Vous êtes sur la page 1sur 15

Charles BARRIERE

Conseiller départemental
Les Nouvelles
du Conseiller Départemental
n° 61

A
u cours de la remise des Trophées départementaux de la valorisation
paysagère, organisée par Côte d’Or Tourisme, plusieurs communes ont été
récompensées pour leur projet.

Il est à noter que 27 communes du canton d’Is-Sur-Tille


(sur 50) participent à cette valorisation dont :

• 3 fleurs : Poiseul-la-Grange
• 2 fleurs : Is-Sur-Tille et Marcilly-sur-Tille.
• 1 fleur : Courtivron, Foncegrive, Frénois,
Francheville et Selongey.

Francheville a reçu sa première fleur. Bravo ! De plus, le Trophée du jardinier de


l’année a été attribué à Marie-Dominique CLAIR et Muguette SACHSE de
Francheville.
La Communauté de communes des vallées de la Tille et de l’Ignon
(COVATI) a reçu le Trophée de la Communauté de communes de
l’année pour son action de sensibilisation du label « Villes et villages
fleuris » auprès des communes de son territoire.
Le Trophée du canton de l’année a été décerné au canton de Semur-en-Auxois.

Depuis 10 ans, Côte d’Or Tourisme renforce ses actions en matière de valorisation
paysagère pour conserver le Trophée du département fleuri.
Ce label, décerné par le Conseil National des Villes et Villages fleuris, n’est accordé
qu’à une vingtaine de départements en France.
C’est l’engagement de tous qui fait cette réussite collective !

Un grand bravo à toutes et tous !

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 1 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
Session budgétaire
du lundi 17 décembre 2018 :
la Côte d’Or a un budget !

Discours du Président
Le Président François Sauvadet a repris dans son discours les questions d’actualités :

Seul le prononcé fait foi

Dans son discours le Président est revenu en introduction sur l’attaque de


Strasbourg et les manifestations des « Gilets jaunes »

« Mes premiers mots seront pour les victimes de l’attaque terroriste du marché de Noël
de Strasbourg. Je veux, au nom de l’assemblée départementale avoir une pensée pour
les victimes, les blessés, leurs familles et tous les Strasbourgeois, qui ont été touchés
par la barbarie alors qu’ils venaient passer un moment festif entre amis et en famille.

Un contexte de colère d’une partie de nos concitoyens, qui s’expriment depuis presque
un mois dans la rue, et je veux saluer et remercier les forces de l’ordre qui ont eu à
faire face à des éléments violents, des casseurs, qui se sont mêlés à un mouvement
pacifique et compréhensible, pour casser, piller, en découdre avec les forces de
l’ordre.

Je veux condamner cette violence qui s’est abattue dans les rues de notre ville
également, notamment rue de la Préfecture. Des dégâts ont été constatés à la mairie
de Dijon, dans nos rues, la Préfecture a été ciblée. Il y a eu de la casse aussi au niveau
du Conseil Départemental. Je condamne cette violence. Mais cette colère il faut
l’entendre.

Le Président de la République a parlé, trop tardivement sans doute. C’est un malaise


profond qui doit interroger en premier lieu le Gouvernement : la hausse des prix des
carburants, pour le transport et pour le logement, a été le détonateur.
2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE
Page 2 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
Seul le prononcé fait foi

Mais c’est une crise qui exprime non seulement le mal-être des plus précaires, mais
qui gagne les classes moyennes, qui n’en peuvent plus des taxes et des impôts.

Et la question n’est pas que celle de la redistribution. C’est le sentiment qu’on ne peut
plus vivre de son travail, un sentiment de déclassement. C’est un phénomène inédit,
qu’il nous faut prendre en compte dans chaque aspect de notre action. La situation
invite aussi chacun d’entre nous à faire preuve de responsabilité. »
Ensuite, le Président a abordé le thème de cette session budgétaire :

Dans ce contexte, j’appelle de mes vœux que les débats que nous aurons aujourd'hui
ne soient pas obstrués par des polémiques stériles et éloignées de l'objet de la session
budgétaire, c'est-à-dire de discuter des choix qui vont nous engager pour l’année
2019.

