Vous êtes sur la page 1sur 32

PP2003-1 SPÉCIAL(1+4cv) catE1 02/09/03 18:07 Page 1 (1,1)

PRA TIQUES
PSYCHOLOGIQUES
PRA TIQUES
RECOMMANDATIONS INTERNATIONALES
SUR L’UTILISATION DES TESTS
VERSION 2000
PSYCHOLOGIQUES
Adaptation française de Pierre Vrignaud, Dana Castro, Jean-Luc Mogenet

Revue indexée dans la base des données Pascal (INIST - CNRS) et la base PsycINFO

Remerciements ......................................................................................................................
Introduction et contexte d’origine ......................................................................................
7
9
Recommandations
Le besoin de Recommandations internationales ......................................................................... 9
But et objectifs .......................................................................................................................
Mise au point des Recommandations ........................................................................................
Les Recommandations .......................................................................................................
10
10
13
internationales
Objectif-clé ............................................................................................................................
Champ d’application ..............................................................................................................
À qui s’adressent les Recommandations ? ..................................................................................
13
13
14
sur l’utilisation
des tests
Facteurs contextuels ............................................................................................................... 15
Connaissances, compréhension et savoir-faire ........................................................................... 15
1. Prendre ses responsabilités pour un usage éthique des tests ........................................ 17
1.1. Agir de façon professionnelle et éthique .............................................................................. 17
1.2. S’assurer qu’ils ont les compétences pour utiliser les tests ...................................................... 17
1.3. Prendre leurs responsabilités pour l’utilisation qu’ils font des tests ........................................... 17
1.4. S’assurer que le matériel de test est conservé en sécurité ....................................................... 18
1.5. S’assurer que les résultats aux tests sont traités confidentiellement .......................................... 18
2. Assurer une pratique correcte dans l’utilisation des tests ............................................. 19
2.1. Estimer l’intérêt éventuel d’une utilisation des tests dans une situation
d’évaluation donnée ........................................................................................................ 19
2.2. Choisir des tests techniquement fiables et appropriés à la situation ......................................... 19
2.3. Prendre effectivement en compte les questions d’équité dans l’utilisation des tests .................... 20
2.4. Faire les préparations requises pour la séance de tests ........................................................... 21
2.5. Administrer les tests de manière appropriée ........................................................................ 21
2.6. Corriger et analyser les tests avec exactitude ........................................................................ 22
2.7. Interpréter les résultats de manière appropriée .................................................................... 22
2.8. Communiquer les résultats clairement et précisément aux personnes concernées ..................... 23
2.9. Contrôler l’adéquation du test, et de son utilisation ............................................................... 24
Bibliographie ...................................................................................................................... 25
INTERNATIONAL TEST COMMISSION
Annexes .............................................................................................................................. 27
COMMISSION INTERNATIONALE DES TESTS
Annexe A : Recommandations pour l’ébauche d’une politique sur le testing ................................... 27
Annexe B : Recommandations pour établir des relations contractuelles entre les parties
concernées par le processus de testing ..................................................................... 28 SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE PSYCHOLOGIE
Annexe C : Points à prendre en considération lorsqu’on fait des aménagements
pour tester des personnes présentant des infirmités ou des handicaps ........................... 29
Notes ................................................................................................................................... 31

Société
Française de
Numéro spécial hors série
Psychologie
Juin 2003 L’Esprit du Temps
www.sfpsy.org
P R ATIQUES PSYCHOLOGIQUES
La revue européenne des praticiens en psychologie
publiée sous l’égide de la Société Française de Psychologie
Département des Applications et Interventions en Psychologie

Président d’honneur
Daniel Widlöcher
Comité scientifique
Christophe Dejours, Dominique Engelhart (Paris), Pierre-Henri François, Nico Frijda (Amsterdam),
Ronald Gallimore (Los Angeles), Christian Mormont (Liège), Claude Navelet, Marie Santiago-
Delefosse, Peter Sifneos (U.S.A.), Henri Sztulman (Toulouse), Hubert Van Gishegem (Canada),
Jean-Luc Viaux (Rouen).
Rédacteur en chef
Dana Castro
Comité de rédaction
Marie-Frédérique Bacqué, Sophie Boniface, Jacques Brouard, Jean-Pierre Chartier, Marcel
Courtemanche (Canada), Isabelle Funck-Brentano, Jean-Philippe Gaudron, Gilles Lemmel,
Isabelle Lindrec-Gros, Cendrine Marro, Claire Meljac, Michèle Montreuil.
Directeur de la Publication
Jean-Luc Bernaud
Pratiques Psychologiques propose aux professionnels des différents champs de la psychologie
une réflexion systématique sur les pratiques quotidiennes et les méthodologies; une élaboration
féconde sur l’expérience professionnelle; la promotion de la recherche appliquée; la communica-
tion et les échanges interdisciplinaires.
Conçue dans l’esprit de la rigueur scientifique et du professionnalisme, Pratiques Psychologiques
veut devenir la référence du praticien, proposant un accès immédiat à une information détaillée et
actualisée, applicable sur le terrain.
Adresse de la rédaction
Pratiques Psychologiques, S.F.P., 71, av. Edouard-Vaillant - 92274 Boulogne Billancourt Cedex

Cette publication est réalisée avec le soutien généreux


de l’École de Psychologues Praticiens
23, rue du Montparnasse - 75006 Paris

Éditions - Abonnements
Editions L’Esprit du Temps
B.P. 107 - 33491 Le Bouscat Cedex
Tél. 05 56 02 84 19 - Fax 05 56 02 91 31
Abonnement 2003
L’abonnement comprend 4 numéros
et commence au 1er numéro d’une année.
1 an, 4 numéros : France 70 v - Étranger 84 v
par chèque bancaire à l’ordre de L’Esprit du Temps
Diffusion en librairie
Presses Universitaires de France
6, avenue Reille - 75685 Paris Cedex14
Tél. 01 58 10 31 00 - Fax 01 55 02 20 62
Site Internet
www.psy-book.net

Numéro de commission paritaire : 75949 AS


© L’Esprit du Temps, 2003.
ISSN 1269-1763
ISBN 2-84795-023-0
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 1

Recommandations internationales
sur l’utilisation des tests.

Version 2000.

Version française élaborée pour la Société Française de Psychologie


par Pierre Vrignaud, Dana Castro, Jean-Luc Mogenet.

Société
Française de

Psychologie
www.sfpsy.org

Pratiques Psychologiques
Numéro spécial hors série
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 2

Copyright pour la version anglaise originale des Recommandations :


International Test Commission, © 2000.
Les droits de reproduction de la version française sont la propriété de
la Société Française de Psychologie © 2002.
Toute autorisation pour la reproduction de tout ou partie de ce document
doit faire l’objet d’une autorisation écrite de la SFP.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 3

Sommaire
Recommandations internationales......................................................................................... 5
Remerciements ...................................................................................................................... 7
Introduction et contexte d’origine ...................................................................................... 9
Le besoin de Recommandations internationales .................................................................... 9
But et objectifs ....................................................................................................................... 10
Mise au point des Recommandations ..................................................................................... 10
Les Recommandations ........................................................................................................ 13
Objectif-clé ........................................................................................................................... 13
Champ d’application ............................................................................................................. 13
À qui s’adressent les Recommandations ? ............................................................................. 14
Facteurs contextuels .............................................................................................................. 15
Connaissances, compréhension et savoir-faire ...................................................................... 15
1. Prendre ses responsabilités pour un usage éthique des tests ........................................ 17
1.1. Agir de façon professionnelle et éthique. ........................................................................ 17
1.2. S’assurer qu’ils ont les compétences pour utiliser les tests. ............................................. 17
1.3. Prendre leurs responsabilités pour l’utilisation qu’ils font des tests ................................ 17
1.4. S’assurer que le matériel de test est conservé en sécurité ................................................. 18
1.5. S’assurer que les résultats aux tests sont traités confidentiellement. ............................... 18
2. Assurer une pratique correcte dans l’utilisation des tests ............................................ 19
2.1. Estimer l’intérêt éventuel d’une utilisation des tests dans une situation
d’évaluation donnée ....................................................................................................... 19
2.2. Choisir des tests techniquement fiables et appropriés à la situation ................................. 19
2.3. Prendre effectivement en compte les questions d’équité dans l’utilisation des tests ........ 20
2.4. Faire les préparations requises pour la séance de tests ..................................................... 21
2.5. Administrer les tests de manière appropriée .................................................................... 21
2.6. Corriger et analyser les tests avec exactitude ................................................................... 22
2.7. Interpréter les résultats de manière appropriée ................................................................ 22
2.8. Communiquer les résultats clairement et précisément aux personnes concernées ........... 23
2.9. Contrôler l’adéquation du test, et de son utilisation ......................................................... 24
Bibliographie ....................................................................................................................... 25
Annexes ................................................................................................................................ 27
Annexe A : Recommandations pour l’ébauche d’une politique sur le testing ......................... 27
Annexe B : Recommandations pour établir des relations contractuelles entre les parties
concernées par le processus de testing ................................................................. 28
Annexe C : Points à prendre en considération lorsqu’on fait des aménagements
pour tester des personnes présentant des infirmités ou des handicaps ................. 29
Notes ..................................................................................................................................... 31
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 5

RECOMMANDATIONS INTERNATIONALES
SUR L’UTILISATION DES TESTS

Le conseil de l’International Test Commission (Commission Internationale des


Tests) a formellement adopté les Recommandations lors de sa réunion de juin 1999
à Graz (Autriche). L e grou pe de travail d e l’E FPPA (Europ ean Federation o f
Professional Psychologists Associations) sur les tests et le testing a également adopté
les Recommandations à sa réunion de juillet 1999 à Rome.

Les Recommandations ont été publiées officiellement à l’assemblée générale de


l’International Test Commission le 24 juillet 2000 à Stockholm. Les Recommanda-
tions sont la propriété de l’International Test Commission, et leur copyright a été
déposé en 1999. L’International Test Commission (en abrégé ITC) est une organi-
sation à but non lucratif (non stock corporation), enregistrée officiellement aux États-
Unis. Pour de plus amples informations sur l’ITC, et la version originale en langue
anglaise des Recommandations, vous pouvez consulter le site Internet de cette organi-
sation http://www.intestcom.org

Cette traduction française des Recommandations est certifiée comme étant la


version autorisée en langue française par la Société Française de Psychologie (SFP).
Cette traduction a été réalisée par Pierre Vrignaud (Délégué de la SFP à l’International
Test Commission), Dana Castro (Présidente du Département des Applications &
Interventions Psychologiques de la SFP) et Jean-Luc Mogenet (Président de la
Commission des Tests de la SFP) dans le cadre des activités de la commission des tests
de la SFP. Son édition électronique a été assurée par Alain Paineau, responsable du
site de la SFP.

