Vous êtes sur la page 1sur 61

LA MESURE DES PERFORMANCES

DES COMPAGNIES D’ASSURANCES

Séminaire - Atelier
La mesure des performances
des compagnies d’assurances
1ère communication
Généralités sur les processus d’évaluation
des activités de services
2ème communication
La mesure des performances des compagnies d’assurances
1er atelier
Les systèmes d’information des compagnies d’assurances
2ème atelier
La performance des services administratifs et commerciaux

UGP-MEDA
La mesure des performances 2005 2

1ère communication

Généralités
sur les processus d’évaluation
des activités de services

UGP-MEDA
La mesure des performances 2005 3

GENERALITES III .LES PROCESSUS D’EVALUATION DES ACTIVITES DE SERVICES UGP-MEDA La mesure des performances 2005 4 .INTRODUCTION II . Plan 1ère communication Généralités sur les processus d’évaluation des activités de services I .

INTRODUCTION Le contexte assurantiel La mesure des performances des compagnies d’assurances présente quelques difficultés spécifiques propres aux activités de services. I . des résultats sur plusieurs années d’une part. entre les indicateurs internes de performance et un référentiel externe pertinent d’autre part. 2. La mesure des performances va résulter de la comparaison : 1. UGP-MEDA La mesure des performances 2005 5 .

La notion de résultat 3. La notion de performance UGP-MEDA La mesure des performances 2005 6 . II .GENERALITES 1. La notion de référentiel pertinent 2.

professionnels. sectoriels. etc.GENERALITES 1. UGP-MEDA La mesure des performances 2005 7 . II . La notion de référentiel pertinent Celui-ci est constitué généralement de 3 éléments : a) Les objectifs fixés par les pouvoirs publics à travers le plan (pluriannuel) et la loi de finance annuelle. b) Les objectifs de rentabilité fixés par les actionnaires privés et/ou publics c) Des standards économiques. financiers.

En cas d’absence de référentiel Il est difficile de mettre en œuvre une mesure des performances efficiente Il sera plus difficile d’améliorer la démarche de mesure des performances Il est alors impossible de se positionner tant sur le marché intérieur que sur le marché mondial UGP-MEDA La mesure des performances 2005 8 .

b) L’ignorance de la relation entre la consommation de moyens et le résultat obtenu par le management est source de difficultés pratiques pour produire des mesures d’efficience. La notion de résultat a) Même en présence de référentiels. de calcul des coûts. de l’audit. UGP-MEDA La mesure des performances 2005 9 . il n’est pas toujours aisé de mesurer les résultats de certaines prestations intellectuelles telles que celles relevant du droit. de la communication. du contrôle. de productivité. de calcul de rentabilité.GENERALITES 2. de la publicité. II .

etc. particuliers et entreprises (règlement des sinistres. II .GENERALITES 3. assistance.) Cette pluralité d’acteurs vient compliquer l’analyse des causes possibles de dysfonctionnement et la recherche de mesures correctives ou de solutions alternatives (autoproduction/externalisation) UGP-MEDA La mesure des performances 2005 10 . La notion de performance Une compagnie d’assurances fait appel à de nombreux prestataires de services et de partenaires pour vendre ses services et réaliser le service après vente à ses clients.

Le système de description et de mesure de l’activité des compagnies d’assurances 2.LES PROCESSUS D’EVALUATION Ils sont conditionnés par l’existence. Les référentiels du système assurantiel UGP-MEDA La mesure des performances 2005 11 .III . Le système de synthèse des informations 3. l’imbrication et la cohérence de 3 systèmes d’information. 1.

complets. standards UGP-MEDA La mesure des performances 2005 12 .III – LES PROCESSUS D’EVALUATION 1. Le système de description et de mesure de l’activité des compagnies d’assurances est constitué par les informations fournies par le contrôle de gestion ou le système budgétaire : a) sections homogènes b) unités d’œuvre c) temps passé (équivalences temps) d) clefs de répartition e) coûts partiels.