Car cette session du Conseil Départemental de décembre a pour objet de donner


un budget à la Côte-d'Or.

Ce contexte inédit au plan social, l’est aussi au plan financier, parce que l’Etat nous a
notifié le montant des dépenses et pour l’année 2019, c’est notifié à hauteur de
463.320.015 €. On ne peut pas dépenser plus, et dans le même temps, l’Etat nous
impose des dépenses supplémentaires ! J’ai refusé de signer ce pseudo contrat, qui
est en fait une injonction, quand le Gouvernement s’exonère de toutes contraintes et
je l’ai indiqué : aucun euro de la Côte-d’Or ne doit repartir vers Paris.
Nous avons fait des choix clairs pour la 6ème année consécutive, nous
n’augmenterons pas les impôts en Côte-d’Or.

Notre deuxième axe, c’est d’assumer toutes nos missions, de solidarité et


d’aménagement du territoire : toutes nos missions et rien que nos missions.

Pour continuer d’investir, et nous allons investir cette année, 78 M € avec un budget
en fonctionnement en baisse. Cela veut dire que nous allons continuer à rechercher
l’efficacité, à travailler au plus près, et notamment sur les charges de fonctionnement
qui vont vite trouver leur limite, avec un fil rouge : notre présence territoriale.
2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE
Page 3 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
Seul le prononcé fait foi

Nous restons présents dans tout le Département, Métropole dijonnaise et hors


métropole.

Premier engagement de notre budget 2019 : c’est un engagement sans faille


dans le domaine social.
C’est notre première compétence, c’est notre premier budget : 283 M €.
Oui, agir au plus près et face au défi devant lesquels nous sommes placés, qui sont
des défis considérables, et je pense aux mineurs Non Accompagnés (MNA). Je vais
être très clair. Nous sommes face à une explosion des flux de MNA : 830 arrivées
depuis le 1er janvier 2018 contre 414 arrivées sur toute l’année 2017.
Je voudrais préciser ici qu’à l’issue des évaluations 2017, 23 % des demandeurs se
révèlent effectivement mineurs !

En 2019, pour tout ce qui concerne le champ social, nous allons continuer d’innover
avec Futurs 21.

Nous en avons eu un bel exemple, la semaine dernière, avec François-Xavier


DUGOURD, président du bailleur social ORVITIS : avec cet appartement connecté,
qui est la vitrine des innovations en matière de maintien à domicile. ERAM nous a
présenté des chaussures connectées à un GPS, qui seront surnommées « E-Vone »,
commercialisées dans 6 mois. Elles permettent de détecter les chutes, de retrouver
ceux qui sont en perte de repère. Autre exemple avec Bouygues : des dispositifs de
commande à distance, pour les consommations d’eau, d’électricité, pour les systèmes
de chauffage et d’éclairage. Orvitis a aussi engagé une politique de communication
par groupe.

Avec Futurs 21, la Côte-d’Or est en passe de devenir le fer de lance de ces innovations
nationales des modes de vies de demain dans le domaine de la santé, de l’habitat et
de l’alimentation.
Toutes ces technologies ne remplaceront jamais l’aspect humain, mais cela va
favoriser la prise en charge.

Et c’est sur terrain-là que nous nous plaçons.

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 4 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
Seul le prononcé fait foi

Le second marqueur de notre budget : c’est l’investissement dans


l’aménagement du territoire.

L’aide aux communes et aux intercommunalités est maintenue. Au total, nous


investirons près de 80 M € dans nos territoires, sur nos routes, dans nos collèges et
dans le très haut débit. Bien sûr qu’on ne pourra pas tout faire, je l’ai dit. Mais nous
avons ciblé nos aides.

Et, nous avons proposé aux communes et aux intercommunalités une nouvelle
méthode de travail pour faire coïncider stratégies d’enveloppes et futur projet.

L’objectif, il est simple : c’est de planifier les demandes en fonction de leur


avancement.

