Vous êtes sur la page 1sur 1297

1

Petit Journal d'un Artiste du XXIème Siècle & en cours de


modelage.
Les informations rapportées dans cet espace de biosophie sont
en général vraies, parfois modifiées, soit parce qu' acquises
telles quelles, soit parce que dûes à l'interprétation.. Artéphius
ne sois pas avare de tes vertus. Tu parleras sobrement dans tes
conversations avec les grands du beau monde,aussi conserves ta
prudence habituelle avec tes égaux comme tes collègues & tes
connaissances, cependant tu t'ouvriras seulement de ta sincérité
naturelle dans ton intimité avec tes amis. Mais n'utilise que la
douceur et la compréhension avec les petits. Fais don de grande
charité, comme de ta grande bonté & sans la moindre distinction
envers les pauvres leur offrant les plus beaux gestes de ta
tendresse légendaire… J'ai toujours été animé de rêves qui
auraient les pieds par terre... J'ai toujours été animé de rêves qui
auraient les pieds par terre; les alchimistes comprendront
Artéphius comme tout chercheur de Lumière non sectaire,
manifeste de l'intérêt pour toutes cultures et toutes traditions de
la planète ... Un voilier passe…Artéphius se tient debout au bord
de la plage. Un voilier passe dans la brise du matin, et part vers
l'océan.Il est la beauté, il est la vie.
Il est sous observation jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un questionne : « il est parti mais parti vers où ?
Parti loin du regard d'Artéphius, en tout cas & c'est tout ! Son
mât est toujours aussi haut, sa coque a toujours la force de
porter sa charge humaine. La disparition totale de ce voilier hors
de ma vue est ressentie en moi & pas en lui.
De plus, juste au moment où quelqu'un près de moi a la certitude
qu'il est parti... il en est d'autres qui voyant poindre le mât de ce
même voilier à l'horizon et de le voir se rapprocher d'eux
s'exclament avec joie : « Ah, le voilà ! »Et bien la mort, mes
charmants lecteurs & charmantes lectrices, c'est uniquement
cela..
Il n'y a pas de morts, mais Il y a bien des vivants sur les deux
rives... Il y a 3 500 ans, l' Eternel a transmis à Moïse un message
qui a bouleversé l'histoire de l'humanité : un code qui permet
d'activer les forces divines et accomplir des miracles. Le Code de
Moïse fut ensuite dérobé aux hommes ; seuls les grands initiés
furent autorisés à l'invoquer. Ce code est un secret, il peut
transformer la vie de l'être, le combler de bénédictions et de
richesses & plus probablement, influencer l'avenir de l'humanité
toute entière. Ainsi, le Code de Moïse permet de faire advenir des
rêves les plus secrets et attirer à l'être tout ce qu'il désire. Or
cette interaction entre l'être & le monde , ce lien d'amour
2
constant et incessant qui l'unit à lui , est régi par la loi de
l'attraction, énergie divine fondée sur la compassion et la
bénédiction. Assouvir les besoins de l'âme et libérer du joug de
l'ego : telle est la véritable intention du Code de Moïse l'outil le
plus puissant et le plus sacré qui ait jamais été conféré à
l'humanité. Il indique qu'en chaque être gît une force d'origine
divine, une puissance démiurgique, que chaque être doit, pour
qu'elle puisse éclore, apprendre à écouter.

Artéphius est persuadé qu'un penseur se fait lui-même par la


cause qu'il est le fils de ses œuvres. Egalement d'acquérir une
culture traditionnelle qui traite de symbolisme, d'histoire, de
spiritualité sans oublier la philosophie contemporaine.
Sans chuter dans le catastrophisme, qu'il est sain de se pencher
sur un problème tant que celui-ci n'est pas encore
insurmontable…
Le travail Maçonnique, pour peu qu'il soit bien réalisé, amène
l’initié à une candeur d'une fraîcheur délicieuse... Ce ne serait
pourtant pas Baphomet qui tiendrait les fils par lesquels on
remue l’initié lors des cérémonies & aux objets répugnants
ne trouveront- ils pas des appâts; Chaque pas de l’initié vers
l'Enfer devra redescendre d'un pas l’escalier de la tradition, sans
l’horreur & avec le déshonneur traversant des ténèbres
nauséabondes… Pimandre, oublie la colère que tu as autrefois
conçue contre l'ennemi, et fait que ses descendants soient sages
en grand nombre. Exauce-moi, ô Pimandre! maître de
l'éloquence, maître des Muses, mon maître! Ce ne sont que les
rêveries d'un promeneur assis, retiré de toute passion, subjugué
de ses sens & ne pensant à rien d'autre qu'à l'unique immensité
infinie. Artéphius se sent revenir à une douce accalmie
intérieure. Vous ai-je dit que mes ancêtres étaient français... Oui,
certes, aussi je me flatte d'être homme de cœur et d'appartenir à
une race d'hommes de cœur. A un point tel que j'aimerais à ma
mort reposer de la manière qui fut le plus agréable & à ma tendre
aimée & à moi : unis dès notre plus tendre enfance, nous
aimerions tellement reposer ensemble dans une même urne de
métal, qui renfermerait nos cendres confondues. Ô bonheur !
bonheur ! j’ai vu naître la vie, j’ai vu le mouvement commencer.
Le sang de mes veines bat si fort qu’il va les rompre. J’ai envie de
voler, de nager, d’aboyer, de beugler, de hurler. Je voudrais avoir
des ailes, une carapace, une écorce, souffler de la fumée, porter
une trompe, tordre mon corps, me diviser partout, être en tout,
me blottir sous les formes, pénétrer chaque atome, descendre
jusqu’au fond de la matière, être la matière … Artephius
3
l’ermite es-tu déjà perdu. Ton corps est littéralement broyé,
disloqué. Un raccourci tend à désorganiser le corp, l’articulation
entre la tête et les bras devient obscure, épaules et coudes
disparaissent, le torse et les hanches diminuent de volume, tout
ce qui donne la rigidité du corps s'évapore. Sous le drapé du
vêtement, le corps apparaît comme défiguré & privé de force &
de forme &t en ne résistant pas il succombe quoique en finalité,
c’est tout le contraire qui se produit. Artéphius estime que
chaque religion recherche un but qui est identique. Il place la
spiritualité au-dessus de n’importe quel rituel. Il est convaincu
que l'universalité de la dévotion dans le christianisme & en
l'islam sont plus proches de la conception de la divinité. Après
avoir pensé constamment à Jésus plusieurs jours durant, durant
le sommeil Artéphius se trouve guidé dans un univers invisible
des pensées des humains. Durant des dizaines d’années, il
s'intéresse à toutes les grandes traditions mystiques et déclare
qu’il lui paraît avoir atteint l'Absolu à travers chacune d'entre
elles, indiquant ainsi que pour lui, toutes les voies mènent à la
même Réalité, une et indicible. Il veut rejoindre Jésus qu’il a
pour unique démiurge. Il considère l'Absolu Qui n'a ni nom ni
forme en acceptant cependant la vérité en Vishnou, croit en la
Vierge Marie, en Isis la Vierge noire des malfaisants, en en Kâlî
une force suprême du cosmos & active sur l’ombre terrestre
paraissant ensemble Mère de l'univers & apparaissant aux
humains en prenant forme humaine grâce à une puissante force
magique. Artéphius est un convaincu qui se décidera bientôt à
s'engager dans la voie du renoncement parfait & s’active en
position de méditation qui est une auto-hypnose, un défi pour &
contre soi-même percevant à travers un ascétisme déterminé
l’angoissante vision du soi puis en état de grande fatique préfère
revenir à sa pratique familière de la dévotion et en ses longs
moments de prières. Si je vous ai dit un seul mot de vérité, il
vient du Pimandre, de lui et de lui seul. Et si je vous ai dit
beaucoup de choses qui ne sont pas vraies, qui ne sont pas
exactes, qui ne sont pas bienfaisantes pour l'humanité, c'est de
moi seul qu'elles viennent, d’Artéphius, moi-même & seul en suis
l’ unique responsable Celui qui aura pu atteindre un si haut
degré de réalisation spirituelle par l’état de son esprit a pu
atteindre par-delà une forme quelconque, sa vision terrestre
n’étant pour lui qu’une apparence extérieure, qui ne saurait
aucunement affecter ou modifier la réalité intime ; il n’a non pas
seulement compris, mais a pleinement réalisé, dans son principe
même l'unité fondamentale de toutes les traditions religieuses de
la terre entière . Ce n’est pas une conversion à l'Islam dans telle
période de sa vie et au Christianisme dans telle autre ce qui
donnerait une triste idée de la mentalité d’Artéphius agissant
4
seulement afin de vérifier par son expérience personnelle
directe, la validité des différentes voies représentées par ces
traditions auxquelles il s'assimilera durant un court moment
temporaire
Faites bien attention ; Artéphius n’est pas médecin, astrologue,
chimiste ou que sais-je encore et vous êtes l'unique responsable
de vos décisions et engagements pour votre santé. Je me
décharge de toute mal-compréhension ou mauvaise utilisation
des informations ici présentées. Si vous prenez des
médicaments, que vous avez un doute ou êtes gêné par des
problèmes de santé installés, demandez toujours l'avis d'un
professionnel de la médecine, pharmacien, naturopathe... je ne
partagerais parfois ici uniquement que mes propres expériences
parfois la synthèse de ce que vous pourrez trouver avec grande
facilité des informations communiquées sur les sites internet.
Artéphius est devenu gendarme par amour du cheval et à
l’adolescence, il a fait un rêve que je vous raconte; Voici..
Plantons d’abord le décor dans les campagnes du début du
XXième siècle & arrêtons-nous dans ce village, le pays nous y
paraît si bon. Du vin, un gîte et du fourrage. Voilà ce qu’il faut au
gendarme. Quand le cavalier a bien trotté qu'il arrive bien
éreinté, qu'il soit bien, qu'il soit mal, Il faut d'abord qu'il pense à
son cheval. Avant tout, avant lui, l'animal. Boucbonne mon fils,
bouchonne cocotte. C'est elle qui trotte et c'est toi qui séduis.
Bouchonne mon vieux, demain, nous serons beaux tous deux. La
bien triste victlme, le gendarme, n’est pas égoïste. Dès qu'il fait
halte, il court au foin. Brosse sans regrets, brides et harnais...
Puis, iI songe à lui, quand tout est bien. Bouchonne, mon bon,
bouchonne cocotte. C'est elle qui trotte, c'est toi qui séduit. Voilà
ce qu'il faut au gendarme… Mais c’est aussi valable pour les
Dragons de Villars que pour les Carabiniers de Castille..
L’expérience dicte qu’il n’a jamais été souhaitable de laisser un
autre prendre les responsabilités qui vous incombent ; de grâce
ne laissez à votre place personne prendre les vôtres..

Vous êtes donc ici en un espace vacant, non encore balisé par les
merveilleux miraculeux voyages et outils usuels de la pensée et
de l'amour.. Jésus est mon sauveur Je vous le dis en araméen
biblique: ‫( מצילי ישוע‬mattsili yéshoua), ou ‫( משיזיבי ישוע‬meshézivi
yéshoua), ou encore ‫( פריקי ישוע‬pariqi yéshoua)
Vérité soit révélée en sincérité secrets dévoilés Moi de la bouche
des autres la vérité j'entendrais En intégration maintenant de la
vision cosmique et universelle des choses, en replaçant les faits
matériels dans un contexte spirituel plus élevé et élargi.
Recherchant intensément les grandes lois d'harmonie
universelle, dans bien des domaines. Une recherche du monde
5
des causes, relevant les architectures des Temples de
l'Ancienne Egypte et des hiéroglyphes, une maturité
philosophique, la pierre philosophale, le Grand Oeuvre, le feu
Vital et les mystères du commencement dans l'Oeuvre, une
compréhension de la Science sacrée, restent au centre de mes
préoccupations présentes.
Avec l'aide des feux célestes j'ai mon regard et mes facultés de
l'esprit animés, avec enthousiasme, pureté, exaltation de l'âme,
pour l'Art des alchimistes, la Science des hermétistes, vers tout
état lié à la parapsychologie, à l'ésotérisme, Arts divinatoires,
Astrologie, Cabale, Kabbale, Kabbale, Démonologie, Folklore,
Franc-Maçonnerie, Gnose, Hypnotisme, Magie, Magnétisme,
Médecine secrète, Métaphysique, Mystagogie, Mystique,
Mythologie, Occultisme, Religions anciennes, Sciences
psychiques, Spiritisme, Sociétés secrètes, Symbolisme,
Théosophie, Théurgie, à la théologie, l’obscurantisme des
religions. Analysant les observations, détails, expériences, faits.
Ouvrages curieux où l'on traite de la Philosophie Occulte, de
l'intelligence des Hiéroglyphes de l'Egypte ancienne, de la
transmutation des métaux, et de la communication entre
l'homme et des êtres supérieurs, intermédiaires entre lui et l'Être
suprême. Artéphius n’est pas égoïste, il s’efforce de s’aimer lui-
même, son entité humaine, la totalité de ses actions tout en
ayant analysé chaque processus avant d’agir. Tout ce qui
comporte l'égoïste, l'orgueilleux, le haineux, le cruel vont se
vérifier ou encore êtres supprimés, tandis que de nobles vertus
comme l'humilité, le sérieux, l'amour de tous, la dévotion, la
prière se développeront & en temps voulu, accéderont au but de
la réalisation du Seigneur … Belle est la
représentation parfaite de la sérénité et de l'illumination °°°La
sexualité dans la tradition tantrique
Maheshani, médite comme étant absorbé dans le yoni cakra, avec
yoni sur la langue, yoni dans l'esprit, yoni dans les oreilles et
yoni dans les yeux. Puissante Dame, toute sadhana est vaine
sauf avec le yoni. Par conséquent, rejeter les autres pujas et faire
Yoni Puja. Maheshani, il n'y a pas de siddhi sans dévotion au
Gourou - Yoni Tantra, X
La tradition tantrique est devenue synonyme de sexualité en
Occident. Et, dans une certaine mesure, c'est aussi le cas en Asie,
principalement à cause de l'influence omniprésente de
l'éducation occidentale. Quelle est la vérité?
Les pages sur ce principe couvrent une multitude de sujets
différents et cela reflète la tradition tantrique qui couvre un large
éventail de sujets.
6
Beaucoup de personnes intéressées par le sujet pensent
cependant que le tantra équivaut au sexe et se concentre sur un
rite spécifique, en particulier dans les écoles de tantra Kaula et
Vamachara, et sur les "cinq choses", le Panchamakara, y compris
les rapports sexuels, qui en font partie. Le Kama Sutra de
Vatsyayana , par exemple, a peu ou rien à voir avec la tradition
tantrique mais il est vrai qu'avant les invasions musulmanes et
chrétiennes du sous-continent, la culture avait un intérêt sain
pour la sexualité et avait aussi le langage sensuel de Sanskrit
pour l'exprimer.

Le premier point gênant à propos de la tradition tantrique est


que dans l'écrasante majorité des textes, il est demandé qu'un
pratiquant soit initié par un gourou (féminin ou masculin), qui
appartient à une lignée ou une sampradaya. Si quelqu'un
pratique des rites tantriques, utilise un mantra ou un yantra des
livres, sans être compétent (adhikara), non seulement il n'y a pas
de succès, mais, au contraire, il ou elle est maudit par la déesse.
Ou alors les textes disent.

"Beguiled par la fausse connaissance comme propagée, certaines


personnes, privées de la tradition de gourou-shishya, imaginent
la nature du Kuladharma selon leur propre intellect .Seulement
en buvant du vin, les hommes devaient atteindre
l'accomplissement, tout accro à la liqueur atteindrait la
perfection Si le simple partage de la chair devait conduire à l'état
élevé, tous les carnivores dans le monde deviendraient éligibles
à un immense mérite Si la libération devait être assurée par des
rapports sexuels avec une shakti, toutes les créatures seraient
libérées par une compagnie féminine. ( Kularnava Tantra , II, 116-
118).

La possibilité existe qu'il était relativement tard que les écoles


de tantrik sont devenues "souterraines". A en juger par des
textes comme le Kalika Purana , il semble que la sexualité
tantrique faisait partie de la vie quotidienne.

Les panchamakara (cinq «m») sont la maithuna (rapports


sexuels), la madya (liqueur), le mudra (haricot), la mamsa (chair)
et le matsya (poisson). Ils font partie d'un rite accompli par ceux
de la classe appelée Viras (héros). Selon la tradition, les
pratiquants se divisent en trois classes: divya (divine), vira
(héroïque) et pashu (bête).

Pourtant, la vira, ou sadhana héroïque, n'est qu'une partie de la


tradition Kaula et, si nous croyons que les textes eux-mêmes, est
7
seulement pour une certaine catégorie de pratiquants (sadhakas
(m) et sadhvinis (f)) qui peuvent en bénéficier. Il est interdit pour
le pashu, qui est susceptible de mal comprendre à la fois et sa
signification intérieure sur un niveau superficiel. Pour ceux qui ne
sont pas compétents pour pratiquer ce rite, c'est vénéneux.

De plus, les groupes tantriques qui ne tombent pas dans les


divisions Kulachara ou Vamachara, ne boivent pas de vin et
n'utilisent pas le sexe dans un contexte rituel. Certains peuvent
substituer le gingembre pour la chair, le lait pour le vin et l'union
symbolique de deux fleurs pour la copulation.

L'influent Kaulavali Nirnaya Tantra , un condensé de plusieurs des


plus grands tantras de la Kaula, dit que boire est divya, vira ou
pashu. La première est la réalisation que la Déesse comme vin-
nectar est à l'intérieur, la seconde utilise de l'alcool, alors que
pour le pashu c'est interdit car cela se fait sans comprendre.
Pour un vira qui veut être libéré, les interdictions ordinaires ne
s'appliquent pas. Le vin est Shakti et la chair est Shiva.

Et le Tantra Kularnava dit que la personne divine, ou divya,


réalise que le vin coule du lotus 1000 pétales, la chair est le sens
de la dualité, le poisson est le désordre des sens et le rapport
sexuel est l'union de Kundalini avec Shiva suprême. En effet, le
commentaire du célèbre Karpuradistotra va plus loin et dit que le
vrai rapport sexuel est l'union avec la déesse intérieure. Les
rapports sexuels avec une autre femme sont des adultères. Cela
peut être vrai pour la divya, mais pas pour le vira. (Voir Vira
Sadhana )

Ces considérations montrent clairement que loin que le tantra


soit synonyme de sexe, la sexualité fait partie de la sadhana
(travail sur soi) et de la tradition, et peut-être seulement à un
certain stade et pour un certain temps. Le Vira Sadhana
De même que la compétence du sadhaka (pratiquant masculin)
ainsi que celle du sadhika (pratiquante). C'est seulement par là
que le succès est atteint et pas d'une autre manière, même dans
dix millions d'années - Mahakalasamhita, cité dans Shakti et
Shakta, Woodroffe
(Cette traduction anglaise du chapitre 13 du Brihad Nila Tantra
couvre la méditation et la vira sadhana (culte héroïque, qui
comprend les rapports sexuels) de Mahakali, ainsi que les
principes de svecchacharya (la voie de l'action selon sa volonté)
qui est centrale. à l'école de tantra de Kaula.)
8
Sri Bhairava a dit: Maintenant je parle du mantra suprême de
Mahakali, accordant toute la poésie. Écoutez attentivement, O
Maheshani. Elle est la primordiale, Prakriti, la belle femme, la
connaisseuse primordiale, avec Kalas, la Quatrième, la mère
ultime, la donatrice, la désirable, la dame des héros, la
dispensatrice du succès aux sadhakas.

Elle, la primordiale, Mahaprakriti, Kali, la vraie forme du temps,


dont le grand mantra de tous les mantras est l'océan du mantra,
elle seule donne tout le succès à un sadhaka qui le veut. Le
destructeur de l'anxiété, donnant des faveurs, assis sur un
cadavre, donne tous les désirs, O Devi, et crée toutes les
merveilles.

En cette matière, la purification de l'esprit et la détermination


des défauts ou de l'inimitié dans un mantra sont inutiles. Dans la
sadhana avec ce grand mantra, il n'y a aucune restriction quant
au temps, ni au jour, à la maison lunaire ou aux obstacles causés
par les demeures lunaires et ainsi de suite. Ni dans la sadhana de
Mahakali n'est nécessaire de considérer le guru.

Écoutez, Vararoha, au mantra de tout poésy. Deux Hrims et deux


Hums, suivis de trois Krims et Dakshine Kalike, puis prononçant
les mantras bija précédents dans l'ordre inverse, mettant en
avant Om et Svaha derniers, est le mantra de vingt trois syllabes,
le mantra finalement beau. L'utilisation de ce roi des mantras fait
qu'une personne devient comme Shiva, il n'y a aucun doute à ce
sujet.

Bhairava est le rishi du mantra, Ushnik est le mètre, Mahakali est


le Devi et Hrim est la graine. Hum est la Shakti et son application
est bien connue. Vararohe, écoutez la méditation. La réciter
donne des siddhi, sa pratique donne le pouvoir d'attraction, et
cela fait que les pashus deviennent des viras.

J'adore la très belle, avec des membres de la couleur des nuages


d'orage, qui est nue et assise sur le cadavre de Shiva, qui a trois
yeux et des boucles d'oreilles faits des os de deux jeunes
garçons, garni de crânes et de fleurs. Dans ses mains en bas à
gauche et en haut à droite, elle tient une tête d'homme et une
épée, ses deux autres mains accordant des faveurs et bannissant
la peur. Ses cheveux sont très échevelés. En utilisant cette
méditation, adorez et satisfait le Paramesvari.

Écoutez, beau, à la Gayatri, qui donne toutes les connaissances


quand elle est récitée. Dire Kalikayai et vidmahe, puis dire
9
shmashanavasinyai dhimahi, puis tanno ghore pracodayat. Devi,
après l'avoir récité vingt fois, c'est le dispensateur de toute
prospérité. Récitez-le 20 000 fois pour réussir dans sa
préparation. Faites homa d'une dixième partie, oblation d'une
dixième partie de cela, et abhiseka d'un dixième partie de cela.
Puis nourrir Brahmanas. Faites tout ce qui est nécessaire dans la
sadhana, puis renvoyez Devi et jetez le pot dans l'eau.

Je parle maintenant du grand rituel qui confère à la fois le visible


et l'invisible. Les mantras réussissent en utilisant ce rite, qui doit
être exécuté dans la première ou la troisième montre la nuit, et
sont impuissants autrement.

O Mahesvari, fais vira sadhana dans une maison, ou ailleurs sur


la terre. Faire une petite plate-bande parsemée de bouquets de
feuilles de plantain et y placer un pot barbouillé de vermillon.
Dans le pot place des pousses de mangue et du vin fait de fleurs
de khadira, ainsi que des feuilles d'asvattha et de badari. Placez
également dans la perle, l'or, l'argent, le corail et le cristal, puis
efforcez-vous d'accomplir la vira sadhana.

Dessinez un matrika cakra, en plaçant le pot sur le dessus. Un


mantrin devrait le mettre sur un linge, face à la direction du
nord. Après avoir adoré diverses substances, il faut offrir de la
nourriture, de l'onguent, du mouton et les aliments les plus
attrayants. Alors, O Devi, offre du lait caillé à la grande déesse.

Y a-t-il une jeune et belle fille, ornée de bijoux variés. Après avoir
peigné ses cheveux, donnez-lui de la tambula et dessinez deux
Hrims sur ses seins, Visez sur ou près de sa bouche, et dessinez
deux Klims de chaque côté de son yoni. L'attirant vers vous par
ses cheveux, caresse ses seins et ensuite place le linga dans son
pot de yoni.

O un sourire pur. Récite le mantra 1000 fois, O doux visage.


Chérie, on devient accompli en faisant le rite pendant une
semaine. Maheshani, récite le mantra non de la manière écrite
dans les livres, mais dans son yoni. Cela apporte mantra siddhi, il
n'y a aucun doute à ce sujet. Donc, Devi, la chose secrète
donnant tous les désirs vous a été déclarée. On ne devrait pas le
révéler, on ne devrait jamais le révéler, Maheshani.

O Naganandini, au péril de ta vie, ne le révèle jamais. C'est le


donneur de tous les siddhi. Je ne peux pas parler de la
magnificence de ce mantra. Avais-je dix mille millions de bouches
10
et dix mille millions de langues, je ne pouvais toujours pas en
parler, O Paramesvari.

C'est la chose la plus secrète des trois mondes, très difficile à


obtenir, le grand pitha Kamarupa, donnant le fruit de tous les
désirs. Maheshani, récitant de cette manière, donne un fruit sans
fin, si, par la force du bonheur, on atteint ce pitha. O Maheshani,
après avoir récité le mantra, il donne un fruit sans fin. Bhairavi,
siddhi réside dans ce haut lieu (décrit dans) ce tantra, sans
aucun doute.
……………………………………………………

La pratique du mantra AUM agit en ce sens:


« Le « Au… » fait vibrer toute l’ossature de la cage thoracique, ce
qui prouve que la vibration se communique à la masse d’air
enfermée dans les poumons, et que la délicate membrane des
alvéoles en contact avec l’air vibre elle aussi, ce qui stimule ces
cellules pulmonaires et permet un meilleur échange gazeux.
Les récents travaux de nos physiologistes occidentaux nous
apprennent aussi que cette vibration produit des effets très
marqués sur les glandes endocrines, auxquelles la science
accorde une importance croissante. Le docteur Leser-Lasario,
notamment, a consacré 25 ans de sa vie de savant à l’étude des
effets produits par les vibrations vocales sur l’organisme humain.
Ses travaux ont établi, avec une rigueur scientifique absolue, que
l’émission de voyelles durant l’expiration provoquait un auto-
massage vibratoire des organes. Ces vibrations atteignent les
tissus les plus profonds et les cellules nerveuses ; la circulation
sanguine s’intensifie dans les tissus et organes intéressés.
Les glandes endocrines, qui déversent leurs hormones
directement dans le sang et la lymphe, sont stimulés (hypophyse,
pinéale, thyroïde, thymus, surrénales, gonades). Le sympathique
et le nerf vague n’échappent pas à l’influence bénéfique des
vibrations vocales. La musculature de l’appareil respiratoire se
trouve à la fois relaxée et fortifiée. La respiration s’amplifie et,
avec elle, l’apport d’oxygène dans tout le corps. Le vibromassage
provoqué par l’émission des vocales « Au… » intéresse
particulièrement les viscères de la cage thoracique et de
l’abdomen. Des ondes électromagnétiques produites par cette
vibration se propagent dans tout le corps et accroissent le
dynamisme et la joie de vivre. La concentration s’améliore.

Les expériences de Leser-Lasario ont prouvé que le corps tout


entier se relaxe sous l’effet de ce vibromassage interne, qui,
psychiquement, libère les inhibitions, dépressions et complexes
d’infériorité en harmonisant tout le psychisme. D’ailleurs, n’est-
11
ce pas par vibration que la musique produit en nous les émotions
les plus diverses
Le « mm » musé et vibré dans la tête, fait vibrer le cerveau et les
nerfs crâniens.

Metaphysical Eboracum. L’amour est la grâce à l’état pur, le vrai


secret de la vie et notre seule chose à développer ici-bas.
Lorsqu'on est en deuil d'un être cher la souffrance est encore
plus sensible car on subit une réelle déchirure. Mais les preuves
de survie de l’âme et de l'existence d'un autre monde vibratoire
ne manquent pas, il est donc certain que nous retrouverons ces
êtres aimés que nous n'auront quittés que l'espace d'un certain
temps.. Mon amour, jamais plus douce voix ne tomba sur mon
coeur et jamais des yeux plus beaux que les tiens s'embrasèrent
mon âme..
Qu'on ne vienne pas me reprocher une violation du sanctuaire du
coeur ou des mystères de la conduite de l'âme et de
l'intelligence. Le geste sur mon instrument qui est ma guitare, je
le considère comme signe herméneutique et comme si cette
chose tel un objet murmurait un sens ou un langage ..
Seulement dans le but de les aimer davantage, par le simple effet
de mon regard fixé entre les yeux, je vois les consciences de mes
interlocuteurs portées à la lumière, comme éclairant des livres
ouverts ou illuminant la caverne de l'esprit.
Si d'aventure, les propos énigmatiques que j'émets quelquefois,
peuvent apparaître équivoques ou provoquant à certaines
personnes, vous apprendrez qu'il n'est pas dans mes intentions
de blesser qui que ce soit, me faire passer pour ce que je ne suis
pas ou se méprendre en s'imaginant que je fais partie d' associés
secrets. Je ne suis qu'un retraité observateur isolé dans son
laboratoire mais à l'Initiation de fohat et à grande industrie,
capable de récolter, d'analyser le fruit de recherches menées sur
mes objectifs. Que ce soit la personne, le lieu typique de
rencontre, le document m'intéressant, mystique, ésotérique ou
historique et tout équipement inimaginable à l'esprit humain.
C'est uniquement de cette façon sans but de commerce et grande
industrie que sont mes textes et partitions réalisés, relus,
adaptés. Voulant écrire pour mes amis, de façon que ceux qui
voient ne voient pas, et que ceux qui entendent ne comprennent
pas, je vous conjure, au nom de Dieu, de tenir ce livre caché aux
ignorants. J'ai écrit moi-même ce livre, tiré des livres de tous les
philosophes de la science présente, tels que Hermès, Avicenne,
Rhazès, Platon et les autres philosophes, Dorothée, Origène,
Geber , beaucoup d'autres, et chacun a montré sa science; ainsi
qu'Aristote, Hermès symbole de la planète Mercure et Avicenne.
12
Cela explique d'une façon détournée, de crainte qu'un exposé
trop clair ne permît aux gens de réussir sans le secours de
l'écrit : voilà pourquoi ils ont décrit l'oeuvre sous des
dénominations et des formes multiples.
De siècle en siècle, les adeptes se répètent, tous avouant que la
plus grande partie de leur vie s'était passée dans l'impuissance,
lorsque Dieu leur a communiqué la science de la transmutation...
Si on raisonne, comment les erreurs des adeptes de l'alchimie
ont encore des partisans. Le fait est le contraire de la raison,
donc on devrait reconnaître que l'homme préfère l'erreur à la
vérité.
Ä Precursores istius artis dicunt : Natura naturam superat, et
natura obvious suae naturae laetatar.
« La nature triomphe de la nature et la nature se réjouit en
rencontrant une nature identique. »L’objectif est de transmettre
le résultat des connaissances, savoirs et compréhensions de mes
diverses expériences, pour le bénéfice de chacun et au service de
la vie. C'est un autre laboratoire, le premier étant mon corps
physique. Ce document est donc un laboratoire extérieur à moi-
même, un corps virtuel où je rassemble tout ce qui me semble
important de mes recherches faites sur l’UniVers, la Vie, le Sens
de nos existences, la Conscience, etc. Rassembler, comparer,
faire des liens entre visions intuitives et connaissances
scientifiques de l’UniVers. Semer des graines qui germent en leur
temps, diffuser largement afin de participer activement à
l’ouverture des consciences. Chaque Être porte en lui une partie
de la Connaissance Universelle, une partie de la Vérité
Universelle, en fusionnant toutes ces connaissances et intuitions,
nous participons à l’élévation de l’humanité dans sa verticalité.
La sagesse est le véritable pouvoir et le véritable pouvoir est la
sagesse En étudiant les Tables d’Émeraude, nous obtenons la
Lumière qui éclaire notre esprit et nous donne la force et le
courage de traverser « les peurs » car nous réalisons que ce sont
des ombres, des fantômes auxquels nous donnons tout notre
pouvoir. L’Ombre et la Lumière. En marchant sur un sentier bordé
de magnifiques chênes, vous remarquez sur le sol leurs ombres
danser sous les rayons de soleil. Allez-vous vous arrêter mort de
peur devant les ombres projetées par les arbres Je ne suis pas un
enseignant. Je n'ai pas de mission. Mon propre travail est terminé
et il se peut que mon corps s'écroule à tout moment. Si quelqu'un
me demande conseil, j'essaie de répondre selon mon expérience
et ma connaissance. En fait, ce qui devrait être dit ne peut être
dit. Les mots ne sauraient transmettre l'expérience.
La loi de l’Attraction dévoilée mondialement a sa source dans les
Tables d’Émeraude. Le chemin initiatique pour manifester
consciemment cette LOI COSMIQUE s’ouvre aux chercheurs
13
sincères touchés par le « haut taux vibratoire » contenu dans le
texte sacré. La CONSCIENCE s’élève et éveille le Rêveur Endormi
pour lui offrir le pouvoir de créer sa vie à partir de l’Intelligence
du Cœur. Les CLÉS du SECRET de la Loi de l’Attraction sont
contenues dans les Tables D’Émeraude de l’Atlante Thoth.Une
simple lecture intellectuelle s’avère insuffisante et complexe
puisque les Tables d’Émeraude ont été écrites sur 100 niveaux de
conscience. Les clés de Sagesse sont inscrites sous « Formes
d’ondes Accordée » à ceux qui les reçoivent. . Ce phénomène est
inexplicable. . clés de sagesse guidée par l’Intelligence
Universelle chaque Table révèle le processus de transformation
nécessaire pour acquérir le pouvoir de manifester consciemment
sa vie. Les Tables d’Émeraude éveillent une vérité cachée, une
réalité innée et surtout le bien-être de vivre en tant qu’Esprit
Libre. Artéphius a bien souvent orné une marque sacrée
(thilakam) sur son front. Il porte toujours un codpiece (kaupina).
Il avait encore des dents et avait le nombril profond. Il portait
toujours un tulasi-rosaire (qui est très différent de rudraksha) et
un cristal (sphatika). Il portait le plus souvent des bagues, des
anneaux, bracelets, pentacles et des boucles d'oreilles incrustées
de pierres précieuses.

Seulement par le simple effet du regard fixé entre les yeux,


Artéphius voit les consciences comme des livres ouverts. L'âme
de l'homme qui se reflète ainsi, dans une angoisse existentielle
qui l'étreint, lorsqu'il se trouve placé, par la fatalité, au bord de
l'éternité. Et des vivants divins, il devient lui-même le démiurge,
tandis qu'il a confié le soin d'engendrer les êtres vivants mortels
à ceux qui étaient nés avant lui. Ces derniers, à son imitation,
entreprirent, après qu'ils eurent reçu le principe immortel de
l'âme de façonner au tour pour lui un corps mortel et à ce corps,
ils donnèrent pour véhicule le corps tout entier cependant qu'ils
établissent dans ce dernier une autre espèce d'âme, celle qui est
mortelle et qui comporte en elle-même des passions terribles et
inévitables : d'abord le plaisir, le plus important appât qui
provoque au mal, ensuite les douleurs, qui éloignent du bien, et
encore la témérité et la peur, un couple de conseillers peu sages,
l'emportement rebelle aux exhortations, et l'espérance, facile à
décevoir. Ayant fait un mélange avec ces passions, la sensation
irrationnelle et le désir de qui vient toute entreprise, ils ont
constitué l'espèce mortelle en se soumettant à la nécessité.
La conjonction et la révolution des sept planètes à travers les
sphères des signes du zodiaque dirige les mutations des quatre
éléments, les fait varier et permet de les prévoir. Ce n'est pas
l'Intellect démiurgique qui commande la téléologie du Timée,
mais l'Intellect du Monde et ce n'est pas non plus le Démiurge qui
14
est proposé, dans le Timée, comme objet de contemplation, mais
que cet objet est, en premier lieu, les astres du ciel avec leurs
mouvements réguliers ; cette contemplation mène à la
connaissance et à l'adoration de l'Intellect cosmique. Quelques
indices permettent de supposer que, par cette connaissance, on
atteint à l'intelligence des objets intelligibles dont les astres en
sont la copie . Ce qui est exprimé dans la Révélation d'Hermès
Trismégiste, II dieu cosmique.
dieu Thot
Austanou, Ostané. Cet Ostane était à l'origine un des
cynocéphales qui formaient l'ogdoade hermopolitaine, puis il
s'était confondu avec Thot lui-même. Les Égyptiens écrivaient
son nom du verbe satan ou, cotonou : il était le
satan-tooui, le nomenclature des deux Terres,
qui est Thot (Goodwin, On the name Astennu, dans la Zeitschrift,
1872, p. 101-109). A l'époque ptolémaïque, cette variante de
Thot prit de l'importance et elle fut représentée assez souvent
dans les temples. Ostané avait ses livres comme Thot, remplis de
prescriptions minutieuses (Dümichen, Resultate, pl. XXXVII, l.
13), et il jouissait des mêmes prérogatives que son prototype :
on peut donc admettre légitimement qu'aux temps Alexandrins,
Thot fut connu aux Grecs sous sa forme Ostanu-Ostané comme
sous sa forme Tahiti, sous la figure de Ostanès comme sous celle
d'Hermès. La transformation de Ostanès-dieu en Ostanès, prêtre
memphite, est toute naturelle et trouve ses analogies dans la
littérature mystique ou scientifique des âges plus récents : les
dieux Thot, Shai. Isis y deviennent de même les dieux-
philosophes Hermès et Agathodémon et la prophétesse Isis
[Marie la Juive, dite la prophétesse, aurait-elle quelque rapport
avec Isis ?]. Démocrite, personnage historique, ne pouvait
prendre directement des leçons d'un dieu, mais rien ne
l'empêchait d'en avoir reçu d'un sage égyptien. Ce sage avait
hérité naturellement toute la science du dieu qu'il avait été : on
l'appelait le grand Ostanès, comme on disait l'Hermès deux fois
ou trois fois grand, et s'il était capable de professer la magie et
les opérations chimiques de transmutation qu'elle comporte,
c'est que Thot-Castanou les avait inventées et pratiquées en sa
qualité de dieu.
Il est assez singulier, à cette époque très reculée, de lire le mot «
transmutation » alors que l'on sait, de façon avisée, que la «
pierre philosophale » est une invention de la scolastique du
Moyen Âge... Voilà qui pourrait faire croire que, dès les toutes
premières origines de l'alchimie, les deux courants hermétiques
étaient absolument congénères, pour ne pas dire jumeaux : l'un,
chimérique, professant la transmutation métallique, l'autre,
15
positif, traitant du travail du verre et de la préparation des
pierres précieuses.
La version égyptienne de la légende de Démocrite et de Ostanès
forme donc un tout parfaitement homogène, et dont les détails
sont confirmés par le témoignage des documents purement
indigènes ; qu'en est-il maintenant de la version perse ou
babylonienne ? On y remarque tout d'abord un fait curieux. Bien
que, d'après la tradition, Démocrite ait voyagé en Chaldée, en
Perse, même dans l'Inde, comme en Egypte, [Démocrite, à ce
qu'il semble, a voyagé dans les mêmes terres que Osiris... C'est
là une chose singulière qui, à notre connaissance, n'a pas été
étudiée. Seul, Dom Pernety a jeté des lumières originales sur ce
périple d'Osiris ce n'est pas dans le pays d'origine qu'il rencontre
son maître de magie, à Babylone ou à Suse, mais celui-ci se
déplace pour venir à lui : selon les uns, c'est en Grèce même que
l'initiation a lieu, pendant l'expédition de Xerxès, et, selon les
autres elle s'accomplit en Egypte, mais Ostanès est un mage qui
a quitté sa patrie pour enseigner aux bords du Nil. A bien le
prendre, il semble que cette version persane ou babylonienne
repose sur l'idée préconçue, qu'Ostanés était et ne pouvait être
qu'un nom persan. La forme Ostanou-Ostané du dieu Thot n'était
point connue hors de l'Egypte, et les Grecs en ignoraient
l'existence. Au contraire, quiconque avait lu l'histoire des
Achéménides connaissait divers grands personnages du nom de
Ostanès, un fils de Darius Nothus, un satrape de Parétacène,
contemporain d'Alexandre, sans parler de ceux qui modifiaient en
Ostanès, le nom Otanès du beau-père de Xerxès . La donnée
d'après laquelle Démocrite aurait eu un Ostanès pour maître
entraînait donc, dans l'esprit de ceux qui la répétaient, la notion
complémentaire que, le nom de Ostanès étant un nom perse ou
mède, le personnage qui le portait était nécessairement un perse
ou un méde, mage ou chaldéen de son métier. Il me semble qu'en
tenant compte des considérations que je viens d'exposer
sommairement, on peut rétablir ainsi l'histoire de la légende de
Ostanès et de son développement :
1° Démocrite va en Egypte s'instruire aux sciences sacrées pour
lesquelles les Égyptiens étaient célèbres : il les apprend dans le
temple de Ptah, à Memphis, de Ostanès, qui est en réalité un
dieu, une forme de Thot, mais que la tradition grecque considère
comme un homme, l'un des inventeurs de l'alchimie ;
2° Le nom de Ostanès rappelant surtout aux Grecs des Perses de
haut rang, Ostanès devient un Perse par la vertu de son nom, et
par suite un mage, un chaldéen, d'où la variante qui lui donne
une origine babylonienne ;
3° La tradition primitive constatant que Démocrite avait fait ses
études de sciences occultes en Egypte, une partie des écrivains
16
n'hésite pas à la suivre, en se bornant à déclarer que Ostanès
était un mage venu dans ce pays, et qui s'y trouvait établi au
moment où le philosophe y arriva ;
4° D'autres, qui avaient été frappés de la contradiction qu'il y
avait à donner un Persan comme le prototype de la science
égyptienne, préféraient supposer que Xerxès avait laissé des
mages à Abdère, au retour de Salamine, pour instruire le fils de
son hôte, que Ostanès était un de ces mages, et par suite, que
Démocrite avait reçu sa science d'un Ostanès, mais à Abdère, non
pas en Egypte. Il y avait dans leur récit un anachronisme un peu
fort, mais une erreur de dates n'était pas pour les gêner ;
5° Comme pourtant la tradition était constante qui faisait
séjourner Démocrite en Egypte, on prêta au philosophe, en place
d'un Ostanès dont on le privait, un nouveau précepteur du nom
d'Apollo pêchés ou Appollobêx de Coptos (Pline, Hist. Nat., XXX,
ii). Est-ce un dieu humanisé comme Ostanès, Horus-l'épervier
ainsi que Wiedemann le pense? Est-ce un homme réel? Le fait est
qu'il ne réussit pas à déposséder complètement Ostanès.
Tel est, je crois, la série d'opérations inconscientes qui ont
transformé le dieu
AOUSDANOU-OSTANOU-OSTANÉ et le Thot égyptien, maître
fabuleux de Démocrite, en un mage persan du nom de Ostanès.
electrum ou eldarium sont synonymes du mot grec chelidonium,
la chélidoine souvent citée par les alchimistes ou par des anciens
chimistes comme Frédéric Stade, dans son Ciel des Philosophes.
Il s'agit d'une recette d'autant plus importante qu'elle permettait
d'écrire sur parchemin, marbre ou verre, ce qui explique
pourquoi elle était si répandue. Utiliser des eaux salées et y
ajouter les Sufs qui d'après notre langage ordinaire, s'agirait de
l'oeuf philosophique, expression purement symbolique, ainsi
obtenu au moyen de notre art métallique d'alchimiste. doctrine
de Platon. Comme Pythagore, il passe pour avoir été partisan de
la métempsycose, en admettant que les hommes d'une bonne
conduite étaient récompensés après leur mort. L'âme de chacun
passait dans un astre où elle jouissait d'une félicité parfaite avec
le dieu de cet astre. L'âme du méchant passait dans le corps
d'une femme, et, si elle ne s'y corrigeait pas, dans une bête dont
elle avait eu les vices, et la punition durait tant que l'âme ne
s'était pas corrigée. Platon croyait que Dieu donnait à quelques
hommes le don de la divination, et cette divination pouvait
encore appartenir à des enthousiastes, à des hommes malades et
à des hommes endormis.
Platon passait pour avoir emprunté beaucoup d'idées à ses
prédécesseurs et même à ses contemporains. C'est ce que
Diogène de Laërce remarque dans la vie de Platon: il a emprunté
à Héraclite les idées relatives aux sens; à Pythagore, les idées les
17
plus élevées relatives à l'intelligence; à Socrate, sa manière
d'envisager la morale, enfin beaucoup d'idées aux livres
d'Épicharme.Et Celui qui venait d'établir tout cet ordre restait
dans son état accoutumé; mais ses enfants (les astres-dieux),
ayant médité le plan de leur père, s'y conforment. Ils prirent donc
le principe immortel de l'animal mortel, et, imitant Celui qui les
avait faits eux-mêmes, ils empruntèrent au monde des parties de
feu, de terre, d'eau et d'air, qui devaient lui être rendues un
jour ; ils les réunirent ensemble, non par des liens indissolubles,
comme ceux par lesquels Dieu avait joint les parties de leur
propre corps, MAIS PAR DES CHEVILLES MULTIPLIÉES ET
IMPERCEPTIBLES À CAUSE DE LEUR PETITESSE, et, après avoir
formé ainsi des corps entiers et bien distincts, ils établirent la
révolution de l'âme immortelle dans chacun de ces corps, où de
nouvelles parties affluent et d'autres s'écoulent sans cesse... Le
principe immortel de l'âme peut être identifié au Mercure ; c'est
grâce au Mercure que le Soufre se sublime - se sépare du Corps à
l'état impur - puis se réincrude selon la volonté de l'artiste, c'est-
à-dire se corporifier à nouveau. L'expression « façonner au tour
pour lui un corps mortel » renvoie au métier du potier dont
Fulcanelli a dit qu'il était lié à l'alchimie de façon tout à fait réelle
- cf. Piccolpassi, in Introitus, VI -. Ce n'est pas tout. Les passions
sont, la suite du texte le montre, en rapport exact avec les
planètes, c'est-à-dire aux métaux dissous, autrement dit avec les
chaux métalliques : leur humide radical métallique. Ainsi, le
plaisir est lié à ZEUS - Jupiter - les douleurs, à CRONOS - Saturne
-; la témérité à Arès - Mars -; la peur est de distinction plus
difficile : nous aurions tendance à y voir la Nuit - Nyx - divinité
qui représente l'obscurité primordiale, angoissante, pleine
d'incertitude. Elle est fille de Chaos, et contracte des rapports
avec l'AIR - dont le maître est Jupiter - et avec la LUMIÈRE, qui
participe du FEU et de l'AIR. Par cabale, on peut admettre que la
NUIT = 1 FEU + 2 AIR. Les équations de transmutation, telles que
les autorise le Timée, permettent ainsi d'identifier la NUIT à l'EAU
primordiale. Il y a encore plus : Héméra, la Lumière - hemera -,
c'est aussi un chêne - hmeriV - par cabale phonétique. La
demeure de la Nuit, située en Hespérie, achève de nous fortifier
dans l'impression que cette divinité pourrait se rapporter à la
LUNE prise dans son premier quartier, c'est-à-dire le Mercure
philosophique. Enfin, l'espérance conduit directement à Hesper,
Vénus au crépuscule du couchant. l'idée qu'Aristote se faisait du
monde. La terre immobile était placée au centre ; toutes les
planètes, le soleil compris, tournaient autour d'elle. La terre,
comme les planètes, comme les étoiles fixes, était sphérique,
parce que cette forme est supérieure à toute autre.
18
L'ensemble de tout ce qui constitue le monde était contenu dans
un espace sphérique dont la limite, le ciel, était la limite de toute
chose. Il n'y avait au delà ni temps ni espace. Si Aristote
distingue un premier, un deuxième ciel, ce sont des régions
différentes d'un ciel unique. C'est dans les parties les plus
élevées du ciel qu'on trouve le divin, le bon, c'est la région
éthérée. L'éther, dont l'essence est de se mouvoir toujours, est le
premier corps, distinct de tous ceux qui nous entourent, et
d'autant plus parfait qu'il est plus éloigné de nous. Il est
immortel, ne s'accroît ni ne décroît; conséquemment, il est en
dehors de toute génération et de toute corruption. Aristote lui
attribue le désir de se mouvoir pour plaire à Dieu. Il est donc tout
à fait distinct des quatre éléments, la terre, l'eau, l'air et le feu.
Le ciel extrême comprend au-dessous de lui le ciel des étoiles
fixes.
Celui-ci comprend au-dessous de lui le ciel des planètes.
Celui-ci comprend au-dessous de lui le ciel du feu.
Celui-ci comprend au-dessous de lui le ciel de l'air.
Celui-ci comprend au-dessous de lui le ciel de l'eau.
Enfin, celui-ci comprend au-dessous de lui le ciel de la terre. Les
idées que les alchimistes me paraissent avoir puisées dans les
idées cosmologiques d'Aristote sont les attributs qu'ils accordent
à l'éther, et l'opinion qu'ils en ont déduite que tout ce qui tendait
à diviser la matière, à la réduire à l'état invisible ou à l'état
aériforme, ajoutait à ses qualités, à ses vertus.
Les planètes se comportent comme des astres-dieux, médiateurs
entre le Ciel et la Terre. C'est de ce point de vue que nous en
avons parlé dans la section sur l'humide radical métallique et ce
n'est point par hasard que nous avons cité, à cette occasion, et
assez longuement, Lavoisier, quant aux médiateurs qui
permettent d'avoir accès au monde des planètes, c'est-à-dire aux
métaux quintessencier, autrement dit au monde des chaux
métalliques, des oxydes - Dès lors, il apparaît plus évident que
les alchimistes se soient intéressés aux planètes, non pas tant
parce qu'ils les savent douées de propriétés occultes que, bien
plutôt, parce qu'elles servaient leur propos, en masquant aux
yeux du profane, d'un irréfragable nuage, les discours qu'ils
tenaient, dans leurs traités, sur les oxydes - les alchimistes se
sont donc sciemment servies des planètes en leur prêtant des
facultés cachées là où ils donnaient, par cabale, le mode d'emploi
des oxydes - chaux des métaux - dans le travail du 3ème oeuvre.
Hermès. Le plus ancien était fils du roi Menés, qui, selon
Manéthon et Champollion, vivait de 5804 à 5777 ans avant J.-C.
Le fils du roi Menés a porté les noms de Thot I, Athotis I, Hermès
I. L'histoire rattache à sa personne les plus grands services qu'un
roi puisse rendre à son peuple comme savant, législateur et
19
inventeur même des choses utiles et agréables à la vie des
hommes. Hermès était donc respecté à tous égards du peuple
égyptien. Mais ce n'est pas à sa personne que les alchimistes ont
rattaché leur prétendue science : c'est à Siphons, Sophi, Thot II
ou Hermès II, qu'ils ont nommé Trismégiste, fondateur de la IVe
dynastie, qui, suivant Manéthon, vécut de 5121 à 5058 avant J.-
C., et éleva la grande pyramide. On lui attribuait l'invention de
différentes branches des connaissances humaines. Enfin il était
réputé un type de savoir (Lenglet-Dufresnoy fait vivre Hermès Ier
2700 avant J.-C. et Hermès II en 1996 avant J.-C.). [tout cela est
parfaitement chimérique. On s'accorde bien à penser que tous les
écrits hermétiques remontent, au plus, au IIe siècle après J.-C. -]
Je me garderai bien de citer tous les ouvrages attribués à Hermès
Trismégiste ; j'en mentionnerai deux, parce que les alchimistes
leur accordent quelque importance :
La Table d'émeraude, traduite en français dans la Bibliothèque
des philosophes chimiques, avec un commentaire de Hortulain
(Joannes Grasseus) qui vivait au XVe siècle ; [nous avons établi
un commentaire de la Table d'Emeraude et relevé un contre sens
de Hortulain qui nuit à la compréhension du texte -
Les Sept chapitres traduits dans le même recueil.
L'ouvrage le plus volumineux est le Pimandre, qui porte avec lui
la preuve d'une origine moderne. [nous ne pouvons, ici, que
renvoyer à la somme en trois volumes du R.P. Festugière sur la
Révélation d'Hermès Trismégiste - frontispice de la Bibliothèque
des Philosophes chymiques
Il existe un Dialogue de Marie et d'Aros [Horus, mais de l'avis
même de Chevreul, sur sa critique de l'Histoire de la Chimie de
Hoefer, cet écrit est parodique -] sur le magistère d'Hermès,
traduit en français dans la Bibliothèque des philosophes
chimiques. Il est attribué à une juive du nom de Marie, laquelle
vivait, suivant Lenglet-Dufresnoy, en 470 avant J.-C. Cet écrit est
encore apocryphe.
Enfin, je dirai qu'il n'existe aucune preuve que Démocrite
d'Abdère, le célèbre philosophe grec atomiste, ait été initié aux
mystères hermétiques par Ostanès et les prêtres égyptiens.
impossible que Dieu ne soit point opposé à ce que les étoiles
soient signes et présages des choses contingentes, dans le cas
où leurs indications ne sont point de simples menaces; chaque
homme, chaque ville, chaque province, chaque royaume peut
avoir son étoile. Les faits concernant les révolutions des temps,
des jours, des années, sont du ressort des planètes et du soleil.
Les événements, les tragédies de la vie humaine , le sont des
étoiles fixes. André Barbault poursuit cette tradition avec ses
recherches en Astrologie mondiale -
20
Maintenant, comment les rapports s'établissent-ils entre le ciel
et la terre?
C'est au moyen du blas, dont nous avons parlé en traitant du
magnale; plus celui-ci présente de vide, et plus la communication
est facile et l'action du ciel efficace ; c'est par le blas que le ciel
agit sur l'état météorologique de la terre, et par le blas que
l'action du ciel se manifeste sur l'homme, qui a lui-même un blas
intérieur. Enfin, van Helmont reconnaît aux valétudinaires la
faculté de prédire les changements de temps. Le soleil avance le
développement des semences. La lune, au contraire, s'oppose à
ce développement ; elle altère les puissances séminales, elle
amène la décomposition des cadavres, et convertit les eaux en
lefas. Les Grecs ont admis des causes motrices, des forces
spirituelles dans tout ce qui est animé ; mais, dans les idées du
plus grand nombre, ces causes, ces forces étaient inhérentes à la
matière, quoique Pythagore et Platon aient paru admettre la
métempsycose, et dès lors la séparation de l'âme de sa partie
matérielle, et qu'il ait semblé vraisemblable à Aristote, au dire de
Colonna, que l'âme enveloppait le corps humain plutôt qu'elle
résidât dans l'intérieur du corps même, et cela parce que, la mort
survenant, il lui semblait plus vraisemblable que l'âme se séparât
de l'extérieur au lieu de l'intérieur du corps. Quoi qu'il en soit, ce
n'est que depuis le christianisme sans parler du bouddhisme que
la distinction de l'âme d'avec la matière est devenue commune et
qu'on a reconnu une âme spéciale à chaque individu de l'espèce
humaine. L'archée.. on peut dire en toute logique que son
équivalent moderne est le code génétique.
Les envieux disent qu'il faut prendre diverses choses afin
d'égarer les ignorants et lourdauds, comme il a déjà été dit. Cet
art n'est-il pas aussi plein de très grands secrets? Et toi fatbook,
tu crois que nous enseignons clairement les secrets des secrets?
Prends-tu les paroles selon le son des mots? Sache certainement
sans être aucunement envieux comme d'autres, que toute
personne qui prend les paroles des autres selon la signification
vulgaire des mots ordinaires, déjà celui-là, ayant perdu le fil
d'Ariane dans les détours du labyrinthe, erre totalement et
destine son argent à la perdition. Et moi-même, Claudius, après
avoir appris tout l'art dans les livres véritables, j'ai été comme
les autres. Mais, comme j'ai vu en l'espace de mille ans, ou peu
s'en faut, lesquels sont déjà passés sur moi depuis ma naissance,
par la grâce du seul Démiurge Tout-puissant, comme j'ai vu en ce
long espace de temps que personne ne pars faisait aucun
magistère, à cause de l'obscurité des mots écrits, respectueux et
en homme de bien, j'ai résolu en ces derniers jours de ma vie,
d'écrire le tout sincèrement et vraiment, afin qu'on ne puisse rien
désirer de plus, qu'on ait déjà excepté une certaine chose qu'il
21
n'est loisible à personne de dire ni écrire, parce que cela révèle
toujours par le Très Haut; encore que cela même peut
s'apprendre facilement sans qu'on ait un peu d'expérience et la
tête point trop dure. J'écrirais dans ce livre, la vérité toute nue,
la couvrant néanmoins de petits haillons, afin que tout homme de
bien et sage puisse cueillir heureusement de cet arbre, les
pommes admirables des Hespérides. Et pour cela, loué soit le
Très Haut qui a mis cette bienveillance en notre âme, et avec une
très longue vieillesse, nous a donné cette bonté de cœur, par
laquelle il me semble que j'embrasse, chéris et aime vraiment
tous les hommes.Quant aux extra-terrestres.. Je suis bien
informé à leur sujet, je n’en ai jamais vu et ayant assez
d'occupation, je ne cherche pas à les rencontrer..
Je dois avertir le lecteur qu'il s'agit d'oeuvres déconseillées aux
personnes sensibles.
Durant mon court passage de pèlerin en ce monde, j’aurai
toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en Secret le
constant hommage de mon intelligence et de ma volonté. Si je lui
suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche divine étoilée, par
la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai courageusement
travaillé, lutté et souffert pour la cause du Maître; si je peux
affirmer avoir combattu le bon combat, j'aurai achevé ma course,
j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime bienheureux jour de la
pesée de mon âme, il me restera à attendre armé de ma seule
patience la décision de justice que le juste juge aura rendu à mon
égard.Chaque nouvelle existence terrestre restaurera en moi,
amoureux de science et de la compréhension rationnelle de
l'oeuvre, un besoin d'expérience, de synthèse mentale
métaphysique. Bien qu'ayant révoqué toute idée de
transmutation métallique qui demeure la part inexpugnable
d'une Rerum Subscription. Elle qui est la première Pensée,
l’image de cet Esprit, elle fut la matrice de tout car elle existe
avant eux tous.
Elle est la Mère-Père, l’Homme primordial, l’Esprit Saint, le triple
mâle, la triple puissance, le triple nom androgyne,
l’Éon éternel parmi les éons invisibles et la première à être
sortie.
……..

D'autre par il est dit que « de la lumière pure qui entoure


l’invisible Esprit » regardez la sphère de cristal pur avec ses trois
points Chaque jour succède à un autre jour et les mois suivent les
mois. Les années s'ajoutent aux années mais aucun succès ne
vient encourager les recherches alchimiques rassemblées du
surréaliste que je suis. La cabale hermétique à laquelle je
m'applique, émane de livres, de textes et documents des
22
sciences ésotériques de l'Antiquité, du Moyen Âge et des temps
modernes. C'est une langue. Et, comme la grande majorité des
traités didactiques de sciences anciennes sont rédigés en cabale,
le lecteur n'en peut rien saisir s'il ne possède au moins les
premiers éléments de l'idiome secret. J'ai un intérêt pour
Fulcanelli. Son traité sur les Demeures philosophales et le
symbolisme hermétique... Pour la science occulte dont un des
objets est la communication avec le surnaturel. Oh Egypte, pays
mémorable. Tu n'a point trahi le mystérieux secret des jours
anciens. Pourtant depuis Héraclée jusqu'à Champollion, tant
d'explorations et de tentatives audacieuses se sont répétées. De
bien savantes recherches qui n'auront encore pu trouver la clé
des hiéroglyphes.
Imagination fertile troublante. Emanation d’un obscur et
souterrain travail de l’âme.
Insondable abîme sans fond.
The Creator Has A Master Plan..
Amon (ou Amun ou Amon ou Aamon ou Amana ou Amumu ou
Amen, en Grec : Άμων ou Άμμων) est un Dieu attesté depuis
l'Ancien Empire (2647-2150). Il fut l’une des principales divinités
du panthéon Égyptien. Son nom Imen "le Caché", se traduit par
l’impossibilité de connaître son véritable aspect, son essence. Il
est Imen achat renou "Amon aux noms multiples". Il apparaît
aussi en tant que Dieu de la fécondité. Sous cette forme il prend
le nom d'Amon-Min. Son rôle de Dieu créateur en fait aussi un
Dieu de la fécondité. Son universalité lui valut de devenir le
"seigneur des trônes du Double Pays", c'est-à-dire Haute-Égypte
et Basse-Égypte. Il est l'époux de Moût et le père du Dieu
Khonsou avec lesquels il forme la triade Thébaine.
Amon commença à prendre de l'ampleur à Thèbes vers la fin de
la Première Période Intermédiaire (2140-2022), où il finit par
supplanter Montou, la divinité locale. À partir de la XIe dynastie
(2134-1991) il occupa une place importante dans la ville, où il lui
fut érigé sous Sésostris I (1962-1928) le temple de Karnak. Au
début Amon était donc le Dieu local des tribus de Thèbes.
Lorsque les Princes de la ville s'emparaient du pouvoir, en se
débarrassant des Hyksos sous le début du Nouvel Empire (1549-
1080) lors de la XVIIe dynastie, Amon, progressivement,
supplanté Rê comme Dieu dynastique qui se trouva alors plongé
dans l'ombre. Il fut alors assimilé au Dieu solaire sous le nom
d'Amon-Rê. Il devint ainsi le Roi des Dieux du panthéon. Les
Prêtres d'Amon devinrent les vecteurs les plus influents de la
société Égyptienne lors de cette période. Amon fut considéré
comme le Dieu des Dieux car il est "Celui qui réside" en tout,
d'après l'étymologie de son nom, puisque men signifie demeurer,
durer. Souvent considéré comme l'invisible, dans les Textes des
23
Pyramides il fut donc associé à l'air, au ciel, au Bâ (le souffle de
vie) et ainsi il se plaça tout en haut du panthéon Égyptien et fut
naturellement le père des Dieux.

À la fin de la XXe dynastie (1186-1069), la puissance du clergé


d'Amon est tellement importante que le temple de Karnak forme
un véritable État dans l'État. Lors de la XXIe dynastie (1070/69-
945) le pouvoir royal va s'affaiblir, à l'instigation du Grand Prêtre
Hérihor le clergé d'Amon va alors prendre tout le contrôle de la
Haute-Égypte. Cette période est appelée : Renouvellement des
naissances. Mais, en 664 av.J.C, les Assyriens qui avaient envahi
l'Égypte, détruisent Thèbes. À partir de cette époque le culte
d'Amon va perdre de son importance et commencer son déclin au
profit du Dieu Osiris.

Sous Thoutmôsis III (1479-1425), le culte d'Amon était sorti des


frontières de l'Égypte et s'était implanté au Gebel Barkal (IVe
cataracte du Nil) où il fut vénéré par les populations locales sous
le nom d'Amon de Napata. Sous les Ptolémée, Amon sera assimilé
à Zeus. Dans son sanctuaire de l'oasis de Siwa, Alexandre le
Grand (336-323) se fera proclamer fils d'Ammon-Zeus.

Ses représentations et symboles

Son nom Imen "Le caché", se traduit par l’impossibilité de


connaître son véritable aspect, son essence. Il se présente donc
sous de nombreuses formes. Il est Imen achat reno, "Amon aux
noms multiples". Amon est toujours un Dieu anthropomorphe de
peau brune, ou bleue, ou plus rarement noire. Assis ou debout, il
porte toujours un mortier à plumes sur la tête (on considère que
ce sont des plumes d'oie). Il est surtout représenté avec une tête
de bélier, ou sous forme humaine portant des cornes de bélier. Sa
peau bleue le désigne comme un Dieu des concepts abstraits,
c'est-à-dire invisible et pourtant omniprésent. L'une des plus
belles représentations d'Amon est celle de l'Amont d'or conservé
au Metropolitan Museum of Art de New York. En tant que Dieu de
la fécondité il est représenté sous la forme ithyphallique de Min,
qui porte la couronne d'Amon, avec un bras levé qui tient le
fléau. Sous cette forme il prend le nom d'Amon-Min.

Ses symboles étaient :


▪ Ses attributs divins : La coiffure d'Amon est assurément ce qu'il
y a de plus caractéristique chez ce Dieu. Elle se compose d'un
chapeau cylindrique légèrement évasé (le mortier) fiché de deux
longues plumes. Il en descend le long du dos un serre-tête lui
24
aussi propre à cette divinité. Souvent, à partir de la XXIIe
dynastie (945-715), il brandissait un cimeterre.
▪ Ses emblèmes étaient : Le disque (Image du soleil), les cornes
et le fléau.

▪ Animaux, couleur et élément : Il est associé à l’oie qui pondit


l'œuf d'où sortit la vie et au bélier, en raison de sa vigueur. Ses
couleurs sont le rouge et le bleu. Cette dernière étant parfois
celle de sa peau. Son élément est l'air.

▪ Les fêtes en son honneur : Le culte d'Amon fut rendu dans tout
le pays et la ferveur dont il bénéficia ne fut démentie par aucune
cité. Partout, des fêtes lui furent consacrées. Les deux
principales le furent à Thèbes. Il s'agit de la fête d "Opet, au
cours de laquelle On va visiter son harem à Louqsor, et la "belle
fête de la Vallée" qui menait Amont sur la rive gauche du Nil pour
visiter les temples funéraires des Pharaons et les nécropoles du
peuple.
Egypte, endroit de naissance du Mystère .. tout y est présent.
Mystère de la création, mystère de l'éternité en passant par la
quête de l'éternelle jeunesse... A l'ombre des pyramides et dans
les sombres souterrains du Sphinx, des cryptes et tombes
géantes ont subsisté de l'époque d'Osiris à Saqqara jusqu'aux
chapelles de Dendérah... Les grands savants égyptiens Imhotep
et Amenhotep, y ont laissé leur héritage, c'est un savoir
millénaire lié à la non-mort, à l'immortalité et au pouvoir
immense de la source de jouvence.. Aucun hasard dans le pays
arpenté par l'Eternel lui-même, où ont passé ses nuées, les
anges-messagers, les anges-guerriers, et un nombre fabuleux de
rois et pharaons, ainsi que les immémorables Nemrod, Antioche,
Alexandre le Grand, des Grecs, des Romains, des Perses, des
Papes, des Templiers y ont plus tard pris le relais..

Ses lieux de cultes principaux

Ses lieux de culte principaux furent :


▪ En raison du développement de son culte au Nouvel Empire
(1549-1080), Thèbes, la grande capitale pharaonique de
l'époque, constitua le principal lieu de culte dédié à Amon avec
les célèbres temples de Karnak et Louqsor.

▪ La ville d'Hermopolis a sans doute accueilli son plus ancien lieu


de culte. Habituellement, la cosmologie de cette ville est
présentée comme postérieure à celle d’Héliopolis et antérieure à
celle de Memphis. L'Ogdoade est un groupe composé de huit
divinités primitives qui régnaient avant la création, réunies par
25
couple et symbolisant les forces du monde dont Amon faisait
parti.

▪ Tanis, dans le Delta, accueillit le temple d'Amon des souverains


des XIXe (1070/69-945) et XXIIe "dynasties (945-715).lle
moderne de Louxor et de son ancien temple dédié au Dieu Amon-
Min. Le temple d'Amon (ou Djeser Set), longuement restauré et
dont certains salles demeurent closes, se situait juste à gauche
de l'entrée du temple funéraire de Ramsès III (1184-1153), non
loin du palais royal. Le cœur date de la XVIIIe dynastie et fut
construit sous le règne de la Reine Hatchepsout (1479-1457) et
du Roi Thoutmôsis III (1479-1425).

▪ En Nubie Amon était un des Dieux les plus importants du pays.


Sa forme originale était un bélier. La tête de bélier fut ensuite
adoptée par les Égyptiens après la conquête de la Nubie. Dans la
langue Méroïtique, il se nommait, Amani. Le nom Amani se
retrouve dans de nombreux noms de souverain Nubien comme
Tanoutamon, Senkamanisken Anlamani, Arkamani, Amanitore,
Amanishakheto ou encore Natakamani. Amont de Nubie avait
beaucoup de différentes manifestations, les formes courantes
sont : Amon de Napata, comme Armon du Gebel Barkal Dieu
principal de la dynastie Napatéenne ; Amont de Naga ; Amont de
Kawa, dont le surnom était Lion sur le Sud ; Amont de Méroé.

▪ À l'époque archaïque Grecque Amon fut assimilé à la divinité


Grecque Zeus. Ce fut les Cyrénéens qui le firent connaître au
monde Grec En tant que Ammon-Zeus. Son sanctuaire oraculaire
à l'oasis de Siwa, est le troisième en importance après Delphes
(consacré à Apollon) et Dodone (consacré à Zeus). Alexandre le
Grand (336-323) s'y fit proclamer fils d'Ammon-Zeus en 331.

Le culte d'Amon

Le culte rendu à Amon est omniprésent, tant au travers des


grandes fêtes qui lui furent consacrées, qu'au sein des grands
temples qui lui furent dédiés. Il est aussi une histoire d'influence
et de lutte menée par le clergé du Dieu à l'encontre des autres
clergés. L'accession au rang pharaonique des Princes de Thèbes,
ville d'Amon, ne fit qu'accroître la prépondérance de ses Prêtres
et de ses domaines. Les fêtes d'Amon comptaient parmi les plus
grandes et les plus belles d'Égypte. Deux se distinguaient tout
particulièrement(ou "Belle fête d'Opet" heb nefer en Ipet : Hb nfr
n Jpt) et se déroulait tous les ans durant le deuxième mois de
l'inondation et plus précisément durant le mois de Paophi (ou
Paophi), 18 Août au 16 Septembre.
26

La durée des festivités connaîtra des longueurs différentes en


fonction des Rois, par exemple sous la Reine Hatchepsout (1479-
1457) Op Et durait 11 jours alors que sous le Pharaon Ramsès III
(1184-1153) la fête atteignait 27 jours. Comme toutes les statues
divines, celle d'Amon quittait en certaines circonstances le
sanctuaire de Karnak où elle était ordinairement enfermée.
C'était une grande fête pour le commun des mortels de voir le
Dieu sortir, car à l'occasion de cette manifestation, la statue s'en
allait visiter son harem installée à Louqsor. Au début de l'Opet les
Prêtres Ouab sortaient les trois barques sacrées de la triade,
stationnées à Karnak, pour rejoindre Louxor. Elles y restaient
quelques semaines avant de retourner à Karnak.

Au dixième mois de l'année, la statue d'Amon sortait de


nouveau à l'occasion cette fois de la "Belle fête de la Vallée". Les
festivités lui faisaient cette fois franchir le Nil. La procession
passait dans les villages, les nécropoles et surtout les temples
funéraires des Pharaons. Par ailleurs, bien d'autres fêtes se
déroulaient sous la protection du Dieu. Le culte d'Amon fut aussi
particulièrement vigoureux dans la ville de Tanis, devenue
capitale des souverains de la XXIe dynastie (1070/69-945). En son
nom il y eut dans le pays un véritable démantèlement, celui de
l'ancienne capitale de Ramsès II, Pi-Ramsès. Pour construire des
temples à Amon et Mout, les souverains des XXIe et XXIIe
dynasties (945-715) n'hésitèrent pas à démonter et piller les
édifices de celles-ci. Murs, colonnes, statue etc.. furent
démantelés pour fournir les chantiers de la nouvelle cité. Quant
aux colosses, obélisques, naos, beaucoup furent débités en
morceaux pour faire de la pierre de taille.
Le clergé d'Amon

De Ramsès I (1295-1294) à Ramsès III (1184-1153), les


souverains vouaient déjà à Amon une grande dévotion. Ils étaient
des Pharaons d'une envergure politique assez importante tant à
l'intérieur qu'à l'extérieur du pays. Les Ramsès qui suivirent de IV
(1153-1147) à XI (1099-1069), en revanche, ne parvinrent pas à
maintenir l'Égypte au rang de grande puissance telle qu'elle
l'avait toujours été et corruptions, invasions étrangères etc ..
rongent le pays. À l'inverse, le clergé d'Amon se faisait lui plus
puissant et menaçant vis-à-vis d'un pouvoir qui n'avait plus de
pharaonique que le nom. L'arrivée de Grands Prêtres cumulant
des fonctions religieuses avec des fonctions militaires confirma
l'ébranlement du pouvoir. L'autorité et la richesse croissante du
culte Amon, relayées par ses puissants serviteurs, finirent par
avoir raison de l'autorité centrale du Pharaon. Les oracles du
27
Dieu intervenaient de plus en plus dans la vie politique et le
gouvernement de l'État, plus rien ne se faisait sans Amon.
Finalement, les souverains de la XXIe dynastie implantent et
développèrent à Tanis, ville du Delta devenue capitale, le culte
des divinités de Thèbes, à savoir Amon-Rê, mais aussi Mout et
Khonsou. Dans le même temps, le Général Hérihor devint Premier
Prophète d'Amon (Hen Netjer Tepie Amon) et maître des biens du
clergé du Dieu de Thèbes Et fut le premier d'une grande lignée de
Prêtres-Rois.

Les Divines Adoratrices d'Amon

Le titre évolua au fil du temps il fut d'abord, "Divine Adoratrice"


(dw3t-ntjr) ou "Épouse du Dieu" [sous entendu Amon] (hmt-ntr),
ces deux titres ne furent associés qu’à partir de la Troisième
Période Intermédiaire, ou "Main du Dieu" (Drt-nTr). Il fut
successivement porté par des catégories totalement différentes
de femme d'Egypte. Le titre, Épouse du Dieu Amon, était sensé
rappeler le mythe de la naissance divine du Roi, selon lequel sa
mère fut fécondée par le Dieu Amon. Bien que la fonction fût
théoriquement sacrée, elle fut essentiellement exercée en tant
qu'outil politique par le Roi, servant conforter l'autorité royale
sur la région Thébaine où le puissant clergé d'Amon était installé.
Sous la XXe dynastie le titre Épouse de Dieu prit une plus grande
importance lorsque Ramsès VI (1143-1136) nomma sa fille Iset
(ou Isat ou Isis - dw3t-ntjr Est "Divine Adoratrice du Dieu, Iset") a
ce poste, ainsi qu'à celui de simple Divine Adoratrice.

À la XXIe dynastie (1070/69-945), la charge fut modifiée, les


Épouses d'Amon devaient être et rester vierges et se vouer
exclusivement au Dieu. Avec ce début de Troisième Période
Intermédiaire, cette nouvelle fonction atteignit les plus hauts
sommets de son pouvoir politique. Le statut élevé de ce poste est
illustré dans la tombe d'Aménardis I à Médinet-Habou. Du début
de la Troisième Période Intermédiaire jusqu'à la XXVe (747-656)
et XXVIe dynastie (664-525), ce furent des Princesses royales qui
assument la fonction. Le poste était à son comble à la fois
politiquement et économiquement. Comme le rôle des Grands
Prêtres d'Amon changea pour devenir principalement spirituel et
non plus "terrestre", la Divine Adoratrice devint le centre
principal du culte du Dieu à Thèbes. Sous la domination Perse
(525), le statut royal de Adoratrice fut aboli, mais des jeunes
vierges issues de familles modestes locales continuent d'épouser
Amon. L'Épouse du Dieu Amon était la plus haute Prêtresse de
rang dans le culte de la divinité. Elle était associée au temple
d'Amon de Karnak.
28
Légendes et mythes

Amon doit sa célébrité plus aux Pharaons qui développèrent


son culte qu'à sa mythologie. Sous la forme d'une oie, l’un de ses
animaux symboliques, il pondit l'œuf primordial d'où sortit la vie.
Sous la forme d'un serpent, il fertilisa l'œuf cosmique façonné
dans les Eaux primordiales. Les Textes des Pyramides le
mentionnent parmi les divinités protectrices du Roi défunt et au
Moyen Empire(2022-1650), il prit une place prépondérante dans
la région de Thèbes, où il finit par supplanter Montou. Avec
l'appui du pouvoir et d'un clergé sans cesse plus puissant, il se
forgea une place dans le panthéon en supplantant d'autres Dieux
de la création, ou en s'associant à eux. Il devint le Dieu des
Dieux.

Au cours du temps, il se trouva associé, à un degré ou à un


autre, à de nombreuses autres divinités. Tout ceci contribua à
faire de son mythe une histoire très complexe. Amon est un
démiurge, les Égyptiens sous-entendent ainsi qu'il naquit de rien.
Ainsi, en associant Amon et Rê, le premier d'entre tous, l'Egypte
tout entière s'accordait à reconnaître que "Dieu", comme on
appelle souvent Amon, avait mystérieusement mis en route les
mécanismes cosmique. Il le fit notamment grâce aux quatre
éléments que sont la terre, l'air, la chaleur et l'humidité,
auxquels il donna lui-même naissance. Ces principes constituent
eux-mêmes des divinités et furent directement liés à la création.

Puisque Amon est un démiurge, il n'a de fait ni mère ni père. Il


a en revanche une multitude de partenaires féminines et
d'enfants, qui varient selon les villes et les lieux de culte. À
Thèbes, son principal lieu d'adoration, le clergé de ses temples
lui donnèrent pour épouse la Déesse Mout, qui est aussi
considérée dans la ville comme sa mère et sa fille. Cette Déesse
rassemble donc à elle seule tous les aspects de la féminité, ce
qui en fait une Déesse particulièrement vénérable. De cette
union naquit un fils, le Dieu lunaire Khonsou, Dieu à la fois
terrifiant et guérisseur. La situation privilégiée d'Amon le mit en
relation avec tout le panthéon. Des relations parfois si fortes, si
intenses, si tendues, qu'on lui associa nombreuses divinités. Ces
associations furent d'autant plus pratiquées car Amon en
quittant progressivement sa dimension locale, se trouvait tout
naturellement retrouvé associé à d'autres Dieux au fur et à
mesure que son culte s'étendait.

Min, le Dieu de la fécondité masculine, lui fut également


associé. Ce dernier portait d'ailleurs la même coiffe à plumes
29
d'Amon. La valeur génésique dont sont chargés ces deux Dieux
leur a valu d'être rapidement associés en une divinité unique
sous le nom d'Amon-Min. Toutefois la plus importante association
fut assurément celle faite entre Amon et Rê, c'est-à-dire entre les
deux plus grands Dieux du panthéon. Ainsi naquit au Nouvel
Empire (1549/40-1080), Amon-Rê qui rayonna de sa toute
puissance sur l'Égypte entière. Amon de Thèbes endossa la
puissance créatrice de son illustre confrère divin d'Héliopolis, Rê.
C'est un des plus importants exemples de syncrétisme, cette
pratique, qui consiste à fusionner des croyances et des doctrines
religieuses différentes. Ainsi, parler d'Amon revient à parler de
bon nombre de Dieux Égyptiens. Amon fut aussi associé à Ptah,
notamment à Memphis où ce Dieu était particulièrement adoré.

Au moyen de cette guitare, mes mains ont un pouvoir


d'expression que mon coeur ressent et ce sont ces vibrations de
mon âme qu'elle veut vous communiquer...De même que le doigt
qui touche une corde de ma guitare fait résonner une note de la
gamme et vibrer toutes ses harmoniques, de même l’esprit qui
contemple toutes les virtualités d’un nombre, la voix qui profère
une lettre avec la conscience de sa portée, évoquent une
puissance qui se répercute dans les trois mondes: le monde divin
de l’Être absolu d’où émanent tous les êtres ; dans le monde
intellectuel : l’unité, la source et la synthèse des nombres ; et
dans le monde physique : l’homme sommet des êtres relatifs qui
s’élève dans les sphères concentriques de l’infini au moyen de
l'expansion de ses facultés.
Comme pour toute théorie, des éléments sont peut-être vrais, et
d'autres peuvent être faux, ou de simples hypothèses. Ayez un
regard critique en comparant avec d'autres sources. Cela vous
permettra de vous faire votre propre opinion..
Fruit d'une imagination fertile troublante, émanation d’un obscur
et souterrain travail de l’âme insondable abîme sans fond.
Coagula Solve. Rassembler, répandre, concentrer, projeter, fixer,
mouvoir..sa pensée du coeur. Ressentir la vraie liberté. Libre de
tout. En conservant sa force , sa lumière astrale. Cela va
permettre d'augmenter un tout petit peu plus l'âme du monde.
Être libre de ses caprices, d'un certain esclavage, de ses envies
et passions internes. Trouver bien plus de bonheur dans cette
sobriété, chasteté telle qu'on conserve un lien, distance
raisonnable avec l'autre mais aussi avec sa propre sexualité. Vie
austère et mort des joies sur terre, harcelé et tenté de toute part
par la publicité. Que de futiles envies et stupides plaisirs minute
par minute tenteront perpétuellement la vie du pauvre mortel.
30
Immergé dans l'Opéra, je m'interroge quant à savoir où sont
passées les voix de cristal exquises, quasiment parfaites, aux
articulations limpides et diaphanes. Lorsqu'on on écoute les
canons esthétiques actuels, il semble que l'on tombe de
Charybde en Scylla, si bas que ne lui réserverait, sans doute,
qu'une place injustement subalterne dans le panorama musical
actuel où je n'y comprends plus un traître mot... Ces magnifiques
artistes inoubliés étaient dotés d'une immense sensibilité et d'un
talent grandiose.
Qui donc aurait à l’adolescence, été tellement ému en son esprit
et aussi frappé en son imagination. Aurait-on aussi pu sentir ce
souffle puissant se répandre en son âme, à l’âge virginal exempt
de toute souillure. Et de voir de ses propres yeux, un rayon de
forte lumière immaculée accompagné d’une vibration claire
d’une pure blancheur semblable à une perle de cristal comme par
l’effet d’un rayon laser renforcée d’une vibration claire.
Produisant en son ensemble, l’attestation d’une présence,
d’une force intelligente douce, pure et rassurante comme peut
l’être celle d’une mère pour son petit enfant. Cette vision d’une
très forte émotion provoquant des larmes de joie et un bonheur
immense en tout mon être, depuis cet instant j’implore la noble
tristesse fascinante calmante de l'immaculée étoilée présente
dans un océan d’azur et d’émeraude de la pensée du Très Haut
souffrant par amour pour nous. Je redoute qu’en versant dans
l’adversité, d’avoir la vision de flatteuses, orgueilleuses,
impures, impudiques, perverses monstruosités sataniques et de
son insoutenable enfer démoniaque. Je ne voudrais pas que ce
corps duquel je vis, devienne le cachot humain de mon âme et un
pantin objet articulé supplicié des anges noirs des ténèbres
possédé de Minerve. J'espère que celui qui purifie les lèvres du
Prophète Isaïe avec un charbon ardent, daignera purifier les
miennes par le saint baiser de la pénitence et du pardon : in
osculo sancto. Ma vie a été semée de moments difficiles à
endurer. Ayant par les effets de la maladie, renoncé à toute
ambition personnelle, je suis heureux de chercher, dans des
travaux de bénédictin à mon oratoire, une diversion aux profonds
chagrins que m'ont causés les disparitions des parents, de la
famille et des amis. Je me suis abstrait même un peu trop du
monde sous une écorce un peu trop fruste et une mise un peu
trop négligée à mes yeux pour que le monde allât au-devant de
l'homme qui faisait si peu de frais pour lui. Le bonheur de la
femme est d'être mère, et, lorsqu'elle sauve, par son amour,
l'homme à qui elle fait partager ses propres vertus, elle est mère
deux fois, car son époux, et l'enfant que lui donne son époux, ont
également besoin d'elle.
Tout sacrifice fait par amour augmente l'amour,
31
et tout ce qui augmente l'amour augmente
le bonheur. Que celui-là entende qui a des oreilles
pour entendre..
La science ésotérique est adaptatrice du coeur, le sentimental en
est la conception.
Quod est inferius, est sicut quod est superius. Et quod est
superius est sicut quod est inferius ad perpetrada miracula rei
unius.
L'idée créé le mental mais ne pourra atteindre le Créateur.
Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut : Et ce qui est en
haut, est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une
seule chose. La prière est l'immense mystère accessible à la
faveur du Christ pour accéder aux impénétrables hautes
influences en action sur le plan divin.
°°°Universelle fraternité de l'humanité sans distinction de race,
croyance, sexe, caste ou couleur. Explorateur des lois
inexpliquées de la nature, des pouvoirs de l'homme. Engagé
depuis l'enfance dans l'étude comparative des religions,
philosophies et des sciences. Observateur de l'ombre des
religions et au port du voile non merci. Pouvoirs politiques
immobiles devant des préoccupations de la population. Aucune
décision, attente interminable.
La Belgique doit défendre sa culture, ses principes, ses lois et ses
valeurs. Les responsables de la religion Islamique doivent faire le
ménage qui leur appartient à l’intérieur de leurs groupements.
Cela pose problème. Des courants subversifs s'agitent dans
toutes les religions. Il ne faut pas les laisser s'approcher du
pouvoir. Ils sont influencés par des régimes qui ne manquent pas
de moyens financiers et qui ne sont pas des démocraties. °°°« Il
n’y a pas si longtemps, l’honneur d’une parole donnée valait plus
que tous les contrats notariés. L’honneur défend des actes que la
loi tolère. Et il est si facile de trouver mille prétextes afin de
justifier les manquements aux serments faits et les mensonges
que nous nous faisons à nous mêmes. L’honneur, c’est la
conscience, mais la conscience exaltée. C’est le respect de soi-
même et de la beauté de sa vie portée jusqu’à la plus pure
élévation et jusqu’à la passion la plus ardente. L’honneur est un
éperon pour la vertu, et non pas un étrier pour l’orgueil. Faisons
en sorte de respecter nos serments et demeurons toujours des
hommes d’honneurs ! »
Omnis telesmi totius mundi est hic... Chaque perfection dans le
monde entier
est ici, l'immensité de l'Univers est présent en mon cœur à un
point tel que l'Ange se chargeant de mes prières, les prends sous
ses ailes jusqu'à l'Autel d'Or, et c'est seulement quand leur
parfum est parfaitement pur, que dans mon intimité, je ressens
32
l'espoir qu'elles seront déposées devant le Démiurge. Quand
l'heure sera venue j'entrerais une fois de plus la mort de mon
corps. Mais aussi la mort de mon Âme, viendra la mort de mon
Astral qui suivra celle du Corps. N'oublions point ma mort
métaphysique. Celle de mon Ego Supérieur de l'immortel qui
chaque fois va tomber dans la matière. Elle pourra aussi peut-
être
s'incarner une fois de plus dans le nouveau corps d'une
personne. Le Démiurge seul sait..
La gloire qui n'est pas fondée sur la vertu se dissipe comme les
gouttes de rosée
aux rayons de l'astre du jour.

