Vous êtes sur la page 1sur 17

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION - DIMANCHE 16 DÉCEMBRE 2018 - N°5047 - ALGÉRIE 20 DA - FRANCE 1 EURO / http//:www.depechedekabylie.

com

UNIVERSITÉ AKLI MOHAND OULHADJ LE PÔLE TOUJOURS BLOQUÉ

Les étudiants à leur deuxième semaine de grève Page 4.

AGE DU FORUM DES CHEFS D’ENTREPRISE


Ali Haddad réélu
hier pour un
deuxième mandat
ISSN 1112-3842

Page 3.

40 ANS APRÈS LA JS KABYLIE RETROUVE L’ENIEM POUR UN NOUVEAU PARTENARIAT

«ENSEMBLE POUR
RETROUVER LA GLOIRE» Page 24.

BÉJAÏA
M. ARZOUG BOUIRA AXE ATH R’ZINE - IGHIL ALI
MAIRE DE CHELLATA SALON NATIONAL
DE LA PHOTOGRAPHIE
«Une forêt
récréative Coup d'envoi
en projet aujourd’hui de
à Alma» la 3e édition
Page 2.
Page 2. Affaissements
sur la RN106 Page 8.
La Météo du Jour
Alger Tizi-Ouzou Bouira Béjaïa

P R TS Max: 21 Max : 21 Max : 20 Max : 23


S QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
DIMANCHE 16 DÉCEMBRE 2018 N°5047
Min : 10 Min : 08 Min : 05 Min : 11

LIGUE 1 MOBILIS L’ENIEM septième partenaire du club JSM Béjaïa


Ultimes réglages

La JSK attire les sponsors


La JSK a signé
avant la JSMS
A près avoir été soumis à un tra-
vail physique bien soutenu
durant le dernier stage de prépara-
tion effectué au club Alloui de Tichy,
les joueurs de la JSMB ont bénéfi-
hier un contrat de cié, avant-hier, d’une journée de
relâche pour souffler. Néanmoins,
partenariat avec les capés de l’entraîneur Moes
l’entreprise de Bouakaz, qui recevront demain la
JSM Skikda pour le compte des
l’électroménager 32es de finale de la coupe d’Algérie,
n’ont pas perdu beaucoup de temps
ENIEM, qui devient pour reprendre, dès hier, leur bâton
ainsi le septième de pèlerin afin d’opérer les ultimes
retouches avant ce rendez-vous sur
sponsor du club lequel ils misent énormément pour
depuis s’adjuger le ticket menant au pro-
chain tour. Ceci d’autant plus que
le début de les Béjaouis qui disposeront de
la saison. l’avantage du terrain et du public,
se sont déjà fixés comme objectif
celui de faire bonne figure dans
omme prévu, la signature

C du contrat de partenariat
entre le club et l’ENIEM a
eu lieu, hier matin, au CAM de
cette épreuve populaire. De son côté,
le staff technique des Vert et Rouge
qui a eu à mesurer le niveau de pré-
paration de son équipe à travers le
l’entreprise, situé à Oued Aissi.
dernier match amical disputé et
Plusieurs dirigeants de la JSK
étaient présents à la cérémonie,
perdu contre l’O Akbou (0 - 1), a
notamment le président du club, sans doute son idée sur les aptitudes
Cherif Mellal, le directeur général entre la JSK et l’ENIEM dépasse ont déserté les tribunes du stade Ooredoo, Nouara, Cosider, Ifri, de chaque joueur à aligner, demain,
Nassim Benabderrahmane, le pré- largement le volet financier. C’est du 1er novembre, cette saison, la Cevital, Soummam et désormais contre la JSMS. Cela dit, le coach
sident délégué et porte-parole, un partenariat qui arrange les JSK joue toujours devant des gra- l’ENIEM. En plus de ces sponsors, Bouakaz qui est un adepte du turn
Mouloud Iboud. D’anciens deux parties qui n’en seront que dins archicombles. Mieux encore, la JSK a signé des conventions over, du fait d’injecter à chacune
joueurs du club étaient également plus fortes à l’avenir». De son côté, les joueurs sont applaudis malgré avec une clinique privée et un des sorties de son team du sang
présents, comme Ali Belahcène le PDG de l’ENIEM, Djilali la défaite, comme ce fut le cas laboratoire de produits pharma- neuf, avait bien fait d’allumer la
(Tchipalo), Malek Mokbel et l’an- Mouazer, dira : «C’est un honneur après la rencontre face au CSC. Et ceutiques pour assurer une concurrence entre ses joueurs pour
cien gardien de but Abdenour pour notre entreprise d’accompa- c’est ce retour en force des suppor- meilleure prise en charge de ses donner la chance à tout le monde.
Berkani. Placé sous le slogan gner un grand club comme la JSK. ters qui a, pour beaucoup, motivé joueurs sur le plan médical. En Ainsi, des éléments issus du terroir,
«Ensemble nous avons écrit l’his- L’ENIEM a déjà accompagné la les sponsors à s’allier avec la JSK, résumé, le club kabyle est sur la pour ne citer que le jeune
toire, ensemble nous allons retrou- JSK par le passé et nous continue- eux qui sont à l’affut de toute occa- bonne voie pour retrouver son Boughanem, ont déjà fait de
ver la gloire», ce partenariat entre rons à le faire, car notre seul objec- sion de soigner leur image. lustre d’antan, notamment avec la l’ombre à certains titulaires habi-
la JSK et l’ENIEM a été salué par tif est que la JSK retrouve sa vrai Contrairement aux années précé- livraison prochaine du nouveau tuels depuis la venue du Franco-
les deux parties, d’autant que ce place». Tout le monde s’accorde à dentes, où les dirigeants du club de stade, du centre de formation et du Tunisien. Ils portent, en effet, en eux
n’est qu’un retour aux sources. En dire que l’actuelle direction kabyle l’époque trouvaient toutes les centre commercial qui vont certai- l’espoir du club pour constituer,
effet, l’ENIM a été le partenaire a réussi en un laps de temps très peines du monde à faire signer un nement donner une autre dimen- pourquoi pas, la JSMB de demain.
majeur de la JSK durant les court à faire revenir les supporters sponsor, ne serait-ce que pour un sion à la JSK, celle d’un grand
années 80 et 90, avec à la clé de dans les gradins. Et les sponsors se simple placard dans le stade du club professionnel, et lui permet- Le recrutement
nombreux titres nationaux et bousculent désormais pour voir 1er novembre, les choses ont donc tront de renouer avec les trophées,
continentaux. A l’issue de la céré- leur nom apposé à celui du club. bien changé. Depuis le début de la elle qui reste le club le plus titré du au point mort
monie d’hier, Cherif Mellal décla- En effet, après plusieurs années saison en cours, la JSK est sponso- pays sur le plan national et conti- Alors que la liste des joueurs déjà
rera : «Ce contrat de partenariat durant lesquelles les supporters risée par sept partenaires, à savoir nental. M. L.
libérés comporte les noms de
Djeribia et El Bahi, en attendant
Belgherbi et Berchiche qui ont émis,
ATHMANE TOUAL, gardien du MOB eux aussi, le vœu de partir, les sup-
porters du club attendent du
«Nos supporters ne doivent pas s’inquiéter» concret de la part de la direction au
sujet des renforts en cette période
Le gardien du MO Béjaïa, Athmane seconde phase du championnat avec de donc vaut mieux avoir de transferts, qui a été ouverte offi-
Toual, parle dans cet entretien du meilleurs auspices. deux gardiens de ciellement hier. Néanmoins et de
même niveau que source proche du club, la direc-
match amical joué contre le NC
En parlant de la compétition, comment le contraire. tion de Houassi qui se démène
Magra, du stage de Sétif... actuellement dans tous les sens
aborderez-vous le match de coupe
d’Algérie de mardi contre l’Olympique Les supporters pour apurer sa dette envers la
La Dépêche de Kabylie : Vous avez Magrane ? attendent CRL s’élevant à plus de quinze
achevé le stage de Sétif par un nul (0 - 0) Notre seul objectif mardi sera la qualifica- beaucoup de millions de dinars, aurait laissé
contre le NCM. Comment évaluez-vous tion, même si on ne dispose d’aucune infor- vous pour le soin à son entraîneur pour
le travail réalisé jusque-là ? mation sur notre adversaire. On doit cette seconde choisir le profit des joueurs
Athmane Toual : On a débuté le travail à prendre très au sérieux l’Olympique phase. Un mes- convoités. De ce fait, Bouakaz qui
Béjaïa pendant une dizaine de jours avec Magrane pour éviter tout effet de surprise sage à leur adresser ? a déjà exprimé le vœu de voir son
une charge très élevée et un match amical et décrocher le billet qualificatif pour les Je veux tout juste leur dire qu’ils ne doivent équipe renforcée par les services
contre la JS Tichy. Après on s’est déplacés 16es de finale de Dame coupe. pas s’inquiéter pour l’avenir du MOB, car d’un axial et de deux attaquants de
à Sétif pour un stage bloqué de cinq jours on défendra crânement nos chances pour le métier en prévision de la phase
où nous avons joué deux matchs amicaux Il y a une concurrence rude entre maintien et on a les moyens pour l’at- retour du championnat, aurait déjà
contre la JSMS (1 - 0) et le NCM (0 - 0), qui vous et Bencherif. Un commentaire ? teindre. Je souhaite seulement qu’ils restent arraché l’accord de principe de cer-
ont été très bénéfiques pour nous et sur tous Pour le moment, le gardien le plus en forme derrière leur équipe en soutenant les tains éléments évoluant en ligues 1
les volets. On a travaillé durement tout au est aligné et j’espère que ça va se pour- joueurs, notamment dans les moments les et 2.
long de cette période pour être fin prêts suivre ainsi. Il faut savoir aussi que la plus difficiles. B Ouari.
pour la compétition officielle et aborder la concurrence est bénéfique pour le club, Propos recueillis par Z. H.
2 L’ÉVÉNEMENT Dimanche 16 décembre 2018

BOUIRA Salon national BÉJAÏA Développement durable


de la photographie
Coup d'envoi
aujourd’hui
de la 3e édition
Quel rôle pour
les montagnes ?
l ser a procédé aujour d’hui au coup d’envoi du 3e
I Salon national de la photogr aphie, qui s’étaler a
jusqu’à jeudi. Or ganisé cette année en collabor a-
tion avec la direction du tour isme de la wilaya de
Bouir a, l’événement ser a placé sous le thème «La
Photogr aphie au cœur de la communication tour is- La Journée
tique». C’est ce qu’indique la directr ice de la mai-
son de la culture, Cher bi Saliha, qui souligne que mondiale de la
l’ouver ture officielle aur a lieu à 10 heures, au montagne,
niveau de la maison de la culture de Bouir a. A cette
occasion, un vibr ant hommage ser a rendu à trois qui coïncide
per sonnalités locales du huitième ar t, à savoir
Gr aïchi Mohamed Boualem, Ouchène Slimane et
avec le 11
Zour dani Zinedine, tous anciens photogr aphes de décembre de
la wilaya de Bouir a. «Le Salon national de la pho-
togr aphie de Bouir a est un événement entièrement chaque année, a
dédié aux professionnels et amateur s de la photo- été célébrée
gr aphie. Il a pour objectifs la promotion de la cul-
ture du huitième ar t et sa diver sité, notamment à durant trois
tr aver s des expositions, stages, concour s et autres jours (les 11,
manifestations ar tistiques, en sus de la valor isation
de la photogr aphie comme suppor t éducatif pour le 12 et 13
jeune public et la cr éation de passerelles entre les décembre),
ar tistes de différentes wilayas et le public», pr écise
la directr ice de la maison de la culture. Selon cette par le parc
responsable, de nombreux photogr aphes talen-
tueux sont attendus pour exposer leur s clichés et
national
rencontrer le public. L’exposition débuter a aujour - de Gouraya notamment, sur les bienfaits du meilleur plat de couscous. donnent du bois pour fabr i-
d’hui, mais ce n’est que le lendemain que le public
pour r a admirer des photos for mat 30/45 sur le sup- (PNG). qu'offrent les montagnes à la Au CEM Hadjr ès Slimane, quer des meubles et de la
por t Forex, d’anciens matér iels de photogr aphie, qualité de la vie. Pour cela, un l'unité de la conser vation et matière première pour faire
des photogr aphies amateur s sur différents sup- r iche pr ogr amme a été du développement de la faune le papier. Comme produits de
por ts… Le rendez-vous est aussi une occasion pour concocté par les responsables et de la flore, avec la par tici- la montagne, il cite, pêle-
les passionnés du huitième ar t et les amoureux de du PNG. C'est ainsi qu’une pation de l'association Oxy- mêle, le liège, les glands, les
a manifestation a été

L
la nature d’assister à la projection d'un film de exposition sur les montagnes jeunes, ont mis en place une champignons, les mûres, le
26mn sur les multiples sites tour istiques que recèle or ganisée en collabor a- a eu lieu au lac de Mezaia, où sér ie de photos sur les for êts. miel, l'huile de lentisques et
la wilaya de Bouir a. Pour l’apr ès-midi, plusieur s tion avec la conser va- se trouve le siège du PNG, et De son côté, le chef du dépar - même l' huile d' olives. Les
atelier s sont au progr amme avec, entre autres, tion des for êts de Béjaïa, la une visite a été effectuée au tement sensibilisation du ter res émer gées de la Kabylie
Mazouz Abdelaziz, photogr aphe de la wilaya de direction de l'environnement, musée de l'écosystème avec PNG, Far id Achour, a souli- sont constituées à 70 % de
Bouir a, qui animer a un atelier sur «La balance de le commissar iat national du l'ensemble des par ticipants. gné le r ôle impor tant des montagnes, selon l'estimation
la photo ver s la vidéo». Pour sa par t, Hamoudi littor al et le mouvement asso- À l'Est de la wilaya de Béjaïa, montagnes dans le développe- du chef du dépar tement de
Yacine, photogr aphe de Bouir a, se pencher a sur la ciatif. Or ganisé cette année à Aït Smail pr écisément, la ment du pays. Il r appelle que sensibilisation du PNG. C’est
thématique du " Panor ama" . Mahloul Yacine, éga- sous la thématique «Les mon- célébr ation a consisté en une ce sont les montagnes qui ont donc gr âce aux montagnes et
lement photogr aphe de Bouir a, développer a le tagnes sont impor tantes», exposition de photos, une abr ité les moudjahidines aux produits de montagnes
thème de «La retouche de la photo» et Sebaï l' événement a consisté sur - conférence sur l'impor tance dur ant la guer re de libér a- que nos aïeux ont tr aver sé les
Youcef, photogr aphe de Khenchela, animer a l'ate- tout à infor mer et à sensibili- des for êts, une plantation de tion. Il indique que ce sont les siècles.
lier «Distr ibution de la lumière», en tr aitant de la ser la jeune génér ation, jeunes cèdres et un concour s ar br es des montagnes qui B. Mouhoub
photo et les r éseaux sociaux. Cette sér ie d’atelier s
profiter a aux adhérents de la maison de la culture
Ali Zamoum, aux élèves de l'atelier photogr aphie Chellata
de la for mation professionnelle et à tous les pas-
sionnés du huitième ar t. Au troisième jour de la
manifestation, une sor tie ver s le site tour istique de
Une forêt récréative projetée à Alma
nscr it dans le cadre de la valor isation tation du site demande du temps et de retombées financier s pour la tr ésorer ie
Tikjda ser a effectuée au profit des exposants, avec
pr ises de photos. Ver s 18h, ser a projeté le film
I du patr imoine forestier et du dévelop-
pement du tour isme de montagne, le
gros effor ts», explique notre inter locu-
teur, indiquant que l’investissement
communale, cette for êt r écr éative, pour
peu qu’elle ser a judicieusement
documentaire de Anis Mokdad «la Maison de la
projet d’une for êt r écr éative est esquissé envisagé se fer a sous for me d’une exploitée, constituer a un levier de valor i-
Mer », ayant obtenu le 3ème pr ix et la médaille de
à Chellata. «Le projet ser a r éalisé sur les concession. Afin d’assurer la pérennité sation des ressources locales et, par tant,
Bronze au Festival inter national de l'image, à
hauteur s du chef-lieu de la commune, de l’écosystème forestier et minimiser un moyen de développement pour le ter -
Mar seille. La projection ser a suivie d'un débat en
plus pr écisément à la sor tie du village l’impacte négatif de son exploitation sur r itoir e de la cir conscr iption. «Notr e
pr ésence du r éalisateur. Pour la clôture de cette
Alma. L’assiette de ter r ain choisie relève la faune et la flore, les activités r écr éa- potentiel naturel est une poule aux œufs
troisième édition, il est pr évu un shooting-photo
du secteur des for êts», a déclar é le tives et tour istiques, de même que les d’or. L’avenir n’est plus dans le pétrole,
avec des enfants, en sus d’un concour s de la
maire, M. Ar zoug. Un responsable de la installations projetées, seront soumises à mais dans cet ‘or ver t’ qui est l’écosystè-
meilleure photo. L’apr ès-midi, un responsable de
conser vation des for êts a fait savoir que des conditions str ictes, assure-t-on. La me forestier. Il ser ait suicidaire de ne pas
l'Office national des droits d'auteur et droits voi-
le volet relatif à l’étude technique du concr étisation de ce pr ojet dans un le valor iser et le rentabiliser », tr anche
sins fer a une inter vention sur les «Droits des pho-
projet est sur le point d’être lancée : domaine vier ge de tout investissement un citoyen du village Ayr is, sur les hau-
togr aphes». Un gala ar tistique sceller a la clôture de
«C’est un tr avail long et complexe qui per met d’escompter une plus value fis- teur s de Chellata.
cette manifestation dédié au huitième ar t, avec la
r equier t savoir-fair e et technicité. cale pour la collectivité locale et un gain N Maouche.
remise d’attestations aux par ticipants.
Ficeler tous les plans relatifs à la délimi- d’attr activité pour la r égion. En effet, en
Hafidh Bessaoudi
tation, à l’aménagement et autre or ien- même temps qu’il génér er a des

Point du jour Prendre conscience de la montagne


S. Ait Hamouda en l’agressant. Ils la polluent tellement que larigot. Il fut pourtant un temps où notre vie et ce qu’ils nous donnaient. Aujourd’hui,
même la faune fuit les lieux. La flore, quant dépendait de nos monts et forêts qui nous nous nous nourrissons d’expédients importés
a chose à faire, c’est, certes, profiter de à elle, dépérit. Cela est dû à notre propension fournissaient du bois pour nous réchauffer, et de conserves. La montagne et la forêt ne
L la nature, sans pour autant parasiter la
terre et ce qu’elle produit. L’Algérien a pris
à aimer la forêt, mais mal, sans observer le
minimum requis pour la préserver. Nous y
des champignons, des glands pour notre pain,
des baies, des herbes… Mais aujourd’hui,
servent plus que comme lieux de chasse, de
loisirs, de randonnées et d’autres plaisirs.
conscience de l’importance de la forêt et de allons en villégiature, en groupe, tellement nous ne mangeons plus de glands, ni de Mais nous avons oublié que ce sont des lieux
la montagne, il la protège, mais pas assez. nombreux, avec notre barda, nos provisions, baies, sauf certains d’entre nous, vivants avant tout. Restons en contact avec
Aujourd’hui, ils sont des masses à faire des et nous y laissons nos détritus. L’éveil occasionnellement ou par nostalgie. Nous ces trésors, mais épargnons-les de notre
randonnées pédestres, mais ils négligent écologique espéré tarde à s’installer, à avions des carrés pour notre subsistance et nocivité, de notre négligence.
l’essentiel. Ils se rendent à la montagne, mais s’ancrer. Nous continuons à polluer à tire nous nous alimentions selon leur bon vouloir S. A. H.
Dimanche 16 décembre 2018 L’ÉVÉNEMENT 3

Forum des Chefs d’Entreprise (FCE) Alger


Premier

Ali Haddad réélu !


