Vous êtes sur la page 1sur 10

Département de Sciences & Technique

Filière : Science Géomatique Appliqués à la gestion des Ressources Nature


et Environnementales

Chimie de l’environnement

Thème :

LES CONSEQUENCES DE LA
DEGRADATION DE
L'ENVIRONNEMENT

Réalisé par : - Ibtissam CHARIF

- Salma HAMDI

Année universitaire :2018 / 2019


Table des matières

Introduction ......................................................................................................................... 3

CHAPITRE I : Les différentes conséquences de dégradation de

l’environnement : .................................................................................................................. 4

I.1. La pollution des terres : .................................................................................................... 4

I.2. La pollution de l’air : ........................................................................................................ 4

I.3. Les conséquences sur la santé : ........................................................................................ 5

I.4. La pénurie d’eau : ............................................................................................................. 5

I.5.La déforestation : .............................................................................................................. 6

CHAPITRE II: Les solutions proposés pour minimisé les conséquences de la

dégradation de l’environnement : ..................................................................................... 8

Conclusion............................................................................................................................... 9

Référence ............................................................................................................................. 10
Introduction

L'environnement est défini comme « l'ensemble des éléments (biotiques ou abiotiques)


qui entourent un individu ou une espèce et dont certains contribuent directement à subvenir
à ses besoins, mais par l’activité anthropique et la révolution industrielle notre
environnement s’est dégrader et sa qualité de nous rendre ses besoins et ses services est
réduit.

En effet, les effets conjugués de la pression anthropique croissante sur les ressources
naturelles et des conditions climatiques sévères engendrent des dysfonctionnements de
l’écosystème terrestre. Ces derniers sont amplifiés par les modes et systèmes inappropriés
d’exploitation des ressources naturelles disponibles. Cela conduit à la régression des massifs
forestiers, à la diminution de la disponibilité des ressources en eau et leur pollution, et à la
dégradation des parcours et des sols, pouvant engendrer la désertification et la disparition de
certaines espèces animales et végétales. Ces perturbations qui affectent les ressources
biologiques et les potentialités des terres, se traduisent par la détérioration du niveau de vie.
Ainsi, dans les zones semi-arides, le surpâturage et la déforestation contribuent à la
désertification qui empêche la reconstitution du couvert végétal et peut être considérée
comme la forme ultime de la dégradation des terres.

Il s’avère donc nécessaire, pour la lutte contre la dégradation de l’environnement, de


développer des techniques ou bien des solutions pour répondre aux attentes des populations
locales et de satisfaire leurs besoins prioritaires, sans dégrader la qualité de notre
environnement.
Chapitre I : Les différentes conséquences de dégradation de l’environnement

CHAPITRE I : Les différentes conséquences de dégradation de


l’environnement :

Parmi les différentes des conséquences de dégradation de l’environnement on trouve :

I.1. La pollution des terres :


Cette raréfaction des ressources naturelles peut aussi s’expliquer par le phénomène de
dégradation du sol. En effet, considéré comme un phénomène naturel, l’érosion est plus
catastrophique lorsqu’elle est faite par l’homme. La pratique intensive de cette dernière peut
engendrer un effet de glissements de terrain provoquant par la suite une désertification
rapide. D’où, la perte progressive de la biodiversité.

I.2. La pollution de l’air :


La pollution de l’air se manifeste surtout par l’émission des gaz nocifs provoquée par
les grandes entreprises surtout dans les pays développés, les fumées dégagées par les
voitures, etc.

4
Chapitre I : Les différentes conséquences de dégradation de l’environnement

I.3. Les conséquences sur la santé :


Depuis plusieurs années, le rôle de l’homme dans la dégradation de notre environnement
n’est plus remis en cause. Pollution de l’air, de l’eau, des sols, nuisances sonores, destruction
de la biodiversité… les répercussions de l’activité humaine sont diverses.

En plus de dégrader l’environnement, l’activité humaine dégrade la vie quotidienne


des hommes eux-mêmes.

En effet, les conséquences de la dégradation de l’environnement sur notre santé ne sont


pas anodines :

 La perturbation de la croissance
 Les maladies respiratoires et cardio-vasculaires
 Baisse de la qualité de vie
 Stress
 L’allergies

I.4. La pénurie d’eau :


Parmi les conséquences de la dégradation de l’environnement on trouve la pénurie d’eau à
cause de la surexploitation des ressources en eau.

C’est pour cela on peut considérer que cette pénurie est l’un des risques liés à l’eau pour les
années à venir est simple .

5
Chapitre I : Les différences conséquences de dégradation de l’environnement

La pénurie d’eau est la demande en eau douce dépasse l’approvisionnement dans un lieu
précis.

Pénurie d’eau = demande en eau excédentaire par rapport à l’approvisionnement disponible

Les trois principaux aspects qui caractérisent la pénurie d’eau sont :

 Un manque physique de disponibilité en eau pour répondre à la demande ;


 Le niveau de développement des infrastructures qui contrôlent le stockage, la
distribution et l’accès à l’eau ;
 La capacité institutionnelle à fournir les services d’eau requis.

la ressource en eau consommable est limitée alors que la population mondiale et les
besoins en eau ne cessent d’augmenter. De ce fait, la quantité d’eau douce disponible par
habitant baissera au fur et à mesure que ses besoins augmenteront. L'eau risque de devenir un
enjeu géopolitique majeur pour les années à venir.

