Vous êtes sur la page 1sur 4

01/11/2017

Introduction:  I-1 Cycles théoriques des moteurs


Le premier principe de la thermodynamique implique que la production d’un alternatifs à 4 temps
travail moteur de façon continue (Cycle moteur) n’est possible qu’en ayant au
moins deux sources de chaleur:
Chapitre 1 Une source dite chaude fournissant au système (fluide thermodynamique) de
l’énergie sous forme de chaleur (Qc), et une source froide dans laquelle le
 I-1-1 Cycle Beau de Rochas (essence)
Moteurs Alternatifs à système rejette une certaine quantité de chaleur (Qf). Un moteur alternatif
sera conforme à cette condition.
Combustion Interne (MACI) Source chaude
 Mémoire déposé à l'INPI par A.Beau de Rochas en 1862
( Tc )
décrivant les 4 temps du cycle des moteurs alternatifs. A la
même époque N.Otto en Allemagne réalise un moteur 4
Qc > 0
temps.
I - Rappels Théoriques W<0

Système
 Le cycle tel qu’il a été déposé est composé de 2
Qf < 0 isentropes et 2 isochores
Source froide
( Tf )
1 2 3

Représentation du cycle dans les diagrammes (P,V) et (T,S) Calcul du rendement: Les évolutions 1  2 et 3  4 étant isentropiques, et 2  3 et
4  1 étant isochores (réversibles) on a ,
1er principe: W 12 + Q23 + W 34 + Q41 = 0
T T T
Travail utile (net): W u = W 12 + W 34 = - Q23 - Q41 4 1
 1
P
3
T
T T
d’où   1
3 3 2 BdR T
PV =cste
Rendement du cycle: 2
V=cste
Défini comme le rapport du travail obtenu à la quantité de chaleur V1

Q23
W 34 dépensée W Q
W
Q23 On pose :
W 34 
BdR

Q
u

Q
u
 1
Q
41
V2
23
T1V1 1  T2V 2 1
2 23 23
2 4
4  est le rapport volumétrique. Et avec:
W 12 Cv (T1  T4 )
PV=cste V=cste BdR  1 
Q41 Cv (T3  T2 )
1
Il vient: BdR  1  ou
 BdR  1   1 
W 12 1 Q41
1
T T   1
V S Il vient:   1
4 1
BdR T T
3 2
4 5 6

1
01/11/2017

Remarque importante: I-1-2 Cycle Diesel Représentation du cycle dans les diagrammes (P,V) et (T,S)

Le rendement peut très bien être amélioré par l’augmentation du rapport Proposé par Rudolf Diesel en 1880. Initialement prévu pour
volumétrique . (ou taux de compression). Mais dans la pratique on fonctionner avec de la poussière de charbon, il n'a pu T
P
rencontre une limite liée au carburant. effectivement fonctionner qu'avec un liquide injecté en Q23
fines gouttelettes (huiles végétales). 2 3 3
 Apparition de phénomènes de cliquetis  combustion en régime de PV=cste Q23 P=cste
détonation. Objectif: Améliorer le rendement du cycle de Beau de
Rochas par augmentation du rapport volumétrique (). W 34 2
PV=cste
 En effet, au pressions élevées, la combustion du mélange essence – (ou taux de compression)
4 V=cste
air est caractérisée par un régime de détonation  vitesse de La solution consistait à ne comprimer que l'air dans la phase 4
propagation élevée et pression élevée. Les pressions engendrées en de compression suivie d’une injection du combustible dans W 12
fin de combustion génèrent des effets préjudiciables à la tenue l’air suffisamment chaud pour que le mélange s’enflamme Q41 P=cste
mécanique du moteur. spontanément. 1
1 Q41

 Pour éviter ces phénomènes on ajoute un additif au carburant pour


retarder l’apparition de ce cliquetis. On parle d’indice d’octane du Le cycle imaginé est composé de 2 isentropiques, 1 isobare V S
carburant (95 ou 98) et 1 isochore

7 8 9

Et avec les relations des adiabatiques, on peut aboutir à cette expression Cycle mixte:
Calcul du rendement: du rendement:

