Vous êtes sur la page 1sur 7

Tronc Commun

Le vocabulaire du portrait

En plus du vocabulaire de la fiche « Le visage et la silhouette », voici celui concernant le


caractère d’un personnage

LE PORTRAIT

Le portrait est le nom donné à la description d’un personnage.


Un portrait est la représentation d’une personne par le dessin, la peinture, la gravure ou la
photographie.
On peut aussi, avec des mots, faire le portrait d’un personnage réelle ou d’un personnage
fictif.
Faire un portrait c’est : - donner une identité au personnage (nom, situation sociale, âge...),
- décrire son aspect physique (visage, allure, détails vestimentaires...),
- rendre compte de son caractère (comportement, langage...).
Le narrateur choisit les éléments qui indiqueront au lecteur les sentiments qu’il éprouve à
l’égard de son personnage.

Insérer un portrait dans un récit

Le narrateur peut interrompre sa narration pour camper son personnage, on parle alors de
portrait statique. Il peut aussi le dépeindre en décrivant ses attitudes et ses actions, c’est un
portrait en action.

Exercice 1 : Les mots de la liste A désignent un caractère. Chacun d’eux peut trouver son
antonyme dans la liste B. Recopiez les couples ainsi formés.
Liste A : généreux - impulsif - affable - audacieux - dynamique - secret - sauvage - taciturne
- timide - sournois - colérique - querelleur.
Liste B : réfléchi - timoré - avare - mou - sociable - extraverti - effronté - bourru - loyal -
calme - pacifique - bavard.

mot antonyme mot antonyme

Exercice 2 : Associez les mots suivants à une partie du corps humain.


ex : froncer... les sourcils
hausser - tendre - lever - poser - plier - cligner - tourner - tirer - bouger - gonfler - pencher.

Exercice 3 : Quelles différences faites-vous entre :


une moue - une grimace - le rire - un sourire - un rictus.

Le portrait
Le portrait est la description d'une personne ou d'un animal. Le portrait doit décrire le
personnage (portrait physique) et montrer le caractère du personnage (portrait moral).

Des conseils pour bien rédiger un portrait

1) Le portrait des idées pour bien rédiger


On commence par évoquer l'âge de la personne (adolescent, jeune, vieux...) puis
la taille (courtaud, trapu, haut...) ensuite la masse (mince, gros, ventru, obèse, corpulent...)
enfin l'attitude (leste, souple, gracieux, prompt...).

a) Tu fais le portrait physique avec des détails se rapportant.....


- aux traits du visage,
- à la forme du corps,
- aux vêtements,
- aux gestes et aux jeux de physionomie (traits du visage exprimant le tempérament, le
caractère d'une personne.
- à la voix.

b) Tu fais le portrait moral avec des détails correspondant au caractère du personnage


Tu peux faire ce portrait ....
* de façon directe, en nommant le trait de caractère exprimé ,
* de façon indirecte :
- en choisissant des traits physiques qui évoquent des sentiments ou des traits de caractère,
- en faisant agir les personnages.

2) Des procédés
Tu peux commencer par faire, au brouillon, le signalement de la personne. Le signalement
de la personne est l'ensemble des indications qui permettent de la reconnaître.

a) Son état civil


* son nom, son âge,
* son milieu : lieu de vie (ville, hameau, etc), profession

b) Ses traits physiques


* Sa silhouette (grande, corpulente, droite, courbée, maigre, etc.).
* Les détails de son apparence. Ils peuvent se rapporter au visage, au corps, aux vêtements, à
la voix, aux attitudes, aux gestes. etc.

c) Ses traits de caractère


* Indiquer son trait de caractère dominant.
* Indiquer ensuite les éléments qui traduisent ce caractère. Il peut s'agir :
- de traits physiques,
- d'actions habituelles ou de manières d'être.
Le caractère ou la situation sociale d'un personnage sont le plus souvent suggérés par le
geste,l'expression du visage, la façon de parler, par une occupation habituelle, par un
acte exemplaire...
Mais on doit parler aussi:
• Qualités intellectuelles du personnage (instruit, cultivé, intelligent, sage, lucide,
savant...).
• Les qualités morales (généreux, charitable, loyal, honnête, franc, aimable, ambitieux...).
• Les défauts intellectuelles (illétré, analphabète, inculte, idiot, débile...).
• Les défauts moraux (impoli, avare, hypocrite, curieux, arrogant, odieux...).
Il faut aussi brosser le portrait en action de la personne c'est-à-dire la présenter en train
d'agir. Le portrait en action nous éclaire sur le caractère du personnage.

