Vous êtes sur la page 1sur 27

1

La Communication et l’information
financière

-Réalisé : DAOUDI Salma -Encadré par : Mr EL ABBADI Abderrazzak

Année universitaire 2017/2018


Rapport de Recherche

REMERCIEMENTS

Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidé de près ou de loin à réaliser ce travail. Je
remercie tout d’abord ma famille, et mes proches pour leur soutien continue, et
spécialement mon père pour son aide précieuse et son accompagnement tout au long de la
réalisation de ce projet.

Je remercie également notre professeur A. El Abbadi pour nous avoir initié à la


communication institutionnelle et financière, un cours très riche qui nous a été de réelle
importance, pour son accompagnement, son soutien chaleureux ainsi que ses orientations
pertinentes qui nous ont beaucoup éclairci la méthode de réalisation de ce projet.

La réalisation de ce travail n'est pas seulement le fruit de mes propres efforts, mais
aussi les efforts de bien de personnes à qui j’exprime mes vifs remerciements.

Que tout le monde trouve ici mes sincères reconnaissances et mon grand respect.

2
Rapport de Recherche

SOMMAIRE
 INTRODUCTION……….…………….……….……….……….……4
 PRESENTATION DU SECTEUR BANCAIRE
MAROCAIN…………………………
 PRESENTATION DU GROUPE BCP
 LA COMMUNICATION FINANCIERE………..……….…..
 L’INFORMATION
FINANCIERE………………………………………..
 LA CIBLE…………………………………………………………………
 LES OUTILS………………………………………………………………
 LES SUPPORTS…………………………………………………………
 CONCLUSION……….……….……….……….……….……….……
 BIBLIOGRAPHIE……….……….……….……….……….……….…
 ANNEXE……….……….……….……….……….……….……….……

3
Rapport de Recherche

INTRODUCTION

Aujourd’hui, les entreprises sont confrontées à un environnement de plus en plus


exigeant et instable. En effet, la globalisation détruit toutes les barrières conventionnelles à
l’entrée et envahissement des NTIC dans toutes les fonctions de l’entreprise. Les
organisations doivent alors se développer constamment en réponse aux changements
politiques, économiques, sociaux et technologiques, tout en gardant leur place dans le
marché concurrentiel. Dans ce contexte les entreprises cotées doivent adopter une
politique de communication dédié à la valorisation de ses titres et diversifier son
actionnariat, c’est la communication financière.

La communication financière a un caractère stratégique au niveau de la gouvernance


d’un établissement qui se veut être aux meilleurs standards internationaux car elle est
érigée en une véritable porte-parole en termes d’image financière et de notoriété
institutionnelle.

Les enjeux d’une communication financière efficiente sont nombreux et adressent


principalement l’optimisation de la valeur de l’entreprise et ce, pour pouvoir financer la
croissance à travers la levée des capitaux, diversifier l’actionnariat ou accroître la liquidité
du titre. A cet égard, et afin de bâtir une relation de confiance avec ses différents
interlocuteurs, il est fondamental de communiquer une information transparente,
cohérente et régulière qui puisse répondre aux attentes des différentes cibles, fidéliser ses
actionnaires et salariés, gagner la confiance de la communauté des analystes nationaux et
internationaux et conquérir de nouveaux investisseurs. L’enjeu réside également dans la
diffusion d’éléments d’information plus qualitatifs et économiques. Les investisseurs
valorisant de plus en plus l’entreprise sur la base de la pertinence de sa stratégie et sa
capacité à mettre en œuvre, la crédibilité du management, la capacité d’innovation, la
qualité des processus et la satisfaction de la clientèle.

4
Rapport de Recherche

la communication Pour les grandes entreprises cotées, le passage à la communication financière est une
étape obligée : le seul respect des obligations légales de diffusion ne permet pas de répondre à leurs objectifs
financiers et à leurs besoins de légitimation. Globalement, “ la communication financière est un des reflets
de la culture de l’entreprise dans la mesure où elle dépasse les seules données objectives obligatoires en
choisissant de mettre en avant certains thèmes plutôt que d’autres. Ce faisant, la société poursuit des
objectifs précis, qui ne peuvent que s’inscrire dans une perspective à long terme, mais qui peuvent aussi
évoluer avec le temps ” (Guimard, 1997, p.343-344). Le rapport annuel est un des outils privilégiés de cette
stratégie de communication financière en raison de la multiplicité de ces utilisateurs potentiels.