Ali Haddad a été
venir, Ali Haddad r éitère : «Nous
appuierons toutes les mesures des
congrès
du TAJ
L e par ti de l’ex-ministre Amar
Ghoul, Tajamoue Amel El Djazair
(TAJ ), a tenu, ce week-end, son pre-
réélu, hier, pouvoir s publics favor isant la
mier congr ès en pr ésence d’Ouyahia,
constr uction d' une économie
président du FCE diver sifiée et prospère».Toujour s Bouchareb et Amar a Benyounès. Le
dans le même sillage, il plaide au congr ès du TAJ inter vient dans un
pour un second profit du par tenar iat public-pr ivé. contexte politique marqué par le débat
mandat. Candidat «Le r ecour s au par tenar iat autour des pr ésidentielles prochaines
public-pr ivé dans le domaine de la pr évues pour le mois d’avr il 2019, et
unique à sa r éalisation des gr andes infr astr uc- c’est autour de cet axe que les tr avaux
succession, il a tur es publiques constitue un du congr ès vont s’ar ticuler. Le par ti a
moyen efficace pour desser rer la émis une proposition allant notamment
été plébiscité contr ainte budgétair e sur le dans le sens du repor t des élections et
majoritairement Tr ésor public et r ationnaliser les l’or ganisation d’une conférence natio-
conditions de r éalisation en nale inclusive sous l’égide du Pr ésident
par l’assemblée ter mes de coûts et de délais, Bouteflika. Les congressistes du TAJ
générale élective notamment». Il plaider a encore devront ouvr ir un débat élar gi autour
pour «l’appr ofondissement des de cette question, à laquelle le sénateur
du forum. r éfor mes et l’application de la loi Ghoul devr ait appor ter plus d’explica-
et r ien que la loi, dont l’ancr age tions. Étaient pr ésents à la séance d’ou-
est la Constitution de notre pays ver ture les pr ésidents des par tis de l’al-
qui consacre la liber té d’entre- liance pr ésidentielle ainsi que d’autres
' est une immense a déployé dur ant les quatre der - notre pays est face à des défis prendre et la non discr imination

«C fier té pour moi de


por ter à nouveau la
voix des entrepreneur s. J e fer ai
nières années lui ont per mis de
mettre en place les instr uments,
les mécanismes et les méthodes
d’une ampleur telle qu’ils requiè-
rent la mobilisation de toutes les
forces économiques et le renforce-
entre les entrepr ises.» Inter venant
lor s de la cér émonie d’intronisa-
tion du patr on des patr ons, le
ministr e du tr avail, Zemmali,
per sonnalités politiques. Pour r appel,
le par ti d’Amar Ghoul a été cr éé apr ès
les législatives de 2012. Amar Ghoul a
commencé sa car r ière politique avec le
tout ce qui m'est possible pour en par lesquels il pour r a se mobiliser ment du consensus social. Le
annoncer a «l' imminent change- MSP qu’il a, d’ailleur s, quitté lui aussi
être digne», déclare-t-il à l’issu de et avoir une parole for te en matiè- pacte économique et social de
ment de statut du FCE qui devien- juste apr ès les législatives pour s’envo-
l’élection. Faisant le bilan du re de politique économique». Et croissance offre le cadre appro-
for um dur ant le mandat écoulé, il d’expliquer : «Dans la conjonctu- pr ié pour r éaliser un tel objectif». dr a un syndicat d'employeur s». ler de ses propres ailes.
affir me : «Les activités que le FCE re économique mondiale actuelle, Pour ce qui est des per spectives à Kamela Haddoum. K. H.

Élection présidentielle Béjaïa


Le RND réfute l’option du report Le parti Khat
e r epor t des élections pr ésidentielles parole du RND rejette l’initiative politique te initiative, Sedik Chihab, a estimé qu’ «à El-Assil tient
L pour le RND n’est pas à l’or dre de jour.
C’est du moins ce qu’a laissé entendre clai-
du Mouvement pour la société de la paix pr é-
sidé par Makr i, pour tant repor t des élec-
pr ior i, la proposition va dans le sens de ce
que le pr ésident de la République a toujour s son 2ème
tions. Plus affir matif, il fait savoir qu’elle ne voulu faire comprendre aux Algér iens : la
rement son por te-parole Sedik Chihab. «Au
RND, nous ne voyons pas d’éléments qui ser a pas à l’or dre du jour des prochaines nécessité de constr uire un front inter ne, le congrès
imposer aient le repor t», a indiqué Seddik rencontres des quatre par tis de l’alliance, à plus lar ge possible, unifié autour d’objectifs e par ti Khat El-Assil (voie authen-
Chihab sur les colonnes d’El Watan, avant-
hier, expliquant qu’un tel r epor t «sous-
savoir le RND, le FLN, le MPA et le TAJ :
«Nous n’avons pas adhér é à l’initiative pr é-
qu’il a toujour s pr ônés, à savoir la constr uc-
tion d’une société solidaire et cohérente et
L tique) a tenu samedi à l’hôtel des
Hammadides à Tichy, 15 km à l’Est de
entend qu’il existe une situation exception- sentée par cette for mation politique et son une démocr atie apaisée». À propos de la Béjaïa, son deuxième congr ès, en pr é-
nelle, ce qui n’est pas le cas», selon lui. Pour initiative ne ser a pas à l’or dre du jour de nos santé du Pr ésident, le por te-voix du RND sence de plus de 300 délégués issus de
le deuxième homme du RND, l’Algér ie ne vit r encontr es au sein de l’alliance», a-t-il reconnaitr a : «Bouteflika n’a plus la santé 26 wilayas. Or ganisé sous le thème
pas une cr ise politique qui nécessiter ait le affir mé. Concer nant l’initiative du pr ésident d’avant». Ceci dit, il a assur é que «le génér ique de “Fidèles aux fidèles”, les
recour s à cette option : «Nous sommes tenus de TAJ , Amar Ghoul, son par tenaire poli- Pr ésident assume cet état de fait avec cour a- tr avaux ont donné lieu au plébiscite et à
par des échéances et ce qui fait le sér ieux de tique dans l’alliance pr ésidentielle, le respon- ge et dignité et s’acquitte de ses responsabi- la reconduction d’Abder r ahmane
l’Algér ie est qu’elle a toujour s respecté ses sable s’est montr é plus favor able expr imant lités constitutionnelles honor ablement». Sellam au poste de secr étaire génér al du
échéances et c’est en r espectant ces quasiment la même proposition appelée à la K. H. par ti, à l’élection de son nouveau
échéances qu’on ar r ive à constr uire des ins- tenue d’une conférence nationale sous l’égi- conseil national et à l’adoption de son
titutions pérennes», a-t-il indiqué. Le por te- de du Pr ésident Bouteflika. À propos de ladi- nouveau progr amme et statuts, au bout
d’une votation à main levée. Les
AKBOU Adopté jeudi dernier par l’APC congressistes ont r éitér é, à l’occasion,
leur attachement à la ligne politique

Le budget primitif 2019 en baisse adoptée à leur congr ès constitutif,


ancr ée dans la " la mouvance nationalis-
’Assemblée communale d’Ighr am estime que l’exécutif «a amputées de 100 milliar ds de cen- remonte, pr écise-t-on, aux années te" et reposant sur les pr incipes des
L d’Akbou a adopté, jeudi der -
nier, le budget pr imitif (BP) 2019
écar té tous les autres élus, notam-
ment des commissions». Ces der -
times, celles de la commune de
Béjaïa de 150 milliar ds et celles
70 est pr is en char ge par l’APW».
Plusieur s autres points ont été,
valeur s du 1er novembre et la consoli-
dation de la vocation identitaire du
lor s d’une session or dinaire consa- nières sont, selon lui, «à l’ar r êt». d’Ighzer Amokr ane de 20 mil- par ailleur s, inscr its à l’or dre du peuple, l’ar abe, tamazight et l’islam. A
cr ée à cet effet. Ainsi, le nouvel Pour le P/APC, Salhi Mouloud, le liar ds», expliquer a Saker jour de la r éunion. Il s’agit, ce titre, le secr étaire génér al du par ti a
exécutif a pr ésenté, devant une changement «r éel auquel aspire la Mestapha, vice-pr ésident de notamment, de l’approbation du indiqué que le choix de Béjaïa n’est pas
assistance peu nombr euse, sa population aur a lieu vér itable- l’APC char gé de l’environnement mar ché r elatif à la r éalisation for tuit, la r égion, a-t-il dit, ayant fait la
feuille de route pour l’année 2019. ment dans deux à tr ois ans». et de l’hygiène. Le projet pr ésenté d’un mur de soutènement et d’es- démonstr ation de son attachement à ses
Un débat «houleux» a eu lieu sur «Nous avons fait un tr avail énor - en plénière fait état de pr évisions calier s pour l’école pr imaire Hir a valeur s, ayant abr ité le congr ès de la
les différents points abor dés lor s me depuis notre installation. Nos budgétaires des recettes d’or igine Tahar, pour un montant de 7,5 Soummam, et contr ibué au r ayonne-
de cette séance. Chose qui a néces- ser vices n’ont pas connu depuis fiscale de l’année 2019 de pr ès 90 milliar ds de centimes, du projet ment et de la langue ar abe et de la reli-
sité, à maintes repr ises, des inter - longtemps une cadence de tr avail milliar ds de centimes, pour un relatif à la r éalisation d’une clôtu- gion musulmane. " C’est une r éférence
r uptions et des appels au calme. aussi impor tante, et vous pouvez total de recettes estimé à 103 mil- re pour le mini-complexe spor tif nationale de premier or dre" , a-t-il
«Une année est passée depuis que le constater de visu par vous- liar ds de centimes. Ainsi, les de Laâziv, qui ser a doté d’une affir mé, soulignant que le par ti n’est
vous êtes là, mais r ien n’a été fait mêmes», se défend-il, en invitant dépenses pr évues pour la section cagnotte de 3,5 milliar ds de cen- que l’expression d’une fidélité à
pour Akbou. Aucune vision d’ave- tous les citoyens d’Akbou à assis- fonctionnement sont de l’or dre de times, et de la r éalisation de la l’exemple qu’elle en donne. L’or ateur
nir, aucun pr ojet str uctur ant», ter à «une rencontre-bilan» qui 9,5 milliar ds de centimes, et 95 conduite AEP pour la Nouvelle- n’a pas manqué de mettre l’accent sur
s’accor dent à dire au P/APC les aur a lieu dans les prochains jour s, milliar ds seront affectés à la sec- ville, Mazzerou Ar afou et Ighil l’impér atif de faire croitre le par ti et
élus de l’opposition, à leur tête «une initiative inédite», note-t-il. tion équipements et investisse- Medjbar, pour 16 milliar ds de d’élar gir son ancr age politique et social,
Ibalidène Boussaâd. Pour Alor s que le BP 2018 a été ar r êté à ment, soit un minimum de 10% centimes. D’autres projets ont été en axant ses effor ts sur une ligne mili-
Boucher it Mohamed, vice-P/APC 177 milliar ds de centimes, le bud- r épar ti sur dix-huit progr ammes aussi accor dés et appr ouvés, à tante, ayant pour objectif de consolider
char gé de l’administr ation et des get pr évisionnel de l’exercice de adoptés à la major ité. «C’est du l’exemple de l’aménagement et du l’état démocr atique et social, mue par
finances, la vision de l’exécutif 2019 a été revu à la baisse, pour r eplâtr age», juge encor e M. revêtement de la voie menant de la l’instaur ation d’une politique sociale
repose sur un progr amme qu’ils atteindre 103 milliar ds de cen- Ibalidène. Lor s de la même assem- RN26 au lieu-dit Ahr ik N’Chikh reposant sur la solidar ité et la fr ater nité
(élus) devr ont mener à ter me. times, soit un taux de r éduction de blée, il a été soulevé l’inter minable et de la r énovation de r éseaux du peuple. Les tr avaux ont été clôtur és
«Vous serez à chaque fois mis au 42 % par r appor t à l’année pr écé- pr oblème lié à l’indemnisation, d’assainissement au village en fin de matinée, au bout de deux
cour ant», a-t-il r épondu aux élus dente. Cette r éduction est à l’or i- «non encor e accor dée», par Colonel Amir ouche (ex-Riquet), heures de tr avaux, et dur ant lesquels
de l’opposition qui contestaient le gine, selon les élus, de la nouvelle Sonalgaz suite aux tr avaux de r ac- pour 27 milliar ds de centimes. une douzaine de membres fondateur s
fait de ne pas avoir été consultés loi qui pr évoit une amputation de cor dement au gaz qui ont tr a- Menad Chalal
du par ti ont été exclus de ses r angs pour
sur les différents points soumis à 50 % des recettes fiscales des com- ver sé, depuis longtemps, la com-
" absence" à ce congr ès.
l’examen. Pour suivant, l’ex-maire munes : «Nos r essour ces sont mune : «Cet épineux problème qui
4 ACTUALITÉ Dimanche 16 décembre 2018

BOUIRA Le pôle universitaire toujours bloqué

Deuxième semaine de grève Les étudiantes r ésidentes à la cité


Pour la deuxième univer sitair e Kebal Aïcha du
semaine centr e-ville de Bouir a sont
montées au cr éneau, dur ant la
consécutive, le soir ée du vendredi au samedi, afin
pôle universitaire de protester contre la défaillance
des moyens de chauffage au
de Bouira est niveau de la r ésidence. Ces étu-
toujours bloqué diantes se sont r assemblées à
l’intér ieur de leur cité dur ant la
par les étudiants même soir ée et ont procédé à la
du département de fer meture du restaur ant dur ant
deux heures, afin d’attirer l’atten-
chimie. tion des responsables de œuvres
univer sitaires sur cette situation

L
qui dure, selon elles, depuis le
es étudiants, en gr ève illi- début de l’année : «Avec la chute
mitée depuis pr ès d’un moi, des tempér atur es, nous vivons
r éclament, pour r appel, le dans un froid glacial à l’intér ieur
dépar t de la première responsable de nos chambres ! Les chauffages
de leur dépar tement, ainsi que ne fonctionnent toujour s pas et
l’amélior ation de leur s conditions nous sommes obligées de recour ir
de scolar isation. Les étudiants aux r ésistances électr iques pour
protestataires qui bloquent désor - nous r échauffer. La major ité des
mais l’accès à l’ensemble des sept chambr es situées aux der nier s
facultés que compte ce pôle, ont étages des pavillons ont un problè-
été soutenus au début de la semai- me d’étanchéité et les toits laissent
ne par les étudiants de la faculté carences et manques dont souf- pour suivre leur action de protes- soutien des étudiants de plusieur s filtr er de l’eau de pluie. Nous
des sciences de la nature et de la frent les étudiants : «À ce jour, tation, voire même à «r adicaliser » autr es dépar tements qui sont avons, à maintes repr ises, saisi
vie (SNV) et par ceux du dépar te- aucun étudiant n’a encore reçu sa ce mouvement et durcir le ton dès aussi en gr ève», a-t-il souligné. En l’administr ation de la cité sur ce
ment de tamazight qui sont égale- nouvelle car te d’étudiant ou son cette semaine, en fer mant le siège attendant la fin de cette situation problème, mais malheureusement
ment en gr ève ouver te. Dans leur cer tificat de scolar ité de l’année du rector at : «En plus des pro- de blocage et une r éaction du rec- r ien n’a été fait et nous sommes
plate-for me de revendications, les 2018/2019 ! Ce retar d incroyable blèmes pédagogiques, nous tor at ou des autor ités locales, des toujour s abandonnées à notr e
étudiants du dépar tement de chi- est dû à la défaillance de notre sommes également confrontés à de millier s d’étudiants, d’enseignants sor t», expliquait hier une étudian-
mie dénoncent, en premier lieu, ce administr ation et au manque fla- gr aves difficultés dans les cités et de fonctionnaires du pôle uni- te de cette r ésidence univer sitaire.
qu’ils qualifient de la «sour de- gr ant d’agents administr atifs. univer sitair es, filles comme ver sitaire de Bouir a sont toujour s Les étudiantes ont, par ailleur s,
oreille» des responsables de l’uni- Malheur eusement, malgr é nos gar çons. Nous nous sommes, empêchés d’accéder à leur s dépar - menacé de fer mer le siège de la
ver sité face à des revendications requêtes, actions de protestation alor s, mis d’accor d sur le pr incipe tements et les cour s demeurent dir ection des œuvr es univer si-
qu’ils jugent «légitimes». Selon et une gr ève de pr ès d’un mois, les de l’or ganisation d’une marche suspendus jusqu’à nouvel or dre. taires (DOU) de Bouir a au cour s
des repr ésentants des étudiants r esponsables de l’univer sité ne ver s le pr incipal campus de l’uni- de cette semaine, si le problème de
gr évistes, «aucun responsable de r éagissent pas», se désole un étu- ver sité de Bouir a et la fer meture Protestation nocturne chauffage n’est pas pr is en char ge.
la faculté ni de l’univer sité ne s’est diant du dépar tement de chimie. du siège du r ector at dès cette Oussama K.
encore déplacé sur les lieux pour Notre inter locuteur a assur é que semaine. Nous pr éparons déjà la
des étudiantes de la
constater de visu les nombreuses les gr évistes restent déter minés à marche et nous comptons sur le cité Kebal Aïcha