Des mots pour écrire un portrait physique

Le choix de quelques détails caractéristiques de la physionomie du personnage permet


d'annoncer son portrait moral:
• Le visage peut être (maigre, osseux, ridé, lisse...).
• Sa forme (ovale, carré, arrondi...).
• Le teint (blanc, brun, rose, injecté de sang, bronzé, blême...).
• La physionomie (gaie, triste, froide, souriante...).
• Les cheveux (châtains, roux, ondulés, dorés, fauve, lisses, crépus, touffus...).
• Le front (étroit, large, bombé, aplati...).
• Les yeux (flamboyants, enfoncés, vifs, étincelants, cernés, tombants, larmoyants...).
• Le nez (retroussé, camus, en bec d'aigle, crochu...).
• La bouche (mince, charnue, épaisse, souriante, entrouverte...).
• Les joues (pommettes, creusées, joufflues...).
• Le menton (rond, carré, pointu...).

Carrure : taille, charpente, carcasse, stature...

Corps :
• grand, gigantesque, petit, nain, nabot, élancé, bien fait, svelte, robuste, sain.
• maigre, émacié, anguleux, hâve, squelettique, décharné...
• trapu, ramassé, gras, potelé, replet, dodu, rebondi, obèse... • . -
• difforme, bossu, bancal, mal bâti, gringalet, maladif...

Taille : grande, haute, moyenne, petite, minuscule, énorme, normale, ordinaire.


Vêtement :
• tenue, costume, robe, uniforme, toilette...
• loques, guenilles, nippes, accoutrement...
• léger, chaud, commode, ample, large, étroit, étriqué, serré...
• riche, somptueux, magnifique...
• vieux, usé, déchiré, rapiécé, élimé, démodé...
Tête : • ronde, carrée, ovale, grosse, petite, plate, pointue...
• belle, vilaine, laide, affreuse, difforme...
• chevelue, bouclée, tondue, rasée, chauve...

Visage : • doux, fin, avenant, joli, gai, radieux, riant, serein, ouvert...
• ingrat, laid, mauvais, repoussant, triste, lugubre, morose...
• long, ovale, rond, étroit, pâle, blême, coloré, enflammé...

Nez : droit, crochu, recourbé, rond, pointu, épaté, camus, écrasé, aquilin...
Oreilles : larges, courtes, évasées, décollées, pointues, pendantes...

Yeux : • noirs, gris, bleus, verts, pers, glauques, grands, gros, vifs, éteints, torves...
• bons, mauvais, doux, tristes, sévères, furieux, furibonds, farouches... Voix : aiguë,
nasillarde, rauque, grave, caverneuse, éraillée... .

Les membres:

• Les épaules (larges, étroites, carrées...).


• Les mains (douces, fines, massives, musclées, ridées...).
• Les jambes (musclées, grosses, arquées, élancées...).
• La démarche (majestueuse, gracieuse, vive, fière, raide, boiteuse, élégante...).
Après avoir tracé le portrait physique en choisissant les éléments particuliers du personnage,
on doit parler des occupations de ce dernier (vétérinaire, chômeur, architecte, fabricant,
juge, dentiste, fermier...)

Des mots pour écrire un portrait moral

Le caractère ou la situation sociale d'un personnage sont le plus souvent suggérés par le
geste,l'expression du visage, la façon de parler, par une occupation habituelle, par un
acte exemplaire...
Mais on doit parler aussi:
• Qualités intellectuelles du personnage (instruit, cultivé, intelligent, sage, lucide,
savant...).
• Les qualités morales (généreux, charitable, loyal, honnête, franc, aimable, ambitieux...).
• Les défauts intellectuelles (illettré, analphabète, inculte, idiot, débile...).
• Les défauts moraux (impoli, avare, hypocrite, curieux, arrogant, odieux...).
Il faut aussi brosser le portrait en action de la personne c'est-à-dire la présenter en train
d'agir. Le portrait en action nous éclaire sur le caractère du personnage.

