Vous êtes sur la page 1sur 42

Nan/122/Uneok 31/01/2002 09:17 Page 1

N°122 - février 2002 NantesNantes le magazine de l’information municipale PassionPassion Cliniques-Hôpital
N°122 - février 2002
NantesNantes
le magazine de l’information municipale
PassionPassion
Cliniques-Hôpital Cliniques-Hôpital
La La nouvelle nouvelle offre offre
des des soins soins à à Nantes Nantes
Avant le choc
de la Beaujoire, 24 heures
avec Manchester United
Les nouveaux chantiers
des transports publics
de l’agglomération

MpNtes Pass 22/ SOMM

31/01/2002

08:02

Page 3

sommaire

p 17
p 17

Les nouveaux chantiers des transports en commun

D’ici dix ans, la part de la voiture pour les déplacements dans l’agglomération devra passer sous la barre des 50 %. Pour relever le défi, La SEMITAN mise sur le triptyque train-tram-bus. Les projets.

Offre de soins : la nouvelle donne Création de quatre pôles de cliniques, nouveaux chantiers
Offre de soins : la nouvelle donne
Création de quatre
pôles de cliniques,
nouveaux chantiers
engagés par le CHU…
L’offre de soins à
Nantes connaît une
grande mutation liée
aux exigences de
qualité et aux
contraintes
économiques.
Analyse.
p 28
p 34
p 34

Les inspecteurs de la sécurité maritime sont formés à Nantes

L’École nationale de la marine marchande de Nantes accueille la première Unité de formation à la sécurité maritime. Les inspecteurs sortis de ses rangs traqueront les bateaux-poubelle dans les ports français. Reportage.

les bateaux-poubelle dans les ports français. Reportage. L’audace de la scène lyrique nantaise L’Opéra de

L’audace de la scène lyrique nantaise

L’Opéra de Nantes présente fin février, début mars, pour la première fois sur la scène nantaise, Le Coq d’or de Rimski-Korsakov. L’occasion de revisiter une programmation lyrique saluée comme l’une des plus audacieuses de l’Hexagone.

p 38

Nantes Passion.

Directeur de la publication : Jean-Marc AYRAULT. Co-directeur de la publication, directeur de la communication : Guy LORANT. Rédacteur en chef : Philippe BOUGLÉ. Rédaction : Loïc ABED-DENESLE, Noèle B., Rodolphe DELAROQUE, Jean-Noël FÉVRIER, Michaël GHEERBRANT, Sandra RATAUD, Cécile ROMER. Photos : Stéphan MENORET, Régis ROUTIER. À collaboré à ce numéro : Emmanuelle MORIN Maquette : Laurent BEAUMONT-MCM. Mise en page : LE SQUARE DESHOULIÈRES. Impression, photogravure : MAULDE ET RENOU. Régie publicitaire : Éditions Scoop, 4 boulevard Jean-Moulin, 44000 Nantes, tél. 02 40 95 11 11, fax 02 40 95 09 65. Dépôt légal 1 er trimestre 2002. Éditeur : Direction de la Communication, tél. 02 40 41 67 00. Mairie de Nantes, 2, rue de l’Hôtel de Ville, 44094 Nantes cedex 1. Stand. Général : tél. 02 40 41 90 00. http://www.nantes.fr – e-mail : dircom@mairie-nantes.fr Tirage : 147 000 exemplaires. ISSN : 1164-4125.

5

un mois d’actualité

Un petit journal dans le journal. Le tour d’horizon de l’actualité nantaise.

12

événement

Avant le choc de la Beaujoire, 24 heures avec Manchester United

17

la ville

L’actualité de la vie municipale.

Les transports en commun à l’horizon 2010 Un budget de 367 millions d’euros Bientôt la réouverture de la Médiathèque L’aide aux victimes d’incendie de voiture

24

quartiers

L’actualité de la vie quotidienne.

Les mordus de baby-foot du quartier des Ponts Le point sur le GPV Malakoff Les “défis rencontres” des retraités Un pôle multimédia à l’@tvn+

28

dossier

La nouvelle offre des soins à Nantes

34

Nantes métropole

L’actualité de l’Ouest Atlantique.

L’ENMM forme les inspecteurs de la sécurité maritime Vers le prix unique de l’eau dans l’agglomération

38

sortir

L’actualité de la vie culturelle.

L’audace de la scène lyrique nantaise Lorsque la danse invite 81 habitants de Malakoff Le guide de vos sorties, l’agenda musique, théâtre, danse, expos, jeune public…

49

détente

L’actualité de vos loisirs.

Livres, disques du mois…

50

Nantes pratique

Les numéros utiles, les infos service pour bien vivre la ville.

Février 2002

NANTES

PASSION

3

Nan/122/actu p5à7 30/01/2002 09:28 Page 5

un mois d’actualité
un mois
d’actualité

transports publics

Un tram-bus vers le sud-Loire

La Communauté urbaine envisage l’acquisition d’un nouveau type de matériel de transport public de conception très innovante pour équi- per la future ligne 4 en site propre vers Saint-Sébastien et Vertou (lire aussi en pagevilles). Il s’agit d’unvéhiculeguidé au sol par une bande optique, doté de

moteursélectriquesplacéssurchaque roue, à l’intérieur des jantes. Circulant sur des pneus extra-larges, il ne nécessite donc pas la pose de rails tout en offrant la plupart des avantages du tram : régularité, vitesse commerciale, confort, capa- cité. Sa mise en place en site propre

confort, capa- cité. Sa mise en place en site propre nécessite des travaux moins lourds que

nécessite des travaux moins lourds que pour le tram sur rail et son “agilité” lui permet d’emprunter des itinéraires difficilement accessibles au tram. L’adoption de ce type de matériel permettrait d’en revenir à un projet un temps envisagé, mais abandonné compte tenu, notam- ment, de l’impossibilité pour un tram conventionnel de franchir le pont de la Rotonde : emprunter la deuxième ligne de pont. Cet itinéraire offre l’avantage de desservir le Champ de Mars, la Cité des congrès, Beaulieu, le Clos-Toreau et de décongestion- ner la ligne 2 - la plus chargée du réseau. D’un coût d’acquisition et d’implantation nettement inférieur à celui d’un tramsur rail, l’adoption de ce type de matériel autoriserait de nouvelles perspectives de déve- loppement du réseau de transports en commun de l’agglomération.

du réseau de transports en commun de l’agglomération. navale Un méthanier pour les Chantiers Gaz de
navale
navale

Un méthanier pour les Chantiers

Gaz de France vient d’annoncer la signature d’une lettre d’intention (dernière étape avant la commande) avec les Chantiers de l’Atlantique pour la construction d’un méthanier de 70 000 m 3 . Un deuxième navire est en option. Des chantiers italiens, japonais et coréens étaient sur les rangs. Le choix s’est porté sur l’entreprise nazairienne parcequ’elleétait laseuleàproposer une propulsion diesel-électrique et des cuves à membranes. Le premier méthanier

devraitêtrelivréfin2004.

le chiffre du mois
le chiffre du mois

1756617566 nouveaux inscrits à Nantes sur les listes

électorales (contre 14 276 l’an passé), au terme de la cam- pagne d’inscription qui s’est clôturée le 31 décembre dernier.

Parmi eux, 11664 électeurs (6140 femmes et 5560 hommes) nouvellement arrivés dans la commune.

électeurs (6140 femmes et 5560 hommes) nouvellement arrivés dans la commune. Février 2002 • NANTES PASSION

Février 2002

NANTES

PASSION

5

Nan/122/actu p5à7 30/01/2002 09:31 Page 6

un mois d’actualité
un mois
d’actualité

industrie

La première tôle du Queen Mary 2 SDV opérations

Aux Chantiers de l’Atlantique, la première tôle du Queen Mary 2 a été découpée au laser le 16 janvier, devant un impressionnant parterre d’invités, au rang desquels le prince Edward d’Angleterre, arrière petit-fils de la reine Mary, et de Mme Pamela Cono- ver, présidente de la Cunard. Une pièce modeste, de 20 cm sur 30, pre- mière d’une série de 300 000 qui se- ront nécessaires pour fabriquer le plus grand paquebot transatlantique ja- mais construit. Le Queen Mary 2, 350 m de long, 18 ponts, 150 000 ton- neaux de jauge brute (deux fois le France) qui va fournir aux Chantiers huit millions d’heures de travail, sera livré dans deux ans ! Il en avait fallu cinq pour construire le France, 29 mois pour construire le Sovereign of the

le France , 29 mois pour construire le Sovereign of the Seas , premier paquebot moderne

Seas, premier paquebot moderne construit à la fin des années 80 ! “ Tous les paquebots de la Cunard ont été construits sur les bords de la Clyde, a déclaré Mme Conover. Aujourd’hui, la

Clyde ne peut pas accueillir la construc- tion du successeur du Queen Mary. Il était donc tout naturel que le Queen Mary 2 naisse à Saint-Nazaire, à l’en- droit même où Normandie a vu le jour.”

nautisme
nautisme
droit même où Normandie a vu le jour.” nautisme Embarque à Nantes du 15 au 17

Embarque à Nantes du 15 au 17 mars

Au redémarrage de la saison nautique sur la façade atlantique, les amoureux de la plaisance ont désormais leur rendez-vous : Embarque à Nantes, le salon de printemps du neuf et de l’oc- casion, dont la 4 e édition se tiendra du 15 au 17 mars à la Cité des congrès et sur le bassin Saint-Félix. Salon com- mercial rayonnant sur le Grand Ouest, Embarque à Nantes présente, à terre

ou à flot, toutes les nouveautés de l’univers nautique, voile, moteur, électrique, glisse, fluvial, pêche, plongée, tourisme Il proposeégalement, aveclemondeasso- ciatif régional, des rencontres et anima- tions culturelles, festives et sportives.

Renseignements : Cité des congrès- 5, rue de Valmy - 44041 Nantes cedex 01. Tél : 02 51 88 20 00. Internet :

www.embarque-a-nantes.com

port
port

portuaires

décentralise

sonsiègeàNantes

SDV, la division transport du groupe Bolloré, transfère à Nantes, dans la zone de Cheviré, sa direction des opérations portuaires Europe (OPE) jusqu’alors installée en région pari- sienne à Puteaux. Spécialisée dans la manutention, l’af- frètement de barges, le cabotage OPE est présente dans 14 ports fran- çais ainsi qu’à Valence en Espagne.

dans 14 ports fran- çais ainsi qu’à Valence en Espagne. nouvelles technologies La Communauté urbaine sur

nouvelles technologies

La Communauté urbaine sur Internet

Depuis sa présentation au salon de l’innovation Déj@ le futur, en décembre à la Cité des congrès, le nouveau site Internet de la Communauté

de son budget, de l’organisation des

directions et services rendus au public sont au sommaire du site qui propose des informations pour comprendre ce qu’est la Communauté urbaine et obtenir des ren- seignements pratiques. S’y trouvent par exemple, un an- nuaire de contacts utiles comme ceux des pôles de proximité communautaire, des directions concernant la voirie, l’eau, l’assainisse-

ainsi qu’un

ment, l’espace public

descriptif des 24 communes compo- sant la Communauté urbaine de Nantes depuis le 1 er janvier.

Renseignements : Tour Bretagne - 44923 Nantes cedex 9 . Tél. 02 40 99 48 48.

Tour Bretagne - 44923 Nantes cedex 9 . Tél. 02 40 99 48 48. urbaine de

urbaine de Nantes est en ligne à l’adresse :

www.communaute-urbaine-nantes.fr. Présentation de la structure intercom- munale et de son fonctionnement, de son Conseil communautaire et de ses commissions, de ses compétences et

6

NANTES

PASSION

Février 2002

Nan/122/actu p5à7 30/01/2002 09:32 Page 7

urbanisme

La fin des travaux place Bretagne

Avec les dernières finitions de l’immeuble édifié à l’emplacement de l’ancienne trésorerie générale, le réaménagement de la place Bretagne se termine. Construit par la SEM Nantes Aménagement pour le compte de la Ville de Nantes, le nouvel immeuble accueillera, à partir du 27 février, l’enseigne Go Sport, qui investira trois ni- veaux : sous-sol, rez-de-chaussée

transport
transport

et 1 er étage, sur une surface de vente de 2 600 m 2 . 35 salariés y travailleront. Au 2 e étage, des bureaux : la trésore- rie générale s’y installera au mois de juin sur environ 1 000 m 2 . Quant aux niveaux supérieurs (étages 3, 4 et 5), ils seront occupés par des logements, onze apparte- ments au total, principalement en accession à la propriété. Les premiers habitantsemménageront finmars.

Le ticket unique TAN/SNCF

habitantsemménageront finmars. Le ticket unique TAN/SNCF Depuis le 1 e r janvier 2000, les titres de

Depuis le 1 er janvier 2000, les titres de transport de la TAN permet- tent de voyager sur le réseau ferroviaire régional à l’intérieur du périmètre des transports urbains de l’agglomération. Cette mesure expé- rimentale, qui concerne les gares de Nantes, Vertou, Thouaré, Rezé/Pont- Rousseau, Couëron, Chantenay, Bouaye et Basse-Indre/Saint- Herblain, va être reconduite : une nouvelle convention de partenariat vient d’être signée entre la Commu- nauté urbaine, la Région, la SNCF et la SEMITAN. Des comptages ont permis d’évaluer l’impact positif de l’intégration tari- faire sur la fréquentation des TER, les trains express régionaux. Un jour moyen, le nombre des montées vers Nantes et de descente depuis Nantes dans ces gares est passé de

320 avant l’expérience à 570 en avril 2001. Une progression de 62 %*,

beaucoupplusfortequecelleenregis-

trée pendant la même période dans les gares hors périmètre. En moyenne, près de 80 % des clients utilisent la tarification TAN, et deux tiers des usa- gers considèrent que la possibilité d’utiliser le TER avec un ticket TAN les incite à utiliser le train plus souvent. La nouvelle convention prend en compte l’arrivée dans le périmètre de la Communauté urbaine de la gare de Mauves et la création, en 2003, de nou- velles stations à Saint-Sébastien-sur- Loire dans le cadre de la desserte Nantes-Vertou (lire aussi en pages Ville).

* La hausse a été de 10,1 %à Vertou, de 139,4 % à Thouaré, de 10,9 % à Rezé/Pont-Rousseau, de 100 % à Couëron, de 20,5 % à Chantenay, de 147,1 % à Bouaye et de 114 % à Basse- Indre/Saint-Herblain.

% à Bouaye et de 114 % à Basse- Indre/Saint-Herblain . congrès et salons Vins. 5
congrès et salons Vins. 5 e Cité-Shopping des vins et saveurs du terroir les 9,
congrès et salons
Vins. 5 e Cité-Shopping des vins et saveurs du terroir les 9, 10 et 11
février à la Cité des congrès de Nantes. Une centaine d’exposants producteurs
présentant leurs vins de garde, rares, méconnus, ou leurs produits les plus goûteux.
Rens. : Cité des congrès au 02 51 88 20 00.
Bio. 13 e édition de Natura, le salon du bien-être et des produits bio, du
15 au 18 février halle de la Trocardière à Rezé. 160 exposants y proposent toute
une gamme de produits et de services : alimentation bio (certification exigée),
habitat sain, énergies renouvelables, détente, loisirs
Une vingtaine de confé-
rences et de tables rondes rythment les quatre jours. Dégustations et animations
nombreuses. Rens. : NGE - 18, rue Scribe - 44000 Nantes. Tél : 02 51 84 94 51 ;
fax : 02 51 84 94 50.
À la Beaujoire. Le Parc des expositions de la Beaujoire accueille de nom-
breuses manifestations en févier et mars : 13 e CECOM (le salon régional des
2
200 comités d’entreprise des Pays de Loire, représentant 517 300 salariés) les
7
et 8 février ; salon du tourisme et salon de la pêche en mer les 1 er ,
2
et 3 mars ; salon Top recrutement les 14 et 15 mars ; salon des
Castors les 16 et 17 mars et salon du disque le 17 mars, en attendant la
Foire internationale de Nantes, du 29 mars au 8 avril.
Informatique. Pour la 2 e année consécutive, le 27 février à la Cité des
congrès, Prosearch, le salon du recrutement en informatique organisé par le
groupe Tests, éditeur français de presse professionnelle dédiée aux nouvelles
technologies. Une trentaine d’entreprises à la rencontre des professionnels et
des jeunes diplômés du secteur high-tech désireux de faire évoluer leur carrière.
Entrée libre sur invitation. Contact : 01 44 25 37 88. Internet : www.01net.com
Déco. 4 e salon Intérieur créatif, le rendez-vous du Grand Ouest du mobi-
lier, de la décoration et de l’art de vivre, les 1 er , 2 et 3 mars à la Cité des congrès.
Plus de 100 créateurs, distributeurs, designers et galeries de toute la France
font partager leur passion de l’innovation contemporaine. 15 000 visiteurs
attendus à cet événement labellisé “Cité-Shopping”. Rens. : Cité des congrès
- 5, rue de Valmy - 44041 Nantes cedex 01. Tél : 02 51 88 20 53 ;
fax : 02 51 88 20 20.