Un jour, passant près de quelqu'un qui maltraite son chien,


apitoyé je lui dis: Arrête et ne le frappe plus, car dans cet animal
c'est l'âme d'un homme qui était mon ami qui y réside. Je l'ai de
suite reconnu au son de sa voix.. Lorsqu'il était humain,
l'entièreté de sa vie précédente, il a été sectaire religieux. Il a
noyé la masse des croyants dans de fausses interprétations, les
entraînant sur les chemins de l'infidélité, du fanatisme et de
l'intolérance. C'est le même homme qui rivalisant avec des
scientifiques a poussé sa détermination en voulant leur imposer
à toute force ses interprétations là où un vrai philosophe aurait
essayé d'être rationnel. Alors? Je Continue? Non. Arrête de battre
ce chien.°°° La souffrance sociale fut l’un des thèmes majeurs de
mes activités professionnelles ; elle fut relatée dans des fleuves
aux milliers de pages répercutées à mon administration. Ne
cherchant ni la célébrité ni le remerciement, j’ai eu bien des
amis, des amies, des copains, des copines, des camarades, et des
impétrants, des frères et sœurs, des informateurs, des
indicateurs, mais se souviendra-t-on seulement de moi à ma
mort, pour mon engagement bien sûr, cela ne me concerne plus.
De surcroît, j’ai fait de mon mieux pour contribuer de façon
positive à la popularité de mon administration. Par la même
occasion, je devins le porte-parole de ces miséreux que je
connaissais si bien. Grâce à la fréquentation assidue des bistrots
de quartiers et la connaissance des langues et patois, j’ai eu
accès à ces milieux dits marginaux, parfois louches aux yeux du
non-initié, n’hésitant pas à prendre pactise avec des
interlocuteurs sans me laisser embobiner par des bobards . C’est
précisément cette population dite interlope, que je me suis
attaché et que je pris à cœur avec un souci d’objectivité
policière, judiciaire, sans indulgence mais sans hostilité, sans
outrepasser mes fonctions, car j’ai toujours cru que je devais
33
laisser le soin aux magistrats de l'autorité Judiciaire de le faire, si
elle l’estimait nécessaire bien évidemment. °°
°°°°°°°°°°°°° J’avais voulu faire des voyages Passer de l’autre côté
de la terre Marcher sur de lointains rivages Il y a tant de mers à
voir Naviguer sur l’océan tranquille ma vie maintenant bientôt
finie Avant que le temps me manque Avant que les jours me
fuient Il me faut chaque nuit Je m’envole, je m’enfuis Sur mon
dos ma paire d’ailes Et Je m’évade loin d’içi
°°° Me souvenant du plaisir de la chair dont par le passé j’ai
respecté les limites, et du plaisir de l'esprit dont maintenant sans
restriction je jouis, j’éprouve la honte de penser à l'ombre
fuyante d’un plaisir charnel passé dont il ne me reste comme
goût du poison d’autant plus amer que l’amour que je lui ai porté
aura été passionné. Plutôt que de le reprendre, je préfère la
mort, car entre un plaisir spirituel et un plaisir corporel il n’y a de
comparaison possible.°°°

Prière Renaissance en Sukhāvatī Terre Pure Amitabha Djé Tsong


Khapa 1395
Je salue celui dont les actions éminentes apportent une gloire
sans fin aux êtres dont le simple souvenir chasse la terreur du
Seigneur de la Mort, qui considère tout être vivant comme son
enfant avec un Amour constant, Amitāyus, Vie Infinie, le Maître
des Dieux et des Humains !
Par amour, je vais formuler aussi bien que je peux cette prière
pour une renaissance dans le paradis de Sukhāvatī, suprême
royaume hautement, excellemment loué de nombreuses fois par
le Seigneur des Sages.
L’état du bien ou du mal obscurci par le brouillard de la
nescience, la vie d’émancipation dépravée par l’ âme de la
haine, lié dans la prison du Saṃsāra par les chaînes du désir et de
la soif, ballotté dans l’océan de l’existence par les rivières de
l’évolution, secoué par les nombreuses lames des misères de la
maladie et du déclin, écrasé par les poids des souffrances non
désirées, broyé dans les mâchoires des insupportables requins
34
du Seigneur de la Mort, ceci est mon cri de tourment, moi qui
suis sans protection.
Si j’invoque avec révérence le Seigneur comme témoin de ma
prière, Amitabha, Lumière Infinie, le Guide, Unique Ami du
démuni, et les Bodhisattvas, Avalokiteśvara et
Mahāsthāmaprāpta, avec leurs escortes, qui n’ont jamais manqué
la promesse de leur conception du suprême esprit, pour notre
salut, à travers des éons sans limite, comme le roi des oiseaux
fondant dans le ciel, puissent-ils venir ici par leur Amour et leur
pouvoir miraculeux !
Dépendant de la puissance de la concentration combinée des
océans des deux accumulations rassemblées par moi-même et
d’autres dans le passé, le présent, et le futur, comme j’approche
du moment de la mort, puissé-je voir directement le guide
Amitabha entouré de sa suite ainsi que les deux puissants frères,
et puissé-je ressentir une foi intense dirigée vers le Victorieux et
sa suite
Puissé-je être libre des souffrances du tourment et ne plus être
accablé, et puissé-je me souvenir, sans les oublier, de ma foi et
ses objets, et ainsi au moment après la mort, faisant confiance en
la venue miraculeuse des huit Bodhisattvas pour me montrer le
juste chemin pour aller en Sukhāvatī, puissé-je renaître sur une
fleur de lotus en joyaux dans l’univers de Sukhāvatī tout comme
une personne aux facultés aiguës dans la généalogie du
Mahāyāna
Au moment de la renaissance, puissé-je obtenir la capacité de
mémoire, des Samādhis, l’inconditionnel esprit d’éveil,
l’éloquence inépuisable, et l’accumulation sans limite de telles
excellences, et, réjouissant l’Inégalé Guide Amitabha et les
autres Bouddhas et Bodhisattvas des dix directions, puissé-je
vraiment jouir des enseignements saints du Mahāyāna !
Puissé-je comprendre leur sens correctement, et alors en un
instant me déplaçant sans effort par pouvoir magique vers les
univers relatifs de Bouddha, puissé-je accomplir pleinement les
racines énergiques des Bodhisattvas !
Alors même rené dans un univers pur, toujours motivé par
l’amour le plus intense, puissé-je principalement me rendre dans
les univers impurs par des moyens de pouvoirs magiques sans
entraves, et en dépendance de l’enseignement du Dharma de
chaque être vivant en accord avec son sort spécial, puissé-je être
capable de l’établir sur le chemin pur loué par le Victorieux !
Et en accomplissant rapidement ces miraculeuses actions,
puissé-je facilement réaliser l’exaltation de la Bouddhéité pour le
salut des êtres infinis !
Quand l’énergie créative de la vie sera soulagée, puissé-je
soutenir clairement devant mes yeux, Amitabha entouré par ses
35
océans d’hôtes, et puisse mon être se remplir de foi et de
compassion !
Au moment où les visions du bardo s’élèveront, puissent les huit
Bodhisattvas montrer le chemin infaillible, et, une fois rené en
Sukhāvatī, de là-bas par émanations, puissé-je guider tous les
êtres des mondes impurs !
Et dans toutes les vies avant l’obtention d’une telle exaltation,
puissé-je obtenir uniquement cette renaissance adéquate pour
pratiquer l’enseignement parfait, la pensée parfaite, et la
méditation sur les enseignements sur le verbal et le réalisable du
Victorieux !
Puissent de telles renaissances ne pas manquer les ornements
des sept excellences de l’état ascendant !
Et dans toutes ces situations, puissé-je obtenir la mémoire des
vies qui se souvient exactement des vies passées !
Et dans toutes ces vies, puissé-je expérimenter le vide en toutes
existences et être motivé par des pensées captivées par
l’excellence de la libération, et puissé-je renoncer au monde par
la discipline religieuse enseignée par le Seigneur !
Ayant renoncé, puissé-je découvrir le grand esprit d’éveil en
accomplissant ultimement les actions de moralité, sans même
être tâché par la moindre plus petite transgression, et puissé-je
être semblable à un moine imperturbable !
De plus, dans toutes ces vies, comprenant exactement les
processus de la souillure et de la purification, puissé-je réaliser
les mémoires parfaites qui empêchent d’oublier tous les mots et
les sens des enseignements, les facteurs de perfection !
Puissé-je obtenir la pure éloquence ininterrompue qui enseigne
aux autres ce que j’ai compris par moi-même ! De plus, dans
toutes ces vies puissé-je ne jamais manquer l’obtention des
portes des Samādhis telles que la ’La marche du Héros, les yeux
tels que l’œil physique, et la supra-connaissance telle que la
connaissance des prouesses de la magie !
Puissé-je obtenir la claire sagesse qui peut distinguer sans
confusion précisément la plus subtile des facettes subtiles de la
souillure et de la purification !
Puissé-je rapidement obtenir la sagesse qui peut complètement
couper au moment du surgissement de la non compréhension, la
mauvaise compréhension, et les considérations douteuses !
Puissé-je obtenir la profonde sagesse qui mystérieusement
pénètre les mondes et les significations des Écritures dont la
mesure ne peut être saisie par n’importe qui !
En bref, puissé-je devenir comme le saint Mañjughoṣa qui
consume toutes les actions des Bodhisattvas à travers la sagesse
de l’habileté dans la technique libératrice qui discerne les mots
36
et les significations des enseignements, une sagesse libre de
toutes les fautes de la prétendue sagesse !
Ainsi ayant obtenu la profonde, rapide, claire, et grande sagesse,
puissé-je obtenir l’habileté transcendante dans l’explication,
l’argumentation et la composition concernant les enseignements
du Victorieux, qui sont, respectivement, les facteurs de maintien
de la chance, châtiant les philosophies fausses, et rendant
heureux le sage !
De plus, dans toutes les vies, en arrêtant toutes mes attitudes
qui soutiennent mes propres objectifs les plus importants et tous
les sentiments de lassitude et découragement au sujet des
actions énergiques des Bodhisattvas, en atteignant la force
ultime de la puissance du cœur qui supportent les objectifs des
autres, puissé-je devenir comme le Saint Avalokiteśvara, qui a
accumulé toutes les actions du Bodhisattva grâce à l’esprit
d’éveil qui est habile en technique libératrice
De plus, puissé-je atteindre l’ultime dans les actions du
Bodhisattva par une habileté compétente en technique
libératrice et en conquérant tous les démons, fondamentalistes,
et antagonistes, tandis que je suis engagé dans les objectifs de
moi-même et des autres, devenant comme le Seigneur Saint de l’
Ésotérique, Vajrapāṇi !
Dans toutes mes vies, puissé-je trouver le grand éveil à travers
l’effort intensif qui ne dévie jamais un seul instant du moment de
la formulation de vouloir parfaire les actions du Bodhisattva dont
l’énergie abandonne toute lassitude, et puissé-je devenir comme
l’incomparable Roi des Śākyas !
Puissé-je devenir dans toutes mes vies comme le Bouddha Roi
Médecine, Bhaishajya Guru, capable de guérir toutes les peines
du corps, de la parole, et de l’esprit, juste en prononçant son
nom, en conquérant toutes les maladies de l’esprit et du corps
qui ob-struent ’accomplissement de l’éveil
Puissé-je devenir dans toutes mes vies comme le Victorieux
Amitāyus capable de surmonter les morts subites juste en
prononçant son nom, en ayant atteint l’ultime dans le contrôle
maîtrisé de la durée de vie
Quand un obstacle à la vie approche, puissé-je voir mon refuge,
la manifestation du corps d’Amitāyus qui s’adapte à la discipline
par les moyens de ses quatre activités, et puissent tous ces
obstacles-ci être éradiqués au moment où je peux voir son
corps !
Comme pour cette manifestation de la vision de son corps en
accord avec la discipline, puissé-je le reconnaître comme le
protecteur Amitāyus et générer une ferme et non artificielle foi,
et par le pouvoir de cela, puissé-je ne jamais manquer de voir le
37
Victorieux œuvrer comme mon ami spirituel dans toutes mes vies
!
De plus, puissent les amis entièrement accomplis du Mahāyāna,
la racine de toutes les vertus mondaines et transcendantes, être
contents de moi et me garder tout au long de mes vies !
Quand il me regarde, puissé-je obtenir la foi inébranlable en cet
ami spirituel et puissé-je seulement le contenter à travers toutes
les portes de l’activité
Puissé-je ne pas provoquer même un seul instant son
mécontentement !
Puissé-je être instruit complètement par tous les conseils et
instructions du frère spirituel
Puissé-je être capable de comprendre correctement tous les sens
de ces enseignements et les parfaire à travers la pratique !
Puissé-je ne pas suivre l’influence des amis non vertueux et non
spirituels même un seul instant !
Dans toutes mes vies, puissé-je réaliser la foi confiante dans les
effets de l’évolution, l’esprit de renonciation, l’esprit de l’éveil,
et la parfaite vision, et puissé-je pénétrer de façon ininterrompue
l’expérience du sans effort !
Quelle que soit la racine de vertu que j’ai accumulée grâce à mes
actions, physiques, verbales et mentales à travers toutes mes
vies, puissent-elles toutes servir pour le bien d’autrui et le pur
éveil !
Ouvrir la porte de la Terre Pure (Éloge à Amitabha) par Lama
Tsong Khapa NAMO SHRI-GURU-MAÑJUGHOṢA !
Dirigeant de la Terre Pure de Sukhāvatī, loué par tous les Sugatas
– Seigneur Bhagavān Amitāyus, Maître des dieux et des hommes,
Roi des conquérants – Vous accordez la longue vie aux êtres.
Comme la lune dégagée de nuage est reflétée dans l’eau claire
d’infinis genres de récipients, de même aux êtres à travers
différents aspects, vous montrez votre corps.
Dans le même temps vous coupez tous les filets de doute qui
accablent les disciples en nombre infini et ouvrez l’œil de la
sagesse vers la réalité avec votre discours, incessamment
proclamé.
Diffusant la connaissance omniprésente à tous les connaissables,
réglée par la compassion pour tous les êtres des cinq royaumes,
sa force de sagesse et son amour sauve des peurs du Saṃsāra et
pacifie, tandis que votre esprit est inébranlé par les efforts.
Avec votre corps, un amoncellement de splendeur qui remplit
avec des masses sans fin de lumière de toutes les terres sans
nombre, comme les rayons du soleil font la voûte céleste, fournit
un banquet pour mes yeux fortunés.
Avec votre voix brahmique, de cinq membres, juste pour
entendre lequel accorde la plus haute félicité, comme un léger
38
tonnerre jusqu’au cœur d’un faisan, s’écoulent des gouttes de
nectar dans mes oreilles.
Avec un esprit calme suprême, toute imagination immobile en
plaçant votre attention dans la vacuité, comme un gros nuage
fixe dans l’étendu du ciel, soulage tout mental focalisé sur
l’imaginaire.
Même si tous les conquérants ont décrit pendant des éons sans
nombre votre grande masse de vertus, trouver la fin ne serait
pas une tâche facile ; ils sont plus que ce que je peux dire.
Par conséquent, il n’y a pas un autre enseignant comme Vous, un
amoncellement non exhaustif de qualités par qui toutes les
racines des fautes sont déracinées pour toujours.
Vous seul, alors, êtes un refuge des migrants.
À travers vos milliers de millions de vœux, Protecteur, Vous avez
bien trouvé la meilleure des Suprêmes Terres où même le nom de
souffrance n’est pas présent, d’où la Terre Pure appelée,
Sukhāvatī.
Là-bas, aussitôt que la lumière de cette vie se diminuera, laissez-
moi renaître dans un lotus à mille pétales, m’élever de l’intérieur
du lotus sans obstacle, voir votre forme, et me remplir de votre
parole.
Quand, Seigneur, j’ai entendu votre discours Mahāyanique, tout
comme Avalokita se comporte pour libérer ceux qui coulent dans
la mire du Saṃsāra, et Mahāsthāmaprāpta, permettez-moi d’en
faire autant.
Souhaits pour renaître
en un champ d’éveil

"’...Même si nous n’avons pas fait les pratiques spécifiques dont


nous venons de parler ni reçu leurs instructions, étant donné que
les imprégnations de l’esprit sont déterminantes à la mort et
dans le bardo, les prières et les souhaits que nous avons faits de
notre vivant et dont notre conscience est imprégnée peuvent
diriger spontanément notre esprit vers un champ pur d’éveil libre
des conditionnements du Samsara.
Parmi les divers aspects du Bouddha vers lesquels il est possible
de diriger son esprit, Amitabha, Tchenrezi et leur champ d’éveil
Sukhāvatī sont particulièrement importants.
Si de notre vivant, nous faisons des souhaits pour renaître en
Sukhāvatī, à notre mort, sans que nous nous y rendions comme
un lieu physique ordinaire, nous y renaîtrons vraiment, par la
seule pensée des souhaits de Sukhāvatī. En effet, notre corps de
cette vie, 'corps de karma à pleine maturité', est composé
d’éléments substantiels auxquels nous nous identifions, ce qui
empêche l’esprit de se rendre où il le souhaiterait. Par contre,
dans le bardo du devenir, ce corps matériel n’étant plus, le corps
39
mental a le pouvoir de se déplacer comme la pensée. C’est alors
que par le pouvoir des souhaits formulés par le Bouddha
Amitabha, par Tchenrezi et par nous-mêmes, peut s’établir une
connexion qui dirige l’esprit vers Sukhāvatī et l’y fait vraiment
naître. Cela est particulièrement possible durant la première
semaine de l’existence dans le bardo du devenir ; lorsque nous
prenons de nombreuses fois conscience que nous sommes morts,
alors, par la force des habitudes installées de notre vivant, nous
adressons à Amitabha et Tchenrezi nos prières pour renaître en
Sukhāvatī et, par le pouvoir de celles-ci, en un seul instant nous
pouvons y reprendre naissance effectivement. Ainsi, si pendant
notre vie nous récitons régulièrement et sincèrement les
souhaits de Sukhāvatī, nous porterons en nous, à notre mort,
l’aspiration à y aller. Cette aspiration agira sur notre esprit et
deviendra le moyen d’y renaître et d’y obtenir la libération plus
rapidement que si nous voyagions en avion ou en fusée !
Cependant peuvent se présenter des obstacles à cette naissance
en Sukhāvatī. Si, par exemple, notre famille ou notre conjoint
nous pleurent ou nous demande de revenir à la vie, si l’attitude
de nos proches provoque en nous tristesse, attachement ou
colère, notre esprit ne pourra pas alors se diriger vers Sukhāvatī,
partagé qu’il sera alors entre deux pensées : l’aspiration à se
rendre en Sukhāvatī et le souvenir de ceux qui lui sont chers. Les
liens de l’attachement peuvent être peuvent être alors
suffisamment contraignants pour rendre vain l’élan de la pensée
vers Sukhāvatī. Il en sera de même si nous demeurons attachés
au monde que nous venons de laisser, à nos possessions ou à
notre position sociale. Ces liens dirigeront de nouveau notre
esprit vers ce qu’il vient de quitter et le détournerons de
Sukhāvatī. Fort heureusement, il existe un moyen pour parer ce
danger : s’habituer dès maintenant à considérer tous ceux qui
nous sont chers, ainsi que nous possédons, comme une offrande
définitive à Amitabha et Tchenrezi. La pensée que les êtres et les
choses ne nous appartiennent plus neutralise le mouvement
affectif, qui autrement, nous y lierait. D’une façon générale, nous
offrons à Amitabha et Tchenrezi tout ce à quoi nous pourrions
être attachés et, leur ayant ainsi fait cette dédicace pleine et
complète, nous ne conservons aucun attachement.
Les personnes âgées dont l’engagement dans le Dharma est
récent peuvent penser, à bon endroit, qu’elles n’auront pas le
temps d’aborder beaucoup de pratiques profondes, comme celles
de maha-mudra et d’autres, qui permettent d’atteindre l’éveil en
cette vie ; elles peuvent se dirent qu’elles n’ont plus le temps ni
les capacités de se consacrer à des pratiques longues et
difficiles. Ce ne dot pourtant pas être une cause de
découragement ; avoir grande confiance en Amitabha et
40
Tchenrezi, faire des souhaits sincères pour renaître dans le
champ pur de Sukhāvatī et réciter le mantra de Tchenrezi ont
pour résultat infaillible d’y renaître dès après la mort.
La naissance en Sukhāvatī est apparitionnelle, c’est à dire que
l’être qui y renaît apparaît immédiatement en présence
d’Amitabha et de Tchenrezi. La vision directe que nous en avons
alors est telle qu’elle fait atteindre immédiatement la première
terre de Bodhisattva, nommée 'Joie extrême'. Cet état correspond
à l’éveil initial, à partir duquel il n’est plus de retour dans les
chaînes du Samsara ; c’est la libération initiale.
Le nom de ce champ pur d’Amitabha, 'Sukhāvatī', signifie 'Grande
Félicité', car l’esprit, libéré de toutes les souffrances et douleurs
du Samsara, n’y connaît que bonheur et joie. Renaître en cet état
spirituel met un terme au cycle des renaissances ; l’esprit y est
libéré du voile du karma, ses qualités éveillées commencent à se
révéler et à œuvrer pour le bien des êtres. Mais si l’esprit est
bien alors purifié du voile du karma et de la plus grande part du
voile des passions, il lui reste encore des impuretés subtiles.
C’est néanmoins un état qui jouit de qualités importantes à partir
desquelles il est possible d’aider les êtres, tous ceux qui sont
restés dans le Samsara. Il est possible de mettre en œuvre divers
moyen pour leur venir en aide et les conduire vers la libération.
D’une façon générale, il existe de nombreux domaines d’éveils :
au niveau du corps informel du Bouddha, le Dharmakaya ; au
niveau du corps d’expérience parfaite, le Sambhogakāya, et au
niveau du corps d’émanation, le Nirmanakāya. Sukhāvatī est un
domaine d’éveil avec des formes, au niveau du Nirmanakāya, le
corps d’émanation. De ce fait, il est encore soumis à certaines
limitations. Pour donner un exemple, en Sukhāvatī demeure une
sorte de changement, une forme d’impermanence. Ce ne sont
certes pas l’impermanence et le changement grossier que nous
connaissons dans le plan d’existence qui est le nôtre, mais c’est
cependant une forme subtile de changement.
Il y a quatre facteurs déterminants pour renaître en Sukhāvatī
- Le premier est de se représenter clairement la présence de
Sukhāvatī, d’Amitabha et de Tchenrezi, de développer
intensément le sentiment de la présence réelle, leur
magnificence et leur domaine où toutes les apparences sont
brillantes et lumineuses comme si elles étaient faites de joyaux.
- Le deuxième est notre pratique du dévoilement-développement,
la purification des voiles de l’esprit et le double développement
de bienfait et d’intelligence immédiate.

- Le troisième est cette motivation altruiste de bodhicitta, l’esprit


d’éveil.
41
- Fondé sur bodhicitta, le quatrième facteur est l’aspiration qui
provient de souhaits puissants et sincères pour renaître en
Sukhāvatī.
De ces quatre facteurs c’est l’aspiration qui est le plus important
et le plus déterminant.
Ces instructions sur Sukhāvatī ne sont pas seulement une
promesse pour l’avenir ; être convaincu de leur validité et les
appliquer dissipent de nombreuses souffrances en cette vie
même. La vieillesse est habituellement accompagnée d’un
cortège d'afflictions : manger beaucoup crée des troubles,
manger peu en crée d’autres ; nous ne sommes pas à l’aise dans
des vêtements chauds et épais, mais des vêtements légers ne
garantissent pas du froid...Plus encore que ces incommodités
physiques, pèse la souffrance mentale de l’approche de la mort.
Par contre, si nous faisons des souhaits dès maintenant pour
renaître en Sukhāvatī e si nous avons la conviction que ces
souhaits se réaliseront, la vieillesse, loin d’être cause de
tourments, devient source de joie, par l’ espérance de quitter ce
monde pour un autre, meilleur.
Si vous ne pouvez faire diverses pratiques ni même des souhaits
pour renaître en Sukhāvatī, vous pouvez au moins vous informer
de ce sont les dix actes positifs et les dix actes négatifs, vous
exercez à adopter les premiers et à abandonner les seconds ;
cela vous conduira, ultérieurement, à obtenir une existence
humaine heureuse dans laquelle vous pourrez rencontrer le
Dharma et avancer progressivement sur la voie de l’éveil."
°°°
Après avoir bien réfléchi sur la loi de cause à effet, celle du
karma, et que la confiance en Bouddha est acquise, il vient
naturellement la volonté d’agir en se basant sur un sens profond
de l'éthique et de la moralité, à savoir, agir par son corps, la
parole et l'esprit de manière à apporter le plus de bien possible à
soi-même et à chaque être vivant et de façon à éviter toutes
actions négatives pour ne plus souffrir dans le futur et bien sûr
faire souffrir autrui.
Le Bouddha a établi 10 actions vertueuses à mettre en place
dans la vie quotidienne, quelles sont-elles … Trois ont rapport
avec le corps, quatre concernent la parole et trois concernent
l’esprit :
Du corps
- Ne pas tuer, mais au contraire protéger la vie, aider les autres à
protéger sa/la vie.
- Ne pas voler, mais au contraire respecter les biens d'autrui,
donner sans attendre en retour, être généreux.
- Ne pas avoir d'inconduite sexuelle mais au contraire avoir une
conduite sexuelle respectueuse d'autrui et de soi-même.
42
De la parole :
- Ne pas mentir, mais au contraire dire toujours la vérité, savoir
se taire et apprécier le silence.
- Ne par dire de parole blessante (injures, insultes...).
- ne pas dire de parole de discorde (médisance, calomnies...),
mais au contraire tenir des paroles positives pour tous les êtres
vivants quel qu'ils soient.
De l'esprit :
- Ne pas avoir de la malveillance à l'égard d'autrui, l'esprit qui
veut nuire, mais au contraire avoir des pensées positives.
- Ne pas sombrer dans le convoitise, mais au contraire pratiquer
le contentement et la réjouissance pour autrui.
- Ne pas avoir de vues érronées, mais au contraire avoir une
parole juste, un esprit juste et une conscience juste.
Comment s'y prendre :
1) En éradiquant les perturbations mentales : les shémas
mentaux ne font pas partie intégrante de nous-mêmes. Arrêter
de penser que l'on ne peut pas changer, que l'on est comme on
est, mais au contraire avoir la conviction qu'il est possible de
changer, que l'on peut accéder à une qualité de bonheur que l'on
n'a jamais connu et que l'on n'osait même pas imaginer possible
pour nous.

2) En accumulant les actions positives : mettre en place les 10


actes vertueux et respecter la loi du karma. Tout mettre en
oeuvre pour avoir des actions motivées par une intention pure et
positive bénéfique au bonheur de touS les êtres vivants quel
qu'ils soient.
3) En pratiquant la méditation : selon les enseignements de
Bouddha, tout est impermanent, l'esprit l'est également. l'esprit
peut donc changer et évoluer. Par la méditation, nous pouvons
changer l'état de notre esprit et développer des qualités
opposées à nos défauts : la bienveillance, la compassion, le
courage, la générosité, la solidarité, l'amour…
4) En n'oubliant pas la grande chance d'être (jusqu'à preuve du
contraire) les seuls êtres sur Terre à être doté d'une conscience
d'être ce que l'on est, que l'on peut changer et qu'il est possible
d'être heureux... en suivant les enseignements du Bouddha.
°°°

Les dix actes non-vertueux


Que veut dire avoir l’esprit vaste, et avoir l’expérience de la
souffrance. Les dix actes non vertueux : ceux du corps : le
meurtre, le vol, la conduite sexuelle incorrecte ; ceux de la parole
: le mensonge, créer la discorde, avoir des mots blessants, le
43
bavardage ; ceux de l’esprit : la convoitise, la malveillance, les
vues erronées.
Nous devons penser que nous allons écouter cet enseignement
afin d’établir l’ensemble de tous les êtres en l’état de parfait
éveil, tous ces êtres qui ont été nos pères et nos mères et dont le
nombre est aussi vaste que vaste est l’espace.
Pourquoi parlons-nous de ces êtres dont le nombre est aussi
vaste que l’espace Parce que ces êtres ont eu une grande bonté
à notre égard. Tous ces êtres ont été nos pères et nos mères sans
absolument aucune exception. Actuellement ils errent dans le
samsara : parfois ils prennent renaissance dans le monde des
enfers, parfois dans le monde des esprits avides, parfois dans le
monde humain ou dans le monde animal. Nous devons donc
développer une grande compassion à leur égard et c’est cela,
développer l’esprit d’éveil. En fait, développer l’esprit d’éveil
n’est rien d’autre que d’ouvrir son esprit, développer un esprit
très vaste.
Il est vraiment important d’avoir cet esprit vaste car à l’ordinaire
notre esprit est très étriqué, très étroit, car nous pensons
toujours à la même chose, nous tournons toujours autour des
mêmes choses, nous avons toutes sortes de pensées. Toutes ces
pensées tournent autour de notre travail, de nos activités. Plus
notre esprit tourne dans ces différentes pensées, plus notre
esprit devient étriqué. C’est pourquoi quand nous parlons de
développer cet esprit d’éveil, ce n’est rien d’autre que d’ouvrir
notre esprit, que de développer notre esprit, que notre esprit
devienne plus vaste, qu’il arrête d’être étriqué… Ainsi notre
esprit pourra se détendre et pourra retrouver sa véritable
nature. C’est pourquoi il est important d’avoir cet esprit ouvert,
détendu et vaste.
Nous disons que le nombre de ces êtres est aussi vaste que vaste
est l’espace car la véritable nature de notre esprit est aussi vaste
que l’espace. L’espace n’a pas de fin et notre esprit est de même.
Puisque spontanément nous n’avons pas la possibilité de
reconnaître cet état naturel (le fait que l’esprit soit aussi vaste
que l’espace), nous disons que nous devons développer cet état
d’esprit, cet esprit d’éveil pour qu’ainsi, naturellement,
finalement, cet esprit puisse devenir ainsi.
Pourquoi parlons-nous des des enfers ou du monde des esprits
avides ? Pour que nous puissions reconnaître qu’il y a ces êtres
et que donc, il y a cet état d’éveil. Si nous ne parlions pas de
l’ensemble des souffrances des êtres, nous ne pourrions pas
avoir la compréhension de cet esprit très vaste que nous devons
développer. C’est sur le support des êtres vivants que nous
parlons de l’état de Bouddha. En fait, s’il n’y avait pas le support
de ces êtres vivants nous ne parlerions pas de Bouddha. Si nous
44
disons que le Bouddha nous apporte une aide, c’est une autre
manière de parler des êtres.
De même, pour que nous puissions comprendre la souffrance de
tous les êtres, nous devons tout d’abord comprendre notre
propre souffrance. C’est en comprenant notre souffrance, en
expérimentant notre propre souffrance, que nous pouvons
reconnaître que l’ensemble de tous les êtres, de même,
expérimentent cette souffrance et qu’ainsi, nous pouvons
souhaiter que tous les êtres, à leur tour, obtiennent ce bonheur
et soient séparés de cette souffrance.
Nous ne devons pas prendre cette souffrance comme un ennemi
mais nous devons prendre cette souffrance comme un professeur,
comme un maître, c’est-à-dire que c’est en comprenant la nature
même de la souffrance que nous pourrons l’arrêter.

Et puisque nous avons expérimenté toutes ces souffrances dans


le passé, dans le Dharma l’on ne dit pas que ces souffrances en
soit existent ou n’existent pas, mais simplement on explique de
manière détaillée quelles sont-elles, parce que justement il y a
des êtres qui n’ont pas la compréhension de ces différentes
souffrances, qui ne reconnaissent pas ces différentes
souffrances.
Certaines personnes se disent : « Puisque nous ne voyons pas ces
êtres, cela n’existe pas ». Mais nous pouvons, dans le monde
humain, voir des êtres qui sont dans le bien-être et d’autres
êtres qui sont dans d’immenses souffrances. En fait, dans ces
deux mondes, la souffrance est encore plus grande que celle
vécue par les êtres humains.
Prenons par exemple la souffrance du monde des esprits avides.
Ils souffrent continuellement de la faim et de la soif. Dans notre
monde, nous avons tous expérimenté un jour, le fait de ne pas
manger une journée ou deux, ce dont nous souffrons
horriblement ! Que dire alors des êtres qui ne vivent pas cela,
une fois, deux fois, mais d’une manière continuelle ? Et puis, par
exemple, quand nous sommes malades, c’est quelque chose qui
est vraiment intolérable.
Dans le monde des enfers, la souffrance est bien pire que celle-
ci ! La dernière fois, nous avons vu la souffrance du monde
humain, les quatre grandes souffrances, la souffrance de la
naissance puis, si l’on naît, on expérimente forcément la
souffrance de la vieillesse et sur le support de la souffrance de la
vieillesse, on expérimente la souffrance de la maladie et,
finalement, la souffrance de la mort.
Ces quatre souffrances, les êtres humains l’expérimentent, mais
aussi le monde animal, les dieux et les demi-dieux. Dans le
monde des dieux, plus particulièrement, ils expérimentent la
45
souffrance de la mort. Quand la maladie survient, c’est-à-dire
quand ils vont bientôt mourir, ils ont la possibilité de voir dans
quel endroit ils vont prendre renaissance : cela est une très
grande souffrance. Quant aux demi-dieux ils expérimentent la
souffrance des querelles, car ils sont en perpétuels conflits.
Nous pourrions encore parler pendant longtemps des souffrances
; mais je vais m’arrêter là car je pense qu’en Occident, si on parle
tout le temps de la souffrance, c’est une chose que les gens ont
du mal à accepter. Donc, peut-être qu’au début, il vaut mieux
laisser la souffrance de côté, en parler plus tard ; voilà, j’ai fini !
Nous allons maintenant parler de la loi de cause à effet, donc
d’abandonner les actes (non-vertueux), et de pratiquer (les actes
vertueux). Par exemple, pratiquer la vertu est une activité, un
karma, abandonner la non-vertu en est une autre ; ces deux
aspects font partie de la loi de cause à effet.
Nous allons commencer par abandonner les actes non-vertueux.
Dans un des soutras, il est dit :
L’activité de la non-vertu est la cause de la souffrance.
La première non-vertu : tuer
Il y a différentes manières de tuer. Il y a se tuer soi-même et tuer
les autres. Il y a aussi différentes façons de se tuer, par exemple,
littéralement en tibétain « tuer en s’amusant », c’est-à-dire se
tuer en mangeant des choses qui ne sont pas bonnes pour nous
ou en nous vêtissant d’une manière inadéquate… Au Tibet si on
n’est pas assez habillé on peux mourir de froid, par exemple.
La deuxième non-vertu : voler, prendre ce qui ne nous est pas
donné
Voler les affaires des autres, c’est prendre ce qui ne nous est pas
donné c’est-à-dire un objet qui appartient à quelqu’un d’autre. Et
puis, plus particulièrement, voler l’administration ou qui que ce
soit d’autre ; tout cela est une non-vertu qui est cause de
souffrances.
La troisième non-vertu : la conduite sexuelle erronée
Donc, cela veut dire aller avec une femme qui n’est pas à nous,
c’est-à-dire aller avec la femme d’un autre ou aller avec l’homme
d’une autre.
La quatrième non-vertu : le mensonge
Dans le mensonge, il y a encore différents niveaux. Par exemple,
s’il est nécessaire de faire un mensonge pour que les choses
soient acceptées et que par la suite, on dit qul’on a menti dans
cette circonstance particulière pour que cette activité puisse être
possible, cela fait aussi partie du mensonge mais cette excuse
est acceptable.
En fait, les petits mensonges sont acceptés pour les grandes
causes telles qu’empêcher le fait de tuer ou de voler. Par
exemple, si on voit un animal sauvage qui part à droite et si un
46
chasseur vient nous demander où se trouve cet animal, si nous
répondons : L’animal est parti à gauche, c’est un mensonge, mais
pour une bonne cause.
Autre exemple, si quelqu’un va mourir parce qu’il n’a pas à
manger, que nous-mêmes, nous n’avons pas à manger mais que
nous volons la nourriture de l’autre pour donner à cette personne
afin qu’elle ne meure pas, cela va. Si on vole pour donner à cette
personne, il faut voler quelqu’un qui est riche, de sorte que cela
ne lui nuise pas.
La cinquième non-vertu : créer la discorde
Ensuite, il y a créer la discorde. Il faut vraiment faire très
attention car c’est quelque chose que nous faisons très
facilement. C’est par exemple dire à quelqu’un qu’une personne
a dit quelque chose à son sujet alors qu’elle n’a rien dit, qu’elle
est allée voir une tierce personne en lui disant : « Tu sais, elle a
dit ceci » alors qu’en fait, elle n’a rien dit du tout - ou même, si
cette personne a effectivement dit quelque chose, toute chose
n’est pas bonne à dire… Cela peut créer la discorde entre la
première personne et nous-mêmes, cela peut créer la discorde
entre la première personne et la tierce personne ; il faut donc y
faire très attention.
En fait, il y a vraiment un grand danger de créer la discorde et de
complètement dissiper l’amour qu’il peut y avoir dans une
assemblée si on crée la discorde. Cela va détruire complètement
l’assemblée. De même dans une famille, si l’on crée la discorde,
l’amour ne sera plus présent, et puis, de même, entre un couple,
entre des amis, si l’on crée la discorde, l’harmonie ne sera plus
présente donc l’amour ne sera plus présent.
La sixième non-vertu : les mots blessants
Les mots blessants viennent quand on dit du mal de l’autre,
quand on n’aime pas l’autre ; généralement ces mots blessants
se lisent aussi au travers de notre visage. Et quand nous en
prononçons, nous ne sommes pas bien, nous ne sommes pas
dans le bien-être, quand la personne en face se met en colère,
forcément nous ne pouvons pas être dans le bien-être et même si
nous disons quelque chose qui a un sens véritable, si nous le
disons par ces paroles blessantes, la personne ne va pas
entendre le sens véritable qu’il y a derrière. C’est pour cela qu’il
faudra s’efforcer de ne pas le dire par ces paroles blessantes,
mais par d’autres moyens.

La septième non-vertu : le bavardage


Le bavardage est de dire des choses qui n’ont pas de sens, qui
n’ont absolument aucun sens, cela fait perdre notre temps, cela
fait perdre le temps des autres. Souvent, il y a ces bavardages
entre un homme et une femme ; cela fait perdre le temps de
47
l’homme et de la femme. En fait, le bavardage, c’est vraiment
dire des choses qui n’ont aucun intérêt et aucun sens.
La huitième non-vertu : la convoitise
La convoitise, c’est, face à celui qui a des choses que nous ne
possédons pas, avoir comme pensée : « Je veux cette chose »,
donc d’avoir une saisie quant à ce que l’autre possède et que
nous n’avons pas.
La neuvième non-vertu : la malveillance
La malveillance, c’est avoir des pensées de nuire aux autres
êtres. Et, en fait, dans cette malveillance, cela englobe un petit
peu tout le reste, c’est-à-dire que spontanément, naturellement,
nous pouvons développer ce genre de pensées ; être malveillant
vis-à-vis d’autrui, c’est nuire à autrui par la pensée.
La dixième non-vertu : les vues erronées
Une vue erronée est une vue contraire à la vue parfaitement
pure.
Nous venons de voir les dix non-vertus. Si nous abandonnons ces
dix non-vertus, forcément, nous pratiquerons les vertus. En fait,
nous ne pouvons pas dire que nous n’effectuons pas ces dix actes
non-vertueux car c’est par ces dix actes non-vertueux que nous
errons continuellement dans le cycle des existences, dans le
samsara. Si nous prenons par exemple le fait de tuer, nous tuons
en pensée, nous tuons par la parole, nous tuons par le corps.
Tous ces actes négatifs, nous les effectuons par notre corps,
parole et esprit. Pour garder le même exemple, par la pensée de
se dire « Je vais le tuer », nous tuons par la pensée. Puis quand
nous effectuons cet acte de tuer, c’est par notre corps. Puis nous
tuons par notre parole, quand nous formulons : « Voilà, je vais
tuer » ; ainsi, corps, parole et esprit sont impliqués dans cet acte
de tuer.
Il en est de même pour le vol. Si nous disons à quelqu’un : « Va
voler cela », exhorter quelqu’un à voler, c’est comme voler nous-
mêmes. De même, si quelqu’un a volé et que nous lui disons «
C’est bien, c’est vraiment bien ce qur tu a fais », c’est comme si
nous l’avions volé nous-mêmes.
De même pour la conduite sexuelle incorrecte, si quelqu’un
pense : « Cet homme est marié, je désire avoir cet homme,
obtenir cet homme », c’est une non-vertu, une conduite sexuelle
incorrecte. De même pour un homme voyant une femme mariée
qui se dirait : « J’aimerais bien avoir cette femme ». Nous
pouvons dire que ces deux actes c’est aussi de la convoitise dans
la mesure où nous convoitons cette femme qui appartient à un
autre homme ou vice-versa. Et c’est aussi un vol.
Puis, quand il y a une discussion entre ces personnes, c’est créer
la discorde. Laquelle discorde engendre toutes sortes de paroles
blessantes...
48
C’est ainsi que nous effectuons ces dix actes non-vertueux. Nos
agrégats sont composés de ces dix actes non-vertueux. C’est
parce que nous avons ces agrégats de non-vertu que nous
expérimentons la souffrance et la maladie due à ces agrégats. Si
nous voulons véritablement guérir notre corps, prendre la
meilleure médecine qui soit, abandonnons les actes non-vertueux
et pratiquons la vertu ; c’est la médecine la plus excellente qui
soit, la plus sublime qui soit. Mais… nous ne faisons pas comme
cela, nous n’abandonnons pas ces actes non-vertueux ; dès lors,
nous ne pouvons pas avancer sur le chemin, ou guérir.
Dans un autre texte de Longten Rinpoché, il est fait référence à
ces actes négatifs : quand on examine véritablement et quand on
fait un choix en se disant « C’est cette personne-là, ou cet être-là
que je vais tuer plus qu’un autre », on dit que c’est encore une
plus grande erreur de tuer un être en raisonnant comme cela.
Rinpoché prend l’exemple d’un troupeau de moutons, si l’on se
dit : « Ce mouton-là est bien gras, donc c’est lui que je vais tuer
», c’est une plus grande faute que si on prend un mouton au
hasard et qu’on le tue car là il y a vraiment un esprit déterminé
et qui a fait un examen avant de tuer cet être-là.
Ensuite, il y a voler. En fait, littéralement en tibétain, c’est
prendre ce qui ne nous est pas donné. Si nous prenons un objet
qui ne nous appartient pas, nous volons. Si nous demandons à
quelqu’un : « Je veux cet objet » et si la personne nous le donne
spontanément, ça va. Mais si cet objet appartient à quelqu’un
d’autre, qu’elle ne nous l’a pas donné, que nous ne lui avons pas
demandé et que nous prenons cet objet sans qu’il soit au
courant, c’est un vol. Prendre l’ objet d’un autre, c’est un vol ;
par un subterfuge, prendre possession de l’objet de quelqu’un
d’autre (par exemple, s’il y a un objet que nous désirons, qui
appartient à un autre, lui dire « Tiens, j’aimerais bien cet objet »
et que finalement obtenir cet objet parce qu’on a parlementé),
cela aussi est un vol.
Quant à la conduite sexuelle incorrecte, ce n’est pas la peine de
revenir dessus, nous en avons déjà parlé.
Et puis, par la parole, il y a quatre actes non vertueux : le
mensonge, les paroles blessantes, créer la discorde.
Créer la discorde, c’est changer les mots qui ont été prononcés. Il
y a un très bon exemple que j’aime beaucoup. C’était durant la
retraite chez Jean-François, la dernière fois. Nous avons fait un
petit jeu : le téléphone arabe. Une personne dit un mot et puis le
passe en chuchotant à la personne d’à côté et au bout du
compte, le mot qui est prononcé n’est plus du tout celui du
départ. Je trouve que c’est un très bon exemple ! Ce que
j’entends n’était pas du tout ce que j’avais dit au départ : c’est
vraiment cela la discorde, c’est transformer les mots, ces mots
49
ne sont plus les mêmes. C’est un jeu, et en même temps une
bonne instruction, une bonne façon de comprendre ce qu’est la
discorde. Donc, il faut éviter de transformer les paroles. En fait, il
faut éviter les intermédiaires, dans la mesure où, si quelqu’un a
envie de dire quelque chose à une personne, il vaut mieux qu’il le
lui dise directement.
Il y a une façon de créer la discorde qui est encore plus
mauvaise, plus insidieuse, c’est quand deux personnes sont en
harmonie et que par jalousie, on s’interpose entre ces deux
personnes et qu’on crée la discorde pour que ces deux personnes
se séparent ; c’est là une faute encore plus grave.
Il y a un bon moyen dans le Dharma pour éviter de créer la
discorde, c’est d’éviter de parler. Alors soit on récite des
mantras, soit comme dans la pratique de Nyoung-Nyé, on ne
parle pas, on prend le voeu de silence. Etre dans le silence, c’est
un très bon moyen dans la mesure où, quand on est dans le
silence, on peut méditer, on peut réciter des mantras, on peut
pratiquer, on peut juste rester l’esprit détendu et c’est une
bonne façon de ne pas créer la discorde.°°° « Le Manuscrit d’or,
visions secrètes du 5ème Dalaï-lama » se rapporte à
l’enseignement visionnaire hautement secret qui comprend
vingt-cinq textes et leurs moyens d’accomplissement (sadhana).
Ce sont des « Enseignements scellés extrêmement secrets »
(gsung bka’-rgya-na). « C’est pourquoi, écrit le Dalaï-lama dans
son avant-propos, au Tibet, ces enseignements n’existent que
sous forme manuscrite et n’ont jamais été imprimés. »
Le secret lamaïste est-il comparable à celui des obédiences
occidentales où sont initiés des oligarques de l’empire ? Les
maîtres lamaïstes et les frères des loges noires dissimulent-ils
des pratiques infâmes qui n’excluent pas les rites sanglants
comme ceux évoqués dans « Le Manuscrit d’or ».
« Ce fut en 1642 que le cinquième Dalaï-lama, alors âgé de vingt-
six ans, commença à percevoir certains signes qui furent
interprétés comme ceux de dPal-ldan lha-mo. Le culte de cette
divinité est censé avoir été introduit au Tibet par Acarya dMar-
po. Elle fut à l’origine vénérée comme protecteur de la religion,
chez les dGe-lugs-pa, par le premier Dalaï-lama dGe-dun-grub
(1391-1474). Ce fut en 1646 que le cinquième Dalaï-lama, âgé de
trente ans, eut pour la première fois des visions de la déesse et
de sa suite. » (Samten Gyaltsen Karmay)
Les médias, outils de propagande de la globalisation du mal,
propagent le mythe de la compassion du bouddhisme tibétain. Or,
le bouddhisme magique ne s’apitoie pas sur le sort des faibles et
des pauvres. Ce ne sont pas des hiérarques lamaïstes qui furent
écorchés et dépecés pour satisfaire la soif de sang des déités du
panthéon tantrique.
50
« Le Manuscrit d’or » contient des illustrations d’objets et
d’ingrédients rituels utilisés dans le cycle de la déité des dalaï-
lamas, la farouche dPal-ldan lha-mo. Un rituel de ce cycle exige
des ingrédients humains. L’eau lustrale est remplacée par du
sang humain, un cœur et des yeux se substituent aux fleurs, la
lampe est alimentée parla graisse humaine fondue Les
ingrédients du cycle rituel du rDo-rje gro-lod gnam-lcags’bar-ba
http://bouddhanar-1.blogspot.com/2009/12/les-offrandes-
tantriques-des-dalai.html Un autre rite utilise une tête humaine
fraîchement coupée :
http://bouddhanar-1.blogspot.com/2009/12/ofrrandes-rituelles-
des-dalai-lamas-ii.html Le cœur d'un enfant né d’une union
incestueuse était disposé sur l’autel de la déité sanguinaire des
dalaï-lamas :
http://bouddhanar-1.blogspot.com/2009/12/offrandes-des-dalai-
lamas-iii.html De plus en plus de personnes s’interrogent sur la
nature du pouvoir occulte qui transforme de sulfureux leaders
religieux et politiques en bienfaiteurs de l’humanité. Le
maquillage, qui utilise le prix Nobel de la paix ou la béatification,
est-il décidé dans les loges de la contre-initiation ? Quoi qu’il en
soit, le lamaïsme contenu dans « Le Manuscrit d’or » s’apparente
d’avantage au satanisme qu’au bouddhisme.
NB fameuse messe noire, demandée par Catherine de Médicis et
au cours de laquelle, aurait été sacrifié un jeune enfant juif, juste
baptisé:communion, puis tête tranchée,mise sur une hostie noire
par le prêtre, un défroqué,et utilisation de l'énergie vitale pour
demander un avis nécromantique. °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pat Martino fit ses premiers accords à l'âge de 12 ans et devint


professionnel en 1961. inimitable : créateur et incisif, un phrasé
staccato, très rapide, et harmoniquement très riche, en font un
des principaux guitaristes de Jazz bebop en carrière solo de
sideman
En 1980, des problèmes de santé viennent contrarier sa vie : un
caillot de sang est décelé au niveau de son cerveau et menace de
provoquer une rupture d'anévrisme. L'opération décidée car Pat
Martino ne peut en effet plus jouer normalement de la guitare.
Subie, elle a pour lourde conséquence à son réveil la perte totale
de mémoire. Il apprendra bientôt à jouer en écoutant ses
propres disques, et revient ensuite sur scène en trio au point
d'être élu "Guitariste de l'année 2004" par le magazine américain
Downbeat.
C'est ainsi que l'autre partie de l'homme prend le relais, le corps
syderic, Génie de l'homme, qui tire son origine du firmament, si
proche de nous et vient au monde avec nous, Ombre visible,
esprit domestique, Homme ombrageux, démon ou bon Génie,
51
Spectre de lumière en la nature de l'homme ou encore d'imaginer
que l'on enferme tous les astres en soi… L'imagination est
comme la porte, la fontaine et le commencement de toutes les
opérations magiques et sans le detriment ou diminution de
l'Esprit astral ou syderic, elle a la puissance de produire et
engendrer des corps visibles ; qui surpasse l'entendement
humain qu'elle soit présente ou absente, elle peut mettre au jour
toutes les plus admirables opérations… L'imagination de l'homme
est un vrai aimant, lequel la puissance de tirer à soi de bien loin
d'où un sage ou magicien peut attirer l'opération des astres, et la
joindre à la terre. Images ou métaux auraient donc le même
pouvoir que les astres… tout ce que nous voyons au monde
pourrait être par le moyen de l'Imagination produit par
l'imagination et de magie.. Imaginons quelles sont les marques
imprimées aux enfants dans le ventre maternel donc
l'imagination ou fantaisie en l'homme sont semblable à l'aimant…
Surprenant aperçu des magiques merveilles qui peuvent
s'accomplir sur terre à la faveur du corps astral..

Une expérience d'ouverture du 3eme oeil.


Quel est le 3eme oeil? Il se réfère généralement à un oeil
invisible qui vous permet de percevoir les choses au-delà de
place ordinaire, ou "site au-delà de site". La zone du 3eme oeil se
trouve juste au-dessus de votre front dans le centre de votre
tête. Il est ressenti par beaucoup comme une passerelle vous
donnant accès à une conscience plus élevée et un état éclairé.
Les battements binauraux sont utilisés dans des méditations
vidéos pour divertir vos ondes cérébrales à des modèles exposés
au cours des activités mentales spécifiques. Ce sont les «beats»
que vous entendez dans chaque oreille. Ils produisent des
modèles spécifiques dans vos ondes cérébrales. Les battements
binauraux utilisés entendus dans les vidéos commencent à une
faible fréquence généralement associée à la méditation, la
projection astrale et d'apprentissage accéléré. Les fréquences
augmentent progressivement à ceux associés à l'ouverture du
troisième oeil, l'amour, la beauté, la sensualité et l'harmonie.
Si vous êtes expérimenté avec la méditation et l'ouverture du
troisième oeil, vous pouvez trouver cette vidéo sur youtube et la
bande sonore extrêmement utile pour atteindre un état supérieur
d'esprit. Si vous êtes nouveau à l'ouverture du troisième oeil,
prendre le temps ne soyez pas impatient. Vous pouvez être
submergé d'une telle façon par moments que votre esprit
commence le traitement de l'expérience. Vous pouvez trouver de
nombreuses autres vidéos subliminales et de méditation sur
internet.
52

JE ME SERAIS TOUJOURS LEVÉ À L'AUBE ET COUCHE TARD.


J'AURAIS JUSQU'AU DERNIER JOUR EN HOMME DE BIEN SERVI MON
PAYS . CONSERVE TOTALE CONFIANCE AUX PERSONNES DE QUI JE
TENAIS MES INSTRUCTIONS POUR ACCOMPLIR MON TRAVAIL.
RECONNAISSANT À MES AUTORITÉS DE CE QUE J AI APPRIS.
HONORE CELUI QUI SE TIENT DANS L AU DELÀ. RESPECTE LES
VERTUS. DEMEURE À TOUT MOMENT HONNÊTE ET J'AI DIT LA
VERITE. J'AI PRIS SOIN DE MA FAMILLE MES COLLÈGUES ET AMIS.
INSTALLE CONFORTABLEMENT MAIS D'UN NATUREL UN PEU
AUSTÈRE ET FAISANT PREUVE DE RIGUEUR. JE N
'AURAIS PAS GASPILLÉ AVEC EXCÈS L' ARGENT EN NOURRITURE
NON INDISPENSABLE OU EN OBJETS MATÉRIELS SUPERFLUS. J'AI
AGI DE MON MIEUX AVEC LA PLUS GRANDE BONTÉ LA MESURE ET
LA RECONNAISSANCE ENVERS LES AUTRES. J AI MÉPRISE LE MAL
LA JALOUSIE L ENVIE DÉDAIGNE LE SCANDALE EN PRIVILÉGIANT
LES PAROLES DE DOUCEUR ET ÉGALEMENT DANS MES ACTES
JOURNALIERS. Même s'il m'est arrivé en intervention, de
regretter encore maintenant, d'avoir dû abandonner inerte sur le
sol ce violent ou cet ivrogne drogué malfaisant qui après palabre
et mise en garde s'était si violemment opposé à ma rage lors de
la bataille, quand je devais vraiment l'empêcher de continuer de
nuire.. J'AI PATIEMMENT
SUPPORTÉ EN ME RENSEIGNANT LES SOUFFRANCES ET
DOULEURS QUI M ÉTAIENT AFFLIGÉES.
ET NOTRE PETITE FAMILLE... QUEL BONHEUR... ET NOTRE FILS...
SI TENDRE ET QUI NOUS FAIT TOUJOURS AUJOURD'HUI LA GRÂCE
DE NOUS AIMER. Je focalise mes efforts à la libération de mon
esprit, car j'estime être arrivé à l'âge où une certaine sagesse et
une paix en moi plus forte devrait me rapprocher d' entités
invisibles paisibles et courroucées qui m'accompagnent chaque
jour.
Faisant preuve de sagesse, acceptant d'avance toutes les
informations de l'expérience scientifique, en accueillant des
hypothèses, bien que n'en préférant aucune, je sais, je dis
qu'aucune de ces causes, réelles ou supposées, ne démentira
l'enchaînement naturel, fatal des choses.Chaque nouvelle
existence terrestre restaurera en moi
Amoureux de science et de la compréhension rationnelle de
l'oeuvre
Un besoin d'expérience, de synthèse mentale métaphysique.
Pour échapper aux réincarnations ici-bas, il me faut me détacher
de tout ce qui m'attire vers ce qui est matériel et terrestre. Me
dégager ainsi d'une forme d'esclavage de ces sensations de
posséder tout ce qui est matériel souvent inutile. Il me faut
m'élever de façon morale contre cette tendance et arriver à une
53
perfection presque totale. Combien vont lutter sans cesse contre
moi les fantômes des âmes déchues, me poursuivent, me tentant
de mille manières, afin de me faire revenir vers les vieux démons
de notre monde matériel, cherchant de façon invisible à
l'influencer et me remettre sous leur emprise.
Je vais devoir lutter contre cela à toute heure le jour et la nuit.
Chercher à bien me connaître, démasquer ce qui peut me mettre
en défaut et le rejeter hors de ma vie. Il faut acquérir les
connaissances qui vont me permettre de m'en libérer. Rechercher
et étudier tous les moyens possibles pour de me faire quitte de
ces tentations pour le reste de ma vie. C'est par un effort de
travail personnel, qui va me permettre d'acquérir cet
affranchissement définitif. Ame spirituelle,
esprit divin, le Poimandrès, la vision d'Hermès. En demeurant
dans le silence qui est un bouclier de la force, perpétuons la
doctrine d'Osiris, triple voile des symboles des trois dieux divins
et des sept dieux cosmogoniques mythologiques de l'évolution de
l'univers, des mystères et des secrets du Temple des dix
séphiroth de la kabbale. Car l'âme est une lumière voilée. Quand
on la néglige, elle s'obscurcit et s'éteint, mais quand on y verse
de l'huile sainte de l'amour, elle s'allume comme une lampe
immortelle. Rapporté de la doctrine de Pythagore et du livre
d'Orphée.

Je sais que les dieux satisfaits de leurs biens n'en cherchent pas
d'autres et coulent en paix leurs jours. Que si la nature opère
quelque merveille, ce ne sont pas eux qui ont pris la peine de
nous l'envoyer du haut de la voûte céleste. Cet ordre n'est point
l'effet de la providence, de dieux libres de tous maux ils en
ignorent les nôtres, ni vice, ni vertu, ni pitié, ni courroux, n'ont
prise sur les dieux. Ils sont trop loin de nous: rien n'est sorti de
rien, rien n'est l'oeuvre des dieux. Seuls aux yeux des mortels,
l'ignorance des causes transporte aux dieux, le sceptre et
l'empire des choses... Rien ne naît de rien...
Pour qu'une chose naisse, il faut qu'une autre mesure. La mort
nourrit la vie et l'univers sans commencement ni fine demeure.
Rayon de soleil calorique, coloré et lumineux conçu à partir
d'atomes, de rien, d'un espace éthérique, traversant un vide
inexistant sans bornes par un infini hasard berçant de points d'or
ma chambre fermée. Je suis bien mort, mais tu te souviendras
de moi Quand tu ne m'auras plus Et tu diras parfois Si j'avais su
On se quitte en emportant Que des bons souvenirs Ce sont
ceux-là pourtant Qui font souffrir Car si tu veux ne plus penser à
notre amour Supprime alors toutes les heures de la nuit et du
jour Tu te souviendras de moi Si vraiment tu m'aimais On
n'aime qu'une fois A tout jamais Ne crois surtout pas Que tout
54
doit finir Puisque tu t'en vas L'amour ne peut mourir Ni se flétrir
Car où que tu sois Tous nos souvenirs Seront près de toi Ils ont
unis trop bien Ton cœur au mien Tu te souviendras de moi
Quand tu ne m'auras plus Et tu diras parfois Si j'avais su On se
quitte en emportant Que des bons souvenirs Ce sont ceux-là
pourtant Qui font souffrir Car si tu veux ne plus penser à notre
amour Supprime alors toutes les heures de la nuit et du jour Tu
te souviendras de moi Un peu de temps en temps Peut-être
même autant Que moi de toi.

J'aurais étudié et analysé tout, ou à peu près ,concernant la


pierre philosophale et j'aurais lu ce qui m'a été donné à voir sur
la recette mystérieuse de l' élixir vital, et je n'ai rien à offrir aux
adeptes ou enthousiastes, esprits ardents et crédules avides
d'une vie perpétuelle. J'ai lu les livres de Mesmer, ses études sur
le fluide magnétique et son monde inconnu, les pouvoirs de
l'hypnose.
J'ai toujours été animé de rêves qui auraient les pieds par
terre. ..
Rêveries d'un promeneur assis retiré de toute passion subjugué
de ses sens ne pensant à rien d'autre qu'à l'unique immensité
infinie. Je me sens revenir à une douce accalmie intérieure.
Il ne peut y avoir d’horloge sans horloger. Concevoir que rien soit
à l’origine de tout. Immergé dans le bonheur et la solitude de
mon laboratoire. Endroit n'étant d’ailleurs pour moi qu’un relais
entre le monde et le temps où m'employer à mes expériences
musicales
diversifiées. Mon laboratoire est le lieu révélateur de ma crise de
conscience au plan de l'imaginaire. C'est une étendue rêveuse,
une aire habitée, espace hanté par l'esprit invisible de l'ambiance
du lieu, de mon genius loci . C'est le topos historique et spirituel
où tout peut se produire.
Depuis ma plus tendre enfance, je suis de nature rêveuse. Très
sensible à tout ce qui m'entoure, j'ai eu recours à la méditation
et à la concentration durant mes moments de solitude. J'ai
découvert qu'en faisant mentalement un retournement de ma
vue dans mes propres yeux et comme par l'effet d'un
rayonnement de mon aura, j'arrive à la contemplation. C'est cet
état intérieur second si reposant, qui m'autorise de séjourner à
tout moment dans une autre dimension où ne règne le moindre
atome de haine ou de violence. Je suis convaincu que depuis le
début du XXème siècle, une réforme morale a été entamée au
niveau mondial. Cette réforme aboutit lentement à son but final
de prise de pouvoir d’un petit nombre de milliardaires sur la
population. Ce but de prise de pouvoir mondial s’est seulement
réalisé en imposant le panthéisme intégral. Les moyens pour y
55
arriver sont d’apporter la paix complète après avoir déclenché
d’innombrables conflits et guerres. Nous constatons chaque jour
une libération de toutes les passions, un bien-être, une
fainéantise du moindre effort s’installe et se généralise. Ceci n’a
pu se faire qu’en passant par une phase de destruction de l'idée
de la famille telle qu’au XIXème siècle. En pratiquant aussi un
lavage de cerveau reniant l’idée des mots Patrie et Autorité.
Quant au domaine religieux, la chrétienté, l'église catholique:
restant d’abord tolérées, elles seront bientôt interdites . Au
moyen de la corruption, des personnes de confiance sont placées
à tous les niveaux des pouvoirs. En pratiquant la manipulation, la
diffamation par internet, par les médias, la presse et en
effectuant des changements profonds dans toutes les structures
et moyens de fonctionnement. Depuis plus de cinq cents ans, la
franc-maçonnerie est manipulée dans le but religieux de détruire
le christianisme. Le but politique serait de détruire empereurs,
rois, frontières, afin d’établir sur les ruines des empires un
gouvernement absolu, unique, universel. Ceci étant le but même
d’Israël depuis trois mille ans. L'organisation comme l'esprit est
toute juive.
Cette manipulation exige d'isoler l'homme de sa famille et de lui
en faire perdre les moeurs. Permettre tout ce que l’homme aime:
les longues causeries du café, les sports, les belles voitures, les
vêtements objets de luxe, les jeux, cinéma et j’en oublie. Somme
toute ce qui représente la détente, le plaisir, le bonheur et
l'oisiveté: le spectacle, le sexe, l’alcool. Mais surtout ce que le
bon sens et les religions ont toujours interdit. L’individu sera
entraîné, soutiré, ayant l’impression d’avoir tous les droits et de
l’importance. Cette société lui a déjà appris lentement mais
discrètement à s'ennuyer de ses travaux journaliers. Par ce
manège après lui avoir montré combien sont pénibles tous ses
devoirs, on lui inculquer le désir d'une autre existence: celle des
stars. L'homme est né rebelle. On attisera ce désir de rébellion
jusqu'à l'incendie, mais l'incendie n'éclate pas. C'est une
préparation à la grande oeuvre qui est entamée. Des millions
d’âmes insinuées du dégoût de la famille et de la religion ont
déjà adoptés cette vie. Quelle joie pour les vaniteux milliardaires
que de pouvoir profiter de la stupidité humaine, mettant à leur
profit la naïveté, l'imbécillité, des malheureux pris dans les belles
fines toiles tissées à leurs intentions avec courtoisie espérant
bénéficier du profit des richesses de ces maîtres. Espérant
baigner dans la richesse et ne fournir aucun travail, ils ne vont
devenir que des marionnettes qui seront bientôt mises en
mouvement au gré du besoin des dirigeants de l’ombre.
Lorsqu’on leur aura retiré tout ce qu’on leur avait donné pour les
assister, ils seront totalement à la merci du maître. Tout être
56
humain sera toujours une affaibli par son talon d’Achille qui est
lié au plan matériel, corporel, psychique, mental ou spirituel.
Il n'est point de serpent ni de monstre odieux Qui par l'art imité
ne puisse plaire aux yeux.
L'immensité de l'Univers est dans mon cœur à un point tel que
l'Ange se chargeant de mes prières, les prends sous ses ailes
jusqu'à l'Autel d'Or, et c'est seulement quand leur parfum est
parfaitement pur, que dans mon intimité, je pourrais ressentir
l'espoir qu'elles seront déposées devant le Démiurge.

Je n'étais pas pubère et j'ai rencontré le premier homme qui à


mes yeux a représenté l'obscénité par ses gestes odieux.
Produit de l'enfer, portant par-ci par-là trouble et confusion.
Allant de foyer en foyer.
Escaladant murs, fenêtres à la sauvette habitué à se cacher.
Semblable au serpent se glissant à la porte de l'épouse même
fécondée par l'époux et cherchant après l'avoir déjà séduite dans
le vice, à l'emmener pour profiter du plaisir sexuel.
Lorsqu’il a pris un patient pouvoir sur cette femme, ce genre
d’individu cherchera à détourner l'enfant de son père.
Il va chercher à inspirer le dégoût du père.
Et pour couronner sa domination sur la femme dont il a fait son
objet, il savourera le moment de la fuite de l'enfant arrivé à l’âge
adulte.
N’ayant plus d’autre alternative que d’abandonner sa triste mère
esclave au foyer.
Par la faveur d'Aimer.
Aimer d'amour..
L’amour est un état d'être en souffrance en croyance néfaste
qu'on s'imagine être un but à atteindre et que cela se mérite ,
qui transcende toute croyance, toute forme d’attachement, qui
imprègne un continuel mouvement de liberté provoquant à son
apparition un mécanisme sournois qui donne la peur de ne pas
être aimé. La personne emportée par l'amour est obligée à
porter des masques, à sourire en disant que tout va bien, même
lorsque sa vie frôle la catastrophe. Et l’être humain est parfois
prêt à tout, juste pour obtenir une miette d’amour. Mais celle-ci
ne le rassasie jamais parce que sa soif d’amour peut uniquement
être étanchée par la personne aimée. C'est l'offrande de sa
propre vie remplie de légèreté, de paix et surtout d’amour
inconditionnel. C'en devenant le guide de l'autre que l'on réalise
que son manque de confiance, ses doutes, ses hésitations se
dissipent spontanément. C'est une richesse intérieure
inépuisable, un savoir inné propre et qui transforme
naturellement les facettes de sa propre vie mais aussi celle de
l'être aimé.
57

De tous les hommes de valeur que j’ai pu


Rencontrer sur cette terre, par le fait qu'ils sont tous
mort, je ne pourrais plus vous citer personne qui me frappa
comme étant le plus proche de mon cœur et le plus apparenté à
mon esprit. J'aurais peur de faire un jaloux dans l'au-delà. Pour
passer du haut du pavé au bas du fossé ; Cette petite anecdote
sur un personnage féminin inhabituel. Il est arrivé de rencontrer
des personnages hors du commun ; notamment l’une dont les
parents étaient laïques, nourrissant une passion pour l’art, la
littérature, qu’ils transmirent à leurs filles. Elles qui n’avaient
aucune obligation à porter des tenues vestimentaires
particulières à respecter ou une idéologie philosophique
religieuse, politique bien précise. Des êtres libres, parlant de
tout, aimant la pudeur et le secret, puis vint à se lâcher l’une
d’entre-elles qui devient un véritable de personnage de cinéma
porno, une créature belle, dure, vile, si glacée que, à peine son
mari ayant quitté la maison pour se rendre à son travail, n’aspire
qu’à partir à la chasse à l’homme pour trouver le moyen de
satisfaire des jouissances sexuelles dans leurs bras velus
d’hommes inconnus et forts. Sans beaucoup de peine, elle les
ramène basta illico et se retrouvent assez vite nus dans la
literie maritale pour des rapports de passage d’une seule fois. Un
sentiment magique de toucher du doigt, de la main inconnue , de
n’importe quoi, non seulement l’organe du sexe viril, mais du
vil,de l’obscène, la perversion la plus sauvage. L’animal femelle
en chaleur en relation débridée, démesurée en rut. La basse
misère des perversions où peut choir du plus haut au plus bas un
être appelé humain.

J'ai entamé mon chantier et les grands travaux pour éradiquer


l'ensemble de mes douleurs journalières. En premier lieu, j'ai
décidé de commencer à renforcer mon état général.
Hypertension, triglycérides élevés, terrain affaibli par un manque
de nutriments et de vitamines. Depuis les vacances d’été, j'ai
perdu plus de 25 kilos. J’ai entretenu pendant des années mon
corps intoxiqué de façon générale par une mauvaise manière de
me nourrir. J’ai dû constater dans les résultats de mes examens
sanguins un taux d’acide urique élevé . J'ai aussi compris que le
foie est essentiel pour détoxifier l’organisme. Un traitement
s'imposait avec un accompagnement médical. Étant soumis à un
stress lié à la frustration, en toute inconscience à la retraite, que
l'on subit par le fait d'un manque de communication et d'avoir
abandonné une manière de vivre ainsi qu'un environnement dans
lequel on a évolué tant d'années. Les conséquences
58
psychologiques de mon état méritaient donc un traitement et un
régime approprié.

Claude Pairoux (8 Mai 1952- ?), né à La roche-en-Ardenne,


surnommé "James", batteur de jazz et de Rock & Roll et lead
guitariste d'orchestres. Adepte du style be-bop de la batterie et
de la guitare solo. Comme batteur d'orchestres au début des
années 1960, assurant sur scène avec la grande formation du
trompettiste de jazz Jo Carlier. Ce qui a conduit à poursuivre la
musique pratiquant la batterie puis la guitare be-bop, le jazz et le
rock moderne. Jouant les titres des plus grands innovateurs de
tous les styles, depuis le bebop de Charlie Parker, de Gillespie et
bien d'autres, accompagnateur de bon nombre de musiciens
actuellement réputés et de la génération précédente. Ayant
passé une partie de sa vie en Ardenne belge, parti à Bruxelles, à
Charleroi, pour définitivement se fixer à Liège. Il ne peut y avoir
d’horloge sans horloger. Concevoir que rien soit à l’origine de
tout. Immergé dans le bonheur et la solitude de mon laboratoire.
Endroit n'étant d’ailleurs pour moi qu’un relais entre le monde et
le temps où m'employer à mes expériences musicales
diversifiées. De tous les hommes de valeur que j’ai rencontrés
sur cette terre, par le fait qu'ils sont tous morts, je ne pourrais
plus vous citer personne qui me frappa comme étant le plus
proche de mon cœur et le plus apparenté.

Mon pays La Belgique Liège ma ville


Instrumentistes interprètes de la guitare que j'admire: Howard
Roberts, Barney Kessel, Joe Pass...
I Love: J'ai une fascination, un amour fou à l'égard de Bernadette
mon épouse.
Ma musique préférée: Le jazz BEBOP, la musique classique ,
l'opéra , la chanson française des années 50', le rock, le jazz
rock.. etc Documents qui paraissent très importants à mes
yeux: ma pièce d'identité.
Autour de la guitare tout ce qui me prend du temps, c'est écouter
de la musique, le groove, l'instrument à conserver en bon état
d'entretien, les travaux de recherches internet , le jazz sa
technique et sa pratique, quelques écrits à réaliser, recherche et
étude théorie musicale, écoute des tonalités avec les
transpositions ear- training, jamming avec Youtube, de la
country picking acoustique, de la rythm guitar, les tempos, mes
compositions personnelles, des improvisations dans tous les
styles et tonalités, des retranscriptions, sur base des inspirations
du moment.
59
Destins et destinée: Déclaré mort à plusieurs reprises, et
pourtant toujours bien vivant. Je tiens à poursuivre en solitaire
toutes mes activités musicales, en ayant toujours ma tête dans
les étoiles. Etat qui est aussi nécessaire pour moi que peut l'être
un laboratoire à l'alchimiste.
Je conserve un projet de voyage en Egypte. Égypte, pays
mémorable. Tu n'a point trahi le mystérieux secret des jours
anciens. Pourtant depuis Héraclée jusqu'à Champollion, tant
d'explorations et de tentatives audacieuses se sont répétées.
Bien savantes recherches qui n'auront encore pu trouver la clé
des hiéroglyphes. Ce voyage devait se réaliser, retardé puis
reporté, mais reste toujours compromis par les événements de
guerres à répétition.

Il doit bien encore y avoir des musiciens avec qui j'aimerais


partager la scène, mais la plupart sont tous morts.
Chefs d'orchestre de jazz que j'ai en admiration: Count Basie,
Harry James, compositeur de musique de Bossa Nova AC Jobim
Compositeurs interprètes préférés: MOULOUDJI , bison ravi
BORIS VIAN, .
Florilège merveilleux de chansons et de voix habillées par les
poètes qui cherchant une sensualité à fleur de nerf vont mieux
les dévêtir . Au fil de leur carrière ces chanteurs intelligents au
rapports intimistes avec leur public, auront des fenêtres aigres-
douces ouvertes à leurs chansons qu'on écoute en solitaire,
d'humeur mélancolique assis au bord de mer ou suspendu perché
sur son étoile à regarder passer des trains mystérieux...

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
J'ai toujours été et je resterais un Patriote aimant les habitants
de son pays et je ne serais jamais un nationaliste raciste qui
hait les autres.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Un peu charmeur, un peu acteur, un peu diseur, gentil, salaud,


artiste, hypocrite, touriste, au creux des vagues humaines, j'ai
fait le tour de moi-même, j'arrive en fin de vie, goûtant toujours
joies et soucis, rêvant entre deux draps de nuit, à la vie belle,
embellie desséchée qui sourit le temps d'un soupir, sur le miroir
des souvenirs et a tous mes amis partis. Ce sont mes dernières
vacances, j'ai déjà 64 ans d'enfance et le mal de mon pays.

Depuis ma plus tendre enfance, je suis de nature solitaire et


rêveuse. Très sensible à tout ce qui m'entoure, j'ai eu recours à la
méditation et à la concentration durant mes moments de
60
solitude. J'ai découvert qu'en faisant mentalement un
retournement de ma vue dans mes propres yeux et comme par
l'effet d'un rayonnement de mon aura, j'arrive à la contemplation.
C'est cet état intérieur second si reposant, qui m'autorise de
séjourner à tout moment dans une autre dimension où ne règne
le moindre atome de haine ou de violence. Dès ce moment, je
visite des splendides lieux gigantesques enveloppés de mystères
où les chauds rayons du soleil éternel illuminent de gigantesques
montagnes, des neiges éternelles, de vertes prairies et forêts
somptueuses attirant mon âme si sensible à toutes ces émotions.
Puis le fil d'Or me rappelle que le moment est venu de réintégrer
ma coquille et je reviens sur terre à la vie. J'ai l'impression
d'avoir été enterré vivant dans le mastaba qui sert de boîte
crânienne à mon cerveau.. Cependant dès que je suis rentré à
l'intérieur de moi-même, j'aboutis toujours à la lumière dorée
citée dans les Tables Anciennes, où il est question de
Melchisédek. Et que je n'accède à elle uniquement parce que mon
Coeur est pur.
C’est assez étrange que je sente approcher l’heure de ma mort.
J’éprouve le besoin d’exprimer ce qui me tient le plus à cœur.
C’est demander à tous de se livrer totalement à l’Esprit divin
qu’il descende sur nous et que nous puissions dire au plus tôt
qu’il est notre ami, notre lumière et notre unique maître. C’est
mon seul vœu formé pour nous tous, la prière que je ne cesse
d’envoyer à notre seigneur, que je me suis promis de continuer à
envoyer à notre profit à tous durant l’éternité entière… Il ne
reste qu’à insister sur l’amour vers Dieu, envers les autres
humains et sur notre façon d’être à tout instant au quotidien le
jour et la nuit. Je demande l’amour, l’unique prière pour notre
transformation en un réel amour. C’est la condition essentielle
pour féconder notre esprit. Je retiendrais de mon passé d’homme
sur la terre, ce serait d'avoir conservé toute ma vie un pur
respect total de la femme. Je n’aurai jamais tenté d'exploiter sa
faiblesse, préférant mourir plutôt que risquer de la déshonorer..
Conserver la paix intérieure, c’était selon mon habitude, faisant
la route bien souvent en priant et en tournant toute mon âme
vers le ciel, pendant que, mes amis étaient torturés d'une
douloureuse anxiété, de joie ou d’un autre sentiment. Je ne me
sentais pas troublé ; La responsabilité des décisions à prendre
vis-à-vis de certains conflits à gérer m’incombaient souvent, je
n’en étais pas ému, sans jamais perdre mon calme, ni ma
douceur. Quelque fois d'un air grave, on me notifiait l'une ou
l’autre accusation portée contre moi. Je restai impassible comme
le marbre, n'articulant pas un mot pour ma défense, agissant
ainsi parce que, dès les premiers temps de mon activité, j’avais
pris l'héroïque résolution de ne jamais prononcer une parole pour
61
me disculper quand on se plaindrait de moi, que ce fût à tort ou à
raison. On attendait sans doute de moi une réponse capable
d'anéantir les soupçons, l’accusateur ne tolérait jamais dans son
service le membre qui dût lui infliger une tache, surtout celle de
l'impureté. Certains, sans attendre plus d’information, mis
discrètement au courant de l'affaire, opinaient pour mon
expulsion du service. Mais l’accusateur, tout en ressentant la
pénible impression du doute, ne pouvait se résoudre à me croire
coupable. Bien lui en prît car en finalité, j’ai été lavé de toute
accusation..

Je n'ai donc aucun regret, une vie qui a réellement dépassé le


rêvé. Au cours de mon existence, comme partout dans l'entièreté
de notre société, j'ai connu d'honnêtes et braves personnes mais
au regret aussi des gens perfides, astucieux, manipulateurs,
menteurs, bluffeurs, qui le sourire aux lèvres m'ont accablé de
tendresse et m'ont appelé frère. Bien des années plus tard, j'ai
compris que c'étaient les mêmes qui en règle générale, au plus
ils me détestaient, étaient prêts à me nuire.
En tant que audacieux retraité, je suis porté par un intérêt du
métaphysique non religieux de la philosophie moraliste. Ce blog
rassemble aussi bien l'extrait de réalisations personnelles que
de personnes qui ont mon admiration.Jamais mon intention n'est
de croiser le fer avec notre société et surtout pas pour
l'améliorer, par exemple, mais la tenir à distance, quoi qu'il
advienne. Je supprime tout service, mais aussi toute exigence.
Au XXIème siècle je suis à la recherche par les sources de l’Esprit
à découvrir par la réflexion une connaissance intuitive du coeur à
la libération d’un état social dont chacun de nous est
conditionné tout en fixant son propre égo par le Sacré qui anime
la Terre, le Cosmos et les puissances du monde naturel. Ce doit
être un trait particulier de ma personnalité. J'ai pris d'emblée
très tôt la liberté d’entreprendre tout ce qui m’intéresse sans me
soucier du regard des autres,et de ne jamais me plier à une
morale et à des moeurs auxquelles je n'adhère pas et qui sont
d'un usage courant de mon siècle. A cette époque, j'ai eu bien
difficile d'adhérer à la forme de musique et d'écriture de tradition
classique en usage chez des gens que j'estimais en tant qu'
intellectuels mais retranchés dans ma catégorie d'élitistes
rétrogrades. A l'adolescence en résistant à un ensemble de
choses qui m'entourent, j'ai opté par lassitude en me tenant à
l'écart, d'adhérer au surréalisme qui me paraissait être une
forme qui m'était bien adaptée. J'ai toujours eu difficile de subir
toute forme de domination et de rigidité de règles qui aurait pu
m’ empêcher d’ avoir ma liberté d'action. Et puis voilà qu'ayant à
62
peine 18 ans, par un renversement de situation, je signe mon
engagement à la Gendarmerie en Belgique..

….......................................................................

Ce matin, dans un moment de réflexion, en toute simplicité


avec la fermeté qui m'est coutumière, j'ai pris la décision
de découvrir
une pensée unique à laquelle je n'ai
jamais pu avoir
l'accès moi-même
et je ne désespère pas.
…........Pensée, fruit de mes méditations. Une raison importante
qui a contribué à mon retrait de la plupart de groupes que j'ai
créé ou intégré. J'ai eu pour compagnons le plus souvent dans la
musique, un certain petit nombre de musiciens dont le
comportement m' a posé problème. Ceux que l'âge, la maladie
ou l'éloignement mettait dans l'impossibilité d'assister aux
répétitions ! ... à ceux-là au contraire est due une certaine
reconnaissance pour leur fidélité. Je me serais bien vexé. Je me
suis dit «s'ils ne se plaisent pas chez nous, pourquoi ne s'en vont-
ils pas? Il est si facile de donner sa démission en trouvant un
motif acceptable»; et je me compliquer la vie intimement comme
devant une impudeur inconsciente. Je ressentais plus que de
comprendre qu'ils agissaient mal ou du moins qu'ils avaient une
attitude de groupe inadmissible, et cela créait un certain malaise
comme un livre pas à sa place ou comme un tableau posé de
travers. Je leur en voulait aussi pour le mauvais exemple donné
aux plus jeunes compagnons débutants auxquels on a prêché la
solidarité et qui la voient si mal pratiquée par des anciens qui en
somme ont dénigré leur groupe par leur absence quand du reste
ils ne l'ont pas fait en paroles. Je n'ai pu leur donner pour excuse,
qu'ils ressentaient n'être qu'un maillon faible du groupe. A mon
idée, ils le seront toujours resté . Là, ce n'est pas un règlement
de compte, un jugement ou une attaque nominative à la
personne. Je ne raconte pas non plus les ennuis dus aux drogues,
à un alcoolisme profond et aux comportements des coureurs de
jupons...

…..........
Je croyais autrefois à l'âge des étoiles
des sources du rire et des premiers espoirs
Être né pour tout dire n'être là que pour ça
Intoxiqué très tôt par le besoin d'écrire
Je me suis avancé parmi vous pas à pas
Et l'on m'a regardé comme un énergumène
63
Comme un polichinelle au sifflet bien coupé
Qui savait amuser son monde à la rigueur
Le faire un peu sourire le faire un peu pleurer
J'aurais pu devenir assez vite virtuose
mais le goût m'est passé de parler dans le vent
Je ne dirai pas tout de mes chansons tristes
à ne chanter qu'une fois ou deux par an.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La quantité invraisemblable de documents d'enquêtes que j'ai eu
à résoudre et d'affaires à solutionner, que j'ai tenu dans mes
mains. Les interventions compliquées mettant en cause ou en
conflits toutes sortes d'êtres souvent bien différents.
Il a fallu que je fusse pénétrer moi-même d'une force et d'un
dynamisme que je n'aurai pas pu détenir si, rejetant toute idée
d'humilité, je n'avais travaillé plein de confiance en moi seul et
en mes propres forces..
..............
L’initié adore maintenant Raudreshvarî elle-même en tant que la
soixante-cinquième puissance, la base non-relationnelle de ces
soixante-quatre Yoginîs, la Conscience dans sa pureté immaculée.
Il l’identifie avec Mangalâ, alias Vîrasimhâ, la déesse incarnée
d’Oddiyâna. Ainsi, il assimile l’Absolu du Krama avec la lignée
des maîtres, hommes et femmes, qui ont incarné cet Absolu et le
lui ont transmis car, après Mangalâ, il adore Jñânanetra et
ensuite les gurus qui descendent de Jñânanetra jusqu’à lui.

Finalement, il accomplit le rite des quatre Séquences (krama),


celles de l’Émission (srshti-), du Maintien (sthiti-), de la
Rétraction (samhâra-), et du Sans Nom (anâkhya-) qui produit les
trois précédentes en tant qu’elle est leur principe. Les douze
Kâlîs de cette quatrième séquence doivent être adorées pendant
un rapport sexuel avec la dûtî. Elles sont considérées comme le
retrait graduel du pouvoir cognitif dans Kâlasamkarshinî (Kâlî, la
Destructrice du Temps), le vide sans vague du Soi absolu. Ici
l’adorateur réalise l’indépendance absolue (svâtantrya) de la
Déesse (Conscience) au travers de laquelle elle adopte la forme
de l’univers sans affectation ou diminution de sa nature propre.

Trois œuvres majeures de ce Krama cachemirien subsistent,


toutes intitulées Mahânayaprakâsha (Illumination de la Grande
Voie) : celle de Shitikantha (en cachemirien ancien avec un auto-
commentaire en sanskrit), celle de Arnasimha (Ms), et la
troisième qui est anonyme. La dernière est la source de notre
présentation des phases du culte pentadique qui conduisent à
celui des quatre Séquences.
64
La fonction de la séquence rituelle de cette tradition est
considérée comme préparant l’initié à l’intuition non-séquentielle
(akrama) qui lui permettra de la transcender. Elle est conçue pour
conformer sa conscience à l’image de sa vraie nature, de sorte
que finalement elle va provoquer, de manière spontanée et
instantanée, une « résorption de la connaissance duelle »
(vikalpagrâsa), l’annihilation (alamgrâsa) du processus
d’individuation et de projection à travers laquelle la pureté innée
de la conscience apparaît comme si elle avait été souillée dans le
processus d’idéation et de perception. L’initié doit passer par le
rituel pour réaliser l’état libérateur selon lequel la réalité absolue
est cette pure conscience, et les phases et les degrés de la
cognition lui sont coextensifs. La Délivrance (moksha) est ici la
résolution de la distinction dans la perception entre un état de
nirvâna transcendant ou intérieur, et un état immanent ou
extérieur d’une existence limitée et transmigratoire (bhava,
samsâra).

Cette voie d’adoration contemplative n’était pas la seule


méthode du Krama pour parvenir à l’éveil spirituel. Elle
envisageait aussi qu’il y avait ceux qui étaient capables de
l’atteindre sans lui. Pour ceux-ci, deux voies plus élevées y
étaient décrites. Dans la première, celle de l’Instruction Orale
(kathana) où le guru devait provoquer l’intuition intellectuelle du
disciple grâce à certains aphorismes initiatiques (kathâ,
chummâ). L’accent est mis ici sur l’illumination soudaine
(sâhasa). Dans la seconde, le but pouvait être atteint sans aucun
enseignement, soit spontanément, soit grâce à quelques stimuli
non verbaux comme le regard du guru.

Ensemble, ces méthodes et ce rituel comme modes de


réalisation libératrice sont entièrement en harmonie avec la
position exposée par Abhinavagupta sur le Trika. D’ailleurs, à cet
égard, le Trika devait beaucoup au Krama. Il avait déjà adapté
d’importants éléments de cette voie dans la seconde phase de
son développement. Dans la troisième phase, pendant laquelle ce
Trika enrichi fut fondé sur la Doctrine de la Reconnaissance, nous
trouvons Abhinavagupta faisant directement appel au Krama
post-scripturaire de la lignée de Jñânanetra, en l’adaptant à
partir du fait que le Trika se déclare comme étant la dernière des
révélations du Shivaïsme. Kshemarâja, son disciple, qui n’a pas
proposé une exégèse détaillée du Trika lui-même, affirme sans
ambiguïté que c’est le Krama qui incarne la vérité ultime. Il est
clair que le prestige du Krama basé sur le culte de Kâlî était
largement perçu dans les cercles ésotériques shivaïtes. Le
Manthânabhairavatantra le place au-dessus du Trika, au sommet
65
de la hiérarchie des traditions shivaïtes, acceptant qu’il soit
transcendé uniquement par la Doctrine de l’Ouest
(Pashchimâmnâya), la Transmission du texte lui-même. Un autre
texte de cette École, le Chinchinîmatasârasamucchaya, va plus
loin. Il présente la réalisation des Kâlîs du Krama dans la
Séquence du Sans Nom comme la pratique intérieure la plus
élevée au sein du culte de Kubjikâ elle-même.
......................................................

Me dirigeant par l'esprit vers l'Egypte ancienne, fixant ma


destination à la demeure du Premier Hiérophante. Puis, vient le
moment d'accéder au Mastaba et à l'Amenti où je m'installe
paisiblement allongé sur la grande dalle du caveau. Mon
ressenti est l'impression d'avoir été enterré vivant dans un
caveau servant de boîte crânienne à mon cerveau. Les yeux
fermés, je suis calme et recherchant en mon propre intérieur un
apaisement devant l'immensité de l'infini. Puis retrouvant vite le
reposant fil doux reliant son être à la terre, comme se jeter dans
le vide d'un précipice, il entreprend le geste qui va le propulser
en avant et pénètre une forte lumière. C'est alors que débute en
rêve un très long voyage en des planètes et mondes lointains ou
des morts demeurent dans une autre dimension. Exilés de la
terre restés interminablement bien vivants et qui ont leur âme
immergée dans un immense bonheur.
Cette science et cette grande sagesse était parvenue en Égypte
des siècles plus tôt avec les réfugiés du continent disparu,
l'Atlantide, où de grandes réalisations humaines avaient été
accomplies. De ces Atlantes rescapés du désastre, sans doute les
plus sages, vint la connaissance des lois naturelles et des
principes secrets qui permirent à l'Égypte de s'élever du plus
primitif état d'existence à un niveau supérieur dans le domaine
des arts et des sciences.
Ce fut durant cette période d'une centaine d'années seulement,
où la grande sagesse fut apportée en Égypte et joyeusement
acceptée par ses souverains, que l'Égypte abandonna ses huttes
grossières et ses habitations souterraines, créa sa magnifique
architecture et construisit ces édifices prestigieux, et développa
son artisanat merveilleux jusqu'à son apogée. L'Ancien Empire
est d'ailleurs considéré comme l'âge d'or de l'Égypte.
Mais la prêtrise païenne découvrit bientôt que cette grande
connaissance et cette sagesse affaiblissait son influence sur le
peuple. C'est pourquoi elle inventa et établit officiellement ses
principes religieux mythologiques qui graduellement amenèrent
les Égyptiens à des croyances basées sur des idées
superstitieuses, et détruisirent leur foi en leurs propres pouvoirs
et capacités. Ils en firent des mercenaires stupides irréfléchis et
66
des esclaves. Les enseignements de cette prêtrise furent
soigneusement établis de siècle en siècle pour cacher la sagesse
et détruire l'œuvre des anciens maîtres. Ce fut dans le but de
préserver cette sagesse secrète et ce grand héritage de
connaissance et d'empêcher sa disparition complète du pays
d'Égypte que certains des plus sages souverains et diplomates
Égyptiens furent amenés à établir les Écoles Secrètes de
Mystères. Nous parlons de ces écoles comme s'il y en avait eu de
nombreuses en Égypte. En fait, il n'y avait qu'une école de
mystères bien qu'elle ait eu un certain nombre de branches ou de
lieux d'enseignement dans différentes parties d'Égypte. Les
enseignements et les activités de cette organisation ne
représentaient qu'une école. On ne lui donna aucun nom et elle
n'eut aucun symbole particulier autre qu'une marque par laquelle
un membre pouvait l'identifier ou se faire reconnaître lui-même
comme initié. L'inscription indique Imhotep que le siège ou
principal centre des écoles de mystères d'Égypte se situa d'abord
dans l'ancienne ville de Philadelphie, puis à Memphis avec une
branche dans un lieu appelé Misraïm, puis plus tard encore à
Thèbes et à Louxor. Finalement, le dernier siège des Écoles de
Mystères fut Akhetaton, la ville d'Akhénaton, sur les rives du Nil,
à l'emplacement de l'ancienne ville de Tell el-Amarna. Afin que la
vie des étudiants de ces écoles de mystères, soigneusement
choisis, éprouvés et préparés, puisse être protégée et afin qu'ils
puissent se réunir en toute sécurité pour les cours et les études,
un système très complexe d'activité secrète fut inventé et
graduellement perfectionné.
Et puis il me faut parler de la langue d'or.
Il est vrai, sans mensonge, certain et tout à fait véridique. Tout
ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est
en haut est comme ce qui est en bas, afin d'accomplir les
miracles de la chose Une. ... toutes choses sont nées de cette
chose unique.. Durant mon court passage de pèlerin en ce
monde, j’aurai toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en
Secret le constant hommage de mon intelligence et de ma
volonté. Si je lui suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche
divine étoilée, par la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai
courageusement travaillé, lutté et souffert pour la cause du
Maître; si je peux affirmer avoir combattu le bon combat, j'aurai
achevé ma course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime
bienheureux jour de la pesée de mon âme, il me restera à
attendre armé de ma seule patience la décision de justice que le
juste juge aura rendu à mon égard....Dieu éternel grand de
l’univers créé ; fait que nous, tes serviteurs puissions toujours
avoir souvenance des choses secrètes et bénies que nous avons
appris, que nous vivions comme il convient, avec intelligence en
67
nos entreprises, donnez-nous des forces pour supporter toutes
difficultés et la beauté pour orner votre Grand Royaume.

AUCUN HOMME N'EST ASSEZ RICHE


POUR RACHETER LES ERREURS
DE SON PASSE..

La maison où je vis a été bâtie sur une terre de cultures qui fut le
théâtre d'une des nombreuses guerres entre les grands pays
européens. Les âmes de ceux qui sont morts dans ce lieu en
combattant, sans avoir obtenu l'absolution de leurs péchés sont
condamnées à rester près de leurs cadavres, et, à une certaine
heure de la nuit, elles s'élèvent du sein de la terre et se mettent
à parcourir le champ funèbre dans toute son étendue. Alors, on
croirait entendre les brises de la nuit gémir sourdement: ce sont
les plaintes de ces âmes qui souffrent et demandent des prières.
Elles sont condamnées à errer jusqu'au jugement dernier,sur
cette plaine, et à ne jamais parcourir qu'une ligne droite, quels
que soient les obstacles qu'elles puissent rencontrer. Malheur au
voyageur de nuit qu'elles trouvent sur leur chemin : dès qu'elles
l'ont touché, il tombe frappé par une puissance invisible, et doit
mourir avant le soir suivant. Mourant, dit cette superstition,
comme s'il avait été frappé d'apoplexie.. Une seconde version
de cette histoire : C’est une longue plaine traversée d’un chemin
le long duquel j’ai bâti ma maison et qui fût, lors d’une guerre
entre les Etats et la France, le théâtre d’un combat sanglant.
Durant des années des fouilles y ont été menées. Des soldats de
plusieurs nationalités y dorment encore sous les terres des
cultures. Les âmes des morts en ce lieu en combattant, sans
avoir reçu la confession par l’absolution de leurs péchés, ont été
condamnées à être attachées comme fixées au sol à l’endroit
même où se trouvaient leurs cadavres. La nuit à une heure
déterminée, l’âme de chacun des soldats s’élève en sortant du
sein de la terre cultivée et entament ensemble leur champ
funèbre sur toute cette étendue. Le marcheur nocturne pourra
entendre dans la solitude de la nuit, les sanglots de ces âmes
qui, gémissantes de souffrances, s’étreignent de plaintes longues
et sourdes, en réclamant pour leur délivrance, prières et pardon
pour leurs péchés. Elles se sont vues condamnées à errer pour
l’éternité jusqu’au jour du jugement dernier et à ne parcourir
jamais qu’une ligne droite quel que soit l’obstacle rencontré.
Malheur au promeneur nocturne qui brisant cette chaîne
imprévisible, il tombait, frappé par une invisible et invincible
puissance qui le mettrait dans un état tel que sa mort
surviendrait avant le soir suivant.
68
LE SANG VERSÉ NE SÈCHE JAMAIS..
TROUVER UN POISSON SANS ARÊTE
EST AUSSI DIFFICILE A TROUVER
QU UN HUMAIN SANS PERFIDIE , EPINE
OU DEFAULT..
..................................................................................................
................
L'intelligence viendrait de la tête
et la sagesse du coeur.
…...............................................................................................
...............

Si tu n'a rien trouvé d'intéressant ici, tant pis pour toi.


Quelqu'un d'autre passera lui, quelques minutes
de son temps d'une manière agréable.
Que le plus grand, qui est en secret
et proche de la divine étoilée,
te donne tout satisfaction
…...............................................................................................
...............
LES CINQ SORTES DE SONGES
Voici les divers genres de songes reconnus par l'observation de
l'antiquité, qui a créé une définition et une règle pour expliquer
la bizarrerie des figures que nous apercevons en dormant.Tous
les objets que croient voir ceux qui dorment peuvent être classés
en cinq catégories ayant chacune un nom différent:
Le premier est l'Oneiros, selon les Grecs, appelé Songe par les
Latins; puis l'Orama ou la Vision, le Chrematismos ou Oracle,
l'Enypnion ou Rêve, et le Phantasma, ou Spectre, appelé Vision.
Les deux derniers genres ne méritent pas le soin de
l'interprétation, car ils ne se rapportent pas à la divination. Or il
y a rêve une fois que l'on éprouve en dormant les mêmes peines
de l'âme, du corps, de la fortune que celles que l'on éprouve
étant éveillé; peines de l'âme chez l'amant qui possède ce qu'il
aime, ou en est éloigné, ou bien chez celui qui, craignant les
embûches ou la puissance d'un ennemi, s'imagine le rencontrer
ou lui échapper; peines du corps chez l'homme qui a fait excès de
boisson ou de nourriture; et qui croit étouffer par l'abondance ou
se débarrasser du poids qui l'accable; ou bien celui qui a faim ou
soif et qui croit trouver ce dont il a besoin; peines de la fortune,
lorsque, désirant les honneurs et les dignités, il croit les acquérir
ou bien craint d'en être dépouillé. Ces choses et autres
semblables nous troublent pendant le sommeil parce qu'elles
avaient obsédé notre esprit pendant le jour; elles s'envolent et
s'évanouissent de même avec le sommeil. D'où le mot songe,
insomnium,qui vient de sommeil, parcequ'il agit seulement
69
pendant le sommeil; celui-ci terminé, le songe s'évanouit et ne
laisse ni utilité, ni signification. Quant au phantasme, ou spectre,
il se présente entre la veille et le repos complet, dans ces
premiers nuages du sommeil, lorsque, croyant veiller encore,
nous commençons déjà à dormir; et alors nous voyons se ruer sur
nous des formes errantes, dont la grandeur et la forme sont très
éloignées de la nature, ou bien encore des tumultes très divers
des choses, soit joyeux soit terrifiants. A ce genre de songes
appartient l'Ephialtes, ou cauchemar; l'opinion populaire est que
la pression que l'on éprouve sur le corps est due au spectre qui
pèse de tout son poids sur nous-mêmes. Ces deux genres ne nous
sont d'aucune utilité pour connaître l'avenir, mais les trois autres
peuvent nous donner le génie de la divination. Il y a Oracle
lorsque, dans le sommeil, un parent ou quelque autre personne
sainte ou grave, soit un prêtre, soit même un dieu, vient nous
avertir de ce qui doit nous arriver, ou de ce que nous devons faire
ou éviter. Il y a vision lorsque l'on voit certaines choses telles
qu'elles seront plus tard. Un de mes amis est en voyage, qui ne
pensait pas rentrer maintenant; je le vois dans une vision;
aussitôt réveillé, je vais au devant de lui et nous nous
embrassons. Je rêve qu'on me confie un dépôt, et de bon matin,
celui que j'avais vu dans mon sommeil accourt pour me prier de
garder une somme qu'il confie à ma loyauté. Quant au songe
proprement dit, il ne nous atteint qu'avec tant de figures et
d'ambages, que l'on ne saurait en connaître la signification que
par le moyen de l'interprétation, ce que nous n'exposerons pas
ici parce que chacun en connaît les effets par soi-même…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Doctrine de la transmigration des âmes. La métempsycose est
peut-être vraie.
C'est un Green Mountain Boy, un sérieux métempsycose réel
adepte de la Métempsycose qui en parle. La doctrine de la
transmigration des âmes. Pourquoi la métempsycose est peut-
être vraie... Je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques;
en effet, j'en ai des souvenirs. L'Inde et surtout le bouddhisme
étaient connus à Alexandrie. On leur empruntait la
métempsychose, la façon d'envisager la vie comme
l'emprisonnement de l'âme dans un corps. Moitié riant, moitié
sérieux, parlant de la métempsycose et de la succession des
formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une
source qui passe de bassins en bassins. Incarnations successives
d'une âme après la mort. Ces fils existaient de fait ou
virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de
leurs métempsycoses, prendre place dans votre famille. Il me
70
semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même
personnel, s'est passé, avant que
je ne fusse né, ici. Vraiment, si je croyais aux
métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai été, dans les
existences antérieures, moine...
Descente dans le passé métempsychique de la métempsychose,
ou encore de la métempsycose. L'essor, à date récente de
psychologie, psychose, influe en faveur de la forme latine
metempsychosis, exprimant le passage d'une âme d'un corps
dans un autre ou un changement de lieu du Métempsycose,
Metempsychosis relatif à la métempsychose. Comment la vérité
s'illumina sous la forme d'un manuscrit metempsychosis. Adepte
de la métempsychose qui traite des doctrines de la
métempsycose. Le colonel Ethan Allen, surnommé le Green
Mountain Boy, passe aussi pour avoir été sérieux métempsycose.
Je ne suis pourtant pas métempsycose m'entendra t on objecter,
il me vient, je ne sais pourquoi et comment, la pensée de mon
frère et l'association de son souvenir avec l'oiseau mort
s'agissant du déplacement de l'âme. Représente la doctrine selon
laquelle une même âme peut animer successivement
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale : les anciens Égyptiens, les Hindous...
métempsychose, qui, bien que plus conforme à l'étymologie, n'a
pas été retenue par l'Académie. Et j'en ai conservé des
souvenirs...
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsycose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux. Métensomatose, transmigration,
métempsychose, dogme fondamental du brahmanisme.
Pythagoras l'emprunta aux Égyptiens, et communiquée aussi à
plusieurs nations par nos Druides
de nos anciens Gaulois portaient la croyance que les âmes,étant
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer de place d'un
corps à un autre Si elle avait été vaillante, ils la logeaient au
corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un pourceau
ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce châtiment, elle
reprenait
le corps de quelque autre homme.
En théologie païenne.. Contes qui s'étaient glissés parmi sa
métempsycose, ...en tout temps par la métempsycose De soeur
en soeur …
71
En Philosophie. Le nom de Pythagore est attaché pour avoir
soutenu l opinion
de la métempsycose qui est également devenu un dogme
religieux
chez quelques peuples de l Asie

Je ne déteste rien ni personne, pourtant m'inspirent ceux que j'ai


été amené à rencontrer dans ma vie et qui ont tentés de dévorer
mon énergie, les stupides, les prétentieux, les nombrilistes,
comme ou encore ceux qui sont toujours à donner leur avis sans
écouter les autres.Ma musique ne vit que par ma persévérance et
par ma hardiesse.
Je n’ai jamais espéré et je n’attends pas d’éloge des autres
guitaristes; Je ressens un peu de tristesse en me souvenant avoir
rencontré le musicien, qui croyant avoir du génie a dû prendre
conscience qu’il y a une certaine médiocrité dans sa manière de
jouer et l’impossibilité d’en sortir. A la BSR , j’ai eu à fréquenter
de nombreux artistes et intellectuels de la communauté
liégeoise. Plus tard, à la PJ mon statut d'Officier de Police
Judiciaire avec des soutiens de personnalités incontestables
m’ont permis de m'exprimer et d'agir avec influence.. Cela aurait-
il dû avoir pour finalité de favoriser un retour à d’anciennes
douleurs tout en me rendant l’humeur chagrine.
Je n'ai pas éprouvé d'intérêt pour ceux qui se couvrent le plus
souvent de ridicule sauf pour une exception ceux qui le font pour
s'amuser. J'oubliais les conformistes qui ont également la faculté
de m'exaspérer. Je me suis toujours désintéressé des gens qui
manquent de perspective, des gens incapables de situer un
événement dont on parle dans la ligne du temps d'une histoire.
Ayant par ma mémoire sélective fait l'oubli du passé, parce que
cela rejoint un trait de mon caractère que je tente d'ailleurs
d’améliorer. J'ai eu quelques fois à faire front à des énervants qui
veulent accepter à tout prix ce qui est nouveau et qui vient nous
troubler la vie sans se poser la moindre question, sans en
débattre auparavant et sans rien avoir compris des
conséquences en résultant. Ceux-ci mêmes étant bien d'accord
avec ceux qui y montrent une satisfaction béate. M'agacent aussi
les gens qui font preuve d'un total manque flagrant d'esthétisme
à tout point de vue.
Je peux vous assurer que je témoigne d'un intérêt profond à la
bonne conduite moralité ainsi qu'à conserver une nature
charitable . Cet état d'esprit me tient déjà très éloigné d'une
fange de personnes qui ont leur égo surdimensionné et un sexe à
la place du cerveau.
...........
72
Je me suis trouvé pendant plusieurs semaines dans un
abattement d'esprit tel que mon âme n'avait pas la force de
soulever une seule pensée. La vie est bien dure dans ces
moments et ces moments tiennent beaucoup de place dans la
vie. Heureusement tout passe,
tout finit, et la Providence après une courte épreuve, endort,
comme une mère tendre, toutes nos douleurs dans son sein..
Garde un grimoire écrit de ta plume.
Laisse frère et soeur en copier ce qu'ils désirent
ne jamais se séparer du livre et ne pas conserver des écrits
d'autres personnes car leur écriture était reconnue, il pourrait
s'ensuivre force interrogatoire.
Chacun conservera ses propres écrits
et pourra les détruire en cas de danger.
Apprendre de mémoire ce que l'on peux,
et réécrire le contenu le danger passé.
Si quelqu'un meurt en laissant son grimoire
le détruire sans plus attendre
car trouvé il serait une preuve suffisante contre lui
Il n'est point sorcier isolé
Il serait péril pour ses amis.
Détruire tout superflu
Si l'on trouve le grimoire en ta possession
cette preuve ne vaut que pour toi
tu sera interrogé à ce sujet
Garde-toi de toute pensée religieuse
sinon ce ne sera qu'un cauchemar
ce serait un démon qui pourrait t'avoir forcé
à rédiger ces écrits dans ton inconscient
tu ne sais donc rien et ne te souviens de rien
tu as tout oublié et en est fermement convaincu
Si les supplices des interrogatoires te paraissent insupportables
il te faudra dire que tu es disposé à bien vite te confesser
estimant qu' endurer ces tourments t'est insupportable.
Que dire encore sinon que d'admettre
Si on tente de te faire avouer des mensonges,
tel que d'avoir volé comme un aigle dans l'espace
d'avoir eu des conversations sataniques avec le diable
d'avoir procédé à des sacrifices d'enfants
ou encore d'avoir mangé de la chair humaine,
Il ne t'en surviendra nul tourment en te disant
qu'il s'agissait réellement d'un insoutenable cauchemar
que ce geste incontrôlable et involontaire n'a pu être que folie
Tous les magistrats n'étant pas méchants.
Avec des circonstances atténuantes
ils pourront à ce fait accorder leur miséricorde.
73
Si quelque dénonciation a été faite, se rétracter
dire que c'était bafouillages prononcés lors de moments de
torture mentale
en ignorant toute la portée de ces paroles
Condamné, nulle crainte ne devrait traverser ton esprit
La fraternité étant si puissante qu'il sera pour usage d' obtenir
une aide suffisante pour fuir, t'échapper de ton enfermement
Reste inébranlable car trahissant la cause
il n'y aura aucune espérance dans cette vie
ou dans la prochaine réincarnation
Sorcier restant inébranlable devant le bûcher avec l'aide des
drogues
qui parvient jusqu'à toi t'engourdissant
Puis trépassé dans l'au-delà il te faudra
t'attendre à l'extase de la grande Déesse
Utilisant des outils de travail, ils seront des objets courants
que n'importe qui peut avoir chez soi.
Pentacles de cire, qui pourront êtres fendus ou cassés
instantanément.
Ni sabre ou épée sauf s'il y a exigence de ton rang sans gravure
de ton nom ou marque quelconque.
Inscrire à l'encre le nom, la marque à l'encre qui pourra s'effacer
plus tard sitôt leur consécration terminée.
N'avoir aucune vantardise, menace, ni souhaiter le mal à
personne.
Lorsqu' on parle de magie dans une conversation,
cesser au plus vite car c'est effrayant et cela porte malchance
Et Dieu seul dans le temps et l’éternité comme une mystérieuse
lumière blanche veillait à l’amour enfermé au plus profond de
moi vibrant à une vitesse vertigineuse. J'habite une blessure
sacrée j'habite des ancêtres imaginaires j'habite un vouloir
obscur

L'épitaphe que j'ai lu sur une petite pierre tombale en granit


gravée de l'inscription:
Vous pourrez reconnaître les traits d'un ami des hommes. Chaque
jour ne cherchant que le bien pour en retirer le plaisir d'avoir été
utile pour seule récompense.

