Vous êtes sur la page 1sur 15

29/02/2012

REGULATION DE

L’ACTIVITE

ENZYMATIQUE

Pr. Laila CHABAA


1ère année médecine / 2011-2012

OBJECTIFS
 Connaître les mécanismes de régulation des enzymes extracellulaires

 Connaître les mécanismes de régulation des enzymes intracellulaires

 Définir une enzyme allostérique et connaître sa cinétique

 Pouvoir donner des exemples d’enzymes allostériques

1
29/02/2012

PLAN
INTRODUCTION

I - REGULATION DES ENZYMES EXTRACELLULAIRES

II - REGULATION DES ENZYMES INTRACELLULAIRES


 REGULATION DE L’ACTIVITE CATALYTIQUE

 REGULATION ALLOSTERIQUE

 REGULATION METABOLIQUE

CONCLUSION

INTRODUCTION

2
29/02/2012

Les enzymes sont des protéines douées d’activité catalytiques.


E1
S P E1=E2 ou #
E2

Enzymes michaelliennes: vitesse de formation du produit en


fonction du temps évolue selon une hyperbole

Enzymes allostériques: vitesse de formation du produit en


fonction du temps évolue selon une sigmoïde

Les deux types d’enzymes subissent une régulation afin d’établir


un équilibre entre l’anabolisme et le catabolisme d’un métabolite

Deux types de régulation:

•A court terme: contrôle allostérique et de l’activité catalytique

•A long terme: synthèse et dégradation de l’enzyme,


concentration des molécules intervenant dans la réaction
enzymatique

3
29/02/2012

I - REGULATION DES ENZYMES

EXTRACELLULAIRES

Les enzymes sont synthétisés sous forme de précurseurs inactifs:


zymogènes
Leur activation se fait par Protéolyse limitée dans le lieu d’action (#
lieu de synthèse) Mode de régulation irréversible

Exemple 1: Enzymes pancréatiques, activés dans l’intestin

entérokinase
Trypsinogène trypsine

trypsine
Chymotrypsinogène chymotrypsine

4
29/02/2012

Exemple 2: les facteurs de la coagulation

Sérine protéases qui sont sous forme de zymogènes dans le


plasma.

Sont activés selon une cascade de réaction qui aboutit

finalement à activer la prothrombine en thrombine qui va alors

transformer le fibrinogène en fibrine.

« surface »
XII
P.K XI a
KHPM
XI IX a Thromboplastine
VIII:Ca Complexe cellulaire
IX FP3 VII
activateur du X
Ca++
Ca++
Xa X
Va
FP3 Complexe activateur du II
Ca++ « prothrombinase »

II Thrombine
Ca++
XIII a XIII

Fibrine insoluble Fibrine soluble Fibrinogène

5
29/02/2012

II - REGULATION DES ENZYMES

INTRACELLULAIRES

A – REGULATION DE L’ACTIVITE CATALYTIQUE

1 – régulation par modification covalente

- Modulation réversible, régulation par phosphorylation-déphosphorylation

- Enzymes interconvertibles: deux états d’activité différents. Le premier


avec une activité catalytique +++ et le second inactif.

- L’enzyme peut être active sous sa forme phosphorylée ou déphosphorylée

- Phosphorylation réalisée par une protéine kinase AMPc dépendante, sur


le groupement OH d’une sérine ou d’une tyrosine ne faisant pas partie du
site catalytique

- Déphosphorylation: phosphatase

6
29/02/2012

- Les protéines kinases et les phosphatases peuvent être


interconvertibles et nécessitent l’intervention de protéines kinases
kinases et de protéines kinases phosphatases dont l’activité est
sous contrôle hormonal ( Adrénaline, glucagon, insuline)

ATP Mg 2+ ADP

kinase

E-ser-OH E-Ser- O- PO32-


Mg 2+
phosphatase

Pi H2O

Ce mode de régulation intéresse:

- En général la première enzyme d’une voie métabolique

- Deux voies métaboliques parallèles qui évoluent en sens inverse

- Exemple: métabolisme du glycogène


- La glycogène synthétase
- La phosphorylase

7
29/02/2012

2 – Régulation par action sur les sous-unités de la protéine enzymatique

-S’applique aux enzymes dimériques:


- Sous unité catalytique
- Sous unité régulatrice

- Le site catalytique est dissimulé par la sous unité régulatrice

- Régulation par l’AMPc qui se lie à la sous unité régulatrice et la


détache de la sous unité catalytique, d’où la mise à jour du site
actif
- Régulation réversible

- Exemple: protéines kinases qui peuvent être activées par l’AMPc ,


la GMPc et le complexe Ca2+ - calmoduline

Hormone

Membrane
cytoplasmique
Adénylcyclase

PPi + AMPc ATP

R C Protéine
kinase

R -AMPc
C

Enz Enz
déphosphorylée phosphorylée
ATP ADP

8
29/02/2012

B – REGULATION ALLOSTERIQUE

1 – Définition d’une enzyme allostérique

- Enzyme quaternaire, axe de symétrie

- Oligomère 2 à 12 protomères identiques ou différents

- Chaque protomère: 1 site actif et 1 site allostérique

- Le site allostérique est différent du site de fixation du substrat

9
29/02/2012

- courbe vo = f(S) est une sigmoïde: la fixation de S sur E augmente


l’affinité de E pour S, c’est l’effet coopératif.

vo

2 – Modèle moléculaire

- E existe sous deux formes:

- forme R ou relâchée: active, fixe S et activateurs

- Forme T ou tendue: inactive, fixe les inhibiteurs

- Ces deux formes ont un axe de symétrie

- Ligant : S, effecteurs

10
29/02/2012

Modèle symétrique ou modèle concerté

- Les deux formes T et R sont en équilibre

- Tous les protomères sont identiques

- La présence du ligand déplace l’équilibre en faveur de la forme


capable de le fixer

- Transition allostérique coopérative

Modèle non symétrique ou modèle séquentiel

- Théorie d’adaptation induite de l’enzyme au substrat

- Fixation d’un ligand sur 1 protomère de E → T à R ou inverse

- Répercussion de la transition allostérique de proche en proche

- Cette théorie permet d’expliquer l’effet coopératif entre les


différents protomères

11
29/02/2012

3 – Effecteurs allostériques

- Composés de petit PM qui a peu ou pas d’analogie structurale


avec le substrat.

- Activateurs ou un inhibiteurs

- Activateur allostérique:
-Structure différente du substrat

-Précurseur de S ou une molécule étrangère à la réaction


enzymatique

Exemple :
Phosphofructokinase 1
Fructose 6 phosphate Fructose 1,6 diP

- PFK 1 est activée par le fructose 2,6 biphosphate

12
29/02/2012

-Inhibiteur allostérique:
- En général le produit terminal d’une voie métabolique
- l’enzyme allostérique est la première de la chaîne réactionnelle

Exemple: phosphofructokinase 1
-inhibée par l’ATP

- Conséquence de la régulation allostérique sur la cinétique de


l’enzyme:

v0

Activateur
Inhibiteur

13
29/02/2012

C – REGULATION METABOLIQUE

1. Régulation de la concentration de l’enzyme:

• Induction enzymatique
• Répression de la synthèse
• Dégradation de l’enzyme

2. Régulation de la disponibilité des réactifs:

• Compartimentation des enzymes

• Complexes macromoléculaires

14
29/02/2012

C O N C LU S I O N

15

Vous aimerez peut-être aussi