Février 2002

NANTES

PASSION

7

Nan/122/actu p8à10 30/01/2002 09:35 Page 8

un mois d’actualité
un mois
d’actualité

patrimoine

La splendeur retrouvée de l’hôtel Durbé

Fleuron de la campagne de ravale- ment du patrimoine nantais impulsée par l’associationNantesRenaissance, la restauration de l’hôtel Durbé, 86, quai de la Fosse, s’achève au terme de deux ans de travaux. Les échafau- dages sont en cours de démontage et l’on peut, comme au premier jour, ad- mirer la splendeur baroque de ce luxueux immeuble du XVIII e siècle ins- crit sur la liste complémentaire des monuments historiques. Du fait sans doute de son opulence, il est encore souvent pris à tort pour l’ancien hôtel de la Compagnie des Indes, mais c’est bien l’armateur Durbé qui le fit construire en 1756.

bien l’armateur Durbé qui le fit construire en 1756. Dans son “Évocation du vieux Nantes”, Henri

Dans son “Évocation du vieux Nantes”, Henri de Berranger nous en décrit la façade, dont la décoration suggère

la forme d’une pyramide. Au rez- de-chaussée, “un portail bordé de refends et surmonté d’une large

agrafe”. Le 1 er étage, “percé au centre de cinq baies en plein cintre, porte sur toute sa largeur un balcon soutenu par huit consoles lourdement ornées”. Plus court, le balcon du second étage est construit en encorbellement. “Il n’y a plus à l’étage supérieur que trois balustrades. Un fronton triangulaire orné de fleurs et de fruits domine le corps central”. Au sommet enfin, “se dressent six fenêtres mansardées (…) flanquées par des ailerons chargés de cannelures”. Il faut absolument, nous conseille Berranger, admirer la ferronnerie des balcons, “ventrus comme ceux de l’île Feydeau”.

cultures urbaines

Énerg’hipÉnerg’hip hophop 20022002
Énerg’hipÉnerg’hip hophop 20022002

Rap, mix, graff, slam, danse urbaine, bmx/skate/roller, forums, expos, théâtre, convention, cinéma, vidéo, Dj’s… du 12 au 16 février, Nantes va de nouveau vibrer aux multiples fa- cettes de la culture hip hop. Pendant une semaine, à l’occasion de la 6 e édition du festival Énerg’hip hop, les mordus des nouvelles cul- tures urbaines se croiseront dans divers lieux de l’agglomération (voir agenda) pour découvrir 70 groupes et 350 artistes qui repoussent les limites de leur discipline. Dans un esprit de transmission et de par- tage, toutes les démarches seront

8

NANTES

PASSION

abordées, toutes les passions ex- plorées, avec des stages et ateliers, des débats ou des tournois comme le Contest Dj’s ou la Battle Graff, fresque libre réalisée par une quin- zaine de graffeurs. En mettant l’accent sur le mélange des disciplines, l’énergie créative, la fusion des esthétiques et le bouillon- nement artistique, Énerg’hiphops’est donné depuis six ans “l’ambition simple et sincère” d’être le révélateur des initiatives locales et de favoriser leur mise en réseau.

Infoline : 02 40 43 20 43. Internet : www.naoweb.com

Février 2002

loisirs
loisirs

Le 1 er grand jeu en réseau

L’association nantaise Lan@game organise, les 12, 13 et 14 avril dans la salle de la Trocardière (Rezé) “le plus grand jeu en réseau de province”, qui devrait réunir 800 joueurs autour de

Quake III Arena, Counterstricke et Starcraft.Inscriptionsdèsmaintenant surInternethttp://www.lanagame.net (31incluant trois repas, un t-shirt et des goodies…).

rock
rock

Le Floride déménage au Saint-Domingue

Lieu mythique des nuits nantaises, Le Floride s’est créé depuis 1979 une solide réputation en programmant live des groupes et artistes tels que Noir

Désir, Dominique A, les Little Rabbits

ou Divine Comedy

installée dans le quartier de la Répu- blique, connaissait depuis quelques temps des difficultés de voisinages liées à la densification de l’habitat. La délocalisation promise aux riverains est aujourd’hui effective. Restant sur l’île de Nantes, c’est à son extrême ouest, au cœur de la friche industrielle, que Le Floride s’implante en lieu et place du tout aussi célèbre Saint- Domingue. Découvert lors des Allu- mées, le Saint-Do, café de dockers,

La discothèque,

Allu- mées, le Saint-Do, café de dockers, La discothèque, transformé en discothèque il y a trois

transformé en discothèque il y a trois ans, était connu pour ses fameux poulets rôtis consommés à toute heure de la nuit. C’est à la faveur de la nuit de la Saint-Sylvestre que Le Floride a définitivement tiré sa révérence rue Michel-Columb.

Nan/122/actu p8à10 30/01/2002 09:37 Page 9

expression

Sept jeunes plasticiens nantais lauréats du prix Initiative Ville

Le collectif “7 ou vu”, regroupement de sept étudiants en arts plastiques inscrits en dernière année de l’atelier Guist’hau-Rollin, vient de remporter le premier prix Initiative Ville 2001 - le “prix des jeunes qui font bouger laville” - décerné par la Ville de Nantes. Leur projet ? Une exposition intitulée “Des pieds au plafond”, programmée du 15 mars au 7 avril à la Maison de l’avocat (rue Harrouys), qui met en scène un personnageimaginaire,“Jean”,retracé par le biais des objets qui constituent sa vie quotidienne. Lors de l’exposi- tion, les visiteurs seront conviés à dé- couvrir son appartement et à percevoir sa personnalité, ses habitudes et son style de vie à travers les créations des jeunes artistes : peintures, dessins, micro-éditions, images numériques, sculptures, mobiliers…

images numériques, sculptures, mobiliers… Grâce à l’enveloppe de 1 525 € (10000F) du prix,

Grâce à l’enveloppe de 1 525 (10000F) du prix, l’univers de “Jean” va pouvoir s’étoffer, notamment par le biais d’un site Internet et à l’occasion d’une présentation du projet dans les écoles primaires.

Collectif “7 ou vu” : Sébastien Bouet, Yoan Vignaud, Dominique Gautier, Emmanuelle Moullec, Coraline Bodinier, Maxime Lecuyer, Aude Cartenet. E-mail :

7ouvu@oreka.com

femmes
femmes

Le concours de l’Espace Simone de Beauvoir

À l’occasion de la Journée des Femmes 2002, le 8 mars prochain, l’Espace Simone de Beauvoir orga- nise, pour la 8 e année, un concours pour distinguer un projet profession- nel non traditionnellement féminin en cours de réalisation. Récompensé

par le Prix Marguerite-Thibert, d’un montant de 762,25 , ce concours “formation-promotion” est ouvert aux femmes de plus de 18 ans, habitant Nantes ou une commune de Loire- Atlantique, en formation initiale tech- nique professionnelle ou en formation

professionnelle continue, ou créa- trices d’entreprises. Inscriptions obligatoires. Dossiers à rendre pour le 15 février.

Espace Simone de Beauvoir 25, quai de Versailles - 44000 Nantes. Tél : 02 40 12 15 18.

quai de Versailles - 44000 Nantes. Tél : 02 40 12 15 18. sciences Trophées de
sciences
sciences

Trophées de robotique E=M6

Le centre sportif Mangin-Beaulieu accueille, le 2 mars de 10 h à 17 h 30, la 9 e édition des trophées régionaux de robotique. Avec plus de 50 équipes du Grand Ouest engagées dans la compétition, E=M6 prévoit de réunir un bon millier de passionnés d’électro- mécanique, qui devront rivaliser d’inventivité pour concevoir le robot

le plus combatif sur le thème de la balançoire, afin de remporter une qualification pour la finale nationale, prévue à Paris, à la Cité des sciences, les 9 et 10 mars prochain. Sur place, nombreuses démonstrations et ani- mations scientifiques pour le grand public.

Contact : www.anstj.org

Février 2002

fête
fête

Les rendez-vous du Carnaval 2002

C’est Jean-Louis Jossic, le sémillant chanteur des Tri Yann an Naoned, qui coiffera cette année la couronne et brandira le sceptre - en forme de cor- nemuse - de Roi Carnaval 2002, sous le nom bien français de Jean-Louis I er . Un roi fort républicain pour un carna- val qui, sans trahir sa mémoire, affiche sa volonté de modernisation avec un visuel du genre décoiffant et un thème en forme de slogan : “Attention, les temps changent !” En invitant les Nantais à “se déguiser, se travestir, devenir acteurs” pour se revivifier aux sources du carnaval.

acteurs” pour se revivifier aux sources du carnaval. Le programme des festivités : • mardi 12

Le programme des festivités :

mardi 12 février : Mardi gras des grosses têtes. Départ à 16 h 30, centre-ville.

samedi 16 et dimanche 17 mars :

portes ouvertes de 9 h à 19 h à l’atelier Maurice-Parois - 188, route de Sainte- Luce.

samedi 6 avril : traditionnelle

“braderie” en centre-ville de 9 h à 19 h.

dimanche7: défilé carnavalesque. Début à 14 h.

mercredi 10 : 21 e carnaval des

enfants, de 14 h à 17 h en centre-ville.

samedi 13 : parade nocturne à

partir de 21 h, spectacle pyrotechnique à0h30, îleGloriette.

samedi 20 : grande nuit costumée, de 21 h à 2 h aux salons Mauduit.

Renseignements : 02 40 35 75 52. E-mail :

comite-fetes-nantes@wanadoo.fr

NANTES

PASSION

9

Nan/122/actu p8à10 30/01/2002 09:40 Page 10

un mois un mois d’actualité d’actualité
un mois
un mois
d’actualité
d’actualité
voile
voile

Quatre Nantais dans la Coupe de l’America

Première dans l’histoire de la voile nantaise : quatre de nos meilleurs ré- gatiers sont embarqués cette année au sein de l’équipage du Défi français pour la Coupe de l’America, qui se dis- putera à la fin de l’année à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Ils étaient de l’aventure du bateau Nantes - Saint-Nazaire vainqueur du Tour de France à la voile en 1998 et courent ensemble depuis des années au sein de leur club, l’A.P.C.C. Nantes. Luc Pillot, le barreur, est l’un des plus grands spécialistes mondiaux

barreur, est l’un des plus grands spécialistes mondiaux telex DeuxDeux NantaisNantais participeront aux Jeux
telex DeuxDeux NantaisNantais participeront aux Jeux Olympiques d’hiver de Salt Lake City, ce mois-ci: Sarah
telex
DeuxDeux NantaisNantais
participeront aux Jeux
Olympiques d’hiver de Salt Lake City, ce mois-ci:
Sarah Abitbol, vice-championne d’Europe avec
le Parisien Stéphane Bernadis de patinage
artistique en couple, et Christophe Fouquet
(Léo-Lagrange-Nantes), champion d’Europe
en titre de bobsleigh à quatre.
nature
nature
À la rencontre des pêcheurs de civelles
À la rencontre des pêcheurs de civelles

Écopôle, la Maison de l’environnement de l’agglomération nantaise, organise une sortie en Loire le vendredi 15 février, à la rencontre des pêcheurs de civelles. Départ du port du Pellerin à 16 h 30, direction l’estuaire où le “bal des

10

NANTES

PASSION

civeliers” pourra être observé à la nuit tombante. Attention, places limitées.

Renseignements et inscriptions :

Écopôle - 17, rue de Bouillé 44000 Nantes. Tél : 02 40 48 54 54. Internet: www.ecopole.com

Février 2002

du match racing. Thierry Douillard a accumulé des milliers de milles ces dernières années, sur tous types de bateaux, en solitaire comme en équi- page autour du globe. Quant à Olivier Douillard et Fred Guilmin, qui se verront confier la “garde-robe” du bateau et le réglage de la grand-voile, ils viennent du dé- riveur olympique et possèdent un sens tactique affûté.

riveur olympique et possèdent un sens tactique affûté. Luc Pillot lors du Tour de France à

Luc Pillot lors du Tour de France à la voile 1998 (ci-dessus), et Thierry Douillard à la barre du Figaro 2001 (à gauche).

rendez-vous sportifs
rendez-vous sportifs

Sur votre agenda de février

TENNIS DE TABLE:

Championnat de France des Régions minimes et cadets - Centre sportif Mangin-Beaulieu

16 FOOTBALL (D1) : FCNA/ Lille -

Stade de la Beaujoire Louis-Fonteneau

BASKET-BALL (N2F) : ALPCM/ Saint-Amand - Gymnase du Coudray

RINK-HOCKEY(N1) : Nantes ARH/ Vaulx-en-Velin - Gymnase du Croissant

HOCKEYSURGLACE (N1) : NAHG/ Strasbourg - Patinoire du Petit-Port

du 11 au 16

17 RUGBY (2 e division fédérale) :

SNUC / SA Vierzonnais - Stade Pascal-Laporte

19 BASKET-BALL (Pro B) :

L’Hermine / ALMEvreux - Palais des Sports de Beaulieu

20 FOOTBALL (Ligue des

Champions) : FCNA/ Manchester United - Stade de la Beaujoire Louis-Fonteneau

23 VOLLEY-BALL :

Léo-Lagrange VB / Rennes E.C. - Gymnase Gaston-Turpin

HOCKEYSURGLACE (N1M) : NAHG/ Villard-de-Lans - Patinoire du Petit-Port

FOOTBALL : 3 e tournoi de football féminin en salle - Gymnase de la Halvêque

23 & 24

BADMINTON:

Trophée Laetitia 2002 - Palais des Sports de Beaulieu

24 HANDBALL (N1M) :

HBCN/ Carcassonne - Centre sportif Mangin-Beaulieu

… et de mars

6 FOOTBALL (D1) : FCNA/ Sochaux - Stade de la Beaujoire Louis-Fonteneau

9 TENNIS DE TABLE (N1M) :

TTCNA / Sedan TT - Centre sportif Mangin-Beaulieu

TENNIS DE TABLE (N2F) :

TTCNA / Le Mans ASGM - Centre sportif Mangin-Beaulieu

BASKET-BALL (Pro B) :

L’Hermine / ASJAVichy - Palais des Sports de Beaulieu

BASKET-BALL (N2F) : ALPCM/

Aurore Vitré - Gymnase du Coudray

HOCKEYSURGLACE (N1) : NAHG/ Saint-Gervais - Patinoire du Petit-Port

VOILE : Défi Voile des

étudiants - APCC - Baie de la Baule

10 HANDBALL (N1M) : HBCN/

La Roche-sur-Yon - Centre sportif Mangin-Beaulieu

HANDBALL (N1F) : NLA/ Lomme - Palais des Sports de Beaulieu

RUGBY (2 e division fédérale) : SNUC/ RC Orléans- Stade Pascal-Laporte

9 et 10

MP Ntes Pass 22/ÉVÉNEM 31/01/2002

08:05

Page 12

événement
événement

événement

événement

24 heures dans le “Thé de Manchester United

Le 20 février, le FC Nantes reçoit, dans le cadre de la Ligue des Champions, Manchester United. Plus qu’un club, c’est un véritable mythe du football anglais et international qui foulera la pelouse de la Beaujoire. Cet événement dépasse l’enjeu purement sportif. Plongée dans le chaudron d’Old Trafford stadium…

REPORTAGE

O h surprise ! Manchester n’est plus cette cité grise plongée dans le marasme post-industriel des années 70 et 80. Immeubles de

verre et d’acier, chantiers à ciel ouvert, la mutation est spectaculaire. Cette vitalité est symbolisée de manière éclatante par Manchester United. “Vous venez pour le

match ?”, nous demande la réceptionniste de l’hôtel, propriété de M.U. Oui ! Alors, direction Old Trafford stadium, prêts à saisir l’ampleur du culte voué aux “Reds”…

Sang rouge

13 heures. Deux heures avant le match

Manchester United – Blackburn Rovers, nous prenons le “pouls” des supporters, dans un pub proche du stade Old Trafford. Aujourd’hui est un grand jour pour John. D’origine irlan-

daise, il habite près de Londres. Et pour la première fois de sa vie, il assiste à un match de M.U. à Old Trafford, accompagné de son fils Luke. Dans l’ambiance bruyante et enfu- mée, pinte de Lager à la main, il livre un début d’explication à cet engouement populaire unique en Angleterre. “J’ai toujours été sup- porter de ce club. Pourquoi ? Je ne sais pas. J’adore leur style, et puis beaucoup de joueurs irlandais ont joué ici.”

14 heures. Rencontre avec Jane, abon-

née en tribune Ouest depuis dix ans. Elle vient du Dorset, à 400 km au sud de l’Angle- terre, pour assouvir sa passion : “Manches- ter coule dans nos veines, mais du sang rouge de United, pas celui de Liverpool. C’est une religion. Il y a quelque chose de spécial ici, une aura”. Sa mère, Vicky, abonde dans ce sens. “À la maison, mon père était déjà fan de M.U. J’avais 12 ans lors du drame de Munich.” Survenu en février 1958, ce crash aérien (voir encadré) a contribué à bâtir une

crash aérien (voir encadré) a contribué à bâtir une 12 Explosion de joie des supporters de

12

Explosion de joie des supporters de Manchester. Le stade vibre à l’unisson.

NANTES

PASSION

Février 2002

MP Ntes Pass 22/ÉVÉNEM 31/01/2002

08:05

Page 13

événement

âtre des rêves”

1 2 3
1
2
3

1 Le pub avant le match.

Une première pour John (à gauche) et son fils Luke (au centre).