Si tu n'a rien trouvé d'intéressant ici, tant pis pour toi.


Quelqu'un d'autre passera lui, quelques minutes
de son temps d'une manière agréable.
Que le plus grand, qui est en secret
et proche de la divine étoilée,
te donne tout satisfaction
74

Doctrine de la transmigration des âmes. La métempsycose est


peut-être vraie.
C'est un Green Mountain Boy, un sérieux métempsycose réel
adepte de la Métempsycose qui en parle. La doctrine de la
transmigration des âmes. Pourquoi la métempsycose est peut-
être vraie... Je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques;
en effet, j'en ai des souvenirs. Des livres anciens affirment que
l'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait la métempsychose, la façon d'envisager la vie
comme l'emprisonnement de l'âme dans un corps. Moitié riant,
moitié sérieux, parlant de la métempsycose et de la succession
des formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une
source qui passe de bassins en bassins. Incarnations successives
d'une âme après la mort. Ces fils existaient de fait ou
virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de
leurs métempsycoses, prendre place dans votre famille. Il me
semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même
personnel, s'est passé, avant que je ne fusse né, ici. Vraiment, si
je croyais aux métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai
été, dans les existences antérieures, moine...
Descente dans le passé métempsychique de la métempsychose,
ou encore de la métempsycose. L'essor, à date récente de
psychologie, psychose, influe en faveur de la forme latine
metempsychosis, exprimant le passage d'une âme d'un corps
dans un autre ou un changement de lieu du Métempsycose,
Metempsychosis relatif
à la métempsychose. Comment la vérité s'illumina sous la forme
d'un manuscrit metempsychosis. Adepte de la métempsychose
qui traite des doctrines de la métempsycose. Le colonel Ethan
Allen, surnommé le Green Mountain Boy, passe aussi pour avoir
été sérieux métempsycose.

Je ne suis pourtant pas métempsycose m'entendra t on objecter,


il me vient, je ne sais pourquoi et comment, la pensée de mon
frère et l'association de son souvenir avec l'oiseau mort
s'agissant du déplacement de l'âme. Représente la doctrine selon
laquelle une même âme peut animer successivement
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale :
les anciens Égyptiens, les Hindous... métempsychose, qui, bien
que plus conforme à l'étymologie, n'a pas été retenue par
l'Académie. Et j'en ai conservé des souvenirs...
75
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsycose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux.

Métensomatose, transmigration, métempsychose, dogme


fondamental du brahmanisme. Pythagoras l'emprunta aux
Égyptiens, et communiquée aussi à plusieurs nations par nos
Druides
de nos anciens Gaulois portaient la croyance que les âmes,étant
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer
de place d'un corps à un autre
Si elle avait été vaillante, ils
la logeaient au corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un
pourceau
ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce châtiment, elle
reprenait
le corps de quelque autre homme.

En théologie païenne.. Contes qui s'étaient glissés parmi sa


métempsycose, ...en tout temps par la métempsycose De soeur
en soeur …
En Philosophie. Le nom de Pythagore est attaché pour avoir
soutenu l opinion
de la métempsycose qui est également devenu un dogme
religieux
chez quelques peuples de l Asie
…........................
Il ne peut y avoir d’horloge sans horloger. Concevoir que rien soit
à l’origine de tout. On trouve des croyants qui admettent
l’existence d’un grand principe ou d’une puissance immense
supra humaine. De croire en quelque chose d'absolu sans pouvoir
prétendre détenir l'unique vérité, pouvoir condamner l’athéisme,
savoir laisser sa conscience à chacun, sans jamais avoir la
tentation de le définir. Un grand principe qui n’exige aucun credo
et qui ne se réduit à aucune définition humaine. Ainsi admettons
qu'on ne trouvera là aucune volonté révélée suprême mais un
symbole de la spiritualité humaine.

MA MORT EST PROCHE.


Si toute appartenance maçonnique
m'a toujours été controversée, on ne
peut nier que je fus « louveteau »...
et au Martinisme où je fus initié
76
par Janus par devant le
duc de Castiglione vénérable
d'honneur de la loge « Les
Amis de la Gloire et des Arts » à
l'Orient du 3'Léger Haut initié de
la Maçonnerie, le Chevalier Rose Croix
Grand Hospitaller Grand Officier
d'honneur du Grand Orient.
Tous les deux avons en effet, appartenu
au même chapitre d'un très haut et très
secret grade de la maçonnerie écossaise
tenu sous la voûte étoilée du ciel qu'on
a encore, formant naturellement le
toit, un arc tétrapyle, symbol
du dieu bifrons Janus, l'antique
divinité gardienne des portes, du Temps et
de 1a Connaissance qui ne peut
être que initiatique.
Ce qui expliquerait comment
James camouflant mal la Pierre
maçonnique de chevalier Rose-Croix
de l'Aigle Noir, le franc-maçon
aurait usé d'une dissimulation
pour le soustraire à ses bourreaux, obéissant
au serment de fidélité qui les liait.
Cela fait nous méditons pour départager la part de vérité de la
part de légende.

Parlons de mon cimetière, le plus grand -


et le plus beau - parc intra-muros qui mériterait bien tout un
chapitre à lui seul.
Il n'est pas d'autres endroits où l'on soit ainsi à l'écart de
l'agitation de la vie, où l'on se sente autant en paix, avec le
monde et avec soi-même. Être enterré ici, ou y venir en
pèlerinage, c'est vouloir croire, au moins un peu à l'éternité. Une
éternité de gloire, habillée de marbre et de bronze, pour ceux qui
ne croient qu'à un long sommeil sans rêves ; une éternité de
félicité, dont l'inaltérabilité de la pierre dans le silence paisible
des allées boisées offre un bien pâle et terrestre reflet.
Pour les vivants et les spectres, c'est une éternité ombragée
d'érables et de marronniers, peuplée d'étranges mausolées
couverts de symboles,
parcourue par des ombres silencieuses et recueillies, hantée par
l'Histoire et les souvenirs du nombre d'âmes qui habitent les rues
de cette cité des morts..
77

La première fois, lorsque j’ai décroché, j’ai constaté par moi-


même, me croyant toujours bien vivant que je ne voulais pas
partir et voulais aussi rester auprès des vivants. Je ne me rendais
pas compte que j’étais mort. Dans mon cas d’accident brutal, je
ne ne voyais pas la lumière blanche … cela devait créer une
couche grise dans l'aura qui m'empêchait de voir la lumière. Ma
mémoire karmique devait être nettoyée avant ce passage. Prêt à
partir, on doit dire quelque chose à un être vivant que l’on aime
et qui se trouve sur place près de notre corps mort. Ce sera
souvent une petite phrase simple puissante comme « je t'aime »..
Vieux, à l'aube de ma mort...
Je devrais avoir des symptômes tels que ceux-ci :
Une perte d’appétit car lorsque la mort approche, les besoins
énergétiques diminuent. La personne commence à résister ou
refuser de manger et de boire, et n’accepte que de petites
quantité de nourritures fades (bouillie de céréale par exemple).
La viande, difficile à digérer, est refusée en premier. A l’approche
de la mort, la personne peut devenir incapable d’avaler. De
grâce, ne pas me nourrir de force, respecter s'il vous plaît les
signes donnés par la personne, même si vous pouvez être
bouleversé et inquiet de cette perte d’intérêt pour la nourriture.
Proposer régulièrement des petits bout de sorbet ou de glace, ou
une gorgée d’eau.
Passez une serviette humidifiée et chaude autour de la bouche et
appliquez un baume pour les lèvres pour qu’elles restent
humides et ne fassent pas mal.

Pris de fatigue et sommeil excessifs, la personne dort la plupart


du jour et de la nuit tandis que son métabolisme ralentit, et que
la faible prise de nourriture et de boisson contribuent à la
déshydratation. Il devient difficile de la réveiller. La fatigue est si
forte que la personne n’arrive plus à suivre ce qui se passe
directement autour d’elle. Laissez la personne dormir. Eviter de
la réveiller brutalement. Partez du principe que tout ce que vous
dites peut être entendu, car l’ouïe continue à fonctionner, même
lorsque la personne est inconsciente ou dans le coma. Suite au
manque de nourriture et à la fatigue, on constatera un
affaiblissement de la personne au point qu’elle peut devenir
incapable de lever la tête, ou même d’aspirer dans une paille.
Concentrez-vous pour qu'elle conserve un maximum de confort
de sa personne. Ensuite vient la confusion mentale. Les organes
commencent à ne plus fonctionner, y compris le cerveau. Peu de
maladies provoquent une hyper-acuité (niveau élevé de
conscience) lorsque la fin approche. En général, les mourants ne
savent plus précisément où ils sont ni qui est dans la pièce,
78
parlent et répondent moins souvent, s’adressent à des personnes
que les autres ne voient pas, des personnes déjà mortes comme
leur papa ou leur maman, ces paroles et ces choses peuvent
paraître insensées, s’agiter et fouiller dans leurs draps. Restez
calme et rassurant. Parlez à la personne doucement et expliquez-
lui qui vous êtes lorsque vous approchez. Ils ont de plus en plus
une respiration laborieuse. La respiration devient irrégulière,
difficile. Vous pouvez entendre une forme distinctive de
respiration appelée respiration de Cheyne-Stokes (RCS) : une
forte et profonde inhalation suivie d’une pause qui peut durer de
cinq secondes à une minute complète, avant une forte reprise de
la respiration puis de nouveau un épuisement. C’est ce qu’on
appelle aussi « l’apnée du sommeil », qui est provoquée par des
variations de pression artérielle et de concentration du sang en
dioxyde de carbone. Les poumons et la gorge peuvent aussi
produire des sécrétions excessives qui créent de forts bruits
d’inspirations et d’expirations qu’on appelle le « râle ». L’apnée
et le râle peuvent être inquiétants pour les personnes présentes,
mais le mourant n’est pas conscient de ces modifications de sa
respiration. Encore une fois, concentrez-vous sur le confort de la
personne. Les positions qui peuvent aider sont la tête
légèrement relevée sur un oreiller, asseoir la personne en la
tenant bien avec des coussins et un dossier solide, ou la coucher
légèrement inclinée sur le flanc.
Humecter la bouche avec une serviette humide, éventuellement
un brumisateur et mettez du baume sur les lèvres. S’il y a
beaucoup d’écoulements de la bouche et du nez, essuyez
délicatement sans chercher à moucher la personne. Restez
calmement auprès de la personne, tenez lui la main ou parlez lui
doucement.
Isolement social Au fur et à mesure que le corps s’arrête de
fonctionner, la personne mourante perd de l’intérêt pour les
personnes qui l’entourent. Elle peut arrêter de parler, marmonner
de façon inintelligible, arrêter de répondre aux question, ou
simplement tourner le dos. Quelques jours avant de se couper de
son environnement, la personne peut parfois surprendre ses
proches par une dernière effusion de joie et d’affection, qui peut
durer moins d’une heure et jusqu’à une journée entière. Soyez
conscient qu’il s’agit d’une partie normale du processus de mort,
qui n’a rien à voir avec la relation que vous aviez avec la
personne. Maintenez une présence physique en touchant la
personne et en continuant à parler, si vous vous sentez de le
faire, sans demander quoi que ce soit en retour. Profitez
immédiatement d’un moment de lucidité s’il se produit, parce
qu’il s'évanouit rapidement.
79
Ralentissement des mictions (urine) Le faible volume de boisson
et la baisse de la pression sanguine contribue à réduire l’activité
des reins. L’urine devient très concentrée, brunâtre, rougeâtre ou
couleur de thé. Il peut aussi y avoir une perte de contrôle des
sphincters à l’approche de la mort. Le personnel hospitalier peut
parfois décider qu’un cathéter (une sonde) est nécessaire, sauf
dans les dernières heures de la vie. L’arrêt de la fonction rénale
augmente les toxines dans le sang et peut contribuer à
provoquer un coma paisible avant la mort. Mettez une alaise sur
le matelas en changeant les draps.
Pieds et chevilles qui enflent Lorsque le fonctionnement des
reins ralentit, les liquides peuvent s’accumuler dans le corps, en
particulier dans les zones éloignées du cœur comme les pieds et
les chevilles. Ces zones, ainsi que les mains et le visage, peuvent
gonfler. En général, aucun traitement particulier (comme des
diurétiques) n’est donné
lorsque ces gonflements sont liés à l’agonie. Il s’agit d’une
conséquence, et non d’une cause, de l’approche de la mort.
Extrémités froides Dans les heures ou les minutes avant la mort,
la circulation sanguine se retire de la périphérie du corps pour se
concentrer sur les organes vitaux. Pendant que cela se produit,
les mains, les doigts, les pieds et les orteils deviennent froids.
Les ongles peuvent paraître pâles ou bleues. Une couverture
chaude peut maintenir le confort de la personne, et la maintenir
consciente. La personne peut se plaindre du poids de ce qui la
couvre donc ne la serrez pas trop.
Veines marbrées La peau qui avait été uniformément pâle ou
cendrée développe un modèle distinctif de marbrures
violacées/rouges bleue, qui est l’un des signes que la mort est
imminente. C’est le résultat du ralentissement de la circulation
sanguine. On voit d’abord ces marbrures apparaître sur la plante
des pieds.

Anticipations

PROCESSUS DE LA MORT DE LA PROCHAINE VIE DU


P’OWA au Bardo thodol le livre des morts tibétain.
Puis un moine qui vient à ma rencontre s'adresse à moi et me
dit : La mort est maintenant arrivée et tu dois quitter ce
monde.Mais tu n’es pas le seul car elle vient pour nous tous.Soit
80
prêt à te libérer de la vie que tu vivais.Et sois prêt à te libérer
des gens que tu fréquentais.Quelles que soient les peurs qui
surgissent en toi pendant que tu expérimentés la réalité de ton
esprit reste conscient de ces pensées et avance reconnais toute
image mentale qui survient comme ta propre création. Continue
de le reconnaître et tu trouveras la libération.

9 JOURS APRÈS LA MORT. RECONNAISSANCE PAR LE MORT DE SA


NATURE VÉRITABLE ET LES DIEUX PAISIBLES. ACCROCHE.
PROJECTIONS DE SON PROPRE ESPRIT. SE TRANSFORMENT EN
DIEUX EFFRAYANTS ROUGES OU BLEUS FONCÉS LES BUVEURS DE
SANGS QUI APPARAISSENT AU MORT AVEC 3 TÊTES 6 BRAS 4
JAMBES TRÈS ÉCARTÉES.9 YEUX QUI LE FIXENT FURIEUSEMENT
TENANT AUX MAINS DES CRÂNES REMPLIS DE SANG BRUYANT DE
TONNERRE AVEC TOUT UN CORTÈGE DE MONSTRES SEMBLABLES
MULTICOLORES REMPLI TOUT L'ESPACE. LE MORT N A RIEN À
CRAINDRE QU'IL NE TREMBLE PAS CAR CE NE SONT QUE DES
DIVAGATIONS DU PROPRE ESPRIT DU MORT NE PAS AVOIR PEUR
CAR CES IMAGES SONT LA NATURE DE L'ÉTAT D'ÉVEIL DU MORT.
DÈS QUE LE MORT L ADMET L'ACCEPTE..IL EST LIBÉRÉ. CAR LE
RECONNAITRE C'EST SE LIBÉRER. CHANTS. PRIÈRES MANTRAS
RECITEES. INCINERATION LIBÉRATION DU CORPS DE
DÉTACHEMENT DES GENS DE LA TERRE . PAR LA FAMILLE
CENDRES DISPERSÉES SOMMET MONTAGNE. LES BIENS DONNÉS
VENDUS ENCHÈRES PAR MOINES MONASTERE. DIRE AU MORT
QUE LE CORPS QU'IL AVAIT DEVIENT DE PLUS EN PLUS FLOU ET
SON NOUVEAU CORPS DEVIENT DE PLUS EN PLUS PRÉCIS. LE
MORT SE REND COMPTE DE CELA ET IL EST ENVAHI DE TRISTESSE
MÊLÉE DE PEUR ET CETTE ERRANCE SANS FIN SANS REPOS NI
ARRÊT À AUCUN ENDROIT. LUI FAIRE COMPRENDRE QUE SON SEUL
BUT DOIT ÊTRE DE RENAÎTRE LE PLUS VITE POSSIBLE ET NE PAS
SOCCUPER DE CE QUI LUI ARRIVE.. ALLER DE L AVANT VERS CE
QUI APPARAIT DEVANT LUI. LUI DIRE DE FAIRE ATTENTION ET NE
PAS AVOIR PEUR. IL DOIT RECHERCHER ET ACCEPTER UNE BONNE
NAISSANCE HUMAINE OU IL POURRA RECONNAITRE SA VRAIE
NATURE .. CELLE D ETRE UNE FEMME OU UN HOMME BON AU
CŒUR PUR DOTE D UNE NATURE CHARITABLE COMPATISSANTE …
ACCEPTER QUE LA VIE CONTINUE
81
APRES LA VIE ALORS LA MORT N EST QU UN PASSAGE OBLIGE
CHANGEMENT DE VIEUX VETEMENTS PAR DES NOUVEAUX.. JETER
LE VIEUX POUR LE BEAU.. SON VIEUX CORPS MALADE USE POUR
UN NOUVEAU TOUT FRAIS..INCONSCIEMMENT LE MENTAL DU
NOUVEAU CORPS REINCARNE SE RAPPELLE DES BLESSURES
RECUES DES MARQUES SUR SA NOUVELLE PEAU QUI SE
RETRANSMETTENT ET DE SES OBJETS PERSONNELS QU IL
UTILISAIT REGULIEREMENT DANS SON ANCIENNE VIE .. D
ENDROITS ..DE LIEUX DE PERSONNES TYPIQUES .. PARENTS QU IL
A BIEN CONNUS.. ENSUITE REUNION EN FAMILLE ET PRIERE
POUR RENONCER A LA COLERE AU REFUS QUI NAISSENT EN LUI
ET ACCEPTER UNE NATURE SA NATURE HUMAINE FAITE DE CHAIR
SANG ET D OS AVEC ENFOUIE EN LUI CETTE BELLE DOUCE
LUMIERE

DANS LAQUELLE IL DOIT SE DISSOUDRE. EN ELLE DEVENIR LA


LUMIERE PURE ET TOTALEMENT S EN IMPREGNER. ULTIME EFFORT
COMME SE JETER EN AVANT POUR PENETRER L EAU DE LA
CASCADE ET VOIR ACCEDER A L ENTREE DU TUNNEL DE BONHEUR
ET DE PAIX TOTALE .. NE PAS AVOIR PEUR DU PRECIPICE …IL VA
DEVENIR LUMIERE ET SE DISSOUDRE EN ELLE.. A CHAQUE
INSPIRATION DE SA RESPIRATION.. DANS SON CŒUR CELA EST
POUR LUI UNE COURTE REPRISE.. A CHAQUE

EXPIRATION TOUT EST FINI C EST FINI .. C EST LA DERNIERE


EXPIRATION.. L ESPACE S AGRANDIT PLUS RIEN NE RETIENT LE
MORT.. NI LE CORPS NI L ESPRIT LE MENTAL.. L ETRE FLOTTE
DANS L ESPACE..LIBRE ET EN TOUT SECURITE.. TOUT S ENTEND..
TOUT SE VOIT.. MAIS SURTOUT NE PAS SE LAISSER DISTRAIRE.. LE
FIL D OR LE LIEN A ETE COUPE.. MAINTENANT JUSTE CONTINUER
A FLOTTER LIBREMENT.. ON PEUT SE PREPARER A LA MORT SI ON
LA CONNAIT. ON DOIT ACCEPTER.. TOUT LE MONDE DEVRA FAIRE
FACE A CETTE TERRIBLE REELLE SITUATION.. VIVRE CET ETAT DE
CHOSE ET IL FAUDRA NOUS Y PREPARER…

…........................................................
82

Quand je sens, certains soirs, ma vie qui s'effiloche Et qu'un vol


de vautours s'agite autour de moi, Pour garder mon sang froid,
je tâte dans ma poche Un caillou ramassé dans la Vallée des Rois.
Si je mourrais demain, j'aurais dans la mémoire L'impeccable
dessin d'un sarcophage d'or Et pour m'accompagner au long
des rives noires Le sourire éclatant des enfants de Louxor. À
l'intérieur de soi, je sais qu'il faut descendre À pas lents, dans le
noir et sans lâcher le fil, Calme et silencieux, sans chercher à
comprendre, Au rythme des bateaux qui glissent sur le Nil, C'est
vrai, la vie n'est rien, le songe est trop rapide, On s'aime, on se
déchire, on se montre les dents, J'aurais aimé pourtant bâtir ma
Pyramide Et que tous mes amis puissent dormir dedans. Combien
de papyrus enroulés dans ma tête Ne verront pas le jour.. ou
seront oubliés Aussi vite que moi?.. Ma légende s'apprête, Je
suis comme un désert qu'on aurait mal fouillé. Si je mourais
demain, je n'aurais plus la crainte Ni du bec du vautour ni de
l'oeil du cobra. Ils ont régné sur tant de dynasties éteintes.. Et le
temps, comme un fleuve, à la force des bras.. Les enfants de
Louxor ont quatre millénaires, Ils dansent sur les murs et
toujours de profil, Mais savent sans effort se dégager des pierres
À l'heure où le soleil se couche sur le Nil. Je pense m'en aller sans
que nul ne remarque Ni le bien ni le mal que l'on dira de moi
Mais je déposerai tout au fond de ma barque Le caillou ramassé
dans la Vallée des Rois.

.....................................................................

J'ai connu dans le parcours de mon existence sur cette terre bien
des gens perfides, astucieux, manipulateurs, menteurs, bluffeurs,
qui le sourire aux lèvres m'ont accablé de tendresse et m'ont
appelé frère. Des années plus tard, j'ai bien dû comprendre,
qu'en règle générale, c'étaient les mêmes qui, au plus ils me
détestaient, étaient prêts à me nuire.

LA LANGUE D OR :
83
Il est vrai, sans mensonge, certain et tout à fait véridique. Tout
ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est
en haut est comme ce qui est en bas, afin d'accomplir les
miracles de la chose Une. ... toutes choses sont nées de cette
chose unique.. Durant mon court passage de pèlerin en ce
monde, j’aurai toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en
Secret le constant hommage de mon intelligence et de ma
volonté. Si je lui suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche
divine étoilée, par la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai
courageusement travaillé, lutté et souffert pour la cause du
Maître; si je peux réaffirmer avoir combattu le bon combat,
j'aurai achevé ma course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime
bienheureux jour de la pesée de mon âme, il me restera à
attendre armé de ma seule patience la décision de justice que le
juste juge aura rendu à mon égard....Dieu éternel grand de
l’univers créé ; fait que nous, tes serviteurs puissions toujours
avoir souvenance des choses secrètes et bénies que nous avons
appris, que nous vivions comme il convient, avec intelligence en
nos entreprises, donnez-nous des forces pour supporter toutes
difficultés et la beauté pour orner votre Grand Royaume.

Je me suis trouvé pendant plusieurs semaines dans un


abattement d'esprit tel que mon âme n'avait pas la force de
soulever une seule pensée. La vie est bien dure dans ces
moments et ils tiennent beaucoup de place dans notre vie.
Heureusement tout passe,tout finit, et la Providence après une
courte épreuve, endort, comme une mère tendre, toutes nos
douleurs dans son sein..
Et l'Eternel seul dans le temps et l’éternité comme une
mystérieuse lumière blanche veillait à l’amour enfermé au plus
profond de moi vibrant à une vitesse vertigineuse. .Prends-moi
dans ton silence, loin des bruits et de l’agitation du monde.
Dans un silence où tout mon être se retrouve en sa vérité,
en sa nudité, en sa misère, car ce silence me permet de me
découvrir moi-même.
Fais taire en moi ce qui n’est pas de toi, ce qui n’est pas ta
présence.
Impose silence à mes désirs, à mes caprices, à mes rêves
d’évasion,
à la violence de mes passions.
Imprègne de ton silence ma nature trop impatiente de parler,
trop encline à l’action extérieure et bruyante.
Fais descendre ton silence jusqu’au fond de mon être, et fais
remonter ce silence vers toi, en hommage d’amour.
Fraternité Confrérie des Alchimistes&Magiciens
84
Admis à la retraite, j'ai décidé de ne plus recevoir personne à
pénétrer chez moi, il m'est donné
de vivre en tête à tête avec ma dulcinée, mon intelligence et ma
raison. Le bien-être et la paix pour toute la vie
pour un cœur honnête doté d'un esprit sage. Je poursuis mon
existence sans cris, colère, ni brouille, mais dans le pur bonheur,
une existence dorée et sereine en exercant une pratique douce
de mes instruments de musique. J e m'applique aussi à de
longues séances de méditation et seule ma monomanie
scientifique vient se mettre de la partie et troubler la tranquilité
de mon laboratoire.. L'art des sciences occultes et de la
divination que je pratique est à mes yeux un savant résultat issu
d'une combinaison de portes ouvertes du monde scientifique
humain, d'observations en toutes matières et le cours des astres
qui me vient du vénérable Maître Altotas. Bien que je suis
affecté de sentiments religieux si puissants qu'ils nécessitent que
je me montre aux offices.
La science de mon initiation et que je pratique vient d'Egypte,
l'astronomie de Chaldée. Depuis le règne du pharaon Manès et
Busiris, Osymandyas, Uchortus et Moeris, le devin des songes
Joseph fondateur de la chiromancie, l'invention du zodiaque,
l'agriculture et les sciences physiques inventées par les
cosmogones de Phré et d'Horus.
Les philtres dévoilés par les prêtresses d'Anouké.
La médecine par les prêtres de Sérapis.
Je crois ne rien ignorer de ce qui compose des combinaisons
humaine . Rien ne m'étonne , ni ne m'afflige si ce n'est le mal que
je ne puis empêcher, espérant arriver avec
calme au bout d'une longue existence.

Une attraction mystérieuse m'a toujours entraîné


vers les beautés de certains pays, tels l' Ecosse ou
la France, bien que l' idée d'y faire
fortune ne m'aura exalté,
n'aura germé, ni fleuri en moi.
85
Garde un Livre écrit de ta plume. Un frippon trouve toujours son
Maître..
Laisse tes frères & soeurs copier ce qu'ils veulent;
mais jamais ne te sépare du Livre, &² jamais ne conserve les
écrits des autres,
car si leur écriture était reconnue, ils pourraient être emmenés &
torturés en Justice.
A cette cause, chacun conservera ses écrits
& les détruira en cas de danger.
Apprend par coeur tout ce que tu peux,
& réécris le Livre une fois le danger passé.

Lorsque quelqu'un meurt en laissant son Livre,


tu le détruiras.
S'il était trouvé, le Livre serait une preuve suffisante contre lui,
& sachant « qu'il n'est point de sorcier isolé »,
ce serait péril pour ses amis.
Ainsi, détruis tout ce qui est superflu.

Si l'on trouve ton Livre sur toi,


Telle preuve ne suffit que pour toi seul,
& tu pourrais être torturé.
Garde- toi de toute pensée sur le culte;
prétend que tu as eu quelque cauchemar,
qu'un démon t'as forcé à écrire cela sans que tu ne t'en rendes
compte.
Pense en toi-même:
« je ne sais rien & rien ne me souviens.
J'ai tout oublié. »
Tache de t'en convaincre.

Si les supplices sont insupportables, dis:


« je confesserai,
car je ne puis endurer ces tourments.
Que voulez-vous que je dise?
Dites & j'admettrai ».
S'ils tentent de te faire avouer des chimères,
tel que voler dans les airs,
converser avec le Diable,
sacrifier des enfants
& manger de la chair humaine,
tu seras libéré des tourments en disant:
« j'ai eu quelque cauchemar,
je n'étais pas moi-même,
j’étais folle. » Tous les magistrats ne sont pas méchants.
Avec des circonstances atténuantes,
86
ils pourraient se montrer miséricordieux.

Si tu nous as dénoncé, rétractes-toi;


dis que tu as bafouillé sous la torture,
que tu ignorais ce que tu faisais ou disais.
Si tu es condamné, ne crains pas.
La Fraternité est puissante.
Ils pourraient t'aider à t'échapper si tu restes inébranlable.
SI TU NOUS TRAHIS,
IL N'Y A AUCUN ESPOIR EN CETTE VIE OU DANS LA PROCHAINE.

Si tu restes inébranlable jusqu'au bûcher,


il est certain que des drogues t'aideront.
Elles parviendront jusqu'à toi & t'engourdiront.
Et si tu trépasses, qu'est-ce qui t'attends au-delà? L'extase de la
Déesse.
Il en va de même pour les outils de travail;
qu'ils soient des objets courants que n'importe qui peut avoir
chez soi.
Que les pentacles soient de cire,
afin qu'ils fondent ou cassent aisément.
N'ai point d'épée, à moins que ton rang ne t'y autorise,
& ne grave de noms ou de marques sur quoi que ce soit.
Inscris les noms & les marques à l'encre puis effaces-les sitôt que
les outils sont consacrés.

Ne jamais se vanter,
ne jamais menacer,
ne jamais souhaiter du mal à qui que ce soit.
Lorsque l'on jacasse à propos de l'Art, dis:

« ne me parles pas d'une telle chose, cela m'effraie.


C'est malchance que d'en parler ».
L'ennemi auquel nous sommes confrontés ne ressemble pas à
ceux que nous avons eu par le passé. Ce scélérat se dissimule
dans l'ombre, ne connaît aucun respect de la vie humaine. C'est
l'ennemi qui fait sa proie de tout innocent et parfois même d'un
voisin ou copain souvent de qui on est confiant. Lorsque son
crime est accompli, il se cache. Tirant profit du bénéfice des
complicités de gens abusés qui lui font entière confiance. Il ne
pourra pas se cacher, se dissimuler et fuir éternellement. Notre
coquin ennemi au double visage imagine avoir des abris sûrs,
mais ils ne le resteront pas indéfiniment. Un jour ou l'autre il
commettra une petite erreur et c'est cela qui toujours a permis à
la Justice d'empêcher cet ennemi de poursuivre ses nuisances.
87
S'attaquant aux peuples du monde entier, on lui fera face réunis
ensemble et par le pouvoir uni, toutes les ressources
regrouppées, il sera neutralisé impuissant à jamais. Jour après
jour, la lutte exigera encore patience, temps, moyens,
concentration sur l'objectif. Mais ensemble, inébranlables,
résolus et déterminés contre
l' ennemi, on fera mordre la poussière à ce monstre encore faut-il
qu'il ne bénéficie pas de l'habituelle indulgence que l'on connaît à
ses juges...
Un court témoignage qui me touche et en dit long sur l'accueil et
les souffrances des réfugiés en France au moment de la guerre
d'Espagne avec le dur régime insoutenable sous FRANCO... En
janvier et février 1939, au moment de la Retirada, j’avais 9 ans
raconte cette personne, et nous étions particulièrement bien «
placés », dans les Pyrénées-Orientales, comme « témoins
oculaires » (et participatifs, selon les cas, car il y a eu, hélas,
c’est éternel!, un clivage entre ceux qui étaient « républicains »
-ma famille- et les « autres » qui, au lieu de vouloir porter
secours à ces malheureux, les injuriaient dans leurs journaux de
« droite » et même « royaliste’, comme: « Le Roussillon ».
Ignoble!
L’hiver était particulièrement dur, cette année-là; il y avait encore
des murs de neige, de chaque côté de la route lorsque ces
pauvres gens passèrent la frontière au Perthus. J’ai une photo,
affirme cette dame, où l’on voit un soldat républicain (ils étaient
tous maigres à faire peur) qui porte, installée à cheval autour de
son cou, une petite fille d’une dizaine d’années avec une jambe
en bois !
On les a jetés sur le sable de nos plages battues de pluie et de
tramontane (le terrible vent du Nord qui semble encore plus froid
parceque très fort et on ne peut s’en protéger). Sept camps de «
concentration » (le mot était écrit au-dessus de la porte d’entrée
d’un des camp) dans ce petit département!
On avait eu le temps et les moyens de construire des km et des
km d’énormes barbelés mais pas un seul abri pour eux. Pas un
toit pour s’abriter des intempéries (janvier et février sont en
général les deux mois d’hiver, les plus durs, ici). Ils s’enterraient
eux-mêmes dans le sable. A Perpignan même, il y a eu deux
camps (un abrité, l’autre sous les pins d’une pinède, là aussi sans
abri.
Les aides ? Les témoignages ? Il y en a relation, dans des
publications en français, en espagnol et en catalan. Très
invalidée poursuit la rédactrice de ce message, j’aurai 89 ans
accomplis le 28 août…Il m’en arrive encore parfois, à distance et
incidemment, comme par exemple, ce que m’en a dit, il y a une
dizaine d’années, un de Barcelona. Son grand-père a été secouru
88
ici, l’a sorti du camp du Barcarès… Puis il a pu rejoindre
Barcelona où il est resté caché, sans sortir, jusqu’à la mort de
Franco, en novembre 1975! FRANCO a tué plus de gens en temps
de paix qu’en temps de guerre! et jamais inquiété par la justice
internationale!
il n’a pas laissé un seul survivant de ceux qui n’avaient pu fuir à
l’exil et il les tuait à la fameuse Preso’ Model on est en train de la
détruire à peine maintenant!, il les tuait au garrot (la pire des
tortures). On retrouve encore, toutes ces années-ci, des « fosses
communes »… un peu partout!

En Belgique on nous retire de jour en jour nos libertés mais c'est


pour notre propre sécurité... Ah bientôt la micropuce... les acquis
sociaux, et quoi encore?

Des hommes et femmes rigides et sans coeur lorsqu'on parle


immigration: Tout en se présentant comme garant de la vertu
légale à savoir la loi c’est la loi, notre gouvernement n’a aucun
respect de la parole donnée ce qui représente une volonté de
faire figurer la Belgique parmi les pays les plus fermés de l’Union
Européenne.
Utopie en relisant ce texte: si c’était possible, je voudrais que les
prêtres imitent le Christ, qu’ils soient des
hommes de loi charitables et aimant leur prochain comme eux-
mêmes. Je voudrais des médecins tempérés et modestes, des
hommes politiques dédaignant le monde, des philosophes se
connaissant eux-mêmes, des nobles vivant honnêtement, des
commerçants abandonnant le mensonge et la fraude, des
magistrats renonçant à la
corruption, etc. Mais cela est impossible et il me faudra bien
accepter le monde tel
qu’il est... Au royaume des aveugles, le borgne est roi..
Chrysopée, Solve & Coagula, Ouroboros, Materia Prima..
Se retrouver face au Créateur..
N'en jamais revenir..
Chienne de vie, je t'aime..
Toi qui bientôt me séparera sans bruit,
De pas de qui tu m'as unis.
Aussi que voulez-vous qu'un bagnard tel que moi,
foute encore de vos guitares !
Maintenant que la jeunesse
S'éteint aux carreaux bleuis,
Machinale m'a trahi.
Tu t'en souviens, souviens-t-en,
Chante à d'autres le printemps.
Détourne ses yeux lilas.
89
N'est plus ici, n'est plus là.
Sur d'autres ch
Psychanalyse et immersion dans l'inconscient d'un voyage durant
une grande partie de ma vie dans les espaces imaginaires de l'Art
occulte.
Quand un soir je vous ai parlé du Calabri, je n'ai visé évidemment
que ce guitariste qui au cours des ans aura accaparé l'instrument
sans manifestement en posséder l’Esprit vivant..
Que voulez-vous qu'un bagnard tel que moi foute de votre
guitare !
Chienne de vie , je t'aime...
Vous qui allez bientôt séparer sans bruit, mes pas de celles et
ceux de qui vous m'avez uni. Je suis encore bien sensible au
charme de la vieille chanson française des chanteurs et
chanteuses à textes. Faudra t'il lentement dégager de l’amour, de
la haine, sa pensée, sa connaissance, soi-même, alors que l'on
est si près de s’éteindre en l'Eternel. Un peu charmeur, un peu
acteur, un peu diseur, gentil, salaud, artiste, hypocrite, touriste,
au creux des vagues humaines, j'ai fait le tour de moi-même,
j'arrive en fin de vie, goûtant toujours joies et soucis, rêvant
entre deux draps de nuit, à la vie belle, embellie desséchée qui
sourit le temps d'un soupir, sur le miroir des souvenirs et a tous
mes amis partis. Ce sont mes dernières vacances, j'ai déjà 63 ans
d'enfance et le mal de mon pays. Moi qui déjà ai quitté une
région où je suis né, et où j' ai laissé bon nombre de gens avec
qui j'ai tant aimé vivre. Au fil des ans qui sont passés si vite, mes
souvenirs me réapparaissent toujours de plus en plus beaux. Et
chance énorme, tant que je serais vivant, même avec le temps
qui s'enfuit, sans rien pouvoir changer, rien ne pourra jamais
s'estomper.
Atelier de phobies musicales art littérature poesie esoterique
gnostique..
Ne sachant désaltérer ma perpétuelle soif de l'infini, je vis
méditant , dans mon harmonieux sanctuaire avec l'art des
grandes choses oubliées du langage humain. Un art qui renferme
une mystérieuse inconnue de divinité dont je m'efforce de
découvrir et dégager l'inintelligible et incompréhensible infime
partie. Je m'attendris de sa beauté et je le célèbre dans ma
petite maison paisible où la plus grande partie de ma vie j'aurais
aimé, peiné, prié et où vous avez voulu que je vous adore en
silence..Je vous salue au delà , vous qui êtes la joie d'une
immense, infinie et sublime aurore. J' aurais accepté avec amour
vos enseignements et décisions, jusqu'à ce que mon âme
abandonnant içi bas tous mes bien-aimés et mon immense panier
d'ondes musicales quittera les sombres nuées de l'ombre noire
90
pour aller se joindre à vous , ensemble de pureté au rivage de
l'éternité..

DIEU SEUL CONNAIT


L ABIME INSONDABLE
QU EST LA MISERABLE
SOUFFRANCE INTERIEURE
DE L ESPRIT HUMAIN .
Le début de mon histoire remonte aux années 60. Je passais
devant chez moi dans un cortège de carnaval en soirée. Il était
22heures et il faisait nuit. A un moment , je marchais
normalement au pas en rue sur le côté droit. A un certain
moment dans mon dos une voiture a pénétré le cortège et m’a
frappée dans le dos. On m’a transporté chez moi à la gare où
j'habitais à cette époque. Le médecin appelé à mon secours est
arrivé quelques minutes après. l’os du bassin a eu un choc et l’os
sacrum à la base de la colonne vertébrale était aussi blessé,
mais, heureusement, il ne semblait pas y avoir de fracture, je n'ai
pas été hospitalisé je n'ai pas eu de radiographie mais aucun
dommage permanent et mon état ne nécessitait
d'hospitalisation. le médecin ne pouvait pas faire grand chose
pour me venir en aide, sauf me donner des anti-douleurs et à
suivre mon état.
Pour être précis, quand j'ai été soulevé de terre j'ai roulé sur le
capot avant, puis sur le toit, et roulé pour terminer sur la toile de
la citroen 2cv, je suis retombé sur le tarmac inanimé et ai perdu
connaissance. Une partie de moi-même avait quitté mon corps.
J'étais à 2 mètres du sol et je voyais qu'on me portait que des
gens pleuraient. Très vite je me suis retrouvé allongé sans
connaissance sur un divan à mon habitation et je me suis vu
inanimé , j'ai vu mon meilleur ami qui pleurait me croyant mort,
le docteur est arrivé m'a fait respirer les sels, et j'ai repris
connaissance. Après avoir repris mes esprits j'ai vu que les
autres participants au cortèges s'en allaient .Après m'avoir
ausculté brièvement, environ une demi-heure s'est écoulée. De
suite on m'a mis au lit chez-moi avec des médicaments . Je ne
pouvais pas marcher mon état était était douloureux. Marcher
m'aurait été presque impossible.Au début, j’avais besoin de
l’aide de ma famille pour circuler à la maison. Les mois ont
passés, la gêne ne m'a pas empêché d'aller à l'école. .
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Notes:
Prier avec les médailles que la Sainte Vierge avait embrassées à
Garabandal où ont eues lieu les apparitions de la Vierge. . des
messages de la Vierge, amenant la guérison miraculeuse en
91
priant à mon intention avec les médailles que la Vierge avait
embrassées
Il existe un crucifix spécial contenant une relique de la Sainte
Croix. Lorsqu'on le prends dans ses mains, il se produit quelque
chose d’étrange. Il faut placer les médailles sur les hanches et
sur l’os du bassin puis commencer à prier. Les médailles
deviennent brûlantes soudain la douleur disparaît.
°°°
Remercier Dieu c'est se rassembler en cercle et lui réciter
ensemble cette prière de remerciements. J'ai été très bien
pendant de longues années je remercie Dieu continuellement
d’être en bonne santé et d’avoir accompli ce miracle sur moi. Par
cette histoire j’encourage tout le monde à avoir foi en Dieu.
°°°
Notre Seigneur Jésus très miséricordieux. Marie, sa Sainte Mère,
je te pris d'intercéder pour moi mon nom en cette occasion.
Je promets que j'agirais toujours comme la Vierge a demandé de
le faire lors de ses apparitions et je respecterais toujours les lois
de Dieu. Je te remercie chaque jour doux Jésus de ton amour, du
merveilleux baiser de La Vierge, ta mère, et par la médaille
mystérieuse ou d'un autre objet où est représenté Jésus Notre
Christ et la très Sainte Vierge, elle nous a promis que par son
baiser, son Fils accomplirait plusieurs miracles et dispenserait
des faveurs. En vérité, ses paroles sont maintenant une réalité.
Amen Amen Amen.
Au royaume des aveugles, le borgne est roi..
Chrysopée, Solve & Coagula, Ouroboros, Materia Prima..
Se retrouver face au Créateur..
N'en jamais revenir..
Chienne de vie , je t'aime..
Toi qui bientôt me séparera sans bruit,
des pas de qui tu m'as unies.
Aussi que voulez-vous qu'un bagnard tel que moi,
foute encore de vos guitares !
Maintenant que la jeunesse
S'éteint aux carreaux bleuis,
Machinale m'a trahi.
Tu t'en souviens, souviens-t-en,
Chante à d'autres le printemps.
Détourne ses yeux lilas.
N'est plus ici, n'est plus là.
Sur d'autres chemins légers,
Suit un nuage étranger.
Chante à l'autre le printemps,
Appuie-voleur généreux
Me laissant mon droit d'aînesse
92
Et l'argent de mes cheveux.
Il fait beau à n'y pas croire,
Il fait beau comme jamais.
Quel temps sans mémoire,
On ne sait plus comment voir,
Ni se lever ni s'asseoir,
C'est un temps contre nature,
Comme le ciel des peintures,
Comme l'oubli des tortures,
Frais comme l'eau sous la rame,
Un temps fort comme une femme,
à damner son âme, à rire et courir,
à ne pas mourir, à craindre le pire,
Il fait beau comme jamais.

Coin des Hydropathes Minus Habens et des Cénobites Tranquilles


au passé d'Ethile.

POLIPHILE HYPNEROTOMACHISTE DE CLAUDIUS

Cahier pittoresque et anecdotique reprenant quelques


délicieuses chansons du peuple français avant qu'il ne les ait
oubliées. Aménagées avant qu'on ne les ait oubliées - Je
n'entends pas le mal », « je ne vois pas le mal » et « je ne dis pas
le mal »…C'est un concept bouddhique déjà vu...Et quand
l’homme est incroyant et révolté, c’est étonnant comme ses
genoux s’accommodent facilement d’une idole quelconque.
Est-ce Ainsi Que Les Hommes Vivent ?
Tout est affaire de décor
Changer de lit changer de corps
A quoi bon puisque c'est encore
Lui qui lui-même se trahit
lui qui se traîne et s'éparpille
Et son ombre se déshabille
Dans les bras semblables des filles
Où il a cru trouver un pays.
Cœur léger cœur changeant cœur lourd
Le temps de rêver est bien court
Que peut-il faire de ses jours
Que peut-il faire de ses nuits
Il n’avait amour ni demeure
Nulle part où il vive ou meure
il passait comme la rumeur
il s'endormait comme le bruit.
Est-ce ainsi que les hommes vivent
Et leurs baisers au loin les suivent.
93
C'était un temps déraisonnable
On avait mis les morts à table
On faisait des châteaux de sable
On prenait les loups pour des chiens
Tout changeait de pôle et d'épaule
La pièce était-elle ou non drôle
Moi si j'y tenais mal mon rôle
C'était de n'y comprendre rien
Dans le quartier Hohenzollern
Entre la Sarre et les casernes
Comme les fleurs de la luzerne
Fleurissaient les seins de Lola
Elle avait un cœur d'hirondelle
Sur le canapé du bordel
Il venait s'allonger près d'elle
Dans les hoquets du pianola.
Le ciel était gris de nuages
Il y volait des oies sauvages
Qui criaient la mort au passage
Au-dessus des maisons des quais
Je les voyais par la fenêtre
Leur chant triste entrait dans mon être
Et je croyais y reconnaître
Du Rainer Maria Rilke.
Elle était brune et pourtant blanche
Ses cheveux tombaient sur ses hanches
Et la semaine et le dimanche
Elle ouvrait à tous ses bras nus
Elle avait des yeux de faïence
Elle travaillait avec vaillance
Pour un artilleur de Mayence
Qui n'en est jamais revenu.
Il est d'autres soldats en ville
Et la nuit montent les civils
Remets du rimmel à tes cils
Lola qui t'en ira bientôt
Encore un verre de liqueur
Ce fut en avril à cinq heures
Au petit jour que dans ton cœur
Un dragon plongea son couteau

Le monde n'est plus ce qu'il était


plus de soleil plus de chevaux
de romance de bon air
ni d'essence Tout fout le camp
94
plus Paris plus de halles
de bords de Seine que des autos
Plus que des problèmes
plus de maison que la télé et l'ordi
plus de trottin que du tapin
plus de blés d'or plus de louis d'or
de conscience que des banques
plus de bon pain ni de bonne viande
de fromage de poulet
plus de vrai lait ni d'amour ni de serment de clairs de lune de
galanterie que la pilule plus de ferveur que du sexe plus de fleur
bleue que du pince-fesses
plus de héros ni d'héroïne
que du hasch et de la morphine
A quoi bon A quoi bon hurler
gueuler se griser se bomber
Adorer la vie quoi qu'on se dit
A quoi bon Puisque c'est fini Ou c'est moi peut-être moi qui
vieillis...

Faisant preuve de sagesse, acceptant d'avance toutes les


informations de l'expérience scientifique, en accueillant des
hypothèses, bien que n'en préférant aucune, je sais, je dis
qu'aucune de ces causes, réelles ou supposées, ne démentira
l'enchaînement naturel, fatal des choses. Je sais que les dieux
satisfaits de leurs biens n'en cherchent pas d'autres et coulent
en paix leurs jours. Que si la nature opère quelque merveille, ce
ne sont pas eux qui ont pris la peine de nous l'envoyer du haut
de la voute céleste. Cet ordre n'est point l'effet de la providence,
de dieux libres de tous maux ils en ignorent les nôtres, ni vice, ni
vertu, ni pitié, ni courroux, n'ont prise sur les dieux. Ils sont trop
loin de nous: rien n'est sorti de rien, rien n'est l'oeuvre des dieux.
Seuls aux yeux des mortels, l'ignorance des causes transporte
aux dieux, le sceptre et l'empire des choses... Rien ne naît de
rien... Pour qu'une chose naisse, il faut qu'une autre meure. La
mort nourrit la vie et l'univers sans commencement ni fin ne
demeure. Rayon de soleil calorique, coloré et lumineux conçut à
partir d'atomes, de rien, d'un espace éthérique, traversant un
vide inexistant sans bornes par un infini hasard berçant de points
d'or ma chambre fermée.Solomonic Temple. Faisant preuve de
sagesse, acceptant d'avance toutes les informations de
l'expérience scientifique, en accueillant des hypothèses, bien que
n'en préférant aucune, je sais, je dis qu'aucune de ces causes,
réelles ou supposées, ne démentira l'enchaînement naturel, fatal
des choses. Je sais que les dieux satisfaits de leurs biens n'en
95
cherchent pas d'autres et coulent en paix leurs jours. Que si la
nature opère quelque merveille, ce ne sont pas eux qui ont pris la
peine de nous l'envoyer du haut de la voute céleste. Cet ordre
n'est point l'effet de la providence, de dieux libres de tous maux
ils en ignorent les nôtres, ni vice, ni vertu, ni pitié, ni courroux,
n'ont prise sur les dieux. Ils sont trop loin de nous: rien n'est
sorti de rien, rien n'est l'oeuvre des dieux. Seuls aux yeux des
mortels, l'ignorance des causes transporte aux dieux, le sceptre
et l'empire des choses... Rien ne naît de rien... Pour qu'une chose
naisse, il faut qu'une autre meure. La mort nourrit la vie et
l'univers sans commencement ni fin ne demeure. Rayon de soleil
calorique, coloré et lumineux conçut à partir d'atomes, de rien,
d'un espace éthérique, traversant un vide inexistant sans bornes
par un infini hasard berçant de points d'or ma chambre fermée.

Au Tribunal des flagrants délires


L'amour, quand y a plus d' carbure
C'est comme un vieux falzar pourri
Ça s' débine par toutes les coutures
Et c'est un vieux con qui te l' dit
Qui connaît la vie comme sa poche
Je tire sur mes cinquante carats
J' grisonne et j'ai pris d' la brioche
Ça va durer ce que ça pourra
Mais l'amour, si j'en ai ma claque
C'est que j'en ai toutes les raisons
Un beau jour, brusquement ça craque
C'est comme le feu dans la maison
T'as beau fissa pour les mettre
Tu prends vingt berges d'un seul coup
Tu commences à r'lire tes vieilles lettres
Et tu deviens jobard à feu doux
Tandis que si t'as du carbure
T'as quand même des consolations
C'est jamais des affaires qui durent
Mais ça donne des satisfactions
La frangine qui renâcle à l'oseille
Personnellement, j'en connais pas
Un p'tit chouia tirer l'oreille
Mais si t'insistes, ça dure pas
C'est pas moral ce que j' te raconte
Faut pas t'effaroucher pour ça
J'y ai jamais trouvé mon compte
À tous leurs bobards à la noix -
96
T'as une mignonne petite figure
Alors, les comme moi, les mich'tons
Tâche de leur prendre beaucoup d' carbure
Plus tard, tu verras qu' j'ai raison
savoir, oser, faire, se taire..
Parcours culturel :    C'est la semaine Sainte.
Mangez du Poisson. Pensez à votre Morue.

Si seulement ma main pouvait vous écrire ce que j'ai dans le


coeur..Méditant sur ma propre vie dans la réalité des jours qui
passent. Je vous dirais n'avoir que des bonnes pensées et ne
faire que ce que je sais être juste et bon. J'ai pour but de
conserver un self contrôle permanent, une bonté, un respect de
moi et des autres, une compréhension et une pensée libre de
toute illusion et de tout égoïsme personnel. Pas de mensonge
prononcé, pas de parole inconvenante ,et ne dire juste que la
vérité . Je ne fais que des actes paisibles, remplis d' honnêteté,
de désinterêt personnel . J'ai absolument toujours eu des moyens
d'existence honnête, des aspirations, des projets et désirs
suffisament élevés dans la société, des souhaits honorables pour
moi-même et ma famille. Faisant des efforts journaliers, garder
une certaine concentration et une attention suffisante mais
juste.Traitant avec correction les hommes aussi bien que les
animaux comme je le ferais pour moi-même.

Notre-Dame de Paris : l'omphalos des routes de France et le


grand livre rnuet des alchimistes
Quittons I'athanor pour les rives de la Seine. Franchissons le
fleuve au pont Saint-Michel, tournons à droite pour emprunter le
quai du
À arché Neuf, et nous voila déjà sur le parvis de Notre-Dame. Au
milieu des par,és, une petite plaque octogonale en alliage de
cuivre
figure le Point zéro des routes de F'rance, l'omphalos du réseau
routier français. Si tous les chemins mènent à Rome, toutes les
routes
de France naissent là, de cet improbable nombril de métal et de
granit, né d'une suggestion faite par André Michelin, le 28
octobre
1918, dans son rapport sur la route et la signalisation. Il
proposait
« que toute route commence à son point d'origine, celui-ci étant
l'extrémité la plus rapprochée de Paris, et que pour toutes les
routes
partant de Paris, Notre-Dame soit invariablement prise comme le
point de départ. »
97
La cathédrale a été bâtie selon une orientation rigoureuse ; Jean
Phaure. dans son « Introduction à la géographie sacrée de Paris
barque d'Isis » (éditions du Borrégo, Paris 1988), expiique que
l'axe
de la nef de Notre-Dame correspond au lever du soleil à des
dates
importantes du calendrier liturgique : les 2 février (fête de la
Purification, de la Présentation au Temple) et 11 novembre (Saint
Martin, évangélisateur des Gaules), et à son coucher les 8 mai
(Saint
Nlichel de printemps) ct 6 aofit (T'ransfiguration du Christ).
D'autre
part, l'axe de la nef est décalé de 26' par rapport à l'axe nord-sud
;
en Kabbale, 26 est le nombre de Yahweh car il est la somme des
valeurs des quatre lettres hébraïques de ce nom : iod = 10, he =
5,
vau=6)he=5.
Les révolutionnaires (du moins ceux qui tiraient les f,rcelles dans
la
pénombre) tinrent le plus grand compte de ces données de
géographie sacrée. Ainsi, c'est 1e 10 novembre 1793. qu'i1s
organisèrent, à Notre-Dame, la grandiose et bouffonne fête de la
Liberté et de la Raison. C'est encore la veille d'une des dates-clés
de
Notre-Dame, le 7 mai 7794, que Robespierre fait son rapport à la
Convention sur les « principes de morale politique qui doivent
guider
la Convention dans l'administration intérieure de la République ».
Dans la foulée, il fait décréter par une assemblée à la botte que «
le
peuple français reconnaît I'existence de l'Etre Suprême et de
l'immortalité de l'âme ». Le lendemain, 8 mai 7794, ll procède à
un
sacrifice humain en l'honneur de son idole : vingt-sept fermiers
généraux dont Lavoisier sont guillotinés. Les dieux ont touiours
soif
de sang.
Intéressons-nous de plus près à la somptueuse dentelle de
pierrede l'édifice. On peut n'y voir qu'un remarquable trésor de la
statuaire
gothique sauvé des injures du temps par Viollet-le-Duc, ou bien
aller
au-delà des apparences.
Pour les adeptes de l'Art Royal, la signification de la double
rangée de bas-reliefs qui encadrent le portail du Christ, ou portail
98
central, est de nature alchimique. De fait. on y retrouve bien des
symboles hermétiques. Signalons, entre autres) sur la gauche du
portail (en regardant le Christ), un Job sur son fumier, image du
compost alchimique des premières phases de l'æuvre ; la
salamandre et le serpent représentation du mercure
philosophique.
Sur la droite du portail, on peut contempler (en coupe
longitudinale) un athanor destiné à accueillir l'æuf philosophique
et
un autre athanor protégé des influences extérieures par un
alchimiste en armure. Par ailleurs, Fulcanelli, dans k Mystère des
cathédrales, a révélé la signification hermétique des vingt-quatre
médaillons du portail du Jugement Dernier. Après l'alchimie,
passons à sa complice l'astrologie. Le cycle annuel est représenté
par les signes du zodiaque des vitraux de la grande rosâce
centrale,
et ceux) sculptés, du portail de la Vierge. Le cycle lunaire d'Isis
est
illustré par la galerie des rois. Les vingt-huit figures sculptées
seraient censées représenter les rois de Juda ; mais, d'après la
Bible,
il n'y aurait eu que dix-huit ou dix-neuf rois...Saint est Dieu, le
Père de toutes choses.
Saint est Dieu, dont la volonté s’accomplit par ses propres
puissances.
Saint est Dieu qui veut être connu, et qui est connu de ceux qui
lui appartiennent.
Tu es saint, toi qui, par la Parole as créé tout ce qui existe.
Tu es saint, toi à l’ image de qui la nature universelle a été
créée.
Tu es saint, toi que la nature n’a point formé.
Tu es saint, toi qui es plus puissant que toutes les puissances.
Tu es saint, toi qui es supérieur à tout ce qui est.
Tu es saint, toi qui t’ élèves au-dessus de toute louange.
Accepte les pures offrandes que la Parole a suscitées en mon
âme et en mon coeur tourné vers toi, Ô Inexprimable,
Ô Indicible, dont le silence, seul, peut exprimer le nom.
Prête l’oreille a' ma prière de ne jamais être séparé de la Gnose,
la vraie Connaissance propre à mon être fondamental.
Penche-toi sur moi et remplis-moi de ta force ; par cette
grâce, j’apporterai la lumière à ceux de ma race qui sont dans l’
ignorance, mes frères, tes fils. Oui, je crois et témoigne par mon
sang : je vais vers la Vie et la Lumière.
Sois loué, Ô Père, l’ homme qui est tien veut se sanctifier avec toi
: tu lui en as transmis la puissance.
99

Ma mère était Catholique mais je suis Bouddhiste


par principe, aussi un peu Juif et Gnostique, mais
Protestant par mes amis bien qu'étant
Athée de famille par mon père.
Athée Oh grâce à Dieu .
Chaque nouvelle existence terrestre restaurera en moi un besoin
d'expérience métaphysique qui demeure la part inexpugnable
d'une Rerum Subscriptio. Les jours succèdent aux jours, les mois
suivent les mois, les années s'ajoutent aux années, aucun succès
ne vient encourager mes recherches alchimiques. Egypte, pays
mémorable. Tu n'a point trahi le mystérieux secret des jours
anciens. Pourtant depuis Héraclée jusqu'à Champollion, tant d'
explorations et de tentatives audacieuses se sont répétées. Bien
savantes recherches qui n'auront encore pu trouver la clé des
hiéroglyphes.

Saint est Dieu, le Père de toutes choses.


Saint est Dieu, dont la volonté s’accomplit par ses propres
puissances.
Saint est Dieu qui veut être connu, et est connu de ceux qui lui
appartiennent.
Tu es saint, toi qui, par la Parole, as créé tout ce qui existe.
Tu es saint, toi à l‘image de qui la nature universelle a été créée.
Tu es saint, toi que la nature n‘a point formé.
Tu es saint, toi qui es plus puissant que toutes les puissances.
Tu es saint, toi qui es supérieur à tout ce qui est..
Tu es saint, toi qui t’élèves au-dessus de toute louange.
Accepte les pures offrandes que la Parole a suscitées
en mon âme et en mon coeur tournés vers toi,
Ô Inexprimable, Ô Indicible, dont le silence, seul, peut exprimer
le nom.
Prête l‘oreille à la prière que je t’adresse de ne
jamais être séparé de la Gnose, la vraie connaissance
propre à mon être fondamental. Penche-toi sur moi et remplis-
moi de ta force ;
par cette grâce, j’apporterai la lumière à ceux
de ma race qui sont dans l'ignorance, mes frères, tes fils.
Oui, je crois et témoigne par mon sang : je vais vers la
Vie et la Lumière. Sois loué, Ô Père, l‘ homme
qui est tien veut se sanctifier avec toi : tu lui en as transmis la
puissance.

C'est du Noir Parfait dont je parle...


Prête l'oreille mon fils, car tu entends ici la doctrine secrète, que
mon aïeul apprit d'Hermès le mémorialiste qui relate tous les
100
faits... L' ayant moi-même apprise de Kamèphis, notre
ancêtre à tous, quand il m' honora du don du Noir Parfait, que je
communique à toi, maintenant, de ma bouche.

Les paroles des sorciers Coagula Solve..


Faire ces incantations dans un cercle magique en les répétant et
en méditation.
Invocation à la Maîtresse Isis, par qui vient le Bon Démon qui
règne sur l'obscurité complète, invoquons son nom... Isis-Sothis,
en son matin, Boubaste, trouve l'eau, le courant de l'eau, Boutos,
en son matin... protège-le grâce aux noms grands et merveilleux
du dieu... car il est celui qui est établi à Péluse.. il répand
sa sueur..
Oyez! Notre secret caché dans la nuit
Lorsque le chemin était sombre
Nous le révélons en ce jour d'hui.
Devant l'eau et le feu mystérieux
Par la terre et le souffle de l'air
Par la quintessence de l'esprit
Gardez silence, veuillez vous taire
Les renaissances de la nature
Le passage des hivers et printemps
Nous communions avec ce qui vit
Et fêtons dans un cercle hors du temps
Quatre fois l'an viennent les grands sabbats
Et les sorcières dansent avec entrain
Aux premières récoltes, à la Chandeleur
À la fête du mai et la Toussaint.
Quand les jours et les nuits s'égalisent
Quand l’Astre est au zénith ou nadir
Les sabbats mineurs sont convoqués
Et les sorcières vont s'ébaudir
Treize lunes et cycles féminins
Treize sorcières dans un convent
Treize crépuscules pour s'ébattre
Tout cela en un jour et un an
Transmis depuis les âges anciens
Passant entre l'homme et la femme
Passant d'un siècle à un autre
Depuis le commencement des âmes
Quand le cercle magique est tracé
Par le glaive ou l'athamé puissant
Ses frontières traversent deux mondes
Pour cette heure vers les ombres il descend
Ce monde n'a aucun droit de le voir
Et le monde d'en-bas point ne trahis
101
Les Dieux anciens y sont invoqués
L'oeuvre magique y est accompli
Il y a deux piliers mystiques
Que le seuil du temple avoisinent
Tous deux sont puissances naturelles
Des formes et des forces divines
Sombre et lumineux en succession
Les opposés l'un contre l'autre
Représentent le Dieu et la Déesse
Grâce aux aïeux cette foi est nôtre.
La nuit c'est le cavalier des vents
Le Dieu cornu, seigneur des ombres
Et le jour c'est le roi des forêts
Habitant les clairières et les combes
Elle est jeune ou vieille à sa guise
Sur la barque nuageuse elle vogue
Ronde dame argentée de minuit
Sombre matrone et mystagogue
Le Maître et la Maîtresse de l'Art
Habitent les tréfonds de l'esprit
Immortels et toujours renouvelés
À volonté ils libèrent ou lient
Ainsi, bois le vin des Dieux anciens
Et danse, et aime en leur honneur
Jusqu'au jour où ils te recevront
Dans la paix, à la fin de tes heures
Fait ce que voudras, c'est le défi
Mais à personne ne fait de mal
Voilà le commandement unique
Que les Dieux t'enseignent l'idéal
le credo wiccan en huit mots pieux:
Si nul n'est lésé, fait ce que veux

Incantation pour gagner un procès ou réussir des examens:


"Salve Regina, mater misericordia, vita, dulcedo et spes nostra,
salve.
Ad te clamamus, exsules, filii hevae.
Ad te suspiramus, gementes et flentes, in hac lacrimarum valle
Eia Ergo, advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos
converte.
Et iesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exilium
ostende.
O Clemens, o Pia, o Dulcis Virgo Maria"
Incantation pour faire partir le mauvais esprit de chez soi:
Jubeo malos spiritos partire fugireque
Incantion pour faire le bien autour de soi:
102
Volo meas manus benevolentiae esse

Incantation pour être intelligent(e):


Volo intelligentem esse
Incantation pour avoir de la chance dans la vie:
Volo felicitatem in vita habere
Incantation pour avoir de l'argent:
Volo pecuniam habere
Incantation pour avoir plus d'éfficacité en magie :
Volo efficientiam vimque in usu posito magicae disciplinae habere
Pour contrer les pouvoirs d'entités supérieures
" Le pouvoir des entités
Contre-nous est tourné
Formant le cône de pouvoir
Combattons l'énergie noire
Chassons le feu par le feu
Que cette magie cesse, je le veux! "

Chasser un démon
"Esprit qui t'es libéré,
Evadé de ta demeure
Et qui veut tourmenter
Notre groupe en cette heure
Nous t'enjoignons à quitter ce lieu
Aussi promptement que tu y es venu
Regagne ta maison de feu
Et ne reparaît plus! "
Pour passer à travers des obstacles
"Ales, dales, toles... "
Pour une protection dans un cercle magique
"Gracieuse Déesse,
Jour et nuit,
Ta puissance est mon abri
Autour du cercle, par trois fois,
Dans le sol, le Mal pénétrera. "
Pour annuler un sort ou enchantement que vous avez fait
" Lasgaroth, Aphonidos, Palatia, Urat,
Condion, Lamacron, Fondom, Arpagon,
Alamar, Bourgasis veniat Serebani. "
Pour ne pas se faire remarquer
On peut dire qu'elle rend 'invisible' dans un sens, car les autres
ne vous remarqueront pas lorsqu'ils vous verront. Murmurez-la,
votre index de la main droite dans le bas de votre dos.
" Une bulle bleue s'est formée
Me donnant toute intimité
103
Par le pouvoir de trois fois trois
Cette bulle me protégera"
L'Ave Maria
Je vous salue, Marie pleine de grâces ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.
Le Pater
Notre Père qui es aux cieux,
que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre nous du mal.
Prière en cas de maladie
Ô Divin Médecin, toi qui as toujours aimé consoler et guérir les
malades de corps et d'esprit, accorde-moi la patience d'endurer
mes souffrances. Par ta Puissance, soulage l'acuité de ma
douleur et de ma fatigue, mais surtout, doux Jésus, guéris les
plaies de mon âme. Bien qu'il me soit difficile de prier, je dirai à
jamais : Que ta volonté soit faite.
Prières de pansage
CONJURATION DU ZONA : (signe de croix)
O grand Saint Laurent
Sur un braiser ardent
Tournant et retournant
Vous n'étiez point souffrant.
Perds ton ardeur
Grand feu de Dieu
Perds ta chaleur
Comme Judas perdit Jésus Christ par passion juive
Au jardin des Olives (faire le signe de croix).
CONTRE LA BRULURE :
" mon fils Hor ! Il y a un incendie aux montagnes ! Y a-t-il de l'eau
? Il n'y a pas d'eau, mais l'eau est dans mon corps, le Nil entre
mes cuisses. J'irai éteindre l'incendie ! "
" Hor tout jeune était au marais et un bois en feu tomba sur lui.
Sa mère n'y était pas présente pour le conjurer, et son père s'en
alla se promener. Il y avait là seulement ses quatre fils… Il leur
104
dit : mes bons fils, le feu est fort, et il n'y a personne ici pour le
repousser d'avec moi. Allez, amenez-moi ici Eset de dedans sa
chambre… Mon fils Hor ! Je verse mon lait sur ton corps et il
guérira tes veines. Je repousserai le feu d'avec toi.
CONTRE LA BRULURE :
" Saint Lazare et notre Seigneur Jésus Christ s'en vont dans une
ville sainte. Saint Lazare dit à notre Seigneur : j'entends là-haut
un grand bruit. Notre Seigneur lui dit : c'est un enfant qui brûle
vas-y et tu le guériras de ton souffle ".
CONTRE LA BRULURE :
" Feu, perds ta chaleur, comme Judas fit sa couleur, quand il trahit
notre Seigneur au Jardin des Olives ". Prononcer trois fois, en
soufflant sur la brûlure.
CONTRE LA BRULURE :
" Brûlure, cesse ton feu et deviens aussi douce que le lait de la
Sainte Vierge quand elle allaitait notre Seigneur Jésus Christ. Au
non du Père, du Fils, du Saint Esprit. Ainsi soit-ils ". En disant ces
derniers mots, tracer avec le même index trois lignes croisées et
recroisées sur la brûlure.
CONTRE LA FIEVRE :
" Hor dit : que les 365 Dieux soient assis et qu'ils mangent la
récolte des champs de Nil appartenant au maître suprême,
jusqu'à ce qu'ils enlèvent la fièvre de ma tâte, de la tête du fils
d'Eset et de la tête de X, que Y a enfanté, la fièvre de nuit et la
fièvre de midi, la fièvre typhoïde, cette ardeur, cette chaleur, ce
feu du front et des pieds.
CONTRE LA FIEVRE :
" Le Seigneur Jésus allait en marchant avec ses apôtres et il entra
dans la maison de Simon Pierre. Il trouva sa belle-mère ayant la
fièvre, épuisée, couchée. Simon Pierre dit : Mon Seigneur Jésus
Le Christ, aie pitié de Garbêlêa, fille de Khara, fille de Zoe, et
enlève d'elle cette fièvre de l'adversaire ! Jésus saisit sur l'heure
sa main droite, la posa sur la fièvre, et elle était saine, se leva,
était saine et les servit, étant saine.Akheletes, Tiometes,
Probatios, Sabatios,
Eoukenios, Stefanas, Kyriakos !
Ananias, Asarias, Misaël !
Setrak, Mnisak, Mnabtinako !
Bakak, Thelal, Meal !
MORSURES DE SERPENTS, VIPERES ET AUTRES ANIMAUX :
" Aidez-moi, chère Notre-Dame.
Par un matin, saint Simon s'est levé,
Il a pris ses chiens et ses lévriers,
S'en est allé au bois chasser,
Et il n'a rien trouvé
Que la couleuvre qui l'a piqué
105
Lui, ses chiens et ses lévriers ;
Et Simon se tourmente.
Notre-Seigneur lui apparut et lui demande :
- Simon, qu'as-tu ?
- Seigneur, je suis ici ;
Me suis levé pour un matin,
Je pris mes lévriers et mes chiens,
Je m'en suis allé au bois chasser ;
Je n'y ai rien trouvé
Que la couleuvre qui m'a mordu,
Moi, mes chiens et mes lévriers.
- Va-t'en à la maison,
Et demande à Dieu pardon,
Et prends de l'oing de porc sain,
De la fouille du roussin
Et frotte la plaie en haut et en bas,
Et de la plaie le venin sortira,
Et la couleuvre en mourra. "
POUR ARRETER LE SANG :
" Sanguis mane un te sicut fecit Christus in sanguis mane in tua
vena sicut Christus in sua poenet sanguis mane fixus sicut
quando fuit crucifixus ". Répéter trois fois.
POUR CHARMER LE CHANCRE ET LES ULCERES :
" Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprits (trois fois)
Chancre, chancre, chancre (ici on doit indiquer sa nature)
Sors de cet endroit, sors du corps de… (Nommer le malade)
Chancre, perds ta chaleur, comme Judas perdit sa couleur,
Quand il vendit notre seigneur.
Au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit ;
Chancre, par le soleil et par la lune (trois fois), sors d'ici. "
POUR CHARMER LES BRULURES : (Faire le signe de croix)
" Notre seigneur et Saint Lazare
se promenaient dans une ville ;
Saint Lazare dit à notre seigneur,
Seigneur j'entends une voix qui crie,
Notre Seigneur dit à Saint Lazare ;
C'est un ange qui se brûle, Saint Lazare allez-y,
Vous soufflerez trois fois sur la place et vous la guérirez de votre
vent ;
Au nom du père et du fils et du Saint Esprit. "Faire la prière 3 fois
de suite et chaque fois souffler trois fois.
POUR EXPULSER LE VENIN :
" Tourne-toi en arrière, serpent ; prends ton poison qui est dans
un membre quelconque de N…, fils de N… Tiens, la vertu magique
d'Hor se dirige contre toi. Ecoule-toi, poison, à terre.
POUR LA COLIQUE :
106
" Tranché je te conjure 9 fois
tranché rouge
tranché blanc
tranché extravagant
je te guéris de tout poil pour les bêtes
et pour les animaux
au nom du père et du fils ".
POUR LA FIEVRE :
Quand Jésus portait sa croix,
survint un juif nommé Marc-Antoine, qui lui dit :
" Jésus tu trembles ".
Jésus lui répondit :
" Non, je ne tremble ni ne frisonne, et celui qui prononcera ces
paroles dans son cœur, n'aura jamais ni fièvre, ni frisson : Dieu a
commandé aux fièvres traîtresses, fièvre quarte, fièvre
intermittente, fièvre puerpérale, de se retirer du corps de cette
personne. Jésus, Marie, Jésus. "

POUR LA VUE SOUFFRANTE :


" Notre Seigneur jésus Christ et la Ste Vierge se promenaient
dans les champs.
La Ste Vierge Marie trouva une pierre blanche.
Elle s'assis dessus et se mit à pleurer.
Notre Seigneur Jésus Christ lui dit :
Vierge, qui pleurez-vous ?
Oh mon Sauveur, je peux pleurer,
J'ai un grand mal d'yeux et j'ai peur de les perdre.
Le grand vent qui tire vous garantira du piqué de l'oignon du
dragon du bourgeon et de tout m'a attrapé à la rosée. (Faire le
signe de croix). Au nom du Père et du Fils et de Saint ou Sainte…
" (Citer le nom de baptême du souffrant).

POUR PANSER LES FILS ET HEMORROIDES :


" (faire le signe de croix) Au nom du Père, et du Fils et du Saint
Esprit
Fils, je viens te dire bonjour.
On prétend que tu as autant de racines
Que le Bon Dieu a d'amis sur la Terre.
Les amis de Dieu prospérerons et tes racines périrons au nom du
Père, et du Fils et du Saint Esprit ".
POUR UN MAL DE DENT :
" Argidam, Margidam, Sturgidam ".
PRIERE POUR ARRETER NET LES HEMORRHAGIES EXTERNES,
CELLES DU NEZ, DE LA BOUCHE, ET LES COUPURES :
" Dieu tout-puissant, Jésus-Christ, qui donna son sang pour nous
"
107
On fait trois fois le signe de la croix, puis l'on ajoute :
" Sang, sang, sang, arrête-toi, Jésus-Christ l'ordonne ".
PRIERE POUR PLUSIEURS MALADIES :
" Mal et maladie, je te conjure ; mal, tu n'auras plus la force ni le
pouvoir dans l'estomac, ni le cou, ni dans la bouche de… (Donner
le prénom) que les Juifs en ont eu souvenir de Notre Seigneur
Jésus-Christ, à sa naissance et dans son jardin des Oliviers. Mal,
tu sécheras, mal, tu dépériras, mal, tu fondras, tu avanceras de
fondre aussi vite que la rosée avance de fondre par devant le
saint soleil levé à la grande saint Jean "
°°°
Pour le village de Lantin et les campagnes aux alentours, la
guerre de la succession d'Autriche fut terrible . Après la victoire
de Fontenoy, près de Tournai (1745), l'armée de Louis XV
s'empara de presque toutes les places fortes et traversa le Pays
de Liège pour aller faire la conquête du Pays d'Outremeuse,
(duché du Limbourg), qui appartenait à l'Autriche. Un homme de
valeur, le maréchal de Saxe, commandait les Français. Les Alliés
(Autrichiens, Anglais, Hollandais et Hanovriens),sous les ordres
de Charles de Lorraine, beau-frère de Marie-Thérèse, se hâtèrent
de passer la Meuse près de Maestricht, pour arrêter la marche
des Français. Le choc des deux armées eut lieu à Rocour, le 11
octobre 1746.
L'avantage resta aux Français qui passèrent la nuit sur le champ
de bataille. Le lendemain, respectant la neutralité liégeoise, ils
allèrent prendre leurs quartiers d'hiver en Brabant, d'où ils
revinrent, au printemps suivant, pour gagner sur les Alliés la
bataille, plus décisive et plus sanglante, de Lawfeld, près de
Vlytingen. « Pendant la nuit du 11 au 12 octobre, écrit le
successeur du curé Verdin, le village de Lantin a beaucoup
souffert, il n'y avait ni ordre ni règle dans le fourragement,
pillage et vols dans les maisons et granges, même notre église a
failli être pillée. Le village a fait une perte de 35.000 florins »

Par peur du fascisme... Un secret presque complet sur le traité


transatlantique, qui donne un pouvoir supérieur aux milieux
financiers, casse l’indépendance de la justice, et favorise les
Etats-Unis.
Le mépris de la démocratie, dans ces négociations sur le traité
transatlantique, dans le sort fait aux référendums sur le traité
constitutionnel européen, ou encore dans le regard porté sur le
vote des Grecs ;
La casse du droit des travailleurs, les cadeaux faits en
permanence au patronat, l’affirmation qu’il n’existe pas
forcément de relation de subordination au travail, et en
108
conséquence de tout cela, un pouvoir énorme donné aux marchés
;
La limitation des libertés, l’usage (orwellien) du mot "liberté"
tout en imposant des lois de surveillance et un un état de siège
permanent par le biais de Vigipirate ;
Les choix racistes, par la protection des lieux juifs et non des
lieux musulmans, alors que les uns et les autres devaient être
protégés, deux poids deux mesures qui provoquent
l’incompréhension légitime du peuple d’origine nord-africaine
assimilé aux musulmans.
Des grands médias qui méprisent toute remise en cause des
fondements de l’ordre ultralibéral, et appartiennent d’ailleurs à
des grands groupes financiers . Le Monde n’étant plus que le
quotidien de référence de l’idéologie
ultralibérale................................................................................
..........
...................J'ai l'impression d'avoir été enterré vivant dans le
mastaba qui sert de boîte crânienne à mon cerveau.............
..................................................................................................
............... La dictature parfaite pour Aldous
Huxley, auteur roman anticipation (1891-1963), serait une
dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison
sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un
système d’esclavage où, grâce à la consommation et au
divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.
Qui ne reconnaitrait pas encore nos pseudo-démocraties dans ces
lignes au scalpel devrait lire la description qui suit (extraite
comme la précédente citation du "Retour au Meilleur des
mondes") : « Sous la poussée d’une surpopulation qui s’accélère
et d’une sur-organisation croissante et par le moyen de
méthodes toujours plus efficaces de manipulation des esprits, les
démocraties changeront de nature. Les vieilles formes
pittoresques — élections, parlements, Cours suprêmes, et tout le
reste — demeureront, mais la substance sous-jacente sera une
nouvelle espèce de totalitarisme non violent. Toutes les
appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront
exactement ce qu’ils étaient au bon vieux temps. La démocratie
et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions de radio et
de tous les éditoriaux. Entretemps, l’oligarchie au pouvoir et son
élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants
de pensée, de manipulateurs des esprits, mènera tout et tout le
monde comme bon lui semblera. »
Il faut avoir l’esprit sérieusement chloroformé par la propagande
mainstream pour parler encore de démocratie occidentale dans
des pays où les candidats présentés aux électeurs sont
préalablement sélectionnés et adoubés par les milieux financiers
109
(qui financent ou non leurs partis et leurs campagnes
électorales), les instituts de sondage (qui imposent ou détruisent
leurs images selon des critères édictés par les classes
dominantes) et par les médias (qui décident de la place qu’ils
leur accorderont pour présenter — ou non — leur projet).
La plus pitoyable caricature du "Meilleur des mondes" selon
Huxley ne se trouve-t-elle pas dans les institutions
supranationales du monde présent (celles de l’Union européenne,
par exemple) ?
Leur incommensurable bêtise
Il y a cependant une chose qu’Aldous Huxley n’avait pas
anticipée : l’usure de ce système oppressif à visage
démocratique, puis son effondrement sous l’effet conjugué de
causes hautement destructrices :
l’éclatement de la bulle financière dans laquelle s’étaient
réfugiées ses élites ;
la décomposition de son univers économique reposant
exclusivement sur l’exploitation de ressources énergétiques en
voie d’épuisement ;
le total délitement moral et intellectuel de dirigeants politiques
dégénérés (de Bush à Obama en passant par des Berlusconi, des
Cameron, des Chirac, des Sarkozy ou des Hollande, des Juncker,
des Dijsselbloem ou des Hillary Clinton...) ;
le poids de la menace climatique déclenchée par
l’irresponsabilité absolue des sus-nommés et des lobbies qui les
font danser.
La multiplication de l’arsenal répressif visant tous les citoyens
(lois d’exception à prétexte antiterroriste, militarisation
outrancière des forces dites "de l’ordre"...) montre que les
apparences démocratiques de cette dictature bonasse ont mordu
la poussière et ne suffisent plus à en garantir la pérennité. Nul
doute que devant ce constat sans appel, Aldous Huxley, qui, lui,
était intelligent, aurait revu sa copie.
Car l’agitation puérile des oligarchies du vieux monde face aux
menaces des barbares à ses portes achève de miner leur
lamentable édifice, miné par leur incommensurable bêtise.
...
L'âme: La notion d'âme qui serait une sorte de substance
spirituelle «habitant» un corps. Par ailleurs quelques
commentateurs ont proposé que le terme âme d'Aristote soit
traduit par souffle de vie.
La notion d'âme employée par Aristote est en effet assez
éloignée de la conception moderne habituelle. Il soutient que
l'âme est la forme ou essence de n'importe quel être vivant,
c'est-à-dire ce par quoi un être peut être dit vivant.
110
En d'autres termes, l'âme n'est pas une substance distincte du
corps dont elle est le principe de vie, c'est la possession de l'âme
(d'une sorte spécifique) qui fait qu’un corps naturel organisé est
un organisme à part entière, et la notion d'un corps sans âme, ou
d'une âme dans une sorte inappropriée de corps, est simplement
inintelligible, chez les plantes et les animaux. Cette notion d'âme
s'appliquera aussi bien aux végétaux qu'aux êtres humains et
aux animaux, ce qui donnera l'occasion à Aristote de distinguer
les trois types d'âmes. Sa définition la plus commune de l'âme
(c'est-à-dire celle qui convient à toutes les âmes) est la
suivante:«L'âme est l'acte premier d'un corps organisé.» L'âme
du végétal se rapporte à la génération et à l'alimentation.«L'âme
du végétal est ce qui engendre un être semblable selon l'espèce»
Enfin l'âme de l'homme et de l'animal se distingue en ce qu'elle
est une puissance de connaitre. C'est donc par la connaissance,
c'est-à-dire la manière d'être d'une certaine façon des choses
connues, que se définit l'âme animale et humaine:«L'âme est
d'une certaine manière toute chose».
Ces distinctions permettront aux commentateurs d'établir trois
espèce d'âme: l'âme végétative, l'âme sensitive et l'âme
intellective. D'autre part, selon certains commentateurs, par
exempleAverroesqui sera contredit sur ce point parThomas d
'Aquin" / il spécule qu’une partie de l'âme — l'intellect — peut
être séparée du corps ou des autres facultés.°°°

1 Petit Journal biosophie d'un Artiste du XXI ème Siècle.

Les informations rapportées dans cet espace de biosophie sont


en général vraies, parfois modifiées, soit parcequ' acquises
telles quelles, soit parceque dûes à l'interpretatio..
Espace vacant, non encore balisé par les outils usuels de la
pensée.
J'ai toujours été animé de rêves qui auraient les pieds par terre.
Le Feu du Cœur est une de nos capacités méconnuesqui s’avère
très uile dans le développement de nosfacultés extrasensorielles.
Il peut être comparé à un vortex qui s’acive au niveau du cœur.Le
Feu du Cœur peut être simulé consciemment, enposant sa
conscience dans son cœur, et en deman-dant intérieurement une
acivaion à un niveau choisi. Il permet, entre autres bienfaits,
d’augmenter votrediscernement, votre sensibilité et de rayonner
votreAmour, le chakra du cœur étant relié à vos mains età vos
ailes angéliques.Pour développer cete capacité, focalisez votre
aten-ion le plus souvent possible au niveau du cœur etde temps
en temps acivez votre Feu du Cœur au niveau supérieur.Au
111
1erniveauLe chakra du cœur s’acive ainsi que le premier cha-kra
et le canal primaire des mains, vous ressentezune concentraion
d’énergie entre les omoplates.Au 2eniveauVos ailes se déploient,
le chakra du cœur et le canalprimaire des mains s’acivent
davantage, ainsi que lecanal de claire saveur.Au 3eniveauVos
ailes se metent à batre, les chakras du cœur etde la gorge
s’acivent à un niveau supérieur, ainsi quele canal de claire
olfacion.Au 4eniveauVos ailes se posiionnent derrière vous,
collées commecelles des papillons ; le canal de médiumnité
s’aciveainsi que les canaux primaires des mains et des pieds.
BIOÉNERGIESLe Feu du Cœur30
Voici différentes uilisaions du Feu du Cœur :envoyer de l’Amour à
quelqu’un (ça foncionne même à distance),•donner des soins par
imposiion des mains,•élever le niveau vibratoire de l’eau et des
aliments •(quand on remercie pour le repas par
exemple),discerner le degré de confiance que l’on peut •accorder
à une présence, visible ou invisible (Le Feu du Cœur se déploie
avec plus ou moins d’aisance),bénir ce qui nous entoure (le seul
fait d’avoir son•Feu du Cœur acivé est une bénédicion pour les
autres),ressenir la qualité vibratoire des présences invisibles •ou
des lieux (le Feu du Cœur se ferme ou se met en mode alternaif
quand vous pénétrez dans un lieu pollué),prier, méditer ou aciver
sa Merkabah •(décuple le poteniel vibratoire, surtout en
groupe),apaiser les présences quand elles sont blessées ou
courroucées,•offrir son Feu du Cœur aux présences invisibles
(pour les remercier).•Avec la praique, ce Feu peut rester acivé en
permanence et permet, sans faire de mesures pariculières, de
percevoir la qualité vibratoire de tout ce qui nous entoure. Placez
votre conscience le plus souvent possible au niveau du cœur et
ce Feu deviendra un guide pour votre vie.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°..
Claude Pairoux (8 Mai 1952- ?), né Laroche-en-ardenne,
surnommé "James", batteur de jazz et de rock&roll et lead guitar
d'orchestres. Adepte be-bop de la batterie et guitare solo.
Comme batteur d'orchestres au début des années 1960, en
assurant sur scène avec la grande formation du trompettiste de
jazz Jo Carlier qui a conduit à poursuivre la musique pratiquant
la batterie. Passant à la guitare, au be-bop, au jazz et au rock
moderne. Jouant les titres des plus grands innovateurs de tous
les styles, depuis ceux de Charlie Parker, passant de Harry James
et d'autres, avec bon nombre de musiciens réputés actuels et de
la génération précédente. Passant une partie de sa vie en
Ardennes belges, parti pour Bruxelles, puis Charleroi, en se
fixant définitivement à Liège. 1959 THE FIVE LITTLE BOYS 1960
THE RUNNINGS BEARS, THE SPHYNXS, LES GAULOIS, THE SOUL
112
ASSOCIATION ,THE STRANGERS, SAVIO , etc Chronique du
Chapeau Noir: Petit Journal d'un Artiste du XXI ème Siècle .
Les informations rapportées dans cet espace de biosophie sont
en général vraies, parfois modifiées, soit parcequ' acquises
telles quelles, soit parceque dûes à mon interpretatio..Espace
vacant, non encore balisé par les outils usuels de la pensée. .
Ce blog rassemble un extrait de mes réalisations mais peuvent
aussi contenir celles de personnes dont je suis admiratif.
Used for torture and humiliation. Rêveries d'un promeneur assis
retiré de toute passion subjugé de ses sens ne pensant à rien
d'autre qu'à l'unique immensité infinie. Je me sens revenir à une
douce accalmie intérieure.
Il ne peut y avoir d’horloge sans horloger. Concevoir que rien soit
à l’origine de tout. Immergé dans le bonheur et la solitude de
mon laboratoire. Endroit n'étant d’ailleurs pour moi qu’un relais
entre le monde et le temps où m’ employer à mes expériences
musicales diversifiées.
De tous les hommes de valeur que j’ai
rencontrés sur cette terre, par le fait qu'ils sont tous
morts, je ne pourrais plus vous citer personne qui me
frappa comme étant le plus proche de mon cœur
et le plus apparenté à mon esprit . J'aurais peur de faire un
jaloux dans l'au-delà.

Québec Loi en vue de regler ce que le personnel de l'État peut


porter : La croix, la kipa, le voile... ou encore d'interdire les
signes facilement visibles de reconnaissance religieuse ou
sectaire. Ils auraient dû rester tenus protégés à l'abri en leurs
lieux sûrs et sacrés où ils ont la nécessité d'utilisation.

Le livre est un support d'une connaissance par l'usage du


langage.
Un livre fermé recèle entre ses pages, sur un support physique et
de manière potentielle, cette connaissance qui ne s'exprime
qu'au moyen de la lecture, à savoir d'un travail de l'esprit. La
lecture libère ainsi l'autre esprit enclos dans l'écriture des pages.
Elle en sort la quintessence. Ouvrir le livre et le lire correspond à
la libération de l'esprit du livre. Le livre fermé désigne une
matière contenant potentiellement une partie spirituelle. C'est la
matière brute. Ouvrir le livre c'est ouvrir la matière pour ensuite
en libérer l'esprit grâce à une substance spirituelle.

J'ai entamé mon chantier et les grands travaux 2016 pour


irradiquer l'ensemble de mes douleurs journalières. En premier
lieu, j'ai décidé de commencer à renforcer mon état général.
Hypertension, triglycerides élevés, terrain affaibli par un manque
113
de nutriments et de vitamines. Depuis les vacances d’été, j'ai
perdu plus de 25 kilos. J’ai entretenu pendant des années mon
corps intoxiqué de façon générale par une mauvaise manière de
me nourrir. J’ai dû constater dans les résultats de mes examens
sanguins un taux d’acide urique élevé . J'ai aussi compris que le
foie est essentiel pour détoxifier l’organisme. Un traitement
s'imposait avec un accompagnement médical. Etant soumis à un
stress lié à la frustration, en toute inconscience à la retraite, que
l'on subit par le fait d'un manque de communication et d'avoir
abandonné une manière de vivre ainsi qu'un environnement dans
lequel on a évolué tant d'années. Les conséquences
psychologiques de mon état méritaient donc un traitement et un
régime approprié.

La musique permet de rendre plus fluides des canaux de


communication, ce qui conduit à un allégement de la souffrance,
à une meilleure possibilité de repos, à une stimulation de
l'instinct de vie. Son influence est fondamentale dans l'économie
physique des individus, Résidents ou soignants. La diffusion dans
l'environnement des soins est un apport bénéfique pour chacun
de nous... sans
oublier les familles.
Considérer la personne désorientée, démente suite à une
maladie, des infarctus ou atteinte d'Alzheimer, comme une
personne à part entière, c'est lui faire ressentir qu'elle n'est pas
jugée mais épaulée et l'aider à sortir de son isolement, à être en
harmonie avec elle-même et avec le monde qui l'entoure.
Développer le sens de l'écoute, susciter le plaisir d'émettre,
éveiller l'imagination, affiner la sensibilité, arriver à un meilleur
contrôle de soi, avoir la possibilité de communiquer son vécu,
mais aussi faire participer son entourage à son vécu sont des
vertus de la musique que l'on peut considérer comme la vitamine
du coeur âgé.

Mon pays La Belgique Liège ma ville


Instrumentistes interprètes de la guitare que j'admire: Howard
Roberts, Barney Kessel, Joe Pass...
I Love : J'ai une fascination, un amour fou à l'égard de Bernadette
mon épouse.
Ma musique préférée : Le jazz BEBOP, la musique classique ,
l'opéra , la chanson française des années 50', le rock, le jazz
114
rock.. etc Documents qui paraissent très importants à mes
yeux: ma pièce d'identité.
Autour de la guitare tout ce qui me prend du temps, c'est écouter
de la musique, le groove, l'instrument à conserver en bon état
d'entretien, les travaux de recherches internet , le jazz sa
technique et sa pratique, quelques écrits à réaliser, recherche et
étude théorie musicale, écoute des tonalités avec les
transpositions ear- training, jamming avec Youtube, de la
country picking acoustic, de la rythm guitar, les tempos, mes
compositions personnelles, des improvisations dans tous les
styles et tonalités, des retranscriptions, sur base des inspirations
du moment.
Destins et destinée: Déclaré mort à plusieurs reprises, et
pourtant toujours bien vivant. Je tiens à poursuivre en solitaire
toutes mes activités musicales, en ayant toujours ma tête dans
les étoiles. Etat qui est aussi nécessaire pour moi que peut l'être
un laboratoire à l'alchimiste.
Je conserve un projet de voyage en Egypte. Il devait se réaliser,
retardé puis reporté, mais reste toujours bien compromis par
des événements de guerres à répétition.
Il doit bien encore y avoir des musiciens avec qui j'aimerais
partager la scène, mais ils sont tous morts pour la plupart.
Chefs d'orchestre de jazz que j'ai en admiration: Count Basie,
Harry James, compositeur de musique de danse Bossa Nova AC
Jobim
Compositeurs interprètes préférés: MOULOUDJI , bison ravi
BORIS VIAN, ...

3
J'ai toujours été et je resterais le Patriote qui aime les habitants
de son pays et non un nationaliste raciste qui hait les autres.
Petit Journal d'un Artiste du XXI ème Siècle . Les informations
rapportées dans cet espace de biosophie sont en général vraies,
parfois modifiées, soit parcequ' acquises telles quelles, soit
parceque dûes à l'interpretatio..
Espace vacant, non encore balisé par les outils usuels de la
pensée.

Un peu charmeur, un peu acteur, un peu diseur, gentil, salaud,


artiste, hypocrite, touriste, au creux des vagues humaines, j'ai
fait le tour de moi-même, j'arrive en fin de vie, goûtant toujours
joies et soucis, rêvant entre deux draps de nuit, à la vie belle,
embellie desséchée qui sourit le temps d'un soupir, sur le miroir
115
des souvenirs et a tous mes amis partis. Ce sont mes dernières
vacances, j'ai déjà 63 ans d'enfance et le mal de mon pays.

