Vous êtes sur la page 1sur 34

ORGANE DES SENS

OREILLE

Dr: B.Bora
Structure de l’oreille
• L’oreille se divise en 3 régions: Externe, Moyenne, Interne
– Oreille Externe: Pavillon et Méat acoustique externe
• Pavillon ou auricule
– Partie saillante en forme de coquille qui entoure une
orifice
– Cartilage élastique recouverte d’une mince couche de
peau et poils clairsemés
– Son bord (hélix) est plus épais que son centre
– Partie inf lobule ou lobe de l’oreille, pas de catilage
– Fonction: diriger les ondes sonores dans le méat
acoustique ext.
Structure de l’oreille
• L’oreille se divise en 3 régions: Externe, Moyenne, Interne
– Oreille Externe: Pavillon et Méat acoustique externe
• Méat acoustique externe
– Tube court et courbé (long: 2,5cm et Large: 0,6cm)
– Creusé dans l’os temporal
– Formé par cartilage élastique
– Recouverte par la peau: poils, glande sébacé,
sudoripare et la glandes cérumineuses
– Glandes cérumineuse: sécrète cérumen (jaune
brunâtre) emprisonne les corps étrangers et chasse
les insectes
Structure de l’oreille
• L’oreille se divise en 3 régions: Externe, Moyenne, Interne
– Oreille Moyenne ou caisse du tympan
• Une petit cavité, remplie d’air et tapissée d’une muqueuse
• Limiter par le tympan et fenêtre vestibule et cochlée
• Partie supérieur récessus épi-tympanique pu logette des
osselets  forme le toit de l’oreille moyenne
• Partie post cellules mastoïde de l’os temporal
• Trompe auditive conduit relie oreille moyenne nasopharynx
• Les 3 osselets: Malléus ou marteau, incus ou enclume, stapès ou
étrier
• Les 2 petit muscles: M. tenseur du tympan et M. stapédien ou
étrier. Action protéger les récepteur de l’audition(atténuer vibration)
– Juste après capté un son intense
– Juste avant qu’on parle
Structure de l’oreille
• L’oreille se divise en 3 régions: Externe, Moyenne, Interne
– Oreille Interne ou labyrinthe: labyrinthe Osseux et L.Membraneux
• Labyrinthe Osseux
– Un système de canaux tortueux creusés dans l’os
– Présent de 3 régions: le vestibule, la cochlée et les canaux semi-
circulaires.
– Rempli de liquide Périlymphe come LCR  transmettent les
vibration sonores
• Labyrinthe Membraneux
– Un réseau de vésicules et de conduits membraneux logé dans le
labyrinthe osseux
– Labyrinthe membraneux flotte dans la périlymphe
– Contient Endolymphe  transmettent les vibration sonores
– Péri et endolymphe n’ont aucune rapport avec Vx lymphatique
Structure de l’oreille
• L’oreille se divise en 3 régions: Externe, Moyenne, Interne
– Oreille Interne ou labyrinthe: labyrinthe Osseux et L.Membraneux
• Vestibule
– Une cavité ovoïde, située au centre du labyrinthe osseux
– Présent 2 vésicules: le Saccule et l’Utricule, flottent dans sa
périlymphe,
» Saccule se prolonge  continuité avec la cochlée
» Utricule  continuité avec les conduite semi circulaires
» Les deux abritent les récepteur de l’équilibre  Macules qui
réagissent à la force gravitation et encodent les changements
de position de la tête
Structure de l’oreille
• L’oreille se divise en 3 régions: Externe, Moyenne, Interne
– Oreille Interne ou labyrinthe: labyrinthe Osseux et L.Membraneux
• Canaux semi- circulaires
– 3 Canal semi-circulaire: antérieur, postérieur, latérale
– Les 3 canaux  ouvre dans l’utricule
– Extrémité renflée  ampoule qui abrite la crête
ampullaire (récepteur de l’équilibre) qui réagit aux
mouvement angulaires de la tête (rotation).
Structure de l’oreille
• L’oreille se divise en 3 régions: Externe, Moyenne, Interne
– Oreille Interne ou labyrinthe: labyrinthe Osseux et L.Membraneux
• Cochlée ou limaçon
– Cavité osseux spiralée et conique
– Le conduit cochléaire abrite l’organe spiral ou Corti récepteur de
l’audition
– Le conduit cochléaire et la lame spirale osseux (un prolongement
mince et plat)  divise la cochlée en 3 cavités de haut en bas
» La rampe vestibulaire unie au fenêtre vestibule
» Le conduit cochléaire proprement dit
» La rampe tympanique termine à la fenêtre de la cochlée
– Les 2 rampes communiquent au sommet de la cochlée
hélicotréma
– La strie vasculaire du conduit cochléaire propre sécrète
endolymphe
Son et mécanismes de l’audition
• Propriétés du son
– Le son est une perturbation de la pression causée par
un objet vibrant et propagée par les molécules du
milieu, vitesse du son 331m/s.
– Fréquence: est le nombre d’ondes qui passent par un
point donné en un temps donné. (exprimée en hertz)
• Longueur d’onde est courte  plus la fréquences du son est
élevée.
• Humaine sensible aux fréquence: 20 à 20000Hz (1500Hz-
4000Hz), différent fréquence de son Timbre
• Hauteur: Plus la fréquence est élevée plus le son est aigue
Son et mécanismes de l’audition
• Propriétés du son
– Amplitude
• Intensité d’un son  liée à énergie => différent
hauteur
• Mesure l’intensité des son: décibel (dB)
• Seuil: 0,1 dB- 120 dB, son > 130 dB douleur
• Exposition fréquente/prolongée à des sons > 90 dB:
perte auditive et limite de danger
Son et mécanismes de l’audition
• Transmission du son à l’oreille interne
–  Production de son par vibrations pénètre dans le
méat acoustique externe  frappent le tympan
ébranle une chaine d’osselets  poussent le liquide
cochléaire dans l’oreille interne par le stapès
Son et mécanismes de l’audition
• Résonance de la lame basilaire
–  Le stapès transmet ses vibrations périlymphe de
la rampe vestibulaire paroi vestibule et lame
basilaire du conduit cochléaire  mont et descend
excitation des organe spiral
– Onde de pression se propage dans la périlymphe de
l’extrémité basale vers l’hélicotréma comme mvt
ondulatoire
Son et mécanismes de l’audition
• Résonance de la lame basilaire
– Traget du onde de basse fréquent: parcourent toute
la cochlée rampe vestibulaire hélicotréma
rampe tympanique termine sure la fenêtre
cochléaire. (sons n’activent pas l’organe spiral)
– Traget du onde de haute fréquent: rampe
vestibulaire conduite cochléaire rampe
tympanique termine sure la fenêtre cochléaire
(court)
Son et mécanismes de l’audition
• Excitation des cellules sensorielles ciliées
dans l’organe spiral
– Organe spiral est composée de cellules de soutien et
cellules réceptrice environ 16 000  cellules
sensorielles ciliées(un rangée int et 3 rangées ext)
– Cellules ciliée situe entre la membrana tectoria et la
lame basilaire
– Leur base est entourée par les neurofibres afférentes
du nerf cochléaire VIII.
– Cils de ces cellules  stéréocils rigides 3-4 (actine)
 implante dan la membrana tectoria
Son et mécanismes de l’audition
• Excitation des cellules sensorielles ciliées
dans l’organe spiral
–  Les mouvements de la lame basilaire fléchissent
les stéréociles dépolarisation  libération d’un
neurotransmetteur(probablement Glutamate) 
influx dans le nerf cochléaire à l’encéphale pour
interprétation.
– Cellules ciliées ext > int (12 000- 3 500), mais produit
peu potentiels d’action.
– 90-95% des neurofibre reliée aux cellules ciliée
interne
Son et mécanismes de l’audition
• Voie auditive
–  Influx neurofibres afférentes  ganglion spiral
du nerf cochléaire nerf vestibulo-cochléaire 
noyaux cochléaire du bulbe rachidien noyaux
ovalaire supérieur (jonction pont-bulbe)  parfois
transitent par le colliculus inf (centre auditif réflexe
du mésencéphale) Thalamus(corps géniculé) 
enfin à l’aire auditive dans le lobe temporal
Mécanismes de l’équilibre et de
l’orientation