2 Vicky et sa fille Jane devant

Old Trafford. Une passion vécue de génération en génération.

3 Old Trafford se fond complètement

dans son environnement urbain.

légende d’abord tragique et à exacerber les liens qui unissent les supporters à leur club. “C’est encore présent dans ma mémoire. Nous adorions les joueurs, les “Busby Babes”. Ils étaient si talentueux…” Un schéma tactique tourné vers l’offensive, symbolisé par l’attaquant Duncan Edwards. “Ils étaient

par l’attaquant Duncan Edwards. “Ils étaient Suite p. 22 La pendule extérieure d’Old Trafford indique

Suite p. 22

La pendule extérieure d’Old Trafford indique l’heure du drame de Munich. Une minute de silence est respectée lors des matchs joués chaque 6 février.

Historique

1878 : création du club

Lancashire & Yorkshire Newton

Heath par une compagnie de transport ferroviaire

1892 : accession

en First Division (D1)

1902 : au bord de la faillite,

relégué en D2, le club est racheté

par un riche brasseur de Manchester, J.H. Davies, qui lui donne le nom de Manchester United ainsi que ses célèbres couleurs rouges et blanches.

6 février 1958 : crash aérien

de Munich, au retour du match de coupe d’Europe contre l’Étoile Rouge de Belgrade. L’équipe est décimée. Il n’y a que trois survivants dont l’entraîneur, Matt Busby.

1968 : victoire en coupe

d’Europe des clubs champions, avec Bobby Charlton, rescapé de l’équipe des “Busby Babes” et George Best, joueur emblématique de l’Histoire

de M.U. Première pour un club anglais.

1991 : victoire en Coupe

des Coupes

automne 1992 : arrivée

d’Éric Cantona. Surnommé The King, son transfert coïncide avec le retour de M.U. au sommet

du classement de la Premier League anglaise. Élu joueur du siècle par les supporters mancuniens en 2001, il a permis de révéler une génération de jeunes joueurs talentueux (Beckham, Giggs, Scholes…) et de remporter de nombreux trophées, sous la férule de l’Écossais sir Alex Ferguson.

aboutissement pour

une génération de joueurs avec la victoire en Ligue des Champions contre le Bayern de Munich.

dernière saison pour Alex Ferguson. Son objectif est d’inscrire

un 15 e championnat au palmarès du club, avec dans ses rangs les internationaux français Fabien Barthez, Laurent Blanc et Mickaël Silvestre.

Mai 1999 :

2001 – 2002 :

Chaque nouveau joueur doit aller se recueillir devant la statue de Matt Busby.
Chaque
nouveau
joueur
doit aller
se
recueillir
devant
la statue
de Matt
Busby.

Février 2002

NANTES

PASSION

13

MP Ntes Pass 22/ÉVÉNEM 31/01/2002

08:05

Page 14

événement
événement

événement

événement

sur le point de dominer l’Europe. Ils possé- daient le talent pour conquérir le monde”. C’est l’une des clés pour cerner la ferveur qui entoure M.U. Son histoire est faite de drames et de victoires. La ferveur populaire y puise sa force. La réussite sportive renforce cette attraction. M.U. compte des millions de fans à travers le monde et près de 200 clubs de supporters affiliés dans 24 pays répartis sur plusieurs continents. Aujourd’hui, comme à chaque match, la rencontre se joue à guichets fermés.

Old Trafford, le rouge est mis !

Old Trafford est la propriété du club. Plus qu’un stade, c’est un complexe qui a été aménagé afin d’être un lieu de vie, de travail… et de consommation ! Au contraire de La Beaujoire, il se fond dans la ville, à l’ouest de Manchester. Avec ses cafés, restaurants, musée, mégastore…Rien n’a été oublié pour délier les porte-monnaies des supporters. Et les files d’attente aux caisses l’attestent. Plus qu’acheter des produits dérivés, Manchester United propose de vivre une véritable expé- rience. Old Trafford n’a aujourd’hui plus du tout le même visage que cette “élégante et spa- cieuse arène” décrite par les chroniqueurs lors de son inauguration en 1910. Après plusieurs transformations dictées par les circonstances - la Guerre - ou une nécessaire adaptation pour accueillir le public en toute sécurité, Old Trafford contient aujourd’hui 68 000 places. On y vient en famille. Le hooliganisme a été éradiqué des tribunes, la sécurité renforcée et omniprésente, les abords “pacifiés” mais le phénomène, résiduel, s’est déplacé vers la périphérie.

résiduel, s’est déplacé vers la périphérie. Roy Keane, capitaine des Red Devils. Il incarne l’âme de

Roy Keane, capitaine des Red Devils. Il incarne l’âme de l’équipe.

15 heures. Les joueurs sortent du tun-

nel et pénètrent sur le terrain. L’accueil est triomphal. “United ! United ! United !” Le spectacle peut commencer !

“Ruud, Ruud, Ruud !”

Dans les tribunes, les spectateurs sont acteurs, même si une loi de 1991 leur inter-

dit de se lever pour des raisons de sécurité… La ferveur est pourtant présente, les chants scandés poussent les joueurs. 45 e min. :

pénalty pour Manchester. Ruud Van Nistelrooy, le buteur, s’élance et marque. L’explosion de joie est indescriptible. “Ruud ! Ruud ! Ruud !” 49 e min. : Blackburn égalise.

1 Sortie du stade.

La sécurité est omniprésente.

2 Manchester United,

redoutable machine à gagner.

3 De jeunes spectateurs

aussi passionnés que leurs ainés.

4 Ça “plane” pour

manchester United… en tête du championnat d’Angleterre.

1 2
1
2

14

NANTES

PASSION

Février 2002

MP Ntes Pass 22/ÉVÉNEM 31/01/2002

08:06

Page 15

événement

Pass 22/ÉVÉNEM 31/01/2002 08:06 Page 15 événement Manchester United… Société anonyme Manchester United a
Manchester United… Société anonyme Manchester United a su conforter une identité ancrée dans son environnement
Manchester United… Société anonyme
Manchester United a su
conforter une identité ancrée
dans son environnement
culturel et social, tout en
devenant le club de football
le plus riche au monde,
notamment avec l’explosion
des droits versés par les
chaînes de télévision pour
la retransmission des matchs,
le merchandising et
le sponsoring. C’est là
le paradoxe ou la force,
c’est selon. Pour asseoir sa
communication et diversifier ses
activités, MU-TV a été créée en
1998. Encore une fois, le club a
été précurseur en lançant cette
chaîne payante toute dédiée à la
vie des Reds. Alors que tous les
clubs italiens et espagnols sont
déficitaires et doivent beaucoup
aux investissements massifs de
grands groupes industriels et
financiers, M.U. constitue un
modèle de développement.
Avec un budget de 150 million
d’euros (près d’un milliard de
francs), et un chiffre d’affaire
confortable, il demeure le club
le plus riche de la planète. Il est
contrôlé par un directoire attaché
à l’indépendance capitalistique
de leur club. Coté en bourse,
Manchester United PLC est
l’une des valeurs prisées par
les courtiers de la City.

La tension monte. “United ! United ! United !” Les supporters mancuniens poussent et font corps. 81 e min. : Roy Keane, capitaine des Reds, marque le second but, décisif. C’est la délivrance dans Old Trafford. “Thank you Keano ! Thank you Keano !” 90 e min. : l’arbitre siffle la fin du match. Le public exulte.

Manchester United, avec ce succès, conser- ve la tête du championnat d’Angleterre. Le 20 février prochain, à La Beaujoire, le défi sera de taille pour le FC Nantes…

Loïc Abed-Denesle Reportage photos Régis Routier

Site internet officiel: www.manutd.com

Remerciements particuliers à :

Manchester United et M. Claude Boli.

3
3
4
4

Février 2002

NANTES

PASSION

15

MPNtes Pass 22/VILL 31/01/2002 08:10 Page 17

la ville

l’actualité de la vie municipale

la ville l’actualité de la vie municipale
la ville l’actualité de la vie municipale

Les nouveaux projets des transports publics

vie municipale Les nouveaux projets des transports publics La Communauté urbaine a fixé l’objectif : d’ici

La Communauté urbaine a fixé l’objectif : d’ici dix ans, la part de la voiture pour les déplacements dans l’agglomération devra descendre sous la barre des 50 %, et celle des transports en commun passer de 15 à 18 %. Comment relever le défi ? La SEMITAN mise sur le triptyque train-tram-bus.

PANORAMA

1 - La relance du train en milieu urbain

Nantes-Vertou en 2003

En juin 2003, la desserte ferroviaire cadencée par trains express régionaux (T.E.R.) entre les gares de Vertou et de Nantes - via Saint- Sébastien - sera effective. Deux nouvelles stations doivent être érigées : l’une aux

Pas-Enchantés, l’autre près de l’Escall. 20 dessertes aller-retour par jour seront assu- rées dès le second semestre 2003. 150 ans après l’arrivée du train à Nantes, la relance du rail comme mode alternatif de transport collectif préfigure d’autres projets ferroviaires comme la réouverture de la ligne Nantes-Châteaubriant. L’un de ses intérêts majeurs serait de desservir La Chapelle-sur- Erdre, mais également le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. D’autre part, la volonté est de transformer les gares exis- tantes dans l’agglomération - Couëron, Saint- Herblain-Indre, Chantenay, Pont-Rousseau,

Bouaye, Thouaré et Mauves - comme autant de pôles d’échanges avec le bus ou le tram, avec des parkings aménagés pour les véhi- cules et les vélos.

2 - L’extension du réseau de tram

Les futurs aménagements représentent un volume d’investissement de plus de 150 mil- lionsd’eurosréparti sur lescinqannéesàvenir.

ligne 3 : de Pirmil au Sillon de Bretagne

- Le prolongement de la ligne 3 Nord, entre Plaisance (Orvault) et le Sillon de Bretagne (Saint-Herblain), comportera 2,1 km, pour une mise en service en mai

2004.

L’objectif est de connecter le tram à la porte de Sautron en 2005. Ce prolongement accompagne également la réorganisation de

la route de Vannes.

Suite p. 18

Février 2002

NANTES

PASSION

17

MPNtes Pass 22/VILL 31/01/2002 08:10 Page 18

la ville l’actualité de la vie municipale
la ville l’actualité de la vie municipale

la ville

l’actualité de la vie municipale

Le tronçon entre le Sillon-de-Bretagne et le périphérique, qui empruntera l’avenue de l’Angevinière, sera équipé d’un pôle d’échanges (avec un parc relais de 300 places) sur l’actuel parking d’une grande enseigne de meuble, entre l’avenue de la Paquelais et l’axe de la route de Vannes. Un second parking de 80 places, avenue de la Morlière, complètera l’offre de stationne- ment. Les débuts des travaux, en février, seront marqués par l’enlèvements des arbres qui bordent l’avenue de la Jeunesse, à Orvault. Protégés, ils seront replantés lors de l’achèvement de l’extension de cette ligne de tramway au printemps 2004. Parallèlement, la ligne 3 sera prolongée, au sud, de l’Hôtel-Dieu à Pirmil, où le parking sera agrandi.

Création de la ligne 4

On prévoyait jusqu’à présent de prolonger la ligne 3 vers le sud-est entre Pirmil et Vertou, sur 2,3 km. Une nouvelle proposition est aujourd’hui à l’étude, grâce à l’apparition sur le marché d’un nouveau concept de véhicule de transport public : le tram-bus (voir page 5). C’est donc une nouvelle ligne qui va être créée : la ligne 4, orientée sud-nord. Elle partira de la porte de Vertou, empruntera la voie de l’Hameçon, desservira le lycée des Bourdonnières puis empruntera la route de Clisson jusqu’à la croix des Herses, desser- vant notamment le lycée de la Joliverie et le quartier du Clos-Toreau. Elle s’engagera ensuite sur l’axe lourd de la deuxième ligne de ponts, initialement prévu pour un bus, et le

ligne de ponts, initialement prévu pour un bus, et le Un tram-bus jusqu’à Vertou (sur notre

Un tram-bus jusqu’à Vertou (sur notre photo : le tram-bus en service à Rouen).

suivra jusqu’au Château, desservant au passage le centre Beaulieu, la Cité des congrès et le Champ de Mars. La mise en service reste prévue en 2006.

ligne 2 : vers le sud-ouest

- Le prolongement de la ligne 2 Sud

s’effectuera de la Trocardière (terminus actuel) vers la Neustrie, à Bouguenais, soit 2 km supplémentaires. Mise en service prévue au deuxième trimestre

2005.

Sur ce parcours aménagé en grande partie

Le maillage de l’agglomération se densifie.

sur la commune de Bouguenais, deux ouvrages franchiront le ruisseau de la Jaguère, l’un réservé au tram, l’autre aux piétons et aux cyclistes. Dans le secteur des Couëts, une nouvelle voie sera tracée entre les rues de la Chapelle et Célestin-Freinet, et un vaste espace sera alors dégagé place de

la Chapelle et Célestin-Freinet, et un vaste espace sera alors dégagé place de 18 • NANTES

18

NANTES

PASSION

Février 2002

MPNtes Pass 22/VILL 31/01/2002 08:11 Page 19

la ville

MPNtes Pass 22/VILL 31/01/2002 08:11 Page 19 la ville En image de synthèse, la traversée du

En image de synthèse, la traversée du quartier des Couëts par la ligne 2 du tramway nantais.

la Chapelle. Le pôle de la Neustrie assurera les échanges bus-tramway. Il sera formé d’une structure haute pour les espaces d’échanges bus-tramway, et d’une structure basse pour les quais bus et tramway. Le début des travaux est prévu dans le courant de l’année 2003. Cela s’inscrit dans une logique d’aménage- ment vers le périphérique. Le futur pôle d’échanges de la porte de Grand-Lieu per- mettra une connection des lignes de bus qui drainent cette partie de l’agglomération et se substituera alors au pôle de Pirmil. Une économie de coût d’exploitation sera ainsi réalisée. Rappelons que la ligne 2 transporte quoti- diennement près de 100 000 personnes.

3 - Et le bus ?

La SEMITAN s’engage pour les cinq ans à venir dans un plan d’amélioration de la qua- lité de l’offre au niveau du bus. Outre l’Île de Nantes, plusieurs lignes vont bénéficier d’aménagements propres. Ainsi, les lignes 70, 32 (du rond-point de Rennes au Pont du Cens et au-delà), 22 (Dervallières), 21 et 23 (Route de Paris) et 25 sont concer- nées. “Il s’agit de transcrire le succès du tram pour le bus. Renforcer les fréquences, notamment aux heures de pointe du trafic, moderniser et

renouveler le matériel roulant avec l’acquisi- tion de 135 nouveaux bus propulsés au gaz. Améliorer le confort et l’image du bus avec une plus grande accessibilité, dessiner l’architecture d’un réseau qui irrigue l’agglo- mération en complément du tramway et du train, avec un maillage resserré. L’objectif est

d’avoir une offre de qualité et fidéliser la fréquentation du réseau autobus”, explique Alain Boeswillwald, directeur général de la SEMITAN. Nous en reparlons dans un prochain numéro de Nantes Passion.

Loïc Abed-Denesle

en reparlons dans un prochain numéro de Nantes Passion . Loïc Abed-Denesle Février 2002 • NANTES

Février 2002

NANTES

PASSION

19

MPNtes Pass 22/VILL 31/01/2002 08:11 Page 20

la ville l’actualité de la vie municipale
la ville l’actualité de la vie municipale

la ville

l’actualité de la vie municipale

Un budget de 367 millions d’yuros

Le budget primitif de la Ville de Nantes, adopté le 1 er février, présente plusieurs caractéristiques originales. C’est d’abord le premier budget municipal adopté en euros ; c’est ensuite le premier budget de plein exercice d’un nouveau mandat municipal, c’est enfin le premier budget de la Ville adopté dans le cadre d’une Communauté urbaine désormais bien en place.

ANALYSE

À la question “le budget de Nantes, c’est combien ?”, il faudra cette année répondre : 367 millions d’euros. Nous sommes passés

des milliards de francs (2,4) aux millions d’euros. On s’y fera ! 367 millions d’euros de recettes qui vont per- mettre 367 millions d’euros de dépenses. Regardons cela d’un peu plus près.

Les recettes

Les recettes en provenance des ménages. Ce sont les “ménages”, autre- ment dit, les Nantaises et les Nantais, qui fournissent à la municipalité le principal de ses ressources. Le produit attendu des impôts locaux, taxe d’habitation et taxes fon- cières, devrait être de 117,12 millions d’euros, en hausse de 2 % par rapport à 2001. Mais si le produit augmente, les taux d’imposi- tion, fixés par le conseil municipal, restent inchangés pour la troisième année consé- cutive. Ce sont les bases d’imposition qui augmentent, signe que la ville se développe.

