Vous êtes sur la page 1sur 22

PINK FLOYD

WISH YOU
WERE HERE
CD N° 3
EN VENTE UNIQUEMENT
EN FRANCE MÉTROPOLITAINE

VENDREDI 2 FÉVRIER 2018 · 74 EANNÉE · NO 22724 · 2,60 € · FRANCE MÉTROPOLITAINE · WWW.LEMONDE.FR FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY · DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

Justice en Seine-Saint-Denis :
le S.O.S. de la procureure de Bobigny
▶ En Seine-Saint-Denis, ▶ Faute de moyens, ▶ « Est-ce mission ▶ Plus de 400 dos-
la justice ne peut plus « l’intervention judi- impossible de pren- siers d’instruction
honorer sa mission, ciaire [ne peut rien dre des mesures « stagnent dans
a regretté la procu- changer à] l’état de exceptionnelles les rayons ». « Le
reure lors de l’au- la délinquance » dans pour un département Monde » publie des
dience de rentrée le 93, se désespère exceptionnel ? », in- extraits du discours
du tribunal de Bobigny Fabienne Klein-Donati terroge la magistrate PAGE 9

MATHIEU GALLET RÉVOQUÉ, RADIO FRANCE DANS LA TOURMENTE

LE MONDE DES LIVRES


Le CSA a mis fin,
mercredi 31 janvier, NUMÉRO SPÉCIAL
au mandat du PDG
de Radio France. Cinquante ans
au service des livres
La « maison ronde »
se retrouve sans tête,
alors que le gouverne-
ment prépare une
▶ Le 1er février 1967, après
réforme importante
de l’audiovisuel public avoir consulté l’une des
CAHIER ÉCO – PAGE S 2 - 3 , premières grandes études
DÉBATS – PAGE 2 0 sur le lectorat du journal,
ÉDITORIAL – PAGE 2 2
Hubert Beuve-Méry créait
un supplément littéraire
▶ Retour sur un demi-siècle
d’histoires, et ces journalistes,
romanciers, essayistes,
feuilletonistes, qui en ont
fait l’incontournable du jeudi
SUPPLÉMENT 12 PAGES
En juillet 2015.
NICOLA LO CALZO POUR « LE MONDE »

Politique Yémen Enquête Grand Paris


Comment L’exil sans fin Aux tutelles, Le chantier du Gallimard présente
Emmanuel d’Hadi, président la poignante
Macron prépare fantoche d’un justice du métro relancé
sa visite en Corse pays disloqué quotidien d’urgence
PAGES 6-7 ET DÉBATS – PAGE 21 PAGE 2 PAGE S 1 4 - 1 5 TA H A R BE N JELLOUN
de l’Académie
A Goncourt
G

Dans un courrier adressé


LA PUNITION
Photo F. Mantovani © Gallimard

aux élus franciliens, r é cit


c it

LE REGARD DE PLANTU la ministre chargée des


transports, Elisabeth
Borne, annonce notam-
ment la relance des
projets liés aux JO de 2024 GALLIMARD

CAHIER ÉCO – PAGE 4

Religion TAHAR
Fermeture d’une
mosquée salafiste BEN JELLOUN
de l’Ac adémie Goncour t

à Marseille La punition
RÉCIT

Le Conseil d’Etat a entériné


la fermeture pour six mois
de la mosquée As Sounna,
fief de l’imam El Hadi
Doudi, influente sommité gallimard.fr I facebook.com/gallimard
du salafisme en France
PAGE 1 0
Algérie 220 DA, Allemagne 3,30 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,30 €, Belgique 2,90 €, Cameroun 2 200 F CFA, Canada 5,40 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 200 F CFA, Danemark 34 KRD, Espagne 3,10 €, Gabon 2 200 F CFA, Grande-Bretagne 2,60 £, Grèce 3,20 €, Guadeloupe-Martinique 3,10 €, Guyane 3,20 €, Hongrie 1 050 HUF,
Irlande 3,10 €, Italie 3,10 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,90 €, Malte 2,70 €, Maroc 19 DH, Pays-Bas 3,20 €, Portugal cont. 3,10 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 200 F CFA, Slovénie 3,20 €, Saint-Martin 3,20 €, Suisse 4,00 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,20 DT, Afrique CFA autres 2 200 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Dans un camp militaire séparatiste,


à Aden, le 31 janvier. Dans le pick-up,
on peut voir une affiche d’Abd Rabbo
Mansour Hadi. SALEH AL-OBEIDI/AFP

Hadi, président fantoche d’un Yémen éclaté


Exilé en Arabie saoudite, le chef de l’Etat est accusé de prolonger la guerre au profit de ses proches

riyad - envoyé spécial infaillible apporté par M. Hadi rant de la capitale, Sanaa, en sep- la majorité des Yéménites n’a
ARABIE SAOUDITE aux bombardements aériens de tembre 2014, ils ont effacé tout es-
« Hadi vit au aucun lien avec ces gens. »

I
nsensiblement, les murs du la coalition, meurtriers pour les poir d’élections. « Hadi a commis Palais des hôtes Le drame de M. Hadi, c’est qu’une
Palais des hôtes se resser- civils, l’a décrédibilisé de longue beaucoup d’erreurs, mais sa faute moitié seulement de la coalition
rent autour d’Abd Rabbo date auprès des nordistes, les pre- capitale, c’est d’avoir perdu le pays
de Riyad pendant lui fait encore confiance. Les Emi-
Mansour Hadi. Depuis la ré- YÉMEN miers visés. Puis, en mai 2017, il a à cette date », soupire le collabora- que le pays rats arabes unis, allergiques aux is-
sidence où la monarchie saou- Sanaa rompu avec le mouvement su- teur critique du président. lamistes qui entourent M. Hadi,
dienne l’héberge, dans son exil à
Marib
diste, qui n’a depuis cessé d’affir- Dans leur vie d’exilés, menée
meurt de faim », ont renoncé de longue date à tra-
Riyad, le président yéménite as-
Aden Moukalla mer sa puissance malgré ses divi- d’hôtels en résidences à travers le constate, amer, vailler avec lui. Très actif dans le
siste à la télévision, impuissant, à sions intestines. Moyen-Orient, les ministres de sud du pays, Abou Dhabi finance
la dislocation de son pays. Der-
Abyan
Les diplomates occidentaux ont M. Hadi ont tous pris du ventre. Ils
un collaborateur et arme des forces liées au mouve-
nière mauvaise nouvelle en date, ÉRYT. été écœurés par les efforts qu’ont font de brefs passages à Aden, Ma- du président ment sudiste, sans en décourager
la défaite de la garde présiden- DJIBOUTI Golfe d’Aden menés les proches de M. Hadi rib ou Moukalla, pour maintenir les rêves d’indépendance. « Les
tielle, sa force prétorienne, mardi pour saborder les dernières négo- une illusion de présence dans leur Emirats affament le Yémen pour
30 janvier, face à des groupes ar- 100 km
ciations de paix inter-yéménites, pays. Seuls deux d’entre eux rési- M. Al-Aisi, dont la famille réside punir Hadi », se lamente un colla-
més sécessionnistes dans la SOMALIE qui se sont achevées sur un échec à dent de façon permanente à à Dubaï, affirme aussi alimenter borateur du président.
grande ville portuaire d’Aden, qui l’été 2016, au Koweït. « Certains au Aden : le premier ministre et le vi- en fuel les bases militaires des Hadi, en riposte, use de son pou-
lui tenait lieu de « capitale tempo- gouvernement ne veulent pas voir ce-ministre des finances, originai- Emirats arabes unis, le principal voir institutionnel pour nommer
raire » – même s’il n’y met plus les que, les rebelles houthistes, venus la guerre finir, constate un collabo- res de la ville. Cette équipe dispa- acteur de la coalition dans le sud et démettre des administrateurs
pieds – depuis la perte de Sanaa, depuis le nord, menaçaient de rateur amer du président. Hadi fait rate, M. Hadi la remanie trois ou du Yémen, installées sur l’île dans le Sud. « En trois ans, il n’a su
en septembre 2014. prendre la grande cité portuaire partie du problème : il vit au Palais quatre fois par an, « les mauvaises yéménite de Socotra et dans le placer que des fidèles originaires
Les forces séparatistes sudistes du sud. La nuit même, l’Arabie des hôtes de Riyad pendant que le langues prétendent qu’il s’agit de port d’Assab (Erythrée). Depuis de sa province d’Abyan », note
se sont imposées dans la quasi-to- saoudite entrait en guerre au pays meurt de faim. » partager le gâteau », dit le diplo- un mois, la chaîne de télévision Hicham Bachrahil, directeur du
talité d’Aden, au terme de com- Yémen, répondant à un appel de Pourtant, à son corps défen- mate européen. en ligne du businessman, Aden journal Al-Ayyam, à Aden.
bats, qui ont fait au moins M. Hadi. A la tête d’une coalition dant, M. Hadi incarne encore Les seuls membres vraiment in- Sky, multiplie les attaques contre Hadi est un homme du Sud, où il
38 morts. Elles encerclent les rares de pays arabes sunnites, Riyad ne l’Etat yéménite. « Aujourd’hui per- fluents de l’équipe Hadi sont des le ministre de la défense yémé- a des alliés. « Mais il est incapable
ministres de M. Hadi encore pré- pouvait tolérer que cette rébel- sonne ne peut démettre le prési- cadres du parti Al-Islah, issu des nite, en exil à Riyad, qu’elle ac- de sortir du cadre mental de la
sents dans le palais présidentiel lion, alliée à son grand rival régio- dent, insiste un officiel saoudien. Frères musulmans, et l’entourage cuse de corruption. Le ministère guerre civile » qui a opposé des fac-
d’Al-Maachik. Elles exigent leur nal, l’Iran chiite, conquière la tota- Son nom figure noir sur blanc dans direct du président, dont son a mis fin, en décembre 2017, aux tions sudistes en 1986, et au terme
démission, les jugeant incapables lité du Yémen, qui fait partie du la résolution 2216 du Conseil de sé- conseiller économique, Ahmed livraisons de nourriture aux de laquelle M. Hadi, militaire
et corrompus. Et après ? Le mou- pré carré saoudien. curité de l’ONU », adoptée le Al-Aisi. Ce marchand de pétrole, soldats yéménites que coordon- de carrière, avait dû se réfugier à
vement sudiste ne souhaite pas 14 avril 2015, et appuyant l’entrée qui a prospéré sous l’ancien ré- nait M. Al-Aisi… Sanaa, pour intégrer le régime
encore rompre avec l’Etat central – Sabordage des négociations en guerre de la coalition. « Si Hadi gime de M. Saleh, est originaire de En privé, les parrains saoudiens Saleh. « Il faut parler avec Hadi,
ou plutôt avec ce qu’il en reste. Depuis, M. Hadi demeure en exil disparaît, adieu le Yémen ! Al- la même province d’Abyan que de M. Hadi reconnaissent la cor- constate un officiel yéménite,
Il y a une malédiction d’Aden chez ses hôtes saoudiens, qui ne Qaida n’attend que cela, les hou- M. Hadi. Il serait en affaires avec ruption de son gouvernement. pragmatique. Il s’agit moins d’obte-
pour ce président en exil. Il y a peuvent pas se défaire de lui. « Sa thistes n’attendent que cela… Il n’y son fils Jalal – ce qu’il nie. Sur- Riyad a dû se résoudre, le 17 jan- nir quelque chose de lui, que de faire
trois ans déjà, le 25 mars 2015, légitimité a du plomb dans l’aile, aura plus d’Etat, nous deviendrons nommé « le Crocodile » ou « le vier, à verser 2 milliards de dollars qu’il ne nous cause pas d’ennuis. »
M. Hadi s’était lui-même résigné à mais il reste un élément essentiel une nouvelle Somalie », prédit le Requin » par ses détracteurs, d’aide à la banque centrale yémé- Ce pouvoir de nuisance, Hadi l’a
quitter son pays, en s’embarquant du dispositif saoudien », note un ministre yéménite de l’informa- M. Al-Aisi dit recevoir 40 millions nite, pour empêcher un écroule- exercé par deux fois : en mai 2017,
depuis le port de la ville. A l’épo- diplomate européen. Le soutien tion, Muammar Al-Iryani, à Riyad. de dollars (32 millions d’euros) par ment de la monnaie, mais en- il renvoyait le gouverneur d’Aden,
M. Hadi est devenu chef de mois du gouvernement pour ses tend, en contrepartie, resserrer Aidarous Al-Zoubaidi, principal al-
l’Etat yéménite en 2012, à la suite livraisons d’essence au Yémen. son contrôle sur l’institution. lié des Emirats dans le Sud, qui
Visite de la coalition arabe à Aden de l’ex-président Ali Abdallah Ainsi, les recettes que le gouver- mène aujourd’hui la lutte pour
Saleh, chassé du pouvoir après Corruption du gouvernement nement yéménite tire des doua- l’indépendance. En 2016, Hadi
De hauts responsables saoudiens et émiratis de la coalition arabe trente-trois ans de règne, dans la Décrié par le mouvement sudiste, nes et des exportations pétroliè- avait déjà démis le vice-président,
intervenant au Yémen se trouvaient à Aden, jeudi 1er février, selon foulée des révolutions arabes. M. Al-Aisi est accusé d’œuvrer res n’y sont pas versées : elles at- Khaled Bahah, auxquels ses par-
l’agence emiratie WAM. Les deux puissances régionales, qui dé- Les Yéménites avaient voté en fa- pour que la raffinerie d’Aden de- terrissent directement sur un rains du Golfe envisageaient de
ploient des militaires dans la ville, n’étaient pas intervenues du- veur d’une transition politique meure à l’arrêt : c’est son fuel im- compte privé, dans une banque confier son fauteuil. Pour s’assu-
rant les combats qui ont vu triompher les séparatistes du mouve- de deux ans, au terme de laquelle porté qui alimente les générateurs saoudienne, jugée plus sûre par rer de rester au pouvoir, M. Hadi
ment sudiste sur les forces gouvernementales. Des négociations M. Hadi, ancien vice-président de d’électricité de la ville. L’homme Riyad. « Au fond, les Saoudiens ne avait alors nommé à la vice-prési-
ont lieu entre les séparatistes, alliés des Emirats, et le premier mi- M. Saleh, aurait dû laisser le peu- d’affaires dénonce « une accusa- se rendent pas comptent qu’ils af- dence Ali Mohsen Al-Ahmar, son
nistre, Ahmed Ben Dagher, assiégé dans le palais présidentiel. Les ple se prononcer sur une nou- tion politique. Il y a peu d’hommes faiblissent eux-mêmes les institu- grand rival et candidat acharné à
séparatistes réclament sa démission et la nomination d’un gou- velle Constitution et élire un pré- d’affaires de grande ampleur dans tions yéménites, estime un ancien sa succession, mais bien trop sul-
vernement de technocrates. Mardi, Aidarous Al-Zoubaidi, le lea- sident de plein exercice. le sud du Yémen : moi, je ne travaille ministre en exil. Ils pensent tenir fureux pour que ses parrains saou-
der du Conseil de transition du Sud, a rappelé le dévouement des Les rebelles houthistes ne lui en ni pour M. Hadi ni pour la coalition, le pays en soutenant ses princi- diens le portent à la présidence. p
« sudistes » à la coalition arabe. ont pas laissé le temps. En s’empa- mais pour les gens », se justifie-t-il. paux dirigeants : ils oublient que louis imbert
international | 3
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Jérusalem: les diplomates


de l’UE durcissent le ton
Un rapport, que « Le Monde » a pu consulter,
critique vertement la politique d’Israël dans la ville

jérusalem - correspondant lienne stricte de permis, la ville a De même, il faudrait apporter


largement cessé d’être le centre un soutien aux « défenseurs des

L’
administration Trump économique, urbain et commer- droits de l’homme à Jérusalem-
a rompu avec le consen- cial palestinien qu’il avait été », Est », pour mieux les protéger. Le
sus international sur précise le texte. texte note que, depuis les années
le conflit israélo-pales- La décision de Donald Trump de 2000, Israël maintient « une ré-
tinien, fondé sur le droit et les ré- reconnaître la ville comme capi- pression constante sur l’organisa-
solutions des Nations unies, mais tale d’Israël, le 6 décembre 2017, tion d’une vie politique palesti-
l’Union européenne veut conti- représente un « tournant fonda- nienne à Jérusalem-Est ». Concer-
nuer à en demeurer la solide gar- mental dans la politique améri- nant la police israélienne, le rap-
dienne. Telle est la ligne directrice caine », selon le rapport. port souligne « l’usage excessif
défendue par les chefs de mission Mais la nouveauté de ce docu- de la force », notamment de tirs à
locaux de l’UE, dans un rapport ment se situe dans la diversité balles réelles, lors des manifesta-
annuel consacré à Jérusalem. des recommandations politiques tions. « En outre, certains auteurs
Ce document confidentiel devait adressées aux Etats membres de palestiniens d’attaques individuel-
être présenté jeudi 1er février à l’UE, qui se lisent en creux comme les ont été apparemment visés et
Bruxelles aux Etats membres de une réponse à la complaisance tués dans des situations où ils ne
l’UE. Selon sa dernière version, sans précédent de Washington à représentaient plus une menace »,
dont Le Monde a eu connaissance, l’égard de l’Etat hébreu. Toute ini- mentionne le rapport.
il durcit le ton vis-à-vis des Israé- tiative régionale ou internatio- Concernant les colonies, là
liens, en dessinant des idées nale, précise-t-il, devra inclure aussi, plus de vigilance et plus de
d’action, alors que les Vingt-Huit l’objectif d’une définition de Jéru- sévérité sont réclamées, tandis
sont encore très divisés sur le de- salem comme capitale des deux que les plans pour 3 000 nou-
gré de fermeté à adopter vis-à-vis Etats. Dans cette perspective, les veaux logements ont été avancés
de l’Etat hébreu. chefs de mission suggèrent, au en 2017. Aujourd’hui, 217 000 juifs
Ce document riche, précis, sou- nom du respect du « consensus israéliens vivent à Jérusalem-Est,
vent cru, explore tous les volets international sur Jérusalem », de dans onze vastes communautés
de la vie quotidienne : transports, s’assurer que l’emplacement des menaçant la continuité terri-
constructions, études, économie, représentations diplomatiques toriale avec la Cisjordanie.
violences, etc. Il dresse un tableau demeure inchangé. Les Etats- Les auteurs du rapport aime-
terrible de la « politique israé- Unis, eux, prévoient de déména- raient que l’UE parvienne à établir
lienne déjà ancienne de margi- ger leur ambassade, actuellement « un mécanisme plus efficace (…)
nalisation économique, politique à Tel-Aviv, d’ici à la fin 2019. pour s’assurer que les produits des
et sociale des Palestiniens à Jérusa- colonies ne bénéficient pas de trai-
lem ». Cette dévitalisation se tra- « Usage excessif de la force » tement préférentiel dans le cadre Dans cette logique, le rapport breu. Quant aux « colons vio-
duit en chiffres. La contribution Le rapport préconise aussi, pour de l’accord d’association UE-Is- préconise l’établissement de di- lents » et ceux qui font l’apologie
Le texte parle de
de Jérusalem-Est au produit inté- défendre l’identité plurielle de la raël ». L’étiquetage des produits is- rectives pour mieux distinguer le de la violence, les Etats membres « déportation
rieur brut palestinien est passée ville, de s’élever contre les projets raéliens fabriqués dans les colo- territoire israélien des territoires de l’UE devraient envisager des
de 15 % en 1993, avant la signature touristiques et archéologiques is- nies a été décidé par l’UE fin 2015, occupés depuis 1967. Et cela en in- sanctions ciblées en matière d’en-
silencieuse »
des accords d’Oslo, à 7 % aujour- raéliens à Jérusalem-Est, lors des suscitant une réaction outrée d’Is- citant d’autres puissances étran- trées sur le continent. pour les milliers
d’hui. « En raison de l’isolement forums internationaux et dans raël. Chaque Etat membre devait gères à faire de même, un point Enfin, l’UE devrait s’opposer à
physique et de la politique israé- les réunions bilatérales. ensuite appliquer cette mesure. qui risque d’exaspérer l’Etat hé- toutes les initiatives législatives à
de Palestiniens
la Knesset (Parlement) qui chan- dont le permis
geraient de façon unilatérale les
de résidence
Bruxelles croit toujours à une relance du processus de paix frontières de la ville. Le rapport
fait ainsi référence à plusieurs a été révoqué
projets de loi qui envisagent
l’union européenne a décidé, le 31 jan- le premier ministre de l’Autorité pales- Etat palestinien autonome, soumis au con- de détacher certains quartiers
vier, de débloquer 42,5 millions d’euros tinienne, Rami Hamdallah, ainsi que le mi- trôle sécuritaire d’Israël. L’Autorité palesti- palestiniens de Jérusalem, situés révocation s’inscrit dans le plan
pour renforcer les institutions étatiques nistre israélien de la coopération régio- nienne ne veut plus des Etats-Unis comme au-delà du mur de séparation, ou de développement de la mairie,
palestiniennes. Ce montant sera aussi nale, Tzachi Hanegbi. unique médiateur. « Rien sans les Etats-Unis, bien d’intégrer dans la municipa- qui vise à préserver une « majorité
destiné à « des activités à Jérusalem-Est », a A l’issue des discussions, Eriksen Soreide, mais rien où les Etats-Unis agiraient lité des colonies limitrophes. juive substantielle » à Jérusalem.
insisté la haute représentante de l’UE pour la ministre norvégienne des affaires étran- seuls », a répondu Mme Mogherini. Pour elle, Les chefs de mission soulignent
les affaires étrangères, Federica Mogherini. gères et coprésidente des débats, s’est dite Washington reste essentiel « pour qu’un « Majorité juive substantielle » enfin l’importance de la crise sus-
Cette annonce se voulait symbolique « prudemment optimiste » quant aux chan- processus [de paix] ait une chance réaliste de Les Palestiniens représentent citée, en juillet 2017, par l’instal-
après que Donald Trump a reconnu, en dé- ces d’établir un plan de paix. Selon elle, réussir », mais « il faut que nos amis améri- 37 % de la population totale, soit ation de portiques électroniques
cembre 2017, Jérusalem comme capitale les participants sont prêts à soutenir une cains comprennent qu’il leur sera plus diffi- 316 000 personnes. Si ces projets – retirés depuis – à l’entrée de l’es-
d’Israël. Elle a été faite à Bruxelles avant relance des initiatives pour aboutir à un cile d’arriver à quoi que ce soit tout seuls ». étaient menés à terme, cette part planade des Mosquées (mont du
une réunion du Comité de liaison pour accord incluant le principe de deux Etats, Assurant que son pays était prêt à négo- tomberait à 20 %. Entre 1967 et Temple pour les juifs). Les croyants
l’assistance aux Palestiniens (AHLC). Cette la question des frontières, de la sécurité cier, le ministre israélien Tzachi Hanegbi 2016, poursuit le rapport, Israël musulmans avaient boycotté le
rencontre, convoquée en urgence, était la d’Israël, du statut de Jérusalem et des droits indiquait, lui, que son gouvernement pro- a conduit à Jérusalem une « poli- lieu saint et organisé des prières de
première du genre depuis la décision des réfugiés palestiniens. jetait des plans d’équipement pour Gaza, tique de “déportation silen- rue. Le rapport note la « mobilisa-
du président américain, qui a par ailleurs avec le soutien financier de la commu- cieuse” », en révoquant les permis tion sans précédent des Palesti-
gelé le versement de 52 millions d’euros à « Nos amis américains » nauté internationale. L’envoyé spécial de de 14 595 résidents palestiniens, niens », caractérisée par « l’unité, la
l’agence de l’ONU pour les réfugiés palesti- Un optimisme relatif, tempéré par les ques- l’ONU au Proche-Orient, Nikolaï Mladenov, en violation de ses obligations non-violence et un fort sens de la
niens et 36 millions d’aide alimentaire. tions sur le plan de paix en cours d’élabora- avait évoqué un risque « d’effondrement to- comme puissance occupante, tel- solidarité », et cela en dehors de
M. Trump avait toutefois délégué à tion à Washington. La délégation palesti- tal » pour Gaza, sous blocus. p les que définies par les conven- tout mot d’ordre institutionnel et
Bruxelles son envoyé spécial pour le nienne ne cachait pas ses craintes de voir jean-pierre stroobants tions de Genève. Le texte rappelle de toute faction politique. p
Proche-Orient, Jason Greenblatt. Il a côtoyé celui-ci se limiter à la création d’un mini- (bruxelles, bureau européen) que cet outil administratif de la piotr smolar

Des Iraniennes défient le pouvoir en retirant leur voile en public


Une jeune femme, arrêtée à Téhéran le 29 janvier, risque deux mois de prison. Son geste est imité dans d’autres villes

téhéran - correspondance ultraconservateur Mahmoud Ah- ligieux, certaines femmes sympa- pora iranienne aux Etats-Unis, qui l’homme, Narges Hosseini reste mœurs. Si cette directive est appli-
madinejad. Elle a été arrêtée, et son thisent avec celles qui luttent con- invitent les Iraniennes à protester incarcérée. Une caution de quée, les contrevenantes devront

U n grand coffre de métal


abritant des installations
électriques, dans le cen-
tre de Téhéran, au croisement des
avenues Enghelab et Vesal, est de-
nom publié quelques heures plus
tard : Narges Hosseini.
Une photographie de son geste a
circulé sur les réseaux sociaux et
très vite, ailleurs dans la capitale,
tre le voile obligatoire.
Depuis l’instauration de la Répu-
blique islamique, en 1979, les fem-
mes sont tenues de se couvrir tout
le corps, sauf le visage et les mains.
contre le port du voile. Arrêtée sur-
le-champ, elle a été relâchée deux
semaines plus tard. On ignore si
elle est poursuivie en justice.
90 000 euros a été fixée pour sa li-
bération. « Sa famille a été incapa-
ble de payer cette somme. Pour le
moment, elle reste en prison à
Chahr-e-Rey », au sud de Téhéran,
suivre des cours sur les bienfaits
du port correct du voile.
Cette mesure s’inscrivait dans
une guerre de communication en-
tre l’Iran chiite et son grand ri-
venu ces derniers jours le symbole d’autres femmes l’ont imitée avec Une police des mœurs arrête régu- Guerre de communication selon Mme Sotoudeh. L’avocate val régional, l’Arabie saoudite. Le
improbable d’un mouvement po- des foulards noir et rouge. Le len- lièrement dans les rues les « mal- Au lendemain de son action, une rappelle qu’une femme arrêtée royaume sunnite a récemment
litique. Le 29 janvier à 11 heures, demain, un jeune homme est voilées », les emmenant au poste, vague de manifestations contre la pour s’être dévoilée en public ris- autorisé les Saoudiennes à assister
après d’épaisses chutes de neige, monté à son tour sur le même cof- où elles sont photographiées stagnation économique et politi- que une peine de prison de dix aux matchs d’équipes masculines
une jeune femme y est montée, fre, brandissant un foulard blanc. comme des criminelles, et parfois que du pays avait déferlé dans au jours à deux mois, ou une amende de football dans les stades, une re-
elle a ôté son voile blanc et l’a noué Le 31 janvier, les internautes ira- condamnées à payer une amende. moins 80 villes iraniennes, faisant pouvant s’élever à 10 euros. vendication ancienne des Iranien-
à un bâton, qu’elle a agité dou- niens ont été plus surpris encore Les Iraniennes qui se dévoilent 25 morts en une semaine. Une Depuis son élection, en 2013, le nes. Ces dernières « ont l’impres-
cement, laissant sa chevelure flot- en voyant la photographie d’une publiquement depuis le 29 janvier, photographie de Vida Movahed, président modéré Hassan Rohani sion qu’en une nuit, les Saoudien-
ter librement au vent. jeune femme, montée elle aussi en montant sur des blocs électri- diffusée les jours suivants, s’est s’exprime régulièrement en fa- nes les ont devancées », explique
Elle protestait contre le port obli- sur un bloc électrique dans la ville ques, reprennent le geste de la imposée comme un symbole de ce veur des droits des femmes. Dans Pegah, une Téhéranaise de 34 ans.
gatoire du voile dans la Républi- très religieuse de Machhad (nord- jeune Vida Movahed, le 27 décem- mouvement, bien que sa reven- un geste d’ouverture envers l’élec- Depuis le 31 janvier, une voiture de
que islamique. Au poignet, elle est). Elle portait le tchador noir bre 2017. Téhéranaise et mère d’un dication n’eût pas grand-chose à torat libéral, en décembre 2017, la police stationne en permanence à
portait un ruban vert, couleur du revêtu par les femmes les plus tra- bébé, Mme Movahed avait mis en voir avec celles des manifestants. police de Téhéran avait annoncé la côté du coffret électrique de l’ave-
mouvement qui avait contesté, ditionnelles en Iran. L’image a scène son action selon des codes Selon Nasrin Sotoudeh, avo- fin des arrestations de femmes nue Enghelab, à Téhéran. p
en 2009, la réélection du président marqué : même parmi le public re- définis par des activistes de la dias- cate et militante des droits de mal voilées par la brigade des ghazal golshiri
4 | international 0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Macron réitère son «soutien» au La Pologne adopte


sa loi controversée sur
«modèle démocratique tunisien» son rôle dans la Shoah
En visite à Tunis, le chef de l’Etat français a affiché sa solidarité envers Le texte punit ceux qui attribuent à Varsovie
une responsabilité dans les crimes nazis
le président Essebsi, alors que le pays connaît des mouvements sociaux

tunis - envoyés spéciaux


« La réussite nise jeudi un comité interministé-
riel de la transformation publique.
lions d’euros pour la « gouver-
nance » des entreprises publi-
L a vague d’indignation inter-
nationale n’aura pas suffi.
Les autorités

C
ombat commun. » Em- de la Tunisie Afin de concrétiser ce « sou- ques. Elle va aussi convertir Moins d’une semaine après polonaises ont
manuel Macron a in- tien » proclamé à la Tunisie, 30 millions d’euros de dettes en le feu vert donné en Chambre été prises au
sisté avec force sur la
et des valeurs M. Macron a confirmé que la projets de développement, cette basse, le Sénat polonais a avalisé
formule pour souli- qui sont France allait bien consacrer somme s’ajoutant aux 60 mil- dans la nuit du mercredi au jeudi dépourvu par la
gner la solidarité profonde qui lie 1,2 milliard d’euros à différents lions déjà convertis. 1er février un dispositif de « défense vigueur de la
la France et la Tunisie lors du dé-
les siennes, dispositifs d’aide prévus entre de la réputation de la République et
but de sa visite d’Etat à Tunis, c’est aussi 2016 et 2020, précisant que « Brutalités policières » de la nation polonaises » pré- mobilisation
mercredi 31 janvier. « Si vous 500 millions d’euros suivront Lors d’un échange avec la presse, voyant notamment une peine de internationale
échouez, nous échouerons, le
notre bataille » entre 2020 et 2022. Persuadé que M. Macron a trahi une certaine trois ans de prison contre les per-
même jour ou le jour d’après », a- EMMANUEL MACRON la Tunisie ne pourra s’en sortir irritation lorsqu’il a été inter- sonnes coupables « d’attribuer à la contre ce projet
t-il précisé lors d’une conférence en misant uniquement sur sa rogé sur un communiqué dif- nation ou à l’Etat polonais, de fa-
de presse menée conjointement fonction publique, Emmanuel fusé le même jour par l’organisa- çon publique et en dépit des faits, la
au palais présidentiel de Car- tée en 2014] exemplaire ». « La Macron a annoncé la création tion Human Rights Watch (HRW) responsabilité ou la coresponsabi- visions qui pourraient émerger en-
thage (nord de Tunis) avec son réussite de la Tunisie et des va- d’un fonds de « soutien au déve- dénonçant les « brutalités poli- lité des crimes nazis commis par le tre nos alliés ne profitent qu’à nos
homologue tunisien, Béji Caïd leurs qui sont les siennes – démo- loppement, à l’entreprise et aux cières » commises à travers la Tu- IIIe Reich allemand (…), de crimes de rivaux. Nous encourageons la Po-
Essebsi. cratiques, de liberté de cons- initiatives de la jeunesse » visant à nisie lors de l’agitation sociale de guerre ou d’autres crimes contre la logne à réévaluer le texte à la lu-
Le déplacement du président cience, d’égalité entre les hommes lutter contre le chômage des jeu- début janvier. paix et l’humanité ». mière de son impact potentiel sur
français s’inscrit dans un con- et les femmes – à ce moment-là de nes diplômés, qui atteint 35 % Selon l’ONG, la police a « par- « J’espère que la conclusion du le principe de la liberté d’expres-
texte sensible en Tunisie alors notre histoire de la Méditerranée, dans le pays. Ce fonds, qu’il a pré- fois passé à tabac les personnes processus législatif contribuera à sion et sur notre capacité à être de
que le désenchantement social c’est aussi notre bataille. » Et il a senté comme un « plan d’ur- arrêtées » et leur a « dénié le droit faire retomber les émotions », a dé- réels partenaires ».
et économique alimente une tenu à « redire » tout « le soutien gence », sera doté de 50 millions d’être assistées d’un avocat con- claré le président du Sénat polo- Les autorités polonaises ont
grogne récurrente dans les clas- de la France » dans cette expé- d’euros sur trois ans. formément à la loi ». HRW a éga- nais, Stanislaw Karczewski, dans semblé prises au dépourvu par la
ses les plus défavorisées. Début rience tunisienne. « La jeunesse tunisienne doit lement dénoncé l’interpellation les heures précédant l’adoption vigueur de la mobilisation inter-
janvier, des rassemblements réussir en Tunisie », a plaidé le lo- d’individus qui n’avaient fait expéditive de cette loi mémo- nationale contre ce projet. Varso-
contre la hausse des prix ont « Plan d’urgence » cataire de l’Elysée, alors que que « distribuer des tracts criti- rielle à l’origine d’une crise diplo- vie considère pourtant Israël
donné lieu à des incidents avec A l’occasion de cette visite d’Etat 12 000 étudiants tunisiens sui- quant en termes pacifiques la po- matique inédite avec Israël et ses comme un important allié politi-
les forces de l’ordre qui ont coûté – la deuxième après son voyage vent leur formation en France litique du gouvernement ». alliés. Les rapporteurs du projet que et idéologique face aux criti-
la vie à un manifestant à en Chine du 8 au 10 janvier – Em- – soit les deux tiers des étudiants M. Macron a tenu à relativiser avaient motivé cette initiative par ques européennes sur ses dérives
Tebourba (35 km à l’ouest de Tu- manuel Macron était accompa- tunisiens présents à l’étranger. ces accusations en soulignant leur volonté de lutter contre l’em- en matière d’Etat de droit. De
nis). Environ 900 personnes gné d’un nombre restreint de « Il y a une jeunesse ici qui est la que ces arrestations relevaient ploi abusif et erroné de l’expres- plus, quel que soit le parti au pou-
avaient été arrêtées. membres du gouvernement. mieux formée de tout le Maghreb, de « procédures judiciaires » con- sion « camps de la mort polonais » voir, la diplomatie polonaise
Au palais de Carthage, le loca- Seuls Jean-Yves Le Drian, le mi- du Machrek, du Proche et du duites dans « le cadre d’une jus- pour désigner les camps d’exter- d’après 1989 a fait des bonnes re-
taire de l’Elysée a souligné nistre de l’Europe et des affaires Moyen-Orient (…), elle a tout pour tice indépendante ». « Nous som- mination construits par les nazis lations avec Tel-Aviv un symbole
qu’une « étape fondamentale » se étrangères, Frédérique Vidal, la réussir. » mes dans un pays où une Consti- pendant la deuxième guerre de rupture avec l’époque commu-
jouait dans le pays, sept ans après ministre de l’enseignement su- Afin de l’accompagner, MM. Es- tution existe, où les règles de droit mondiale sur le territoire de la Po- niste ainsi qu’avec une lourde his-
la révolution de 2011 qui a ren- périeur, de la recherche et de l’in- sebsi et Macron ont annoncé la sont respectées. » logne occupée. En mai 2012, toire d’antisémitisme.
versé la dictature de Zine El-Abi- novation, et Delphine Gény-Ste- création prochaine, à Tunis, « Il faut être exigeant, a-t-il pré- même la Maison Blanche avait dû En effet, même si l’Etat polonais
dine Ben Ali. M. Macron a ainsi phann, secrétaire d’Etat à l’éco- d’une université franco-tuni- cisé, car la République et la démo- présenter des excuses après un n’a pas pris part à l’Holocauste,
tenu à « rendre hommage » au nomie et aux finances, ont fait le sienne pour l’Afrique et la Médi- cratie sont un combat perma- usage malencontreux de ce terme certains de ses citoyens se sont li-
« travail effectué » par M. Essebsi, déplacement. terranée, qui abritera divers par- nent. » Il a appelé à « une juste par le président Barack Obama. vrés à des actes de dénonciation
qui, a-t-il précisé, « est aussi porté Jean-Michel Blanquer, le minis- tenariats académiques entre ins- proportion dans les dénoncia- ou de pogrom. Or, selon les criti-
par le peuple tunisien ». Ces ef- tre de l’éducation nationale, et titutions des deux pays. Le finan- tions » afin d’éviter de « ravaler « Réécriture de l’Histoire » ques de la loi, le texte a une portée
forts ont permis d’ériger la Tuni- Mounir Mahjoubi, le secrétaire cement du projet reste toutefois des démocrates même imparfaits Toutefois, le texte a soulevé un im- trop générale qui pourrait englo-
sie en « modèle de transition dé- d’Etat chargé du numérique, tous à boucler. au même rang que les despotes et mense tollé en Israël, où il est ber ces crimes. Ils soulignent éga-
mocratique », a estimé le chef de les deux attendus à Tunis, ont été Autre manifestation de son les tyrans ». p perçu comme une tentative de lement que les instances de juge-
l’Etat français, à travers notam- retenus à Paris par le premier mi- « soutien », la France va accorder frédéric bobin « réécriture de l’Histoire » et de « né- ment polonaises sont en train
ment une « Constitution [adop- nistre, Edouard Philippe, qui orga- un prêt souverain de 100 mil- et cédric pietralunga gation de la Shoah ». Une coalition d’être reprises en main par le pou-
de députés de la Knesset, le Parle- voir ultraconservateur, qui mène
ment israélien, a même déposé une politique historique visant
cette semaine un contre-projet de ouvertement à restaurer la fierté
loi qui placerait sur un même plan nationale.