Les entreprises évoluent, de plus en plus, vers des formes plus concentrées à travers les
fusions ou l’acquisition de nouvelles entités. L’organisation de ces grandes entreprises (ou
groupes) est basée, dans la plupart des cas, sur la décentralisation et la gestion de
proximité. La communication interne apparaît dans ce cas précis comme un processus
indispensable pour garantir une certaine cohérence et harmonie dans la gestion des
différentes filiales ou entités ainsi que pour instaurer un climat de cohésion entre la
direction générale et les différentes filiales.
En outre, les différentes unités d’un groupe sont appelées à innover et à être rentables,
mais encore faut-il que ces innovations profitent à l’ensemble du groupe.
La communication interne est donc là pour diffuser auprès des collaborateurs
l’explication de la stratégie globale afin qu’ils transforment celle-ci en initiatives et actions
cohérentes, mais aussi informer les autres unités, des actions entreprises pour permettre
un développement d’ensemble
Alors que la communication institutionnelle porte sur des actions tendant à imposer
l'entreprise comme une institution dans son univers. Contrairement à la promotion d'une
offre de produits ou de services, seule l'image de l'entreprise est mise en avant. Le but est
de développer ou de renforcer cette image, ou simplement faire connaître l’organisation et
ses valeurs.
Les cibles sont aussi bien internes (collaborateurs, actionnaires...) qu'externes (clients,
prospects, fournisseurs, prescripteurs, banquiers, investisseurs, leaders d'opinion...).

5
Rapport de Recherche

BANQUE POPULAIRE DU MAROC


Présentation du secteur bancaire Marocain

Le secteur bancaire marocain est devenu en une courte période un secteur efficace et
puissant, et considéré comme l’un des moteurs du développement de l’économie du pays , en
dépit de son contexte concurrentiel accru marqué par la baisse significative des taux
d'intérêts, l'augmentation du volume des crédits accordés et de la marge sur commissions.

Le principal acteur dans le secteur bancaire marocain est constitué par le réseau public
des Banques Populaires. Viennent ensuite les autres banques et celles contrôlées
majoritairement par des actionnaires étrangers, parmi lesquelles la BMCI, filiale de BNP-
Paribas, et le Crédit du Maroc, filiale du groupe Crédit Lyonnais-Crédit Agricole. Enfin, la
Caisse de Dépôt et de Gestion est extrêmement active dans les secteurs de l'immobilier et du
tourisme, en accompagnant les projets d'intérêt général et en intervenant dans une logique
d'amorçage pour des projets plus modestes. Ajoutons à ceci que le système bancaire
marocain est caractérisé par une forte présence de banques étrangères de ce fait toutes les
grandes banques privées du royaume comptent dans leur actionnariat des banques étrangères

En effet, le secteur bancaire marocain est l’un des plus développés en Afrique. Cette
réalité vient d’être encore une fois confirmée par une autre étude. Il s’agit d’un rapport sur la
banque de détail en Afrique que vient de publier le cabinet McKinsey Global Banking.

Ce rapport montre, en effet, que le Maroc est l’un des cinq premiers marchés bancaires
en Afrique, avec l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Égypte et l’Angola qui représentent, à eux
cinq, 68% du total des revenus du secteur à l’échelle du continent.

Le rapport relève, par ailleur, que le Royaume est classé quatrième au niveau africain
en termes de la croissance absolue des revenus de détail en 2017, avec 1,2 milliards de
dollars, derrière l’Afrique du Sud (4 milliards), l’Egypte (2,5 milliards), le Nigeria (2,4
milliards), mais loin devant l’Algérie (0,3 milliards).

Par ailleurs, le cabinet révèle que les clients au Maroc montrent peu de préférence
pour le numérique.

6
Rapport de Recherche

En outre, McKinsey Global Banking estime que les marchés bancaires de l'Afrique
devront connaître une croissance robuste au cours des cinq prochaines années et, en tant que
groupe, les banques africaines sont les deuxièmes plus rentables au niveau mondial.