• bon, sympathique, agréable, aimable, affable, facile, confiant, paisible, serein, courtois, gai,
enjoué, jovial, réservé, ouvert, franc, fidèle...
• doux, placide, débonnaire, calme, tranquille, patient, austère...
• froid, impassible, flegmatique...
• triste, mélancolique, taciturne, morose, sombre, maussade...
• rusé, astucieux, rapide, vif, lent, doux, violent, impétueux...
• mauvais, antipathique, hargneux, difficile, brusque, bougon, grincheux, tatillon, irritable,
irascible, susceptible, soupçonneux, ombrageux, grossier...

Le vocabulaire du portrait
Lorsque tu décris des personnages, commence par brosser leur portrait physique.

Le vocabulaire du visage

- Les noms : les cheveux, le front, les sourcils, les arcades sourdlières, les paupières, les
yeux, la pupille, l'iris, les oreilles, le lobe, le nez, les joues, les pommettes, les tempes, la
bouche, la commissure des lèvres, le menton...

- Les adjectifs et expressions pour qualifier :

- le visage : rond, carré, allongé, fin, épais, plein, épanoui, élégant, noble, lisse...
- le teint : blafard, blême, bronzé, cireux, clair, congestionné, éclatant, frais, hâlé, livide,
lumineux, mat, rougeaud...
- les cheveux : auburn, blancs, blonds, châtains, cendrés, gris, noirs, poivre et sel, roux,
boudés, clairsemés, crépus, drus, frisés, frisottés, hérissés, lisses, ondulés...
- le front : bas, bombé, étroit, fuyant, haut, lisse, ridé...
- les sourcils : arqués, bien dessinés, broussailleux, droits, en accent circonflexe...
- les yeux : noisette, noirs, vairons, verts, bridés, brillants, écarquillés, en amande, enfoncés,
éteints, étincelants, exorbités, froids, globuleux...
- le nez : aquilin, bosselé, busqué, court, délicat, droit, écrasé, en trompette, épaté, fin, large,
long, retroussé
- les joues : caves, creuses, empourprées, granuleuses, lisses, pâles, pleines, veloutées...
- les oreilles : collées, décollées, grandes, petites, au lobe allongé, rebondi, percé...
- les lèvres : boudeuses, charnues, fines, gourmandes, minces, ourlées, pincées...
- le menton : avancé, avec une fossette, fuyant, en galoche, pointu, rond...
Le vocabulaire du portrait moral

- Qualités et défauts
- Les noms : amabilité, avarice, bonté, courage, égoïsme, fourberie, franchise, générosité,
honnêteté, humilité, irritabilité, jalousie, médisance, volonté...
- Les adjectifs : affectueux, compréhensif, doux, impatient, intolérant, tendre, violent

Le portrait

Voici le texte :

Goinfre dégoûtant

Gnathon1 ne vit que pour soi, et tous les hommes ensemble sont à son égard comme s'ils
n'étaient point. Non content de remplir à une table la première place, il occupe lui seul celle
de deux autres; il oublie que le repas est pour lui et pour toute la compagnie ; il se rend
maître du plat, et fait son propre2 de chaque service : il ne s'attache à aucun des mets, qu'il
n'ait achvé d'essayer de tous ; il voudrait pouvoir les savourer tous tout à la fois. Il ne se set à
table que de ses mains ; il manie les viandes, les remanie, démembre, déchire, et en use de
manière qu'il faut que les conviés, s'ils veulent manger, mangent ses restes. Il ne leur
épargne aucune de ces malproporetés dégoûtantes, capables d'ôter l'apétit aux plus affamés ;
le jus et les sauces lui dégouttent du menton et de la babe ; s'il enlève un ragoût de dessus un
plat, il le répand en chemin dans un autre plat et sur la nappe ; on le suit à la trace. Il mange
haut3 et avace grand bruit ; il roule les yeux en mangeant ; la table est pour lui un ratelier 4; il
écure ses dents, et il continue à manger. [...]
1 : Gnathos en grec signifie "mâchoire"
2 : S"accapre chaque service, chaque plat.
3 : Bruyamment
4 : Une mangeoire
J. de La Bruyère, Les Caractères, 1688
Questions :
I°/ Composition du portrait
a) Est-ce un portrait physique ou moral ? Relève les caractéristiques de ce personnage.
b) Est-ce un portrait fixe ou en action ?
c) Quel rapport y a-t-il entre le nom et le comportement du personnage ?