L’extrême droite place trois hommes le déni de l’Holocauste et la mini-


malisation du rôle joué dans le gé-
nocide par les collaborateurs et
L’historien polono-américain
Jan Tomasz Gross, auteur de plu-
sieurs travaux très critiques de
autres soutiens des nazis. l’attitude des Polonais à l’égard

contestés à des postes-clés du Bundestag Alors que le débat était encore


en cours au Sénat, le département
d’Etat américain avait pour sa
des juifs pendant l’Occupation et
l’immédiat après-guerre, s’est
ainsi retrouvé plusieurs fois dans
part publié un communiqué bru- le collimateur du gouvernement
Trois commissions, dont celle du budget, vont être présidées par des élus de l’AfD tal exprimant son « inquiétude » polonais. Bien que le président de
vis-à-vis d’une loi qui pourrait la République, Andrzej Duda,
non seulement « remettre en puisse encore utiliser son veto,
berlin - correspondant position, place occupée par Die 29 septembre 2017, cinq jours cause la liberté d’expression et le cela reviendrait à contredire le
Linke pendant la dernière législa-
Stephan après son élection au Bundestag, débat universitaire », mais plus discours nationaliste du parti

E n temps normal, l’élection


des présidents des com-
missions permanentes du
Bundestag, passage obligé de tout
début de législature, n’aurait pas
ture et désormais par l’AfD.
Ce sont en revanche les person-
nalités choisies par le parti d’ex-
trême droite pour occuper ces
postes stratégiques qui ont fait
Brandner, à la tête
de la commission
des affaires
cet avocat de 51 ans s’est ainsi glo-
rifié d’avoir été visé par « trente
rappels à l’ordre » en trois ans.
Réputé pour la crudité de ses
saillies verbales, que ce soit à pro-
encore « avoir des répercussions
sur les intérêts et les relations stra-
tégiques de la Pologne, y compris
avec les Etats-Unis et Israël. Les di-
Droit et justice au pouvoir, qui se
fait fort de refuser toute inter-
vention des puissances étrangè-
res. – (Intérim.) p

fait les gros titres de l’actualité. réagir, à la fois parmi ses adversai-
juridiques, est un pos de Mme Merkel, qu’il souhaite
Il en a été autrement ce mer- res politiques et dans la presse, à proche de Björn « mettre en taule », ou des enfants
credi 31 janvier, pour deux rai- l’instar du quotidien de centre de réfugiés syriens, qu’il compara
sons. L’une est que, pour la pre- gauche Süddeutsche Zeitung, qui a
Höcke, le leader un jour à des « chèvres », T U R QU I E ÉTATS - U N I S
mière fois depuis la seconde dénoncé des nominations « inac- de l’aile droite M. Brandner est un proche de Le président de la section Des milliers d’amnisties
guerre mondiale, trois commis- ceptables ». Björn Höcke, le leadeur de l’aile turque d’Amnesty liées à la marijuana
sions du Bundestag (budget,
de l’AfD droite de l’AfD, qui a récemment de nouveau arrêté en Californie
affaires juridiques et tourisme) Propos polémiques failli s’en faire exclure pour avoir Le principal dirigeant en Tur- La ville de San Francisco, à la
seront présidées par l’extrême Celle de Peter Boehringer, qui va qualifié de « monument de la quie de l’organisation de pointe de la critique de l’ad-
droite. La seconde tient au profil présider la commission du bud- cidé, en 2015, par la chancelière honte » le mémorial construit à défense des droits humains ministration Trump, a lancé,
des nouveaux élus, trois mem- get, d’abord. Homme fort de l’AfD Angela Merkel. Berlin en hommage aux victimes Amnesty International, jugé mardi 30 janvier, une amnis-
bres particulièrement controver- en Bavière, cet économiste de A l’époque, il fit ainsi partie de de la Shoah. pour appartenance à une or- tie sur toutes les condamna-
sés du parti Alternative pour 48 ans a appartenu à la petite ceux qui expliquèrent que cette Reste Sebastian Münzenmaier. ganisation terroriste, a été tions liées à la marijuana
l’Allemagne (AfD). équipe qui rédigea le programme politique conduirait à une forme En propulsant à la tête de la com- de nouveau placé en garde à remontant jusqu’à 1975. Le
Sur le principe, nul ne conteste du parti pour les dernières légis- d’Umvolkung, un terme em- mission du tourisme ce député de vue dans la nuit de mercredi bureau du procureur de la
que l’AfD préside trois commis- latives. Admirateur de l’écono- prunté au vocabulaire nazi et qui 28 ans, l’un des dix plus jeunes du à jeudi 1er février. Un tribunal ville va examiner jusqu’à
sions sur vingt-trois, soit quatre miste britannique d’origine correspond à ce que les contemp- Bundestag, l’AfD espérait mar- d’Istanbul venait pourtant 8 000 infractions et condam-
de moins que la CDU-CSU, deux autrichienne Friedrich Hayek teurs de l’immigration musul- quer sa différence avec les « vieux d’ordonner sa remise en li- nations pénales passées pour
de moins que le SPD, autant que le (1899-1992), considéré comme le mane qualifient, en France, de partis » qu’elle ne cesse de brocar- berté conditionnelle, selon appliquer la mesure « légali-
Parti libéral-démocrate (FDP) et père du néolibéralisme, il est sur- « grand remplacement ». Sur son der. Pari perdu. l’ONG. Taner Kiliç a été arrêté sant la possession et la con-
une de plus que les Verts et Die tout connu comme un pourfen- blog, il n’hésita pas à accuser le Insensibles à sa bonhomie juvé- en juin 2017 et était incarcéré sommation de marijuana à
Linke (gauche radicale) : cela cor- deur acharné de l’euro, qu’il juge gouvernement allemand d’être nile, les adversaires politiques de depuis, accusé d’appartenir usage récréatif », adoptée
respond au poids du parti d’ex- « économiquement absurde », une « bande plus criminelle encore cet élu de Mayence (Rhénanie-Pa- au mouvement du prédica- en novembre 2016. La ville de
trême droite dans la nouvelle as- « juridiquement illégal » et sans que celle des communistes qui diri- latinat), ainsi que la plupart des teur Fethullah Gülen, désigné San Diego (Californie) a fait
semblée, où il compte 92 élus sur « légitimité démocratique », ainsi geaient la RDA ». médias allemands, ont préféré par Ankara comme le cerveau savoir qu’elle faisait de même
730. De même, nul ne remet en qu’il le confiait au Monde il y a Contrairement à M. Boehringer, rappeler que ce dernier a été con- du putsch manqué de l’été depuis déjà un an. Il s’agit
question qu’il ait hérité de la pré- quelques semaines. Stephan Brandner, le nouveau damné à six mois de prison avec 2016, ce qu’il nie fermement. d’une réaction au durcisse-
sidence de la commission du S’il soigne son image d’« ex- président de la commission des sursis pour complicité de coups Ankara a multiplié les purges ment de ton sur les poursui-
budget, l’une des plus importan- pert » en matière d’économie, affaires juridiques, ne se soucie et blessures volontaires lors contre toute voix critique tes liées à la marijuana, après
tes et des plus peuplées (44 mem- M. Boehringer s’est aussi distin- guère de lisser son image. Au con- d’une rixe, en 2012, entre suppor- depuis 2016, sous prétexte des années d’assouplisse-
bres), la tradition étant qu’elle gué par ses violentes déclarations traire. Lors de ses adieux au Parle- teurs de deux clubs de football. p de lutte contre cette organi- ment sous le mandat
échoie au principal groupe d’op- contre l’accueil des réfugiés dé- ment régional de Thuringe, le thomas wieder sation « terroriste ». – (AFP.) de Barack Obama. – (AFP.)
international | 5
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

L’impensable retour en Birmanie des Rohingya


Le Bangladesh a signé un accord pour le rapatriement sous deux ans des réfugiés qui ont fui le nettoyage ethnique

Les nouveaux arrivants décri-


CHINE
vent une région totalement vidée
INDE de sa population musulmane, et
des villages en cendres. Certains
BANGLADESH d’entre eux étaient restés jus-
Dacca que-là, espérant conserver leurs
BIRMANIE biens et parce que l’armée bir-
Naypyidaw mane n’avait pas encore frappé
Camp de Etat de l’Arakan dans leur bourg. Comme Nur
Kutupalong Alam, 30 ans, et sa famille, jusqu’à
THAÏLANDE ce matin de la mi-janvier où des
Océan soldats sont passés dans son vil-
Indien lage avec un mégaphone : « Vous
n’êtes pas des citoyens ici, vous êtes
500 km
du Bangladesh, alors partez-y si-
non nous vous tuerons ! » Avec des
tiges de bambou et des bâches de
REPORTAGE l’ONU, il a construit un abri pour sa
famille sur une extension du
camp de kutupalong
(bangladesh) - envoyé spécial camp de Kutupalong. Il a franchi la
frontière cinq jours plus tôt.

C
hacun a ses mots pour D’autres, au contraire, n’ont pas
dire qu’il n’est pas ques- pu s’échapper avant parce que
tion dans les conditions leurs bourgs étaient encerclés par
actuelles de franchir la même armée birmane qui me-
dans l’autre sens le fleuve Naf qui naçait de les abattre s’ils prenaient
sépare le Bangladesh de la Birma- la fuite. Comme à Sindi Parang, où
nie, où les Rohingya sont victi- Amana Khatun a dû partir de nuit
mes depuis la fin de l’été 2017 en courant avec sa fille de 11 ans.
d’une campagne de nettoyage De nombreux réfugiés avaient
ethnique. « Mieux vaut creuser un déjà été contraints à l’exode au
trou ici et nous y jeter vivants », se Bangladesh lors de précédentes
désole Dil Bahar depuis sa tente Au camp de Kutupalong (Bangladesh), crises, certains à plusieurs repri-
de fortune dans un camp de réfu- le 21 janvier. MOHAMMAD PONIR HOSSAIN/REUTERS ses, et ils ont vu la ségrégation em-
giés devenu le plus étendu du pirer dans les années suivant leur
monde. Son mari a été tué par retour côté birman. Cette fois,
l’armée le 25 août, au premier Dès ce même jour, un groupe de Le gouvernement bangladais a main. « Le Myanmar [le nouveau après la violence que chacun a su-
jour d’opérations militaires en « majhis », représentants tradi-
« Certains ont juré finalement dû se résoudre à l’évi- nom de la Birmanie] a dit qu’il as- bie, ils n’y croient pas. La Birmanie
représailles à l’attaque de postes tionnels de la communauté, était qu’ils boiraient dence : les rapatriements ne com- surerait leur sécurité et a signé. ne semble nullement disposée à
de police et de gardes-frontières convoqué par des officiels bangla- menceraient pas selon le calen- Nous espérons qu’il tiendra sa revenir sur leur statut de non-ci-
par un groupe d’insurgés de cette dais dans un bureau du camp de
du poison drier établi. Jusqu’à quand durera promesse », dit Abul Kalam. toyens et de sous-hommes.
minorité musulmane victime de Kutupalong. Une heure durant, un si on les forçait ce sursis ? Pour Dacca, l’équation De son côté, la Birmanie se di- Les Rohingya seront-ils autori-
décennies de ségrégation. responsable de l’armée a fait pres- est difficile. Le Bangladesh s’accro- sait, dès le 23 janvier, « prête à rece- sés à se réinstaller sur leurs terres ?
Leur village, Shilkali, a été entiè- sion sur eux, leur ordonnant de
à rentrer che à l’idée que les Rohingya ne voir ceux qui viendront de ce côté Leurs maisons incendiées seront-
rement brûlé. Les habitants ne rendre avant le 21 janvier une liste en Birmanie » peuvent rester sur son sol. Mais il de la frontière ». Comme s’il igno- elles reconstruites avec la béné-
parvenant à s’enfuir sur les colli- exhaustive des familles sous leur n’est pas non plus question de les rait que des villages brûlaient en- diction de l’armée qui vient de les
ABU SAÏD
nes environnantes ont été systé- autorité. Selon trois des convo- renvoyer de force, souligne Abul core et que le peu de Rohingya qui brûler ? Ne se trouveraient-ils pas
Rohingya réfugié
matiquement abattus par balles qués, chacun devait trouver dix Kalam, le commissaire à l’aide et à restaient encore dans le nord de plutôt parqués dans des camps
au Bangladesh
ou brûlés vifs, enfermés dans des foyers acceptant le rapatriement la réhabilitation pour les réfugiés l’Etat de l’Arakan, théâtre des mas- comme ceux qui furent dépla-
maisons. Les trois enfants d’une sur la centaine dont il est respon- du Bangladesh. « Il y a encore du sacres, étaient finalement en train cés par de précédentes violences
voisine ont été tués. L’un d’eux, sable. L’un d’eux se vit retirer ses travail », concède-t-il. S’il recon- de se joindre à l’exode. en 2012 ? La Birmanie n’acceptera-
Raisal, 5 ans, a été décapité. « Ici, coupons alimentaires juste pour de personnes ont manifesté, mais naît que les Rohingya « n’ont pas t-elle que certains d’entre eux
les rations alimentaires sont mini- la journée, pour l’intimider. elles ont rapidement été disper- été consultés pour l’heure », Abul Villages en cendres pour montrer qu’elle a joué le jeu ?
males, mais nos vies ne sont pas sées par l’armée bangladaise. Kalam garantit que « la vérification Encore 1 535 nouveaux arrivants Personne ne s’explique pourquoi
menacées », dit Dil Bahar. Equation difficile pour Dacca « Si je me trouve un jour forcé de leur souhait interviendra plus ont été répertoriés par le Haut- les mêmes soldats qui viennent de
Mais le Bangladesh, pays pau- Tout en s’engageant à ne pas dési- d’écrire le nom d’une famille sur la tard dans le processus ». Commissariat des Nations unies tuer leurs proches offriraient aux
vre d’Asie du Sud, est déjà le plus gner de familles, les majhis du- liste, il est certain que l’homme de Le choix des Rohingya dépen- pour les réfugiés (UNHCR) entre rapatriés un retour sûr.
densément peuplé de la planète rent, de retour dans leurs secteurs ce foyer viendra m’assassiner », dra de la disposition de leur bour- le 1er et le 27 janvier – sans comp- « S’il y a l’ONU à côté de nous pour
derrière quelques micro-Etats. respectifs, expliquer la situation. craint Salim, l’un de ces majhis. reau, l’armée birmane, à leur of- ter ceux qui ne se sont pas encore assurer notre sécurité et que nos
Pas question donc de laisser traî- « Les gens ont été pris de panique, Ce n’est pas que spéculation. frir des garanties de sécurité. Les présentés à une organisation droits sont garantis, je serai le pre-
ner l’affaire. C’est sans consulter se souvient Abu Saïd, 67 ans. Ils di- Deux majhis ont été tués, ven- militaires pourraient être tentés d’aide. « La situation qui a fait mier à rentrer, et de moi-même, car
les Rohingya que les deux pays saient “autant jeter une bombe sur dredi 19 et lundi 22 janvier, dans de ne rien céder et de constater que les gens ont fui n’est pas ré- personne ne veut vivre dans un
ont signé le 16 janvier un accord ce camp, au moins ici nous aurons ces mêmes camps, suspectés de alors que les Rohingya ne veulent glée. Les conditions ne sont pas camp, assure Salim, le majhi. Mais
prévoyant le rapatriement sous des funérailles”, certains ont juré collaborer au processus. En abat- pas rentrer : l’opinion birmane réunies pour un retour en sécu- si nous devons nous retrouver une
deux ans maximum des plus de qu’ils boiraient du poison ou se jet- tant l’un d’eux, les assaillants n’en serait pas mécontente. Le rité, dans la dignité et durable », nouvelle fois seuls face à l’armée
688 000 réfugiés arrivés ces cinq teraient sous des voitures si on les auraient lancé : « Pourquoi as-tu Bangladesh est tout à fait cons- constate Caroline Gluck, porte- birmane, je ne rentrerai jamais. » p
derniers mois. forçait à rentrer. » Des centaines mis nos noms sur la liste ? » cient que son voisin a les cartes en parole du UNHCR. harold thibault

Theresa May entame une visite délicate en Chine


La première ministre britannique espère renforcer les échanges avec Pékin après le Brexit sans se plier aux exigences chinoises

londres, pékin - correspondants équipements (centrales nucléai- soutenir l’unité de l’Union euro- De son côté, Pékin cherche à une lettre ouverte avant son L’escapade chinoise de Mme May
res, trains à grande vitesse). péenne et son existence – vue imposer aux pays européens un voyage. « Nous espérons, a écrit intervient sur fond de turbulences

L a première ministre britan-


nique, Theresa May, a été re-
çue, mercredi 31 janvier, à
Pékin avec tous les honneurs par
son homologue chinois, Li Ke-
Mme May a inauguré son mandat
par un geste de défiance à l’égard
de Pékin : en juillet 2016, elle a sus-
pendu la décision de construire la
mégacentrale nucléaire d’Hinkley
comme un contrepoids à l’in-
fluence américaine. Mais c’est
souvent pour mieux pouvoir la
diviser, en usant de chaque op-
portunité politique ou économi-
protocole d’accord d’une quin-
zaine de points pour la mise en
œuvre des nouvelles routes de la
soie, projet phare de la diplomatie
de Xi Jinping. Or, si les pays euro-
M. Patten, que vous pourrez four-
nir à la population de Hongkong
quelque assurance que notre rela-
tion florissante avec la Chine, pour
vitale qu’elle soit, ne se fera pas au
politiques à Londres : un nombre
croissant de députés conserva-
teurs réclament l’organisation
d’un vote de défiance contre elle,
soulignant son incapacité à préci-
qiang. Ensemble, ils ont célé- Point – financée pour un tiers par que pour jouer les pays européens péens se disent ouverts à ce projet, détriment des obligations que ser son plan post-Brexit. « Je ne suis
bré « l’âge d’or de la coopération » le géant chinois CGN aux côtés les uns contre les autres. Comme ils craignent qu’il bénéficie essen- nous avons envers eux. » pas une lâcheuse. Il y a du travail
des relations entre leurs deux d’EDF –, s’alarmant d’une menace M. Macron trois semaines plus tiellement aux entreprises chinoi- Hongkong est de nouveau en sur le long terme », a-t-elle riposté
pays – une expression qui date du chinoise pour la sécurité natio- tôt, Mme May s’est vue promettre ses et s’interdisent de signer un tel ébullition après la disqualification dans l’avion pour la Chine.
voyage de George Osborne, minis- nale, avant de finalement donner l’ouverture du marché chinois de accord sans y porter leurs règles et aux élections législatives par- Mise en cause à Londres,
tre des finances du précédent gou- son feu vert en septembre. la viande bovine – que Pékin pré- exigences en matière de finan- tielles, fin janvier, par une admi- Mme May a, depuis Pékin, cherché
vernement conservateur, fin 2015. Sans pouvoir entrer dans les né- tendait protéger depuis deux dé- cement (pour éviter l’octroi de nistration sous forte influence chi- à reprendre l’initiative en affir-
Les partisans du Brexit font gociations d’un nouveau traité de cennies des risques de vache folle. prêts chinois onéreux), de trans- noise, de la jeune candidate du mant que les citoyens arrivant
miroiter aux Britanniques un libre-échange avec la Chine, qui ne parence dans les appels d’offres parti Demosisto, Agnès Chow. au Royaume-Uni pendant la
brillant avenir grâce à de futurs seront possibles qu’après le Brexit, « Je ne suis pas une lâcheuse » mais aussi de responsabilité so- période de transition débutant le
accords de libre-échange avec les la première ministre britannique Le géant chinois absorbe l’équiva- ciale et écologique. Mme May, dé- 30 mars 2019, jour du Brexit, ne
pays les plus dynamiques du espère positionner son pays favo- lent de 19 milliards d’euros d’ex- fenseuse du libre-échange, s’est devraient pas avoir les mêmes
monde, et Mme May est attendue rablement dans le jeu européen portations britanniques, un peu gardée de se désolidariser de la po-
Pékin a pour droits que ceux arrivés aupara-
sur sa capacité à faire avancer face à Pékin. « La Chine va ouvrir plus qu’il ne le fait pour la France. sition commune européenne et a politique vant. Pareille revendication,
cette perspective avec Pékin. Or, ses portes de plus en plus grand à la Le Royaume-Uni a acheté, en 2017, refusé de signer le mémorandum destinée à satisfaire les europho-
l’attitude de la première minis- Grande-Bretagne », lui a fait mi- pour 48 milliards d’euros de pro- célébrant ce projet chinois.
de soutenir l’unité bes de son parti, contredit fron-
tre à l’égard de la Chine contraste roiter M. Li, après avoir rappelé que duits chinois. Mais Londres sait Le dossier particulier et délicat de l’Union talement la position des Vingt-
avec l’enthousiasme débridé « les relations sino-britanniques ne aussi qu’il lui sera plus difficile de de Hongkong pèse par ailleurs sur Sept, qui, en échange du main-
du gouvernement conservateur vont pas changer rien que parce tenir tête aux ambitions chi- la visite de Mme May. Chris Patten,
européenne. Mais tien dans le marché unique,
précédent qui, avant le Brexit, que les relations entre le Royaume- noises sans l’appui européen. Le le dernier gouverneur de la colo- c’est souvent exige le respect de la libre circula-
comptait sur les investissements Uni et l’Europe changent ». déficit commercial britannique nie britannique (entre 1992 et tion des Européens. p
chinois pour parer aux carences Une promesse à moitié rassu- avec la Chine place Londres en po- 1997), lui a rappelé les responsabi-
pour mieux philippe bernard
de l’Etat en matière de grands rante : Pékin a pour politique de sition de faiblesse. lités de la Grande-Bretagne, dans pouvoir la diviser et brice pedroletti
6|
FRANCE
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

EMMANUEL MACRON EN CORSE

En Corse, une visite


présidentielle
pour raviver
le dialogue
Les dirigeants nationalistes
attendent d’Emmanuel Macron,
en déplacement sur l’île les 6 et
7 février, qu’il précise ses intentions
Dans les rues
de Bastia après

M
la victoire
ardi 6 et mercredi 7 fé- par l’hommage au préfet Claude Erignac, nationaliste, étape à San Giuliano, dans la plaine orientale De cette série de rendez-vous, les deux
vrier, Emmanuel Ma- assassiné vingt ans plus tôt à Ajaccio. M. Ma- le 10 décembre de Corse. Le chef de l’Etat visitera la station hommes sont repartis fort marris. « Après
cron se rendra pour la cron sera accompagné de trois membres du 2017. de l’Institut national de recherche agrono- nos entretiens d’hier et d’aujourd’hui, notre
première fois en dépla- gouvernement : le ministre de l’intérieur, OLIVIER LABAN-MATTEI / mique et abordera notamment les questions conviction est faite : l’Etat refuse de reconnaî-
cement officiel en Gérard Collomb, la ministre auprès du mi- MYOP POUR « LE MONDE » économiques et agricoles. Il se rendra en- tre et de prendre en compte la dimension poli-
Corse. Avant cela, sa- nistre de l’intérieur, Jacqueline Gourault, suite à Bastia pour un « déjeuner républi- tique de la question corse. Dans ces condi-
medi 3 février, les dirigeants nationalistes de chargée du dossier corse, et la secrétaire cain » à la préfecture. La journée se conclura tions, nous appelons dans les prochains jours
la collectivité unique appellent à une grande d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes par un discours de M. Macron, point d’orgue à la tenue d’une grande manifestation popu-
manifestation à Ajaccio pour demander « de- et les hommes, Marlène Schiappa, la « régio- de ce déplacement officiel, prononcé au tout laire », lançaient-ils le 23 janvier à l’issue de
mucrazia è rispettu pè u populu corsu » (« dé- nale de l’étape ». récent Centre culturel Alb’Oru, devant un leur rencontre avec le président du Sénat, dé-
mocratie et respect pour le peuple corse »). parterre d’invités fourni. cidant ainsi de faire monter la pression avant
Comme une illustration de l’incompréhen- FAIRE MONTER LA PRESSION Le discours du chef de l’Etat et la manière la venue du président de la République.
sion qui s’est installée entre la nouvelle majo- Le président de la République déposera une dont il va s’adresser aux Corses et aux nou-
rité territoriale et le pouvoir exécutif. Un fossé gerbe au pied de la stèle apposée à la préfec- velles autorités insulaires sont évidemment MARGES DE MANŒUVRE LIMITÉES
à combler, un dialogue à rétablir, c’est bien là ture d’Ajaccio. Il se rendra ensuite avenue du très attendus. Depuis les élections territoria- Dès leur installation à la tête de la collecti-
le premier enjeu de cette visite présidentielle. Colonel-Colonna-d’Ornano, où Claude Eri- les de décembre 2017, largement remportées vité, les nationalistes n’ont pas caché que,
Pour l’heure, le déroulement de ce court sé- gnac fut abattu le 6 février 1998 par un com- par les nationalistes, et l’installation de la pour eux, c’était M. Macron qui détenait les
jour présidentiel reste incertain. Même le mando nationaliste. Il inaugurera un monu- nouvelle collectivité unique de Corse, le clés de la situation. « Nous savons
président du conseil exécutif de la collecti- ment en hommage au haut fonctionnaire et 2 janvier, plusieurs rendez-vous successifs qu’aujourd’hui, en France, c’est le président de
vité unique, l’autonomiste Gilles Simeoni, devrait prononcer un premier discours en ont eu lieu. D’abord avec Mme Gourault, nom- la République qui fixe le cap, déclarait M. Si-
n’était pas en mesure de dire, jeudi matin, s’il présence d’élus et d’officiels, dont M. Si- mée par l’exécutif pour suivre le dossier, qui meoni le 2 janvier à la tribune de l’Assemblée
était ou non prévu, au cours de ces deux meoni, le président du conseil exécutif. En s’est rendue sur l’île le 5 janvier et a rencon- de Corse. Il peut être aujourd’hui, s’il en a la
jours, qu’il s’entretienne directement avec le revanche, le président de l’Assemblée de tré à cette occasion le président du conseil volonté, l’homme d’Etat qui ouvrira la voie à
chef de l’Etat. L’Elysée maintient le flou sur le Corse, l’indépendantiste Jean-Guy Talamoni, exécutif et le président de l’Assemblée de une solution politique négociée permettant
programme. « Rien n’est encore définitive- n’assistera pas à la cérémonie. La suite de Corse. M. Simeoni et M. Talamoni étaient à de construire entre la Corse et la République
ment arrêté, beaucoup de choses sont à l’arbi- l’agenda de cette première journée n’est pas Paris les 22 et 23 janvier, où ils se sont entre- française une relation nouvelle et apaisée.
trage jusqu’au dernier moment », indique encore arrêtée. tenus avec le premier ministre, Edouard Phi- Nous attendons un geste politique fort. »
l’entourage présidentiel. La deuxième partie du séjour, mercredi, lippe, à Matignon, avant de rencontrer le pré- Toutefois, entre les demandes exprimées
La première journée sera d’abord et avant s’effectuera en Haute-Corse. Selon nos infor- sident du Sénat, Gérard Larcher, et celui de par les nationalistes et ce que le pouvoir exé-
tout une « séquence mémorielle », marquée mations, le cortège présidentiel fera d’abord l’Assemblée nationale, François de Rugy. cutif est prêt à consentir, se dresse un mur

Face à l’exécutif, les nationalistes jouent la mobilisation populaire


Réseaux sociaux, cars, covoiturages... Les organisateurs de la manifestation du 3 février utilisent tous les moyens pour rassembler

bastia - correspondant bera, le principal mouvement in- ont été affrétés au départ de Bastia pensée vont s’activer pour que ce saire de l’assassinat du préfet de fer » n’était pas venu, préférant
dépendantiste. Mais nous battons et d’autres localités de l’île, de Por- rassemblement se déroule sous ces Claude Erignac. « privilégier un dialogue fertile et

E n optant pour le recours à


la rue, Jean-Guy Talamoni
et Gilles Simeoni espèrent
retrouver l’élan qui les a portés
pour la deuxième fois au pouvoir
le rappel au maximum : c’est le
programme pour lequel la popula-
tion a voté, il est normal qu’elle
fasse entendre sa voix. »
Depuis près d’une semaine, les
to-Vecchio à Calvi. « Il y a déjà pas
mal de réservations, les deux bus
qui partiront de Bastia sont prati-
quement complets et d’autres ont
été programmés », explique Fran-
deux mots d’ordre : populaire et pa-
cifique. »
Le risque redouté par les pro-
moteurs de la « manif » est que
des « éléments incontrôlables »,
Pour les nationalistes, l’enjeu
consiste surtout à mobiliser au-
delà de leur cercle d’influence afin
de prouver le large consensus
autour des revendications por-
serein » avec le gouvernement.
Sur son compte Twitter, le maire
de Bonifacio (Corse-du-Sud) et élu
d’opposition LRM Jean Charles
Orsucci a annoncé qu’il ne partici-
en décembre 2017 à l’occasion des nationalistes peuvent compter sur çoise, militante bastiaise chargée en particulier parmi les plus jeu- tées par leur majorité : co-officia- perait pas non plus à la manifesta-
élections territoriales. A l’époque, leur redoutable machine logisti- de superviser les déplacements. nes des manifestants, affrontent lité de la langue corse, rapproche- tion de samedi. « Nous attendons
65 000 électeurs corses avaient que et un savoir-faire en matière les forces de l’ordre. « Compte tenu ment des détenus « politiques », avec sérénité la venue du président
porté leurs suffrages sur la liste de communication que leur en- « Dialogue fertile et serein » des mots d’ordre lancés par les or- statut de résident, fiscalité spécifi- de la République qui, nous croyons,
d’union entre autonomistes et in- vient leurs adversaires. Sitôt après Fait plutôt rare, la crainte d’éven- ganisateurs, nous avons décidé que et reconnaissance de la spéci- sera à la hauteur des enjeux de
dépendantistes, baptisée Pè a Cor- la première réunion de « cadrage » tuels débordements a entraîné la d’assurer une sécurisation habi- ficité de la Corse dans la Constitu- notre île », a-t-il écrit. « Il y a un
sica (« Pour la Corse »). Le pari est à Corte, dimanche 28 janvier, les mise en place d’un service d’ordre tuelle en cas d’afflux de population tion. Mais les élus de l’opposition mois et demi, nous avons totalisé
risqué, et la mobilisation au cœur réseaux sociaux ont été mis à con- dès l’annonce de la manifestation. mais pas de dispositif renforcé de ont d’ores et déjà annoncé leur in- 20 000 voix de plus que ces trois-là
des attentes du duo qui dirige la tribution à travers le hashtag #De- Ce dernier a été confié, entre maintien de l’ordre », précise le ca- tention de ne pas rejoindre le cor- réunis, estime un proche de Jean-
nouvelle collectivité unique de la mucrazia (« démocratie »), un col- autres, au Syndicat des travailleurs binet du préfet de la Corse. Dans tège. A l’instar de Valérie Bozzi, Guy Talamoni, et il n’est pas sûr
Corse, mise en place le 1er janvier. lectif créé pour l’occasion, et tou- corses (STC, nationaliste). « Nous l’île, l’administration préfectorale présidente du groupe de droite as- que leurs propres partisans suivent
« Nous sommes conscients que tes les bonnes volontés sollicitées, ne serons pas les seuls, précise Jean a déjà fort à faire avec la visite an- socié au parti Les Républicains à leurs consignes. Ce que nous atten-
nous ne pourrons faire descendre depuis les entreprises de trans- Brignole, responsable de l’organi- noncée du président de la Répu- l’Assemblée de Corse, Jean-Martin dons samedi, c’est que le peuple af-
des dizaines de milliers de person- ports « amies » aux appels au co- sation syndicale : le principe d’as- blique, le 6 février à Ajaccio, dans Mondoloni, le chef de file de la firme que nos revendications sont
nes dans la rue, souffle un mem- voiturage. Pour acheminer les ma- surer la sécurité a été acté, toutes le cadre des cérémonies commé- « droite régionaliste », a estimé justes et qu’il les partage. » p
bre de l’état-major de Corsica Li- nifestants à Ajaccio, des autocars les forces vives de notre famille de morant le vingtième anniver- que le temps « d’engager un bras antoine albertini
france | 7
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Fraude fiscale :
une loi votée
avant l’été
L’exécutif souhaite pouvoir rendre
publics les noms des fraudeurs

