Vous êtes sur la page 1sur 11

C1

Connaissance et Maîtrise des Phénomènes Physiques et Chimiques

GRANDEURS PHYSIQUES -8
VISCOSITÉ
Ingénieurs en
Sécurité Industrielle

I - DÉFINITIONS - UNITÉS ........................................................................................................... 1

1 - Viscosité dynamique .................................................................................................................... 1


2 - Viscosité cinématique...................................................................................................................2

II - MESURE DE LA VISCOSITÉ ................................................................................................... 3

1 - Viscosité cinématique...................................................................................................................3
2 - Viscosité dynamique .................................................................................................................... 5

III - VARIATION DE LA VISCOSITÉ AVEC LA TEMPÉRATURE ................................................... 6

1 - Viscosité des liquides ...................................................................................................................6


2 - Viscosité des gaz .........................................................................................................................6

Ce document comporte 11 pages


BA PHY - 01669_C_F - Rév. 12 05/05/2006

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


1
C 1 -8

I- DÉFINITIONS - UNITÉS
La viscosité est généralement définie comme caractérisant la résistance à l’écoulement d’un fluide ; elle
intervient dans tous les phénomènes liés à l’écoulement des fluides :

– pertes de charge dans les tuyauteries


– écoulement dans les vannes, les soupapes et tous les types de restrictions
– pompage
– filtration - décantation

La viscosité est d’autant plus grande que la résistance à l’écoulement est élevée et, en raison des différentes
méthodes de mesure utilisées pour la déterminer, on distingue deux types de viscosité : la viscosité
dynamique et la viscosité cinématique.

1- LA VISCOSITÉ DYNAMIQUE

La viscosité dynamique µ (Mû), appelée encore viscosité absolue, traduit les interactions
moléculaires au sein du fluide en mouvement. Traditionnellement, la viscosité dynamique était
exprimée en poises (P) ou en centipoises (cP). Elle est maintenant mesurée dans le système
international d’unités en pascal x seconde (Pa.s). En pratique, la correspondance entre les 2 systèmes
d’unités est simple puisque le centipoise correspond exactement au millipascal seconde (mPa.s).

1 cP = 1 mPa.s = 0,001 Pa.s

Le tableau suivant donne quelques valeurs de viscosité dynamique de fluides usuels.

Viscosité dynamique à 20°C


(en cP ou en mPa.s)

Liquides : éther 0,24


n-octane 0,55
eau 1,0
mercure 1,6
kérosène 2,5

Éthylène glycol 20

Acide sulfurique pur 23

Huiles SAE 10 W 40 150 (environ)

Gaz : vapeur d’eau 0,010


air 0,019

La viscosité dynamique µ des liquides peut être mesurée par exemple à l’aide de viscosimètres
rotatifs dont le principe de fonctionnement repose sur la mesure du couple résistant lié à la mise en
rotation d’un mobile tournant au sein de l’échantillon à analyser.

01669_C_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


2
C 1 -8

2- LA VISCOSITÉ CINÉMATIQUE
La viscosité cinématique υ (Nû), d’utilisation courante pour les liquides, prend en compte la masse
volumique ρ du fluide à la même température. Cette dernière intervient chaque fois que l’on détermine
une viscosité en mesurant un temps d’écoulement sous charge, c’est-à-dire le temps mis par un
liquide pour s’écouler à travers un orifice sous l’action de son propre poids. On conçoit en effet que le
temps obtenu dépend non seulement de la viscosité propre du liquide mais aussi de sa densité.

La viscosité cinématique est obtenue à partir de la viscosité dynamique par la formule :

viscosité dynamique µ
Viscosité cinématique υ =
masse volumique ρ

µ
υ =
ρ

Habituellement exprimée en stokes (St) et en centistokes (cSt), la viscosité cinématique dans le


système SI doit être mesurée en mètres carré par seconde (m2/s).

La correspondance avec les unités habituelles est la suivante :

1 St = 10–4 m2/s

1 cSt = 0,01 St = 10–6 m2 /s = 1 mm2 /s

1 cSt = 1 mm2/s

Application

Donner la valeur de la viscosité cinématique des corps ci-dessous :

Viscosité dynamique à Masse volumique à Viscosité cinématique à


20°C (mPa . s) 20°C (kg/m3) 20°C (mm2/s)

Eau 1,00 998

Mercure 1,60 13540

Éther 0,24 710

On constate que le mercure et l’éther ont tous les deux une viscosité cinématique inférieure à celle de
l’eau, mais pour des raisons différentes : le mercure en raison de sa très grande masse volumique, et
l’éther par sa viscosité dynamique assez faible.