Pour toute information concernant la version française des Recommandations,


vous pouvez vous adresser à la SFP, soit par courrier (SFP, 71 rue Édouard-Vaillant,
92774 Boulogne Billancourt Cedex) ; soit en consultant son site Internet :
www.sfpsy.org

Cette version française des «Recommandations internationales sur l’utilisation


des tests. » est publiée comme un Numéro Spécial Hors Série de Pratiques
Psychologiques, ISSN: 1269-1763.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 7

Remerciements

Remerciements pour la version originale : Dr Jurgen Hogrefe, Hogrefe & Huber


Les Recommandations ont été préparées Verlagsgruppe, Allemagne ;
pour le Conseil de l’ITC par le Pr Dave Bartram. Mr Ralf Horn, Swets and Zeitlinger, Allema-
L’auteur est reconnaissant à Iain Coyne pour gne ;
l’aide apportée dans la réalisation de ce projet Mr Leif Ter Laak, Saville and Holdsworth Ltd,
et remercie les personnes suivantes, qui ont Grande-Bretagne ;
pris part à l’atelier de 1997 à Dublin et qui ont Dr Pat Lindley, British Psychological Society,
apporté des contributions appréciables au déve- Grande-Bretagne ;
loppement de ces Recommandations. Mr Reginald Lombard, Test Commission of
South Africa, Afrique du Sud ;
Ms Dusica Boben, Produktivnost, Slovénie ; Prof Jose Muniz, Spanish Psychological
Mr Eugene Burke, British Psychological Association, Espagne;
Society, Grande-Bretagne ; Ms Gill Nyfield, Saville & Holdsworth Ltd,
Dr Wayne Camara, The College Board, États- Grande-Bretagne ;
Unis ; Dr Torleiv Odland, Norsk Psykologforening,
Mr Jean-Louis Chabot, ANOP, France ; Norvège ;
Mr Iain Coyne, University of Hull, Grande- Ms Berit Sander, Danish Psychologists’Asso-
Bretagne ; ciation, Danemark;
Dr Riet Dekker, Swets and Zeitlinger, Pays- Prof François Stoll, Fédération Suisse des
Bas ; Psychologues, Suisse.
Dr Lorraine Eyde, US Office of Personnel L’auteur est également reconnaissant à de
Management, États-Unis; nombreuses autres personnes et organisations
Prof Rocio Fernandez-Ballesteros, EAPA, qui ont fait part de leurs réactions au cours des
Espagne ; différentes consultations pour avis qui ont eu
Mr Ian Florance, NFER-NELSON, Angleterre ; lieu, et lors des présentations dans des congrès.
Prof Cheryl Foxcroft, Test Commission of
South Africa, Afrique du Sud ; Remerciements pour la version française :
Dr John Fremer, The College Board, États- Les auteurs de la traduction française
Unis ; tiennent à remercier particulièrement Justin
Ms Kathia Glabeke, Commissie Psycho- Schlegel, Psychologue, ancien Membre du
diagnostiek, Belgique; Bureau de la Commission Internationale des
Prof Ron Hambleton, University of Massa- Tests ; Jacques Grégoire, Professeur à l’Uni-
chusetts at Amherst, États-Unis ; versité de Louvain, Secrétaire de l’ITC ; André
Dr Karin Havenga, Test Commission of South Flieller, Professeur à l’Université de Nancy 2
Africa, république d’Afrique du Sud ; et Denis Bonora, chercheur à l’INETOP, pour
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 8

8 ———————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

leurs contributions importantes à la correction Centre de Psychologie Appliquée (ECPA) :


et à l’amélioration d’une première version de Anne Manceron, relectrice éditoriale, Martine
cette traduction. Nous tenons également à Kiat Responsable service Recherche et Déve-
remercier tous les collègues et, en particulier, loppement, Daphné Lepoutre Psychologue
les membres du Bureau de la SFP, dont les Recherche et Développement. Enfin, nous
remarques et les critiques ont permis d’amé- tenons à remercier les ECPA, et tout particuliè-
liorer cette traduction. Ce texte a également rement leur Directrice, Mireille Simon, pour
bénéficié du travail de relecture et de correc- leur soutien matériel en vue de la publication
tion de plusieurs personnes des Éditions du et de la diffusion de cette traduction.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 9

Introduction et contexte d’origine

LE BESOIN DE RECOMMANDATIONS logues, d’autres non ; certaines disposent de


INTERNATIONALES procédures pour contrôler les normes d’utili-
L’objectif essentiel visé par la Commission sation des tests par des non-psychologues,
Internationale des Tests (en abrégé CIT) à d’autres n’en ont pas. L’existence d’un ensem-
travers ce projet de Recommandations est de ble de recommandations, acceptées au niveau
promouvoir une bonne utilisation des tests et international, peut fournir aux associations
d’encourager des pratiques exemplaires dans nationales de psychologues et autres corps de
le domaine de l’évaluation. Le travail réalisé professionnels concernés, une aide à la mise en
jusqu’à maintenant par la CIT pour permettre place de normes, dans les pays où de telles
un haut niveau de qualité dans l’adaptation des normes sont soit actuellement déficientes,
tests (Hambleton, 1994 ; Van de Vijver F. & d’une manière ou d’une autre, soit totalement
Hambleton R., 1996) constitue une étape inexistantes.
importante vers une homogénéisation de leur • L’organisation de l’accès aux tests, en
qualité, en vue de leur utilisation dans diffé- termes de droits d’acquisition ou d’utilisation
rentes langues et différentes cultures. Lors de de ces instruments, varie de manière importante
sa réunion à Athènes en 1995, le conseil de la d’un pays à l’autre. Dans certains pays, cet
CIT a adopté une proposition visant à élargir accès est restreint aux seuls psychologues ; dans
cette préoccupation, en incluant des Recom- d’autres, aux utilisateurs répertoriés par les
mandations sur une utilisation des tests qui diffuseurs nationaux formellement autorisés ;
soit équitable et conforme à l’éthique. De ces dans d’autres encore, les utilisateurs peuvent
Recommandations peuvent être tirées des accéder librement au matériel sans restriction
normes pour la définition des compétences des auprès des diffuseurs dans leur pays ou direc-
utilisateurs de tests et leur formation. tement auprès de diffuseurs domiciliés à
l’étranger.
Il existe un certain nombre de raisons pour • Un certain nombre d’instruments bien
lesquelles le besoin de recommandations sur connus sont apparus sur internet en violation
l’utilisation des tests au niveau international se des lois sur la propriété intellectuelle (copy -
manifeste : right), sans l’autorisation des auteurs ou des
• Les différents pays présentent des dispa- éditeurs des tests, et sans considération pour les
rités importantes en ce qui concerne le niveau questions de sécurité des tests.
de contrôle légal, éventuel, qu’ils peuvent • Dans le domaine du testing en psychologie
exercer sur l’utilisation du testing et ses consé- du travail, la plus grande mobilité internatio-
quences pour ceux qui sont testés. Certaines nale du travail a accru la demande de tests utili-
organisations professionnelles nationales prati- sables avec des candidats à un emploi venant
quent un enregistrement légal des psycho- de pays différents, les tests étant souvent
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 10

10 —————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

administrés dans un pays pour le compte d’un disponibilité des tests, ainsi que l’information
employeur d’un autre pays. sur les tests.
• Un travail de développement est actuelle-
ment réalisé aux États-Unis et en Grande- Ces Recommandations représentent le
Bretagne en vue de permettre une utilisation travail de spécialistes dans le domaine du
d’Internet pour une évaluation à distance dans testing psychologique et éducatif (c’est-à-dire
les domaines professionnel et éducatif. Ce psychologues, psychométriciens, éditeurs de
phénomène soulève une foule de questions tests, auteurs de tests) issus d’un certain nombre
concernant les normes d’administration et le de pays. L’intention de ce document n’est pas
contrôle du processus de testing, y compris le d’inventer de nouvelles recommandations,
problème de la sécurité du test. mais de rassembler les tendances communes
qui parcourent les recommandations existantes,
les codes de déontologie, les énoncés de normes
BUT ET OBJECTIFS et autres documents pertinents, pour créer une
structure cohérente à l’intérieur de laquelle ces
Le but à long terme de ce projet comprend éléments puissent être compris et mis en œuvre.
la production d’un ensemble de recommanda-
tions qui se rapportent aux compétences
(connaissances, capacités, savoir-faire et autres MISE AU POINT DES RECOMMANDA-
caractéristiques personnelles) requises des TIONS
utilisateurs de tests. Ces compétences sont
définies en termes de critères de performance Les Recommandations doivent être consi-
évaluables. Ces critères fournissent la base pour dérées comme des références par rapport aux-
développer des normes de compétence exigible quelles les normes locales existantes peuvent
de tout candidat à une qualification en tant être comparées en ce qui concerne l’étendue de
qu’utilisateur de tests. L’analyse de telles leur prise en charge, ainsi que leur qualité au
compétences doit inclure la prise en compte de niveau international. En utilisant les Recom-
questions telles que : mandations comme références ou comme bases
• Les normes professionnelles et éthiques pour développer des documents valables
dans le testing, localement (par exemple, normes, codes de
• Les droits de la personne testée et des déontologie, déclarations sur les droits des
autres parties concernées par le processus de personnes testées), on favorisera l’accès à un
testing, haut niveau d’homogénéité transnationale.
• Le choix et l’évaluation du test parmi un Le travail sur les recommandations a débuté
ensemble d’épreuves similaires, en rassemblant les documents se rapportant aux
• L’administration, la cotation et l’interpré- no rmes sur les tests, cod es de déontologie,
tation du test, d’u tilisation d es tests, etc., dans un grand
• Le compte rendu écrit et la communica- nombre de pays 1. Bien que tirant parti de toutes
tion des résultats. ces sources, ces Recommandations ont été plus
particulièrement influencées par :
Dans la mesure où elles sont directement • The Australian Psychological Society
liées à l’utilisation des tests, les Recomman- (APS) Supplement to guidelines on the use of
dations ont également des implications pour : Psychological Tests (Kendall et al., 1997).
• Les normes à respecter pour la construc- • The British Psychological Society (BPS)
tion des tests, Level A and Level B standards for occupational
• Les normes pour la documentation à test use(Bartram, 1995, 1996).
l’usage des utilisateurs – par exemple, manuel • The American Educational Research
de l’utilisateur, manuel technique, Association (AERA), American Psychological
• Les normes pour réguler l’achat et la Association (APA), & National Council on
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 11