III .LES PROCESSUS D’EVALUATION 2. Le système de synthèse des informations Il est constitué par le nombre d’opérations produites (outputs) par les différents services ou départements de la compagnie d’assurances. de contrats. d’avenants pour un service production b) nombre de formations réalisées pour un service formation c) nombre d’écritures pour un service comptable UGP-MEDA La mesure des performances 2005 13 . Exemples : a) nombre de devis.

les autorités de contrôle (Ministère des finances.les sociétés d’études sectorielles .les magazines professionnels spécialisés .les sociétés de conseil .les fédérations d’assureurs .III – LES PROCESSUS D’EVALUATION 3.les cabinets d’actuaires . Conseil National des Assurances) . études et normes produites par : . Les référentiels du système assurantiel Ils sont constitués par les données.les agences de notation internationales .la profession . statistiques.les clubs de contrôleurs de gestion .les panels de consommateurs UGP-MEDA La mesure des performances 2005 14 . Commission de contrôle.le benchmark .les cours de la Bourse .la communauté financière .

PROCESSUS D’EVALUATION Synthèse des Système de données description et de (Tableaux de bord) mesure des activités Évaluation des Référentiel performances UGP-MEDA La mesure des performances 2005 15 .

2ème communication LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D’ASSURANCES UGP-MEDA La mesure des performances 2005 16 .

CONCLUSION IV .L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES II . Plan 2ème communication La mesure des performances des compagnies d’assurances I .ANNEXES : 1. Le renforcement des règles prudentielles des mutuelles et des IP (instituts de prévoyance) UGP-MEDA La mesure des performances 2005 17 . Le Rating 2.LES INDICATEURS DE PERFORMANCE III . La méthode des ratios 3.

I .L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES UGP-MEDA La mesure des performances 2005 18 .

Perspectives de la compagnie d’assurances 8. L’analyse de l’activité financière 5. Les outils de gestion de la qualité 6. I . Les éléments hors bilan 7.L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES 1. L’environnement règlementaire 2. Les spécificités propres au secteur assurantiel UGP-MEDA La mesure des performances 2005 19 . Le CV de la compagnie d’assurances 3. L’analyse de l’activité technique 4.

I . L’évolution de l’environnement règlementaire a) l’environnement économique et juridique général b) l’environnement géographique et la climatologie c) la fiscalité et la règlementation d) les marchés financiers e) la concurrence nationale et internationale f ) l’évolution des marchés assurantiels domestiques UGP-MEDA La mesure des performances 2005 20 .L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES 1.

Image/Notoriété UGP-MEDA La mesure des performances 2005 21 .Qualité de l’organisation (systèmes de gestion/outils de gestion) . .Qualité de la gestion financière .Les produits en portefeuille (nature.Personnel et encadrement .Les réseaux de distribution .Politique clients .Pérennité des fournisseurs assurantiels et autres .L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES 2. Le CV de la compagnie d’assurances : points forts et points faibles.Composition et évolution des portefeuilles .Positionnement sur le marché .Politique de réassurance (étude des traités. I . résultats) . dépendance vis-à-vis des clients/ des réseaux) .Les implantations .

Analyse de l’activité technique . réassurance . provisions. combined ratios UGP-MEDA La mesure des performances 2005 22 . taux de mortalité. I . coûts de gestion. ratios de sinistralité.activité vie : contrats.L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES 3.activité non vie : règlements. taux de chutes. liquidation des provisions.

I . Analyse de l’activité financière a) gestion actif passif : a pour but de s’assurer de l’allocation optimale des actifs pour un passif donné b) analyse de la rentabilité : taux de rentabilité interne des affaires nouvelles et évolution de la valeur intrinsèque du portefeuille d’une année sur l’autre. flux financiers (générés par la gestion des actifs) et flux de capital. c) gestion de la trésorerie : flux techniques.L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES 4. d) tableau de financement (avec inversion du cycle d’exploitation) e) évaluation d’une compagnie d’assurances basée sur l’actif net comptable (réévalué) ou sur l’actualisation des cash flow futurs UGP-MEDA La mesure des performances 2005 23 .

Qualité du contrôle interne . Les outils de gestion de la qualité .Charte client .Baromètres qualité (clients/intermédiaires) .Certification ISO . I .Contrats de services entre départements (relations client/fournisseur) .L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES 5.Systèmes d’intéressement aux résultats UGP-MEDA La mesure des performances 2005 24 .

L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES 6. des professionnels. etc. Les éléments hors bilan : good will a) Qualité de l’équipe dirigeante b) Qualité des actionnaires c) Image et notoriété de la compagnie d’assurances auprès du public. des autorités. I . UGP-MEDA La mesure des performances 2005 25 .