Chaque pays possédait sa coiffure :


mon chapeau, je le mettais dans ma poche. J'ai porté et je porte
encore le béret.
Notre béret de Gendarme, c’est toute notre vieille Gendarmerie,
Nos collègues gendarmes, avec orgueil le portaient haut devant
en militaire et avec çà c’était tellement pratique.
Quand Monsieur le Curé à vélo sur la route apparaissait et où le
paysan déposait-il sa chique ?
Mais c’était dans son béret.
Le basque, lui, le mettait sur l’occiput, et le landais, sans
reproche et sans crainte, le posait ainsi quand il voulait dire
"zut", béret tout petit mais c’était une merveille :
Pour réfléchir c’est ainsi qu’on le mettait, Et pour crâner on le
mettait sur l’oreille. Quel orateur était ce coquin de béret !
Quand le grand-papa travaillait dans le jardin, et qu’à l’église on
sonnait tant et plus, pour la prière, il l’enlèvait et faisait le signe
de la croix,
Plus de béret quand sonnait l’angélus. Les parisiens dont l’enfant
n’était pas sage, pour donner la fessée prenaient un martinet,
Un martinet ! un truc de sauvage, mais à la campagne nous on
prenait un bon coup de béret.
Lorsque à Bayonne, on jouait à la pelote basque, c’était son béret
que l’on jetait au vainqueur, et ce béret c’était pas de la
gnognote puisque dedans on avait mis tout son cœur.
Notre béret aurait fait le tour du monde, beaucoup l’avaient
adopté sur la terre et sur l’onde, car un béret çà tient sur la tête,
coquin de sort, malgré le vent et malgré le cyclone, c'est solide.
Quand le gendarme quittait sa fiancée c’est le béret qui rythmait
les adieux, loin seul avec sa pensée, c’est au béret qu’il parlait
avec les yeux. Je ne vous parlerais pas de la guerre, quelques
grincheux me le reprochaient mais vous savez tout ce qu’ils ont
pu faire les petits gars qui portaient le béret...

Ne croyez surtout pas que tant d'années passées, sous le bel


étendard de Belgique, mon pays et sous mon unité d'Elite, ont
été pour moi de la terreur ou de l' épouvante. Jamais je ne me
suis senti menacé ou méprisé de ma hiérarchie. J'ai toujours pu
rester fermement en accord avec ma conscience. Je n'ai jamais
eu à faire front à des décisions autoritaires, arbitraires prises par
des supérieurs dictateurs .
116
La concertation, l' évaluation préalable précise a toujours
exécutée et communiquée au préalable.Je n'ai donc aucun regret,
une vie qui a réellement dépassé le rêvé. Au cours de mon
existence, comme partout dans l'entièreté de notre société, j'ai
connu d'honnêtes et braves personnes mais au regret aussi des
gens perfides, astucieux, manipulateurs, menteurs, bluffeurs, qui
le sourire aux lèvres m'ont accablé de tendresse et m'ont appelé
frère. Bien des années plus tard, j'ai compris que c'étaient les
mêmes qui en règle générale, au plus ils me détestaient, étaient
prêts à me nuire.
En tant qu'audacieux retraité, je suis porté par un intérêt du
métaphysique non religieux de la philosophie moraliste. Ce blog
rassemble aussi bien l'extrait de réalisations personnelles que
de personnes qui ont mon admiration.Jamais mon intention n'est
de croiser le fer avec notre société et surtout pas pour
l'améliorer, par exemple, mais la tenir à distance, quoi qu'il
advienne. Je supprime tout service, mais aussi toute exigence.
Au XXIème siècle je suis à la recherche par les sources de l’Esprit
à découvrir par la réflexion une connaissance intuitive du coeur à
la libération d’un état social dont chacun de nous est
conditionné tout en fixant son propre égo par le Sacré qui anime
la Terre, le Cosmos et les puissances du monde naturel. Ce doit
être un trait particulier de ma personnalité. J'ai pris d'emblée
très tôt la liberté d’entreprendre tout ce qui m’intéresse sans me
soucier du regard des autres,et de ne jamais me plier à une
morale et à des moeurs auxquelles je n'adhère pas et qui sont
d'un usage courant de mon siècle. A cette époque, j'ai eu bien
difficile d'adhérer à la forme de musique et d'écriture de tradition
classique en usage chez des

gens que j'estimais en tant qu' intellectuels mais retranchés dans


ma catégorie d'élitistes rétrogrades. A l'adolescence en
résistant à un ensemble de choses qui m'entouraient, j'ai opté
par lassitude en me tenant à l'écart, d'adhérer au surréalisme qui
me paraissait être une forme qui m'était bien adaptée. J'ai
toujours eu difficile de subir toute forme de domination et de
rigidité de règles qui aurait pu m’ empêcher d’ avoir ma liberté
d'action. Et puis voilà qu'ayant à peine 18 ans, par un
renversement de situation, je signe mon engagement à la
Gendarmerie en Belgique..

…...............................................................................................
.............Ce matin, dans un moment de réflexion, en toute
simplicité
117
avec la fermeté qui m'est coutumière, j'ai pris la décision
de découvrir
une pensée unique à laquelle je n'ai
jamais pu avoir
l'accès moi-même
et je ne désespère pas.
…...............................................................................................
..............
Je croyais autrefois à l'âge des étoiles
des sources du rire et des premiers espoirs
Être né pour tout dire n'être là que pour ça
Intoxiqué très tôt par le besoin d'écrire
Je me suis avancé parmi vous pas à pas
Et l'on m'a regardé comme un énergumène
Comme un polichinelle au sifflet bien coupé
Qui savait amuser son monde à la rigueur
Le faire un peu sourire le faire un peu pleurer
J'aurais pu devenir assez vite virtuose
mais le goût m'est passé de parler dans le vent
Je ne dirai pas tout de mes chansons tristes
à ne chanter qu'une fois ou deux par an.
…...............................................................................................
..............

Me dirigeant par l'esprit vers l'Egypte ancienne, fixant ma


destination à la demeure du Premier Hiérophante. Puis, vient le
moment d'accéder au Mastaba et à l'Amenti où je m'installe
paisiblement allongé sur la grande dalle du caveau. Mon
ressenti est l'impression d'avoir été enterré vivant dans un
caveau servant de boîte crânienne à mon cerveau. Les yeux
fermés, je suis calme et recherchant en mon propre intérieur un
apaisement devant l'immensité de l'infini. Puis retrouvant
vite le reposant fil doux reliant son être à la terre, comme se
jeter dans le vide d'un précipice, il entreprend le geste qui va le
propulser en avant et pénètre une forte lumière. C'est alors que
débute en rêve un très long voyage en des planètes et mondes
lointains ou des morts demeurent dans une autre dimension.
Exilés de la terre restés interminablement bien vivants et qui ont
leur âme immergée dans un immense bonheur.

LA LANGUE D OR :
118
Il est vrai, sans mensonge, certain et tout à fait véridique. Tout
ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est
en haut est comme ce qui est en bas, afin d'accomplir les
miracles de la chose Une. ... toutes choses sont nées de cette
chose unique.. Durant mon court passage de pèlerin en ce
monde, j’aurai toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en
Secret le constant hommage de mon intelligence et de ma
volonté. Si je lui suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche
divine étoilée, par la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai
courageusement travaillé, lutté et souffert pour la cause du
Maître; si je peux réaffirmer avoir combattu le bon combat,
j'aurai achevé ma course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime
bienheureux jour de la pesée de mon âme, il me restera à
attendre armé de ma seule patience la décision de justice que le
juste juge aura rendu à mon égard....Dieu éternel grand de
l’univers créé ; fait que nous, tes serviteurs puissions toujours
avoir souvenance des choses secrètes et bénies que nous avons
appris, que nous vivions comme il convient, avec intelligence en
nos entreprises, donnez-nous

des forces pour supporter toutes difficultés et la beauté pour


orner votre Grand Royaume.
6
BLOOD PROVIDES ONLY DRY NEVER..
NO MAN IS RICH ENOUGH
TO BUY HISS PASSWORD ERRORS..
AUCUN HOMME N EST ASSEZ RICHE
POUR RACHETER LES ERREURS
DE SON PASSE..
nemo me impune laccessit

LE SANG VERSE ..NE SECHE JAMAIS..


TROUVER UN POISSON SANS ARETE
EST AUSSI DIFFICILE A TROUVER
QU UN HUMAIN SANS PERFIDIE , EPINE
OU DEFAUT..
..................................................................................................
................
L'intelligence viendrait de la tête
et la sagesse du coeur.

…...............................................................................................
...............
119
AUCUN HOMME N EST ASSEZ RICHE
POUR RACHETER LES ERREURS
DE SON PASSE..
UN POISSON SANS ARETE
EST AUSSI DIFFICILE A TROUVER
QU UN HUMAIN SANS
DEFAUT..
..................................................................................................
................
Si tu n’ a rien trouvé d'intéressant içi, tant pis pour toi.
Quelqu'un d'autre passera lui, quelques minutes
7

de son temps d'une manière agréable.


Que le plus grand, qui est en secret
et proche de la divine étoilée,
te donne toute satisfaction
….........................................................................LES
INTENTIONS DE L’ÂME…
Dans le milieu de la spiritualité, le pouvoir de la pensée positive
semble incontesté, voire presque sacro-saint. On nous dit même
que nous créons notre propre réalité. Les auteurs qui écrivent
sur ce sujet nous promettent des résultats les plus miraculeux :
en entretenant les bonnes pensées et en répétant des
affirmations, nous pouvons créer tout ce que nous souhaitons
vivre à l’avenir. Nous pouvons même transformer des
événements négatifs et traumatisants de notre passé en positif.
Une fois l’expérience traumatisante dé-créée, nous pouvons
continuer notre vie comme si l’événement négatif n’avait jamais
eu lieu. Cependant, beaucoup de personnes s’emploient
ardemment à utiliser la pensée positive pour améliorer leurs
conditions de vie, sans connaitre l’amélioration souhaitée : ni la
guérison d’une maladie persistante, ni la prospérité financière
rêvée, ni le grand amour tant attendu. Est-ce parce qu’elles ne
s’y prennent pas comme il faut ? En outre, si les pensées
positives ont tant d’effet sur notre réalité, n’en va-t-il pas de
même pour les pensées négatives ? Après tout, nous sommes
souvent traversés par des peurs et des inquiétudes. Il suffit de
prendre par exemple les soucis que peuvent faire les parents
pour leurs enfants. « Vont-ils rentrer à la maison sains et saufs ?
», « Vont-ils savoir refuser de prendre de la drogue ? »…

Malgré ces peurs très courantes, pour la grande majorité, tout se


passe bien. Sans oublier ces nombreuses pensées anxieuses
concernant nos petits symptômes physiques où nous nous
demandons si nous n’aurions pas quelque chose de grave. Mais
120
en règle générale, toutes ces pensées négatives nourries par la
peur ne deviennent pas notre réalité… bien heureusement !

Nos pensées n’ont-elles donc aucune influence sur la réalité qui


nous entoure ? Ne sommes-nous pas les créateurs de notre
propre réalité ? L’univers n’est-il en rien affecté par nos pensées
positives ou négatives ? Suit-il simplement son cours,
indépendamment de nos états ? Je ne le pense pas. Mais la
relation entre nos pensées et notre réalité est sûrement
beaucoup plus subtile que ce que proposent de nombreuses
théories sur le sujet. Afin de bien comprendre cette relation il me
semble nécessaire d’explorer le rôle de l’âme dans le processus
de création, et d’aborder la possibilité que c’est en nous
connectant à notre âme que nous pouvons soutenir ce processus.

Qui est le créateur de nos vies ?

Pour mieux saisir la relation entre la pensée et la réalité nous


devons tout d’abord comprendre véritablement ce qu’est la
création. La création est une force qui émerge d’un état d’unité
absolue : le Tout, la Source Première, le mystère que nous
appelons parfois Dieu. De cette Source naît non seulement la
création, mais aussi des créateurs ; des êtres d’un ordre très
élevé que l’on pourrait appeler les Archanges. Ce sont des êtres
cosmiques très majestueux et chacun représente un aspect de la
Source originale. Bien qu’un Archange soit un être magnifique et
vaste, il n’est pas tout ; il ne représente pas toute la création,
puisqu’il y a de nombreux Archanges. Ainsi, comme tous les êtres
individuels, ils perçoivent une différence entre leur monde
intérieur (leur manière d’expérimenter la vie) et le monde
extérieur (le reste de la création). Ce monde intérieur est unique,
et par conséquent, la création des Archanges donne lieu à
l’individualité. C’est l’expérience d’un monde extérieur infini, par
opposition à un monde intérieur unique, qui crée la notion de
l’individualité.

La distinction entre une réalité intérieure et une réalité


extérieure donne lieu également aux concepts du temps et de
l’espace. Car dès lors que vous vivez quelque chose comme étant
extérieur à vous-même, cela signifie qu’il y a de l’espace à
l’extérieur de vous. Et du point de vue des êtres extérieurs à
vous-même, vous occupez une place dans ce même espace ; vous
partagez cet espace, et ainsi l’espace devient objectif. La notion
même de l’espace implique qu’il existe des êtres différents, avec
leur propre façon subjective de vivre le monde extérieur. S’il n’y
avait qu’une unité, un tout, la notion de l’espace n’aurait aucune
121
signification, les notions mêmes d’extérieur ou d’intérieur
n’existeraient pas.

De plus, à partir du moment où plusieurs individus occupent un


espace partagé, il y aura une interaction et une communication
entre eux, ce qui crée la notion du temps. La communication
affecte la réalité intérieure des êtres individuels ; elle implique
qu’un changement s’opère chez eux, et le changement implique
une notion de temps. Ainsi, dès lors que des êtres conscients
interagissent, il existe inévitablement la notion du temps, un
temps partagé.

Par la création des Archanges, la Source infinie a donné


naissance à l’individualité, à la distinction entre une réalité
intérieure et extérieure, à l’espace, au temps, et à la possibilité
d’interagir et de communiquer. A partir de cette seule étape, les
bases de la création ont été posées. Les Archanges à leur tour
créent de nombreux nouveaux êtres ; de nouveaux créateurs qui
portent en eux une partie de l’essence de l’Archange, mais qui
ajoutent quelque chose d’unique qui leur appartient. Chaque acte
de création implique quelque chose de nouveau. Et ainsi cela se
perpétue, sans fin. Les créateurs nouveau-nés créent de
nouveaux créateurs à leur tour. Il y a un renouvellement
continuel au niveau des créateurs, ce qui engendre de nouvelles
dimensions de temps et d’espace. Lors de l’un de ces niveaux,
émerge l’être humain. Dans l’absolu, tout ce que nous créons en
tant qu’êtres humains fait partie du processus fondamental de la
Source qui est celui de créer une vaste diversité de créateurs qui
ont tous pour origine la même Unité.

L’une des règles principales de ce processus est la suivante : en


tant que créateur, vous pouvez créer tout ce que vous souhaitez,
à condition que ce soit en harmonie avec la source plus élevée,
celle qui vous a créé. Pour les Archanges, leur source plus élevée
est Dieu, pour nous, c’est notre âme. L’âme est le créateur de
notre personnalité humaine, et en tant qu’être humain nous
reflétons un aspect de notre âme, de la même manière qu’un
Archange représente un aspect de Dieu.

Les deux facteurs fondamentaux qui déterminent notre réalité


humaine sont donc : 1) notre âme, et ses intentions pour nous, et
2) notre volonté ou non de travailler en collaboration avec notre
âme, la source qui nous a créés. Notre âme a un projet de vie
pour nous, qui peut comprendre des objectifs qui sont différents
de nos idées sur ce qui est souhaitable dans notre vie.
122
La force créatrice principale dans nos vies est notre âme, et non
nos pensées humaines. Nous pouvons cheminer avec ou contre la
force créatrice de notre âme. La pensée positive ne sera pas
efficace si elle vise des désirs qui ne correspondent pas au but de
notre âme. Mais des pensées positives en adéquation avec les
intentions de l’âme soutiennent le processus de création et
apportent plus de grâce et de facilité à son déroulement.

Nos pensées peuvent ainsi faire une grande différence : en tant


qu’êtres humains nous possédons une grande liberté même si
elle reste la force créatrice principale de nos vies. Son but fournit
la trame, le terrain de jeux ; nous remplissons les détails. Ce but
laisse une grande marge de manœuvre, puisque nous sommes
censés être des créateurs nous-mêmes, et ainsi ajouter quelque
chose de nouveau à la réalité de l’âme. Elle confère à chaque vie
une vision directrice, un objectif global, et en utilisant notre
créativité afin de servir cette vision, nous nous donnons la
possibilité de savourer la vie avec le plus grand bonheur et
épanouissement.

Créer en disharmonie avec l’âme

Imaginez un ange magnifique, juste au-dessus de vous, qui


émane une joie et une sagesse tranquilles. Cet ange vous aime,
de façon inconditionnelle ; il ne vous rejette ni ne vous
condamne, quoi que vous fassiez. Considérez maintenant que cet
ange est votre âme. Tant que vous êtes près de cet ange et que
vous ressentez sa présence, tout va bien, vous vous sentez aimé
et choyé. Vous avez le sentiment qu’il y a quelque chose de plus
grand et plus aimant que vous qui vous soutient sur votre chemin
de vie. Vous êtes en mesure de vivre de la joie et de la sérénité
même lorsque la vie ne se déroule pas de façon fluide.

Si, au contraire, vous ne suivez pas le chemin de votre âme, que


vous allez à l’encontre de vos sentiments profonds et que vous
essayez de trop contrôler la vie, vous perdez le contact avec la
sagesse de votre âme. Vous commencez à ressentir une sorte de
vide à l’intérieur. Comme pour tout le monde, il vous arrive
parfois de vous laisser embarquer par vos préoccupations
terrestres et de focaliser toute votre attention sur des choses qui
vous semblent certes très importantes, mais qui ne contribuent
pas forcément à votre évolution intérieure, telles que la
reconnaissance, les possessions, la réussite, l’argent… Ainsi vous
suivez un autre chemin que l’ange, et vous commencez à sentir
une tristesse et une solitude au fond de vous.
123
Vous tentez alors de résoudre la situation en travaillant plus dur,
en essayant d’obtenir plus d’argent, de succès ou de pouvoir, car
la société dans laquelle vous avez grandi vous a appris que ces
choses-là sont importantes. Ou encore, vous essayez de soulager
votre solitude en cherchant le partenaire idéal. En réalité ce que
vous êtes en train de faire, c’est chercher votre ange intérieur
dans le monde extérieur. Cela est toujours voué à l’échec, car une
condition ou une personne extérieure ne pourra jamais remplir le
rôle de votre ange intérieur ; le résultat sera toujours décevant.
Et plutôt que de rétablir la connexion avec votre âme, vous aurez
le sentiment d’en être plus éloigné encore.

Il se peut souvent à ce moment-là qu’une crise surgisse dans


votre vie, une épreuve qui vous invite à vous réveiller et à vous
réaligner avec votre âme : cela peut prendre la forme d’une
maladie ou d’un événement douloureux tel qu’un divorce ou la
perte d’un emploi. Il devient alors essentiel que vous vous
tourniez vers l’intérieur et cherchiez activement à rétablir la
connexion avec votre ange. Car si vous souhaitez créer une vie
nouvelle, plus épanouissante, la pensée positive seule ne suffira
pas.

Si vos pensées positives ne visent qu’à gommer les coups durs


pour que vous puissiez retourner à la vie à laquelle vous étiez
habituée, elles sont vouées à l’échec, car elles vont à l’encontre
des intentions de l’âme. De la même manière, si ces pensées
positives ou mantras sont utilisées dans le but d’éliminer une
maladie ou un malheur, elles ne représentent alors qu’un moyen
de renier ou refouler l’ombre intérieure, qui demande, au
contraire, que vous la regardiez en face. C’est seulement lorsque
vous accueillez pleinement vos émotions et peurs les plus
profondes, et que vous rétablissez le lien conscient avec votre
âme, qu’une vraie solution pourra émerger. Lorsque vous êtes
prêt à faire face à votre obscurité intérieure et à écouter
vraiment ce que votre cœur souhaite vous dire, votre âme vous
apportera la solution.

Il se peut que vous vous demandiez peut-être pourquoi nous


avons des désirs qui vont à l’encontre des projets de notre âme,
ou pourquoi l’âme a des objectifs qui vont à l’encontre de nos
projets. La raison réside dans le fait que le but principal de notre
âme est la croissance intérieure, tandis que nous recherchons
souvent des solutions à nos problèmes dans le monde extérieur.

Du point de vue de l’âme, les expériences négatives arrivent pour


nous guider vers la libération et la évolution intérieures.
124
Pourtant nous préférons souvent éviter ces expériences. Nous
cherchons à nous débarrasser de la douleur physique ou
émotionnelle. Envisager que cet inconfort puisse avoir du sens et
nous mener à une meilleure compréhension de nous-mêmes,
représente un vrai défi. C’est seulement lorsque nous
reconnaissons la sagesse de notre âme, qui dépasse notre
compréhension humaine, que nos pensées ont un pouvoir
créateur. Seule la pensée positive qui reconnait la valeur et la
signification des « expériences négatives » est alignée avec la
force divine qui crée l’univers.

Reconnaître les intentions de votre âme

J’ai affirmé que si nous souhaitons changer notre réalité par la


pensée positive, il est très important que nous le fassions en
harmonie avec notre âme. Si la pensée positive ne vise pas à
approfondir la connexion avec notre âme, si elle n’est pas en
phase avec le but principal de l’âme, alors le résultat, quel qu’il
soit, ne nous apportera pas de bien-être durable. La question se
pose alors, comment travailler en accord avec notre âme ?
Comment savoir si nos souhaits et désirs sont alignés avec la
vision et le but de notre âme ?

1. Gardez un esprit léger et ludique

Cheminer en harmonie avec son âme procure un sentiment de


joie et d’inspiration, il n’y a rien de pesant. L’âme nous parle à
travers des ressentis de joie, d’inspiration, et d’encouragements.
Si vous êtes en train de répéter des affirmations et que vous le
vivez comme une tâche difficile ou lourde, vous n’êtes pas en
phase avec votre âme. Par exemple, imaginons que vous
souhaitez trouver une nouvelle maison. Vous vous permettez d’y
songer de façon imaginative et ludique, comme un enfant : vous
imaginez où elle pourrait se trouver, comment allez-vous la
meubler, la décorer, à quoi pourrait ressembler le jardin…

Vous vous imaginez en train de recevoir vos proches avec joie, et


songez à quel point vous allez apprécier votre nouvelle maison.
Si ces rêveries vous procurent du bonheur, cela signifie que vous
êtes en bonne voie, que vous êtes en train de créer quelque
chose qui est en accord avec votre âme. Autorisez-vous à laisser
libre cours à votre imagination. Ne vous limitez pas avec des
pensées telles que « Ce n’est pas réaliste, je n’arriverai pas à
avoir cela », simplement plongez-vous dans votre rêve aussi
longtemps que cela vous donne de la joie. Le sentiment joyeux
125
est une confirmation que votre projection est cohérente avec le
projet de votre âme.

Autrement dit, si vous utilisez la pensée positive de la plus juste


manière qui soit, la pensée positive est en elle-même une
récompense : c’est une expérience qui vous apporte du plaisir et
un mieux-être. Tant que vous êtes dans cet élan d’anticipation
joyeuse, vous êtes connecté à votre âme. Si par contre vous
remarquez des sensations désagréables, ou si l’exercice vous
demande beaucoup d’effort, cela signifie que votre imagination
n’est pas alignée avec votre âme. Si vous êtes en train de
projeter des pensées qui ne sont pas en harmonie avec le but de
votre âme, il y aura un sentiment de quelque chose de forcé, de
contrôlant ; le côté ludique et joyeux de l’exercice sera absent.

2. Faites la distinction entre l’amour et la peur

Afin de savoir si vos pensées sont alignées avec le but de votre


âme, vous pouvez vous poser la question suivante : “Mes
pensées positives, sont-elles basées sur la peur ou sur l’amour ?
».

Prenons l’exemple d’une personne qui vit des soucis d’argent.


Des centaines de fois par jour, elle répète solennellement
l’affirmation « Je suis riche et prospère », tout en se concentrant
sur des images de prospérité et d’abondance. Cependant, si la
source véritable de cette affirmation est la peur de manquer, elle
ne sera pas efficace. Les pensées positives ne peuvent être
bénéfiques que lorsqu’elles ont leur source dans l’amour, ce que
l’on reconnaît par les sensations de joie et de légèreté qui les
accompagnent. Les affirmations qui ont un véritable pouvoir
créateur vont de pair avec une conviction sereine que tout ira
bien, tandis que les pensées qui sont issues de la peur, bien
qu’elle puisse avoir l’air très positives sur la surface, sont
rarement bénéfiques. Elles ne sont pas en harmonie avec l’âme,
et ce sont les émotions inconfortables sous-jacentes qui nous le
montrent.

Ce n’est que lorsque la personne qui a des soucis d’argent


devient consciente de sa peur de manquer qu’elle peut formuler
ses pensées à partir de l’amour. Elle a d’abord besoin de regarder
de façon honnête la nature de sa peur. Peut-être qu’une partie
d’elle n’est pas convaincue de mériter de recevoir l’abondance,
ou alors il y a en elle une sorte de rejet profond de la vie sur
terre, ce qui l’empêche d’accéder à l’abondance au niveau
matériel. Son ange ne juge rien là-dedans, et si la personne se
126
met en lien avec son âme, elle aura plutôt tendance à vouloir
envoyer des pensées aimantes et rassurantes à la partie d’elle
qui a peur.

Elle commence ainsi à se transformer au niveau intérieur. Une


fois qu’elle a reconnu et libéré cette part d’ombre, les choses
pourront se transformer sur le plan extérieur. Même s’il n’y a pas
d’arrivée d’argent tout de suite, le fait que la personne évolue
intérieurement et ressent plus de compassion pour elle-même
rend sa vie plus légère et fluide. Par conséquent, elle devient
plus lumineuse et plus optimiste, et cette attitude plus positive
attire de nouvelles opportunités vers elle : ainsi l’abondance
intérieure commence inévitablement à se refléter à l’extérieur.

Lorsque vous avez des souhaits ou des désirs, il serait donc


bénéfique de vérifier s’ils naissent de la peur ou de l’amour. Si
c’est la peur, tournez-vous vers l’intérieur de vous et regardez
cette partie de vous qui a peur. Observez-la avec tendresse et
sincérité, et posez-vous cette question, « De quoi cette partie de
moi a-t-elle vraiment besoin à présent ? ».

En agissant ainsi, vous découvrirez très souvent que la réponse


est en lien avec quelque chose à l’intérieur et non à l’extérieur.
Le besoin concerne souvent des qualités telles que l’estime de
soi, la confiance, la capacité de poser ses limites, la compassion
ou l’humour. Ainsi vous détenez la possibilité de vous apporter ce
dont vous avez besoin en développant ces qualités dans votre vie
quotidienne. De cette façon, vous êtes à l’écoute de la partie de
vous qui a peur et cela peut engendrer des changements dans
vos souhaits et vos désirs. Ils auront tendance à se baser
davantage sur l’amour et la compassion pour soi, plutôt que la
peur.

Guérir l’ombre en nous est un chemin profondément créatif. Faire


face à la peur et l’envelopper d’une énergie aimante s’avère bien
plus efficace que toutes les affirmations que l’on puisse imaginer!
Et le fruit de ce travail est une connexion approfondie avec votre
âme qui se met à rayonner au travers de vous. C’est cette
lumière-là qui est créative. Elle peut créer une réalité extérieure
(travail, relations..) qui vous apportera la croissance intérieure,
la joie et le bonheur.

Conclusion

Reprenons le titre de cet article : Si nous créons notre réalité,


pourquoi nous vieillissons ? » D’un point de vue humain, devenir
127
vieux est quelque chose d’indésirable ; du moins c’est la
croyance qui est souvent présentée par le biais des médias et de
la publicité. Une quantité incroyable de temps et d’argent est
dépensé à entretenir l’idéal de rester – et paraître – jeune. Mais
vous pouvez répéter autant de pensées positives et
d’affirmations que vous voulez, vous allez inévitablement vieillir.

Vos pensées sont impuissantes face au processus naturel de


vieillissement. Mais regardons maintenant cet enjeu depuis la
perspective de l’âme. Se préoccupe-t-elle de préserver notre
jeunesse ? De son point de vue, le temps n’a aucune prise sur
nous, seul notre corps vieillit. Si vous souhaitez vous mettre en
lien son point de vue, regardez-vous dans un miroir : vous
constaterez que votre visage vieillit, mais vous pouvez en même
temps remarquer qu’il y a quelque chose en vous, derrière vos
yeux, qui ne change pas. Voici ce que vous êtes réellement.

L’être humain aimerait peut-être rester dans ce corps pour


toujours, mais elle, ne le souhaite pas. Elle sait qu’il y a
infiniment plus de mondes et de dimensions à explorer et
expérimenter. L’âme regarde au-delà de ce que nous voyons avec
nos yeux humains, et sait que l’univers nous attend.

.....................................

Doctrine de la transmigration des âmes. La métempsycose est


peut-être vraie.
C'est un Green Mountain Boy, un sérieux métempsycosiste réel
adepte de la Metempsycose qui en parle. La doctrine de la
transmigration des âmes. Pourquoi la métempsycose est peut-
être vraie... Je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques;
en effet, j'en ai des souvenirs. L'Inde et surtout le bouddhisme
étaient connus à Alexandrie. On leur empruntait la
métempsychose, la façon d'envisager la vie comme
l'emprisonnement de l'âme dans un corps. Moitié riant, moitié
sérieux, parlant de la métempsycose et de la succession des
formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une
source qui passe de bassins en bassins. Incarnations successives
d'une âme après la mort. Ces fils existaient de fait ou
virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de
leurs métempsychoses, prendre place dans votre famille. Il me
semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même
personnel, s'est passé, avant que
128
je ne fusse né, ici. Vraiment, si je croyais aux
métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai été, dans les
existences antérieures, moine...
Descente dans le passé métempsychique de la métempsychose,
ou encore de la métempsycose. L'essor, à date récente de
psychologie, psychose, influe en faveur de la forme latine
metempsychosis, exprimant le passage d'une âme d'un corps
dans un autre ou un changement de lieu du Métempsycosiste,
Métempsychosiste relatif à la métempsychose. Comment la vérité
s'illumina sous la forme d'un manuscrit métempsychosiste.
Adepte de la métempsychose qui traite
8
des doctrines de la métempsycose. Le colonel Ethan Allen,
surnommé le Green Moutain Boy, passe aussi pour avoir été
sérieux métempsycosiste. Je ne suis pourtant pas
métempsycosiste m'entendra t'on objecter, il me vient, je ne sais
pourquoi et comment, la pensée de mon frère et l'association de
son souvenir avec l'oiseau mort s'agissant du déplacement de
l'âme. Représente la doctrine selon laquelle une même âme peut
animer successivement
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale : les anciens Égyptiens, les Hindous...
métempsychose, qui, bien que plus conforme à l'étymologie, n'a
pas été retenue par l'Académie. Et j'en ai conservé des
souvenirs...
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsychose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux. Métensomatose, transmigration,
métempsychose, dogme fondamental du brahmanisme.
Pythagoras l'emprunta aux Égyptiens, et communiquée aussi à
plusieurs nations par nos Druides
de nos anciens Gaulois portait la croyance que les âmes,étant
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer de place d'un
corps à un autre Si elle avait étévaillante, ils la logeaient au
corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un pourceau
ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce châtiment, elle
reprenait
le corps de quelqu'autre homme.
En théologie païenne.. Contes qui s étaient glissés parmi sa
métempsycose, ...en tout temps par la métempsycose De soeur
en soeur …
129
En Philosophie. Le nom de Pythagore est attaché pour avoir
soutenu l opinion
de la métempsycose qui est également devenu un dogme
religieux
chez quelques peuples de l Asie

9
Je ne déteste rien ni personne, pourtant m'exaspèrent ceux que
j'ai été amené à rencontrer dans ma vie et qui ont tentés de
dévorer mon énergie, les stupides, les prétentieux, les
nombrilistes, comme ou encore ceux qui sont toujours à donner
leur avis sans écouter les autres. Je n'ai pas éprouvé d'intérêt
pour ceux qui se couvrent le plus souvent de ridicule sauf pour
une exception ceux qui le font pour s'amuser. J'oubliais les
conformistes qui ont également la faculté de m'exaspérer. Je me
suis toujours désinteressé des gens qui manquent de
perspective, des gens incapables de situer un événement dont on
parle dans la ligne du temps d'une histoire. Ayant par ma
mémoire sélective fait l'oubli du passé, parceque cela rejoint un
trait de mon caractère que je tente d'améliorer. J'ai eu quelques
fois à faire front à des énervants qui veulent accepter à tout prix
ce qui est nouveau et qui vient nous troubler la vie sans se poser
la moindre question, sans en débattre auparavant et sans rien
avoir compris des conséquences en résultant. Ceux-ci mêmes
étant bien d'accord avec ceux qui y montrent une satisfaction
béate. M'agacent aussi les gens qui font preuve d'un total
manque flagrant d'esthétisme à tout point de vue.
Je peux vous assurer que je témoigne d'un intérêt profond à la
bonne conduite moralité ainsi qu'à conserver une nature
charitable . Cet état d'esprit me tient déjà très éloigné d'une
fange de personnes qui ont leur égo surdimensionné et un sexe à
la place du cerveau.
...........

.
130

10
Entretien adorable:
L'écrivain COLETTE film documentaire n/b
avec Jean Cocteau Colette ... Herself / Narrator
Jean Cocteau ... Himself
Maurice Goudeket ... Himself
Pauline Tissandier ... Herself
Georges Wague ... Himself
Colette was the surname of the French novelist and performer
Sidonie-Gabrielle Colette (28 January 1873 -- 3 August 1954). She
is best known for her novel Gigi....Considered nowadays to be
Colette's masterpiece, Chéri was originally met with controversy
because of its choice of setting - the demimonde of the Parisian
courtesans - and also because of its portrayal of the hedonistic
Chéri....After Chéri, Colette entered the world of modern poetry
and painting revolving around Jean Cocteau, who was later her
neighbor in Jardins du Palais-Royal. Their relationship and life is
vividly depicted in their books. By 1927, she was frequently
acclaimed as France's greatest woman writer. "It ... has no plot,
and yet tells of three lives all that should be known", wrote Janet
Flanner of Sido on its publication in 1930. "Once again, and at
greater length than usual, she has been hailed for her genius,
humanities and perfect prose by those literary
journals which years ago ... lifted nothing at all in her direction
except the finger of scorn."
She spent her final years in a wheelchair, being cared for by
Goudeket, whom she called "a saint". In 1951 she attended the
premiere of a documentary about her life, and at the end she was
heard saying to Goudeket, "What a beautiful life I've had"....A
controversial figure throughout her life, Colette flaunted her
lesbian affairs.

11
Notable works...
Claudine à l'école (1900) (translated as Claudine at school)
Claudine à Paris (1901)
131
Claudine en ménage (1902) (translated as Claudine married)
Claudine s'en va (1903) (translated as Claudine and Annie)
Dialogues de Bêtes (1904)
La Retraite Sentimentale (1907)
Les Vrilles de la vigne (1908)
La Vagabonde (1910)
L'Envers du music hall (1913)
L'Entrave (1913) (translated as The Shackle)
La Paix Chez les Bêtes (1916)
L'enfant et les sortilèges (1917, Ravel opera libretto)
Mitsou (1919)
Chéri (1920)
La Maison de Claudine (1922) (translated as My mother's house)
Le Blé en herbe (1923) (translated as Ripening seed)
La Fin de Chéri (1926) (translated as The last of Chéri)
La Naissance du Jour (1928) (translated as Break of Day)
Sido (1929)
La Seconde (1929) (translated as The other one)
Le Pur et L'Impur (1932) (translated as The Pure and the Impure)
La Chatte (1933)
Duo (1934)
Julie de Carneilhan (1941)
Le Képi (1943)
Gigi (1945)
L'Étoile Vesper (1947)
Le Fanal Bleu (1949) (translated as The Blue Lantern)
Paradis terrestre, with photographs by Izis Bidermanas (1953)

12
Si tu n’ a rien trouvé d'intéressant içi, tant pis pour toi.
Quelqu'un d'autre passera lui, quelques minutes
de son temps d'une manière agréable.
Que le plus grand, qui est en secret
et proche de la divine étoilée,
te donne toute satisfaction
132
…...............................................................................................
........................

Doctrine de la transmigration des âmes. La métempsycose est


peut-être vraie.
C'est un Green Mountain Boy, un sérieux métempsycosiste réel
adepte de la Metempsycose qui en parle. La doctrine de la
transmigration des âmes. Pourquoi la métempsycose est peut-
être vraie... Je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques;
en effet, j'en ai des souvenirs. Des livres anciens affirment que
l'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait la métempsychose, la façon d'envisager la vie
comme l'emprisonnement de l'âme dans un corps. Moitié riant,
moitié sérieux, parlant de la métempsycose et de la succession
des formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une
source qui passe de bassins en bassins. Incarnations successives
d'une âme après la mort. Ces fils existaient de fait ou
virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de
leurs métempsychoses, prendre place dans votre famille. Il me
semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même
personnel, s'est passé, avant que je ne fusse né, ici. Vraiment, si
je croyais aux métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai
été, dans les existences antérieures, moine...
Descente dans le passé métempsychique de la métempsychose,
ou encore de la métempsycose. L'essor, à date récente de
psychologie, psychose, influe en faveur de la forme latine
metempsychosis, exprimant le passage d'une âme d'un corps
dans un autre ou un changement de lieu du Métempsycosiste,
Métempsychosiste relatif
à la métempsychose. Comment la vérité s'illumina sous la forme
d'un manuscrit métempsychosiste. Adepte de la métempsychose
qui traite des doctrines de la métempsycose. Le colonel Ethan
Allen, surnommé le Green Moutain Boy, passe aussi pour avoir
été sérieux métempsycosiste.

13

Je ne suis pourtant pas métempsycosiste m'entendra t'on


objecter, il me vient, je ne sais pourquoi et comment, la pensée
de mon frère et l'association de son souvenir avec l'oiseau mort
s'agissant du déplacement de l'âme. Représente la doctrine selon
laquelle une même âme peut animer successivement
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
133
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale :
les anciens Égyptiens, les Hindous... métempsychose, qui, bien
que plus conforme à l'étymologie, n'a pas été retenue par
l'Académie. Et j'en ai conservé des souvenirs...
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsychose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux.

Métensomatose, transmigration, métempsychose, dogme


fondamental du brahmanisme. Pythagoras l'emprunta aux
Égyptiens, et communiquée aussi à plusieurs nations par nos
Druides
de nos anciens Gaulois portaient la croyance que les âmes ,étant
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer de place d'un
corps à un autre

Si elle avait été vaillante, ils


la logeaient au corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un
pourceau
ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce châtiment, elle
reprenait
le corps de quelqu'autre homme.

14

En théologie païenne.. Contes qui s étaient glissés parmi sa


métempsycose, ...en tout temps par la métempsycose De soeur
en soeur …
En Philosophie. Le nom de Pythagore est attaché pour avoir
soutenu l opinion
de la métempsycose qui est également devenu un dogme
religieux
chez quelques peuples de l Asie
…........................

MA MORT EST PROCHE.


134
La première fois, lorsque j’ai décroché, j’ai constaté par moi-
même, me croyant toujours bien vivant que je ne voulais pas
partir et voulais aussi rester auprès des vivants. Je ne me rendais
pas compte que j’étais mort. Dans mon cas d’accident brutal, je
ne ne voyais pas la lumière blanche … cela devait créer une
couche grise dans l'aura qui m’ empêchait de voir la lumière. Ma
mémoire karmique devait être nettoyée avant ce passage. Prêt à
partir, on doit dire quelque chose à un être vivant que l’on aime
et qui se trouve sur place près de notre corps mort. Ce sera
souvent une petite phrase simple puissante comme « je t'aime »..
Vieux, à l'aube de ma mort...
Je devrais avoir des symptômes tels que ceux-ci :
Une perte d’appétit car lorsque la mort approche, les besoins
énergétiques diminuent. La personne commence à résister ou
refuser de manger et de boire, et n’accepte que de petites
quantité de nourritures fades (bouillie de céréale par exemple).
La viande, difficile à digérer, est refusée en premier. A l’approche
de la mort, la personne peut devenir incapable d’avaler. De
grâce, ne pas me nourrir de force, respecter s'il vous plaît les
signes donnés par la personne, même si vous pouvez être
bouleversé et inquiet de cette perte d’intérêt pour la nourriture.
Proposer régulièrement des petits bout de sorbet ou de glace, ou
une gorgée d’eau.
Passez une serviette humidifiée et chaude autour de la bouche et
appliquez un baume pour les lèvres pour qu’elles restent
humides et ne fassent pas mal.

15
Pris de fatigue et sommeil excessifs, la personne dort la plupart
du jour et de la nuit tandis que sont métabolisme ralentit, et que
la faible prise de nourriture et de boisson contribuent à la
déshydratation. Il devient difficile de la réveiller. La fatigue est si
forte que la personne n’arrive plus à suivre ce qui se passe
directement autour d’elle. Laissez la personne dormir. Eviter de
la réveiller brutalement. Partez du principe que tout ce que vous
dites peut être entendu, car l’ouïe continue à fonctionner, même
lorsque la personne est inconsciente ou dans le coma. Suite au
manque de nourriture et à la fatigue, on constatera un
affaiblissent de la personne au point qu’elle peut devenir
incapable de lever la tête, ou même d’aspirer dans une paille.
Concentrez-vous pour qu'elle conserve un maximum de confort
de sa personne. Ensuite vient la confusion mentale. Les organes
commencent à ne plus fonctionner, y compris le cerveau. Peu de
maladies provoquent une hyper-acuité (niveau élevé de
conscience) lorsque la fin approche. En général, les mourants ne
savent plus précisément où ils sont ni qui est dans la pièce,
135
parlent et répondent moins souvent, s’adressent à des personnes
que les autres ne voient pas, des personnes déjà mortes comme
leur papa ou leur maman, ces paroles et ces choses peuvent
paraître insensées, s’agiter et fouiller dans leurs draps. Restez
calme et rassurant. Parlez à la personne doucement et expliquez-
lui qui vous êtes lorsque vous approchez. Ils ont de plus en plus
une respiration laborieuse. La respiration devient irrégulière,
difficile. Vous pouvez entendre une forme distinctive de
respiration appelée respiration de Cheyne-Stokes (RCS) : une
forte et profonde inhalation suivie d’une pause qui peut durer de
cinq secondes à une minute complète, avant une forte reprise de
la respiration puis de nouveau un épuisement. C’est ce qu’on
appelle aussi « l’apnée du sommeil », qui est provoquée par des
variations de pression artérielle et de concentration du sang en
dioxyde de carbone. Les poumons et la gorge peuvent aussi
produire des sécrétions excessives qui créent de forts bruits
d’inspirations et d’expirations qu’on appelle le « râle ». L’apnée
et le râle peuvent être inquiétants pour les personnes présentes,
mais le mourant n’est pas conscient de ces modifications de sa
respiration. Encore une fois, concentrez-vous sur le confort de la

16
personne. Les positions qui peuvent aider sont la tête
légèrement relevée sur un oreiller, assoir la personne en la
tenant bien avec des coussins et un dossier solide, ou la coucher
légèrement inclinée sur le flanc.
Humectez la bouche avec une serviette humide, éventuellement
un brumisateur et mettez du baume sur les lèvres. S’il y a
beaucoup d’écoulements de la bouche et du nez, essuyez
délicatement sans chercher à moucher la personne. Restez
calmement auprès de la personne, tenez lui la main ou parlez lui
doucement.
Isolement social Au fur et à mesure que le corps s’arrête de
fonctionner, la personne mourante perd de l’intérêt pour les
personnes qui l’entourent. Elle peut arrêter de parler, marmonner
de façon inintelligible, arrêter de répondre aux question, ou
simplement tourner le dos. Quelques jours avant de se couper de
son environnement, la personne peut parfois surprendre ses
136
proches par une dernière effusion de joie et d’affection, qui peut
durer moins d’une heure et jusqu’à une journée entière. Soyez
conscient qu’il s’agit d’une partie normale du processus de mort,
qui n’a rien à voir avec la relation que vous aviez avec la
personne. Maintenez une présence physique en touchant la
personne et en continuant à parler, si vous vous sentez de le
faire, sans demander quoi que ce soit en retour. Profitez
immédiatement d’un moment de lucidité s’il se produit, parce
qu’il s’évanouira rapidement.
Ralentissement des mictions (urine) Le faible volume de boisson
et la baisse de la pression sanguine contribue à réduire l’activité
des reins. L’urine devient très concentrée, brunâtre, rougeâtre ou
couleur de thé. Il peut aussi y avoir une perte de contrôle des
sphincters à l’approche de la mort. Le personnel hospitalier peut
parfois décider qu’un cathéter (une sonde) est nécessaire, sauf
dans les dernières heures de la vie. L’arrêt de la fonction rénale
augmente les toxines dans le sang et peut contribuer à
provoquer un coma paisible avant la mort. Mettez une alaise sur
le matelas en changeant les draps.
Pieds et chevilles qui enflent Lorsque le fonctionnement des
reins ralentit, les liquides peuvent s’accumuler dans le corps, en
particulier dans les zones éloignées du cœur comme les pieds et
les chevilles. Ces zones, ainsi que les mains et le visage, peuvent
gonfler. En général, aucun traitement particulier (comme des
diurétiques) n’est donné

17 A

lorsque ces gonflements sont liés à l’agonie. Il s’agit d’une


conséquence, et non d’une cause, de l’approche de la mort.
Extrémités froides Dans les heures ou les minutes avant la mort,
la circulation sanguine se retire de la périphérie du corps pour se
concentrer sur les organes vitaux. Pendant que cela se produit,
les mains, les doigts, les pieds et les orteils deviennent froids.
Les ongles peuvent paraître pâles ou bleutés. Une couverture
chaude peut maintenir le confort de la personne, et la maintenir
consciente. La personne peut se plaindre du poids de ce qui la
couvre donc ne la serrez pas trop.
Veines marbrées La peau qui avait été uniformément pâle ou
cendrée développe un modèle distinctif de marbrures
violacées/rouges bleue, qui est l’un des signes que la mort est
imminente. C’est le résultat du ralentissement de la circulation
sanguine. On voit d’abord ces marbrures apparaître sur la plante
des pieds. AnticipationsPetit Journal d'un Artiste du XXI ème
Siècle . Les informations rapportées dans cet espace de
137
biosophie sont en général vraies, parfois modifiées, soit parcequ'
acquises telles quelles, soit parceque dûes à l'interpretatio..
Espace vacant, non encore balisé par les outils usuels de la
pensée.

17B
PROCESSUS DE LA MORT DE LA PROCHAINE VIE DU
P’OWA au Bardo thodol le livre des morts tibétain.
Puis un moine qui vient à ma rencontre s'adresse à moi et me
dit : La mort est maintenant arrivée et tu dois quitter ce
monde.Mais tu n’es pas le seul car elle vient pour nous tous.Sois
prêt à te libérer de la vie que tu vivais.Et sois prêt à te libérer
des gens que tu fréquentais.Quelles que soient les peurs qui
surgissent en toi pendant que tu expérimentes la réalité de ton
esprit reste conscient de ces pensées et avance reconnais toute
image mentale qui survient comme ta propre création. Continue
de le reconnaître et tu trouveras la libération.

9 JOURS APRES LA MORT. RECONNAISSANCE PAR LE MORT DE SA


NATURE VERITABLE ET LES DIEUX PAISIBLES. ACCROCHE.
PROJECTIONS DE SON PROPRE ESPRIT. SE TRANSFORMENT EN
DIEUX EFFRAYANTS ROUGES OU BLEUS FONCES LES BUVEURS DE
SANGS QUI APPARAISSENT AU MORT AVEC 3 TETES 6 BRAS 4
JAMBES TRES ECARTEES.9 YEUX QUI LE FIXENT FURIEUSEMENT
TENANT AUX MAINS DES CRANES REMPLIS DE SANG BRUYANT DE
138
TONNERRE AVEC TOUT UN CORTEGE DE MONSTRES SEMBLABLES
MULTICOLORES REMPLI TOUT L ESPACE. LE MORT N A RIEN A
CRAINDRE QU IL NE TREMBLE PAS CAR CE NE SONT QUE DES
DIVAGATIONS DU PROPRE ESPRIT DU MORT NE PAS AVOIR PEUR
CAR CES IMAGES SONT LA NATURE DE L ETAT D EVEIL DU MORT.
DES QUE LE MORT L ADMET L ACCEPTE..IL EST LIBERE. CAR LE
RECONNAITRE C EST SE LIBERER. CHANTS. PRIERES MANTRAS
RECITEES. INCINERATION LIBERATION DU CORPS DETACHEMENT
DES GENS DE LA TERRE . PAR LA FAMILLE CENDRES DISPERSEES
SOMMET MONTAGNE. LES BIENS DONNES VENDUS ENCHERES PAR
MOINES MONASTERE. DIRE AU MORT QUE LE CORPS QU IL AVAIT
DEVIENT DE PLUS EN PLUS FLOU ET SON NOUVEAU CORPS
DEVIENT DE PLUS EN PLUS PRECIS. LE MORT SE REND COMPTE DE
CELA ET IL EST ENVAHI DE TRISTESSE MELEE DE PEUR ET CETTE
ERRANCE SANS FIN SANS REPOS NI
17C

ARRET A AUCUN ENDROIT. LUI FAIRE COMPRENDRE QUE SON SEUL


BUT DOIT ETRE DE RENNAITRE LE PLUS VITE POSSIBLE ET NE PAS
SOCCUPER DE CE QUI LUI ARRIVE.. ALLER DE L AVANT VERS CE
QUI APPARAIT DEVANT LUI. LUI DIRE DE FAIRE ATTENTION ET NE
PAS AVOIR PEUR. IL DOIT RECHERCHER ET ACCEPTER UNE BONNE
NAISSANCE HUMAINE OU IL POURRA RECONNAITRE SA VRAIE
NATURE .. CELLE D ETRE UNE FEMME OU UN HOMME BON AU
CŒUR PUR DOTE D UNE NATURE CHARITABLE COMPATISSANTE …
ACCEPTER QUE LA VIE CONTINUE

APRES LA VIE ALORS LA MORT N EST QU UN PASSAGE OBLIGE


CHANGEMENT DE VIEUX VETEMENTS PAR DES NOUVEAUX.. JETER
LE VIEUX POUR LE BEAU.. SON VIEUX CORPS MALADE USE POUR
UN NOUVEAU TOUT FRAIS..INCONSCIEMMENT LE MENTAL DU
NOUVEAU CORPS REINCARNE SE RAPPELLE DES BLESSURES
RECUES DES MARQUES SUR SA NOUVELLE PEAU QUI SE
RETRANSMETTENT ET DE SES OBJETS PERSONNELS QU IL
UTILISAIT REGULIEREMENT DANS SON ANCIENNE VIE .. D
ENDROITS ..DE LIEUX DE PERSONNES TYPIQUES .. PARENTS QU IL
A BIEN CONNUS.. ENSUITE REUNION EN FAMILLE ET PRIERE
POUR RENONCER A LA COLERE AU REFUS QUI NAISSENT EN LUI
ET ACCEPTER UNE NATURE SA NATURE HUMAINE FAITE DE CHAIR
SANG ET D OS AVEC ENFOUIE EN LUI CETTE BELLE DOUCE
LUMIERE

DANS LAQUELLE IL DOIT SE DISSOUDRE. EN ELLE DEVENIR LA


LUMIERE PURE ET TOTALEMENT S EN IMPREGNER. ULTIME EFFORT
COMME SE JETER EN AVANT POUR PENETRER L EAU DE LA
CASCADE ET VOIR ACCEDER A L ENTREE DU TUNNEL DE BONHEUR
139
ET DE PAIX TOTALE .. NE PAS AVOIR PEUR DU PRECIPICE …IL VA
DEVENIR LUMIERE ET SE DISSOUDRE EN ELLE.. A CHAQUE
INSPIRATION DE SA RESPIRATION.. DANS SON CŒUR CELA EST
POUR LUI UNE COURTE REPRISE.. A CHAQUE
17D
EXPIRATION TOUT EST FINI C EST FINI .. C EST LA DERNIERE
EXPIRATION.. L ESPACE S AGRANDIT PLUS RIEN NE RETIENT LE
MORT.. NI LE CORPS NI L ESPRIT LE MENTAL.. L ETRE FLOTTE
DANS L ESPACE..LIBRE ET EN TOUT SECURITE.. TOUT S ENTEND..
TOUT SE VOIT.. MAIS SURTOUT NE PAS SE LAISSER DISTRAIRE.. LE
FIL D OR LE LIEN A ETE COUPE.. MAINTENANT JUSTE CONTINUER
A FLOTTER LIBREMENT.. ON PEUT SE PREPARER A LA MORT SI ON
LA CONNAIT. ON DOIT ACCEPTER.. TOUT LE MONDE DEVRA FAIRE
FACE A CETTE TERRIBLE REELLE SITUATION.. VIVRE CET ETAT DE
CHOSE ET IL FAUDRA NOUS Y PREPARER…

…...............................................................................................
...........................................

18

Egypte Ancienne
Le Livre des Morts Confession négative
140
Dans la conception spirituelle égyptienne, après la mort, un long
et compliqué voyage commence. Les rapports avec les dieux
s’accroissent et avec leur proximité naissent des risques et des
attentes. En effet, la volonté de tout Égyptien pieux et de
rejoindre le dieu soleil Rê et d’atteindre la vie après la mort. Mais
ceci ne sera possible qu’après plusieurs étapes initiatrices qui
conduisent l’âme du défunt à être jugée. C’est donc après avoir
entrepris le voyage jusqu’au monde des morts que le ba, l’âme,
est apte à entrer dans la vie éternelle. Par ce jugement, il atteste
de son innocence, il affirme sa légitimité à prendre part à la vie
des immortels. Après avoir été introduit dans le tribunal d’Osiris
par Horus ou par Anubis, selon les versions, le défunt subit la
psychostasie. Elle consiste à peser son cœur sur une balance ;
pour s’assurer de sa pureté : il doit être plus léger qu’une plume
disposée de l’autre côté de la balance. Le rituel est présidé par
Osiris – roi du royaume des morts – tandis que Maât officie sous
le regard de Thot et Ammit « la dévoreuse d’âme ». Avant ce
rituel, il affirme aux dieux en présence n’avoir commis aucun
péché. Pour cela, il formule la négation de péchés. Si le jugement
est positif, le défunt poursuit sa route jusqu’au tribunal des
quarante-deux

juges. Il doit alors les introduire par leur nom respectif et devant
chaque juge, il va reformuler chacune de 42 négations.

Si la balance ne montre aucun mensonge, l’âme du défunt est


déclarée « clair de voix » et peut accéder à la Douat où il pourra
combattre ses ennemies et renaitre sous sa forme immortelle aux
côtés des dieux. Ce long processus et particulièrement le
passage du jugement et de la confession négative est illustré
dans les papyrus et dans les tombeaux avant eux. Il s’agit d’un
moment très important et riche en symbolique qui marque la
première accession à la vie après la mort et le triomphe de la
mortalité.

19

Dans le papyrus d’Ani, exemple exceptionnel, la scène de la


confession négative s’accompagne de la représentation des
quarante-deux juges et des paroles que doit tenir l’âme du
défunt. On note aussi la représentation des dieux à son écoute
pendant sa prise de parole. L’importance de ces écrits traverse
141
leurs illustrations, essentielle pour le défunt qui est guidé par
ces mots.

Illustration de la confession négative devant les 42 juges tiré du


papyrus d’Ani

Cette confession se passe donc en deux temps : la première


devant le tribunal des dieux qui observe la pesée de l’âme selon
des paroles très codifiées :

Salut à toi, grand dieu, maître des deux Maât !

Je suis venu vers toi, ô mon maître, ayant été amené pour voir ta
perfection.

Je te connais et je connais le nom des quarante-deux dieux qui


sont avec toi dans cette salle des deux Maât, qui vivent de la
garde des péchés et s’abreuvent de leur sang le jour de
l’évaluation des qualités (…)

Voici que je suis venu vers toi et que je t’ai apporté ce qui est
équitable, j’ai chassé pour toi l’iniquité.

Je n’ai pas commis l’iniquité entre les hommes.

Je n’ai pas maltraité les gens.

Je n’ai pas commis de péchés dans la Place de Vérité.

Je n’ai pas cherché à connaître ce qui n’est pas à connaître.

20
Je n’ai pas fait le mal.
Je n’ai pas commencé de journée ayant reçu une commission de
la part des gens qui devaient travailler pour moi, et mon nom
n’est pas parvenu aux fonctions d’un chef d’esclaves.

Je n’ai pas blasphémé Dieu.

Je n’ai pas appauvri un pauvre dans ses biens.

Je n’ai pas fait ce qui est abominable aux dieux.

Je n’ai pas desservi un esclave auprès de son maître.


142
Je n’ai pas affligé.

Je n’ai pas affamé.

Je n’ai pas fait pleurer.

Je n’ai pas tué.

Je n’ai pas ordonné de tuer.

Je n’ai fait de peine à personne.

Je n’ai pas amoindri les offrandes alimentaires dans les temples.

Je n’ai pas souillé les pains des dieux.

Je n’ai pas volé les galettes des bienheureux.

Je n’ai pas été pédéraste.

Je n’ai pas forniqué dans les lieux saints du dieu de ma ville.

Je n’ai pas retranché au boisseau.

Je n’ai pas amoindri l’aroure.

Je n’ai pas triché sur les terrains.

21

Je n’ai pas ajouté au poids de la balance.

Je n’ai pas faussé le peson de la balance.

Je n’ai pas ôté le lait de la bouche des petits enfants.

Je n’ai pas privé le petit bétail de ses herbages.

Je n’ai pas piégé d’oiseaux des roselières des dieux.

Je n’ai pas péché de poissons de leurs lagunes.

Je n’ai pas retenu l’eau dans sa maison.

Je n’ai pas opposé une digue à une eau courante.


143

Je n’ai pas éteint un feu dans son ardeur.

Je n’ai pas omis les jours à offrandes de viande.

Je n’ai pas détourné le bétail du repas du dieu.

Je ne me suis pas opposé à un dieu dans ses sorties en


procession.

Je suis pur, je suis pur, je suis pur, je suis pur !

Ma pureté est la pureté de ce grand phénix qui est à


Héracléopolis, car je suis bien ce nez même du Maître des
souffles, qui fait vivre tous les hommes (…)

Il ne m’arrivera pas de mal en ce pays, dans cette salle des deux


Maât, car je connais le nom des dieux qui s’y trouvent.
Et dans un second temps devant les juges du tribunal :

1. Hail, Usekh – nemmet, sortant de Anu(Heliopolis), je n’ai pas


fait iniquité.

22
Peser de l’âme sous l’œil des 42 juges à droite du papyrus de
Nesmin (époque Ptolémaïque)

2. Hail, Heprshet, venant de Kher-aha de la grande ville entre


Fostat et Matariyah), je n’ai pas commis de vol qualifié.

3. Hail, Ferrus, sortant vient de Khemenu (hermopolis), je n’ai


pas volé avec violence.

4. Hail, Am-khitabu, venant de Qerrt “(le cercle – peut-être une


place dans l’autre monde), je n’ai pas commis de vol.

5. Je vous salue, Neha-hau. Revenant en arrière du Re-stau(une


région de l’autre monde de Memphis), je n’ai pas tué hommes.

6. Hail, Dieu Lion et déesse lionne, qui vient du ciel, je n’ai pas
fait allumer le boisseau de maïs.
144
7. Hail, Merti-f-em-tes, en venant de Sekhem(Letopolis), je n’ai
pas agi frauduleusement.

8. Hail, Lone, sortant de Khetkhet, je n’ai pas volé la propriété de


Dieu.

9. Hail, Set-qesu, sortant de Suten-henen(Herakleopolis), je n’ai


pas prononcé de mensonge.

10. Hail Uatch-Nesert, sortant de Het-ka-Ptah(Memphis), je n’ai


pas volé de nourriture.

11. Salut, Qerti, sortant d’Ament, je n’ai pas maudit.

12. Hail, faire-abehu, sortant de Ta-he(Fayyum), je n’ai pas


attaqué n’importe quel homme.

13. Hail, Am-senf, sortant de l’abattoir, je n’ai pas tué le bétail du


Dieu.

23
14. Hail, Am besek, sortant de Mabit, je n’ai pas utilisé de
tromperie

15. Hail, Neb-Maât, sortant de Maati, je n’ai pas volé de grain.

16. Hail, Thenemi, venant de Bast (Bubastis), je n’ai pas


espionné.

17. Hail, Asti (ou Anti), sortant de Anu, je n’ai pas calomnié.

18. Salut, Tutu-f, sortant d’Ati[?], je n’ai pas été en colère sans
motif.

19.Hail, Uamenti, sortant de la maison, je n’ai pas couché avec


une autre femme.

20. Hail Maa-OMM, sortant par le Per-Menu, je ne me suis pas fait


de mal.

21. Hail, Her-seru, sortant de Nehatu, je n’ai fait peu à aucun


homme.
145

22. Hail, Abdelkader, sortant d’Ahaui, je n’ai attaqué aucun


homme.

23. Hail, Shetkheru, sortant d’Urit, je n’ai pas été un homme de


la colère.

24. Hail, Nekhen, sortant de la HQE-au, je n’ai pas été sourd à


l’expression de la vérité.

25. Hail, Ser-Kheru, sortant d’Unes, je n’ai pas provoqué de lutte.

26. Hail, Basti, venant de Shetait, je n’ai causé de peine à


personne.

27. Hail, Her-f-ha-f, (qui était le passeur de l’autre monde. Il


aimait ruth et haï de péché et à cause de son intégrité, est
devenu un chef de file des dieux), sortant de la place de la voile,
j’ai agi je n’ai pas agi de façon impure, ni couché avec des
hommes.

28. Hail, Ta-re, qui sortent la nuit, je n’ai pas mangé mon cœur.

29. Hail, Kenemti, sortant de Kenmet, je n’ai pas maudit


n’importe quel homme.

24

30. Je vous salue, An-hetep-f, sortant de Sau, je n’ai pas accompli


d’actes de violence.

31. Hail, Nebheru, sortant de Tchefet, je n’ai pas agi


précipitamment.

32. Je vous salue, Serekhi, sortant forment Unth, je n’ai pas [?]
ma peau, je n’ai pas [?] le Dieu.

33. Hail, ONÉ-Benoît, sortant de Sauti, je n’ai pas haussé la voix


en parlant.

34. Hail, Nefer-Tem, sortant de Het-ka-Ptah (Memphis), je n’ai pas


agi frauduleusement, je n’ai pas agi méchamment.

35. Hail, Tem-sep, sortant de Tetu, je n’ai pas maudit le roi.

36. Hail, Ari-em-ab-f, sortant de Tebti, je n’ai pas pollué l’eau.


146

37. Hail, Ahi [?], sortant de Nu, je n’ai pas élevé la voix.

38. Hail, TUT-rekhit, venant de l’avant de leur maison, je n’ai pas


contraint de Dieu.

39. Je vous salue, Neheb,-nefert, sortant de [?], je n’ai pas agi


insolemment.

40. Je vous salue, Neheb-kau, venant de l’arrière de la ville, je ne


travaille pas pour les honneurs.

41. Hail, Tcheser-tep, sortant de la carven, je n’ai pas augmenté


mes biens sauf par le biais de mes propres biens.

42. Je vous salue, An-a à f, venant de l’avant d’Auker, je n’ai pas


traité avec mépris le Dieu de ma ville.
Reconnaissons la puissance des textes anciens.
.:

25

QUE DIT LA BIBLE SUR L' EGYPTE ANCIENNE ET RECITS DE L'


ANCIEN TESTAMENT :
Un Mage de Lumière doit lutter contre ce Hiérophante des
Ténèbres, afin de déjouer ses horribles trames et ruiner ses
exécrables projets. Le cœur d’Ourdeck (La Lumière du Feu),
s’embrasa du violent désir de connaître le Nom de celui par qui
seraient sauvés les hommes. Il poursuivit sont récit… »
« Ce désir s’empara tellement de moi, qu’il fut comme un feu
brûlant dans mon sein; mais bientôt ce feu ne pouvant plus ce
contenir en moi, il en sortit une Lumière d’une blancheur
ravissante, au milieu de laquelle je vis clairement le nom
d’Eléazard, et cela par trois fois consécutives… »
« Sachez donc qu’à l’instant où ce nom d’Eléazard fut ainsi
manifesté dans cette enceinte souterraine, les quatorze hommes
qui étaient assis sur des sièges de fer reprirent la vie, en faisant
des grimaces et des contorsions épouvantables; sachez que les
courants particuliers qui les liaient au fauteuil de l’Hiérophante,
se détachèrent de ce fauteuil, et rentrèrent dans ces quatorze
hommes, ce qui sembla rendre leur état plus violent; sachez que
les deux singes de fer qui étaient enchaînés sur la petite table,
furent détachés à l’instant; qu’ils devinrent vivants et
147
engendrèrent aussitôt chacun six autres singes vivants comme
eux; que ces quatorze singes se jetèrent comme des éperviers,
chacun sur un des quatorze hommes, et les dévorèrent tous. »
« Sachez que l’Hiérophante même, par une violente attraction,
fut amené en un clin œil, depuis le Temple, jusqu’à son fauteuil,
où il me parut à lui seul plus tourmenté que les quatorze autres;
sachez aussi que les quatorze singes se précipitèrent aussitôt sur
lui, et le dévorèrent, après lui avoir arraché les yeux; sachez que
les quatorze singes, après avoir mangé tout le monde, finirent
par se manger les uns les autres, sans qu’il en restât vestige
devant mes yeux… »
« Sachez enfin, qu’il se fit un tremblement de terre si violent, que
tout sembla prêt à s’écrouler sur moi. Mais au milieu de ces
scènes si effrayantes, une main invisible s’est emparé de moi…;
et elle m’a transporté, je ne sais par où ni par quel moyens,
jusqu’à cet égout de la rue Montmartre, où vous savez que j’ai
pris terre.«
25B

Ceci fut écrit en 1798 ! Et reste encore et toujours d’actualité :


pour quelques temps… Chacun aura loisir d’analyser et de
méditer sur les différents points intéressants que recèlent ces
écrits : ils expriment bien des vérités passées et…à venir…
On l’aura donc perçu : un des fondements de la Loi d’Evolution
est le choix, le libre arbitre! Celui-ci, même s’il est souvent
manipulé, ne saurait néanmoins être totalement entravé par qui
que ce soit si ce n’est…nous-mêmes. Ceci à cause de déficiences
internes multiples, et de l’ignorance (qui fait tant de ravages) :
un appel d’air très conséquent pour ceux qui n’arrêteront jamais
de nous nuire.
Tout le créé, tous les Univers et les formes pensantes, sont
pourtant semblables à un fleuve dont le courant va dans le sens
d’une dédensification, vers l’Esprit, vers l’Evolution. Mais étant
totalement libre, tout un chacun peut néanmoins décider de
nager à contre-courant ! Il semble même que tous le font ou le
feront un jour… Ce paradoxe apparent n’en est pas vraiment un,
car il permet de comprendre, à terme (par les conséquences qu’il
crée et sur lesquelles chacun peut réfléchir), où se trouvent le
vrai Sens, la véritable Voie, la Vie.

Et c’est là le plus important pour que la Lumière soit, enfin… En


chacun !
» Du point de Lumière dans la Pensée de Dieu,
Que la Lumière afflue dans la pensée des hommes,

Que la Lumière descende sur Terre.


148
Du point d’Amour dans le Cœur de Dieu
Que l’Amour afflue dans le cœur des hommes,
Puisse le Christ revenir sur Terre.
Du centre où la Volonté de Dieu est connue,
Que le dessein guide le faible vouloir des hommes,
Le dessein que les Maîtres connaissent et servent.
Du centre que nous appelons la race des hommes,
Que le Plan d’Amour et de Lumière s’épanouisse,
Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal.
Que Lumière, Amour et Puissance restaurent le Plan sur Terre «

26

Durant mon court pèlerinage en ce monde, j’aurai toujours


exercé à l’égard du Plus Grand qui est en Secret le constant
hommage de mon intelligence et de ma volonté. Si je lui suis
toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche divine étoilée, par la foi
et par les œuvres; si avec elle j’ai courageusement travaillé,
lutté et souffert pour la cause du Maître; si je peux réaffirmer
avoir combattu le bon combat, j'aurai achevé ma course, j'aurai
conservé ma foi; et en ce bienheureux jour de la pesée ultime, il
me restera à attendre la décision de justice que le juste juge aura
rendu à mon égard.
…...............................................................................................
..............

Les Hébreux, les Assyriens et les Chaldéens ont une origine


commune; ils ont longtemps foulé le même sol, vécu de la même
vie, suivi les mêmes coutumes. Ils se sont de nouveau retrouvés
en contact immédiat, lorsque les Israélites furent emmenés en
exil par Nabuchodonosor. En ce qui concerne l'Egypte, nul
n'ignore le séjour de plusieurs siècles que le,peuple juif a fait
dans ce pays. Il était donc impossible que Ton exhumât, pour
ainsi dire, ces peuples de leurs tombeaux, sans qu'il n'en jaillît
des lumières pour éclairer les faits consignés dans la Sainte
Ecriture. C'est ce qui est arrivé. Et, chose vraiment
providentielle, c'est précisément au moment où le rationalisme
inventait de nouvelles armes avec lesquelles il espérait enfin
saper l'œuvre divine, que Dieu a fait revivre les Chaldéens et les

…...............................................................................................
..............
(1) Guibert, p. 300; pour la bibliographie, p. 301 note; Pelt, t. 1,
p. 121.
149

27

DÉCOUVERTES EN EGYPTE

Les Egyptiens, pour venir attester hautement la véracité de


Moïse et des auteurs sacrés.
Lors de son expédition en "Egypte, Napoléon 1 E R , voulant y
recueillir tout ce qui pouvait contribuer au progrès des sciences,
s'était fait accompagner d'un groupe de savants. Il s'y fit dès lors
de précieuses découvertes; elles deA'inrent innombrables du jour
où l'infatigable Champollion parvint à déchiffrer les hiéroglyphes.

Il est bon de donner une idée des services que la


science désormais fondée de l'égyptologie a rendus à nos
Livres Saints.

L'histoire d'Abraham et celle de Joseph contiennent une


infinité de détails de mœurs, d'usages, de géographie, etc.
A en croire les rationalistes allemands, traduits ou copiés par les
libres-penseurs français, ces récits renfermaient une foule
d'inexactitudes ou d'erreurs,, dénotant un écrivain qui ne
connaissait pas le pays décrit par lui, et surtout dépourvu de
l'inspiration divine.
Tout d'abord, la faveur qu'Abraham rencontra à la cour
du Pharaon leur paraissait invraisemblable. Ils prétendaient
aussi que les brebis, les ânes et surtout les chameaux
offerts par le roi d'Egypte au patriarche, étaient des animaux
qui n'avaient jamais été acclimatés dans ce pays ; que
les chevaux au contraire, lesquels ne sont pas énumérés
parmi les présents du Pharaon, y étaient nombreux. Objections
semblables contre l'histoire de Joseph : le fait de la
coupe présentée au roi par l'échanson était un non-sens ;
le vin était presque inconnu en Egypte; la cérémonie de
l'investiture, les objets de luxe, colliers, pierres gravées,
dont on avait revêtu le fils de Jacob élevé en dignité, étaient
tout à fait inusités à cette époque, etc.
Or, voilà qu'au moment de cet assaut général livré à la
28
150

Bible, les découvertes des égyptologues sont venues donner


le démenti le plus formel à ces affirmations et renverser
cet échafaudage si laborieusement édifié. Les nombreuses
peintures des Hypogées de Beni-Hussan, contemporaines
d'Abraham, représentent des scènes de réception d'étrangers
rappelant trait pour trait la visite d'Abraham au Pha -
raon. Comme les membres de la famille du patriarche, les
étrangers sont, d'après les inscriptions de ces peintures,
des amu, c'est-à-dire des pasteurs nomades de l'Arabie et
de la Palestine; le nom de leur chef, Abschab (père du
sable), n est pas sans analogie avec celui d'Abraham (père
de la multitude) ; les physionomies et les costumes sont
purement
sémitiques. Quoique les amu offrent des présents en
signe de soumission et de respect, on les traite comme des
personnages de distinction; la réception se fait avec tout
l'apparat du cérémonial égyptien. Enfin, jusqu'au motif
même de la visite, tout semble identique : c'est la famine,
dit la légende hiéroglyphique, qui attire ces étrangers dans
la terre de Misraïm.
Les sculptures et peintures de Thèbes, expliquées par les
textes authentiques les plus précis, nous montrent les ânes,
les brebis et les bœufs, comme formant la majeure partie
des richesses des rois et des princes; quelques monuments
représentent aussi les chameaux; les chevaux, au contraire,
ne figurent pas parmi les animaux, et les inscriptions nous
apprennent qu'ils ne furent acclimatés que sous les rois
pasteurs, dont le dernier fit de Joseph son premier ministre.
Il est donc naturel qu'on ne les mentionne pas sous laXII e
dynastie, époque à laquelle Abraham se rendit en Egypte.
Quant à l'histoire de Joseph, les témoignages indirects
de son authenticité ne sont ni moins nombreux, ni moins
concluants. Le vin était parfaitement connu chez les
Egyptiens de ce temps. Les artistes de Thèbes nous représentent
les anciens habitants du Nil cultivant la vigne, usant
et abusant du vin, et recevant dans les repas la coupe des

29
mains du premier échanson
Déjà plusieurs siècles avant l'arrivée de Joseph, les Egyptiens
étaient les meilleurs orfèvres et graveurs du monde.
C'est par centaines qu'on compte les bijoux et les pierres
gravées, véritables chefs-d'œuvre sortis des manufactures
égyptiennes, il y a plus de 3000 ans. Tous les musées
d'Europe en possèdent de nombreux et magnifiques spéci-
151
« Il n'y a pas un détail de la biographie de Joseph qui ne soit
confirmé
par les monuments et les documents indigènes : tout y est exact,
on
peut dire jusqu'à la minutie, et la narration ne peut, par
conséquent,
avoir été écrite que sur les lieux, à une époque peu éloignée des
événements.
Ceux mêmes qui nient l'authenticité du récit, sont obligés de le
reconnaître. La peinture des mœurs égyptiennes par cet écrivain,
dit
Ewald, est généralement très exacte. Tous les exégètes et
historiens
libres-penseurs sont contraints de faire le même aveu. »
Vigouroux,
Bible et découv. nwrf. 3" édition, t. 2, p. 1 à 213; Pelt, ouvr. cité,
1.1. p. 179. mens. La description que fait Moïse de la cérémonie
qui
eut lieu lors de l'élévation de Joseph à la haute dignité de
premier ministre, l'investiture par la robe de lin, le collier
et l'anneau, le titre officiel que le roi lui donne, et sa place
sur le second char dans les cortèges royaux, tout cela n'est
que la copie littéralement fidèle des nombreuses sculptures
et peintures figurant les mêmes faits i.
Pareille confirmation pour le récit des songes de réchanson
et du panetier, l'entrevue des fils de Jacob avec Joseph,
l'étiquette particulière observée dans le festin qui leur fut
servi. Mais sans entrer dans ces détails, que nous pourrions
multiplier à l'infini, et qui tous prouvent l'exactitude du
récit mosaïque jusque dans les moindres choses, signalons

seulement une découverte qui se rapporte aux dernières


années du séjour des Hébreux en Egypte, et qui fournit à
l'exégèse biblique un témoignage aussi précieux qu'inattendu.
Ramsès II, le Sésostris des Grecs, dont on a depuis peu
découvert la momie parfaitement conservée, venait d'inaugurer
30

la persécution contre les Hébreux. Pour satisfaire à la


fois sa haine et sa manie de bâtir, il força les fils d'Israël à
construire dans la terre de Gessen deux villes, Ramesses et
Pithom. La Bible nous retrace le tableau de leurs épreuves :
sous le bâton des chefs de corvées égyptiens, les Hébreux
étaient forcés de pétrir sans relâche des briques et de les
cuire au soleil. Or, les peintures découvertes dans les monuments
qui remontent à la XVIII e
152
dynastie, sont venues confirmer
en tous points l'exactitude de ce récit; il n'y a pas
jusqu'au mode de fabrication des briques qu'on ne retrouve
tel que l'indique la Bible, dans les papyrus contenant les
rapports des chefs de corvées.
Mais l'emplacement des deux villes construites par les
Hébreux restait inconnu; les textes ne donnaient qu'une
(l)Par la même source, nous savons avec certitude que cettte
élévation
de Joseph doit être rapportée à l'époque des Rois Pasteurs ou
Hyksos (HikShasou,
d'après les monuments). Ces rois, d'origine sémite, occupèrent
l'Egypte pendant près de 200 ans; ils formèrent la XV** et la XVI
e
dynastie
Thmosis; le 1 e r
Pharaon de la XVIII e
dynastie devait chasser en Syrie ce
qui restait encore des Hyksos en Egypte. Toutefois il semble que
les
Hébreux n'eurent à souffrir de la défaite de leurs protecteurs que
sous la XIXe dynastie, dont les principaux représentants furent
Séti I et Ramsès II.Us allaient bientôt, sous le règne de
Ménephtahl, successeur de Ramsès II,se trouver forcés de quitter
eux-mêmes le sol de l'Egypte. Vigouroux,Bible et dêcouv., 6* édit.
t. IV, p. 687.
description vague de Ramesses; Pithom n'était rappelé dans
aucun monument découvert jusqu'à ce jour. Or, voici que
cette dernière ville vient de surgir des sables qui la couvraient
depuis si longtemps. Au mois de février 1883, M. Naville
découvrit près de Maskhûta, à Test du Delta, un immense
bloc de granit représentant un pharaon assis entre le dieu Ra
31

et le dieu Toumou. Ce pharaon n'était autre que Ramsès II,


dont le nom se lit six fois dans l'inscription du monument.
Les ruines au milieu desquelles l'égyptologue suisse trouva
la sculpture, se composaient d'un amas de briques cuites au
soleil, et estampillées au cartouche de Ramsès. Ces ruines
elles-mêmes étaient entourées d'un mur considérable, également
en briques, et renfermant dans son circuit quatre
hectares de terrain environ. D'autres sculptures furent bientôt

Vous pouvez ajouter des titres (Format > Styles de paragraphe)


qui apparaîtront dans votre table des matières.
153

mises au jour. Elles portaient toutes, avec le nom biblique


de Pithom, le cartouche du Pharaon persécuteur. On
ne trouva aucun fragment antérieur à ce règne.
Cette importante découverte, en même temps qu'elle confirmait
la vérité du texte de Moïse, permettait de déterminer
d'une manière suffisante les bornes de la terre de Gessen, et
de tracer avec plus de précision l'itinéraire de l'Exode.
Cette exactitude dans la couleur locale est devenue tellement
manifeste, que les savants les plus hostiles eux-mêmes,
battus partout sur le terrain des nouvelles découvertes, sont
forcés d'avouer leur défaite. Ainsi lorsque en 1868, M. Ebers,
le plus illustre égyptologue de l'Allemagne, publia, malgré
les réclamations de ses amis, rationalistes comme lui, son
premier volume sur l'Egypte et les livres de Moïse, l'évidence
des faits lui arracha cet aveu significatif : « C'est à contrecœur
que je publie ce laborieux travail. J'espère sans doute
m'attirer par là la bienveillance d'un certain nombre d'amis
de la Bible, mais, d'un autre côté, je ne puis me dissimuler
que j'aurai à supporter des critiques acerbes. J'offre pour
ainsi dire malgré moi, et néanmoins volontiers, à ceux qui
voudraient fermer les portes de la Sainte Ecriture à la libre
critique (?), beaucoup de choses qui leur seront agréables,
car je démontre que l'histoire de Joseph en particulier,
même dans les moindres détails, dépeint très exactement
l'état de l'ancienne Egypte 1 »(1) Etudes, sept. 1892; Vigouroux,
Bible et découu. mod.; Revue
biblique, 1896. V. Explorations in Bible Lands during the 19 U l
Century,
32

DÉCOUVERTES EN ASSYRIE, EN CHALDÉE ET EN SUSIANE.


Malgré les renseignements nombreux et si variés que les
monuments de l'ancienne Egypte ont fournis pour
l'éclaircissement
de nos Livres Saints, l'égyptologie n'a pas répondu
aux espérances qu'elle avait fait naître à ses débuts. Elle ne
nous a guère donné qu'une confirmation indirecte de la véracité
de ces livres. Tout autres ont été les résultats de l'archéologie
assyrienne. Ici les preuves directes abondent. Les textes
et les sculptures des ruines de Ninive et de Babylone ne
confirment pas seulement le récit inspiré, en bien des
endroits ils l'éclaircissent et en comblent les lacunes.
Tandis qu'on trouvait la clé de l'écriture hiéroglyphique,
on arrivait, presque dans le même temps, à lire l'écriture
cunéiforme, ainsi appelée parce que le stylet triangulaire
154
dont on se servait pour dessiner les caractères, produisait
un trait ressemblant à un coin (cuneus) ou à un clou. Les
monuments de l'Assyrie étaient couverts de cette écriture :
les monarques assyriens avaient l'habitude de faire graver
le récit de leurs exploits sur des stèles, sur des prismes ou
sur des cylindres, qu'on enfouissait dans les fondations des
grands édifices, sur les marbres qui décoraient les grandes
salles des temples et des palais, derrière les bas-reliefs qui
ornaient les portiques. La plus riche source consiste pourtant
dans les bibliothèques que l'on a découvertes en grand
nombre en Chaldée, en Assyrie, et particulièrement à Ninive
et dans ses environs. A quelques lieues au nord de. cette
ville, on a trouvé les inscriptions du palais de Sennachérib,
couvrant à peu près six mille mètres carrés de superficie.
La bibliothèque du palais d'Assurbanipal contient environ
20000 tablettes cunéiformes i, c'est-à-dire le trésor à peu
près complet de la littérature de cette époque : théologie,
astronomie ou astrologie, histoire politique, histoire naturelle,
géographie, grammaire. Les livres qui composent ces
bibliothèques consistent en tablettes d'argile, plates et
carrées, qu'on couvrait des deux côtés d'une écriture cunéiforme
fine et serrée, et que l'on rendait ensuite solide par la
33

publié sous la direction de l'assyriologue H. V. Hilprecht,


Edimbourg,
1903, où G. Steindorff donne les principaux résultats des fouilles
faites en Egypte, p. 643-690.
(l)Voir le catalogue dressé par les directeurs de cette partie du
British
Muséum, A Guide to the Babylonian and Assyrian Antiquities,
1900,
cuisson. Quelques-uns de ces livres se composent de plus
de cent tablettes, mises en ordre et parfaitement étiquetées
et numérotées. Il est vrai que la bibliothèque d'Assurbanipal
surtout a été gravement endommagée par l'incendie
du palais, et, dans la suite, par les intempéries des saisons
et la rapacité des Arabes; mais ce qui en reste est déjà très
considérable, et forme une des principales richesses du
British Muséum de Londres. C'est à M. Layard (1850), et à
M. Georges Smith (de 1873 à 1875), que nous sommes
redevables
de ces trésors.
En tête du second volume (1879) de l'Histoire critique des
livres de l'Ancien Testament, par le rationaliste A. Kuenen,
traduite par M. A. Pierson, on lit : « Les textes cunéiformes,
155
importants à cause des points de contact nombreux que
présente l'histoire d'Assyrie avec celle des Hébreux, ont
aussi fourni des révélations inattendues, qui ôtent leur
portée à certains arguments de M. Kuenen. Lui-même a été
amené, tant la science marche rapidement, à transformer
sur quelques points son ancienne manière de voir. »
Et depuis 1879 combien de textes découverts et déchiffrés
sont venus confirmer et éclairer les récits bibliques !
Au commencement d'avril 1882, M. Hormuzd Rassam a
enrichi le musée britannique de cinq mille tablettes nouvelles
trouvées par lui à Abou-Habba. De son côté, le musée
du Louvre acquit, en 1881, une collection assez considé-
rable d'inscriptions cunéiformes. En même temps, M. de
Sarzec, consul français à Bassorah, découvrait, à quatre
journées de marche de cette localité, des ruines couvrant
un espace de six à sept kilomètres, et cachant un grand
nombre de cylindres et de tablettes.
Enfin, nous l'avons dit plus haut (p. 186), les heureuses -
34

découvertes de l'expédition américaine ont, dans ces dernières


années, enrichi de nouveaux trésors la science assyriologique.
Sans parler des lumières que cette science, à mesure
qu'elle s'est étendue, est venue jeter sur les analogies qui
rapprochent le caractère, la langue, le génie des peuples
assyrien, chaldéen et hébreu, il importe de signaler surtout
les documents assyro-babyloniens auxquels l'exégèse biblique
est le plus redevable.
II y a plus de vingt-cinq ans, M. Smith déchiffrait, gravé
sur les briques cunéiformes, un « récit chaldéen de la créa-.
tion. » Depuis lors, les interprètes nous ont livré, au inoins
par fragments, des récits analogues sur la condition primitive
de l'homme et sur le déluge. Sans doute, les rapprochements
entre les légendes chaldéennes et les pages
correspondantes de la Genèse ne doivent pas être forcés.
Toutefois, ils restent assez frappants pour qu'il soit permis
à une saine critique d'en conclure, sans témérité, à l'existence
de faits primitifs, dont le souvenir aurait été transmis
à l'un et à l'autre peuple par une tradition fidèle.
Les bas-reliefs assyriens reproduisent souvent un arbre
sacré placé au milieu de deux personnages, dans lequel
certains savants croient reconnaître l'arbre de vie du Paradis
terrestre. Sur les fragments d'une tablette cunéiforme
antérieure à Moïse et découverte par M. Smith, on trouve
relatés tous les principaux faits du déluge : méchanceté des
hommes, ordre divin de construire l'arche; jugement de
156
Dieu contre les pécheurs; dimensions de l'arche, goudronnage,
commandement de conserver les êtres vivants ; entrée
dans l'arche ; description du déluge ; fin du déluge ; ouverture
de la fenêtre; envoi des oiseaux; oblation du sacrifice;
bénédiction de Dieu et alliance avec lui. Un autre récit de
ce même fait a été découvert par M. Hormuzd Rassam. Ce
récit n'est pas d'origine assyrienne comme le premier, mais
chaldéenne; il lui est pourtant parfaitement semblable et

35
comble plusieurs lacunes.
Des découvertes d'un autre genre devaient apporter à la
vérité de nos Livres Saints un témoignage que nous pouvons
juger irrécusable, notamment en ce qui concerne les rap -
ports des rois de Ninive, de Babylone ou d'Elam, avec le
peuple de Dieu. Jusqu'à présent on ne connaissait guère
que le nom d'Hammurabi, qui régna sur la Babylonie 1
. Il vient de nous être révélé comme le plus grand législateur de
Babylone. Son code de loi, retrouvé à Suse, et antérieur au
code hébraïque d'au moins 1000 ans, présente avec celui-ci
plus d'un point d'attache et donne lieu de croire que Moïse a
pu lui faire des emprunts.
(1) Selon M. Oppert, il régna de 2394 à 2339; d'autres savants
donnent
des dates qui différent entre elles d'environ 300 années. Le code
d'Hammurabi
qui a été magistralement interprété par le P. Scheil, renferme une
législation très raffinée qui, sur bon nombre de points, ne le cède
en rien
ànos législations modernes, et suppose une civilisation déjà très
ancienne.
ASSYRIE
La Bible nomme Téglathphalasar, Salmanasar, Sargon,
Sennachérib, Asarhaddon, Mérodach-Baladan, Nabuchodonosor,
Evil-Mérodach, Cyrus, Darius, Xerxès (ou Assuérus),
Artaxerxès I e r , personnages dont les faits et gestes sont
racontés dans les documents cunéiformes. Or, tandis que
l'œuvre des historiens grecs, Hérodote, Ctésias et autres, a
plutôt souffert de la confrontation avec les monuments, la
Bible y a gagné, au contraire, de l'aveu unanime des savants.
« L'assyrien des Prophètes, écrivait un juif rationaliste,
M. James Darmesteter, est bien identique à celui du Livre
des Rois, identique à celui des annales assyriennes, à celui
que nous voyons sur les bas-reliefs, lançant les chariots de
guerre, brûlant les villes, suppliciant les prisonniers ... »
157
D'une façon générale on peut dire que les écrits des grands
prophètes Isaïe, Jérémie, Ezéchiel ont été confirmés et
éclairés d'une façon remarquable par le rapprochement des
36

inscriptions assyriennes et babyloniennes.


Sans trancher la question de savoir si le roi impie
Manassès a bien été, comme le raconte le 2e
livre des Paralipomènes,xxm, 11, 13, « emmené captif à
Babylone, puis reconduit à Jérusalem et réintégré sur son trône
», les inscriptions
nous apprennent du moins que ce roi paya un
tribut aux rois assyriens Asarhaddon et Assurbanipal.
Il y a soixante ans, le nom de Sargon n'était connu sous
sa forme actuelle que par un passage d'Isaïe. Plusieurs critiques
allaient jusqu'à douter de l'existence de ce prince.
Aujourd'hui on peut voir, au Musée du Louvre, de grands
bas-reliefs provenant de son palais de Khorsabad, et le
représentant lui-même mêlé à différentes scènes de guerre
ou d'apparat, ou recevant le rapport d'un de ses ministres.

Du livre de Daniel, l'assyriologue Menant écrit, « qu'il rapporte


certains traits de la civilisation chaldéenne, au temps
de Nabuchodonosor, avec une exactitude à laquelle une
rédaction apocryphe n'aurait pu atteindre. »
On prétendait aussi que le livre d'Esther avait été écrit, en
l'an 160, après la victoire de Judas Machabée, par un écrivain
ignorant des usages de la Perse. Or, les fouilles récentes,
entreprises en Susiane par Marcel Dieulafoy mettent
désormais ces affirmations à néant*. Dans une conférence
(1) Les Prophètes d'Israël^ p. 131.
(2) Le livre d'Estheret le palais d'Assuérus, 1886 ;VAcropole
deSuset
1892
p. 360-389.
donnée en 1888 par Mad. Dieulafoy et résumée par M.
Darmesteter,
dans le Journal asiatique, il a été prouvé que « les
objections entassées par l'exégèse rationaliste contre
l'authenticité
du livre d'Esther reposent pour la plupart sur une
conception imparfaite de la vie persane. Les détails que l'on
condamnait au nom du bon sens et de la vraisemblance,
prouvent au contraire que l'auteur connaissait admirablement
les mœurs de la cour de Suse. » Nous pouvons donc
37
158

désormais considérer comme acquis à la science quel'Assué-


rus de la Bible (Ahaschvérosch) est bien le Krchayarscha
(Xerxès l e p ) des inscriptions ; que le palais royal restitué par
les fouilles de M. Dieulafoy est celui-là même que l'écrivain
sacré décrivait au Ve
siècle avant notre ère, et que, selon le
mot de M.Oppert,«les données historiques du livre d'Esther
cadrent à merveille avec ce que nous savons des Perses. »
Est-ce à dire que, devant des arguments aussi concluants,
la critique rationaliste désarmera? qui oserait l'espérer? ce
qui est certain, c'est qu'elle s'est vue obligée de changer son
plan d'attaque. Aujourd'hui, en effet, elle semble avoir pris
pour tactique d'exploiter les ressemblances par lesquelles le
texte biblique se rapproche de certains textes assyro-chaldéens
(légendes de la création et du déluge, code d'Hammurabi),
pour en conclure, au nom de la méthode dite interne
ou historique, à la. négation de toute influence divine en
Israël, ou, en d'autres termes, à l'origine purement humaine
de la Bible. Ainsi procédait naguère Fréd. Delitzsch, en deux
conférences devenues fameuses (Babel und Bibel, Berlin
1902) Laissant de côté la question de l'inspiration, dont nous
parlerons plus loin, il nous suffira d'observer que la critique
rationaliste confond à dessein l'inspiration et la révélation, et
que lors même que les emprunts faits par ces écrivains sacrés
aux documents humains seraient aussi réels qu'on le prétend,
il n'y aurait pas lieu pour cela d'en exclure toute intervention
divine. Qu'il y ait un côté humain dans l'Ancien Testament,
qu'il se retrouve, dans le code d'Israël, des lois et des
coutumes qui lui sont communes avec les peuples voisins,
il nous aura été avantageux de le reconnaître, à la lumière
(1) Les faits cités par Delitzsch sont généralement admis, mais
ses conclusions
sont rejetées, et la compétence de leur auteur en histoire des
religions est niée par des savants incroyants, par exemple,
Zimmern,
professeur d'assyriologie à Leipzig.

38

AUTHENTICITÉ DES ÉVANGILES


ART. III. — VALEUR HISTORIQUE
D ES ÉVANGILES2
Si l'incrédulité n'a rien omis pour ruiner, si possible, la
certitude historique des livres de l'Ancien Testament, c'est
à la certitude des Evangiles qu'elle devait s'efforcer de
159
porter les coups les plus redoutables. Ebranler cette certitude,
ce serait ébranler le Christianisme lui-même. Ne
sont-ce pas eux surtout qui racontent, avec la vie, les miracles,
la mort, la résurrection de Jésus-Christ, l'institution
de son Eglise? Il importe donc d'établir sur des preuves
solides l'autorité historique des saints Evangiles, c'est-à-
dire leur authenticité, leur intégrité, leur véracité substantielle.

(1) Cf. Revue Apologétique, 7a Babylonie et la Bible, par C. H.,


16 juill. 1903; Vigouroux, Bible et décoiw. mod. ; Etudes,
Condamin, S. J-,
7a Bible et VAssyrioloqie, nov. 1902, mars 1903; Revue des
Quest. scient.,
P. Delattre, S. J., La civilisation Assyrio-Babylonienne, juil. 1900;
Ermoni. la Bible et VAssyriologie (BloudJ. 1903; Revue des quest.
historiques,
P. Delattre, Progrès de Vassyriologie, 1899; Revue biblique,
P. Lagrange, O. P. 1902; Etudes sur les religions sémitiques, par
le
P. Lagrange, 1905; Etudes, Bulletin d'Ecriture Sainte, P. Brucker
S. J.,
sept. 1903; La délégation en Perse de 1897 à 1902 par de
Morgan.
(2) Histoire des livres du nouveau Testament, par Jacquier,
Lecoffre, 1905.
On admet aujourd'hui que les synoptiques (S. Matthieu, S. Marc
et S. Luc)
ont travaillé sur un document antérieur qu'on appelle Logia, ou
recueil
des paroles de Jésus-Christ, et que l'Evangile de S. Marc
refléterait plus
exactement. S. Jean écrivit sans doute son Evangile à Ephèse,
avec une

39
sublimité de vues qui dénote chez lui une élévation particulière
tranchant
sur la simplicité des autres.
des découvertes modernes. La Providence de Dieu ne nous
aura apparu que plus douce et plus sage dans la manière
dont elle a su s'adapter aux nécessités, aux imperfections
même du peuple élu, pour le mieux conduire à sa destinée.
Ce qui justement ressort de toutes les comparaisons, c'est
la permanence de l'idée monothéiste, l'élévation doctrinale
d'un peuple inférieur en civilisation à ceux qui l'entouraient
et le précédaient. Cette élévation accuse l'intervention spé-
160
ciale de Dieu, car elle constitue un phénomène transcendant
et inexplicable sans révélation

…...............................................................................................
..............

LA LANGUE D OR :

Il est vrai, sans mensonge, certain et tout à fait véridique. Tout


ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est
en haut est comme ce qui est en bas, afin d'accomplir les
miracles de la chose Une. ... toutes choses sont nées de cette
chose unique.. Durant mon court passage de pèlerin en ce
monde, j’aurai toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en
Secret le constant hommage de mon intelligence et de ma
volonté. Si je lui suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche
divine étoilée, par la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai
courageusement travaillé, lutté et souffert pour la cause du
Maître; si je peux réaffirmer avoir combattu le bon combat,
j'aurai achevé ma course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime
bienheureux jour de la pesée de mon âme, il me restera à
attendre armé de ma seule patience la décision de justice que le
juste juge aura rendu à mon égard....Dieu éternel grand de
l’univers créé ; fait que nous, tes serviteurs puissions toujours
avoir souvenance des choses secrètes et bénies que nous avons
appris, que nous vivions comme il convient, avec intelligence en
nos entreprises, donnez-nous des forces pour supporter toutes
difficultés et la beauté pour orner votre Grand Royaume.

