Vous êtes sur la page 1sur 3

TD Machine synchrone

Exercice 1 :
Un alternateur hexapolaire tourne à 1000 tr/min. Calculer la fréquence des tensions produites. Même
question pour une vitesse de rotation de 1200 tr/min.
Exercice 2:
le stator d’un alternateur triphasé à 4 pôles comporte 432 conducteurs actifs ; le flux par pôle vaut 6,6 10-3
wb. Calculer la fem pour une fréquence N= 1800tr/min.
Exercice 3:
Un alternateur triphasé est couplé en étoile. Sur une charge résistive, il débite un courant de 20 A sous
une tension de 220 V entre deux bornes de l’induit. La résistance de l’inducteur est de 50 Ω, celle d’un
enroulement de l’induit de 1 Ω. Le courant d’excitation est de 2 A.
Les pertes collectives sont évaluées à 400 W.
Calculer : 1- la puissance utile, 2- la puissance absorbée par l’inducteur, 3- les pertes Joule dans l’induit,
4- le rendement
Exercice 4 :
I- La plaque signalétique de la machine synchrone triphasée utilisée comme alternateur dans le dispositif
étudié, comporte les indications suivantes : 16 kVA (puissance apparente nominale), 230 V/400 V, 50
Hz, (1pt) I-1- Cette machine devant pouvoir être couplée à un réseau triphasé (230V/400 V - 5OHz),
préciser en justifiant votre réponse, le seul couplage possible pour les enroulements du stator.
I-2- L'alternateur est relié aux pâles de l'hélice par l'intermédiaire d'un réducteur de rapport de
transformation k = nS / nH = 2,5 (où nS est la vitesse de rotation de l'alternateur et nH la vitesse de rotation
de l'hélice). Sachant que l'hélice tourne à une vitesse constante de 400 tr.min-1, calculer la vitesse
nominale nS, de l'alternateur, ainsi que son nombre de paires de pôles p.
I-3- Calculer l'intensité efficace nominale In du courant dans un enroulement du stator.
II- La machine est utilisée en alternateur autonome. Le stator est couplé en étoile. La résistance mesurée
à chaud entre deux bornes du stator est : R = 0,60 
Le rotor est entraîné à la vitesse de rotation nominale de l'alternateur n = 1000 tr.min-1.
La résistance entre deux bornes du stator, est mesurée par une méthode volt-ampèremétrique.
II-1- Calculer la résistance Rs d'un enroulement du stator, en justifiant votre réponse.

Les résultats des essais à vide et en court-circuit, ont été regroupés sous formes de courbes données à la
page 6. (1pts)II-3- Donner le montage permettant de faire l'essai à vide.
II-4- Donner le montage permettant de faire l'essai en court-circuit.
II-5- En analysant les courbes de la page en annexe2, préciser le coefficient de proportionnalité entre U0
et Ie pour la partie linéaire de la caractéristique à vide. Donner ensuite la relation entre Icc et Ie.
II-6- Calculer l'impédance synchrone Zs du modèle équivalent d'une phase du stator, puis la réactance
synchrone Xs correspondante.
II-7- Donner le modèle équivalent d'une phase du stator et tracer le diagramme vectoriel.
II-8- Etablir sous forme d’un schéma le bilan de puissance d’un alternateur ?
Annexe 2

RÉSULTATS DES ESSAIS

Essai à vide : On mesure ici les variations de U0 , la tension mesurée entre deux bornes du
stator, pour différentes valeurs de Ie

Essai en court circuit: On mesure ici les variations de ICC pour différentes valeurs de Ie.