- STRUCTURE DU SYSTEME BANCAIRE :

• Nombre d’établissements de crédit et organismes assimilés : 83


• Banques : 19
• Sociétés de financement : 33
• Banques offshore : 6
• Associations de micro-crédit : 13
• Etablissements de paiement spécialisés dans l’intermédiation en matière
de transfert de fonds : 10
• Autres établissements : 2
- Réseau :
• Au Maroc : 6.283 agences bancaires, soit un guichet pour 5.400 habitants
• 6.821 guichets automatiques bancaires
• A l’étranger : 44 filiales et 18 succursales disposant de près de 1.400
agences bancaires.

- QUELQUES CHIFFRES :

Le taux de bancarisation a atteint 71% contre 69% il y a six mois, selon les derniers
indicateurs du système bancaire fournis par Bank Al-Maghrib. Le nombre de guichets a
également augmenté durant
les six derniers mois pour se
chiffrer à 6.309 au lieu de
6.283 en décembre 2016.
Notant que la densité
bancaire, mesurée par le
nombre d'habitants par
guichet, a progressé aussi à
5.500 au lieu de 5.400 il y a
six mois.

Le rythme de croissance annuelle du crédit bancaire s’est accéléré à 3,9% en février


2018, après 3,4% un mois auparavant, indique Bank Al-Maghrib (BAM).

7
Rapport de Recherche

L’analyse par objet économique du crédit bancaire fait ressortir une hausse de 11%
après 10,4% des crédits à l’équipement et une stagnation du taux de progression des
concours à l’immobilier à
3,5%, fait savoir BAM qui
vient de rendre publics ses
indicateurs clés des
statistiques monétaires de
février 2018. Les
crédits à la
consommation ont,
quant à eux, vu leur taux
de croissance revenir de 4,8%
à 4,5%, tandis que la
baisse des facilités de
trésorerie s’est
accentuée à 1,8 % après 1,2%, ajoute BAM.

- LA RENTABILITE DES BANQUES IMPACTEE :

Dans un "environnement concurrentiel exacerbé", la marge d’intérêt des banques s’est


réduite, impactant leur rentabilité. Cette situation a été partiellement atténuée par les
revenus dégagés par les opérations de marché et les commissions sur prestations de services.

Toujours selon le rapport, le résultat net cumulé des banques, sur base individuelle, s’est
inscrit en retrait de 1,7% après une baisse de 6,5% l’année précédente.

Le résultat net dégagé par les neufs groupes bancaires, sur base consolidée, a enregistré
une hausse de 6% à la faveur des bonnes performances des activités opérées à l’étranger et
des activités non bancaires.

"Les banques diffèrent les unes des autres par leur réputation, la gamme de leurs produits
ou encore l’étendue et la configuration géographique de leur réseau d’agences".

- REGLEMENTATION :

Une année après l’entrée en vigueur de la loi bancaire, la Banque s’est penchée au
cours de 2016 sur la mise en place de ses textes d’application. Elle a également entrepris
des réformes pour mieux encadrer certains risques encourus par les établissements de

8
Rapport de Recherche

crédit, converger vers les normes internationales en la matière et consolider la résilience du


secteur bancaire. A cet égard, 18 textes réglementaires ont été adoptés en 2016 ayant trait
à la finance participative, à la réglementation prudentielle et comptable, aux dispositifs de
gouvernance et de gestion des risques et à la protection de la clientèle des établissements
de crédit. Par ailleurs, les textes d’application de la loi n°31-08 édictant des mesures de
protection du consommateur portant sur la partie endettement sont entrés en vigueur en
avril de cette année.

9
Rapport de Recherche

Présentation du groupe Banque centrale populaire :


Le groupe Banque Centrale Populaire (GBCP) est un groupe financier mutualiste et universel qui tire
sa force de la singularité de ses valeurs de solidarité et de mutualité marquées dans son organisation et son
fonctionnement unique au Maroc. En effet, le GBCP se compose de Banques Populaires Régionales (BPR) à
vocation coopérative, de la Banque Centrale Populaire - organe central de forme de société anonyme cotée
en Bourse-, de filiales spécialisées, de fondations et de banques et représentations à l’étranger. Les Banques
Populaires Régionales sont de forme coopérative. C’est cette dimension qui marque la singularité
institutionnelle du groupe au sein du système bancaire marocain, notamment du fait des particularités
suivantes : - le capital des BPR est détenu par leurs clients sociétaires et par la Banque Centrale Populaire ; -
la collectivité des sociétaires est représentée par le Conseil de surveillance chargé du suivi et du contrôle des
activités de la BPR. Cotée en Bourse depuis le 8 juillet 2004, la Banque Centrale Populaire (BCP) agit
notamment en qualité de compensateur central du groupe, gère les excédents de trésorerie des Banques
Populaires Régionales et assure le refinancement ainsi que la gestion des services d’intérêt commun pour le
compte des organismes de la Banque.