Simeoni et Talamoni,
S outenir les entreprises mais
lutter plus vigoureusement
contre les abus. L’exécutif a
annoncé, mercredi 31 janvier, une
loi contre la fraude fiscale, qui de-
leur infligeant des amendes en
proportion du profit qu’ils
auraient réalisé grâce à la fraude.
Le sujet de la fraude fiscale est de
plus en plus sensible, politique-
vrait être débattue au Parlement ment et médiatiquement, avec la
un duo singulier « avant la pause estivale », selon
Matignon. « La lutte contre la délin-
quance en col blanc nécessite des
multiplication d’enquêtes comme
celle des « Paradise Papers », ou les
polémiques liées à la difficulté de
soudé par la nécessité méthodes plus efficaces », a justifié
Gérald Darmanin, le ministre de
recouvrer l’impôt de la part de
multinationales opérant en
l’action et des comptes publics, France, comme Google ou Airbnb.
Le président du conseil exécutif et son dans une interview au Figaro, La fraude fiscale coûterait entre
homologue à l’Assemblée de Corse font jeudi 1er février. 60 milliards et 80 milliards
Le gouvernement compte d’une d’euros par an à l’Etat.
front uni pour imposer leurs revendications part lancer un plan d’action, et de Le plan d’action comprendra
l’autre « un véhicule législatif spéci- aussi l’ouverture d’un ou de plu-
fique ». Ces annonces étaient plu- sieurs guichets de régularisation
bastia - correspondant tôt attendues pour la mi-février ou pour les entreprises « voulant se
« LES ENJEUX DU MOMENT le début mars, mais le locataire de repentir de pratiques fiscales dont

L e style et le parcours les op-


posent mais les nécessités
du moment – présenter un
front uni face à un gouvernement
jugé sourd aux « revendications
DÉPASSENT LES
QUERELLES STÉRILES,
LES QUESTIONS D’EGO
Bercy, visé par une enquête préli-
minaire pour « viol » révélée par Le
Monde le 27 janvier, a préféré anti-
ciper sa prise de parole.
elles ne sont pas fières », explique-
t-on à Matignon. Au rang des
mesures répressives, l’exécutif
souhaite « mieux programmer les
contrôles fiscaux, en intensifiant le
démocratiques et populaires » de
leur camp – les a réunis. Gilles
ET LA PULITICHELLA », Sujet sensible
« Nous souhaitons faire en sorte
recours au data mining [exploita-
tion de données] par l’administra-
Simeoni, président du conseil exé- COMMUNIQUENT LES que les fraudes les plus graves tion », indique Matignon.
cutif, et Jean-Guy Talamoni, son voient les peines et les sanctions A cette fin, 15 millions d’euros se-
homologue à l’Assemblée de ÉQUIPES DES DEUX ÉLUS prononcées publiées », afin de « dis- ront investis en outils d’exploita-
Corse, affichent, dixit un proche suader ceux qui veulent s’engager tion de données, issus du budget
du premier « une entente parfaite avant d’envisager une éventuelle dans ce chemin », avait déjà indi- informatique de la direction géné-
dictée par les impératifs du mo- alliance au second tour avec qué le premier ministre, Edouard rale des finances publiques. Une
ment ». Réélus en décembre 2017 M. Talamoni. L’union a finale- Philippe, mercredi à l’Assemblée. trentaine d’agents seront affectés
avec 56 % des voix au second tour ment eu lieu dès le premier tour Il s’agira notamment d’étendre à au sujet. La réponse pénale à la
des élections territoriales, les deux avec le concours pressant de la fraude fiscale la pratique anglo- fraude passera, elle, par un renfor-
hommes peuvent se prévaloir Charles Pieri, ancien chef pré- saxonne du name and shame, qui cement de la police fiscale, au ni-
d’une légitimité qu’aucune des sumé du Front de libération na- consiste à pointer du doigt les veau du ministère de l’intérieur.
DÈS LEUR VICTOIRE, LES majorités précédentes à l’Assem- tionale corse (FLNC) et militant comportements répréhensibles. Côté Bercy, une « police fiscale »
NATIONALISTES N’ONT blée de Corse n’avait su conquérir.
De quoi aplanir les différends.
historique de la cause indépen-
dantiste, proche de Jean-Guy
L’idée est de rendre publiques les
peines prononcées par le juge pé-
devrait être créée, sous la forme
d’un nouveau service de police ju-
PAS CACHÉ QUE, POUR A l’Assemblée de Corse, leurs op- Talamoni. « Lorsque je prends une nal à l’encontre des entreprises et diciaire de quelques dizaines
posants tentent de décrypter le décision, je n’ai pas l’habitude que des particuliers. Mais aussi de d’agents, sous l’autorité d’un ma-
EUX, C’ÉTAIT M. MACRON moindre regard, de sonder le plus l’on me torde le bras », s’est dé- donner ce pouvoir à l’administra- gistrat et pouvant être saisis par
QUI DÉTENAIT LES CLÉS infime geste et de lire entre les li-
gnes de chaque communiqué
fendu M. Simeoni sur le plateau
de France 3 Corse. Dans une inter-
tion, pour l’heure soumise au se-
cret fiscal. L’exécutif souhaite
lui. « Il s’agira d’une équipe qui se
consacrera aux investigations en
DE LA SITUATION pour y débusquer un signe de dis- view accordée le 1er février à aussi mieux cibler les complices utilisant les pouvoirs de police judi-
cordance. Mais depuis leur acces- Corse-Matin, Pieri l’homme de de fraude, avocats, banquiers, ex- ciaire », indique Matignon. p
sion au pouvoir territorial en dé- l’ombre a choisi la pleine lumière perts-comptables ou conseils, en audrey tonnelier
cembre 2015, le duo corse a su évi- pour tordre le cou aux rumeurs
d’incompréhension. Et des lignes rouges. Il ter les affrontements en lissant qui lui prêtent une influence
n’est pas question d’accéder à la revendica- leurs désaccords. Pour trouver grandissante dans le jeu politique
tion d’amnistie des « prisonniers politiques », une trace des derniers accrocha- local et assumer le rôle de négo-
comme les qualifient les nationalistes. Pas ges publics entre les deux hom- ciateur. « Pour ce qui est de la pré-

LA VÉRITÉ
plus que de reconnaître la co-officialité de la mes, il faut remonter au mois de paration des élections législatives
langue corse ou la notion de « peuple corse » mars 2014, lorsque Gilles Simeoni, et territoriales, affirme celui qui
dans la Constitution. De même que l’instau- à la tête d’une coalition rassem- se présente sans trop convaincre

SUR L’AFFAIRE
ration d’un « statut de résident » se heurterait blant nationalistes, droite et gau- comme un “simple militant”,
à un probable veto constitutionnel. che, avait ravi la mairie de Bastia à nos mouvements ont désigné
Les marges de manœuvre sont donc limi- la dynastie des Zuccarelli sans in- plusieurs responsables comme

FILLON
tées. Lors de ses vœux aux Français, le 31 dé- viter les « partenaires naturels » de porte-parole, pour le succès que
cembre 2017, M. Macron avait toutefois laissé Corsica Libera à rejoindre le mou- l’on sait. J’en ai fait partie. »
entendre que la réforme institutionnelle vement. « Du passé », balaient Dans un contexte de tensions
qu’il entend mettre en œuvre pourrait « être leurs partisans. Désormais aux avec le gouvernement et cons-
utilisée » pour la Corse. Il faisait référence au commandes de la région, le tan- cients que chaque mot « peut être
« droit à la différenciation » qui pourrait être dem doit assurer la mise en œuvre mal interprété », les proches de
introduit à l’article 72 de la Constitution de la collectivité unique, une orga- M. Simeoni comme ceux de
pour permettre aux collectivités territoriales nisation institutionnelle qui a vu M. Talamoni reprennent tous,
de déroger, non plus à titre expérimental et à fusionner les deux départements peu ou prou, des éléments de
durée déterminée mais de façon pérenne, à de l’île et la collectivité territoriale langage identiques : « Le prési-
des dispositions législatives ou réglementai- dans une nouvelle entité dotée dent travaille » ou encore « les en-
res dans les domaines de leurs compétences. d’un milliard d’euros de budget et jeux du moment dépassent les
Insuffisant, jugent les nationalistes, qui re- qui emploie 4 500 agents. querelles stériles, les questions
vendiquent un statut d’autonomie doté d’un d’ego, les rumeurs et la puli-
pouvoir législatif. Elements de langage tichella » (la « politique politi-
C’est quoi, pour vous, l’autonomie, semble Même la répartition des 63 can- cienne », en langue corse).
s’interroger l’exécutif ? Pour quoi faire ? didats sur la liste d’union pour Les enjeux du moment ? La né-
M. Macron dit vouloir parler avec les Corses les élections territoriales de dé- cessité d’œuvrer de concert dans
« dans un esprit constructif et d’ouverture », cembre 2017 s’est déroulée sans les négociations avec le gouver-
comme le résument ses proches, tout en rap- heurts notables et, sur les dix con- nement pour arracher une ins-
pelant l’autorité de l’Etat. Il n’est pas hostile a seillers exécutifs nommés à la cription de la spécificité corse
priori à des évolutions institutionnelles. tête des offices et agences que dans la Constitution. Le 23 jan-
Lors de sa campagne, en avril 2017, le candi- compte la collectivité unique vier, après une première entrevue
dat avait ainsi déclaré, lors d’un meeting à – des ministères en modèle ré- infructueuse avec le premier mi-
Furiani : « S’il apparaît que le cadre actuel ne duit, chargés notamment de la nistre Edouard Philippe, les deux
permet pas à la Corse de développer ses po-
tentialités, alors nous pourrons envisager
gestion de l’eau, des transports ou
de l’agriculture –, l’attribution des
présidents corses avaient été dou-
chés par Gérard Larcher, le prési- « Il a tout vu, tout entendu.
d’aller plus loin et de réviser la Constitution. »
Mais avant de s’engager dans cette voie,
sièges s’est déroulée sans susciter
les habituelles batailles d’in-
dent du Sénat, hostile à leurs re-
vendications. « Honnêtement, as- Et a décidé de ne rien passer
l’exécutif juge nécessaire d’évaluer les inten-
tions des dirigeants nationalistes et de jau-
fluence entre candidats à ces pos-
tes de « ministres régionaux » :
sure Jean-Guy Talamoni, Gilles et
moi avons mis à peu près deux mi- sous silence. »
ger leurs capacités à faire fonctionner la nou- sept pour les proches de M. Si- nutes quarante-cinq pour nous
velle collectivité unique. Autant dire que meoni, trois pour la garde rappro- mettre d’accord sur le principe Laureline Dupont, Le Point
M. Macron va devoir mettre une sacrée dose chée de M. Talamoni. d’une manifestation populaire
de persuasion dans ses propos pour ne pas L’été dernier, cependant, des lorsque nous sommes sortis du Sé- Robert Laffont
générer de la déception chez ses interlocu- tensions sont apparues lorsque nat. La seule vérité est là : nous
teurs. C’est loin d’être gagné d’avance. p M. Simeoni a annoncé son inten- sommes d’accords et nous tra-
bastien bonnefous tion de se lancer seul dans la vaillons ensemble. » p
et patrick roger course aux élections territoriales a. al.
8 | france 0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Barbara Pompili:
«Il faut sortir
de l’opacité sur
le nucléaire »
La députée LRM est à l’initiative
d’une commission d’enquête sur
la sûreté et la sécurité nucléaire

ENTRETIEN En outre, la question de la pro-


longation des réacteurs au-delà

L’
Assemblée nationale a de quarante ans se pose de ma-
voté, mercredi 31 jan- nière accrue. Le président de
vier, la création d’une l’Autorité de sûreté nucléaire
commission d’enquête [ASN], Pierre-Franck Chevet,
sur la sûreté et la sécurité des ins- a d’ailleurs estimé récemment
tallations nucléaires en France. qu’en termes de sûreté, le parc Barbara Pompili, dans son bureau de l’Assemblée nationale, le 30 janvier. LEA CREPI POUR « LE MONDE »
Barbara Pompili, députée (LRM) de n’est pas à un niveau suffisant
la Somme et présidente de la com- pour permettre de prolonger.
mission du développement dura- Ces éléments se combinent avec critères lors des contrôles. A Il ne s’agit pas de mettre en diffi- Pendant la campagne,
ble, explique au Monde qu’« il se- la mise en place de la program- l’heure actuelle, il serait absurde
« L’intérêt culté EDF ou Areva. Ce qui peut Emmanuel Macron a
rait absurde de ne pas envisager les mation pluriannuelle de l’énergie de ne pas envisager les risques d’une telle mettre en difficulté ces entrepri- désigné le nucléaire
risques que pourrait causer un at- [PPE], qui développera, à la fin de que pourrait causer un attentat ses, c’est de se mettre la tête dans comme une énergie
tentat terroriste sur une centrale ». l’année, les objectifs de la France terroriste sur une centrale.
commission, le sable et de ne pas regarder la d’avenir. Partagez-vous
L’ex-secrétaire d’Etat de François en matière énergétique pour les c’est que réalité en face. Il faut sortir de ce point de vue ?
Hollande, à l’initiative de cette cinq prochaines années. Notre parc nucléaire est-il l’opacité sur le nucléaire. Certes, Je ne suis pas d’accord avec lui
commission, souhaite par ailleurs préparé à une telle attaque ?
nous avons on peut être fiers de la manière sur ce point. Cela étant, notre en-
que le président de la République, Pour quelle raison se pencher à A ma connaissance, la sécurité de réels moyens dont ont été gérées les questions gagement commun de mettre
Emmanuel Macron, respecte ses la fois sur la sûreté et la sécurité des centrales – qui relève des mi- de sûreté et de sécurité jusqu’à en œuvre la loi de transition éner-
engagements de campagne de ré- des installations nucléaires ? nistères de l’énergie et de la dé-
pour enquêter » aujourd’hui. Mais, maintenant, il gétique est toujours le même.
duire à 50 % la part du nucléaire Vu la menace terroriste, isoler fense – n’a jamais été vérifiée par y a des mesures à prendre. M. Macron n’a jamais remis en
dans la production d’électricité. ces deux questions est très artifi- des parlementaires. Il y a eu un ganismes de contrôle. Nous allons cause l’objectif de descendre en
ciel. Un contrôle efficace sup- travail sur les intrusions, sur les également inspecter des sites. Nicolas Hulot dit qu’il faudra dessous de 50 % de production
Pourquoi mobiliser une pose de veiller à la fois à la pré- survols par des aéronefs, mais préciser avant la fin de l’année d’électricité d’origine nucléaire,
commission d’enquête parle- vention des accidents nucléaires, nous n’avons toujours pas les in- La commission va-t-elle quels seront les réacteurs qui même si nous sommes revenus
mentaire sur le nucléaire ? qui concerne la sûreté, et de tra- formations qui nous prouve- également enquêter sur les vont fermer et quand. Ce n’est sur la date de 2025.
Un certain nombre de problè- vailler à la résistance des installa- raient qu’un site serait protégé coûts du nucléaire français ? pas ce que dit l’Elysée… A titre personnel, j’aimerais
mes se posent sur la sûreté et la sé- tions aux attaques extérieures, d’une attaque terroriste si, par En s’intéressant à la sûreté, la Je pense qu’il faudra nommer que cet objectif ne soit qu’un dé-
curité de nos installations : des in- qui relève de la sécurité. L’exem- exemple, un avion était le vecteur commission d’enquête pourrait dans la PPE les noms des réac- but et qu’on réduise encore plus,
trusions de Greenpeace ont eu lieu ple des piscines d’entreposage de de l’attaque comme ce fut le cas identifier là où les coûts du grand teurs à fermer. Ne pas préciser ce à l’avenir, la part d’électricité ve-
dans différentes centrales, des combustible usagé le prouve : les lors du 11-Septembre. carénage [chantier engagé par qu’on va fermer, ce serait repous- nant du nucléaire. Mais ce n’est
anomalies ont été repérées à bâtiments ont été testés sous EDF après la catastrophe de ser et ne pas prendre de décision. pas le contrat sur lequel nous
l’usine Areva du Creusot [Saône- l’angle de la sûreté, pour voir s’ils Vous dites vouloir sortir Fukushima pour renforcer la sû- Ce n’est pas l’état d’esprit du prési- nous sommes engagés pendant
et-Loire]. A ces deux éléments mé- résisteraient à des séismes ou à de l’« opacité » sur le nucléaire. reté pour un coût de 46 milliards dent de la République. la campagne. Je suis opposée de
diatiques s’ajoutent des incidents des inondations. Comment cette commission d’euros] sont très importants. Ce qui mine le débat, c’est le fait longue date au nucléaire mais je
qui se multiplient sur des centra- Mais cet examen n’englobe pas va-t-elle procéder ? Cela peut permettre d’identifier de ne pas savoir, pour certains ter- n’oublie pas que dans la majo-
les : c’est notamment le cas avec le fait qu’ils puissent résister à L’intérêt d’une telle commis- les cas où prolonger la durée de ritoires, comment ils vont être rité, il y a des pronucléaires, des
l’arrêt des quatre réacteurs de la des bombes. Or, quand un tel bâ- sion, c’est que nous avons de réels vie d’une centrale ne servirait traités. Notre commission d’en- antinucléaires, et même des
centrale du Tricastin [Drôme], fin timent est conçu, tous les critères moyens pour enquêter. Nous pro- pas à grand-chose, par exemple. quête peut justement permettre agnostiques ! p
septembre-début octobre 2017, ou doivent être pris en compte. cédons à des auditions sous ser- Est ce que cela vaut le coup de se d’identifier, de manière pragma- propos recueillis par
l’explosion à Flamanville [Man- L’ASN considère d’ailleurs qu’à ment des lanceurs d’alerte, des lancer dans des travaux coûteux tique, les centrales souffrant de alexandre lemarié
che] en février 2017. terme, il faudrait réunir ces deux exploitants, comme EDF, des or- pour fermer peu de temps après ? problèmes structurels. et nabil wakim

Après les huées et les tensions, Pécresse L’homme politique, la sainte


femme et le déjeuner de charité
et Wauquiez affichent une unité de façade
Les deux rivaux ont fait un déplacement commun dans le Val-d’Oise pour soutenir un candidat I l est des mensonges qui vous collent à la semelle comme un
chewing-gum. Laurent Wauquiez le sait, qui cherche depuis
deux ans à prouver qu’entre lui et sœur Emmanuelle, icône de la
charité mondiale, s’était nouée une solide amitié. Vendredi 2 février,
le chef du parti Les Républicains participera ainsi dans son fief du

M ercredi 31 janvier,
l’homme à la parka
rouge a fait cause com-
mune avec la femme au manteau
rouge. Bien visibles sous la gri-
comme l’autre avaient manifesté
le souhait de s’afficher en sou-
tien de leur candidat, affirme ce
dernier : « Je leur ai donc proposé
de venir tous les deux en même
Dans la continuité de ses décla-
rations qui lui ont valu des huées
lors du conseil national, samedi
27 janvier – « aujourd’hui, il y a
deux droites » –, Mme Pécresse a
comptes publics, Gérald Darma-
nin, qui est visé par une enquête
préliminaire pour « viol ». « Il est
très difficile pour les Français de
comprendre qu’un ministre qui
Puy-en-Velay à un déjeuner-débat organisé par une petite associa-
tion locale, « Opération orange de Sœur Emmanuelle ».
L’affaire remonte à une quinzaine d’années. Le nouvel élu Wau-
quiez déroulait alors les détails de sa vie dans les journaux. « Avec
sœur Emmanuelle, j’ai passé plusieurs mois en Egypte, à l’occasion
saille hivernale, Laurent Wau- temps. » Damien Abad, troisième entraîné certains journalistes fait l’objet de telles accusations d’un stage de l’ENA, racontait-il. Quand elle me voyait, elle me regar-
quiez, président du parti Les Ré- vice-président de LR, qui appa- dans son sillage, à l’écart de reste au gouvernement », a as- dait droit dans les yeux et me disait : “Mon petit Laurent, qu’as-tu fait
publicains (LR), et Valérie Pé- raît comme un point d’équilibre M. Wauquiez. L’occasion d’en- sumé M. Wauquiez, qui s’expri- de bon depuis que je t’ai vu ?” »
cresse, présidente (LR) de la ré- en interne, s’est lui aussi joint au foncer le clou sur cette rupture mait pour la première fois sur ce Fin 2007, sans doute inquiet d’être confronté un jour à ses propres
gion Ile-de-France, sont venus déplacement. qui existe selon elle entre une dossier après avoir demandé à déclarations, le tout frais porte-parole du gouvernement Sarkozy de-
soutenir le candidat de leur for- droite modérée, qu’elle entend ses porte-parole de défendre mande à Mgr Rey d’organiser une rencontre avec la fondatrice des
mation à la veille du second tour Photo de famille fédérer, et une droite plus dure cette position lors de leur point chiffonniers du Caire. « Laurent voulait la rencontrer », confie l’évê-
de l’élection législative partielle Les deux rivaux dans la course à incarnée par le président de la ré- presse hebdomadaire, lundi. que ultra-conservateur de Toulon. Dans sa maison de retraite de Cal-
organisée dans la 1re circonscrip- l’élection présidentielle de 2022 gion Auvergne-Rhône-Alpes. « J’entends la diversité des paro- lian (Var), sœur Emmanuelle, 99 ans, est sous oxygène, en fauteuil
tion du Val-d’Oise. Antoine Savi- ont joué le jeu de la photo de fa- « Il y en a deux, et on les a vues les et des expressions, c’est un roulant. Une photo de l’homme politi-
gnat (LR) affronte, dimanche, une mille, montant même ensemble samedi », a-t-elle appuyé. Une dé- choix intime. Mais je pense que les que et de la sainte femme est pourtant
représentante de La République dans la cabine d’un tracteur avec claration à laquelle M. Wau-
en marche (LRM), Isabelle Muller- M. Savignat, sous l’œil des objec- quiez n’a pas souhaité répondre.
Français attendent une exempla-
rité très forte », a ajouté M. Wau- « SŒUR EMMANUELLE prise : elle doit attester de leur compa-
gnonnage. Le cliché trônera dans le bu-
Quoy, pour un duel qui va se tifs. Une mise en scène destinée, « Cette question n’intéresse que quiez en réponse aux voix nom- NE M’A JAMAIS PARLÉ reau ministériel de Laurent Wauquiez
jouer « à touche-touche » selon un dans le cas de M. Wauquiez, à se vous », a répondu le président de breuses dans son camp – Brice et dans les pages des magazines.
cadre du parti de droite. Au pre- poser en chef de parti magna- LR aux journalistes, préfé- Hortefeux, Eric Ciotti, Guillaume DE LUI », ASSURE LA Mais voilà qu’en 2016, Catherine Alva-
mier tour, M. Savignat a obtenu nime et rassembleur, malgré les rant souligner que les électeurs Peltier, etc. –, qui ont exprimé rez, directrice générale d’Asmae, l’asso-
23,67 % des voix, contre 29,28 % accrochages. Et dans celui de auront l’occasion, dimanche, leur désaccord. En arrivant à Sa- DIRECTRICE D’ASMAE ciation de solidarité de sœur Emma-
pour son adversaire. « Par rapport Mme Pécresse, à installer un match « d’envoyer un message au gou- gny, Mme Pécresse avait elle aussi nuelle, explique sur France 2 qu’elle ne
à la législative de juin 2017, et à apparaître comme le princi- vernement ». « Il y a un seul bul- défendu une ligne différente. conserve aucun souvenir de l’amitié du ministre et de la religieuse.
Mme Muller-Quoy a perdu autant pal outsider dont la présence se- letin, c’est le bulletin des Républi- « C’est l’honneur d’un homme, la « Sœur Emmanuelle ne m’a jamais parlé de lui, détaille au Monde sa
de points [six] que j’en ai gagnés », rait, elle aussi, réclamée par la cains que nous soutenons tous, parole d’une femme. La situation collaboratrice entre 1991 à 2008. Je n’ai même aucune certitude qu’il
s’encourage le candidat. base. « Il y a d’autres partielles dans notre diversité », a-t-il est suffisamment grave, je sou- l’ait croisée avant cette fameuse photo. » Laurent Wauquiez l’appelle
Pas vraiment main dans la dans un mois, on verra si le casting ajouté. haite que la justice se pro- pour lui reprocher ces propos et lui propose d’aider Asmae. Mais
main, mais plutôt côte à côte, est le même. J’en doute », grince un Une diversité qui se remarque nonce très vite », a-t-elle estimé, Mme Alvarez ne donne pas suite. Informée de l’opération qui se pré-
M. Wauquiez et Mme Pécresse ont proche de M. Wauquiez, rappe- beaucoup en ce moment, notam- sans appeler à la démission du pare vendredi, elle insiste : « Aucun lien avec nous. L’association locale
visité ensemble ; pendant un peu lant que la présidente de la région ment au sujet de la demande de ministre. Une énième diver- est totalement indépendante d’Asmae, et je ne suis pas sûre que les opi-
plus d’une heure, une ferme si- Ile-de-France serait surtout pré- démission émise par le parti con- gence avec son meilleur rival. p nions de M. Wauquiez auraient été du goût de sœur Emmanuelle. » p
tuée dans le village de Sagy. L’un sente au titre de locale de l’étape. tre le ministre de l’action et des olivier faye ariane chemin
france | 9
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

La justice malade en Seine-Saint-Denis


La procureure de Bobigny lance un cri d’alarme sur la capacité du tribunal à répondre à la délinquance

C’
est à Bobigny, le
16 novembre 2016,
Ici, moins d’un
qu’Emmanuel Ma- tiers des affaires
cron avait choisi
d’annoncer officiellement sa can-
poursuivables
didature à l’élection présiden- sont
tielle. Il promettait une « révolu-
tion démocratique ». Plus d’un an
effectivement
après, on en est loin en ce qui con- poursuivies
cerne la justice : rien n’a changé en
Seine-Saint-Denis, où la pauvreté,
par la justice
le chômage et la délinquance bat-
tent des records nationaux.
C’est de cette même ville, où devant les juges des affaires fa-
siège le tribunal de grande ins- miliales de Bobigny. Certes la si-
tance (TGI) du département, que tuation s’est améliorée par rap-
la procureure de la République, port à ces cas pour lesquelles la
Fabienne Klein-Donati, a lancé, responsabilité de l’Etat a été re-
lundi 29 janvier, un cri d’alarme connue : ils remontent à 2014,
sur la capacité de la justice à hono- quand il fallait quatorze mois
rer sa mission. Lors de la rentrée pour voir un juge chargé de fixer
solennelle de la juridiction, la ma- une pension alimentaire, contre
gistrate a reconnu la « dégrada- deux mois à Paris.
tion de la réponse pénale », à la- Dans le ressort de Bobigny, le tri-
quelle le parquet du plus impor- bunal d’instance d’Aubervilliers a
tant tribunal correctionnel de dû fermer l’accueil du public et
France et du plus important tri- l’accueil téléphonique le 1er sep-
bunal pour enfants est contraint tembre 2017, faute de bras ! Les
de procéder faute de moyens. Ici, audiences programmées se sont
moins d’un tiers des affaires tenues, mais le service de la natio-
poursuivables sont effectivement nalité a été purement et simple-
poursuivies par la justice. ment fermé. « Il a rouvert le lundi
Dans ces conditions, affirme 8 janvier », se réjouit Aurélie Po-
Mme Klein-Donati, « il est illusoire lice, présidente de ce tribunal de
d’imaginer une quelconque in- proximité dont les effectifs ont
fluence de l’intervention judiciaire reçu un renfort temporaire avec
sur l’état de la délinquance de ce Au tribunal de Bobigny, en janvier 2016. MARC CHAUMEIL/DIVERGENCE des greffiers « prêtés » pour trois
département ». Face à cette embo- mois par la cour d’appel de Paris.
lie chronique du tribunal de Bobi- « La situation reste fragile », se-
gny, le tableau que dresse la procu- pour un effectif théorique de 135, mestre 2016, mais parce qu’une discours de la procureure une « Le système est expéditif, jamais lon Mme Police. Le stock d’affaires
reure de la République des délin- tandis que le parquet (les magis- panne de chauffage pendant trois orientation de politique pénale pédagogique, dénonce Mme Gri- civiles à Aubervilliers représente
quances de toute nature (écono- trats qui dirigent les enquêtes, dé- semaines avait amené la tempé- qu’elle ne partage pas : « Elle l’axe maud. En revanche, on explique 850 dossiers, soit pratiquement
mique et financière, liée aux cident les poursuites et requiè- rature sous les 10 0C dans les salles sur la répression de la petite délin- bien que si l’amende est payée un an, tandis que pour un référé
stupéfiants, au proxénétisme, rent les peines) est pratiquement d’audience. Les fuites d’eaux pro- quance, mais parle peu de la dans le mois, on a une réduction. – les affaires urgentes –, il faut at-
contre les forces de l’ordre, etc.) est au complet avec 56,6 magistrats. venant du toit et des canalisa- grosse délinquance économique On se croirait chez Carrefour ! » tendre sept mois. « C’est un délai
terrifiant. Elle en appelle à « des Mais compte tenu du volume tions et les coupures totales et financière alors que l’on sait insupportable, par exemple pour
mesures exceptionnelles pour un d’affaires, le président du tribu- d’électricité dans ce bâtiment qu’elle se développe. » Pour l’avo- « C’est un délai insupportable » les petits propriétaires, sans comp-
département exceptionnel ». nal, Renaud Le Breton de Van- vieux de trente ans n’ont pas faci- cate, la réponse pénale est dans La justice civile est également af- ter que pendant ce temps, la situa-
Le moment de ce constat peut noise, et la procureure estiment lité le travail des personnels ni une logique de traitement de fectée par le sous-dimensionne- tion se dégrade et la dette continue
paraître paradoxal alors que le que le nombre de juges nécessai- l’accueil des justiciables. « Peu de flux. Avec, par exemple, la procé- ment de ce tribunal situé à qua- de monter », explique-t-elle. En
problème des postes de magis- res serait de 160. On en est loin. chose nous a été épargné », a re- dure de comparution sur recon- tre stations de métro de Paris. Seine-Saint-Denis, la justice as-
trats vacants semble quasiment Si des procès ont encore dû être connu le président du TGI lors de naissance préalable de culpabi- L’Etat a d’ailleurs été condamné phyxiée a de lourdes conséquen-
réglé. Le tribunal de Bobigny annulés en décembre 2017, ce l’audience de rentrée. lité, qui évite un procès si l’on re- le 9 octobre 2017 par le tribunal ces sociales et sécuritaires, mais
compte quelque 130 juges au n’est pas faute de magistrats pour Valérie Grimaud, bâtonnière de connaît les faits et accepte la de Paris pour « déni de justice » en aussi économiques. p
siège (les magistrats qui jugent), les tenir comme au premier se- Seine-Saint-Denis, voit dans le sanction proposée par le parquet. raison des « délais anormaux » jean-baptiste jacquin

« Personne n’ignore que tous les indicateurs sont dans le rouge »


Extraits du discours de Fabienne Klein-Donati, procureure de Bobigny, lors de l’audience solennelle de rentrée du tribunal, lundi 29 janvier

Cette juridiction devrait avoir deux taine compassion pour ses acteurs services de police ont augmenté l’an- contrefaçons, recels, mécanique sau-
audiences de comparutions immé- par des « ça ne doit pas être facile » ou née dernière de 17,4 %. Elles connais- vage, et plus récemment le proxéné-
diates par jour ; elle devrait pouvoir des « on ne sait pas comment vous fai- sent malheureusement une actualité tisme. (…) Les pressions et menaces
doubler le nombre quotidien de com- tes ! », voire la banalisation, « oh mais hebdomadaire dans ce département : directes et indirectes sont légion.
parutions sur reconnaissance préala- c’est la Seine-Saint-Denis, le 93 ». celles qui se produisent au cours des Tout étranger au quartier, qu’il soit
ble de culpabilité CRPC-défèrement ; Est-ce mission impossible de pren- interpellations pour lesquelles les po- acteur social ou autorité publique in-
elle devrait avoir une chambre correc- dre des mesures exceptionnelles pour liciers sont pris à partie par les tervenant dans le quartier, visiteur
tionnelle supplémentaire, etc. un département exceptionnel ? Bon « amis » des interpellés, celles qui sont susceptible de déranger l’organisa-
Le 30 juin 2017, j’ai écrit ceci à Ma- sang ! Avouez que ceci est rageant perpétrées parce que justement les tion mise en place par les trafiquants :
dame la procureure générale : « Avoir quand même ! Ne laissons pas le dé- policiers ont été appelés dans un gardiens d’immeubles, pompiers, po-
à se battre quotidiennement pour couragement nous gagner ! Conti- guet-apens, celles qui ont lieu à l’occa- liciers en particulier, est malvenu et
trouver la réponse pénale la moins dé- nuons de penser que notre action, sion d’opérations de contrôle dans les on le lui fait savoir et pas avec « des