II°/ Le portrait en actes


a) Relève les verbes qui ot pour sujet "Gnathon". Que penser de ces verbes ?
b) Cite au moins deux éxagérations qui dévalorise le personnage.
c) Relève le champ lexical de la nourriture et une méthaphore.

III°/ La visée du portrait


a) Ce portrait est-il dévalorisant ? Pourquoi ?
b) Quel temps est employé ? Pourquoi, quelle est sa valeur ?
c) Est-ce un personnage fictif ? Réel ? Est-ce vraiment un personnage particulier ?
d) Quel est donc le véritable but de La Bruyère ?

Correction :

Goinfre dégoûtant

Gnathon1 ne vit que pour soi, et tous les hommes ensemble sont à son égard comme s'ils
n'étaient point. Non content de remplir à une table la première place, il occupe lui seul celle
de deux autres; il oublie que le repas est pour lui et pour toute la compagnie ; il se rend
maître du plat, et fait son propre2 de chaque service : il ne s'attache à aucun des mets, qu'il
n'ait achvé d'essayer de tous ; il voudrait pouvoir les savourer tous tout à la fois. Il ne se
sert à table que de ses mains ; il manie les viandes, les remanie, démembre, déchire, et en use
de manière qu'il faut que les conviés, s'ils veulent manger, mangent ses restes. Il ne leur
épargne aucune de ces malproporetés dégoûtantes, capables d'ôter l'apétit aux plus affamés ;
le jus et les sauces lui dégouttent du menton et de la babe ; s'il enlève un ragoût de dessus un
plat, il le répand en chemin dans un autre plat et sur la nappe ; on le suit à la trace. Il mange
haut3 et avace grand bruit ; il roule les yeux en mangeant ; la table est pour lui un ratelier4; il
écure ses dents, et il continue à manger. [...]1 : Gnathos en grec signifie "mâchoire"
2 : S"accapre chaque service, chaque plat.
3 : Bruyamment
4 : Une mangeoire J. de La Bruyère,
Les Caractères, 1688

I°/ Composition du portrait


a) La Bruyère dresse un portrait moral de Gnathon : il peint son caractère. gnathon est
égoïste, goinfre, dégoûtant. (Les caractéristiques sont en orange, dans le texte)
b) C'est un portrait en action. On ne voit Gnathon comme sur une photo mais on le regarde
manger.
c) Son nom reflette son comportement. Non seulement les consonnace ainsi que
l'origine des mots font que le personnage n'a pas un nom anodin.
La Bruyère a choisi ce nom pour accentuer le caractère du personnage.
→ On fait connaissance de Gnathon à travers son comportemnt.

II°/ Portrait en actes.


a)
Verbes d'état Verbe d'action Verbe de sentiments
se rend maître ; fait ; achever ; se sert ; manie ;
étaient ; s'attache
remanie ; démembre ; déchire ; use ; épargne ; oublie ; voudrait
; vit ; occupe
enlève ; mange ; roule
En grande majorité, ce sont des verbes d'actions qui ont tous un rapport avec la
nourriture. On ne connaît Gnathon qu'à travers son comportement.
b) (Les deux éxagérations sont en rose, dans le texte)
Ces éxagérations font que ce portait est très péjoratif.
c) (Le champ lexical de la nourriture est surligé en vert, dans le texte).
C'est un champ lexical très riche.
La table est pour lui un râtelier : cet méthaphore fait le lien entre la table et un râtelier. Donc
implicitement, Gnathon = animal (cochon).

III°/ Le visée du portrait


a) Non, il est dévaliorisant cat Gnathon n'est peint qu'à travers les défauts.
b) Le texte est au présent de l'indicatif. Valeur : Présent d'habitude.
c) C'est un personnage fictif. Ce n'est pas un personnage particulier. C'est l'incarnation de la
gourmandise. Gnathon = Gourmandise.
d) Le but de La bruyère est de dénoncer les vices (défauts) des homes.
Chaque caractères est un trait de personnalités crtitiqué.