M. Khalid Ziane
Directeur Général

M. Rachid Laaziri Mme Myriem M. Ilias Sami Djouai


Directeur Délégué Rerhrhaye Directeur Directeur
Finance & Support Administratif & Investissements
Financier

10
Rapport de Recherche

VALEURS :

Au terme de l’année 2017, le groupe Banque Centrale Populaire réaffirme sa position de leader et
affiche une progression de ses principaux indicateurs financiers, tout en confirmant l’amélioration
de sa profitabilité. Porté par le dynamisme économique du groupe, le produit net bancaire consolidé
poursuit son évolution et augmente de 4,5%, grâce notamment à la croissance des activités des
filiales spécialisées et internationales. Ainsi, le résultat net consolidé du groupe s’apprécie de 12,3%
à 3,4 milliards de dirhams. Le RNPG, quant à lui, progresse de 7,5% à 2,8 milliards de dirhams.
Consolidant son leadership et affichant des performances économiques renouvelées, le groupe
illustre la consistance de sa trajectoire stratégique et la robustesse de ses fondamentaux.

LEADERSHIP AFFIRME POUR LES ACTIVITES BANCAIRES AU MAROC

11
Rapport de Recherche

Au titre de l’année 2017, la banque au Maroc réaffirme son rôle moteur dans la
collecte de l’épargne nationale en maintenant sa position de leader avec 26,3% de part de
marché sur les dépôts, au terme d’une collecte additionnelle de plus de 12 milliards de
dirhams auprès des particuliers résidents et Marocains du monde. La banque améliore ainsi
son positionnement sur ces deux segments, respectivement de 14 points de base pour les
particuliers résidents portant sa part de marché à 22,4% des dépôts, et de 54 points de base
pour les Marocains du monde portant sa part de marché à 51,8%.
Par ailleurs, la banque continue d’améliorer sensiblement la structure de ses
ressources avec 66,1% de dépôts non rémunérés. Affirmant son engagement pour le
financement de l’économie nationale, le groupe réalise une distribution de plus de 8,5
milliards de dirhams de crédits au titre de l’exercice 2017. Il améliore ainsi son
positionnement de 19 points de base ainsi que sa part de marché des crédits distribués qui a
été portée à près de 24%.
En outre, le groupe renouvelle ses performances commerciales et affiche une
croissance de près de 16% de la marge sur commissions de la banque au Maroc ainsi qu’une
progression du portefeuille clients de près de 6% à plus de 5,8 millions de clients. Au niveau
des comptes sociaux, la Banque Centrale Populaire affiche, au titre de l’année 2017, une
progression de 10% de son résultat net à 2,2 milliards de dirhams, malgré une provision
additionnelle pour risques généraux de 955 millions de dirhams.

DYNAMIQUE DE DEVELOPPEMENT SOUTENUE POUR LES FILIALES AU MAROC

Véritables relais de croissance du groupe, les filiales au Maroc poursuivent leur


développement et affichent une augmentation de 7,3% de leur produit net bancaire. En effet,
dans la droite ligne de la stratégie « Elan 2020 », le groupe étoffe, à travers ses filiales
spécialisées, son offre de valeur à destination de ses clients afin d’accompagner le
développement de l’économie marocaine et la sophistication des besoins des entreprises
nationales. Ainsi, les filiales de la Banque de Financement et d’Investissement affichent une
croissance à deux chiffres de leur produit net bancaire de près de 14%.

ACCELERATION DE LA CROISSANCE DES ACTIVITES A L’INTERNATIONAL

12
Rapport de Recherche

Les filiales de la Banque de l’International confirment une trajectoire de


développement soutenue, affichant notamment une nette progression de l’ensemble de leurs
agrégats financiers. Ainsi, l’évolution du produit net bancaire, en nette accélération, atteint
près de 18% au titre de l’exercice 2017. Fort d’un positionnement reconnu et d’un
dynamisme commercial dans l’ensemble des pays de présence, le réseau des Banques
Atlantique, plus particulièrement, enregistre une évolution positive de l’activité
d’intermédiation avec une croissance de près de 16% des dépôts et de 25% des crédits,
s’accompagnant d’une bonification de la marge d’intérêt clientèle de près de 25% au titre de
l’exercice 2017. Par ailleurs, engagée dans l’exécution d’un plan stratégique d’envergure, la
Banque de l’International enregistre une nette amélioration de sa profitabilité et affiche un
coefficient d’exploitation en amélioration de plus de 3 points et un résultat net en
augmentation significative au titre de l’exercice 2017.