C’est un cycle diesel théorique, dans lequel la combustion se fait en deux phases: une
Bilan d’énergie 1 première phase à volume constant et une deuxième à pression constante. C’est une
  1 combinaison entre les deux précédents cycles.
1er principe: W 12 + Q23 + W 23 + W 34 +Q41 = 0 Diesel
 
 (  1)   1 P

 Travail utile W u = W 12 + W 23 + W 34 = - Q23 - Q41


Avec  = V1/ V2 rapport volumétrique
Q34

Q233
Rendement: et  = V3/ V2 taux d’expansion à pression constante. 4

W W Q PV=cste


2
u u 41 W 45
   1 - Conclusion:
Diesel Q Q Q PV=cste
23 23 23 – Pour les mêmes  et  on a: 5


W 12

Q51
On a : Q23 = Cp(T3 - T2) (isobare)
1
et Q41 = Cv(T1- T4) (isochore) Diesel Beau de Rochas V
mais dans la pratique
Le calcul du rendement thermique du cycle reste identique aux deux premiers, en faisant le
CV T1  T4  T1  T4  bilan énergétique et en appliquant le premier principe de la thermodynamique.
 Diesel  1   1
C p T3  T2  CP   Diesel >  B. de Rochas
T3  T2  W W
CV  
u
 
u
th mixte Q Q Q Q
 
23
23 34 34
T T
 W u = W i = W 12 + W 23+W 34+W 45+W 51
Soit:   1
4 1 Diesel Beau de Rochas Avec :
Diesel  (T  T )
3 2  c’ est le but recherché!
10 11 12

2
01/11/2017

 I-2 - PRESENTATION DES MOTEURS ALTERNATIFS A 2-2 Classification des moteurs à combustion interne 2-3 Pièces principales d'un moteur "4 temps"
COMBUSTION INTERNE
Selon la manière dont on réalise le cycle du moteur, il est possible de distinguer  Chaque type de moteur se distingue par son architecture:
 2-1 Définition plusieurs types de moteur à combustion interne.
- le nombre de cylindres et leur disposition (en ligne, à plat, en V, en
Un moteur thermique est une machine qui transforme une énergie Les éléments distinctifs sont: étoile, …)
thermique en énergie mécanique. L'énergie thermique est obtenue par
la combustion d'un combustible (essence, diesel, gaz gpl,….) - la cylindrée unitaire (volume d’un cylindre)
1. Le mode d'inflammation
Dans un moteur thermique la combustion peut se faire: - Allumage commandé (essence) - un détail de conception caractéristique (nombre de soupapes…)
- Auto-inflammation (Diesel)
1. à l'extérieur du moteur:  Les cycles théoriques (Beau de Rochas, Diesel ou mixte) imposent une
On parle alors de moteurs thermiques à combustion externe (machine 2. Le nombre de "temps" décomposant le cycle : construction de machines (moteurs) satisfaisant 3 fonctions
à vapeur). - 2 temps ( 1 cycle par tour) (cyclomoteur, moto, hors bord)
incontouranables:
Ce type de moteur n'est plus utilisé que pour les grosses installations - 4 temps ( 2 tours / cycle) (quasi-totalité des moteurs auto)
terrestres (centrales thermiques de production d'électricité). – un volume variable
3. La nature du mélange combustible – le renouvellement continu des fluides (puisqu'il y a combustion)
- Mélange homogène (moteur à essence)  mélange vapeur essence-air
2. à l'intérieur du moteur: - Mélange hétérogène (moteur Diesel)  mélange brouillard de combustible -air – un fonctionnement cyclique
On parle alors de moteurs thermiques à combustion interne.
Ce type de moteur équipe la quasi-totalité du parc automobile 4. Le mode réalisation du volume variable
mondial. - Par un mouvement alternatif (moteur alternatif)
- Par un mouvement rotatif (moteur rotatif)
13 14 15