Pour compléter nos dispositifs, le Département a décidé de se doter, en 2019, d'une


Agence technique départementale, en lien avec le SICECO et le CAUE.

Vous le voyez, nous assumons clairement et volontairement nos compétences


en matière de solidarité humaine et territoriale, et je veux redire que chacun,
État, Région, devra se recentrer sur ses propres compétences.

Privilégier, non pas les structures, mais les projets qu’elles conduisent. »

************

…/…

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 5 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
➢ Budget primitif 2019
Quelques chiffres :

• Un budget total de 569 M€ contre 597.1 M€ en 2018 et


617.2 M€ en 2017
• 283.815 M€ contre 277.22 M€ pour les solidarités en 2018
• 111.60 M€ contre 110.47 M€ pour les ressources humaines
• 17.25 M€ pour le service départemental d’incendie et de secours (SDIS 21)
contre 17.15 M€

Dépenses d’investissement : 50.8 M€ en 2019

• 39.1 M€ sous maîtrise d’œuvre départementale


• 11.7 M€ pour aide au tiers.

Voirie départementale : 15.971 M€ contre 22. 235.M€


Logement : 2.8 M€
Eau et assainissement : 2.9 M€
Agriculture : 2.4 M€
Contrat 2.60 M€ dont Cap 100 % Côte d’Or : 2.36 M€
Collège : 13 M€ contre 11.5 M€
Budget annexe « FTTX » : 24.026 M€ : fibre à la maison et au bureau
SDANT, montée en débit :3.064M€ : fibre au cœur du bourg
Tout doit être fait pour faire travailler nos entreprises locales !

Deux principes clairs :

• Pas de hausse d’impôt


• Maîtrise des dépenses de fonctionnement

Deux priorités :

• Maintien des investissements aux côtés des communes et des


entreprises de Côte-d’Or
• Priorisation de l’action sociale : s’assurer que l’aide sociale va bien à
ceux qui en ont vraiment besoin.

L’année 2019 verra la poursuite dès le mois de janvier des travaux à grande échelle
de déploiement de la fibre optique à la maison, projet pour lequel le Conseil
Départemental s’est engagé à livrer 80 000 prises à l’horizon 2020 à la société
publique locale (SPL) Aménagement Numérique Bourgogne – Franche Comté.
2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE
Page 6 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
➢ Contribution du Conseil Départemental au
financement du service départemental d’incendie et
de secours de la Côte d’Or (SDIS 21)

Les effectifs du SDIS sont au 31 décembre 2017 de 288 sapeurs-pompiers


professionnels et de 1 586 sapeurs-pompiers volontaires.
Le Président François Sauvadet a rappelé « qu’aucun moyen
opérationnel ne doit manquer ! »
Les interventions du SDIS 21 :

• 19 258 pour le secours à personnes


• 1 531 pour les accidents de la route
• 2 328 pour les incendies
• 447 pour les risques technologiques (fuite de gaz, etc.)
• 849 pour des opérations diverses

De plus, 166 737 appels ont été reçus au Centre de Traitement des Appels (CTA-
CODIS)

Les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 28.185 M€ dont 23.30 M€ pour les


charges de personnel.
Les dépenses d’investissement ont été réalisées à hauteur de 4.852 M€.
Les recettes de fonctionnement s’élèvent à 32.532 M€ :

• Conseil Départemental de la Côte d’Or pour 52.36 %


• Dijon Métropole et les autres communes pour 42.87 %

Après concertation et dans un contexte budgétaire tendu, le SDIS 21 a sollicité la


contribution du Conseil Départemental à hauteur de 17,244 M€. (+100 000 €)
Ce montant constitue comme tous les ans la marque d’un engagement renouvelé pour
assumer la sécurité des Côte-d’oriens à travers l’action du SDIS 21.
Les tendances pour 2019 sont dans la continuité des projets retenus à l’occasion du
budget 2018, à savoir des opérations à Pouilly-en-Auxois, Saint-Seine-l’Abbaye et
Seurre.
Sont programmés en 2019, la réhabilitation du centre de Dijon Nord, la construction
du Centre d’Is-sur-Tille, l’extension de celui de Gevrey-Chambertin …