Université de Béjaïa
Colloque sur «Le sport et le développement durable»
dans un contexte national et inter national, à bien-être physique, psychologique et mental
définir le r ôle du spor t et de l’éducation associé à la pr atique d'une activité physique
physique et spor tive dans la r éalisation des et spor tive constitue un objet de recherche
objectifs du développement dur able et à approfondie de plusieur s chercheur s à l'é-
cr éer une dynamique d’échange sur la chelle mondiale, vue l'impor tance que pro-
question du spor t et le développement cure le spor t pour l'individu, quel que soit
dur able entre les scientifiques, les politiques son âge, son statut et sa situation géogr a-
publiques et les professionnels des activités phique. «Les analyses socio-économiques
physiques et spor tives et de la santé à l'é- des retombées financières des manifesta-
chelle nationale et inter nationale. Dans un tions et événements spor tifs à l'échelle loca-
r appor t publié par les Nations Unies en le et mondiale témoignent d'une vr aie éco-
2005, «le développement effectif doit être nomie en marche, en r aison de l'implication
dur able et centr é sur l'être humain... et directe et indirecte de plusieur s acteur s,
pour pr omouvoir le développement entr e autr es, la population locale, les
humain, il faut offr ir à tous les membres de agences de tour isme, producteur s d'équipe-
la société plus de choix et de possibilités, ments spor tifs, les magasins de vente de
ainsi que les conditions propices à la longé- produits spor tifs, les compagnies de tr ans-
vité et à l'épanouissement». Les r édacteur s por t publiques et pr ivées, les hôtels, les res-
du document soulignent également que «le taur ants, les médias, les agences de publi-
spor t a obtenu au fil du temps une place cité...», explique-t-on, faisant obser ver la
capitale dans la société contempor aine, par t de l'éducation physique et spor tive
citant, entre autres, la coupe du monde de dans l'épanouissement et le développement
football, les J eux Olympiques et les cham- intégr al des élèves dans différents cycles
pionnats du monde d'athlétisme. Ce sont là d'enseignement. Ainsi, ajoute-t-on, l'EPS

U n colloque inter national sous le thème


«Spor t et développement dur able :
oppor tunité et défis» aur a lieu, les 17 et 18
ver tus du spor t comme moyen d'épanouis-
sement de toute la société, à élucider l'im-
por tance du spor t et de l'activité physique
autant de compétitions nationales et inter -
nationales dont les conséquences sont éten-
constitue une activité de loisir, une sor te de
fuite au stress des classes. Elle fait par tie
dues, faisant de ce phénomène mondial un intégr ante de l' appr entissage psychomo-
décembre, au campus Aboudaou de l’uni- et spor tive comme moyen efficace pour vecteur incontestable de développement teur. Elle est également un facteur de r éus-
ver sité Abder r ahmane Mir a de Béjaïa. La assurer une vie saine et promouvoir le bien- scientifique, culturel, social, économiques, site scolaire, elle enseigne les valeur s éduca-
manifestation ser a or ganisée par le dépar te- être de tous à tous les âges, à développer et politiques... «La pr atique spor tive repr é- tives et pr épare les élèves aux défis de la vie
ment des sciences et techniques des activités à mettre en place des str atégies et des pro- sente un excellent moyen pour promouvoir adulte. Les tr avaux du colloque se décline-
physiques et spor tives (STAPS) et la faculté gr ammes de pr atiques spor tives comme la culture de paix, de tolér ance, de solida- r ont en cinq axes pr incipaux, à savoir
des sciences humaines et sociales de l’uni- moyen de pr évention et de lutte contre cer - r ité et de fr ater nité entre les peuples et les «Spor t, santé et bien-être», «Spor t, science
ver sité de Béjaïa. L’événement vise, entre taines maladies (Obésité, maladies car dio- nations. Les valeur s du spor t ne reconnais- et recherche», «Spor t, éducation et for ma-
autres, selon les or ganisateur s, à améliorer vasculaires, VIH…), à questionner les liens sent pas les limites des frontières géogr a- tion», «Spor t, tour isme et économie» et
la contr ibution du spor t aux politiques de qui peuvent exister entre le spor t et le déve- phiques et des inégalités sociales, religieuses «Spor t, valeur s, cohésion sociale et paix».
développement dur able, à promouvoir les loppement dur able de la société, et ceci et r aciales», pr écise-t-on, ajoutant que le F. A. B.
Dimanche 16 décembre 2018 ACTUALITÉ 5

MOKHTAR HASBELLAOUI, à propos des pathologies allergiques Coopération


Le Premier ministre

«Une lourde charge pour sud- coréen attendu


aujourd’hui à Alger
L e Premier ministre de la République de Corée,
LEE Nak-yon entamera aujourd’hui une visite

le système de santé»
officielle en Algérie à l'invitation du Premier ministre,
Ahmed Ouyahia. Cette visite de trois jours, s'inscrit
dans le cadre du renforcement de coopération entre
l'Algérie et la République de Corée, liée par une
Déclaration de partenariat stratégique signée en 2006
tr aduit, selon lui, «par une entre le président de la République, Abdelaziz
«Les pathologies amélior ation de la qualité de Bouteflika et son homologue coréen. La visite sera
allergiques pr ise en char ge des malades, consacrée à l'examen des relations bilatérales et des
disposant des médicaments qui voies et moyens de raffermir davantage, le partenariat
constituent une leur conviennent». Ceci, d’au- bilatéral. La rencontre sera aussi l'occasion pour un
échange de vues sur les questions régionales et inter-
lourde charge tant plus que les sociétés
nationales d'intérêt commun. La cinquième session du
savantes algér iennes ont éla-
pour le système bor é des protocoles consensuels Conseil d'affaires algéro-coréen, se tiendra également
à Alger en marge de cette visite, et regroupera des
de santé», a de tr aitement, a ajouté M.
entreprises des deux pays. Au programme de l'hôte de
Hasbellaoui. «Cependant, cela
indiqué, vendredi, ne doit pas nous empêcher de l'Algérie figure également deux visites à caractère
pour suivr e ces effor ts, touristique, la première au Musée des Beaux Arts
le ministre de la ensemble, en vue d’améliorer d'Alger et la deuxième au jardin d'Essais d'El Hamma.
Santé, de la cette impor tante discipline et Le Premier ministre de la République de Corée se
en même temps sensibiliser les rendra par ailleurs dans la wilaya de Boumerdès, au
population et de autres secteur s pour jouer un dernier jour de son séjour en Algérie, où il effectuera
la réforme r ôle positif afin de diminuer l’é- une visite à la centrale électrique à cycle combiné de
tendue de ces maladies», a-t-il Ras-Djenet. La Corée du Sud est l'un des principaux
hospitalière, pr éconisé. Il a indiqué, en partenaires commerciaux de l'Algérie avec près de 2,3
Mokhtar conclusion, que «le dépar te- milliards de dollars d'échanges en 2017 dont près de
ment qu’il repr ésente s’appuie- 700 millions de dollars d'exportations algériennes et
Hasbellaoui. r a, dans son plan d’action de 1,6 milliard de dollars d'importations, selon les
lutte contre les aller gies, sur les chiffres des Douanes algériennes. Durant le premier
tr avaux du 3e Congr ès de r ation de l’environnement en recommandations qui découle- semestre 2018, les importations algériennes de la
es pathologies dues ront de cette rencontre». De son Corée s'élevaient à 609 millions de dollars, alors que

«L
l’académie algér ienne d’aller - r aison, entre autres, des émis-
aux aller gies occu- gologie, placé sous le thème sions de gaz toxiques en prove- côté, le pr ésident de l’académie ses exportations vers ce pays étaient de 474 millions
pent la 4e position «Aller gie et Environnement». nance des moyens de tr ans- algér ienne d’aller gologie, le de dollars.
des maladies les plus r épandues Le ministre a souligné, dans ce por ts, de l’industr ie… Face à ce Pr ofesseur Réda Djidjik a
au monde. En Algér ie, elles cadre, l’existence d’une str até- problème de santé publique, le considér é que «l’amélior ation
r epr ésentent désor mais une gie de pr ise en char ge de ces premier responsable du secteur de la qualité de l’air est une Nouvelles zones industrielles
lour de char ge pour le système maladies. Évoquant à cet effet a fait savoir que son dépar te- mesure impor tante pour la pr é-
national de santé, ainsi que sur
le plan social», a-t-il affir mé
l’asthme et la r hinite, comme
étant les affections les plus pr é-
ment a mis en place «un pro-
gr amme national optimal
vention contre les conséquences
néfastes de la pollution atmos-
Instructions pour
dans un discour s lu en son nom sentes de cette discipline, il a consistant en une str atégie de phér ique sur la santé des
enfants et des adultes».
accélérer la cadence
par le chef de cabinet du déplor é la conjugaison des fac- pr évention, de tr aitement et de
ministèr e, le Pr Mer zak teur s qui en sont à l'or igine, à lutte contre les causes induisant L. O. CH de réalisation
Ghar naout, à l’ouver ture des savoir la pollution et la détér io- ces pathologies». Ce qui s’est
e ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef

Monoxyde de carbone
L Yousfi, a affirmé jeudi à Alger, que les autorités
publiques avaient donné des instructions pour accélé-
rer la cadence de réalisation des nouvelles zones
32 personnes intoxiquées en 48 heures industrielles à travers le territoire national, soulignant
le transfert, aux walis, de la responsabilité de réalisa-
es ser vices de la Protection civile ont Djelfa, cinq à Oum El-Bouaghi, trois à El- gistr é au niveau de la wilaya Béjaïa, avec
L fait état de l’intoxication par le
monoxyde de car bone de 32 per sonnes en
Bayadh, deux à Or an, deux à Sétif, deux à
Blida, trois à Skikda, une à Bouir a et une à
«deux per sonnes décédées suite à deux acci-
dents de la circulation». Par ailleur s, les
tion de 43 zones". "La création de 50 nouvelles zones
industrielles s'inscrit dans le cadre du programme du
président de la République", a déclaré le ministre lors
deux jour s, au niveau de plusieur s wilayas. Batna. «Les victimes ont été tr aitées sur éléments de la Protection civile ont effectué d'une plénière à l'Assemblée populaire nationale
«Dur ant la pér iode allant du 13 au 15 place puis tr ansfér ées dans un état satisfai- plusieur s inter ventions suite aux pluies qui (APN) consacrée au questions orales présidée par
décembre 2018, les secour s de la Protection sant ver s les str uctures hospitalières», a se sont abattues, vendredi passé, sur les Mouad Bouchareb, président de l'APN. Répondant à
civile sont inter venus pour prodiguer des ajouté le même document. Les mêmes ser - wilayas d’Alger, Relizane, Aïn Defla, une question du député Hassan Bounefla (RND) sur le
soins de première ur gence à 32 per sonnes vices ont souligné que les 13 premier s jour s Médéa, Béjaïa, Blida, Tipaza, Boumer dès lancement des travaux de réalisation de la zone indus-
intoxiquées par le monoxyde de car bone du mois de décembre ont connu un nombre et Tiaret, «où plusieur s opér ations de pom- trielle de Ain Regada (Guelma), lors d'une plénière à
(CO) émanant des appareils de chauffage impor tant de décès et de per sonnes intoxi- page et d’épuisements des eaux pluviales l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée au
et chauffe-bains, au niveau de plusieur s quées par l’inhalation du monoxyde de car - ont été effectuées à l’intér ieur des habita- questions orales, le ministre a rappelé que la création
wilayas», lit-on dans le bilan rendu public bone (CO), à tr aver s plusieur s wilayas du tions, quar tier s et édifices publics», ajoute de 50 nouvelles zones industrielles s'inscrivait dans le
par la direction génér ale de la Protection pays. «Ce phénomène est dû à des er reur s la même source. Cette der nière indique que cadre du programme du président de la République, et
civile. Dans le détail, il s’agit de quatre per - de pr évention en matière de sécur ité, à la 20 ar br es ont été dér acinés suite aux que la commune d'Ain Regada a bénéficié du projet de
sonnes à Alger, quatre à Tizi-Ouzou, cinq à mauvaise utilisation des appareils de chauf- intempér ies au niveau des wilayas d’Alger, création d'une zone industrielle de 140 hectares.
fage et chauffe-bains et à l’absence d’une Tipaza, Béjaïa, Boumer dès et Tiaret, en sus Soulignant que l'Agence nationale d'Intermédiation et
bonne aér ation (…)», explique la de l’effondrement par tiel de cinq mur s et
Sour El-Ghozlane Protection civile. Par ailleur s, plusieur s plafonds au niveau des wilayas d’Alger,
de régulation foncière (ANIRF) a été chargée de la
réalisation de cette zone industrielle qui sera financée
Quatre personnes accidents de la circulation ont été recensés
ces trois der nier s jour s, dont 15 mor tels.
Relizane, Médéa, Béjaïa et Tipaza. À signa-
ler que l’opér ation de recherche, par les
par le Fonds national d'investissement (FNI), M.
Yousfi a indiqué que "les autorité publiques ont donné

sauvées in extremis Pas moins de 15 décès ont été constatés sur


les lieux d’accidents et 17 blessés, tr aités
plongeur s de la protection civile, d’une per -
sonne empor tée par les eaux de l’oued
toutes les instructions en vue d'accélérer la cadence de
sa réalisation". Il a précisé, à ce propos, que "lors de sa
uatre per sonnes victimes d'une intoxica- sur place puis évacués ver s les str uctures Meleh, dans la commune Rébaïa (Médéa) 84ème session, le Conseil national d'investissement
Q tion au monoxyde de car bone ont été
secour ues, hier, et sauvées d'une mor t cer -
hospitalières par les secour s de la protec-
tion civile. Le bilan le plus lour d a été enre-
est en cour s, infor me la Protection civile.
Samira Saïdj
(CNI) avait pris la décision N09 prévoyant le transfert,
aux walis, de la réalisation de 43 zones industrielles,
taine par les pompier s. Les victimes, âgées dont celle de Ain Regada". Ainsi, le dossier relatif aux
études de réalisation de cette zone industrielle a été
entre 7 et 49 ans et issues d’une même famil-
le, ont été retrouvées au bor d de l'asphyxie
Béni Aïssi transféré, en date du 10 décembre 2017, à la Direction
de l'urbanisme, de l'architecture et de la construction
dans un état cr itique lor s de l'inter vention
des pompier s, au petit matin ver s 6h, dans Éclatement d’une conduite de gaz à Aguemoun de la wilaya de Guelma, a précisé M. Yousfi, ajoutant
que la réalisation s'effectue en coordination entre les
une maison à la cité 5 J uillet, dans la com- ne conduite pr incipa- lieux et ont fer mé toutes «Heur eusement que les
mune de Sour El-Ghozlane, a-t-on appr is de
sources locales. C’est l’un des membres de
U le de gaz naturel a
éclaté au niveau du village
les vannes de la commune
afin d’éviter une catas-
ser vices de la Sonelgaz
étaient là, autrement ça
services du ministère de l'Industrie et ceux de la
wilaya. Le ministre a rappelé, encore le visa du cahier
cette famille qui avait aler té les ser vices de de charge par la commission sectorielle du ministère
Aguemoun, dans la com- trophe. Les villageois, de aur ait été un vr ai de l'Intérieur, en novembre 2018, le lancement de l'ap-
la Protection civile, qui sont inter venus à
mune de Béni Aïssi rele- leur côté, dénoncent la désastr e», déplor e un pel d'offres par la direction de l'urbanisme et de la
temps. Les quatre victimes souffr aient de
vant de la daïr a de Béni défaillance totale des ser - citoyen. À souligner wilaya puis l'ouverture des plis les 5 et 10 décembre
maux de tête et de vomissements, ajoute la
même source, soulignant que les pompier s Douala, soit à peine une vices concer nés, à leur tête qu’actuellement, la com- en cours, ajoutant que cette opération a abouti à la
ont évacué les victimes ver s l'hôpital de Sour année apr ès sa mise en l’entrepr ise r éalisatr ice du mune est sans gaz et cela sélection de 4 entreprises. Pour accélérer la réalisation
El-Ghozlane apr ès leur avoir prodigué les ser vice. Aussitôt aler tés, projet, qui, selon eux, a jusqu’à la fin des tr avaux de la zone industrielle d'Ain Regada, le marché a été
premier s soins sur place. les ser vices de la Sonelgaz fait un tr avail bâclé sans de r épar ation de la partagé en quatre lots en attendant le lancement des
O. K. se sont dépêchés sur les penser aux conséquences. conduite éclatée. L. M. travaux début 2019, a conclu le ministre.
6 PUBLICITÉ Dimanche 16 décembre 2018

Hôtel Les deux palmiers


RN 25 DRAÂ BEN KHEDDA TIZI-OUZOU.
POUR TOUTE RÉSERVATION ET INFORMATION,
NOUS APPELER AU 026 434 444
OU 056 177 0271.

SÉJOURS DE PLAISANCE -
RENDEZ-VOUS D’AFFAIRES -
CÉRÉMONIES FESTIVES -
REGROUPEMENTS PROFESSIONNELS -
...

ON A CE QU’IL
VOUS FAUT !