MAINTIEN D’UNE POLITIQUE DE RISQUE TOUJOURS PRUDENTE, GARANTE


D’UNE SOLIDITE FINANCIERE AFFIRMEE

Au titre de l’année 2017, le groupe confirme la réduction de son coût du risque qui
baisse de près de 7% à 3,1 milliards de dirhams. Le groupe réaffirme, par ailleurs, sa
politique prudente de provisionnement – garante de sa solidité financière – et renforce sa
provision pour risques généraux à 3,5 milliards de dirhams. Le fonds de soutien a également
été doté pour atteindre près de 3,6 milliards de dirhams. Le taux de couverture du groupe
s’élève ainsi à 80% à fin décembre 2017, contre 76% à fin décembre 2016. Par ailleurs, les
fonds propres du groupe se sont renforcés de 5% à 43,5 milliards de dirhams.

STRATEGIE DU GROUPE : ELAN 2020

Porté par le plan « Elan 2020 », le groupe Banque Centrale Populaire réaffirme sa
posture volontariste et son ambition de se hisser au rang de groupe financier mutualiste et
universel de référence à l’échelle du continent africain. « Elan 2020 » regroupe une vision et
des orientations fortes, traduisant les ambitions du groupe d’entretenir sa dynamique de
croissance et d’appréhender les enjeux dans un environnement bancaire national et régional
sous tension. Par ailleurs, le groupe veillera à conserver une attractivité et une solidité
financière de premier ordre à travers, notamment, un renforcement de ses outils de gestion
des risques et des équilibres financiers. Le plan « Elan 2020 » s’articule autour de 4 axes
stratégiques :

13
Rapport de Recherche

 Axe 1 : Renforcer le leadership du groupe dans ses bastions historiques à travers une
Banque de détail Mutualiste profondément ancrée dans les régions
 Axe 2 : Poursuivre le développement d’une banque de financement et
d’investissement de référence au Maroc
 Axe 3 : Raffermir la dimension panafricaine du groupe et étendre son empreinte
stratégique sur le continent
 Axe 4 : Renforcer les fonctions support et régaliennes pour assurer une croissance
maîtrisée du groupe

ACTIVITES DU GROUPE :

Trois axes prioritaires constituent le ciment de la stratégie de développement du


groupe pour les années à venir : une banque de détail mutualiste profondément ancrée dans
les régions, une banque de financement et d’investissement de référence au Maroc et une
banque universelle multi-métiers à l’échelle du continent. Ces piliers sont aujourd’hui ancrés
au sein de deux Pôles stratégiques et exécutifs qui portent la nouvelle organisation
managériale.

ACTIONNARIATS :

14
Rapport de Recherche

FICHE SIGNALITIQUE :

Fiche Signalétique

Forme juridique
Société anonyme

Action
MASI : BCP

Slogan
« Faite pour vous »

20 100 Casablanca
Siège social
101, Bd Zerktouni
Maroc

Direction
Mohamed Benchaâboun (PDG)

Activité
Finance et assurance

Filiales
Upline Group - Banque atlantique- Chaabi Bank

Effectif
7 700

Site web
www.GBP.ma

Fonds propres
4,1 milliards US$ (2016)

Chiffre d’affaires 1,5 milliard US$ (2016)(Produit net bancaire)


+2%

15
Rapport de Recherche

LA COMMUNICATION FINANCIERE

La communication financière a un caractère stratégique au niveau de la gouvernance


d’un établissement qui se veut être aux meilleurs standards internationaux car elle est érigée
en une véritable porte-parole en termes d’image financière et de notoriété institutionnelle.