I.5.La déforestation :

La déforestation est l'ensemble des pratiques et processus conduisant au recul irréversible


des surfaces couvertes de forêts au profit d'activités non forestières, en général l'agriculture et
l'urbanisation.

La déforestation est essentiellement d'origine anthropique, existe depuis la Préhistoire. Il


résulte de la pression démographique et du besoin grandissant des populations en espace pour
cultiver.

6
Chapitre I : Les différences conséquences de dégradation de l’environnement

Chaque année, environ 13 millions d'hectares de forêts disparaissent pour être


convertis, notamment, en:

 Pâturages pour le bétail


 Plantations de tabac
 Cultures de soja.
 l'exploitation du bois de chauffage.

7
Chapitre II : Les solutions proposés pour minimisé la dégradation de l’environnement

CHAPITRE II: Les solutions proposés pour minimisé les


conséquences de la dégradation de l’environnement :

 Développer les énergies renouvelables, promouvoir l’efficacité et la sobriété


énergétique (limiter le chauffage et la climatisation des bâtiments, la publicité
lumineuse, l’éclairage de nuit, etc.)
 Développer les transports en commun, le covoiturage, l’auto-partage, le ferroutage, le
fluvial, le vélo, la marche, etc.
 Information du public, interdiction des substances dangereuses et développement
d’alternatives
 Économiser l’énergie
 Limiter les transports polluants
 Utiliser des produits naturels pour le ménage ou à défaut, des produits éco-labélisés
 Conversion des énergies les plus émettrices (charbon, pétrole, gaz) vers les énergies
renouvelables
 Gestion raisonnée des forêts, protection des zones naturelles
 Orientation de l’agriculture vers l’agroécologie, l’agroforesterie
 Protection des zones clés : points chauds de la biodiversité, zones de reproduction
 Définir avec soin les quotas de pêche, favoriser la pêche artisanale
 Gestion durable des forêts, valorisation de la biodiversité (écotourisme, protection face
au brevetage du vivant)
 Lutte contre le changement climatique et pollution

8
Conclusion

On peut constater que l’augmentation des besoins alimentaires, suite à la surpopulation,


entraîne une surexploitation des ressources naturelles, et aussi l’intensification de technologie
utilisant souvent des outils peu appropriés et qui nuisent à notre environnement.

Cette surexploitation des ressources génère des problèmes de dégradation physique du sol,
de l’air et aussi à la pénurie d’eau ceci engendre une compaction et perte irréversible de la
structure des sols, érosion éolienne et hydrique, et de détérioration de la qualité chimique
comme la salinisation suite à l’irrigation, accumulation des métaux lourds suite à la
réutilisation des eaux usées.

De plus, le rétrécissement des aires de pâturage, la détérioration des infrastructures


agricoles, la diminution des capacités de rétention des barrages et donc du potentiel
d’irrigation, accélèrent le processus de désertification.

Donc il est primordiale, de faire face à cette dégradation.

9
Références

 http://www.vedura.fr/environnement/pollution
 https://www.ledevoir.com/societe/environnement/240596/consequence-de-la-
degradation-de-l-environnement-un-autre-type-de-refugies
 3 World Resources Institute ; PNUE ; PNUD ; Banque mondiale. Forêts et couverture
terrestre. In : Centre de recherches pour le développement international et Comité
21, éds. Ressources mondiales 1996-97. Sl : sn, 1998 : 219-43.

 https://e-rse.net/infographie-impact-degradation-environnement-sante-louison-
10046/#gs.xPRFePY
 2 Ait Belaid M. Les systèmes d’information pour l’environnement : Développement et
formation. Géo observateur 1994 ; 5 : 61-9.
 http://tpe-environnement-energie-et-nous.e-monsite.com/pages/les-consequences-de-
la-degradation-de-l-environnement/
 Rapport des Nations unies sur le sommet planète terre : « Convention sur la
désertification ». Conférence des nations unies sur l’environnement et le
développement : 3-14 Juin 1992. Rio de Janeiro : Organisation des Nations unies,
1992 ; 50 p.
 http://les.cahiers-developpement-durable.be/vivre/t1-p1-cha2-environnement-degrade/
 M’Bodou MA. Les impacts socio-économiques de la désertification au Tchad.
Communication présentée au séminaire « La désertification » à Fès ; 15 - 16 mars
1996.
 https://www.actionecolo.fr/quels-sont-les-grands-problemes-environnementaux-et-
leurs-solutions/
 Knidiri M, Tanouti B. Le développement durable dans les pays du sud méditerranéen
: enjeux et obstacles. Colloques interculturels méditerranéens. Palerme : COMEN,
1998 ; 5 p.
 Ministère de l’Agriculture, du Développement rural et des Eaux et Forêts (MADREF).
Programme d’action national de lutte contre la désertification Document principal.
Rabat : MADREF, Juin 2001 ; 134 p.

10