Les recettes en provenance de l’État. Second contribuable, par ordre d’impor-

20

NANTES

PASSION

Février 2002

par ordre d’impor- 20 • NANTES PASSION • Février 2002 Les recettes Les recettes reportées Divers
par ordre d’impor- 20 • NANTES PASSION • Février 2002 Les recettes Les recettes reportées Divers

Les recettes

20 • NANTES PASSION • Février 2002 Les recettes Les recettes reportées Divers Les emprunts 16,33

Les recettes reportées

Divers

Février 2002 Les recettes Les recettes reportées Divers Les emprunts 16,33 1 7 , 4 7
Février 2002 Les recettes Les recettes reportées Divers Les emprunts 16,33 1 7 , 4 7

Les emprunts

16,33 17,47

reportées Divers Les emprunts 16,33 1 7 , 4 7 Les recettes 19,64 d’équipements Les ménages

Les recettes

19,64

d’équipements

Les ménages

12,99

117,12

Les usagers

39,66

Les ménages 12,99 117,12 Les usagers 39,66 La Communauté urbaine 41,92 101,94 L’État Total
Les ménages 12,99 117,12 Les usagers 39,66 La Communauté urbaine 41,92 101,94 L’État Total

La Communauté urbaine

41,92

101,94

L’État

39,66 La Communauté urbaine 41,92 101,94 L’État Total 367,07 M e tance, l’État, qui mettra 101,94

Total 367,07 M e

urbaine 41,92 101,94 L’État Total 367,07 M e tance, l’État, qui mettra 101,94 millions d’euros dans
urbaine 41,92 101,94 L’État Total 367,07 M e tance, l’État, qui mettra 101,94 millions d’euros dans

tance, l’État, qui mettra 101,94 millions d’euros dans l’escarcelle municipale, soit 5% d’augmentation par rapport à l’année dernière. Une hausse qui s’explique, d’une part, par la pleine prise en compte, dans le calcul des différentes dotations de l’État, de l’augmentation de population constatée à Nantes au dernier recencement, d’autre part, par la forte augmentation de la Dotation de solidarité urbaine.

Les recettes en provenance de la Communauté. La Communauté urbaine de Nantes contribue au budget des communes qui la constituent de deux manières princi- pales : par le versement d’une attribution de compensation et par celui d’une dotation de solidarité. L’attribution - 34,9 millions d’euros - compense la perte de recette qu’a repré- sentée pour les communes la création de la taxe professionnelle unique d’aggloméra- tion ; la dotation - 7,02 millions d’euros - redistribue la croissance de l’agglomération aux communes.

Les recettes en provenance des usa- gers. Avec 39,65 millions d’euros, elles aug- mentent de 5,5% par rapport à 2001. Mais

cela n’est pas dû à une hausse des tarifs des multiples prestations que la Ville propose aux habitants : celle-ci a été limitée à 2% par décision du conseil municipal. Cette augmentation des recettes s’explique d’avan- tage par les conséquences financières des transferts à la Communauté urbaine ainsi que par une hausse des ressources en pro- venance de la Caisse d’allocation familiale (dans le cadre du Contrat enfance).

Les recettes d’équipement. Il s’agit notamment des concours que nous apportent institutions ou collectivités partenaires dans la réalisation d’équipements (tels les travaux sur le château, les équipements sportifs ou les églises). Elles s’élèvent cette année à 12,99 millions d’euros.

Les emprunts. En mobilisant son épargne

à hauteur de 30,16 millions d’euros, la Ville peut limiter ses emprunts nouveaux à 19,64 millions d’euros, une somme nettement infé- rieure au remboursement de la dette. Ainsi, en auto-finançant largement ses investisse- ments, la Ville poursuit son désendettement qui devrait atteindre cette année 12,2 mil- lions d’euros.

MPNtes Pass 22/VILL 31/01/2002 08:11 Page 21

la ville

Les opérations nouvelles suivantes sont prévues :

restructuration de la crèche Jules Verne,

restructuration du restaurant scolaire de la Mutualité,

construction de la halte d’enfant du Breil,

extension de l’école Louis Pergaud,

restauration de l’Eglise Saint-Joseph de Porterie,

restauration du château de la Gaudinière et rénovation du hangar Wessanen où est basée la Compagnie Royal de Luxe. Bien sûr, ce chiffre de 42,29 millions d’euros ne rend pas compte des investissements réalisés sur le territoire de la commune par la Communauté urbaine, qu’il s’agisse des grands projets (Malakoff, Île de nantes, tram- way) ou des travaux de voirie, de propreté, d’éclairage pour lesquels la Communanté prévoit d’investir, cette année, 10,6 millions d’euros.

Les dépenses (en millions d’euros) Dépenses reportées 16,33 Dettes 54,92 Personnel 137,2 Équipement 42,29
Les dépenses
(en millions d’euros)
Dépenses reportées
16,33
Dettes
54,92
Personnel
137,2
Équipement
42,29
116,33
Gestion
Total 367,07 M e

Les dépenses

Les dépenses de personnel. La Ville rend des services à la population ; derrière ces services, il y a quelque 4 000 hommes et femmes, qui reçoivent un salaire. Avec 137,20 millions d’euros, les dépenses de personnel restent le premier poste de dépenses du budget municipal.

Les dépenses de gestion. Avec 116, 33 millions d’euros, elles progressent de 5,1%, ce qui est beaucoup. Mais cette hausse tient pour une bonne part à une modi- fication des règles de la comptabilité publique qui considère désormais les subventions d’équipement - par exemple pour l’enfouis- sement des réseaux électriques aériens - comme des dépenses de fonctionnement, alors qu’elles s’apparentent davantage à un effort d’investissement. Elle s’explique éga- lement par une forte croissance des sub- ventions versées au CCAS, le principal partenaire de la Ville dans le domaine de la solidarité.

Les dépenses d’équipement. En baisse

de 7,7% par rapport à 2001, elles atteignent quand même 42,29 millions d’euros, ce qui permettra à la municipalité de poursuivre de nombreux programmes de travaux et d’en entamer d’autres. On citera, parmi les opé- rations de rénovation ou de construction en

cours, le château des Ducs, le gymnase Sully, l’église Saint-Nicolas, le Jardin des plantes, les serres tropicales du Grand-Blottereau.

La charge de la dette. Prévoyant de rem-

bourser cette année 31,84 millions d’euros en capital, la Ville de Nantes poursuit son désen- dettement. Le remboursement des intérêts, 23,08 millions d’euros, est en baisse de 6,4% par rapport à l’année précédente.

Michaël Gheerbrant

Les investissements (par secteurs) Autres Culture Zac et développement urbain 3,77 6,49 7,43 Éducation 6,37
Les investissements
(par secteurs)
Autres
Culture
Zac et développement
urbain
3,77
6,49
7,43
Éducation
6,37
Églises, marchés
1,39
Petite enfance
6,34
1,21
Sports
3,35
3,34
Informatique
3,6
Développement associatif
Espaces verts
Total 43,29 M e
21
Février 2002
NANTES
PASSION

MPNtes Pass 22/VILL 31/01/2002 08:12 Page 22

la ville l’actualité de la vie municipale
la ville l’actualité de la vie municipale

la ville

l’actualité de la vie municipale

Page 22 la ville l’actualité de la vie municipale Bientôt la réouverture de la Médiathèque Les

Bientôt la réouverture de la Médiathèque

Les travaux de l’Espace Jacques-Demy se sont achevés fin janvier. Mais c’est le vendredi 22 mars après le réaménagement du mobilier et des documents que la Médiathèque, entièrement rénovée, rouvrira ses portes au public.

MODE

D’EMPLOI

Peintures et sols ont été entièrement refaits. Un nouvel éclairage offrira une meilleure lumi- nosité et un éclairement homogène pour la consultation.

Des horaires étendus

Faisant suite à l’extension des horaires à la Médiathèque Nord et dans les bibliothèques de quartier depuis mai 2001, la Médiathèque Jacques-Demy sera ouverte le mercredi matin

à partir de 10 h en plus de ses horaires habi-

tuels. Avec une amplitude hebdomadaire de 45 h, du lundi au samedi, elle sera ainsi l’une des bibliothèques municipales françaises les plus largement ouvertes au public. Rappelons aussi que, depuis mai 2001, si les horaires ont été étendus, il est également possible de rendre les documents empruntés dans n’importe quel point du réseau.

thématique et la complémentarité des supports sont donc privilégiés Dans la même logique, l’espace “Nouveaux supports” va être remplacé par un espace “Musique et cinéma”, où l’on trouvera l’en- semble des documents et des supports trai- tant de ces sujets. Un classement harmonisé des disques a en outre été adopté à la Média- thèque, à la Manufacture et à la Médiathèque Nord. Des DVD seront proposés avec les vidéocassettes.

Deux “Passeports réseau”

Depuis ce début janvier, ce sont deux nouvelles formules d’abonnement qui sont proposées au

public. Elles sont destinées à faciliter l’accès à tous les supports et à la totalité des collec- tions à travers l’ensemble du réseau.

Le Passeport 1 permettant d’emprunter

La rénovation

8

imprimés (à choisir parmi 6 livres, 2 revues

Après la fin des travaux, près de deux mois

L’offre documentaire revue

et 3 bandes dessinées) et 1 disque ou

sont nécessaires au réaménagement du

L’offre documentaire va également être actua-

1

vidéocassette ou 1 DVD ou 1 cédérom.

mobilier et des 200 000 documents qui ont

lisée. Pendant les travaux, les collections ont

Plein tarif : 1 an : 8 e. 6 mois : 4 e.

été mis en carton pour permettre les travaux.

fait l’objet de différentes opérations de mise

Tarif préférentiel : 1 an : 4 e. 6 mois : 2 e.

Plusieurs opérations, effectuées par le

à

jour, pour mieux répondre aux évolutions de

Le Passeport 2 permettant d’emprunter

personnel de la Médiathèque et l’Atelier muni-

l’offre et de la demande documentaires. Après

12 documents à choisir parmi 6 livres,

cipal, se dérouleront en février et mars :

désherbage, des achats ont permis de com-

2

revues, 3 bandes dessinées, 4 disques,

réception des documents revenant de

pléter et de remettre à jour les fonds de livres.

2

vidéocassettes, 1 DVD, 1 cédérom.

l’entreprise spécialisée chargée de leur stoc- kage, remise en place et remontage des rayonnages et autres meubles et reclasse-

Dorénavant, les cédéroms, au lieu d’être trai- tés comme un support distinct, y sont inté- grés, comme dans l’ensemble du réseau de

Plein tarif : 1 an : 32 e. 6 mois : 16 e. Tarif préférentiel : 1 an : 25 e. 6 mois : 12,50 e.

ment des collections.

la Bibliothèque municipale. La recherche

Bibliothèque municipale : 02 40 41 95 95.

22

NANTES

PASSION

Février 2002

MPNtes Pass 22/VILL 31/01/2002 08:12 Page 23

la ville

LA

MAIRIE

A

VOTRE

SERVICE

L’aide aux victimes d’incendie de voiture

SERVICE L’aide aux victimes d’incendie de voiture La délinquance urbaine, c’est aussi la multiplication des

La délinquance urbaine, c’est aussi la multiplication des incendies de véhicules qui sont passés de 478 en 2000 à 547 en 2001 sur l’agglomération nantaise. Pour aider les victimes, la Ville a mis en place un dispositif pour apporter un soutien aux propriétaires de véhicules brûlés.

suivant les garanties souscrites auprès de votre assureur, vous constituer partie civile… L’incendie peut être financièrement lourd de conséquences sur votre budget. Pour venir en aide aux propriétaires disposant de revenus modestes, la Ville et le Crédit municipal de Nantes ont, depuis juin 1999, décidé d’un partenariat pour permettre aux victimes l’accès à un prêt à 1% pour remplacer leur véhicule. Ce prêt, réservé aux résidants nantais en situation pré- caire, permet de bénéficier d’une somme allant de 762 à 3 811 euros, rembour- sable sur une durée de 6 à 36 mois. Les dossiers de prêts sont instruits par le Crédit municipal qui évalue votre situation financière à la demande de l’ADAVI. Lors de ce premier contact, l’association met également à votre disposition un carnet de titres de transport en commun gratuits pour assurer vos déplacements. Cet ensemble de mesures a été mis en place dans le cadre du Contrat local de Sécurité signé entre la Ville, la Préfecture et les principaux acteurs de la Sécurité publique, en 1998.

* Une brochure d’informations est disponible dans les commissariats.

V otre voiture vient d’être incendiée !

La première démarche à remplir

consiste à déposer plainte auprès

de votre commissariat* : une étape indis- pensable pour ouvrir une procédure admi- nistrative et judiciaire. Une fois votre sinistre constaté, les ser- vices de la mairie et de la Police nationale mettront tout en œuvre pour enlever votre véhicule de l’espace public, dans les meilleurs délais. Dès ce premier contact, les représentants de la Ville vous oriente- ront vers l’association départementale d’aide aux victimes d’infractions (ADAVI), organisme agréé par le ministère de la Justice. Par convention avec la Ville, l’ADAVI prend en charge le suivi des propriétaires de véhicules incendiés, pour remplir, par exemple, une demande d’indemnisation

Renseignements :

Mission Prévention Tranquillité publique Tél. 02 40 41 58 93. ADAVI Tél. 02 40 89 47 07.

EN

BREF

Les pôles nantais

de la Communauté urbaine

Les trois pôles de proximité “nanto-nantais” de la Communauté urbaine (voir notre dossier dans le Nantes Passion de janvier) viennent de se voir attribuer leur dénomination définitive :

Pôle Chantenay-Chézine

pour les quartiers Bellevue, Chantenay,

Sainte-Anne, Dervallières et Zola ;

Pôle Nantes-Loire

pour les quartiers Centre-ville, Malakoff,

Saint-Donatien et Île de Nantes ;

Pôle Nantes-Cens

pour les quartiers Hauts-Pavés, Saint-Félix,

Breil et Barberie.

Les travaux

de la cuisine centrale s’achèvent

Fermée en juin pour permettre, et sa rénovation, et son agrandissement, la cuisine centrale du Perray voit arriver la fin de ses travaux. C’est le 25 février en effet que la nouvelle unité de production reprendra

en effet que la nouvelle unité de production reprendra Pendant les travaux, les locaux provisoires du

Pendant les travaux, les locaux provisoires du MIN.

du service sur désormais 1 400 m 2 , en capacité alors de servir jusqu’à 13 000 repas par jour. Rappelons que depuis la fin juin, il a été fait appel aux fournisseurs de l’agroalimentaire qui ont accepté de développer des gammes nouvelles de produits dans le respect des exigences de la Ville, tant en ce qui concerne la qualité que la sécurité alimentaire. Présentation de la nouvelle cuisine centrale dans le prochain Nantes Passion, numéro de mars.

Février 2002

NANTES

PASSION

23

MPNtes Pass 22/QUART PROJ 31/01/2002 08:14 Page 24

quartiers projecteur l’actualité de la vie quotidienne
quartiers projecteur l’actualité de la vie quotidienne

quartiers projecteur

l’actualité de la vie quotidienne

Le baby-foot a trouvé dans le quartier des Ponts sa terre de prédilection. Le jeu d’arrière-salle de café s’y pratique comme un sport de haut niveau. Décrochant de leurs consoles électroniques, les jeunes s’adonnent à nouveau au “bois”

REPORTAGE

A départ, il y aura bientôt dix ans,

Nantes, une poignée de mor- dus, aussi passionnés que déter- minés. Leur credo : affranchir le

baby-foot de ses origines bistrotières et enfu- mées pour l’élever au rang de discipline spor- tive à part entière. Au style canaille du jeu-de- comptoir-cuir-éclats-de-rire, ils veulent oppo- ser un univers maillot-technique-mental, proche de celui du tennis de table. Pas facile pourtant, pour ces aficionados regroupés autour de Farid Lounas, devenu entre temps président de l’Association fran- çaise de baby-foot (AFBF), d’obtenir crédit et légitimité. “Lorsque je demande un rendez- vous, témoigne Farid, on m’accueille tou-

Passé dix

jours avec un léger sourire

minutes et quelques explications, on passe aux choses sérieuses”. Sérieuses ? “Pour devenir un joueur de haut niveau en baby- foot, dix années de pratique sont nécessaires, à raison de plusieurs entraînements par semaine”.

u

à

Le pari réussi du Mondial de baby

En 1998, ils tentent - et réussissent - un joli coup en organisant à Nantes, en marge de la Coupe du monde de football, le premier Mon- dial de baby-foot. Dès lors, tout s’enchaîne, et 1999 sera une année faste. À double titre. D’abord, le siège de l’ASBF quitte Toulouse pour Nantes. Une organisation à dimension nationale, tout ce qu’il y a d’officiel et digne de n’importe quelle fédération sportive, avec ses quelque 50 clubs affiliés, son comité technique sportif national, son règlement, sa commission d’arbitrage, ses classements officiels, et jusqu’à la publication d’une liste des produits dopants interdits.

Le laboratoire in situ de l’Amicale laïque

C’est en 1999, toujours, que l’Amicale laïque du quartier des Ponts propose aux joueurs-

24

NANTES

PASSION

Février 2002

propose aux joueurs- 24 • NANTES PASSION • Février 2002 En baby-foot sportif, chaque joueur apporte

En baby-foot sportif, chaque joueur apporte ses propres poignées, parfois travaillées

à l

Les mordus de du quartier de

Du jeu de bistrot

au sport de compétition.

organisateurs nantais les conditions d’une implantation locale à long terme. Avec une salle de 60 m 2 , un bureau, quatre tables à demeure et quarante pratiquants assidus, le club Nantes-Atlantique baby-foot dispose enfin des moyens de développer une filière d’élite. Parallèlement, une section destinée aux habitants du quartier a été ouverte. En développant ce modèle mixte associant un volet éducatif pour la pratique loisir, et un autre plus sportif pour les com-

pétiteurs, l’Amicale laïque des Ponts devient le laboratoire in situ pour les projets nationaux de l’AFBF.