01669_C_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


3
C 1 -8

II - MESURE DE LA VISCOSITÉ

1- VISCOSITÉ CINÉMATIQUE
Les mesures de viscosité cinématique des hydrocarbures liquides se font au moyen de 2 types de
viscosimètre selon que le mélange est clair ou opaque :

– le viscosimètre Ubbelohde à niveau suspendu pour les liquides transparents


– le viscosimètre Cannon Fenske à écoulement inversé pour les liquides opaques

Tube de
remplissage

Tube de
remplissage
Repères

Repères

Sens Sens
d'écoulement Tube d'écoulement
capillaire

D ANA 088 A
UBBELOHDE CANNON-FENSKE

À titre d’exemple, les schémas ci-après font apparaître la situation de l’appareil au déclenchement et à
l’arrêt du chronomètre.
D ANA 086 A

01669_C_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


4
C 1 -8

Quelque soit l’appareil utilisé, cette mesure fournit un temps en secondes qui, multiplié par la
“constante de l’appareil”, permet d’obtenir directement la viscosité du produit en centistokes.

La détermination de la viscosité peut être effectuée avec d’autres appareils qui répondent au même
principe : mesure d’un temps d’écoulement d’un volume donné de produit à travers un orifice calibré.

Les plus utilisés sont les viscosimètres Engler et Saybolt dont les schémas sont donnés ci-dessous.

Niveau de
remplissage
Thermomètre Obturateur

° ENGLER Repère SSU


SSF
Liquide à
Bain marie essayer Universal Ø = 1,76 mm
thermostaté
200 cm3 Ajutage calibré Furol Ø = 3,15 mm

Mesure d'un Flacon de Fond du bain


temps d'écoulement réception thermostatique

Flacon de 60 cm3

D ANA 087 A
réception

Appareil ENGLER Appareil SAYBOLT

La viscosité prend alors le nom de l’appareil et s’exprime :

– pour le viscosimètre Engler en degré Engler (abréviation °E)

– pour le viscosimètre Saybolt en secondes Saybolt universal (SSU) si on utilise l’orifice


“universal” d’un diamètre de 1,76 mm et en secondes Saybolt Furol (SSF) avec l’orifice
3,15 mm

Quelque soit le type d'appareil utilisé, la mesure doit être réalisée à une température précise car la
viscosité des liquides dépend très fortement de la température.

01669_C_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


5
C 1 -8

2- VISCOSITÉ DYNAMIQUE
Il existe de nombreux appareils permettant de mesurer la viscosité dynamique.

Dans la plupart, le fluide est cisaillé entre deux surfaces, l'une fixe, l'autre mobile en rotation.

Le viscosimètre à cylindre coaxiaux est illustré ci-dessous à titre d'exemple.

50 60 70 Il comprend un cylindre fixe contenant le


fluide et un cylindre mobile, immergé et
40

entraîné par un moteur (formé d'un rotor


Ressort et d'un stator).
calibré
Le stator est suspendu et maintenu par un
ressort calibré qui s'oppose à sa rotation.

Le couple de réaction subi par le stator


Rotor Stator est proportionnel à la viscosité du liquide
et à la température de mesure.

Cela se traduit par un angle de rotation du


stator visualisé par une aiguille ou une
indication numérique.

Cylindre Cylindre
D IRA 1001 A

mobile fixe

01669_C_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


6
C 1 -8

III - VARIATION DE LA VISCOSITÉ AVEC LA TEMPÉRATURE

1- VISCOSITÉ DES LIQUIDES


D’une façon générale, la viscosité des liquides diminue très vite avec la température. Il importe
donc de pratiquer les mesures à des températures parfaitement contrôlées, qui sont le plus
souvent 40°C, 50°C ou 100°C.

Les courbes en annexe indiquent la variation de viscosité avec la température d’échantillons de fuel-oil
lourd et de fuel domestique.

Application

Déterminer la viscosité d’un fuel N° 2 aux températures suivantes

Température (°C) 40 60 80 100 140

Viscosité (cSt)

Les planches en annexe donnent des exemples de viscosité de divers composés chimiques et des
huiles moteurs.

2- VISCOSITÉ DES GAZ


Les gaz ont une viscosité dynamique beaucoup plus faible que celle des liquides. Mais à l’inverse de
ceux-ci, la viscosité des gaz augmente avec la température comme le montre les planches en annexe.