– Régulation aux divers mouvement de la tête


– Les récepteur de l’équilibre se situe dans:
• les conduits semi-circulaires: Crêtes ampullaires
• Vestibule (Utricule et saccule) : Macules
–  forme appareil vestibulaire
• Cellules de soutien,
• Cellules sensorielles: stéréocils et kinocil
• Membrane des otholithe (Statoconies): carbonate de
calcium (Otholite/ Statoconies)
Mécanismes de l’équilibre et de
l’orientation
• Fonction des macules dan l’équilibre statique (dans
saccule et utricule)
– Macules: fonction de conserver à la mouvement linéaire de la tête  une
position normale par rapport à la force de gravitationnelle
– Dans l’utricule: macule est horizontale, répond à une accélération dans le
plan horizontale
– Dans le saccule macule est verticale, répond à une accélération verticale
• Fonction de la crête ampullaire dans l’équilibre
dynamique:
– Les crêtes ampullaires répond à la mouvements rotatoires (angulaires)
– Et associés aux mouvement oculaires.
Voies du système de l’équilibre et de
l’orientation
– Les réponses à la perte de l’équilibre doivent être rapides
et automatiques

– Les messages de l’équilibre atteignent directement:


• Noyaux vestibulaire du tronc cérébral et le cervelet 
transformation en commandes motrice par le
oculomoteurs III, IV, VI  mouvements oculaires
• Moelle épinière  Mouvement des muscles
squelettique du cou
Récepteurs de l’appareil
vestibulaire

Cervelet et noyaux Noyaux vestibulaire du


vestibulaire du tronc tronc cérébrale et moelle
cérébrale épinière

Noyaux des nerf III, IV,


Mouvement du cou et
VI
Muscles squelettique
Mouvement oculaires