Vous êtes sur la page 1sur 1

La cellule algale a des caractéristiques remarquables :

-La membrane squelettique externe, morte, est de nature pecto-cellulosique. La cellulose qui la compose est associée
à des polysaccharides qui sont descomposés pectiques. Des "ouvertures" ou plasmodesmes permettent la
communication entre les cellules dont les cytoplasmes sont en contact.
Chez les algues rouges on trouve à ce niveau des synapses qui obturent l'ouverture.

-Le cytoplasme ou hyaloplasme est entouré d'une membrane cytoplasmique vivante à travers laquelle se font échanges
nutritifs et communication.

-Les organites cytoplasmiques les plus remarquables sont:

°les plastes qui sont de nature lipo-protéïque permettent à la cellule de convertir l'énergie lumineuse en énergie chimique
potentielle et les ions minéraux (dioxyde de carbone notamment) en matière organique.Les chloroplastes porteurs
de pigments chlorophylliens sont des vésicules ovoïdes d'environ 3 à 10 micromètres de diamètre.
Les chromoplastes sont porteurs de pigments surnuméraires.

°les mitochondries en forme de sacs allongés à double paroi d'environ 1 micromètre de diamètre pour une longeur de 7
à 12 micromètres. La membrane interne forme des replis ou crêtes qui baignent dans une matrice ou stroma contenant
des ribosomes. Les mitochondries permettent l'oxydation totale de la matière organique (respiration) en énergie utilisable:
elles sont le siège de la production d'énergie nécessaire à la vie de la cellule.

°des produits d'accumulation ou de réserve issus de l'activité photosynthétique; ils sont solides (grains d'amidon,
globules de lipides) ou liquides (en solution dans le suc vacuolaire, comme la laminarine par exemple).
°des vacuoles qui sont des cavités hypertrophiées du réticulum endoplasmique contenant des substances dissoutes
°les ribosomes qui sont des lieux de synthèse des protéines (enzymes)
°les dictyosomes (appareil de Golgi) qui sont des piles de saccules, lieux de transit, d'emballage et de tri des produits de
sécrétion; ils donnent naissance par bourgeonnement à des vésicules où sont concentrées les sécrétions avant expulsion
par exocytose (fusion de la vésicule avec la membrane plasmique et expulsion du produit de sécrétion).

-Un vrai noyau, bien individualisé entouré d'une membrane qui fait des algues des eucaryotes contrairement aux
bactéries et notamment aux Cyanobactéries (anciennes "Algues bleues") dont le matériel génétique (le filament d'ADN) se
trouve au sein du cytoplasme. La double membrane nucléaire est percée de pores à travers lesquels se fait le transfert
de l'information génétique sous forme d'ARNm= "Acide RiboNuclique messager".

Le noyau renferme 1 ou 2 nucléoles, un suc nucléaire ou nucléoplasme et un réticulum endoplasmique qui est un
réseau de communication intracellulaire (transit de certaines molécules) et un lieu de synthèse (phospholipides) et de
maturation (protéines).

Les Chlorophylles.
Les pigments chlorophylliens sont des protéines complexes, des chromoprotéines dont le groupement prosthétique est

- une chlorophylle, porphyrine hydrophile à 4 noyaux tétrapyroliques, centré sur un atome de magnésium (1)

- et un alcool à longue chaîne, le phytol (2) hydrophobe.


Il existe plusieurs chlorophylles qui ne diffèrent que par des détails;

ainsi la chlorophylle b, C55 H70O6N4Mg, (qui ne se rencontre que chez les Végétaux Supérieurs et les Algues vertes) ne diffère de
la chlorophylle a, C55H72 O5N4Mg (présente chez tous les végétaux) que par le radical encadré et pointé.

(CHO dans chl b au lieu de CH3 dans la chl a )

La chlorophylle c se rencontre chez les Crytophytes, les Haptophytes, les Ochrophytes et les Dinophytes qui possèdent des plastes
dérivés des algues rouges

La chlorophylle d est présente chez certaines algues rouges.

Structure de la molécule de chlorophylle a