Introduction et contexte d’origine —————————————————————————————————————————— 11

Measurement in Education (NCME) (1985) Celui-ci a constitué le matériel pour un atelier


Standards for educational and psychological international qui s’est tenu à Dublin en juillet
testing. 1997. L’intention de l’atelier de la CIT était
• American Association for Counselling d’étudier et d’évaluer de manière critique tous
and Development (AACD) Responsibilities of les aspects du document de cadrage, en ayant
Users of Standardized Tests (Schafer, W. D, pour objectif de produire une première version
1992). d’un ensemble de recommandations qui
• The CPA (Canadian Psychological Asso - auraient une crédibilité et une reconnaissance
ciation, 1987) Guidelines for Educational and internationales. Pendant l’atelier, le document
Psychological Testing. de cadrage a été examiné en détail, et des
Le document de l’APS a été précieux car il améliorations ont été proposées en termes de
rassemble la plus grande partie de ce qui est forme, de structure et de contenu. A la suite de
contenu dans les publications de la BPS et les l’atelier, le document a été complètement revu
publications américaines, en tirant parti égale- (version 2.0) et a circulé parmi tous ceux
ment des publications du South African qui l’avaient commenté. Un avant-projet de
National Institute for Psychological Research document de consultation (version 3.1) a été
(NIPR), et des conseils à l’intention des utili- préparé, qui prenait en compte tous les
sateurs de tests publiés par les éditeurs de tests. commentaires et suggestions proposés pour la
Il intègre également beaucoup de ce qui pro- version 2.0.
vient des travaux fondateurs du Joint Commit - Des copies de la version 3.1 du document
tee on Testing Practices (JCTP) Test User de consultation et une grille de réponse struc-
Qualifications Working Group’s (TUQWG), turée ont été largement diffusées aux personnes
travaux à partir d’une approche basée sur des et organisations-clé, pour commentaire. Un
données d’enquête pour promouvoir une bonne total de deux cents exemplaires a été distribué.
utilisation des tests (par exemple, Eyde et al., Un total de vingt huit réponses détaillées a été
1988, 1993 ; Moreland et al., 1995), et le travail reçu, incluant des réponses d’organisations
du JCTP sur le Code of Fair Testing Practices telles que l’APA, la BPS, la SFP et quelques
in Education (JCTP, 1988; Fremer, Diamond, autres associations professionnelles européen-
& Camara, 1989). L’annexe B a tiré davantage nes. Durant l’été 1998, les Recommandations
parti des travaux plus récents du JCTP (JCTP, ont été revues à la lumière de ces commentaires,
2000) sur les droits et responsabilités des et 200 exemplaires (version 4.1) ont été
personnes testées. envoyés pour une autre consultation. Un total
Le contenu des sources primaires a été de 18 réponses circonstanciées ont été reçues
analysé et les déclarations classées selon pour cette seconde série de consultations. De
quatorze sections principales. Lorsque c’était plus, des commentaires informels de soutien
approprié, des déclarations uniques ont été ont été fournis par de nombreux destinataires
rédigées pour prendre en compte, en les synthé- du document de consultation par courrier
tisant, un certain nombre de déclarations prove- électronique ou lors de rencontres.
nant de différentes sources. Les déclarations
ont également été modifiées selon un format tel En mettant au point la présente version des
qu’il se présente comme la complémentation Recommandations (Version 2000), tous les
d’une phrase commune (par exemple, « Les efforts o nt été faits pour prendre en compte
utilisateurs de tests compétents feront tout leur toutes ces réponses. Les réponses étaient, sans
possible pour …», ou « Les utilisateurs de tests exception, utiles et constructives 2.
compétents peuvent …»).
Ces Recommandations doivent être consi-
Cette structure initiale de quatorze sections dérées comme une aide plutôt que comme une
principales et de leur contenu a été intégrée contrainte. Il est nécessaire de s’assurer que les
dans l’avant-projet de document de travail. Recommandations rassemblent les principes
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 12

12 —————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

de base universels d’une pratique correcte des Les Recommandations proviennent d’un
tests, sans chercher à imposer une uniformité objectif-clé. Celui-ci peut être caractérisé
là où existent des différences légitimes, d’un comme « l’ordre de mission » de l’utilisateur
pays – ou d’une zone d’application – à l’autre, de tests. Il constitue la base à partir de laquelle
en ce qui concerne les fonctions ou les les Recommandations sont développées.
pratiques. Chaque recommandation définit l’une des
facettes de compétence des utilisateurs de tests
La structure proposée distingue trois princi- qui contribue à l’objectif clé.
paux aspects des compétences : Joint à l’objectif clé, le champ d’applica-
1. Les normes professionnelles et éthiques tion des Recommandations décrit les personnes
de bonne pratique, qui concernent la façon auxquelles elles s’appliquent, les formes d’éva-
selon laquelle le processus de testing est luation auxquelles elles se rapportent et les
conduit, et la façon dont les utilisateurs de tests contextes d’évaluation.
interagissent avec les autres personnes impli-
quées dans le processus.
Ce document contient :
2. Les connaissances, la compréhension et
les savoir-faire relatifs au processus de testing: 1. L’objectif clé et le champ d’application
ce que les utilisateurs de test doivent être des Recommandations.
capables de faire. 2. La définition des compétences des utili-
3. Les connaissances et la compréhension sateurs de tests, en relation avec une approche
qui sont nécessaires pour maîtriser le processus éthique des tests.
de testing – et l’étayer. 3. La définition des compétences des utili-
Ces trois composantes diffèrent, et sont sateurs de tests, en relation avec une pratique
pourtant inextricablement liées dans la correcte de l’utilisation des tests.
pratique.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 13

Les Recommandations

OBJECTIF-CLÉ on cherche à éviter cette appellation. Plutôt


que de fournir une définition unique, les pro-
Un utilisateur de tests compétent utilise les positions suivantes sont une tentative pour
tests de manière appropriée, de manière profes - organiser le domaine couvert par les Recom-
sionnelle, et de manière éthique, en prenant en mandations.
considération les besoins et les droits de ceux
qui sont impliqués dans le processus de passa - • La passation de tests comprend une large
tion des tests, les justifications de la passation, gamme de procédures destinées à être
et le contexte, au sens large, dans lequel la employées dans l’évaluation psychologique,
passation se déroule. professionnelle et éducative.
• La passation de tests comprend des procé-
On permettra qu’il en soit ainsi en s’assu- dures permettant la mesure des comportements
rant que les utilisateurs de tests disposent des normaux ou pathologiques, voire des dysfonc-
compétences nécessaires pour mener à bien une tionnements.
telle procédure, ainsi que les connaissances et • Les procédures de passation de tests sont
une compréhension des tests et de leur utilisa- habituellement construites pour être adminis-
tion, suffisantes pour éclairer et étayer ce trées selon des conditions soigneusement
processus. contrôlées ou standardisées, qui incluent des
protocoles cotés de manière systématique.
• Ces procédures fournissent des mesures
CHAMP D’APPLICATION de la performance et amènent à tirer des
inférences à partir d’échantillons du compor-
Toute tentative pour fournir une définition tement.
précise d’un test ou du testing en tant que • Elles comprennent également des procé-
processus échouera vraisemblablement parce dures qui peuvent aboutir à catégoriser ou à
qu’elle risque d’exclure certaines procédures classer les personnes (par exemple, en termes
qui devraient en faire partie, et d’en inclure de types psychologiques).
d’autres qui devraient en être exclues. Pour les Toute procédure utilisée pour «tester», au
besoins de ces Recommandations, les termes sens défini ci-dessus, devrait être considérée
tests et testing doivent être interprétés au sens comme un test, sans tenir compte de son mode
large. Le fait qu’une procédure d’évaluation d’administration, ni du fait qu’il a été, ou non,
soit ou non qualifiée de test reste peu probant. construit par un auteur de test professionnel, ni
Ces Recommandations sont pertinentes pour encore du fait qu’il comprendrait des ensem-
de nombreuses procédures d’évaluation qui ne bles de questions ou qu’il demande de réaliser
sont pas appelées des tests ou pour lesquelles des performances de tâches ou d’opérations.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 14

14 —————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

(par exemple, échantillon de tâches profession- A QUI S’ADRESSENT


nelles, tests psychomoteurs de «poursuite»). LES RECOMMANDATIONS ?

