermique lie la puissance dissipée PD par le régulateur aux températures
suivantes :
- Température de la puce électronique du composant située à l’intérieur du boîtier
(notée TJ – température de jonction en °C)
- Température ambiante (notée TA – température de l’air ambiant en °C)

TJ  TA  PD .RTH ( j a )

RTH(j-a) est la résistance thermique jonction – ambiante (en °C/W). C’est une donnée propre
au composant qui est donnée dans sa documentation technique.

Pour un régulateur de tension, la puissance dissipée est égale à :

LYCEE LA FAYETTE 11/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

IOUT

PD = (VIN – VOUT).IOUT avec VIN : Tension d’entrée du régulateur


VOUT : Tension en sortie du régulateur
IOUT : Courant en sortie du régulateur

En utilisant la loi d’ohm thermique, il est possible de vérifier si la température de la puce


électronique située à l’intérieur du boîtier (la température de jonction) va dépasser sa
température maximale admissible donnée dans la documentation technique.

VI.1. Calcul des températures de jonction pour les cas étudiés lors du TP

Rappels : Nous avons étudiés trois cas au cours de ce TP :


- Le cas pratique lors de la manipulation avec un courant de sortie de 5 mA sous 5V
- Deux cas théoriques avec un courant de sortie de 500 mA et 1A sous 5V.

Question VI.1. Etablir l’expression de la température de jonction TJ en fonction de la


température ambiante TA, de la puissance dissipée PD et de la résistance thermique RTH(j-a).

TJ = TA + PD.RTH(j-a)
…………………………………………………………………………………………………

Question VI.2. Compléter le tableau ci-dessous :

On donne : RTH(j-a) = 50 °C/W (en boîtier TO220)


TJ(MAX) = 150 °C

Cas étudié IOUT VIN VOUT PD TJ


Cas pratique (C = 47 µF) 5 mA 7,8 V 5V 14 mW 25,7 °C
Cas théorique n°1 (C = 2200 µF) 500 mA 9,9 V 5V 2,45 W 147, 5°C
Cas théorique n°2 (C = 2200 µF) 1A 9,1 V 5V 4,1 W 230 °C

Afin de déterminer VIN, il faut connaître la valeur moyenne de la tension aux bornes du
condensateur de filtrage dans les différents cas :
- Cas pratique : Voir tableau en page 6 pour C = 47 µ F
- Cas théorique n°1 et n°2 : Déduire du graphique en page 9 pour C = 2200 µF

Question VI.3. Dans quel(s) cas faudra-t-il prévoir un dissipateur ?

Pour le cas théorique n° 2 (voir le cas théorique n°1 qui est un peu juste).

VI.2. Choix du dissipateur

LYCEE LA FAYETTE 12/13


TP : ALIMENTATION LINEAIRE

Lorsqu’on utilise un dissipateur, la différence entre la température ambiante et la température


de jonction s’exprime :

TJ  TA  PD  R THj b  R THb  r  R THr a 

RTHj-b : Résistance thermique jonction-boîtier (°C/W)


RTHb-r : Résistance thermique boîtier-radiateur (°C/W)
RTHr-a : Résistance thermique radiateur-ambiante (°C/W)

D’après la documentation technique :


RTHj-b=3 °C/W
RTHb-r=1,4 °C/W

Afin que le radiateur puisse correctement dissiper la chaleur, il faut que sa résistance
thermique RTHr-a soit telle que :

TJMAX  TA
RTHr a   RTHj b  RTHbr
PD

Question VI.1. Calculer pour chaque cas la résistance thermique RTH(r-a) maximale que doit
avoir le radiateur pour les deux cas pouvant poser des problèmes de dissipation :

Cas étudié IOUT PD RTH(r-a)MAX


Cas théorique n°1 (C = 2200 µF) 500 mA 2,45 W 46,6 °C/W
Cas théorique n°2 (C = 2200 µF) 1A 4,1 W 26 °C/W

Question VI.2. On se propose d’utiliser l’un des dissipateurs suivants :

Radiateur L60xH16xP32 – RTHr-a=6,8°C/W Radiateur L35xH20xP20 – RTHr-a=17,9°C/W

Lequel allez-vous choisir pour protéger le 7805 ?

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

LYCEE LA FAYETTE 13/13