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 7 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
➢ Création d’une Agence Technique Départementale
(ATD)

« Faire converger les synergies au service des collectivités »


L’assistance technique aux collectivités, désinvestie par l’Etat depuis plusieurs
années, s’avère cependant nécessaire pour une majorité de communes et structures
intercommunales qui ne disposent pas des moyens nécessaires.
La loi NOTRé a consacré le rôle des départements pour porter assistance technique
au titre de la solidarité dans les domaines de la voirie, l’eau, l’assainissement, le
logement et les espaces publics.
Afin de respecter le champ concurrentiel, les collectivités
qui le souhaitent pourront adhérer et bénéficier des
prestations, de type Assistance à Maîtrise d’Ouvrage
(AMO), voire à la maîtrise d’œuvre pour des travaux sans
complexité particulière.
Seront associés avec voix consultative, le Syndicat Intercommunal d’Energie de Côte
d’Or (SICECO) et le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
(CAUE) au titre de leurs activités en lien avec celle de l’Agence.
Le planning de mise en œuvre est le suivant :

• Janvier à juin 2019 : communication auprès des collectivités, recueil des


adhésions et organisation
• Juin 2019 : approbation de la convention et assemblée générale constitutive
• Juillet 2019 : début des prestations de l’ATD auprès de ses adhérents

➢ Projet de convention-cadre avec la Chambre de


Commerce et d’Industrie de Côte d’Or

Confirmé dans ses compétences en matière de solidarités humaines et


territoriales, le Département souhaite conventionner avec la CCI de Côte
d’Or qui contribue à l’attractivité et à l’aménagement de nos territoires tout
en participant avec les acteurs locaux aux stratégies de développement
territorial.

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 8 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
Dix axes d’intervention sont prévus :

• L’insertion des publics en difficulté


• La sensibilisation des jeunes suivis par l’Aide Sociale à l’Enfance à l’entreprise
et à la thématique de l’entreprenariat
• La préservation de l’équilibre territorial de la Côte d’Or à travers la pérennité
des bourg-centres et la valorisation de la réussite des entreprises locales
• Le développement des outils performants pour valoriser l’attractivité
• L’accompagnement du déploiement du Schéma Départemental
d’Aménagement Numérique de Territoire (SDANT)
• Le développement d’une communication numérique professionnalisée pour
valoriser l’offre commerciale des territoires
• L’accompagnement des Unions Commerciales et des très petites entreprises
(TPE) dans la transition numérique
• L’accompagnement des entreprises dans la transition énergétique
• Le suivi de l’opération « Gourmet Bag »
• L’action en faveur des filières locales

Le montant maximal susceptible d’être mobilisé est de 120 000 €.

➢ Guide des aides départementales, actualisation

Pour permettre à l’ensemble des interlocuteurs du Conseil départemental de consulter


un guide régulièrement tenu à jour sur le site internet www.cotedor.fr, il est proposé
d’actualiser le document.
Ce guide est précieux pour les élus dans la préparation de leurs projets.
http://www.cotedor.fr/cms/guide-des-aides

➢ Autorisation de programme relative aux appels à projets 2019

Depuis de nombreuses années, le Département accompagne les projets


d’investissement des collectivités via une politique contractuelle ambitieuse :

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 9 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
Contrats « AmbitionS Côte d’Or » puis « Cap 100 % Côte d’Or » et de
nombreux programmes d’aides sectorielles regroupées dans le Guide des Aides.
Le Conseil Départemental maintiendra en 2019 un niveau d’aide aux
collectivités significatif.

Cependant, le plafonnement de notre budget, imposé par l’Etat, nous impose de


modifier nos modalités de soutien.