Pub TO/G

‫الشركة الجزائرية لتوزيع الكھرباء و الغاز‬

DDK/16/12/2018 ANEP N°838 079 DDK/16/12/2018 ANEP N°838 080


Dimanche 16 décembre 2018 KABYLIE 7

H O R A I R E S des prières
FAJR DOHR ASR MAGHREB ISHA
Tizi-Ouzou 06:10 12:40 15:12 17:34 19:00
Bouira 06:09 12:40 15:13 17:31 19:01
Béjaïa 06:06 12:36 15:08 17:29 18:56

La célébration des
événements du 11
AÏT YAHIA MOUSSA Retour sur la visite du wali

La population expose
décembre 1960
dans la wilaya
de Tizi-Ouzou,
en plus des
activités officielles
programmées, a
permis au wali
Abdelhakim
ses doléances «Le relief de la r égion est tr ès acci- r égler ce problème qui pénalise
Chater de s’arrêter denté et j’ai demandé au pr ésident toutes la commune. Dans ce sens,
de l’APC de faire des propositions le wali, en s’adr essant aux
sur les difficultés pour vous inscr ire des projets. On citoyens, dir a : «Vous avez élu une
ne veut pas que vous vous sentiez assemblée (…) nous sommes là
et les problèmes mar ginalisés, tous les enfants de pour vous accompagner si les gens
que rencontrent l’Algér ie sont égaux dans les sont r éceptifs et reviennent à la
droits et les devoir s. On est à la r aison pour tr availler la main
les citoyens disposition des citoyens et on va dans la main». M. Chater a char gé
dans la région œuvrer pour que cette r égion r at- le chef de daïr a pour des pour par -
tr ape le retar d», a-t-il ajouté. ler s avec les différentes par ties
Sud de la wilaya. afin de tr ouver une solution.
Mise en service D’autres problèmes ont été, en
outr e, exposés à l’instar du
du gaz au profit manque de moyens et du per son-
de 2 200 foyers nel au centre médico-social rele-
vant de commencer leur

A pér iple, le wali et la délé-


gation qui l’accompagnait
ont procédé d’abor d à la levée des
Dans la commune d’Aïn Zaouia, 2
200 foyer s ont bénéficié du gaz
naturel. Le wali a déclar é que
vant de la CNAS, la fibr e
optique… À signaler que le wali et
la délégation ont visité la maison
où a eu lieu la reproduction de la
couleur s nationales et au dépôt de cette opér ation a coûté à l’État la
proclamation du 1er Novembre au
ger bes de fleur s au cimetière des r éseau. Le problème du gaz a été déposée au ministère concer né. En bagatelle de plus de 21 milliar ds
village Ighil Imoula, dans la com-
mar tyr s de M’Douha, au chef-lieu également soulevé par les habi- ter mes d’habitat r ur al, le nombre de centimes, l’équivalent de 16
mune de Tizi N’Tleta. Le problè-
de wilaya. La destination était la tants. En effet, 60 familles passent des demandeur s dans la r égion, millions de centimes pour chaque
me de l’étanchéité de la maison a
commune d’Aït Yahia Moussa où encore l’hiver sans gaz. Les jeunes est de 1 500 demandeur s. Pour foyer. Il a r appelé que l’objectif
été soulevé et le wali a de suite
il a inaugur é une stèle commémo- ne disposent d’aucune infr astr uc- cela, le wali leur a promis un bon est d’améliorer le cadre de vie des
or donné sa pr ise en char ge,
r ative au village Helli. Les ture de loisir s ni de stade de proxi- quota pour l’année 2019. Il a aussi citoyens. Les r epr ésentants des
considér ant que c’est un devoir
citoyens souffrent le mar tyr dans mité. Ainsi et pour mettre fin à ce instr uit l’ADE pour adopter un villageois ont profité de l’occasion
national de pr éser ver ces lieux. À
cette r égion (des routes non amé- manque, le wali a promis d’inscr i- plan de citer nage pour r égler le pour exposer leur s pr oblèmes,
signaler que lor s de ce pér iple
nagées et impr aticables, l’assainis- re un stade au profit des villageois. problème d’eau potable. Quant à notamment celui du blocage de
commémor atif, le wali a inaugur é
sement inexistant, pr oblème Les habitants ont, également, sol- la situation globale de la commu- l’APC qui dure depuis plus d’une
un nouveau centr e commer cial
d’AEP). Depuis deux mois, les licité l’inter vention du wali à pro- ne, le wali Chater a promis de année. Les comités de villages ont
dans la ville de Tizi-Ouzou.
habitants du village Helli sont pos d’une procédure de déclasse- «prendre en considér ation toutes sollicité l’inter vention du wali et
Kamela Haddoum.
sans eau à cause de fuites dans le ment de 100 h de ter res agr icoles les pr éoccupations des citoyens». du pr ésident de l’APW pour

OUAGUENOUN Ansej, Cnac et Angem


Des promoteurs ferment le siège des impôts
es centaines de jeunes pr omoteur s lancement de leur s affaires, ont émis des r égime spécial aux PME, en plus de la sup- pr ise), une or ganisation qui regroupe des
D ayant bénéficié des dispositifs étatiques
de soutien à l' emploi (Ansej, Cnac et
doléances d’or dre socioprofessionnel et fis-
cal. D’abor d, ils ont r éclamé un environne-
pr ession des pénalités sur les r etar ds
accusés dans le payement de leur s impôts.
pr omoteur s en difficulté de plusieur s
wilayas du pays. Enfin, notons que les pro-
Angem) ont procédé, jeudi der nier, à la fer - ment et un climat des affaires propice. La Par ailleur s, les jeunes pr omoteur s moteur s Ansej, Cnac et Angem militent
meture du siège de la recette des impôts de condition, expliquent les jeunes pr omo- d’Ouaguenoun se sont constitués dans un depuis quelques années pour sauver leur s
la daïr a d’Ouaguenoun. En effet, dès la teur s, «est non seulement pr imor diale mais cadre dénommé «Collectif solidar ité pro- entrepr ises de la faillite qui les met dans
matinée, les protestataires ont assiégé le vitale pour tout projet». Aussi, pour assai- moteur s», afin d’or ganiser leur s actions une situation dr amatique. Ayant contr acté
bâtiment, inter disant tout accès aux nir ce climat, ils r éclament la mise en appli- dans l’avenir. Ces der nier s se disent être des pr êts aupr ès des banques, ces der nier s
employés. La veille déjà (mercredi ndlr ), les cation de la facilité promise depuis des devant une situation difficile avec les pour - sont pour suivis en justice pour non rem-
promoteur s qui ont or ganisé un gr and r as- années, à savoir les 20% des mar chés suites judiciaires et les menaces de saisie de bour sement de leur s dettes aux échéances
semblement devant la même institution, ont publics qui leur reviennent. Les jeunes pro- leur matér iel de tr avail. Les problèmes fixées. Ce qui est en somme chose logique.
énumér é une sér ie de r evendications moteur s, en difficulté à cause justement de signalés à Ouaguenoun font déjà par tie Akli N.
propres à leur s entrepr ises cr éées dans le ce climat des affaires non favor able, font intégr ante de la plate-for me de revendica-
cadre de ces dispositifs. En effet, ces jeunes face à «un r égime fiscal des plus r épressifs». tions por tée depuis des années par le
souffr ant de gr andes difficultés depuis le C’est pourquoi ils demandent d’abor d un CAME (Collectif d’appui à la micro-entre-

AÏT SMAÏL DRAÂ EL-MIZAN VALLÉE DU SAHEL


un jour
La Kabylie

Les chênes Les projets Renouer


menacés de de RHP avec le
disparition relancés collectif !
Page 08 Page 09 Page 10
8 BÉJAÏA Dimanche 16 décembre 2018

Tinebdar IGHIL ALI Projetée à Bouni


La fibre optique

La ZAC de tous
Ighil Ali est l'une
pour Bermatou des communes
e village Ber matou, situé à quelques
L encablures du chef-lieu communal de
Tinebdar, ser a prochainement r accor dé à
de la wilaya
de Béjaïa où le

les espoirs
la fibre optique, à la faveur d’un projet
inscr it dans le plan d’investissement de la
chômage fait
municipalité pour l’exercice en cour s. «Ce rage parmi la
projet d’acheminement du câble de la fibre
optique a été déjà mis en chantier. À pr é- masse juvénile
sent, nous nous sommes engagés sur l’exé- locale.
cution des tr avaux de son achèvement», a
indiqué le responsable de l’APC, infor -
mant que les consultations sont en cour s :
«Nous avons lancé une consultation par
voie d’affichage en vue de r éaliser l’opér a-
tion por tant sur l’achèvement de l’ouver -
ture des tr anchées, ainsi que la pose du rouver un poste d'emploi
câble de fibre optique», a-t-il déclar é. Des
habitants du village Ber matou, avec les-
quels nous nous sommes entretenus sur ce
sujet, se disent alléchés et r éconfor tés par
T stable et bien r émunér é
relève, à s'y méprendre,
du luxe dans cette localité telle-
ment c'est tr ès r are. Au niveau
ce nouvel acquis. «Nul doute que cette nou- de l' administr ation locale
velle technologie fer a beaucoup d’heureux, (APC, daïr a...), les offres d'em-
car elle rend possible des choses invr aisem- ploi sont «distillés» au compte-
blables», lâche, la mine joviale, un qua- gouttes, et ce à tr aver s des
dr agénaire de Ber matou. «Avoir le monde concour s or ganisés chaque
à por tée de clic, sans avoir à bouger de son année. Cependant, le nombre
chez soi, cela ne peut que fasciner et subju- de postes proposés est toujour s
guer », renchér it un autre citoyen du villa- faible et ne satisfait pas les cen-
ge. taines de demandes d' emploi
N. M. qui croupissent dans les tiroir s.
Même les «jobs» dans le cadre
Aït Smaïl de l'emploi de jeunes et de soli-
dar ité sont r ar es et peu
Les chênes attr ayants. La localité nichée en
zone montagneuse compte une der nier s mois. Dés fois, je cor nes en investissant dans 25 km d'Ighil Ali. Cette ZAC,
menacés de communauté estudiantine assez
impor tante avec des dizaines de
r egr ette d' avoir effectué des
études pour avoir ce diplôme
l'agr iculture de montagnes. Ces
citoyens ont pr éfér és investir
viabilisée en 1989, n'attend que
le feu ver t pour être mise en

disparition nouveaux fr ais émoulus qui


viennent r ejoindr e, chaque
tant il n'y a pas de débouchées
dans notre r égion. J e tenter ai le
dans ce secteur délaissé, mais
qui r appor te beaucoup. Les
ser vice, car les investisseur s ont
manifesté déjà leur intér êt à y
e gland, ce année, les r angs des chômeur s sud du pays, peut-être que là- ver sants des monts entour ant la installer leur s usines pour per -
L fruit du
chêne qui
diplômés notamment. «On
dir ait une malédiction qui
bas j'aur ais un emploi stable»,
espère un jeune infor maticien
localité sont investis par ces
jeunes qui ont implanté des
mettre aux jeunes de la localité
de tr availler et d'entreprendre
avait tant s'abat sur nous les jeunes ! Une fr ais émoulu de son état. Ainsi, unités avicoles (poulailler s) où leur avenir et à la population
fait le bon- fois que j'ai eu mon diplôme de obtenir un tr avail stable dans cette filière semble r éussir bien r ur ale, disséminée à tr aver s les
heur de TS en infor matique, j'ai fr appé cette municipalité déshér itée est dans cette localité au relief acci- villages reculés comme Zina,
nos aïeux à toutes les por tes pour avoir un tr ès dur pour les jeunes de cette denté. Néanmoins, ce qu'espè- Tazla, El Kelâa, Ath Ser adj,
à une cer- emploi mais à chaque fois ma localité, où les usines ne se rent les habitants de cette muni- Tabouâanant et autres, de s'y
taine demande est rejetée que ce soit comptent même pas sur les cipalité et celle de toute la fixer pour stopper l'exode r ur al
époque, chez le pr ivé ou le public. Même doigts d' une main. Ne r égion montagneuse des Ath qui menace toujour s ces beaux
est mal- les dispositifs d'aide à l'emploi s'avouant pas vaincus, d'autres Abbas c'est la concr étisation de villages.
heureuse- jeunes tirent le taureau par les la zone d'activité sise à Bouni, à Syphax Y.
de jeunes se sont r ar éfiés ces
ment en voie de
disparition à Aït Smail,
une commune située à
environ 65 km au Sud-est
Affaissements sur la RN106
de la wilaya de Béjaïa. En effet, le constat est a r oute nationale N°106, r eliant la responsables de la direction des tr avaux en contrebas», explique le responsable de
fait il y a des années par les paysans qui avaient
désespérément déclenché l'alarme, mais sans
L wilaya de Béjaïa à celle de Bor dj Bou
Ar rer idj, se trouve dans un état de dégr a-
publics, ont été tenus au cour ant. «Nous
avons même établi des fiches techniques,
l’APC, appelant de ses vœux une prompte
inter vention des responsables concer nés.
qu'un plan efficace ne soit mis en place afin dation avancé. L’axe routier tr aver sant les lesquelles ont été tr ansmises aux ser vices «La RN106 repr ésente la seule voie de com-
d'éviter une situation pareille. Aujourd'hui à Aït communes d’Ath R’zine et Ighil Ali est par - concer nés pour une éventuelle pr ise en munication et donc un passage obligé pour
Smail, pour se procurer le gland, le citoyen est semé d’une multitude d’affaissements et char ge de ces affaissements. Nous atten- r allier les villes de la Soummam. Avec l’ar -
dans l'obligation de parcourir des kilomètres en autres éboulements. «Nous avons recensé dons un retour d’écoute que nous espérons r ivée de l’hiver et ses intempér ies, nous
se déplaçant à Agouf ou Igemmunen, où les r apide et favor able», a confié notre inter lo- cr aignons que des affaissements d’ampleur
tr ois affaissements impor tants qui ont
chênes sont encore observables. «Depuis plus cuteur, signalant que des maisons bor dant ne viennent couper cette route à la circula-
sér ieusement affecté le cor ps de la
de deux décennies, le chêne est classé parmi les la route r isquent d’être touchées si r ien tion et nous contr aindre ainsi à l’isole-
chaussée. À chaque épisode pluvieux, la
arbres menacés de disparition à Aït Smail.
situation s’empire davantage, rendant le n’est fait pour remédier à la situation. «Il y ment», déclare un citoyen d’Ighil Ali sur
Comme on n'a pas agi ni dans un sens ni dans
tr afic automobile dangereux», relève un a une sor te d’effet domino. À chaque fois une pointe d’inquiétude.
l'autre, comme le lancement d'une campagne de
responsable de l’APC d’Ighil Ali, infor - qu’un affaissement se fait jour, il engendre N. M.
reboisement par exemple, le chêne est malheu-
reusement en train de vivre ces dernières mant que les ser vices de la subdivision des des glissements de ter r ain et des éboule-
années chez-nous. D'ailleurs, tous ceux qui tr avaux publics d’Akbou, de même que les ments, menaçant les habitations implantées
résistent encore sont vieux de plusieurs dizaines
d'années», dira un paysan de la région. Et Bouhamza
d'ajouter : «À une certaine époque, nous avions
ces chênes à proximité des habitations, mais
nos aïeux les coupaient exprès pour, d'une part,
Projet d’une salle de sport pour le lycée
se servir de leurs bois durant l'hiver et, d'autre ' est une pr emièr e dans cette str ucture, et ce depuis le les panneaux solaires, s'avère pour une enveloppe financière
part, éviter que la forêt pousse davantage au
sein même des villages». À signaler que même
C toute la wilaya de Béjaïa !
L' école pr imair e Baha Ali,
début du mois en cour s. À
l'APC, on infor me que l'expé-
êtr e aussi d' un appor t non
négligeable pour la pr éser va-
de l' or dre de 54 millions de
dinar s. «Les tr avaux ne tar de-
les chênes d’Agouf, qui est justement connu située au chef-lieu communal r ience est un progr amme pilote tion et la protection de l'envi- r aient pas à être lancés dans
pour être riche en flore, sont victimes des com- de Bouhamza, est alimentée, qui a été lancé en attendant r onnement, assur e-t-on. Par ledit établissement du cycle
portements de l'homme. Pour s'apprivoiser en contr air ement aux autr es d'être génér alisé sur tous les ailleur s, le lycée du chef-lieu secondair e», indique notr e
bois, les habitants ont toujours fait de cette écoles, à par tir de panneaux établissements scolaires de la communal de Bouhamza est sour ce. La nouvelle n' a pas
place leur destination idéale, surtout après commune. Cette initiative obéit, concer né par un projet d'une manqué bien évidemment de
solaires qui lui four nissent l'é-
l'aménagement d'une piste carrossable y dit-on, au souci de procéder à impor tance capitale pour cet susciter la joie des lycéens qui,
ner gie électr ique. En effet, cet
menant. Tandis qu'actuellement qu'il n'en reste l'utilisation des éner gies renou- établissement et qui consiste en tous soulagés qu'ils sont, piaf-
établissement scolaire peut se
que quelques dizaines, le site s'est retrouvé nos
«tar guer » d'être le premier à velables pour économiser de la r éalisation d' une salle de fent d’impatience à l'idée de
seulement à l'abandon, mais aussi dénudé par-
l'échelle de la wilaya de Béjaïa l'ar gent sur tout dans les com- spor t au profit des élèves. En pouvoir pr atiquer le spor t dans
tiellement de tous les arbres qui l'embellis-
à être alimenté en cour ant élec- munes aux r essour ces finan- effet, le marché a été d'ores et leur future salle de spor ts.
saient.
M. K. tr ique à par tir de panneaux cières faibles. L'utilisation des déjà attr ibué à l'entrepr ise r éa- S. Y.
solaires installés sur le toit de éner gies renouvelables, comme lisatr ice, infor me notre source,
Dimanche 16 décembre 2018 TIZI-OUZOU 9

TADMAÏT Cité 80 logements Aït Bou

Le maire interpellé !
Youcef
Curage
d’une trentaine
Les habitants de la
de caniveaux
cité 80 logements
(Cnep), sise
au chef-lieu
communal
de Tadmaït, se
plaignent de la
dégradation de
leur cadre de vie.
ls relèvent sur tout l’état des