I l est remarquable qu’en dépit


d’une délinquance quotidienne
qui désespère, tant le sentiment
est fort de vider un puits sans fond, les
magistrats de ce parquet gardent che-
gradée, alors que dans chaque dossier
existent des situations humaines indi-
viduelles ou collectives méritant un
autre traitement, use moralement,
tout comme le fait de ne pouvoir ré-
même limitée, est utile. (…)
Que peut-on dire de la délinquance
en 2017 ? Le nombre de faits constatés
par les services de police a augmenté
de 3,28 %, celui des mis en cause de
cités parce qu’ils dérangent, celles
commises à la suite d’appels à police-
secours (…), celles enfin fréquentes à
l’occasion des contrôles routiers.
Combien de refus d’obtempérer ?
paroles enrobées de bonbons ». Les
policiers sont indésirables, et ce quel
que soit leur mode d’intervention.
Alors il est vrai, inutile de se le cacher,
c’est une police du maintien de l’or-
villé en eux le sens de leur mission au pondre aux demandes fort légitimes 6 %, celui des mineurs de 4,5 %, mais dre qui s’exerce la plupart du temps
service de leurs concitoyens. (…) de justice pénale des habitants du dé- ils représentent près de 20 % des mis « Comme dans un ghetto » dans ces quartiers, face à certains
La situation demeure préoccupante partement exprimées par la voix d’une en cause (…). Les contentieux de Ici, on ne veut ni être contrôlé ni être groupes et à certains individus. (…) La
et le demeurera tant que la juridiction grande partie des élus… Il est difficile masse sont toujours de masse. Les interpellé ! Quand cela se passe mal, police peut ne pas être la même par-
ne sera pas renforcée en conséquence d’imaginer continuer dans des condi- trafics de stupéfiants demeurent à un faut-il toujours remettre en cause les tout, n’a pas à être la même partout
des besoins. 418 dossiers d’instruc- tions identiques. La remise à niveau très haut niveau. Leurs auteurs modi- conditions d’intervention des servi- quand cela est nécessaire.
tion stagnent dans les rayons, sans des effectifs et leur renfort significatif fient leur mode opératoire (pour de la ces de police ? Cette question est ré- Si nous ne voulons pas que la vio-
réelle perspective ni à court terme ni à sont impératifs (…). A défaut, il est illu- verte tapez 1, de la brune tapez 2, de la currente et resurgit malheureuse- lence avance, si nous voulons qu’elle
moyen terme. (…) soire d’imaginer une quelconque in- blanche tapez 3 ou Allô chichon). La ment dès que l’attention se cristallise soit contenue, ce ne peut être que par
Plus préoccupant encore : la dégra- fluence de l’intervention judiciaire sur qualité et donc la toxicité des pro- sur tel ou tel événement, entraînant la force publique et la perspective de
dation de la réponse pénale. Faute de l’état de la délinquance de ce départe- duits augmentent. d’ailleurs parfois des déclarations justice. Il faut que ce soit la violence
ces moyens, le parquet est contraint ment, sur l’ancrage de ses auteurs et La délinquance économique et fi- précipitées et imprudentes sur les qui bute sur ces résistances. Ces résis-
quotidiennement de dégrader la ré- leur “rayonnement” hors ressort. » (…) nancière prospère, l’habitat indigne faits, mais également impérieuses tances, qu’il s’agisse de la force publi-
ponse ou de la différer. Quand le taux gagne du terrain… La violence est pré- sur la nécessité de réprimer les désor- que et de la perspective de justice, doi-
national de poursuites est de 50 % des « Avouez que ceci est rageant ! » sente partout : violence du gain, vio- dres et d’améliorer les relations entre vent être exemplaires. p
affaires poursuivables, il est de 31 % Aucun poste de magistrat ne sera créé lence de l’alcool, violence de la dro- la police et la population dans les
ici. Quand le taux des mesures alter- en 2018, je le crains, et les postes effec- gue, violence sexuelle, violence con- quartiers dits « sensibles ».
natives est de 43 % au niveau national, tifs seront à peine pourvus. Je suis jugale, violence de conquête de tel ter- Ce département ne compte pas
il frise 50 % ici. Notre taux de réponse consciente des contraintes. Mais ? ritoire, violence pour la violence moins de 240 cités ou quartiers, dont
pénale est voisin du taux national, C’est quand même assez incroyable. (comme encore samedi 27 janvier au un quart où la population se sent pié-
mais la nature de la réponse renvoie Ce département est le département le soir : un homme de 30 ans meurt sous gée comme dans un ghetto. Personne
un message peu audible aux victimes, plus en difficulté du territoire natio- les coups d’autres pour avoir osé ra- n’en ignore les raisons. Depuis trop
peu audible aux enquêteurs qui ont nal (excepté certains DOM). C’est de lentir en traversant la course d’un longtemps s’y sont ancrées des stra-
mis leur énergie à élucider les affaires notoriété publique ! Personne scooter, à Montreuil). tégies que certains sociologues ap-
et interpeller les auteurs et par contre n’ignore que tous les indicateurs sont Parmi ces violences, celles dirigées à pellent de survie à travers les trafics,
très audible des délinquants. dans le rouge et cela suscite une cer- l’encontre des forces de l’ordre, des les stupéfiants, mais pas seulement,
10 | france 0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

A Marseille, l’omniprésence d’un islam salafiste


Le Conseil d’Etat a confirmé, mercredi 31 janvier, la fermeture de la mosquée As Sounna

marseille - correspondant
Les autorités

C
inq fidèles partis faire le dénombrent
« djihad » en zone irako-
syrienne ; des prêches
« vingt-quatre
appelant à la haine et à mosquées
la violence contre les chrétiens,
les juifs, les chiites, les personnes
salafistes dans
adultères ; un islamisme radi- le département,
cal favorisant l’essor d’un com-
munautarisme… Le Conseil d’Etat
dont quinze
a entériné, mercredi 31 janvier, à Marseille »
la fermeture provisoire de la
mosquée salafiste marseillaise
As Sounna. A Aix-en-Provence, la mosquée
L’association des musulmans du Calendal a été fermée, le 1er fé-
du boulevard National, qui gère vrier 2017, en raison du « repli
ce lieu de culte où se rassem- communautaire et des pressions
blaient près de 800 fidèles le ven- quotidiennes exercées sur les habi-
dredi, s’opposait à la décision du tants du quartier » par les respon-
préfet de police des Bouches-du- sables. L’imam était un disciple La mosquée
Rhône qui a signé, le 11 décem- d’El Hadi Doudi. Ce dernier « y a As Sounna,
bre 2017, un arrêté de ferme- animé des dars [cours religieux] », à Marseille,
ture pour six mois. Depuis une précise la note. le 1er décembre
dizaine d’années, les prêches de Enseignement religieux par 2017. BORIS
son imam-président, El Hadi Skype à des Albanais, instruc- HORVAT/AFP
Doudi, considéré comme une tions diffusées auprès de sala-
sommité du salafisme en France fistes de Gambie : « L’audience d’El
et adoubé par le théologien saou- Hadi Doudi dépasse très lar-
dien Rabi Ibn Hadi Umayr Al- gement le territoire national », in-
Madkhali, étaient dans le collima- diquent les services de rensei-
teur des autorités. gnement. Avec 3,5 millions de
Pour étayer la procédure sou- consultations depuis avril 2005,
mise aux juges administratifs, le le site Internet qui diffuse ses
préfet de police a versé une note discours les plus radicaux
anonyme des services de rensei- connaît un succès.
gnement. Le document révèle
que, dans les Bouches-du-Rhône, « Islam des qamis et des turbans » Selon M. Derbal, le salafisme at- positif a toujours été la caractéris- note produite par le préfet comme le quartier où s’est développé le
« 25 % des fidèles se rendant régu- Les chiffres contenus dans la note tire des jeunes car « c’est la simpli- tique de la ville avec un grand « le bras droit » d’El Hadi Doudi. port de la burqa, du qamis et de la
lièrement à la prière du vendredi des services surprennent bon cité. Ils y trouvent un discours nombre d’associations, de systè- « J’ai évolué et les positions que barbe. » Si les uns actent cette évo-
fréquentent un lieu de culte sala- nombre de responsables reli- souvent résumé à : “On est un bon mes d’entraide entre les groupes, j’ai aujourd’hui ne sont plus lution d’anciens radicaux – « rien
fiste, contre 5,5 % au niveau natio- gieux. « 25 % de salafistes à Mar- musulman en se laissant pousser les Tunisiens, les Comoriens, les les mêmes, explique-t-il, parlant n’est figé et les choses sont très
nal ». Les autorités dénombrent seille ? Jamais de la vie ! », estime la barbe et en raccourcissant le Marocains… Au début des années d’une rupture avec la mosquée de mouvantes » –, d’autres évoquent
« vingt-quatre mosquées salafis- Haroun Derbal, imam d’une qamis.” » Chez Musulmans de 2000, les jeunes ont transcendé M. Doudi où il n’a plus mis les un double discours.
tes dans le département, dont mosquée du centre-ville et acteur France – ex-UOIF –, on confirme ces groupes d’appartenance dans pieds depuis 2005. On m’a qualifié Premier à avoir salué la fer-
quinze à Marseille » sur les quel- du dialogue interreligieux. Même que « certains jeunes sont attirés le salafisme, en opposition à l’is- de salafiste, mais je ne suis plus meture d’As Sounna, Abderrah-
que quatre-vingts lieux de culte s’il confie avoir régulièrement par le visuel, par cet islam des lam à la papa, à l’islam des consu- dans le club. » mane Ghoul, vice-président du
musulman de la ville. écho de phénomènes de radicali- qamis et des turbans ». lats, dans un désir de ré-enracine- Conseil régional du culte mu-
sation religieuse qui poussent Dans les quartiers à l’abandon, ment, de quelque chose de plus « Nous manquons de place » sulman (CRCM) Provence-Alpes-
Discours radicaux certains à cesser de travailler ou le discours salafiste ferait mou- pur, de plus vrai, en s’habillant Installé dans un ancien entrepôt Côte d’Azur, applaudit « au mes-
Unique raison, selon la préfecture d’étudier en raison de la mixité che. « Il faut s’interroger sur le rejet comme les Bédouins du VIe siècle. » de la rue Cristofol, à peu de sage lancé aux fidèles par les auto-
de police, à cette surreprésenta- ou bien de salafistes qui sèment que subissent beaucoup de Mar- Pour le sociologue, « ce nouveau distance d’As Sounna, Salim Hacè- rités de ne pas suivre un discours
tion d’un islam radical : « En un le trouble dans une mosquée seillais, poursuit Fathi Djebli, pré- communautarisme, né aussi en ne-Blidi affirme, lui aussi, avoir qui véhicule la haine, va contre le
peu plus d’une quinzaine d’années, pour en prendre les rênes. sident du Centre musulman de opposition à la drogue, aux for- « changé » et tourné le dos à El vivre ensemble et prive de toute
le prosélytisme patient et continu « Cela m’étonne, renchérit Marseille. On leur dit que la société mes mafieuses existant à Mar- Hadi Doudi. Sa mosquée est tou- rencontre avec l’autre ».
d’El Hadi Doudi a conduit à la dif- Moussa Koité, président de la Fé- ne leur offre pas la possibilité d’un seille, reste positif » et protégerait jours désignée comme un haut Alors qu’il estime que 30 000
fusion du message salafiste à un dération française des associa- emploi, d’un logement. La même des dérives violentes. lieu de l’islam radical mais musulmans marseillais se ren-
quart des fidèles. » tions islamiques d’Afrique, des société rejette le salafisme alors ils La mosquée des Bleuets, une cité l’imam affirme désormais que le dent chaque vendredi dans un lieu
La note recense dix-sept mos- Comores et des Antilles. Je n’ai pas vont se ranger de ce côté-là. Et face des quartiers nord, est, aux yeux salafisme a été « comme une er- de culte, M. Ghoul déplore cepen-
quées du département où s’exer- le sentiment d’être envahi par à cela, notre discours est très light des services de renseignement, reur de jeunesse ». dant la fermeture de cette mos-
cerait l’influence de l’imam les salafistes. » Comme d’autres, lorsqu’on parle d’aller voter ou l’un des foyers salafistes de la ville. Un grand panneau « SOS radica- quée « car nous manquons de
Doudi et où il « a implanté un de M. Koité explique que, le vendredi, d’un islam républicain. » Une étiquette que réfute son lisation » orne la façade rose de la place ». Le CRCM devrait bientôt
ses fervents disciples ». C’est le cas nombre de fidèles se rendent à la Raphaël Liogier, sociologue à imam, Smaïn Bendjilali, 36 ans. Ce mosquée. Ses cartes de visite por- proposer au préfet de la rouvrir et
à Gardanne, où l’imam qui « as- mosquée la plus proche de leur do- l’IEP d’Aix-en-Provence, ne « fils de Marseille nourri à IAM et Zi- tent le sigle RF et du bleu-blanc- d’y installer un imam « modéré
sure les cinq prières de la se- micile ou de leur lieu de travail. Il s’étonne pas, lui, de cette surre- dane » a longtemps fréquenté la rouge à foison. Les accusations avec un discours républicain » pour
maine à As Sounna délivre à une assure qu’il ne faut pas y voir une présentation salafiste à Mar- mosquée As Sounna, au point d’en contre la mosquée voisine sont tourner la page d’El Hadi Doudi. p
mosquée le prêche du vendredi ». adhésion au contenu du prêche. seille : « Un communautarisme être toujours présenté dans la dures : « M. Doudi a gangrené luc leroux

Les vœux dispendieux de la métropole Aix-Marseille Provence


La cérémonie destinée au personnel aurait coûté près de 500 000 euros. La collectivité dément sans toutefois communiquer le montant

marseille - correspondance cains) de Marseille, Jean-Claude d’après les documents que Le idée. Et dans le climat délétère « coût transport » de 16 000 euros. que la métropole et HighCo dé-
Gaudin, avec qui elle est en Monde a pu consulter. Un mon- actuel à la métropole, ils le sont Soit un total partiel, reconnu par mentent catégoriquement, tout

C ombien a réellement
coûté la cérémonie des
vœux destinée aux
7 200 agents de la métropole Aix-
Marseille Provence (AMP) qui
guerre depuis plusieurs années.
« De l’ordre de 150 000 euros, sans
la location de la salle », minimise
Jean-Claude Gondard, le direc-
teur général des services de la
tant « pharaonique » selon les ter-
mes d’un élu métropolitain. Et qui
n’est pas sans provoquer un cer-
tain malaise, alors que le vote du
budget 2018 s’est déroulé mi-dé-
encore moins ».
Symboliquement, la cérémonie
des vœux aux agents d’AMP était
organisée cette année dans la salle
de l’Arena, espace événementiel
AMP, de 232 000 euros.
Reste enfin le coût de l’organi-
sation de l’événement, confié au
groupe HighCo et à Carma Sport,
sa filiale spécialisée. En avril 2017,
en refusant de communiquer le
montant de la prestation.
« Les outils de communication
entrent dans les marchés courants
et ne peuvent être spécifiquement
s’est tenue le 18 janvier à l’Arena métropole, orateur chahuté lors cembre dans un climat extrême- bâti entre les deux plus grandes HighCo a remporté une partie de imputés à la cérémonie des vœux
d’Aix-en-Provence ? « On me parle de cette cérémonie. ment tendu. D’autant que M. Gau- agglomérations du territoire. l’appel d’offres lancée par AMP car ils ont un usage multiple », ex-
de 500 000 euros, une gabegie… », La facture payée par la collecti- din a clairement demandé aux L’équipement, inauguré fin 2017, pour « la conception et l’organisa- plique le service de presse de la
s’enflamme Maryse Joissains, vité pour « remercier ses agents et 92 communes de la collectivité de appartient à AMP mais a été con- tion d’actions de communication collectivité, qui assure ferme-
maire (Les Républicains) d’Aix. donner corps à cette métropole qui « se serrer un peu la ceinture ». cédé en délégation de service pu- événementielle au profit de la mé- ment que « l’organisation n’a pas
L’élue métropolitaine a de- n’a que deux ans », selon son ser- « J’ai été alerté quelques jours blic à la société Lagardère. Dans ce tropole » pour un montant de coûté autant ».
mandé des comptes au président vice communication, se situe plu- avant la cérémonie sur ce chiffre cadre, la métropole loue sa salle à 355 905 euros, sur un an. L’organi- «Nous avons une conscience
d’AMP, le maire (Les Républi- tôt dans le haut de la fourchette de 500 000 euros et j’ai demandé un tarif préférentiel – 8 000 euros sation des vœux aux personnels aiguë de la situation financière de
des explications. La métropole par jour – mais doit payer « à l’euro 2018 entre dans cet accord-cadre. la métropole, c’est pourquoi nous
m’a assuré que le coût était nette- près » les dépenses techniques en- Interrogé par Le Monde, un ca- utilisons nos outils de commu-
Aix veut quitter la métropole Aix-Marseille ment inférieur », témoigne Nico- gagées par le gestionnaire. dre de Carma Sport présent lors nication à plusieurs reprises, in-
las Isnard. Comme d’autres élus, de la cérémonie évoque une pres- siste de son côté Pascale Farrugia,
« Bientôt, nous quitterons cette métropole funeste. » La maire (LR) le maire (LR) de Salon-de-Pro- Trente et un cars affrétés tation globale, comprenant la la directrice générale adjointe à
d’Aix-en-Provence, Maryse Joissains, s’est faite prophétique, vence a toutefois préféré éviter la Pour les vœux, trois jours de réalisation d’un film promotion- la communication et aux grands
mardi 30 janvier, pour évoquer sa volonté de « sortir sa ville et son cérémonie « pour ne pas caution- montage et démontage ont été nel, des animations entourant événements d’AMP. C’est le pré-
ancien territoire communautaire » de la métropole Aix-Marseille ner une démonstration d’opu- nécessaires, doublés d’une enve- les discours officiels, la présence sident qui a souhaité cet évé-
Provence (AMP), deux ans seulement après la création de la lence qui, en ces temps où l’on loppe technique qui porte le tarif de l’animatrice de télévision nement qui, pour certains agents,
collectivité. Elle reproche toujours à Marseille de « plomber le parle quotidiennement de baisse à 144 000 euros, taxes comprises. Nathalie Simon et une heure de est le seul moment où ils
territoire » par son endettement. Le 27 février, elle doit présenter des financements publics, me La métropole confirme que la teambuilding, « pour un total de auront l’occasion de se voir de l’an-
à la ministre Jacqueline Gourault son projet d’une « métropole semble à contre-courant de ce partie cocktail a, elle, coûté 250 000 euros ». Un coût qui por- née. Un roadshow dans toute la
de l’arrière-pays », dans laquelle elle espère englober l’ouest des que l’on demande aux territoires. 72 000 euros (pour 4 000 agents terait la facture autour du demi- métropole aurait coûté beaucoup
Bouches-du-Rhône. Un ensemble séparé de ce qu’elle appelle Ces vœux au personnel ne sont présents environ). Trente et un million d’euros évoqué par la plus cher. » p
« une métropole du littoral » centrée autour de Marseille. pas nécessairement une bonne cars ont été affrétés, pour un maire d’Aix-en-Provence, mais gilles rof
france | 11
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Jean-Michel
Blanquer au
secours du latin
et du grec
Un rapport, rendu public mercredi
31 janvier, propose de rénover
l’image des langues anciennes

L
a disparition de fait des « Enseignement pratiques in-
options de langues an- terdisciplinaires de langues et
ciennes était l’un des cultures de l’Antiquité » (EPI LCA)
points les plus explo- assorti « d’enseignement de
sifs de la réforme du collège, complément ».
conduite en 2016 par la précé-
dente ministre de l’éducation na- Forte demande et offre trop faible
tionale, Najat Vallaud-Belkacem. Ces derniers – qui correspondent
Dès juin 2017, son successeur, aux véritables cours de latin et de
Jean-Michel Blanquer, avait grec, où l’on apprend la langue –
amorcé un virage en prenant un
arrêté pour encourager de nou-
doivent être prélevés dans la « do-
tation horaire complémentaire »,
Une certification Pascal Charvet, les « EPI » consa-
crés à l’Antiquité, qui peuvent
matières. Elle devrait permettre
de résoudre un problème d’effec- LES CHIFFRES
veau l’apprentissage du latin et dont la répartition entre toutes complémentaire être dispensés par les profes- tifs lié aux départs en retraite,
du grec, confirmé par la publica- les disciplines relève de l’autorité seurs d’histoire ou de français, non compensés par le recrute-
tion, le 24 janvier, d’une circu- du chef d’établissement. « En
en langues ont fonctionné « en silo », sans ment (89 reçus au Capes de let-
laire sur les langues anciennes. somme, il accorde les heures à anciennes va être lien réel avec les langues latine et tres classiques en 2017). 163
Celle-ci est nourrie d’un long rap- ceux qui font le plus de bruit, ré- grecque, et n’ont donc pas joué Robert Delord salue cette dis- C’est le nombre de collèges de
port sur « les humanités au cœur sume Robert Delord, président
mise en place dès leur rôle d’introduction aux lan- position, loin de défendre l’idée REP (réseaux d’éducation priori-
de l’école », rendu public mer- de l’association de défense des l’année scolaire gues anciennes. qu’on chercherait à « remplacer » taire) sans latinistes en 2016, se-
credi 31 janvier. L’objectif des langues anciennes Arrête ton « On ne peut pas continuer à les professeurs de lettres classi- lon les chiffres du rapport Char-
deux textes – circulaire et rap- char. Et c’est rarement le prof de la-
2018-2019 pour faire des arbitrages qui ne répon- ques à plein-temps : « Le seul vet. Ils étaient 54 en 2015. Les
port – est clair : rénover l’image tin, puisqu’il est tout seul. » Les les enseignants dent pas à la demande des moyen de répondre à cette situa- établissements de REP+ (réseaux
des langues anciennes, relancer collèges publics proposant un en- familles », fait remarquer Pascal tion d’urgence est de créer une d’éducation prioritaire renforcés)
leur attractivité, les intégrer dans seignement de LCA comptent
d’autres matières Charvet. Car il ne faudrait pas certification », de manière à re- sont passés de 78 à 125. La ré-
une école « innovante ». aujourd’hui 1,1 professeur de let- croire que l’érosion des langues lancer la discipline durablement forme du collège a fait baisser
Le rapport, rédigé par l’inspec- tres classiques en moyenne. anciennes au collège et au ly- et susciter ensuite de nouvelles de moitié l’offre de langues an-
teur général honoraire Pascal Face à cette érosion du nombre horaires qui désavantagent les cée tienne à la difficulté des en- vocations. ciennes dans les établissements
Charvet et l’inspecteur d’acadé- d’élèves, même si les auteurs langues anciennes : éviter les ho- seignants à recruter. Au con- Enfin, c’est l’image des langues de l’éducation prioritaire.
mie David Bauduin, souligne que soulignent la « hausse inédite » raires dissuasifs, saisir l’Inspec- traire, la demande est forte, et anciennes que le rapport Charvet
la réforme du collège a « incon- des élèves à la rentrée 2017 tion académique avant toute ré- l’offre trop faible. souhaite dépoussiérer, pour dé-
testablement accentué la baisse » (+ 5,82 % entre 2016 et 2017), liée duction de l’offre en LCA, éviter montrer, via une campagne de 42 753
des effectifs de latinistes et hellé- selon eux à « une détermination de faire jouer la concurrence en- « Situation d’urgence » communication et la mise en Le nombre d’élèves qui ont
nistes au collège (42 700 entre politique nouvelle », le rapport tre les options. Pour résoudre ce paradoxe, place d’un site de ressources nu- cessé de prendre l’option latin
2008 et 2017). Elle a réduit les ho- Charvet préconise de nombreux La circulaire rappelle égale- comme annoncé dans la circu- mériques, que ces matières peu- au collège, en neuf ans (depuis
raires dévolus au latin (de deux ajustements, dont les profes- ment que le rôle des « EPI LCA » laire du 24 janvier, une certifica- vent être vivantes et innovantes, l’année scolaire 2008-2009), soit
heures à une en cinquième ; de seurs ont déjà eu la primeur dans est de faire découvrir la langue tion complémentaire en langues bien loin d’une réputation « d’un une baisse de 8 % des effectifs.
trois heures à deux en quatrième la circulaire du 24 janvier. Celle-ci pour proposer ensuite des anciennes va être mise en place autre âge » faite de déclinaisons
et troisième). Les options latin et demandait aux établissements cours de latin et de grec stricto dès l’année scolaire 2018-2019 récitées par cœur. p
grec ont été remplacées par un de mettre fin aux ajustements sensu. Trop souvent, rappelle pour les enseignants d’autres violaine morin

L’association Anticor évincée GOUVER N EMEN T


Affaire Daval : Castaner
sermonne Schiappa
tuent] l’acte II de l’augmenta-
tion concrète du pouvoir
d’achat », l’acte I étant la
Christophe Castaner, délégué baisse, déjà décidée, de coti-

du dossier judiciaire Bygmalion général de LRM et ministre


des relations avec le Parle-
ment, a affirmé, jeudi 1er fé-
sations sociales payées par
les salariés. « Il s’agit d’une
promesse de campagne, elle
vrier, qu’« un ministre n’a pas sera tenue », a confirmé, le
La Cour de cassation annule la constitution de partie civile de l’association anticorruption à commenter une affaire judi- même jour, Bruno Le Maire,
dans l’affaire liée au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 ciaire », après les propos le ministre de l’économie,
de Marlène Schiappa au sujet rapporte Les Echos.
du meurtre d’Alexia Daval.

Q uelle place les asso-


ciations de lutte contre
la corruption peuvent-
elles tenir dans la justice
en se constituant partie civile ?
Dans l’information judiciaire
ouverte notamment pour finan-
cement illégal de campagne, es-
croquerie et faux, Guillaume
Lambert, l’ex-directeur de campa-
d’associations qui se constituent
partie civile dans des dossiers où
elles pensent avoir vocation à faire
le travail des procureurs », se féli-
cite Patrice Spinosi, l’avocat de
code de procédure pénale autori-
sant les associations de lutte
contre la corruption agréées à se
constituer partie civile dans des
affaires de corruption, trafic
La secrétaire d’Etat à l’égalité
entre les femmes et les hom-
mes avait demandé, mercredi,
à propos de cette affaire
d’« arrêter de trouver des excu-
S OC I AL
La SNCF condamnée
pour discrimination
envers des « chibanis »
La cour d’appel de Paris a
Celle qui est prévue par la loi du gne de Nicolas Sarkozy, mis en M. Lambert. « Il n’y a pas un droit d’influence ou blanchiment. Or, ses » aux féminicides. – (AFP.) condamné, mercredi 31 jan-
6 décembre 2013. Rien de plus. En examen comme lui, a contesté la à intervenir dans n’importe aucune de ces infractions ne cor- vier, la SNCF dans l’affaire des
faisant cette lecture stricte de la constitution de partie civile d’An- quelle enquête politico-médiati- respond à celles retenues dans EU R OPÉEN N ES 848 « chibanis », salariés ma-
loi, la Cour de cassation a décidé ticor et a été rejoint par le parti de que », souligne-t-il. Selon lui, il y l’affaire Bygmalion. Le juge d’ins- Alain Juppé n’exclut pas rocains qui la poursuivaient
mercredi 31 janvier d’annuler la l’ex-président de la République. Le avait « une tendance, qui était une truction et la cour d’appel ne de s’allier à M. Macron pour discrimination. Les ju-
constitution de partie civile de juge d’instruction Serge Tour- dérive, à voir des associations l’avaient pas nié, mais s’étaient Alain Juppé a indiqué, ges ont « constaté la réalité
l’association anticorruption Anti- naire avait cependant décidé de jouer les procureurs privés et pren- référés à la jurisprudence de mercredi 31 janvier, lors d’un des différences de traitement
cor dans l’affaire Bygmalion. valider l’entrée de l’association dre des positions qui relèvent du 2010 pour estimer qu’Anticor, entretien à la télévision suisse alléguées, alors que les sala-
Lorsque viendra le procès de anticorruption dans la procédure. ministère public ». ayant manifesté sa préoccupa- RTS, qu’il pourrait envisager riés réalisaient les mêmes
cette affaire de fausses factures Une décision confirmée le 12 jan- tion sur le thème du finance- une alliance avec Emmanuel tâches que les cheminots »,
entre la société Bygmalion et vier 2017 par la chambre de l’ins- « Revirement de jurisprudence » ment de campagne électorale, Macron pour les élections a indiqué le parquet général
l’UMP liée au financement de la truction de la cour d’appel de Pa- M. Karsenti y voit un « revire- était légitime à agir. Au contraire, européennes, « en fonction de Paris. Les indemnisations
campagne de Nicolas Sarkozy ris. La Cour de cassation leur ment de jurisprudence » de la selon la juridiction suprême, des programmes, des configu- dues par l’entreprise pour-
pour l’élection présidentielle de donne tort à tous les deux. Cour de cassation. En 2010, dans l’association agréée par le minis- rations politiques, de l’attitude raient avoisiner 180 millions
2012, il ne restera donc plus « Cette décision met un coup un arrêt sur la constitution de tère de la justice en 2015 ne peut que prendront les différents d’euros, a estimé l’avocate
qu’une partie civile, en l’occur- d’arrêts aux pratiques de ce type partie civile de l’association pas sortir du champ d’interven- partis ». L’ex-premier ministre des plaignants. – (AFP.)
rence le parti Les Républicains. Transparency international dans tion strictement délimité par la a indiqué « partager en grande
Or, s’inquiète Jérôme Karsenti, l’affaire des « biens mal acquis », loi de 2013. partie » la vision des choses Code du travail :
l’avocat d’Anticor, « cette partie ci- elle avait ouvert la notion d’inté- Désormais, l’affaire Bygmalion du chef de l’Etat. – (AFP.) accord Sénat-Assemblée
vile passe sont temps à être du côté « Il n’y a pas rêt à agir pour ce type d’associa- va reprendre son cours judiciaire. sur les ordonnances
de la défense de Nicolas Sarkozy tion. En dehors des victimes qui Le juge Tournaire avait signé POUVOI R D ’AC HAT Réunis en commission
pour surtout limiter sa responsabi-
un droit subissent un préjudice direct en février 2017 le renvoi devant la Le débat sur les heures mixte paritaire, sénateurs et
lité dans cette affaire et ne rien de- à intervenir dans d’une infraction, le code de pro- justice correctionnelle de Nicolas supplémentaires députés ont trouvé, mercredi
mander à la justice qui puisse le gê- cédure pénale prévoit en effet Sarkozy et de treize autres pro- sans charges relancé 31 janvier, un accord sur
ner ». « Ce n’est pas conforme à l’in-
n’importe quelle précisément le type d’asso- tagonistes, dont Bastien Millot, Gérald Darmanin, le ministre le projet de loi ratifiant les
térêt général, car l’ouverture de ce enquête politico- ciations qui peuvent intervenir ancien dirigeant de Bygmalion, de l’action et des comptes cinq ordonnances réformant
type de procès à la société civile est en fonction du type de délit ou et Jérôme Lavrilleux, ex-directeur publics, a déclaré, mercredi le code du travail. Le texte,
légitime et utile tant que le parquet
médiatique » crime (consommation, violence adjoint de la campagne. Mais 31 janvier à l’Assemblée décrié à gauche et par les
est soumis hiérarchiquement au PATRICE SPINOSI faites aux femmes, etc.). des recours sont actuellement nationale, que « l’exonération syndicats, reviendra le
pouvoir politique », affirme de son avocat de Guillaume Pour entériner cette jurispru- pendants devant la chambre de de cotisations sociales sur 6 février à l’Assemblée
côté l’ancien magistrat Eric Alt, vi- Lambert, ex-directeur de dence, la loi du 6 décembre 2013 l’instruction. p les heures supplémentaires et le 14 au Sénat, pour une
ce-président d’Anticor. campagne de Nicolas Sarkozy avait ajouté un article 2-23 au j.-b. j. et leur défiscalisation [consti- adoption définitive. – (AFP.)
12 | planète 0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Guyane : un enfant sur cinq atteint de saturnisme


Les communautés amérindiennes sont les plus exposées à la fois au mercure et au plomb

Saint-Laurent-
du-Maroni Mana
Océan
Atlantique
A Trois-Sauts,
Cayenne
un lien a été
établi entre
M aro n

Guyane l’exposition
(FRANCE)
au plomb et la
i

SURINAME
k
oc

Camopi composition des


ap

Antécume-
Oy

Pata
BRÉSIL
râpes à manioc
Trois-Sauts
100 km
sesses des femmes qu’il a vu naî-
tre. En 2012, soutenu par l’Agence
cayenne - correspondance régionale de santé, il lance avec le
CNRS et la CTG une étude sur

L
a première alerte re- l’imprégnation au mercure des
monte à juin 2011. Une femmes enceintes, de celles
plombémie sévère est dé- ayant un projet de conception et
pistée chez une fillette de des enfants nés en cours d’étude.
3 ans vivant à Mana, dans l’ouest Un dosage est réalisé dès le pre-
de la Guyane. Son sang contient mier rendez-vous et un livret en
1 724 microgrammes de plomb langue amérindienne wayana re-
par litre (µg/L), alors que le seuil mis pour promouvoir la con-
du saturnisme est atteint à partir sommation des poissons les
de 50 µg/L. Une enquête sanitaire moins contaminés.
menée par l’Agence régionale de « En cinq ans, la moyenne de
santé (ARS) révèle alors que la l’imprégnation des femmes éta-
moitié des personnes vivant dans blie lors de ce premier rendez-
l’entourage de la fillette – dont la vous est passée de 12,5 micro-
plupart des enfants – se situe au- grammes par gramme de cheveux
dessus des normes. « A partir de à 6,5 µg/g, constate Rémy Pi-
50 µg/L, il peut y avoir chez le fœtus gnoux. Il y a eu une appropriation
et l’enfant des troubles neurologi- des mesures par la population, les
ques avec des troubles cognitifs, Sur le fleuve Maroni, en 2002. ERIC TRAVERS/GAMMA-RAPHO VIA GETTY IMAGES participantes diffusent ensuite les
des petites anomalies rénales, un informations aux autres », se ré-
peu d’hypertension », précise Paul jouit le médecin.
Brousse, médecin au Centre délo- hors norme. Deux autres recher- giste Audrey Andrieu, de la Cel- 54,7 µg/L. « Plus faibles sur le litto- Dans les villages amérindiens « L’imprégnation de la popula-
calisé de prévention et de soins de ches, encore non publiées, font lule interrégionale d’épidémiolo- ral, les taux sont plus élevés en du Haut-Maroni et du Haut-Oya- tion française est de 2,5 µg/g en
la collectivité territoriale de état d’une recrudescence du pro- gie (CIRE). C’est treize fois plus amont des fleuves, surtout sur le pock, la contamination par le moyenne. Au-delà, il y a surexposi-
Guyane (CTG) à Maripasoula. blème du plomb dans l’ensemble que la prévalence nationale. Maroni et l’Oyapock, jusqu’à plomb s’ajoute à celle du mer- tion », explique au Monde Magali
La Guyane ne dispose pas de du territoire et du maintien de Ainsi, 14,4 % des enfants de 300 µg/L à Trois-Sauts », indique cure. Relevée il y a plus de vingt Labadie, toxicologue au CHU de
données sur l’imprégnation de l’intoxication au mercure dans les Guyane sont au-delà de 100 µg/L, le docteur Brousse. ans, celle-ci dépasse aussi le seuil Bordeaux et présidente de la So-
l’ensemble de la population au villages de l’intérieur. La première l’ancien seuil officiel du satur- établi par l’Organisation mon- ciété de toxicologie clinique (STC).
plomb. Cependant, le Centre hos- a été conduite par Santé publique nisme, contre 0,1 % en France. « Troubles de l’attention » diale de la santé pour plus de la « Les études font apparaître des ef-
pitalier de l’ouest Guyanais France de 2015 à 2017 auprès de Les communautés amérin- Dans six villages ou communes moitié des habitants sur le Haut- fets neurologiques à partir de 11 µg/
(CHOG) a mené une étude sur 590 enfants âgés de 1 à 6 ans. « La diennes du sud sont les plus tou- rurales, 60 à 90 % des personnes Maroni, et dans une moindre me- g, mais entre 2,5 et 10 µg/g, elles
531 femmes enceintes. Publiée proportion d’enfants en Guyane chées. « A Camopi, sur les vingt se situent au-dessus des normes sure sur l’Oyapock. Le mercure sont contradictoires : certaines ob-
en 2017, celle-ci révèle que 25 % au-dessus de la norme est autour enfants inclus dans l’étude, seize et 90 % dépassent le plafond dans présent naturellement dans les jectivent des effets, d’autres pas.
d’entre elles ont une plombémie de 20 % », explique l’épidémiolo- ont une plombémie supérieure à les villages amérindiens de Trois- sols est remis en circulation par Donc nous disons : dès qu’il y a une
50 µg/L, davantage même dans le Sauts et Antécume Pata. Il ne s’agit les activités humaines, dont l’or- surexposition, il faut une prise en
village de Trois-Sauts, relate pas d’intoxication aiguë. « C’est paillage, à quoi s’ajoute le mer- charge », poursuit l’experte.
Surveillance accrue des femmes et des Audrey Andrieu. On n’a pas re- probablement autour de l’alimen- cure inorganique rejeté par les or- L’avis de la STC devrait conforter
trouvé de garçons et de filles à des tation qu’il faut chercher les causes pailleurs clandestins en Guyane la nécessité du suivi et de la pré-
enfants exposés au méthylmercure valeurs extrêmes, mais à des ni- d’exposition. On a des pistes autour et légaux au Suriname. vention en Guyane et recomman-
Après trois ans de recherche, la Société de toxicologie clinique veaux plus faibles, un enfant peut du manioc et de ses dérivés, et peut- ll contamine les poissons sous der une prise en charge dès
(STC) a publié en janvier ses recommandations pour « le couple être agité, fatigué, avoir des pro- être des produits de la chasse, mais forme de méthylmercure et peut 2,5 µg/g pour le couple mère-en-
mère-enfant exposé au méthylmercure ». Ses experts préconisent blèmes auditifs… C’est difficile à il faut rester prudent », indique porter atteinte au développe- fant exposé au méthylmercure.
une surveillance en priorité des « femmes en âge de procréer, des mettre en évidence. » Paul Brousse, dans l’attente des ré- ment neuronal du fœtus. « Nous En octobre 2017, le préfet de
femmes enceintes et de leurs enfants de moins de 7 ans consom- Une autre étude a été menée de sultats d’une enquête alimentaire avons déjà été alertés par des en- Guyane a élargi au plomb le pôle
mant plus de deux portions de poisson par semaine », ainsi que 2012 à 2016 par les centres hospi- sur l’Oyapock. Dans le cadre d’une seignants pour des enfants de 6 ou de compétence chargé du risque
les habitants de Guyane résidant dans des bourgs isolés. taliers de Cayenne et de Saint- évaluation de l’apport en plomb 7 ans avec des troubles de l’atten- mercure, considérant que les mê-
Si l’Organisation mondiale de la santé recommande une valeur Laurent-du-Maroni auprès de via l’alimentation menée à Trois- tion et de la mémoire », s’alarme mes populations du Haut-Maroni
seuil de 10 µg de méthylmercure par gramme de cheveu au-delà 2 213 habitants des communes ru- Sauts, un lien a été établi avec la Rémy Pignoux, médecin de la et du Haut-Oyapock sont expo-
duquel il y a un risque neurologique chez l’enfant, la STC plaide rales. Elle révèle une prévalence composition des râpes à manioc. CTG à Maripasoula. sées simultanément aux deux
pour une « prise en charge » de la femme à partir de 2,5 µg/g (ou du saturnisme de 40 %, avec une L’ARS teste auprès des familles Travaillant depuis vingt ans contaminants. p
10 µg par litre de sang) et dès 1,5 µg/g pour l’enfant (6 µg/L). moyenne de plombémie de l’utilisation de râpes en inox. dans la commune, il suit les gros- laurent marot