40
Je me suis trouvé pendant plusieurs semaines dans un
abattement d'esprit tel que mon âme n'avait pas la force de
soulever une seule pensée. La vie est bien dure dans ces
moments et ils tiennent beaucoup de place dans notre vie.
Heureusement tout passe,tout finit, et la Providence après une
courte épreuve, endort, comme une mère tendre, toutes nos
douleurs dans son sein..
Et l'Eternel seul dans le temps et l’éternité comme une
mystérieuse lumière blanche veillait à l’amour enfermé au plus
profond de moi vibrant à une vitesse vertigineuse. Tout sacrifice
fait par amour augmente l'amour,
et tout ce qui augmente l'amour augmente
le bonheur. Que celui-là entende qui a des oreilles
pour entendre... L'amour qu'exhale mon coeur est produit d'une
lampe miraculeuse brûlant indéfiniment, d’un feu perpétuel «
inextinguible »..
161

Des hommes et femmes rigides et sans coeur lorsqu'on parle


immigration: Tout en se présentant comme garant de la vertu
légale à savoir la loi c’est la loi, notre gouvernement n’a aucun
respect de la parole donnée ce qui représente une volonté de
faire figurer la Belgique parmi les pays les plus fermés de l’Union
Européenne.
Utopie en relisant ce texte: si c’était possible, je voudrais que les
prêtres imitent le Christ, qu’ils soient des
hommes de loi charitables et aimant leur prochain comme eux-
mêmes. Je voudrais des médecins tempérés et modestes, des
hommes politiques dédaignant le monde, des philosophes se
connaissant eux-mêmes, des nobles vivant honnêtement, des
commerçants abandonnant le mensonge et la fraude, des
magistrats renonçant à la
corruption, etc. Mais cela est impossible et il me faudra bien
accepter le monde tel
qu’il est..

Comment pourrais-je découvrir auprès de Dieu le véritable trésor


du ciel, si je reste encore tenté sur la terre aux mirages du court
profit des vaines richesses que Satan nous propose..
J'aurais tout fait pour éviter d’aller souffrir au purgatoire, mais
encore plus pour faire plaisir au bon Dieu en priant dans la
douleur jour et nuit, en priant Jésus et Marie pour le salut des
âmes et en priant pour que la volonté divine s'accomplisse,
espérant ainsi contribuer à lutter contre les perfides plans de
Satan et ses complices.
j'ai demandé à Jésus de changer pour moi en amertume toutes
les douces consolations dont je pourrais encore jouir sur cette
terre et je n’ai vu d’autre moyen que celui d’être frappé par le
perpétuel désir de souffrir. Jamais je n’aurais pensé que cela
deviendrait pour moi une joie.
Cette grâce m'a été accordée à la retraite, un moment où je m’y
attendais le moins, car l’étincelle cachée sous la cendre a mis le
temps à se réveiller. Mais ces fortes douleurs dont je souffre,
m’assombrissent l’esprit et l’encombrent d’une mélancolie, une
tristesse d’une puissance telle que je n’aurais jamais pu la
prévoir en mes désirs.

Voici trois prières qui sont souveraines contre les attaques


occultes : elles protègent préventivement contre le malheur,
quelle que soit sa source, et inhibent, affaiblissent, tout éventuel
Maléfice dont on peut faire l’objet. Ils ont déjà fait la preuve par
le passé, de leur efficacité..
162

le Notre Père, se signer de la croix et penser mentalement à


Dieu, prier Dieu, Jésus, Marie, les Archanges, les Anges, les
Saints. Faire sa demande concrète, mentalement ou à voix haute,
avec Foi, avec Volonté pour qu’elle se réalise et Visualiser le
souhait. Dieu nous écoute si l’on prie avec sincérité, intensité et
ne faisant rien d’ autre en même temps que d’être en prière.

Nos prières ne suffisent pas toujours pas à détruire un Maléfice


qui a été installé par quelques esprits maléfiques bien avisés et
appuyés de Satan, de ses Lieutenants et de leurs serviteurs.

Tu dois t'étonner Artéphius & tu as raison de t’étonner. Tu es


homme. En effet, Notre Seigneur Jésus est naturellement bon et
humain pour qui renonce au péché. À qui demande toujours
pardon, non seulement il épargne les tourments du péché mais il
lui rend sa dignité & son honneur. Car Dieu a tant aimé l'homme
qu’il a envoyé son Fils unique pour le pécheur et a livré Jésus à la
mort pour eux. Si donc le Christ a choisi de mourir pour eux alors
que l'homme était son ennemi, combien plus quand l'homme est
devenus son enfant. Sache donc ceci Artéphius : aucun péché
humain ne vainc la bonté de Dieu pourvu que chacun fasse
pénitence pour le mal qu’il a commis car Dieu est miséricordieux.
Dieu connaît la faiblesse de la nature humaine, la force de la
passion humaine, la puissance & la malice du malin satanique. Si
l'homme tombe dans le piège du péché, Dieu notre créateur
attend avec indulgence la correction, il a la plus grande
compassion vis-à-vis de celui qui fait pénitence comme un
malade & lui pardonne aussitôt le péché en lui octroyant la
récompense du juste. Artéphius tu entends cela; tu ne saurais
qu'être en admiration & glorifier ton Dieu.

PRIERE DE PROTECTION

"
163
† O Dieu Tout-Puissant, ayez pitié de moi.

† O Sainte Croix de Jésus-Christ, repoussez loin de moi toute


arme tranchante.

† O Sainte Croix de Jésus-Christ, préservez moi de tout accident


corporel.

† O Sainte Croix de Jésus-Christ, versez en moi tout bien.

† O Sainte Croix de Jésus-Christ, détournez de moi tout mal,


faites que je puisse sauver mon âme.

† O Sainte Croix de Jésus-Christ, éloignez de moi toute crainte de


la mort et accordez moi la vie éternelle.

† O Sainte Croix de Jésus-Christ, gardez moi et faites que les


Esprits malins, tant visibles qu’invisibles, fuient devant moi dès
aujourd’hui et dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il !

Aussi vrai que Jésus est né le jour de Noël, aussi vrai que Jésus a
été circoncis, aussi vrai que Jésus a reçu les offrandes des trois
Rois Mages, aussi vrai que Jésus a été crucifié le vendredi saint,
aussi vrai que Joseph et Nicodème ont ôté Jésus de la croix et
l’ont mis dans le sépulcre, aussi vrai que Jésus est ressuscité et
monté au ciel : de même qu’il soit aussi vrai que Jésus me
préserve et me préservera de tout attentat de mes ennemis, tant
visibles qu’invisibles, dès aujourd’hui et dans tous les siècles des
siècles. Ainsi soit-il !

O Dieu Tout-Puissant, sous la protection de :

† Jésus, Maria, Joachim ;

† Jésus, Maria, Anna ;

† Jésus, Maria, Joseph ;

Je me remets entre vos mains. Ainsi soit-il !


164
O Seigneur, par l’amertume que vous avez soufferte pour moi sur
la sainte Croix, principalement lorsque votre âme s’est séparée
de son corps, ayez pitié de mon âme quand elle sera séparée de
ce monde. Ainsi soit-il ! "

† : (Faire le signe de croix au début de chaque paragraphe,


comme indiqué ci-dessus, en se signant sur tout le corps : de la
tête aux pieds ).

Cette prière, répétée chaque jour, est une protection souveraine


accordée par Jésus-Christ contre toutes sortes d’adversités,
attaques occultes ou ennemis physiques. Dite avec foi et
conviction, elle constitue un réel bouclier contre les forces du
Mal. La visualisation devant soi d'une croix blanche , jaune ou
dorée est conseillée, cela rend la prière plus efficace.

**********

PRIERE DE PROTECTION DE St BENOIT

" Faîtes,Seigneur,que par l'intercession de St benoît,

vous éloigniez de nous les maux dont nous souffrons;

le nom de votre bienheureux serviteur est béni

éternellement,que ne peut-il pas en notre faveur ?

Qu'il détourne par ses prières tout ce qui pourrait nous

éloigner de vous,Ô mon Dieu,et que sa bénédiction

obtienne tous les dons de votre Providence.

nous vous en prions par Notre Seigneur Jésus-Christ.

Ainsi soit-il.

St Benoît,préservez-nous de toutes les attaques du démon,


165

des maléfices et de toutes misères et malheurs imprévus.

Croix du Saint Père Benoît,

Croix Sainte,Sois Ma Lumière.

Non,Dragon ne Sois Mon Directeur.

Va,Retire-toi,Satan.Non,,jamais tu

ne Me persuaderas de suivre tes Vanités.

Ce Sont des Maux Que tu Lâches sur nous

comme l'eau: toi-même,garde tes Venins

et Bois-les.

Vive Jésus ! "

St BENOIT est le saint invoqué dans la protection contre les


sortilèges, maléfices et démons. Le faire avec foi et conviction
sera toujours d'une grande aide. Cette prière complète
efficacement la protection apportée par la Médaille de St Benoît
portée sur soi, qu'elle rendra plus dynamique.
PRIERE AVANT DE DORMIR :

" † O St LUC de mon lit, sois le prompt défenseur,

† Que je ne sois St MARC, le jouet du démon,

† St JEAN, chasse bien loin tout fantôme trompeur,

† St MATHIEU, garde-moi dans mon sommeil profond.

† JESUS, fils de david ayez pitié de moi.

Ainsi soit-il ! "

Cette prière est recommandée en cas de sommeil agité, de


cauchemars, ou lorsqu'on redoute d'être " ennuyé " durant la nuit
; se signer sur le haut du corps.
.
166
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° Petit
Journal biosophie d'un Artiste du XXI ème Siècle.

Les informations rapportées dans cet espace de biosophie sont


en général vraies, parfois modifiées, soit parcequ' acquises
telles quelles, soit parceque dûes à l'interpretatio..
Espace vacant, non encore balisé par les outils usuels de la
pensée.
J'ai toujours été animé de rêves qui auraient les pieds par
terre. ..
Claude Pairoux (8 Mai 1952- ?), né Laroche-en-ardenne,
surnommé "James", batteur de jazz et de rock&roll et lead guitar
d'orchestres. Adepte be-bop de la batterie et guitare solo.
Comme batteur d'orchestres au début des années 1960, en
assurant sur scène avec la grande formation du trompettiste de
jazz Jo Carlier qui a conduit à poursuivre la musique pratiquant
la batterie. Passant à la guitare, au be-bop, au jazz et au rock
moderne. Jouant les titres des plus grands innovateurs de tous
les styles, depuis ceux de Charlie Parker, passant de Harry James
et d'autres, avec bon nombre de musiciens réputés actuels et de
la génération précédente. Passant une partie de sa vie en
Ardennes belges, parti pour Bruxelles, puis Charleroi, en se
fixant définitivement à Liège. 1959 THE FIVE LITTLE BOYS 1960
THE RUNNINGS BEARS, THE SPHYNXS, LES GAULOIS, THE SOUL
ASSOCIATION ,THE STRANGERS, SAVIO , etc Chronique du
Chapeau Noir: Petit Journal d'un Artiste du XXI ème Siècle .
Les informations rapportées dans cet espace de biosophie sont
en général vraies, parfois modifiées, soit parcequ' acquises
telles quelles, soit parceque dûes à mon interpretatio..Espace
vacant, non encore balisé par les outils usuels de la pensée. .
Ce blog rassemble un extrait de mes réalisations mais peuvent
aussi contenir celles de personnes dont je suis admiratif.
Used for torture and humiliation. Rêveries d'un promeneur assis
retiré de toute passion subjugé de ses sens ne pensant à rien
d'autre qu'à l'unique immensité infinie. Je me sens revenir à une
douce accalmie intérieure.
Il ne peut y avoir d’horloge sans horloger. Concevoir que rien soit
à l’origine de tout. Immergé dans le bonheur et la solitude de
mon laboratoire. Endroit n'étant d’ailleurs pour moi qu’un relais
167
entre le monde et le temps où m’ employer à mes expériences
musicales diversifiées.
De tous les hommes de valeur que j’ai
rencontrés sur cette terre, par le fait qu'ils sont tous
morts, je ne pourrais plus vous citer personne qui me
frappa comme étant le plus proche de mon cœur
et le plus apparenté à mon esprit . J'aurais peur de faire un
jaloux dans l'au-delà.

Québec Loi en vue de regler ce que le personnel de l'État peut


porter : La croix, la kipa, le voile... ou encore d'interdire les
signes facilement visibles de reconnaissance religieuse ou
sectaire. Ils auraient dû rester tenus protégés à l'abri en leurs
lieux sûrs et sacrés où ils ont la nécessité d'utilisation.

Le livre est un support d'une connaissance par l'usage du


langage.
Un livre fermé recèle entre ses pages, sur un support physique et
de manière potentielle, cette connaissance qui ne s'exprime
qu'au moyen de la lecture, à savoir d'un travail de l'esprit. La
lecture libère ainsi l'autre esprit enclos dans l'écriture des pages.
Elle en sort la quintessence. Ouvrir le livre et le lire correspond à
la libération de l'esprit du livre. Le livre fermé désigne une
matière contenant potentiellement une partie spirituelle. C'est la
matière brute. Ouvrir le livre c'est ouvrir la matière pour ensuite
en libérer l'esprit grâce à une substance spirituelle.

J'ai entamé mon chantier et les grands travaux 2016 pour


irradiquer l'ensemble de mes douleurs journalières. En premier
lieu, j'ai décidé de commencer à renforcer mon état général.
Hypertension, triglycerides élevés, terrain affaibli par un manque
de nutriments et de vitamines. Depuis les vacances d’été, j'ai
perdu plus de 25 kilos. J’ai entretenu pendant des années mon
corps intoxiqué de façon générale par une mauvaise manière de
me nourrir. J’ai dû constater dans les résultats de mes examens
sanguins un taux d’acide urique élevé . J'ai aussi compris que le
foie est essentiel pour détoxifier l’organisme. Un traitement
s'imposait avec un accompagnement médical. Etant soumis à un
stress lié à la frustration, en toute inconscience à la retraite, que
l'on subit par le fait d'un manque de communication et d'avoir
abandonné une manière de vivre ainsi qu'un environnement dans
lequel on a évolué tant d'années. Les conséquences
psychologiques de mon état méritaient donc un traitement et un
régime approprié.
168
La musique permet de rendre plus fluides des canaux de
communication, ce qui conduit à un allégement de la souffrance,
à une meilleure possibilité de repos, à une stimulation de
l'instinct de vie. Son influence est fondamentale dans l'économie
physique des individus, Résidents ou soignants. La diffusion dans
l'environnement des soins est un apport bénéfique pour chacun
de nous... sans
oublier les familles.
Considérer la personne désorientée, démente suite à une
maladie, des infarctus ou atteinte d'Alzheimer, comme une
personne à part entière, c'est lui faire ressentir qu'elle n'est pas
jugée mais épaulée et l'aider à sortir de son isolement, à être en
harmonie avec elle-même et avec le monde qui l'entoure.
Développer le sens de l'écoute, susciter le plaisir d'émettre,
éveiller l'imagination, affiner la sensibilité, arriver à un meilleur
contrôle de soi, avoir la possibilité de communiquer son vécu,
mais aussi faire participer son entourage à son vécu sont des
vertus de la musique que l'on peut considérer comme la vitamine
du coeur âgé.

Mon pays La Belgique Liège ma ville


Instrumentistes interprètes de la guitare que j'admire: Howard
Roberts, Barney Kessel, Joe Pass...
I Love : J'ai une fascination, un amour fou à l'égard de Bernadette
mon épouse.
Ma musique préférée : Le jazz BEBOP, la musique classique ,
l'opéra , la chanson française des années 50', le rock, le jazz
rock.. etc Documents qui paraissent très importants à mes
yeux: ma pièce d'identité.
Autour de la guitare tout ce qui me prend du temps, c'est écouter
de la musique, le groove, l'instrument à conserver en bon état
d'entretien, les travaux de recherches internet , le jazz sa
technique et sa pratique, quelques écrits à réaliser, recherche et
étude théorie musicale, écoute des tonalités avec les
transpositions ear- training, jamming avec Youtube, de la
country picking acoustic, de la rythm guitar, les tempos, mes
compositions personnelles, des improvisations dans tous les
styles et tonalités, des retranscriptions, sur base des inspirations
du moment.
Destins et destinée: Déclaré mort à plusieurs reprises, et
pourtant toujours bien vivant. Je tiens à poursuivre en solitaire
toutes mes activités musicales, en ayant toujours ma tête dans
169
les étoiles. Etat qui est aussi nécessaire pour moi que peut l'être
un laboratoire à l'alchimiste.
Je conserve un projet de voyage en Egypte. Il devait se réaliser,
retardé puis reporté, mais reste toujours bien compromis par
des événements de guerres à répétition.
Il doit bien encore y avoir des musiciens avec qui j'aimerais
partager la scène, mais ils sont tous morts pour la plupart.
Chefs d'orchestre de jazz que j'ai en admiration: Count Basie,
Harry James, compositeur de musique de danse Bossa Nova AC
Jobim
Compositeurs interprètes préférés: MOULOUDJI , bison ravi
BORIS VIAN, ...

3
J'ai toujours été et je resterais le Patriote qui aime les habitants
de son pays et non un nationaliste raciste qui hait les autres.
Petit Journal d'un Artiste du XXI ème Siècle . Les informations
rapportées dans cet espace de biosophie sont en général vraies,
parfois modifiées, soit parcequ' acquises telles quelles, soit
parceque dûes à l'interpretatio..
Espace vacant, non encore balisé par les outils usuels de la
pensée.

Un peu charmeur, un peu acteur, un peu diseur, gentil, salaud,


artiste, hypocrite, touriste, au creux des vagues humaines, j'ai
fait le tour de moi-même, j'arrive en fin de vie, goûtant toujours
joies et soucis, rêvant entre deux draps de nuit, à la vie belle,
embellie desséchée qui sourit le temps d'un soupir, sur le miroir
des souvenirs et a tous mes amis partis. Ce sont mes dernières
vacances, j'ai déjà 63 ans d'enfance et le mal de mon pays.

Chaque pays possédait sa coiffure :


mon chapeau, je le mettais dans ma poche. J'ai porté et je porte
encore le béret.
Notre béret de Gendarme, c’est toute notre vieille Gendarmerie,
Nos collègues gendarmes, avec orgueil le portaient haut devant
en militaire et avec çà c’était tellement pratique.
Quand Monsieur le Curé à vélo sur la route apparaissait et où le
paysan déposait-il sa chique ?
Mais c’était dans son béret.
170
Le basque, lui, le mettait sur l’occiput, et le landais, sans
reproche et sans crainte, le posait ainsi quand il voulait dire
"zut", béret tout petit mais c’était une merveille :
Pour réfléchir c’est ainsi qu’on le mettait, Et pour crâner on le
mettait sur l’oreille. Quel orateur était ce coquin de béret !
Quand le grand-papa travaillait dans le jardin, et qu’à l’église on
sonnait tant et plus, pour la prière, il l’enlèvait et faisait le signe
de la croix,
Plus de béret quand sonnait l’angélus. Les parisiens dont l’enfant
n’était pas sage, pour donner la fessée prenaient un martinet,
Un martinet ! un truc de sauvage, mais à la campagne nous on
prenait un bon coup de béret.
Lorsque à Bayonne, on jouait à la pelote basque, c’était son béret
que l’on jetait au vainqueur, et ce béret c’était pas de la
gnognote puisque dedans on avait mis tout son cœur.
Notre béret aurait fait le tour du monde, beaucoup l’avaient
adopté sur la terre et sur l’onde, car un béret çà tient sur la tête,
coquin de sort, malgré le vent et malgré le cyclone, c'est solide.
Quand le gendarme quittait sa fiancée c’est le béret qui rythmait
les adieux, loin seul avec sa pensée, c’est au béret qu’il parlait
avec les yeux. Je ne vous parlerais pas de la guerre, quelques
grincheux me le reprochaient mais vous savez tout ce qu’ils ont
pu faire les petits gars qui portaient le béret...

Ne croyez surtout pas que tant d'années passées, sous le bel


étendard de Belgique, mon pays et sous mon unité d'Elite, ont
été pour moi de la terreur ou de l' épouvante. Jamais je ne me
suis senti menacé ou méprisé de ma hiérarchie. J'ai toujours pu
rester fermement en accord avec ma conscience. Je n'ai jamais
eu à faire front à des décisions autoritaires, arbitraires prises par
des supérieurs dictateurs .
La concertation, l' évaluation préalable précise a toujours
exécutée et communiquée au préalable.Je n'ai donc aucun regret,
une vie qui a réellement dépassé le rêvé. Au cours de mon
existence, comme partout dans l'entièreté de notre société, j'ai
connu d'honnêtes et braves personnes mais au regret aussi des
gens perfides, astucieux, manipulateurs, menteurs, bluffeurs, qui
le sourire aux lèvres m'ont accablé de tendresse et m'ont appelé
frère. Bien des années plus tard, j'ai compris que c'étaient les
mêmes qui en règle générale, au plus ils me détestaient, étaient
prêts à me nuire.
En tant qu'audacieux retraité, je suis porté par un intérêt du
métaphysique non religieux de la philosophie moraliste. Ce blog
rassemble aussi bien l'extrait de réalisations personnelles que
de personnes qui ont mon admiration.Jamais mon intention n'est
de croiser le fer avec notre société et surtout pas pour
171
l'améliorer, par exemple, mais la tenir à distance, quoi qu'il
advienne. Je supprime tout service, mais aussi toute exigence.
Au XXIème siècle je suis à la recherche par les sources de l’Esprit
à découvrir par la réflexion une connaissance intuitive du coeur à
la libération d’un état social dont chacun de nous est
conditionné tout en fixant son propre égo par le Sacré qui anime
la Terre, le Cosmos et les puissances du monde naturel. Ce doit
être un trait particulier de ma personnalité. J'ai pris d'emblée
très tôt la liberté d’entreprendre tout ce qui m’intéresse sans me
soucier du regard des autres,et de ne jamais me plier à une
morale et à des moeurs auxquelles je n'adhère pas et qui sont
d'un usage courant de mon siècle. A cette époque, j'ai eu bien
difficile d'adhérer à la forme de musique et d'écriture de tradition
classique en usage chez des

gens que j'estimais en tant qu' intellectuels mais retranchés dans


ma catégorie d'élitistes rétrogrades. A l'adolescence en
résistant à un ensemble de choses qui m'entouraient, j'ai opté
par lassitude en me tenant à l'écart, d'adhérer au surréalisme qui
me paraissait être une forme qui m'était bien adaptée. J'ai
toujours eu difficile de subir toute forme de domination et de
rigidité de règles qui aurait pu m’ empêcher d’ avoir ma liberté
d'action. Et puis voilà qu'ayant à peine 18 ans, par un
renversement de situation, je signe mon engagement à la
Gendarmerie en Belgique..

…...............................................................................................
.............Ce matin, dans un moment de réflexion, en toute
simplicité
avec la fermeté qui m'est coutumière, j'ai pris la décision
de découvrir
une pensée unique à laquelle je n'ai
jamais pu avoir
l'accès moi-même
et je ne désespère pas.
…...............................................................................................
..............
Je croyais autrefois à l'âge des étoiles
des sources du rire et des premiers espoirs
Être né pour tout dire n'être là que pour ça
Intoxiqué très tôt par le besoin d'écrire
Je me suis avancé parmi vous pas à pas
Et l'on m'a regardé comme un énergumène
Comme un polichinelle au sifflet bien coupé
172
Qui savait amuser son monde à la rigueur
Le faire un peu sourire le faire un peu pleurer
J'aurais pu devenir assez vite virtuose
mais le goût m'est passé de parler dans le vent
Je ne dirai pas tout de mes chansons tristes
à ne chanter qu'une fois ou deux par an.
…...............................................................................................
..............

Me dirigeant par l'esprit vers l'Egypte ancienne, fixant ma


destination à la demeure du Premier Hiérophante. Puis, vient le
moment d'accéder au Mastaba et à l'Amenti où je m'installe
paisiblement allongé sur la grande dalle du caveau. Mon
ressenti est l'impression d'avoir été enterré vivant dans un
caveau servant de boîte crânienne à mon cerveau. Les yeux
fermés, je suis calme et recherchant en mon propre intérieur un
apaisement devant l'immensité de l'infini. Puis retrouvant
vite le reposant fil doux reliant son être à la terre, comme se
jeter dans le vide d'un précipice, il entreprend le geste qui va le
propulser en avant et pénètre une forte lumière. C'est alors que
débute en rêve un très long voyage en des planètes et mondes
lointains ou des morts demeurent dans une autre dimension.
Exilés de la terre restés interminablement bien vivants et qui ont
leur âme immergée dans un immense bonheur.

LA LANGUE D OR :
Il est vrai, sans mensonge, certain et tout à fait véridique. Tout
ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est
en haut est comme ce qui est en bas, afin d'accomplir les
miracles de la chose Une. ... toutes choses sont nées de cette
chose unique.. Durant mon court passage de pèlerin en ce
monde, j’aurai toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en
Secret le constant hommage de mon intelligence et de ma
volonté. Si je lui suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche
divine étoilée, par la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai
courageusement travaillé, lutté et souffert pour la cause du
Maître; si je peux réaffirmer avoir combattu le bon combat,
j'aurai achevé ma course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime
bienheureux jour de la pesée de mon âme, il me restera à
attendre armé de ma seule patience la décision de justice que le
juste juge aura rendu à mon égard....Dieu éternel grand de
173
l’univers créé ; fait que nous, tes serviteurs puissions toujours
avoir souvenance des choses secrètes et bénies que nous avons
appris, que nous vivions comme il convient, avec intelligence en
nos entreprises, donnez-nous

des forces pour supporter toutes difficultés et la beauté pour


orner votre Grand Royaume.
6
BLOOD PROVIDES ONLY DRY NEVER..
NO MAN IS RICH ENOUGH
TO BUY HISS PASSWORD ERRORS..
AUCUN HOMME N EST ASSEZ RICHE
POUR RACHETER LES ERREURS
DE SON PASSE..
nemo me impune laccessit

LE SANG VERSE ..NE SECHE JAMAIS..


TROUVER UN POISSON SANS ARETE
EST AUSSI DIFFICILE A TROUVER
QU UN HUMAIN SANS PERFIDIE , EPINE
OU DEFAUT..
..................................................................................................
................
L'intelligence viendrait de la tête
et la sagesse du coeur.

…...............................................................................................
...............

AUCUN HOMME N EST ASSEZ RICHE


POUR RACHETER LES ERREURS
DE SON PASSE..
UN POISSON SANS ARETE
EST AUSSI DIFFICILE A TROUVER
QU UN HUMAIN SANS
DEFAUT..
..................................................................................................
................
Si tu n’ a rien trouvé d'intéressant içi, tant pis pour toi.
Quelqu'un d'autre passera lui, quelques minutes
7

de son temps d'une manière agréable.


Que le plus grand, qui est en secret
174
et proche de la divine étoilée,
te donne toute satisfaction
…...............................................................................................
...............

Doctrine de la transmigration des âmes. La métempsycose est


peut-être vraie.
C'est un Green Mountain Boy, un sérieux métempsycosiste réel
adepte de la Metempsycose qui en parle. La doctrine de la
transmigration des âmes. Pourquoi la métempsycose est peut-
être vraie... Je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques;
en effet, j'en ai des souvenirs. L'Inde et surtout le bouddhisme
étaient connus à Alexandrie. On leur empruntait la
métempsychose, la façon d'envisager la vie comme
l'emprisonnement de l'âme dans un corps. Moitié riant, moitié
sérieux, parlant de la métempsycose et de la succession des
formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une
source qui passe de bassins en bassins. Incarnations successives
d'une âme après la mort. Ces fils existaient de fait ou
virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de
leurs métempsychoses, prendre place dans votre famille. Il me
semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même
personnel, s'est passé, avant que

je ne fusse né, ici. Vraiment, si je croyais aux


métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai été, dans les
existences antérieures, moine...
Descente dans le passé métempsychique de la métempsychose,
ou encore de la métempsycose. L'essor, à date récente de
psychologie, psychose, influe en faveur de la forme latine
metempsychosis, exprimant le passage d'une âme d'un corps
dans un autre ou un changement de lieu du Métempsycosiste,
Métempsychosiste relatif à la métempsychose. Comment la vérité
s'illumina sous la forme d'un manuscrit métempsychosiste.
Adepte de la métempsychose qui traite
8
des doctrines de la métempsycose. Le colonel Ethan Allen,
surnommé le Green Moutain Boy, passe aussi pour avoir été
sérieux métempsycosiste. Je ne suis pourtant pas
métempsycosiste m'entendra t'on objecter, il me vient, je ne sais
pourquoi et comment, la pensée de mon frère et l'association de
son souvenir avec l'oiseau mort s'agissant du déplacement de
l'âme. Représente la doctrine selon laquelle une même âme peut
animer successivement
175
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale : les anciens Égyptiens, les Hindous...
métempsychose, qui, bien que plus conforme à l'étymologie, n'a
pas été retenue par l'Académie. Et j'en ai conservé des
souvenirs...
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsychose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux. Métensomatose, transmigration,
métempsychose, dogme fondamental du brahmanisme.
Pythagoras l'emprunta aux Égyptiens, et communiquée aussi à
plusieurs nations par nos Druides
de nos anciens Gaulois portait la croyance que les âmes,étant
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer de place d'un
corps à un autre Si elle avait étévaillante, ils la logeaient au
corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un pourceau
ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce châtiment, elle
reprenait
le corps de quelqu'autre homme.
En théologie païenne.. Contes qui s étaient glissés parmi sa
métempsycose, ...en tout temps par la métempsycose De soeur
en soeur …
En Philosophie. Le nom de Pythagore est attaché pour avoir
soutenu l opinion
de la métempsycose qui est également devenu un dogme
religieux
chez quelques peuples de l Asie

9
Je ne déteste rien ni personne, pourtant m'exaspèrent ceux que
j'ai été amené à rencontrer dans ma vie et qui ont tentés de
dévorer mon énergie, les stupides, les prétentieux, les
nombrilistes, comme ou encore ceux qui sont toujours à donner
leur avis sans écouter les autres. Je n'ai pas éprouvé d'intérêt
pour ceux qui se couvrent le plus souvent de ridicule sauf pour
une exception ceux qui le font pour s'amuser. J'oubliais les
conformistes qui ont également la faculté de m'exaspérer. Je me
suis toujours désinteressé des gens qui manquent de
perspective, des gens incapables de situer un événement dont on
176
parle dans la ligne du temps d'une histoire. Ayant par ma
mémoire sélective fait l'oubli du passé, parceque cela rejoint un
trait de mon caractère que je tente d'améliorer. J'ai eu quelques
fois à faire front à des énervants qui veulent accepter à tout prix
ce qui est nouveau et qui vient nous troubler la vie sans se poser
la moindre question, sans en débattre auparavant et sans rien
avoir compris des conséquences en résultant. Ceux-ci mêmes
étant bien d'accord avec ceux qui y montrent une satisfaction
béate. M'agacent aussi les gens qui font preuve d'un total
manque flagrant d'esthétisme à tout point de vue.
Je peux vous assurer que je témoigne d'un intérêt profond à la
bonne conduite moralité ainsi qu'à conserver une nature
charitable . Cet état d'esprit me tient déjà très éloigné d'une
fange de personnes qui ont leur égo surdimensionné et un sexe à
la place du cerveau.
...........

10
Entretien adorable:
L'écrivain COLETTE film documentaire n/b
avec Jean Cocteau Colette ... Herself / Narrator
Jean Cocteau ... Himself
Maurice Goudeket ... Himself
Pauline Tissandier ... Herself
Georges Wague ... Himself
Colette was the surname of the French novelist and performer
Sidonie-Gabrielle Colette (28 January 1873 -- 3 August 1954). She
is best known for her novel Gigi....Considered nowadays to be
Colette's masterpiece, Chéri was originally met with controversy
because of its choice of setting - the demimonde of the Parisian
courtesans - and also because of its portrayal of the hedonistic
Chéri....After Chéri, Colette entered the world of modern poetry
and painting revolving around Jean Cocteau, who was later her
neighbor in Jardins du Palais-Royal. Their relationship and life is
vividly depicted in their books. By 1927, she was frequently
acclaimed as France's greatest woman writer. "It ... has no plot,
177
and yet tells of three lives all that should be known", wrote Janet
Flanner of Sido on its publication in 1930. "Once again, and at
greater length than usual, she has been hailed for her genius,
humanities and perfect prose by those literary
journals which years ago ... lifted nothing at all in her direction
except the finger of scorn."
She spent her final years in a wheelchair, being cared for by
Goudeket, whom she called "a saint". In 1951 she attended the
premiere of a documentary about her life, and at the end she was
heard saying to Goudeket, "What a beautiful life I've had"....A
controversial figure throughout her life, Colette flaunted her
lesbian affairs.

11
Notable works...
Claudine à l'école (1900) (translated as Claudine at school)
Claudine à Paris (1901)
Claudine en ménage (1902) (translated as Claudine married)
Claudine s'en va (1903) (translated as Claudine and Annie)
Dialogues de Bêtes (1904)
La Retraite Sentimentale (1907)
Les Vrilles de la vigne (1908)
La Vagabonde (1910)
L'Envers du music hall (1913)
L'Entrave (1913) (translated as The Shackle)
La Paix Chez les Bêtes (1916)
L'enfant et les sortilèges (1917, Ravel opera libretto)
Mitsou (1919)
Chéri (1920)
La Maison de Claudine (1922) (translated as My mother's house)
Le Blé en herbe (1923) (translated as Ripening seed)
La Fin de Chéri (1926) (translated as The last of Chéri)
La Naissance du Jour (1928) (translated as Break of Day)
Sido (1929)
La Seconde (1929) (translated as The other one)
Le Pur et L'Impur (1932) (translated as The Pure and the Impure)
La Chatte (1933)
178
Duo (1934)
Julie de Carneilhan (1941)
Le Képi (1943)
Gigi (1945)
L'Étoile Vesper (1947)
Le Fanal Bleu (1949) (translated as The Blue Lantern)
Paradis terrestre, with photographs by Izis Bidermanas (1953)

12
Si tu n’ a rien trouvé d'intéressant içi, tant pis pour toi.
Quelqu'un d'autre passera lui, quelques minutes
de son temps d'une manière agréable.
Que le plus grand, qui est en secret
et proche de la divine étoilée,
te donne toute satisfaction
…...............................................................................................
........................

Doctrine de la transmigration des âmes. La métempsycose est


peut-être vraie.
C'est un Green Mountain Boy, un sérieux métempsycosiste réel
adepte de la Metempsycose qui en parle. La doctrine de la
transmigration des âmes. Pourquoi la métempsycose est peut-
être vraie... Je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques;
en effet, j'en ai des souvenirs. Des livres anciens affirment que
l'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait la métempsychose, la façon d'envisager la vie
comme l'emprisonnement de l'âme dans un corps. Moitié riant,
moitié sérieux, parlant de la métempsycose et de la succession
des formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une
source qui passe de bassins en bassins. Incarnations successives
d'une âme après la mort. Ces fils existaient de fait ou
virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de
leurs métempsychoses, prendre place dans votre famille. Il me
semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même
personnel, s'est passé, avant que je ne fusse né, ici. Vraiment, si
179
je croyais aux métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai
été, dans les existences antérieures, moine...
Descente dans le passé métempsychique de la métempsychose,
ou encore de la métempsycose. L'essor, à date récente de
psychologie, psychose, influe en faveur de la forme latine
metempsychosis, exprimant le passage d'une âme d'un corps
dans un autre ou un changement de lieu du Métempsycosiste,
Métempsychosiste relatif
à la métempsychose. Comment la vérité s'illumina sous la forme
d'un manuscrit métempsychosiste. Adepte de la métempsychose
qui traite des doctrines de la métempsycose. Le colonel Ethan
Allen, surnommé le Green Moutain Boy, passe aussi pour avoir
été sérieux métempsycosiste.

13

Je ne suis pourtant pas métempsycosiste m'entendra t'on


objecter, il me vient, je ne sais pourquoi et comment, la pensée
de mon frère et l'association de son souvenir avec l'oiseau mort
s'agissant du déplacement de l'âme. Représente la doctrine selon
laquelle une même âme peut animer successivement
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale :
les anciens Égyptiens, les Hindous... métempsychose, qui, bien
que plus conforme à l'étymologie, n'a pas été retenue par
l'Académie. Et j'en ai conservé des souvenirs...
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsychose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux.

Métensomatose, transmigration, métempsychose, dogme


fondamental du brahmanisme. Pythagoras l'emprunta aux
Égyptiens, et communiquée aussi à plusieurs nations par nos
Druides
de nos anciens Gaulois portait la croyance que les âmes,étant
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer de place d'un
corps à un autre

Si elle avait étévaillante, ils


180
la logeaient au corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un
pourceau
ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce châtiment, elle
reprenait
le corps de quelqu'autre homme.

14

En théologie païenne.. Contes qui s étaient glissés parmi sa


métempsycose, ...en tout temps par la métempsycose De soeur
en soeur …
En Philosophie. Le nom de Pythagore est attaché pour avoir
soutenu l opinion
de la métempsycose qui est également devenu un dogme
religieux
chez quelques peuples de l Asie
…........................

MA MORT EST PROCHE.


La première fois, lorsque j’ai décroché, j’ai constaté par moi-
même, me croyant toujours bien vivant que je ne voulais pas
partir et voulais aussi rester auprès des vivants. Je ne me rendais
pas compte que j’étais mort. Dans mon cas d’accident brutal, je
ne ne voyais pas la lumière blanche … cela devait créer une
couche grise dans l'aura qui m’ empêchait de voir la lumière. Ma
mémoire karmique devait être nettoyée avant ce passage. Prêt à
partir, on doit dire quelque chose à un être vivant que l’on aime
et qui se trouve sur place près de notre corps mort. Ce sera
souvent une petite phrase simple puissante comme « je t'aime »..
Vieux, à l'aube de ma mort...
Je devrais avoir des symptômes tels que ceux-ci :
Une perte d’appétit car lorsque la mort approche, les besoins
énergétiques diminuent. La personne commence à résister ou
refuser de manger et de boire, et n’accepte que de petites
quantité de nourritures fades (bouillie de céréale par exemple).
La viande, difficile à digérer, est refusée en premier. A l’approche
de la mort, la personne peut devenir incapable d’avaler. De
grâce, ne pas me nourrir de force, respecter s'il vous plaît les
signes donnés par la personne, même si vous pouvez être
bouleversé et inquiet de cette perte d’intérêt pour la nourriture.
181
Proposer régulièrement des petits bout de sorbet ou de glace, ou
une gorgée d’eau.
Passez une serviette humidifiée et chaude autour de la bouche et
appliquez un baume pour les lèvres pour qu’elles restent
humides et ne fassent pas mal.

15
Pris de fatigue et sommeil excessifs, la personne dort la plupart
du jour et de la nuit tandis que sont métabolisme ralentit, et que
la faible prise de nourriture et de boisson contribuent à la
déshydratation. Il devient difficile de la réveiller. La fatigue est si
forte que la personne n’arrive plus à suivre ce qui se passe
directement autour d’elle. Laissez la personne dormir. Eviter de
la réveiller brutalement. Partez du principe que tout ce que vous
dites peut être entendu, car l’ouïe continue à fonctionner, même
lorsque la personne est inconsciente ou dans le coma. Suite au
manque de nourriture et à la fatigue, on constatera un
affaiblissent de la personne au point qu’elle peut devenir
incapable de lever la tête, ou même d’aspirer dans une paille.
Concentrez-vous pour qu'elle conserve un maximum de confort
de sa personne. Ensuite vient la confusion mentale. Les organes
commencent à ne plus fonctionner, y compris le cerveau. Peu de
maladies provoquent une hyper-acuité (niveau élevé de
conscience) lorsque la fin approche. En général, les mourants ne
savent plus précisément où ils sont ni qui est dans la pièce,
parlent et répondent moins souvent, s’adressent à des personnes
que les autres ne voient pas, des personnes déjà mortes comme
leur papa ou leur maman, ces paroles et ces choses peuvent
paraître insensées, s’agiter et fouiller dans leurs draps. Restez
calme et rassurant. Parlez à la personne doucement et expliquez-
lui qui vous êtes lorsque vous approchez. Ils ont de plus en plus
une respiration laborieuse. La respiration devient irrégulière,
difficile. Vous pouvez entendre une forme distinctive de
respiration appelée respiration de Cheyne-Stokes (RCS) : une
forte et profonde inhalation suivie d’une pause qui peut durer de
cinq secondes à une minute complète, avant une forte reprise de
la respiration puis de nouveau un épuisement. C’est ce qu’on
appelle aussi « l’apnée du sommeil », qui est provoquée par des
variations de pression artérielle et de concentration du sang en
dioxyde de carbone. Les poumons et la gorge peuvent aussi
produire des sécrétions excessives qui créent de forts bruits
d’inspirations et d’expirations qu’on appelle le « râle ». L’apnée
et le râle peuvent être inquiétants pour les personnes présentes,
mais le mourant n’est pas conscient de ces modifications de sa
respiration. Encore une fois, concentrez-vous sur le confort de la
182

16
personne. Les positions qui peuvent aider sont la tête
légèrement relevée sur un oreiller, assoir la personne en la
tenant bien avec des coussins et un dossier solide, ou la coucher
légèrement inclinée sur le flanc.
Humectez la bouche avec une serviette humide, éventuellement
un brumisateur et mettez du baume sur les lèvres. S’il y a
beaucoup d’écoulements de la bouche et du nez, essuyez
délicatement sans chercher à moucher la personne. Restez
calmement auprès de la personne, tenez lui la main ou parlez lui
doucement.
Isolement social Au fur et à mesure que le corps s’arrête de
fonctionner, la personne mourante perd de l’intérêt pour les
personnes qui l’entourent. Elle peut arrêter de parler, marmonner
de façon inintelligible, arrêter de répondre aux question, ou
simplement tourner le dos. Quelques jours avant de se couper de
son environnement, la personne peut parfois surprendre ses
proches par une dernière effusion de joie et d’affection, qui peut
durer moins d’une heure et jusqu’à une journée entière. Soyez
conscient qu’il s’agit d’une partie normale du processus de mort,
qui n’a rien à voir avec la relation que vous aviez avec la
personne. Maintenez une présence physique en touchant la
personne et en continuant à parler, si vous vous sentez de le
faire, sans demander quoi que ce soit en retour. Profitez
immédiatement d’un moment de lucidité s’il se produit, parce
qu’il s’évanouira rapidement.
Ralentissement des mictions (urine) Le faible volume de boisson
et la baisse de la pression sanguine contribue à réduire l’activité
des reins. L’urine devient très concentrée, brunâtre, rougeâtre ou
couleur de thé. Il peut aussi y avoir une perte de contrôle des
sphincters à l’approche de la mort. Le personnel hospitalier peut
parfois décider qu’un cathéter (une sonde) est nécessaire, sauf
dans les dernières heures de la vie. L’arrêt de la fonction rénale
augmente les toxines dans le sang et peut contribuer à
provoquer un coma paisible avant la mort. Mettez une alaise sur
le matelas en changeant les draps.
Pieds et chevilles qui enflent Lorsque le fonctionnement des
reins ralentit, les liquides peuvent s’accumuler dans le corps, en
183
particulier dans les zones éloignées du cœur comme les pieds et
les chevilles. Ces zones, ainsi que les mains et le visage, peuvent
gonfler. En général, aucun traitement particulier (comme des
diurétiques) n’est donné

17 A

lorsque ces gonflements sont liés à l’agonie. Il s’agit d’une


conséquence, et non d’une cause, de l’approche de la mort.
Extrémités froides Dans les heures ou les minutes avant la mort,
la circulation sanguine se retire de la périphérie du corps pour se
concentrer sur les organes vitaux. Pendant que cela se produit,
les mains, les doigts, les pieds et les orteils deviennent froids.
Les ongles peuvent paraître pâles ou bleutés. Une couverture
chaude peut maintenir le confort de la personne, et la maintenir
consciente. La personne peut se plaindre du poids de ce qui la
couvre donc ne la serrez pas trop.
Veines marbrées La peau qui avait été uniformément pâle ou
cendrée développe un modèle distinctif de marbrures
violacées/rouges bleue, qui est l’un des signes que la mort est
imminente. C’est le résultat du ralentissement de la circulation
sanguine. On voit d’abord ces marbrures apparaître sur la plante
des pieds. AnticipationsPetit Journal d'un Artiste du XXI ème
Siècle . Les informations rapportées dans cet espace de
biosophie sont en général vraies, parfois modifiées, soit parcequ'
acquises telles quelles, soit parceque dûes à l'interpretatio..
Espace vacant, non encore balisé par les outils usuels de la
pensée.
184

17B
PROCESSUS DE LA MORT DE LA PROCHAINE VIE DU
P’OWA au Bardo thodol le livre des morts tibétain.
Puis un moine qui vient à ma rencontre s'adresse à moi et me
dit : La mort est maintenant arrivée et tu dois quitter ce
monde.Mais tu n’es pas le seul car elle vient pour nous tous.Sois
prêt à te libérer de la vie que tu vivais.Et sois prêt à te libérer
des gens que tu fréquentais.Quelles que soient les peurs qui
surgissent en toi pendant que tu expérimentes la réalité de ton
esprit reste conscient de ces pensées et avance reconnais toute
image mentale qui survient comme ta propre création. Continue
de le reconnaître et tu trouveras la libération.

9 JOURS APRES LA MORT. RECONNAISSANCE PAR LE MORT DE SA


NATURE VERITABLE ET LES DIEUX PAISIBLES. ACCROCHE.
PROJECTIONS DE SON PROPRE ESPRIT. SE TRANSFORMENT EN
DIEUX EFFRAYANTS ROUGES OU BLEUS FONCES LES BUVEURS DE
SANGS QUI APPARAISSENT AU MORT AVEC 3 TETES 6 BRAS 4
JAMBES TRES ECARTEES.9 YEUX QUI LE FIXENT FURIEUSEMENT
TENANT AUX MAINS DES CRANES REMPLIS DE SANG BRUYANT DE
TONNERRE AVEC TOUT UN CORTEGE DE MONSTRES SEMBLABLES
MULTICOLORES REMPLI TOUT L ESPACE. LE MORT N A RIEN A
CRAINDRE QU IL NE TREMBLE PAS CAR CE NE SONT QUE DES
DIVAGATIONS DU PROPRE ESPRIT DU MORT NE PAS AVOIR PEUR
CAR CES IMAGES SONT LA NATURE DE L ETAT D EVEIL DU MORT.
DES QUE LE MORT L ADMET L ACCEPTE..IL EST LIBERE. CAR LE
RECONNAITRE C EST SE LIBERER. CHANTS. PRIERES MANTRAS
RECITEES. INCINERATION LIBERATION DU CORPS DETACHEMENT
DES GENS DE LA TERRE . PAR LA FAMILLE CENDRES DISPERSEES
SOMMET MONTAGNE. LES BIENS DONNES VENDUS ENCHERES PAR
MOINES MONASTERE. DIRE AU MORT QUE LE CORPS QU IL AVAIT
DEVIENT DE PLUS EN PLUS FLOU ET SON NOUVEAU CORPS
DEVIENT DE PLUS EN PLUS PRECIS. LE MORT SE REND COMPTE DE
CELA ET IL EST ENVAHI DE TRISTESSE MELEE DE PEUR ET CETTE
ERRANCE SANS FIN SANS REPOS NI
17C

ARRET A AUCUN ENDROIT. LUI FAIRE COMPRENDRE QUE SON SEUL


BUT DOIT ETRE DE RENNAITRE LE PLUS VITE POSSIBLE ET NE PAS
SOCCUPER DE CE QUI LUI ARRIVE.. ALLER DE L AVANT VERS CE
QUI APPARAIT DEVANT LUI. LUI DIRE DE FAIRE ATTENTION ET NE
PAS AVOIR PEUR. IL DOIT RECHERCHER ET ACCEPTER UNE BONNE
185
NAISSANCE HUMAINE OU IL POURRA RECONNAITRE SA VRAIE
NATURE .. CELLE D ETRE UNE FEMME OU UN HOMME BON AU
CŒUR PUR DOTE D UNE NATURE CHARITABLE COMPATISSANTE …
ACCEPTER QUE LA VIE CONTINUE

APRES LA VIE ALORS LA MORT N EST QU UN PASSAGE OBLIGE


CHANGEMENT DE VIEUX VETEMENTS PAR DES NOUVEAUX.. JETER
LE VIEUX POUR LE BEAU.. SON VIEUX CORPS MALADE USE POUR
UN NOUVEAU TOUT FRAIS..INCONSCIEMMENT LE MENTAL DU
NOUVEAU CORPS REINCARNE SE RAPPELLE DES BLESSURES
RECUES DES MARQUES SUR SA NOUVELLE PEAU QUI SE
RETRANSMETTENT ET DE SES OBJETS PERSONNELS QU IL
UTILISAIT REGULIEREMENT DANS SON ANCIENNE VIE .. D
ENDROITS ..DE LIEUX DE PERSONNES TYPIQUES .. PARENTS QU IL
A BIEN CONNUS.. ENSUITE REUNION EN FAMILLE ET PRIERE
POUR RENONCER A LA COLERE AU REFUS QUI NAISSENT EN LUI
ET ACCEPTER UNE NATURE SA NATURE HUMAINE FAITE DE CHAIR
SANG ET D OS AVEC ENFOUIE EN LUI CETTE BELLE DOUCE
LUMIERE

DANS LAQUELLE IL DOIT SE DISSOUDRE. EN ELLE DEVENIR LA


LUMIERE PURE ET TOTALEMENT S EN IMPREGNER. ULTIME EFFORT
COMME SE JETER EN AVANT POUR PENETRER L EAU DE LA
CASCADE ET VOIR ACCEDER A L ENTREE DU TUNNEL DE BONHEUR
ET DE PAIX TOTALE .. NE PAS AVOIR PEUR DU PRECIPICE …IL VA
DEVENIR LUMIERE ET SE DISSOUDRE EN ELLE.. A CHAQUE
INSPIRATION DE SA RESPIRATION.. DANS SON CŒUR CELA EST
POUR LUI UNE COURTE REPRISE.. A CHAQUE
17D
EXPIRATION TOUT EST FINI C EST FINI .. C EST LA DERNIERE
EXPIRATION.. L ESPACE S AGRANDIT PLUS RIEN NE RETIENT LE
MORT.. NI LE CORPS NI L ESPRIT LE MENTAL.. L ETRE FLOTTE
DANS L ESPACE..LIBRE ET EN TOUT SECURITE.. TOUT S ENTEND..
TOUT SE VOIT.. MAIS SURTOUT NE PAS SE LAISSER DISTRAIRE.. LE
FIL D OR LE LIEN A ETE COUPE.. MAINTENANT JUSTE CONTINUER
A FLOTTER LIBREMENT.. ON PEUT SE PREPARER A LA MORT SI ON
LA CONNAIT. ON DOIT ACCEPTER.. TOUT LE MONDE DEVRA FAIRE
FACE A CETTE TERRIBLE REELLE SITUATION.. VIVRE CET ETAT DE
CHOSE ET IL FAUDRA NOUS Y PREPARER…

…...............................................................................................
...........................................
186

18

Egypte Ancienne
Le Livre des Morts Confession négative

Dans la conception spirituelle égyptienne, après la mort, un long


et compliqué voyage commence. Les rapports avec les dieux
s’accroissent et avec leur proximité naissent des risques et des
attentes. En effet, la volonté de tout Égyptien pieux et de
rejoindre le dieu soleil Rê et d’atteindre la vie après la mort. Mais
ceci ne sera possible qu’après plusieurs étapes initiatrices qui
conduisent l’âme du défunt à être jugée. C’est donc après avoir
entrepris le voyage jusqu’au monde des morts que le ba, l’âme,
est apte à entrer dans la vie éternelle. Par ce jugement, il atteste
de son innocence, il affirme sa légitimité à prendre part à la vie
des immortels. Après avoir été introduit dans le tribunal d’Osiris
par Horus ou par Anubis, selon les versions, le défunt subit la
psychostasie. Elle consiste à peser son cœur sur une balance ;
pour s’assurer de sa pureté : il doit être plus léger qu’une plume
disposée de l’autre côté de la balance. Le rituel est présidé par
Osiris – roi du royaume des morts – tandis que Maât officie sous
le regard de Thot et Ammit « la dévoreuse d’âme ». Avant ce
rituel, il affirme aux dieux en présence n’avoir commis aucun
péché. Pour cela, il formule la négation de péchés. Si le jugement
est positif, le défunt poursuit sa route jusqu’au tribunal des
quarante-deux
187
juges. Il doit alors les introduire par leur nom respectif et devant
chaque juge, il va reformuler chacune de 42 négations.

Si la balance ne montre aucun mensonge, l’âme du défunt est


déclarée « clair de voix » et peut accéder à la Douat où il pourra
combattre ses ennemies et renaitre sous sa forme immortelle aux
côtés des dieux. Ce long processus et particulièrement le
passage du jugement et de la confession négative est illustré
dans les papyrus et dans les tombeaux avant eux. Il s’agit d’un
moment très important et riche en symbolique qui marque la
première accession à la vie après la mort et le triomphe de la
mortalité.

19

Dans le papyrus d’Ani, exemple exceptionnel, la scène de la


confession négative s’accompagne de la représentation des
quarante-deux juges et des paroles que doit tenir l’âme du
défunt. On note aussi la représentation des dieux à son écoute
pendant sa prise de parole. L’importance de ces écrits traverse
leurs illustrations, essentielle pour le défunt qui est guidé par
ces mots.

Illustration de la confession négative devant les 42 juges tiré du


papyrus d’Ani

Cette confession se passe donc en deux temps : la première


devant le tribunal des dieux qui observe la pesée de l’âme selon
des paroles très codifiées :

Salut à toi, grand dieu, maître des deux Maât !

Je suis venu vers toi, ô mon maître, ayant été amené pour voir ta
perfection.

Je te connais et je connais le nom des quarante-deux dieux qui


sont avec toi dans cette salle des deux Maât, qui vivent de la
garde des péchés et s’abreuvent de leur sang le jour de
l’évaluation des qualités (…)
188
Voici que je suis venu vers toi et que je t’ai apporté ce qui est
équitable, j’ai chassé pour toi l’iniquité.

Je n’ai pas commis l’iniquité entre les hommes.

Je n’ai pas maltraité les gens.

Je n’ai pas commis de péchés dans la Place de Vérité.

Je n’ai pas cherché à connaître ce qui n’est pas à connaître.

20
Je n’ai pas fait le mal.
Je n’ai pas commencé de journée ayant reçu une commission de
la part des gens qui devaient travailler pour moi, et mon nom
n’est pas parvenu aux fonctions d’un chef d’esclaves.

Je n’ai pas blasphémé Dieu.

Je n’ai pas appauvri un pauvre dans ses biens.

Je n’ai pas fait ce qui est abominable aux dieux.

Je n’ai pas desservi un esclave auprès de son maître.

Je n’ai pas affligé.

Je n’ai pas affamé.

Je n’ai pas fait pleurer.

Je n’ai pas tué.

Je n’ai pas ordonné de tuer.

Je n’ai fait de peine à personne.

Je n’ai pas amoindri les offrandes alimentaires dans les temples.

Je n’ai pas souillé les pains des dieux.

Je n’ai pas volé les galettes des bienheureux.

Je n’ai pas été pédéraste.


189
Je n’ai pas forniqué dans les lieux saints du dieu de ma ville.

Je n’ai pas retranché au boisseau.

Je n’ai pas amoindri l’aroure.

Je n’ai pas triché sur les terrains.

21

Je n’ai pas ajouté au poids de la balance.

Je n’ai pas faussé le peson de la balance.

Je n’ai pas ôté le lait de la bouche des petits enfants.

Je n’ai pas privé le petit bétail de ses herbages.

Je n’ai pas piégé d’oiseaux des roselières des dieux.

Je n’ai pas péché de poissons de leurs lagunes.

Je n’ai pas retenu l’eau dans sa maison.

Je n’ai pas opposé une digue à une eau courante.

Je n’ai pas éteint un feu dans son ardeur.

Je n’ai pas omis les jours à offrandes de viande.

Je n’ai pas détourné le bétail du repas du dieu.

Je ne me suis pas opposé à un dieu dans ses sorties en


procession.

Je suis pur, je suis pur, je suis pur, je suis pur !

Ma pureté est la pureté de ce grand phénix qui est à


Héracléopolis, car je suis bien ce nez même du Maître des
souffles, qui fait vivre tous les hommes (…)

Il ne m’arrivera pas de mal en ce pays, dans cette salle des deux


Maât, car je connais le nom des dieux qui s’y trouvent.
Et dans un second temps devant les juges du tribunal :
190
1. Hail, Usekh – nemmet, sortant de Anu(Heliopolis), je n’ai pas
fait iniquité.

22
Peser de l’âme sous l’œil des 42 juges à droite du papyrus de
Nesmin (époque Ptolémaïque)

2. Hail, Heprshet, venant de Kher-aha de la grande ville entre


Fostat et Matariyah), je n’ai pas commis de vol qualifié.

3. Hail, Ferrus, sortant vient de Khemenu (hermopolis), je n’ai


pas volé avec violence.

4. Hail, Am-khitabu, venant de Qerrt “(le cercle – peut-être une


place dans l’autre monde), je n’ai pas commis de vol.

5. Je vous salue, Neha-hau. Revenant en arrière du Re-stau(une


région de l’autre monde de Memphis), je n’ai pas tué hommes.

6. Hail, Dieu Lion et déesse lionne, qui vient du ciel, je n’ai pas
fait allumer le boisseau de maïs.

7. Hail, Merti-f-em-tes, en venant de Sekhem(Letopolis), je n’ai


pas agi frauduleusement.

8. Hail, Lone, sortant de Khetkhet, je n’ai pas volé la propriété de


Dieu.

9. Hail, Set-qesu, sortant de Suten-henen(Herakleopolis), je n’ai


pas prononcé de mensonge.

10. Hail Uatch-Nesert, sortant de Het-ka-Ptah(Memphis), je n’ai


pas volé de nourriture.

11. Salut, Qerti, sortant d’Ament, je n’ai pas maudit.

12. Hail, faire-abehu, sortant de Ta-he(Fayyum), je n’ai pas


attaqué n’importe quel homme.

13. Hail, Am-senf, sortant de l’abattoir, je n’ai pas tué le bétail du


Dieu.
191

23
14. Hail, Am besek, sortant de Mabit, je n’ai pas utilisé de
tromperie

15. Hail, Neb-Maât, sortant de Maati, je n’ai pas volé de grain.

16. Hail, Thenemi, venant de Bast (Bubastis), je n’ai pas


espionné.

17. Hail, Asti (ou Anti), sortant de Anu, je n’ai pas calomnié.

18. Salut, Tutu-f, sortant d’Ati[?], je n’ai pas été en colère sans
motif.

19.Hail, Uamenti, sortant de la maison, je n’ai pas couché avec


une autre femme.

20. Hail Maa-OMM, sortant par le Per-Menu, je ne me suis pas fait


de mal.

21. Hail, Her-seru, sortant de Nehatu, je n’ai fait peu à aucun


homme.

22. Hail, Abdelkader, sortant d’Ahaui, je n’ai attaqué aucun


homme.

23. Hail, Shetkheru, sortant d’Urit, je n’ai pas été un homme de


la colère.

24. Hail, Nekhen, sortant de la HQE-au, je n’ai pas été sourd à


l’expression de la vérité.

25. Hail, Ser-Kheru, sortant d’Unes, je n’ai pas provoqué de lutte.

26. Hail, Basti, venant de Shetait, je n’ai causé de peine à


personne.

27. Hail, Her-f-ha-f, (qui était le passeur de l’autre monde. Il


aimait ruth et haï de péché et à cause de son intégrité, est
devenu un chef de file des dieux), sortant de la place de la voile,
j’ai agi je n’ai pas agi de façon impure, ni couché avec des
hommes.
192
28. Hail, Ta-re, qui sortent la nuit, je n’ai pas mangé mon cœur.

29. Hail, Kenemti, sortant de Kenmet, je n’ai pas maudit


n’importe quel homme.

24

30. Je vous salue, An-hetep-f, sortant de Sau, je n’ai pas accompli


d’actes de violence.

31. Hail, Nebheru, sortant de Tchefet, je n’ai pas agi


précipitamment.

32. Je vous salue, Serekhi, sortant forment Unth, je n’ai pas [?]
ma peau, je n’ai pas [?] le Dieu.

33. Hail, ONÉ-Benoît, sortant de Sauti, je n’ai pas haussé la voix


en parlant.

34. Hail, Nefer-Tem, sortant de Het-ka-Ptah (Memphis), je n’ai pas


agi frauduleusement, je n’ai pas agi méchamment.

35. Hail, Tem-sep, sortant de Tetu, je n’ai pas maudit le roi.

36. Hail, Ari-em-ab-f, sortant de Tebti, je n’ai pas pollué l’eau.

37. Hail, Ahi [?], sortant de Nu, je n’ai pas élevé la voix.

38. Hail, TUT-rekhit, venant de l’avant de leur maison, je n’ai pas


contraint de Dieu.

39. Je vous salue, Neheb,-nefert, sortant de [?], je n’ai pas agi


insolemment.

40. Je vous salue, Neheb-kau, venant de l’arrière de la ville, je ne


travaille pas pour les honneurs.

41. Hail, Tcheser-tep, sortant de la carven, je n’ai pas augmenté


mes biens sauf par le biais de mes propres biens.

42. Je vous salue, An-a à f, venant de l’avant d’Auker, je n’ai pas


traité avec mépris le Dieu de ma ville.
Reconnaissons la puissance des textes anciens.
.:
193

25

QUE DIT LA BIBLE SUR L' EGYPTE ANCIENNE ET RECITS DE L'


ANCIEN TESTAMENT :
Un Mage de Lumière doit lutter contre ce Hiérophante des
Ténèbres, afin de déjouer ses horribles trames et ruiner ses
exécrables projets. Le cœur d’Ourdeck (La Lumière du Feu),
s’embrasa du violent désir de connaître le Nom de celui par qui
seraient sauvés les hommes. Il poursuivit sont récit… »
« Ce désir s’empara tellement de moi, qu’il fut comme un feu
brûlant dans mon sein; mais bientôt ce feu ne pouvant plus ce
contenir en moi, il en sortit une Lumière d’une blancheur
ravissante, au milieu de laquelle je vis clairement le nom
d’Eléazard, et cela par trois fois consécutives… »
« Sachez donc qu’à l’instant où ce nom d’Eléazard fut ainsi
manifesté dans cette enceinte souterraine, les quatorze hommes
qui étaient assis sur des sièges de fer reprirent la vie, en faisant
des grimaces et des contorsions épouvantables; sachez que les
courants particuliers qui les liaient au fauteuil de l’Hiérophante,
se détachèrent de ce fauteuil, et rentrèrent dans ces quatorze
hommes, ce qui sembla rendre leur état plus violent; sachez que
les deux singes de fer qui étaient enchaînés sur la petite table,
furent détachés à l’instant; qu’ils devinrent vivants et
engendrèrent aussitôt chacun six autres singes vivants comme
eux; que ces quatorze singes se jetèrent comme des éperviers,
chacun sur un des quatorze hommes, et les dévorèrent tous. »
« Sachez que l’Hiérophante même, par une violente attraction,
fut amené en un clin œil, depuis le Temple, jusqu’à son fauteuil,
où il me parut à lui seul plus tourmenté que les quatorze autres;
sachez aussi que les quatorze singes se précipitèrent aussitôt sur
lui, et le dévorèrent, après lui avoir arraché les yeux; sachez que
les quatorze singes, après avoir mangé tout le monde, finirent
par se manger les uns les autres, sans qu’il en restât vestige
devant mes yeux… »
« Sachez enfin, qu’il se fit un tremblement de terre si violent, que
tout sembla prêt à s’écrouler sur moi. Mais au milieu de ces
scènes si effrayantes, une main invisible s’est emparé de moi…;
et elle m’a transporté, je ne sais par où ni par quel moyens,
jusqu’à cet égout de la rue Montmartre, où vous savez que j’ai
pris terre.«
25B

Ceci fut écrit en 1798 ! Et reste encore et toujours d’actualité :


pour quelques temps… Chacun aura loisir d’analyser et de
194
méditer sur les différents points intéressants que recèlent ces
écrits : ils expriment bien des vérités passées et…à venir…
On l’aura donc perçu : un des fondements de la Loi d’Evolution
est le choix, le libre arbitre! Celui-ci, même s’il est souvent
manipulé, ne saurait néanmoins être totalement entravé par qui
que ce soit si ce n’est…nous-mêmes. Ceci à cause de déficiences
internes multiples, et de l’ignorance (qui fait tant de ravages) :
un appel d’air très conséquent pour ceux qui n’arrêteront jamais
de nous nuire.
Tout le créé, tous les Univers et les formes pensantes, sont
pourtant semblables à un fleuve dont le courant va dans le sens
d’une dédensification, vers l’Esprit, vers l’Evolution. Mais étant
totalement libre, tout un chacun peut néanmoins décider de
nager à contre-courant ! Il semble même que tous le font ou le
feront un jour… Ce paradoxe apparent n’en est pas vraiment un,
car il permet de comprendre, à terme (par les conséquences qu’il
crée et sur lesquelles chacun peut réfléchir), où se trouvent le
vrai Sens, la véritable Voie, la Vie.

Et c’est là le plus important pour que la Lumière soit, enfin… En


chacun !
» Du point de Lumière dans la Pensée de Dieu,
Que la Lumière afflue dans la pensée des hommes,

Que la Lumière descende sur Terre.


Du point d’Amour dans le Cœur de Dieu
Que l’Amour afflue dans le cœur des hommes,
Puisse le Christ revenir sur Terre.
Du centre où la Volonté de Dieu est connue,
Que le dessein guide le faible vouloir des hommes,
Le dessein que les Maîtres connaissent et servent.
Du centre que nous appelons la race des hommes,
Que le Plan d’Amour et de Lumière s’épanouisse,
Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal.
Que Lumière, Amour et Puissance restaurent le Plan sur Terre «

26

Durant mon court pèlerinage en ce monde, j’aurai toujours


exercé à l’égard du Plus Grand qui est en Secret le constant
hommage de mon intelligence et de ma volonté. Si je lui suis
toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche divine étoilée, par la foi
et par les œuvres; si avec elle j’ai courageusement travaillé,
lutté et souffert pour la cause du Maître; si je peux réaffirmer
avoir combattu le bon combat, j'aurai achevé ma course, j'aurai
conservé ma foi; et en ce bienheureux jour de la pesée ultime, il
195
me restera à attendre la décision de justice que le juste juge aura
rendu à mon égard.
…...............................................................................................
..............

Les Hébreux, les Assyriens et les Chaldéens ont une origine


commune; ils ont longtemps foulé le même sol, vécu de la même
vie, suivi les mêmes coutumes. Ils se sont de nouveau retrouvés
en contact immédiat, lorsque les Israélites furent emmenés en
exil par Nabuchodonosor. En ce qui concerne l'Egypte, nul
n'ignore le séjour de plusieurs siècles que le,peuple juif a fait
dans ce pays. Il était donc impossible que Ton exhumât, pour
ainsi dire, ces peuples de leurs tombeaux, sans qu'il n'en jaillît
des lumières pour éclairer les faits consignés dans la Sainte
Ecriture. C'est ce qui est arrivé. Et, chose vraiment
providentielle, c'est précisément au moment où le rationalisme
inventait de nouvelles armes avec lesquelles il espérait enfin
saper l'œuvre divine, que Dieu a fait revivre les Chaldéens et les

…...............................................................................................
..............
(1) Guibert, p. 300; pour la bibliographie, p. 301 note; Pelt, t. 1,
p. 121.

27

DÉCOUVERTES EN EGYPTE

Les Egyptiens, pour venir attester hautement la véracité de


Moïse et des auteurs sacrés.
Lors de son expédition en "Egypte, Napoléon 1 E R , voulant y
recueillir tout ce qui pouvait contribuer au progrès des sciences,
s'était fait accompagner d'un groupe de savants. Il s'y fit dès lors
de précieuses découvertes; elles deA'inrent innombrables du jour
où l'infatigable Champollion parvint à déchiffrer les hiéroglyphes.

Il est bon de donner une idée des services que la


science désormais fondée de l'égyptologie a rendus à nos
196
Livres Saints.

L'histoire d'Abraham et celle de Joseph contiennent une


infinité de détails de mœurs, d'usages, de géographie, etc.
A en croire les rationalistes allemands, traduits ou copiés par les
libres-penseurs français, ces récits renfermaient une foule
d'inexactitudes ou d'erreurs,, dénotant un écrivain qui ne
connaissait pas le pays décrit par lui, et surtout dépourvu de
l'inspiration divine.
Tout d'abord, la faveur qu'Abraham rencontra à la cour
du Pharaon leur paraissait invraisemblable. Ils prétendaient
aussi que les brebis, les ânes et surtout les chameaux
offerts par le roi d'Egypte au patriarche, étaient des animaux
qui n'avaient jamais été acclimatés dans ce pays ; que
les chevaux au contraire, lesquels ne sont pas énumérés
parmi les présents du Pharaon, y étaient nombreux. Objections
semblables contre l'histoire de Joseph : le fait de la
coupe présentée au roi par l'échanson était un non-sens ;
le vin était presque inconnu en Egypte; la cérémonie de
l'investiture, les objets de luxe, colliers, pierres gravées,
dont on avait revêtu le fils de Jacob élevé en dignité, étaient
tout à fait inusités à cette époque, etc.
Or, voilà qu'au moment de cet assaut général livré à la
28

Bible, les découvertes des égyptologues sont venues donner


le démenti le plus formel à ces affirmations et renverser
cet échafaudage si laborieusement édifié. Les nombreuses
peintures des Hypogées de Beni-Hussan, contemporaines
d'Abraham, représentent des scènes de réception d'étrangers
rappelant trait pour trait la visite d'Abraham au Pha -
raon. Comme les membres de la famille du patriarche, les
étrangers sont, d'après les inscriptions de ces peintures,
des amu, c'est-à-dire des pasteurs nomades de l'Arabie et
de la Palestine; le nom de leur chef, Abschab (père du
sable), n est pas sans analogie avec celui d'Abraham (père
de la multitude) ; les physionomies et les costumes sont
purement
sémitiques. Quoique les amu offrent des présents en
signe de soumission et de respect, on les traite comme des
personnages de distinction; la réception se fait avec tout
l'apparat du cérémonial égyptien. Enfin, jusqu'au motif
même de la visite, tout semble identique : c'est la famine,
dit la légende hiéroglyphique, qui attire ces étrangers dans
la terre de Misraïm.
197
Les sculptures et peintures de Thèbes, expliquées par les
textes authentiques les plus précis, nous montrent les ânes,
les brebis et les bœufs, comme formant la majeure partie
des richesses des rois et des princes; quelques monuments
représentent aussi les chameaux; les chevaux, au contraire,
ne figurent pas parmi les animaux, et les inscriptions nous
apprennent qu'ils ne furent acclimatés que sous les rois
pasteurs, dont le dernier fit de Joseph son premier ministre.
Il est donc naturel qu'on ne les mentionne pas sous laXII e
dynastie, époque à laquelle Abraham se rendit en Egypte.
Quant à l'histoire de Joseph, les témoignages indirects
de son authenticité ne sont ni moins nombreux, ni moins
concluants. Le vin était parfaitement connu chez les
Egyptiens de ce temps. Les artistes de Thèbes nous représentent
les anciens habitants du Nil cultivant la vigne, usant
et abusant du vin, et recevant dans les repas la coupe des

29
mains du premier échanson
Déjà plusieurs siècles avant l'arrivée de Joseph, les Egyptiens
étaient les meilleurs orfèvres et graveurs du monde.
C'est par centaines qu'on compte les bijoux et les pierres
gravées, véritables chefs-d'œuvre sortis des manufactures
égyptiennes, il y a plus de 3000 ans. Tous les musées
d'Europe en possèdent de nombreux et magnifiques spéci-
« Il n'y a pas un détail de la biographie de Joseph qui ne soit
confirmé
par les monuments et les documents indigènes : tout y est exact,
on
peut dire jusqu'à la minutie, et la narration ne peut, par
conséquent,
avoir été écrite que sur les lieux, à une époque peu éloignée des
événements.
Ceux mêmes qui nient l'authenticité du récit, sont obligés de le
reconnaître. La peinture des mœurs égyptiennes par cet écrivain,
dit
Ewald, est généralement très exacte. Tous les exégètes et
historiens
libres-penseurs sont contraints de faire le même aveu. »
Vigouroux,
Bible et découv. nwrf. 3" édition, t. 2, p. 1 à 213; Pelt, ouvr. cité,
1.1. p. 179. mens. La description que fait Moïse de la cérémonie
qui
eut lieu lors de l'élévation de Joseph à la haute dignité de
premier ministre, l'investiture par la robe de lin, le collier
et l'anneau, le titre officiel que le roi lui donne, et sa place
198
sur le second char dans les cortèges royaux, tout cela n'est
que la copie littéralement fidèle des nombreuses sculptures
et peintures figurant les mêmes faits i.
Pareille confirmation pour le récit des songes de réchanson
et du panetier, l'entrevue des fils de Jacob avec Joseph,
l'étiquette particulière observée dans le festin qui leur fut
servi. Mais sans entrer dans ces détails, que nous pourrions
multiplier à l'infini, et qui tous prouvent l'exactitude du
récit mosaïque jusque dans les moindres choses, signalons

seulement une découverte qui se rapporte aux dernières


années du séjour des Hébreux en Egypte, et qui fournit à
l'exégèse biblique un témoignage aussi précieux qu'inattendu.
Ramsès II, le Sésostris des Grecs, dont on a depuis peu
découvert la momie parfaitement conservée, venait d'inaugurer
30

la persécution contre les Hébreux. Pour satisfaire à la


fois sa haine et sa manie de bâtir, il força les fils d'Israël à
construire dans la terre de Gessen deux villes, Ramesses et
Pithom. La Bible nous retrace le tableau de leurs épreuves :
sous le bâton des chefs de corvées égyptiens, les Hébreux
étaient forcés de pétrir sans relâche des briques et de les
cuire au soleil. Or, les peintures découvertes dans les monuments
qui remontent à la XVIII e
dynastie, sont venues confirmer
en tous points l'exactitude de ce récit; il n'y a pas
jusqu'au mode de fabrication des briques qu'on ne retrouve
tel que l'indique la Bible, dans les papyrus contenant les
rapports des chefs de corvées.
Mais l'emplacement des deux villes construites par les
Hébreux restait inconnu; les textes ne donnaient qu'une
(l)Par la même source, nous savons avec certitude que cettte
élévation
de Joseph doit être rapportée à l'époque des Rois Pasteurs ou
Hyksos (HikShasou,
d'après les monuments). Ces rois, d'origine sémite, occupèrent
l'Egypte pendant près de 200 ans; ils formèrent la XV** et la XVI
e
dynastie
Thmosis; le 1 e r
Pharaon de la XVIII e
dynastie devait chasser en Syrie ce
qui restait encore des Hyksos en Egypte. Toutefois il semble que
les
199
Hébreux n'eurent à souffrir de la défaite de leurs protecteurs que
sous la XIXe dynastie, dont les principaux représentants furent
Séti I et Ramsès II.Us allaient bientôt, sous le règne de
Ménephtahl, successeur de Ramsès II,se trouver forcés de quitter
eux-mêmes le sol de l'Egypte. Vigouroux,Bible et dêcouv., 6* édit.
t. IV, p. 687.
description vague de Ramesses; Pithom n'était rappelé dans
aucun monument découvert jusqu'à ce jour. Or, voici que
cette dernière ville vient de surgir des sables qui la couvraient
depuis si longtemps. Au mois de février 1883, M. Naville
découvrit près de Maskhûta, à Test du Delta, un immense
bloc de granit représentant un pharaon assis entre le dieu Ra
31

et le dieu Toumou. Ce pharaon n'était autre que Ramsès II,


dont le nom se lit six fois dans l'inscription du monument.
Les ruines au milieu desquelles l'égyptologue suisse trouva
la sculpture, se composaient d'un amas de briques cuites au
soleil, et estampillées au cartouche de Ramsès. Ces ruines
elles-mêmes étaient entourées d'un mur considérable, également
en briques, et renfermant dans son circuit quatre
hectares de terrain environ. D'autres sculptures furent bientôt
mises au jour. Elles portaient toutes, avec le nom biblique
de Pithom, le cartouche du Pharaon persécuteur. On
ne trouva aucun fragment antérieur à ce règne.
Cette importante découverte, en même temps qu'elle confirmait
la vérité du texte de Moïse, permettait de déterminer
d'une manière suffisante les bornes de la terre de Gessen, et
de tracer avec plus de précision l'itinéraire de l'Exode.
Cette exactitude dans la couleur locale est devenue tellement
manifeste, que les savants les plus hostiles eux-mêmes,
battus partout sur le terrain des nouvelles découvertes, sont
forcés d'avouer leur défaite. Ainsi lorsque en 1868, M. Ebers,
le plus illustre égyptologue de l'Allemagne, publia, malgré
les réclamations de ses amis, rationalistes comme lui, son
premier volume sur l'Egypte et les livres de Moïse, l'évidence
des faits lui arracha cet aveu significatif : « C'est à contrecœur
que je publie ce laborieux travail. J'espère sans doute
m'attirer par là la bienveillance d'un certain nombre d'amis
de la Bible, mais, d'un autre côté, je ne puis me dissimuler
que j'aurai à supporter des critiques acerbes. J'offre pour
ainsi dire malgré moi, et néanmoins volontiers, à ceux qui
voudraient fermer les portes de la Sainte Ecriture à la libre
critique (?), beaucoup de choses qui leur seront agréables,
car je démontre que l'histoire de Joseph en particulier,
même dans les moindres détails, dépeint très exactement
200
l'état de l'ancienne Egypte 1 »(1) Etudes, sept. 1892; Vigouroux,
Bible et découu. mod.; Revue
biblique, 1896. V. Explorations in Bible Lands during the 19 U l
Century,
32

DÉCOUVERTES EN ASSYRIE, EN CHALDÉE ET EN SUSIANE.


Malgré les renseignements nombreux et si variés que les
monuments de l'ancienne Egypte ont fournis pour
l'éclaircissement
de nos Livres Saints, l'égyptologie n'a pas répondu
aux espérances qu'elle avait fait naître à ses débuts. Elle ne
nous a guère donné qu'une confirmation indirecte de la véracité
de ces livres. Tout autres ont été les résultats de l'archéologie
assyrienne. Ici les preuves directes abondent. Les textes
et les sculptures des ruines de Ninive et de Babylone ne
confirment pas seulement le récit inspiré, en bien des
endroits ils l'éclaircissent et en comblent les lacunes.
Tandis qu'on trouvait la clé de l'écriture hiéroglyphique,
on arrivait, presque dans le même temps, à lire l'écriture
cunéiforme, ainsi appelée parce que le stylet triangulaire
dont on se servait pour dessiner les caractères, produisait
un trait ressemblant à un coin (cuneus) ou à un clou. Les
monuments de l'Assyrie étaient couverts de cette écriture :
les monarques assyriens avaient l'habitude de faire graver
le récit de leurs exploits sur des stèles, sur des prismes ou
sur des cylindres, qu'on enfouissait dans les fondations des
grands édifices, sur les marbres qui décoraient les grandes
salles des temples et des palais, derrière les bas-reliefs qui
ornaient les portiques. La plus riche source consiste pourtant
dans les bibliothèques que l'on a découvertes en grand
nombre en Chaldée, en Assyrie, et particulièrement à Ninive
et dans ses environs. A quelques lieues au nord de. cette
ville, on a trouvé les inscriptions du palais de Sennachérib,
couvrant à peu près six mille mètres carrés de superficie.
La bibliothèque du palais d'Assurbanipal contient environ
20000 tablettes cunéiformes i, c'est-à-dire le trésor à peu
près complet de la littérature de cette époque : théologie,
astronomie ou astrologie, histoire politique, histoire naturelle,
géographie, grammaire. Les livres qui composent ces
bibliothèques consistent en tablettes d'argile, plates et
carrées, qu'on couvrait des deux côtés d'une écriture cunéiforme
fine et serrée, et que l'on rendait ensuite solide par la
33
201
publié sous la direction de l'assyriologue H. V. Hilprecht,
Edimbourg,
1903, où G. Steindorff donne les principaux résultats des fouilles
faites en Egypte, p. 643-690.
(l)Voir le catalogue dressé par les directeurs de cette partie du
British
Muséum, A Guide to the Babylonian and Assyrian Antiquities,
1900,
cuisson. Quelques-uns de ces livres se composent de plus
de cent tablettes, mises en ordre et parfaitement étiquetées
et numérotées. Il est vrai que la bibliothèque d'Assurbanipal
surtout a été gravement endommagée par l'incendie
du palais, et, dans la suite, par les intempéries des saisons
et la rapacité des Arabes; mais ce qui en reste est déjà très
considérable, et forme une des principales richesses du
British Muséum de Londres. C'est à M. Layard (1850), et à
M. Georges Smith (de 1873 à 1875), que nous sommes
redevables
de ces trésors.
En tête du second volume (1879) de l'Histoire critique des
livres de l'Ancien Testament, par le rationaliste A. Kuenen,
traduite par M. A. Pierson, on lit : « Les textes cunéiformes,
importants à cause des points de contact nombreux que
présente l'histoire d'Assyrie avec celle des Hébreux, ont
aussi fourni des révélations inattendues, qui ôtent leur
portée à certains arguments de M. Kuenen. Lui-même a été
amené, tant la science marche rapidement, à transformer
sur quelques points son ancienne manière de voir. »
Et depuis 1879 combien de textes découverts et déchiffrés
sont venus confirmer et éclairer les récits bibliques !
Au commencement d'avril 1882, M. Hormuzd Rassam a
enrichi le musée britannique de cinq mille tablettes nouvelles
trouvées par lui à Abou-Habba. De son côté, le musée
du Louvre acquit, en 1881, une collection assez considé-
rable d'inscriptions cunéiformes. En même temps, M. de
Sarzec, consul français à Bassorah, découvrait, à quatre
journées de marche de cette localité, des ruines couvrant
un espace de six à sept kilomètres, et cachant un grand
nombre de cylindres et de tablettes.
Enfin, nous l'avons dit plus haut (p. 186), les heureuses -
34

découvertes de l'expédition américaine ont, dans ces dernières


années, enrichi de nouveaux trésors la science assyriologique.
Sans parler des lumières que cette science, à mesure
qu'elle s'est étendue, est venue jeter sur les analogies qui
202
rapprochent le caractère, la langue, le génie des peuples
assyrien, chaldéen et hébreu, il importe de signaler surtout
les documents assyro-babyloniens auxquels l'exégèse biblique
est le plus redevable.
II y a plus de vingt-cinq ans, M. Smith déchiffrait, gravé
sur les briques cunéiformes, un « récit chaldéen de la créa-.
tion. » Depuis lors, les interprètes nous ont livré, au inoins
par fragments, des récits analogues sur la condition primitive
de l'homme et sur le déluge. Sans doute, les rapprochements
entre les légendes chaldéennes et les pages
correspondantes de la Genèse ne doivent pas être forcés.
Toutefois, ils restent assez frappants pour qu'il soit permis
à une saine critique d'en conclure, sans témérité, à l'existence
de faits primitifs, dont le souvenir aurait été transmis
à l'un et à l'autre peuple par une tradition fidèle.
Les bas-reliefs assyriens reproduisent souvent un arbre
sacré placé au milieu de deux personnages, dans lequel
certains savants croient reconnaître l'arbre de vie du Paradis
terrestre. Sur les fragments d'une tablette cunéiforme
antérieure à Moïse et découverte par M. Smith, on trouve
relatés tous les principaux faits du déluge : méchanceté des
hommes, ordre divin de construire l'arche; jugement de
Dieu contre les pécheurs; dimensions de l'arche, goudronnage,
commandement de conserver les êtres vivants ; entrée
dans l'arche ; description du déluge ; fin du déluge ; ouverture
de la fenêtre; envoi des oiseaux; oblation du sacrifice;
bénédiction de Dieu et alliance avec lui. Un autre récit de
ce même fait a été découvert par M. Hormuzd Rassam. Ce
récit n'est pas d'origine assyrienne comme le premier, mais
chaldéenne; il lui est pourtant parfaitement semblable et

35
comble plusieurs lacunes.
Des découvertes d'un autre genre devaient apporter à la
vérité de nos Livres Saints un témoignage que nous pouvons
juger irrécusable, notamment en ce qui concerne les rap -
ports des rois de Ninive, de Babylone ou d'Elam, avec le
peuple de Dieu. Jusqu'à présent on ne connaissait guère
que le nom d'Hammurabi, qui régna sur la Babylonie 1
. Il vient de nous être révélé comme le plus grand législateur de
Babylone. Son code de loi, retrouvé à Suse, et antérieur au
code hébraïque d'au moins 1000 ans, présente avec celui-ci
plus d'un point d'attache et donne lieu de croire que Moïse a
pu lui faire des emprunts.
203
(1) Selon M. Oppert, il régna de 2394 à 2339; d'autres savants
donnent
des dates qui différent entre elles d'environ 300 années. Le code
d'Hammurabi
qui a été magistralement interprété par le P. Scheil, renferme une
législation très raffinée qui, sur bon nombre de points, ne le cède
en rien
ànos législations modernes, et suppose une civilisation déjà très
ancienne.
ASSYRIE
La Bible nomme Téglathphalasar, Salmanasar, Sargon,
Sennachérib, Asarhaddon, Mérodach-Baladan, Nabuchodonosor,
Evil-Mérodach, Cyrus, Darius, Xerxès (ou Assuérus),
Artaxerxès I e r , personnages dont les faits et gestes sont
racontés dans les documents cunéiformes. Or, tandis que
l'œuvre des historiens grecs, Hérodote, Ctésias et autres, a
plutôt souffert de la confrontation avec les monuments, la
Bible y a gagné, au contraire, de l'aveu unanime des savants.
« L'assyrien des Prophètes, écrivait un juif rationaliste,
M. James Darmesteter, est bien identique à celui du Livre
des Rois, identique à celui des annales assyriennes, à celui
que nous voyons sur les bas-reliefs, lançant les chariots de
guerre, brûlant les villes, suppliciant les prisonniers ... »
D'une façon générale on peut dire que les écrits des grands
prophètes Isaïe, Jérémie, Ezéchiel ont été confirmés et
éclairés d'une façon remarquable par le rapprochement des
36

inscriptions assyriennes et babyloniennes.


Sans trancher la question de savoir si le roi impie
Manassès a bien été, comme le raconte le 2e
livre des Paralipomènes,xxm, 11, 13, « emmené captif à
Babylone, puis reconduit à Jérusalem et réintégré sur son trône
», les inscriptions
nous apprennent du moins que ce roi paya un
tribut aux rois assyriens Asarhaddon et Assurbanipal.
Il y a soixante ans, le nom de Sargon n'était connu sous
sa forme actuelle que par un passage d'Isaïe. Plusieurs critiques
allaient jusqu'à douter de l'existence de ce prince.
Aujourd'hui on peut voir, au Musée du Louvre, de grands
bas-reliefs provenant de son palais de Khorsabad, et le
représentant lui-même mêlé à différentes scènes de guerre
ou d'apparat, ou recevant le rapport d'un de ses ministres.

Du livre de Daniel, l'assyriologue Menant écrit, « qu'il rapporte


certains traits de la civilisation chaldéenne, au temps
204
de Nabuchodonosor, avec une exactitude à laquelle une
rédaction apocryphe n'aurait pu atteindre. »
On prétendait aussi que le livre d'Esther avait été écrit, en
l'an 160, après la victoire de Judas Machabée, par un écrivain
ignorant des usages de la Perse. Or, les fouilles récentes,
entreprises en Susiane par Marcel Dieulafoy mettent
désormais ces affirmations à néant*. Dans une conférence
(1) Les Prophètes d'Israël^ p. 131.
(2) Le livre d'Estheret le palais d'Assuérus, 1886 ;VAcropole
deSuset
1892
p. 360-389.
donnée en 1888 par Mad. Dieulafoy et résumée par M.
Darmesteter,
dans le Journal asiatique, il a été prouvé que « les
objections entassées par l'exégèse rationaliste contre
l'authenticité
du livre d'Esther reposent pour la plupart sur une
conception imparfaite de la vie persane. Les détails que l'on
condamnait au nom du bon sens et de la vraisemblance,
prouvent au contraire que l'auteur connaissait admirablement
les mœurs de la cour de Suse. » Nous pouvons donc
37

désormais considérer comme acquis à la science quel'Assué-


rus de la Bible (Ahaschvérosch) est bien le Krchayarscha
(Xerxès l e p ) des inscriptions ; que le palais royal restitué par
les fouilles de M. Dieulafoy est celui-là même que l'écrivain
sacré décrivait au Ve
siècle avant notre ère, et que, selon le
mot de M.Oppert,«les données historiques du livre d'Esther
cadrent à merveille avec ce que nous savons des Perses. »
Est-ce à dire que, devant des arguments aussi concluants,
la critique rationaliste désarmera? qui oserait l'espérer? ce
qui est certain, c'est qu'elle s'est vue obligée de changer son
plan d'attaque. Aujourd'hui, en effet, elle semble avoir pris
pour tactique d'exploiter les ressemblances par lesquelles le
texte biblique se rapproche de certains textes assyro-chaldéens
(légendes de la création et du déluge, code d'Hammurabi),
pour en conclure, au nom de la méthode dite interne
ou historique, à la. négation de toute influence divine en
Israël, ou, en d'autres termes, à l'origine purement humaine
de la Bible. Ainsi procédait naguère Fréd. Delitzsch, en deux
conférences devenues fameuses (Babel und Bibel, Berlin
1902) Laissant de côté la question de l'inspiration, dont nous
parlerons plus loin, il nous suffira d'observer que la critique
205
rationaliste confond à dessein l'inspiration et la révélation, et
que lors même que les emprunts faits par ces écrivains sacrés
aux documents humains seraient aussi réels qu'on le prétend,
il n'y aurait pas lieu pour cela d'en exclure toute intervention
divine. Qu'il y ait un côté humain dans l'Ancien Testament,
qu'il se retrouve, dans le code d'Israël, des lois et des
coutumes qui lui sont communes avec les peuples voisins,
il nous aura été avantageux de le reconnaître, à la lumière
(1) Les faits cités par Delitzsch sont généralement admis, mais
ses conclusions
sont rejetées, et la compétence de leur auteur en histoire des
religions est niée par des savants incroyants, par exemple,
Zimmern,
professeur d'assyriologie à Leipzig.

38

AUTHENTICITÉ DES ÉVANGILES


ART. III. — VALEUR HISTORIQUE
D ES ÉVANGILES2
Si l'incrédulité n'a rien omis pour ruiner, si possible, la
certitude historique des livres de l'Ancien Testament, c'est
à la certitude des Evangiles qu'elle devait s'efforcer de
porter les coups les plus redoutables. Ebranler cette certitude,
ce serait ébranler le Christianisme lui-même. Ne
sont-ce pas eux surtout qui racontent, avec la vie, les miracles,
la mort, la résurrection de Jésus-Christ, l'institution
de son Eglise? Il importe donc d'établir sur des preuves
solides l'autorité historique des saints Evangiles, c'est-à-
dire leur authenticité, leur intégrité, leur véracité substantielle.

(1) Cf. Revue Apologétique, 7a Babylonie et la Bible, par C. H.,


16 juill. 1903; Vigouroux, Bible et décoiw. mod. ; Etudes,
Condamin, S. J-,
7a Bible et VAssyrioloqie, nov. 1902, mars 1903; Revue des
Quest. scient.,
P. Delattre, S. J., La civilisation Assyrio-Babylonienne, juil. 1900;
Ermoni. la Bible et VAssyriologie (BloudJ. 1903; Revue des quest.
historiques,
P. Delattre, Progrès de Vassyriologie, 1899; Revue biblique,
P. Lagrange, O. P. 1902; Etudes sur les religions sémitiques, par
le
P. Lagrange, 1905; Etudes, Bulletin d'Ecriture Sainte, P. Brucker
S. J.,
sept. 1903; La délégation en Perse de 1897 à 1902 par de
Morgan.
206
(2) Histoire des livres du nouveau Testament, par Jacquier,
Lecoffre, 1905.
On admet aujourd'hui que les synoptiques (S. Matthieu, S. Marc
et S. Luc)
ont travaillé sur un document antérieur qu'on appelle Logia, ou
recueil
des paroles de Jésus-Christ, et que l'Evangile de S. Marc
refléterait plus
exactement. S. Jean écrivit sans doute son Evangile à Ephèse,
avec une

39
sublimité de vues qui dénote chez lui une élévation particulière
tranchant
sur la simplicité des autres.
des découvertes modernes. La Providence de Dieu ne nous
aura apparu que plus douce et plus sage dans la manière
dont elle a su s'adapter aux nécessités, aux imperfections
même du peuple élu, pour le mieux conduire à sa destinée.
Ce qui justement ressort de toutes les comparaisons, c'est
la permanence de l'idée monothéiste, l'élévation doctrinale
d'un peuple inférieur en civilisation à ceux qui l'entouraient
et le précédaient. Cette élévation accuse l'intervention spé-
ciale de Dieu, car elle constitue un phénomène transcendant
et inexplicable sans révélation

…...............................................................................................
..............

LA LANGUE D OR :

Il est vrai, sans mensonge, certain et tout à fait véridique. Tout


ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est
en haut est comme ce qui est en bas, afin d'accomplir les
miracles de la chose Une. ... toutes choses sont nées de cette
chose unique.. Durant mon court passage de pèlerin en ce
monde, j’aurai toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en
Secret le constant hommage de mon intelligence et de ma
volonté. Si je lui suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche
divine étoilée, par la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai
courageusement travaillé, lutté et souffert pour la cause du
Maître; si je peux réaffirmer avoir combattu le bon combat,
j'aurai achevé ma course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime
bienheureux jour de la pesée de mon âme, il me restera à
attendre armé de ma seule patience la décision de justice que le
juste juge aura rendu à mon égard....Dieu éternel grand de
207
l’univers créé ; fait que nous, tes serviteurs puissions toujours
avoir souvenance des choses secrètes et bénies que nous avons
appris, que nous vivions comme il convient, avec intelligence en
nos entreprises, donnez-nous des forces pour supporter toutes
difficultés et la beauté pour orner votre Grand Royaume.

40
Je me suis trouvé pendant plusieurs semaines dans un
abattement d'esprit tel que mon âme n'avait pas la force de
soulever une seule pensée. La vie est bien dure dans ces
moments et ils tiennent beaucoup de place dans notre vie.
Heureusement tout passe,tout finit, et la Providence après une
courte épreuve, endort, comme une mère tendre, toutes nos
douleurs dans son sein..
Et l'Eternel seul dans le temps et l’éternité comme une
mystérieuse lumière blanche veillait à l’amour enfermé au plus
profond de moi vibrant à une vitesse vertigineuse. Tout sacrifice
fait par amour augmente l'amour,
et tout ce qui augmente l'amour augmente
le bonheur. Que celui-là entende qui a des oreilles
pour entendre... L'amour qu'exhale mon coeur est produit d'une
lampe miraculeuse brûlant indéfiniment, d’un feu perpétuel «
inextinguible »..