Les tests devraient s’appuyer sur des Les Recommandations s’appliquent à l’uti-
constats de leur fidélité et de leur validité en lisation des tests dans une pratique profession-
relation avec les objectifs poursuivis. Des nelle. En tant que telles, elles s’adressent
preuves devraient être fournies pour appuyer d’abord :
les inférences qui sont tirées des scores au test. • aux personnes qui acquièrent ou qui
Ces preuves devraient être accessibles aux utili- détiennent des matériels de test ;
sateurs de tests, et disponibles pour être exami- • à ceux qui ont la responsabilité de choisir
nées et évaluées de manière indépendante. des tests et de déterminer l’usage qui en sera
Lorsque de telles informations importantes sont fait ;
publiées dans des rapports techniques diffici- • à ceux qui administrent, cotent ou inter-
lement accessibles, des résumés comprenant prètent les tests ;
les références complètes devraient être fournis • à ceux qui fournissent des avis aux autres
par le diffuseur du test. sur la base des résultats aux tests (par exemple,
psychologues cliniciens, psychologues du
Les Recommandations sur l’utilisation des travail, psychologues scolaires, conseillers
tests doivent être considérées comme s’appli- d’orientation-psychologues, etc.,);
quant à toutes les procédures semblables • à ceux qui ont la charge de rendre compte
qu’elles soient ou non désignées explicitement des résultats aux tests et de communiquer leurs
comme « tests psychologiques » ou « tests résultats aux personnes qui ont passé des tests.
éducatifs » et qu’elles soient ou non confirmées
par des constats techniques disponibles. Les Recommandations sont également
pertinentes pour d’autres personnes impliquées
La plupart de ces Recommandations dans l’utilisation des tests telle qu’elle a été
s’appliqueront aussi à des procédures d’éva- définie ci-dessus. Celles-ci comprennent :
luation situées en dehors du domaine des tests. • les constructeurs (auteurs) de tests,
Elles peuvent être pertinentes pour toute procé- • les éditeurs de tests,
dure d’évaluation utilisée dans des situations • ceux qui sont partie prenante dans la
où l’évaluation des personnes se fait dans un formation des utilisateurs de tests,
but sérieux et significatif et qui, mal utilisée, • ceux qui sont testés, ainsi que leur entou-
pourrait aboutir à des dommages aux personnes rage (parents, épouse, partenaires de vie),
ou à des souffrances psychologiques (par • les organisations professionnelles et les
exemple, les entretiens de sélection profes- autres associations qui sont concernées par
sionnelle, les évaluations des performances l’utilisation des tests psychologiques et éduca-
professionnelles, l’évaluation diagnostique des tifs,
besoins d’aide aux apprentissages scolaires/ • les décideurs et les législateurs.
cognitifs).
Bien que destinées au départ aux pratiques
Les Recommandations ne s’appliquent pas professionnelles, les Recommandations seront
à l’utilisation de matériels qui peuvent avoir également pertinentes pour ceux qui utilisent
une ressemblance superficielle avec les tests, les tests uniquement à des fins de recherche.
mais que tous les participants reconnaissent
comme destinés à être utilisés seulement à des Les Recommandations n’ont pas pour but
fins de distraction ou d’amusement (par exem- de couvrir tous les types de techniques d’éva-
ple, questionnaires de style de vie dans les luation (par exemple, les entretiens structurés
magazines et les journaux). ou semi-structurés, l’évaluation des activités
de groupe), ou toutes les situations dans
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 15

Les recommandations —————————————————————————————————————————————————— 15

lesquelles une évaluation a lieu (par exemple, • les principaux destinataires des résultats
les centres d’évaluation pour l’emploi [assess - des tests (par exemple les personnes testées,
ment centers]). Cependant, plusieurs des leurs parents ou leur tuteur, le commanditaire
Recommandations peuvent vraisemblablement du test, un employeur ou un tiers) ;
s’appliquer dans des situations d’évaluation et • les différences relatives à l’utilisation des
pour des objectifs plus généraux que ceux résultats du test (e.g., pour prendre une décision
observés en premier lieu dans le testing psycho- à l’issue d’un examen de sélection, ou pour
logique et éducatif (par exemple, l’utilisation fournir des informations dans le cadre d’une
des centres de bilan pour le placement ou la activité de conseil) ;
sélection des salariés, les entretiens structurés • les variations dans le degré auquel la
ou semi-structurés, ou l’évaluation pour la situation fournira la possibilité de vérifier
sélection, l’orientation professionnelle et le l’exactitude de l’interprétation à la lumière
conseil en carrière). d’informations ultérieures et de la modifier si
nécessaire.

FACTEURS CONTEXTUELS
CONNAISSANCES, COMPRÉHEN-
Les Recommandations s’appliquent au SION ET SAVOIR-FAIRE
niveau international. Elles peuvent être utili-
sées pour développer des normes spécifiques Connaissances, compréhension et savoir-
et locales (par exemple, nationales) en passant faire étayent toutes les compétences des utili-
par un processus de contextualisation. Il est sateurs de tests. La nature de leur contenu et
admis que de nombreux facteurs affectent la leur niveau de détail peuvent varier selon les
manière dont les normes de qualité peuvent être pays, les domaines d’application, et le niveau
gérées et mises en place dans la pratique. Ces de compétence requis pour utiliser un test.
facteurs contextuels doivent être pris en consi-
dération au niveau local (national) lorsqu’on Les Recommandations ne comportent pas
interprète les Recommandations et qu’on de description détaillée de ces éléments. Cepen-
cherche à définir ce qu’elles veulent dire de dant, lorsqu’on applique les Recommandations
manière pratique dans un environnement parti- dans des situations spécifiques, les connaissan-
culier. ces pertinentes, les aptitudes, compétences et
autres caractéristiques personnelles devront
Les facteurs qui doivent être pris en consi- être spécifiées. Cette spécification fait partie
dération, lorsqu’on transforme les Recomman- du processus de contextualisation par lequel
dations en normes spécifiques, comprennent : des recommandations génériques sont déve-
• les différences sociales, politiques, insti- loppées dans des normes spécifiques. Les des-
tutionnelles, linguistiques et culturelles entre criptions des principaux domaines de
les cadres d’évaluation ; connaissances, compréhension, savoir-faire
• les lois des pays où se déroule le testing ; doivent comprendre les points suivants.
• les Recommandations nationales existan-
tes et les normes de qualité élaborées par des Connaissances déclaratives pertinentes
associations et des organisations profession- • Connaissance des principes et procédures
nelles de psychologues ; de base de la psychométrie, et des exigences
• les différences se rapportant aux éva- techniques des tests (par exemple, fidélité,
luations individuelles et aux évaluations de validité, standardisation);
groupe ; • Connaissance suffisante des tests et de la
• les différences se rapportant au domaine mesure, pour permettre une compréhension
du test (éducatif, clinique, travail et autres appropriée des résultats des tests ;
champs d’évaluation); • Connaissance et compréhension des
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 16

16 —————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

théories pertinentes et des modèles des aptitu- Des connaissances et compétences contex -
des, de la personnalité et d’autres construits tuelles
psychologiques ou de la psychopathologie, • Savoir quand utiliser ou ne pas utiliser les
autant que nécessaire pour s’informer sur le tests ;
choix des tests et l’interprétation des résultats ; • Savoir comment intégrer le testing avec
• Connaissance des tests et des fournisseurs d’autres composantes moins formelles de la
de tests dans le secteur d’application où on situation d’évaluation (par exemple données
intervient. biographiques, entretiens non structurés et
références, etc.);
Connaissances pratiques et compétences • Connaissance des questions d’actualité
• Connaissances et compétences relatives professionnelle, légale et éthique concernant
aux procédures spécifiques d’évaluation ou aux l’utilisation des tests, et de leurs implications
instruments, y compris l’utilisation des procé- pratiques pour l’utilisation des tests.
dures d’évaluation assistée par ordinateur ;
• Connaissances spécialisées et compé- Des savoir-faire dans la gestion des tâches
tences pratiques nécessaires pour une bonne • Connaissance des règles de déontologie
utilisation des tests situés à l’intérieur du réper- et de pratique correcte concernant l’utilisation
toire d’outils d’évaluation de chacun ; des tests et de leurs résultats, la préparation d’un
• Connaissances et compréhension de la – compte rendu, sa production et son archivage,
ou des – théorie(s) sous-jacente(s) aux scores le stockage en sécurité des matériels de tests et
au test, lorsque c’est important si l’on veut être des données de tests ;
en mesure de tirer des inférences valides à partir • Connaissance des contextes sociaux,
des résultats au test. culturels et politiques dans lesquels le test est
utilisé, et des modalités selon lesquelles ces
LES RECOMMANDATIONS COUVRENT : facteurs peuvent avoir un effet sur les résultats,
Des compétences générales et personnelles leur interprétation et l’utilisation qui en est faite.
relatives aux tâches
• La réalisation d’activités pertinentes telles Des compétences quant à la gestion des
que l’administration des tests, le compte rendu imprévus
et la préparation de la communication des résul- • Savoir comment gérer les problèmes,
tats aux personnes testées et aux autres clients ; difficultés et interruptions en cours de dérou-
• Des compétences suffisantes en commu- lement ;
nication écrite et orale pour une préparation • Savoir comment gérer les questions
appropriée des personnes testées, l’adminis- posées par une personne testée pendant l’admi-
tration des tests, la rédaction de comptes rendus nistration du test, etc.
des résultats aux tests, et pour interagir avec les • Savoir comment gérer des situations dans
autres personnes concernées (parents, ou lesquelles il existe une possibilité de mauvais
décideurs dans les organisations) ; usage des tests ou un risque de mauvaise inter-
• Des compétences relationnelles suffi- prétation des scores au test.
santes pour une préparation appropriée des
personnes testées, l’administration des tests, et
la préparation de la communication des résul-
tats.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 17

1. Prendre ses responsabilités


pour un usage éthique des tests

LES UTILISATEURS DE TESTS 1.2. S’assurer qu’ils ont les compétences


COMPÉTENTS DEVRAIENT : pour utiliser les tests.
1.2.1. Travailler dans les limites des principes
1.1. Agir de façon professionnelle et éthique. scientifiques et de l’expérience établie.
1.1.1. Promouvoir et maintenir des normes 1.2.2. Atteindre et maintenir un haut niveau
professionnelles et éthiques. d’exigences quant à leurs compétences
personnelles.
1.1.2. Être capables de mettre en pratique une
compréhension des questions profes- 1.2.3. Connaître les limites de leurs propres
sionnelles et éthiques actuelles et des compétences et travailler à l’intérieur de
débats concernant l’utilisation des tests ces limites.
et leur champ d’application. 1.2.4. Suivre les évolutions pertinentes et les
1.1.3. M ettre en place un sy stèm e de rè gles progrès concernant l’utilisation des tests,
explicite sur le testing et l’utilisation des et le développement des tests, y compris
tests 3. les changements législatifs et politiques
qui peuvent avoir un impact sur les tests
1.1.4. S’assurer que les personnes travaillant
et l’utilisation des tests.
pour, ou avec eux, adhèrent aux normes
éthiques et déontologiques.
1.1.5. Diriger les communications de résultats 1.3. Prendre leurs responsabilités pour l’uti-
en prenant en compte les sensibilités des lisation qu’ils font des tests.
personnes testées et des tierces parties 1.3.1. Ne proposer que les activités de testing
concernées. et n’utiliser que les tests pour lesquels ils
1.1.6. Présenter les tests et le testing de façon sont qualifiés.
positive et équitable dans les communi- 1.3.2. Assumer ses responsabilités pour le
cations avec et à partir des médias. choix des tests utilisés et pour les conseils
1.1.7. Éviter les situations où ils peuvent avoir formulés.
– ou être perçus comme ayant – un intérêt 1.3.3. Fournir, aux participants au processus de
personnel dans les résultats de l’évalua- testing, des informations claires et
tion, ou dans lesquelles l’évaluation adéquates sur les règles d’éthique et les
risque de nuire à la relation avec leur dispositions légales régissant le testing
client. psychologique.
1.3.4. S’assurer que le contenu du contrat entre
la personne testée et la personne qui fait
passer les tests est clair et bien compris 4.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 18