2-3 Pièces principales d'un moteur "4 temps" 2-3 Pièces principales d'un moteur "4 temps" Cylindre ( C ): tube cylindrique
ouvert à sa base et dont la partie
1. CAME: (Rouge) Culasse supérieure est fermée par la culasse.
Monté sur un arbre, cette pièce non circulaire sert à transformer un 6. VILEBREQUIN: (Vert) Culasse: contient les conduits
mouvement rotatif en mouvement de poussé. Arbre articulé en plusieurs paliers excentrés. Transmet indirectement d'amenée d'air (carburé ou non) et de
l'énergie mécanique à la boîte. sortie des gaz. Elle supporte les
2. SOUPAPE: (Orange) soupapes.
Obturateur mobile maintenu en position fermée par un ressort. Elle s'ouvre 7. DISTRIBUTION: (Violet) Soupapes: assurent l'ouverture ou
momentanément sous la pression de la came. Mécanisme de régulation d'entré et de sortie des gaz à travers la chambre Cylindre la fermeture des conduits
P
de combustion. Créant une parfaite coordination entre les arbre à came et C débouchant dans le cylindre. Leur
3. BOUGIE: (Jaune) le vilebrequin. siège est aménagé dans la culasse.
Elle fait jaillir une étincelle qui met le feu au mélange air/essence, créant B Piston (P) : pièce cylindrique
une explosion. 8. CHAMBRE DE COMBUSTION: (Gris) ouverte à sa base. Il coulisse dans le
Chambre hermétique où est injecté le mélange air/essence pour y être cylindre. Sa face supérieure est
4. PISTON: (Bleu) comprimé, enflammé, et créer une énergie mécanique. V
soumise à la poussée des gaz qu'il
Pièce cylindrique mobile, qui sert à comprimer les gaz en vue d'une transmet à la bielle.
explosion, et qui après l'explosion transforme une énergie thermique en 9.LUBRIFICATION: (Marron) Bielle (B) : pièce rectiligne reliant le
énergie mécanique. Les pièces situées sous le piston baignent dans l'huile. Cette huile n'est piston au vilebrequin.
jamais en contact avec le dessus du piston. Elle lubrifie: Vilebrequin, Bielle, Vilebrequin (V) : pièce supportée
5. BIELLE: (Turquoise) Piston, et parfois c'est la même qui lubrifie la boîte de vitesse. dans le moteur par des paliers. Il
Tige rigide, articulée à ses deux extrémités. Elle transforme un mouvement (A la différence des 2 temps, ou la boite est séparée du moteur.) axe xx'
tourne autour de son axe xx‘ . La
linéaire en mouvement rotatif. partie excentrée est reliée à
l'extrémité de la bielle
15 15 16

3
01/11/2017

 2.4 Principe général de production du mouvement dans - Cylindrée (Cy) : volume engendré par le piston entre ses 2 positions
un moteur alternatif
 2.5 Terminologie extrêmes (PMB et PMH)

A l'issue de la combustion, la forte  *D2 *C


pression (P) qui règne dans l'enceinte, - Distribution: ensemble des organes commandant l'entrée des gaz Cy 
génère une force F= PxSection du piston frais et l'évacuation des gaz brûlés (soupapes et organes de 4
PMH qui va faire descendre le piston. Dans le commande associés) La cylindrée totale d'un moteur de n cylindres est : n*Cy
même temps, la partie inférieure de la
bielle parcourt le chemin ABC. - Carburation: terme relatif à la réalisation du mélange air- carburant - Volume mort : volume des gaz au-dessus du piston lorsque celui-ci est
L'inertie du vilebrequin permettra la pour les moteurs à allumage commandé. Par extension c'est aussi la au PMH (noté ici v )
rotation CDA, et plus généralement la richesse du mélange (carburation pauvre ou riche)
rotation pendant les temps où le piston
PMB - Rapport volumétrique : rapport du volume total des gaz (piston au PMB)
n'est pas moteur.
- Alésage (D) : diamètre du cylindre. sur le volume mort
Le point le plus haut de la course du
piston est appelé Point Mort Haut (PMH),
et de façon analogue on a le Point Mort - Volume maximum (volume total): (piston au PMB)
- Course (C) : distance parcourue par le piston entre le PMH et le
Bas (PMB), à ces points extrêmes la PMB. Elle est égale au diamètre du chemin parcouru par la tête de
vitesse du piston est nulle.
L'ensemble vilebrequin-bielle-piston est
bielle. Vmax  C y  v
dénommé embiellage du moteur
17 18 19

.
- Relation entre , Cy et v
Diamètre parcouru par la tête
de la bielle = course

Cy  v Cy
τ  1
v v Cy

20 21