I .L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES 7. Les perspectives de la compagnie d’assurances a) Perspectives de développement sur son marché et sur les marchés étrangers b) Évolution de la sinistralité c) Évolution de la productivité d) Évolution des marchés financiers UGP-MEDA La mesure des performances 2005 26 .

assurance maladie) 3. Des raisons objectives peuvent justifier une certaine prudence des analystes financiers et tempérer l’optimisme des assureurs quant à leur performance financière : .lourdeur des mécanismes d’assurances (réactivité) .persistance de résultats dégradés . La complexité des opérations d’assurances peut être source d’incompréhension de la performance réelle des compagnies d’assurances dans le temps (assurance auto.modification fréquente de l’environnement législatif . I . La bourse (capitalisation boursière) ne reflète pas nécessairement la santé exacte d’une compagnie d’assurances et donc sa valeur.renforcement des règles prudentielles UGP-MEDA La mesure des performances 2005 27 . 2.L’EVALUATION DES COMPAGNIES D’ASSURANCES 8 – Les spécificités propres au secteur assurantiel 1.déphasage entre économie réelle et économie financière .

LES INDICATEURS DE PERFORMANCE UGP-MEDA La mesure des performances 2005 28 .II .

Embedded value = valeur intrinsèque + excédents de capitaux propres (au-delà d’un capital minimum pour fonctionner = surcapitalisation) Capitalisation boursière = nombre d’actions x cours de bourse UGP-MEDA La mesure des performances 2005 29 .corrections de passif et d’actif Goodwill : évaluation des flux financiers générés par les affaires futures à partir de la situation actuelle Valeur intrinsèque : flux financiers générés par le portefeuille jusqu’à fin des engagements en supposant l’arrêt de toute production nouvelle.INDICATEURS DE PERFORMANCE Actif net = capitaux propres Actif net réévalué = actif net comptable +/.

CONCLUSION UGP-MEDA La mesure des performances 2005 30 .III .

CONCLUSION La finalité d’un système de mesure des performances La vraie finalité d’un système de mesure des performances consiste dans sa capacité à l’enrichir pour améliorer la prise de décision : 1. affiner la stratégie (combinaison des facteurs de production) 2. améliorer l’adéquation des ressources disponibles entre elles (compromis) UGP-MEDA La mesure des performances 2005 31 .

2ème communication SUITE LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D’ASSURANCES UGP-MEDA La mesure des performances 2005 32 .

ANNEXES UGP-MEDA La mesure des performances 2005 33 .IV .

ANNEXE 1 Les systèmes de rating UGP-MEDA La mesure des performances 2005 34 .

apprécier la solidité financière des compagnies 2. assureurs. Le Rating Objectifs des systèmes de notation internationale 1. prestataires.) UGP-MEDA La mesure des performances 2005 35 . intermédiaires. Cible : investisseurs nationaux et internationaux et tiers (assurés. etc.

Modifications de la législation 5. diversification des activités 3. Variation de la rentabilité 4. Le Rating Apprécier l’évolution de la solidité financière suite à des évènements extérieurs tels que : 1. fusions. Évènements climatiques 6. Accords de partenariats 2. Mise en cause de sociétés ou de dirigeants UGP-MEDA La mesure des performances 2005 36 . acquisitions. Restructurations.

Les agences de notation Standard&Poor’s-Moody’s-Fitch Notent de plus en plus d’entreprises d’assurances et leurs filiales (plus de 4000 assureurs et réassureurs) à partir d’informations publiques ou privées S’intéressent à toutes les activités et branches d’assurances (IARD et vie. retraite) Notent selon une échelle dégressive (de solidité extrêmement forte à solidité extrêmement faible) Utilisent des symboles de notation : AAA – C ou des indices Autres notateurs : Coface (cofacerating) UGP-MEDA La mesure des performances 2005 37 .

Environnement opérationnel 2. Fonds propres et solvabilité 2. Qualité des actifs/structure du passif 3. Position concurrentielle Évolution règlementaire. fiscale et législative (loi sur les faillites) Analyse financière : 1. liens capitalistiques UGP-MEDA La mesure des performances 2005 38 . Degré de couverture des engagements futurs Évolution de la rentabilité Évolution de l’endettement Autres éléments : qualité de la gestion. qualité de l’actionnariat. Approche de notation utilisée par les agences de rating Analyse sectorielle : 1.

Perspectives 2005
Malgré les bons résultats financiers de 2004 :
Prévision d’une stabilité des notations.