18 —————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

1.3.5. Être vigilant pour détecter toute consé- 1.5. S’assurer que les résultats aux tests sont
quence inattendue de l’usage des tests. traités confidentiellement.
1.3.6. Faire tout son possible pour éviter de 1.5.1. Préciser qui aura accès aux résultats et
nuire ou de causer une souffrance à ceux définir des niveaux de confidentialité.
qui sont impliqués dans le processus 1.5.2. Expliquer les niveaux de confidentialité
de test. aux personnes avant que les tests ne
soient administrés.
1.4. S’assurer que le matériel de test est 1.5.3. Limiter l’accès aux résultats à ceux qui
conservé en sécurité. y sont autorisés.
1.4.1. Sécuriser le stockage du matériel de test 1.5.4. Obtenir un consentement éclairé avant
et en contrôler l’accès. de communiquer les résultats à d’autres
1.4.2. Respecter les lois sur la propriété intel- personnes.
lectuelle et les accords qui existent en ce 1.5.5. Protéger les données stockées sur fichier
qui concerne le test, incluant les inter- électronique de telle manière que seules
dictions de reproduction, ou la transmis- les personnes autorisées puissent y
sion du matériel au format électronique – accéder.
ou autre – à d’autres personnes, que 1.5.6. Établir des règles claires concernant la
celles-ci soient ou non qualifiées. durée pendant laquelle les données de
1.4.3. Protéger l’intégrité des tests en s’abste- tests sont conservées dans des fichiers.
nant de donner un entraînement aux 1.5.7. Ôter les noms et autres identifiants
sujets sur du matériel de test ayant cours, personnels des bases de données conte-
ou un autre matériel d’entraînement dont nant des résultats qui sont archivés à des
l’usage pourrait influencer de manière fins de recherches, d’élaboration de
inéquitable leurs performances aux tests. normes (étalonnages), ou d’autres traite-
1.4.4. S’assurer que les techniques de tests ne ments statistiques.
sont pas décrites publiquement d’une
façon telle que leur utilité en soit affectée.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 19

2. Assurer une pratique correcte


dans l’utilisation des tests

2.1. Estimer l’intérêt éventuel d’une utilisa- ment pertinents (par exemple à partir de
tion des tests dans une situation d’éva- jeux de spécimens, d’études indépen-
luation donnée. dantes, de conseils d’experts), avant de
Les utilisateurs de tests compétents devront : choisir un test à utiliser.
2.1.1. Produire une justification argumentée de 2.2.2. Déterminer si la documentation techni-
l’utilisation de tests. que et le manuel de l’utilisateur fournis-
sent des informations suffisantes pour
2.1.2. S’assurer qu’il a été procédé à une
apprécier les points suivants :
analyse approfondie des besoins du
a) Portée ou couverture et représentati-
client, des motifs de la consultation, ou
vité du contenu du test, pertinence des
du type de diagnostic, de situation, ou
étalonnages, niveau de difficulté du
d’emploi visé par cette évaluation.
contenu, etc.;
2.1.3. Établir que les connaissances, savoir- b) Précision de la mesure et fidélité
faire, compétences, aptitudes ou autres démontrées en ce qui concerne les
caractéristiques, que le test est censé populations de références ;
mesurer, sont des indicateurs des com- c) Validité (en ce qui concerne les popu-
portements pertinents dans le contexte à lations de référence) et pertinence pour
partir duquel on fera des inférences. l’usage requis ;
2.1.4. Rechercher d’autres sources collatérales d) Absence de biais systématiques au
d’informations pertinentes. détriment de l’un des groupes de sujets
2.1.5. Estimer les avantages et les inconvé- auxquels le test sera administré ;
nients de l’utilisation de tests, par compa- e) Caractère acceptable pour ceux qui
raison avec d’autres sources d’informa- seront impliqués dans son utilisation,
tions. prenant en compte l’équité et la perti-
nence perçues;
2.1.6. S’assurer qu’un plein usage est fait de
f) Faisabilité, tenant compte de la durée,
toutes les sources d’informations colla-
du coût et des besoins en général.
térales.
2.2.3. Se garder de l’utilisation de tests qui ont
une documentation technique inadaptée
2.2. Choisir des tests techniquement fiables ou peu claire.
et appropriés à la situation.
2.2.4. N’utiliser des tests que dans les situations
Les utilisateurs de tests compétents devront : pour lesquelles des preuves de validité
2.2.1. Examiner l’information actualisée cou- pertinentes et appropriées sont dispo-
vrant l’ensemble des tests potentielle- nibles.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 20

20 —————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

2.2.5. Se garder de porter un jugement sur un Lorsque les tests utilisés sont administrés dans
test seulement sur la base de sa validité plusieurs langues (à l’intérieur d’un même
apparente, des témoignages des utilisa- pays ou entre plusieurs pays), les utilisateurs
teurs, ou du conseil de personnes qui y de tests compétents s’assureront, autant que
ont des intérêts commerciaux. possible, que :
2.2.6. Répondre aux demandes de toutes les 2.3.8. La version dans chacune des langues ou
parties (par exemple, les personnes tes- dialectes a été mise au point selon une
tées, les parents, les responsables hiérar- méthodologie rigoureuse et répondant à
chiques), en leur fournissant une informa- un niveau d’exigence de qualité élevé.
tion suffisante pour leur permettre de 2.3.9. Les constructeurs ont été attentifs aux
comprendre pourquoi le test a été choisi. questions de contenu, de culture et de
langue.
2.3. Prendre effectivement en compte les 2.3.10. Ceux qui administreront les tests peu-
questions d’équité dans l’utilisation vent communiquer clairement dans la
des tests. langue dans laquelle le test doit être
Lorsqu’on utilise des tests avec des personnes administré.
appartenant à différents groupes (par exemple, 2.3.11. Le niveau de compétence des sujets,
en termes de sexe, d’origine culturelle, d’édu- pour la langue dans laquelle le test sera
cation, ou d’âge), les utilisateurs de tests compé- administré, est contrôlé de manière
tents s’assureront, autant que possible, que : systématique, et, selon ce qui est le plus
2.3.1. Les tests ne sont pas biaisés et sont adéquat, le sujet est évalué avec une
adaptés pour les différents groupes qui version du test dans sa langue ou selon
vont être testés. une procédure bilingue.
2.3.2. Les dimensions qui sont évaluées, sont
significatives dans chacun des groupes Quand on prévoit d’utiliser les tests avec des
en présence. personnes handicapées, les utilisateurs de tests
2.3.3. Des données sont disponibles sur l’exis- compétents s’assureront, autant que possible,
tence de différences possibles dans les que :
performances des groupes au test.
2.3.4. Des co nstats concern ant l e Fonction- 2.3.12. On a recherché les avis d’experts
nemen t Différenti el des Item s (FDI 5 ) compétents concernant les effets poten-
sont disponibles, lorsque c’est pertinent. tiels des différents handicaps sur la
2.3.5. On dispose de données confirmant la performance aux tests.
validité du test, compte tenu de son utili- 2.3.13. On a demandé leur avis aux personnes
sation prévue pour les différents groupes. susceptibles de passer le test, et leurs
2.3.6. Les effets des différences intergroupes besoins et souhaits sont pris en consi-
non pertinentes par rapport à l’objectif dération de manière appropriée.
principal de l’évaluation (par exemple 2.3.14. Les aménagements adéquats ont
différences de motivation pour répondre, été prévus lorsqu’il y a parmi les per-
ou compétences en lecture) sont minimi- sonnes testées des personnes ayant
sées. des difficultés d’audition, de vision, de
2.3.7. Dans tous les cas, les Recommandations motricité, ou d’autres handicaps (par
concernant l’usage équitable des tests exemple, difficultés d’apprentissage,
sont interprétées à la lumière du contexte dyslexie).
des politiques et des législations natio- 2.3.15. L’utilisation d’autres instruments d’éva-
nales. luation, plutôt que des modifications
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 21

2. Assurer une pratique correcte de l’utilisation des tests ————————————————————————— 21

des tests eux-mêmes, a été envisagée 2.4.5. Recueillir l’accord explicite des per-
(par exemple, d’autres tests plus sonnes testées ou de leurs représentants
adaptés, ou d’autres formes structurées légaux avant toute administration de test.
d’évaluation). 2.4.6. Expliquer aux parties concernées,
2.3.16. L’avis de spécialistes compétents a été lorsque la passation des tests est faculta-
demandé si l’importance des modifica- tive, les conséquences d’une acceptation
tion requises pour l’utilisation avec les ou d’un refus de passer les tests, de sorte
personnes handicapées dépasse l’expé- qu’elles puissent faire leur choix en
rience de l’utilisateur de tests. connaissance de cause.
2.3.17. Les modifications, si nécessaires, sont 2.4.7. Effectuer les aménagements matériels
adaptées à la nature du handicap et sont nécessaires en s’assurant que :
mises en œuvre pour minimiser son a) Les préparatifs sont conformes à ceux
impact sur la validité des scores. qui sont prescrits dans le manuel de
2.3.18. Les informations concernant la nature l’éditeur.
de toutes les modifications faites à un b) Les lieux et les installations pour la
test ou à une procédure de test sont passation des tests ont été préparés suffi-
communiquées à ceux qui interprètent samment à l’avance, l’environnement
ou travaillent à partir des scores aux physique est accessible, sûr, tranquille,
tests, chaque fois que la rétention d’une ne gênant pas la concentration, et appro-
telle information pourrait conduire à prié à l’objectif visé.
une interprétation biaisée ou à une c) Les documents, en nombre suffisant,
décision inéquitable. sont disponibles et ont été vérifiés afin
de s’assurer qu’aucune trace n’a été
laissée par les utilisateurs précédents sur
2.4. Faire les préparations requises pour la les livrets de questions ou sur les feuilles
séance de tests. de réponse.
Les utilisateurs de tests compétents devront d) Le personnel qui sera impliqué dans
faire tous les efforts raisonnables pour être sûrs l’administration est compétent ;
de : e) Des aménagements appropriés ont été
prévus pour tester les personnes présen-
2.4.1. Fournir aux parties concernées, en temps tant un handicap.
opportun, une information claire concer-
nant l’objectif de l’utilisation de tests, 2.4.8. Anticiper les problèmes possibles et y
la façon dont ils peuvent le mieux se remédier par une préparation minutieuse
préparer à la séance de tests et la procé- du matériel et des instructions.
dure à suivre.
2.4.2. Informer les personnes testées, de la 2.5. Administrer les tests de manière appro-
langue ou du dialecte pour lesquels le test priée.
est considéré comme approprié.
Les utilisateurs de tests compétents devraient :
2.4.3. Envoyer aux personnes testées des
exercices d’entraînement, échantillons, 2.5.1. Établir un climat favorable en accueillant
ou documents de préparation, lorsque les personnes à tester et en les informant
ceux-ci sont disponibles et lorsqu’une de manière positive.
telle pratique est cohérente avec les 2.5.2. Agir pour réduire l’anxiété des personnes
usages recommandés pour les tests testées et éviter de créer ou de renforcer
concernés. une anxiété inutile.
2.4.4. Expliquer clairement aux personnes tes- 2.5.3. S’assurer que les facteurs de distraction
tées leurs droits et leurs responsabilités 6. potentiels (par exemple, les alarmes de
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 22