Climat : le Rhône pourrait baisser de moitié d’ici un siècle


Malgré les crues de janvier, le fleuve souffre de sécheresse et d’un moindre apport à la fonte des neiges. Son débit moyen a diminué de 30 %

lyon - correspondant neige et des glaciers de monta- dernière la perte d’un tiers du chif- « Le Rhône est affecté par le chan- sont déjà mis en œuvre. « Nous de-
gne. Leur fonte progressive tou-
« Le dérèglement fre d’affaires de la CNR. En période gement climatique, ce qui se passe vons travailler sur la prévision pour

E n crue depuis plusieurs se-


maines, le Rhône donne
l’impression d’un fleuve
abondant. Il traverse Lyon en ra-
sant ses quais. Des parkings sur
che directement la santé du cours
d’eau qui traverse tout le sud-est
de la France. Autre indicateur, son
pic printanier, généralement en-
registré à la fonte des neiges, a
climatique est
une certitude qui
ne concerne pas
de baisse du débit, la production
d’énergie diminue évidemment,
ainsi que la navigation. En épisode
de crue aussi : il ne faut pas trop re-
tenir l’eau, et la hauteur de chute
dans les Alpes le concerne directe-
ment. Il n’est pas inépuisable, les
baisses de débit enregistrées sont
considérables, il y a une nécessité
d’agir », confirme Laurent Roy, di-
réduire l’impact de certaines activi-
tés à certaines périodes, nous som-
mes au tout début d’une nouvelle
ère », estime Frédéric Storck, le di-
recteur de l’innovation à la CNR.
berges sont fermés, quelques ter- avancé de vingt-deux jours en un
que les îles Fidji » diminue au niveau des barrages recteur de l’agence de l’eau Rhône- Productrice importante d’énergie
rasses ont été emportées par les siècle. En 2017, le fleuve a connu ÉLISABETH AYRAULT hydroélectriques. Méditerranée-Corse. éolienne, avec 500 mégawatts
flots. Le débit de 4 400 mètres cu- son étiage en décembre – un phé- PDG de la Compagnie Les scientifiques sont prudents fournis en 2017 et le double prévu
bes par seconde a été atteint mi- nomène de basses eaux jamais vu générale du Rhône et relativisent. Le XIXe siècle n’a- Baromètre en 2020, la compagnie a créé dix-
janvier, au sud de la ville, soit le ni- en période hivernale. Et si le t-il pas connu un petit âge gla- L’agence accompagne aussi des sept centrales photovoltaïques,
veau d’une crue décennale. Rhône reste le fleuve le plus puis- ciaire marqué par de grandes programmes d’amélioration de la qui fournissent une énergie re-
Les apparences sont trompeu- sant de France, avec un niveau ques raisonnables, nos habitudes crues ? « La crue actuelle n’est pas qualité de l’eau du grand fleuve. nouvelable, et procurent aussi de
ses, car cette montée des eaux ca- moyen de 1 700 mètres cubes par doivent changer, nous avons be- exceptionnelle ; la sécheresse, elle, « Son image industrielle s’estompe, l’ombre aux sols exposés.
che une réalité inverse : le Rhône seconde – ce qui correspond à la soin que les fleuves soient enten- est plus préoccupante. Le plus frap- la pollution domestique a été divi- Le fleuve est un baromètre sensi-
souffre plus souvent de séche- Seine actuellement en pleine dus par le monde politique », a-t- pant, c’est l’extrême variabilité des sée par cinq en vingt ans, on re- ble de l’évolution du climat. Le lac
resse. Son débit annuel moyen crue –, son avenir préoccupe. elle déclaré. Dramatisation ? La phénomènes climatiques : le fleuve trouve un cours d’eau vivant », as- Léman forme sa réserve naturelle,
en 2017 est inférieur de 30 % à celui CNR assure la gestion de l’ensem- subit des chocs à cadence rappro- sure Laurent Roy, en lançant un si profonde et si vaste qu’une
des vingt dernières années. Et les « Cadence rapprochée » ble du fleuve pour la navigation, chée, on passe immédiatement appel aux collectivités pour s’em- goutte d’eau du Rhône met onze
prévisions sont inquiétantes : ce « Le dérèglement climatique est la production d’énergie et l’amé- d’une longue sécheresse à de fortes parer des plans d’action proposés ans à la traverser. Des relevés indi-
débit moyen pourrait baisser de une réalité, une certitude qui ne nagement du territoire. Sa con- précipitations », résume Martin afin d’améliorer la situation. quent que la température
10 % à 40 % dans les prochaines an- concerne pas seulement les îles Fi- cession doit être renouvelée Pochat, responsable du centre de Les gestionnaires du Rhône ont moyenne du lac suisse a aug-
nées. Si le phénomène se poursuit, dji », a prévenu Elisabeth Ayrault, en 2023 sur fond de remise en gestion de la production de la engagé un programme d’adapta- menté de 2 °C en cinquante ans,
le Rhône risque de diminuer de la PDG de la Compagnie générale cause par l’Europe de son modèle CNR. Le débit du Rhône a diminué tion aux conséquences des chan- passant de 5,4 °C à 7,4 °C, à cin-
moitié d’ici un siècle. du Rhône (CNR), dans un discours atypique, créé en 1933 par jusqu’à 300 mètres cubes par se- gements climatiques. Les plans de quante mètres de fond. Le réchauf-
Alimenté par le lac Léman en annuel de vœux au ton alarmiste, Edouard Herriot. conde l’été dernier, en période de réduction des fuites de réserves fement climatique se fait sentir
Suisse et par plusieurs affluents, il jeudi 25 janvier. « Notre modèle Exagération ou pas, le constat est forte chaleur ; six mois plus tard, il d’eau potable en ville, les amélio- jusque dans les profondeurs. p
dépend en grande partie de la est basé sur des conditions climati- là. La sécheresse a entraîné l’année est multiplié par quinze. rations des canaux d’irrigation richard schittly
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018 disparitions & carnet | 13
La famille Derville M. Pierre Gentilhomme, Béatrice Houchard-Portevin,

Victor Desmet /H &DUQHW

9RXV SRXYH] QRXV WUDQVPHWWUH


fait part du décès du

commandant Pierre DERVILLE,


oficier de marine,
Ses enfants,
Ses petits-enfants,
Leurs familles
Et amis,
son épouse,
Claire et Bénédicte, Anne, Catherine,
Marie-Agnès et Bruno,
ses enfants
Ainsi que ses petits-enfants,

Compagnon YRV DQQRQFHV OD YHLOOH


SRXU OH OHQGHPDLQ 
survenu le 17 janvier 2018.

Une messe sera célébrée le 24 février,


ont la tristesse de faire part du décès de

Mme Odile GENTILHOMME,


née PERRIN.
Ses arrière-petits-enfants
Et toute la famille,

ont la douleur de faire part du décès de

de la Libération T GX OXQGL DX YHQGUHGL MXVTX·j  K 


MRXUV IpULpV FRPSULV
à 11 h 30, au Chesnay, en l’église Saint-
Antoine de Padoue. La cérémonie religieuse aura lieu
le samedi 3 février 2018, à 14 h 30,
Jacques PORTEVIN,
ancien adjoint au maire
de Blois,
Françoise Dupouy, en l’église Saint-Blaise, à Ecully (Rhône). ancien conseiller général
T OH GLPDQFKH GH  KHXUHV j  K  de Loir-et-Cher,
son épouse,
Cécile, Laurence, Christophe, Jean-Louis Rouquette, ancien directeur
ses enfants, président de la CICC - Autorité d’audit de Saint-Gobain Archives,
3RXU WRXWH LQIRUPDWLRQ  ancien président
Nils, Romain, Héloïse, Gabriel, Nina, pour les fonds européens en France,
     quentin, de l’Association des archivistes français,
     ses petits-enfants, Hélène Crocquevieille,
FDUQHW#PSXEOLFLWHIU cheffe du Contrôle Général économique survenu le 28 janvier 2018,
ont la tristesse de faire part du décès de et inancier (CGei) à Levallois-Perret.
AU CARNET DU «MONDE» Et l’ensemble des membres
Jean-Michel DUPOUY, La cérémonie religieuse aura lieu
du Contrôle Général, le vendredi 2 février, à 14 h 30, en l’église
ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris,
doctor of Science, MIT, Etats-Unis Saint Justin, à Levallois-Perret (Hauts-
Décès s’associent à la peine de la famille de de-Seine).
chercheur-ingénieur au CEA,
directeur adjoint
Ses amis, famille.portevin@gmail.com
du Laboratoire de recherches Jacques LOVERGNE,
Sa famille, des musées de France, contrôleur général économique
chevalier et inancier, Les membres du Conseil professionnel
ont la tristesse d’annoncer le décès de dans l’ordre des Arts et des Lettres, de la radiologie française
militant politique et associatif engagé,
Suzanne BERTRAN, ont la tristesse de faire part du décès du
décédé le 22 janvier 2018.
survenu le 28 janvier 2018,
survenu le 30 janvier 2018, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. professeur Alain RAHMOUNI.
dans sa quatre-vingt-dixième année. Tout au long d’une carrière dédiée
au Service public, Jacques Lovergne
6, allée de Roumégous, a su montrer un engagement et des qualités Scientiique remarquable, il a développé
Les obsèques auront lieu le lundi 33125 Saint-Magne. une vision généreuse de la radiologie,
5 février, au crématorium du cimetière professionnelles unanimement appréciés.
francoise.dupouy36@orange.fr largement partagée.
de Clamart (Hauts-de-Seine), 104, rue
Ses collègues et amis souhaitent Ceux qui l’ont connu savent qu’il était
de la Porte de Trivaux.
Isabeau, Priscille, Antoine, Colas, témoigner de l’amitié et de l’estime un médecin, un enseignant et un chercheur
Sylvain, Gaspard, Bastien, Mathieu, qu’ils lui portaient. exceptionnel.
Cet avis tient lieu de faire-part.
ses enfants,
Jacques-David Beigbeder (†), La cérémonie se déroulera dans Toutes nos pensées vont à sa famille,
Noisy-le-Roi (Yvelines). Etienne Fallot, la simplicité, le samedi 3 février, à 11 h 30, à tous ses amis, à tous ses collègues,
ses gendres, au crématorium du cimetière du Père- à tous ses élèves.
Françoise Cointet, Catherine Bergeal, Ariane Mallat, Lachaise, à Paris 20e.
son épouse, Sophie Legrain, Véronique Estop,
Et leur ille Marie, Stéphanie Tame, Les membres de la Société française
Philippe, Odile, Catherine, Sophie, ses belles-illes, de radiologie
Laurie et Aziz, Pascal et Delphine,
Guy MEUBLAT,
Belka, Guillaume, ancien doyen ont l’immense tristesse de faire part
ses enfants, Noémie et John, Timothée,
Céline et Nicolas, Abigaïl et Antonio, de la Faculté de sciences économiques du décès du
MUSÉE DE L’ORDRE DE LA LIBÉRATION Ses gendres, de l’université Paris XIII,
Ses petits-enfants, Maguelone et Christophe, Mathurin
et Cristina,
professeur Alain RAHMOUNI.
Ses arrière-petits-enfants, s’est éteint dimanche 28 janvier 2018,
Ses auxiliaires de vie au quotidien, Bethsabée et Florian, Jérémie, Jonathan, Nous perdons un collègue exceptionnel
Cornélie, Agrippa, emporté par la maladie dans sa soixante-
Lurdes et Natalia, qui a consacré son énergie et son immense

D
David, Léa, Sara, treizième année.
oyen des Compa- 20 DÉCEMBRE 1919 talent à promouvoir notre discipline.
ont le chagrin de faire part du décès de Damaris, Dorothée, Olympe,
gnons de la Libération, Naissance à Roubaix (Nord) Paul, Loïs, Chloé et Arnaud, Corentin, Un hommage lui sera rendu lundi
5 février, à 10 h 30, au crématorium Nos pensées vont à son épouse
puisqu’il fut nommé 1939 Engagé volontaire
André COINTET, Raphaël, Ezéchiel, Samuel, et à ses trois filles, auxquelles nous
ses petits-enfants et leurs conjoints, du cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e.
dès le 7 mars 1941 dans au 2e régiment de zouaves chevalier de la Légion d’honneur, présentons nos très sincères condoléances.
Loubna, Hanae, Soia,
l’ordre voulu par le général de 1941 Compagnon ancien maire adjoint de Noisy-le-Roi, Ni leurs ni plaques ni couronnes.
Robin, Elisa,
Gaulle en tant que « chef des Fran- de la Libération par décret Marin, Jason, Elouan, Anniversaires de décès
çais libres » et créé le 16 novem- du 7 mars survenu à son domicile, Amaranthe, Altaïr, Ondine, Sylvie Meublat,
le 30 janvier 2018, Léonore, Almendra, son épouse,
bre 1940, Victor Desmet est mort 1952 Quitte l’armée à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans. 31 janvier 2014.
Elie, Salomé, Nathan, Simon, Marine, Yann et Léa,
lundi 29 janvier à Croix, près de 29 JANVIER 2018 Décès Gabriel, Luciano, ses enfants, Bob.
Lille (Nord), à l’âge de 98 ans. à Croix (Nord) La cérémonie religieuse aura lieu Athéna, Camille, leurs conjoints et enfants,
Né à Roubaix le 20 décem- le vendredi 2 février, à 14 heures, ses arrière-petits-enfants, Sa famille et ses proches, Toujours dans mon cœur et mes
en l’église Saint-Lubin de Noisy-le-Roi. Les familles Grellet, Durrleman, pensées.
bre 1919, Victor Desmet n’a pas vous remercient de le garder dans votre
Bonneville, Hammel, Schneider, Nardin,
20 ans quand il intègre, engagé Cité à l’ordre de l’armée et dé- Ni fleurs ni couronnes. Des dons Gentner, Matthieu, Perrier, Dressen, souvenir.
volontaire, le 2e régiment de zoua- coré de la croix de guerre avec pal- peuvent être adressés à l’Institut Gustave Wallet, les amis de La Cause, Le 2 février 1993,
Roussy et à la Fondation de France. 82, avenue Parmentier,
ves dès juin 1939. Embarqué à mes, Desmet reçoit des mains du
ont la grande peine de faire part du décès 75011 Paris. François REICHENBACH,
Marseille à destination du Levant, général de Gaulle lui-même le Cet avis tient lieu de faire-part. de sylvie.meublat@gmail.com
via l’Algérie, il est au Liban quand 26 mai la croix de la Libération au nous quittait.
Philippe Pétain, qui vient d’être camp de Qastina, en Palestine, où francoisecointet@gmail.com Rose-Marie DURRLEMAN, Tous ceux qui l’ont connu, aimé
nommé le 16 juin 1940 président l’unité s’est repliée en vue de par- née GRELLET-BONNEVILLE, Philippe MOUGEOT, et apprécié auront une pensée affectueuse
du Conseil en remplacement de ticiper à la campagne de Syrie. Frédéric Delorme, professeur de lettres à la retraite, pour lui en ce jour anniversaire.
le 24 janvier 2018,
Paul Reynaud, négocie un armis- Moins de quinze jours après son son épouse, dans sa quatre-vingt-dix-neuvième année.
Nicolas Delorme, est décédé le 27 janvier 2018, à Paris. Martine Meusnier,
tice avec les Allemands. Le jeune entrée sur le sol syrien, la demi- son ils ilmsduprisme@cegetel.net
Un culte de reconnaissance aura lieu
homme refuse la défaite face aux brigade participe à la prise de Da- et Mathilde, Une cérémonie religieuse aura lieu
le samedi 10 février, à 15 heures, au temple
nazis, sensible à l’appel lancé par mas le 21 juin 1941. Boris Delorme, de l’Oratoire du Louvre, 145, rue Saint- mardi 6 février, en l’église Saint-Germain
de Charonne. Communication diverse
de Gaulle depuis Londres sur les Fin 1941, Desmet quitte les For- son frère, Honoré, Paris 1er.
ondes de la BBC. Il déserte le ces françaises libres pour s’enga- Lucas, Angela et Anna,
ses petits-enfants, « J’ai mis devant toi la vie et la mort : Les familles de
26 juin pour rejoindre les forces ger en Palestine dans l’armée Notre Alexandra partie trop vite, choisis la vie. »
britanniques en Palestine et con- belge au sein de laquelle il ter- Les Mousquetaires (Deut. 30/19). M. Frédéric MUGLER,
tinuer le combat. Il intègre ainsi à mine la guerre, fidèle à son ter- Et ses nombreux amis, professeur de Lettres classiques,
Ismaïlia, ville coloniale fondée sur rain d’action. Mais de retour à famillermdurrleman@gmail.com décoré dans
ont l’immense peine de faire part du décès l’ordre des Palmes académiques, SOS AMITIE
la rive occidentale du canal de Roubaix en 1945, lorsque la guerre de auteur et traducteur,
Suez, le 1er bataillon d’infanterie de s’achève, le jeune homme décou- Anne et Gérard (†) Paul-Cavallier, Envie d’être utile ? Venez nous rejoindre
Claudine van Eeckhout, dans un centre proche de chez vous !
marine (1er BIM), qui constitue le vre que sa famille entière a suc- Georges DELORME, Chantal et François Tanguy, ont la tristesse de faire part de son décès
premier élément des Free French combé durant le tragique épi- Bruno et Carol van Eeckhout, survenu à l’âge de quatre-vingt-onze ans. Les bénévoles de SOS Amitié écoutent
à seconder les Anglais en Afrique. sode. Désespéré, il veut mourir, le 27 janvier 2018, ses enfants, par téléphone et par internet
à l’âge de quatre-vingt-six ans. Ses petits-enfants, Il s’est éteint paisiblement entouré ceux qui souffrent de solitude, mal-être
vend tout ce qu’il lui reste, rompt Ses arrière-petits-enfants, des siens, rejoignant son épouse décédée et pensées suicidaires.
Croix de guerre avec palmes ses dernières attaches et, en dé- Cofondateur des Gazettes du Cinéma, Sa famille le 17 octobre 2017.
Affecté à la 1re section de la 1re com- cembre 1948, renoue avec la Lé- libraire russe du quartier latin, Georges Et ses amis, Nous ne répondons qu’à 1 appel sur 7
Delorme était une personne hors Les obsèques religieuses auront lieu et recherchons des écoutants bénévoles.
pagnie du BIM, le soldat Desmet gion étrangère, signant un nouvel
du commun. Plein de vitalité, généreux, ont la tristesse de faire part du rappel vendredi 2 février 2018, à 14 heures, L’écoute peut sauver des vies
prend part à la première campa- engagement. à Dieu de en l’église de Blauvac. et enrichir la vôtre.
il rayonnait et a su faire bénéficier
gne de Libye sous les ordres du Le voilà parti pour l’Extrême- son entourage de son intelligence de la vie. 194, rue de la Roseraie,
Jeannette van EECKHOUT, Horaires lexibles, formation assurée.
lieutenant Roger Barberot (1915- Orient et l’Indochine où il sert au Gai, cultivé, plein d’esprit, notre maître 84200 Carpentras. RDV sur www.sosamitieidf.asso.fr
de poker à tous. Il va nous manquer. née MOTTE,
2002), fils de l’officier de marine 71e bataillon mixte génie-Légion.
chargé du front de mer à Toulon, Mais là encore la mort ne veut pas le 27 janvier 2018,
Un dernier hommage lui sera rendu
que l’armistice a surpris à Alexan- de lui, qui voit tomber ses cama- à l’âge de quatre-vingt-dix-huit ans.
le samedi 3 février, à 11 h 30,
drie où, avec André Patou (1910- rades « sans qu’une seule balle l’at- au crématorium du cimetière du Père- La cérémonie religieuse sera célébrée
2006), futur amiral, et Honoré teigne jamais ». La chance, com- Lachaise, Paris 20e. le samedi 3 février, à 10 h 15,
d’Estienne d’Orves (1901-1941), mente-t-il, philosophe, lorsqu’il en la chapelle de la Maison des Augustines, Le Carnet
72, rue Michel-Ange, 1, place Lamant, à Saint-Germain-
s’organise la collaboration entre s’appliquera à témoigner de son 75016 Paris. en-Laye.
Britanniques et Français libres. expérience de combattant jus-
C’est ainsi que, sous Barberot, qu’au début des années 2010, à la L’inhumation suivra à 15 heures,
son chef de section, Desmet parti- rencontre des élèves de CM2 ou  # #   $     au cimetière de Saint-Josse-sur-Mer
cipe avec la VIIIe armée britanni- de 6e, puisque « c’est par les en-
 !# $   #    #$   $  #
$-* )1-*
(Pas-de-Calais).

Annoncez
  #$ $      #$ $  
que à la première campagne du fants qu’on pourra retrouver l’es- $  #   $   #  )%" #$!$
désert, sur la frontière égypto-li- pérance dans notre pays », se   #$    # - )$##) Paris. Belle-île. Signatures
vos événements
  #   $
  ! # !  #!
Laure Comte, Hélène Verger
Projections-débats
byenne (Sidi Barrani, Sollum, plaît-il alors à répéter. )#$* $.$
Bardia, Tobrouk), plus tard en ter- Rendu à la vie civile en 1952, il   #$ ! #!    # et Edouard Comte,

culturels Lectures
ritoire libyen (Benghazi, El- refuse de s’impliquer dans le
!'' )$-**) !0* !") #$, $'(-#
))) ##!$#- )# !#) ses nièces, son neveu
! )-) et leurs enfants,
Agueila). A Tobrouk, Desmet s’il- conflit algérien. « Je ne voulais
lustre en abattant au fusil-mi- pas affronter ceux qui s’étaient
  # #   )) $-),$* !# )$#
1!.
-"## ont la tristesse de faire part du décès de Communications
diverses
 #   $ $
trailleur un avion italien ; plus battus à nos côtés pour libérer la !'' &-) ! 2 $/* 
tard il fait prisonnier un général France, ça non ! » Si Victor Des-  #   $# Cécile FRAENKEL,
! -))# )*,# **$!
du Duce sur le sol libyen. met travaille ensuite dans le sec-   #$ $ $ %# $  $
!!* .#
$,
survenu le 25 janvier 2018,
A l’issue de la campagne de teur commercial jusqu’à sa re-   #$ $ %# $ $ à l’âge de quatre-vingt-six ans.
Libye, il demande à suivre le lieu- traite en 1985, il ne manque ja- -!# )$ $-),
 #$     ! % ! #! L’inhumation aura lieu vendredi Pour toute information :
01 57 28 28 28
tenant Barberot qui souhaite inté- mais de témoigner de son enga- #  ! ""#-! .# $ 2 février, à 15 h 30, au cimetière du Père-
 # # $-0
grer en Erythrée la 13e demi-bri- gement patriotique, même Lachaise, Paris 20e (entrée 28, boulevard
01 57 28 21 36
  #$ #!#$ )* ',$$)$-
gade de la Légion étrangère, créée lorsque le grand âge rendit ses #  $!* "#2 de Ménilmontant).
  !'# '#
en 1940 et alors au combat contre sorties plus difficiles. Mais le pas-  #$ )# $- Laure Comte, carnet@mpublicite.fr
l’armée italienne en Afrique de sage du flambeau restant sa prio-  #     $  $ )-), $!-0 17, rue de Terre-Neuve,
Tarif : 29,50 € TTC Prix à la ligne
 #        # )*,# ,
l’Est, et y devient chef de section rité, jusqu’au bout, il fit front. p !  !$ %   # $-*  ')*#, 75020 Paris.
de la 1re compagnie dès avril 1941. philippe-jean catinchi *,# )#$ .')*#, 25janvier1918@gmail.com
14 | enquête 0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Aux tutelles,
face à la mort civile
LA JUSTICE DU QUOTIDIEN 2|2 Alors que le gouvernement doit présenter
au printemps un projet de réforme de la carte judiciaire
dont certains tribunaux d’instance pourraient faire les frais,
« Le Monde » raconte de l’intérieur ces juridictions de proximité

A
vant, le monsieur était ban-
quier. Il lui en reste un air
d’autorité, un éclat de dureté
suspicieuse dans le regard,
mais peut-être qu’on se
trompe, peut-être qu’il a
peur et qu’il ne veut surtout pas le montrer. Il
s’est assis le premier dans le bureau du juge,
sa fille et son fils ont suivi. Le fils est la copie
du père en plus mou, mêmes cheveux gris
coupés en brosse, même moustache fine. La
fille a les yeux tristes, elle fait des nœuds avec
ses jambes et tient ses mains serrées sur les
cuisses. Tous deux fixent la pointe de leurs
souliers, seul le père regarde le juge, qui pour-
rait presque être son petit-fils.
Le juge a ouvert une fine chemise de carton
jaune avec le nom du monsieur écrit en gros
au feutre noir dessus. Il prend sa voix la plus
neutre pour résumer en quelques phrases
l’objet du rendez-vous. Le monsieur est veuf
depuis quelques mois, il vient d’entrer en
maison de retraite, il a des absences de plus
en plus fréquentes, a constaté le médecin, ses
enfants sont inquiets. On comprend qu’ils
n’ont pas osé lui dire ce qu’ils ont écrit sur le
formulaire que le magistrat a devant lui et
qu’il lit à haute voix. Leur père, ont-ils expli-
qué, peine à remplir ses papiers administra-
tifs, se trompe dans ses factures et nourrit le
projet de s’acheter une voiture alors qu’il
n’est plus en état de conduire.
Le juge évoque à mots prudents la mesure
de protection envisagée, une curatelle ren-
forcée qui serait confiée à l’un de ses deux en-
fants. « Cela signifie que vous serez aidé dans
la gestion de vos comptes et de vos dépen-
ses… », prévient-il. Le père se cabre, fusille son
fils et sa fille du regard : « Vous auriez pu m’en
parler ! » « C’est pour cela que nous sommes là,
monsieur. Pour en parler, justement », glisse
doucement le juge. « Ah, mais je ne suis pas
d’accord ! On veut m’enlever ma carte ban-
caire, c’est ça ? Je peux très bien tenir mes
comptes, je veux que les décisions me revien-
nent. » « Elles se feront avec vous, monsieur. »
Le juge enchaîne avec quelques questions :
« Connaissez-vous le montant de votre re-
traite ? – 10 000 euros. – Vous êtes sûr ? – Euh,
non, c’est peut-être moins. 1 000… Non, atten-
dez, c’est plus… Ah ! je me trompe… » Le mon-
sieur secoue la tête avec rage, comme s’il vou-
lait en faire tomber un chiffre. Rien ne vient,
il renonce, soupire. Le juge se tourne vers son
fils. « Vous vous entendez bien avec votre
père ? J’ai l’impression qu’il a une forte person-
nalité… – Ce n’est pas toujours facile… – Et est « dans l’impossibilité de pourvoir seule à C’est à Paris, dans un arrondissement très de signer, elle avait résumé d’une voix
vous, madame ? – Oui, ça va. Mais disons ses intérêts en raison d’une altération, médica- aisé de la capitale. La dame a 93 ans, son mari, émue : « En fait, c’est comme si elle devenait
qu’avec lui, j’évite les sujets qui fâchent… » Elle lement constatée, soit de ses facultés mentales, 94. Il est atteint de la maladie de Parkinson et mon enfant, c’est ça ? » Des phrases comme
préférerait, dit-elle, que ce soit son frère qui soit de ses facultés corporelles de nature à em- placé sous curatelle. Leur fille demande que celles-là, qui disent tant en si peu de mots,
se charge de la curatelle. La voix du père s’as- pêcher l’expression de sa volonté ». la mesure soit étendue à sa mère, qui a été sont ce qui marque le plus dans les audien-
sourdit : « Je découvre ce qu’ils pensent de En France, on évalue à près de 700 000 le diagnostiquée bipolaire. Dans ses phases ces de tutelle. Elles arrivent sans prévenir,
moi… – Que voulez-vous dire ? – Eh bien, que ça nombre de « majeurs protégés ». L’expres- d’excitation, il lui arrive de dépenser frénéti- comme lors de ce rendez-vous, à Lille, où la
ne tourne plus très bien là-haut », répond-il en sion est pudique. Elle ne dit pas le désarroi, la quement, au risque de faire fondre trop vite gaieté factice d’une dame qui faisait tout ce
pointant son index sur son front. vieillesse et ses naufrages, la vulnérabilité et les comptes d’épargne pourtant bien garnis qu’elle pouvait pour convaincre le juge
la cruelle lucidité, la révolte impuissante, la du couple. Après avoir entendu la fille, qui a qu’elle allait bien, contrairement à l’avis de
700 000 « MAJEURS PROTÉGÉS » soumission poignante, le chagrin des pro- « QUAND J’ÉTAIS dressé la liste de ses dernières acquisitions, son frère, s’est brisée d’un coup : « La
La photocopieuse de la greffière crache le
procès-verbal d’audition. Le fils et la fille ap-
ches, les déchirements fratricides, l’argent
qui empoisonne tout quand il y en a beau-
JEUNE, J’AVAIS DES parmi lesquelles un nouvel appareil dentaire
pour plusieurs milliers d’euros et une cou-
vieillesse, si j’avais su ce que c’était… »

posent leur signature très vite, sans relire. Le coup et ronge quand il manque. Pour cela, il PARENTS. APRÈS, verture achetée à un bonimenteur pour « J’AVAIS POURTANT BIEN COMMENCÉ… »
père chausse ses lunettes. Ses deux enfants faut pousser la double porte capitonnée des 1 200 euros, la juge reçoit séparément la De cette autre, à Chinon (Indre-et-Loire), par-
baissent la tête. Ils devaient faire pareil, qua- cabinets des juges des tutelles et s’arrimer J’AI EU UN MARI. mère. Elle entre, appuyée sur sa canne. lant de tout et de rien, de la boulangère qui lui
rante ans plus tôt, quand ils lui montraient
leurs bulletins scolaires. Les minutes pas-
bien fort, parce que ça secoue.
Dans ces bureaux d’une banalité à pleurer,
ET MAINTENANT, Pendant que la juge lui expose la situation,
la vieille dame réajuste sur ses épaules une
livre le pain, de sa femme de ménage qui fait
très bien les vitres – « Elle est pas gaspilleuse
sent, le vieux monsieur lit toujours, le silence entre quatre murs vides aux teintes fades, PFFF, ON ME PARLE étole de mousseline absinthe, corrige d’une pour les produits. Le reste, c’est moi qui le fais.
qui se prolonge est terrible. « Bien », murmu- des juges annoncent à des femmes et à des main le maigre volume de ses cheveux blond J’ai toujours été habituée à avoir une maison
re-t-il avant de signer. Quand il se redresse, hommes assis sur des chaises en plastique DE CURATELLE. cendré, pince ses lèvres dessinées d’un trait propre » –, avec le sérieux d’une élève devant
une larme a coulé sur son visage cadenassé. leur petite mort civile. Bien sûr qu’ils ne le de rouge. « Quand même, cette mesure, c’est son examinateur et la terreur de ne pas réus-
Ce jour-là, c’était à Lille. Un dossier parmi les disent pas comme ça. Tous ceux que l’on a FINALEMENT, JE NE un peu comme si j’étais infantilisée… », protes- sir l’épreuve, jusqu’au moment où ça dé-
10 000 autres que se partagent les cinq juges rencontrés, à Lille, Douai (Nord), Sens SERAI DONC JAMAIS te-t-elle. Elle raconte sa vie : « Je n’ai jamais raille : « Vous suivez un peu la politique ? – Non,
chargés des tutelles au tribunal d’instance. (Yonne), Aix-en-Provence (Bouches-du- travaillé, je lis beaucoup, je fais un peu de cou- je prends jamais l’apéritif. – Vous connaissez le
Chaque mois, 120 nouvelles mesures de pro- Rhône), Tours ou Paris exercent leur fonc- RESPONSABLE ture », et s’interrompt brusquement. « Ecou- nom du président de la République ? – Celui de
tection sont prononcées, qui vont de la cura- tion avec une rare délicatesse. On ne devient tez, madame le juge. Quand j’étais jeune, cette année ? – Oui. – Il est petit, non ? Quand je
telle simple ou renforcée à la tutelle. Dans les pas juge des tutelles par hasard, et on le reste DE MOI ? » j’avais des parents. Après, j’ai eu un mari. Et pense à la mémoire d’acier que j’avais… mais
deux premiers cas, la personne majeure est souvent par passion. On ne se collette pas maintenant, pfff, on me parle de curatelle. Fi- vous savez, l’épicier vient tous les deux jours. »
« accompagnée » dans les actes de sa vie par impunément au grand âge, à la maladie, à la nalement, je ne serai donc jamais responsable Et qui se reprend, comme on supplie : « Je
un curateur, avec des degrés d’autonomie di- dégénérescence, au handicap, à la perte de de moi ? » Elle ajoute, un ton plus bas : « Et puis peux faire encore, je suis capable. »
vers ; dans le troisième, le tuteur se substitue l’autonomie, aux accidents de la vie. On ma fille, je l’aime beaucoup, mais je dois dire De cet homme d’une soixantaine d’années,
à elle. Ici, comme partout sur le territoire, les n’annonce pas le cœur léger à un adulte qu’il qu’elle a tendance à être radine… » qui soupire : « Donc, j’aurai plus que de l’ar-
demandes ne cessent de croître. L’article 425 n’aura plus accès à sa carte bancaire, à son A Sens, quelques jours plus tôt, une femme gent de poche, comme les gosses, quoi ? » Il a
du code civil, modifié par une loi de 2007, fixe carnet de chèques, et que, dans ses recom- dont la mère est en phase avancée de dégé- travaillé pendant vingt-cinq ans, le chômage
le cadre : une mesure de protection juridique mandations, le médecin préconise de lui nérescence cérébrale avait accepté le rôle de l’a fait plonger – alcool, dépression –, sa
est prononcée lorsque la personne majeure supprimer le droit de vote. tutelle que le juge lui proposait. Juste avant femme l’a quitté, il vit avec le RSA entre hôpi-
enquête | 15
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