Le nouvel engouement des collégiens et lycéens

L’association compte aujourd’hui s’appuyer sur le vivier des jeunes de moins de 16 ans, pour qui le baby-foot semble connaître un regain d’intérêt. Collégiens et lycéens en redemandent, décrochant un temps de leurs consoles de jeux et autres mobiles. Le retour du “bois” face au tout électronique est signi- ficatif. “Le baby-foot, comme le billard, répond à un besoin accru de convivialité ; après avoir été longtemps seuls face à une machine, les jeunes veulent de nouveau jouer et rire ensemble” analyse Farid Lounas. Du comptoir au gymnase, il y a un pas que l’association veut aider à franchir. L’idée séduit les milieux éducatifs et socioculturels.

MPNtes Pass 22/QUART PROJ 31/01/2002 08:15 Page 25

MPNtes Pass 22/QUART PROJ 31/01/2002 08:15 Page 25 es à la meule pour une ergonomie parfaite.

es

à la meule pour une ergonomie parfaite.

Déjà, des structures omnisports en France ont intégré le baby-foot comme discipline spor- tive, attirant un public nouveau et différent. Nantes, déjà connue pour le foot, le sera-t-elle pour le baby ? En 2001, le Nantes-Atlantique baby-foot a remporté le titre de champion de France. Une consécration pour les pion- niers du quartier des Ponts. Au niveau inter- national, ce sont les États-Unis qui ont le leadership. Alors, pourquoi pas Nantes “L’autre capitale du baby-foot après Dallas ?”.

Sandra Rataud

Association Française de Baby-Foot 13, rue Gustave-Eiffel - 44300 Nantes Tél. 02 40 50 26 78 / Fax 02 40 50 41 37 www.francebabyfoot.com

Club Nantes Atlantique baby-foot Section Amicale laïque des Ponts 6, bd Léon Bureau - Quartier des Ponts, Île de Nantes Tél. 02 40 50 26 78 Licence annuelle :

25 e pour les seniors, féminines et vétérans 15 e pour les juniors Achat de quatre poignées en sus, environ 15 e Entraînement : mardis et jeudis à partir de 19 h

baby-foot s Ponts

: mardis et jeudis à partir de 19 h baby-foot s Ponts Le Nantes- Atlantique baby-foot,

Le Nantes-

Atlantique

baby-foot,

champion de

France 2001.

quartiers

Chiffres et dates

620 licenciés dont 15% de femmes

500 000 pratiquants pour 40 000 tables

50 clubs en France

1953 : premier championnat de France de baby-foot

1991 : création de l’Association française de baby-foot

1998 : première coupe du monde de baby-foot, organisée à Nantes

2002 : deuxième coupe du monde de baby-foot à Franconville

Agenda

Comptant pour le championnat de ligues de baby-foot, la ligue Atlantique organise les matchs qualificatifs les 16 et 17 mars prochain. Une centaine de joueurs évolueront en condition de compétition sur 15 tables. Grande Salle de l’Amicale laïque des Ponts, entrée libre.

Baby-foot, un nouveau handisport

En partenariat avec un constructeur français de table de baby-foot, l’Association française de baby-foot

a commandé la fabrication

de la première table pour personnes handicapées. L’orientation des pieds ainsi que la hauteur des tables ont été revues, permettant notamment le déplacement des personnes en fauteuils. Le prototype est en place à l’Amicale laïque depuis quelques mois. Des opérations pour

promouvoir cette activité sont programmées : participation

à HandiNantes ce mois-ci,

action en juin avec le Comité départemental handisport. Si le public répond, l’AFBF est prête à lancer, avec le soutien des collectivités, un plan d’action pour que chaque club puisse ouvrir une section handisport de baby-foot.

Février 2002

NANTES

PASSION

25

MPNtes Pass 22-QUARTIERS 31/01/2002 08:16 Page 26

Malakoff/Pré-Gauchet Interquartiers

26

Le point sur le Grand projet de ville

G r a n d p r o j e t d e v i l

L e GPV (Grand projet de ville)

Malkoff/Pré-Gauchet enclenche sa

phase opérationnelle. Deux initia-

tives en ce début d’année : l’instal-

lation d’une équipe Emploi-insertion sur le quartier et le lancement par Nantes Habitat d’un grand nettoyage des tours, intérieur et extérieur. Côté concertation avec les habitants, ce tri- mestre est consacré à la présentation d’une pré-programmation élaborée par le cabinet d’urbanisme, l’atelier Ruelle. En plus des

réunions des différents groupes de travail, la boutique du GPV va être réouverte. Animée

par Claire Baudet, c’est un lieu d’échange où tous les Nantais peuvent venir chercher des informations et déposer commentaires, remarques et propositions Installée dans de nouveaux locaux au cœur du centre commercial, la boutique GPV sera accessible dans le courant du mois de février.

Équipe Emploi-insertion

10 bis, rue d’Angleterre 02 51 72 92 10.

Boutique GPV

Centre commercial Malakoff

02 40 35 03 83 (contact équipe de quartier).

Les défis rencontres des retraités

D ans la foulée des Rencontres d’automne, la Ville de

D ans la foulée des Rencontres d’automne, la Ville de Nantes et l’ORPAN (Office des retraités

Nantes et l’ORPAN (Office des retraités et personnes

âgées de Nantes) lancent les “Défis rencontres” pour

inviter les associations nantaises à imaginer et réa-

liser des projets qui permettent de créer de nouveaux liens entre les générations. Des prix seront décernés pour encourager ces initiatives. Remise des projets jusqu’au 29 mars ; présélection par un jury le 30 avril ; présentation par les associations des pro- jets sélectionnés le 31 mai ; attribution des prix le 14 juin ; pré- sentation des Défis primés aux Salons Mauduit lors des pro- chaines Rencontres d’automne.

Renseignements :

ORPAN – 6, place du Port-Communeau – 44000 Nantes. Tél. : 02 40 99 26 00.

NANTES

PASSION

Février 2002

EN

BREF

Beaulieu : radio Île de Nantes émettra en mars

Depuis septembre, les jeunes de l’Accoord Beaulieu-Les Ponts travaillent, dans un studio installé au centre socioculturel de la rue Maurice-Rocher, à la mise en route de leur radio, baptisée Radio Île de Nantes. Récemment, ils ont réalisé une interview du maire de Jéricho, de passage à Nantes à l’invitation de l’association Pays de Loire- Gaza-Jérusalem. Grâce à un partenariat avec Alternantes, Radio Île de Nantes émettra (50 minutes tous les samedis) à partir du mois de mars.

Contact : CSC des Ponts

au 02 40 48 61 01.

Madeleine-Champ

de Mars : un atelier

de soutien scolaire

Depuis quelques semaines, deux associations, la CSF Nantes-Centre et l’Association des habitants Madeleine- Champ de mars, proposent un atelier d’accompagnement scolaire, tous les jeudis de 17 h à 18 h, au local de l’antenne de quartier, 33, rue Fouré. Les enfants s’y retrouvent dans une ambiance conviviale. Des étudiants et des mamans sont là pour les aider autour d’activités et de jeux éducatifs.

Contacts : 02 40 48 50 28.

Saint-Félix :

mémoires d’un quartier

40 48 50 28. ▼ Saint-Félix : mémoires d’un quartier L’association Mémoires d’un quartier Saint-Félix tient

L’association Mémoires d’un quartier Saint-Félix tient des permanences dans les locaux associatifs de la rue Félix-Thomas (le lundi de 15 h à 18 h et le mercredi de 16 h 30 à 18 h 30), afin d’accueillir tous ceux qui souhaitent témoigner de leurs souvenirs pour nourrir le livre IV en préparation.

Contact : Cécile Bouvelle

au 02 40 74 23 93.

MPNtes Pass 22-QUARTIERS 31/01/2002 08:17 Page 27

Nantes-Nord Bellevue

Un pôle multimédia à l’@tvn+

Nantes-Nord ▼ Bellevue Un pôle multimédia à l’@tvn+ Mickaël et Maxime produisent leur musique en composant

Mickaël et Maxime produisent leur musique

en composant des sons sur ordinateur.

C réé en 1993 pour initier les jeunes aux techniques audiovisuelles, l’Atelier Télé Vidéo Nord passe aux nouvelles technologies en

intégrant une “arobase” et un “plus” à son sigle. Un nouveau nom qui s’accompagne d’un changement de locaux et d’une évolu- tion des objectifs de l’association. “Nous avons voulu compléter nos activités en y intégrant le numérique”, explique Ludovic Blécon, responsable de l’@tvn+. Installé depuis décembre au rez-de-chaussée

d’une tour du Chêne des Anglais, le nouvel espace multimédia accueille quatre ordina- teurs connectés en réseau et à Internet.

Consultation d’encyclopédies interactives,

“Le

lecture de DVD rom, jeux en groupes

lieu est ouvert aux jeunes et aux adultes”, précise Ludovic. Lors de l’inscription*, chaque

adhérentobtientuneadresse électronique et un cédérom pour sauvegarder ses réalisations. “On peut faire de la photo- graphie numérique et du travail d’images informa- tiques, s’initier au son et à la musique assistée par ordi- nateurs”. Des logiciels spé- cifiques et simples d’accès permettent également de faire de la bande dessinée virtuelle. Côté vidéo, un banc de montage numé-

rique a été intégré au studio analogique. Un site à l’adresse www.atvnplus.com va voir le jour sur Internet à la fin du mois. On y trouvera les réalisations de l’atelier. Des liens actifs orienteront vers des portails spécialisés dans la vidéo, le cinéma… un forum sera proposé pour apporter des conseils. Parmi les autres projets figurent la réalisation d’un court-métrage pour participer aux fes- tivals vidéo hexagonaux, et bien sûr, la cou- verture télévisuelle de quelques événements nantais dont le festival des 3 Continents et Tissé Métisse 2002. Le plus de l’@tvn.

Contact : 6, rue Samuel-de-Champlain

44300 Nantes Du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h. Tél. 02 40 59 29 07. * L’adhésion coûte entre 10 et 20 euros.

EN

BREF

Bellevue :

la place Mendès-France se refait une beauté À l’initiative des commerçants, de la Ville et du principal bailleur, la SAMO, le centre commercial de la place Mendès-France (la place centrale de Bellevue) vient d’être rénové. Le bandeau rouge qui court le long des boutiques a été entièrement refait, les commerces ont été dotés de nouvelles enseignes et des stores neufs ont été installés. Un aménagement qui complète ceux réalisés sur la place à l’occasion du chantier du tramway.

sur la place à l’occasion du chantier du tramway. ▼ Toutes-Aides : randonnée avec les Astapat’

Toutes-Aides :

randonnée avec les Astapat’

Créée il y a trois ans, la section randonnée pédestre de l’Association sportive de Toutes-Aides (Asta) compte aujourd’hui 96 membres actifs, dont 43 nouveaux adhérents. 25 animateurs se relaient pour encadrer les “Astapat’” pour leurs sorties du mercredi après-midi et du dimanche. Des randonnées plus lointaines sont organisées : week-end de Pentecôte à l’île d’Yeu ou semaine itinérante en mai sur les traces de Stevenson et de son “Voyage avec un âne à travers les Cévennes” en 1879…

Contact : Marc Bodin au 02 40 50 01 53.

L’expo “Mémoires croisées” se prépare

L a Confédération syndicale des familles (CSF) de Bellevue-Bourderies, qui vient d’inaugurer un nou- veau local dans l’ancienne école des filles du Plessis-Cellier, rue Jean-Baptiste Georget, prépare

une exposition sur le thème “Mémoires croisées pour un ave- nir solidaire”. Installée place des Lauriers à partir du mois de mai, l’expo prendra la forme de trois wagons : le premier rappelant le temps de l’immigration et l’arrivée des habi- tants, le deuxième recueillant leurs témoignages, et le troisième exprimant leurs attentes pour demain. “Le patchwork de peuples résidant à Bellevue est une richesse et il faut que tous se rencontrent pour se raconter”.

Contact : 02 40 46 34 89.

pour se raconter”. ● Contact : 02 40 46 34 89. Bellevue au temps de sa

Bellevue au temps de sa construction.

Février 2002

NANTES

PASSION

27

MP Ntes Pass 22/DOSS

31/01/2002

08:20

Page 28

dossier
dossier

dossier

dossier

Offre de

soin

la nouvelle d

Création de quatre pôles de cliniques ; nouve la construction d’un pôle mère-enfant, la mod des urgences et l’implantation d’un Institut d’ à Nantes connaît une grande mutation liée pri et aux contraintes économiques. Analyse et e

Dossier : Emmanuelle Morin. Photos : Stéphan Ménoret et Régis Routier.

28

I l y a moins de dix ans, il existait encore dix-huit cliniques privées à Nantes. “Une richesse dispersée” soulignait Benoît Péricard, directeur de l’Agence régionale d’hospitalisation (ARH) en mai 2000. Aujourd’hui, quatre grands pôles privés de santé se profilent à l’ouest, à l’est, au sud et au centre de Nantes. Une mutation qui n’a rien d’étonnant, en premier lieu pour des raisons économiques. Les investissements

médicaux coûtent cher et sont de plus en plus difficiles à amortir. D’autre part, face à des obligations en matière de sécurité et de qua- lité croissantes, et alors même que les budgets de l’assurance mala- die ne sont pas extensibles, le regroupement permet d’optimiser les moyens en matériels techniques. Enfin, selon plusieurs médecins, il

est de plus en plus difficile d’exercer seul, formation continue oblige. Comme le soulignent les Mutuelles de Loire-Atlantique, “l’intérêt d’un regroupement de compétences et de moyens, est d’offrir, sur un même site, de façon complémentaire et avec un plateau technique commun, un éventail de spécialités et constituer une entité médicale de référence.” En 1993, la polyclinique de l’Atlantique regroupant trois cliniques est la première à comprendre la nécessité d’un rapprochement. Dans les années qui suivent, le

rythme

s’accélère :

rachats,

rapproche-

ments et fusions se multiplient. Aujourd’hui, largement soutenus par l’ARH, quatre nouveaux pôle de santé sont en chantier : à l’ouest, la polyclinique de l’Atlantique s’agrandit avec l’arrivée de la clinique Notre-Dame-de-Grâce ; à l’est, les cliniques mutualistes Mellinet et Saint-Sébastien s’installent à la Haluchère avec les cliniques de la Haute-Forêt et de l’Espérance ; au sud, les cliniques Saint-Damien,

Un maître-mot :

la complémentarité

Suite p. 30

NANTES

PASSION

Février 2002

au sud, les cliniques Saint-Damien, Un maître-mot : la complémentarité Suite p. 30 • NANTES PASSION

MP Ntes Pass 22/DOSS

31/01/2002

08:20

Page 29

MP Ntes Pass 22/DOSS 31/01/2002 08:20 Page 29 s : onne nantaise veaux chantiers engagés par

s :

onne nantaise

veaux chantiers engagés par le CHU avec odernisation de la psychiatrie, de la gériatrie, d’études thérapeutiques… L’offre de soins rincipalement aux exigences de qualité t explication.

soins rincipalement aux exigences de qualité t explication. À l’ouest, la polyclinique de l’Atlantique
À l’ouest, la polyclinique de l’Atlantique s’agrandit Les travaux d’extension de la polyclinique de
À l’ouest, la polyclinique
de l’Atlantique s’agrandit
Les travaux d’extension de la polyclinique de l’Atlantique
commencés en juin 2000 s’achèvent. Ils font suite
au rachat, en 1999, de la clinique Notre-Dame-de-Grâce
et permettront le développement des services maternité
et chirurgie. 400 personnes travailleront dans cet immense
pôle de santé de 31 700 m 2 et de 275 lits.
L’agrandissement porte notamment sur la construction
d’un bloc obstétrical, de 16 chambres de pré-travail,
de 12 salles d’accouchement et de deux salles
de césarienne. 20 cabinets de consultation sont également
créés ainsi
que 30 places
en hôpital
de jour.
À terme,
5 000
naissances
sont
programmées
dans ce qui
va devenir
la plus grande
maternité
de l’Ouest.
Autre
changement
d’importance :
plusieurs médecins spécialistes nantais (ophtalmologues,
stomatologues, ORL) transfèrent leur cabinet dans
la nouvelle polyclinique.

Février 2002

NANTES

PASSION

29

MP Ntes Pass 22/DOSS

31/01/2002 08:21 Page 30

dossier
dossier

dossier

dossier

Jean-Paul

Guérin,

directeur

général

du CHU.

▲ dossier Jean-Paul Guérin, directeur général du CHU. Saint-Henri et Saint-Paul à Rezé, ainsi que le

Saint-Henri et Saint-Paul à Rezé, ainsi que le centre Catherine-de- Sienne formeront les Nouvelles Cliniques Nantaises ; regroupées sur le site de Saint-Augustin, les cliniques Saint-Augustin et Jeanne- d’Arc enfin, resteront dans le centre de Nantes (voir encadrés).