22 —————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

montre, les téléphones portables, les signes de détresse ou d’anxiété exces-


bippeurs) ont été neutralisés. sifs.
2.5.4. S’assurer avant le début de la séance que
les personnes testées ont en leur posses- 2.6. Corriger et analyser les tests avec exacti-
sion le matériel nécessaire pour passer le tude.
test.
Les utilisateurs de tests compétents devront :
2.5.5. Administrer les tests selon des conditions
2.6.1. Se conformer strictement aux procédures
de surveillance appropriées.
standardisées pour établir les scores.
2.5.6. Dans la mesure du possible, donner les
consignes du test dans la langue princi- 2.6.2. Effectuer la transformation appropriée
pale des personnes testées, même quand des notes brutes en d’autres types
le contenu du test a été conçu pour fournir d’échelles pertinentes.
des informations sur les connaissances 2.6.3. Choisir des types d’échelles appropriés
et les compétences dans une seconde à l’usage que l’on se propose de faire des
langue. scores au test.
2.5.7. Suivre strictement les indications et les 2.6.4. Vérifier l’exactitude de la conversion des
instructions telles qu’elles sont spécifiées scores en d’autres échelles et de toutes
dans le manuel du test, et prévoir des les autres procédures de calcul.
aménagements raisonnables pour les 2.6.5. S’assurer que des conclusions invalides
personnes handicapées. ne sont pas tirées de la comparaison de
2.5.8. Lire les instructions clairement et calme- scores avec des normes inadaptées aux
ment. personnes testées, ou périmées.
2.5.9. Laisser assez de temps pour terminer les 2.6.6. Calculer, lorsque c’est approprié, des
exemples. scores composites en utilisant les
2.5.10. Observer et noter les divergences par formules et les équations standard.
rapport à la procédure de passation du 2.6.7. Mettre en œuvre des procédures pour
test. repérer des scores improbables ou
2.5.11. Surveiller et noter les temps de réponse aberrants parmi les résultats des tests.
avec précision, lorsque c’est prévu dans 2.6.8. Porter clairement et précisément les
la procédure. noms des échelles dans les comptes
2.5.12. S’assurer que tout le matériel a été rendus et fournir des éléments d’infor-
récupéré à la fin de chaque passation de mation clairs sur les normes, les types
tests. d’échelles et les équations utilisées.
2.5.13. Administrer les tests en s’assurant d’un
niveau adéquat de surveillance et 2.7. Interpréter les résultats de manière
d’authentification de l’identité des appropriée.
personnes testées. Les utilisateurs de tests compétents devraient :
2.5.14. S’assurer que ceux qui aident à l’admi- 2.7.1. Maîtriser la compréhension des fonde-
nistration des tests ont reçu une forma- ments théoriques et conceptuels du test,
tion appropriée. la documentation technique, et les direc-
2.5.15. S’assurer que les personnes testées ne tives pour l’utilisation et l’interprétation
restent pas sans surveillance ou que des des échelles.
facteurs extérieurs ne les distraient 2.7.2. Bien comprendre les échelles utilisées,
pendant une séance de tests surveillée. les caractéristiques des normes ou des
2.5.16. Fournir une assistance appropriée aux groupes de référence et les limites des
personnes testées qui montrent des scores.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 23

2. Assurer une pratique correcte de l’utilisation des tests ————————————————————————— 23

2.7.3. Prendre des mesures pour minimiser les procédure standard dans l’administra-
effets sur l’interprétation du test des biais tion du test.
éventuels que l’utilisateur pourrait intro-
2.7.12. Prendre en compte tout indice d’une
duire à l’encontre des membres du
familiarisation antérieure avec le test
groupe culturel auquel appartient la per-
lorsqu’il existe des données disponibles
sonne testée.
concernant l’effet d’une telle familiari-
2.7.4. Utiliser des normes ou des groupes de sation sur la performance au test.
référence appropriés lorsqu’ils sont
disponibles.
2.8. Communiquer les résultats clairement
2.7.5. Interpréter les résultats à la lumière des
et précisément aux personnes concer-
informations disponibles sur les person-
nées.
nes testées (par exemple, l’âge, le sexe, le
niveau d’éducation, la culture et autres Les utilisateurs de tests compétents devraient :
facteurs) en prenant en compte, de ma- 2.8.1. Identifier les parties à qui l’on peut, de
nière adéquate, les limitations techniques manière légitime, communiquer les
du test, du contexte d’évaluation, et des résultats aux tests.
besoins de ceux qui ont un intérêt
légitime dans les résultats du processus. 2.8.2. Avec le consentement éclairé des person-
nes testées, ou de leurs représentants
2.7.6. Éviter de généraliser à outrance les résul-
légaux, produire des comptes rendus
tats d’un test jusqu’à des traits ou des
écrits ou oraux pour les parties intéres-
caractéristiques humaines qui ne sont pas
sées.
mesurées par le test.
2.8.3. S’assurer que les niveaux de technicité
2.7.7. Prendre en considération, lorsqu’on
et de langage sont adaptés au niveau de
interprète les scores, la fidélité de chaque
compréhension des destinataires.
échelle, l’erreur de mesure et autres
caractéristiques qui ont pu modifier 2.8.4. Souligner le fait que les résultats des tests
artificiellement les scores. ne sont qu’une source d’information et
doivent toujours être considérés en
2.7.8. Prendre en compte les critères de vali-
liaison avec d’autres types d’informa-
dité, concernant la variable mesurée,
tion.
pour les membres du groupe démogra-
phique auquel appartient la personne 2.8.5. Expliquer comment l’importance des
testée (par exemple, groupe culturel, âge, résultats aux tests doit être pondérée en
classe sociale, et sexe). relation avec les autres informations sur
la personne évaluée.
2.7.9. Dans l’interprétation des tests, n’utiliser
des scores d’admission que si des preu- 2.8.6. Utiliser pour le rapport une présentation
ves de la validité de ces scores d’admis- et un plan qui soient appropriés au
sion sont disponibles et valident leur contexte de l’évaluation.
utilisation.
2.8.7. Quand cela s’avère opportun, fournir
2.7.10. Être attentif aux stéréotypes sociaux se aux décideurs des informations sur la
rapportant au groupe auquel appartient manière dont les résultats peuvent être
la personne testée (par exemple, groupe utilisés pour éclairer leur décision.
culturel, âge, classe social, et sexe) et
2.8.8. Expliquer et argumenter l’utilisation des
éviter d’interpréter le test d’une façon
résultats aux tests ayant servi pour classer
qui perpétue de tels stéréotypes.
les personnes en catégories (par exemple,
2.7.11. Prendre en compte, au niveau du groupe à des fins de diagnostic ou de sélection
ou de l’individu, toute déviation de la professionnelle).
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 24

24 —————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

2.8.9. Introduire dans les rapports écrits des 2.9.3. Être attentifs à la nécessité de réévaluer
résumés clairs, et, lorsque c’est pertinent, l’utilisation d’un test si des changements
des recommandations spécifiques. sont apportés à sa forme, à son contenu
ou à son mode d’administration.
2.8.10. Donner un compte rendu oral aux
personnes testées qui soit constructif et, 2.9.4. Être attentifs à l’opportunité de réévaluer
puisse les aider. les preuves de validité du test si l’objectif
pour lequel il est utilisé, a été modifié.

2.9. Contrôler l’adéquation du test, et de son 2.9.5. Lorsque c’est possible, chercher à valider
utilisation. les tests pour l’usage qui en est fait, ou
participer à des études de validation
Les utilisateurs de tests compétents devraient : systématiques.
2.9.1. Contrôler et passer périodiquement en 2.9.6. Lorsque c’est possible, contribuer à la
revue les changements qui se sont mise à jour des informations concernant
produits au cours du temps dans les les normes, la fidélité, et la validité du
populations testées, et dans tous les test, en transmettant aux constructeurs
critères utilisées. du test, éditeurs ou chercheurs, des
2.9.2. Vérifier si les tests n’ont pas d’éventuels données pertinentes.
impacts négatifs.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 25

Bibliographie

American Educational Research Association, Practices in Education. American Psycho -


American Psychological Association & logist, 44, 1062-1067.
National Council on Measurement in Hambleton, R. (1994). Guidelines for adapting
Education. (1985). Standards for Educa - educational and psychological tests :
tional and Psychological Testing. A progress report. European Journal of
Washington DC : American Psychological Psychological Assessment, 10, 229-244.
Association.
Joint Committee on Testing Practices. (1988).
Bartram, D. (1995). The Development of Stan- Code of Fair Testing Practices in Educa -
dards for the Use of Psychological Tests in tion. Washington DC: Joint Committee on
Occupational Settings : The Competence Testing Practices.
Approach. The Psychologist, May, 219-
223. Joint Committee on Testing Practices. (2000).
Rights and Responsibilities of Test Takers :
Bartram, D. (1996). Test Qualifications and Guidelines and Expectations. Washington
Test Use in the UK : The Competence DC: Joint Committee on Testing Practices.
Approach. European Journal of Psycho -
logical Assessment, 12, 62-71. Kendall, I., Jenkinson, J., De Lemos, M. &
Clancy, D. (1997). Supplement to Guide -
Canadian Psychological Association. (1987). lines for the use of Psychological Tests.
Guidelines for Educational and Psycholo - Australian Psychological Society.
gical Testing. Ottawa : Canadian Psycho-
logical Association. Moreland, K.L., Eyde, L.D., Robertson, G.J.,
Primoff, E.S. & Most, R.B. (1995). Assess-
Eyde, L.D., Moreland, K.L. & Robertson, G.J. ment of Test User Qualifications : A
(1988). Test User Qualifications: A Data- Research-Based Measurement Procedure.
based Approach to Promoting Good Test American Psychologist, 50, 14-23.
Use. Report for the Test User Qualifications
Working Group. Washington DC : Ameri- Schafer, W.D. (1992). Responsibilities of Users
can Psychological Association. of Standardized Tests : RUST Statement
Revised. Alexandria, VA: American Asso-
Eyde, L.D., Robertson, G.J., Krug, S.E. et al ciation for Counseling and Development.
(1993). Responsible Test Use : Case Studies
For Assessing Human Behaviour. Was- Van de Vijver, F. & Hambleton, R. (1996).
hington DC : American Psychological Translating tests : some practical guide-
Association. lines. European Psychologist, 1, 89-99.
Fremer, J., Diamond, E.E. & Camara, W.J.
(1989). Developing a Code of Fair Testing
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 27