A compter du 1er janvier 2019, les aides se déclinent ainsi :

• Les aides contractuelles destinées à la mise en œuvre de projets structurants


portés par les Communautés de communes et les Communes d’appui à travers
« Cap 100 % Côte d’Or »
• Les aides sectorielles destinées à la déclinaison au niveau local des politiques
départementales s’appuyant sur des plans ou des schémas (Guide des Aides)
• Les Appels à projets destinés à la mise en œuvre de la Solidarité Territoriale,
ciblés sur l’accompagnement des projets d’investissement portant sur le
patrimoine et ouverts à toutes les collectivités

Cinq catégories d’Appels à projets (AP) sont proposées :

• L’AP « Voirie » correspond au programme de soutien à la voirie communale


(PSV)
• L’AP « Village Côte d’Or » pour les investissements contribuant à la
valorisation ou à la création d’éléments du patrimoine bâti communal
• L’AP « Patrimoine culturel » pour les travaux d’investissement sur le
patrimoine protégé au titre des Monuments Historiques, les édifices cultuels non
protégés et les éléments du patrimoine rural non protégé
• L’AP « Patrimoine sportif » pour les travaux de création, extension,
réhabilitation ou mise aux normes des équipements sportifs
• L’AP « Patrimoine communal » pour les projets d’investissement des
collectivités portant sur des éléments du patrimoine bâti communal

Les Appels à projets seront organisés sous forme de campagne comme pour le
programme de soutien à la voirie communale (PSV), dépôt avant le 30 septembre de
l’année N pour une attribution en mars de l’année N+1

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 10 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
Pour Village Côte d’Or, la campagne se déroule toute l’année (sans changement).

Pour les trois autres Appels à projets, la campagne se déroule du 1er janvier au
30 juin avec deux attributions en septembre et en décembre.
Une règle de non-cumul au sein d’un même Appel à projets et entre Appels à
projet est instituée.

Schéma :

VCO + Voirie + Patrimoine Culturel + Patrimoine communal ou Patrimoine sportif


Une collectivité pourra ainsi présenter quatre projets de patrimoine au soutien
départemental.
Une Autorisation de programme « Appels à projets » est créée d’une durée de 4
ans et d’un montant de 9.5 M€
Attention, il n’y aura plus la possibilité de demander une autorisation de
commencer les travaux (ACT).

➢ Le très haut débit sur tout le territoire de la Côte d’Or !

Lancé en 2014, la phase prioritaire du schéma d’aménagement numérique


du territoire (SDANT) se décline en 4 projets :

• La fibre optique à la maison et au bureau pour 114 communes


• La fibre optique au cœur du bourg pour 210 communes
• La fibre optique dédiée aux entreprises en cas de carence d’initiative privée
• Le kit satellitaire.

En 2019, il est prévu : l’achèvement du projet « fibre au cœur du bourg » avec


une prévision de dépenses de 3 M€
Concernant la fibre à la maison et au bureau, un budget annexe « Numérique
FTTX » a été créé en 2018.Il est prévu en 2019 la réalisation de travaux de
déploiement de « Fibre optique à la maison » pour un montant de 21 M€

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 11 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
Chacun peut suivre l’actualité du schéma en se connectant sur le site :
www.thd.cotedor.fr

➢ Aménagements, voiries et autres infrastructures :


près de 16 M€ seront investis en 2019 dans le réseau
routier dont 5 M€ pour la voirie communale au titre du
programme de soutien à la voirie communale (PSV) :

1.Concernant le programme de soutien à la voirie communale (PSV), une


enveloppe de 4 880 000 € est validée pour le Département ; pour tous les cantons
à l’exception de Dijon Métropole et de la ville de Beaune
Pour le canton d’Is sur Tille, le plafond d’attribution est fixé à 305 502.48 €.
Pour rappel, les coefficients sont calculés en fonction :

• du linéaire de voirie communale éligible par canton (60 %)


• du nombre de communes (30 %)
• de la densité de population (10 %)

2.Pour la voirie départementale :

• Chazeuil, réfection lourde de chaussée, RD 28, 60 000 €,


• Orville, reprise des travaux de l’aménagement nord, RD 974: 35 000 €
• Moloy / Frénois : réfection lourde de chaussée, 215 000 €

Assainissement des plateformes, programme principal:

• Courtivron, RD 901, 2.47 km


• Epagny, RD 903, 3.05 km
• Lux, RD 959, 0.13 km
• Salives, RD 19, 6.83 km
• Selongey, RD 3, 0.37 km

Assainissement des plateformes, programme complémentaire:

• Chaignay, RD 105, 5.83 km


• Echevannes, RD 120, 2.00 km
2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE
Page 12 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
• Epagny, RD 3D, 0.50 km
• Gemeaux, RD 105, 0.33 km
• Marcilly-sur-Tille, RD959, 1.34 km
• Marsannay-le-Bois, RD 3B, 3.50 km
• Marsannay-le-Bois, RD 3D, 0.53 km
• Orville, RD 120, 0.18 km
• Pichanges, RD 112 N, 0.20 km
• Poncey-sur-l’Ignon, RD26, 0.30 km
• Sacquenay, RD 28, 0.30 km
• Véronnes, RD 28C, 1.03 km

Tout faire pour faire travailler le plus vite possible les entreprises.

➢ Ambition de solidarité

A travers ses compétences, ses programmes, ses dispositifs, le


Conseil Départemental est confirmé dans son rôle de « chef de file »
de l’action sociale.

Un des préoccupations majeures demeure l’augmentation du flux des Mineurs Non


Accompagnés (MNA) résultant de la pression migratoire au niveau national qui ne
cesse de grandir ainsi que des effets massifs de filières liées au trafic d’êtres humains.
La pression sur le dispositif départemental de protection de l’enfance est considérable.

Les différents exercices budgétaires sont marqués par une maîtrise de la dépense.

Tout faire pour s’assurer que la solidarité départementale va bien à ceux qui en
ont besoin !

Globalement,
le Conseil Départemental consacrera 283.815 M € contre 281.125 M€ en 2018.

• 68.44 M € pour l’Enfance


• 61.156 M€ pour l’insertion (Revenu de solidarité active, RSA)
• 76.48 M€ à l’aide personnalisée à l’autonomie APA pour les personnes
âgées
• 74.942 M€ pour le handicap

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 13 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
➢ Fonds d’aide à la vie associative 2019 (FAVA)

Une somme de 346 500 € est votée pour 2019. La répartition entre cantons
conduit à un montant de 16 870.95 € pour le canton d’Is-sur-Tille.
Les conseillers départementaux sont à votre disposition pour répondre
aux demandes de soutien financier des associations. Merci de nous
contacter le plus rapidement possible.
Les associations contribuent grandement au dynamisme des territoires et à
leur développement.

Les règles d’attribution sont les suivantes :

• L’association doit être déclarée et avoir un numéro SIRET (Cf INSEE)


• L’association doit avoir une activité d’intérêt général et respecter les lois en
vigueur
• L’association doit avoir un an d’existence à compter du jour de publication au
Journal Officiel.

Deux précisions ont été apportées :

• Le montant minimum est de 120 €


• Les demandes devront être déposées avant le 1 er septembre prochain.

Pour information, au cours de cette session deux vœux ont été adoptés :
❖ L’un en soutien aux sapeurs-pompiers volontaires en raison de la
transposition d’une directive européenne sur le temps de travail
❖ L’autre appelant à la suppression définitive des « irritants » de la loi
NOTRé qui méconnait les réalités de l’action publique sur les territoires

Je vous souhaite à toutes et tous un


très Joyeux Noël

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 14 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr
Catherine Louis et Charles Barrière

Vous proposent de poursuivre ensemble le chemin

Pour la promotion du canton d’Is-sur-Tille

Que 2019 soit une année remplie de projets,

D’ambition, de belles réussites pour chacun.

Nous sommes à vos côtés et à votre disposition pour vous accompagner

Rappel Vœux des conseillers départementaux,


Catherine LOUIS et Charles BARRIERE
le mercredi 23 janvier à partir de 19h00,
salle des Capucins à Is-sur-Tille.

Cordialement.

Charles BARRIERE
Conseiller Départemental
www.charlesbarriere.fr

2 avenue Carnot – 21120 IS-SUR-TILLE


Page 15 / 15
charles.barriere@wanadoo.fr