I pistes menant ver s ce bour g


qui deviennent impr aticables
et embour bées dur ant les
U ne trentaine d’ou-
vr ages ser vant à l’é-
vacuation des eaux plu-
viales ont été rouver ts
intempér ies. En effet, selon les apr ès une opér ation de
témoignages de cer tains r ésidents cur age lancée, depuis
de la localité, les deux r uelles octobre, par les ser vices
menant ver s leur quar tier se trou- municipaux d’Aït Bou
vent actuellement dans un état Youcef. «Nous avons
lamentable, elles sont boueuses et procédé à l’ouver ture de
embour bées, car elles n’ont pas moins de 30 ouvr ages
jamais été aménagées depuis le obstr ués soit naturelle-
début des années 1990. «Dés que années 1990», r egr ette Kar im, gement de ces deux r uelles afin enfants. Ce qui accentue notr e ment, soit par des par ticu-
les premières aver ses ar r ivent, les l’un des habitants de la localité. Et qu'ils puissent circuler librement souffr ance sont les odeur s nauséa- lier s, dont cer tains ne
deux pistes menant ver s notre cité d’ajouter : «Pour tant, le revête- et sans trop de peine. Par ailleur s, bondes qui pr oviennent de ces fonctionnent pas depuis
deviennent boueuses et impr ati- ment de ces deux pistes de 100 m ces mêmes habitants se plaignent endroits», regrette un autre habi- plus de trois décades», a
cables. De plus, nous avons jamais chacune, oubliées par les maires de la dégr adation de leur r éseau tant de ladite cité. Pour remédier déclar é le maire,
cessé d’inter peller les ser vices qui se sont succédé à la tête de d’assainissement car les conduites à cet état de fait, les r iver ains Oudjoudi Ouada Hamid.
concer nés au niveau des autor ités l’APC, ne nécessite pas un gr and en PVC sont vétustes et vulné- exhor tent les ser vices concer nés à «C’est une progr amma-
locales pour prendre en char ge budget, il suffit uniquement un r ables, a-t-on appr is sur place. r énover en ur gence le r éseau d’as- tion scindée en deux opé-
l’aménagement des r uelles peu de volonté chez nous respon- «Les conduites en PVC du r éseau sainissement de cette bour gade, r ations incluant évidem-
menant ver s la cité 80 logements sables locaux». Par conséquent, d’assainissement de notre quar - car la situation dans laquelle ils ment les ouver tures de
(Cnep), mais en vain. La situation les habitants de cette cité inter pel- tier sont vétustes et elles éclatent vivent est actuellement lamen- caniveaux (….) La pre-
n’a pas changé depuis l’édifica- lent les autor ités locales à agir en souvent en plusieur s places. Il y va table. mière opér ation concer -
tion de ce quar tier dur ant les ur gence et de procéder à l'aména- de notre santé et celles de nos Rachid Aissiou nant un nombre de 15
ouvr ages longeant la
Draâ El-Mizan RN15 à par tir de Sidi Ali
Ouyahia jusqu’au chef-
Les projets de RHP relancés lieu communal», ajouter a
notre inter locuteur.
i les 159 familles de Boufhima et de Tazrout Abdelghani Issolah, maire de Dr aâ El-Mizan. projet remonte à une vingtaine d'années, il
S ont eu leur s décisions et vont occuper inces-
samment leur s logements r éalisés dans le cadre
Selon cet édile communal, des solutions ont été
tr ouvées pour chaque pr ogr amme. «Tout
piqua une colère devant ses inter locuteur s qui
n'avaient pas d'ar guments à opposer à la situa-
«Quant à la seconde opé-
r ation, elle concer ner a le
tr acé longeant Tachekir t -
de la r ésor ption de l'habitat pr écaire, il n'en d'abor d, nous espérons que les 50 logements tion de ces logements. À Dr aâ El-Mizan, il est
Tizi Oumalou et elle
est pas de même pour celles des autres cités presque achevés seront livr és, en pr incipe, le attendu aussi la repr ise des tr avaux de la tren-
englober a tous les
pr écaires de la ville. Les pr é-bénéficiaires des 24 févr ier prochain», dir a-t-il. Quant aux 66 taine de logements sis sur la RN30 en allant
ouvr ages et caniveaux res-
logements lancés sur la route de Henia en autres, il nous apprendr a que le reste à r éaliser ver s Boghni, initialement destinés aux familles
tants, y compr is ceux
contrebas de l'hôpital Kr im Belkacem doivent a été pr is en char ge. «Les entrepr ises seront de la cité Maâmar qui, au demeur ant, ont été
situés à l’intér ieur de nos
attendre encore quelques mois. A r appeler que engagées d'ici avr il ou mai», souligner a-t-il. tr ansfor més en logements sociaux parce qu'il a
villages ainsi que le net-
les pr é-affectations leur s ont été remises en mai Tandis qu'en ce qui concer ne les 32 autres à été décidé que les 78 familles de Maâmar
toyage des r éseaux d’as-
2017, mais les logements ne sont pas encore l' ar r êt où beaucoup reste à faire, ils sont allaient bénéficier de logements dans le pro-
sainissement que nous
livr és pour de nombreuses r aisons. Apr ès le confiés à une entrepr ise.148 logements ont été gr amme des 1 000 logements du progr amme
espérons achever le plutôt
r assemblement obser vé der nièrement devant lancés en 2012. Le 26 novembre 2016, l'ex wali du pr ésident de la République, M. Abdelaziz
possible», tient à souligner
le siège de la daïr a, une commission composée M. Mohamed Bouder bali, en visite sur les Bouteflika, presque pr êts à la livr aison. En
le maire de la localité,
du chef de daïr a, du maire, du député M. lieux, avait donné des instr uctions fer mes, à tout cas, des effor ts énor mes ont été consentis
dont le village Tifer doud a
Ahcène Mansour i et d'une délégation de la cité tous les concer nés par ce progr amme, d'accélé- pour ér adiquer définitivement toutes ces cités
rempor té le premier pr ix
de l'indépendance, a été reçue par le chef de rer les procédures. Mais, depuis, presque r ien datant de l'époque coloniale, car une fois tous
Aissat Rabah du village le
cabinet du wali en pr ésence des directeur s de n'a été fait. C'est dire que cette fois-ci, l'actuel ces logements attr ibués, il ne rester a plus de
plus propre de la wilaya
l'OPGI, de la DUC et du repr ésentant de la wali ne veut plus entendre de ces retar ds, cité ni de bidonville comme celui sur plombant
de Tizi-Ouzou de l’édition
direction du logement. «Les projets à l'ar r êt quand on sait que dur ant ses visites dans les l'hôpital.
2017.
ont été exposés à nos inter locuteur s. Chacun de communes, il n'a ménagé aucun responsable et Amar Ouramdane.
M. A. B
son côté a pr is les engagements afin de mener n'a accepté aucune excuse. Ce fut le cas, der -
à ter me ces logements», nous confier a M. nièrement, à M'Kir a où, en apprenant qu'un

Ouaguenoun
Déclin de l’activité agricole
uaguenoun fait par tie des communes quée difficilement par quelques agr icul- de l’abandon du bar r age de Djebla. Ce der - cette situation, des voix par mi les jeunes
O Algér iennes à vocation agr icole. Située
sur de vastes plaines et disposant d’un bar -
teur s dans la commune de Timizar t. A
Djebla, où ce cr éneau était for t, il ne reste
nier, r éalisé en 1967 dans le cadre de la poli-
tique nationale agr icole, se retrouve aujour -
s’élèvent pour proposer des solutions. Un
cadre propice se trouve d’ailleur s en place
r age constr uit dans les années 60, le poten- plus que quelques agr iculteur s dans l’acti- d’hui dans un état d’envasement avancé. pour laisser libre cour s à ces r éflexions à
tiel de cette der nière est gigantesque. De vité mar aîchèr e. Les autr es ont changé Les exécutifs communaux qui se sont des pr opositions novatr ices. Un conseil
l’agr iculture mar aîchère à celle du blé et de d’activité pour d’autres hor izons plus clé- succédé ces der nières années se sont tous consultatif vient d’être mis en place pour les
l’élevage, la r égion peut s’imposer comme ments. Un nombre d’agr iculteur s se sont heur tés à ce problème soulevé par les agr i- propositions des citoyens. Ce conseil cr éé il
un pôle de l’activité agr icole par excellence. reconver tis à l’élevage en exploitant les culteur s qui r ésistaient encore. Mais les tr a- y a de cela des années et remis au goût du
Mais, hélas, avec tout ce potentiel, la com- étendues de ter res cultivables comme pâtu- vaux nécessair es pour le désengor ger jour ces der nières semaines, devr ait s’élar -
mune se retrouve avec moins d’une dizaine r ages. Ce déclin de l’activité agr icole a, à étaient financièrement au-dessus des capa- gir à ce genre de proposition pour redyna-
d’agr iculteur s et une production agr icole l’or igine, plusieur s causes. Pour les agr icul- cités des communes. Ce qui laisser a ce bar - miser le secteur agr icole qui est en r éalité la
anéantie. En effet, aujour d’hui, l’agr icultu- teur s, la politique agr icole ne se décide pas r age dans l’abandon malgr é son inscr ip- vocation de la commune d’Ouaguenoun.
re est au r alenti si ce n’est à l’ar r êt. La cul- au niveau d’une commune. Cette r aison a tion, il y a de cela plusieur s années. Akli N.
ture du blé qui subsiste encore, est pr ati- également des causes corollaires à l’instar Cependant, ces der nières années, face à
10 BOUIRA Dimanche 16 décembre 2018

VALLÉE DU SAHEL Volontariats, collecte de dons

Renouer avec le collectif !


Les habitants des
KADIRIA différents villages
Projet des 50 de la commune de
logements LPA M'Chedallah ont
Le dépôt des repris, ces deux
dossiers clôturé dernières années,
es 1 000 logements LPA avec l'organisation
D octroyés pour la wilaya de
Bouir a pour l’exercice 2018, la
communautaire
commune de Kadir ia a eu droit à d'antan
un quota de 50 logements. Le
dépôt des dossier s pour en béné-
et les actions de
ficier a débuté l’été der nier et volontariat et
l’opér ation a été d’ores et déjà
clôtur ée. À Kadir ia, les ser vices
de solidarité.
de la commune ont fait r écem-
ment état du dépôt de 322 dos-
n effet, il ne se passe pas une
sier s. Selon les mêmes ser vices,
sur un total de 322 dossier s
déposés par les demandeur s, 241
ont été acceptés et jugés r épon-
E semaine sans que ne soit
or ganisé ça et là des actions
de volontar iat ou diver ses acti-
publics. L’autre volet auquel les
communautés villageoises accor -
l'activité la plus r épandue est la
restaur ation des écoles pr imaires
nages histor iques des Amazighs.
Ces opér ations se pour suivent
dant aux cr itères de pr ésélection. vités pour commémorer cer taines dent beaucoup d’intér êt concer ne à tr aver s toutes les communes toujour s et actuellement, un grou-
Quatre vingt et un dossier s ont dates histor iques restées ancr ées l’amélior ation du cadre de vie. sans exception. Pour cette der niè- pe de volontair es du collectif
été, donc, rejetés, dont 35 dos- dans la mémoire collective. Sur ce Pour se faire, des opér ations de re opér ation, ce sont sur tout des d’Ath L’khir de Taker boust est en
sier s l’ont été pour non justifica- der nier point, à Sahar idj et volontar iats pour la restaur ation groupes de jeunes composés d'uni- tr ain de r éhabiliter deux fontaines
tion de lieu de r ésidence. Les 46 Raffour, ces der nières années, les d'ouvr ages d'utilité publique telle ver sitaires, chômeur s et d'ar tistes de la localité. Aussi, depuis le
autres dossier s ne r épondent pas populations marquent chaque fois que les pistes, les monuments des peintr es et autr es maçons qui début de ce mois, de nombreux
aux exigences de salaires fixées une halte pour se r appeler à la mar tyr s, les sources et fontaines, s'impliquent avec quelquefois une volontair es se pr épar ent pour
pour pr étendre souscr ire à ce souvenance les dates histor iques le nettoyage sont or ganisés r égu- contr ibution des communes. célébrer la fête de Yennayer. À El
genre de for mule. Les mêmes marquant la destr uction des vil- lièr ement depuis deux ans aux Dur ant le mois de décembre en Esnam et à l’initiative du collectif
ser vices indiquent, par ailleur s, lages Ighzer Iwakur en, Tadar t autres coins de la vallée du Sahel. cour s, deux opér ations sont Ath L’khir et du mouvementa
que les dossier s acceptés seront Ladjdid et Ivalvaren par l’ar mée Timechr at, une tr adition bien menées à Taker boust et Ahnif. À associatif, des r éunions sont
soumis à une autre sélection pour fr ançaise. Au delà de l’aspect ancr ée en Kabylie et dans la l’école Ter r ad Hocine, l’objectif tenues pour pr éparer la célébr a-
établir une liste définitive des commémor atif, la célébr ation de r égion, est aussi ressuscitée ces est de r éaliser un pr éau et à Ahnif, tion du nouvel an ber bèr e. À
bénéficiaires des 50 unités et celle ces dates est une occasion offer te der nières années par tout à tr aver s il est question de r éhabiliter cer - Taker tboust, des pr épar atifs sont
de r éser ve. Cette der nière com- pour les villageois de se rencon- les villages de la r égion. Ainsi, ces taines installations au niveau de également en cour s pour marquer
por te 19 noms. S’agissant des trer, d’échanger et de tenir des jour s-ci, les citoyens de Tamalhat l’école Boubi Ali. Il est utile de cet événement. Notons, enfin, que
cr itères de classement, les ser - assemblées génér ales (AG) au sont à pied d’œuvre pour or gani- r appeler que ces mêmes groupes l'activité qui attire aussi de nom-
vices de l’APC en évoquent trois. niveau de ces villages mar tyr s ser Timechr at, une tr adition de jeunes bénévoles ont débuté en br eux bénévoles à l' appel des
Le premier concer ne la situation pour étudier les voies à même oubliée depuis plusieur s décennies 2017 dans plusieur s agglomér a- comités des sages des villages est
sociale du demandeur. Là, le d’aider au développement de ces que la population d’Imalahan tions, telles que Raffour, la collecte de fonds aux profits des
classement se fer a suivant la villages de montagne et de les veut ressusciter. Des commissions Taker boust, Ath Mansour, malades sans r essour ces qui
situation du demandeur (mar ié repeupler. Toujour s à Sahar idj et ont été installées et une opér ation Ivahlal, Chor fa, Ighr em, nécessitent des soins à l'étr anger.
ou célibataire). Le deuxième à Ath Ali Outhemim exactement, de collecte de dons aussi bien à Vouaklane et Ath Yevr ahim par Ainsi, depuis quelques semaines,
cr itère concer ne le salaire du les villageois se rencontrent r égu- Ahnif qu’à El Adjiba est actuelle- des opér ations de nettoyage des une opér ation de collecte de dons
demandeur. A ce sujet, il est indi- lièrement en tenant des assem- ment en cour s pour r éunir les ouvr ages d'évacuation des eaux au pr ofit d’un adolescent,
qué que tout demandeur dont le blées et rencontres pour évoquer fonds nécessaires pour cette occa- pluviales qui causent problème à Mohand Salah Touder t, atteint
salaire n’atteignant pas 24 000 les pr oblèmes de cette localité, sion. Il faut pr éciser que dans l’or - la moindre per tur bation clima- d’une maladie gr ave nécessitant
DA est exclu. Il est aussi exclu laquelle s’est vidée de ses habi- ganisation villageoise d’antan, cet tique, mais aussi et sur tout par des des soins à l’étr anger, est menée
tout demandeur dont le salaire tants ces der nières années. Le but événement était incontour nable opér ations d'embellissement et de aux quatre coins de la daïr a de
excède 108 000 DA et tout der r ière ces r éunions c’est bien car il tisse des liens de solidar ité et r avalement des façades et bor - M’Chedellah. Cette mobilisation
demandeur ne pouvant pas justi- évidemment d’aider le retour des d’entr aide. dures des trottoir s à base de pein- et implication des citoyens dans
fie d’un salaire. Enfin, le der nier villageois. Pour faciliter ce retour, tur e aux couleur s amazighs. À ces activités sociales et d'utilité
cr itère concer ne l’enquête socia- les villageois ont dressé tout une La réfection Raffour et Vouaklane, dans la publique inter viennent apr ès la
le. La commission char gée des plate for me des besoins de la loca- des écoles au commune de M' Chedallah, les défaillance de l' État dans leur
enquêtes va se pencher sur la lité en matièr e de commodités jeunes volontaires ont r éalisé de pr ise en char ge, pr étextant une
(eau, gaz, électr icité, assainisse-
menu également vér itables chefs-d’œuvre qui sont cr ise économique qui per dure.
situation de chaque demandeur
retenu pour voir s’il vit en loca- ment, r outes…) et ser vices Il n'en demeure pas moins que soit des symboles ou des per son- Oulaid S.
tion, en héber gement ou s’il
occupe un habitat familial. Il est M'CHEDALLAH L’opération est financée par le FNDA
utile de pr éciser que dans la
commune de Kadir ia, il y a for te
demande sur pr atiquement tous
96 brebis remises à 16 bénéficiaires
les segments de l’habitat. Ceci est a subdivision agr icole de M'Chedallah a nation des bêtes dur ant la semaine. Au niveau s'habituer au climat exceptionnellement r ude
valable pour l’habitat r ur al,
social ou promotionnel. Dans
L enregistr é, jeudi der nier, une animation
par ticulière. Il s'agit de l’exécution d'une des
du village Iwakuren, dans la commune de
Sahar idj, les éleveur s expr iment quelques r éti-
et glacial dur ant cette pér iode hiver nale dans
ces r égions de haute montagne. La première
tous ces segments, la demande opér ations rentr ant dans le progr amme de cences en affir mant que ces brebis accor dées recommandation faite par les ser vices agr i-
dépasse lar gement l’offre. soutien à l'élevage ovin financé par le fonds dans le cadr e du pr ogr amme de soutien coles aux bénéficiaires est d'éviter d'amener
Récemment, il a été procédé à la national du développement agr icole (FNDA). (FNDA) refusent de se nour r ir à l'her be ver te ces bêtes paître dans les pâtur ages pour éviter
remise de décisions à 80 bénéfi- L'opér ation consiste en la remise de cinq bre- et aux glands. Selon eux, ces bêtes se nour r is- une éventuelle contamination du vir us de la
ciaires de l’aide à l’habitat r ur al. bis pr imipares (première por tée) et un bélier sent aux foins. Un four r age qui revient tr ès fièvre aphteuse encore pr ésent dans la r égion
La demande dans ce segment se pour chacun des seize bénéficiaires à r aison de cher aux éleveur s alor s que d’habitude, le jusqu'à la couver ture sanitaire complète, d'au-
chiffre, elle, à plus de 450. La quatre éleveur s par commune. Le cheptel et les cheptel dans ces r égions de montagnes se nour - tant plus qu'une source spécialisée des ser vices
demande dans le segment social équipements adéquats (mangeoires, citer nes et r ie au gland, une matière d' engr aissement agr icoles fait par t de plusieur s espèces de vir us
avoisine les 2 000 pour un quota abreuvoir s) ont été livr és par un four nisseur de naturel. Cette matière ne leur coûte r ien et sa de la fièvre aphteuse et que pour chacun d'eux,
de 450 unités. Ce quota est d’ores la wilaya de Tizi-Ouzou, conventionné avec les r écolte est ar r ivée à matur ité et elle est dispo- il faudr ait un vaccin spécifique apr ès pr élève-
et déjà achevé mais il n’est pas ser vices agr icoles. Mais les bénéficiaires sont nible en gr andes quantités. Effectivement, ments et analyses au niveau des labor atoires,
encore attr ibué. Dans la for mule inquiets du fait que les bêtes ont été livr ées cette inter rogation des éleveur s est légitime lesquels ont, selon une source, confir mé la pr é-
location-vente (AADL), un quota sans couver ture sanitaire, notamment le vaccin sur tout quand on sait que les cheptels élevés sence du vir us dans les échantillons du sang
de 350 unités est actuellement en contre la fièvre aphteuse qui sévit dans la dans les plaines et ceux des r égions de mon- ovin et bovin qui leur ont été remis en début du
cour s de r éalisation dans la com- r égion et qui a fait des r avages dans le cheptel tagne ont une alimentation différ ente. mois.
mune de Kadir ia. ovin et bovin. De leur côté, les repr ésentants de Espérons que ces bêtes, apparemment or igi- Oulaid Soualah
Djamel M la DSA se sont engagés à procéder à la vacci- naires des r égions chaudes, vont r apidement
Dimanche 16 décembre 2018 CULTURE 11