Le cas particulier du CHU

Le CHU occupe une place particulière dans l’offre de soins. Par son importance d’abord : sept hôpitaux* situés à Nantes et dans sa péri- phérie, 3 267 lits, 83 466 entrées en hospitalisation complète, 89 518 passages aux urgences, 11,9 millions d’actes de chirurgie, 400 967 consultations externes, 8 552 personnes employées (dont les étudiants)**, etc. Le CHU occupe une place particulière ensuite par l’étendue de son offre de soins : il est présent dans tous les secteurs, qu’il s’agisse de la médecine, de la chirurgie, de la psychiatrie, des soins longue

de la chirurgie, de la psychiatrie, des soins longue durée, des soins de suite et de

durée, des soins de suite et de réadaptation ou de la gynécologie- obstétrique, avec une présence très lourde dans le secteur des urgences. “Il ne manque que la radiothérapie, mais nous travaillons en lien étroit avec le centre régional de lutte contre le cancer” explique Jean-Paul Guérin, directeur général du CHU. Le CHU occupe une place particulière enfin par la présence d’unités

À l’est, la clinique Jules-Verne de la Haute-Forêt et de l’Espérance. Avec 296 lits, dont
À l’est, la clinique Jules-Verne
de la Haute-Forêt et de l’Espérance. Avec 296 lits,
dont 50 en gynéco-obstétrique, 20 salles
d’opération et neuf spécialités, c’est le plus gros
établissement de santé de l’agglomération derrière
le CHU. 450 personnes dont environ 80 médecins
couvriront ensemble de nombreuses spécialités :
Sur un terrain de 4,5 hectares à la Haluchère, près
de la piscine Jules-Verne et du centre commercial
Paridis, une nouvelle clinique est en chantier.
Démarrés en septembre 2001, les travaux devraient
s’achever à l’automne 2003. À deux pas du tramway
et du périphérique, le futur établissement, porté
par les Mutuelles de Loire-Atlantique, est le fruit
du regroupement des deux cliniques mutualistes
(Mellinet et Saint-Sébastien) et des cliniques privées
maternité, néonatalaogie ; chirurgie digestive,
gynécologique et urologique ; chirurgie plastique,
tête et cou ; chirurgie osseuse et articulaire ;
anesthésie et réanimation ; imagerie médicale,
radiologie ; laboratoire de biologie médicale.
Avec huit salles d’accouchement, la maternité
cumulera l’activité obstétrique de la Maison
de la Naissance de Saint-Sébastien-sur-Loire
et celle de la Haute-Forêt, soit environ
2 500 accouchements par an. Même si la demande
est bien supérieure, l’idée est de préserver à la fois
une unité de soins à taille humaine et l’esprit
qui fit la réputation de la Maison de la Naissance.
Quant aux locaux de la Maison de la Naissance
devenus vacants, ils accueilleront, fin 2003,
les 40 lits de la Villa Maria du Gâvre, devenant ainsi
un centre de convalescence moyen séjour
et de soins palliatifs.

30

NANTES

PASSION

Février 2002

MP Ntes Pass 22/DOSS

31/01/2002

08:22

Page 31

▲ MP Ntes Pass 22/DOSS 31/01/2002 08:22 Page 31 Sur l’îlot de la Faïencerie, le pôle
▲ MP Ntes Pass 22/DOSS 31/01/2002 08:22 Page 31 Sur l’îlot de la Faïencerie, le pôle

Sur l’îlot de la Faïencerie, le pôle mère-enfant du CHU en construction.

Au sud, les Nouvelles Cliniques Nantaises

Au confluent de la Sèvre et de la Loire, les Nouvelles Cliniques Nantaises sortent de terre. Après 22 mois de travaux, elles accueilleront leurs premiers patients à partir de juillet 2003.

Les Nouvelles Cliniques Nantaises sont le fruit d’une fusion, en 1998, des cliniques Saint-Paul à Rezé, Saint-Damien à Nantes, et de la polyclinique Saint-Henri à Nantes. Elles seront associées au Centre Catherine de Sienne, spécialisé en cancérologie et imagerie. Avec 182 chambres, 283 places et 24 blocs opératoires, il s’agira de l’un des plus importants établissements de santé privés de l’agglomération. Les NCN sont agréées Unité de Proximité, de Traitement et d’Orientation des Urgences (UPATOU), c’est-à-dire qu’elles pourront recevoir des patients en première urgence. Après évaluation, ceux-ci seront orientés vers l’établissement de soins le plus approprié ou traités sur place.

600

personnes travailleront sur le site, dont

450

directement rattachées aux NCN et

au centre Catherine de Sienne. Parmi elles,

110 médecins dont 60 auront leur cabinet

Parmi elles, 110 médecins dont 60 auront leur cabinet sur place. Outre les urgences, les NCN

sur place. Outre les urgences, les NCN offriront cinq grandes spécialités : cardio- vasculaire ; chirurgie viscérale, vasculaire et thoracique ; anesthésie et réanimation ; spécialités (ophtalmologie, ORL…). Pour renforcer encore le pôle sud de santé, la Croix-Rouge a décidé de s’associer au projet. Elle souhaite rapatrier 50 places de rééducation fonctionnelle depuis son centre de Saint-Jean-de-Monts et installer un centre de formation paramédical.

d’enseignement et de recherche : “c’est aussi ce qui fait notre force.” Il accueille plus de 700 étudiants par an dans les facultés de méde- cine, de pharmacie et d’odontologie, et 750 élèves dans les écoles paramédicales. Une quinzaine d’équipes de recherche travaillent autour de quatre axes privilégiés : immunologie, cancérologie, biomatériaux, nutrition humaine.

Le CHU prépare actuellement son projet d’établissement pour les cinq années à venir. “Nous devons travailler en plus grande complémen- tarité avec les autres acteurs de soins, publics et privés, et concilier médecine de proximité et médecine programmée, avec une diffi-

culté : maîtriser le flot des urgences. Il faut aujourd’hui travailler en

réseau” affirme Jean-Paul Guérin.

Suite p. 32

En centre-ville, le rapprochement des cliniques Saint-Augustin et Jeanne-d’Arc

Mars 2000 : la clinique Saint-Augustin rachète la clinique Jeanne d’Arc, constituant ainsi un véritable pôle de santé en centre-ville, “une clinique de référence privilégiant une médecine de haute qualité.” La clinique Jeanne-d’Arc est en effet l’une des rares en France à avoir obtenu le label qualité Iso 9002. En 2001, le rapprochement se traduit par la construction d’un centre de consultation commun sur le site de Saint-Augustin. D’ici 2004, la réalisation de chambres, blocs opératoires… est programmée. Au plus tard en 2006, la clinique Jeanne-d’Arc abandonnera définitivement ses locaux. Le nouveau pôle, riche de 200 lits et employant 280 personnes et une cinquantaine de médecins, proposera cinq grandes spécialités :

digestif-gastro-entérologie-proctologie ; urologie ; orthopédie (main, épaule, hanche, genou) ; vasculaire-thoracique ; tête et cou (ORL, stomato, ophtalmo, chirurgie plastique). La fusion entre les deux établissements, placée sous le signe de

entre les deux établissements, placée sous le signe de la complémentarité, a eu pour conséquence la

la complémentarité, a eu pour conséquence la perte de l’ophtalmologie (qui a rejoint la polyclinique de la l’Atlantique), mais l’accueil de la chirurgie de la main (en provenance de la clinique mutualiste Mellinet).

Février 2002

NANTES

PASSION

31

MP Ntes Pass 22/DOSS

31/01/2002

08:22

Page 32

dossier
dossier

dossier

dossier
▲ MP Ntes Pass 22/DOSS 31/01/2002 08:22 Page 32 dossier Dans le nouveau dispositif, le CHU

Dans le nouveau dispositif, le CHU occupe une place particulière.

À l’horizon 2003, le futur pôle mère-enfant, actuellement en construc- tion sur le site de la Faïencerie, ouvrira ses portes. La modernisation de la psychiatrie, de la gériatrie et des urgences est également pro- grammée. À l’étroit dans ses murs, le CHU a décidé de construire, sur l’île Gloriette, un Institut d’études thérapeutiques abritant ses activités recherche. La faculté de médecine sera reconstruite en bord de Loire, derrrière l’hôtel Deurbrouck.

ARH : la mise en œuvre de la politique régionale hospitalière

Et le patient dans tout ça ? Il est au cœur d’un dispositif de soins qu’il faut organiser pour être le plus efficace possible. Cette organisation repose sur l’Agence régionale d’hospitalisation (ARH), un groupement d’intérêt public placé sous l’autorité directe du ministère de la Santé : “Notre rôle est, entre autres, de définir et de mettre en œuvre la politique régionale d’offre de soins hospitaliers en tenant compte de l’aménagement du

territoire” explique Chantal Ravaudet, secrétaire générale de l’ARH. Parmi ses nombreuses attributions, l’ARH, comprenant les services de l’État (DDASS, DRASS) et de l’Assurance Maladie, établit pour cinq ans le Schéma régional d’organisation sanitaire (SROS). Ce schéma fixe les grandes orientations d’avenir dans la prise en charge des patients avant, pendant et après l’hospitalisation, avec un objectif de qualité et d’accès aux soins pour tous. Le dernier en date a été établi pour la période 1999-2004, avec un maître-mot : complémen- tarité. Complémentarité entre hôpital et médecine de ville, entre grandes et petites structures, entre hôpital public et cliniques privées. Autant dire que le grand mouvement engagé depuis plusieurs années n’est sans doute pas encore terminé.

* Hôtel-Dieu, Pôle Mère et Enfant, Saint-Jacques, Laënnec, Beauséjour, La Seilleraye, La Placelière. ** Chiffres 2000

L’hôpital Bellier reconverti L’hôpital départemental Bellier va devenir la référence dans l’agglomération
L’hôpital Bellier reconverti
L’hôpital départemental Bellier va devenir la référence
dans l’agglomération nantaise en matière de prise
en charge des personnes âgées. Concrètement,
l’établissement disposera d’une unité de court-séjour
gériatrique, d’une unité de soins de suite pour
personnes âgées, d’un hôpital de jour psycho-
gériatrique, d’une consultation pour la douleur
chronique, d’une unité de soins palliatifs.
Il conservera également son activité de médecine
générale de proximité, en lien avec les praticiens
libéraux du quartier. Pour assurer ses missions,
il disposera d’un cadre entièrement rénové dont
les travaux s’achèveront à l’automne 2002. L’hôpital
proposera 100 lits d’hospitalisation (36 pour les
courts séjours et 64 pour les soins de suite) et de
20 places d’hôpital de jour psycho-gériatrique. Il aura
également vocation à devenir un partenaire du centre
local d’information et de coordination gérontologique.

32

NANTES

PASSION

Février 2002

MP Ntes Pass 22/MÉTRO

31/01/2002 08:24 Page 34

Nantes Métropole l’actualité de l’Ouest Atlantique
Nantes Métropole l’actualité de l’Ouest Atlantique

Nantes Métropole

l’actualité de l’Ouest Atlantique

Les nouveaux inspecte maritime sont formés

L’École nationale de la marine marchande de Nantes accueille la première Unité de formation à la sécurité maritime. Les inspecteurs sortis de ses rangs vont traquer les bateaux poubelles dans les ports français. Lourde tâche !

REPORTAGE

abord, 10. Le point dans 30 secondes.” Nous sommes sur la passerelle d’un cargo, en Manche, la mer la plus fré-

quentée du globe. Les moteurs bourdonnent dans la pénombre, les hommes sont concen-

B

trés : ils doivent traverser le rail d’Ouessant pour se diriger vers la côte britannique, croi- sant de multiples navires qui font route vers la mer du Nord ou en proviennent. Ne manque qu’un peu de roulis, une vague odeur de mazout et de peinture fraîche pour que l’illusion soit complète. Nous sommes en fait boulevard Allende, dans le simulateur de navigation de l’École nationale de la Marine marchande de Nantes. Ici, et pour la pre- mière fois dans l’histoire de la marine fran- çaise, des jeunes gens (ou jeunes femmes) vont être formés au métier stratégique d’ins- pecteurs de la sécurité maritime. “Jusqu’à l’année dernière, explique Luc Poupeville, directeur de l’école, les inspecteurs de la sécurité maritime, créés sous Napoléon III, étaient d’anciens navigants en fin de carrière, commandants ou chefs mécaniciens, qui exerçaient cette fonction pendant cinq ou six ans, sans formation spécifique. C’est un système qui marchait plutôt bien, agréé par l’Organisation maritime internationale, adopté

également par la marine britannique. Mais aujourd’hui, des anciens navigants, on n’en trouve plus beaucoup, compte tenu d’une part de la décadence du pavillon français, d’autre part, de l’allongement de la durée de la vie, de l’amélioration des conditions de travail qui font qu’à 55 ans, les hommes ont plutôt envie de continuer à naviguer.” Or la France a besoin d’un corps d’inspecteurs de la sécurité maritime (ISM) en nombre suf- fisant. L’affaire de l’Erika, pour ne citer qu’elle, a montré qu’aujourd’hui, à l’évidence, tel n’est pas le cas. Décision a donc été prise, à la fin de la der- nière décennie, de créer un corps spécifique d’ISM bénéficiant d’une formation initiale. Une Unité de formation à la sécurité maritime (UFSM) voit donc le jour, en 2000, dans le cadre de l’École des Affaires maritimes de Bordeaux. Elle est accessible sur concours aux jeunes titulaires d’une licence de sciences ou d’un diplôme équivalent, sans limite d’âge et dure deux ans.

diplôme équivalent, sans limite d’âge et dure deux ans. 34 • NANTES PASSION • Février 2002

34

NANTES

PASSION

Février 2002

Sur la passerelle d’un cargo fictif.

MP Ntes Pass 22/MÉTRO

31/01/2002 08:24 Page 35

Nantes Métropole

urs de la sécurité à Nantes

En travaux pratiques de transmissions.
En travaux pratiques
de transmissions.

Travail sur les simulateurs de salle des machines.

Inspecter 25% des navires

en escale.

Qu’attend-on de ces inspecteurs ? Qu’ils aient une connaissance approfondie à la fois de la réglementation maritime et de la tech- nologie des navires.“Or sur le plan technique, le meilleur centre d’apprentissage, explique Christian Sauvage, directeur de l’UFSM, c’est Nantes. On a donc passé une convention entre l’École des Affaires maritimes de Bordeaux et l’École nationale de la marine marchande de Nantes, aux termes de laquelle l’UFSM s’installerait à Nantes.” La formation initiale dure 18 mois et se divise en trois tranches : étude de la technologie des navires, stages en entreprises et embarqués, étude de la réglementation. “À l’issue de ces 18 mois, le jeune inspecteur sera nommé dans l’un des quinze ports français héber- geant un Centre de sécurité des navires et travaillera en tutorat avec un inspecteur en place, pendant le temps nécessaire - cela peut varier entre six mois et deux ans - avant d’exercer seul”, ajoute Christian Sauvage.

Pourquoi les bateaux coulent ?

Stéphane, 34 ans, ingénieur, futur ISM : “Je me doute que ce ne sera pas un métier

facile ! J’étais ingénieur à la DCN d’Indret. J’y ai appris à construire des navires qui ne devaient pas couler. Et puis un jour, je me suis demandé pourquoi certains navires coulaient, pourquoi d’autres ne coulaient pas ! J’ai décidé de changer d’orientation, d’aller au contact, sur le terrain.” Sur le terrain, justement, comment cela va- t-il se passer ? “Les ISM exercent leur métier

suivant des modalités différentes suivant qu’il s’agit de navires battant pavillon français, ou étranger, explique Christian Sauvage. Les navires battant pavillon français sont soumis

à un contrôle technique annuel, les navires

étrangers en escale peuvent être inspectés,

à l’initiative des ISM. La France, signataire du Mémorandum de Paris, s’est engagée à ce que 25% des navires faisant escale sur son

Suite p. 34

Une agence européenne de la sécurité maritime dans la métropole ?

La métropole va-t-elle accueillir la future agence européenne de sécurité maritime ? La région des Pays de la Loire, le département de Loire Atlantique, la Communauté urbaine de Nantes et la communauté d’agglomération de Saint-Nazaire ont fait acte de candidature officielle auprès du président de la République et au Premier ministre, peu avant le sommet de européen de Laeken (Belgique) qui devait prendre une décision, les 14 et 15 décembre dernier. “La communauté scientifique de la métropole constitue un pôle

internationalement reconnu, spécialisé dans la connaissance des milieux marins et littoraux, le droit maritime, la sécurité passive des navires et la formation des professionnels de la mer” écrivaient les présidents de ces quatre collectivité dans leur lettre de candidature. Face à ses concurrentes, Gênes, Lisbonne et Le Pirée, il est vrai que la métropole, durement touchée par la catastrophe de l’Erika, ne manque pas d’atouts Mais la décision n’a pas été prise à Laeken. Il faudra attendre un nouveau sommet européen.