Les enjeux d’une communication financière efficiente sont nombreux et adressent


principalement l’optimisation de la valeur de l’entreprise et ce, pour pouvoir financer la
croissance à travers la levée des capitaux, diversifier l’actionnariat ou accroître la liquidité du
titre. A cet égard, et afin de bâtir une relation de confiance avec ses différents interlocuteurs,
il est fondamental de communiquer une information transparente, cohérente et régulière qui
puisse répondre aux attentes des différentes cibles, fidéliser ses actionnaires et salariés,
gagner la confiance de la communauté des analystes nationaux et internationaux et conquérir
de nouveaux investisseurs. L’enjeu réside également dans la diffusion d’éléments
d’information plus qualitatifs et économiques. Les investisseurs valorisant de plus en plus
l’entreprise sur la base de la pertinence de sa stratégie et sa capacité à mettre en œuvre, la
crédibilité du management, la capacité d’innovation, la qualité des processus et la
satisfaction de la clientèle.

Dans un marché boursier morose, les cours ne reflètent pas la réalité des fondamentaux de
la société. L’information financière est donc insuffisante pour renseigner les investisseurs
quant à l’évolution de l’entreprise. C’est dans ce cadre que la communication financière
s’avère efficace pour garantir la pérennité de l’entreprise Rendue obligatoire par le dahir de
93, accompagné par trois circulaires du CDVM, dont la plus récente, date de 2000,
l’information financière consiste à transmettre des données brutes, neutres et conforment
aux cadre réglementaire. A distinguer de la communication financière , qui elle, se base sur
le traitement des informations financières, de façon à transmettre un message bien précis,
nécessaire à éclairer le public sur la performance de l’entreprise. Ceci étant, ces deux types

16
Rapport de Recherche

de messages sont complémentaires, voire même indissociables, dans la mesure où ils


jouent un rôle important dans la qualité des relations qui lieront l’entreprise aux
investisseurs. Ainsi, si ces derniers sont en confiance, ils peuvent aisément accompagner la
société dans son développement.

Qu’en est –t-il pour la Banque populaire du Maroc ?

L’INFORMATION FINANCIERE CHEZ LA BCP

Une entreprise cotée est tenue par trois obligations fondamentales. Il s’agit
d’informations annuelles, comprenant les états de synthèse, certifiés par le commissaire aux
comptes et publiés dans le journal officiel, lors de convention de l’assemblée générale
ordinaire (AGO).

En second lieu, elle se doit de fournir les informations semestrielles (bilan et CA), qui
doivent être publiées dans un journal d’annonces légales. Enfin, la société devra tenir le
public au courant de toute information importante pouvant influer sur son cours, notamment
le changement de la direction, le développement d’un nouveau produit … Cette information
doit être immédiatement publiée, afin d’éliminer toutes sortes de risques (manipulation de
cours, délits d’initié…). Parallèlement, la société peut saisir le CDVM pour la suspension de
la cotation dans l’attente que l’information soit publiée. Ceci étant , face à l’évolution de
marché , devenu très exigeant quant à l’information qui lui est transmise, le CDVM
recommande des publications trimestrielles (à faire paraître dans un délais de 45 jours après
la clôtures du trimestre), des publications semestrielles, ainsi qu’une communication
financière structurée.

17
Rapport de Recherche

CAHIER FINANCIER RESULTATS ANNUEL :

Publié le 31/12 de chaque année en version française arabe et anglaise fin de toucher
différentes cibles, Ce document contient une présentation de la banque, des informations
concernant la performance et amélioration de la profitabilité au titre du semestre, les
principaux indicateurs financiers et les principes comptables Appliqués dans un premier
temps, viennent ensuite les informations qui portent sur les comptes consolidés aux normes
IFRS, les prêts et créances, les engagements de financement et de garantie, les titres et
opérations en devises, dépréciation des actifs financiers et désinformations sectorielle. En
troisième lieu on retrouve une présentation des états financiers où on retrouve les bilans
IFRS consolidés, tableau de flux de trésorerie, compte de résultat IFRS consolidé, état du
résultat net et des gains et pertes comptabilisés, exposition aux risques et stratégie de
couverture, une attestation d’examen limite de la situation intermédiaire consolidée par les
commissaires aux comptes et finalement des informations concernant les comptes sociaux de
manière détaillé.

CAHIER FINANCIER RESULTAT TRIMESTRIEL :

Publié le 31/03 et le 30/06 ce document comporte des informations concernant


l’évolution de l’activité au cours de l’exercice. Ainsi que des informations relatives aux
comptes consolidés notamment le bilan actif et passif, comptes de produits et charges, état
des soldes de gestion et tableau de financement de l’exercice.