SP par exemple n’entrevoit pas de relèvements
des notations des grands groupes européens
Renforcement des obligations règlementaires =
augmentation des coûts
Les résultats en assurance non vie compensent
les résultats en assurance vie
UGP-MEDA
La mesure des performances 2005 39

ANNEXE 2

La mesure des performances
par la méthode des ratios

UGP-MEDA
La mesure des performances 2005 40

Les types de ratios

Sur base du bilan : exemples
1. Ratio de couverture des placements par les provisions techniques
2. Ratio de financement apporté par les réassureurs
Sur base des résultats : exemples
1. Sinistralité
2. Taux de charges d’exploitation
3. Taux de cession de primes
4. Importance des produits financiers
5. Taux de résultat
Autres ratios : exemples
1. Rendement des placements
2. Importance des primes à encaisser

UGP-MEDA
La mesure des performances 2005 41

Ratios 2003 Des 20 premiers groupes européens Source : Argus de l’Assurance UGP-MEDA La mesure des performances 2005 42 .

61 Fondiaria-SAI 13 / 2.46 UGP-MEDA La mesure des performances 2005 43 .4 = 7.6 = 7.78 Winterthur 69 / 11 = 6.07 Aegon 204 / 33 = 6.20 Generali 193 / 31 = 6.47 Fortis 69 / 9.28 Ergo 82 / 11 = 7.40 Zurich 139 / 15.88 Crédit Agricole 121 / 14.93 CNP 146 / 17 = 8.35 BNP Parisbas 59 / 7.31 Standard Life 104 / 13.70 Legal General 161 / 27 = 5.5 = 8.71 Moyenne 20 premiers européens 2668 / 413 = 6.6 = 8.26 AVIVA 217 / 28 = 7.42 AXA 317/ 46 = 6. PT/PA VIE 2003 en Mrds € Prudential 172/ 50 = 3.61 Royal Sun Alliance 37 / 2 = 17.9 = 9.76 Groupama 38 / 3.4 = 5.19 ING 188 / 37 = 5.90 Allianz 249 / 40 = 6.4 = 7.79 Swiss Life 86 / 11= 7.

4 = 1.1/ 0 = - Moyenne 20 premiers européens 298 / 168 = 1.60 Swiss Life 1.3 = 1.62 ING 10 / 6.5 = 1.80 Fondiaria-SAI 10 / 6.46 BNP Parisbas 1.23 Aegon 3.78 UGP-MEDA La mesure des performances 2005 44 .5 / 0.6 / 0.0 = 1.17 Groupama 15 / 8.97 Prudential 1.6 = 2.5 / 0.5 / 2. PT/PA IARD 2003 en Mrds € Allianz 70 / 37 = 1.87 Zurich 39 / 22 = 1.63 Royal Sun Alliance 20 /10 = 1.52 Fortis 10 / 8.2 = 1.3 = 1.1 = 1.07 Generali 30 / 16 = 1.10 Standard Life 0.60 Ergo 4 / 3.7 = 1.4 = 0.4 / 0.41 Legal General 0.4 = 2.9 / 1.76 Crédit Agricole 1.6 = 1.93 Winterthur 14 / 9..79 AXA 41/ 20 = 2.35 CNP 4 / 1.86 AVIVA 22 / 13 = 1.9 = 1.

01 % Ratio de solvabilité (Provisions techniques nettes/Fonds propres) : 6. Moyenne des Ratios des 20 premiers groupes européens Taux de rendement des placements 4.35 Taux de couverture des placements par Provisions Techniques : 0.98 UGP-MEDA La mesure des performances 2005 45 .

Ratios 2003 Des 20 premiers groupes français Source : Argus de l’Assurance UGP-MEDA La mesure des performances 2005 46 .

06 % Résultat technique / primes : 3 % Résultat net bilan / primes : 2. Moyenne des Ratios des 20 premiers groupes français Taux de rendement des placements 4.0 contre 8.9 en 2002 UGP-MEDA La mesure des performances 2005 47 .7 % Taux de solvabilité (Fonds propres/ marge de solvabilité) : 10.