Février 2002

NANTES

PASSION

35

MP Ntes Pass 22/MÉTRO

31/01/2002

08:25

Page 36

Nantes Métropole l’actualité de l’Ouest Atlantique
Nantes Métropole l’actualité de l’Ouest Atlantique

Nantes Métropole

l’actualité de l’Ouest Atlantique

Suite de la p. 35

territoire fassent l’objet d’une inspection tech- nique. C’est ce que l’on appelle le “contrôle par l’État du port”. Il s’agit, bien sûr, d’une sta- tistique. En fait, les inspecteurs ont autorité pour inspecter autant de navires qu’ils le jugent nécessaire. Tous les bateaux navi- guant dans le monde sont répertoriés sur une base de donnée où doivent figurer les dates et les compte-rendus des inspections qu’ils ont subies. C’est le réseau SIRENAC, qui permet aux inspecteurs de repérer les navires à risque.” Une fois le navire sélec- tionné, l’inspection va commencer.

Peut-on tout voir ?

L’inspecteur se présentera à bord, rencontrera le commandant, contrôlera l’existence et la

bonne tenue des certificats réglementaires, contrôlera la passerelle, la salle des machines, les apparaux de pont, les pompes, les équi- pements de sécurité, les conditions de vie de l’équipage - “C’est important pour la sécurité, vous savez, commente Christian Sauvage. Il m’est arrivé de

contraindre un navire à un net- toyage de fond avant de repar- tir : il grouillait de cafards !” Peut- on tout voir ? “C’est la ques- tion centrale ! On doit être en mesure d’inter- préter ce que l’on voit : telle petite fissure, tel point de corro-

sion suspect. On peut aussi se faire aider :

ordonner des visites techniques approfon- dies, avec le concours des sociétés de clas-

Mais le contrôle par l’État du port

ne se fait pas en cale sèche. C’est la limite de

sification

se fait pas en cale sèche. C’est la limite de sification “Le point dans 30 secondes.”

“Le point dans 30 secondes.”

l’exercice. L’exemple de l’Erika est frappant : ce navireavaitétécontrôléà Dunkerque peu avant de faire naufrage. Or l’inspecteur n’avait rien décelé d’anormal. C’était un problème de fatigue de l’acier, sans signe apparent ! On doit toujours avoir ce genre d’exemple en tête.” On connaît l’enjeu : plages polluées, oiseaux

mazoutés, tourisme ruiné

comme le souligne Stéphane : “Aujourd’hui, quand on apprend la perte d’un navire, on pense spontanément pollution. N’oublions tout de même pas qu’il y des hommes sur tous les bateaux, même les bateaux- poubelle !”

Michaël Gheerbrant

et vies perdues,

36

NANTES

PASSION

Février 2002

Vers un prix unique de l’eau dans l’agglomération

2002 Vers un prix unique de l’eau dans l’agglomération A l’heure de la Communauté urbaine, les

A l’heure de la Communauté urbaine, les disparités tarifaires d’une commune à l’autre n’ont plus lieu d’être. Les tarifs de l’eau vont donc être unifiés dans les cinq ans à venir.

B ien que depuis la création de la Com- munauté urbaine de Nantes, tous les services ou syndicats de l’eau des

24 communes qui la composent soit inté- grés au sein d’une même direction de l’eau, une grande diversité des tarifs existe entre les communes. C’est la disparité des stratégies suivies par chaque commune jusqu’à 2000 qui explique cette situation. Celle-ci doit-elle perdurer à l’heure de la Communauté ? Non, ont répondu les élus. Dans les cinq ans à venir, tous les tarifs de l’eau comme de l’assainissement devront s’aligner sur les plus bas : ceux de Nantes. À partir de cette année, le prix du mètre cube d’eau devrait baisser dans 11 des 24 communes de l’agglomération : Basse-Goulaine, Bougue- nais, Bouaye, Carquefou, Indre, La Chapelle/ Erdre, La Montagne, Le Pellerin, Les Sorinières, St-Aignan-de-Grandlieu, St-Jean- de-Boiseau, Ste-Luce/Loire, Rezé, Thouaré/ Loire et Vertou. Par ailleurs, après Nantes, Orvault, Saint- Herblain, Saint-Sébastien et La Chapelle/ Erdre, les communes de Carquefou, Ste- Luce et Thouaré rejoignent le service public de l’eau : la concession qui les liait à la SAUR, société privée, n’a pas été renouvelée.

Tandis que dans sept communes du sud- Loire, (où les concessions venaient aussi à échéance), les appels d’offre ont été rem- portés par la société CEO (groupe Vivendi). La question de l’intégration de ces communes au service public de l’eau pourra se reposer dans six ans.

Certification qualité

Les directions de l’eau et de l’assainissement de la Communauté urbaine viennent de se voir décerner la certification Iso 9001 par l’Association française pour l’assurance qualité. La direction de l’eau obtient cette certification pour l’ensemble de ses actions :

production, distribution et service clientèle ; la direction de l’assainissement, qui avait déjà obtenu cette certification pour son service de métrologie, l’obtient cette fois pour les services en lien direct avec l’usager.

MPNtes Pass 22/ SORTIR 31/01/2002

08:27

Page 38

sortir l’actualité de la vie culturelle L’audace de la scène l L’Opéra de Nantes entame

sortir

l’actualité de la vie culturelle

L’audace de la scène l

L’Opéra de Nantes entame la seconde partie de sa saison en présentant fin février, début mars, pour la première fois sur la scène nantaise, “Le Coq d’or” de Rimski- Korsakov. L’occasion de revisiter une programmation lyrique plébiscitée chaque année dans la presse comme l’une des plus audacieuses de l’Hexagone.

ÉVÉNEMENT

Point d’orgue du cycle russe

Créé à Moscou en 1909, “Le Coq d’or” est très rarement monté sur les scènes fran-

çaises, et ne l’avait jamais été à Nantes.

C’est en point d’orgue d’un cycle russe entre-

pris depuis 5 ans qu’il arrive sur la scène de Graslin. Cette œuvre constitue le testament artistique de Rimski-Korsakov, orchestrateur de génie, maître dans l’art de jouer de la fée- rie populaire, “le plus russe de tous les com- positeurs russes” selon Philippe Godefroid, le directeur artistique. Il s’agit d’un conte iro- nique et cruel, inspiré de Pouchkine, teinté de l’orientalisme en vogue dans l’art russe des débuts du 20 e siècle, qui narre la folie d’un roi ubuesque et fustige le pouvoir et les tsars. Les rôles de l’Astrologue et de la Reine de Chemakha sont parmi les plus exposés du répertoire. C’est la diva Eteri Lamoris venue “enchanter” les Nantais pour “Les Puritains” qui reprendra les airs de bravoure de cette reine envoûtante, Russes et Bulgares se partageant les autres rôles.

Une ville de créations

Onze ans après l’arrivée de Philippe Gode- froid, Nantes est devenue une ville de créa- tions lyriques, l’une des quatre scènes natio- nales reconnues à côté de Paris, Lyon et Strasbourg. La programmation a alterné chaque saison des œuvres classiques du

répertoire et des ouvrages contemporains. Le directeur de l’Opéra a constamment travaillé à élargir le répertoire, à soutenir la création, à redécouvrir des raretés ou des œuvres oubliées du patrimoine - français notam- ment - à revisiter des mises en scène, dont certaines se sont positionnées carrément en rupture. Depuis 1995, l’Opéra de Nantes pré- sente chaque saison une création française, européenne ou mondiale. Qu’on se souvienne :

“Kullervo” du Finlandais Aulis Sallinen en décembre 95, “Susannah” en mars 97 et “Des Souris et des Hommes” en novembre 99

Raretés

du patrimoine et créations contemporaines.

99 Raretés du patrimoine et créations contemporaines. La création à Nantes de “Susannah” de l’américain

La création à Nantes de “Susannah” de l’américain Carlisle Floyd en mars 1997.

38

NANTES

PASSION

Février 2002

MPNtes Pass 22/ SORTIR 31/01/2002

08:27

Page 39

sortir lyrique nantaise de l’Américain Carlisle Floyd, “Till l’Espiègle” en mars 99 du Russe Karetnikov,
sortir
lyrique nantaise
de l’Américain Carlisle Floyd, “Till l’Espiègle”
en mars 99 du Russe Karetnikov, et “Le
Procès” de l’Autrichien Gottfried von Einem
en janvier 2001 d’après Kafka. Suivis cette
saison du décoiffant “Powder her face” du
jeune Britannique Thomas Ades, et de “Die
Soldaten” de Manfred Gurlitt le mois dernier.
Parallèlement, Philippe Godefroid n’a pas
hésité de monter à Graslin des ouvrages
réservés traditionnellement aux grandes
scènes lyriques internationales : “Khovant-
china” et “Boris Godounov” de Moussorgsky,
ou encore “Parsifal” et “Le Ring” de Wagner
pour ne citer que ces quelques exemples.
Quant aux rôles, ils ont été régulièrement
confiés à de jeunes talents internationaux ce
qui a permis aux Nantais de découvrir la
relève des grandes voix lyriques.
Un public rajeuni
Si le répertoire s’est ainsi considérablement
élargi, le public a lui aussi suivi. Graslin a
affiché complet en 2001 accueillant quelque
800 spectateurs à chaque représentation.
“Je suis fier du public nantais, dit Philippe
Godefroid. Les évolutions initiées depuis dix
Philippe Godefroid, directeur artisitique de l’Opéra de Nantes.
à
la sortie des représentations de “Powder her
ans ont porté leurs fruits. J’ai par exemple été
surpris des réactions positives, enthousiastes
face” de Ades. C’est un acquis très significatif
et pas seulement des jeunes. Oui, il y a aujour-
d’hui une confiance a priori du public pour son
Opéra, car nous ne l’avons jamais trompé
sur la qualité”.
Grâce à différentes animations scolaires à la
carte, grâce à des tarifs adaptés, grâce à
des expositions, des rencontres autour des
productions, à l’accueil lors des répétitions,
grâce à des projets pédagogiques ou des
clubs opéra montés dans les établissements
teurs” et peut-être la création d’un “opéra
nitroglycériné” norvégien d’après “Les
Bonnes” de Genêt, de Per Bengstrom.
Pour l’heure, un autre grand rendez-vous :
“Don Carlo”. Cette grande œuvre du réper-
toire - et non “Adrienne Lecouvreur” comme
annoncé - va clore la saison en juin et c’est
Philippe Godefroid qui en signera la mise en
scène.
Noèle B.
scolaires, à la formation d’enseignants et de
futurs enseignants… c’est tout un public
nouveau qui a été formé, sensibilisé à l’art
lyrique. Une entreprise de séduction qui a
marché, puisqu’aujourd’hui plus d’un tiers
des spectateurs a moins de 26 ans.
“Et puis, l’ONPL aborde des répertoires de
plus en plus lourds et de plus en plus difficiles
à
jouer. L’équipe du théâtre a progressé pour
La diva Eteri Lamoris tiendra
le rôle de la Reine de Chemakha
dans le “Coq d’or”.
la scénographie. Nombre d’œuvres deman-
dent énormément de manœuvres en peu de
temps”.
Les collaborations, notamment avec l’Uni-
versité, se sont développées. Fleuron de ces
échanges, le colloque organisé avec l’asso-
ciation Sciences et arts qui réunit à l’automne
artistes et scientifiques depuis 1997 sur des
thèmes majeurs de réflexion.
La saison prochaine ouvrira avec “La
Bohème” en novembre, “Les Maîtres Chan-
“Powder her face” de Thomas Ades.
39
Février 2002
NANTES
PASSION

MPNtes Pass 22/ SORTIR 31/01/2002

08:28

Page 40

sortir l’actualité de la vie culturelle Lorsque la danse invite 81 habitants de Malakoff 9

sortir

l’actualité de la vie culturelle

Lorsque la danse invite 81 habitants de Malakoff

9 x 9 à Rotterdam. sans formation, prenant comme point de départ de son écriture
9 x 9 à Rotterdam.
sans formation, prenant comme point de
départ de son écriture chorégraphique une
gestuelle du quotidien. Le fil conducteur
change à chaque ville, mais le canevas reste
toujours simple dans les déplacements qui
jouent avec les musiques, les vidéos, les
éclairages. “Et il y a toujours des touches
d’humour, de légèreté”.
Photo : Tom Croes

9 habitants de Malakoff

x 9 habitants de Malakoff

= la prochaine création de danse signée par la chorégraphe belge Christine de Smedt.

À voir absolument au

Lieu unique les 8 et 9 mars.

CRÉATION

C est à Beaubourg que la choré- graphe belge a lancé l’idée de “9 x 9”, puis il y eut Rotterdam, où 81 bébés et leurs parents rejoi-

gnirent la scène, Porto où ce furent des per- sonnes âgées de 50 à 81 ans, et encore Amsterdam, Gand, Berlin, Montréal, Glasgow. “J’ai vu la création à Berlin, et j’ai

40

NANTES

PASSION

Février 2002

9 x 9 à Berlin.

trouvé cela très fort… très étonnant de voir autant de gens sur scène dit Corinne Gaillard, responsable de la programmation danse. Ce qui nous intéressait en invitant Christine de Smedt au Lieu unique, c’est qu’il s’agit pour nous de faire beaucoup plus que de l’accueil et de la diffusion de spectacles”. Plus qu’un spectacle en effet, “9 x 9” est à chaque fois un événement. Arrivée sur place une quin- zaine de jours avant le soir de la première représentation, l’équipe, dont les membres de base - 7 danseurs permanents - viennent de 7 pays européens, rassemble plus ou moins 81 volontaires amateurs, aussi dissemblables que possible, sans aucune pratique de la danse. Le but de la création est de faire prendre conscience aux participants de la notion de masse et d’individu dans la masse. “C’est une belle aventure généreuse où les gens donnent l’impression de prendre beau- coup de plaisir”. Christine de Smedt a fait ses débuts aux Ballets C. de la B. avec lesquels elle partage le goût de travailler avec des gens ordinaires,

L’envie de participer

L’équipe du Lieu unique a donc passé l’in- formation auprès de tous les acteurs et “relais” du quartier Malakoff. Elle a été diffu- sée dans Malakock’tail, le journal des habi- tants. Des tracts et affichettes ont fleuri dans les cages d’escalier, au centre socio-culturel et ailleurs, pour donner envie de traverser le canal Saint-Félix et de participer à l’aventure. “Mais, dit Astrid qui a cherché à attirer des volontaires, bien que tout proche géogra- phiquement, le Lieu unique paraît encore pour beaucoup difficile d’accès, les gens ont l’impression que ça ne s’adresse pas à tout le monde. Les premières à s’inscrire ont été des mères avec leurs fils. Elles nous ont dit “c’est pour faire quelque chose avec notre enfant”. Une très belle proposition de danse donc, où l’aléatoire joue sa partition : à découvrir début mars.

Noèle B.

Représentations vendredi 8 et samedi

9 mars à 20 h 30 Lieu unique. Tél. 02 40 12 14 34 www.lelieuunique.com

MP Nts Pass 22/ AGENDA

31/01/2002 08:31 Page 41

sortir musique classique “Le Pays du Sourire” opérette ● Dimanche 10 février 15 h Cité

sortir

musique classique

musique classique

“Le Pays du Sourire” opérette

Dimanche 10 février 15 h

Cité des Congrès.

Chostakovitch et Beethoven par l’ONPL

“Suite sur des poèmes de Michel-Ange pour basse et orchestre, opus 145a” de Chostakovitch ; “Triple concerto pour violon, violoncelle, piano et orchestre” de Beethoven, direction Isaac Karabtchevsky ; Robert Holl, basse ; trio Fujita, violon, violoncelle et piano.

Mardi 12 et mercredi

13 février 20 h 30 Cité des Congrès.

Les “Brandebourgeois” par Stradivaria

Les 3 e , 5 e et 6 e concertos de Jean-Sébastien Bach par

les éminents solistes et musiciens de l’ensemble de Daniel Cuiller. Conférence introductive de Philippe le Corf

à la Balinière, même jour,

à 18 h 30. Un concert de l’ARC.

Mardi 26 février 20 h 30

auditorium du Conservatoire.

L’Heure musicale du jeudi

Concerts proposés par le Conservatoire de Nantes et l’Université permanente. “Les derniers quatuors : n°12 op. 127” de Beethoven par le Quatuor Liger 28 février. “Fernando Sor – les Études” par Michel Grizard, guitare 7 mars.

À 18 h 30 auditorium

du Conservatoire.

Les Amis de l’Orgue

Concert de Florence Ladmirault, organiste titulaire de la basilique Saint-Nicolas,

et de Paul-Ronan Ladmirault, hautbois.

Vendredi 8 mars 20 h 30

église Saint-Aignan-de-

Grand-Lieu.

Maîtrise de la Perverie

Concert de musique sacrée. Renseignements :

02 51 12 43 77.

Dimanche 3 mars 16 h

église Sainte-Croix.

Flanders Recorder Quartet

Quatre flûtistes à bec devenus un ensemble incontournable

de la musique baroque. Des virtuoses qui jouent sur une collection très étendue d’instruments.

Samedi 2 mars 21 h église

Saint-Léger bourg d’Orvault.

Quatuor de guitares de Versailles

Dimanche 10 mars

16 h 30 église du Bourg de Saint-Sébastien-sur-Loire.

Les Nocturnes du

Musée des Beaux-Arts

Concert pour violoncelle et piano : Daria Poisa et Ademaro Dipaola, en collaboration avec le centre cultuel franco-italien vendredi 22 février. Guillaume Orti, trombone vendredi 1 er mars.

A 18 h 30.