Annexes

ANNEXE A : - S’assurer que l’usage des tests est appro-


Recommandations pour l’ébauche prié au but poursuivi ;
d’une politique sur le testing - S’assurer que les tests ne produisent pas
de discriminations inéquitables ;
Les recommandations suivantes concer- - S’assurer que les évaluations sont basées
nent le besoin que peuvent avoir les organisa- sur des informations complètes et pertinentes ;
tions de réfléchir, de manière systématique, à - S’assurer que les tests ne sont utilisés que
leur politique de testing et de s’assurer que toute par des personnels qualifiés.
personne concernée a une idée claire de cette
politique. Le besoin d’une politique explicite Une politique sur le testing devrait couvrir
de testing n’est pas limité aux grandes organi- la plupart, sinon toutes, les questions suivantes :
sations. Les PME et les PMI qui utilisent les - Utilisation appropriée des tests ;
tests, aussi bien que les grandes sociétés, - Mise en sécurité des tests et des protocoles ;
devraient être attentives à leur politique de - Qui peut administrer, coter, et interpréter
testing, de la même manière qu’elles le sont aux les tests;
questions de santé et de sécurité, à la parité, aux - Les conditions de qualification pour ceux
handicaps et autres domaines considérés dans qui veulent utiliser les tests ;
le cadre des pratiques correctes de gestion et de - La formation des utilisateurs de tests ;
traitement du personnel 7. - La préparation des personnes testées ;
Bien que les considérations et les obliga- - L’accès au matériel et sa mise en sécurité ;
tions suivantes puissent être aménagées pour - L’accès aux résultats des tests et aux
être mises en œuvre par les utilisateurs de tests éléments confidentiels des protocoles ;
travaillant comme praticiens indépendants, il - La communication des résultats aux
n’en est pas moins important que ceux-ci aient personnes testées;
une bonne compréhension de leur propre - La responsabilité envers les personnes
politique et qu’ils doivent savoir la communi- testées avant, pendant et après la passation des
quer à leurs partenaires. tests ;
Une politique sur le testing est élaborée afin - Les responsabilités personnelles et insti-
de : tutionnelles de chacune des personnes utilisa-
- S’assurer que les objectifs des personnes trices.
et des organisations sont atteints ;
- S’assurer que les mauvais usages poten- Toute politique doit être revue régulière-
tiels sont évités ; ment et mise à jour lorsque des évolutions dans
- Montrer son engagement envers les le testing ou des changements dans les pratiques
pratiques correctes; ont lieu.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 28

28 —————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

Les parties concernées doivent pouvoir b. 3. Traiter les personnes testées avec cour-
avoir accès à la politique de testing et en être toisie, respect et impartialité sans distinc-
informés. tion d’origine ethnique, de sexe, d’âge, de
La responsabilité de la politique de testing handicap, etc.
de toute organisation devrait être déposée b. 4. Utiliser des tests fiables, adaptés aux
auprès d’un utilisateur de test qualifié dispo- personnes testées et aux objectifs de l’éva-
sant de l’autorité pour s’assurer de la mise en luation.
place et du respect de cette politique.
b. 5. Informer les personnes testées avant le
testing, sur les objectifs de l’évaluation, la
nature des tests utilisés, à qui les résultats
seront communiqués et l’utilisation qu’on
envisage de faire de ces résultats.
b. 6. Avertir de la date à laquelle les tests seront
ANNEXE B : administrés, de la date à laquelle les résul-
Recommandations pour établir des relations tats seront disponibles, et si les personnes
contractuelles entre les parties concernées testées – ou d’autres – pourront ou ne
par le processus de testing. pourront pas, avoir une copie des tests, des
feuilles de réponse auxquelles elles ont,
Les contrats entre l’utilisateur de test et les elles-mêmes, répondu, et de leurs scores 9.
personnes testées devraient être cohérents avec b. 7. Faire administrer les tests par une
les pratiques correctes, la législation et la personne formée et faire interpréter les
politique sur le testing de l’utilisateur de test. résultats par une personne qualifiée.
Les éléments suivants sont donnés comme b. 8. S’assurer que les personnes testées sont
exemple de la nature des questions qu’un tel informées du caractère facultatif éventuel
contrat devrait aborder. Les détails peuvent d’un test et dans un tel cas, des consé-
varier en fonction du contexte de l’évaluation quences de la passation ou non de ce test.
(par exemple, travail, éducation, clinique, b. 9. S’assurer que les personnes testées
recherche) et des lois et dispositions réglemen- comprennent les conditions, si c’est le cas,
taires locales ou nationales. selon lesquelles elles peuvent repasser les
Les contrats entre les utilisateurs de tests, tests, demander une vérification de la
les personnes testées, et les autres parties, sont cotation des tests qu’elles ont passés, voire
souvent implicites et tacites (au moins partiel- demander l’annulation de leurs scores.
lement). Clarifier les attentes, les rôles et les
b. 10. S’assurer que les personnes testées
responsabilités de toutes les parties peut per-
savent que leurs résultats leur seront
mettre d’éviter les malentendus, les dommages
expliqués aussi tôt que possible après la
et les litiges.
passation du test dans des termes facile-
ment compréhensibles.
Pour sa part, l’utilisateur de test fera tout
son possible pour : b. 11 S’assurer que les personnes testées
b. 1. Informer les personnes testées de leurs comprennent que leurs résultats sont
droits en ce qui concerne la manière dont confidentiels dans les limites autorisées
leurs résultats aux tests seront utilisés et de par la loi et les pratiques correctes.
leurs droits d’y avoir accès 8. b. 12 Informer les personnes testées de qui aura
b. 2. Donner un avertissement a priori et précis accès à leurs résultats et à quelles condi-
sur tous les coûts financiers que peut tions leurs scores seront communiqués.
entraîner le processus de testing, qui sera b. 13 S’assurer que les personnes testées sont
responsable du paiement et la date à averties des procédures pour porter
laquelle ce paiement sera exigible. plainte ou signaler un problème.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 29

Annexes ———————————————————————————————————————————————————————————— 29

Les utilisateurs de tests informeront les per- demandées pour le test. Une vigilance particu-
sonnes testées qu’on attend d’elles : li ère doit êt re exer cée dans le domaine de la
b. 14 Qu’elles traitent les autres avec courtoisie sélection professionnelle 11.
et respect pendant le processus de testing.
Il n’y a pas de principe de base simple utili-
b. 15 Qu’elles posent des questions avant le
sable pour s’assurer qu’un test est administré
début du testing, si elles ne sont pas sûres
de manière équitable à des personnes quel que
des raisons pour lesquelles le test est
soit leur type de handicap. C’est une question
administré, de la manière dont il sera
de jugement professionnel de savoir s’il vaut
administré, de ce qu’il faudra faire et de
mieux utiliser un type d’évaluation alternatif
ce qu’il adviendra des résultats.
ou modifier le test ou ses conditions d’admi-
b. 16 Qu’elles informent une personne compé- nistration. En pratique, il est rarement possible
tente sur tout incident dont elles croient de disposer pour des tests modifiés de normes
qu’il peut rendre les résultats du test sur des échantillons suffisants de personnes
invalides ou qu’elles veulent voir pris en présentant des handicaps équivalents permet-
considération. tant d’assurer la comparabilité du test avec la
b. 17 Qu’elles suivent les instructions de celui version habituelle. Cependant, lorsqu’il existe
qui administre les tests. des données, par exemple, sur la modification
b. 18 Qu’elles doivent être conscientes des du temps accordé, l’utilisation du Braille ou de
conséquences de ne pas passer un test si versions orales enregistrées sur bandes magné-
elles choisissent de ne pas le passer, et être tiques des tests, de telles données devraient
prêtes à en accepter les conséquences. guider l’utilisateur pour procéder aux aména-
gements nécessaires. Bien qu’il ne soit pas
b. 19 Qu’elles s’assurent que, au cas où elles toujours possible de réaliser une standardisa-
doivent payer pour la passation des tests, tion complète de la version modifiée, une étude
le paiement sera fait à la date indiquée. pilote sur de petits échantillons devrait être
conduite chaque fois que c’est réalisable.