18
Rapport de Recherche

COMMUNIQUE DE PRESSE :

C’est un document synthétisé, adressé à des journalistes ou à des organismes de presse, afin
d’apporter une information. La banque populaire assure la publication des communiqués de
presse . porte généralement sur l’examen de l’évolution de l’activité et arrêté les comptes ,
avis de réunion..

Source : casablanca-bourse.com

RAPPORT ANNUEL :

La BANQUE CENTRALE POPULAIRE publie chaque année des rapports annuels


depuis l’année 2000 jusqu’à aujourd’hui sur son site officiel. Le rapport rassemble plusieurs
informations notamment une présentation de l’entreprise, ses activités, des commentaires sur
l’exercice, les états financiers très bien détaillés et certifié par les commissaires aux comptes
(les copies de certification ont lieu dans le rapport), ainsi que des informations juridiques.

NOTICE D’INFORMATION

19
Rapport de Recherche

Les notice d’informations de la Banque Populaire sont accessible via le site de la bourse
de Casablanca. La notice d’information peut concerner un programme de rachat, rachat
d’action, augmentation du capital.. Des informations utiles pour les actionnaires et les
investisseurs institutionnels.

Source : casablanca-bourse.com

MEDIAFINANCE WEEKLY :

En repositionnant Mediafinance sur les services titres, BCP anticipe les mouvements à
venir sur la place financière casablancaise avec l’essor de Casablanca Finance City et la
réforme du marché des capitaux.. Contrairement à d’autres acteurs du marché, BCP a décidé
de domicilier l’activité dans une filiale spécialisée à l’image des grands groupes bancaires
internationaux. Mediafinance vise un produit net bancaire de 150 millions de DH d’ici
2020. MEDIAFINANCE publie chaque semaine des informations concernant le marché
monétaire, le marché obligataire avec des données chiffrées et en commentant chaque
rubrique.

CIBLE :

Les informations financière fournis par la banque centrale populaire cible


spécialement les investisseurs institutionnels vu la complexité et la quantité de données
présentent dans les rapports. Ceci dit la catégorie des petits porteurs est également ciblé ainsi
que les journalistes financier et les analystes financierpour la rédaction de leurs articles de
presse ou leurs rapports. Certes, l’accès à l’information financière est très facile mais son
incompréhension n’est pas évidente chez les non professionnel.
Supports

LES SUPPORTS :

Les supports les plus visibles utilisés par La banque populaire se présente comme suit :
20
Rapport de Recherche

 Le Site officiel de la banque avec une rubrique information financière où on


trouve les rapports annuels, les communiqués financiers et aussi un espace
communication,
 Le site de la Bourse de Casablanca avec une rubrique contenant, les cours,
indicateurs clefs, dividendes, augmentation du capital, publication, avis et
annonce, ainsi que les états financier de la banque,
 Le Site de l’AMMC avec une rubrique dédiée au états financiers, communiqués
financiers, instruments financiers, opérations financiers et autres,
 Site MEDIAFINANCE.

21
Rapport de Recherche

LA COMMUNICATION FINANCIERE CHEZ LA


BANQUE POPULAIRE

Au Maroc, à l'instar des pays développés, on accorde de plus en plus d'importance à la


communication financière. En dehors des obligations légales, les objectifs de la
communication financière sont multiples. Elle vise principalement à l'amélioration de la
valorisation du titre, la conquête de nouveaux investisseurs institutionnels ,la fidélisation des
cibles, notamment les investisseurs institutionnels et des actionnaires individuels, petits
porteurs..
De façon moins prononcée viennent ensuite les objectifs de conquête de nouveaux
actionnaires, de diversification de l'actionnariat et pour faciliter l'accès au marché boursier
afin de lever des fonds.
Par ailleurs, la communication financière doit être structurée sur la base de
l’organisation régulière de réunions avec les analystes financiers et la presse spécialisée.
Pour une entreprise habituée à communiquer, l’arrêt brutal de sa stratégie de communication
serait mal perçu par le marché et pousserait les investisseurs à douter. Dans le même sens, il
est recommandé à la société de nommer un responsable de la communication financière,
maîtrisant les structures de l’entreprise, pour centraliser l’ensemble des questions, et ainsi
adapter les réponses selon l’interlocuteur.