TIZI-OUZOU Rencontres littéraires au 11e Salon Djurdjura du livre

Construire la nation
La bibliothèque
principale de
lecture publique a
abrité, dans la

par «sa» mémoire


matinée de jeudi
dernier, deux
rencontres
littéraires. vécu 125 ans. Le conférencier a
recueilli 167 de ses poèmes. «Il
r acontait la poésie avec l’histoi-
re». L’autre livre est celui d’ El
Hadj M’Rizek ou l’autre école du
Chaabi (1912-1955) «Il était
sociable, aimable et généreux car
il donnait son cachet à d’autres
qui étaient dans le besoin». Le
confér encier cita également
d’autr es chanteur s et non des
moindres de la car r ure du Cheikh
Hessissen, Ger r ouabi (école de
cheikh M’Rizek). Le conférencier
ans le cadre de la 11ème fait savoir, selon le témoignage de

D édition du Salon
Djur djur a du livre, deux
r encontr es littér air es sont r ete-
Kamel Hamadi, que Cheikh
Hessissen allait chanter en kabyle.
El Meqnine Ezzine ou le cr i de
Chikh Mohamed Badji
nues, jeudi der nier. L'une animée
par M. Mohamed Attaf relatif à (condamné à mor t) est un autre
son der nier livre : «La voix des ouvr age du confér encier «Il a
astres, Samy El Djazaïr i», sor ti au connu Aït Ahmed». Tous ces
2ème semestre 2018 aux éditions genr es musicaux se r ejoignent
Dar El Houda. Le conférencier pour constituer l’ossatur e du
pr ésente son livre en deux par ties Chaabi, chanté par nos chanteur s
: d'abor d il s'étale sur la vie de Enr ico Macias. En 1970, il enre- moine dans la mémoire collecti- jour née, M. Abdelkader y compr is par des jeunes d’au-
Samy. «De son vr ai nom Ali gistr ait deux disques 45 tour s : Si ve.» Le romancier dir a : «Les Bendamèche, pr ésident du conseil jour d’hui, qui excellent dans ce
Kanouni , il est né le 6 septembre Mohamed Umhand , Ruh r uh en Gétules fur ent des guer r ier s national des ar ts et des lettres style «Chaque génér ation a son
1945 à Tab' Naêlit, un quar tier de touchant tous les thèmes. Il mour - r edoutables. Ils avaient aidé (CNAL) , a fait un tr ès lar ge tour style, sa façon de chanter !»
la Haute Ville, Tizi-Ouzou. Ses r a le 3 Avr il1987 dans un accident Massinissa à r econquér ir Cir ta d’hor izon de ces ouvr ages relatifs conclut-il. Puis ce fut le tour de la
parents sont or iginaires d'Ath Bu de la circulation entre Alger et avec 4000 hommes», et d’annon- aux gr ands de la musique Hawzi, remise de car tes professionnelles
Yahia, d’Ath Douala. Il entr a à l'é- Blida à 3 h 30 mn apr ès une fête. Il cer que Chachnaq or iginaire du Malouf…Il par la du r ègne des aux soixante -dix ar tistes de la
cole J emmaire, Tizi-Ouzou. Dès laissa une œuvre inachevée. Le Sud- Ouest de l’Algér ie, était un Espagnols à Mostaganem, à Or an wilaya de Tizi-Ouzou. «Sur les 800
son jeune, il s'intéresse à la der - deuxième auteur est Ahmed Gétule. Devenu r oi d’Egypte et de leur débâcle par les fr ères dossier s déposés au CNAL, plus
bouka. Il par ticipa aux fêtes fami- Bencher if qui pr ésente son ouvr a- apr ès un coup d’Etat. Bar berousse (22000 moudjahid à de 700 car tes ont été remises aux
liales. Il abandonne la der bouka ge «Getuliya ou le voyage de la Aujour d’hui, il est nié par les Mostaganem pour venir à bout de intéressés. Nous sommes la seule
pour la chanson, notamment reli- mor t», un r oman d’antiquité. Egyptiens qui refusent cette r éa- cette colonisation espagnole). Le wilaya qui procède à ces remises
gieuse. En 1968, il par t en Fr ance. Dans l’avant-propos de son livre, lité flagr ante». Le romancier par la confér encier allie musique, des car tes d’une manière r égulière
Il r encontr e Rachid Mesbahi, l’auteur écr ivait : «C’est à par tir d’une fillette de cette même tr ibu chants, poésie, littér ature avec une !», confie la directr ice de la cultu-
Mohamed Amar i. Il intégr a l’ami- d’une légende r ecueillie par le qui se sauva pour échapper à l’en- page d’histoire de notre pays en re de Tizi-Ouzou, Nabila
cale des algér iens en Fr ance. Il capitaine Dessigny en 1905/1906, ter rement vivant comme cela se pr ésentant Cheikh Sidi Lakhdar Gouméziane. Puis, M. Abdelkader
entrepr it des tour nées en Fr ance chef de l’annexe d’Aïn –Séfr a, que faisait aupar avant. «Une fillette Benkhelouf (1197) qui avait connu Bendamèche procède à la vente-
et au Maghr eb. Samy chantait j’avais jugé utile d’élaborer cet qui a pesé sur le sor t de sa tr ibu». Sidi Boumediene, Cœur de Lion, dédicace de ces ouvr ages.
aussi avec Salim Hallali, Adamo, ouvr age pour pr éser ver ce patr i- Dans l’apr ès-midi de cette même Salah Dine Al Ayoubi qui avait M. A. Tadjer.

THÉÂTRE Axerdus (la tranchée) du TR Béjaïa


Le nouveau mélodrame au FTA de Batna
a nouvelle production du théâtre r égio- pr ise en sur pr ise, assaillis par la peur, la les sauve. Un de ses délégués, qui n’est autre tion tout passe à la moulinette d’un r équisi-
L nale de Bejaia, " Axer dus" (la tr anchée)
dont la génér ale pr ésentée jeudi soir, a visi-
faim et le froid, ils échafaudent alor s des
plans pour s’évader. Et il le faut sous peine
que l’un des acolytes qui sor ti par mir acle
sans se faire déchiqueté, qui revient leur
toire tout en par abole. Un spectacle hor s du
temps mais qui se laisse obser ver comme un
blement r avi, le public lui ayant consacr é à d’y laisser leur s vies. Mais une question les pr êter main for te mais au pr ix d’une vor a- feuilleton télévisé, ser vi par des comédiens
sa chute une longue et for te ovation. tar aude: qui le premier par mi eux oser a cité cor r uptive fur ieuse. Et la chronique attachants, pétillant d’émotion et d’action
Ecr ite par Youcef Taouint, et mise en scène mettre le nez dehor s et défier le cer bère et s’achève sur sa mor t, apr ès qu’il eut reçu dont le plongeon dans ces entr ailles de la
par Nassereddine Yasser et Djohr a Dér agla, donc se sacr ifier pour les autres?. S’en suit un coup de couteau de l’un de ses anciens ter re a été un exercice d’explor ation de
qui par ailleur s, y a campé l’unique r ôle alor s un jeu d’espr it et de r use pour en dési- compagnons, excédé par les chantages l’âme humaine. La pièce d’expression entiè-
féminin, la pièce a r éuni en effet tous les gner le candidat mais sans r ésultat. Même subis. Une chute ter r ible qui croque les rement kabyle ser a pr ésentée au festival du
ingr édients du mélodr ame, que sont le le vote, comme dans " Babor d Ghrek" de déchirements de la société, les fr ustr ations théâtre amazigh qui se tient actuellement à
chant, la mélodie et l’action dr amatique Slimane Benaissa, pour plébisciter un can- et les impuissances qui en naissent, notam- Batna.
pour faire mouche, le tout emballé, de sur - didat au sacr ifice, échoue. Finalement, ment la difficulté d’aller les uns ver s les
croit, dans une fine pochette d’humour et c’est une lettr e de détr esse envoyée à autres. Mais pas seulement. La mor ale, le
dér ision. Nasser dine Yasser, à ce titre, a l’ONU, comme une bouteille à la mer, qui bien et le mal, la souffr ance et la r édemp-
joué sur tous les tableaux pour tr ansfor mer,
une r éclusion forcée et involontaire dans Autour du 10e Festival du théâtre amazigh
une cave minable d’un quatuor de musi-
ciens, en une fresque humaine captive et
amusante voir e émouvante. Dans un
Grande ambiance
ne ambiance enthousiaste a marqué, jeudi, la soirée d’ouverture suites d’une maladie. Pas moins de 10 spectacles de 6 associations et
contexte de guer re, dont il n’est pas souli-
gné l’or igine, les quatre mélomanes, se
retrouvent bloqués dans une salle de r épéti-
U de la 10ème édition du festival culturel national de théâtre d’ex-
pression amazighe au théâtre régional de Batna. La cérémonie a été
de coopératives culturelles de Tizi-Ouzou, Ouargla, Ghardaïa, Bejaia
et des théâtres régionaux d’El Eulma, Oum El Bouaghi, Bejaia et
tion, à l’allure d’une tr anchée, impossible particulièrement rythmée par la musique folklorique, moderne et tra- Tizi-Ouzou sont programmés durant ce festival auquel Batna ne parti-
d’en sor tir. Sous les fr acas des explosions ditionnelle de la troupe "Newzik" de la ville de Merouana qui a régalé cipera par aucune oeuvre, pour la première fois. Une journée d’étude
extér ieur s, la por te se refer me sur eux. Et le public avec différentes variations de la langue amazighe. Le festi- sur l’écriture théâtrale en langue amazighe et une exposition de livres
les voilà pr is au piège comme des r ats. En val, ouvert à tous les créateurs en théâtre, a pour finalité de "contri- amazighs sont également prévus en marge de la manifestation. Au
essayant de s’en extr aire, ils se rendent buer à l’ancrage de la culture de la fraternité et de la réconciliation et cours d’une conférence de presse, le commissaire du festival a souli-
compte que la clé a également dispar u. Et la revalorisation de la culture amazighe", a indiqué à l’occasion le gné que la 10ème édition du festival ne verra pas l’organisation de
quand il la retrouve, ils ne peuvent l’utiliser commissaire de la manifestation, Salim Souhali. Tenue en présence sessions de formation aux techniques du théâtre au profit des jeunes
car der r ièr e la lour de s’est installé un des autorités locales et de figures artistiques, la cérémonie d’ouvertu- talents, à cause du budget limité du festival et de l’absence également
molosse menaçant qui n’attendait que re a été marquée par la distinction à titre posthume du comédien d’une culture du sponsoring.
l’oppor tunité de les écorcher vifs. De sur - Mahieddine Bouzid dit Mehiou, décédé le 11 octobre dernier des
Dimanche 16 décembre 2018 DESTINS DE VIES 13

Cruelle malchance (38ème partie)

Résumé
Nabil, agent de l’éducation
dans un lycée, veut épouser
Amina, sa jeune collègue
mais celle-ci, bien qu’elle
n’y voie pas d’inconvénient,
hésite à parler de lui à sa
mère, pour des raisons
complexes qu’elle n’ose pas
divulguer au jeune homme.
Comme celui-ci l’a relancée
plusieurs fois, elle lui
promet d’aborder le sujet
avec sa mère durant le
week-end. Un week-end qui
commence par une visite à
la clinique où sa sœur aînée
vient de mettre au monde
une petite fille. À cette
e youyou qu’Amina avait soit noyé dans la joie. La vieille Zahr a r egar da sa les viandes ça ne par le pas.
occasion, l’accouchée a
reçu un grand bouquet de
fleurs dont elle ne connaît
L lancé ar r acha un sour ire
admir atif à Salim et sa
sœur lui dit :
Salim par la :
- C’est vr ai, depuis la mor t de
papa, je ne savais plus ce que je
faisais… C’est une par tie de
sœur et sa nièce et Salim com-
pr it la nature de la question
qu’elle voulait lui poser et il lui
dit :
Donc, inutile de s’angoisser, me
disait-il
Amina s’exclama avec étonne-
ment.
- Tu as vu ce youyou, Salim ? Il
pas l’origine. En fait, c’est est for t, n’est-ce pas ? Mais il moi-même qui est par tie avec - Oui, khalti, je cuisine et j’ai - C’est Saïd le fils de
mes projets et mes r êves… même pr is des cour s de cuisine Boubekeur qui a pr omis de
Nabil qui est derrière ce n’est r ien à côté de celui que tu
- Mais tes r êves et tes projets, tu sans que cela ne me coûte ne t’aider ?
entendr as lor sque ton épouse
bouquet de fleurs par le fr anchir a le seuil de notre mai- peux les r éaliser, Salim, lui dit ser ait-ce qu’un dinar. - Oui.
biais duquel il voulait son. Hdjila en posant une de ses - J e ne le savais pas, fit Hdjila. - Avec lui tu aur ais r éussi. J e
- Merci, ma sœur. mains sur son br as posé sur la - Moi non plus, fit Amina. connais ses deux sœur s et elles
obliger Amina à évoquer son Et la vieille Zahr a d’ajouter : table de la cuisine. - J ’allais vous le dire pour vous me r acontent souvent comment
existence à sa mère et ses - Oui, je suis cer taine que ce - Non, maman, ce n’est plus pr épar er à mon dépar t. il est par ti, comment il a com-
jour-là, toutes les profession- possible, ce n’est plus possible Finalement, c’est mon père qui mencé à tr availler comme plon-
nobles intentions. La jeune nelles du youyou se r habille- maintenant que papa est est par ti et j’ai tout annulé. geur dans un petit restaur ant et
fille finit par parler du jeune ront et s’en retour neront chez par ti… - Mais pourquoi l’Angleter re, maintenant il est cuisinier dans
elles. Quand Amina est rentr ée, - Non, mon fils, Si Lar bi est Salim ? lui demanda Amina. Tu un restaur ant «trois étoiles». Il
prétendant à sa mère et je l’ai vue pâle et tr iste, à tel par ti mais la vie continue et il ne par les pas l’anglais que je est tr ès sér ieux ce gar çon. Avec
cette dernière lui signifie point que j’avais vr aiment peur ser ait cer tainement heureux de sache. lui tu aur ais r éussi, Salim…
pour elle. Mais là, il a suffi que savoir que tu as r éalisé tes - Mon ami, Saïd, le fils de Amina se ressaisit :
qu’il est hors de question r êves. Boubekeur le boulanger du - Oh ! Excuse-moi Salim…j’ai
son fr ère reconnaisse que ce
qu’elle se marie avec le qu’il faisait était mal et qu’il - Maman, je voulais par tir en quar tier, a promis de m’aider. l’air de remuer le couteau dans
Angleter re où je comptais tr a- Il m’a dit que dans un premier la plaie.
«premier venu». acceptait toutes nos proposi-
vailler comme cuisinier … J e temps, je n’ai pas besoin de N. N. S (à suivre…)
tions pour que son visage
reprenne des couleur s et qu’il devais par tir avec un ami. par ler l’anglais : les légumes et

Sagesse et éducation ancestrales


Histoires et légendes
Les sept gouttes de sérénité de chez nous
(37ème partie)
e petit oiseau qui était posé sur ayant entendu les der nier s propos se rendre à la montagne que jeune
Résumé L une br anche basse pour par ler
avec Salah commença à remuer
de Salah, il décida de rebrousser
chemin pour par ler encore avec le
marchand d' épices r éalisa qu' il
avait laissé son cheval dans les
Salah, un jeune marchand d’épices, veut se marier. légèrement ses ailes, signe qu’il jeune homme : écur ies du palais r oyal. Donc,
De sa fenêtre il voit une jeune fille qu’il trouve s’appr êtât à s’envoler. Tout en - Ce que tu dis là mon ami, c’est pour atteindre la montagne, il ne
très à son goût et décide de s’adresser commençant à s’élever dans les l’expression même de la sagesse. devait compter que sur ses
air s, il dit à Salah : Tu es encor e tr ès jeune et tu jambes.
à Abderrahmane, son vieux père, pour demander
- Tu as tor t de t’inquiéter mon ami possèdes déjà la sagesse que n'ac- Pendant ce temps, dans ledit
sa main. Comme il le connaît, il est convaincu
parce que le plus dur est passé. quièrent habituellement que ceux palais, on s'était aper çu de sa dis-
d’avoir une réponse positive. Mais à son grand dont les cheveux et la bar be ont par ition. On passa le palais au
Tout se passer a bien et bientôt tu
étonnement, le vieil homme lui tient des propos qui retrouver as ton pays où t’attend pr is la couleur de la neige. Va Mon peigne fin mais sans succès. Le roi
l’étonnent. Il lui apprend qu’il ne voudrait pas lui la fille que tu veux épouser. ami, ne t'inquiète pas. La mon- fit alor s appel à ses meilleur s
créer de problèmes en lui accordant la main de sa Avant de r épondre, Salah secoua tagne dont le sommet ressemble à guer r ier s et leur dit :
fille parce que cette dernière est sujette à des sa tête plusieur s fois de droite à une main se trouve à une demi- - J e veux que vous alliez jusqu'à la
moments de folie qui la rendent insupportable. Salah gauche. jour née de mar che en pr enant montagne des gouttes de sér énité.
demande au vieil homme s’il n’y a pas de remède et - J e te sais gr é de vouloir me r as- cette dir ection. Comme tu me C'est là qu'est par ti le jeune magi-
celui-ci lui répond qu’il y en a un, mais quasiment surer mais j’ai toujour s entendu plais beaucoup, je veiller ai sur toi. cien. J e veux que vous le trouviez
impossible à obtenir. Il faut d’abord gagner l’estime dans mon pays que les problèmes J e t'aver tir ai de la pr ésence de et que vous lui enleviez sa canne.
d’une vieille mendiante se trouvant à l’entrée du souk les plus gr aves sont ceux qui sur - l'ogre pour qu'il ne te sur prenne Un de ses guer r ier s lui dit :
pour lui demander où se trouve le pays aux gouttes viennent au moment où l’on ne pas. - Il ne va cer tainement pas vouloir
s’attend pas et que tr ès souvent ce - Oh ! Merci. nous la donner.
de sérénité. Ce qui est loin d’être facile parce que
sont les petits problèmes auxquels L'oiseau s'envola de nouveau et en - S'il vous oppose une quelconque
cette mendiante est connue pour être sourde et
on n’accor de aucun intér êt qui quelques battements d' ailes, il r ésistance, je vous donne la per -
muette. Mais en voyant Salah, elle retrouve l’usage avait dispar u der r ière les nuages. mission de le tuer
s’avèrent les plus cor iaces.
de la parole et l’appelle. Le petit oiseau s’était envolé mais Ce n'est que lor squ'il entrepr it de N. N. S (à suivre...)
18 PUBLICITÉ Dimanche 16 décembre 2018