Étant donné le manque d’informations sur


la performance aux tests (qu’il ait été modifié
ou non) des personnes présentant un handicap,
il est souvent plus approprié d’utiliser le résultat
Annexe C : au test de manière plutôt qualitative. Ces résul-
Points à prendre en considération lorsqu’on tats peuvent être utilisés pour fournir des
fait des aménagements pour tester des per- indications sur les caractéristiques évaluées
sonnes présentant des infirmités ou des (aptitudes, motivation, personnalité, etc.) qui
handicaps. peuvent être complétées et étayées par des
informations collectées en recourant à d’autres
Des précautions considérables et une exper- méthodes.
tise solide sont requises lorsque le mode
d’administration d’un test doit être modifié Pour une évaluation individuelle, l’évalua-
pour s’adapter aux besoins de personnes handi- teur peut habituellement adapter les procédures
capées. Comme toujours, les lois nationales et d’évaluation aux possibilités de la personne
loca les ainsi que les pra tiques 10 ont besoin évaluée. Cependant, des questions particulières
d’être prises en considération, ainsi que le se posent lors d’un testing collectif (par
respect de la vie privée des individus. La exemple, pour la sélection professionnelle).
demande d’informations en ce qui concerne les Dans ce domaine, il peut y avoir des difficultés
types et le niveau de handicap doit être limitée pratiques rencontrées lorsqu’on introduit des
à la capacité de mettre en œuvre les activités variations dans le mode d’administration pour
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 30

30 —————————————————————— Recommandations internationales sur l’utilisation des tests

certains individus au sein d’un dispositif c1. Est-il plausible que le handicap ait un effet
d’administration en groupe. En outre, toutes les sur la performance au test ? De nombreuses
parties peuvent considérer les différences de personnes ont des handicaps qui ne
traitement comme inéquitables. Par exemple, devraient pas affecter la performance au
si on leur accorde plus de temps pour terminer test. Dans de tels cas, cela ne serait pas
le test, ceux qui sont handicapés peuvent être approprié de faire des aménagements pour
conscients du fait qu’ils sont traités « diffé- elles.
remment», et ceux qui ne sont pas handicapés c2. S’il est plausible que le handicap affecte la
peuvent avoir l’impression que ce temps performance au test, alors est-ce que l’effet
supplémentaire procure un avantage inéqui- sur la performance est secondaire par
table. rapport au construit mesuré? Par exemple,
une personne atteinte d’arthrose d’une main
Des conseils sur les besoins particuliers peut rencontrer des difficultés dans un test
peuvent en général être recueillis auprès des en temps limité qui fait appel à l’écriture. Si
organisations de handicapés concernées, aussi l’aptitude à réaliser des tâches manuelles
bien qu’à titre individuel, auprès des personnes rapidement fait partie intégrante du
testées. C’est généralement utile (lorsque la loi construit mesuré, alors le test ne devrait pas
l’autorise) d e demander directe ment à la être modifié. Toutefois, si l’objectif de
personne, d’une façon rassurante, si certains l’évaluation est la vitesse de balayage
éléments doivent être pris en considération 12. visuel, alors un mode de réponse alternatif
Dans la plupart des cas, une telle consultation serait approprié.
permettra d’effectuer des modifications appro-
c3. Lorsqu’un handicap particulier est secon-
priées à l’environnement de passation des tests
daire par rapport au construit mesuré mais
sans nécessiter de modifications du test lui-
peut, de manière plausible, affecter la
même.
performance individuelle au test, alors on
peut envisager d’apporter des modifications
L’ébauche de protocole suivante fournit un
à la procédure.
guide général pour le processus de prise de
décisio n v isant à modifi er le testing et sur la c4. Les utilisateurs devraient toujours consulter
manière de réaliser l a modification 13. Essen- le manuel du test ainsi que l’éditeur pour
tiellement, le handicap peut 1) ne contribuer en des conseils sur les modifications et pour
rien à la variance du test, 2) y contribuer de des informations sur les formats et les
manière pertinente, ou 3) contribuer de manière procédures alternatives envisageables.
non pertinente à la variance du construit c5. Les utilisateurs devraient également consul-
mesuré. Dans le premier cas (1), aucune ter les organisations de handicapés perti-
modification n’est nécessaire. Dans le dernier nentes pour des avis et des conseils sur les
cas (3), l’objectif des modifications devrait être implications possibles d’un handicap spéci-
d’ôter la source de variance non pertinente (à fique, la littérature ou la documentation
l’aide de modifications appropriées de l’envi- pertinente, et les types d’adaptations ou
ronnement de passation du test ou son rempla- d’aménagements qui peuvent être utiles.
cement par un test plus approprié). Dans le c6. Toute modification faite au test ou aux
second cas (2) (contribution de manière perti- procédures d’administration du test devrait
nente à la variance du construit mesuré), être soigneusement consignée et accompa-
quoiqu’on fasse, des modifications apportées gnée des justifications sous-tendant cette
au test auront un effet sur la pertinence des modification.
scores au test.
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 31

Notes

1. Une liste de tous les documents qui ont alimenté Toute collecte d’informations sur les personnes est régie
ce processus peut être obtenue sur demande adressée par la Loi Informatique et Libertés de janvier 1971.
aux auteurs.
9. Alors que les tests et les feuilles de réponses ne
2. Un compte rendu détaillé sur ces résultats de la sont jamais communiqués aux personnes testées, il
première consultation a été soumis à la réunion du existe des différences selon les pays dans les pratiques
conseil de la CIT en août 1998. Un compte rendu de la concernant les éléments que les personnes testées – ou
seconde consultation joint à la Version 5.0 des recom- d’autres – peuvent obtenir. Quoiqu’il en soit, il y a
mandations a été soumis au conseil de la CIT lors de sa davantage de différences dans les attentes des personnes
réunion de juin 1999. La Version 2000 contient des testées en ce qui concerne les informations qu’on leur
modifications de rédaction mineures par rapport à la donnera. Il est important que le contrat clarifie ce
Version 5.0. qu’elles n’auront pas aussi bien que ce qu’elles auront.
3. Un exemple d’ébauche de système de règles est 10. Aux États-Unis, par exemple, on doit faire atten-
présenté en annexe A. tion aux dispositions du Americans with Disabilities Act
(1990). Au Royaume-Uni , le Disability Discrimination
4. On trouvera un exemple de « contrat » entre la
Act (1995), Employment Code of Practice stipule que
personne testée et la personne faisant passer les tests
« les employeurs sont tenus de réviser les tests – ou la
en annexe B.
manière dont les résultats à de tels tests sont évalués –
5. Note des traducteurs: Le FDI est traditionnelle- pour prendre en compte les candidats présentant des
ment appelé biais d’item ou biais item/test. le FDI se infirmités spécifiques».
manifeste lorsqu’un item mesure une autre variable que
11. Pour des conseils détaillés à ce sujet aux États-
la variable qu’il est censé mesurer et que cette variable
Unis, voir Eyde, Nestor, Heaton and Nelson (1994).
« parasite » favorise – ou défavorise – un des groupes
en présence. Une nuisance est ainsi introduite dans la 12. Au Royaume-Uni, the Disability Discrimination
mesure. Pour une revue de questions récente sur les biais Act (1995) rend également obligatoire pour les individus
dans les tests et le FDI, on peut consulter Vrignaud, de faire connaître leurs besoins.
P. (2002). Les biais de mesure : savoir les identifier pour
13. NDT: Aucune modification ne doit être appor-
y remédier. Bulletin de Psychologie, 55(6), 625-634.
tée à une procédure de testing sans une autorisation
6. Voir annexe B. explicite des ayants droit.
7. NDT: En France, la loi du 31 décembre 1992,
encadre les pratiques d’évaluation en milieu profes-
sionnel.
8. La législation sur cette question varie selon les
pays. Par exemple, le UK Data Protection Act actuel
donne des droits d’accès aux données archivées sur
fichier électronique différents des droits d’accès aux
données archivées dans des dossiers papier. NDT : En
France, ces questions sont d u ressort de la C ommissi on
Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).
PP spécial - Recommandations.. 11/07/03 14:47 Page 32

Achevé d’imprimer le 6 juin 2003 par les Ateliers Graphiques de l’Ardoisière, 33130 Bègles
Dépôt légal: juin 2003 - N° d’éditeur : 123
PP2003-1 SPÉCIAL(1+4cv) catE1 02/09/03 18:07 Page 1 (1,1)

PRA TIQUES
PSYCHOLOGIQUES
PRA TIQUES
RECOMMANDATIONS INTERNATIONALES
SUR L’UTILISATION DES TESTS
VERSION 2000
PSYCHOLOGIQUES
Adaptation française de Pierre Vrignaud, Dana Castro, Jean-Luc Mogenet

Revue indexée dans la base des données Pascal (INIST - CNRS) et la base PsycINFO

Remerciements ......................................................................................................................
Introduction et contexte d’origine ......................................................................................
7
9
Recommandations
Le besoin de Recommandations internationales ......................................................................... 9
But et objectifs .......................................................................................................................
Mise au point des Recommandations ........................................................................................
Les Recommandations .......................................................................................................
10
10
13
internationales
Objectif-clé ............................................................................................................................
Champ d’application ..............................................................................................................
À qui s’adressent les Recommandations ? ..................................................................................
13
13
14
sur l’utilisation
des tests
Facteurs contextuels ............................................................................................................... 15
Connaissances, compréhension et savoir-faire ........................................................................... 15
1. Prendre ses responsabilités pour un usage éthique des tests ........................................ 17
1.1. Agir de façon professionnelle et éthique .............................................................................. 17
1.2. S’assurer qu’ils ont les compétences pour utiliser les tests ...................................................... 17
1.3. Prendre leurs responsabilités pour l’utilisation qu’ils font des tests ........................................... 17
1.4. S’assurer que le matériel de test est conservé en sécurité ....................................................... 18
1.5. S’assurer que les résultats aux tests sont traités confidentiellement .......................................... 18
2. Assurer une pratique correcte dans l’utilisation des tests ............................................. 19
2.1. Estimer l’intérêt éventuel d’une utilisation des tests dans une situation
d’évaluation donnée ........................................................................................................ 19
2.2. Choisir des tests techniquement fiables et appropriés à la situation ......................................... 19
2.3. Prendre effectivement en compte les questions d’équité dans l’utilisation des tests .................... 20
2.4. Faire les préparations requises pour la séance de tests ........................................................... 21
2.5. Administrer les tests de manière appropriée ........................................................................ 21
2.6. Corriger et analyser les tests avec exactitude ........................................................................ 22
2.7. Interpréter les résultats de manière appropriée .................................................................... 22
2.8. Communiquer les résultats clairement et précisément aux personnes concernées ..................... 23
2.9. Contrôler l’adéquation du test, et de son utilisation ............................................................... 24
Bibliographie ...................................................................................................................... 25
INTERNATIONAL TEST COMMISSION
Annexes .............................................................................................................................. 27
COMMISSION INTERNATIONALE DES TESTS
Annexe A : Recommandations pour l’ébauche d’une politique sur le testing ................................... 27
Annexe B : Recommandations pour établir des relations contractuelles entre les parties
concernées par le processus de testing ..................................................................... 28 SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE PSYCHOLOGIE
Annexe C : Points à prendre en considération lorsqu’on fait des aménagements
pour tester des personnes présentant des infirmités ou des handicaps ........................... 29
Notes ................................................................................................................................... 31

Société
Française de
Numéro spécial hors série
Psychologie
Juin 2003 L’Esprit du Temps
www.sfpsy.org