Des hommes et femmes rigides et sans coeur lorsqu'on parle


immigration: Tout en se présentant comme garant de la vertu
légale à savoir la loi c’est la loi, notre gouvernement n’a aucun
respect de la parole donnée ce qui représente une volonté de
faire figurer la Belgique parmi les pays les plus fermés de l’Union
Européenne.
Utopie en relisant ce texte: si c’était possible, je voudrais que les
prêtres imitent le Christ, qu’ils soient des
hommes de loi charitables et aimant leur prochain comme eux-
mêmes. Je voudrais des médecins tempérés et modestes, des
hommes politiques dédaignant le monde, des philosophes se
connaissant eux-mêmes, des nobles vivant honnêtement, des
commerçants abandonnant le mensonge et la fraude, des
magistrats renonçant à la
corruption, etc. Mais cela est impossible et il me faudra bien
accepter le monde tel
qu’il est.
….....................................................................................1e
Petit Journal biosophie d'un Artiste du XXI ème Siècle.
208
Les informations rapportées dans cet espace de biosophie sont
en général vraies, parfois modifiées, soit parcequ' acquises
telles quelles, soit parceque dûes à l'interpretatio..
Espace vacant, non encore balisé par les outils usuels de la
pensée.
J'ai toujours été animé de rêves qui auraient les pieds par
terre. ..
Claude Pairoux (8 Mai 1952- ?), né Laroche-en-ardenne,
surnommé "James", batteur de jazz et de rock&roll et lead guitar
d'orchestres. Adepte be-bop de la batterie et guitare solo.
Comme batteur d'orchestres au début des années 1960, en
assurant sur scène avec la grande formation du trompettiste de
jazz Jo Carlier qui a conduit à poursuivre la musique pratiquant
la batterie. Passant à la guitare, au be-bop, au jazz et au rock
moderne. Jouant les titres des plus grands innovateurs de tous
les styles, depuis ceux de Charlie Parker, passant de Harry James
et d'autres, avec bon nombre de musiciens réputés actuels et de
la génération précédente. Passant une partie de sa vie en
Ardennes belges, parti pour Bruxelles, puis Charleroi, en se
fixant définitivement à Liège. 1959 THE FIVE LITTLE BOYS 1960
THE RUNNINGS BEARS, THE SPHYNXS, LES GAULOIS, THE SOUL
ASSOCIATION ,THE STRANGERS, SAVIO , etc Chronique du
Chapeau Noir: Petit Journal d'un Artiste du XXI ème Siècle .
Les informations rapportées dans cet espace de biosophie sont
en général vraies, parfois modifiées, soit parcequ' acquises
telles quelles, soit parceque dûes à mon interpretatio..Espace
vacant, non encore balisé par les outils usuels de la pensée. .
Ce blog rassemble un extrait de mes réalisations mais peuvent
aussi contenir celles de personnes dont je suis admiratif.
Used for torture and humiliation. Rêveries d'un promeneur assis
retiré de toute passion subjugé de ses sens ne pensant à rien
d'autre qu'à l'unique immensité infinie. Je me sens revenir à une
douce accalmie intérieure.
Il ne peut y avoir d’horloge sans horloger. Concevoir que rien soit
à l’origine de tout. Immergé dans le bonheur et la solitude de
mon laboratoire. Endroit n'étant d’ailleurs pour moi qu’un relais
entre le monde et le temps où m’ employer à mes expériences
musicales diversifiées.
De tous les hommes de valeur que j’ai
rencontrés sur cette terre, par le fait qu'ils sont tous
morts, je ne pourrais plus vous citer personne qui me
frappa comme étant le plus proche de mon cœur
et le plus apparenté à mon esprit . J'aurais peur de faire un
jaloux dans l'au-delà.
209
Québec Loi en vue de regler ce que le personnel de l'État peut
porter : La croix, la kipa, le voile... ou encore d'interdire les
signes facilement visibles de reconnaissance religieuse ou
sectaire. Ils auraient dû rester tenus protégés à l'abri en leurs
lieux sûrs et sacrés où ils ont la nécessité d'utilisation.

Le livre est un support d'une connaissance par l'usage du


langage.
Un livre fermé recèle entre ses pages, sur un support physique et
de manière potentielle, cette connaissance qui ne s'exprime
qu'au moyen de la lecture, à savoir d'un travail de l'esprit. La
lecture libère ainsi l'autre esprit enclos dans l'écriture des pages.
Elle en sort la quintessence. Ouvrir le livre et le lire correspond à
la libération de l'esprit du livre. Le livre fermé désigne une
matière contenant potentiellement une partie spirituelle. C'est la
matière brute. Ouvrir le livre c'est ouvrir la matière pour ensuite
en libérer l'esprit grâce à une substance spirituelle.

J'ai entamé mon chantier et les grands travaux 2016 pour


irradiquer l'ensemble de mes douleurs journalières. En premier
lieu, j'ai décidé de commencer à renforcer mon état général.
Hypertension, triglycerides élevés, terrain affaibli par un manque
de nutriments et de vitamines. Depuis les vacances d’été, j'ai
perdu plus de 25 kilos. J’ai entretenu pendant des années mon
corps intoxiqué de façon générale par une mauvaise manière de
me nourrir. J’ai dû constater dans les résultats de mes examens
sanguins un taux d’acide urique élevé . J'ai aussi compris que le
foie est essentiel pour détoxifier l’organisme. Un traitement
s'imposait avec un accompagnement médical. Etant soumis à un
stress lié à la frustration, en toute inconscience à la retraite, que
l'on subit par le fait d'un manque de communication et d'avoir
abandonné une manière de vivre ainsi qu'un environnement dans
lequel on a évolué tant d'années. Les conséquences
psychologiques de mon état méritaient donc un traitement et un
régime approprié.

La musique permet de rendre plus fluides des canaux de


communication, ce qui conduit à un allégement de la souffrance,
à une meilleure possibilité de repos, à une stimulation de
l'instinct de vie. Son influence est fondamentale dans l'économie
physique des individus, Résidents ou soignants. La diffusion dans
l'environnement des soins est un apport bénéfique pour chacun
de nous... sans
oublier les familles.
Considérer la personne désorientée, démente suite à une
maladie, des infarctus ou atteinte d'Alzheimer, comme une
210
personne à part entière, c'est lui faire ressentir qu'elle n'est pas
jugée mais épaulée et l'aider à sortir de son isolement, à être en
harmonie avec elle-même et avec le monde qui l'entoure.
Développer le sens de l'écoute, susciter le plaisir d'émettre,
éveiller l'imagination, affiner la sensibilité, arriver à un meilleur
contrôle de soi, avoir la possibilité de communiquer son vécu,
mais aussi faire participer son entourage à son vécu sont des
vertus de la musique que l'on peut considérer comme la vitamine
du coeur âgé.

Mon pays La Belgique Liège ma ville


Instrumentistes interprètes de la guitare que j'admire: Howard
Roberts, Barney Kessel, Joe Pass...
I Love : J'ai une fascination, un amour fou à l'égard de Bernadette
mon épouse.
Ma musique préférée : Le jazz BEBOP, la musique classique ,
l'opéra , la chanson française des années 50', le rock, le jazz
rock.. etc Documents qui paraissent très importants à mes
yeux: ma pièce d'identité.
Autour de la guitare tout ce qui me prend du temps, c'est écouter
de la musique, le groove, l'instrument à conserver en bon état
d'entretien, les travaux de recherches internet , le jazz sa
technique et sa pratique, quelques écrits à réaliser, recherche et
étude théorie musicale, écoute des tonalités avec les
transpositions ear- training, jamming avec Youtube, de la
country picking acoustic, de la rythm guitar, les tempos, mes
compositions personnelles, des improvisations dans tous les
styles et tonalités, des retranscriptions, sur base des inspirations
du moment.
Destins et destinée: Déclaré mort à plusieurs reprises, et
pourtant toujours bien vivant. Je tiens à poursuivre en solitaire
toutes mes activités musicales, en ayant toujours ma tête dans
les étoiles. Etat qui est aussi nécessaire pour moi que peut l'être
un laboratoire à l'alchimiste.
Je conserve un projet de voyage en Egypte. Il devait se réaliser,
retardé puis reporté, mais reste toujours bien compromis par
des événements de guerres à répétition.
Il doit bien encore y avoir des musiciens avec qui j'aimerais
partager la scène, mais ils sont tous morts pour la plupart.
Chefs d'orchestre de jazz que j'ai en admiration: Count Basie,
Harry James, compositeur de musique de danse Bossa Nova AC
Jobim
211
Compositeurs interprètes préférés: MOULOUDJI , bison ravi
BORIS VIAN, ...

3
J'ai toujours été et je resterais le Patriote qui aime les habitants
de son pays et non un nationaliste raciste qui hait les autres.
Petit Journal d'un Artiste du XXI ème Siècle . Les informations
rapportées dans cet espace de biosophie sont en général vraies,
parfois modifiées, soit parcequ' acquises telles quelles, soit
parceque dûes à l'interpretatio..
Espace vacant, non encore balisé par les outils usuels de la
pensée.

Un peu charmeur, un peu acteur, un peu diseur, gentil, salaud,


artiste, hypocrite, touriste, au creux des vagues humaines, j'ai
fait le tour de moi-même, j'arrive en fin de vie, goûtant toujours
joies et soucis, rêvant entre deux draps de nuit, à la vie belle,
embellie desséchée qui sourit le temps d'un soupir, sur le miroir
des souvenirs et a tous mes amis partis. Ce sont mes dernières
vacances, j'ai déjà 63 ans d'enfance et le mal de mon pays.

Chaque pays possédait sa coiffure :


mon chapeau, je le mettais dans ma poche. J'ai porté et je porte
encore le béret.
Notre béret de Gendarme, c’est toute notre vieille Gendarmerie,
Nos collègues gendarmes, avec orgueil le portaient haut devant
en militaire et avec çà c’était tellement pratique.
Quand Monsieur le Curé à vélo sur la route apparaissait et où le
paysan déposait-il sa chique ?
Mais c’était dans son béret.
Le basque, lui, le mettait sur l’occiput, et le landais, sans
reproche et sans crainte, le posait ainsi quand il voulait dire
"zut", béret tout petit mais c’était une merveille :
Pour réfléchir c’est ainsi qu’on le mettait, Et pour crâner on le
mettait sur l’oreille. Quel orateur était ce coquin de béret !
Quand le grand-papa travaillait dans le jardin, et qu’à l’église on
sonnait tant et plus, pour la prière, il l’enlèvait et faisait le signe
de la croix,
Plus de béret quand sonnait l’angélus. Les parisiens dont l’enfant
n’était pas sage, pour donner la fessée prenaient un martinet,
212
Un martinet ! un truc de sauvage, mais à la campagne nous on
prenait un bon coup de béret.
Lorsque à Bayonne, on jouait à la pelote basque, c’était son béret
que l’on jetait au vainqueur, et ce béret c’était pas de la
gnognote puisque dedans on avait mis tout son cœur.
Notre béret aurait fait le tour du monde, beaucoup l’avaient
adopté sur la terre et sur l’onde, car un béret çà tient sur la tête,
coquin de sort, malgré le vent et malgré le cyclone, c'est solide.
Quand le gendarme quittait sa fiancée c’est le béret qui rythmait
les adieux, loin seul avec sa pensée, c’est au béret qu’il parlait
avec les yeux. Je ne vous parlerais pas de la guerre, quelques
grincheux me le reprochaient mais vous savez tout ce qu’ils ont
pu faire les petits gars qui portaient le béret...

Ne croyez surtout pas que tant d'années passées, sous le bel


étendard de Belgique, mon pays et sous mon unité d'Elite, ont
été pour moi de la terreur ou de l' épouvante. Jamais je ne me
suis senti menacé ou méprisé de ma hiérarchie. J'ai toujours pu
rester fermement en accord avec ma conscience. Je n'ai jamais
eu à faire front à des décisions autoritaires, arbitraires prises par
des supérieurs dictateurs .
La concertation, l' évaluation préalable précise a toujours
exécutée et communiquée au préalable.Je n'ai donc aucun regret,
une vie qui a réellement dépassé le rêvé. Au cours de mon
existence, comme partout dans l'entièreté de notre société, j'ai
connu d'honnêtes et braves personnes mais au regret aussi des
gens perfides, astucieux, manipulateurs, menteurs, bluffeurs, qui
le sourire aux lèvres m'ont accablé de tendresse et m'ont appelé
frère. Bien des années plus tard, j'ai compris que c'étaient les
mêmes qui en règle générale, au plus ils me détestaient, étaient
prêts à me nuire.
En tant qu'audacieux retraité, je suis porté par un intérêt du
métaphysique non religieux de la philosophie moraliste. Ce blog
rassemble aussi bien l'extrait de réalisations personnelles que
de personnes qui ont mon admiration.Jamais mon intention n'est
de croiser le fer avec notre société et surtout pas pour
l'améliorer, par exemple, mais la tenir à distance, quoi qu'il
advienne. Je supprime tout service, mais aussi toute exigence.
Au XXIème siècle je suis à la recherche par les sources de l’Esprit
à découvrir par la réflexion une connaissance intuitive du coeur à
la libération d’un état social dont chacun de nous est
conditionné tout en fixant son propre égo par le Sacré qui anime
la Terre, le Cosmos et les puissances du monde naturel. Ce doit
être un trait particulier de ma personnalité. J'ai pris d'emblée
très tôt la liberté d’entreprendre tout ce qui m’intéresse sans me
soucier du regard des autres,et de ne jamais me plier à une
213
morale et à des moeurs auxquelles je n'adhère pas et qui sont
d'un usage courant de mon siècle. A cette époque, j'ai eu bien
difficile d'adhérer à la forme de musique et d'écriture de tradition
classique en usage chez des

gens que j'estimais en tant qu' intellectuels mais retranchés dans


ma catégorie d'élitistes rétrogrades. A l'adolescence en
résistant à un ensemble de choses qui m'entouraient, j'ai opté
par lassitude en me tenant à l'écart, d'adhérer au surréalisme qui
me paraissait être une forme qui m'était bien adaptée. J'ai
toujours eu difficile de subir toute forme de domination et de
rigidité de règles qui aurait pu m’ empêcher d’ avoir ma liberté
d'action. Et puis voilà qu'ayant à peine 18 ans, par un
renversement de situation, je signe mon engagement à la
Gendarmerie en Belgique..

…...............................................................................................
.............Ce matin, dans un moment de réflexion, en toute
simplicité
avec la fermeté qui m'est coutumière, j'ai pris la décision
de découvrir
une pensée unique à laquelle je n'ai
jamais pu avoir
l'accès moi-même
et je ne désespère pas.
…...............................................................................................
..............
Je croyais autrefois à l'âge des étoiles
des sources du rire et des premiers espoirs
Être né pour tout dire n'être là que pour ça
Intoxiqué très tôt par le besoin d'écrire
Je me suis avancé parmi vous pas à pas
Et l'on m'a regardé comme un énergumène
Comme un polichinelle au sifflet bien coupé
Qui savait amuser son monde à la rigueur
Le faire un peu sourire le faire un peu pleurer
J'aurais pu devenir assez vite virtuose
mais le goût m'est passé de parler dans le vent
Je ne dirai pas tout de mes chansons tristes
à ne chanter qu'une fois ou deux par an.
…...............................................................................................
..............
214

Me dirigeant par l'esprit vers l'Egypte ancienne, fixant ma


destination à la demeure du Premier Hiérophante. Puis, vient le
moment d'accéder au Mastaba et à l'Amenti où je m'installe
paisiblement allongé sur la grande dalle du caveau. Mon
ressenti est l'impression d'avoir été enterré vivant dans un
caveau servant de boîte crânienne à mon cerveau. Les yeux
fermés, je suis calme et recherchant en mon propre intérieur un
apaisement devant l'immensité de l'infini. Puis retrouvant
vite le reposant fil doux reliant son être à la terre, comme se
jeter dans le vide d'un précipice, il entreprend le geste qui va le
propulser en avant et pénètre une forte lumière. C'est alors que
débute en rêve un très long voyage en des planètes et mondes
lointains ou des morts demeurent dans une autre dimension.
Exilés de la terre restés interminablement bien vivants et qui ont
leur âme immergée dans un immense bonheur.

LA LANGUE D OR :
Il est vrai, sans mensonge, certain et tout à fait véridique. Tout
ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est
en haut est comme ce qui est en bas, afin d'accomplir les
miracles de la chose Une. ... toutes choses sont nées de cette
chose unique.. Durant mon court passage de pèlerin en ce
monde, j’aurai toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en
Secret le constant hommage de mon intelligence et de ma
volonté. Si je lui suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche
divine étoilée, par la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai
courageusement travaillé, lutté et souffert pour la cause du
Maître; si je peux réaffirmer avoir combattu le bon combat,
j'aurai achevé ma course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime
bienheureux jour de la pesée de mon âme, il me restera à
attendre armé de ma seule patience la décision de justice que le
juste juge aura rendu à mon égard....Dieu éternel grand de
l’univers créé ; fait que nous, tes serviteurs puissions toujours
avoir souvenance des choses secrètes et bénies que nous avons
appris, que nous vivions comme il convient, avec intelligence en
nos entreprises, donnez-nous

des forces pour supporter toutes difficultés et la beauté pour


orner votre Grand Royaume.
6
BLOOD PROVIDES ONLY DRY NEVER..
NO MAN IS RICH ENOUGH
215
TO BUY HISS PASSWORD ERRORS..
AUCUN HOMME N EST ASSEZ RICHE
POUR RACHETER LES ERREURS
DE SON PASSE..
nemo me impune laccessit

LE SANG VERSE ..NE SECHE JAMAIS..


TROUVER UN POISSON SANS ARETE
EST AUSSI DIFFICILE A TROUVER
QU UN HUMAIN SANS PERFIDIE , EPINE
OU DEFAUT..
..................................................................................................
................
L'intelligence viendrait de la tête
et la sagesse du coeur.

…...............................................................................................
...............

AUCUN HOMME N EST ASSEZ RICHE


POUR RACHETER LES ERREURS
DE SON PASSE..
UN POISSON SANS ARETE
EST AUSSI DIFFICILE A TROUVER
QU UN HUMAIN SANS
DEFAUT..
..................................................................................................
................
Si tu n’ a rien trouvé d'intéressant içi, tant pis pour toi.
Quelqu'un d'autre passera lui, quelques minutes
7

de son temps d'une manière agréable.


Que le plus grand, qui est en secret
et proche de la divine étoilée,
te donne toute satisfaction
…...............................................................................................
...............

Doctrine de la transmigration des âmes. La métempsycose est


peut-être vraie.
C'est un Green Mountain Boy, un sérieux métempsycosiste réel
adepte de la Metempsycose qui en parle. La doctrine de la
transmigration des âmes. Pourquoi la métempsycose est peut-
216
être vraie... Je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques;
en effet, j'en ai des souvenirs. L'Inde et surtout le bouddhisme
étaient connus à Alexandrie. On leur empruntait la
métempsychose, la façon d'envisager la vie comme
l'emprisonnement de l'âme dans un corps. Moitié riant, moitié
sérieux, parlant de la métempsycose et de la succession des
formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une
source qui passe de bassins en bassins. Incarnations successives
d'une âme après la mort. Ces fils existaient de fait ou
virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de
leurs métempsychoses, prendre place dans votre famille. Il me
semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même
personnel, s'est passé, avant que

je ne fusse né, ici. Vraiment, si je croyais aux


métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai été, dans les
existences antérieures, moine...
Descente dans le passé métempsychique de la métempsychose,
ou encore de la métempsycose. L'essor, à date récente de
psychologie, psychose, influe en faveur de la forme latine
metempsychosis, exprimant le passage d'une âme d'un corps
dans un autre ou un changement de lieu du Métempsycosiste,
Métempsychosiste relatif à la métempsychose. Comment la vérité
s'illumina sous la forme d'un manuscrit métempsychosiste.
Adepte de la métempsychose qui traite
8
des doctrines de la métempsycose. Le colonel Ethan Allen,
surnommé le Green Moutain Boy, passe aussi pour avoir été
sérieux métempsycosiste. Je ne suis pourtant pas
métempsycosiste m'entendra t'on objecter, il me vient, je ne sais
pourquoi et comment, la pensée de mon frère et l'association de
son souvenir avec l'oiseau mort s'agissant du déplacement de
l'âme. Représente la doctrine selon laquelle une même âme peut
animer successivement
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale : les anciens Égyptiens, les Hindous...
métempsychose, qui, bien que plus conforme à l'étymologie, n'a
pas été retenue par l'Académie. Et j'en ai conservé des
souvenirs...
217
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsychose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux. Métensomatose, transmigration,
métempsychose, dogme fondamental du brahmanisme.
Pythagoras l'emprunta aux Égyptiens, et communiquée aussi à
plusieurs nations par nos Druides
de nos anciens Gaulois portait la croyance que les âmes,étant
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer de place d'un
corps à un autre Si elle avait étévaillante, ils la logeaient au
corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un pourceau
ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce châtiment, elle
reprenait
le corps de quelqu'autre homme.
En théologie païenne.. Contes qui s étaient glissés parmi sa
métempsycose, ...en tout temps par la métempsycose De soeur
en soeur …
En Philosophie. Le nom de Pythagore est attaché pour avoir
soutenu l opinion
de la métempsycose qui est également devenu un dogme
religieux
chez quelques peuples de l Asie

9
Je ne déteste rien ni personne, pourtant m'exaspèrent ceux que
j'ai été amené à rencontrer dans ma vie et qui ont tentés de
dévorer mon énergie, les stupides, les prétentieux, les
nombrilistes, comme ou encore ceux qui sont toujours à donner
leur avis sans écouter les autres. Je n'ai pas éprouvé d'intérêt
pour ceux qui se couvrent le plus souvent de ridicule sauf pour
une exception ceux qui le font pour s'amuser. J'oubliais les
conformistes qui ont également la faculté de m'exaspérer. Je me
suis toujours désinteressé des gens qui manquent de
perspective, des gens incapables de situer un événement dont on
parle dans la ligne du temps d'une histoire. Ayant par ma
mémoire sélective fait l'oubli du passé, parceque cela rejoint un
trait de mon caractère que je tente d'améliorer. J'ai eu quelques
fois à faire front à des énervants qui veulent accepter à tout prix
ce qui est nouveau et qui vient nous troubler la vie sans se poser
la moindre question, sans en débattre auparavant et sans rien
avoir compris des conséquences en résultant. Ceux-ci mêmes
étant bien d'accord avec ceux qui y montrent une satisfaction
218
béate. M'agacent aussi les gens qui font preuve d'un total
manque flagrant d'esthétisme à tout point de vue.
Je peux vous assurer que je témoigne d'un intérêt profond à la
bonne conduite moralité ainsi qu'à conserver une nature
charitable . Cet état d'esprit me tient déjà très éloigné d'une
fange de personnes qui ont leur égo surdimensionné et un sexe à
la place du cerveau.
...........

10
Entretien adorable:
L'écrivain COLETTE film documentaire n/b
avec Jean Cocteau Colette ... Herself / Narrator
Jean Cocteau ... Himself
Maurice Goudeket ... Himself
Pauline Tissandier ... Herself
Georges Wague ... Himself
Colette was the surname of the French novelist and performer
Sidonie-Gabrielle Colette (28 January 1873 -- 3 August 1954). She
is best known for her novel Gigi....Considered nowadays to be
Colette's masterpiece, Chéri was originally met with controversy
because of its choice of setting - the demimonde of the Parisian
courtesans - and also because of its portrayal of the hedonistic
Chéri....After Chéri, Colette entered the world of modern poetry
and painting revolving around Jean Cocteau, who was later her
neighbor in Jardins du Palais-Royal. Their relationship and life is
vividly depicted in their books. By 1927, she was frequently
acclaimed as France's greatest woman writer. "It ... has no plot,
and yet tells of three lives all that should be known", wrote Janet
Flanner of Sido on its publication in 1930. "Once again, and at
greater length than usual, she has been hailed for her genius,
humanities and perfect prose by those literary
journals which years ago ... lifted nothing at all in her direction
except the finger of scorn."
She spent her final years in a wheelchair, being cared for by
Goudeket, whom she called "a saint". In 1951 she attended the
219
premiere of a documentary about her life, and at the end she was
heard saying to Goudeket, "What a beautiful life I've had"....A
controversial figure throughout her life, Colette flaunted her
lesbian affairs.

11
Notable works...
Claudine à l'école (1900) (translated as Claudine at school)
Claudine à Paris (1901)
Claudine en ménage (1902) (translated as Claudine married)
Claudine s'en va (1903) (translated as Claudine and Annie)
Dialogues de Bêtes (1904)
La Retraite Sentimentale (1907)
Les Vrilles de la vigne (1908)
La Vagabonde (1910)
L'Envers du music hall (1913)
L'Entrave (1913) (translated as The Shackle)
La Paix Chez les Bêtes (1916)
L'enfant et les sortilèges (1917, Ravel opera libretto)
Mitsou (1919)
Chéri (1920)
La Maison de Claudine (1922) (translated as My mother's house)
Le Blé en herbe (1923) (translated as Ripening seed)
La Fin de Chéri (1926) (translated as The last of Chéri)
La Naissance du Jour (1928) (translated as Break of Day)
Sido (1929)
La Seconde (1929) (translated as The other one)
Le Pur et L'Impur (1932) (translated as The Pure and the Impure)
La Chatte (1933)
Duo (1934)
Julie de Carneilhan (1941)
Le Képi (1943)
Gigi (1945)
L'Étoile Vesper (1947)
Le Fanal Bleu (1949) (translated as The Blue Lantern)
Paradis terrestre, with photographs by Izis Bidermanas (1953)
220

12
Si tu n’ a rien trouvé d'intéressant içi, tant pis pour toi.
Quelqu'un d'autre passera lui, quelques minutes
de son temps d'une manière agréable.
Que le plus grand, qui est en secret
et proche de la divine étoilée,
te donne toute satisfaction
…...............................................................................................
........................

Doctrine de la transmigration des âmes. La métempsycose est


peut-être vraie.
C'est un Green Mountain Boy, un sérieux métempsycosiste réel
adepte de la Metempsycose qui en parle. La doctrine de la
transmigration des âmes. Pourquoi la métempsycose est peut-
être vraie... Je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques;
en effet, j'en ai des souvenirs. Des livres anciens affirment que
l'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait la métempsychose, la façon d'envisager la vie
comme l'emprisonnement de l'âme dans un corps. Moitié riant,
moitié sérieux, parlant de la métempsycose et de la succession
des formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une
source qui passe de bassins en bassins. Incarnations successives
d'une âme après la mort. Ces fils existaient de fait ou
virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de
leurs métempsychoses, prendre place dans votre famille. Il me
semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même
personnel, s'est passé, avant que je ne fusse né, ici. Vraiment, si
je croyais aux métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai
été, dans les existences antérieures, moine...
Descente dans le passé métempsychique de la métempsychose,
ou encore de la métempsycose. L'essor, à date récente de
psychologie, psychose, influe en faveur de la forme latine
metempsychosis, exprimant le passage d'une âme d'un corps
dans un autre ou un changement de lieu du Métempsycosiste,
Métempsychosiste relatif
221
à la métempsychose. Comment la vérité s'illumina sous la forme
d'un manuscrit métempsychosiste. Adepte de la métempsychose
qui traite des doctrines de la métempsycose. Le colonel Ethan
Allen, surnommé le Green Moutain Boy, passe aussi pour avoir
été sérieux métempsycosiste.

13

Je ne suis pourtant pas métempsycosiste m'entendra t'on


objecter, il me vient, je ne sais pourquoi et comment, la pensée
de mon frère et l'association de son souvenir avec l'oiseau mort
s'agissant du déplacement de l'âme. Représente la doctrine selon
laquelle une même âme peut animer successivement
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale :
les anciens Égyptiens, les Hindous... métempsychose, qui, bien
que plus conforme à l'étymologie, n'a pas été retenue par
l'Académie. Et j'en ai conservé des souvenirs...
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsychose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux.

Métensomatose, transmigration, métempsychose, dogme


fondamental du brahmanisme. Pythagoras l'emprunta aux
Égyptiens, et communiquée aussi à plusieurs nations par nos
Druides
de nos anciens Gaulois portait la croyance que les âmes,étant
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer de place d'un
corps à un autre

Si elle avait étévaillante, ils


la logeaient au corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un
pourceau
ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce châtiment, elle
reprenait
le corps de quelqu'autre homme.
222

14

En théologie païenne.. Contes qui s étaient glissés parmi sa


métempsycose, ...en tout temps par la métempsycose De soeur
en soeur …
En Philosophie. Le nom de Pythagore est attaché pour avoir
soutenu l opinion
de la métempsycose qui est également devenu un dogme
religieux
chez quelques peuples de l Asie
…........................

MA MORT EST PROCHE.


La première fois, lorsque j’ai décroché, j’ai constaté par moi-
même, me croyant toujours bien vivant que je ne voulais pas
partir et voulais aussi rester auprès des vivants. Je ne me rendais
pas compte que j’étais mort. Dans mon cas d’accident brutal, je
ne ne voyais pas la lumière blanche … cela devait créer une
couche grise dans l'aura qui m’ empêchait de voir la lumière. Ma
mémoire karmique devait être nettoyée avant ce passage. Prêt à
partir, on doit dire quelque chose à un être vivant que l’on aime
et qui se trouve sur place près de notre corps mort. Ce sera
souvent une petite phrase simple puissante comme « je t'aime »..
Vieux, à l'aube de ma mort...
Je devrais avoir des symptômes tels que ceux-ci :
Une perte d’appétit car lorsque la mort approche, les besoins
énergétiques diminuent. La personne commence à résister ou
refuser de manger et de boire, et n’accepte que de petites
quantité de nourritures fades (bouillie de céréale par exemple).
La viande, difficile à digérer, est refusée en premier. A l’approche
de la mort, la personne peut devenir incapable d’avaler. De
grâce, ne pas me nourrir de force, respecter s'il vous plaît les
signes donnés par la personne, même si vous pouvez être
bouleversé et inquiet de cette perte d’intérêt pour la nourriture.
Proposer régulièrement des petits bout de sorbet ou de glace, ou
une gorgée d’eau.
Passez une serviette humidifiée et chaude autour de la bouche et
appliquez un baume pour les lèvres pour qu’elles restent
humides et ne fassent pas mal.

15
Pris de fatigue et sommeil excessifs, la personne dort la plupart
du jour et de la nuit tandis que sont métabolisme ralentit, et que
223
la faible prise de nourriture et de boisson contribuent à la
déshydratation. Il devient difficile de la réveiller. La fatigue est si
forte que la personne n’arrive plus à suivre ce qui se passe
directement autour d’elle. Laissez la personne dormir. Eviter de
la réveiller brutalement. Partez du principe que tout ce que vous
dites peut être entendu, car l’ouïe continue à fonctionner, même
lorsque la personne est inconsciente ou dans le coma. Suite au
manque de nourriture et à la fatigue, on constatera un
affaiblissent de la personne au point qu’elle peut devenir
incapable de lever la tête, ou même d’aspirer dans une paille.
Concentrez-vous pour qu'elle conserve un maximum de confort
de sa personne. Ensuite vient la confusion mentale. Les organes
commencent à ne plus fonctionner, y compris le cerveau. Peu de
maladies provoquent une hyper-acuité (niveau élevé de
conscience) lorsque la fin approche. En général, les mourants ne
savent plus précisément où ils sont ni qui est dans la pièce,
parlent et répondent moins souvent, s’adressent à des personnes
que les autres ne voient pas, des personnes déjà mortes comme
leur papa ou leur maman, ces paroles et ces choses peuvent
paraître insensées, s’agiter et fouiller dans leurs draps. Restez
calme et rassurant. Parlez à la personne doucement et expliquez-
lui qui vous êtes lorsque vous approchez. Ils ont de plus en plus
une respiration laborieuse. La respiration devient irrégulière,
difficile. Vous pouvez entendre une forme distinctive de
respiration appelée respiration de Cheyne-Stokes (RCS) : une
forte et profonde inhalation suivie d’une pause qui peut durer de
cinq secondes à une minute complète, avant une forte reprise de
la respiration puis de nouveau un épuisement. C’est ce qu’on
appelle aussi « l’apnée du sommeil », qui est provoquée par des
variations de pression artérielle et de concentration du sang en
dioxyde de carbone. Les poumons et la gorge peuvent aussi
produire des sécrétions excessives qui créent de forts bruits
d’inspirations et d’expirations qu’on appelle le « râle ». L’apnée
et le râle peuvent être inquiétants pour les personnes présentes,
mais le mourant n’est pas conscient de ces modifications de sa
respiration. Encore une fois, concentrez-vous sur le confort de la

16
224
personne. Les positions qui peuvent aider sont la tête
légèrement relevée sur un oreiller, assoir la personne en la
tenant bien avec des coussins et un dossier solide, ou la coucher
légèrement inclinée sur le flanc.
Humectez la bouche avec une serviette humide, éventuellement
un brumisateur et mettez du baume sur les lèvres. S’il y a
beaucoup d’écoulements de la bouche et du nez, essuyez
délicatement sans chercher à moucher la personne. Restez
calmement auprès de la personne, tenez lui la main ou parlez lui
doucement.
Isolement social Au fur et à mesure que le corps s’arrête de
fonctionner, la personne mourante perd de l’intérêt pour les
personnes qui l’entourent. Elle peut arrêter de parler, marmonner
de façon inintelligible, arrêter de répondre aux question, ou
simplement tourner le dos. Quelques jours avant de se couper de
son environnement, la personne peut parfois surprendre ses
proches par une dernière effusion de joie et d’affection, qui peut
durer moins d’une heure et jusqu’à une journée entière. Soyez
conscient qu’il s’agit d’une partie normale du processus de mort,
qui n’a rien à voir avec la relation que vous aviez avec la
personne. Maintenez une présence physique en touchant la
personne et en continuant à parler, si vous vous sentez de le
faire, sans demander quoi que ce soit en retour. Profitez
immédiatement d’un moment de lucidité s’il se produit, parce
qu’il s’évanouira rapidement.
Ralentissement des mictions (urine) Le faible volume de boisson
et la baisse de la pression sanguine contribue à réduire l’activité
des reins. L’urine devient très concentrée, brunâtre, rougeâtre ou
couleur de thé. Il peut aussi y avoir une perte de contrôle des
sphincters à l’approche de la mort. Le personnel hospitalier peut
parfois décider qu’un cathéter (une sonde) est nécessaire, sauf
dans les dernières heures de la vie. L’arrêt de la fonction rénale
augmente les toxines dans le sang et peut contribuer à
provoquer un coma paisible avant la mort. Mettez une alaise sur
le matelas en changeant les draps.
Pieds et chevilles qui enflent Lorsque le fonctionnement des
reins ralentit, les liquides peuvent s’accumuler dans le corps, en
particulier dans les zones éloignées du cœur comme les pieds et
les chevilles. Ces zones, ainsi que les mains et le visage, peuvent
gonfler. En général, aucun traitement particulier (comme des
diurétiques) n’est donné

17 A

lorsque ces gonflements sont liés à l’agonie. Il s’agit d’une


conséquence, et non d’une cause, de l’approche de la mort.
225
Extrémités froides Dans les heures ou les minutes avant la mort,
la circulation sanguine se retire de la périphérie du corps pour se
concentrer sur les organes vitaux. Pendant que cela se produit,
les mains, les doigts, les pieds et les orteils deviennent froids.
Les ongles peuvent paraître pâles ou bleutés. Une couverture
chaude peut maintenir le confort de la personne, et la maintenir
consciente. La personne peut se plaindre du poids de ce qui la
couvre donc ne la serrez pas trop.
Veines marbrées La peau qui avait été uniformément pâle ou
cendrée développe un modèle distinctif de marbrures
violacées/rouges bleue, qui est l’un des signes que la mort est
imminente. C’est le résultat du ralentissement de la circulation
sanguine. On voit d’abord ces marbrures apparaître sur la plante
des pieds. AnticipationsPetit Journal d'un Artiste du XXI ème
Siècle . Les informations rapportées dans cet espace de
biosophie sont en général vraies, parfois modifiées, soit parcequ'
acquises telles quelles, soit parceque dûes à l'interpretatio..
Espace vacant, non encore balisé par les outils usuels de la
pensée.

17B
PROCESSUS DE LA MORT DE LA PROCHAINE VIE DU
P’OWA au Bardo thodol le livre des morts tibétain.
Puis un moine qui vient à ma rencontre s'adresse à moi et me
dit : La mort est maintenant arrivée et tu dois quitter ce
226
monde.Mais tu n’es pas le seul car elle vient pour nous tous.Sois
prêt à te libérer de la vie que tu vivais.Et sois prêt à te libérer
des gens que tu fréquentais.Quelles que soient les peurs qui
surgissent en toi pendant que tu expérimentes la réalité de ton
esprit reste conscient de ces pensées et avance reconnais toute
image mentale qui survient comme ta propre création. Continue
de le reconnaître et tu trouveras la libération.

9 JOURS APRES LA MORT. RECONNAISSANCE PAR LE MORT DE SA


NATURE VERITABLE ET LES DIEUX PAISIBLES. ACCROCHE.
PROJECTIONS DE SON PROPRE ESPRIT. SE TRANSFORMENT EN
DIEUX EFFRAYANTS ROUGES OU BLEUS FONCES LES BUVEURS DE
SANGS QUI APPARAISSENT AU MORT AVEC 3 TETES 6 BRAS 4
JAMBES TRES ECARTEES.9 YEUX QUI LE FIXENT FURIEUSEMENT
TENANT AUX MAINS DES CRANES REMPLIS DE SANG BRUYANT DE
TONNERRE AVEC TOUT UN CORTEGE DE MONSTRES SEMBLABLES
MULTICOLORES REMPLI TOUT L ESPACE. LE MORT N A RIEN A
CRAINDRE QU IL NE TREMBLE PAS CAR CE NE SONT QUE DES
DIVAGATIONS DU PROPRE ESPRIT DU MORT NE PAS AVOIR PEUR
CAR CES IMAGES SONT LA NATURE DE L ETAT D EVEIL DU MORT.
DES QUE LE MORT L ADMET L ACCEPTE..IL EST LIBERE. CAR LE
RECONNAITRE C EST SE LIBERER. CHANTS. PRIERES MANTRAS
RECITEES. INCINERATION LIBERATION DU CORPS DETACHEMENT
DES GENS DE LA TERRE . PAR LA FAMILLE CENDRES DISPERSEES
SOMMET MONTAGNE. LES BIENS DONNES VENDUS ENCHERES PAR
MOINES MONASTERE. DIRE AU MORT QUE LE CORPS QU IL AVAIT
DEVIENT DE PLUS EN PLUS FLOU ET SON NOUVEAU CORPS
DEVIENT DE PLUS EN PLUS PRECIS. LE MORT SE REND COMPTE DE
CELA ET IL EST ENVAHI DE TRISTESSE MELEE DE PEUR ET CETTE
ERRANCE SANS FIN SANS REPOS NI
17C

ARRET A AUCUN ENDROIT. LUI FAIRE COMPRENDRE QUE SON SEUL


BUT DOIT ETRE DE RENNAITRE LE PLUS VITE POSSIBLE ET NE PAS
SOCCUPER DE CE QUI LUI ARRIVE.. ALLER DE L AVANT VERS CE
QUI APPARAIT DEVANT LUI. LUI DIRE DE FAIRE ATTENTION ET NE
PAS AVOIR PEUR. IL DOIT RECHERCHER ET ACCEPTER UNE BONNE
NAISSANCE HUMAINE OU IL POURRA RECONNAITRE SA VRAIE
NATURE .. CELLE D ETRE UNE FEMME OU UN HOMME BON AU
CŒUR PUR DOTE D UNE NATURE CHARITABLE COMPATISSANTE …
ACCEPTER QUE LA VIE CONTINUE

APRES LA VIE ALORS LA MORT N EST QU UN PASSAGE OBLIGE


CHANGEMENT DE VIEUX VETEMENTS PAR DES NOUVEAUX.. JETER
LE VIEUX POUR LE BEAU.. SON VIEUX CORPS MALADE USE POUR
UN NOUVEAU TOUT FRAIS..INCONSCIEMMENT LE MENTAL DU
227
NOUVEAU CORPS REINCARNE SE RAPPELLE DES BLESSURES
RECUES DES MARQUES SUR SA NOUVELLE PEAU QUI SE
RETRANSMETTENT ET DE SES OBJETS PERSONNELS QU IL
UTILISAIT REGULIEREMENT DANS SON ANCIENNE VIE .. D
ENDROITS ..DE LIEUX DE PERSONNES TYPIQUES .. PARENTS QU IL
A BIEN CONNUS.. ENSUITE REUNION EN FAMILLE ET PRIERE
POUR RENONCER A LA COLERE AU REFUS QUI NAISSENT EN LUI
ET ACCEPTER UNE NATURE SA NATURE HUMAINE FAITE DE CHAIR
SANG ET D OS AVEC ENFOUIE EN LUI CETTE BELLE DOUCE
LUMIERE

DANS LAQUELLE IL DOIT SE DISSOUDRE. EN ELLE DEVENIR LA


LUMIERE PURE ET TOTALEMENT S EN IMPREGNER. ULTIME EFFORT
COMME SE JETER EN AVANT POUR PENETRER L EAU DE LA
CASCADE ET VOIR ACCEDER A L ENTREE DU TUNNEL DE BONHEUR
ET DE PAIX TOTALE .. NE PAS AVOIR PEUR DU PRECIPICE …IL VA
DEVENIR LUMIERE ET SE DISSOUDRE EN ELLE.. A CHAQUE
INSPIRATION DE SA RESPIRATION.. DANS SON CŒUR CELA EST
POUR LUI UNE COURTE REPRISE.. A CHAQUE
17D
EXPIRATION TOUT EST FINI C EST FINI .. C EST LA DERNIERE
EXPIRATION.. L ESPACE S AGRANDIT PLUS RIEN NE RETIENT LE
MORT.. NI LE CORPS NI L ESPRIT LE MENTAL.. L ETRE FLOTTE
DANS L ESPACE..LIBRE ET EN TOUT SECURITE.. TOUT S ENTEND..
TOUT SE VOIT.. MAIS SURTOUT NE PAS SE LAISSER DISTRAIRE.. LE
FIL D OR LE LIEN A ETE COUPE.. MAINTENANT JUSTE CONTINUER
A FLOTTER LIBREMENT.. ON PEUT SE PREPARER A LA MORT SI ON
LA CONNAIT. ON DOIT ACCEPTER.. TOUT LE MONDE DEVRA FAIRE
FACE A CETTE TERRIBLE REELLE SITUATION.. VIVRE CET ETAT DE
CHOSE ET IL FAUDRA NOUS Y PREPARER…

…...............................................................................................
...........................................
228

18

Egypte Ancienne
Le Livre des Morts Confession négative

Dans la conception spirituelle égyptienne, après la mort, un long


et compliqué voyage commence. Les rapports avec les dieux
s’accroissent et avec leur proximité naissent des risques et des
attentes. En effet, la volonté de tout Égyptien pieux et de
rejoindre le dieu soleil Rê et d’atteindre la vie après la mort. Mais
ceci ne sera possible qu’après plusieurs étapes initiatrices qui
conduisent l’âme du défunt à être jugée. C’est donc après avoir
entrepris le voyage jusqu’au monde des morts que le ba, l’âme,
est apte à entrer dans la vie éternelle. Par ce jugement, il atteste
de son innocence, il affirme sa légitimité à prendre part à la vie
des immortels. Après avoir été introduit dans le tribunal d’Osiris
par Horus ou par Anubis, selon les versions, le défunt subit la
psychostasie. Elle consiste à peser son cœur sur une balance ;
pour s’assurer de sa pureté : il doit être plus léger qu’une plume
disposée de l’autre côté de la balance. Le rituel est présidé par
Osiris – roi du royaume des morts – tandis que Maât officie sous
le regard de Thot et Ammit « la dévoreuse d’âme ». Avant ce
rituel, il affirme aux dieux en présence n’avoir commis aucun
péché. Pour cela, il formule la négation de péchés. Si le jugement
est positif, le défunt poursuit sa route jusqu’au tribunal des
quarante-deux

juges. Il doit alors les introduire par leur nom respectif et devant
chaque juge, il va reformuler chacune de 42 négations.

Si la balance ne montre aucun mensonge, l’âme du défunt est


déclarée « clair de voix » et peut accéder à la Douat où il pourra
combattre ses ennemies et renaitre sous sa forme immortelle aux
côtés des dieux. Ce long processus et particulièrement le
passage du jugement et de la confession négative est illustré
dans les papyrus et dans les tombeaux avant eux. Il s’agit d’un
229
moment très important et riche en symbolique qui marque la
première accession à la vie après la mort et le triomphe de la
mortalité.

19

Dans le papyrus d’Ani, exemple exceptionnel, la scène de la


confession négative s’accompagne de la représentation des
quarante-deux juges et des paroles que doit tenir l’âme du
défunt. On note aussi la représentation des dieux à son écoute
pendant sa prise de parole. L’importance de ces écrits traverse
leurs illustrations, essentielle pour le défunt qui est guidé par
ces mots.

Illustration de la confession négative devant les 42 juges tiré du


papyrus d’Ani

Cette confession se passe donc en deux temps : la première


devant le tribunal des dieux qui observe la pesée de l’âme selon
des paroles très codifiées :

Salut à toi, grand dieu, maître des deux Maât !

Je suis venu vers toi, ô mon maître, ayant été amené pour voir ta
perfection.

Je te connais et je connais le nom des quarante-deux dieux qui


sont avec toi dans cette salle des deux Maât, qui vivent de la
garde des péchés et s’abreuvent de leur sang le jour de
l’évaluation des qualités (…)

Voici que je suis venu vers toi et que je t’ai apporté ce qui est
équitable, j’ai chassé pour toi l’iniquité.

Je n’ai pas commis l’iniquité entre les hommes.

Je n’ai pas maltraité les gens.

Je n’ai pas commis de péchés dans la Place de Vérité.

Je n’ai pas cherché à connaître ce qui n’est pas à connaître.


230

20
Je n’ai pas fait le mal.
Je n’ai pas commencé de journée ayant reçu une commission de
la part des gens qui devaient travailler pour moi, et mon nom
n’est pas parvenu aux fonctions d’un chef d’esclaves.

Je n’ai pas blasphémé Dieu.

Je n’ai pas appauvri un pauvre dans ses biens.

Je n’ai pas fait ce qui est abominable aux dieux.

Je n’ai pas desservi un esclave auprès de son maître.

Je n’ai pas affligé.

Je n’ai pas affamé.

Je n’ai pas fait pleurer.

Je n’ai pas tué.

Je n’ai pas ordonné de tuer.

Je n’ai fait de peine à personne.

Je n’ai pas amoindri les offrandes alimentaires dans les temples.

Je n’ai pas souillé les pains des dieux.

Je n’ai pas volé les galettes des bienheureux.

Je n’ai pas été pédéraste.

Je n’ai pas forniqué dans les lieux saints du dieu de ma ville.

Je n’ai pas retranché au boisseau.

Je n’ai pas amoindri l’aroure.

Je n’ai pas triché sur les terrains.

21
231
Je n’ai pas ajouté au poids de la balance.

Je n’ai pas faussé le peson de la balance.

Je n’ai pas ôté le lait de la bouche des petits enfants.

Je n’ai pas privé le petit bétail de ses herbages.

Je n’ai pas piégé d’oiseaux des roselières des dieux.

Je n’ai pas péché de poissons de leurs lagunes.

Je n’ai pas retenu l’eau dans sa maison.

Je n’ai pas opposé une digue à une eau courante.

Je n’ai pas éteint un feu dans son ardeur.

Je n’ai pas omis les jours à offrandes de viande.

Je n’ai pas détourné le bétail du repas du dieu.

Je ne me suis pas opposé à un dieu dans ses sorties en


procession.

Je suis pur, je suis pur, je suis pur, je suis pur !

Ma pureté est la pureté de ce grand phénix qui est à


Héracléopolis, car je suis bien ce nez même du Maître des
souffles, qui fait vivre tous les hommes (…)

Il ne m’arrivera pas de mal en ce pays, dans cette salle des deux


Maât, car je connais le nom des dieux qui s’y trouvent.
Et dans un second temps devant les juges du tribunal :

1. Hail, Usekh – nemmet, sortant de Anu(Heliopolis), je n’ai pas


fait iniquité.

22
Peser de l’âme sous l’œil des 42 juges à droite du papyrus de
Nesmin (époque Ptolémaïque)
232
2. Hail, Heprshet, venant de Kher-aha de la grande ville entre
Fostat et Matariyah), je n’ai pas commis de vol qualifié.

3. Hail, Ferrus, sortant vient de Khemenu (hermopolis), je n’ai


pas volé avec violence.

4. Hail, Am-khitabu, venant de Qerrt “(le cercle – peut-être une


place dans l’autre monde), je n’ai pas commis de vol.

5. Je vous salue, Neha-hau. Revenant en arrière du Re-stau(une


région de l’autre monde de Memphis), je n’ai pas tué hommes.

6. Hail, Dieu Lion et déesse lionne, qui vient du ciel, je n’ai pas
fait allumer le boisseau de maïs.

7. Hail, Merti-f-em-tes, en venant de Sekhem(Letopolis), je n’ai


pas agi frauduleusement.

8. Hail, Lone, sortant de Khetkhet, je n’ai pas volé la propriété de


Dieu.

9. Hail, Set-qesu, sortant de Suten-henen(Herakleopolis), je n’ai


pas prononcé de mensonge.

10. Hail Uatch-Nesert, sortant de Het-ka-Ptah(Memphis), je n’ai


pas volé de nourriture.

11. Salut, Qerti, sortant d’Ament, je n’ai pas maudit.

12. Hail, faire-abehu, sortant de Ta-he(Fayyum), je n’ai pas


attaqué n’importe quel homme.

13. Hail, Am-senf, sortant de l’abattoir, je n’ai pas tué le bétail du


Dieu.

23
14. Hail, Am besek, sortant de Mabit, je n’ai pas utilisé de
tromperie

15. Hail, Neb-Maât, sortant de Maati, je n’ai pas volé de grain.

16. Hail, Thenemi, venant de Bast (Bubastis), je n’ai pas


espionné.
233

17. Hail, Asti (ou Anti), sortant de Anu, je n’ai pas calomnié.

18. Salut, Tutu-f, sortant d’Ati[?], je n’ai pas été en colère sans
motif.

19.Hail, Uamenti, sortant de la maison, je n’ai pas couché avec


une autre femme.

20. Hail Maa-OMM, sortant par le Per-Menu, je ne me suis pas fait


de mal.

21. Hail, Her-seru, sortant de Nehatu, je n’ai fait peu à aucun


homme.

22. Hail, Abdelkader, sortant d’Ahaui, je n’ai attaqué aucun


homme.

23. Hail, Shetkheru, sortant d’Urit, je n’ai pas été un homme de


la colère.

24. Hail, Nekhen, sortant de la HQE-au, je n’ai pas été sourd à


l’expression de la vérité.

25. Hail, Ser-Kheru, sortant d’Unes, je n’ai pas provoqué de lutte.

26. Hail, Basti, venant de Shetait, je n’ai causé de peine à


personne.

27. Hail, Her-f-ha-f, (qui était le passeur de l’autre monde. Il


aimait ruth et haï de péché et à cause de son intégrité, est
devenu un chef de file des dieux), sortant de la place de la voile,
j’ai agi je n’ai pas agi de façon impure, ni couché avec des
hommes.

28. Hail, Ta-re, qui sortent la nuit, je n’ai pas mangé mon cœur.

29. Hail, Kenemti, sortant de Kenmet, je n’ai pas maudit


n’importe quel homme.

24

30. Je vous salue, An-hetep-f, sortant de Sau, je n’ai pas accompli


d’actes de violence.
234
31. Hail, Nebheru, sortant de Tchefet, je n’ai pas agi
précipitamment.

32. Je vous salue, Serekhi, sortant forment Unth, je n’ai pas [?]
ma peau, je n’ai pas [?] le Dieu.

33. Hail, ONÉ-Benoît, sortant de Sauti, je n’ai pas haussé la voix


en parlant.

34. Hail, Nefer-Tem, sortant de Het-ka-Ptah (Memphis), je n’ai pas


agi frauduleusement, je n’ai pas agi méchamment.

35. Hail, Tem-sep, sortant de Tetu, je n’ai pas maudit le roi.

36. Hail, Ari-em-ab-f, sortant de Tebti, je n’ai pas pollué l’eau.

37. Hail, Ahi [?], sortant de Nu, je n’ai pas élevé la voix.

38. Hail, TUT-rekhit, venant de l’avant de leur maison, je n’ai pas


contraint de Dieu.

39. Je vous salue, Neheb,-nefert, sortant de [?], je n’ai pas agi


insolemment.

40. Je vous salue, Neheb-kau, venant de l’arrière de la ville, je ne


travaille pas pour les honneurs.

41. Hail, Tcheser-tep, sortant de la carven, je n’ai pas augmenté


mes biens sauf par le biais de mes propres biens.

42. Je vous salue, An-a à f, venant de l’avant d’Auker, je n’ai pas


traité avec mépris le Dieu de ma ville.
Reconnaissons la puissance des textes anciens.
.:

25

QUE DIT LA BIBLE SUR L' EGYPTE ANCIENNE ET RECITS DE L'


ANCIEN TESTAMENT :
Un Mage de Lumière doit lutter contre ce Hiérophante des
Ténèbres, afin de déjouer ses horribles trames et ruiner ses
exécrables projets. Le cœur d’Ourdeck (La Lumière du Feu),
235
s’embrasa du violent désir de connaître le Nom de celui par qui
seraient sauvés les hommes. Il poursuivit sont récit… »
« Ce désir s’empara tellement de moi, qu’il fut comme un feu
brûlant dans mon sein; mais bientôt ce feu ne pouvant plus ce
contenir en moi, il en sortit une Lumière d’une blancheur
ravissante, au milieu de laquelle je vis clairement le nom
d’Eléazard, et cela par trois fois consécutives… »
« Sachez donc qu’à l’instant où ce nom d’Eléazard fut ainsi
manifesté dans cette enceinte souterraine, les quatorze hommes
qui étaient assis sur des sièges de fer reprirent la vie, en faisant
des grimaces et des contorsions épouvantables; sachez que les
courants particuliers qui les liaient au fauteuil de l’Hiérophante,
se détachèrent de ce fauteuil, et rentrèrent dans ces quatorze
hommes, ce qui sembla rendre leur état plus violent; sachez que
les deux singes de fer qui étaient enchaînés sur la petite table,
furent détachés à l’instant; qu’ils devinrent vivants et
engendrèrent aussitôt chacun six autres singes vivants comme
eux; que ces quatorze singes se jetèrent comme des éperviers,
chacun sur un des quatorze hommes, et les dévorèrent tous. »
« Sachez que l’Hiérophante même, par une violente attraction,
fut amené en un clin œil, depuis le Temple, jusqu’à son fauteuil,
où il me parut à lui seul plus tourmenté que les quatorze autres;
sachez aussi que les quatorze singes se précipitèrent aussitôt sur
lui, et le dévorèrent, après lui avoir arraché les yeux; sachez que
les quatorze singes, après avoir mangé tout le monde, finirent
par se manger les uns les autres, sans qu’il en restât vestige
devant mes yeux… »
« Sachez enfin, qu’il se fit un tremblement de terre si violent, que
tout sembla prêt à s’écrouler sur moi. Mais au milieu de ces
scènes si effrayantes, une main invisible s’est emparé de moi…;
et elle m’a transporté, je ne sais par où ni par quel moyens,
jusqu’à cet égout de la rue Montmartre, où vous savez que j’ai
pris terre.«
25B

Ceci fut écrit en 1798 ! Et reste encore et toujours d’actualité :


pour quelques temps… Chacun aura loisir d’analyser et de
méditer sur les différents points intéressants que recèlent ces
écrits : ils expriment bien des vérités passées et…à venir…
On l’aura donc perçu : un des fondements de la Loi d’Evolution
est le choix, le libre arbitre! Celui-ci, même s’il est souvent
manipulé, ne saurait néanmoins être totalement entravé par qui
que ce soit si ce n’est…nous-mêmes. Ceci à cause de déficiences
internes multiples, et de l’ignorance (qui fait tant de ravages) :
un appel d’air très conséquent pour ceux qui n’arrêteront jamais
de nous nuire.
236
Tout le créé, tous les Univers et les formes pensantes, sont
pourtant semblables à un fleuve dont le courant va dans le sens
d’une dédensification, vers l’Esprit, vers l’Evolution. Mais étant
totalement libre, tout un chacun peut néanmoins décider de
nager à contre-courant ! Il semble même que tous le font ou le
feront un jour… Ce paradoxe apparent n’en est pas vraiment un,
car il permet de comprendre, à terme (par les conséquences qu’il
crée et sur lesquelles chacun peut réfléchir), où se trouvent le
vrai Sens, la véritable Voie, la Vie.

Et c’est là le plus important pour que la Lumière soit, enfin… En


chacun !
» Du point de Lumière dans la Pensée de Dieu,
Que la Lumière afflue dans la pensée des hommes,

Que la Lumière descende sur Terre.


Du point d’Amour dans le Cœur de Dieu
Que l’Amour afflue dans le cœur des hommes,
Puisse le Christ revenir sur Terre.
Du centre où la Volonté de Dieu est connue,
Que le dessein guide le faible vouloir des hommes,
Le dessein que les Maîtres connaissent et servent.
Du centre que nous appelons la race des hommes,
Que le Plan d’Amour et de Lumière s’épanouisse,
Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal.
Que Lumière, Amour et Puissance restaurent le Plan sur Terre «

26

Durant mon court pèlerinage en ce monde, j’aurai toujours


exercé à l’égard du Plus Grand qui est en Secret le constant
hommage de mon intelligence et de ma volonté. Si je lui suis
toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche divine étoilée, par la foi
et par les œuvres; si avec elle j’ai courageusement travaillé,
lutté et souffert pour la cause du Maître; si je peux réaffirmer
avoir combattu le bon combat, j'aurai achevé ma course, j'aurai
conservé ma foi; et en ce bienheureux jour de la pesée ultime, il
me restera à attendre la décision de justice que le juste juge aura
rendu à mon égard.
…...............................................................................................
..............

Les Hébreux, les Assyriens et les Chaldéens ont une origine


commune; ils ont longtemps foulé le même sol, vécu de la même
vie, suivi les mêmes coutumes. Ils se sont de nouveau retrouvés
en contact immédiat, lorsque les Israélites furent emmenés en
237
exil par Nabuchodonosor. En ce qui concerne l'Egypte, nul
n'ignore le séjour de plusieurs siècles que le,peuple juif a fait
dans ce pays. Il était donc impossible que Ton exhumât, pour
ainsi dire, ces peuples de leurs tombeaux, sans qu'il n'en jaillît
des lumières pour éclairer les faits consignés dans la Sainte
Ecriture. C'est ce qui est arrivé. Et, chose vraiment
providentielle, c'est précisément au moment où le rationalisme
inventait de nouvelles armes avec lesquelles il espérait enfin
saper l'œuvre divine, que Dieu a fait revivre les Chaldéens et les

…...............................................................................................
..............
(1) Guibert, p. 300; pour la bibliographie, p. 301 note; Pelt, t. 1,
p. 121.

27

DÉCOUVERTES EN EGYPTE

Les Egyptiens, pour venir attester hautement la véracité de


Moïse et des auteurs sacrés.
Lors de son expédition en "Egypte, Napoléon 1 E R , voulant y
recueillir tout ce qui pouvait contribuer au progrès des sciences,
s'était fait accompagner d'un groupe de savants. Il s'y fit dès lors
de précieuses découvertes; elles deA'inrent innombrables du jour
où l'infatigable Champollion parvint à déchiffrer les hiéroglyphes.

Il est bon de donner une idée des services que la


science désormais fondée de l'égyptologie a rendus à nos
Livres Saints.

L'histoire d'Abraham et celle de Joseph contiennent une


infinité de détails de mœurs, d'usages, de géographie, etc.
A en croire les rationalistes allemands, traduits ou copiés par les
libres-penseurs français, ces récits renfermaient une foule
d'inexactitudes ou d'erreurs,, dénotant un écrivain qui ne
connaissait pas le pays décrit par lui, et surtout dépourvu de
l'inspiration divine.
238
Tout d'abord, la faveur qu'Abraham rencontra à la cour
du Pharaon leur paraissait invraisemblable. Ils prétendaient
aussi que les brebis, les ânes et surtout les chameaux
offerts par le roi d'Egypte au patriarche, étaient des animaux
qui n'avaient jamais été acclimatés dans ce pays ; que
les chevaux au contraire, lesquels ne sont pas énumérés
parmi les présents du Pharaon, y étaient nombreux. Objections
semblables contre l'histoire de Joseph : le fait de la
coupe présentée au roi par l'échanson était un non-sens ;
le vin était presque inconnu en Egypte; la cérémonie de
l'investiture, les objets de luxe, colliers, pierres gravées,
dont on avait revêtu le fils de Jacob élevé en dignité, étaient
tout à fait inusités à cette époque, etc.
Or, voilà qu'au moment de cet assaut général livré à la
28

Bible, les découvertes des égyptologues sont venues donner


le démenti le plus formel à ces affirmations et renverser
cet échafaudage si laborieusement édifié. Les nombreuses
peintures des Hypogées de Beni-Hussan, contemporaines
d'Abraham, représentent des scènes de réception d'étrangers
rappelant trait pour trait la visite d'Abraham au Pha -
raon. Comme les membres de la famille du patriarche, les
étrangers sont, d'après les inscriptions de ces peintures,
des amu, c'est-à-dire des pasteurs nomades de l'Arabie et
de la Palestine; le nom de leur chef, Abschab (père du
sable), n est pas sans analogie avec celui d'Abraham (père
de la multitude) ; les physionomies et les costumes sont
purement
sémitiques. Quoique les amu offrent des présents en
signe de soumission et de respect, on les traite comme des
personnages de distinction; la réception se fait avec tout
l'apparat du cérémonial égyptien. Enfin, jusqu'au motif
même de la visite, tout semble identique : c'est la famine,
dit la légende hiéroglyphique, qui attire ces étrangers dans
la terre de Misraïm.
Les sculptures et peintures de Thèbes, expliquées par les
textes authentiques les plus précis, nous montrent les ânes,
les brebis et les bœufs, comme formant la majeure partie
des richesses des rois et des princes; quelques monuments
représentent aussi les chameaux; les chevaux, au contraire,
ne figurent pas parmi les animaux, et les inscriptions nous
apprennent qu'ils ne furent acclimatés que sous les rois
pasteurs, dont le dernier fit de Joseph son premier ministre.
Il est donc naturel qu'on ne les mentionne pas sous laXII e
239
dynastie, époque à laquelle Abraham se rendit en Egypte.
Quant à l'histoire de Joseph, les témoignages indirects
de son authenticité ne sont ni moins nombreux, ni moins
concluants. Le vin était parfaitement connu chez les
Egyptiens de ce temps. Les artistes de Thèbes nous représentent
les anciens habitants du Nil cultivant la vigne, usant
et abusant du vin, et recevant dans les repas la coupe des

29
mains du premier échanson
Déjà plusieurs siècles avant l'arrivée de Joseph, les Egyptiens
étaient les meilleurs orfèvres et graveurs du monde.
C'est par centaines qu'on compte les bijoux et les pierres
gravées, véritables chefs-d'œuvre sortis des manufactures
égyptiennes, il y a plus de 3000 ans. Tous les musées
d'Europe en possèdent de nombreux et magnifiques spéci-
« Il n'y a pas un détail de la biographie de Joseph qui ne soit
confirmé
par les monuments et les documents indigènes : tout y est exact,
on
peut dire jusqu'à la minutie, et la narration ne peut, par
conséquent,
avoir été écrite que sur les lieux, à une époque peu éloignée des
événements.
Ceux mêmes qui nient l'authenticité du récit, sont obligés de le
reconnaître. La peinture des mœurs égyptiennes par cet écrivain,
dit
Ewald, est généralement très exacte. Tous les exégètes et
historiens
libres-penseurs sont contraints de faire le même aveu. »
Vigouroux,
Bible et découv. nwrf. 3" édition, t. 2, p. 1 à 213; Pelt, ouvr. cité,
1.1. p. 179. mens. La description que fait Moïse de la cérémonie
qui
eut lieu lors de l'élévation de Joseph à la haute dignité de
premier ministre, l'investiture par la robe de lin, le collier
et l'anneau, le titre officiel que le roi lui donne, et sa place
sur le second char dans les cortèges royaux, tout cela n'est
que la copie littéralement fidèle des nombreuses sculptures
et peintures figurant les mêmes faits i.
Pareille confirmation pour le récit des songes de réchanson
et du panetier, l'entrevue des fils de Jacob avec Joseph,
l'étiquette particulière observée dans le festin qui leur fut
servi. Mais sans entrer dans ces détails, que nous pourrions
multiplier à l'infini, et qui tous prouvent l'exactitude du
récit mosaïque jusque dans les moindres choses, signalons
240

seulement une découverte qui se rapporte aux dernières


années du séjour des Hébreux en Egypte, et qui fournit à
l'exégèse biblique un témoignage aussi précieux qu'inattendu.
Ramsès II, le Sésostris des Grecs, dont on a depuis peu
découvert la momie parfaitement conservée, venait d'inaugurer
30

la persécution contre les Hébreux. Pour satisfaire à la


fois sa haine et sa manie de bâtir, il força les fils d'Israël à
construire dans la terre de Gessen deux villes, Ramesses et
Pithom. La Bible nous retrace le tableau de leurs épreuves :
sous le bâton des chefs de corvées égyptiens, les Hébreux
étaient forcés de pétrir sans relâche des briques et de les
cuire au soleil. Or, les peintures découvertes dans les monuments
qui remontent à la XVIII e
dynastie, sont venues confirmer
en tous points l'exactitude de ce récit; il n'y a pas
jusqu'au mode de fabrication des briques qu'on ne retrouve
tel que l'indique la Bible, dans les papyrus contenant les
rapports des chefs de corvées.
Mais l'emplacement des deux villes construites par les
Hébreux restait inconnu; les textes ne donnaient qu'une
(l)Par la même source, nous savons avec certitude que cettte
élévation
de Joseph doit être rapportée à l'époque des Rois Pasteurs ou
Hyksos (HikShasou,
d'après les monuments). Ces rois, d'origine sémite, occupèrent
l'Egypte pendant près de 200 ans; ils formèrent la XV** et la XVI
e
dynastie
Thmosis; le 1 e r
Pharaon de la XVIII e
dynastie devait chasser en Syrie ce
qui restait encore des Hyksos en Egypte. Toutefois il semble que
les
Hébreux n'eurent à souffrir de la défaite de leurs protecteurs que
sous la XIXe dynastie, dont les principaux représentants furent
Séti I et Ramsès II.Us allaient bientôt, sous le règne de
Ménephtahl, successeur de Ramsès II,se trouver forcés de quitter
eux-mêmes le sol de l'Egypte. Vigouroux,Bible et dêcouv., 6* édit.
t. IV, p. 687.
description vague de Ramesses; Pithom n'était rappelé dans
aucun monument découvert jusqu'à ce jour. Or, voici que
cette dernière ville vient de surgir des sables qui la couvraient
depuis si longtemps. Au mois de février 1883, M. Naville
241
découvrit près de Maskhûta, à Test du Delta, un immense
bloc de granit représentant un pharaon assis entre le dieu Ra
31

et le dieu Toumou. Ce pharaon n'était autre que Ramsès II,


dont le nom se lit six fois dans l'inscription du monument.
Les ruines au milieu desquelles l'égyptologue suisse trouva
la sculpture, se composaient d'un amas de briques cuites au
soleil, et estampillées au cartouche de Ramsès. Ces ruines
elles-mêmes étaient entourées d'un mur considérable, également
en briques, et renfermant dans son circuit quatre
hectares de terrain environ. D'autres sculptures furent bientôt
mises au jour. Elles portaient toutes, avec le nom biblique
de Pithom, le cartouche du Pharaon persécuteur. On
ne trouva aucun fragment antérieur à ce règne.
Cette importante découverte, en même temps qu'elle confirmait
la vérité du texte de Moïse, permettait de déterminer
d'une manière suffisante les bornes de la terre de Gessen, et
de tracer avec plus de précision l'itinéraire de l'Exode.
Cette exactitude dans la couleur locale est devenue tellement
manifeste, que les savants les plus hostiles eux-mêmes,
battus partout sur le terrain des nouvelles découvertes, sont
forcés d'avouer leur défaite. Ainsi lorsque en 1868, M. Ebers,
le plus illustre égyptologue de l'Allemagne, publia, malgré
les réclamations de ses amis, rationalistes comme lui, son
premier volume sur l'Egypte et les livres de Moïse, l'évidence
des faits lui arracha cet aveu significatif : « C'est à contrecœur
que je publie ce laborieux travail. J'espère sans doute
m'attirer par là la bienveillance d'un certain nombre d'amis
de la Bible, mais, d'un autre côté, je ne puis me dissimuler
que j'aurai à supporter des critiques acerbes. J'offre pour
ainsi dire malgré moi, et néanmoins volontiers, à ceux qui
voudraient fermer les portes de la Sainte Ecriture à la libre
critique (?), beaucoup de choses qui leur seront agréables,
car je démontre que l'histoire de Joseph en particulier,
même dans les moindres détails, dépeint très exactement
l'état de l'ancienne Egypte 1 »(1) Etudes, sept. 1892; Vigouroux,
Bible et découu. mod.; Revue
biblique, 1896. V. Explorations in Bible Lands during the 19 U l
Century,
32

DÉCOUVERTES EN ASSYRIE, EN CHALDÉE ET EN SUSIANE.


Malgré les renseignements nombreux et si variés que les
monuments de l'ancienne Egypte ont fournis pour
l'éclaircissement
242
de nos Livres Saints, l'égyptologie n'a pas répondu
aux espérances qu'elle avait fait naître à ses débuts. Elle ne
nous a guère donné qu'une confirmation indirecte de la véracité
de ces livres. Tout autres ont été les résultats de l'archéologie
assyrienne. Ici les preuves directes abondent. Les textes
et les sculptures des ruines de Ninive et de Babylone ne
confirment pas seulement le récit inspiré, en bien des
endroits ils l'éclaircissent et en comblent les lacunes.
Tandis qu'on trouvait la clé de l'écriture hiéroglyphique,
on arrivait, presque dans le même temps, à lire l'écriture
cunéiforme, ainsi appelée parce que le stylet triangulaire
dont on se servait pour dessiner les caractères, produisait
un trait ressemblant à un coin (cuneus) ou à un clou. Les
monuments de l'Assyrie étaient couverts de cette écriture :
les monarques assyriens avaient l'habitude de faire graver
le récit de leurs exploits sur des stèles, sur des prismes ou
sur des cylindres, qu'on enfouissait dans les fondations des
grands édifices, sur les marbres qui décoraient les grandes
salles des temples et des palais, derrière les bas-reliefs qui
ornaient les portiques. La plus riche source consiste pourtant
dans les bibliothèques que l'on a découvertes en grand
nombre en Chaldée, en Assyrie, et particulièrement à Ninive
et dans ses environs. A quelques lieues au nord de. cette
ville, on a trouvé les inscriptions du palais de Sennachérib,
couvrant à peu près six mille mètres carrés de superficie.
La bibliothèque du palais d'Assurbanipal contient environ
20000 tablettes cunéiformes i, c'est-à-dire le trésor à peu
près complet de la littérature de cette époque : théologie,
astronomie ou astrologie, histoire politique, histoire naturelle,
géographie, grammaire. Les livres qui composent ces
bibliothèques consistent en tablettes d'argile, plates et
carrées, qu'on couvrait des deux côtés d'une écriture cunéiforme
fine et serrée, et que l'on rendait ensuite solide par la
33

publié sous la direction de l'assyriologue H. V. Hilprecht,


Edimbourg,
1903, où G. Steindorff donne les principaux résultats des fouilles
faites en Egypte, p. 643-690.
(l)Voir le catalogue dressé par les directeurs de cette partie du
British
Muséum, A Guide to the Babylonian and Assyrian Antiquities,
1900,
cuisson. Quelques-uns de ces livres se composent de plus
de cent tablettes, mises en ordre et parfaitement étiquetées
et numérotées. Il est vrai que la bibliothèque d'Assurbanipal
243
surtout a été gravement endommagée par l'incendie
du palais, et, dans la suite, par les intempéries des saisons
et la rapacité des Arabes; mais ce qui en reste est déjà très
considérable, et forme une des principales richesses du
British Muséum de Londres. C'est à M. Layard (1850), et à
M. Georges Smith (de 1873 à 1875), que nous sommes
redevables
de ces trésors.
En tête du second volume (1879) de l'Histoire critique des
livres de l'Ancien Testament, par le rationaliste A. Kuenen,
traduite par M. A. Pierson, on lit : « Les textes cunéiformes,
importants à cause des points de contact nombreux que
présente l'histoire d'Assyrie avec celle des Hébreux, ont
aussi fourni des révélations inattendues, qui ôtent leur
portée à certains arguments de M. Kuenen. Lui-même a été
amené, tant la science marche rapidement, à transformer
sur quelques points son ancienne manière de voir. »
Et depuis 1879 combien de textes découverts et déchiffrés
sont venus confirmer et éclairer les récits bibliques !
Au commencement d'avril 1882, M. Hormuzd Rassam a
enrichi le musée britannique de cinq mille tablettes nouvelles
trouvées par lui à Abou-Habba. De son côté, le musée
du Louvre acquit, en 1881, une collection assez considé-
rable d'inscriptions cunéiformes. En même temps, M. de
Sarzec, consul français à Bassorah, découvrait, à quatre
journées de marche de cette localité, des ruines couvrant
un espace de six à sept kilomètres, et cachant un grand
nombre de cylindres et de tablettes.
Enfin, nous l'avons dit plus haut (p. 186), les heureuses -
34

découvertes de l'expédition américaine ont, dans ces dernières


années, enrichi de nouveaux trésors la science assyriologique.
Sans parler des lumières que cette science, à mesure
qu'elle s'est étendue, est venue jeter sur les analogies qui
rapprochent le caractère, la langue, le génie des peuples
assyrien, chaldéen et hébreu, il importe de signaler surtout
les documents assyro-babyloniens auxquels l'exégèse biblique
est le plus redevable.
II y a plus de vingt-cinq ans, M. Smith déchiffrait, gravé
sur les briques cunéiformes, un « récit chaldéen de la créa-.
tion. » Depuis lors, les interprètes nous ont livré, au inoins
par fragments, des récits analogues sur la condition primitive
de l'homme et sur le déluge. Sans doute, les rapprochements
entre les légendes chaldéennes et les pages
correspondantes de la Genèse ne doivent pas être forcés.
244
Toutefois, ils restent assez frappants pour qu'il soit permis
à une saine critique d'en conclure, sans témérité, à l'existence
de faits primitifs, dont le souvenir aurait été transmis
à l'un et à l'autre peuple par une tradition fidèle.
Les bas-reliefs assyriens reproduisent souvent un arbre
sacré placé au milieu de deux personnages, dans lequel
certains savants croient reconnaître l'arbre de vie du Paradis
terrestre. Sur les fragments d'une tablette cunéiforme
antérieure à Moïse et découverte par M. Smith, on trouve
relatés tous les principaux faits du déluge : méchanceté des
hommes, ordre divin de construire l'arche; jugement de
Dieu contre les pécheurs; dimensions de l'arche, goudronnage,
commandement de conserver les êtres vivants ; entrée
dans l'arche ; description du déluge ; fin du déluge ; ouverture
de la fenêtre; envoi des oiseaux; oblation du sacrifice;
bénédiction de Dieu et alliance avec lui. Un autre récit de
ce même fait a été découvert par M. Hormuzd Rassam. Ce
récit n'est pas d'origine assyrienne comme le premier, mais
chaldéenne; il lui est pourtant parfaitement semblable et

35
comble plusieurs lacunes.
Des découvertes d'un autre genre devaient apporter à la
vérité de nos Livres Saints un témoignage que nous pouvons
juger irrécusable, notamment en ce qui concerne les rap -
ports des rois de Ninive, de Babylone ou d'Elam, avec le
peuple de Dieu. Jusqu'à présent on ne connaissait guère
que le nom d'Hammurabi, qui régna sur la Babylonie 1
. Il vient de nous être révélé comme le plus grand législateur de
Babylone. Son code de loi, retrouvé à Suse, et antérieur au
code hébraïque d'au moins 1000 ans, présente avec celui-ci
plus d'un point d'attache et donne lieu de croire que Moïse a
pu lui faire des emprunts.
(1) Selon M. Oppert, il régna de 2394 à 2339; d'autres savants
donnent
des dates qui différent entre elles d'environ 300 années. Le code
d'Hammurabi
qui a été magistralement interprété par le P. Scheil, renferme une
législation très raffinée qui, sur bon nombre de points, ne le cède
en rien
ànos législations modernes, et suppose une civilisation déjà très
ancienne.
ASSYRIE
La Bible nomme Téglathphalasar, Salmanasar, Sargon,
Sennachérib, Asarhaddon, Mérodach-Baladan, Nabuchodonosor,
245
Evil-Mérodach, Cyrus, Darius, Xerxès (ou Assuérus),
Artaxerxès I e r , personnages dont les faits et gestes sont
racontés dans les documents cunéiformes. Or, tandis que
l'œuvre des historiens grecs, Hérodote, Ctésias et autres, a
plutôt souffert de la confrontation avec les monuments, la
Bible y a gagné, au contraire, de l'aveu unanime des savants.
« L'assyrien des Prophètes, écrivait un juif rationaliste,
M. James Darmesteter, est bien identique à celui du Livre
des Rois, identique à celui des annales assyriennes, à celui
que nous voyons sur les bas-reliefs, lançant les chariots de
guerre, brûlant les villes, suppliciant les prisonniers ... »
D'une façon générale on peut dire que les écrits des grands
prophètes Isaïe, Jérémie, Ezéchiel ont été confirmés et
éclairés d'une façon remarquable par le rapprochement des
36

inscriptions assyriennes et babyloniennes.


Sans trancher la question de savoir si le roi impie
Manassès a bien été, comme le raconte le 2e
livre des Paralipomènes,xxm, 11, 13, « emmené captif à
Babylone, puis reconduit à Jérusalem et réintégré sur son trône
», les inscriptions
nous apprennent du moins que ce roi paya un
tribut aux rois assyriens Asarhaddon et Assurbanipal.
Il y a soixante ans, le nom de Sargon n'était connu sous
sa forme actuelle que par un passage d'Isaïe. Plusieurs critiques
allaient jusqu'à douter de l'existence de ce prince.
Aujourd'hui on peut voir, au Musée du Louvre, de grands
bas-reliefs provenant de son palais de Khorsabad, et le
représentant lui-même mêlé à différentes scènes de guerre
ou d'apparat, ou recevant le rapport d'un de ses ministres.

Du livre de Daniel, l'assyriologue Menant écrit, « qu'il rapporte


certains traits de la civilisation chaldéenne, au temps
de Nabuchodonosor, avec une exactitude à laquelle une
rédaction apocryphe n'aurait pu atteindre. »
On prétendait aussi que le livre d'Esther avait été écrit, en
l'an 160, après la victoire de Judas Machabée, par un écrivain
ignorant des usages de la Perse. Or, les fouilles récentes,
entreprises en Susiane par Marcel Dieulafoy mettent
désormais ces affirmations à néant*. Dans une conférence
(1) Les Prophètes d'Israël^ p. 131.
(2) Le livre d'Estheret le palais d'Assuérus, 1886 ;VAcropole
deSuset
1892
p. 360-389.
246
donnée en 1888 par Mad. Dieulafoy et résumée par M.
Darmesteter,
dans le Journal asiatique, il a été prouvé que « les
objections entassées par l'exégèse rationaliste contre
l'authenticité
du livre d'Esther reposent pour la plupart sur une
conception imparfaite de la vie persane. Les détails que l'on
condamnait au nom du bon sens et de la vraisemblance,
prouvent au contraire que l'auteur connaissait admirablement
les mœurs de la cour de Suse. » Nous pouvons donc
37

désormais considérer comme acquis à la science quel'Assué-


rus de la Bible (Ahaschvérosch) est bien le Krchayarscha
(Xerxès l e p ) des inscriptions ; que le palais royal restitué par
les fouilles de M. Dieulafoy est celui-là même que l'écrivain
sacré décrivait au Ve
siècle avant notre ère, et que, selon le
mot de M.Oppert,«les données historiques du livre d'Esther
cadrent à merveille avec ce que nous savons des Perses. »
Est-ce à dire que, devant des arguments aussi concluants,
la critique rationaliste désarmera? qui oserait l'espérer? ce
qui est certain, c'est qu'elle s'est vue obligée de changer son
plan d'attaque. Aujourd'hui, en effet, elle semble avoir pris
pour tactique d'exploiter les ressemblances par lesquelles le
texte biblique se rapproche de certains textes assyro-chaldéens
(légendes de la création et du déluge, code d'Hammurabi),
pour en conclure, au nom de la méthode dite interne
ou historique, à la. négation de toute influence divine en
Israël, ou, en d'autres termes, à l'origine purement humaine
de la Bible. Ainsi procédait naguère Fréd. Delitzsch, en deux
conférences devenues fameuses (Babel und Bibel, Berlin
1902) Laissant de côté la question de l'inspiration, dont nous
parlerons plus loin, il nous suffira d'observer que la critique
rationaliste confond à dessein l'inspiration et la révélation, et
que lors même que les emprunts faits par ces écrivains sacrés
aux documents humains seraient aussi réels qu'on le prétend,
il n'y aurait pas lieu pour cela d'en exclure toute intervention
divine. Qu'il y ait un côté humain dans l'Ancien Testament,
qu'il se retrouve, dans le code d'Israël, des lois et des
coutumes qui lui sont communes avec les peuples voisins,
il nous aura été avantageux de le reconnaître, à la lumière
(1) Les faits cités par Delitzsch sont généralement admis, mais
ses conclusions
sont rejetées, et la compétence de leur auteur en histoire des
247
religions est niée par des savants incroyants, par exemple,
Zimmern,
professeur d'assyriologie à Leipzig.

38

AUTHENTICITÉ DES ÉVANGILES


ART. III. — VALEUR HISTORIQUE
D ES ÉVANGILES2
Si l'incrédulité n'a rien omis pour ruiner, si possible, la
certitude historique des livres de l'Ancien Testament, c'est
à la certitude des Evangiles qu'elle devait s'efforcer de
porter les coups les plus redoutables. Ebranler cette certitude,
ce serait ébranler le Christianisme lui-même. Ne
sont-ce pas eux surtout qui racontent, avec la vie, les miracles,
la mort, la résurrection de Jésus-Christ, l'institution
de son Eglise? Il importe donc d'établir sur des preuves
solides l'autorité historique des saints Evangiles, c'est-à-
dire leur authenticité, leur intégrité, leur véracité substantielle.

(1) Cf. Revue Apologétique, 7a Babylonie et la Bible, par C. H.,


16 juill. 1903; Vigouroux, Bible et décoiw. mod. ; Etudes,
Condamin, S. J-,
7a Bible et VAssyrioloqie, nov. 1902, mars 1903; Revue des
Quest. scient.,
P. Delattre, S. J., La civilisation Assyrio-Babylonienne, juil. 1900;
Ermoni. la Bible et VAssyriologie (BloudJ. 1903; Revue des quest.
historiques,
P. Delattre, Progrès de Vassyriologie, 1899; Revue biblique,
P. Lagrange, O. P. 1902; Etudes sur les religions sémitiques, par
le
P. Lagrange, 1905; Etudes, Bulletin d'Ecriture Sainte, P. Brucker
S. J.,
sept. 1903; La délégation en Perse de 1897 à 1902 par de
Morgan.
(2) Histoire des livres du nouveau Testament, par Jacquier,
Lecoffre, 1905.
On admet aujourd'hui que les synoptiques (S. Matthieu, S. Marc
et S. Luc)
ont travaillé sur un document antérieur qu'on appelle Logia, ou
recueil
des paroles de Jésus-Christ, et que l'Evangile de S. Marc
refléterait plus
exactement. S. Jean écrivit sans doute son Evangile à Ephèse,
avec une
248
39
sublimité de vues qui dénote chez lui une élévation particulière
tranchant
sur la simplicité des autres.
des découvertes modernes. La Providence de Dieu ne nous
aura apparu que plus douce et plus sage dans la manière
dont elle a su s'adapter aux nécessités, aux imperfections
même du peuple élu, pour le mieux conduire à sa destinée.
Ce qui justement ressort de toutes les comparaisons, c'est
la permanence de l'idée monothéiste, l'élévation doctrinale
d'un peuple inférieur en civilisation à ceux qui l'entouraient
et le précédaient. Cette élévation accuse l'intervention spé-
ciale de Dieu, car elle constitue un phénomène transcendant
et inexplicable sans révélation

…...............................................................................................
..............

LA LANGUE D OR :

Il est vrai, sans mensonge, certain et tout à fait véridique. Tout


ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est
en haut est comme ce qui est en bas, afin d'accomplir les
miracles de la chose Une. ... toutes choses sont nées de cette
chose unique.. Durant mon court passage de pèlerin en ce
monde, j’aurai toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en
Secret le constant hommage de mon intelligence et de ma
volonté. Si je lui suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche
divine étoilée, par la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai
courageusement travaillé, lutté et souffert pour la cause du
Maître; si je peux réaffirmer avoir combattu le bon combat,
j'aurai achevé ma course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime
bienheureux jour de la pesée de mon âme, il me restera à
attendre armé de ma seule patience la décision de justice que le
juste juge aura rendu à mon égard....Dieu éternel grand de
l’univers créé ; fait que nous, tes serviteurs puissions toujours
avoir souvenance des choses secrètes et bénies que nous avons
appris, que nous vivions comme il convient, avec intelligence en
nos entreprises, donnez-nous des forces pour supporter toutes
difficultés et la beauté pour orner votre Grand Royaume.

40
Je me suis trouvé pendant plusieurs semaines dans un
abattement d'esprit tel que mon âme n'avait pas la force de
soulever une seule pensée. La vie est bien dure dans ces
moments et ils tiennent beaucoup de place dans notre vie.
249
Heureusement tout passe,tout finit, et la Providence après une
courte épreuve, endort, comme une mère tendre, toutes nos
douleurs dans son sein..
Et l'Eternel seul dans le temps et l’éternité comme une
mystérieuse lumière blanche veillait à l’amour enfermé au plus
profond de moi vibrant à une vitesse vertigineuse. Tout sacrifice
fait par amour augmente l'amour,
et tout ce qui augmente l'amour augmente
le bonheur. Que celui-là entende qui a des oreilles
pour entendre... L'amour qu'exhale mon coeur est produit d'une
lampe miraculeuse brûlant indéfiniment, d’un feu perpétuel «
inextinguible »..