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA D’ALGER
CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE D’HUSSEIN-DEY
COMMUNE DE KOUBA
NIF N° 41000200001608501011

AVIS D’APPEL D’OFFRE OUVERT


AVEC EXIGENCE DE CAPACITES MINIMALES
N° 05/2018

La Commune de KOUBA lance un avis d’appel d’offre ouvert avec exigence de capacités minimales pour
APPROVISIONNEMENT DES CANTINES SCOLAIRES DES ECOLES PRIMAIRES DE LA 2018 ‫ نوفمبر‬28
COMMUNE DE KOUBA EN DENREES ALIMENTAIRES POUR L’ANNEE 2019
- Lot n°01 : Fruits et légumes
- Lot n°02 : Alimentation générale
- Lot n°03 : viande rouge fraiche sans os, sans gras – Poulet vidé frais prêt à la cuisson
- Lot n°04 : Pain normal 250g

2018 ‫ ديسمبر‬30 2018 ‫ ديسمبر‬15

APPROVISIONNEMENT DES CANTINES SCOLAIRES DES ECOLES PRIMAIRES DE LA


COMMUNE DE KOUBA EN DENREES ALIMENTAIRES POUR L’ANNEE 2019
- Lot n°01 : Fruits et légumes
- Lot n°02 : Alimentation générale
- Lot n°03 : viande rouge fraiche sans os, sans gras – Poulet vidé frais prêt à la cuisson
- Lot n°04 : Pain normal 250g

DDK/16/12/2018 ANEP N° 838 204 DDK/16/12/2018 ANEP N° 838 160


Dimanche 16 décembre 2018 SPORT 21

FIFA Coupe du monde des clubs 2018 Afrique


Arrivé sur le Une récompense
banc à titre
intérimaire, il a
fini par devenir
Le premier grand pour Salah !
E n attendant sûrement de rem-
por ter le titre de J oueur afr i-
cain de l'année qui ser a décer né le

défi de Solari
8 janvier par la Confédér ation
l’entraîneur afr icaine de football (CAF), l'ai-
lier de Liver pool Mohamed Salah
principal du (26 ans, 16 matchs et 10 buts en
Real Madrid. Premier League cette saison) a
rempor té une première distinction
deviendr ait ainsi l'équipe la plus en cette fin d'année. Ce vendredi,
titr ée de l' épr euve devant

A
l'Egyptien a sans sur pr ise été élu
pr ès avoir qualifié son Barcelone. Lor s de l'édition 2017, Footballeur afr icain de l'année
équipe pour les huitièmes il s'est non seulement adjugé le par la BBC. Il devance son coé-
de finale de la Ligue des titre, mais aussi le Ballon d'Or, quipier Sadio Mané
champions de l'UEFA, Santiago une distinction individuelle dont il (Sénégal/Liver pool), Kalidou
Solar i affronte son premier gr and ne fait pas une pr ior ité. " Le pr in- Koulibaly (Sénégal/Naples),
défi à la tête du club merengue : cipal, c'est le groupe et que l'équi- Medhi Benatia (Maroc/J uventus),
conquér ir la Coupe du Monde des pe joue bien. J 'essaie d'aider le et Thomas Par tey (Ghana/Atletico
Clubs de la FIFA. Obtiendr a-t-il à plus possible. Mon unique objectif Madr id). Déjà sacr é en 2017, le
Abou Dhabi son pr emier titr e est de gagner la Coupe du Monde Red est le premier joueur à
avec la Casa Blanca ? “L’ar r ivée des Clubs. C' est un tr ophée conser ver son trophée deux ans
de Solar i a amené un change- impor tant pour nous. Pour le de suite depuis le Nigér ian J ay-
ment" , reconnaissait le capitaine reste, on ver r a bien." La Maison J ay Okocha en 2003 et 2004.
Ser gio Ramos lor s d’un entretien Blanche a connu un début de sai-
accor dé à FIFA.com. “Un change- son difficile. L'entr aîneur J ulen
Lopetegui a été démis de ses fonc-
Manchester City
ment d’entr aîneur déclenche tou-
jour s une hausse de l’intensité et tions en octobre et malgr é une
passation du relais en douceur à
Pas de recrues
une nouvelle attitude qui font du
bien à l’équipe. Ça ne fait pas Santiago Solar i, les r écents r ésul- au mercato
L
longtemps qu’on tr availle avec lui, tats suscitent des inter rogations a première défaite de la saison
mais les r ésultats sont déjà là" . sur le jeu madr ilène. " Nous tr a- en Premier League samedi
C’est le cheval de bataille du nou- vaillons la pr épar ation physique der nier contre Chelsea (0-2) et la
veau technicien. “Aucun joueur pour pouvoir mieux expr imer per te du statut de leader n'y ont
n’aur a droit à une place de titulai- notre talent et nos qualités sur le r ien changé : comme il l'a déjà
re gr âce à son seul nom" , aver tis- ter r ain. Nous devons faire davan- affir mé au cour s des der nières
sait-il. De fait, il n’a pas hésité à pr emièr e expér ience du haut beauté en rempor tant le tour noi tage bloc. J e crois que nous avons semaines, l'entr aîneur de
laisser sur le banc de gr ands noms niveau. Il est un facteur qui joue avec le Real." 'Extr aor dinaire', le pr ogr essé sur ce point sous la Manchester City, Pep Guar diola,
qui n'évoluaient pas à la hauteur énor mément en faveur du nouvel mot par aît faible au vu du pal- conduite de Solar i. Il reste encore n'attend pas de recr ues cet hiver.
de ses attentes. " J e ne crois pas à entr aîneur, selon Ser gio Ramos. mar ès 2018 de Luka Modr ic, qui des choses à améliorer, mais je " En janvier, nous n'allons faire
l’idée d’un onze inamovible" , " En tant qu’ancien de la maison, compte une Ligue des champions pense que nous ar r iverons à Abou signer per sonne" , a r épété le
r épétait-il il y a quelques jour s. il a une connaissance intime du de l'UEFA, la place de finaliste et Dabi dans un bon état de for me" , Catalan ce vendredi en conféren-
Les statistiques confir ment ses Real Madr id, ce qui facilite le Ballon d'Or de la Coupe du assure le milieu de 33 ans. " La ce de presse. Il faut dire que les
mots. Lor s des neuf matches qu’il énor mément les choses dans un Monde de la FIFA et le trophée motivation est toujour s là quand Skyblues disposent déjà d'un
a dir igés, le technicien ar gentin a vestiaire comme le nôtre”. Si les The Best – J oueur de la FIFA… un trophée est en jeu" , pour suit-il. effectif par ticulièrement étoffé
utilisé tout l’effectif à sa disposi- changements d’entr aîneur ne sont Excusez du peu. Le milieu croate Au ter me d'une année spectacu- malgr é les pépins physiques
tion (sauf le troisième et le qua- jamais faciles, lui est par venu à se sent pr êt malgr é son année laire, dont le point d'or gue pour - r épétés de Benjamin Mendy,
tr ième gar dien). Gr âce à ces rota- assurer une tr ansition douce apr ès effr énée. " J 'abor de le tour noi en r ait être un sacre aux Émir ats, il Kevin De Br uyne ou encore
tions, il est par venu à cr éer un cli- le dépar t de J ulen Lopetegui. Le bien meilleure for me que je ne l'é- s'est déjà fixé ses prochains objec- Ser gio Agüero au cour s des der -
mat d’émulation par mi ses vestiaire l’a r apidement accepté et tais au début de la saison. La tifs. " J e veux engr anger les titres. nier s mois.
joueur s. Les six années passées au les échanges sont fluides. “Il Coupe du Monde a été tr ès dure et La Ligue des champions, le cham-
centre de for mation du club ont connaît tr ès bien le foot. Il nous j'ai eu un peu de mal à reprendre pionnat, la Coupe… Nous n'avons
plus rempor té la Coupe depuis
Paris Saint-Germain
r apidement sauté aux yeux. Il met en confiance”, cor r obor ait le r ythme. J 'étais épuisé physique-
connaît mieux que quiconque les
talents issus de l' académie
Kar im Benzema. ment et mentalement. J e me suis
senti mieux dans les der nier s
2014, alor s j'aimer ais en décro-
cher une autre. Quand je dispute
Quel avenir
madr ilène et a su en tir er le Modric : matches" , confie-t-il. Loin de se une compétition, je cherche tou- pour Kurzawa ?
R
meilleur par ti. Dani Ceballos, satisfaire de ses nombreux lau- jour s à la gagner. J ' ai encor e
Mar cos Llor ente ou Ser gio
«La motivation r ier s, il en veut toujour s plus. Son beaucoup à donner et je vais tr a-
écemment
r établi
Reguilón ont cumulé du temps de est toujours là» prochain objectif est d'ajouter une vailler dur pour atteindr e le
apr ès avoir
jeu et donné à voir leur qualité et troisième Coupe du Monde des niveau qui me per mettr a d'aider
été opér é
leur éner gie. Ils ont appor té un " J 'ai vécu une année extr aor di- Clubs consécutive au tableau de l'équipe" , conclut-il.
d'une
souffle d’air fr ais et acquis une nair e. J ' espèr e la ter miner en chasse du Real Madr id, qui her nie
dis-
Chelsea cale
en

Malheureux, Fabregas le fait savoir sep-


tembre,

E pas celui que je veux. J e vis une tôt pour en par ler », a éludé le natif d'Arenys le latér al gauche du Par is Saint-
n fin de contr at avec Chelsea en juin
Ger main a vu son concur rent
prochain, Cesc Fabregas (31 ans) a situation difficile», a admis l'ancien de Mar. En l'absence de Ligue Europa jus-
J uan Ber nat marquer des points
hâte que son bail se ter mine. Moins Gunner à la presse locale, tout en qu'au mois de févr ier, l'intéressé r isque tout de
en son absence. Sous contr at jus-
incontour nable depuis plus de deux assur ant qu'il conser ve un compor - même de trouver le temps long s'il reste à
qu'en juin 2020, le Tr icolore dis-
ans désor mais, le milieu de ter r ain a tement ir r éprochable. «J e joue les Londres. Récemment, l'Ibère a adressé un
pose tout de même d'une offre de
vu sa situation empirer avec l'ar r ivée matchs de Coupe et la Ligue appel du pied à son ancien club, Ar senal, tout
prolongation de deux ans tr ans-
de l'entr aîneur Maur izio Sar r i l'été der - Europa. Vous ne me ver rez pas me en déclinant les sollicitations de l'Olympique
mise par ses dir igeants, r évèle
nier. Tr ès clairement, le techni- plaindre ou compter mes effor ts. J e de Mar seille et du Besiktas, mais la piste la
L'Equipe ce vendredi. Le quoti-
cien ne compte pas s'appuyer ser ai toujour s là quand on plus sér ieuse mène du côté du Milan AC. dien pr écise que l'ancien
sur l' Espagnol, titular isé aur a besoin de moi.» Dans «Nous avons étudié ce dossier en évaluant les Monégasque n'a pas encore fait
seulement une fois en ces conditions, la tendance possibilités, mais nous n'avons r ien lancé. Nous son choix quant à cette proposi-
Pr emier League cette est for cément à un évaluons toujour s les conditions», a pr écisé le tion. Décevant avant sa blessure
saison, et celui-ci doit se dépar t. Reste à savoir directeur spor tif du club italien, Leonar do, en et proche du dépar t, Kur zawa a
contenter des Coupes quand. Fabr egas peut début de semaine. Malheur eusement pour toutefois été r assur é ces der nier s
nationales (2 titular i- par tir libr e l' été pr o- Fabregas, le club lombar d a été sanctionné par mois par le discour s de l'entr aî-
sations) et sur tout de chain (il pour r a l'UEFA ce vendredi dans le cadre du fair-play neur Thomas Tuchel et il voit
la Ligue Eur opa (4 d' ailleur s se mettr e financier et sa mar ge de manœuvre pour les l'offre soumise par le PSG comme
titular isations) pour d'accor d avec le club prochains mercatos s'en retrouve sensiblement une marque de confiance. De son
exister. Bien évidem- de son choix dès le 1er r éduite… S'il souhaite rejoindre les Rossoner i, côté, le club espère une r éponse
ment, cette situation janvier ), mais les Blues même en étant libre, le Blue devr a cer taine- favor able, histoire de placer le
ne convient pas au peuvent aussi essayer de le ment attendre six mois et accepter de baisser joueur dans de bonnes disposi-
pr incipal intéressé qui ne cache vendre cet hiver, histoire de son salaire de manière conséquente. Le pr ix à tions tout en s'assur ant une vente
même plus son mal-êtr e. «J e r écupér er un peu d' ar gent. payer pour retrouver un club où on lui fer a plus élevée en cas de dépar t du
connais mon r ôle. Malheureusement, ce n'est «Nous allons voir ce qu'il se passe. Il est trop confiance. Fr ançais à moyen ter me.
22 SPORT Dimanche 16 décembre 2018

JS Boukhalfa RÉGIONALE 2 (11e journée)


Berkoud limogé,
Arab revient
L a lourde défaite concédée par le leader de
la division Honneur de Tizi-Ouzou, la JS
Boukhalfa, au stade Oukil Ramdane la semai-
L’Olympique Tizi
Rached gagne enfin !
ne passée, sur le score de 4 à 1 face au dau-
phin le DC Boghni, n'a pas été sans consé-
quences pour le coach Rachid Berkoud. En
effet, les dirigeants, à leur tête Mohamed
Bouchakour, ont décidé de limoger le premier
responsable de la barre technique et de mettre
fin à ses fonctions après quelques semaines
C’est une
seulement de son installation. Mohamed onzième journée
Bouchakour n'a pas tardé à lui trouver un
remplaçant, en faisant appel à un ancien de la de la Régionale 2
maison qui a déjà eu l'occasion de driver l'é-
quipe la saison écoulée, en l'occurrence
qui n'a pas
Kamel Arab. Ce n'est qu'un retour au bercail apporté
pour Kamel Arab, qui a beaucoup travaillé à
l'OS Moulediouane, avant de coacher la JS beaucoup de
Boukhalfa. Les dirigeants misent sur une changement à
accession en Régionale 2, mais ce ne sera pas
facile devant les Montagnards de Boghni qui travers les
affichent une grande détermination de retrou-
ver leur place dans cette division.
résultats
M. B. enregistrés, du
HANDBALL moins dans le
Régionale 1 (5e journée) haut du
classement.
Draâ Ben Khedda situation qui s'annonçait difficile
face à un onze béjaouis se mon-
r ieur et le deuxième de suite per -
met aux poulains de Djamel
r éveille, enfin, en mettant fin au
signe indien qui le pour suivait
et Chorfa au tr ant dur morceau, se sont finale-
ment imposés. Un seul but inscr it
Louahche de monter sur la troi-
sième marche du podium avec 20
depuis la 3e jour née, soit 720
minutes de disette, mais a tout de

coude-à-coude ncroyable mais vr ai, le CM

L ’ES Draâ Ben Khedda et la JS Chorfa


continuent leur marche en avant. Lors des
I Tidjelabine vient de cr éer l’ex-
ploit. En effet, le leader a
engr angé trois points supplémen-
aur ait suffi à l’équipe de pour -
suivr e sur cette super be sér ie
d’invincibilité sur dix matchs
joués et consolident ainsi leur
points au compteur. Apr ès avoir
car tonné devant l’O Tizi Rached
puis face la J S M’Chedellah,
l’Olympique El Kseur a r éussi
même souffer t avant de venir à
bout du MC Bouir a. C’est aussi le
cas de l’OS Mouldiouene qui a
rempor té sa troisième victoire de
taires à son actif en allant en infli- solide fauteuil de leader, por tant une autre sensation à domicile en la saison devant l’accr ocheuse
rencontres de la 5e journée de la division
ger à l’un de ses concur rents, l' écar t à tr ois points sur leur s’imposant lar gement et cette for mation de Bor dj Ménaïel.
régionale 1 de handball du centre, disputées
l’USM Béjaïa, sa première défaite pour suivant immédiat, l’ES Bir fois-ci face au FC Tadmaït sur le Samy. H
vendredi, les deux équipes se sont imposées
à domicile depuis l’entame de cet Ghbalou, qui est r evenu dans score sans appel de 4 buts à 0, à
face respectivement à l’E Seddouk (36 - 24)
et Le HC Tazmalt (21 - 14). Les deux équipes
exercice même si la victoire du l’autre choc de la jour née avec un l’inver se de l’ES Timezr it qui a Les résultats
leader a été longue à se dessiner pr écieux point chez le troisième, longtemps sué pour sor tir victo-
occupent conjointement la première place ES Timezit 1 - J S M’Chedellah 0
comme l’illustr e le scor e du l’US Soummam, qu’elle a tenu en r ieux de son duel face à la J S
avec huit points dans leurs comptes. Toujours OS Mouldiouane1 - WRB Ménaïel 0
match. Et pour tant, per sonne échec dans son antr e. L' autr e M’Chedellah. En bas du tableau,
dans le haut du tableau, à la troisième place ESD El-Mizan 0 - RC Seddouk 0
par mi les connaisseur s qui sui- belle affaire du jour aur a été r éa- l’ES Dr aâ El Mizan ne par vient
on retrouve le sept de l’ES Lakhdaria qui n’a FC Tamelaht 0 - CRB Kher r ata 2
vent ce palier, n’aur ait misé sur lisée par le CRB Kher r ata qui est guère à r assurer ses suppor ter s,
pas raté l’occasion de la venue de USM Béjaïa 0 - CM Tidjelabine 1
cette victoir e de son difficile allé à Maillot battr e le FC comme en témoigne le score de
l’Olympique Sidi-Aïch pour l’emporter par US Soummam 0 - ESB Ghbalou 0
déplacement à Béjaïa. Pour tant, Tamelahth qu’il enfonce un peu par ité r éalisé devant le RC
le score de 30 à 15, alors que le HC Tichy OS El-Kseur 4 - FC Tadmaït 0
les gar s de Tidjelabine qu' on plus dans les profondeur s du clas- Seddouk qui lui avait rendu visi-
remonte à la quatrième place à la faveur de O Tizi Rached 1 - MC Bouir a 0
disait aller être confrontés à une sement. Ce second succès à l’exté- te. L’Olympique Tizi Rached se
son large succès sur la lanterne rouge, l’OM
Darguina (44 - 16).
Samy H. KAMEL BENHLIMA, manager du MB Bouira
Les résultats «L’équipe sera renforcée en milieu et en attaque»
J S Cheur fa 21 - HC Tazmalt 14
n pr évision du mercato hiver nal qui débu- sont constatées au niveau du milieu de ter r ain le moment, aucun nom n’est divulgué sur les
ESDB Khedda
ES Lakhdar ia
HC Tichy
36
30
44
-
-
-
ES Seddouk
O Sidi-Aïch
OM Dar guina
24
15
16
E ter a, demain, (Dimanche 16 décembre) et
ce pour une pér iode d’un mois, le manager
ainsi que le manque d’efficacité en attaque.
«Nous avons r até plusieur s rencontres à cause
prochaines recr ues du Mouloudia. Le MBB
qui occupe la septième place avec 18 points à
génér al du MB Bouir a, Kamel Benhlima, esti- justement du manque d’efficacité en attaque, dix points du leader, l’OM Ruisseau, compte
c’est pour cela qu’il est ur gent de consolider sauver la saison avec les moyens de bor d,
BOUIRA me que son équipe songe à recr uter deux
joueur s, un milieu de ter r ain et un attaquant. ces deux postes», souligner a notre inter locu- d’autant que la piste de Zahir Attia reste
Championnat de wilaya En effet, le MBB ne peut plus compter sur les teur. Ceci étant, la refor mulation de l’ar ticle
08 des dispositions r églementaires du football
floue. Le public bouir i qui appr éhende sa
venue ne croit plus que l’ex-boss du MO
ser vices de son attaquant Tama qui a décidé
Report d’une de par tir. Ce der nier a d’ailleur s officielle-
ment demandé sa lettre de libér ation des dir i-
amateur autor ise, désor mais, les clubs ama-
teur s à libérer deux joueur s au maximum ver s
Béjaïa s’intéresse au club. Comment expli-
quer, dir a cet ex-joueur et suppor ter s du
semaine geants du club. En plus de l’autre attaquant
Dr is, suspendu pour une année, Djemil blessé
un club amateur et /ou professionnel et leur
remplacement avec autant de joueur s, soit
Mouloudia, «que ce der nier n’est, à aucun
moment, venu assister à une rencontre du
révu initialement pour ce week-end (14 et depuis l’entame du championnat et qui deux au maximum venant des clubs amateur, club, ou essayer de motiver les joueur s».
P 15 décembre), le championnat de wilaya
de Bouira de handball a été finalement
r epr end pr ogr essivement, des défaillances professionnel, ou encore non signataire. Pour M’hena A