En vidant son appartement, elle est tombée telaine à se relever. L’une des sœurs dit en pre-
sur un ancien livret de famille, caché au fond nant congé : « L’important, c’est que ça reste en
d’une armoire. Elle y a découvert que sa mère famille. Parce que voyez-vous, madame le juge,
avait donné naissance à trois autres enfants, nous sommes très famille. »
qu’elle avait abandonnés en même temps que Dans le monde des tutelles, la question de
son premier époux. La fille raconte tout cela l’argent se glisse partout. Il y a du Betten-
devant le juge : « Elle m’a toujours dit qu’avant court tous les jours, les zéros en moins, à ces
de rencontrer mon père, elle était célibataire. audiences. Dans la volonté de « protection »
Pour moi, j’étais fille unique… » Le juge dit ce exprimée par les enfants à l’appui d’une de-
que l’on dit dans ces moments-là, des phrases mande de placement sous tutelle ou cura-
un peu plates que l’on voudrait compatissan- telle d’un père ou d’une mère, quelle est la
tes : « Vous y arrivez ? Vous encaissez cette in- part de celle, moins avouable, de préserver
formation ? – Je n’ai pas le choix. – Vous en avez leur héritage ? On a vu un juge rappeler avec
parlé avec elle ? – C’est trop tard… – Acceptez- courtoisie mais fermeté à l’un de ces deman-
vous d’être sa tutrice ? – Il faut bien, non ? » deurs, qui s’inquiétait des dépenses considé-
A Douai, le bureau est trop exigu pour con- rables de sa sœur en jetons de casino, que son
tenir la haine qui oppose deux sœurs à pro- rôle était « de protéger la liberté, pas les inté-
pos de la garde de leur maman. Elles se sont rêts successoraux ». « Mais il faut que ça reste
assises chacune à un bout de la pièce. Foulard dans une mesure raisonnable », a répliqué le
de soie noué sur un strict chemisier et sac frère, qui, lui, semblait l’être beaucoup. « Vo-
griffé posé sur les genoux pour l’aînée, frus- tre sœur a toujours vécu en prenant des ris-
ques de coton colorées et délavées pour la ca- ques. C’est son mode de vie. Il ne s’agit pas d’in-
dette. La première reproche à la seconde, qui terdire à quelqu’un d’être trapéziste, juste de
partage son domicile avec leur mère très âgée lui éviter de se faire mal quand il tombe. »
et déficiente et en assure la tutelle, de mal
s’en occuper. Elle demande la nomination « SI JE LUI DONNE PLUS, IL LE BOIT ! »
d’un curateur extérieur. « Je veux la sécurité Modifié par une loi de 2007, l’article 472 du
pour ma maman… Elle n’est pas soignée, mal code civil indique qu’une fois acquittées les dé-
lavée », commence-t-elle. « Non, tu veux seule- penses essentielles à la vie du majeur protégé,
ment la mettre en Ehpad ! », s’écrie sa sœur. le curateur « dépose l’excédent sur un compte
« Je veux retrouver maman avec ses beaux vê- laissé à la disposition de l’intéressé ou le verse
tements, maman coquette, maman parfumée. entre ses mains ». Le législateur a voulu ainsi
Ma sœur refuse que je la voie ! – Chaque fois assouplir la gestion dite de « bon père de fa-
que tu viens, tu la tues à petit feu ! » mille », qui conduisait parfois les tuteurs et cu-
Leurs lèvres tremblent de rage. La juge se rateurs à réaliser des économies budgétaires
tourne vers la dame stricte : « Madame, votre disproportionnées, au détriment du bien-être
maman a exprimé clairement la volonté de et de la liberté des personnes dont elles ont la
rester chez votre sœur. Les mesures de protec- charge. C’est l’un des principes que les juges
tion n’ont pas pour objectif de régler les diffé- des tutelles ont le plus de mal à faire respecter.
rends familiaux. » Elle laisse entendre que sa « Si je lui donne plus, il le boit ! », dit un curateur
décision sera de maintenir la tutelle confiée à furieux de la décision d’un magistrat de Sens
la cadette. « C’est édifiant, édifiant ! », lance qui, après examen de ses comptes, a accordé à
l’aînée en quittant rageusement la pièce, un majeur protégé le droit de passer de 50 à
sans saluer sa sœur. 70 euros d’argent de poche par semaine.
Comme le souligne la Cour des comptes dans
TENSIONS ET DÉCHIREMENTS son rapport de septembre 2016 sur la protec-
On a vu la même violence exploser à Aix-en- tion juridique des majeurs protégés : « A quel
Provence, devant la cour d’appel, au sein d’une autre adulte demande-t-on d’avoir avec l’argent
fratrie de cinq divisée en deux clans, là encore un comportement aussi rationnel ? »
pour un désaccord sur le lieu du domicile de Retour à Lille. Le monsieur a 57 ans, il a souf-
leur mère, hébergée à sa demande chez une de fert de dysmorphophobie sévère – une né-
ses filles, qui assure aussi sa curatelle. « Ma ma- vrose obsessionnelle susceptible d’entraîner
man m’a accueillie pendant sept ans chez elle une profonde dépression –, que la médication
après mon divorce. Ce que je fais aujourd’hui, je semble avoir stabilisée. Sa mère vient de
le lui dois. » « Nous sommes tous à égalité par mourir, son modeste héritage, ajouté à ses
rapport à notre maman ! », lui réplique un propres économies, lui fait entrevoir des jours
tal et foyer. « J’avais pourtant bien com- tienter en attendant qu’une très vieille dame autre membre de la fratrie. « La dernière fois meilleurs. Il demande la levée de sa mesure de
mencé… » Il énumère : « CAP de menuiserie », impérieuse termine sa soupe dans la cham- que tu as demandé de ses nouvelles, c’était il y a protection. Sa curatrice, une dame très sage
pointe son index droit, coupé. « CAP de char- bre de sa résidence luxueuse – « Sinon c’est un an ! », siffle le troisième. La juge, là encore, en gilet tricoté, y est farouchement opposée.
pente », pointe le majeur, coupé. « CAP d’ébé- froid, et c’est déjà pas très bon. Que voulez- tente de ramener un peu de sérénité : « Si je « Il va tout dépenser ! », dit-elle. Le monsieur
niste. Mais bon, tout ça, c’était avant… » et il si- vous encore ? Moi, j’ai 96 ans et demi, et la peux me permettre, le temps de votre mère est plaide sa cause : « Je suis plus un gamin, je vou-
gne de la main gauche son placement sous seule chose que je veux, c’est ne pas me ré- compté. Si vous voulez profiter d’elle, c’est à vous drais devenir acteur et non plus spectateur de
curatelle renforcée. Ou de cette autre femme veiller demain matin. » Affronter la pudeur de bouger. Pas à elle de déménager. » ma vie. Enfin, je voudrais au moins essayer. J’ai
encore, écoutant d’un regard absent le juge douloureuse d’un homme sans famille, assis Le jour d’après, dans le cabinet d’une autre des projets ; par exemple, je voudrais créer une
lui expliquer sa décision de la confier à un cu- sur un couvre-lit à fleurs, auquel on annonce juge. Avant d’ouvrir sa porte aux cinq person- association pour les gens qui souffrent de la
rateur : « Il me reste déjà si peu de ce que j’étais. que sa petite épargne va être ponctionnée nes qui patientent dans le couloir, elle révise même maladie que moi. Et puis, je voudrais de
Qu’est-ce que vous voulez m’enlever encore ? » pour payer sa pension à la maison de re- « QUE VOULEZ-VOUS leurs noms et se demande si elle doit pro- l’argent à moi. Je voudrais pouvoir emmener
Quand les personnes ne sont plus en état
de se déplacer, le magistrat va à elles. Ce jeudi
traite : « Mais qu’est-ce qui va rester pour
m’enterrer ? » Ne pas savoir quoi répondre à
ENCORE ? MOI, noncer les deux particules ou si la première
suffit. Au sein de cette famille de très an-
mon amie au cinéma ou au restaurant, sans
demander l’autorisation d’un supplément. » La
de janvier, dans l’arrondissement de Chinon, une grand-mère qui demande « Quand est-ce J’AI 96 ANS ET DEMI, cienne noblesse, qui possède l’un des plus dame en gilet soupire, elle n’a pas l’air de
la greffière s’est mise au volant de la Clio de que je vais rentrer chez moi ? » au moment où somptueux châteaux de la région, des hecta- beaucoup apprécier l’amie en question. « Il est
fonction du tribunal, la juge des tutelles à ses l’on referme la porte de la chambre dans la- ET LA SEULE CHOSE res de forêts et des chasses, la vulnérabilité de trop gentil… », murmure-t-elle.
côtés, une pile de dossiers à l’arrière, comme
elles le font une fois par mois. Cent cin-
quelle clignote un sapin de Noël synthétique,
et reprendre le couloir de l’Allée du ruisseau
QUE JE VEUX, la mère attise les tensions. Entrés tous en-
semble dans le bureau de la juge, ils vous-
Le juge décide de lui donner sa chance. Il lui
accorde le droit de faire fonctionner lui-
quante kilomètres de petites routes de cam- dormeur puis celui de l’Avenue des hirondel- C’EST NE PAS soient la vieille dame un peu perdue, l’entou- même ses deux livrets d’épargne, dotés de
pagne parcourus pour se présenter à la porte les du faubourg avant de respirer un grand rent de prévenances et se déchirent dès qu’ils 40 000 euros, et lui propose de sécuriser son
des hôpitaux ou des Ehpad, à celles des fer- coup sur le parking de l’Ehpad. ME RÉVEILLER sont entendus séparément. héritage sur un compte auquel il ne pourra
mes isolées, des logements miséreux au fond Et puis il y a les autres, autour. Et d’abord les Le fils accuse deux de ses sœurs d’avoir falsi- avoir accès sans autorisation. Les yeux du
des cours, de rez-de-chaussée sombres, afin enfants. Face à la bascule des parents, tout se DEMAIN MATIN » fié les comptes, documents à l’appui. Les deux monsieur s’éclairent, ils sont d’un coup très
de recueillir l’avis du majeur à l’égard duquel mélange, s’entrechoque : la tristesse, le désar- sœurs, factures en main, accusent leur frère bleus. « Je vais pouvoir faire des dépenses per-
une mesure de protection a été sollicitée, no- roi, la colère, la lassitude, la peur. Tout se ré- de faire payer à la châtelaine des frais qu’il de- sonnelles, alors ? » Il se penche vers le juge et
tamment par les services sociaux. veille et affleure aussi, dans ces moments vrait assumer lui et reprochent à la troisième lui murmure : « Parce que voyez-vous, j’ai
Tous le disent, ces « transports » sont à la aigus où les rôles s’inversent. Les cabinets des son incompétence. Chacun revendique d’être aussi quelques besoins pour ma vie privée…
fois la part la plus substantielle et la plus juges des tutelles deviennent parfois le dé- désigné curateur, refuse obstinément que Mais bon, je vais pas les évoquer ici… Mais
éprouvante de leur fonction de juge des tu- versoir des rancunes filiales, des jalousies l’autre le soit et encore plus obstinément la vous, monsieur le juge, vous êtes un homme,
telles. Retenir le haut-le-cœur qui saisit à l’en- fraternelles et des secrets de famille. Une nomination d’un curateur extérieur. La juge vous pouvez peut-être comprendre de quoi il
trée d’un gourbi insalubre où vit un ex- quadragénaire est convoquée chez le juge propose la quatrième sœur, qui est la seule à s’agit… – Vous faites ce que vous voulez », ré-
toxico sous méthadone. Décliner poliment pour évoquer la mise sous tutelle de sa mère, ne rien demander et se résout à contrecœur à pond sobrement le magistrat. « Donc, je suis
l’invitation que lance un vieux paysan céliba- victime d’un double AVC qui a provoqué des l’envisager. Face à la fratrie à nouveau rassem- libre ? » La part ensoleillée du métier de juge
taire – « Assoyez-vous donc, madame le atteintes sévères et irréversibles. Elle a dû en blée dans son bureau en présence de leur des tutelles existe, on l’a rencontrée. p
juge ! » – en désignant le canapé défoncé et ta- urgence s’occuper de ses comptes et fouiller mère, la juge avance cette proposition dans pascale robert-diard
ché de sa pièce unique, tapissée de photos de dans les papiers pour préparer l’accueil de la un silence glacé. Chacun des enfants se préci-
femmes nues arrachées à un calendrier. Pa- vieille dame en Ehpad. pite pour être le premier à aider la vieille châ- FIN
16 |
CULTURE
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

La bataille
d’hiver des
festivals d’été
La concurrence entre producteurs
et la multiplication des rendez-
vous bousculent la manière de
programmer les grands raouts pop

ENQUÊTE 230 artistes en cinq jours, s’est


affirmé comme l’un des princi-

E
n 2005, nous avions an- paux événements musicaux de
noncé seulement en mars Belgique. En retour, les festivals
le premier artiste con- exigent des agents des confirma-
firmé – LCD Soundsys- tions tout aussi rapides de la ve-
tem – de notre affiche du mois de nue de leurs poulains.
juillet », s’amuse avec nostalgie Une affiche déterminée suffi-
Jean-Jacques Toux, le program- samment tôt facilite en effet la
mateur des Vieilles Charrues qui, mise en vente précoce de la billet-
avec près de 280 000 spectateurs, terie, par le biais de ce que les pro-
s’est imposé, à Carhaix (Finistère), fessionnels appellent les « early
comme le plus gros des festivals birds », ces propositions de tickets
pop français. Douze ans plus tard, ou passes à prix réduits, qui ren-
les choses ont bien changé. Et c’est contrent de plus en plus de succès
en novembre 2017 que l’événe- auprès d’un public profitant de
ment breton a dévoilé la program- cette ristourne et de l’assurance de
mation quasiment bouclée de sa ne pas rater l’événement. Des ven-
27e édition (19 au 22 juillet 2018), tes fort utiles aussi pour la trésore-
dont la presque totalité des places rie de festivals obligés de faire des
a, pour la première fois, été ven- avances aux artistes.
due avant fin décembre.
Loin d’être une exception, cette Uniformisation des programmes
précocité de la proposition mu- Moment essentiel de cette course
sicale se généralise en France aux têtes d’affiche, l’International
comme à l’étranger. Au point que Festival Forum (IFF) qui, cette
le Père Noël peut aujourd’hui glis- année encore, a vu se retrouver
ser dans les souliers des futurs fes- fin septembre, à Londres, dans le
tivaliers les billets et les program- quartier de Camden, quelque
mes des principales manifesta- 250 agents et 350 festivals interna-
tions du genre qui auront lieu sept tionaux. Les premiers présentent
ou huit mois plus tard. « Nous leur catalogue d’artistes, en espé- gher, Macklemore, Damso, Indo- ayant lieu en janvier à Groningue comparable à un simple cachet de
sommes obligés de programmer rant faire flamber les tarifs auprès
Par contrainte chine ou Portugal. The Man… (Pays-Bas), ou South by Soutwest, Depeche Mode (environ 1 million
nos têtes d’affiche – et même ceux des seconds, lors de rencontres en financière Comment alors rester réactif à en mars, à Austin (Texas). d’euros). « Nous refusons un artiste
qui le sont un peu moins – de plus mode « speed dating », flirtant sou- une scène musicale, par définition si nous voyons qu’il tourne trop »,
en plus tôt », confirme Jean-Paul vent avec l’hystérie. Des moments
et choix vivante et mouvante, si les pro- Rendez-vous à taille humaine souligne la directrice de We Love
Roland, le patron des Eurockéen- d’autant plus stressants pour les esthétique, grammateurs ne tiennent pas Par contrainte financière et choix Green, Marie Sabot. Afin d’être
nes de Belfort, qui, comme ses organisateurs de festivals qu’en compte des artistes pouvant se ré- esthétique, d’autres décident de plus forts dans les négocia-
confrères, a présenté dès cet plus de leur cachet, les artistes et
certains festivals véler après le mois de décembre ? sortir des autoroutes des pro- tions avec les agents, ce festival
automne à quoi ressemblera l’évé- leurs représentants ont des exi- préfèrent « Nous nous forçons à laisser vide, grammations estivales. C’est, par aux préoccupations environne-
nement ayant lieu du 5 au 8 juillet. gences multiples : l’heure de leur au moins jusqu’en mars, au mini- exemple, le cas du festival We Love mentales s’allie avec d’autres évé-
Principale raison de ces annon- passage, le choix de la scène et
sortir des mum un tiers des cases », insiste Green (les 2 et 3 juin, dans le bois nements musicaux comme Pri-
ces toujours plus précoces : l’ex- des groupes programmés avant autoroutes des Jean-Paul Roland, pour qui les de Vincennes) qui, s’il accueille mavera Sound à Barcelone, Field
plosion du marché international ou après eux… groupes émergents doivent aussi – comme tant d’autres – Orelsan, Day à Londres, et Parklife à Man-
de la musique live et de celui des Cette rationalisation tend à uni-
programmations donner le ton des Eurockéennes. a réussi à composer une affiche chester, pour faire des propo-
festivals. « Les artistes program- formiser les festivals. L’été pro- estivales Une préoccupation partagée par riche d’excitantes exclusivités sitions communes et des écono-
ment leur tournée de plus en plus chain, préparez-vous ainsi à re- Jean-Jacques Toux. Les Vieilles – Björk, Migos, Beck, Tyler The mies d’échelles.
tôt, car les offres se sont multi- trouver sur d’innombrables scè- Charrues réservent des espaces Creator, Father John Misty, Jamie Un parti pris qui a déjà réussi
pliées », constate Angelo Gopee, nes de France des noms comme pour des groupes découverts, XX… – malgré un budget artistique au festival de Dour, dont l’im-
directeur de la branche française Depeche Mode, Orelsan, Queens par exemple, lors de « showcase relativement modeste : 1,4 million mense popularité repose moins
de Live Nation, le leader mondial of the Stone Age, IAM, Liam Galla- festivals » comme Eurosonic, d’euros, soit une somme presque sur les têtes d’affiche (« seuls 7 ar-
de la production de spectacles tistes sur 230 dépassent un cachet
(26 000 concerts par an). Long- de 100 000 euros ») que sur la
temps limité à quelques pays euro-
péens (Grande-Bretagne, Allema-
En août, Paris Summer Jam vient défier Rock en Seine diversité et la pertinence artis-
tique. « Nous ne jouons pas le jeu
gne, Pays-Bas, Suède, France…), le de la surenchère, insiste Alex
circuit des festivals s’est spectacu- si rock en seine, prévu du 24 au 26 août, par des producteurs locaux comme Jackie capacité de 40 000 personnes, la même que Stevens. Mais nous parlons beau-
lairement internationalisé depuis parc de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), reste Lombard ou Gérard Drouot, AEG a très ré- celle du parc de Saint-Cloud… » coup de stratégie, pour qu’ils
dix ans. « Des territoires comme l’un des seuls grands festivals français à ne cemment ouvert un bureau parisien et offi- Des affirmations que s’efforce de démen- comprennent l’intérêt que peut re-
l’Inde, l’Asie, l’Australie, l’Amérique pas avoir encore dévoilé sa programmation, cialisé son entrée dans le capital de Rock en tir Angelo Gopee, directeur général de Live présenter le festival en termes de
latine, l’Europe centrale ou l’Améri- on connaît en revanche, depuis mercredi Seine, à l’invitation de l’acquéreur (en 2017) Nation France. « Nous sommes les produc- communication. »
que du Nord multiplient désormais 31 janvier, les têtes d’affiche du premier Pa- de ce festival créé en 2003, l’homme d’affai- teurs et tourneurs de Kendrick Lamar, il était S’il collabore à la programma-
ce type d’événements, avec de gros ris Summer Jam, organisé dans la salle de la res Matthieu Pigasse, propriétaire des donc normal que nous produisions son tion du festival Rock en Seine,
moyens », ajoute Angelo Gopee. U Arena, le… 24 août. Sont annoncées les Nouvelles éditions indépendantes (Les In- concert parisien. » Jusqu’à le transformer en autres géants aoûtiens, Julien Ca-
Une aubaine pour les vedettes stars du R’n’B américain Kendrick Lamar et rockuptibles, Radio Nova) et actionnaire du un festival ? « Il ne s’agit pas d’un festival, tala, directeur de la société de pro-
de la pop qui organisent mainte- le groupe N.E.R.D, accompagnées des légen- Monde à titre personnel. mais d’une soirée avec quelques artistes en duction de spectacles Super !, mise
nant leurs tournées (en hiver dans des marseillaises d’IAM. La rumeur de cette complément. On lui a juste donné un nom surtout sur l’identité artistique de
l’hémisphère Sud, en été, dans nouvelle soirée courait depuis quelques se- Déprogrammation d’artistes pour que ce soit plus sexy. » Promis-juré, Live festivals à taille humaine, comme
l’hémisphère Nord) en les ryth- maines et sonnait comme la promesse Pour Arnaud Meersseman, directeur d’AEG Nation ne veut pas de mal à Rock en Seine Cabourg mon amour (du 29 juin
mant en fonction d’une sélection d’une lutte engagée désormais en France France et coprogrammateur de Rock en (cofondé et longtemps cogéré par la société au 1er juillet) ou le tout nouveau
de ces grands raouts, bien plus ré- entre les deux géants et rivaux mondiaux Seine, la volonté de nuire est caractérisée. Nous Productions de Salomon Hazot, à pré- Biarritz en été (du 20 au 22 juillet),
munérateurs qu’un concert habi- de la production de spectacles, les améri- « Kendrick Lamar avait d’abord été sent vice-président de Live Nation France). voués à une pop stylée, privilé-
tuel (les cachets pouvant passer du cains Live Nation et AEG. Organisateur du confirmé par son management à Rock en « D’ailleurs, vous verrez que plusieurs artistes giant de nouvelles têtes, « plus
simple au triple). Conséquence ? Paris Summer Jam, Live Nation France s’est Seine, avant que Live Nation France ne fasse Live Nation figureront dans la program- amusantes à programmer ». Si des
« Les agents nous mettent en con- établi dans l’Hexagone depuis plusieurs an- pression pour qu’il soit déprogrammé », mation de Rock en Seine », assure Angelo noms sont déjà « bookés », il a
currence pour avoir les meilleu- nées. Fidèle à sa logique mondiale, la multi- soutient-il. « Le reste de notre programma- Gopee. « Parce que nous sommes passés di- choisi de ne pas encore les révéler,
res offres et boucler rapidement nationale a, entre autres, investi dans des tion a ainsi été régulièrement ralenti par la rectement par les Etats-Unis », réplique « pour laisser passer la déferlante
leur tournée », témoigne Alex festivals comme le Main Square, à Arras, ou volonté hégémonique de Live Nation qui Arnaud Meersseman (lui-même ancien de des gros événements de l’été ». Et
Stevens, le directeur de la pro- le Download et le Lollapalooza, à Paris. organise, comme par hasard, son Paris Nous Productions), qui devrait enfin dévoi- dévoiler ses promesses au fil des
grammation du festival de Dour, Nouveau venu sur la scène française, où Summer Jam le même week-end que Rock ler son affiche, courant février. p prochains mois. p
qui, avec 240 000 spectateurs et ses productions étaient gérées, jusque-là, en Seine, dans une salle, la U Arena, d’une s. d. stéphane davet
culture | 17
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Le Musée Boijmans Van


Beuningen va dévoiler
ses riches réserves
Actuellement en construction,
un immense dépôt permettra d’exposer
les milliers d’œuvres stockées

ARTS En 2014, un comité d’experts


sélectionnait le projet du cabi-
rotterdam (pays-bas)
net rotterdamois MVRDV. Le bâti-

L e dépôt des œuvres du Mu-


sée Boijmans Van Beunin-
gen, de Rotterdam, actuelle-
ment en construction, ouvrira au
public courant 2019. Ce sera une
ment sera construit dans le parc
du musée. Son concepteur, Winy
Maas, a imaginé un bâtiment en
forme d’immense bol, offrant
18 000 m², répartis sur une qua-
Le Sleepcine-
mahotel,
à Rotterdam,
le 25 janvier.
première mondiale. Créé en 1849, rantaine de mètres de hauteur. JAN DE GROEN
à la suite du legs, huit ans plus tôt, Son revêtement miroir reflétera
de sa collection d’art par l’avocat et son environnement avec lequel il
amateur éclairé Frans Jacob Otto fusionnera. Le visiteur entrera par
Boijmans à sa ville de Rotterdam, un jardin de sculptures qui débou-
le musée, qui fut baptisé à son chera sur un hall spectaculaire,
nom, est un des plus anciens des tout en verticalité. Un escalier, ja-
Pays-Bas. En 1958, il acquérait l’im- lonné de tableaux, le conduira jus-
portante collection d’un homme qu’au toit, couronné d’arbres, où
d’affaires, Daniel George van Beu- l’attendront un café et un restau-
ningen, et il en profitait pour com- rant, desservis également par un
pléter son nom. Sa version de La ascenseur panoramique, transpa-
Tour de Babel, de Pieter Brueghel rent. Ils seront ainsi accessibles
l’Ancien, ses Rembrandt, Bosch,
Van Gogh, Dali, Monet, Degas,
Hockney et Warhol… le hissent au
niveau du fameux Rijksmuseum
indépendamment de la partie
dépôt et pourront fonctionner à
des horaires différents.
Le dépôt permettra aussi de tes-
Un rêve de cinéma
d’Amsterdam. Ses collections, qui ter certaines présentations et sur-
courent du Moyen Age au tout, il sera un laboratoire, particu- A Rotterdam, Weerasethakul a proposé un concept d’hôtel-cinéma
XXIe siècle, comptent 145 000 piè- lièrement actif, du partenariat
ces (peintures, dessins, statues, public-privé (PPP). Il y est prévu,
porcelaines, photos…), mais il ne moyennant finances, d’accueillir
peut en exposer que 11 600 (8 %). des œuvres de collectionneurs pri- rotterdam (pays-bas) titute de Rotterdam et le Nether- gnées de bruits de mer et de jun-
Les autres sont conservées dans vés dans les meilleures condi- lands Institute for Sound and
A la croisée du gle thaïlandaise.

E
plusieurs dépôts insuffisants et tions, faisant appel aux mêmes n 2000, le festival de Rot- Vision, il en était cette année une cinéma, de l’art « La mémoire du cinéma de ce
surtout, étant construits sous le matériaux et technologies de terdam mettait au pro- des vedettes. Cette bourse vise à pays communique avec les rêves
niveau de la mer, constamment pointe que ceux utilisés pour les gramme Mysterious Ob- produire pour le festival une
contemporain, de des festivaliers venus du monde
sous la menace d’inondations. collections du musée (contrôle ject at Noon, étrange pre- œuvre entre les arts visuels et le la performance, entier qui viennent dormir ici,
La construction de nouveaux lo- d’humidité, mesures de défense mier long-métrage d’un jeune cinéma. Pour notre Thaïlandais ces rêves qui peut-être se fondent
caux s’imposait. contre les vols, le feu, les inon- réalisateur thaïlandais formé à planant, elle fut l’occasion de réa-
du théâtre, les uns dans les autres, détaille le
dations…). Elles seront, elles aussi, l’architecture et au cinéma expé- liser une idée qui lui trottait dans il a créé un Thaïlandais. Elle dialogue aussi
Jardin de sculptures offertes à la curiosité des visiteurs rimental. Dix-sept ans plus tard, la tête, prolongement organique avec les pensées des gens de la ville
Dès 2005 une réflexion était sauf opposition de leur proprié- Apichatpong Weerasethakul est de l’invitation qu’il a toujours
territoire hybride qui peuvent voir les images sur
amorcée et, en 2011, il était décidé taire. Sur la soixantaine de collec- devenu grand. A la croisée du ci- faite à ses spectateurs de s’endor- l’écran. C’était important pour moi
que le dépôt Boijmans Van Beu- tionneurs en contact avec Sjarel néma, de l’art contemporain, de mir devant ses films, de fondre de trouver un lieu qui relie l’in-
ningen ouvrirait ses portes aux Ex, six auraient déjà donné leur ac- la performance, du théâtre, il a leurs rêves avec ses images. « J’ai en visiteur, boire un verre et térieur et l’extérieur. » Dans cet
visiteurs, qui pourront voir la cord. La construction du dépôt est créé un territoire hybride, pro- très longtemps eu envie d’installer contempler, depuis un balcon, le espace post-warholien, les ombres
quasi-totalité des œuvres stoc- elle-même le fruit d’un PPP puis- pice à l’expression d’une vision un hôtel dans une salle de cinéma. spectacle du grand dortoir. des clients de l’hôtel, les lumières
kées, sans l’intermédiaire d’un que la Fondation Stichting de du monde holiste, panthéiste, L’idée a pris différentes formes ; Cœur artistique du projet, cette de la rue, les images projetées for-
conservateur. Seul ou accompa- Verre Bergen participe à hauteur poétique, qu’il façonne de ma- j’aurais aimé pouvoir faire un hô- pièce ronde tapissée de bois exo- ment un vortex propice à acti-
gné, le public découvrira ainsi la de 20 millions d’euros sur les nière artisanale, en magicien des tel à ciel ouvert. Mais à Rotterdam, tique accueillait en son centre des ver les connexions latentes entre
partie immergée de cet iceberg 52,3 millions d’euros que coûte cet technologies numériques. Ses en hiver, c’était difficile. » chambres isolées les unes des conscient et inconscient, présent
muséal, jamais montrée, avec no- équipement, le reste étant couvert œuvres ont beau transcender les autres par des filets de pêche et et histoire, Orient et Occident…
tamment les locaux consacrés à la par le musée et par la ville. disciplines, elles lui valent les Mémoire du cinéma néerlandais des toiles de marin. Devant l’im- Alors qu’au CineMart, le grand
conservation et à la restauration. On attend 90 000 visiteurs an- plus grands honneurs à l’inté- Le Sleepcinemahotel a finale- mense baie vitrée ouverte sur la marché de coproduction de Rot-
Les circuits permettront de voir nuels qui viendront s’ajouter aux rieur de chacune, de la Palme d’or ment trouvé sa place au troisième ville portuaire, un grand écran terdam, des armées de pro-
75 000 œuvres dans des condi- 300 000 du musée. Cet édifice, cannoise attribuée à Oncle Boon- étage du World Trade Center de sphérique diffusait des images ducteurs et réalisateurs recra-
tions respectant les règles de sé- déjà annoncé comme emblémati- mee. Celui qui se souvient de ses Rotterdam, qui fend le centre- d’archives issues des collections chaient en boucle leurs pitchs
curité et de bonne préservation. que, confortera le rôle de labora- vies antérieures (2010) aux com- ville de son profil d’ogive. Cinq de cinéma néerlandais de l’Eye ultracalibrés en espérant ferrer
Mais attention, ça ne sera pas un toire architectural de cette ville mandes des plus prestigieuses jours durant, pour 75 euros, on Film Institute et du Netherlands quelque partenaire financier, le
Boijmans Van Beuningen bis ; il audacieuse, sachant donner libre institutions d’art. pouvait y passer la nuit, prendre Institute for Sound and Vision. Sleepcinemahotel vous transpor-
n’y aura pas d’expositions tempo- cours aux expériences les plus Ce qui ne l’empêche pas de pré- une douche, déguster un petit-dé- Des images d’océan, de bateau, tait dans un espace-temps paral-
raires. « Il n’existe rien de compara- diverses, qui, depuis la destruction server un lien privilégié avec jeuner thaïlandais, déposer avant de ciel, de créatures en train de rê- lèle merveilleux. En faire l’expé-
ble au monde », s’enflamme Sjarel de son centre en 1940, n’en finit Rotterdam. Lauréat de la bourse de partir les souvenirs des rêves ver, de s’endormir, de se réveiller, rience, c’était aussi en compren-
Ex, directeur du Musée Boijmans pas de se reconstruire. p Frameworks, née d’un partena- de la nuit dans un livre d’or. Avant toutes issues de la mémoire du dre la portée politique. p
Van Beuningen. francis gouge riat entre le festival, l’Eye Film Ins- 22 heures, on pouvait aussi passer cinéma néerlandais et accompa- isabelle regnier

Aux Césars, titres phares et coup de jeune


La 43e cérémonie, qui distinguera le meilleur du cinéma de 2017, aura lieu le vendredi 2 mars