ANNEXE 3 Le renforcement des règles prudentielles des mutuelles et des IP (groupe) UGP-MEDA La mesure des performances 2005 48 .

celles qui continueront à opérer à l’échelle locale ou régionale .celles qui proposeront leurs produits à tous les pays de l’UE UGP-MEDA La mesure des performances 2005 49 . Date limite: 20 mars 2007 Segmentation des mutuelles entre : . Décret du 28 mai 2004 Transposition de 2 directives européennes adoptées en 2002.

le plafond par rapport aux prestations avant réassurance passe de 7 à 35 M€ (la marge exigée est de 26 % sur première tranche et de 23% au-delà) Le montant minimum de fonds propres (FGM) doit correspondre au tiers de la marge de solvabilité avec des seuils variant de 1.le plafond avant réassurance passe de 10 à 50 M€ pour les cotisations (marge exigée de 18% sur première tranche de 50 M€ et de 16% au-delà) . Relèvement des marges de solvabilité Mutuelles concernées : cotisations > 5 M€ / an pour passeport européen Principale innovation dans les branches non vie : .5 à 2.25 M€ selon les branches UGP-MEDA La mesure des performances 2005 50 .

En fonction des résultats du test la CCAMIP pourra exiger une marge de solvabilité renforcée. Test annuel d’exigibilité avant l’arrêt des comptes annuels Objectif : évaluer la capacité d’une mutuelle à faire face à ses engagements dans des conditions détériorées du marché. Outil de simulation sur le calcul des nouvelles règles prudentielles consultable sur le site Mutweb (Système fédéral de garantie) UGP-MEDA La mesure des performances 2005 51 .

Financement des fonds des mutuelles Le nouveau code de la Mutualité autorise le recours à l’emprunt pour financer le fonds d’établissement Les mutuelles pourront alimenter le fonds de développement dédié au financement de leur marge de solvabilité Instruments financiers classiques (créances de dernier rang): .prêts subordonnés UGP-MEDA La mesure des performances 2005 52 .prêts participatifs .

ATELIERS UGP-MEDA La mesure des performances 2005 53 .

1er ATELIER Les systèmes d’information des compagnies d’assurances Le pilotage d’une entreprise requiert un système d’information permettant d’améliorer la prise de décision et reflétant les éléments clefs de l’activité de la compagnie : – Facteurs financiers – Facteurs non financiers UGP-MEDA La mesure des performances 2005 54 .

UGP-MEDA La mesure des performances 2005 55 . il faut vérifier que les grandes questions auxquelles la compagnie doit faire face sont prises en compte aux différents niveaux hiérarchiques.Les systèmes d’information des compagnies d’assurances En fonction des objectifs et des besoins recensés.

d’innovation. etc. Type de questions à décliner à chaque niveau hiérarchique La concurrence interne et externe Contraintes et limites de la compagnie Ratios critiques financiers Qualité du service au client Évolution des marchés de la compagnie Quels nouveaux marchés ? Niveaux de tarifs Réponses aux risques nouveaux et aux contraintes règlementaires Positionnement en termes de productivité. Compétences techniques et intellectuelles des collaborateurs UGP-MEDA La mesure des performances 2005 56 . de réactivité.

2ème ATELIER La performance des services administratifs et commerciaux UGP-MEDA La mesure des performances 2005 57 .

prêtées. formation. payées) Facteurs qualitatifs (% d’erreurs. total) UGP-MEDA La mesure des performances 2005 58 . reçues. congés. maladie. entrées. rendement = productivité /heures travaillées) Absentéisme (pour maladie. sorties. traité. La performance des services administratifs et commerciaux La mesure des performances des services administratifs et commerciaux doit intégrer les facteurs suivants : Volume de travail du service en UO (reçu. fin) Répartition des heures (production. stock) Effectif du service (début. % de retours. délai) Besoins en personnel dans les prochains mois (permanents. autres. temporaires) Efficacité (productivité = UO/ heures travaillées.

– Unité d’œuvre – Equivalence temps UGP-MEDA La mesure des performances 2005 59 . La performance des services administratifs et commerciaux Principale difficulté : définir le volume d’activité des services.

réalisations. La performance des services administratifs et commerciaux Le tableau de bord synthétique mensuel ou trimestriel de chaque responsable reprendra tout ou partie des éléments précités et sera intégré dans une démarche de contrôle budgétaire (prévisions. écarts) UGP-MEDA La mesure des performances 2005 60 .

par branche) UGP-MEDA La mesure des performances 2005 61 . La performance des services administratifs et commerciaux In fine on aura le schéma interactif suivant : Prévision de chiffre d’affaires de la période N Prévision des coûts administratifs et commerciaux Taux prévisionnel de chargement de la compagnie (par contrat.