repoussé d’une semaine, et il coïncidera avec VOLLEY-BALL Amicale des présidents de clubs
le début des vacances scolaires de l’hiver.
Cette décision a été prise, dira le SG de la
ligue Chaya Hakim, «pour permettre la pro-
«Prêts à entamer la compétition mais sous conditions»
grammation du maximum de rencontres, es clubs des Championnats étaient pr ésents, y compr is le GS Lamine Bekhti, avait expliqué pr ésidents de club ont décidé de
toutes catégories confondues, profitant des
vacances scolaires, afin d’essayer de rattraper
L d’Algér ie de Super-Division
(messieur s) et Nationale Une
Pétrolier s. Nous sommes tombés
d’accor d à la major ité pour l’en-
que la tutelle allait tr aiter les pro-
blèmes des for mations de l’élite
boycotter l’entame des champion-
nats jusqu’à la satisfaction de
le retard». La gent féminine, faut-il le souli- (dames) de volley-ball sont pr êts à tame de la compétition vendredi au cas par cas, disant que le leur s revendications par la tutelle.
gner, sera à l’honneur cette saison avec l’en- entamer la compétition le week- mais sous condition. Le ministère dénouement de la cr ise était " sur La Fédér ation algér ienne de vol-
gagement de pas moins de sept clubs, à savoir end prochain sous condition, a-t- de la J eunesse et des Spor ts la bonne voie" . " Nous ne voulons ley-ball (FAVB) a tenté à plu-
l’OSG (Olympique Sour Ghozlane), le GSSG on appr is avant-hier de l’Amicale (MJ S) a fait un geste en décidant pas de saison blanche mais on sieur s repr ises de désamorcer la
(Groupement sportif de Sour Ghozlane), la des pr ésidents de clubs. La ville de nous héber ger dans les Centres veut des gar anties. Pr ès de 90% cr ise, en vain. Elle a même essayé
JSC Aghbalou, l’AS Thiliouine (Haïzer), l’ES de Tichy (Béjaïa) a abr ité avant- de r egr oupement des équipes des clubs sont cr iblés de dettes, de mettre les clubs devant le fait
Lakhdaria, la Team de Bouira et El Khalil de hier une impor tante r éunion des nationales, c’est déjà beaucoup, cer tains ont même dispar u du accompli en pr ogr ammant la
Bouira, dans les catégories des U12, U14 et clubs composant les mais on veut plus. Il faut qu’un panor ama alor s qu’ils évoluaient jour née inaugur ale des cham-
U16. Côté garçons, il y aura au total neuf Championnats masculin et fémi- autre volet soit pr is en char ge, en Super-Division il n’y a pas si pionnats mais le GSP, par r ainé
clubs engagés dans les catégories des U13, nin pour débattre de la situation comme la r estaur ation par longtemps, comme le N Zer rouak. par Sonatr ach, s’est retrouvé tout
U15, U17 et U19. Par ailleurs, la ligue attend dans laquelle se trouve la discipli- exemple" , a indiqué à l’APS le On nous a promis l’héber gement seul sur le ter r ain, avant de r allier
toujours l’intervention de la wilaya concer- ne, notamment la cr ise financière por te-par ole de l’Amicale des lor s de nos déplacements, on veut la cause des " contestataires" à
nant la prise en charge des engagements des qui fr appe les pensionnaires de pr ésidents de club, Far ès Kabla. un petit quelque chose de plus qui il appor te désor mais son sou-
clubs pour permettre une meilleure gestion du l’élite nationale. " Pour la premiè- Le 6 décembre, des repr ésentants pour alléger nos dépenses" , a tien.
championnat. re fois, les 24 clubs de la Super- des clubs avaient été reçus au ajouté Kabla. Pour r appel, cela
M’hena A. Division et de la Nationale Une MJ S dont le directeur des spor ts, fait plusieur s semaines que les
Dimanche 16 décembre 2018 SPORT 23

LDC AFRIQUE 16es de finale (aller) CSC 1 - Vipers 0 FAF Coupe


d’Algérie

Service minimum
Le CS Constantine
s’est imposé,
Un 4e
avant-hier à remplacement
domicile, face autorisé en

pour les Sanafir


à la formation prolongations
ougandaise de a fédér ation algér ienne de

Vipers (1 - 0),
L football (FAF) a indiqué
avant-hier sur son site officiel
qu'elle adoptait le pr incipe d'un
en match aller le der nier geste pour doubler la
quatr ième changement en pro-
mise. Apr ès cela les Ougandais ont
des 16es de finale décidé d’être plus entreprenants
longations suivant une recom-
mandation de l'Inter national
de la Ligue des dans le jeu se cr éant coups sur
Football Association Boar d.
coups trois occasions de but dont la
champions plus dangereuse reste la tête de L'amendement de la loi III
indique : « Possibilité donnée aux
d’Afrique. Sser unkuma passée à quelques
équipes senior s un 4ème rem-
centimètres du montant gauche de
Rahmani. L’entr ée de Abid à un plaçant supplémentaire dur ant la
ette fois-ci, le CS prolongation de la rencontre

C
quar t d'heure de la fin du coté du
Constantine semble avoir CSC n'appor ter a r ien au tableau indépendamment du fait que l’é-
r etenu la leçon. d' affichage.Dans le temps addi- quipe ait ou non déjà effectué
Contr airement à son match aller tionnel, l’ar bitre de la par tie a tous les remplaçants autor isés ».
du tour pr éliminaire, où il avait été pr ivé le CSC d’un but tout a fait Ainsi pour cette édition de la
accroché par les Gambiens du FC valable, de Zaâlani, pour une faute coupe d’Algér ie 2018-2019, si
Gamtel (0-0), le CSC a r éussi sa imaginair e. La victoir e du CS une prolongation sur vient, l’en-
première sor tie dans les 16es de Constantine face aux Viper s est tr aîneur disposer a d'une ou plu-
finale. En dépit du froid qui sévie amplement mér itée des Sanafir. sieur s options pour faire jouer
sur la ville des ponts suspendus, le Cependant, cette der nière reste sur son coaching.
CSC a débuté cette par tie tambour un goût d’inachevé à cause, notam-
battant. Les camar ades de ree du match lui avait accor dé un devant la cage de Ochan a joué un ment, des er reur s d’appr éciation
Rahmani ont annoncé la couleur penalty, valable, à la 44e minute mauvais tour au capé du technicien de l’ar bitre mais également des CAF Retrait
des les premières minutes. Apr ès
quelques tentatives infr uctueuses,
suite à une faute de main dans la
sur face de vér ité des Viper s.
fr ançais, Denis Lavagne, qui a
signé sa première appar ition sur le
occasions r atées. Le CSC est
appelé à confir mer ce r ésultat le 22
de la CAN-2021
les Clubistes ont matér ialisé leur Cependant le Sénégalais Ndiaye banc du CSC. La meilleure oppor -
domination en inscr ivant le pre- Maguette en a décidé autrement. tunité de cette deuxième mi-temps
décembr e (16h00) pr ochain à
Kampala. Cette tâche qui se trouve
La Fédération
mier but par l’inter médiaire de
Beldjilali à la 14e minute. Le CSC
Dur ant la seconde pér iode, les Ver t
et Noir avaient la possibilité, à
est à mettre à l’actif de Djaâbout.
Apr ès avoir abusé de dr ibles
être dans les cor des des gar s de
l’antique Cir ta qui, pour r appel,
ivoirienne
aur ait pu rejoindre les vestiaires maintes repr ises, de faire le break. devant les bois adver ses, l’ancien ont gagné à l’extér ieur lor s du tour saisit le TAS
avec deux buts d’avance si le refe- Toutefois, le manque de lucidité fer de lance de la J S Kabylie a r até pr écédant.
a Fédér ation ivoir ienne de
DNA Battue (2 - 0) par le RC Arbaâ L football (FIF) a saisi jeudi le
Tr ibunal ar bitr al du spor t (TAS)

L’US Béni Douala perd du terrain d'un recour s contre la décision


de la Confédér ation afr icaine de
ésor mais, l’US Béni Douala est posi- d’un but à zéro. L’écar t est désor mais de trois l’ICS Tlemcen. Une rencontre qui va cer taine- football (CAF) de r éattr ibuer au
D tionnée à la troisième place, et ce, suite à
son rever s concédé au stade Smail Makhlouf,
points du premier et deux points du nouveau
dauphin, le RC Ar baâ. La der nière jour née de
ment rendre le sour ire aux joueur s en cas de
qualification au prochain tour et qui va leur
Cameroun, l'or ganisation de la
CAN-2021 confiée initialement à
avant-hier apr ès-midi, face au RC Ar baâ sur le cette phase aller s’annonce palpitante pour les per mettr e au même temps de r epr endr e la Côte d'Ivoire. «Au ter me
score de deux buts à zéro. Les poulains de Ath Douala et le titre de champion d’hiver ser a confiance, en pr évision du der nier match de la d'une r éunion qui s'est tenue
Mohamed Bacha étaient dans un jour sans, mis en jeu, puisque les chances de voir Béni phase aller du championnat de la division mercredi, l'ensemble des clubs et
lor s de ce choc de la 14e et avant der nière Douala sont minimes même en cas de victoire. nationale amateur. L’accession s’annonce diffi- autres acteur s du football pr é-
jour née de la phase aller du championnat de la L’ES Ben Aknoun qui accueiller a son dauphin, cile cette saison pour l’US Béni Douala qui sents, au regar d des textes r égis-
division nationale amateur, face à un pr éten- le RC Ar ba, par t avec les faveur s des pronos- aur a vr aiment deux concur rents de taille, en sant la CAF et des r èglements
dant en puissance pour l’accession en Ligue 2 tics, pour ter miner en tête de classement du l’occur rence l’ES Ben Aknoun et le RC Ar ba, inter nationaux per tinents, à
Mobilis. Une défaite qui a coûté à l’US Béni groupe centre. Les coéquipier s de Dchicha sont qui ne vont pas lâcher pr ise et qui ambition- l'unanimité ont demandé à la
Douala sa place de leader, occupée désor mais appelés à se concentrer sur le match des 32es nent aussi de se fr ayer une place au soleil en fin FIF d'exercer tout recour s
par l’ES Ben Aknoun qui a gagné en déplace- de finale de la coupe d’Algér ie pr évu mar di au de saison. devant toute jur idiction ar bitr ale
ment face au CRB Ain Ouessar a sur le score stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou, face à Massi Boufatis ou judiciaire nationale ou inter -
nationale compétente afin de
INTER-RÉGIONS (13e journée) faire valoir ses droits» indique un
communiqué de la FIF. «La FIF
Et de trois pour le MB Bouira ! a été sur pr ise d'apprendre que le
pr ésident de la CAF a décidé de
a 13e jour née du championnat d’Oued Souf. De son côté, le SA per met aux Algérois du HAC de Azazga se r achète de son nul enre-
L dans le palier inter-r égions n’a
pas appor té gr and-chose dans le
Sétif stagne à la 3e place avec 23
points, et ce suite à la défaite enre-
r écupér er l’un des tr ois points
cédés à domicile lor s de la 12e
gistr é lor s de la pr écédente jour née
devant l’USM Sétif. Cette fois, les
sa seule autor ité, et sans aucune
concer tation pr éalable avec elle,
de r éattr ibuer au Cameroun l'or -
haut du tableau, puisque l’OM gistr ée face au MB Bouir a. Ce der - jour née, où ce club a été piégé à banlieusar ds ont atomisé l’IRB Ain ganisation de l'édition 2021
Ruisseau qui car acole seul en tête nier a gagné, cer tes, sur un petit domicile par l’AS Bor dj Ghedir. Lahdjar chez ce der nier sur le confiée jusque-là à la Côte
du classement, a pu atteindre la score d’un but à zéro, mais monte à Malgr é cela, ce par tage des points score de 4 à 2. Ce succès per met à d'Ivoire» pour suit le communi-
bar re des 31 points apr ès sa victoi- la 6e place avec un total de 21 n’est pas bénéfique pour les la J SA de pointer à la 5e place avec qué. «les pr épar atifs et tr avaux
re enregistr ée à domicile face au points. En tous les cas, les Bouir is Algérois, dans la mesure où ils res- 21 points, en attendant mieux pour nécessités par l'or ganisation de
dauphin, l’US Souf. Les Algérois ont r éussi à se r acheter de leur tent à la der nière place avec 9 les prochaines jour nées. cette gr ande compétition, par ti-
creusent ainsi l’écar t sur leur invité défaite subie en déplacement face points au compteur. L’US Oued Rahib Medhouche
culièrement impor tante pour
de cette jour née à 7 points. Ce qui au DRB Bar aki lor s de la 12e Amizour, qui a enregistr é sa 2e vic-
tout le football ivoir ien et pour
fait de l’OMR le champion hiver - jour née. toire lor s de la 12e jour née, retom- Les résultats toute la Côte d'Ivoire, constituent
nal avant ter me, puisqu’il reste be dans ses tr aver s en concédant IRBA Lahdjar 2 - J S Azazga 4
deux rencontres pour la fin de la
La JS Azazga cette fois sa 8e défaite de la saison MB Bouir a 1 - SA Sétif 0
un investissement économique,
financier et humain conséquent.
phase aller. Néanmoins, l’US Souf frappe fort devant l’IRB Ber houm. Une petite USM Sétif 1 - Hydr a AC 1
Toutes les éner gies ont été et res-
est rejoint par le NRB Teleghma défaite cer tes sur le score d’un but IRB Ber houm 1 - USOA 0
Pour les autres r ésultats, notons le tent mobilisées afin de faire de
qui, en gagnant sur le score étr iqué à zéro, mais qui laisse l’USOA à NRB Teleghma 1 - FCB Arch 0
nul enr egistr é par la lanter ne l’avant-der nière place, puisque le ASCO Zouaï 1 - MBHM 0
cet évènement une fête continen-
sur le FC Bir El-Arch, aur a atteint
rouge, le Hydr a AC, en déplace- goal-aver age est favor able aux OM Annasser 1 - US Souf 0 tale en Côte d'Ivoire», pr écise le
les 24 unités, mais avec une diffé-
ment face à l’USM Sétif. Ce qui Amizourois. De son côté, la J S ASB Ghedir 1 - DRB Bar aki 0 communiqué.
rence de buts favor able aux gar s

QUOTIDIEN NATIONAL RÉDACTION-ADMINISTRATION BUREAU DE TIZI OUZOU LES DOCUMENTS,


Siège social : IMPRESSION
MAISON DE LA PRESSE TAHAR- Rue Abane Ramdane B OUi RA MANUSCRITS OU
D’INFORMATION Rue Abane Ramdane BUREAU DE B GAYET BUREAU DE
SIMPRAL
DJAOUT cité 60 Lgts Bt A AUTRES ET LES
édité par SARL 01, RUE B ACHIR ATTAR - A LGER Route des Aurès, Gare routière de DISTRIBUTION
cité LETTRES QUI
La Dépêche de Kabylie E-MAIL : Rédaction : Bouira D.D.K.
60 Lgts Bt A. bt A PARVIENNENT AU
au capital de 300.000 DA depeche.tizi@gmail.com Tél : (026). 12. 26. 77 Lot n°1 - 2e étage
TIZI-OUZOU PUBLICITÉ ANEP JOURNAL NE PEUVENT
Tél. : 021 66.38.05 Fax : (026). 12. 26. 48 Tél. : 034 16.10.45
CB BNA ROUIBA Tel. : 026 73. 02. 86 L A DÉPÊCHE FAIRE L’OBJET D’UNE
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Fax : 021 66.37.88
PUBLICITÉ : Fax : 034 16.10. 46 Fax : 026 73. 02. 85 QUELCONQUE
N° 641-0300-300-149-11 PUBLICITÉ DE K ABYLIE
IDIR BENYOUNES Tél : 021 66.38.02 Tél- Fax- (026). 12. 26. 70 RÉCLAMATION