Des hommes et femmes rigides et sans coeur lorsqu'on parle


immigration: Tout en se présentant comme garant de la vertu
légale à savoir la loi c’est la loi, notre gouvernement n’a aucun
respect de la parole donnée ce qui représente une volonté de
faire figurer la Belgique parmi les pays les plus fermés de l’Union
Européenne.
Utopie en relisant ce texte: si c’était possible, je voudrais que les
prêtres imitent le Christ, qu’ils soient des
hommes de loi charitables et aimant leur prochain comme eux-
mêmes. Je voudrais des médecins tempérés et modestes, des
hommes politiques dédaignant le monde, des philosophes se
connaissant eux-mêmes, des nobles vivant honnêtement, des
commerçants abandonnant le mensonge et la fraude, des
magistrats renonçant à la
corruption, etc. Mais cela est impossible et il me faudra bien
accepter le monde tel
qu’il est...En intègration maintenant de la vision cosmique et
universelle des choses, en replaçant les faits matériels dans un
contexte spirituel plus élevé et élargi. Recherchant
intensémment les grandes lois d'harmonie universelle, dans bien
des domaines. Une recherche du monde des causes, relevant les
architectures des Temples de l'Ancienne Egypte et des
hiéroglyphes, une maturité philosophique, la pierre
philosophale, le Grand Oeuvre, le feu Vital et les mystères du
commencement dans l'Oeuvre, une compréhension de la Science
sacrée, restent au centre de mes préoccupations présentes.
Avec l'aide des feux célestes j'ai mon regard et mes facultés de
l'esprit animés, avec enthousiasme, pureté, exaltation de l'âme,
pour l'Art des alchimistes, la Science des hermétistes, vers tout
état lié à la parapsychologie, à l'ésotérisme, Arts divinatoires,
Astrologie, Cabale, Cabbale, Kabbale, Démonologie, Folklore,
Franc-Maçonnerie, Gnose, Hypnotisme, Magie, Magnétisme,
Médecine secrète, Métaphysique, Mystagogie, Mystique,
250
Mythologie, Occultisme, Religions anciennes, Sciences
psychiques, Spiritisme, Sociétés secrètes, Symbolisme,
Théosophie, Théurgie, à la théologie, l’obscurantisme des
religions. Analysant les observations, détails, expériences, faits.
Ouvrages curieux où l'on traite de la Philosophie Occulte, de
l'intelligence des Hiéroglyphes de l'Egypte ancienne, de la
transmutation des métaux, et de la communication entre
l'homme et des êtres supérieurs, intermédiaires entre lui et l'Etre
suprême.
Metaphysical Eboracum. Qu'on ne vienne pas me reprocher une
violation du sanctuaire du coeur ou des mystères de la conduite
de l'âme et de l'intelligence. Car seulement dans le but de les
aimer davantage, par le simple effet de mon regard fixé entre les
yeux, je vois les consciences de mes interlocuteurs portées à la
lumière, comme éclairant des livres ouverts ou illuminant la
caverne de l'esprit.
Si d'aventure, les propos énigmatiques que j'émets quelquefois,
peuvent apparaître équivoques ou provoquants à certaines
personnes, vous apprendrez qu'il n'est pas dans mes intentions
de blesser qui que ce soit, me faire passer pour ce que je ne suis
pas ou se méprendre en s'imaginant que je fais partie d' associés
secrets. Je ne suis qu'un retraité observateur isolé dans son
laboratoire mais à l' Initiation de fohat et à grande industrie,
capable de récolter, d'analyser le fruit de recherches menées sur
mes objectifs. Que ce soit la personne, le lieu typique de
rencontre, le document m'intéressant, mystique, ésotérique ou
historique et tout équipement inimaginable à l'esprit humain.
C'est uniquement de cette façon sans but de commerce et grande
industrie que sont mes textes et partitions réalisés, relus,
adaptés.Voulant écrire pour mes amis, de façon que ceux qui
voient ne voient pas, et que ceux qui entendent ne comprennent
pas, je vous conjuré, au nom de Dieu, de tenir ce livre caché aux
ignorants. J'ai écrit moi-même ce livre, tiré des livres de tous les
philosophes de la science présente, tels que Hermès, Avicenne,
Rhazès, Platon et les autres philosophes, Dorothée, Origène,
Geber , beaucoup d'autres, et chacun a montré sa science; ainsi
qu'Aristote, Hermès symbole de la planète Mercure et Avicenne.
Cela expliqué d'une façon détournée, de crainte qu'un exposé
trop clair ne permît aux gens de réussir sans le secours de
l'écrit : voilà pourquoi ils ont décrit l'oeuvre sous des
dénominations et des formes multiples.
De siècle en siècle, les adeptes se répètent, tous avouant que la
plus grande partie de leur vie s'était passée dans l'impuissance,
lorsque Dieu leur a communiqué la science de la transmutation...
Si on raisonne, comment les erreurs des adeptes de l'alchimie
ont encore des partisans. Le fait est le contraire de la raison,
251
donc on devrait reconnaître que l'homme préfère l'erreur à la
vérité.
Ä Praecursores istius artis dicunt : Natura naturam superat, et
natura obvians suae naturae laetatar.
« La nature triomphe de la nature et la nature se réjouit en
rencontrant une nature identique. »
Seulement par le simple effet de mon regard fixé entre les yeux,
je vois les consciences comme des livres ouverts. L'âme de
l'homme qui se reflète ainsi, dans une angoisse existentielle qui
l'étreint, lorsqu'il se trouve placé, par la fatalité, au bord de
l'éternité. Et des vivants divins, il devient lui-même le démiurge,
tandis qu'il a confié le soin d'engendrer les êtres vivants mortels
à ceux qui étaient nés avant lui. Ces derniers, à son imitation,
entreprirent, après qu'ils eurent reçu le principe immortel de
l'âme de façonner au tour pour lui un corps mortel et à ce corps,
ils donnèrent pour véhicule le corps tout entier cependant qu'ils
établissaient dans ce dernier une autre espèce d'âme, celle qui
est mortelle et qui comporte en elle-même des passions terribles
et inévitables : d'abord le plaisir, le plus important appât qui
provoque au mal, ensuite les douleurs, qui éloignent du bien, et
encore la témérité et la peur, un couple de conseillers peu sages,
l'emportement rebelle aux exhortations, et l'espérance, facile à
décevoir. Ayant fait un mélange avec ces passions, la sensation
irrationnelle et le désir de qui vient toute entreprise, ils ont
constitué l'espèce mortelle en se soumettant à la nécessité.
La conjonction et la révolution des sept planètes à travers les
sphères des signes du zodiaque dirige les mutations des quatre
éléments, les fait varier et permet de les prévoir. Ce n'est pas
l'Intellect démiurgique qui commande la téléologie du Timée,
mais l'Intellect du Monde et ce n'est pas non plus le Démiurge qui
est proposé, dans le Timée, comme objet de contemplation, mais
que cet objet est, en premier lieu, les astres du ciel avec leurs
mouvements réguliers ; cette contemplation mène à la
connaissance et à l'adoration de l'Intellect cosmique. Quelques
indices permettent de supposer que, par cette connaissance, on
atteint à l'intelligence des objets intelligibles dont les astres en
sont la copie . Ce qui est exprimé dans la Révélation d'Hermès
Trismégiste, II dieu cosmique.
dieu Thot
Austanou, Ostané. Cet Ostané était à l'origine un des
cynocéphales qui formaient l'ogdoade hermopolitaine, puis il
s'était confondu avec Thot lui-même. Les Égyptiens dérivaient
son nom du verbe satanou, satonou : il était le
satanou-tooui, le nomenclateur des deux Terres,
qui est Thot (Goodwin, On the name Astennu, dans la Zeitschrift,
1872, p. 101-109). A l'époque ptolémaïque, cette variante de
252
Thot prit de l'importance et elle fut représentée assez souvent
dans les temples. Ostané avait ses livres comme Thot, remplis de
prescriptions minutieuses (Dümichen, Resultate, pl. XXXVII, l.
13), et il jouissait des mêmes prérogatives que son prototype :
on peut donc admettre légitimement qu'aux temps Alexandrins,
Thot fut connu aux Grecs sous sa forme Ostanou-Ostané comme
sous sa forme Tahouiti, sous la figure d'Ostanès comme sous celle
d'Hermès. La transformation d'Ostanès-dieu en Ostanès, prêtre
memphite, est toute naturelle et trouve ses analogies dans la
littérature mystique ou scientifique des âges plus récents : les
dieux Thot, Shai. Isis y deviennent de même les dieux-
philosophes Hermès et Agathodémon et la prophétesse Isis
[Marie la Juive, dite la prophètesse, aurait-elle quelque rapport
avec Isis ?]. Démocrite, personnage historique, ne pouvait
prendre directement des leçons d'un dieu, mais rien ne
l'empêchait d'en avoir reçu d'un sage égyptien. Ce sage avait
hérité naturellement toute la science du dieu qu'il avait été : on
l'appelait le grand Ostanès, comme on disait l'Hermès deux fois
ou trois fois grand, et s'il était capable de professer la magie et
les opérations chimiques de transmutation qu'elle comporte,
c'est que Thot-Ostanou les avait inventées et pratiquées en sa
qualité de dieu.
Il est assez singulier, à cette époque très reculée, de lire le mot «
transmutation » alors que l'on sait, de façon avisée, que la «
pierre philosophale » est une invention de la scolastique du
Moyen Âge... Voilà qui pourrait faire croire que, dès les toutes
premières origines de l'alchimie, les deux courants hermétiques
étaient absolument congénères, pour ne pas dire jumeaux : l'un,
chimérique, professant la transmutation métallique, l'autre,
positif, traitant du travail du verre et de la préparation des
pierres précieuses.
La version égyptienne de la légende de Démocrite et d'Ostanès
forme donc un tout parfaitement homogène, et dont les détails
sont confirmés par le témoignage des documents purement
indigènes ; qu'en est-il maintenant de la version perse ou
babylonienne ? On y remarque toutd'abord un fait curieux. Bien
que, d'après la tradition, Démocrite ait voyagé en Chaldée, en
Perse, même dans l'Inde, comme en Egypte, [Démocrite, à ce
qu'il semble, a voyagé dans les mêmes terres qu'Osiris... C'est là
une chose singulière qui, à notre connaissance, n'a pas été
étudiée. Seul, Dom Pernety a jeté des lumières originales (sic)
sur ce périple d'Osiris - cf. section Matière-] ce n'est pas dans le
pays d'origine qu'il rencontre son maître de magie, à Babylone ou
à Suse, mais celui-ci se déplace pour venir à lui : selon les uns,
c'est en Grèce même que l'initiation a lieu, pendant l'expédition
de Xerxès, et, selon les autres elle s'accomplit en Egypte, mais
253
Ostanès est un mage qui a quitté sa patrie pour enseigner aux
bords du Nil. A bien le prendre, il semble que cette version
persane ou babylonienne repose sur l'idée préconçue, qu'Ostanés
était et ne pouvait être qu'un nom persan. La forme Ostanou-
Ostané du dieu Thot n'était point connue hors de l'Egypte, et les
Grecs en ignoraient l'existence. Au contraire, quiconque avait lu
l'histoire des Achéménides connaissait divers grands
personnages du nom d'Ostanès, un fils de Darios Nothos, un
satrape de Parétacène, contemporain d'Alexandre, sans parler de
ceux qui modifiaient en Ostanès, le nom Otanès du beau-père de
Xerxès (Justi, Iranisches Namenbuch, p. 52, s. v. Austanes). La
donnée d'après laquelle Démocrite aurait eu un Ostanès pour
maître entraînait donc, dans l'esprit de ceux qui la répétaient, la
notion complémentaire que, le nom d'Ostanès étant un nom
perse ou mède, le personnage qui le portait était nécessairement
un perse ou un mède, mage ou chaldéen de son métier. Il me
semble qu'en tenant compte des considérations que je viens
d'exposer sommairement, on peut rétablir ainsi l'histoire de la
légende d'Ostanès et de son développement :
1° Démocrite va en Egypte s'instruire aux sciences sacrées pour
lesquelles les Egyptiens étaient célèbres : il les apprend dans le
temple de Phtah, à Memphis, d'Ostanès, qui est en réalité un
dieu, une forme de Thot, mais que la tradition grecque considère
comme un homme, l'un des inventeurs de l'alchimie ;
2° Le nom d'Ostanès rappelant surtout aux Grecs des Perses de
haut rang, Ostanès devient un Perse par la vertu de son nom, et
par suite un mage, un chaldéen, d'où la variante qui lui donne
une origine babylonienne ;
3° La tradition primitive constatant que Démocrite avait fait ses
études de sciences occultes en Egypte, une partie des écrivains
n'hésite pas à la suivre, en se bornant à déclarer qu'Ostanès était
un mage venu dans ce pays, et qui s'y trouvait établi au moment
où le philosophe y arriva ;
4° D'autres, qui avaient été frappés de la contradiction qu'il y
avait à donner un Persan comme le prototype de la science
égyptienne, préférèrent supposer que Xerxès avait laissé des
mages à Abdère, au retour de Salamine, pour instruire le fils de
son hôte, qu'Ostanès était un de ces mages, et par suite, que
Démocrite avait reçu sa science d'un Ostanès, mais à Abdère, non
pas en Egypte. Il y avait dans leur récit un anachronisme un peu
fort, mais une erreur de dates n'était pas pour les gêner ;
5° Comme pourtant la tradition était constante qui faisait
séjourner Démocrite en Egypte, on prêta au philosophe, en place
de l'Ostanès dont on le privait, un nouveau précepteur du nom
d'Apollobêkhés ou Appollobêx de Coptos (Pline, Hist. Nat., XXX,
ii). Est-ce un dieu humanisé comme Ostanès, Horus-l'épervier
254
ainsi que Wiedemann le pense? Est-ce un homme réel? Le fait est
qu'il ne réussit pas à déposséder complètement Ostanès.
Tel est, je crois, la série d'opérations inconscientes qui ont
transformé le dieu
AOUSDANOU-OSTANOU-OSTANÉ et le Thot égyptien, maître
fabuleux de Démocrite, en un mage persan du nom d'Ostanès.
electrum ou elidrium sont synonymes du mot grec chelidonion, la
chélidoine souvent citée par les alchimistes ou par des anciens
chimistes comme Frédéric Ulstade, dans son Ciel des
Philosophes.
Il s'agit d'une recette d'autant plus importante qu'elle permettait
d'écrire sur parchemin, marbre ou verre, ce qui explique
pourquoi elle était si répandue. Utiliser des eaux salées et y
ajouter les Sufs qui d'après notre langage ordinaire, s'agirait de
l'oeuf plilosophique, expression purement symbolique, ainsi
obtenu au moyen de notre art métallique d' alchimiste. doctrine
de Platon. Comme Pythagore, il passe pour avoir été partisan de
la métempsycose, en admettant que les hommes d'une bonne
conduite étaient récompensés après leur mort. L'âme de chacun
passait dans un astre où elle jouissait d'une félicité parfaite avec
le dieu de cet astre. L'âme du méchant passait dans le corps
d'une femme, et, si elle ne s'y corrigeait pas, dans une bête dont
elle avait eu les vices, et la punition durait tant que l'âme ne
s'était pas corrigée. Platon croyait que Dieu donnait à quelques
hommes le don de la divination, et cette divination pouvait
encore appartenir à des enthousiastes, à des hommes malades et
à des hommes endormis.
Platon passait pour avoir emprunté beaucoup d'idées à ses
prédécesseurs et même à ses contemporains. C'est ce que
Diogène de Laërce remarque dans la vie de Platon: il a emprunté
à Héraclite les idées relatives aux sens; à Pythagore, les idées les
plus élevées relatives à l'intelligence; à Socrate, sa manière
d'envisager la morale, enfin beaucoup d'idées aux livres
d'Épicharme.Et Celui qui venait d'établir tout cet ordre restait
dans son état accoutumé; mais ses enfants (les astres-dieux),
ayant médité le plan de leur père, s'y conformèrent. Ils prirent
donc le principe immortel de l'animal mortel, et, imitant Celui qui
les avait faits eux-mêmes, ils empruntèrent au monde des parties
de feu, de terre, d'eau et d'air, qui devaient lui être rendues un
jour ; ils les unirent ensemble, non par des liens indissolubles,
comme ceux par lesquels Dieu avait joint les parties de leur
propre corps, MAIS PAR DES CHEVILLES MULTIPLIÉES ET
IMPERCEPTIBLES A CAUSE DE LEUR PETITESSE, et, après avoir
formé ainsi des corps entiers et bien distincts, ils établirent la
révolution de l'âme immortelle dans chacun de ces corps, où de
nouvelles parties affluent et d'autres s'écoulent sans cesse... Le
255
principe immortel de l'âme peut être identifié au Mercure ; c'est
grâce au Mercure que le Soufre se sublime - se sépare du Corps à
l'état impur - puis se réincrude selon la volonté de l'artiste, c'est-
à-dire se corporifie à nouveau. L'expression « façonner au tour
pour lui un corps mortel » renvoie au métier du potier dont
Fulcanelli a dit qu'il était lié à l'alchimie de façon tout à fait réelle
- cf. Piccolpassi, in Introïtus, VI -. Ce n'est pas tout. Les passions
sont, la suite du texte le montre, en rapport exact avec les
planètes, c'est-à-dire aux métaux dissous, autrement dit avec les
chaux métalliques : leur humide radical métallique. Ainsi, le
plaisir est lié à ZEUS - Jupiter - les douleurs, à CRONOS - Saturne
-; la témérité à Arès - Mars -; la peur est de distinction plus
difficile : nous aurions tendance à y voir la Nuit - Nyx - divinité
qui représente l'obscurité primordiale, angoissante, pleine
d'incertitude. Elle est fille de Chaos, et contracte des rapports
avec l'AIR - dont le maître est Jupiter - et avec la LUMIÈRE, qui
participe du FEU et de l'AIR. Par cabale, on peut admettre que la
NUIT = 1 FEU + 2 AIR. Les équations de transmutation, telles que
les autorise le Timée, permettent ainsi d'identifier la NUIT à l'EAU
primordiale. Il y a encore plus : Héméra, la Lumière - hmera -,
c'est aussi un chêne - hmeriV - par cabale phonétique. La
demeure de la Nuit, située en Hespérie, achève de nous fortifier
dans l'impression que cette divinité pourrait se rapporter à la
LUNE prise dans son premier quartier, c'est-à-dire le Mercure
philosophique. Enfin, l'espérance conduit directement à Hesper,
Vénus au crépuscule du couchant. l'idée qu'Aristote se faisait du
monde. La terre immobile était placée au centre ; toutes les
planètes, le soleil compris, tournaient autour d'elle. La terre,
comme les planètes, comme les étoiles fixes, était sphérique,
parce que cette forme est supérieure à toute autre.
L'ensemble de tout ce qui constitue le monde était contenu dans
un espace sphérique dont la limite, le ciel, était la limite de toute
chose. Il n'y avait au delà ni temps ni espace. Si Aristote
distingue un premier, un deuxième ciel, ce sont des régions
différentes d'un ciel unique. C'est dans les parties les plus
élevées du ciel qu'on trouve le divin, le bon, c'est la région
éthérée. L'éther, dont l'essence est de se mouvoir toujours, est le
premier corps, distinct de tous ceux qui nous entourent, et
d'autant plus parfait qu'il est plus éloigné de nous. Il est
immortel, ne s'accroît ni ne décroît; conséquemment, il est en
dehors de toute génération et de toute corruption. Aristote lui
attribue le désir de se mouvoir pour plaire à Dieu. Il est donc tout
à fait distinct des quatre éléments, la terre, l'eau, l'air et le feu.
Le ciel extrême comprend au-dessous de lui le ciel des étoiles
fixes.
Celui-ci comprend au-dessous de lui le ciel des planètes.
256
Celui-ci comprend au-dessous de lui le ciel du feu.
Celui-ci comprend au-dessous de lui le ciel de l'air.
Celui-ci comprend au-dessous de lui le ciel de l'eau.
Enfin, celui-ci comprend au-dessous de lui le ciel de la terre. Les
idées que les alchimistes me paraissent avoir puisées dans les
idées cosmologiques d'Aristote sont les attributs qu'ils accordent
à l'éther, et l'opinion qu'ils en ont déduite que tout ce qui tendait
à diviser la matière, à la réduire à l'état invisible ou à l'état
aériforme, ajoutait à ses qualités, à ses vertus.
Les planètes se comportent comme des astres-dieux, médiateurs
entre le Ciel et la Terre. C'est de ce point de vue que nous en
avons parlé dans la section sur l'humide radical métallique et ce
n'est point par hasard que nous avons cité, à cette occasion, et
assez longuement, Lavoisier, quant aux médiateurs qui
permettent d'avoir accès au monde des planètes, c'est-à-dire aux
métaux quintessenciés, autrement dit au monde des chaux
métalliques, des oxydes - Dès lors, il apparaît plus évident que
les alchimistes se soient intéressés aux planètes, non pas tant
parce qu'ils les savaient douées de propriétés occultes que, bien
plutôt, parce qu'elles servaient leur propos, en masquant aux
yeux du profane, d'un irréfragable nuage, les discours qu'ils
tenaient, dans leurs traités, sur les oxydes - les alchimistes se
sont donc sciemment servies des planètes en leur prêtant des
facultés cachées là où ils donnaient, par cabale, le mode d'emploi
des oxydes - chaux des métaux - dans le travail du 3ème oeuvre.
Hermès. Le plus ancien était fils du roi Menés, qui, selon
Manéthon et Champollion, vivait de 5804 à 5777 ans avant J.-C.
Le fils du roi Menés a porté les noms de Thot I, Athotis I, Hermès
I. L'histoire rattache à sa personne les plus grands services qu'un
roi puisse rendre à son peuple comme savant, législateur et
inventeur même des choses utiles et agréables à la vie des
hommes. Hermès était donc respecté à tous égards du peuple
égyptien. Mais ce n'est pas à sa personne que les alchimistes ont
rattaché leur prétendue science : c'est à Siphoas, Sauphi, Thot II
ou Hermès II, qu'ils ont nommé Trismégiste, fondateur de la IVe
dynastie, qui, suivant Manéthon, vécut de 5121 à 5058 avant J.-
C., et éleva la grande pyramide. On lui attribuait l'invention de
différentes branches des connaissances humaines. Enfin il était
réputé un type de savoir (Lenglet-Dufresnoy fait vivre Hermès Ier
2700 avant J.-C. et Hermès II en 1996 avant J.-C.). [tout cela est
parfaitement chimérique. On s'accorde bien à penser que tous les
écrits hermétiques remontent, au plus, au IIe siècle après J.-C. -]
Je me garderai bien de citer tous les ouvrages attribués à Hermès
Trismégiste ; j'en mentionnerai deux, parce que les alchimistes
leur accordent quelque importance :
257
La Table d'émeraude, traduite en français dans la Bibliothèque
des philosophes chimiques, avec un commentaire de Hortulain
(Joannes Grasseus) qui vivait au XVe siècle ; [nous avons établi
un commentaire de la Table d'Emeraude et relevé un contre sens
d'Hortulain qui nuît à la compréhension du texte -
Les Sept chapitres traduits dans le même recueil.
L'ouvrage le plus volumineux est le Pimandre, qui porte avec lui
la preuve d'une origine moderne. [nous ne pouvons, ici, que
renvouer à la somme en trois volumes du R.P. Festugière sur la
Révélation d'Hermès Trismégiste - frontispice de la Bibliothèque
des Philosophes chymiques
Il existe un Dialogue de Marie et d'Aros [Horus, mais de l'avis
même de Chevreul, sur sa critique de l'Histoire de la Chimie
d'Hoefer, cet écrit est parodique -] sur le magistère d'Hermès,
traduit en français dans la Bibliothèque des philosophes
chimiques. Il est attribué à une juive du nom de Marie, laquelle
vivait, suivant Lenglet-Dufresnoy, en 470 avant J.-C. Cet écrit est
encore apocryphe.
Enfin, je dirai qu'il n'existe aucune preuve que Démocrite
d'Abdère, le célèbre philosophe grec atomiste, ait été initié aux
mystères hermétiques par Ostanes et les prêtres égyptiens.
impossible que Dieu ne soit point opposé à ce que les étoiles
soient signes et présages des choses contingentes, dans le cas
où leurs indications ne sont point de simples menaces; chaque
homme, chaque ville, chaque province, chaque royaume peut
avoir son étoile. Les faits concernant les révolutions des temps,
des jours, des années, sont du ressort des planètes et du soleil.
Les événements, les tragédies de la vie humaine , le sont des
étoiles fixes. André Barbault poursuit cette tradition avec ses
recherches en Astrologie mondiale -
Maintenant, comment les rapports s'établissent-ils entre le ciel
et la terre?
C'est au moyen du blas, dont nous avons parlé en traitant du
magnale; plus celui-ci présente de vide, et plus la communication
est facile et l'action du ciel efficace ; c'est par le blas que le ciel
agit sur l'état météorologique de la terre, et par le blas que
l'action du ciel se manifeste sur l'homme, qui a lui-même un blas
intérieur. Enfin, van Helmont reconnaît aux valétudinaires la
faculté de prédire les changements de temps. Le soleil avance le
développement des semences. La lune, au contraire, s'oppose à
ce développement ; elle altère les puissances séminales, elle
amène la décomposition des cadavres, et convertît les eaux en
leffas. Les Grecs ont admis des causes motrices, des forces
spirituelles dans tout ce qui est animé ; mais, dans les idées du
plus grand nombre, ces causes, ces forces étaient inhérentes à la
matière, quoique Pythagore et Platon aient paru admettre la
258
métempsycose, et dès lors la séparation de l'âme de sa partie
matérielle, et qu'il ait semblé vraisemblable à Aristote, au dire de
Colonna, que l'âme enveloppait le corps humain plutôt qu'elle
résidât dans l'intérieur du corps même, et cela parce que, la mort
survenant, il lui semblait plus vraisemblable que l'âme se séparât
de l'extérieur au lieu de l'intérieur du corps. Quoi qu'il en soit, ce
n'est que depuis le christianisme sans parler du bouddhisme que
la distinction de l'âme d'avec la matière est devenue commune et
qu'on a reconnu une âme spéciale à chaque individu de l'espèce
humaine. L'archée.. on peut dire en toute logique que son
équivalent moderne est le code génétique.
Les envieux disent qu'il faut prendre diverses choses afin
d'égarer les ignorants et lourdauds, comme il a déjà été dit. Cet
art n'est-il pas aussi plein de très grands secrets? Et toi fatbook,
tu crois que nous enseignons clairement les secrets des secrets?
Prends-tu les paroles selon le son des mots? Sache certainement
sans être aucunement envieux comme d'autres, que toute
personne qui prend les paroles des autres selon la signification
vulgaire des mots ordinaires, déjà celui-là, ayant perdu le fil
d'Ariane dans les détours du labyrinthe, erre totalement et
destine son argent à la perdition. Et moi-même, Claudius, après
avoir appris tout l'art dans les livres véritables, j'ai été comme
les autres. Mais, comme j'ai vu en l'espace de mille ans, ou peu
s'en faut, lesquels sont déjà passés sur moi depuis ma naissance,
par la grâce du seul Démiurge Tout-puissant, comme j'ai vu en ce
long espace de temps que personne ne parfaisait aucun
magistère, à cause de l'obscurité des mots écrits, respectueux et
en homme de bien, j'ai résolu en ces derniers jours de ma vie,
d'écrire le tout sincèrement et vraiment, afin qu'on ne puisse rien
désirer de plus, qu'on ait déjà excepté une certaine chose qu'il
n'est loisible à personne de dire ni écrire, parce que cela révèle
toujours par le Très Haut; encore que cela même peut
s'apprendre facilement dans qu'on ait un peu d'expérience et la
tête point trop dure. J'écrirais dans ce livre, extrayant de mon
cerveau la vérité toute nue, la couvrant néanmoins de petits
haillons, afin que tout homme de bien et sage puisse cueillir
heureusement de cet arbre, les pommes admirables des
Hespérides. Et pour cela, loué soit le Très Haut qui a mis cette
bienveillance en notre âme, et avec une très longue vieillesse,
nous a donné cette bonté de cœur, par laquelle il me semble que
j'embrasse, chéris et aime vraiment tous les hommes.Quant aux
extra-terrestres.. Je suis bien informé à leur sujet, je n’en ai
jamais vu et ayant assez d'occupation, je ne cherche pas à les
rencontrer..
Je dois avertir le lecteur qu'il s'agit d'oeuvres déconseillées aux
personnes sensibles.
259
Durant mon court passage de pèlerin en ce monde, j’aurai
toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en Secret le
constant hommage de mon intelligence et de ma volonté. Si je lui
suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche divine étoilée, par
la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai courageusement
travaillé, lutté et souffert pour la cause du Maître; si je peux
réaffirmer avoir combattu le bon combat, j'aurai achevé ma
course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime bienheureux
jour de la pesée de mon âme, il me restera à attendre armé de
ma seule patience la décision de justice que le juste juge aura
rendu à mon égard.Chaque nouvelle existence terrestre
restaurera en moi, amoureux de science et de la compréhension
rationnelle de l'oeuvre, un besoin d'expérience, de synthèse
mentale métaphysique. Bien qu'ayant révoqué toute idée de
transmutation métallique qui demeure la part inexpugnable
d'une Rerum Subscriptio. Chaque jour succède à un autre jour et
les mois suivent les mois. Les années s'ajoutent aux années mais
aucun succès ne vient encourager les recherches alchimiques
rassemblées du surréaliste que je suis. La cabale hermétique à
laquelle je m' applique, émane de livres, de textes et documents
des sciences ésotériques de l'Antiquité, du Moyen Âge et des
temps modernes. C' est une langue. Et, comme la grande
majorité des traités didactiques de sciences anciennes sont
rédigés en cabale, le lecteur n'en peut rien saisir s'il ne possède
au moins les premiers éléments de l'idiome secret. J'ai un intérêt
pour Fulcanelli. Son traité sur les Demeures philosophales et le
symbolisme hermétique... Pour la science occulte dont un des
objets est la communication avec le surnaturel. Oh Egypte, pays
mémorable. Tu n'a point trahi le mystérieux secret des jours
anciens. Pourtant depuis Héraclée jusqu'à Champollion, tant d'
explorations et de tentatives audacieuses se sont répétées. De
bien savantes recherches qui n'auront encore pu trouver la clé
des hiéroglyphes.
Imagination fertile troublante. Emanation d’un obscur et
souterrain travail de l’âme.
Insondable abîme sans fond.
The Creator Has A Master Plan.. Divinités formidables, hâtez-vous
d'accourir et craignez
d'offenser ces cheveux gris et cette verge qui vous ferait
bientôt repentir de vos délais.. Je vous en averti
d'avance, obéissez promptement, autrement je fais pénétrer
le jour dans vos sombres demeures, je vous en tire toutes
l'une après l'autre, je vous destitue de tout pouvoir, je vous
pousuis par les bûchers, je vous chasse des sépulcres et je
ne permettrais pas même au désert de Thébaïde de vous receler
dans leur solitude. Et toi arbitre des enfers, si tu me
260
crains, commande à tes Esprits, commande à tes
Furies, commande à quelques ombres d'accourir ; pousse-les
hors de tes manoirs à coups de scorpions, et ne permets pas que
j'interrompe le silence des tiens par des menaces plus horribles..
On entends alors un grand bruit, et les ombres évoquées ne
tardent pas à paraître, mais toutefois après que les spectateurs
se soient éloignés.. Cette nuit, mon âme a roulé par de
profondes cavernes sous terraines pratiquées par Dieu et qui
mènent à la montagne
des Oliviers, là où je pourrais accéder à la Porte du Paradis. J'ai
en lecture des livres écrits pour les hommes sans préjugés; qui
ne flattent pas plus l'irréligion que le fanatisme.
Au moyen de cette guitare, mes mains ont un pouvoir
d'expression que mon coeur ressent et ce sont ces vibrations de
mon âme qu'elle veut vous communiquer...De même que le doigt
qui touche une corde de ma guitare fait résonner une note de la
gamme et vibrer toutes ses harmoniques, de même l’esprit qui
contemple toutes les virtualités d’un nombre, la voix qui profère
une lettre avec la conscience de sa portée, évoquent une
puissance qui se répercute dans les trois mondes: le monde divin
de l’Être absolu d’où émanent tous les êtres ; dans le monde
intellectuel : l’unité, la source et la synthèse des nombres ; et
dans le monde physique : l’homme sommet des êtres relatifs qui
s’élève dans les sphères concentriques de l’infini au moyen de
l'expansion de ses facultés.
Comme pour toute théorie, des éléments sont peut-être vrais, et
d'autres peuvent être faux, ou de simples hypothèses. Ayez un
regard critique en comparant avec d'autres sources. Cela vous
permettra de vous faire votre propre opinion..
Fruit d'une imagination fertile troublante, émanation d’un obscur
et souterrain travail de l’âme insondable abîme sans
fond.Tolérance et fraternité ...
Planches Coagula Solve.
Rassembler, répandre, concentrer, projeter, fixer, mouvoir..sa
pensée du coeur. Ressentir la vraie liberté. Libre de tout. En
conservant sa force , sa lumière astrale. Cela va permettre
d'augmenter un tout petit peu plus l'âme du monde. Être libre de
ses caprices, d'un certain esclavage, de ses envies et passions
internes. Trouver bien plus de bonheur dans cette sobriété,
chasteté telle qu'on conserve un lien, distance raisonnable avec l'
autre mais aussi avec sa propre sexualité. Vie austère et mort
des joies sur terre, harcelé et tenté de toute part par la publicité.
Que de futiles envies et stupides plaisirs minute par minute
tenteront perpétuellement la vie du pauvre mortel.
Immergé dans l'Opéra, je m'interroge quant à savoir où sont
passées les voix de cristal exquises, quasiment parfaites, aux
261
articulations limpides et diaphanes. Lorsqu'on on écoute les
canons esthétiques actuels, il semble que l'on tombe de
Charybde en Scylla, si bas que ne lui réserveraient, sans doute,
qu'une place injustement subalterne dans le panorama musical
actuel où je n'y comprends plus un traître mot... Ces magnifiques
artistes inoubliés étaient dotés d'une immense sensibilité et d'un
talent grandiose.
Qui donc aurait à l’adolescence, été tellement ému en son esprit
et aussi frappé en son imagination. Aurait-on aussi pu sentir ce
souffle puissant se répandre en son âme, à l’âge virginal exempt
de toute souillure. Et de voir de ses propres yeux, un rayon de
forte lumière immaculée accompagné d’une vibration claire
d’une pure blancheur semblable à une perle de cristal comme par
l’effet d’un rayon laser renforcée d’une vibration claire.
Produisant en son ensemble, l’attestation d’une présence,
d’une force intelligente douce, pure et rassurante comme peut
l’être celle d’une mère pour son petit enfant. Cette vision d’une
très forte émotion provoquant des larmes de joie et un bonheur
immense en tout mon être, depuis cet instant j’implore la noble
tristesse fascinante calmante de l'immaculée étoilée présente
dans un océan d’azur et d’émeraude de la pensée du Très Haut
souffrant par amour pour nous. Je redoute qu’en versant dans
l’adversité, d’avoir la vision de flatteuses, orgueilleuses,
impures, impudiques, perverses monstruosités sataniques et de
son insoutenable enfer démoniaque. Je ne voudrais pas que ce
corps duquel je vis, devienne le cachot humain de mon âme et un
pantin objet articulé supplicié des anges noirs des ténèbres
possédé de Minerve. J'espère que celui qui purifia les lèvres du
Prophète Isaïe avec un charbon ardent, daignera purifier les
miennes par le saint baiser de la pénitence et du pardon : in
osculosancto. Ma vie a été semée de moments difficiles à
endurer. Ayant par les effets de la maladie, renoncé à toute
ambition personnelle, je suis heureux de chercher, dans des
travaux de bénédictin à mon oratoire, une diversion aux profonds
chagrins que m'ont causés les disparitions des parents, de la
famille et des amis. Je me suis abstrait même un peu trop du
monde sous une écorce un peu trop fruste et une mise un peu
trop négligée à mes yeux pour que le monde allât au-devant de
l'homme qui faisait si peu de frais pour lui. Le bonheur de la
femme est d'étre mère, et, lorsqu'elle sauve, par son amour,
l'homme à qui elle fait partager ses propres vertus, elle est mère
deux fois, car son époux, et l'enfant que lui donne son époux, ont
également besoin d'elle.
Tout sacrifice fait par amour augmente l'amour,
et tout ce qui augmente l'amour augmente
le bonheur. Que celui-là entende qui a des oreilles
262
pour entendre..
La science ésotérique est adaptatrice du coeur, le sentimental en
est la conception.
Quod est inferius, est sicut quod est superius. Et quod est supius
est sicut quod est inferius ad perpetrada miracula rei unius.
L'idée crée le mental mais ne pourra atteindre le Créateur.
Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut : Et ce qui est en
haut, est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une
seule chose. La prière est l'immense mystère accessible à la
faveur du Christ pour accéder aux impénétrables hautes
influences en action sur le plan divin.
°°°Universelle fraternité de l'humanité sans distinction de race,
croyance, sexe, caste ou couleur. Explorateur des lois
inexpliquées de la nature, des pouvoirs de l'homme. Engagé
depuis l'enfance dans l'étude comparative des religions,
philosophies et des sciences. Observateur de l'ombre des
religions et au port du voile non merçi. Pouvoirs politiques
immobiles devant des préoccupations de la population. Aucune
décision, attente interminable.
La Belgique doit défendre sa culture, ses principes, ses lois et ses
valeurs. Les responsables de la religion Islamique doivent faire le
ménage qui leur appartient à l’intérieur de leurs groupements.
Cela pose problème. Des courants subversifs s'agitent dans
toutes les religions. Il ne faut pas les laisser s'approcher du
pouvoir. Ils sont influencés par des régimes qui ne manquent pas
de moyens financiers et qui ne sont pas des démocraties. °°°« Il
n’y a pas si longtemps, l’honneur d’une parole donnée valait plus
que tous les contrats notariés. L’honneur défend des actes que la
loi tolère. Et il est si facile de trouver mille prétextes afin de
justifier les manquements aux serments faits et les mensonges
que nous nous faisons à nous mêmes. L’honneur, c’est la
conscience, mais la conscience exaltée. C’est le respect de soi-
même et de la beauté de sa vie portée jusqu’à la plus pure
élévation et jusqu’à la passion la plus ardente. L’honneur est un
éperon pour la vertu, et non pas un étrier pour l’orgueil. Faisons
en sorte de respecter nos serments et demeurons toujours des
hommes d’honneurs ! »
Omnis telesmi totius mundi est hic... Chaque perfection dans le
monde entier
est ici, l'immensité de l'Univers est présent en mon cœur à un
point tel que l'Ange se chargeant de mes prières, les prends sous
ses ailes jusqu'à l'Autel d'Or, et c'est seulement quand leur
parfum est parfaitement pur, que dans mon intimité, je ressens
l'espoir qu'elles seront déposées devant le Démiurge. Quand
l'heure sera venue j'endurerais une fois de plus la mort de mon
corps. Mais aussi la mort de mon Ame, viendra la mort de mon
263
Astral qui suivra celle du Corps. N''oublions point ma mort
métaphysique. Celle de mon Ego Supérieur de l'immortel qui
chaque fois va tomber dans la matière. Elle pourra aussi peut-
être
s'incarner une fois de plus dans le nouveau corps d'une
personne. Le Demiurge seul sait..
La gloire qui n'est pas fondée sur la vertu se dissipe comme les
gouttes de rosée
aux rayons de l'astre du jour.

Un jour, passant près de quelqu'un qui maltraitait son chien,


apitoyé je lui dis: Arrête et ne le frappe plus, car dans cet animal
c'est l'âme d'un homme qui était mon ami qui y réside. Je l'ai de
suite reconnu au son de sa voix.. Lorsqu'il était humain,
l'entièreté de sa vie précédente, il a été sectaire religieux. Il a
noyé la masse des croyants dans de fausses interprétations, les
entraînant sur les chemins de l'infidélité, du fanatisme et de
l'intolérance. C'est le même homme qui rivalisant avec des
scientifiques a poussé sa détermination en voulant leur imposer
à toute force ses interprétations là où un vrai philosophe aurait
essayé d'être rationnel. Alors? Je Continue? Non. Arrête de battre
ce chien.

Pat Martino fit ses premiers accords à l'âge de 12 ans et devint


professionnel en 1961. inimitable : créateur et incisif, un phrasé
staccato, très rapide, et harmoniquement très riche, en font un
des principaux guitaristes de Jazz bebop en carrière solo de
sideman
En 1980, des problèmes de santé viennent contrarier sa vie : un
caillot de sang est décelé au niveau de son cerveau et menace de
provoquer une rupture d'anévrisme. L'opération décidée car Pat
Martino ne peut en effet plus jouer normalement de la guitare.
Subie, elle a pour lourde conséquence à son réveil la perte totale
de mémoire. Il réapprendra bientôt à jouer en écoutant ses
propres disques, et revient ensuite sur scène en trio au point
d'être élu "Guitariste de l'année 2004" par le magazine américain
Down Beat.
C'est ainsi que l'autre partie de l'homme prend le relais, le corps
syderique, Génie de l'homme, qui tire son origine du firmament,
si proche de nous et vient au monde avec nous, Ombre visible,
esprit domestique, Homme ombrageux, démon ou bon Génie,
Spectre de lumière en la nature de l'homme ou encore d'imaginer
que l'on enferme tous les astres en soi… L'imagination est
comme la porte, la fontaine et le commencement de toutes les
opérations magiques et sans le detriment ou diminution de
264
l'Esprit astral ou syderique, elle a la puissance de produire et
engendrer des corps visibles ; qui surpasse l'entendement
humain qu'elle soit presente ou absente, elle peut mettre au jour
toutes les plus admirables opérations… L'imagination de l'homme
est un vrai aimant, lequel a puissance de tirer a soi de bien loin
d'où un sage ou magicien peut attirer l'operation des astres, et la
joindre à la terre. Images ou metaux auraient donc le même
pouvoir que les astres… tout ce que nous voyons au monde
pourrait être par le moyen de l'Imagination produit par
l'imagination et de magie.. Imaginons quelles sont les marques
imprimees aux enfants dans le ventre maternel donc
l'imagination ou fantaisie en l'homme sont semblable à l'aimant…
Surprenant aperçu des magiques merveilles qui peuvent
s'accomplir sur terre à la faveur du corps astral..

Une expérience d'ouverture du 3eme oeil.


Quel est le 3eme oeil? Il se réfère généralement à un oeil
invisible qui vous permet de percevoir les choses au-delà de
place ordinaire, ou "site au-delà de site". La zone du 3eme oeil se
trouve juste au-dessus de votre front dans le centre de votre
tête. Il est ressenti par beaucoup comme une passerelle vous
donnant accès à une conscience plus élevée et un état éclairé.
Les battements binauraux sont utilisés dans des méditations
vidéos pour divertir vos ondes cérébrales à des modèles exposés
au cours des activités mentales spécifiques. Ce sont les «beats»
que vous entendez dans chaque oreille. Ils produisent des
modèles spécifiques dans vos ondes cérébrales. Les battements
binauraux utilisés entendus dans les vidéos commencent à une
faible fréquence généralement associée à la méditation, la
projection astrale et d'apprentissage accéléré. Les fréquences
augmentent progressivement à ceux associés à l'ouverture du
troisième oeil, l'amour, la beauté, la sensualité et l'harmonie.
Si vous êtes expérimenté avec la méditation et l'ouverture du
troisième oeil, vous pouvez trouver cette vidéo sur youtube et la
bande sonore extrêmement utile pour atteindre un état supérieur
d'esprit. Si vous êtes nouveau à l'ouverture du troisième oeil,
prendre le temps ne soyez pas impatient. Vous pouvez être
submergé d'une telle façon par moments que votre esprit
commence le traitement de l'expérience. Vous pouvez trouver de
nombreuses autres vidéos subliminales et de méditation sur
internet.
265

JE ME SERAIS TOUJOURS LEVE A L AUBE ET COUCHE TARD. J


AURAIS JUSQU AU DERNIER JOUR EN HOMME DE BIEN SERVI MON
PAYS . CONSERVE TOTALE CONFIANCE AUX PERSONNES DE QUI JE
TENAIS MES INSTRUCTIONS POUR ACCOMPLIR MON TRAVAIL.
RECONNAISSANT A MES AUTORITES DE CE QUE J AI APPRIS.
HONORE CELUI QUI SE TIENT DANS L AU DELA. RESPECTE LES
VERTUS. DEMEURE A TOUT MOMENT HONNETE ET J AI DIT LA
VERITE. J AI PRIS SOIN DE MA FAMILLE MES COLLEGUES ET AMIS.
INSTALLE CONFORTABLEMENT MAIS D UN NATUREL UN PEU
AUSTERE ET FAISANT PREUVE DE RIGUEUR. JE N
'AURAIS PAS GASPILLE AVEC EXCES L' ARGENT EN NOURRITURE
NON INDISPENSABLE OU EN OBJETS MATERIELS SUPERFLUS. J AI
AGI DE MON MIEUX AVEC LA PLUS GRANDE BONTE LA MESURE ET
LA RECONNAISSANCE ENVERS LES AUTRES. J AI MEPRISE LE MAL
LA JALOUSIE L ENVIE DEDAIGNE LE SCANDALE EN PRIVILEGIANT
MES PAROLES DE DOUCEUR ET EGALEMENT DANS MES ACTES
JOURNALIERS. Même s'il m'est arrivé en intervention, de
regretter encore maintenant, d'avoir dû abandonner inerte sur le
sol ce violent ou cet ivrogne drogué malfaisant qui après palabre
et mise en garde s'était si violemment opposé à ma rage lors de
la bataille, quand je devais vraiment l'empêcher de continuer de
nuire.. J 'AI PATIEMMENT
SUPPORTE EN ME RESIGNANT LES SOUFFRANCES ET DOULEURS
QUI M ETAIENT AFFLIGEES.
ET NOTRE PETITE FAMILLE... QUEL BONHEUR... ET NOTRE FILS...
SI TENDRE ET QUI NOUS FAIS TOUJOURS AUJOURD HUI LA GRACE
DE NOUS AIMER. Je focalise mes efforts à la libération de mon
esprit, car j'estime être arrivé à l'âge où une certaine sagesse et
une paix en moi plus forte devrait me rapprocher d' entités
invisibles paisibles et courroucées qui m'accompagnent chaque
jour.
Faisant preuve de sagesse, acceptant d'avance toutes les
informations de l'expérience scientifique, en accueillant des
hypothèses, bien que n'en préférant aucune, je sais, je dis
qu'aucune de ces causes, réelles ou supposées, ne démentira
l'enchaînement naturel, fatal des choses.Chaque nouvelle
existence terrestre restaurera en moi
Amoureux de science et de la compréhension rationnelle de
l'oeuvre
Un besoin d'expérience, de synthèse mentale métaphysique.
Pour échapper aux réincarnations içi-bas, il me faut me détacher
de tout ce qui m'attire vers ce qui est matériel et terrestre. Me
dégager ainsi d'une forme d'esclavage de ces sensations de
posséder tout ce qui est matériel souvent inutile. Il me faut
266
m'élever de façon morale contre cette tendance et arriver à une
perfection presque totale. Combien vont lutter sans cesse contre
moi les fantômes des âmes déchues, me poursuivant, me tentant
de mille manières, afin de me faire revenir vers les vieux démons
de notre monde matériel, cherchant de façon invisible à
m'influencer et me remettre sous leur emprise.
Je vais devoir lutter contre cela à toute heure le jour et la nuit.
Chercher à bien me connaître, démasquer ce qui peut me mettre
en défaut et le rejeter hors de ma vie. Il faut acquérir les
connaissances qui vont me permettre de m'en libérer. Rechercher
et étudier tous les moyens possibles pour de me faire quitte de
ces tentations pour le reste de ma vie. C'est par un effort de
travail personnel, qui va me permettre d'acquérir cet
affranchissement définitif. Ame spirituelle,
esprit divin, le Poimandrès, la vision d'Hermès. En demeurant
dans le silence qui est un bouclier de la force, perpétuons la
doctrine d'Osiris, triple voile des symboles des trois dieux divins
et des sept dieux cosmogoniques mythologiques de l'évolution de
l'univers, des mystères et des secrets du Temple des dix
séphiroth de la kabbale. Car l'âme est une lumière voilée. Quand
on la néglige, elle s'obscurcit et s'éteint, mais quand on y verse
de l'huile sainte de l'amour, elle s'allume comme une lampe
immortelle. Rapporté de la doctrine de Pythagore et du livre
d'Orphée.

Je sais que les dieux satisfaits de leurs biens n'en cherchent pas
d'autres et coulent en paix leurs jours. Que si la nature opère
quelque merveille, ce ne sont pas eux qui ont pris la peine de
nous l'envoyer du haut de la voûte céleste. Cet ordre n'est point
l'effet de la providence, de dieux libres de tous maux ils en
ignorent les nôtres, ni vice, ni vertu, ni pitié, ni courroux, n'ont
prise sur les dieux. Ils sont trop loin de nous: rien n'est sorti de
rien, rien n'est l'oeuvre des dieux. Seuls aux yeux des mortels,
l'ignorance des causes transporte aux dieux, le sceptre et
l'empire des choses... Rien ne naît de rien...
Pour qu'une chose naisse, il faut qu'une autre meure. La mort
nourrit la vie et l'univers sans commencement ni fine demeure.
Rayon de soleil calorique, coloré et lumineux conçut à partir
d'atomes, de rien, d'un espace éthérique, traversant un vide
inexistant sans bornes par un infini hasard berçant de points d'or
ma chambre fermée. Je suis bien mort, mais tu te souviendras
de moi Quand tu ne m'auras plus Et tu diras parfois Si j'avais su
On se quitte en emportant Que des bons souvenirs Ce sont
ceux-là pourtant Qui font souffrir Car si tu veux ne plus penser à
notre amour Supprime alors toutes les heures de la nuit et du
jour Tu te souviendras de moi Si vraiment tu m'aimais On
267
n'aime qu'une fois A tout jamais Ne crois surtout pas Que tout
doit finir Puisque tu t'en vas L'amour ne peut mourir Ni se flétrir
Car où que tu sois Tous nos souvenirs Seront près de toi Ils ont
unis trop bien Ton cœur au mien Tu te souviendras de moi
Quand tu ne m'auras plus Et tu diras parfois Si j'avais su On se
quitte en emportant Que des bons souvenirs Ce sont ceux-là
pourtant Qui font souffrir Car si tu veux ne plus penser à notre
amour Supprime alors toutes les heures de la nuit et du jour Tu
te souviendras de moi Un peu de temps en temps Peut-être
même autant Que moi de toi.

J'aurais étudié et analysé tout, ou à peu près ,concernant la


pierre philosophale et j'aurais lu ce qui m'a été donné à voir sur
la recette mystérieuse de l' élixir vital, et je n'ai rien à offrir aux
adeptes ou enthousiastes, esprits ardents et crédules avides
d'une vie perpétuelle. J'ai lu les livres de Mesmer, ses études sur
le fluide magnétique et son monde inconnu, les pouvoirs de
l'hypnose.
J'ai toujours été animé de rêves qui auraient les pieds par terre.
Ma glande pinéale est profondément à l' intérieur de mon
cerveau d’ humain. Il contient des pinéalocytes qui ont une forte
ressemblance avec les photorécepteurs de l'oeil. Mais ce facteur
n'a rien à voir avec la capacité de voir des mondes parallèles. Il y
a plusieurs siècles, la glande pinéale était sur la surface du
cerveau sous - développé. Le télencéphale est la région la plus
antérieure du système nerveux. Entourée et recouverte par suite
de l' évolution du télencéphale , cette glande pinéale a été
piégée profondément à l' intérieur du cerveau. Mais certaines
créatures, qui ont un cerveau peu développé, ont un creux , un
trou dans leur crânel et cette glande pinéale qui se trouve à
l’extérieur hors de leur corps comme troisième œil existe
toujours.
Moi qui en ai une utilisation habituelle comme certains autres
mammifères, les signaux lumineux particuliers de ce monde sont
envoyés depuis l'oeil à travers le système rétinohypothalamique
aux noyaux suprachiasmatique et enfin à la glande pinéale. Il est
évident, que certains humains s’imaginent que le «troisième œil»
donnent des capacités comme en ont les dieux, comme Shiva le
dieu hindou, ou encore les lézards ou les grenouilles.
..
Rêveries d'un promeneur assis retiré de toute passion subjugé de
ses sens ne pensant à rien d'autre qu'à l'unique immensité
infinie. Je me sens revenir à une douce accalmie intérieure.
Il ne peut y avoir d’horloge sans horloger. Concevoir que rien soit
à l’origine de tout. Immergé dans le bonheur et la solitude de
mon laboratoire. Endroit n'étant d’ailleurs pour moi qu’un relais
268
entre le monde et le temps où m’ employer à mes expériences
musicales
diversifiées. Mon laboratoire est le lieu révélateur de ma crise de
conscience au plan de l'imaginaire. C'est une étendue rêveuse,
une aire habitée, espace hanté par l' esprit invisible de
l'ambiance du lieu, de mon genius loci . C'est le topos historique
et spirituel où tout peut se produire.
Depuis ma plus tendre enfance, je suis de nature rêveuse. Très
sensible à tout ce qui m'entoure, j'ai eu recours à la méditation
et à la concentration durant mes moments de solitude. J'ai
découvert qu'en faisant mentalement un retournement de ma
vue dans mes propres yeux et comme par l'effet d'un
rayonnement de mon aura, j'arrive à la contemplation. C'est cet
état intérieur second si reposant, qui m'autorise de séjourner à
tout moment dans une autre dimension où ne règne le moindre
atome de haine ou de violence. Je suis convaincu que depuis le
début du XX ème siècle, une réforme morale a été entamée au
niveau mondial. Cette réforme aboutit lentement à son but final
de prise de pouvoir d’un petit nombre de milliardaires sur la
population. Ce but de prise de pouvoir mondial s’est seulement
réalisé en imposant le panthéisme intégral. Les moyens pour y
arriver sont d’apporter la paix complète après avoir déclenché
d’innombrables conflits et guerres. Nous constatons chaque jour
une libération de toutes les passions, un bien-être, une
fainéantise du moindre effort s’installe et se généralise. Ceci n’a
pu se faire qu’en passant par une phase de destruction de l'idée
de la famille telle qu’au XIX ème siècle. En pratiquant aussi un
lavage de cerveau reniant l’idée des mots Patrie et Autorité.
Quant au domaine religieux, la chrétienté, l'église catholique:
restant d’abord tolérées, elles seront bientôt interdites . Au
moyen de la corruption, des personnes de confiance sont placées
à tous les niveaux des pouvoirs. En pratiquant la manipulation, la
diffamation par internet, par les médias, la presse et en
effectuant des changements profonds dans toutes les structures
et moyens de fonctionnement. Depuis plus de cinq cents ans, la
franc-maçonnerie est manipulée dans le but religieux de détruire
le christianisme. Le but politique serait de détruire empereurs,
rois, frontières, afin d’établir sur les ruines des empires un
gouvernement absolu, unique, universel. Ceci étant le but même
d’Israël depuis trois mille ans. L'organisation comme l'esprit est
toute juive.
Cette manipulation exige d'isoler l'homme de sa famille et de lui
en faire perdre les moeurs. Permettre tout ce que l’homme aime:
les longues causeries du café, les sports, les belles voitures, les
vêtements objets de luxe, les jeux, cinéma et j’en oublie. Somme
toute ce qui représente la détente, le plaisir, le bonheur et
269
l'oisiveté: le spectacle, le sexe, l’alcool. Mais surtout ce que le
bon sens et les religions ont toujours interdit. L’individu sera
entraîné, soutiré, ayant l’impression d’avoir tous les droits et de
l’importance. Cette société lui a déjà appris lentement mais
discrètement à s'ennuyer de ses travaux journaliers. Par ce
manège après lui avoir montré combien sont pénibles tous ses
devoirs, on lui inculquera le désir d'une autre existence: celle des
stars. L'homme est né rebelle. On attisera ce désir de rébellion
jusqu'à l'incendie, mais l'incendie n'éclatera pas. C'est une
préparation à la grande oeuvre qui est entamée. Des millions
d’âmes insinuées du dégoût de la famille et de la religion ont
déjà adoptés cette vie. Quelle joie pour les vaniteux milliardaires
que de pouvoir profiter de la stupidité humaine, mettant à leur
profit la naïveté, l'imbécillité, des malheureux pris dans les belles
fines toiles tissées à leurs intentions avec courtoisie espérant
bénéficier du profit des richesses de ces maîtres. Espérant
baigner dans la richesse et ne fournir aucun travail, ils ne vont
devenir que des marionnettes qui seront bientôt mises en
mouvement au gré du besoin des dirigeants de l’ombre.
Lorsqu’on leur aura retiré tout ce qu’on leur avait donné pour les
assister, ils seront totalement à la merci du maître. Tout être
humain sera toujours une affaibli par son talon d’Achille qui est
lié au plan matériel, corporel, psychique, mental ou spirituel.
Il n'est point de serpent ni de monstre odieux Qui par l'art initié
ne puisse plaire aux yeux.
L'immensité de l'Univers est dans mon cœur à un point tel que
l'Ange se chargeant de mes prières, les prends sous ses ailes
jusqu'à l'Autel d'Or, et c'est seulement quand leur parfum est
parfaitement pur, que dans mon intimité, je pourrais ressentir
l'espoir qu'elles seront déposées devant le Démiurge.

Je n'étais pas pubère et j'ai rencontré le premier homme qui à


mes yeux a représenté l'obscénité par ses gestes odieux.
Produit de l'enfer, portant par-ci par-là trouble et confusion.
Allant de foyer en foyer.
Escaladant murs, fenêtres à la sauvette habitué à se cacher.
Semblable au serpent se glissant à la porte de l'épouse même
fécondée par l'époux et cherchant après l'avoir déjà séduite dans
le vice, à l'emmener pour profiter du plaisir sexuel.
Lorsqu’il a pris un patient pouvoir sur cette femme, ce genre
d’individu cherchera à détourner l'enfant de son père.
Il va chercher à inspirer le dégoût du père.
Et pour couronner sa domination sur la femme dont il a fait son
objet, il savourera le moment de la fuite de l'enfant arrivé à l’âge
adulte.
270
N’ayant plus d’autre alternative que d’abandonner sa triste mère
esclave au foyer.
Par la faveur d'Aimer.
Aimer d'amour..
L’amour est un état d'être en souffrance en croyance néfaste qu'
on s'imagine être un but à atteindre et que cela se mérite , qui
transcende toute croyance, toute forme d’attachement, qui
imprègne un continuel mouvement de liberté provoquant à son
apparition un mécanisme sournois qui donne la peur de ne pas
être aimé. La personne emportée par l'amour est obligée à
porter des masques, à sourire en disant que tout va bien, même
lorsque sa vie frôle la catastrophe. Et l’être humain est parfois
prêt à tout, juste pour obtenir une miette d’amour. Mais celle-ci
ne le rassasie jamais parce que sa soif d’amour peut uniquement
être étanchée par la personne aimée. C'est l'offrande de sa
propre vie remplie de légèreté, de paix et surtout d’amour
inconditionnel. C'en devenant le guide de l'autre que l'on réalise
que son manque de confiance, ses doutes, ses hésitations se
dissipent spontanément. C'est une richesse intérieure
inépuisable, un savoir inné propre et qui transforme
naturellement les facettes de sa propre vie mais aussi celle de
l'être aimé.

De tous les hommes de valeur que j’ai


rencontrés sur cette terre, par le fait qu'ils sont tous
morts, je ne pourrais plus vous citer personne qui me frappa
comme étant le plus proche de mon cœur et le plus apparenté à
mon esprit . J'aurais peur de faire un jaloux dans l'au-delà.

J'ai entamé mon chantier et les grands travaux pour irradiquer


l'ensemble de mes douleurs journalières. En premier lieu, j'ai
décidé de commencer à renforcer mon état général.
Hypertension, triglycerides élevés, terrain affaibli par un manque
de nutriments et de vitamines. Depuis les vacances d’été, j'ai
perdu plus de 25 kilos. J’ai entretenu pendant des années mon
corps intoxiqué de façon générale par une mauvaise manière de
me nourrir. J’ai dû constater dans les résultats de mes examens
sanguins un taux d’acide urique élevé . J'ai aussi compris que le
foie est essentiel pour détoxifier l’organisme. Un traitement
s'imposait avec un accompagnement médical. Etant soumis à un
stress lié à la frustration, en toute inconscience à la retraite, que
l'on subit par le fait d'un manque de communication et d'avoir
abandonné une manière de vivre ainsi qu'un environnement dans
271
lequel on a évolué tant d'années. Les conséquences
psychologiques de mon état méritaient donc un traitement et un
régime approprié.

Claude Pairoux (8 Mai 1952- ?), né à La roche-en-Ardenne,


surnommé "James", batteur de jazz et de Rock & Roll et lead
guitariste d'orchestres. Adepte du style be-bop de la batterie et
de la guitare solo. Comme batteur d'orchestres au début des
années 1960, assurant sur scène avec la grande formation du
trompettiste de jazz Jo Carlier. Ce qui a conduit à poursuivre la
musique pratiquant la batterie puis la guitare be-bop, le jazz et le
rock moderne. Jouant les titres des plus grands innovateurs de
tous les styles, depuis le bebop de Charlie Parker, de Gillespie et
bien d'autres, accompagnateur de bon nombre de musiciens
actuellement réputés et de la génération précédente. Ayant
passé une partie de sa vie en Ardenne belge, parti à Bruxelles, à
Charleroi, pour définitivement se fixer à Liège. Il ne peut y avoir
d’horloge sans horloger. Concevoir que rien soit à l’origine de
tout. Immergé dans le bonheur et la solitude de mon laboratoire.
Endroit n'étant d’ailleurs pour moi qu’un relais entre le monde et
le temps où m’ employer à mes expériences musicales
diversifiées. De tous les hommes de valeur que j’ai rencontrés
sur cette terre, par le fait qu'ils sont tous morts, je ne pourrais
plus vous citer personne qui me frappa comme étant le plus
proche de mon cœur et le plus apparenté.

Mon pays La Belgique Liège ma ville


Instrumentistes interprètes de la guitare que j'admire: Howard
Roberts, Barney Kessel, Joe Pass...
I Love: J'ai une fascination, un amour fou à l'égard de Bernadette
mon épouse.
Ma musique préférée: Le jazz BEBOP, la musique classique ,
l'opéra , la chanson française des années 50', le rock, le jazz
rock.. etc Documents qui paraissent très importants à mes
yeux: ma pièce d'identité.
Autour de la guitare tout ce qui me prend du temps, c'est écouter
de la musique, le groove, l'instrument à conserver en bon état
d'entretien, les travaux de recherches internet , le jazz sa
technique et sa pratique, quelques écrits à réaliser, recherche et
étude théorie musicale, écoute des tonalités avec les
transpositions ear- training, jamming avec Youtube, de la
272
country picking acoustic, de la rythm guitar, les tempos, mes
compositions personnelles, des improvisations dans tous les
styles et tonalités, des retranscriptions, sur base des inspirations
du moment.
Destins et destinée: Déclaré mort à plusieurs reprises, et
pourtant toujours bien vivant. Je tiens à poursuivre en solitaire
toutes mes activités musicales, en ayant toujours ma tête dans
les étoiles. Etat qui est aussi nécessaire pour moi que peut l'être
un laboratoire à l'alchimiste.
Je conserve un projet de voyage en Egypte. Egypte, pays
mémorable. Tu n'a point trahi le mystérieux secret des jours
anciens. Pourtant depuis Héraclée jusqu'à Champollion, tant d'
explorations et de tentatives audacieuses se sont répétées. Bien
savantes recherches qui n'auront encore pu trouver la clé des
hiéroglyphes. Ce voyage devait se réaliser, retardé puis reporté,
mais reste toujours compromis par les événements de guerres à
répétition.

Il doit bien encore y avoir des musiciens avec qui j'aimerais


partager la scène, mais la plupart sont tous morts.
Chefs d'orchestre de jazz que j'ai en admiration: Count Basie,
Harry James, compositeur de musique de Bossa Nova AC Jobim
Compositeurs interprètes préférés: MOULOUDJI , bison ravi
BORIS VIAN, .
Florilège merveilleux de chansons et de voix habillées par les
poètes qui cherchant une sensualité à fleur de nerf vont mieux
les dévêtir . Au fil de leur carrière ces chanteurs intelligents au
rapports intimistes avec leur public, auront des fenêtres aigres-
douces ouvertes à leurs chansons qu'on écoute en solitaire,
d'humeur mélancolique assis au bord de mer ou suspendu perché
sur son étoile à regarder passer des trains mystérieux...

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
J'ai toujours été et je resterais un Patriote aimant les habitants
de son pays et je ne serais jamais un nationaliste raciste qui
hait les autres.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Un peu charmeur, un peu acteur, un peu diseur, gentil, salaud,


artiste, hypocrite, touriste, au creux des vagues humaines, j'ai
fait le tour de moi-même, j'arrive en fin de vie, goûtant toujours
joies et soucis, rêvant entre deux draps de nuit, à la vie belle,
embellie desséchée qui sourit le temps d'un soupir, sur le miroir
des souvenirs et a tous mes amis partis. Ce sont mes dernières
vacances, j'ai déjà 64 ans d'enfance et le mal de mon pays.
273

Depuis ma plus tendre enfance, je suis de nature solitaire et


rêveuse. Très sensible à tout ce qui m'entoure, j'ai eu recours à la
méditation et à la concentration durant mes moments de
solitude. J'ai découvert qu'en faisant mentalement un
retournement de ma vue dans mes propres yeux et comme par
l'effet d'un rayonnement de mon aura, j'arrive à la contemplation.
C'est cet état intérieur second si reposant, qui m'autorise de
séjourner à tout moment dans une autre dimension où ne règne
le moindre atome de haine ou de violence. Dès ce moment, je
visite des splendides lieux gigantesques enveloppés de mystères
où les chauds rayons du soleil éternel illuminent de gigantesques
montagnes, des neiges éternelles, de vertes prairies et forêts
somptueuses attirant mon âme si sensible à toutes ces émotions.
Puis le fil d'Or me rappelle que le moment est venu de réintégrer
ma coquille et je reviens sur terre à la vie. J'ai l'impression
d'avoir été enterré vivant dans le mastaba qui sert de boîte
crânienne à mon cerveau.. Cependant dès que je suis rentré à
l'intérieur de moi-même, j'aboutis toujours à la lumière dorée
citée dans les Tables Anciennes, où il est question de
Melchisédeq. Et que je n'accède à elle uniquement parce que mon
Coeur est pur.

Chaque pays possédait sa coiffure :


mon chapeau, je le mettais dans ma poche. J'ai porté et je porte
encore le béret.
Notre béret de Gendarme, c’est toute notre vieille Gendarmerie,
Nos collègues gendarmes, avec orgueil le portaient haut devant
en militaire et avec çà c’était tellement pratique.
Quand Monsieur le Curé à vélo sur la route apparaissait et où le
paysan déposait-il sa chique ?
Mais c’était dans son béret.
Le basque, lui, le mettait sur l’occiput, et le landais, sans
reproche et sans crainte, le posait ainsi quand il voulait dire
"zut", béret tout petit mais c’était une merveille :
Pour réfléchir c’est ainsi qu’on le mettait, Et pour crâner on le
mettait sur l’oreille. Quel orateur était ce coquin de béret !
274
Quand le grand-papa travaillait dans le jardin, et qu’à l’église on
sonnait tant et plus, pour la prière, il l’enlèvait et faisait le signe
de la croix,
Plus de béret quand sonnait l’angélus. Les parisiens dont l’enfant
n’était pas sage, pour donner la fessée prenaient un martinet,
Un martinet ! un truc de sauvage, mais à la campagne nous on
prenait un bon coup de béret.
Lorsque à Bayonne, on jouait à la pelote basque, c’était son béret
que l’on jetait au vainqueur, et ce béret c’était pas de la
gnognote puisque dedans on avait mis tout son cœur.
Notre béret aurait fait le tour du monde, beaucoup l’avaient
adopté sur la terre et sur l’onde, car un béret çà tient sur la tête,
coquin de sort, malgré le vent et malgré le cyclone, c'est solide.
Quand le gendarme quittait sa fiancée c’est le béret qui rythmait
les adieux, loin seul avec sa pensée, c’est au béret qu’il parlait
avec les yeux. Je ne vous parlerais pas de la guerre, quelques
grincheux me le reprochaient mais vous savez tout ce qu’ils ont
pu faire les petits gars qui portaient le béret...

Ne croyez surtout pas que tant d'années passées, sous le bel


étendard de Belgique, mon pays et sous mon unité d'Elite, ont
été pour moi de la terreur ou de l' épouvante. Jamais je ne me
suis senti menacé ou méprisé de ma hiérarchie. J'ai toujours pu
rester fermement en accord avec ma conscience. Je n'ai jamais
eu à faire front à des décisions autoritaires, arbitraires prises par
des supérieurs dictateurs .
La concertation, l' évaluation préalable précise a toujours
exécutée et communiquée au préalable.Je n'ai donc aucun regret,
une vie qui a réellement dépassé le rêvé. Au cours de mon
existence, comme partout dans l'entièreté de notre société, j'ai
connu d'honnêtes et braves personnes mais au regret aussi des
gens perfides, astucieux, manipulateurs, menteurs, bluffeurs, qui
le sourire aux lèvres m'ont accablé de tendresse et m'ont appelé
frère. Bien des années plus tard, j'ai compris que c'étaient les
mêmes qui en règle générale, au plus ils me détestaient, étaient
prêts à me nuire.
En tant qu'audacieux retraité, je suis porté par un intérêt du
métaphysique non religieux de la philosophie moraliste. Ce blog
rassemble aussi bien l'extrait de réalisations personnelles que
de personnes qui ont mon admiration.Jamais mon intention n'est
de croiser le fer avec notre société et surtout pas pour
l'améliorer, par exemple, mais la tenir à distance, quoi qu'il
advienne. Je supprime tout service, mais aussi toute exigence.
Au XXIème siècle je suis à la recherche par les sources de l’Esprit
à découvrir par la réflexion une connaissance intuitive du coeur à
la libération d’un état social dont chacun de nous est
275
conditionné tout en fixant son propre égo par le Sacré qui anime
la Terre, le Cosmos et les puissances du monde naturel. Ce doit
être un trait particulier de ma personnalité. J'ai pris d'emblée
très tôt la liberté d’entreprendre tout ce qui m’intéresse sans me
soucier du regard des autres,et de ne jamais me plier à une
morale et à des moeurs auxquelles je n'adhère pas et qui sont
d'un usage courant de mon siècle. A cette époque, j'ai eu bien
difficile d'adhérer à la forme de musique et d'écriture de tradition
classique en usage chez des gens que j'estimais en tant qu'
intellectuels mais retranchés dans ma catégorie d'élitistes
rétrogrades. A l'adolescence en résistant à un ensemble de
choses qui m'entouraient, j'ai opté par lassitude en me tenant à
l'écart, d'adhérer au surréalisme qui me paraissait être une
forme qui m'était bien adaptée. J'ai toujours eu difficile de subir
toute forme de domination et de rigidité de règles qui aurait pu
m’ empêcher d’ avoir ma liberté d'action. Et puis voilà qu'ayant à
peine 18 ans, par un renversement de situation, je signe mon
engagement à la Gendarmerie en Belgique..

….......................................................................

Ce matin, dans un moment de réflexion, en toute simplicité


avec la fermeté qui m'est coutumière, j'ai pris la décision
de découvrir
une pensée unique à laquelle je n'ai
jamais pu avoir
l'accès moi-même
et je ne désespère pas.
…........Pensée, fruit de mes méditations. Une raison importante
qui a contribué à mon retrait de la plupart de groupes que j'ai
créé ou intégré. J'ai eu pour compagnons le plus souvent dans la
musique, un certain petit nombre de musiciens dont le
comportement m' a posé problème. Ceux que l'âge, la maladie
ou l'éloignement mettait dans l'impossibilité d'assister aux
répétitions ! ... à ceux-là au contraire est due une certaine
reconnaissance pour leur fidélité. Je me serais bien vexé. Je me
suis dit «s'ils ne se plaisent pas chez nous, pourquoi ne s'en vont-
ils pas? Il est si facile de donner sa démission en trouvant un
motif acceptable»; et je me compliquais la vie intimement comme
devant une impudeur inconsciente. Je ressentais plus que de
comprendre qu'ils agissaient mal ou du moins qu'ils avaient une
attitude de groupe inadmissible, et cela créait un certain malaise
276
comme un livre pas à sa place ou comme un tableau posé de
travers. Je leur en voulait aussi pour le mauvais exemple donné
aux plus jeunes compagnons débutants auxquels on a prêché la
solidarité et qui la voient si mal pratiquée par des anciens qui en
somme ont dénigré leur groupe par leur absence quand du reste
ils ne l'ont pas fait en paroles. Je n'ai pu leur donner pour excuse,
qu'ils ressentaient n'être qu'un maillon faible du groupe. A mon
idée, ils le seront toujours resté . Là, ce n'est pas un réglement
de compte, un jugement ou une attaque nominative à la
personne. Je ne raconte pas non plus les ennuis dus aux drogues,
à un alcoolisme profond et aux comportements des coureurs de
jupons...
Le bonheur est
chose légère, Passagère
On croit l'atteindre, On le poursuit,
On le poursuit, Il s'enfuit
Hélas vous en voulez un autre, Que le notre
Il faut à vos ardent désirs, Des plaisirs
Dieu vous préserve des alarmes, Et des larmes Qui peuvent
assombrir le cours,
Des beaux jours.
Si jamais votre coeur regrette, La retraite
Qu'aujourd'hui vous abandonnez, Revenez
De tous les chagrins de votre âme, Je réclame
Pour notre fidèle amitié, La moitié.
…..........
Je croyais autrefois à l'âge des étoiles
des sources du rire et des premiers espoirs
Être né pour tout dire n'être là que pour ça
Intoxiqué très tôt par le besoin d'écrire
Je me suis avancé parmi vous pas à pas
Et l'on m'a regardé comme un énergumène
Comme un polichinelle au sifflet bien coupé
Qui savait amuser son monde à la rigueur
Le faire un peu sourire le faire un peu pleurer
J'aurais pu devenir assez vite virtuose
mais le goût m'est passé de parler dans le vent
Je ne dirai pas tout de mes chansons tristes
à ne chanter qu'une fois ou deux par an.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La quantité invraisemblable de documents d'enquêtes que j'ai eu
à résoudre et d'affaires à solutionner, que j'ai tenu dans mes
mains. Les interventions compliquées mettant en cause ou en
conflits toutes sortes d'êtres souvent bien différents.
Il a fallu que je fusse pénétré moi-même d'une force et d'un
dynamisme que je n'aurai pas pu détenir si, rejetant toute idée
277
d'humilité, je n'avais travaillé plein de confiance en moi seul et
en mes propres forces..
..............On peut s'imaginer un fonctionnaire qui dans un
effarant mélange de cynisme tranquille et d'inconscience
suicidaire, ayant élaboré froidement le déroulement d'un plan
égalitaire par le contrôle des masses en formant, simultanément
une génération de "cancres" à l'instruction délibérément sabotée
et une caste de "maîtres" bénéficiant de la meilleure éducation
possible.................................................................

Me dirigeant par l'esprit vers l'Egypte ancienne, fixant ma


destination à la demeure du Premier Hiérophante. Puis, vient le
moment d'accéder au Mastaba et à l'Amenti où je m'installe
paisiblement allongé sur la grande dalle du caveau. Mon
ressenti est l'impression d'avoir été enterré vivant dans un
caveau servant de boîte crânienne à mon cerveau. Les yeux
fermés, je suis calme et recherchant en mon propre intérieur un
apaisement devant l'immensité de l'infini. Puis retrouvant vite le
reposant fil doux reliant son être à la terre, comme se jeter dans
le vide d'un précipice, il entreprend le geste qui va le propulser
en avant et pénètre une forte lumière. C'est alors que débute en
rêve un très long voyage en des planètes et mondes lointains ou
des morts demeurent dans une autre dimension. Exilés de la
terre restés interminablement bien vivants et qui ont leur âme
immergée dans un immense bonheur.
Cette science et cette grande sagesse était parvenue en Égypte
des siècles plus tôt avec les réfugiés du continent disparu,
l'Atlantide, où de grandes réalisations humaines avaient été
accomplies. De ces Atlantes rescapés du désastre, sans doute les
plus sages, vint la connaissance des lois naturelles et des
principes secrets qui permirent à l'Égypte de s'élever du plus
primitif état d'existence à un niveau supérieur dans le domaine
des arts et des sciences.
Ce fut durant cette période d'une centaine d'années seulement,
où la grande sagesse fut apportée en Égypte et joyeusement
acceptée par ses souverains, que l'Égypte abandonna ses huttes
grossières et ses habitations souterraines, créa sa magnifique
architecture et construisit ces édifices prestigieux, et développa
son artisanat merveilleux jusqu'à son apogée. L'Ancien Empire
est d'ailleurs considéré comme l'âge d'or de l'Égypte.
278
Mais la prêtrise païenne découvrit bientôt que cette grande
connaissance et cette sagesse affaiblissaient son influence sur le
peuple. C'est pourquoi elle inventa et établit officiellement ses
principes religieux mythologiques qui graduellement amenèrent
les Égyptiens à des croyances basées sur des idées
superstitieuses, et détruisirent leur foi en leurs propres pouvoirs
et capacités. Ils en firent des mercenaires stupides irréfléchis et
des esclaves. Les enseignements de cette prêtrise furent
soigneusement établis de siècle en siècle pour cacher la sagesse
et détruire l'œuvre des anciens maîtres. Ce fut dans le but de
préserver cette sagesse secrète et ce grand héritage de
connaissance et d'empêcher sa disparition complète du pays
d'Égypte que certains des plus sages souverains et diplomates
Égyptiens furent amenés à établir les Écoles Secrètes de
Mystères. Nous parlons de ces écoles comme s'il y en avait eu de
nombreuses en Égypte. En fait, il n'y avait qu'une école de
mystères bien qu'elle ait eu un certain nombre de branches ou de
lieux d'enseignement dans différentes parties d'Égypte. Les
enseignements et les activités de cette organisation ne
représentaient qu'une école. On ne lui donna aucun nom et elle
n'eût aucun symbole particulier autre qu'une marque par laquelle
un membre pouvait l'identifier ou se faire reconnaître lui-même
comme initie. L'inscription indique Imhotep que le siège ou
principal centre des écoles de mystères d'Égypte se situa d'abord
dans l'ancienne ville de Philadelphie, puis a Memphis avec une
branche dans un lieu appelé Mizraïm, puis plus tard encore à
Thèbes et à Louxor. Finalement, le dernier siège des Écoles de
Mystères fut Akhetaton, la ville d'Akhénaton, sur les rives du Nil,
à l'emplacement de l'ancienne ville de Tell el-Armarna. Afin que la
vie des étudiants de ces écoles de mystères, soigneusement
choisis, éprouvés et préparés, puisse être protégée et afin qu'ils
puissent se réunir en toute sécurité pour les cours et les études,
un système très complexe d'activité secrète fut inventé et
graduellement perfectionné.
Et puis il me faut parler de la langue d'or.
Il est vrai, sans mensonge, certain et tout à fait véridique. Tout
ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est
en haut est comme ce qui est en bas, afin d'accomplir les
miracles de la chose Une. ... toutes choses sont nées de cette
chose unique.. Durant mon court passage de pèlerin en ce
monde, j’aurai toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en
Secret le constant hommage de mon intelligence et de ma
volonté. Si je lui suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche
divine étoilée, par la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai
courageusement travaillé, lutté et souffert pour la cause du
Maître; si je peux réaffirmer avoir combattu le bon combat,
279
j'aurai achevé ma course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime
bienheureux jour de la pesée de mon âme, il me restera à
attendre armé de ma seule patience la décision de justice que le
juste juge aura rendu à mon égard....Dieu éternel grand de
l’univers créé ; fait que nous, tes serviteurs puissions toujours
avoir souvenance des choses secrètes et bénies que nous avons
appris, que nous vivions comme il convient, avec intelligence en
nos entreprises, donnez-nous des forces pour supporter toutes
difficultés et la beauté pour orner votre Grand Royaume.

BLOOD PROVIDES ONLY DRY NEVER..


NO MAN IS RICH ENOUGH
TO BUY HISS PASSWORD ERRORS..
AUCUN HOMME N EST ASSEZ RICHE
POUR RACHETER LES ERREURS
DE SON PASSE..
nemo me impune laccessit

La maison où je vis a été bâtie sur une terre de cultures qui fut le
théâtre d'une des nombreuses guerres entre les grands pays
européens. Les âmes de ceux qui sont morts dans ce lieu en
combattant, sans avoir obtenu l'absolution de leurs péchés sont
condamnées à rester près de leurs cadavres, et, à une certaine
heure de la nuit, elles s'élèvent du sein de la terre et se mettent
à parcourir le champ funèbre dans toute son étendue. Alors, on
croirait entendre les brises de la nuit gémir sourdement: ce sont
les plaintes de ces âmes qui souffrent et demandent des prières.
Elles sont condamnées à errer jusqu'au jugement dernier,sur
cette plaine, et à ne jamais parcourir qu'une ligne droite, quels
que soient les obstacles qu'elles puissent rencontrer. Malheur au
voyageur de nuit qu'elles trouvent sur leur chemin : dès qu'elles
l'ont touché, il tombe frappé par une puissance invisible, et doit
mourir avant le soir suivant. Mourant, dit cette superstition,
comme s'il avait été frappé d'apoplexie.. Une seconde version
de cette histoire : C’est une longue plaine traversée d’un chemin
le long duquel j’ai bâti ma maison et qui fût, lors d’une guerre
entre les Etats et la France, le théâtre d’un combat sanglant.
Durant des années des fouilles y ont été menées. Des soldats de
plusieurs nationalités y dorment encore sous les terres des
cultures. Les âmes des morts en ce lieu en combattant, sans
avoir reçu la confession par l’absolution de leurs péchés, ont été
condamnées à être attachées comme fixées au sol à l’endroit
même où se trouvaient leurs cadavres. La nuit à une heure
déterminée, l’âme de chacun des soldats s’élève en sortant du
sein de la terre cultivée et entament ensemble leur champ
funèbre sur toute cette étendue. Le marcheur nocturne pourra
280
entendre dans la solitude de la nuit, les sanglots de ces âmes
qui, gémissantes de souffrances, s’étreignent de plaintes longues
et sourdes, en réclamant pour leur délivrance, prières et pardon
pour leurs péchés. Elles se sont vues condamnées à errer pour
l’éternité jusqu’au jour du jugement dernier et à ne parcourir
jamais qu’une ligne droite quel que soit l’obstacle rencontré.
Malheur au promeneur nocturne qui brisant cette chaîne
imprévisible, il tomberait, frappé par une invisible et invincible
puissance qui le mettrait dans un état tel que sa mort
surviendrait avant le soir suivant.

LE SANG VERSE NE SECHE JAMAIS..


TROUVER UN POISSON SANS ARETE
EST AUSSI DIFFICILE A TROUVER
QU UN HUMAIN SANS PERFIDIE , EPINE
OU DEFAUT..
..................................................................................................
................
L'intelligence viendrait de la tête
et la sagesse du coeur.
…...............................................................................................
...............

AUCUN HOMME N EST ASSEZ RICHE


POUR RACHETER LES ERREURS
DE SON PASSE..
UN POISSON SANS ARETE
EST AUSSI DIFFICILE A TROUVER
QU UN HUMAIN SANS DEFAUT..
..................................................................................................
................
Si tu n’ a rien trouvé d'intéressant içi, tant pis pour toi.
Quelqu'un d'autre passera lui, quelques minutes
de son temps d'une manière agréable.
Que le plus grand, qui est en secret
et proche de la divine étoilée,
te donne toute satisfaction
…...............................................................................................
...............

Doctrine de la transmigration des âmes. La métempsycose est


peut-être vraie.
C'est un Green Mountain Boy, un sérieux métempsycosiste réel
adepte de la Metempsycose qui en parle. La doctrine de la
transmigration des âmes. Pourquoi la métempsycose est peut-
être vraie... Je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques;
281
en effet, j'en ai des souvenirs. L'Inde et surtout le bouddhisme
étaient connus à Alexandrie. On leur empruntait la
métempsychose, la façon d'envisager la vie comme
l'emprisonnement de l'âme dans un corps. Moitié riant, moitié
sérieux, parlant de la métempsycose et de la succession des
formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une
source qui passe de bassins en bassins. Incarnations successives
d'une âme après la mort. Ces fils existaient de fait ou
virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de
leurs métempsychoses, prendre place dans votre famille. Il me
semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même
personnel, s'est passé, avant que
je ne fusse né, ici. Vraiment, si je croyais aux
métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai été, dans les
existences antérieures, moine...
Descente dans le passé métempsychique de la métempsychose,
ou encore de la métempsycose. L'essor, à date récente de
psychologie, psychose, influe en faveur de la forme latine
metempsychosis, exprimant le passage d'une âme d'un corps
dans un autre ou un changement de lieu du Métempsycosiste,
Métempsychosiste relatif à la métempsychose. Comment la vérité
s'illumina sous la forme d'un manuscrit métempsychosiste.
Adepte de la métempsychose qui traite des doctrines de la
métempsycose. Le colonel Ethan Allen, surnommé le Green
Moutain Boy, passe aussi pour avoir été sérieux
métempsycosiste. Je ne suis pourtant pas métempsycosiste
m'entendra t'on objecter, il me vient, je ne sais pourquoi et
comment, la pensée de mon frère et l'association de son souvenir
avec l'oiseau mort s'agissant du déplacement de l'âme.
Représente la doctrine selon laquelle une même âme peut animer
successivement
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale : les anciens Égyptiens, les Hindous...
métempsychose, qui, bien que plus conforme à l'étymologie, n'a
pas été retenue par l'Académie. Et j'en ai conservé des
souvenirs...
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsychose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux. Métensomatose, transmigration,
métempsychose, dogme fondamental du brahmanisme.
282
Pythagoras l'emprunta aux Égyptiens, et communiquée aussi à
plusieurs nations par nos Druides
de nos anciens Gaulois portait la croyance que les âmes,étant
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer de place d'un
corps à un autre Si elle avait étévaillante, ils la logeaient au
corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un pourceau
ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce châtiment, elle
reprenait
le corps de quelqu'autre homme.
En théologie païenne.. Contes qui s étaient glissés parmi sa
métempsycose, ...en tout temps par la métempsycose De soeur
en soeur …
En Philosophie. Le nom de Pythagore est attaché pour avoir
soutenu l opinion
de la métempsycose qui est également devenu un dogme
religieux
chez quelques peuples de l Asie

Je ne déteste rien ni personne, pourtant m'exaspèrent ceux que


j'ai été amené à rencontrer dans ma vie et qui ont tentés de
dévorer mon énergie, les stupides, les prétentieux, les
nombrilistes, comme ou encore ceux qui sont toujours à donner
leur avis sans écouter les autres.Ma musique ne vit que par ma
persévérance et par ma hardiesse.
Je n’ai jamais espéré et je n’attends pas d’éloge des autres
guitaristes; Je ressens un peu de tristesse en me souvenant avoir
rencontré le musicien, qui croyant avoir du génie a dû prendre
conscience qu’il y a une certaine médiocrité dans sa manière de
jouer et l’impossibilité d’en sortir. Cela a dû avoir pour finalité de
favoriser un retour à d’anciennes douleurs tout en lui rendant
l’humeur chagrine. Cela a d’ailleurs donné à son visage
l’expression sarcastique limite odieuse. Harcelements,
persiflages, ne laissant aucune illusion à qui est pris pour cible.
Vous en restez démoli, mis à nu, sans défense, devant bien sûr
tous les autres copains et le maître, s’il ne se décide pas
d’acharnement après vous, vous abandonnera repu de vanité
satisfait d’avoir pu vous prodiguer ses conseils.
Je n'ai pas éprouvé d'intérêt pour ceux qui se couvrent le plus
souvent de ridicule sauf pour une exception ceux qui le font pour
s'amuser. J'oubliais les conformistes qui ont également la faculté
de m'exaspérer. Je me suis toujours désinteressé des gens qui
manquent de perspective, des gens incapables de situer un
événement dont on parle dans la ligne du temps d'une histoire.
Ayant par ma mémoire sélective fait l'oubli du passé, parceque
cela rejoint un trait de mon caractère que je tente d'améliorer.
J'ai eu quelques fois à faire front à des énervants qui veulent
283
accepter à tout prix ce qui est nouveau et qui vient nous troubler
la vie sans se poser la moindre question, sans en débattre
auparavant et sans rien avoir compris des conséquences en
résultant. Ceux-ci mêmes étant bien d'accord avec ceux qui y
montrent une satisfaction béate. M'agacent aussi les gens qui
font preuve d'un total manque flagrant d'esthétisme à tout point
de vue.
Je peux vous assurer que je témoigne d'un intérêt profond à la
bonne conduite moralité ainsi qu'à conserver une nature
charitable . Cet état d'esprit me tient déjà très éloigné d'une
fange de personnes qui ont leur égo surdimensionné et un sexe à
la place du cerveau.
...........

Je me suis trouvé pendant plusieurs semaines dans un


abattement d'esprit tel que mon âme n'avait pas la force de
soulever une seule pensée. La vie est bien dure dans ces
moments et ces moments tiennent beaucoup de place dans la
vie. Heureusement tout passe,
tout finit, et la Providence après une courte épreuve, endort,
comme une mère tendre, toutes nos douleurs dans son sein..
Garde un grimoire écrit de ta plume.
Laisse frère et soeur en copier ce qu'ils désirent
ne jamais se séparer du livre et ne pas conserver des écrits
d'autres personnes car leur écriture était reconnue, il pourrait
s'en suivre force interrogatoire.
Chacun conservera ses propres écrits
et pourra les détruire en cas de danger.
Apprendre de mémoire ce que l'on peux,
et réécrire le contenu le danger passé.
Si quelqu'un meurt en laissant son grimoire
le détruire sans plus attendre
car trouvé il serait une preuve suffisante contre lui
Il n'est point sorcier isolé
Il serait péril pour ses amis.
Détruire tout superflu
Si l'on trouve le grimoire en ta possession
cette preuve ne vaut que pour toi
tu sera interrogé à ce sujet
Garde-toi de toute pensée religieuse
sinon ce ne sera qu'un cauchemar
ce serait un démon qui pourrait t'avoir forcé
à rédiger ces écrits dans ton inconscience
tu ne sais donc rien et ne te souviens de rien
tu as tout oublié et en es fermement convaincu
Si les supplices des interrogatoires te paraissent insupportables
284
il te faudra dire que tu es disposé à bien vite te confesser
estimant qu' endurer ces tourments t'est insupportable.
Que dire encore sinon que d'admettre
Si on tente de te faire avouer des mensonges,
tel que d'avoir volé comme un aigle dans l'espace
d'avoir eu des conversations sataniques avec le diable
d'avoir procédé à des sacrifices d'enfants
ou encore d'avoir mangé de la chair humaine,
Il ne t' en surviendra nul tourment en te disant
qu'il s'agissait réellement d'un insoutenable cauchemar
que ce geste incontrôlable et involontaire n'a pu être que folie
Tous les magistrats n'étant pas méchants.
Avec des circonstances atténuantes
ils pourront à ce fait accorder leur miséricorde.
Si quelque dénonciation a été faite, se rétracter
dire que c'était bafouillages prononcés lors de moments de
torture mentale
en ignorant toute la portée de ces paroles
Condamné, nulle crainte ne devrait traverser ton esprit
La fraternité étant si puissante qu'il sera pour usage d' obtenir
une aide suffisante pour fuir, t'échapper de ton enfermement
Reste inébranlable car trahissant la cause
il n'y aura aucune espérance dans cette vie
ou dans la prochaine réincarnation
Sorcier restant inébranlable devant le bûcher avec l'aide des
drogues
qui parvenant jusqu'à toi t'engourdissant
Puis trépassé dans l'au-delà il te faudra
t'attendre à l'extase de la grande Déesse
Utilisant des outils de travail, ils seront des objets courants
que n'importe qui peut avoir chez soi.
Pentacles de cire, qui pourront êtres fondus ou cassés
instantanément.
Ni sabre ou épée sauf s'il y a exigence de ton rang sans gravure
de ton nom ou marque quelconque.
Inscrire à l'encre le nom, la marque à l'encre qui pourra s'effacer
plus tard sitôt leur consécration terminée.
N'avoir aucune vantardise, menace, ni souhaiter le mal à
personne.
Lorsqu' on parle de magie dans une conversation,
cesser au plus vite car c'est effrayant et cela porte malchance
Et Dieu seul dans le temps et l’éternité comme une mystérieuse
lumière blanche veillait à l’amour enfermé au plus profond de
moi vibrant à une vitesse vertigineuse. J'habite une blessure
sacrée j'habite des ancêtres imaginaires j'habite un vouloir
obscur
285

L'épitaphe que j'ai lu sur une petite pierre tombale en granit


gravée de l'inscription:
Vous pourrez reconnaître les traits d'un ami des hommes. Chaque
jour ne cherchant que le bien pour en retirer le plaisir d'avoir été
utile pour seule récompense.

Si tu n’ a rien trouvé d'intéressant içi, tant pis pour toi.


Quelqu'un d'autre passera lui, quelques minutes
de son temps d'une manière agréable.
Que le plus grand, qui est en secret
et proche de la divine étoilée,
te donne toute satisfaction

Doctrine de la transmigration des âmes. La métempsycose est


peut-être vraie.
C'est un Green Mountain Boy, un sérieux métempsycosiste réel
adepte de la Metempsycose qui en parle. La doctrine de la
transmigration des âmes. Pourquoi la métempsycose est peut-
être vraie... Je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques;
en effet, j'en ai des souvenirs. Des livres anciens affirment que
l'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait la métempsychose, la façon d'envisager la vie
comme l'emprisonnement de l'âme dans un corps. Moitié riant,
moitié sérieux, parlant de la métempsycose et de la succession
des formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une
source qui passe de bassins en bassins. Incarnations successives
d'une âme après la mort. Ces fils existaient de fait ou
virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de
leurs métempsychoses, prendre place dans votre famille. Il me
semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même
personnel, s'est passé, avant que je ne fusse né, ici. Vraiment, si
je croyais aux métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai
été, dans les existences antérieures, moine...
Descente dans le passé métempsychique de la métempsychose,
ou encore de la métempsycose. L'essor, à date récente de
psychologie, psychose, influe en faveur de la forme latine
metempsychosis, exprimant le passage d'une âme d'un corps
dans un autre ou un changement de lieu du Métempsycosiste,
Métempsychosiste relatif
à la métempsychose. Comment la vérité s'illumina sous la forme
d'un manuscrit métempsychosiste. Adepte de la métempsychose
qui traite des doctrines de la métempsycose. Le colonel Ethan
286
Allen, surnommé le Green Moutain Boy, passe aussi pour avoir
été sérieux métempsycosiste.

Je ne suis pourtant pas métempsycosiste m'entendra t'on


objecter, il me vient, je ne sais pourquoi et comment, la pensée
de mon frère et l'association de son souvenir avec l'oiseau mort
s'agissant du déplacement de l'âme. Représente la doctrine selon
laquelle une même âme peut animer successivement
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale :
les anciens Égyptiens, les Hindous... métempsychose, qui, bien
que plus conforme à l'étymologie, n'a pas été retenue par
l'Académie. Et j'en ai conservé des souvenirs...
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsychose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux.

Métensomatose, transmigration, métempsychose, dogme


fondamental du brahmanisme. Pythagoras l'emprunta aux
Égyptiens, et communiquée aussi à plusieurs nations par nos
Druides
de nos anciens Gaulois portait la croyance que les âmes,étant
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer de place d'un
corps à un autre

Si elle avait été vaillante, ils


la logeaient au corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un
pourceau
ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce châtiment, elle
reprenait
le corps de quelqu'autre homme.

En théologie païenne.. Contes qui s étaient glissés parmi sa


métempsycose, ...en tout temps par la métempsycose De soeur
en soeur …
En Philosophie. Le nom de Pythagore est attaché pour avoir
soutenu l opinion
287
de la métempsycose qui est également devenu un dogme
religieux
chez quelques peuples de l Asie
…........................
Il ne peut y avoir d’horloge sans horloger.
Concevoir que rien soit à l’origine de tout. On trouve des
croyants qui admettront l’existence d’un grand principe ou d’une
puissance immense supra humaine. De croire en quelque chose
d'absolu sans pouvoir prétendre détenir l'unique vérité, pouvoir
condamner l’athéisme, savoir laisser sa conscience à chacun,
sans jamais avoir la tentation de le définir. Un grand principe qui
n’exige aucun credo et qui ne se réduit à aucune définition
humaine. Ainsi admettons qu'on ne trouvera là aucune volonté
révélée suprême mais un symbole de la spiritualité humaine.

MA MORT EST PROCHE.


Si toute appartenance maçonnique
m'a toujours été controversée, on ne
peut nier que je fus « louveteau »...
et au Martinisme où je fus initié
par Janus par devant le
duc de Castiglione vénérable
d'honneur de la loge « Les
Amis de la Gloire et des Arts » à
l'Orient du 3'Léger Haut initié de
la Maçonnerie, le Chevalier Rose Croix
Grand Hospitalier Grand Officier
d'honneur du Grand Orient.
Tous les deux avons en effet, appartenu
au même chapitre d'un très haut et très
secret grade de la maçonnerie écossaise
tenu sous la voûte étoilée du ciel qu'on
a encore, formant naturellement le
toit, un arc tétrapyle, symbole
du dieu bifrons Janus, l'antique
divinité gardienne des portes, du Temps et
de 1a Connaissance qui ne peut
être qu'initiatique.
Ce qui expliquerait comment
288
James camouflant mal la Pierre
maçonnique de chevalier Rose-Croix
de l'Aigle Noir, le franc-maçon
aurait usé d'une dissimulation
pour le soustraire à ses bourreaux, obéissant
au serment de fidélité qui les liait.
Cela fait nous méditerons pour départager la part de vérité de la
part de légende.
Il est dangereux de jouer avec les symboles car ils représentent
une véritable clef dynamique de la vie. De la force, de l’énergie
sommeille dans l'aether commun disponible à chacun de nous. On
ne fera pas appel aux esprits diaboliques, ne s'approchera pas
impunément de la gueule du dragon ou de la lance du héros, sans
avoir pris les précautions pour ne pas recevoir de choc en retour.
En notre esprit, le symbole serait l'image chargée d’énergie qui
permet la mise en œuvre de notre pensée en action..

Parlons de mon cimetière, le plus grand -


et le plus beau - parc intra-muros qui mériterait bien tout un
chapitre à lui seul.
Il n'est pas d'autres endroits où l'on soit ainsi à l'écart de
l'agitation de la vie, où l'on se sente autant en paix, avec le
monde et avec soi-même. Être enterré ici, ou y venir en
pèlerinage, c'est vouloir croire, au moins un peu à l'éternité. Une
éternité de gloire, habillée de marbre et de bronze, pour ceux qui
ne croient qu'à un long sommeil sans rêves ; une éternité de
félicité, dont l'inaltérabilité de la pierre dans le silence paisible
des allées boisées offre un bien pâle et terrestre reflet.
Pour les vivants et les spectres, c'est une éternité ombragée
d'érables et de marronniers, peuplée d'étranges mausolées
couverts de symboles,
parcourue par des ombres silencieuses et recueillies, hantée par
l'Histoire et les souvenirs du nombre d'âmes qui habitent les rues
de cette cité des morts..

La première fois, lorsque j’ai décroché, j’ai constaté par moi-


même, me croyant toujours bien vivant que je ne voulais pas
partir et voulais aussi rester auprès des vivants. Je ne me rendais
pas compte que j’étais mort. Dans mon cas d’accident brutal, je
ne ne voyais pas la lumière blanche … cela devait créer une
couche grise dans l'aura qui m’ empêchait de voir la lumière. Ma
mémoire karmique devait être nettoyée avant ce passage. Prêt à
partir, on doit dire quelque chose à un être vivant que l’on aime
et qui se trouve sur place près de notre corps mort. Ce sera
souvent une petite phrase simple puissante comme « je t'aime »..
289
Vieux, à l'aube de ma mort...
Je devrais avoir des symptômes tels que ceux-ci :
Une perte d’appétit car lorsque la mort approche, les besoins
énergétiques diminuent. La personne commence à résister ou
refuser de manger et de boire, et n’accepte que de petites
quantité de nourritures fades (bouillie de céréale par exemple).
La viande, difficile à digérer, est refusée en premier. A l’approche
de la mort, la personne peut devenir incapable d’avaler. De
grâce, ne pas me nourrir de force, respecter s'il vous plaît les
signes donnés par la personne, même si vous pouvez être
bouleversé et inquiet de cette perte d’intérêt pour la nourriture.
Proposer régulièrement des petits bout de sorbet ou de glace, ou
une gorgée d’eau.
Passez une serviette humidifiée et chaude autour de la bouche et
appliquez un baume pour les lèvres pour qu’elles restent
humides et ne fassent pas mal.

Pris de fatigue et sommeil excessifs, la personne dort la plupart


du jour et de la nuit tandis que sont métabolisme ralentit, et que
la faible prise de nourriture et de boisson contribuent à la
déshydratation. Il devient difficile de la réveiller. La fatigue est si
forte que la personne n’arrive plus à suivre ce qui se passe
directement autour d’elle. Laissez la personne dormir. Eviter de
la réveiller brutalement. Partez du principe que tout ce que vous
dites peut être entendu, car l’ouïe continue à fonctionner, même
lorsque la personne est inconsciente ou dans le coma. Suite au
manque de nourriture et à la fatigue, on constatera un
affaiblissent de la personne au point qu’elle peut devenir
incapable de lever la tête, ou même d’aspirer dans une paille.
Concentrez-vous pour qu'elle conserve un maximum de confort
de sa personne. Ensuite vient la confusion mentale. Les organes
commencent à ne plus fonctionner, y compris le cerveau. Peu de
maladies provoquent une hyper-acuité (niveau élevé de
conscience) lorsque la fin approche. En général, les mourants ne
savent plus précisément où ils sont ni qui est dans la pièce,
parlent et répondent moins souvent, s’adressent à des personnes
que les autres ne voient pas, des personnes déjà mortes comme
leur papa ou leur maman, ces paroles et ces choses peuvent
paraître insensées, s’agiter et fouiller dans leurs draps. Restez
calme et rassurant. Parlez à la personne doucement et expliquez-
lui qui vous êtes lorsque vous approchez. Ils ont de plus en plus
une respiration laborieuse. La respiration devient irrégulière,
difficile. Vous pouvez entendre une forme distinctive de
respiration appelée respiration de Cheyne-Stokes (RCS) : une
forte et profonde inhalation suivie d’une pause qui peut durer de
cinq secondes à une minute complète, avant une forte reprise de
290
la respiration puis de nouveau un épuisement. C’est ce qu’on
appelle aussi « l’apnée du sommeil », qui est provoquée par des
variations de pression artérielle et de concentration du sang en
dioxyde de carbone. Les poumons et la gorge peuvent aussi
produire des sécrétions excessives qui créent de forts bruits
d’inspirations et d’expirations qu’on appelle le « râle ». L’apnée
et le râle peuvent être inquiétants pour les personnes présentes,
mais le mourant n’est pas conscient de ces modifications de sa
respiration. Encore une fois, concentrez-vous sur le confort de la
personne. Les positions qui peuvent aider sont la tête
légèrement relevée sur un oreiller, assoir la personne en la
tenant bien avec des coussins et un dossier solide, ou la coucher
légèrement inclinée sur le flanc.
Humectez la bouche avec une serviette humide, éventuellement
un brumisateur et mettez du baume sur les lèvres. S’il y a
beaucoup d’écoulements de la bouche et du nez, essuyez
délicatement sans chercher à moucher la personne. Restez
calmement auprès de la personne, tenez lui la main ou parlez lui
doucement.
Isolement social Au fur et à mesure que le corps s’arrête de
fonctionner, la personne mourante perd de l’intérêt pour les
personnes qui l’entourent. Elle peut arrêter de parler, marmonner
de façon inintelligible, arrêter de répondre aux question, ou
simplement tourner le dos. Quelques jours avant de se couper de
son environnement, la personne peut parfois surprendre ses
proches par une dernière effusion de joie et d’affection, qui peut
durer moins d’une heure et jusqu’à une journée entière. Soyez
conscient qu’il s’agit d’une partie normale du processus de mort,
qui n’a rien à voir avec la relation que vous aviez avec la
personne. Maintenez une présence physique en touchant la
personne et en continuant à parler, si vous vous sentez de le
faire, sans demander quoi que ce soit en retour. Profitez
immédiatement d’un moment de lucidité s’il se produit, parce
qu’il s’évanouira rapidement.
Ralentissement des mictions (urine) Le faible volume de boisson
et la baisse de la pression sanguine contribue à réduire l’activité
des reins. L’urine devient très concentrée, brunâtre, rougeâtre ou
couleur de thé. Il peut aussi y avoir une perte de contrôle des
sphincters à l’approche de la mort. Le personnel hospitalier peut
parfois décider qu’un cathéter (une sonde) est nécessaire, sauf
dans les dernières heures de la vie. L’arrêt de la fonction rénale
augmente les toxines dans le sang et peut contribuer à
provoquer un coma paisible avant la mort. Mettez une alaise sur
le matelas en changeant les draps.
Pieds et chevilles qui enflent Lorsque le fonctionnement des
reins ralentit, les liquides peuvent s’accumuler dans le corps, en
291
particulier dans les zones éloignées du cœur comme les pieds et
les chevilles. Ces zones, ainsi que les mains et le visage, peuvent
gonfler. En général, aucun traitement particulier (comme des
diurétiques) n’est donné
lorsque ces gonflements sont liés à l’agonie. Il s’agit d’une
conséquence, et non d’une cause, de l’approche de la mort.
Extrémités froides Dans les heures ou les minutes avant la mort,
la circulation sanguine se retire de la périphérie du corps pour se
concentrer sur les organes vitaux. Pendant que cela se produit,
les mains, les doigts, les pieds et les orteils deviennent froids.
Les ongles peuvent paraître pâles ou bleutés. Une couverture
chaude peut maintenir le confort de la personne, et la maintenir
consciente. La personne peut se plaindre du poids de ce qui la
couvre donc ne la serrez pas trop.
Veines marbrées La peau qui avait été uniformément pâle ou
cendrée développe un modèle distinctif de marbrures
violacées/rouges bleue, qui est l’un des signes que la mort est
imminente. C’est le résultat du ralentissement de la circulation
sanguine. On voit d’abord ces marbrures apparaître sur la plante
des pieds.