Au sein du groupe BCP, une équipe dédiée est dotée de moyens technologiques et
matériels nécessaires pour mener à bien , dans les délais réglementaires et dans le respect des
principes de gouvernance, le processus de communication dont le responsable est :

pour maintenir une relation de proximité et de confiance, des conférences de presse telles
que recommandées par le CDVM, sont organisées deux fois par an- l’objectif étant de les
multiplier – et réunissent le haut management de la banque , la presse spécialisée et les
analystes.

Ces réunions sont l’occasion d’établir un dialogue franc et ouvert. Des présentations
reprenant les principales réalisations commerciales et financières sont remises aux
participants.

22
Rapport de Recherche

Par ailleurs, des réunions de travail sont, régulièrement organisées, avec les entités de la
Banque, pour les agences de rating, dans le cadre de leur revue annuelle de la notation de
la banque, où les principaux thèmes abordés sont la qualité des actifs, les activités de
marché, les performances financières, le gestion ALM et les éléments de stratégie.

Des demandes d’éclaircissement par rapport aux résultats sont souvent sollicitées par les
analystes des sociétés de bourse. Les réponses sont apportées diligemment.

OUTILS

Assemblée Générale Ordinaire

Les Assemblées Générales sont convoquées et délibèrent dans les conditions prévues par la
loi. Les réunions ont lieu aux jours, heure et lieu indiqués sur l’avis de convocation. Tout
actionnaire peut participer personnellement ou par mandataire aux assemblées sur
justification de la propriété de ses titres, soit sous la forme d’une inscription nominative, soit
sous la forme d’un certificat d’immobilisation de ses titres au porteur bloqués pendant les
cinq jours qui précèdent l’Assemblée. Les AGO ainsi que les AGE (extraordinaire) porte
généralement sur :

Les résultats et bilan de l’année,Les perspectives de l’année suivante, activités des


participants, filiales, capital social, affectations des résultats, projets à venir,questions
diverses..

Conférence de Presse

Les conférences de presse sont l’occasion de divulguer une information assez pertinente pour
qu’elle soit digne d'être relayée dans les médias, par les journalistes. La banque populaire
organise des confére,ces de presse où sont discuté plusieurs informations financière
concernat l’évolution de l’activité de la BP, les résultats financiers ..

 Exemple d’une convocation conférence de presse :

23
Rapport de Recherche

Le Comité directeur du Crédit Populaire du Maroc et le Conseil d’administration de la


Banque Centrale Populaire se sont réunis le 26 juillet 2017, sous la présidence de Mohamed
Benchaaboun, pour examiner l’évolution de l’activité et arrêter les comptes au 30 juin. Lors
d’une conférence tenue mardi dernier, le groupe a annoncé ces derniers résultats.

A cette date, le Groupe Banque Centrale Populaire consolide ses performances économiques
et affiche une nette appréciation de sa profitabilité, a annoncé la BCP.

Relation Presse

La banque populaire garde une relation continue avec la presse pour communiquer toutes
informations financière.

Relation Publique

La Banque populaire met à disposition du grand public les coordonnés du responsable de


département de communication, on retrouve son numéro de téléphone, Fax et e-mail.

LA CIBLE

Cette communication financière cible bien les petits porteurs et les investisseurs
institutionnels s’ils sont actionnaires à travers les AGO Les Journalistes et analystes
financiers font aussi parties des cibles des réunions et conférences.

24
Rapport de Recherche

CONCLUSION

Dans un marché boursier comme le nôtre, où le cours ne reflète pas les


fondamentaux de l’entreprise, la communication financière devient d’autant plus
nécessaire. En outre, les société de bourse jouent un rôle important en matière
d’information et de communication financière, dans la mesure où elle sensibilisent les
entreprises sur les informations à communiquer ou pas. Par exemple, celles-ci ne doivent
pas donner d’information sur les contrats signés, puisque celles-ci pourraient bénéficier a
certains actionnaires plus qu’à d’autres, ce qui s’opposeraient au principe de l’égalité antre
les actionnaires

25
Rapport de Recherche

BIBLIOGRAPHIE
 ARTICLE DE JOURNAL

 ETUDES, RAPPORTS ANNUELS

 SITES INTERNET : BOURSE DE CASA, SITE DE LA BANQUE


POPULAIRE , AMMC

26
Rapport de Recherche

27