C’ est au Fouquet’s, à Pa-


ris, mercredi 31 janvier,
que le producteur Alain
Terzian, président de l’Académie
thieu Amalric, Le Brio, d’Yvan At-
tal, Patients, de Grand Corps ma-
lade, Petit paysan, d’Hubert
Charuel. Une combinaison à peu
nommé, se classant notamment
dans les catégories « meilleur pre-
mier film », « meilleur réalisa-
teur » et « meilleur film ».
Ladj Ly, Carré 35, d’Eric Caravaca,
et Visages villages, d’Agnès Varda
et JR. Quant aux films étrangers,
outre la Palme d’or controversée
2018

des arts et techniques du cinéma, près semblable concernera le Du côté des actrices et acteurs, ci- The Square, du Suédois Ruben
conception graphique Adeline Goyet / photo ©Laurent Philippe – Licences nº 1 1049518 — nº2 1049303

a annoncé la liste officielle des César de la meilleure réalisation, tons Jeanne Balibar, qui excelle Ostlund, on retrouve Dunkerque,
nominations de la 43e cérémonie Julia Ducournau (pour son fort dans Barbara, de Mathieu Ama- de Christopher Nolan, en dépit
des Césars, qui aura lieu le ven- remarqué premier long-métrage lric, avec sa troublante réincarna- du mauvais sort réservé à
dredi 2 mars et sera retransmise d’horreur Grave) et Michel Haza- tion de la chanteuse, et Juliette Bi- l’armée française, le charmant
en clair et en direct sur Canal+. navicius (pour sa parodie godar- noche dans un de ses plus beaux et musical La La Land, de Damien
Quelques titres phares domi- dienne Le Redoutable) se glissant rôles pour Un beau soleil intérieur, Chazelle, et le glaçant Faute
nent cette sélection : le drame dans la liste au détriment de de Claire Denis, subtile comédie d’amour, d’un des plus grands
sociétal et romanesque sur les an- Grand Corps malade et d’Yvan dépressive. Pour le César du réalisateurs russes, en délica- CITÉS DANSE
nées sida 120 battements par mi- Attal. On retrouve la jeune Julia meilleur acteur, le match est à peu tesse dans son propre pays, CRÉATION CONNEXIONS #3
nute, de Robin Campillo, la farce Ducournau (34 ans) parmi les près égal entre ancienne et nou- Andreï Zviaguintsev. QUINTETTE Dos au MuR CRÉATION

anarcho-historique sur fond de postulants au César du premier velle génération, avec ici Daniel Enfin, l’annonce d’un nouveau Julien Saint Maximin « Bee D »,
Jann Gallois
boucherie de la Grande Guerre film, aux côtés notamment de Auteuil et Jean-Pierre Bacri, là prix, le César du public, qui ré- Camille Régneault « Kami »
3 ET 4 FÉV
Au revoir là-haut, d’Albert Dupon- Jeune femme, comédie fantas- Louis Garrel et Swann Arlaud. compensera le film français ayant MaN Rec SOLO Amala Dianor
tel, et la comédie melting-pot que de sa consœur Leonor Ser- réalisé le plus d’entrées au cours CRÉATION TRAIT d’uNioN DUO Amala
Dianor
Le Sens de la fête, d’Olivier Naka- raille (32 ans), Caméra d’or au Fes- Quelques absences notables de 2017, ne devrait pas nous em- FINDING NOW 10 ET 11 FÉV
che et Eric Tolédano. Treize nomi- tival de Cannes. On mettra également l’accent pêcher de regretter l’absence de Andrew Skeels
nations distinguent les deux pre- Parmi cette jeune génération, sur la très bonne tenue de la sé- quelques-uns des plus beaux 9 » 11 FÉV
miers titres, dix le troisième. c’est toutefois Hubert Charuel lection documentaire, qui verra longs-métrages de cette année, La
01 46 97 98 10
Sept longs-métrages se dis- (32 ans), fils d’agriculteurs di- notamment s’affronter 12 jours, Villa, de Robert Guédiguian,
suresnes-cites-danse.com
puteront donc le César du plômé de la Femis, qui a le plus im- de Raymond Depardon, I Am Not L’Amant d’un jour, de Philippe Gar-
meilleur film. Aux trois déjà ci- pressionné les votants, son thril- Your Negro, de Raoul Peck, A voix rel, ou Félicité, d’Alain Gomis. p
tés s’ajoutent Barbara, de Ma- ler rural, Petit paysan, huit fois haute, de Stéphane de Freitas et jacques mandelbaum
18 | télévisions 0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Rythmes, époques et sons en fusion VOTRE


SOIRÉE
Une excursion dans la grande révolution musicale qu’a su engendrer la nouvelle génération africaine TÉLÉ

ARTE 1979, qui a cédé la main en sep-


VENDREDI 2 – 23 H 00 tembre 2017 à Joao Lourenço. On VE N D R E D I 2 F É VR IE R
SÉRIE DOCUMENTAIRE peut regretter de ne pas connaître
la perception des artistes angolais TF1

L
a révolution musicale ac- sur ce changement… 21.00 Mentalistes :
tuelle vient de là, du fond dans la tête des stars
des ruelles sombres de « Uncle Obama » Divertissement animé par Arthur.
plusieurs bidonvilles afri- Le Ghana, pays anglophone d’Afri- 23.30 Vendredi, tout est permis
cains. A l’origine, un mix des styles que de l’Ouest, a connu plusieurs avec Arthur
traditionnels avec des rythmes et alternances politiques et le pays Divertissement animé par Arthur
des sons électro urbains. Comme est réputé pour sa stabilité.
le montre le premier volet de la sé- L’azonto, le deuxième style musi- France 2
rie documentaire Fonko, la révolu- cal présenté dans le film, use de 21.05 Cherif
tion musicale africaine, la fusion l’ironie, de la parodie. Il succède au Série créée par Lionel Olenga,
des sons et des époques a notam- highlife, ancêtre de l’afrobeat, qui a Laurent Scalese et Stéphane Drouet.
ment donné naissance au kuduro dominé la scène musicale gha- Avec Antonio Fargas, Abdelhafid
et à l’azonto, deux styles qui inspi- néenne durant le XXe siècle, à base Metalsi, Elodie Hesme (Fr., S5,
rent des producteurs et des DJ de percussions et de chants, puis ép. 9 et 10/10 ; S3, ép 9 et 10/10).
américains tels que Diplo, qui a no- au hip-life, auquel on ajoute un
tamment collaboré avec Beyoncé soupçon de hip-hop. France 3
et Major Lazer. Ils rythment les Les textes sont parfois légers et 20.55 300 chœurs chantent le
clubs new-yorkais ou californiens drôles. L’un des tubes de l’azonto meilleur des chansons d’amour
sur des tonalités africaines. est signé Sister Deborah, sœur de Divertissement.
Le kuduro (« cul dur », en portu- Wanlov, un célèbre chanteur local. 00.05 Libre court –
gais) est né au milieu des années Uncle Obama était destiné au dé- Festival de Clermont-Ferrand
1990 dans les bas-fonds de La chanteuse Neneh Cherry prête sa voix au documentaire. © KIM HIOTHOY part à un cercle amical, mais son Magazine.
Luanda, la capitale angolaise. « Il clip s’est propagé sur les réseaux
vient des marginaux, des drogués sociaux jusqu’à être diffusé sur Canal+
et des moins-que-rien, explique la liers d’expatriés travaillant dans Ce style subit un peu plus tard Le kuduro se fait le porte-parole CNN en 2012, pendant un débat 21.05 Ghost in the Shell
chanteuse Neneh Cherry, qui com- des compagnies pétrolières occi- les influences de la house music. des sans-voix, principalement entre le président américain et le Film de science-fiction de Rupert
mente le documentaire. Les gens dentales – l’or noir étant la princi- On l’appelle alors parfois afro- dans les pays lusophones, du Mo- républicain Mitt Romney. Les pa- Sanders. Avec Scarlett Johansson
avaient besoin de se défouler. » Ce pale ressource de l’Angola. « Ce house. Il va faire le tour du monde zambique au Cap-Vert en passant roles : « Uncle Obama, I like the size (EU-Chi., 2017, 105 min).
style musical débridé est aussi style musical est surtout le résultat en 2006 quand le groupe portu- par le Brésil. Le message qu’il dif- of your banana… » p 22.50 Kong : Skull Island
perçu comme un moyen d’échap- du manque de matériel causé par la gais Buraka Som Sistema, origi- fuse est souvent politique. Le do- pierre lepidi Film d’aventures de Jordan
per à la délinquance dans un pays guerre civile [qui a frappé le pays de naire de Buraka, une banlieue cumentaire, réalisé en 2014, expli- Vogt-Roberts. Avec Tom Hiddleston,
où les inégalités sociales sont 1975 à 2002], rappelle le chanteur dure de Lisbonne dans laquelle que la répression qui frappe les ar- Fonko, la révolution musicale Brie Larson (EU-Chi., 2017, 115 min).
béantes, et dont la capitale est Sebem, pionnier dans les années vit une forte communauté afri- tistes angolais qui critiquent le ré- africaine, de Lamin Daniel
considérée comme la ville la plus 1990. Aujourd’hui, même un fils de caine, sort son premier album : gime autoritaire de José Eduardo Jadama et Lars Lovén (Suède, France 5
chère du monde à cause de mil- ministre chante du kuduro. » From Buraka to the World. dos Santos, au pouvoir depuis 2014, 3×53 min). 20.50 La Maison France 5
Magazine présenté
par Stéphane Thebaut.
22.20 Silence, ça pousse !
Magazine présenté

Un blockbuster qui fait pschitt par Stéphane Marie et Carole Tolila.

Arte
Si la mise en images de la série de science-fiction « Altered Carbon » est somptueuse, le scénario laisse de glace 20.55 Le Commissaire
Polt reprend du service
Téléfilm de Julian Pölsler. Avec Erwin
Steinhauser (Aut., 2017, 90 min).
NETFLIX nator : Genisys et Avatar. Une réa- western, du sang et des seins : il y enjeux qui empêchent l’ennui de démener pour défier une planète 23.00 Fonko, la révolution
À LA DEMANDE lisation du pilote due à Miguel a du pop-corn plein le gobelet pointer son nez. inégalitaire, on a beau contem- musicale africaine
SÉRIE Sapochnik, qui dirigea le célèbre pour chacun selon son goût. Comment s’attacher aux per- pler l’univers galactique de la sé- Documentaire de Lamin Daniel
épisode de Games of Thrones sonnages, en tant que spectateur, rie, on a beau percevoir les thè- Jadama et Lars Lovén

A daptée du roman de
science-fiction Carbone
modifié (2002), du Bri-
tannique Richard Morgan, la
série Altered Carbon aligne tous
« Battle of the Bastards ».
On a même cru, au vu de ses pre-
mières images très stylées et de
son côté « pot-pourri », à une série
en forme de génial pastiche tissé
Univers galactique
Un beau gâchis, car tout a été
pensé pour faire d’Altered Car-
bon un grandiose spectacle : la
mise en images, le travail sur
quand on sait que tout un chacun
peut renaître, après sa mort, en se
glissant dans une nouvelle enve-
loppe corporelle ? La science a en
effet tant progressé, en cette fin
mes contemporains que les scé-
naristes ont tenté de travailler,
rien n’y fait : on ne peut s’empê-
cher de penser à l’histoire d’une
grenouille qui voulait se faire
(Suè., 2014, 55 min).

M6
21.00 MacGyver
Série créée par Paul Downs Colaizzo
les critères à même de défier les d’humour noir. Mais pas de clin les décors, sur les lumières, la di- des années 2300, que l’on peut do- aussi grosse qu’un bœuf. p et Brett Mahoney.
blockbusters hollywoodiens les d’œil ici, pas d’humour, seule- versité des ambiances, certains rénavant stocker et copier ses martine delahaye Avec Lucas Till, George Eads
plus fameux. Un des budgets les ment de grossiers emprunts. Du combats (dont un de kung-fu pensées et ses souvenirs dans une (EU, 2016, S1, ép. 11, 12 et 4/21).
plus importants de l’histoire des cyberpunk et du space opera, du en apesanteur). Encore eût-il sorte de pile : une avancée qui Altered Carbon, saison 1, 23.35 NCIS : Los Angeles
productions Netflix. Une recréa- transhumanisme et du gore, des fallu un scénario à la hauteur des permet de migrer de corps en série créée par Laeta Kalogridis. Série créée par Shane Brennan.
tion confiée à Laeta Kalogridis, jeux du cirque et du sexe, du Jedi images, avec des personna- corps tout en restant soi-même. Avec Joel Kinnaman Avec Chris O’Donnell, LL Cool J
qui a travaillé sur les films Termi- et du kung-fu, du militaire et du ges qui nous embrasent et des On a beau voir un jeune héros se (EU, 2018, 10 × 52 min). (EU, 2009, S1, ép. 10 et 11/24).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Evite que l’erreur s’installe durable- Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 18 - 028
PAR PHILIPPE DUPUIS
ment. II. Comme une vieille, mise à N°18-028 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
nu. Cent mètres carrés. III. Victime 75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
collatérale du harcèlement féminin. 1 9 8 7 4 6 3 5 2
Abonnements par téléphone : de France 3289
3 7 6 1 2 5 9 8 4 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Formés de boucles. IV. Fait des vagues
4 5 2 3 9 8 6 7 1 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
I
au stade. Enjambe tout sur son pas- 6 1 4 9 3 5 8 7 1 4 2 6 abojournalpapier@lemonde.fr.
sage. V. Permet aux Nord-Américains 2 1 4 5 6 9 7 3 8 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
II de jouer au football. Note. Pour les 4 6 9 8 6 7 2 3 4 5 1 9 Courrier des lecteurs
blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
7 4 3 9 1 2 8 6 5
amateurs de toiles venues d’ailleurs. 6 8 1 4 5 3 2 9 7 Par courrier électronique :
III
VI. Ramasse tout au passage. Person-
2 5 2 9 6 8 7 1 4 3 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV
nel. Petit gars chez Donald. 3 9 6 Difficile Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
VII. Grecque. Prépara à feu vif. Finances : http://finance.lemonde.fr ;
Complétez toute la
V VIII. Grande et belle d’Iran. Auxiliaire. grille avec des chiffres
8 2 1 Emploi : www.talents.fr/
Immobilier : http://immo.lemonde.fr
IX. Travaillaient en longueur. Préposi- allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI tion. X. Se trouve engagée au palais.
6 4 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII VERTICALEMENT 5 7 4 9 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60

VIII
1. Accroît le confort d’une position 9 4 8 7 3 5 par colonne et par
carré de neuf cases.
La reproduction de tout article est interdite
sans l’accord de l’administration. Commission
bien assise. 2. Est sur la bonne voie paritaire des publications et agences de presse
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget)
mais a encore beaucoup de travail. n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
3. Charmant haut de dame. Tarin.
X 4. Précède et suit le tac. Rend la lèche
Connaître les religions pour comprendre le monde
DES RELIGIONS

fatale. 5. Personnel. Passe. Lâché dans


l’efort. 6. Permet de voir venir. Bous- Présidente :
Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
cule le monde boursier. 7. Allemande
SOLUTION DE LA GRILLE N° 18 - 027
RÉENCHANTER 80, bd Auguste-Blanqui,
| RÉENCHANTER L’ISLAM | n°87 janvier-février 2018

HORIZONTALEMENT I. Claironnante. II. Hibou. Aérien. III. Ibo. Soirée.


sur la Saale. Dangereusement atta- L’ISLAM 75707 PARIS CEDEX 13
Tél : 01-57-28-39-00
quée. 8. Remplissent les urnes. Dans Les voies
du renouveau RÉENCHANTER
RÉENCHANTER L’ISLAM
L’ISLAM
Fax : 01-57-28-39-26
IV. Neigeuse. Elu. V. CRS. Rassasié. VI. Ha. Pâté. Et. VII. Italiennes. le noir. 9. Bien piégée. Port sur la Mé-
les
les voies
voies du
du renouveau
renouveau
L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
93290 Tremblay-en-France
VIII. Lin. Té. Ecu. IX. Logone. Mâles. X. Anesthésiste. diterranée. 10. Poudre de perlimpin-
Un
Un magazine
magazine de
de 84
84 pages
pages -- 6,90€
JANVIER FÉVRIER 2018 N°87

Toulouse (Occitane Imprimerie)


pin. Devenu diforme. 11. Mouve- 6,90€
VERTICALEMENT 1. Chinchilla. 2. Libération. 3. Abois. Ange. 4. Io. Pl. OS. Chez
Chez votre
votre marchand
marchand de
de journaux
journaux
Montpellier (« Midi Libre »)
ment d’humeur. Distributions de
5. Ruseraient. 6. Ouaté. Eh. 7. Naissent. 8. Nérés. Nems. 9. Are. Ace. Aï. CONVICTIONS
BORIS
GRAND ENTRETIEN BIBLIOTHÈQUE IDÉALE
et
et sur
sur Lemondedesreligions.fr
Lemondedesreligions.fr
Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
HUBERT ALBERT
mauvais coups. 12. Fisse honneur à la CYRULNIK REEVES EINSTEIN
durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
10. Niées. Sels. 11. Te. Lie. Cet. 12. Enquêteuse.
table. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018
styles | 19
recettes de (ma) grand-mère
Dans la web-série « Grandmas Project », Nano,
Mamie Yoda ou Julia cuisinent devant la caméra de
leurs petits-enfants. Leurs plats fétiches sont comme
un prétexte pour explorer des cultures et des héritages

GASTRONOMIE

U
ne grand-mère en cuisine :
vision familière, souvent Mamie Yoda
ancrée dans nos mémoi- et Irvin Anneix
res. Qui n’a pas le souvenir (à gauche) ont
d’une mamie affairée à nourrir sa des- cuisiné du lait
cendance avec insistance et tendresse, de poule, Mamé
proposant des plats d’ici et d’ailleurs ? (ci-contre) et
Réalisateur et producteur parisien Mona Achache
trentenaire, Jonas Parienté a eu envie des marillenknö-
de raconter l’histoire de ses deux del », Julie et
grands-mères – l’une d’origine polo- Frankie Wallach
naise, l’autre d’origine égyptienne, (ci-dessous)
toutes deux juives – il y a déjà plus de des « kneidlers ».
dix ans. « Je voulais sonder mes origi- GRANDMAS PROJECT
nes, raconte-t-il, explorer la genèse de
ma famille, mais aussi le bagage cultu-
rel mixte dont j’ai hérité et qui m’a cons-
truit, à travers ces femmes. Très vite,
je me suis aperçu que la cuisine était
le marqueur le plus évident et le plus
facilement transmissible. »
Coupé dans son élan par la dispari- n’est souvent qu’un prétexte pour par-
tion de sa grand-mère maternelle (la ler de bien autre chose. C’est le cas
Polonaise), Jonas Parienté relancera le pour le film poignant de Mona Acha-
projet dix ans plus tard, sous la forme che sur sa grand-mère Suzanne, née
du Grandmas Project, une web-série à Vienne en 1929. Surnommée Mamé,
de mini-films documentaires, invi- « LES INGRÉDIENTS celle-ci démarre le film en broyant du
tant de jeunes auteurs réalisateurs du QU’UTILISE NANO noir (« La vieillesse est un naufrage »,
monde entier à mettre en scène leur « à quoi ça sert, les vieux ? ») pour finir
grand-mère autour de l’une de leurs ME FONT VOYAGER sur une note guillerette : « Ça, c’est dix
recettes fétiches. ans de vie que tu me donnes ! »
VERS UN CAIRE Entre les deux séquences, elle pré-
Marmites et fous rires
Un appel à projets est lancé en 2015,
IMAGINAIRE, QUE pare des knödels, sorte de gros gnoc-
chis sucrés farcis à l’abricot, dont
soutenu par une campagne de finan- JE NE CONNAIS PAS, elle a exhumé la recette d’un livre en
cement collaboratif sur la plate-forme allemand. « Je n’avais jamais entendu
Kickstarter. Le film de Jonas Parienté ET QUI POURTANT parler de ce dessert auparavant, ra-
est le premier de la série. Pendant huit
minutes (le format requis), on y décou-
ME DÉFINIT » conte Mona Achache. Elle aurait pu
faire un couscous, plat hérité de sa
vre Suzie Parienté, alias Nano, éner- JONAS PARIENTÉ belle-mère qu’elle a souvent cuisiné.
gique aïeule émigrée du Caire en 1957, réalisateur Mais le fait qu’elle ait immédiatement
à l’accent délicieusement roulant, qui choisi cette recette, qui par ailleurs est
cuisine sous l’œil affectueux de un étouffe-chrétien assez infect, est
son petit-fils. Le plat : une molokheya, très parlant. Peu importe le goût, elle
sorte de ragoût de viande traditionnel voulait me parler de son histoire ori-
égyptien, parfumé à la plante du ginelle, de là d’où elle vient. Elle a par-
même nom (« corète », en français). tagé avec moi quelque chose de très in-
« Les recettes de Nano sont mon seul time, de très enfoui. »
lien tangible à l’Egypte, commente le tre les générations, la question de la cocasse des huit films), à la non- Pour les grands-mères, qu’elles Pour Jonas Parienté, c’est ce genre de
réalisateur à l’image. Quand elle cui- transmission et de l’amour filial. chalance chic de Sonia Debeauvais, la aiment ou non faire la cuisine, c’est témoignage qui donne toute sa force
sine, son accent, ses anecdotes, les in- Désormais au nombre de huit (le grand-mère d’Emma Luchini, qui un puissant témoignage d’affection au projet. « Deux des grands-mères de
grédients qu’elle utilise me font voyager dernier signé Mona Achache a été confectionne ses frikkadels (boulettes de la part de leurs petits-enfants : « J’ai la série sont aujourd’hui décédées, et
vers un Caire imaginaire, une cité fan- mis en ligne à la fin du mois de jan- de viande danoises) cigarette au bec, cuisiné toute ma vie, midi et soir, confie c’est très fort, pour leurs petits-enfants,
tasmée que je ne connais pas, et qui vier), les courts-métrages, produits en passant par la complicité inter- Suzie Parienté, la grand-mère de Jo- d’avoir à tout jamais cette captation de
pourtant me définit. » par Jonas Parienté et sa compagnie générationnelle de Julia et Frankie nas Parienté ; c’est ma plus grande joie ce qu’elles ont été. » Quant aux recettes,
A travers ce petit film et le côté appa- Chaï Chaï Films, respirent la tendresse, Wallach, qui fabriquent ensemble de réunir la famille autour de la table bonnes ou moins bonnes, facilement
remment anecdotique d’une recette, la joie et la nostalgie mêlées. Des fous un bouillon aux kneidlers (boules de avec des bons plats. Le fait que Jonas reproductibles ou pas, elles restent
Jonas Parienté explore non seulement rires de mamie Yoda, affublée d’une farine de pain azyme ou matza balls), filme cela, c’est la preuve que c’est im- l’un des meilleurs vecteurs de cultures
ses racines, l’histoire de sa famille, caméra GoPro et ratant allégrement des émotions et des liens inouïs se tis- portant aussi pour lui. » Pour les jeunes et d’histoires à travers les âges. p
mais aussi les liens qui se nouent en- son lait de poule (sans doute le plus sent au-dessus des marmites. réalisateurs et réalisatrices, la recette camille labro

CUISINEZ-MOI | CHRONIQUE PAR CAMILLE LABRO


J’ai dégusté, sans cracher, 22 verres d’huile d’olive

A fin de ne pas fausser votre choix,


merci de ne pas porter de parfum,
de déjeuner légèrement, de ne pas
consommer d’alcool ni fumer trente minutes
avant votre arrivée. » Drôle de convocation
respectivement chercheuse et chimiste
turques, Wilma van Grinsven, acheteuse
néerlandaise et sommelière d’huile d’olive,
et j’en passe. Eric Briffard chausse ses lunet-
tes, je me fais toute petite à côté de lui.
mes ou les viandes, le cru ou le cuit, quête
de douceur ou de vivacité, de suave ou de
piquant, le monde de l’huile d’olive est
devenu aussi raffiné et complexe que celui
du vin. Ça se déguste plus que ça ne se cui-
Les spécialistes semblent adorer ça, et tan-
dis que je m’étouffe, Surma Güven s’ex-
clame : « Formidable ! » Vite, un morceau
de pomme. « C’est le meilleur aliment pour
nettoyer la bouche lors d’une oléo-dégusta-
pour un concours tout aussi original : Ce grand chef a quitté les fourneaux sine. Preuve en sont les jurés qui m’entou- tion », m’explique Eric Briffard. Après avoir
celui de la meilleure huile d’olive nouvelle lustrés des restaurants étoilés pour devenir rent, impressionnants d’érudition oléicole. goûté douze, quinze huiles, j’ai la tête
de l’hémisphère Nord (car évidemment, au directeur des arts culinaires de l’école DES PETITS GOBELETS qui tourne, le cœur au bord des lèvres.
Sud, la saison est inverse). Une compétition
organisée pendant les Olio Nuovo Days,
Le Cordon bleu. Depuis deux ans, il s’em-
ploie à orienter la prestigieuse institution
SONT DISTRIBUÉS. LE CŒUR AU BORD DES LÈVRES
Des petits gobelets sont distribués. La dé-
Je remarque que Marcello Scoccia, le grand
pro, lui, crache le précieux liquide.
qui proposent, chaque mois de janvier (40 établissements dans le monde et DE GROS « SLURPS » gustation à l’aveugle peut commencer. Ma Le fruité, la verdeur, l’amertume, la per-
à Paris, de découvrir, déguster et mitonner 20 000 diplômés par an) vers la saisonna- voisine m’explique comment chauffer le sistance, l’harmonie : toutes les caractéristi-
ces jus verts fraîchement pressés – pas plus lité, les circuits courts, les bons produits. PEU RAGOÛTANTS jus vert fluo entre les paumes pour mieux ques organoleptiques sont évaluées sur
de trois mois avant consommation.
Me voilà donc pour la première fois
Et justement, l’un de ses produits de prédi-
lection, c’est l’or vert : « L’huile d’olive, j’adore
SE FONT ALORS déployer ses arômes. « Il faut d’abord regar-
der, puis sentir, puis goûter. » De gros
une fiche. L’exercice est ardu, la profane
que je suis est perdue. Je mets une dernière
membre d’un jury « huiles », présidé par le ça, confie-t-il. Il y a encore trente, quarante ENTENDRE, BIEN PLUS « slurps » peu ragoûtants se font alors fois le nez dans mes gobelets avant de
chef Eric Briffard, prête à départager ans, on n’y connaissait rien en France. Notre entendre, bien plus bruyants que ceux de les noter comme je peux. Après calculs des
vingt-deux crus. Frugalement nourrie, par- gastronomie, c’était la cuisine au beurre BRUYANTS QUE CEUX la dégustation de vin. On me dit que c’est points et délibérations, le résultat surprend
faitement sobre, impeccablement inodore, et à la crème, puis il y a eu le virage de la ainsi qu’on explore les sensations rétro-na- tout le monde. L’huile gagnante n’est ni ita-
je m’installe à la table du président et des nouvelle cuisine, l’arrivée de Ducasse à DE LA DÉGUSTATION sales. Je suis rassurée de voir qu’Eric Brif- lienne, ni espagnole, ni française, mais ja-
professionnels du secteur. Il y a Marcello Monaco, les goûts méditerranéens dans l’as- DE VIN fard ne sait pas mieux « slurper » que moi. ponaise. Fabriquée sur l’île de Shôdoshima
Scoccia, directeur de l’Onaoo, une célèbre siette… Avant, on avait une huile, générale- Nous nous exerçons de concert, en faisant par Toyoshiro Takao, elle a envoûté Eric
école italienne de dégustation d’huile ment des Baux de Provence, et on cuisinait rouler l’air autour de l’huile dans la bouche. Briffard et le reste des jurés : « Ces Japonais
d’olive, Olivier Nasles et Alexandra Paris tout avec. Aujourd’hui, les chefs ont parfois L’ardence (cette puissance astringente sont décidément trop forts », sourit le chef.
de l’Afidol, interprofessionnelle française dix huiles d’olive dans leurs placards. » qu’ont fréquemment les huiles nouvelles) Je l’avais, quant à moi, jugée trop puissante.
de l’olive, Sirma Güven et Muge Nebioglu, Diversité, subtilités, accords avec les légu- fait parfois tousser jusqu’aux larmes. C’est celle qui m’a fait pleurer… p
20 |
DÉBATS & ANALYSES
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

La révocation
de Mathieu Gallet
appelle une réforme
profonde du CSA
Pour l’ex-président de France Télévisions Xavier
Gouyou-Beauchamps, le temps est venu d’affirmer
l’indépendance de l’autorité de régulation

des partis, des autorités politi-


Par XAVIER ques diverses, et particulièrement
GOUYOU-BEAUCHAMPS du gouvernement. Le président
Sarkozy avait rétabli la nomination

L a décision prise par le Con-


seil supérieur de l’audiovi-
suel (CSA) sur le cas du prési-
dent de Radio France est une
première. Depuis sa naissance,
des présidents par l’exécutif. Ce
système a joué pour un président
de France Télévisions, un président
de Radio France et le premier prési-
dent de ce qui est devenu France
en 1989, le CSA n’avait jamais révo- Médias Monde [l’Audiovisuel exté-
qué formellement le président rieur de la France, jusqu’en 2008], et
d’une société publique de radio ou a été abandonné par le président
de télévision. Deux fois, il avait, en Hollande. Revenir à la nomination

Migrations : il faut davantage liaison avec le gouvernement,


poussé le président de France Télé-
visions à la démission. Cinq fois, il
avait attendu la fin du mandat du
directe des présidents constituerait
au moins un recul du crédit d’indé-
pendance des chaînes publiques de
radio et de télévision. Il serait sain,

aider les pays africains président, ce qui est une forme de


révocation avec différé. Il avait fait
la même chose pour les présidents
successifs de Radio France, à une
pour préserver ce crédit, de ména-
ger un écran entre elles et le gou-
vernement. Ce pourrait être le cas
des conseils d’administration.
exception près. Encore faudrait-il prendre quel-
Des députés de La République en marche déplorent le rôle Le comportement de l’Etat dans ques précautions pour la composi-
Un premier enjeu est de permettre à l’affaire Mathieu Gallet [condamné tion de ces conseils, notamment
prépondérant du ministère de l’intérieur dans la politique chaque pays de contrôler ses frontières. le 15 janvier pour favoritisme lors- que les administrateurs représen-
migratoire et refusent de faire des taux de reconduite Les migrants africains originaires du qu’il était président de l’Institut na- tant l’Etat y soient minoritaires et
golfe de Guinée arrivent sur les côtes mé- tional de l’audiovisuel] constitue que les autres administrateurs,
à la frontière des déboutés la clé de voûte de la réforme diterranéennes après avoir franchi trois aussi une première. Jusqu’à main- sauf les représentants du person-
ou quatre frontières sans autorisation. tenant, le gouvernement était in- nel, soient des personnalités quali-
Ces flux sont pris en charge par des ré- tervenu dans les nominations et fiées indépendantes. Peut-être ne
Collectif les efforts en la matière atteignent assez seaux criminels, à l’origine de trafics dans les révocations déguisées, serait-il pas inutile aussi d’établir
vite leurs limites. Pourquoi ? Pour permet- d’êtres humains, d’armes et de drogues. mais en coulisse, pas de façon une sorte de profil type compor-
tre le retour d’une personne vers son pays C’est tout l’intérêt des Etats concernés de transparente et explicite. tant l’indication des expériences