Musique persane

Fariba Hedayati est iranienne, elle a appris le sétar, petit luth à quatre cordes qui

accompagne le chant, auprès des plus grands maîtres. Elle a formé son groupe essentiellement féminin il y a trois ans.

Jeudi 14 février 20 h 30

Lieu unique.

Semaine taiwanaise

Organisée par l’association nantaise des Taïwanais qui veut faire connaître la culture de l’île chinoise. Festival du film taiwanais du vendredi 22 février au vendredi 1 er mars Cinématographe. Exposition photos du lundi 18 février au samedi 2 mars Forum FNAC. Conférence et démonstrations sur la culture taïwanaise, la cuisine, la calligraphie… par des étudiants taïwanais mardi 26 février de 11h à 15 h faculté des Lettres, bâtiment la Sensive. Renseignements : 02 40 20 58 29.

concerts

concerts

la Sensive. Renseignements : 02 40 20 58 29. concerts Varttinä. “P’tits bonheurs glacés” finlandais

Varttinä.

“P’tits bonheurs glacés” finlandais

Accompagné de six musiciens mêlant l’ancien et le

contemporain, Varttinä est un quatuor de voix féminines qui fait succomber au sortilège des “runes”, ces anciens poèmes de la culture finno-ougrienne. Ce groupe et son formidable univers vocal est une découverte en France, alors qu’il a déjà 8 albums derrière lui. Concert organisé avec la Bouche d’Air.

Jeudi 7 mars 20 h 30

Théâtre municipal de Rezé.

Bill Deraime

Depuis les années 70, il promène son béret, sa grande silhouette et sa voix rocailleuse sur les scènes blues. Mais l’auteur de “Babylone, tu déconnes” a une inspiration variée qui ne lui a pas fait dédaigner les reggae roots

par exemple…

Samedi 9 mars 20 h 30

Théâtre municipal de Rezé.

Bonzom

Un petit air de quartier latin dans la veine de Vian… Un concert de la Bouche d’Air.

Samedi 9 mars 21 h

salle Paul Fort.

Maxime Le Forestier

Vendredi 1 er mars 20 h 30

Cité des Congrès.

A Capellia

Angélique Ionatos un récital “D’un bleu très noir” blues visité par les dieux de la Grèce vendredi 1 er mars 20 h 30. Charles Dumont et ses chansons d’amour qui traversent les décennies… dimanche 3 à 15 h.

A 20 h 30 Capellia.

“Les Wriggles”

Humour noir décapant et une seule guitare pour cinq… audace textuelle et audace

gestuelle sont au rendez-vous.

Samedi 2 mars 20 h 30

Onyx.

Louis Chedid

Serein et sensuel, avec les titres de son nouvel album, qui chantent l’essence des choses et les bonheurs de proximité.

Samedi 9 mars 20 h 30

Onyx.

Dikès

Le nouveau spectacle d’un fils d’Algérie qui aime métisser le blues et le flamenco, la musique tsigane et orientale.

Vendredi 8 mars 20 h 30

Piano’cktail.

Les tambours

du Bronx

Sauvage, indomptable, lancinant… un rendez-vous référence de frappe métallique.

Vendredi 8 mars 20 h 45

La Fleuriaye.

Février 2002

NANTES

PASSION

41

frappe métallique. ● Vendredi 8 mars 20 h 45 La Fleuriaye. Février 2002 • NANTES PASSION

MP Nts Pass 22/ AGENDA

31/01/2002 08:31 Page 42

sortir agenda l’actualité de la vie culturelle nantaise du 10 février au 10 mars 2001
sortir agenda l’actualité de la vie culturelle nantaise du 10 février au 10 mars 2001
sortir agenda l’actualité de la vie culturelle nantaise du 10 février au 10 mars 2001
sortir agenda l’actualité de la vie culturelle nantaise du 10 février au 10 mars 2001
sortir agenda l’actualité de la vie culturelle nantaise du 10 février au 10 mars 2001

sortir agenda

l’actualité de la vie culturelle nantaise du 10 février au 10 mars 2001

musiques actuelles

musiques actuelles

musiques actuelles Concert performance de Fatima Miranda Sa voix, exceptionnelle, couvre 4 octaves et combine avec

Concert performance de Fatima Miranda

Sa voix, exceptionnelle, couvre 4 octaves et combine avec virtuosité bel canto, percussions vocales, techniques iraniennes ou mongoles. L’artiste intègre également des vidéos, des interventions ludiques. A laisser le spectateur… sans voix.

Samedi 2 mars 20 h 30

Lieu unique.

A l’Olympic

et écorché, avec une nouvelle palette de musiques + Amor Belhom Duo mercredi 6. Dominique A entouré d’un groupe cette fois, pour les titres de son nouvel album “Auguri” + Morning Star + Mobiil jeudi 7. Paradise samedi 9 de 22 h à 4 h.

Concerts à 20 h 30.

Au Pannonica

Bœuf de “Mine de jazz” jeudi 14 février 21 h. Bill Carrothers “Electric Bill” un pianiste de la nouvelle génération avec ses complices de Minneapolis vendredi 15 février. Merville Quintet le batteur compositeur et son groupe + Band Ar Jazz un ensemble workshop de musique vivante bien ancré dans le sol breton vendredi 1 er mars. Éric Watson “Full

Cité des Congrès.

“La symphonie

du hanneton”

Metal Quartet” le pianiste revient pour une longue suite poétique entouré notamment du saxophoniste Christof Lauer jeudi 7.

Concerts à 21 h.

Soirée Check Point Trevox/Oxia/Dima/Willow et le Nain Jaune, rythmes nonchalants house tek et transe orientale, la soirée évolutive s’achèvera tekno et acid trance, avec de nombreux performers samedi 23 février de 22 h à 4 h. Richard Hawley voix au timbre profond pour une pop nostalgique et sentimentale + Sharko vendredi 1 er mars. Miossec toujours fragile

Sharko vendredi 1 e r mars. Miossec toujours fragile un spectacle où l’on chante, danse, jongle,
Sharko vendredi 1 e r mars. Miossec toujours fragile un spectacle où l’on chante, danse, jongle,

un spectacle où l’on chante, danse, jongle, vole, roule… Pour tout public.

Mardi 5 et mercredi

6 mars 20 h 45

La Fleuriaye.

Cirque Medrano

Le cirque

de Saint-

Pétersbourg.

Tél :

04 75 81 47 74.

12

mercredi

20 février

Île Gloriette.

04 75 81 47 74. ● 12 mercredi 20 février Île Gloriette. Du mardi au Revue

Du mardi

au

Revue Bonne Garde

La revue satirique du Sud-Loire est comme il se doit cette année “Franchement Euro”… Réservations : 02 40 75 11 08.

Jusqu’au dimanche 24 mars

théâtre Bonne-Garde.

● Jusqu’au dimanche 24 mars théâtre Bonne-Garde. Du mardi 12 au samedi 16 février (voir également
● Jusqu’au dimanche 24 mars théâtre Bonne-Garde. Du mardi 12 au samedi 16 février (voir également

Du mardi 12 au samedi 16 février (voir également pages Actualités).

Les nouvelles formes artistiques issues de la culture hip hop dans une programmation essentiellement française.

C ie Trafic de Styles “L’Incroyable

Mystère Pulp” danse loufoque et tendre mardi 12 à 20 h 30 Onyx.

Contest Dj’s, compétition

de 16 Dj’s, par DJ Nétik (Rennes) et Dj Greem (Nantes) mercredi 13

spectacles

spectacles

Marie-Madeleine “… parce qu’elle a beaucoup aimé…”

Une comédie musicale mise en scène par Michaël Lonsdale.

Samedi 2 mars 20 h 30

“Lord of the dance”

Deux heures de danses et musiques pour raconter l’histoire des célèbres légendes irlandaises.

Samedi 9, lundi 11

à 20 h 30, dimanche 10 à 15 h Cité des Congrès.

“Notre Dame de Paris”

Samedi 9 et dimanche

10 mars Parc des Expositions de la Beaujoire.

De James Thierrée. Drôle, poétique et inclassable,

Festival Energ’hip hop

Festival Energ’hip hop de 14 h à 18 h 30 L’Olympic. SC35 c C i e

de 14 h à 18 h 30 L’Olympic.

SC35 c C ie Namur Break Sensation et C ie Victor B :

un savant mélange des genres qui allie breakdance, bidouillage

de Dj’s, sculptures, envol poétique et verbal mercredi 13

Convention hip hop : scène amateur pour les groupes de

rap et de danse urbaine. Film, rencontres de tous les acteurs hip

hop de la région… jeudi 14 et vendredi 15 de 14 h à 18 h Onyx.

Kery James (Paris) / Ol Kainry (Paris) / Triptik (Paris) /

L’Inconscient (Poitiers) / Philémon (Nantes) concerts jeudi 14 à 20 h 30 L’Olympic.

Intik (Alger-Paris) / Fingathing (G.B.) / Skratch Action

Hiro (Paris) / Hocus Pokus (Nantes) concerts vendredi 15

20 h 30 L’Olympic.

BMX-Skate-Roller/Graff/Dj’s : démonstration BMX-Skate-

Roller – Battle de Graff et Show Dj’s samedi 16 de 16 h à 22 h

Le Hangar skate-park de Nantes (non chauffé… se couvrir !).

Renseignements : Infoline : 02 40 43 20 43.

Internet : www.olympic.asso.fr

Infoline : 02 40 43 20 43. Internet : www.olympic.asso.fr humour Franck Dubosc Après avoir écrit
Infoline : 02 40 43 20 43. Internet : www.olympic.asso.fr humour Franck Dubosc Après avoir écrit
humour

humour

Franck Dubosc

Après avoir écrit les petites annonces avec Elie Semoun, il se raconte, mythomane, naïf et parfois cruel…

Jeudi 28 février 20 h 30

Cité des Congrès.

“Mots et usage de mots”

De Vincent Roca, mise en scène François Rollin. L’histoire d’un obsédé textuel présentée en Avignon Off 2000.

Vendredi 22 février 20 h 30

Capellia.

Anne Roumanoff

Vendredi 1 er mars 20 h 30

salle Sèvre et Maine à Vertou.

danse

danse

Hip hop et Vivaldi

Les quatre danseurs de la C ie Hors Série dansent du hip hop sur de la musique de Vivaldi. Le titre de la pièce :

“Edition spéciale”.

Vendredi 1 er mars 20 h 30

Théâtre municipal de Rezé.

42

NANTES

PASSION

Février 2002

à

20 h 30 L’Escall.

à

MP Nts Pass 22/ AGENDA

31/01/2002 08:31 Page 43

sortir Création théâtre “Fin de partie” de Samuel Beckett mise en scène de Laurent Maindon
sortir Création théâtre “Fin de partie” de Samuel Beckett mise en scène de Laurent Maindon
sortir Création théâtre “Fin de partie” de Samuel Beckett mise en scène de Laurent Maindon
sortir Création théâtre “Fin de partie” de Samuel Beckett mise en scène de Laurent Maindon

sortir

Création

théâtre

théâtre

“Fin de partie” de Samuel Beckett

mise en scène de Laurent Maindon

février 21 h. “La cantatrice chauve” de Eugène Ionesco tous les mercredis à 17 h. “Travaux d’école : autour de Coline Serreau” du mardi

26 février au samedi 2 mars 21 h.

Mise en scène Patrice Fourreau. Tél : 02 40 89 19 09.

9, rue Monteil

Théâtre du Sphinx.

“Le chat de Schrödinger”

Izacard. Mise en scène Lionel Monier, un “ancien” du Studio- théâtre. A l’origine du projet, le cas d’un acteur roumain, victime d’une tumeur du cerveau qui connut lors de représentations des crises délirantes au cours desquelles des pans entiers de textes interprétés ailleurs ressurgissaient, incontrôlés. Christian Rullier a écrit à partir de ce cas un texte de commande où l’acteur est traversé d’instants non programmés…

Après avoir monté des pièces d’Heiner Müller, d’Edward Bond, György Spiro… le jeune metteur en scène et auteur nantais qui dirige le Théâtre du Rictus, a eu envie de s’immerger dans l’une des écritures

a eu envie de s’immerger dans l’une des écritures Photo : Ludovic Giraudon dramatiques les plus

Photo : Ludovic Giraudon

dramatiques les plus audacieuses du 20 e siècle, et faire entendre la terrible lucidité de cette pièce :

Vendredi 1 er mars, samedi 2

et du mardi 5 au samedi 9

à 20 h 30 Studio Théâtre.

Au Terrain Neutre Théâtre

De Norbert Aboudarham :

un chat et un accordéon, un savant et son auditoire,

l’ordre et le désordre… Ecrite et réalisée en résidence

à Saint-Herblain, présentée en Avignon, c’est une pièce où “le désordre et le burlesque font bon ménage.”

Mardi 26 février 20 h 30

Onyx.

“Le Misanthrope” une création du TNT dans une mise en scène de Laurent Orry. Décor minimaliste, costumes d’aujourd’hui, avec de jeunes

le tragique des rapports humains, l’absurdité de l’existence. Les comédiens nantais Laurence Huby, Gilles Ronsin, Gilles Blaise et Yann Josso, endossent les rôles des quatre clochards célestes de ce monde à l’abandon, vagabonds à la dérive d’un espace-temps improbable. En coproduction avec le Théâtre universitaire, la MCLA, Onyx, et la scène nationale de Château-Gontier.

acteurs qui montrent, à travers les alexandrins de Molière, des doutes, des tourments, un pessimisme qui font écho à notre époque jusqu’au samedi

“L’opposé

du contraire”

De Martial Courcier. Un huis clos entre un philosophe misanthrope et un ouvrier du bâtiment spontané et bavard. Mise en scène Didier Caron.

Du mardi 5 au samedi 9 mars à 20 h 30 Théâtre universitaire.

16 février. “Myster bouffe”

Mercredi 27 février 21 h

Théâtre de la Gobinière.

de Dario Fo d’après les «mystères bouffes», spectacles grotesques du Moyen-Age.

«mystères bouffes», spectacles grotesques du Moyen-Age. “Histoire du Tigre” de Dario Fo Gérard Desarthe met en

“Histoire du Tigre” de Dario Fo

Gérard Desarthe met en scène “Turcaret”

Un texte de 1709 très rarement représenté de Lesage, dramaturge de l’époque charnière entre Molière et Marivaux. Fin de règne de Louis XIV, corruption… :

Turcaret, ancien laquais devenu riche et usurier, entretient une baronne avide qui le méprise, avant de finir dépouillé et ruiné par un valet. Dans une vision du grand comédien Gérard Desarthe qui se consacre désormais à la mise en scène.

Du mardi 26 février

au mardi 12 mars 20 h 30 Espace 44.

“Incredibly incroyable”

De et par Bertrand Bossard. Une grande leçon de comique à l’anglaise où la langue n’est pas une barrière. Au cours de cette “stand-up comedy” (comédie debout) Bertrand Bossard - seul en scène - émaille sa folie théâtrale d’au moins soixante personnages, de plus de vingt animaux… Ce qui lui a valu un triomphe au festival d’Edimburgh.

Mercredi 27 février, jeudi 28

et vendredi 1 er mars Théâtre Universitaire.

“Je ne m’en consolerai jamais”

L’affaire Dreyfus/Péguy d’après Charles Péguy, engagé dans le combat dreyfusard, par le théâtre des Opérations de Rennes. Mise en scène Éric Houguet. En collaboration avec LFEM, musique improvisée.

Dimanche 10 février 17 h Studio Théâtre.

“Il joue” de Christian

Rullier

Une création de la C ie Couleur Tribale, créé par Dominique

de la C i e Couleur Tribale, créé par Dominique Il joue. Par la C i

Il joue.

Par la C ie Le rire du miroir de Clisson mardi 19 à 10 h 30 et 21 h, mercredi 20 à 10 h 30. “Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour?” le texte de Georges Pérec par la C ie Le rire du miroir mercredi 20 à 21 h, jeudi 21

à 10 h 30 et 21 h. “Mémoires

d’un rat” par la C ie Une fois

dans mes rêves, spectacle visuel burlesque sur l’amitié

qui unit un rat et un soldat de la grande guerre du mardi

26 février au samedi 2 mars

et du 5 au 9 à 21 h.

11, allée

de la Maison rouge.

“La jalousie” de Sacha Guitry

Avec Daniel Ceccaldi, Odile Mallet et Béatrice Agenin. Dans le cadre de la saison théâtrale de Graslin.

Mardi 5 mars 20 h 30

Théâtre Graslin.

Théâtre du Sphinx

“Les Bidochon, les nouvelles aventures de Raymonde et Robert” d’après les bandes dessinées de Binet du mardi au samedi, jusqu’au samedi 23

Par le Théâtre de la Passerelle de Limoges.

Samedi 9 mars 20 h 30

Capellia.

Caravane Compagnie

“Tango mécanique” avec Yvette la trompette et GrosLéon l’accordéon. “Moi, j’aurais voulu” où deux clownesses dévoilent leurs rêves de femmes… Renseignements :

02 51 86 45 07.

Mercredis 20 et 27 février,

vendredi 22, samedi 23, vendredi 1 er mars, samedi 2

à 21 h, dimanches 17 février et 3 mars 16 h Théâtre du Cyclope,

82 rue du Maréchal Joffre.

Bernard Giraudeau

“Becket ou l’honneur de Dieu”