01669_C_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


7
C 1 -8

VISCOSITÉ DES FUEL-OILS

0 20 40 60 80 100 120 140 160


1000 1000
800 800
700
600 600
500 VISCOSITÉ DES FUEL-OILS 500
400 Spécification 400
Exemple de produit
300 commercial 300
Intervalle de viscosité
200 du produit considéré 200

110
100 100
80 80
FO 70
60 N °2 60
VIscosité Cinématique (Centistokes)

50 50
FO N°1

FU

40 UE 40 40
F

L-O
EL
-O

30 IL 30
IL


2

1

20 20
15

10 10
9 9,5
8 8
7
6 6
5 5
4 4
FU
3 EL 3
-O
IL
DO
FOD

2 ME 2
ST
IQU
E
D PPC 001 A

1 1
0 20 40 50 60 80 100 120 140 160

Température (°C)
— D'après GUILLERMIC —

01669_C_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


8
C 1 -8

VISCOSITÉ DE PRODUITS DIVERS

2000
1000
400 Fu
el
200 oi l

2
100
Hu
il e
Viscosité cinématique (cSt ou mm2.s)

mo
40 t eu
r 20
W
Ga

40
zol

20
e(
d=

Hu
0,8

10 ile
9)

mo
8 te
Pét ur SA
role E
6 b ru 30
5 Aci t (d
de P ét =0
sul role ,92
4 furi bru Hu 5 )
que t (d ile
à6 =0 de
3 0% ,85 co Hu
5) lza ile
(d = (d tur
1,5 =0 bin
00) ,93 eI
SO
0) 32
2 Flu
Ké ide
ros t he
è ne rm
(d iqu
=0
A lc

,79 e(
d=
oo

0)
l

1 ,0
56
)
1.0
0,9
Na

Es
Cl

0,8 se
à2

n ce
0%

0,7 (d
=0
(d

,7 1
=1

6)
,18

0,6
0)

Es Es
se sen
nc ce
0,5 e( (d
d= =0
Ea

0 ,6 ,78
u

80 4)
)
0,4
Be
Bu nz
ta n èn
D PPC 046 A

e e
Température °C
0,3
0 20 40 60 80 100 120 140 160 180

01669_C_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


9
C 1 -8

VISCOSITÉ DE QUELQUES GAZ


— à pression atmosphérique —

-200 -100 0 100 200 300 400 500 600


Viscosité dynamique (mPa.s ou cP)

0,04 0,04

ote
0,03 Az 0,03

A ir
e
èn
yg
Ox

e
n iq u
bo
ar
zc
Ga

0,02
'e au 0,02
rd
p eu
Va

ne
ro g è
H yd

0,01 0,01
D TH 1004 A

Température (°C)
0 0
-200 -100 0 100 200 300 400 500 600

01669_C_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


10
C 1 -8

CLASSIFICATION S.A.E. DES HUILES MOTEURS

La classification S.A.E. (Society of Automotive Engineers) définit des grades d'huile à partir de la viscosité à
une température de référence :

– 6 grades en W (pour winter) ; 0W, 5W, 10W, 15W, 20W, 25W

À chacun de ces grades correspond :

• une viscosité maxi à une température basse fixée


• une température limite de pompabilité
• une viscosité mini à 100°C

Les 2 premières limites concernent le fonctionnement hivernal à froid et la 3ème la marche à


chaud, moteur en température.

– 5 autres grades (20, 30, 40, 50, 60) garantissant uniquement une viscosité minimale à 100°C
donc sans garantie de fonctionnement à froid.

Une huile moteur est dite :

• monograde si elle rentre dans un seul des grades ci-dessus (ex : 5AE 10 W)
• multigrade si elle respecte un des grades en W et un des autres (ex SAE 10 W/30)

CLASSIFICATION S.A.E.

VISCOSITÉ
Grade de Température limite
viscosité de pompabilité (°C)
À basse température À 100°C
SAE ASTM D-4684
mPa.s (°C) CCS (ASTM D-445) mm2 /s

Max. Min. Max. Min.

0W 3 250 (– 30) 3,8 — – 35


5W 3 500 (– 25) 3,8 — – 30
10W 3500 (– 20) 4,1 — – 25
à froid 15W 3 500 (– 15) 5,6 — – 20
20W 4 500 (– 10) 5,6 — – 15
25W 6 000 (– 5) 9,3 — – 10

20 — 5,6 9,3 —
30 — 9,3 12,5 —
à chaud 40 — 12,5 16,3 —
50 — 16,3 21,9 —
60 — 21,9 26,1 —

1 cP = 1 mPa . s 1 cSt = 1 mm2/s

01669_C_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training