A lors que le gouvernement prépare


un projet de loi « asile et immigra-
tion », nous, députés de La Répu-
blique en marche, pensons qu’une politi-
que d’immigration doit se concevoir dans
d’origine, il faut mettre d’accord les deux
Etats concernés. Et c’est bien là la pierre
d’achoppement, qui nécessite d’appréhen-
der les questions migratoires d’une façon
plus large.
mettre fin à ces réseaux. Cela passe par
un soutien aux forces de sécurité inté-
rieures, d’autant plus nécessaire qu’une
partie de ces territoires sont déstabilisés
par la montée du terrorisme islamiste.
Ces deux premières ne contri-
buent pas au redressement de
l’image du CSA, entachée notam-
ment par les conditions dans les-
quelles il a procédé à la nomina-
et des capacités requises. Ce serait
aussi l’occasion de revoir la limite
d’âge, qui a fait des dégâts, en par-
ticulier en permettant d’éliminer
Pierre Desgraupes de la présidence
ses trois dimensions : l’accès au territoire Sur les routes migratoires, tous les pays Un autre enjeu de taille consiste à offrir tion de l’actuelle présidente de d’Antenne 2 en 1984, et aussi d’éta-
bien sûr, l’intégration qui en est une consé- n’ont pas les mêmes intérêts, qu’il s’agisse aux migrants, tout au long des routes mi- France Télévisions, Delphine Er- blir une nouvelle procédure de re-
quence, mais aussi la dynamique interna- des pays d’origine (autour du golfe de Gui- gratoires, la possibilité de retourner, sur notte [des modalités de vote inédi- crutement.
tionale qui en est à l’origine. née, notamment pour la France), des pays une base volontaire, dans leurs pays d’ori- tes], et celles dans lesquelles il a ré-
Or, alors que la France est engagée dans de transit (Niger, Tchad, Libye, ceux du Ma- gine, dans des conditions sécurisées. C’est glé le cas de la chaîne de télévision UN CODE DÉONTOLOGIQUE
ces trois dimensions, le débat ne se focalise ghreb) ou des pays d’accueil, en particulier le rôle des centres de l’Organisation inter- Numéro 23 [le CSA a donné son ac- Il serait souhaitable d’assurer la
aujourd’hui que sur les conditions d’auto- européens. Les obstacles au retour vien- nationale pour les migrations (OIM), cord, en juillet 2017, au rachat de la confidentialité des candidatures, de
risation d’accès au territoire et le traite- nent des Etats d’origine eux-mêmes : l’ar- chargés de sécuriser des populations blo- chaîne par la maison mère de ne pas soumettre le président sor-
ment des migrants pendant cette période. gent qu’ils perçoivent au titre de l’aide pu- quées, en grande détresse, aux frontières BFM-TV et RMC qu’il avait d’abord tant aux mêmes règles que les
C’est important mais très partiel. Rien blique au développement reste très infé- de pays comme la Libye. refusé en 2015, avant d’être désa- autres candidats, en tranchant
d’étonnant cependant : depuis une dizaine rieur aux transferts reçus des migrants, qui Mais pour l’essentiel, les financements voué par le Conseil d’Etat]. d’abord la question de son éventuel
d’années, le ministère de l’intérieur s’est conditionnent souvent la survie de régions européens soutiennent des projets dans Il apparaît donc de plus en plus renouvellement, et de rendre possi-
taillé un rôle quasi exclusif sur les compé- entières. Tout chantage est voué à l’échec. Il des environnements difficiles : développe- clairement que le CSA doit être dé- ble l’assistance d’un cabinet de
tences migratoires, avec la création par est difficile d’imaginer que les gouverne- ment rural, projets à forte intensité de chargé de la nomination des prési- recrutement. Le respect des respon-
Brice Hortefeux, en 2007, d’un ministère ments africains concernés se risquent à af- main-d’œuvre visant d’anciens passeurs dents. C’est nécessaire pour la sabilités gouvernementales impli-
de l’immigration, de l’intégration et de fronter une crise politique interne, tant le ou des jeunes sans perspective d’emploi, restauration de son crédit comme que aussi probablement que, sur
l’identité nationale. Auparavant, les ac- nationalisme est facile à réveiller dans des vulnérables aux tentatives d’enrôlement autorité de régulation. Ce sera la certaines questions, les conseils
cords de main-d’œuvre, l’intégration et pays marqués par leur relation aux ancien- dans les groupes armés. fin de son vice structurel : imagi- d’administration soient soumis à
l’asile relevaient du périmètre des affaires nes puissances coloniales. D’ailleurs, nos Nous pouvons aller plus loin dans notre ne-t-on une autorité de régulation une procédure de concertation avec
sociales et des affaires étrangères. Cette ré- gouvernements ne s’y trompent pas et contribution à la régulation des migra- des télécommunications respon- le gouvernement, voire à une pro-
forme, parachevée avec la tutelle exclusive n’ont jamais conditionné une quelconque tions Sud-Sud : avec la mise en place de la sable de la nomination (et de la ré- cédure d’approbation.
de l’Office français de l’immigration et de coopération de notre part à des réadmis- coopération judiciaire et policière entre vocation éventuelle) de la princi- Enfin il faudrait faire en sorte
l’intégration (OFII) et, en 2013, la création sions. Inefficace et perdu d’avance. pays africains, notamment sur les trafics pale ou d’une des principales que, après les concertations néces-
de la direction générale des étrangers en de main-d’œuvre ; avec le renforcement sociétés de télécommunications ? saires, soit formellement adopté et
France sous le quinquennat Hollande, pose PROJETS DE DÉVELOPPEMENT des politiques d’accompagnement au re- affiché un code déontologique
un problème dans le débat public car le mi- Par conséquent, nous souhaitons que le tour volontaire dans les migrations Sud- LA NOMINATION DES PRÉSIDENTS comportant notamment des dis-
nistère de l’intérieur est seul à la porter, taux de succès de ces reconduites ne de- Sud. Cette orientation naissante doit Cette réforme profonde du CSA positions précises en cas de procé-
avec les conséquences observables. vienne pas l’unique paramètre de notre prendre toute sa place dans les actions de sera l’occasion de revoir sa compo- dures judiciaires visant les diri-
Certains aspects du débat sont rassem- politique d’asile et d’immigration. S’enga- l’Agence française de développement sition, en essayant de la rendre geants. Que la règle du jeu soit
bleurs, tel l’asile : instruire efficacement, ger à un taux de reconduite serait une (AFD) ou de l’OFII. moins politique, plus technique et fixée et connue à l’avance pour
rapidement, scrupuleusement et humai- fausse promesse, impossible à tenir, sans En conclusion, la stratégie de La Valette plus experte, ainsi que son organi- pouvoir s’appliquer aux « affaires »
nement les demandes est un impératif po- évoquer l’aspect peu humain d’une telle apporte une réponse efficace, qui doit être sation et son fonctionnement, qui peuvent surgir, au lieu, en quel-
litique et moral. Le gouvernement actuel approche. Nous braquerions les pays avec mise au crédit de l’UE, de la France et de pour privilégier la régulation sur la que sorte, de découler de ces affai-
s’y est engagé en accélérant les délais d’ins- lesquels nous devons coopérer, comme quelques Etats très engagés. Ce succès, réglementation, établir une rela- res. Il faut rappeler qu’en droit
truction et de prise de décision tout en aug- c’est arrivé encore en décembre 2016 à l’oc- aussi imparfait soit-il, y compris dans sa tion entre les membres (pas seule- commun les mandataires des so-
mentant les capacités d’hébergement. Cet casion de la signature, reniée car médiati- contribution aux politiques migratoires, ment le président) et les services, ciétés sont normalement révoca-
engagement honore la France. sée, d’un accord de réadmission UE-Mali. Il est à valoriser pour assurer sa pérennité. Le afin de faciliter les prises de déci- bles ad nutum, et pas seulement en
Faire des efforts pour augmenter les taux faut, au contraire, continuer d’agir de fa- développement et la sécurité en Afrique sion rapides. cas de condamnation. Dans nos
de reconduite pour les déboutés du droit çon pragmatique sur ce terrain, sans éclats, sont des défis immenses mais incontour- Il ne suffit pas cependant de sau- entreprises publiques audiovisuel-
d’asile et les personnes en situation illégale comme ce fut le cas, par exemple, pour la nables à relever pour répondre à la ques- ver le soldat perdu qu’est le CSA. Il les, les mandataires sont les prési-
car ne répondant pas aux critères d’éligibi- déclaration commune franco-sénégalaise tion migratoire. Nous porterons ces sujets faut décider des conditions nou- dents et les directeurs généraux,
lité est également une nécessité. Mais du 19 octobre 2017. dans les débats à venir à l’Assemblée natio- velles de nomination des prési- qui, eux, ne sont pas nommés par
faut-il en faire la clé de voûte de la réforme Nous recommandons de développer le nale et pendant toute la mandature. p dents, dont il semble qu’elle puisse le CSA, mais par les conseils de l’ad-
qui permettra de désengorger les centres dialogue ainsi que des partenariats spécifi- revenir aux conseils d’administra- ministration.
d’hébergement ? L’expérience prouve que ques entre les pays d’origine et les pays tion. Il faudrait aussi clarifier les re- Les suggestions faites sur le CSA et
d’accueil. C’est ce qu’ont initié Européens lations entre les entreprises et le sur les conseils d’administration ne
et Africains avec le sommet de La Valette ¶ gouvernement, pour tenir compte suffiront pas pour faire du CSA une
sur la migration, convoqué en novem- Les signataires sont les députés de de ses responsabilités propres, autorité incontestée ou pour faire
INSTRUIRE bre 2015 pour limiter le cortège insuppor- La République en marche suivants : notamment comme actionnaire et des conseils d’administration des
table des drames frappant les migrants en Jacques Maire (Hauts-de-Seine), « financeur » des chaînes publi- radios et télévisions publiques des
EFFICACEMENT, Méditerranée. Résultat : les flux d’arrivées Annie Chapelier (Gard), Mireille ques. Cette préoccupation con- rouages efficaces. Mais il est temps
RAPIDEMENT, de migrants ont reculé massivement sur
certaines des voies concernées depuis
Clapot (Drôme), Stella Dupont (Mai-
ne-et-Loire), Anne Genetet (Français
cerne la composition des conseils
d’administration qui, s’ils doivent
d’ouvrir un débat sur ces sujets. p

SCRUPULEUSEMENT deux ans. La prévention des arrivées de mi- établis hors de France), Olga Givernet avoir la compétence de la nomina-
grants illégaux, en la matière, est un objec- (Ain), Hubert Julien-Laferrière tion des dirigeants, doivent combi-
ET HUMAINEMENT tif plus efficace que le renvoi. Largement fi- (Rhône), Martine Leguille-Balloy ner l’indépendance et le respect
nancé par l’Union européenne, ce proces- des responsabilités des autorités
LES DEMANDES EST sus a pour objectif d’élaborer avec chaque
(Vendée), Jean-François Mbaye
(Val-de-Marne), Monica Michel gouvernementales. ¶
UN IMPÉRATIF POLITIQUE pays africain un partenariat combinant (Bouches-du-Rhône), Sébastien Nadot L’indépendance est nécessaire Xavier Gouyou-Beauchamps
sécurité, développement et migrations (Haute-Garonne), Delphine O (Paris), vis-à-vis des groupes, des sociétés, a été le président de France
ET MORAL contrôlées, sur une base volontaire. Matthieu Orphelin (Maine-et-Loire) des organisations de toute nature, Télévisions, entre 1996 et 1999
débats & analyses | 21
0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

Les trop belles promesses de M. Macron à l’Afrique ?


Analyse ternationale et du développement (Cicid)
prévu le 5 février pour obtenir du chef de l’Etat
nent à l’Agence française de développement
(AFD), principal opérateur de la politique pu-
pratique surtout le prêt.
En 2016, sur les quelque 4 milliards d’euros
un calendrier précis. « Qui décide ? », se sont- blique, la possibilité d’instruire des projets versés au titre de l’aide bilatérale, 20 % seule-
laurence caramel
elles interrogées publiquement, le 26 janvier, sans attendre la loi budgétaire de l’année sui- ment représentaient des dons. La moitié de
Service International
en dénonçant « les blocages » auxquels se li- vante. Il n’en a rien été. L’approbation défini- cette enveloppe correspondait à des nou-

P
vrerait, selon elles, le Trésor pour faire tive d’un projet de développement réclame veaux projets et l’autre moitié à des conver-
rudent, François Hollande n’a- échouer l’annonce d’une trajectoire chiffrée en moyenne deux à trois ans. Mécanique- sions de dettes. « L’aide française bénéficie
vait promis aucune augmenta- sur le quinquennat. De leur côté, quelques dé- ment, cela retarde d’autant le moment où principalement aux pays à revenus intermé-
tion de l’aide publique au déve- putés de La République en marche, conduits cette aide commence à pouvoir être décaissée diaires » et « renvoie à des modes de dévelop-
loppement (APD). Emmanuel par Hubert Julien-Laferrière, rapporteur du et donc comptabilisée par l’Organisation de pement en faveur des infrastructures, du
« IL NE PEUT Macron a fait l’inverse en s’enga- budget de l’APD au sein de la commission des coopération et de développement économi- transport ou du secteur privé », écrivait l’éco-
EXISTER UN TEL geant, dès le début de son man-
dat, à accroître très fortement l’effort de soli-
affaires étrangères, ont rappelé « qu’ils sont et
resteront mobilisés » pour que les promesses
que (OCDE), qui fait office de juge de paix pour
l’évaluation de l’APD. Le ministre des affaires
nomiste Tancrède Voituriez dans une note
de l’Institut du développement durable et
DÉCALAGE ENTRE darité en faveur des pays les plus pauvres. soient tenues. Un rappel « gentil », concédait étrangères, Jean-Yves Le Drian, est averti. Pour des relations internationales (Iddri) parue en
« [Cela] supposera des efforts, nous les ferons. l’un d’entre eux, mais qui traduit la fébrilité « atteindre 0,55 % du PIB [d’ici à 2022], il faudra avril 2017 et intitulée « A quoi sert l’aide pu-
L’IMAGE QUE Parce que ces efforts, c’est la contribution fran- des élus devant cet « engagement ferme » de augmenter de manière significative les crédits blique au développement ? ». Il qualifiait cet
LA FRANCE VEUT çaise à la réussite de tout un continent », a-t-il
répété, fin novembre 2017, devant les étu-
M. Macron. « Il ne peut exister un tel décalage
entre l’image que la France veut donner et la
budgétaires dès 2019 ». Faute de quoi, souligne
une note interne, ce démarrage tardif de la
appétit pour le développement économique
d’« éléphant au milieu de la pièce APD ».
DONNER ET LA diants de l’université de Ouagadougou. réalité de l’APD », admet M. Julien-Laferrière. trajectoire de l’APD « conduira à une augmen- M. Hollande a ainsi eu beau proclamer la
Augmenter l’aide de quelque 6 milliards tation brutale et difficilement tenable sur les priorité à l’Afrique au début de son mandat –
RÉALITÉ DE L’AIDE d’euros, pour atteindre 15 milliards en 2022, « IL VA FALLOIR SORTIR LA THUNE » deux dernières années » du quinquennat. ce que consigne le Cicid de juillet 2013 –, les
représenterait une hausse sans précédent L’attente est d’autant plus grande que le quin- « Cette fois-ci, il va falloir sortir la thune » : le pays les moins avancés, dont la majorité est
PUBLIQUE AU même si, rapporté à la richesse nationale, cet quennat a mal commencé. Le budget 2018 n’a franc-parler de ce fin connaisseur des arca- africaine, ont reçu moins de 10 % de l’APD
DÉVELOPPEMENT » effort ne permettrait à la France que de rattra- quasiment pas été augmenté (+ 100 millions nes de la solidarité internationale résume la en 2016, selon les chiffres de l’OCDE. La crise
per le terrain cédé en vingt ans. Le chef de d’euros) et celui de 2017 a été raboté par le difficulté de l’équation. Il ne s’agit pas, en ef- des migrants, l’insécurité grandissante au Sa-
HUBERT JULIEN-LAFERRIÈRE l’Etat a fixé pour objectif de porter l’APD à nouveau locataire de l’Elysée. L’élargisse- fet, de faire tourner la planche à prêts de hel conduiront-elles M. Macron à moins d’in-
député LRM 0,55 % du produit intérieur brut (PIB) en 2022 ment de la taxe sur les transactions financiè- l’AFD pour faire grossir les chiffres de l’aide à conséquence ? La conférence pour le finance-
contre un peu moins de 0,4 % actuellement. res (TTF) aux opérations intrajournalières, coups de projets d’infrastructures dans les ment du Partenariat mondial pour l’éduca-
Le Royaume-Uni a atteint la cible internatio- prévu le 1er janvier, a été suspendu pour ne pays émergents. Pour aider les pays les plus tion, prévue vendredi 2 février à Dakar, sera
nale de 0,7 % en 2013 et l’Allemagne en 2016. pas nuire à l’attractivité de la place parisienne pauvres d’Afrique, et en particulier le Sahel, à un premier test de cette volonté d’inverser le
Plus d’une fois échaudées par des annonces dans le contexte du Brexit. Il aurait permis de construire leur système de santé ou d’éduca- cours des choses. Depuis le début de la
sans lendemain, les ONG de solidarité inter- couvrir une bonne partie des besoins. tion, à s’adapter au changement climatique décennie, la France a divisé par trois son
nationale regroupées dans Coordination SUD Enfin, pour contrebalancer ces mauvais ou à promouvoir l’égalité hommes-femmes, soutien à l’éducation en Afrique. p
n’entendent pas laisser passer l’occasion du signaux, le gouvernement aurait pu accorder autant de priorités répétées par M. Macron à
comité interministériel de la coopération in- des « autorisations de financement » qui don- Ouagadougou, il faut des dons. Or la France caramel@lemonde.fr

Oui à un nouveau statut pour Les classes sociales


la Corse, mais pas l’autonomie n’ont pas disparu
Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio, plaide pour raît souhaitable. Cette insertion serait
complétée par une loi organique qui LES CLASSES SOCIALES
la prise en compte de certaines spécificités de l’île définirait les prérogatives qu’exerce- EN EUROPE
tout en critiquant les démarches des nationalistes rait la collectivité de Corse. Fiscalité, de Cédric Hugrée, Etienne
aménagement du territoire, emploi Pénissat et Alexis Spire
ou encore politique culturelle doivent Ed. Agone, 272 p., 19 €
être naturellement concernés. Il est
Par LAURENT MARCANGELI maintien de la Corse dans la Républi- également souhaitable de doter la col-
que n’est pas envisageable à mes yeux. lectivité de Corse d’un pouvoir
Cet enracinement n’est cependant pas d’adaptation effective des textes
Livre
L e 10 décembre 2017, la coalition
autonomistes-indépendantistes
menée par Gilles Simeoni et
contraire à des dispositions spécifi-
ques la concernant.
En évoquant en juillet dernier sa vo-
concernant des domaines essentiels
où la Corse et sa population sont
confrontées à de grandes difficultés.

C
Jean-Guy Talamoni a largement rem- lonté de créer un « pacte girondin », le Ces préconisations sont issues des tra- e n’est que récemment que les travaux d’économistes
porté les élections territoriales organi- président Macron a voulu ouvrir une vaux dirigés par le regretté Guy comme Thomas Piketty, Emmanuel Saez et Camille
sées afin de pourvoir à la composition nouvelle phase de dialogue avec les Carcassonne et elles ont été adoptées Landais ont remis en question le dogme en vigueur sur
de la nouvelle collectivité unique issue territoires. La Corse ne peut bien en- par l’Assemblée de Corse en 2013. la « disparition » des classes populaires au profit d’une
de la fusion des départements et de la tendu pas en être absente mais faisons Cette reconnaissance doit cepen- vaste « classe moyenne ». Mais cette démonstration d’un creuse-
région. Depuis cette date, les présidents en sorte qu’elle y occupe sa juste place. dant être accompagnée de limites. ment des différences ne concernait que les revenus. Le travail des
de l’exécutif et de l’Assemblée souhai- Malgré toutes les réformes institu- Rien ne serait pire que de préparer à trois sociologues du CNRS présenté ici y ajoute d’autres dimen-
tent imposer leur rythme aux plus tionnelles portées depuis trois décen- plus ou moins brève échéance l’éloi- sions, en profitant de l’adoption, en 2016, par Eurostat, d’une
hautes instances de l’Etat afin d’avan- nies, la Corse a une spécificité admise gnement de la Corse du pacte républi- nouvelle nomenclature des catégories socioprofessionnelles
cer sur leurs revendications « histori- à présent politiquement mais pas en- cain. L’Etat doit conserver ses préro- (CSP) qui permet désormais de classer toute la population euro-
ques ». Parmi celles-ci, l’obtention core concrètement. Seule région insu- gatives régaliennes et il doit veiller péenne selon 42 CSP définies et harmonisées.
d’une « autonomie de plein droit et de laire métropolitaine de la nation, elle scrupuleusement au respect des li- Les auteurs sont ainsi revenus à ce qui a défini au XIXe siècle la
plein exercice ». Visiblement déçus par fait partie des treize grands ensembles bertés fondamentales. Ainsi, le « sta- notion de « classe » : la profession exercée. En croisant chaque
des rendez-vous parisiens organisés en en vigueur depuis 2016. tut de résident » souhaité par les na- CSP avec les résultats des études européennes décrivant les reve-
janvier, messieurs Simeoni et Tala- tionalistes constitue à mes yeux une nus et leur structure, mais aussi les conditions de travail, le loge-
moni appellent à une manifestation le PRÉSERVATION DE LA LANGUE rupture disproportionnée et repré- ment, l’équipement du foyer, les loisirs, la consommation cultu-
3 février à Ajaccio, trois jours avant la Outre une île, la Corse est surtout une sente une atteinte inacceptable au relle, l’état de santé, le niveau scolaire, ils détectent des similitu-
venue d’Emmanuel Macron dans le ca- montagne dans la Méditerranée, en- droit de propriété. des d’existence sociale entre certaines professions qui leur per-
dre du vingtième anniversaire de l’as- gendrant des problèmes de natures di- D’autres sujets existent, à l’image du met de conclure à l’existence de trois catégories sociales bien
sassinat du préfet Claude Erignac. verses, notamment démographiques, sort des détenus incarcérés hors de l’île différenciées, rappelant de « vieux » souvenirs : des classes supé-
Je désapprouve cette initiative dans culturels, économiques et sociaux. Ce ou encore de la préservation de la lan- rieures (19 % de la population européenne), des classes moyen-
la mesure où l’histoire a souvent dé- constat doit permettre d’engager une gue corse. Concernant le sort des déte- nes (38 %) et des classes populaires (43 %) – celles-ci étant loin
montré qu’il peut être périlleux d’en réflexion sur ces enjeux cruciaux. nus, j’ai toujours défendu le principe d’être l’espèce en voie d’extinction que l’on se complaît à décrire.
appeler à la rue. Par ailleurs, manifes- Il faut tout d’abord faire le bilan des du rapprochement, dans leur ensem-
ter à trois jours d’une date lourde de trente années de réformes en Corse. ble, lorsque j’étais parlementaire. J’en DIFFÉRENCES DE MODE DE VIE
sens me semble inapproprié. En accé- Alors que le mot autonomie est omni- demeure convaincu à ce jour. La dé- Il y a ainsi, dans toute l’Europe, plus de points communs que de
dant au pouvoir, les nationalistes sont présent, évaluons les résultats obte- fense de la langue corse, partagée par le différences entre une vendeuse, un ouvrier, une femme de mé-
aujourd’hui en situation de responsa- nus là où la Corse exerce des responsa- plus grand nombre, doit être évoquée nage, une infirmière, un agriculteur, un chauffeur et un petit arti-
bilité, un mot qui s’accorde difficile- bilités exorbitantes du droit commun. sans tabou mais aussi sans outrance san. « Sept femmes des classes populaires sur dix déclarent que leur
ment avec une manifestation ris- Qui peut être aujourd’hui pleinement afin de faire de sa sauvegarde, à l’instar travail implique de ne jamais ou presque jamais travailler assis ; ce
quant de mal tourner. Puisqu’on at- satisfait des politiques liées aux trans- d’autres langues régionales, un enjeu n’est le cas que d’une femme des classes moyennes ou supérieures
tend des réponses de l’Etat, encore ports ou encore à la gestion des dé- national. Dans ce domaine extrême- sur cinq. » La nature des emplois fait dire aux auteurs que la numé-
faut-il laisser son chef s’exprimer, ce chets ? On le voit bien, sur des sujets ment sensible, eu égard à l’histoire lin- risation et la robotisation ne menacent pas tant la classe
qu’il n’a pas encore fait. d’importance, l’accession à davantage guistique de la France, la Corse doit moyenne de « disparition » mais renforcent la précarisation et le
Chacun le sait sur l’île, je n’ai jamais de pouvoir ne s’accompagne pas tou- montrer la voie. chômage de certaines professions des classes populaires.
été « antinationaliste ». J’ai toujours jours de résultats probants. Le président de la République sera Le livre décrit avec précision les différences de mode de vie de
considéré que ce courant de pensée En dépit de ces exemples qui pour- dans quelques jours en Corse. Je suis ces trois classes, sans pour autant dresser un tableau monolithi-
est partie prenante de notre vie publi- raient venir plaider une cause con- persuadé qu’il livrera à cette occa- que. Selon les pays, les classes populaires sont plutôt concentrées
que, bien avant ses succès électoraux. traire à toute évolution, je défends sion une vision pour ce territoire. dans les grandes villes, dans les villes moyennes et les banlieues,
Majoritaire à présent dans les urnes, l’idée d’accorder à la Corse un nou- Avant de contester commençons par ou dans les territoires ruraux ; dans certains pays, telle profession
l’ignorer constituerait une faute. Mais veau statut. En raison de ses particula- l’écouter, c’est le fondement même (agriculteur, infirmier) rapproche des classes moyennes, dans
des erreurs sont aussi commises de rités, la Corse doit bénéficier d’un ca- d’un dialogue mature et constructif, d’autres plutôt des classes populaires. Un résultat intéressant
l’autre côté de la Méditerranée, dre adapté à ce qu’elle est. Loin de que les Corses attendent dans leur parmi d’autres : « Alors que les “discours” des gouvernants euro-
comme lorsque disparaissent les dra- toute revendication séparatiste, je de- grande majorité. p péens s’alarment d’une xénophobie qui viendrait du “bas” de la so-
peaux tricolores habituellement pré- meure convaincu que la République ciété, à la différence des classes supérieures pourtant si promptes à
sents dans les bureaux officiels. A est forte quand elle reconnaît chacun mettre en avant la tolérance aux autres, les classes populaires sont
force de trop vouloir en faire symboli- des siens selon ses réalités, ses avanta- dans les faits beaucoup plus métissées et mélangées », en particu-
quement, des points de non-retour ges et ses contraintes. Dès lors, une ¶ lier grâce à une plus forte propension au mariage mixte. On y
contraires à l’intérêt des Corses et in- inscription de la Corse dans un nouvel Laurent Marcangeli est maire compte 6 % de non-Européens, contre 2 % dans les classes moyen-
sultants pour leur histoire risquent article 72-5 [sur les collectivités à statut d’Ajaccio et ex-député Les Républi- nes et 2 % dans les classes supérieures… p
d’être atteints. La remise en cause du particulier] de la Constitution me pa- cains (2012-2017) antoine reverchon
22 | 0123 0123
VENDREDI 2 FÉVRIER 2018

INTERNATIONAL | CHRONIQUE RADIO FRANCE


DANS
par al ain fr achon

LA TOURMENTE que les relations d’échange et de dialogue n’en a pas moins été prise sous la pression
En Afghanistan, entre les représentants de l’Etat et le PDG de
la société soient denses, confiantes et per-
explicite et publique du gouvernement.
Cette situation est d’autant plus gênante

le bon Trump manentes ». Surtout au moment où le gou-


vernement entend mener une vaste ré-
forme de l’audiovisuel public. Or ce lien de
que le président de la République a ex-
primé son intention, dans le cadre de la ré-
forme à venir, de remettre en cause le pou-
confiance était clairement rompu : au len- voir de nomination des patrons de France
demain de la condamnation de M. Gallet, la Télévisions et de Radio France par le CSA.
ministre de la culture avait jugé que cette Emmanuel Macron entend transférer cette

D LE PRÉSIDENT
ans cette affaire, Do- situation, contraire à l’impératif d’« exem- responsabilité aux conseils d’administra-
nald Trump a raison. plarité », n’était « pas acceptable ». tion de ces entreprises. L’imbroglio des
Le président améri- AMÉRICAIN Au-delà du sort personnel de M. Gallet, mois à venir n’en est que plus complexe.
cain a tweeté en jan- cette révocation est un coup très dur pour Quant au pouvoir exécutif, chef de l’Etat
vier ce qu’aucun de ses prédéces- A TWEETÉ CE Radio France. Sous sa présidence, après un en tête, il peut se prévaloir d’avoir, sans hé-
seurs n’avait osé dire. La guerre
QU’AUCUN DE SES début de mandat tendu, marqué par une siter, imposé aux entreprises publiques la
d’Afghanistan ne prendra fin que
lorsque les Pakistanais cesseront
de l’entretenir. Le Pakistan est un
« allié » de l’Amérique ? Tant pis.
Trumpissime, Trump envoie pro-
PRÉDÉCESSEURS
N’AVAIT OSÉ DIRE
L e Conseil supérieur de l’audiovisuel a
donc tranché, mercredi 31 janvier.
Quinze jours après la condamnation
de Mathieu Gallet à un an de prison avec
sursis et 20 000 euros d’amende pour « fa-
longue grève des personnels, les radios pu-
bliques ont élaboré une stratégie, et re-
trouvé une cohésion et des audiences plus
qu’encourageantes. Cette dynamique ris-
que fort d’être stoppée net par la période
discipline de la « République irréprochable »
qu’il veut faire respecter. Mais il a pris le ris-
que de déstabiliser l’audiovisuel public :
après avoir annoncé – sans ménagement,
mais sans précision – une réforme en pro-
mener les convenances diploma- voritisme » dans l’attribution de marchés d’apesanteur qui s’ouvre désormais. La fondeur de ce secteur, il a clairement
tiques. Cette guerre dure depuis Kaboul que les moudjahidin s’ef- publics lorsqu’il dirigeait l’Institut national procédure de nomination par le CSA, puis poussé Mathieu Gallet vers la sortie.
seize ans. Elle est la plus longue forcent d’abattre. Les Soviétiques de l’audiovisuel, le CSA a mis fin au mandat d’installation d’un nouveau patron de la Or cette réforme ne pourra s’élaborer
que les Etats-Unis aient jamais partis, les moudjahidin s’entre- du PDG de Radio France. Maison de la radio ne peut aboutir avant qu’en partenariat avec des responsables ca-
menée. Jésuites, les militaires tuent, sèment le chaos et laissent Inédite, cette décision était, à bien des l’été, et le président intérimaire qui va être pables de mobiliser leurs personnels. Voilà,
américains disent : « En Afghanis- le pouvoir en déshérence. égards, inévitable. S’il est garant de l’indé- nommé ne pourra guère que gérer les af- pour de longs mois, le gouvernement privé
tan, nous ne perdons pas, mais Venus du Pakistan, qui les a for- pendance de l’audiovisuel public (Radio faires courantes. d’un tel interlocuteur à Radio France. Il
nous ne gagnons pas non plus. » més et équipés, les talibans s’em- France et France Télévisions), le CSA l’est La « maison ronde » n’est pas la seule vic- aurait tort de croire que cela lui laissera
L’actualité est plus cruelle. A in- parent de Kaboul en septem- aussi du bon fonctionnement de ces entre- time de cette tempête. Le CSA en ressort plus de liberté pour manœuvrer à sa guise.
tervalles réguliers, elle renvoie le bre 1996. Ces fondamentalistes prises, dont il nomme les présidents. évidemment affaibli. Certes, sa décision de Car il n’échapperait pas, alors, au soupçon
Pentagone à ce qu’il faut bien musulmans ramènent, par la ter- Comme le Conseil l’a précisé, « pour assurer mettre un terme prématuré au mandat de de chercher à reprendre en main les mé-
appeler un échec. reur, un semblant de calme. Mais, dans de bonnes conditions la gestion d’une M. Gallet, qu’il avait nommé il y a quatre dias publics. Vieille et coupable tentation
Du 20 au 29 janvier, quatre atta- complicité ou faiblesse, ils laissent société détenue à 100 % par l’Etat, il importe ans à la surprise générale, est logique. Elle du pouvoir exécutif en France. p
ques des talibans – ces insurgés Al-Qaida s’installer chez eux. La
afghans qui mènent le combat guerre américaine commence au
contre le gouvernement de Ka- lendemain des attentats perpétrés
boul – ont tué plus de 150 person- par le groupe d’Oussama Ben La-
nes et en ont blessé des centaines den le 11 septembre 2001. Dès no-
d’autres – pour la plupart des ci- vembre, Al-Qaida est chassée

PINK FLOYD
vils. Cette série d’attentats a semé d’Afghanistan, et ses hôtes tali-
la désolation dans la capitale. Pour bans, de Kaboul. Leurs chefs repar-
les neuf premiers mois de 2017, tent au Pakistan.
l’ONU a recensé la mort de 2 640 La stratégie pakistanaise est sim- LA COLLECTION
civils afghans, dont 700 enfants, ple. L’armée d’Islamabad veut
tous, ou presque, tués par les tali- contrôler l’Afghanistan. Ce pays REMASTERISÉE
bans. « Pourquoi sommes-nous doit fournir au Pakistan la profon-
– toujours – en Afghanistan ? », de- deur stratégique requise, une
mande la presse américaine. La sorte de base arrière en cas de
réponse officielle ne varie pas : guerre avec l’Inde. Depuis sa créa-
pour empêcher Al-Qaida d’y reve- tion, en 1947, « le Pakistan s’est dé-
nir ; pour consolider le gouverne- fini comme un Etat perpétuelle-
ment central ; pour être en posi- ment menacé par le géant indien »,
tion de force dans une éventuelle dit, dans le New York Times, Ri-
négociation avec les talibans. Ré- chard Olson, ancien ambassadeur
sultat ? Les groupes djihadistes
sont de retour, les talibans plus ac-
américain dans la région. La déci-
sion d’Islamabad de se doter de DÉCOUVREZ L’INTÉGRALE DES ALBUMS ORIGINAUX
DANS UNE COLLECTION ÉVÉNEMENT !
Chaque Numéro est vendu au prix de 9,99€, à l’exception des Numéros comprenant 2 CDs dont le prix de vente est de 12,99€, et du Numéro double DVD « Pulse » à 14,99€. Albums ne pouvant être vendus en dehors de la collection Hachette.

tifs que jamais, et le gouverne- l’arme nucléaire et de s’assurer,


ment afghan est miné par la cor- par talibans interposés, une ma-
ruption et les rivalités ethniques. nière de tutelle sur l’Afghanistan
A contrecœur, Trump n’en a pas vient de là : l’obsession indienne
moins renouvelé le mandat de de l’état-major pakistanais.
l’armée américaine. En juin 2017, Celui-ci entretient la guerre que
© 2018 Pink Floyd Music Ltd. Visuels non contractuels. Hachette Collections SNC, 58 rue Jean Bleuzen – CS 70007 - 92178 Vanves Cedex – 395 291 644RCS Nanterre. La collection est composée de 18 numéros.

il a accepté la demande du secré- mènent ses protégés afin d’empê-


taire à la défense, James Mattis, cher Kaboul de tomber sous in-
d’ajouter quelque 4 000 soldats au fluence « étrangère » hostile (au
contingent des 9 000 Américains Pakistan). A l’adresse des Améri-
restés en Afghanistan – essentiel- cains, on pratique une sorte de L’ALBUM N°3 : 9,99€
lement pour entraîner et encadrer double jeu : les aider un peu dans SEULEMENT
les forces afghanes. Un renfort de la lutte contre le djihadisme, qui a
quelques milliers d’hommes va- fait des milliers de victimes au Pa-

WISH YOU WERE HERE


t-il changer les choses ? kistan et, de l’autre main, activer
La question a dû tourmenter l’insurrection talibane pour peser
Trump. Début janvier, il a semblé sur l’avenir de l’Afghanistan.
pris de remords. A quoi sert de se Les experts font valoir que la dé-
battre contre les talibans si le Pa- cision de Trump de se brouiller
kistan continue à leur offrir refuge avec Islamabad va buter sur un
Cet album incontournable, qui tire son nom d’une des chansons
et assistance ? Rageur, le Tweet problème logistique. Pour son ra-
les plus populaires de Pink Floyd, se classe N°1 des ventes à
présidentiel du 1er janvier accuse vitaillement, par route et par air, le
sa sortie en Angleterre et aux États-Unis. L’album inclut le morceau
Islamabad d’abriter « les terroristes contingent américain en Afgha-
que [Washington] pourchasse en nistan dépend du bon vouloir du « Shine On You Crazy Diamond », sublime hommage à Syd Barrett,
Afghanistan ». « Les Etats-Unis ont Pakistan. Raisonnement à court un des membres fondateur du groupe.
stupidement donné plus de 33 mil- terme, réplique un autre ancien
liards de dollars au Pakistan depuis ambassadeur américain, Zalmay
quinze ans, poursuit-il ; en retour, Khalilzad. C’est parce qu’elle reste
nous n’avons récolté que menson- en Afghanistan que l’armée amé-
ges et tromperies. » Le 4 janvier, les ricaine se place dans la dépen-
Etats-Unis ont annoncé la suspen- dance du Pakistan. Pour en sortir,
sion de leur assistance militaire
annuelle – 1,3 milliard de dollars
il faut, comme le veut Trump,
amener Islamabad à cesser d’ap-
LA COLLECTION :
(1 milliard d’euros) – à Islamabad. puyer les talibans.
Depuis quarante ans, au moins, De plus en plus proches de
les Afghans vivent dans la guerre l’Inde, les Américains observent la
– la leur et, par procuration, celle cour assidue que la Chine fait au
des autres. De 1979 à 1989, les Pakistan. En investissements, Pé-
moudjahidin afghans, appuyés kin a promis 60 milliards de dol- The Piper A Saucerful Soundtrack Ummagumma Atom Heart Meddle Obscured The Dark Side Wish You
par les Etats-Unis, luttent contre lars à Islamabad. Les Chinois, qui at the Gates of Secrets from the Film Mother by Clouds of the Moon Were Here
of Dawn More
l’armée soviétique. Elle est inter- s’intéressent aussi à l’Afghanistan,
venue en Afghanistan pour soute- redoutent l’islamisme façon tali-
nir le régime procommuniste de bans. Les Russes également, pour
des raisons liées à la stabilité de
l’Asie centrale. Washington, Mos-
« LES ÉTATS-UNIS cou, Pékin : belle convergence
Animals The Wall The Final Cut A Momentary Delicate Sound The Division P•U•L•S•E A Foot in the The Endless
d’intérêts. Il faudrait savoir l’ex-
ONT STUPIDEMENT ploiter, pour affaiblir les talibans
Lapse of
Reason
of Thunder
(Live)
Bell Door River

DONNÉ PLUS DE et les amener à négocier avec Ka-


boul. Pour cela, il faudrait un Ri-
33 MILLIARDS DE chard Nixon à la Maison Blanche.
Le 1er janvier, Trump a bien tweeté,
DOLLARS AU PAKISTAN certes, mais il ne croit pas dans la
DEPUIS QUINZE ANS » diplomatie, hélas. p
EN VENTE ACTUELLEMENT CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
DONALD TRUMP frachon@lemonde.fr
OU DÈS MAINTENANT SUR WWW.COLLECTION-PINKFLOYD.COM
Tirage du Monde daté jeudi 1er février : 185 418 exemplaires

Vous aimerez peut-être aussi