Vous êtes sur la page 1sur 3

LES PERFORMANCES DES SYSTEMES – MODELISATION DES

ACTIONS MECANIQUES - VERIN DE SERTISSAGE

I – INTRODUCTION :

Si des efforts importants sont nécessaires sur une machine, on peut avoir recours aux techniques d’automatisation hydraulique. Cependant, le
passage à l’hydraulique nécessite un équipement couteux (pompe, bâche, etc.) et également une mise en œuvre plus délicate.
Or, pour de nombreuses machines, ces efforts importants ne concernent qu’un seul vérin ou bien sont limités à la fin de course des vérins (cas des
opérations de bridage, de formage, de poinçonnage, etc.). pour éviter de faire appel aux techniques hydrauliques, on a alors recours à un vérin
pneumatique multiplicateur d’efforts.

II – ETUDE DU VERIN DE SERTISSAGE :


2-1) Présentation :

On donne ci-dessous la nomenclature du vérin et sur la page suivante le dessin d’ensemble.

La fonction de cet appareil est de sertir des rondelles sur des écrous à l'aide d'air sous pression.
Cette pression étant multipliée à l'aide d'huile et de 2 pistons. Un piston pneumatique et un piston hydraulique.
L'utilisateur plaçant l'écrou et la rondelle dans un des deux logements de la pièce 22, puis déplace 22 pour
amener l'écrou et la rondelle en position de sertissage.

2-2) Transmission de l'énergie permettant l’assemblage.

Arrivant par l’orifice "B" l’air comprimé déplace vers le bas le piston pneumatique (6) et (13) en créant un effort presseur.
La pénétration de la tige (6) augmente la pression de l’huile du fait de sa petite surface d’appui sur l’huile (pression supérieure a celle de l’air
comprimé).
L’huile pousse vers le bas le piston hydraulique (3) avec une force amplifiée.

23 2 Vis S 235
22 1 Support écrou à sertir C 60 Trempé revenu
21 2 Ecrou S 235
20 2 Vis S 235
19 1 Coulisse C 60 Trempé revenu
18 4 Vis S 235
17 4 Goujon S 235
16 1 Ressort cylindrique de compression 60 Si Cr 7
15 5 Joint torique 21,96x1,78
14 1 Joint à lèvre type A, 14, 20, 6
13 1 Piston pneumatique 51 Cr V 4 Trempé revenu
12 1 Ecrou S 235
11 1 Fond supérieur C60 Peint en bleu
10 4 Ecrou S 235
9 4 Rondelle S 185
8 1 Cylindre supérieur E 335 Anodisé
7 1 Rondelle S 185
6 1 Tige piston pneumatique 42 Cr Mo 4 Trempé revenu
5 1 Cylindre intermédiaire C 60 Peint en bleu
4 1 Cylindre tube E 335 Anodisé
3 1 Piston hydraulique 51 Cr V 4 Trempé revenu
2 1 Cylindre inférieur C 60 Anodisé
1 1 Corps GS 275 Peint en bleu
Rep Nb Désignation Matière Observations

LES PERFORMANCES DES SYSTEMES – MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES - VERIN 1/3
ECARTEUR
2/3
LES PERFORMANCES DES SYSTEMES – MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES - VERIN
E
D
C
Jeu ‘’important’’
entre 3 et 6
B

Vérin de sertissage
- Point A : Centre du contact entre le piston 3 et l’ensemble écrou
+ rondelle à sertir.
- Point B : Centre du contact entre le ressort 16 et le cylindre
inférieur 2.

ECARTEUR
- Point C : Centre du contact entre le ressort 16 et le pston3 et
A
extrémité de la tige 6.
- Point D : Centre de l’extrémité supérieure du piston 3.
- Point E : Centre de l’extrémité supérieur du piston 13.
III – TRAVAIL DEMANDE : Rappel :
Quelle que soit la
But du travail demandé : Déterminer la pression mini d’air comprimé pour réaliser le sertissage. forme du piston, la
Vérifier que cette pression est compatible avec celle du réseau d’air comprimé : p = 0,6 MPa. surface de calcul
d’une force due à une
Travail préliminaire : Colorier sur le dessin d’ensemble page 2 la zone occupée par l’air pression est la
comprimé admis par l’orifice B en bleu et la zone occupée par l’huile en rouge surface projetée

3-1) Détermination de la pression de l’huile :

Donnée :
L’effort nécessaire au sertissage de l’ensemble écrou + rondelle exercé sur le piston 3 a pour valeur : A(R + E → 3) = 4200 N
Le ressort 16 a une raideur k = 9 N/mm, une longueur l0 = 80 mm au repos et une longueur l = 50 mm dans la position sertissage

Questions :

- Représenter sur la figure ci-dessous représentant le piston 3 l’action mécanique qu’exerce le ressort 16 au point C notée C(16 → 3) .

- Déduire par calcul l’intensité de l’action du ressort 16 sur le piston 6 : C(16 → 3) .

- Représenter sur la figure ci-dessous représentant le piston 3 l’action mécanique qu’exerce l’huile notée D(H → 3) .
- En négligeant toutes les actions mécaniques qui s’exercent sur le piston 3 non représentées sur la figure ci-dessous, déduire par calcul l’intensité
de l’action mécanique de l’huile sur ce piston : D(H → 3) .
- Déduire par calcul la valeur de la pression de l’huile notée pH.

A(R + E → 3)

∅ 1 = 48
x
C D
A

3-2) Détermination de la pression de l’air comprimé :

Notation : on désigne par piston 6 l’ensemble constitué des pièces 6+7+12+13

Donnée :

Quelle que soit la valeur obtenue auparavant, prendre pour la suite du problème pH = 2,5 MPa

- Représenter sur la figure ci-dessous représentant le piston 6 l’action mécanique qu’exerce l’huile notée C(H → 6) .

- Déduire par calcul l’intensité de l’action de l’huile sur le piston 6 : C(H → 6)

- Représenter sur la figure ci-dessous représentant le piston 6 l’action mécanique qu’exerce l’air comprimé E(A.C. → 6) .
- En négligeant toutes les actions mécaniques qui s’exercent sur le piston 6 non représentées sur la figure ci-dessous, déduire par calcul l’intensité
de l’action mécanique de l’air comprimé sur ce piston : E(A.C. → 6)
- Déduire par calcul la valeur de la pression de l’air comprimé notée pAC.
- Conclure.
∅ 1 = 48
∅ 2 = 10

C E x

3-3) Détermination de la relation entre effort de sertissage et pression d’air comprimé :

- Déterminer la relation : A(R + E → 3) = f (∅2 , ∅1 , pAC, k, l, l0)

LES PERFORMANCES DES SYSTEMES – MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES - VERIN 3/3
ECARTEUR