Anticipations

PROCESSUS DE LA MORT DE LA PROCHAINE VIE DU


P’OWA au Bardo thodol le livre des morts tibétain.
Puis un moine qui vient à ma rencontre s'adresse à moi et me
dit : La mort est maintenant arrivée et tu dois quitter ce
monde.Mais tu n’es pas le seul car elle vient pour nous tous.Sois
prêt à te libérer de la vie que tu vivais.Et sois prêt à te libérer
des gens que tu fréquentais.Quelles que soient les peurs qui
surgissent en toi pendant que tu expérimentes la réalité de ton
esprit reste conscient de ces pensées et avance reconnais toute
image mentale qui survient comme ta propre création. Continue
de le reconnaître et tu trouveras la libération.
292

9 JOURS APRES LA MORT. RECONNAISSANCE PAR LE MORT DE SA


NATURE VERITABLE ET LES DIEUX PAISIBLES. ACCROCHE.
PROJECTIONS DE SON PROPRE ESPRIT. SE TRANSFORMENT EN
DIEUX EFFRAYANTS ROUGES OU BLEUS FONCES LES BUVEURS DE
SANGS QUI APPARAISSENT AU MORT AVEC 3 TETES 6 BRAS 4
JAMBES TRES ECARTEES.9 YEUX QUI LE FIXENT FURIEUSEMENT
TENANT AUX MAINS DES CRANES REMPLIS DE SANG BRUYANT DE
TONNERRE AVEC TOUT UN CORTEGE DE MONSTRES SEMBLABLES
MULTICOLORES REMPLI TOUT L ESPACE. LE MORT N A RIEN A
CRAINDRE QU IL NE TREMBLE PAS CAR CE NE SONT QUE DES
DIVAGATIONS DU PROPRE ESPRIT DU MORT NE PAS AVOIR PEUR
CAR CES IMAGES SONT LA NATURE DE L ETAT D EVEIL DU MORT.
DES QUE LE MORT L ADMET L ACCEPTE..IL EST LIBERE. CAR LE
RECONNAITRE C EST SE LIBERER. CHANTS. PRIERES MANTRAS
RECITEES. INCINERATION LIBERATION DU CORPS DETACHEMENT
DES GENS DE LA TERRE . PAR LA FAMILLE CENDRES DISPERSEES
SOMMET MONTAGNE. LES BIENS DONNES VENDUS ENCHERES PAR
MOINES MONASTERE. DIRE AU MORT QUE LE CORPS QU IL AVAIT
DEVIENT DE PLUS EN PLUS FLOU ET SON NOUVEAU CORPS
DEVIENT DE PLUS EN PLUS PRECIS. LE MORT SE REND COMPTE DE
CELA ET IL EST ENVAHI DE TRISTESSE MELEE DE PEUR ET CETTE
ERRANCE SANS FIN SANS REPOS NI
ARRET A AUCUN ENDROIT. LUI FAIRE COMPRENDRE QUE SON SEUL
BUT DOIT ETRE DE RENNAITRE LE PLUS VITE POSSIBLE ET NE PAS
SOCCUPER DE CE QUI LUI ARRIVE.. ALLER DE L AVANT VERS CE
QUI APPARAIT DEVANT LUI. LUI DIRE DE FAIRE ATTENTION ET NE
PAS AVOIR PEUR. IL DOIT RECHERCHER ET ACCEPTER UNE BONNE
NAISSANCE HUMAINE OU IL POURRA RECONNAITRE SA VRAIE
NATURE .. CELLE D ETRE UNE FEMME OU UN HOMME BON AU
CŒUR PUR DOTE D UNE NATURE CHARITABLE COMPATISSANTE …
ACCEPTER QUE LA VIE CONTINUE
APRES LA VIE ALORS LA MORT N EST QU UN PASSAGE OBLIGE
CHANGEMENT DE VIEUX VETEMENTS PAR DES NOUVEAUX.. JETER
LE VIEUX POUR LE BEAU.. SON VIEUX CORPS MALADE USE POUR
UN NOUVEAU TOUT FRAIS..INCONSCIEMMENT LE MENTAL DU
NOUVEAU CORPS REINCARNE SE RAPPELLE DES BLESSURES
RECUES DES MARQUES SUR SA NOUVELLE PEAU QUI SE
RETRANSMETTENT ET DE SES OBJETS PERSONNELS QU IL
UTILISAIT REGULIEREMENT DANS SON ANCIENNE VIE .. D
ENDROITS ..DE LIEUX DE PERSONNES TYPIQUES .. PARENTS QU IL
A BIEN CONNUS.. ENSUITE REUNION EN FAMILLE ET PRIERE
POUR RENONCER A LA COLERE AU REFUS QUI NAISSENT EN LUI
ET ACCEPTER UNE NATURE SA NATURE HUMAINE FAITE DE CHAIR
293
SANG ET D OS AVEC ENFOUIE EN LUI CETTE BELLE DOUCE
LUMIERE

DANS LAQUELLE IL DOIT SE DISSOUDRE. EN ELLE DEVENIR LA


LUMIERE PURE ET TOTALEMENT S EN IMPREGNER. ULTIME EFFORT
COMME SE JETER EN AVANT POUR PENETRER L EAU DE LA
CASCADE ET VOIR ACCEDER A L ENTREE DU TUNNEL DE BONHEUR
ET DE PAIX TOTALE .. NE PAS AVOIR PEUR DU PRECIPICE …IL VA
DEVENIR LUMIERE ET SE DISSOUDRE EN ELLE.. A CHAQUE
INSPIRATION DE SA RESPIRATION.. DANS SON CŒUR CELA EST
POUR LUI UNE COURTE REPRISE.. A CHAQUE

EXPIRATION TOUT EST FINI C EST FINI .. C EST LA DERNIERE


EXPIRATION.. L ESPACE S AGRANDIT PLUS RIEN NE RETIENT LE
MORT.. NI LE CORPS NI L ESPRIT LE MENTAL.. L ETRE FLOTTE
DANS L ESPACE..LIBRE ET EN TOUT SECURITE.. TOUT S ENTEND..
TOUT SE VOIT.. MAIS SURTOUT NE PAS SE LAISSER DISTRAIRE.. LE
FIL D OR LE LIEN A ETE COUPE.. MAINTENANT JUSTE CONTINUER
A FLOTTER LIBREMENT.. ON PEUT SE PREPARER A LA MORT SI ON
LA CONNAIT. ON DOIT ACCEPTER.. TOUT LE MONDE DEVRA FAIRE
FACE A CETTE TERRIBLE REELLE SITUATION.. VIVRE CET ETAT DE
CHOSE ET IL FAUDRA NOUS Y PREPARER…

…........................................................

Quand je sens, certains soirs, ma vie qui s'effiloche Et qu'un vol


de vautours s'agite autour de moi, Pour garder mon sang froid,
je tâte dans ma poche Un caillou ramassé dans la Vallée des Rois.
Si je mourrais demain, j'aurais dans la mémoire L'impeccable
dessin d'un sarcophage d'or Et pour m'accompagner au long
des rives noires Le sourire éclatant des enfants de Louxor. À
l'intérieur de soi, je sais qu'il faut descendre À pas lents, dans le
noir et sans lâcher le fil, Calme et silencieux, sans chercher à
comprendre, Au rythme des bateaux qui glissent sur le Nil, C'est
vrai, la vie n'est rien, le songe est trop rapide, On s'aime, on se
294
déchire, on se montre les dents, J'aurais aimé pourtant bâtir ma
Pyramide Et que tous mes amis puissent dormir dedans. Combien
de papyrus enroulés dans ma tête Ne verront pas le jour.. ou
seront oubliés Aussi vite que moi?.. Ma légende s'apprête, Je
suis comme un désert qu'on aurait mal fouillé. Si je mourais
demain, je n'aurais plus la crainte Ni du bec du vautour ni de
l'oeil du cobra. Ils ont régné sur tant de dynasties éteintes.. Et le
temps, comme un fleuve, à la force des bras.. Les enfants de
Louxor ont quatre millénaires, Ils dansent sur les murs et
toujours de profil, Mais savent sans effort se dégager des pierres
À l'heure où le soleil se couche sur le Nil. Je pense m'en aller sans
que nul ne remarque Ni le bien ni le mal que l'on dira de moi
Mais je déposerai tout au fond de ma barque Le caillou ramassé
dans la Vallée des Rois.

........................................... Artéphius prends le temps de faire


tout ce qui lui est agréable. L’objet de cet entretien est, par
malheur, beaucoup moins sublime et nullement suggestif de
pressentiments divins. C’est la pleine ordure simplement, c’est le
bran tout pur sans aucun mélange et je convie mon gracieux
lecteur à s’y vautrer avec moi quelques instants. Je ne suis
pourtant pas métempsycosiste m'entendra t'on objecter, il me
vient, je ne sais pourquoi et comment, la pensée de mon frère et
l'association de son souvenir avec l'oiseau mort s'agissant du
déplacement de l'âme. Représente la doctrine selon laquelle une
même âme peut animer successivement
plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux.
Dans le but de représenter une réincarnation, transmigration. La
métempsycose est un dogme fondamental du brahmanisme.
Certains peuples ont fait de la métempsycose une croyance
fondamentale :
les anciens Égyptiens, les Hindous... métempsychose, qui, bien
que plus conforme à l'étymologie, n'a pas été retenue par
l'Académie. Et j'en ai conservé des souvenirs...
L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On
leur empruntait aussi la métempsychose, comme une façon
d'envisager la vie, un emprisonnement de l'âme dans un corps.
Cette même âme pouvant animer successivement plusieurs corps
humains ou animaux, végétaux.
Mais lecteur intéressé vous saurez que la métensomatose,
transmigration, métempsychose, dogme fondamental du
brahmanisme, le célèbre Pythagore l'emprunta aux Égyptiens, et
communiquée aussi à plusieurs nations par nos Druides de nos
anciens Gaulois portaient la croyance que les âmes étant
295
éternelles, ne cessaient de se remuer et changer de place d'un
corps à un autre..
Si elle avait été vaillante, ils
la logeaient au corps d'un Lion; si voluptueuse dans le corps d'un
pourceau.. ainsi du reste, jusqu'à ce que, purifiée par ce
châtiment, elle reprenait le corps de quelque autre homme.
En tout cas, pas plus chez les orientaux que chez nous tout
particulièrement Artéphius constate que la pensée occidentale,
ne peut prétendre avoir atteint la sagesse absolue. Elle n'a pas
recours à des méthodes et des attitudes solennelles, priant
l'Occidental de renoncer à ses erreurs grossières et d'adopter
une doctrine mystérieuse d'autant plus merveilleuse qu'à lui-
même, elle peut paraître absurde... Cette pensée orientale
consiste en une recherche dans les
problèmes profonds de l'existence. Elle n'est pas nécessairement
meilleure que la pensée occidentale. Elle est différente ; elle
aborde les problèmes
sous un angle différent. L'Orient comme l'Occident se sont
spécialisés dans leur manière de penser. Chacun d'eux a donc la
vertu de sa propre sincérité
et de sa pénétration particulière. Mais la spécialisation n'a de
valeur que si elle mène à l'intégration & comme l'a dit Alice
Bailey, le temps n'est-il pas venu d'unir l'Orient et l'Occident dans
la zone la plus profonde de leur vie, c'est-à-dire dans leur pensée
philosophique et psychologique...la pensée est
l'action du mécanisme du langage, une activité corporelle
hautement intégrée et rien de plus" et que, lorsque "nous
étudions des processus corporels nous étudions la
pensée . il ne faudrait pas identifier la pensée à l'activité
correspondante corticale du
cerveau, mais avec tous les processus corporels en jeu
qui, implicitement et explicitement, entrent en fonction pour
produire le langage parlé, écrit et de signes, c'est-à-dire
l'activité musculaire de l'appareil vocal, du diaphragme, des
mains, des doigts, des mouvements des yeux, etc.
La psychologie étudie le monde par l'homme, c'est-à-dire
l'expérience comme dépendant du système nerveux, tandis que
la physique étudie l'expérience comme existant indépendamment
du système nerveux. Il faudrait donc inclure la psychologie parmi
les sciences générales, comme une discipline qui dévoile les
traits généraux du mental et qui définit celui-ci
comme la totalité de l'expérience humaine considérée comme
dépendant d'un système nerveux ... La psychologie étudie la
totalité de l'environnement considéré comme existant seulement
au moment où il
296
affecte le système nerveux humain, tandis que la physique étudie
la totalité de l'environnement comme
existant au-delà du moment où il affecte le système nerveux
humain et deux hypothèses qu'il faut distinguer; l'une peut
être fausse même si l'autre est juste. Ces deux
hypothèses sont, la première, que tous les processus du
monde appartiennent fondamentalement à une seule
catégorie, et la deuxième, que tous ces processus
appartiennent à la catégorie communément admise par
les sciences physiques dans leurs interprétations
concernant la nature inorganique, c'est-à-dire des
événements d'ordre mécaniste, on obtient une explication
mécaniste lorsqu'on réussit à construire le modèle mécaniste
d'un mécanisme, ou strictement déterminés et par conséquent
strictement prévisibles.L'apparence physique de l'individu, ses
traits
psychiques ou ce qui pourrait être appelé la chimie de son âme,
sont
démontrés, dans une large mesure, par le caractère et par la
quantité des sécrétions internes de ses diverses glandes.Certains
vont jusqu'à nier l'existence de la conscience et à la considérer
comme étant inhérente à la matière, le chercheur oriental dirait
qu'elles le font avec raison. Mais si la conscience caractérise les
nerfs comme la vibration caractérise d'autres formes de matière.
La conscience est aussi définie comme une intégration et une
succession complexes d'activités corporelles qui sont étroitement
apparentées aux mécanismes du verbe et des gestes, ou bien qui
les
impliquent, déterminent le plus souvent l'expression
sociale.............................

J'ai connu dans le parcours de mon existence sur cette terre bien
des gens perfides, astucieux, manipulateurs, menteurs, bluffeurs,
qui le sourire aux lèvres m'ont accablé de tendresse et m'ont
appelé frère. Des années plus tard, j'ai bien dû comprendre,
qu'en règle générale, c'étaient les mêmes qui, au plus ils me
détestaient, étaient prêts à me nuire.

LA LANGUE D OR :
297
Il est vrai, sans mensonge, certain et tout à fait véridique. Tout
ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est
en haut est comme ce qui est en bas, afin d'accomplir les
miracles de la chose Une. ... toutes choses sont nées de cette
chose unique.. Durant mon court passage de pèlerin en ce
monde, j’aurai toujours exercé à l’égard du Plus Grand qui est en
Secret le constant hommage de mon intelligence et de ma
volonté. Si je lui suis toujours resté fidèle ainsi qu’à sa proche
divine étoilée, par la foi et par les œuvres; si avec elle j’ai
courageusement travaillé, lutté et souffert pour la cause du
Maître; si je peux réaffirmer avoir combattu le bon combat,
j'aurai achevé ma course, j'aurai conservé ma foi; et en cet ultime
bienheureux jour de la pesée de mon âme, il me restera à
attendre armé de ma seule patience la décision de justice que le
juste juge aura rendu à mon égard....Dieu éternel grand de
l’univers créé ; fait que nous, tes serviteurs puissions toujours
avoir souvenance des choses secrètes et bénies que nous avons
appris, que nous vivions comme il convient, avec intelligence en
nos entreprises, donnez-nous des forces pour supporter toutes
difficultés et la beauté pour orner votre Grand Royaume.

Je me suis trouvé pendant plusieurs semaines dans un


abattement d'esprit tel que mon âme n'avait pas la force de
soulever une seule pensée. La vie est bien dure dans ces
moments et ils tiennent beaucoup de place dans notre vie.
Heureusement tout passe,tout finit, et la Providence après une
courte épreuve, endort, comme une mère tendre, toutes nos
douleurs dans son sein..
Et l'Eternel seul dans le temps et l’éternité comme une
mystérieuse lumière blanche veillait à l’amour enfermé au plus
profond de moi vibrant à une vitesse vertigineuse. .Prends-moi
dans ton silence, loin des bruits et de l’agitation du monde.
Dans un silence où tout mon être se retrouve en sa vérité,
en sa nudité, en sa misère, car ce silence me permet de me
découvrir moi-même.
Fais taire en moi ce qui n’est pas de toi, ce qui n’est pas ta
présence.
Impose silence à mes désirs, à mes caprices, à mes rêves
d’évasion,
à la violence de mes passions.
Imprègne de ton silence ma nature trop impatiente de parler,
trop encline à l’action extérieure et bruyante.
Fais descendre ton silence jusqu’au fond de mon être, et fais
remonter ce silence vers toi, en hommage d’amour.
Fraternité Confrérie des Alchimistes&Magiciens
298
Admis à la retraite, j'ai décidé de ne plus recevoir personne à
pénétrer chez moi, il m'est donné
de vivre en tête à tête avec ma dulcinée, mon intelligence et ma
raison. Le bien-être et la paix pour toute la vie
pour un cœur honnête doté d'un esprit sage. Je poursuis mon
existence sans cris, colère, ni brouille, mais dans le pur bonheur,
une existence dorée et sereine en exercant une pratique douce
de mes instruments de musique. J e m'applique aussi à de
longues séances de méditation et seule ma monomanie
scientifique vient se mettre de la partie et troubler la tranquilité
de mon laboratoire.. L'art des sciences occultes et de la
divination que je pratique est à mes yeux un savant résultat issu
d'une combinaison de portes ouvertes du monde scientifique
humain, d'observations en toutes matières et le cours des astres
qui me vient du vénérable Maître Altotas. Bien que je suis
affecté de sentiments religieux si puissants qu'ils nécessitent que
je me montre aux offices.
La science de mon initiation et que je pratique vient d'Egypte,
l'astronomie de Chaldée. Depuis le règne du pharaon Manès et
Busiris, Osymandyas, Uchortus et Moeris, le devin des songes
Joseph fondateur de la chiromancie, l'invention du zodiaque,
l'agriculture et les sciences physiques inventées par les
cosmogones de Phré et d'Horus.
Les philtres dévoilés par les prêtresses d'Anouké.
La médecine par les prêtres de Sérapis.
Je crois ne rien ignorer de ce qui compose des combinaisons
humaine . Rien ne m'étonne , ni ne m'afflige si ce n'est le mal que
je ne puis empêcher, espérant arriver avec
calme au bout d'une longue existence.
Une attraction mystérieuse m'a toujours entraîné
vers les beautés de certains pays, tels l' Ecosse ou
la France, bien que l' idée d'y faire
fortune ne m'aura exalté,
n'aura germé, ni fleuri en moi.

Garde un Livre écrit de ta plume. Un frippon trouve toujours son


Maître..
Laisse tes frères & soeurs copier ce qu'ils veulent;
299
mais jamais ne te sépare du Livre, &² jamais ne conserve les
écrits des autres,
car si leur écriture était reconnue, ils pourraient être emmenés &
torturés en Justice.
A cette cause, chacun conservera ses écrits
& les détruira en cas de danger.
Apprend par coeur tout ce que tu peux,
& réécris le Livre une fois le danger passé.

Lorsque quelqu'un meurt en laissant son Livre,


tu le détruiras.
S'il était trouvé, le Livre serait une preuve suffisante contre lui,
& sachant « qu'il n'est point de sorcier isolé »,
ce serait péril pour ses amis.
Ainsi, détruis tout ce qui est superflu.

Si l'on trouve ton Livre sur toi,


Telle preuve ne suffit que pour toi seul,
& tu pourrais être torturé.
Garde- toi de toute pensée sur le culte;
prétend que tu as eu quelque cauchemar,
qu'un démon t'as forcé à écrire cela sans que tu ne t'en rendes
compte.
Pense en toi-même:
« je ne sais rien & rien ne me souviens.
J'ai tout oublié. »
Tache de t'en convaincre.

Si les supplices sont insupportables, dis:


« je confesserai,
car je ne puis endurer ces tourments.
Que voulez-vous que je dise?
Dites & j'admettrai ».
S'ils tentent de te faire avouer des chimères,
tel que voler dans les airs,
converser avec le Diable,
sacrifier des enfants
& manger de la chair humaine,
tu seras libéré des tourments en disant:
« j'ai eu quelque cauchemar,
je n'étais pas moi-même,
j’étais folle. » Tous les magistrats ne sont pas méchants.
Avec des circonstances atténuantes,
ils pourraient se montrer miséricordieux.

Si tu nous as dénoncé, rétractes-toi;


300
dis que tu as bafouillé sous la torture,
que tu ignorais ce que tu faisais ou disais.
Si tu es condamné, ne crains pas.
La Fraternité est puissante.
Ils pourraient t'aider à t'échapper si tu restes inébranlable.
SI TU NOUS TRAHIS,
IL N'Y A AUCUN ESPOIR EN CETTE VIE OU DANS LA PROCHAINE.

Si tu restes inébranlable jusqu'au bûcher,


il est certain que des drogues t'aideront.
Elles parviendront jusqu'à toi & t'engourdiront.
Et si tu trépasses, qu'est-ce qui t'attends au-delà? L'extase de la
Déesse.
Il en va de même pour les outils de travail;
qu'ils soient des objets courants que n'importe qui peut avoir
chez soi.
Que les pentacles soient de cire,
afin qu'ils fondent ou cassent aisément.
N'ai point d'épée, à moins que ton rang ne t'y autorise,
& ne grave de noms ou de marques sur quoi que ce soit.
Inscris les noms & les marques à l'encre puis effaces-les sitôt que
les outils sont consacrés.

Ne jamais se vanter,
ne jamais menacer,
ne jamais souhaiter du mal à qui que ce soit.
Lorsque l'on jacasse à propos de l'Art, dis:

« ne me parles pas d'une telle chose, cela m'effraie.


C'est malchance que d'en parler ».
L'ennemi auquel nous sommes confrontés ne ressemble pas à
ceux que nous avons eu par le passé. Ce scélérat se dissimule
dans l'ombre, ne connaît aucun respect de la vie humaine. C'est
l'ennemi qui fait sa proie de tout innocent et parfois même d'un
voisin ou copain souvent de qui on est confiant. Lorsque son
crime est accompli, il se cache. Tirant profit du bénéfice des
complicités de gens abusés qui lui font entière confiance. Il ne
pourra pas se cacher, se dissimuler et fuir éternellement. Notre
coquin ennemi au double visage imagine avoir des abris sûrs,
mais ils ne le resteront pas indéfiniment. Un jour ou l'autre il
commettra une petite erreur et c'est cela qui toujours a permis à
la Justice d'empêcher cet ennemi de poursuivre ses nuisances.
S'attaquant aux peuples du monde entier, on lui fera face réunis
ensemble et par le pouvoir uni, toutes les ressources
regrouppées, il sera neutralisé impuissant à jamais. Jour après
jour, la lutte exigera encore patience, temps, moyens,
301
concentration sur l'objectif. Mais ensemble, inébranlables,
résolus et déterminés contre
l' ennemi, on fera mordre la poussière à ce monstre encore faut-il
qu'il ne bénéficie pas de l'habituelle indulgence que l'on connaît à
ses juges...
Un court témoignage qui me touche et en dit long sur l'accueil et
les souffrances des réfugiés en France au moment de la guerre
d'Espagne avec le dur régime insoutenable sous FRANCO... En
janvier et février 1939, au moment de la Retirada, j’avais 9 ans
raconte cette personne, et nous étions particulièrement bien «
placés », dans les Pyrénées-Orientales, comme « témoins
oculaires » (et participatifs, selon les cas, car il y a eu, hélas,
c’est éternel!, un clivage entre ceux qui étaient « républicains »
-ma famille- et les « autres » qui, au lieu de vouloir porter
secours à ces malheureux, les injuriaient dans leurs journaux de
« droite » et même « royaliste’, comme: « Le Roussillon ».
Ignoble!
L’hiver était particulièrement dur, cette année-là; il y avait encore
des murs de neige, de chaque côté de la route lorsque ces
pauvres gens passèrent la frontière au Perthus. J’ai une photo,
affirme cette dame, où l’on voit un soldat républicain (ils étaient
tous maigres à faire peur) qui porte, installée à cheval autour de
son cou, une petite fille d’une dizaine d’années avec une jambe
en bois !
On les a jetés sur le sable de nos plages battues de pluie et de
tramontane (le terrible vent du Nord qui semble encore plus froid
parceque très fort et on ne peut s’en protéger). Sept camps de «
concentration » (le mot était écrit au-dessus de la porte d’entrée
d’un des camp) dans ce petit département!
On avait eu le temps et les moyens de construire des km et des
km d’énormes barbelés mais pas un seul abri pour eux. Pas un
toit pour s’abriter des intempéries (janvier et février sont en
général les deux mois d’hiver, les plus durs, ici). Ils s’enterraient
eux-mêmes dans le sable. A Perpignan même, il y a eu deux
camps (un abrité, l’autre sous les pins d’une pinède, là aussi sans
abri.
Les aides ? Les témoignages ? Il y en a relation, dans des
publications en français, en espagnol et en catalan. Très
invalidée poursuit la rédactrice de ce message, j’aurai 89 ans
accomplis le 28 août…Il m’en arrive encore parfois, à distance et
incidemment, comme par exemple, ce que m’en a dit, il y a une
dizaine d’années, un de Barcelona. Son grand-père a été secouru
ici, l’a sorti du camp du Barcarès… Puis il a pu rejoindre
Barcelona où il est resté caché, sans sortir, jusqu’à la mort de
Franco, en novembre 1975! FRANCO a tué plus de gens en temps
302
de paix qu’en temps de guerre! et jamais inquiété par la justice
internationale!
il n’a pas laissé un seul survivant de ceux qui n’avaient pu fuir à
l’exil et il les tuait à la fameuse Preso’ Model on est en train de la
détruire à peine maintenant!, il les tuait au garrot (la pire des
tortures). On retrouve encore, toutes ces années-ci, des « fosses
communes »… un peu partout!

En Belgique on nous retire de jour en jour nos libertés mais c'est


pour notre propre sécurité... Ah bientôt la micropuce... les acquis
sociaux, et quoi encore?

Des hommes et femmes rigides et sans coeur lorsqu'on parle


immigration: Tout en se présentant comme garant de la vertu
légale à savoir la loi c’est la loi, notre gouvernement n’a aucun
respect de la parole donnée ce qui représente une volonté de
faire figurer la Belgique parmi les pays les plus fermés de l’Union
Européenne.
Utopie en relisant ce texte: si c’était possible, je voudrais que les
prêtres imitent le Christ, qu’ils soient des
hommes de loi charitables et aimant leur prochain comme eux-
mêmes. Je voudrais des médecins tempérés et modestes, des
hommes politiques dédaignant le monde, des philosophes se
connaissant eux-mêmes, des nobles vivant honnêtement, des
commerçants abandonnant le mensonge et la fraude, des
magistrats renonçant à la
corruption, etc. Mais cela est impossible et il me faudra bien
accepter le monde tel
qu’il est... Au royaume des aveugles, le borgne est roi..
Chrysopée, Solve & Coagula, Ouroboros, Materia Prima..
Se retrouver face au Créateur..
N'en jamais revenir..
Chienne de vie, je t'aime..
Toi qui bientôt me séparera sans bruit,
De pas de qui tu m'as unis.
Aussi que voulez-vous qu'un bagnard tel que moi,
foute encore de vos guitares !
Maintenant que la jeunesse
S'éteint aux carreaux bleuis,
Machinale m'a trahi.
Tu t'en souviens, souviens-t-en,
Chante à d'autres le printemps.
Détourne ses yeux lilas.
N'est plus ici, n'est plus là.
Sur d'autres ch
303
Psychanalyse et immersion dans l'inconscient d'un voyage durant
une grande partie de ma vie dans les espaces imaginaires de l'Art
occulte.
Quand un soir je vous ai parlé du Calabri, je n'ai visé évidemment
que ce guitariste qui au cours des ans aura accaparé l'instrument
sans manifestement en posséder l’Esprit vivant..
Que voulez-vous qu'un bagnard tel que moi foute de votre
guitare !
Chienne de vie , je t'aime...
Vous qui allez bientôt séparer sans bruit, mes pas de celles et
ceux de qui vous m'avez uni. Je suis encore bien sensible au
charme de la vieille chanson française des chanteurs et
chanteuses à textes. Faudra t'il lentement dégager de l’amour, de
la haine, sa pensée, sa connaissance, soi-même, alors que l'on
est si près de s’éteindre en l'Eternel. Un peu charmeur, un peu
acteur, un peu diseur, gentil, salaud, artiste, hypocrite, touriste,
au creux des vagues humaines, j'ai fait le tour de moi-même,
j'arrive en fin de vie, goûtant toujours joies et soucis, rêvant
entre deux draps de nuit, à la vie belle, embellie desséchée qui
sourit le temps d'un soupir, sur le miroir des souvenirs et a tous
mes amis partis. Ce sont mes dernières vacances, j'ai déjà 63 ans
d'enfance et le mal de mon pays. Moi qui déjà ai quitté une
région où je suis né, et où j' ai laissé bon nombre de gens avec
qui j'ai tant aimé vivre. Au fil des ans qui sont passés si vite, mes
souvenirs me réapparaissent toujours de plus en plus beaux. Et
chance énorme, tant que je serais vivant, même avec le temps
qui s'enfuit, sans rien pouvoir changer, rien ne pourra jamais
s'estomper.
Atelier de phobies musicales art littérature poesie esoterique
gnostique..
Ne sachant désaltérer ma perpétuelle soif de l'infini, je vis
méditant , dans mon harmonieux sanctuaire avec l'art des
grandes choses oubliées du langage humain. Un art qui renferme
une mystérieuse inconnue de divinité dont je m'efforce de
découvrir et dégager l'inintelligible et incompréhensible infime
partie. Je m'attendris de sa beauté et je le célèbre dans ma
petite maison paisible où la plus grande partie de ma vie j'aurais
aimé, peiné, prié et où vous avez voulu que je vous adore en
silence..Je vous salue au delà , vous qui êtes la joie d'une
immense, infinie et sublime aurore. J' aurais accepté avec amour
vos enseignements et décisions, jusqu'à ce que mon âme
abandonnant içi bas tous mes bien-aimés et mon immense panier
d'ondes musicales quittera les sombres nuées de l'ombre noire
pour aller se joindre à vous , ensemble de pureté au rivage de
l'éternité..
DIEU SEUL CONNAIT
304
L ABIME INSONDABLE
QU EST LA MISERABLE
SOUFFRANCE INTERIEURE
DE L ESPRIT HUMAIN ..Au royaume des aveugles, le borgne est
roi..
Chrysopée, Solve & Coagula, Ouroboros, Materia Prima..
Se retrouver face au Créateur..
N'en jamais revenir..
Chienne de vie , je t'aime..
Toi qui bientôt me séparera sans bruit,
des pas de qui tu m'as unies.
Aussi que voulez-vous qu'un bagnard tel que moi,
foute encore de vos guitares !
Maintenant que la jeunesse
S'éteint aux carreaux bleuis,
Machinale m'a trahi.
Tu t'en souviens, souviens-t-en,
Chante à d'autres le printemps.
Détourne ses yeux lilas.
N'est plus ici, n'est plus là.
Sur d'autres chemins légers,
Suit un nuage étranger.
Chante à l'autre le printemps,
Appuie-voleur généreux
Me laissant mon droit d'aînesse
Et l'argent de mes cheveux.
Il fait beau à n'y pas croire,
Il fait beau comme jamais.
Quel temps sans mémoire,
On ne sait plus comment voir,
Ni se lever ni s'asseoir,
C'est un temps contre nature,
Comme le ciel des peintures,
Comme l'oubli des tortures,
Frais comme l'eau sous la rame,
Un temps fort comme une femme,
à damner son âme, à rire et courir,
à ne pas mourir, à craindre le pire,
Il fait beau comme jamais.

Coin des Hydropathes Minus Habens et des Cénobites Tranquilles


au passé d'Ethile.

POLIPHILE HYPNEROTOMACHISTE DE CLAUDIUS ARTEPHIUS


305
Cahier pittoresque et anecdotique reprenant quelques
délicieuses chansons du peuple français avant qu'il ne les ait
oubliées. Aménagées avant qu'on ne les ait oubliés - Je n'entends
pas le mal », « je ne vois pas le mal » et « je ne dis pas le mal »…
C'est un concept bouddhique déjà vu...Et quand l’homme est
incroyant et révolté, c’est étonnant comme ses genoux
s’accommodent facilement d’une idole quelconque.
Est-ce Ainsi Que Les Hommes Vivent ?
Tout est affaire de décor
Changer de lit changer de corps
A quoi bon puisque c'est encore
Lui qui lui-même se trahit
lui qui se traîne et s'éparpille
Et son ombre se déshabille
Dans les bras semblables des filles
Où il a cru trouver un pays.
Cœur léger cœur changeant cœur lourd
Le temps de rêver est bien court
Que peut-il faire de ses jours
Que peut-il faire de ses nuits
Il n’avait amour ni demeure
Nulle part où il vive ou meure
il passait comme la rumeur
il s'endormait comme le bruit.
Est-ce ainsi que les hommes vivent
Et leurs baisers au loin les suivent.
C'était un temps déraisonnable
On avait mis les morts à table
On faisait des châteaux de sable
On prenait les loups pour des chiens
Tout changeait de pôle et d'épaule
La pièce était-elle ou non drôle
Moi si j'y tenais mal mon rôle
C'était de n'y comprendre rien
Dans le quartier Hohenzollern
Entre la Sarre et les casernes
Comme les fleurs de la luzerne
Fleurissaient les seins de Lola
Elle avait un cœur d'hirondelle
Sur le canapé du bordel
Il venait s'allonger près d'elle
Dans les hoquets du pianola.
Le ciel était gris de nuages
Il y volait des oies sauvages
Qui criaient la mort au passage
Au-dessus des maisons des quais
306
Je les voyais par la fenêtre
Leur chant triste entrait dans mon être
Et je croyais y reconnaître
Du Rainer Maria Rilke.
Elle était brune et pourtant blanche
Ses cheveux tombaient sur ses hanches
Et la semaine et le dimanche
Elle ouvrait à tous ses bras nus
Elle avait des yeux de faïence
Elle travaillait avec vaillance
Pour un artilleur de Mayence
Qui n'en est jamais revenu.
Il est d'autres soldats en ville
Et la nuit montent les civils
Remets du rimmel à tes cils
Lola qui t'en ira bientôt
Encore un verre de liqueur
Ce fut en avril à cinq heures
Au petit jour que dans ton cœur
Un dragon plongea son couteau

Le monde n'est plus ce qu'il était


plus de soleil plus de chevaux
de romance de bon air
ni d'essence Tout fout le camp
plus Paris plus de halles
de bords de Seine que des autos
Plus que des problèmes
plus de maison que la télé et l'ordi
plus de trottin que du tapin
plus de blés d'or plus de louis d'or
de conscience que des banques
plus de bon pain ni de bonne viande
de fromage de poulet
plus de vrai lait ni d'amour ni de serment de clairs de lune de
galanterie que la pilule plus de ferveur que du sexe plus de fleur
bleue que du pince-fesses
plus de héros ni d'héroïne
que du hasch et de la morphine
A quoi bon A quoi bon hurler
gueuler se griser se bomber
Adorer la vie quoi qu'on se dit
A quoi bon Puisque c'est fini Ou c'est moi peut-être moi qui
vieillis...
307

Faisant preuve de sagesse, acceptant d'avance toutes les


informations de l'expérience scientifique, en accueillant des
hypothèses, bien que n'en préférant aucune, je sais, je dis
qu'aucune de ces causes, réelles ou supposées, ne démentira
l'enchaînement naturel, fatal des choses. Je sais que les dieux
satisfaits de leurs biens n'en cherchent pas d'autres et coulent
en paix leurs jours. Que si la nature opère quelque merveille, ce
ne sont pas eux qui ont pris la peine de nous l'envoyer du haut
de la voute céleste. Cet ordre n'est point l'effet de la providence,
de dieux libres de tous maux ils en ignorent les nôtres, ni vice, ni
vertu, ni pitié, ni courroux, n'ont prise sur les dieux. Ils sont trop
loin de nous: rien n'est sorti de rien, rien n'est l'oeuvre des dieux.
Seuls aux yeux des mortels, l'ignorance des causes transporte
aux dieux, le sceptre et l'empire des choses... Rien ne naît de
rien... Pour qu'une chose naisse, il faut qu'une autre meure. La
mort nourrit la vie et l'univers sans commencement ni fin ne
demeure. Rayon de soleil calorique, coloré et lumineux conçut à
partir d'atomes, de rien, d'un espace éthérique, traversant un
vide inexistant sans bornes par un infini hasard berçant de points
d'or ma chambre fermée.Solomonic Temple. Faisant preuve de
sagesse, acceptant d'avance toutes les informations de
l'expérience scientifique, en accueillant des hypothèses, bien que
n'en préférant aucune, je sais, je dis qu'aucune de ces causes,
réelles ou supposées, ne démentira l'enchaînement naturel, fatal
des choses. Je sais que les dieux satisfaits de leurs biens n'en
cherchent pas d'autres et coulent en paix leurs jours. Que si la
nature opère quelque merveille, ce ne sont pas eux qui ont pris la
peine de nous l'envoyer du haut de la voute céleste. Cet ordre
n'est point l'effet de la providence, de dieux libres de tous maux
ils en ignorent les nôtres, ni vice, ni vertu, ni pitié, ni courroux,
n'ont prise sur les dieux. Ils sont trop loin de nous: rien n'est
sorti de rien, rien n'est l'oeuvre des dieux. Seuls aux yeux des
mortels, l'ignorance des causes transporte aux dieux, le sceptre
et l'empire des choses... Rien ne naît de rien... Pour qu'une chose
naisse, il faut qu'une autre meure. La mort nourrit la vie et
l'univers sans commencement ni fin ne demeure. Rayon de soleil
calorique, coloré et lumineux conçut à partir d'atomes, de rien,
d'un espace éthérique, traversant un vide inexistant sans bornes
par un infini hasard berçant de points d'or ma chambre fermée.

Au Tribunal des flagrants délires


L'amour, quand y a plus d' carbure
C'est comme un vieux falzar pourri
308
Ça s' débine par toutes les coutures
Et c'est un vieux con qui te l' dit

Qui connaît la vie comme sa poche


Je tire sur mes cinquante carats
J' grisonne et j'ai pris d' la brioche
Ça va durer ce que ça pourra
Mais l'amour, si j'en ai ma claque
C'est que j'en ai toutes les raisons
Un beau jour, brusquement ça craque
C'est comme le feu dans la maison
T'as beau fissa pour les mettre
Tu prends vingt berges d'un seul coup
Tu commences à r'lire tes vieilles lettres
Et tu deviens jobard à feu doux
Tandis que si t'as du carbure
T'as quand même des consolations
C'est jamais des affaires qui durent
Mais ça donne des satisfactions
La frangine qui renâcle à l'oseille
Personnellement, j'en connais pas
Un p'tit chouia tirer l'oreille
Mais si t'insistes, ça dure pas
C'est pas moral ce que j' te raconte
Faut pas t'effaroucher pour ça
J'y ai jamais trouvé mon compte
À tous leurs bobards à la noix -
T'as une mignonne petite figure
Alors, les comme moi, les mich'tons
Tâche de leur prendre beaucoup d' carbure
Plus tard, tu verras qu' j'ai raison
savoir, oser, faire, se taire..
Parcours culturel :    C'est la semaine Sainte.
Mangez du Poisson. Pensez à votre Morue.

Si seulement ma main pouvait vous écrire ce que j'ai dans le


coeur..Méditant sur ma propre vie dans la réalité des jours qui
passent. Je vous dirais n'avoir que des bonnes pensées et ne
faire que ce que je sais être juste et bon. J'ai pour but de
conserver un self controle permanent, une bonté, un respect de
moi et des autres, une compréhension et une pensée libre de
toute illusion et de tout égoïsme personnel. Pas de mensonge
prononcé, pas de parole inconvenante ,et ne dire juste que la
vérité . Je ne fais que des actes paisibles, remplis d' honnêteté,
de désinterêt personnel . J'ai absolument toujours eu des moyens
309
d'existence honnête, des aspirations, des projets et désirs
suffisament élevés dans la société, des souhaits honorables pour
moi-même et ma famille. Faisant des efforts journaliers, garder
une certaine concentration et une attention suffisante mais
juste.Traitant avec correction les hommes aussi bien que les
animaux comme je le ferais pour moi-même.

Notre-Dame de Paris : l'omphalos des routes de France et le


grand livre rnuet des alchimistes
Quittons I'athanor pour les rives de la Seine. Franchissons le
fleuve au pont Saint-Michel, tournons à droite pour emprunter le
quai du
À arché Neuf, et nous voila déjà sur le parvis de Notre-Dame. Au
milieu des par,és, une petite plaque octogonale en alliage de
cuivre
figure le Point zéro des routes de F'rance, l'omphalos du réseau
routier français. Si tous les chemins mènent à Rome, toutes les
routes
de France naissent là, de cet improbable nombril de métal et de
granit, né d'une suggestion faite par André Michelin, le 28
octobre
1918, dans son rapport sur la route et la signalisation. Il
proposait
« que toute route commence à son point d'origine, celui-ci étant
l'extrémité la plus rapçrrochée de Paris, et que pour toutes les
routes
partant de Paris, Notre-Dame soit invariablement prise comme le
point de départ. »
La cathédrale a été bâtie selon une orientation rigoureuse ; Jean
Phaure. dans son « Introduction à la géographie sacrée de Paris
barque d'Isis » (éditions du Borrégo, Paris 1988), expiique que
l'axe
de la nef de Notre-Dame correspond au lever du soleil à des
dates
importantes du calendrier liturgique : les 2 février (fête de la
Purification, de la Présentation au Temple) et 11 novembre (Saint
Martin, évangélisateur des Gaules), et à son coucher les 8 mai
(Saint
Nlichel de printemps) ct 6 aofit (T'ransfiguration du Christ).
D'autre
part, l'axe de la nef est décalé de 26' par rapport à l'axe nord-sud
;
en Kabbale, 26 est le nombre de Yahweh car il est la somme des
valeurs des quatre lettres hébraïques de ce nom : iod = 10, he =
5,
vau=6)he=5.
310
Les révolutionnaires (du moins ceux qui tiraient les f,rcelles dans
la
pénombre) tinrent le plus grand compte de ces données de
géographie sacrée. Ainsi, c'est 1e 10 novembre 1793. qu'i1s
organisèrent, à Notre-Dame, la grandiose et bouffonne fête de la
Liberté et de la Raison. C'est encore la veille d'une des dates-clés
de
Notre-Dame, le 7 mai 7794, que Robespierre fait son rapport à la
Convention sur les « principes de morale politique qui doivent
guider
la Convention dans l'administration intérieure de la République ».
Dans la foulée, il fait décréter par une assemblée à la botte que «
le
peuple français reconnaît I'existence de l'Etre Suprême et de
l'immortalité de l'âme ». Le lendemain, 8 mai 7794, ll procède à
un
sacrifice humain en l'honneur de son idole : vingt-sept fermiers
généraux dont Lavoisier sont guillotinés. Les dieux ont touiours
soif
de sang.
Intéressons-nous de plus près à la somptueuse dentelle de
pierrede l'édifice. On peut n'y voir qu'un remarquable trésor de la
statuaire
gothique sauvé des injures du temps par Viollet-le-Duc, ou bien
aller
au-delà des apparences.
Pour les adeptes de l'Art Royal, la signification de la double
rangée de bas-reliefs qui encadrent le portail du Christ, ou portail
central, est de nature alchimique. De fait. on y retrouve bien des
symboles hermétiques. Signalons, entre autres) sur la gauche du
portail (en regardant le Christ), un Job sur son fumier, image du
compost alchimique des premières phases de l'æuvre ; la
salamandre et le serpent représentation du mercure
philosophique.
Sur la droite du portail, on peut contempler (en coupe
longitudinale) un athanor destiné à accueillir l'æuf philosophique
et
un autre athanor protégé des influences extérieures par un
alchimiste en armure. Par ailleurs, Fulcanelli, dans k Mystère des
cathédrales, a révélé la signification hermétique des vingt-quatre
médaillons du portail du Jugement Dernier. Après l'alchimie,
passons à sa complice l'astrologie. Le cycle annuel est représenté
par les signes du zodiaque des vitraux de la grande rosâce
centrale,
et ceux) sculptés, du portail de la Vierge. Le cycle lunaire d'Isis
est
311
illustré par la galerie des rois. Les vingt-huit figures sculptées
seraient censées représenter les rois de Juda ; mais, d'après la
Bible,
il n'y aurait eu que dix-huit ou dix-neuf rois...Saint est Dieu, le
Père de toutes choses.
Saint est Dieu, dont la volonté s’accomplit par ses propres
puissances.
Saint est Dieu qui veut être connu, et qui est connu de ceux qui
lui appartiennent.
Tu es saint, toi qui, par la Parole as créé tout ce qui existe.
Tu es saint, toi à l’ image de qui la nature universelle a été
créée.
Tu es saint, toi que la nature n’a point formé.
Tu es saint, toi qui es plus puissant que toutes les puissances.
Tu es saint, toi qui es supérieur à tout ce qui est.
Tu es saint, toi qui t’ élèves au-dessus de toute louange.
Accepte les pures offrandes que la Parole a suscitées en mon
âme et en mon coeur tourné vers toi, Ô Inexprimable,
Ô Indicible, dont le silence, seul, peut exprimer le nom.
Prête l’oreille a' ma prière de ne jamais être séparé de la Gnose,
la vraie Connaissance propre à mon être fondamental.
Penche-toi sur moi et remplis-moi de ta force ; par cette
grâce, j’apporterai la lumière à ceux de ma race qui sont dans l’
ignorance, mes frères, tes fils. Oui, je crois et témoigne par mon
sang : je vais vers la Vie et la Lumière.
Sois loué, Ô Père, l’ homme qui est tien veut se sanctifier avec toi
: tu lui en as transmis la puissance.

Ma mère était Catholique mais je suis Bouddhiste


par principe, aussi un peu Juif et Gnostique, mais
Protestant par mes amis bien qu'étant
Athée de famille par mon père.
Athée Oh grâce à Dieu .
Chaque nouvelle existence terrestre restaurera en moi un besoin
d'expérience métaphysique qui demeure la part inexpugnable
d'une Rerum Subscriptio. Les jours succèdent aux jours, les mois
suivent les mois, les années s'ajoutent aux années, aucun succès
ne vient encourager mes recherches alchimiques. Egypte, pays
mémorable. Tu n'a point trahi le mystérieux secret des jours
anciens. Pourtant depuis Héraclée jusqu'à Champollion, tant d'
explorations et de tentatives audacieuses se sont répétées. Bien
savantes recherches qui n'auront encore pu trouver la clé des
hiéroglyphes.

Saint est Dieu, le Père de toutes choses.


312
Saint est Dieu, dont la volonté s’accomplit par ses propres
puissances.
Saint est Dieu qui veut être connu, et est connu de ceux qui lui
appartiennent.
Tu es saint, toi qui, par la Parole, as créé tout ce qui existe.
Tu es saint, toi à l‘image de qui la nature universelle a été créée.
Tu es saint, toi que la nature n‘a point formé.
Tu es saint, toi qui es plus puissant que toutes les puissances.
Tu es saint, toi qui es supérieur à tout ce qui est..
Tu es saint, toi qui t’élèves au-dessus de toute louange.
Accepte les pures offrandes que la Parole a suscitées
en mon âme et en mon coeur tournés vers toi,
Ô Inexprimable, Ô Indicible, dont le silence, seul, peut exprimer
le nom.
Prête l‘oreille à la prière que je t’adresse de ne
jamais être séparé de la Gnose, la vraie connaissance
propre à mon être fondamental. Penche-toi sur moi et remplis-
moi de ta force ;
par cette grâce, j’apporterai la lumière à ceux
de ma race qui sont dans l'ignorance, mes frères, tes fils.
Oui, je crois et témoigne par mon sang : je vais vers la
Vie et la Lumière. Sois loué, Ô Père, l‘ homme
qui est tien veut se sanctifier avec toi : tu lui en as transmis la
puissance.

PRIÈRES POUR LES ÂMES DU


PURGATOIRE

Souvenez vous, ô très


miséricordieuse Vierge Marie,
qu'on a jamais entendu dire
qu'aucun de ceux qui ont eu recours à vous,
imploré votre protection ou réclamé votre secours,
ait été abandonné.
Animé d'une pareille confiance,
ô Vierge des vierges, ô ma Mère,
je viens à vous, et gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne devant vous.
Ô Mère du Verbe, ne rejetez pas mes humbles prières,
mais écoutez les favorablement et daignez les exaucer.
Amen !
Refugium
peccatorum, Ora pro nobis: Je vous salue, Marie....
Consolatrix Afflictorum, Ora pro nobis: Je vous salue,
313
Marie....
Auxilium Christianorum, Ora pro nobis: Je vous salue, Marie....
uvenez vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie,
qu'on a jamais entendu dire
qu'aucun de ceux qui ont eu recours à vous,
imploré votre protection ou réclamé votre secours,
ait été abandonné.
Animé d'une pareille confiance,
ô Vierge des vierges, ô ma Mère,
je viens à vous, et gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne devant vous.
Ô Mère du Verbe, ne rejetez pas mes humbles prières,
mais écoutez les favorablement et daignez les exaucer.
Amen !

Refugium peccatorum, Ora pro nobis: Je vous salue, Marie


Consolatrix Afflictorum, Ora pro nobis: Je vous salue, Marie
Auxilium Christianorum, Ora pro nobis: Je vous salue, Marie

O Marie Reine Immaculée, je viens vous offrir mes prières et mes


sacrifices aux intentions des âmes qui souffrent dans le
purgatoire.

Vous pouvez adoucir leurs souffrances, éteindre les flammes qui


les dévorent, réduire le temps de leur purification, et leur ouvrir
la porte du Ciel. Usez en leur faveur de votre Coeur maternelle et
de votre royale autorité.

O Marie Reine Immaculée, aidez-moi tout au long de cette


journée à acquérir des mérites, pour que je puisse ce soir
déposer entre vos mains royales la rançon de beaucoup d'âmes.

Prions

Seigneur Jésus, prenez en pitié les âmes détenues en purgatoire,


pour le salut desquelles Vous avez daigné prendre notre nature
humaine et subir la mort la plus douloureuse. Ayez pitié de leurs
aspirations brûlantes à vous voir, ayez pitié de leurs larmes de
repentir, et par la vertu de Votre Passion, remettez leur les
peines encourues par leurs offenses. Très doux Jésus, que Votre
Sang descende sur ces chères âmes ! Qu’il abrège leur temps
d’expiation et qu’elles puissent bientôt être appelées auprès de
Vous dans l’Eternel bonheur ! Amen.

Seigneur,Jésus-Christ,Fils du Dieu vivant ,ayez pitié des âmes du


purgatoire
314
et de nous !

Sainte Marie, Mère de Dieu,


consolatrice des affligés,
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.

Ainsi soit-il.

Refugium peccatorum , ora pro nobis:

AVE MARIA ,gratia plena


Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Consolatrix Afflictorum :Ora pro nobis peccatoribus


AVE MARIA ,gratia plena
Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Auxilium Christianorum:Ora pro nobis peccatoribus


315
AVE MARIA ,gratia plena
Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Le "Notre Père" de sainte Mechtilde pour les âmes du purgatoire

Prière que Notre-Seigneur a enseignée à Ste Mechtilde, lors


d'une apparition. A chaque fois que Ste Mechtilde récitait cette
prière, elle voyait des légions d'âmes du Purgatoire monter au
Ciel.

Notre Père qui êtes aux cieux

Je vous en prie, ô Père Céleste, pardonnez aux âmes du


Purgatoire,
car elles ne vous ont pas aimé ni rendu tout l'honneur qui vous
est dû, à
vous, leur Seigneur et Père, qui par pure grâce, les avez
adoptées
comme vos enfants; mais au
contraire, elles vous ont, à cause de leurs péchés, chassé de leur
coeur
où vous vouliez pourtant toujours habiter.

En réparation de ces fautes, je vous offre l'amour et la vénération


que votre Fils incarné vous a témoignés tout au long de sa vie
terrestre, et je vous offre toutes les actions de pénitence et de
satisfaction qu'Il a accomplies et par lesquelles Il a
effacé et expié les péché des hommes. Ainsi soit-il.

Que votre Nom soit sanctifié

Je vous supplie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du


Purgatoire,
316
car elles n'ont pas toujours honoré dignement votre saint nom,
mais
elles l'ont souvent prononcé en vain et elles se sont rendues
indignes
du nom de chrétien par leur vie de
péchés.

En réparation de ces fautes qu'elles ont commises, je vous offre


tout l'honneur que votre Fils bien-aimé a rendu à votre nom par
ses
paroles et par ses actes, tout au long de sa vie terrestre. Ainsi
soit-il.

Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel

Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du


Purgatoire,
car elles n'ont pas toujours soumis leur volonté à la vôtre, elles
n'ont pas cherché à accomplir votre volonté en toute chose, et
même
elles ont souvent
vécu et agi en ne faisant que leur volonté.

En réparation de leur désobéissance, je vous offre la parfaite


conformité du coeur plein d'amour de votre divin Fils avec votre
sainte
volonté et la soumission la plus profonde qu'll vous témoigna en
vous
obéissant jusqu'à sa mort sur la croix.
Ainsi soit-il.

Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien

Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du


Purgatoire,
car elles n'ont pas toujours reçu le saint Sacrement de
l'Eucharistie
avec assez de désir, mais elles l'ont souvent reçu sans
recueillement ni
amour, ou même indignement, ou encore
elles ont même négligé de le recevoir.
317
En réparation de toutes ces fautes qu'elles ont commises, je vous
offre l'éminente sainteté et le grand recueillement de Notre-
Seigneur
Jésus-Christ, votre divin Fils, ainsi que l'ardent amour avec
lesquels
Il nous a fait cet incomparable don. Ainsi soit-il.

Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux


qui nous ont offensés

Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du


Purgatoire
toutes les fautes dont elles se sont rendu coupables en
succombant aux
sept péchés capitaux, et aussi en n'ayant pas voulu, ni aimer, ni
pardonner à leurs ennemis.

En réparation de tous ces péchés, je vous offre la prière pleine


d'amour que votre divin Fils vous a adressée en faveur des ses
ennemis
lorsqu'il était sur la croix. Ainsi soit-il.

Et ne nous laissez pas succomber à la tentation

Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du


Purgatoire,
car trop souvent elles n'ont pas résisté aux tentations et aux
passions, mais elles ont suivi l'ennemi de tout bien et se sont
abandonnées aux convoitises de la chair.

En réparation de tous ces péchés aux multiples formes, dont elles


se sont rendu coupables, je vous offre la glorieuse victoire que
Notre-Seigneur Jésus-Christ a remportée sur le monde ainsi que
sa vie
très sainte, son travail et ses peines, sa souffrance et sa
mort très cruelles. Ainsi soit-il.

Mais délivrez-nous du mal


318
et de tous châtiments en vertu des mérites de votre Fils bien-
aimé
et conduisez-nous, ainsi que les âmes du Purgatoire, dans votre
Royaume
de gloire éternelle qui s'identifie à vous. Ainsi soit-il.

Salve Regina

Salut, Reine, Mère de miséricorde,


Notre vie, notre douceur, notre espérance, salut !
Vers toi nous crions, enfants d'Ève exilés,
Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant
Dans cette vallée de larmes.
Ô toi notre avocate,
Tourne vers nous ton regard miséricordieux
Et Jésus, le fruit béni de tes entrailles,
Montre-le nous après cet exil.
Ô clémente, ô douce Vierge Marie.

Refugium peccatorum , ora pro nobis:

AVE MARIA ,gratia plena


Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Consolatrix Afflictorum :Ora pro nobis peccatoribus


AVE MARIA ,gratia plena
Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen
319

Auxilium Christianorum:Ora pro nobis peccatoribus


AVE MARIA ,gratia plena
Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Au Père Éternel

Père Éternel, je vous offre le Sang Très Précieux de Votre divin


Fils Jésus, en union avec les saintes messes célébrées aujourd'hui
à travers le monde, pour les âmes du purgatoire, les pécheurs de
l'Église Universelle, les pécheurs en tout lieu, ceux de mon
entourage et de ma propre famille. Amen.
Seigneur Jésus, ayez pitié des âmes retenues au purgatoire.
C'était pour leur salut que vous avez pris notre nature humaine
et avez souffert une mort des plus pénibles. Ayez pitié de leur
ardent désir de vous voir, ayez pitié de leurs désir de repentir.
Par les mérites de votre passion, rachetez la sentence qu'ils ont
contractée par leurs péchés.
Cher Jésus, puisse votre Sang descendre sur ces cheres âmes!
Puissiez-vous raccourcir leur temps d'expiation et qu'ils soient
bientôt appelés au bonheur éternel en votre Présence! Amen.

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,


créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l'Esprit Saint,
à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair,
à la vie éternelle. Amen.
Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
320
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre nous du Mal.

Je vous salue, Marie pleine de grâces


le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces
le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, ton enfant, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit


pour les siècles des siècles. Amen
Souvenez vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie,
qu’on a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours à vous,
imploré votre protection ou réclamé votre secours,
ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance,

ô Vierge des Vierges, ô ma Mère;


je viens à vous et, gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne devant vous.

Ô Mère du verbe, ne rejetez pas mes humbles prières,


mais écoutez-les favorablement et daigner les exaucer.

PRIERES POUR LES AMES DU PURGATOIRE


Dieu
Éternel, pour ceux qui croient en Toi, la vie ne finit pas, elle ne
fait
que changer, et quand s'écroule leur demeure d'ici-bas, ils
retrouvent
au Ciel une maison éternelle.
321
Oui, l'obligation de mourir nous
attriste, mais nous sommes consolés par l'espérance de nous
retrouver
tous dans Ta Sainte Demeure.

Aussi, je T'offre le Saint


Sacrifice de Ton Fils Jésus-Christ pour la délivrance de l'âme du
purgatoire la plus abandonnée. Délivre-la, Seigneur, des liens de
ses
péchés. Donne-lui le repos et la paix. Fais briller sur elle la
Lumière
sans fin pour qu'elle jouisse du bonheur.

Et vous, âmes bénies, lorsque vous serez auprès du Père,


intercédez pour moi.

Amen !

Salve Regina

Salut, Reine, Mère de miséricorde,


Notre vie, notre douceur, notre espérance, salut !
Vers toi nous crions, enfants d'Ève exilés,
Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant
Dans cette vallée de larmes.
Ô toi notre avocate,
Tourne vers nous ton regard miséricordieux
Et Jésus, le fruit béni de tes entrailles,
Montre-le nous après cet exil.
322
Ô clémente, ô douce Vierge Marie.

Refugium peccatorum , ora pro nobis:

AVE MARIA ,gratia plena


Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Consolatrix Afflictorum :Ora pro nobis peccatoribus


AVE MARIA ,gratia plena
Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Auxilium Christianorum:Ora pro nobis peccatoribus


AVE MARIA ,gratia plena
Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Souvenez vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie,


qu’on a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours à vous,
imploré votre protection ou réclamé votre secours,
ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance,
ô Vierge des Vierges, ô ma Mère;
je viens à vous et, gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne devant vous.
Ô Mère du verbe, ne rejetez pas mes humbles prières,
mais écoutez-les favorablement et daigner les exaucer.
Amen
323

Notre Père qui es aux cieux,


que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre nous du Mal.
AMEN!

Je vous salue, Marie pleine de grâces


le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
AMEN!

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit


pour les siècles des siècles. Amen

otre Père qui es aux cieux,


que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre nous du Mal.
AMEN!

Je vous salue, Marie pleine de grâces


le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
AMEN!

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit


324
pour les siècles des siècles. Amen

Au Père Éternel

Père Éternel, je vous offre le Sang Très Précieux de Votre divin


Fils Jésus, en union avec les saintes messes célébrées aujourd'hui
à travers le monde, pour les âmes du purgatoire, les pécheurs de
l'Église Universelle, les pécheurs en tout lieu, ceux de mon
entourage et de ma propre famille. Amen.
Seigneur Jésus, ayez pitié des âmes retenues au purgatoire.
C'était pour leur salut que vous avez pris notre nature humaine
et avez souffert une mort des plus pénibles. Ayez pitié de leur
ardent désir de vous voir, ayez pitié de leurs désir de repentir.
Par les mérites de votre passion, rachetez la sentence qu'ils ont
contractée par leurs péchés.
Cher Jésus, puisse votre Sang descendre sur ces cheres âmes!
Puissiez-vous raccourcir leur temps d'expiation et qu'ils soient
bientôt appelés au bonheur éternel en votre Présence! Amen.

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,


créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l'Esprit Saint,
à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair,
à la vie éternelle. Amen.

Notre Père qui es aux cieux,


que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre nous du Mal.

Je vous salue, Marie pleine de grâces


325
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces
le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, ton enfant, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit


pour les siècles des siècles. Amen

Souvenez vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie,


qu’on a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours à vous,
imploré votre protection ou réclamé votre secours,
ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance,

ô Vierge des Vierges, ô ma Mère;


je viens à vous et, gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne devant vous.

Ô Mère du verbe, ne rejetez pas mes humbles prières,


mais écoutez-les favorablement et daigner les exaucer.

Au Père Éternel

Père Éternel, je vous offre le Sang Très Précieux de Votre divin


Fils Jésus, en union avec les saintes messes célébrées aujourd'hui
à travers le monde, pour les âmes du purgatoire, les pécheurs de
l'Église Universelle, les pécheurs en tout lieu, ceux de mon
entourage et de ma propre famille. Amen.
Seigneur Jésus, ayez pitié des âmes retenues au purgatoire.
C'était pour leur salut que vous avez pris notre nature humaine
et avez souffert une mort des plus pénibles. Ayez pitié de leur
ardent désir de vous voir, ayez pitié de leurs désir de repentir.
Par les mérites de votre passion, rachetez la sentence qu'ils ont
contractée par leurs péchés.
326
Cher Jésus, puisse votre Sang descendre sur ces cheres âmes!
Puissiez-vous raccourcir leur temps d'expiation et qu'ils soient
bientôt appelés au bonheur éternel en votre Présence! Amen.

Notre Père qui es aux cieux,


que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre nous du Mal.
AMEN!

Je vous salue, Marie pleine de grâces


le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces
le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, ton enfant, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
AMEN!

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit


pour les siècles des siècles. AMEN!

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,


créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l'Esprit Saint,
à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
327
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair,
à la vie éternelle. Amen.

Salve Regina

Salut,
ô Reine, notre vie, notre consolation,
notre espoir, salut. Enfants d’Eve, nous crions vers vous. Vers
vous, nous soupirons gémissant et pleurant dans cette vallée de
larmes. Ô
vous, notre avocate, tournez vers nous, vos regards
compatissants, et après l’exil de cette terre, obtenez nous de
contempler Jésus, le fruit béni de vos entrailles, ô clémente, ô
miséricordieuse, ô douce Vierge Marie.

Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu, afin que


nous soyons dignes des promesses
de Notre Seigneur Jésus-Christ

Prière pour les âmes du Purgatoire


Seigneur
Jésus, prenez en pitié les âmes détenues en purgatoire, pour le
salut
desquelles Vous avez daigné prendre notre nature humaine et
subir la
mort
la plus douloureuse. Ayez pitié de leurs aspirations brûlantes à
vous voir, ayez pitié de leurs larmes de repentir, et par la vertu
de
Votre Passion, remettez leur les peines encourues par leurs
offenses. Très doux Jésus, que Votre Sang descende sur ces
chères
âmes ! Qu’il abrège leur temps d’expiation et qu’elles puissent
bientôt
être appelées auprès de Vous dans l’Eternel bonheur !
Amen

Refugium peccatorum , ora pro nobis:

AVE MARIA ,gratia plena


Dominus tecum
328
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Consolatrix Afflictorum :Ora pro nobis peccatoribus


AVE MARIA ,gratia plena
Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

[b]Auxilium Christianorum:Ora pro nobis peccatoribus

AVE MARIA ,gratia plena


Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Souvenez vous, ô très


miséricordieuse Vierge Marie,
qu'on a jamais entendu dire
qu'aucun de ceux qui ont eu recours à vous,
imploré votre protection ou réclamé votre secours,
ait été abandonné.
Animé d'une pareille confiance,
ô Vierge des vierges, ô ma Mère,
je viens à vous, et gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne devant vous.
Ô Mère du Verbe, ne rejetez pas mes humbles prières,
mais écoutez les favorablement et daignez les exaucer.
Amen !

Prière pour les âmes du


Purgatoire

Seigneur Jésus,
prenez en pitié les âmes détenues en purgatoire, pour le salut
desquelles Vous avez daigné prendre notre nature humaine et
subir la mort
la plus douloureuse. Ayez pitié de leurs aspirations brûlantes à
329
vous voir, ayez pitié de leurs larmes de repentir, et par la vertu
de
Votre Passion, remettez leur les peines encourues par leurs
offenses. Très doux Jésus, que Votre Sang descende sur ces
chères
âmes ! Qu’il abrège leur temps d’expiation et qu’elles puissent
bientôt
être appelées auprès de Vous dans l’Eternel bonheur !
Amen

Refugium peccatorum , ora pro nobis:

AVE MARIA ,gratia plena


Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Consolatrix Afflictorum :Ora pro nobis peccatoribus

AVE MARIA ,gratia plena


Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Auxilium Christianorum:Ora pro nobis peccatoribus

AVE MARIA ,gratia plena


Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Seigneur Jésus,
prenez en pitié les âmes détenues en purgatoire, pour le salut
desquelles Vous avez daigné prendre notre nature humaine et
subir la mort
330
la plus douloureuse. Ayez pitié de leurs aspirations brûlantes à
vous voir, ayez pitié de leurs larmes de repentir, et par la vertu
de
Votre Passion, remettez leur les peines encourues par leurs
offenses. Très doux Jésus, que Votre Sang descende sur ces
chères
âmes ! Qu’il abrège leur temps d’expiation et qu’elles puissent
bientôt
être appelées auprès de Vous dans l’Eternel bonheur !
Amen

Je vous salue, Marie pleine de grâces


le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces
le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, ton enfant, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
AMEN!

CREDO (5)

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,


créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l'Esprit Saint,
à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair,
à la vie éternelle. Amen.

Salve Regina
331

Salut,
ô Reine, notre vie, notre consolation,
notre espoir, salut. Enfants d’Eve, nous crions vers vous. Vers
vous, nous soupirons gémissant et pleurant dans cette vallée de
larmes. Ô
vous, notre avocate, tournez vers nous, vos regards
compatissants, et après l’exil de cette terre, obtenez nous de
contempler Jésus, le fruit béni de vos entrailles, ô clémente, ô
miséricordieuse, ô douce Vierge Marie.

Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu, afin que nous soyons
dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ

PATER NOSTER

Notre Père qui êtes aux cieux


Que ton Nom soit sanctifié
Que ton règne vienne
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de ce jour,
Pardonnez-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
Ne nous soumets pas à la tentation
Mais délivrez-nous du mal.

Amen

AVE MARIA

Je vous salue, Marie pleine de grâces


le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.Amen
332

Gloria
Gloria Patri et Filii et Spiritu Sancto
Sicut erat in principio et nunc et semper
et in saecula saeculorum.

AMEN

Trois fois :
"Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés
reposent en paix - Amen

Ô Jésus, par le Coeur Immaculé de Marie, je t'offre


mes prières, mes travaux mes joies et mes souffrances de cette
journée,
en union avec le saint sacrifice de la messe partout dans le
monde, en
réparation de péchés, pour la réunion de tous
les chrétiens, pour les pauvres âmes du purgatoire, pour les
intentions particulières du Saint-Père ce mois-ci et pour
le règne des Coeurs Sacrés et Immaculés.

Souvenez vous, ô très


miséricordieuse Vierge Marie,
qu'on a jamais entendu dire
qu'aucun de ceux qui ont eu recours à vous,
imploré votre protection ou réclamé votre secours,
ait été abandonné.
Animé d'une pareille confiance,
ô Vierge des vierges, ô ma Mère,
je viens à vous, et gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne devant vous.
Ô Mère du Verbe, ne rejetez pas mes humbles prières,
mais écoutez les favorablement et daignez les exaucer.
Amen !
Refugium peccatorum, Ora pro nobis: Je vous salue, Marie....
Consolatrix Afflictorum, Ora pro nobis: Je vous salue,Marie....

Auxilium Christianorum, Ora pro nobis: Je vous salue, Marie....

Sainte Marie, Mère de Dieu,


consolatrice des affligés,
333
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
consolatrice des affligés,
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.

"Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés


reposent en paix - Amen

Je vous salue, Marie pleine de grâces ;


le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
334
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
AMEN!

"Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés


reposent en paix - Amen

Sainte Marie, Mère de Dieu,


consolatrice des affligés,
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.

Je vous salue, Marie pleine de grâces ;


le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
AMEN!

Très glorieux Archange Saint-Michel


soyez notre protecteur dans le combat,
335
protégez-nous contre les embûches et les méchancetés du
démon.
Que Dieu lui commande , nous l'en supplions
Et vous ,Prince de la milice céleste
Par les pouvoirs que le Ciel vous a confiés
Précipitez en enfer Satan et ses légions d'esprits mauvais
Qui rôdent dans le monde
pour la perte des âmes.
AMEN

Notre Père qui êtes aux cieux


Que votre Nom soit sanctifié,
Que votre règne vienne
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de ce jour,
Pardonnez-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
Et ne nous soumettez pas à la tentation
Mais délivrez-nous du mal.
AMEN

Je vous salue Marie,pleine de grâce


Le Seigneur est avec vous
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie,Mère de Dieu
Priez pour nous pauvres pécheurs
Maintenant et à l'heure de notre mort.
AMEN

VENEZ ESPRIT- SAINT , VENEZ PAR LA PUISSANCE DE LA FLAMME


D' AMOUR
DU COEUR IMMACULE DE MARIE.

Sainte Marie, Mère de Dieu,


consolatrice des affligés,
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
336
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.
"Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés
reposent en paix - Amen
Le "Notre Père" de sainte Mechtilde pour les âmes du purgatoire
Prière que Notre-Seigneur a enseignée à Ste Mechtilde, lors
d'une apparition. A chaque fois que Ste Mechtilde récitait cette
prière, elle voyait des légions d'âmes du Purgatoire monter au
Ciel.

Notre Père qui êtes aux cieux

Je vous en prie, ô Père Céleste, pardonnez aux âmes du


Purgatoire,
car elles ne vous ont pas aimé ni rendu tout l'honneur qui vous
est dû, à
vous, leur Seigneur et Père, qui par pure grâce, les avez
adoptées
comme vos enfants; mais au
contraire, elles vous ont, à cause de leurs péchés, chassé de leur
coeur
où vous vouliez pourtant toujours habiter.

En réparation de ces fautes, je vous offre l'amour et la vénération


que votre Fils incarné vous a témoignés tout au long de sa vie
terrestre, et je vous offre toutes les actions de pénitence et de
satisfaction qu'Il a accomplies et par lesquelles Il a
effacé et expié les péché des hommes. Ainsi soit-il.
Que votre Nom soit sanctifié
Je vous supplie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du
Purgatoire,
car elles n'ont pas toujours honoré dignement votre saint nom,
mais
elles l'ont souvent prononcé en vain et elles se sont rendues
indignes
du nom de chrétien par leur vie de
péchés.
En réparation de ces fautes qu'elles ont commises, je vous offre
337
tout l'honneur que votre Fils bien-aimé a rendu à votre nom par
ses
paroles et par ses actes, tout au long de sa vie terrestre. Ainsi
soit-il.
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel
Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du
Purgatoire,
car elles n'ont pas toujours soumis leur volonté à la vôtre, elles
n'ont pas cherché à accomplir votre volonté en toute chose, et
même
elles ont souvent
vécu et agi en ne faisant que leur volonté.
En réparation de leur désobéissance, je vous offre la parfaite
conformité du coeur plein d'amour de votre divin Fils avec votre
sainte
volonté et la soumission la plus profonde qu'll vous témoigna en
vous
obéissant jusqu'à sa mort sur la croix.
Ainsi soit-il.

Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien

Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du


Purgatoire,
car elles n'ont pas toujours reçu le saint Sacrement de
l'Eucharistie
avec assez de désir, mais elles l'ont souvent reçu sans
recueillement ni
amour, ou même indignement, ou encore
elles ont même négligé de le recevoir.

En réparation de toutes ces fautes qu'elles ont commises, je vous


offre l'éminente sainteté et le grand recueillement de Notre-
Seigneur
Jésus-Christ, votre divin Fils, ainsi que l'ardent amour avec
lesquels
Il nous a fait cet incomparable don. Ainsi soit-il.

Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux


qui nous ont offensés
Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du
Purgatoire
toutes les fautes dont elles se sont rendu coupables en
succombant aux
sept péchés capitaux, et aussi en n'ayant pas voulu, ni aimer, ni
pardonner à leurs ennemis.
338
En réparation de tous ces péchés, je vous offre la prière pleine
d'amour que votre divin Fils vous a adressée en faveur des ses
ennemis
lorsqu'il était sur la croix. Ainsi soit-il.
Et ne nous laissez pas succomber à la tentation
Je vous en prie, ô Père très bon, pardonnez aux âmes du
Purgatoire,
car trop souvent elles n'ont pas résisté aux tentations et aux
passions, mais elles ont suivi l'ennemi de tout bien et se sont
abandonnées aux convoitises de la chair.
En réparation de tous ces péchés aux multiples formes, dont elles
se sont rendu coupables, je vous offre la glorieuse victoire que
Notre-Seigneur Jésus-Christ a remportée sur le monde ainsi que
sa vie
très sainte, son travail et ses peines, sa souffrance et sa
mort très cruelles. Ainsi soit-il.
Mais délivrez-nous du mal
et de tous châtiments en vertu des mérites de votre Fils bien-
aimé
et conduisez-nous, ainsi que les âmes du Purgatoire, dans votre
Royaume
de gloire éternelle qui s'identifie à vous. Ainsi soit-il.

Salve Regina

Salut, Reine, Mère de miséricorde,


Notre vie, notre douceur, notre espérance, salut !
Vers toi nous crions, enfants d'Ève exilés,
Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant
Dans cette vallée de larmes.
Ô toi notre avocate,
Tourne vers nous ton regard miséricordieux
Et Jésus, le fruit béni de tes entrailles,
Montre-le nous après cet exil.
Ô clémente, ô douce Vierge Marie.

Refugium peccatorum , ora pro nobis:

AVE MARIA ,gratia plena


Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen
339
Consolatrix Afflictorum :Ora pro nobis peccatoribus
AVE MARIA ,gratia plena
Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Auxilium Christianorum:Ora pro nobis peccatoribus


AVE MARIA ,gratia plena
Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructis ventris tui Jesus.

Sancta Maria ,Mater Dei ,ora pro nobis peccatoribus


Nunc et in hora mortis nostrae.Amen

Sainte Marie, Mère de Dieu,


consolatrice des affligés,
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.

"Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés


reposent en paix - Amen
Pour nos chères petites âmes du purgatoire,
que la lumière de NOEL vous inonde,
que Jésus Emmanuel vous emporte tous auprès de Lui
où vous reposerez en paix éternellement.
Amen ,amen, Amen, gloire et louange à notre Dieu!
340
Seigneur Jésus Emmanuel,ayez compassion des âmes du
purgatoire,
nous t'en supplions par toutes les saintes messes célébrées
en ton honneur,
sur toute la terre.
AMEN

Très glorieux Archange Saint-Michel


soyez notre protecteur dans le combat,
protégez-nous contre les embûches et les méchancetés du
démon.
Que Dieu lui commande , nous l'en supplions
Et vous ,Prince de la milice céleste
Par les pouvoirs que le Ciel vous a confiés
Précipitez en enfer Satan et ses légions d'esprits mauvais
Qui rôdent dans le monde
pour la perte des âmes.
AMEN

Notre Père qui êtes aux cieux


Que votre Nom soit sanctifié,
Que votre règne vienne
Que votre volonté soit faite
sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui
notre pain de ce jour,
Pardonnez-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés
Et ne nous soumettez pas à la tentation
Mais délivrez-nous du mal.
AMEN

Je vous salue Marie,pleine de grâce


Le Seigneur est avec vous
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie,Mère de Dieu
Priez pour nous pauvres pécheurs
Maintenant et à l'heure de notre mort.
AMEN

VENEZ ESPRIT- SAINT, VENEZ PAR LA PUISSANCE


DE LA FLAMME D' AMOUR
DU COEUR IMMACULE DE MARIE.
341

Seigneur Jésus Emmanuel, ayez compassion des âmes du


purgatoire,
nous t'en supplions par toutes les saintes messes célébrées
en ton honneur,
sur toute la terre.
AMEN

Sainte Marie, Mère de Dieu,


consolatrice des affligés,
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés


reposent en paix - Amen

ô vous qui êtes aussi la Mère de tous ceux qui souffrent

Sainte Marie, Mère de Dieu,


consolatrice des affligés,
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
342
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.

Salut, ô Reine, mère de miséricorde; notre vie, notre douceur et


notre espérance, salut! Enfants d'Eve, exilés, nous crions vers
vous; vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette
vallée de larmes. O vous, notre avocate, tournez vers nous vos
regards miséricordieux. Et après cet exil, montrez-nous Jésus, le
fruit béni de vos entrailles, ô clémente, ô miséricordieuse ô
douce Vierge Marie!

Seigneur Jésus Emmanuel,ayez compassion des âmes du


purgatoire,
nous t'en supplions par toutes les saintes messes célébrées
en ton honneur,
sur toute la terre.
AMEN

Sainte Marie, Mère de Dieu,


consolatrice des affligés,
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés


reposent en paix - Amen
Sainte Marie, Mère de Dieu,
343
consolatrice des affligés,
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.

Salut, ô Reine, mère de miséricorde; notre vie, notre douceur et


notre espérance, salut! Enfants d'Eve, exilés, nous crions vers
vous; vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette
vallée de larmes. O vous, notre avocate, tournez vers nous vos
regards miséricordieux. Et après cet exil, montrez-nous Jésus, le
fruit béni de vos entrailles, ô clémente, ô miséricordieuse ô
douce Vierge Marie!

Je vous salue, Marie pleine de grâces


le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces
le Seigneur est avec toi.
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, ton enfant, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit
pour les siècles des siècles.
Amen
344
Seigneur Jésus Emmanuel ,ayez compassion des âmes du
purgatoire,
nous t'en supplions par toutes les saintes messes célébrées
en ton honneur,
sur toute la terre.
AMEN

Sainte Marie, Mère de Dieu,


consolatrice des affligés,
douce Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus
et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère
de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés


reposent en paix - Amen

Prières pour les âmes du purgatoire


Seigneur Jésus Emmanuel,ayez compassion des âmes du
purgatoire,
nous t'en supplions par toutes les saintes messes célébrées
en ton honneur,
sur toute la terre.
AMEN

Sainte Marie, Mère de Dieu, consolatrice des affligés, douce


Vierge,
Mère de notre Sauveur Jésus et de tous les fidèles,
ô vous qui êtes aussi la Mère de toutes les pauvres âmes
qui souffrent tant dans le purgatoire,
j'implore avec confiance
l'immense bonté de votre Coeur,
345
et je vous prie d'intercéder
auprès de votre divin Fils,
afin que par les mérites
de son saint Sacrifice,
les âmes qui sont châtiées
et purifiées par le feu de la souffrance,
obtiennent le soulagement
et la délivrance auxquels elles aspirent.
Ainsi soit-il.
Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des
fidèles trépassés reposent en paix - Amen

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

C'est du Noir Parfait dont je parle... Prête l'oreille mon fils, car tu
entends ici la doctrine secrète, que mon aïeul apprit d'Hermès le
mémorialiste qui relate tous les faits... L' ayant moi-même
apprise de Kamèphis, notre ancêtre à tous, quand il m' honora du
don du Noir Parfait, que je communique à toi, maintenant, de ma
bouche.

Les paroles des sorciers Coagula Solve..


Faire ces incantations dans un cercle magique en les répétant et
en méditation.
Invocation à la Maîtresse Isis, par qui vient le Bon Démon qui
règne sur l'obscurité complète, invoquons son nom... Isis-Sothis,
en son matin, Boubaste, trouve l'eau, le courant de l'eau, Boutos,
en son matin... protège-le grâce aux noms grands et merveilleux
du dieu... car il est celui qui est établi à Péluse.. il répand
sa sueur..
Oyez! Notre secret caché dans la nuit
Lorsque le chemin était sombre
Nous le révélons en ce jour d'hui.
Devant l'eau et le feu mystérieux
Par la terre et le souffle de l'air
Par la quintessence de l'esprit
Gardez silence, veuillez vous taire
Les renaissances de la nature
Le passage des hivers et printemps
Nous communions avec ce qui vit
Et fêtons dans un cercle hors du temps
Quatre fois l'an viennent les grands sabbats
Et les sorcières dansent avec entrain
Aux premières récoltes, à la Chandeleur
346
À la fête du mai et la Toussaint.
Quand les jours et les nuits s'égalisent
Quand l’Astre est au zénith ou nadir
Les sabbats mineurs sont convoqués
Et les sorcières vont s'ébaudir
Treize lunes et cycles féminins
Treize sorcières dans un convent
Treize crépuscules pour s'ébattre
Tout cela en un jour et un an
Transmis depuis les âges anciens
Passant entre l'homme et la femme
Passant d'un siècle à un autre
Depuis le commencement des âmes
Quand le cercle magique est tracé
Par le glaive ou l'athamé puissant
Ses frontières traversent deux mondes
Pour cette heure vers les ombres il descend
Ce monde n'a aucun droit de le voir
Et le monde d'en-bas point ne trahis
Les Dieux anciens y sont invoqués
L'oeuvre magique y est accompli
Il y a deux piliers mystiques
Que le seuil du temple avoisinent
Tous deux sont puissances naturelles
Des formes et des forces divines
Sombre et lumineux en succession
Les opposés l'un contre l'autre
Représentent le Dieu et la Déesse
Grâce aux aïeux cette foi est nôtre.
La nuit c'est le cavalier des vents
Le Dieu cornu, seigneur des ombres
Et le jour c'est le roi des forêts
Habitant les clairières et les combes
Elle est jeune ou vieille à sa guise
Sur la barque nuageuse elle vogue
Ronde dame argentée de minuit
Sombre matrone et mystagogue
Le Maître et la Maîtresse de l'Art
Habitent les tréfonds de l'esprit
Immortels et toujours renouvelés
À volonté ils libèrent ou lient
Ainsi, bois le vin des Dieux anciens
Et danse, et aime en leur honneur
Jusqu'au jour où ils te recevront
Dans la paix, à la fin de tes heures
Fait ce que voudras, c'est le défi
347
Mais à personne ne fait de mal
Voilà le commandement unique
Que les Dieux t'enseignent l'idéal
le credo wiccan en huit mots pieux:
Si nul n'est lésé, fait ce que veux

Incantation pour gagner un procès ou réussir des examens:


"Salve Regina, mater misericordia, vita, dulcedo et spes nostra,
salve.
Ad te clamamus, exsules, filii hevae.
Ad te suspiramus, gementes et flentes, in hac lacrimarum valle
Eia Ergo, advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos
converte.
Et iesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exilium
ostende.
O Clemens, o Pia, o Dulcis Virgo Maria"
Incantation pour faire partir le mauvais esprit de chez soi:
Jubeo malos spiritos partire fugireque
Incantion pour faire le bien autour de soi:
Volo meas manus benevolentiae esse

Incantation pour être intelligent(e):


Volo intelligentem esse
Incantation pour avoir de la chance dans la vie:
Volo felicitatem in vita habere
Incantation pour avoir de l'argent:
Volo pecuniam habere
Incantation pour avoir plus d'éfficacité en magie :
Volo efficientiam vimque in usu posito magicae disciplinae habere
Pour contrer les pouvoirs d'entités supérieures
" Le pouvoir des entités
Contre-nous est tourné
Formant le cône de pouvoir
Combattons l'énergie noire
Chassons le feu par le feu
Que cette magie cesse, je le veux! "

Chasser un démon
"Esprit qui t'es libéré,
Evadé de ta demeure
Et qui veut tourmenter
Notre groupe en cette heure
Nous t'enjoignons à quitter ce lieu
Aussi promptement que tu y es venu
Regagne ta maison de feu
348
Et ne reparaît plus! "
Pour passer à travers des obstacles
"Ales, dales, toles... "
Pour une protection dans un cercle magique
"Gracieuse Déesse,
Jour et nuit,
Ta puissance est mon abri
Autour du cercle, par trois fois,
Dans le sol, le Mal pénétrera. "
Pour annuler un sort ou enchantement que vous avez fait
" Lasgaroth, Aphonidos, Palatia, Urat,
Condion, Lamacron, Fondom, Arpagon,
Alamar, Bourgasis veniat Serebani. "
Pour ne pas se faire remarquer
On peut dire qu'elle rend 'invisible' dans un sens, car les autres
ne vous remarqueront pas lorsqu'ils vous verront. Murmurez-la,
votre index de la main droite dans le bas de votre dos.
" Une bulle bleue s'est formée
Me donnant toute intimité
Par le pouvoir de trois fois trois
Cette bulle me protégera"
L'Ave Maria
Je vous salue, Marie pleine de grâces ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.
Le Pater
Notre Père qui es aux cieux,
que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre nous du mal.
Prière en cas de maladie
Ô Divin Médecin, toi qui as toujours aimé consoler et guérir les
malades de corps et d'esprit, accorde-moi la patience d'endurer
mes souffrances. Par ta Puissance, soulage l'acuité de ma
douleur et de ma fatigue, mais surtout, doux Jésus, guéris les
349
plaies de mon âme. Bien qu'il me soit difficile de prier, je dirai à
jamais : Que ta volonté soit faite.
Prières de pansage
CONJURATION DU ZONA : (signe de croix)
O grand Saint Laurent
Sur un braiser ardent
Tournant et retournant
Vous n'étiez point souffrant.
Perds ton ardeur
Grand feu de Dieu
Perds ta chaleur
Comme Judas perdit Jésus Christ par passion juive
Au jardin des Olives (faire le signe de croix).
CONTRE LA BRULURE :
" mon fils Hor ! Il y a un incendie aux montagnes ! Y a-t-il de l'eau
? Il n'y a pas d'eau, mais l'eau est dans mon corps, le Nil entre
mes cuisses. J'irai éteindre l'incendie ! "
" Hor tout jeune était au marais et un bois en feu tomba sur lui.
Sa mère n'y était pas présente pour le conjurer, et son père s'en
alla se promener. Il y avait là seulement ses quatre fils… Il leur
dit : mes bons fils, le feu est fort, et il n'y a personne ici pour le
repousser d'avec moi. Allez, amenez-moi ici Eset de dedans sa
chambre… Mon fils Hor ! Je verse mon lait sur ton corps et il
guérira tes veines. Je repousserai le feu d'avec toi.
CONTRE LA BRULURE :
" Saint Lazare et notre Seigneur Jésus Christ s'en vont dans une
ville sainte. Saint Lazare dit à notre Seigneur : j'entends là-haut
un grand bruit. Notre Seigneur lui dit : c'est un enfant qui brûle
vas-y et tu le guériras de ton souffle ".
CONTRE LA BRULURE :
" Feu, perds ta chaleur, comme Judas fit sa couleur, quand il trahit
notre Seigneur au Jardin des Olives ". Prononcer trois fois, en
soufflant sur la brûlure.
CONTRE LA BRULURE :
" Brûlure, cesse ton feu et deviens aussi douce que le lait de la
Sainte Vierge quand elle allaitait notre Seigneur Jésus Christ. Au
non du Père, du Fils, du Saint Esprit. Ainsi soit-ils ". En disant ces
derniers mots, tracer avec le même index trois lignes croisées et
recroisées sur la brûlure.
CONTRE LA FIEVRE :
" Hor dit : que les 365 Dieux soient assis et qu'ils mangent la
récolte des champs de Nil appartenant au maître suprême,
jusqu'à ce qu'ils enlèvent la fièvre de ma tâte, de la tête du fils
d'Eset et de la tête de X, que Y a enfanté, la fièvre de nuit et la
fièvre de midi, la fièvre typhoïde, cette ardeur, cette chaleur, ce
feu du front et des pieds.
350
CONTRE LA FIEVRE :
" Le Seigneur Jésus allait en marchant avec ses apôtres et il entra
dans la maison de Simon Pierre. Il trouva sa belle-mère ayant la
fièvre, épuisée, couchée. Simon Pierre dit : Mon Seigneur Jésus
Le Christ, aie pitié de Garbêlêa, fille de Khara, fille de Zoe, et
enlève d'elle cette fièvre de l'adversaire ! Jésus saisit sur l'heure
sa main droite, la posa sur la fièvre, et elle était saine, se leva,
était saine et les servit, étant saine.Akheletes, Tiometes,
Probatios, Sabatios,
Eoukenios, Stefanas, Kyriakos !
Ananias, Asarias, Misaël !
Setrak, Mnisak, Mnabtinako !
Bakak, Thelal, Meal !
MORSURES DE SERPENTS, VIPERES ET AUTRES ANIMAUX :
" Aidez-moi, chère Notre-Dame.
Par un matin, saint Simon s'est levé,
Il a pris ses chiens et ses lévriers,
S'en est allé au bois chasser,
Et il n'a rien trouvé
Que la couleuvre qui l'a piqué
Lui, ses chiens et ses lévriers ;
Et Simon se tourmente.
Notre-Seigneur lui apparut et lui demande :
- Simon, qu'as-tu ?
- Seigneur, je suis ici ;
Me suis levé pour un matin,
Je pris mes lévriers et mes chiens,
Je m'en suis allé au bois chasser ;
Je n'y ai rien trouvé
Que la couleuvre qui m'a mordu,
Moi, mes chiens et mes lévriers.
- Va-t'en à la maison,
Et demande à Dieu pardon,
Et prends de l'oing de porc sain,
De la fouille du roussin
Et frotte la plaie en haut et en bas,
Et de la plaie le venin sortira,
Et la couleuvre en mourra. "
POUR ARRETER LE SANG :
" Sanguis mane un te sicut fecit Christus in sanguis mane in tua
vena sicut Christus in sua poenet sanguis mane fixus sicut
quando fuit crucifixus ". Répéter trois fois.
POUR CHARMER LE CHANCRE ET LES ULCERES :
" Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprits (trois fois)
Chancre, chancre, chancre (ici on doit indiquer sa nature)
Sors de cet endroit, sors du corps de… (Nommer le malade)
351
Chancre, perds ta chaleur, comme Judas perdit sa couleur,
Quand il vendit notre seigneur.
Au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit ;
Chancre, par le soleil et par la lune (trois fois), sors d'ici. "
POUR CHARMER LES BRULURES : (Faire le signe de croix)
" Notre seigneur et Saint Lazare
se promenaient dans une ville ;
Saint Lazare dit à notre seigneur,
Seigneur j'entends une voix qui crie,
Notre Seigneur dit à Saint Lazare ;
C'est un ange qui se brûle, Saint Lazare allez-y,
Vous soufflerez trois fois sur la place et vous la guérirez de votre
vent ;
Au nom du père et du fils et du Saint Esprit. "Faire la prière 3 fois
de suite et chaque fois souffler trois fois.
POUR EXPULSER LE VENIN :
" Tourne-toi en arrière, serpent ; prends ton poison qui est dans
un membre quelconque de N…, fils de N… Tiens, la vertu magique
d'Hor se dirige contre toi. Ecoule-toi, poison, à terre.
POUR LA COLIQUE :
" Tranché je te conjure 9 fois
tranché rouge
tranché blanc
tranché extravagant
je te guéris de tout poil pour les bêtes
et pour les animaux
au nom du père et du fils ".
POUR LA FIEVRE :
Quand Jésus portait sa croix,
survint un juif nommé Marc-Antoine, qui lui dit :
" Jésus tu trembles ".
Jésus lui répondit :
" Non, je ne tremble ni ne frisonne, et celui qui prononcera ces
paroles dans son cœur, n'aura jamais ni fièvre, ni frisson : Dieu a
commandé aux fièvres traîtresses, fièvre quarte, fièvre
intermittente, fièvre puerpérale, de se retirer du corps de cette
personne. Jésus, Marie, Jésus. "

POUR LA VUE SOUFFRANTE :


" Notre Seigneur jésus Christ et la Ste Vierge se promenaient
dans les champs.
La Ste Vierge Marie trouva une pierre blanche.
Elle s'assis dessus et se mit à pleurer.
Notre Seigneur Jésus Christ lui dit :
Vierge, qui pleurez-vous ?
352
Oh mon Sauveur, je peux pleurer,
J'ai un grand mal d'yeux et j'ai peur de les perdre.
Le grand vent qui tire vous garantira du piqué de l'oignon du
dragon du bourgeon et de tout m'a attrapé à la rosée. (Faire le
signe de croix). Au nom du Père et du Fils et de Saint ou Sainte…
" (Citer le nom de baptême du souffrant).

POUR PANSER LES FILS ET HEMORROIDES :


" (faire le signe de croix) Au nom du Père, et du Fils et du Saint
Esprit
Fils, je viens te dire bonjour.
On prétend que tu as autant de racines
Que le Bon Dieu a d'amis sur la Terre.
Les amis de Dieu prospérerons et tes racines périrons au nom du
Père, et du Fils et du Saint Esprit ".
POUR UN MAL DE DENT :
" Argidam, Margidam, Sturgidam ".
PRIERE POUR ARRETER NET LES HEMORRHAGIES EXTERNES,
CELLES DU NEZ, DE LA BOUCHE, ET LES COUPURES :
" Dieu tout-puissant, Jésus-Christ, qui donna son sang pour nous
"
On fait trois fois le signe de la croix, puis l'on ajoute :
" Sang, sang, sang, arrête-toi, Jésus-Christ l'ordonne ".
PRIERE POUR PLUSIEURS MALADIES :
" Mal et maladie, je te conjure ; mal, tu n'auras plus la force ni le
pouvoir dans l'estomac, ni le cou, ni dans la bouche de… (Donner
le prénom) que les Juifs en ont eu souvenir de Notre Seigneur
Jésus-Christ, à sa naissance et dans son jardin des Oliviers. Mal,
tu sécheras, mal, tu dépériras, mal, tu fondras, tu avanceras de
fondre aussi vite que la rosée avance de fondre par devant le
saint soleil levé à la grande saint Jean "
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Pour le village de Lantin et les campagnes aux alentours, la
guerre de la succession d'Autriche fut terrible . Après la victoire
de Fontenoy, près de Tournai (1745), l'armée de Louis XV
s'empara de presque toutes les places fortes et traversa le Pays
de Liège pour aller faire la conquête du Pays d'Outremeuse,
(duché du Limbourg), qui appartenait à l'Autriche. Un homme de
valeur, le maréchal de Saxe, commandait les Français. Les Alliés
(Autrichiens, Anglais, Hollandais et Hanovriens),sous les ordres
de Charles de Lorraine, beau-frère de Marie-Thérèse, se hâtèrent
de passer la Meuse près de Maestricht, pour arrêter la marche
des Français. Le choc des deux armées eut lieu à Rocour, le 11
octobre 1746.
L'avantage resta aux Français qui passèrent la nuit sur le champ
de bataille. Le lendemain, respectant la neutralité liégeoise, ils
353
allèrent prendre leurs quartiers d'hiver en Brabant, d'où ils
revinrent, au printemps suivant, pour gagner sur les Alliés la
bataille, plus décisive et plus sanglante, de Lawfeld, près de
Vlytingen. « Pendant la nuit du 11 au 12 octobre, écrit le
successeur du curé Verdin, le village de Lantin a beaucoup
souffert, il n'y avait ni ordre ni règle dans le fourragement,
pillage et vols dans les maisons et granges, même notre église a
failli être pillée. Le village a fait une perte de 35.000 florins »

Par peur du fascisme... Un secret presque complet sur le traité


transatlantique, qui donne un pouvoir supérieur aux milieux
financiers, casse l’indépendance de la justice, et favorise les
Etats-Unis.
Le mépris de la démocratie, dans ces négociations sur le traité
transatlantique, dans le sort fait aux référendums sur le traité
constitutionnel européen, ou encore dans le regard porté sur le
vote des Grecs ;
La casse du droit des travailleurs, les cadeaux faits en
permanence au patronat, l’affirmation qu’il n’existe pas
forcément de relation de subordination au travail, et en
conséquence de tout cela, un pouvoir énorme donné aux marchés
;
La limitation des libertés, l’usage (orwellien) du mot "liberté"
tout en imposant des lois de surveillance et un un état de siège
permanent par le biais de Vigipirate ;
Les choix racistes, par la protection des lieux juifs et non des
lieux musulmans, alors que les uns et les autres devaient être
protogés, deux poids deux mesures qui provoquent
l’incompréhension légitime du peuple d’origine nord-africaine
assimilé aux musulmans.
Des grands médias qui méprisent toute remise en cause des
fondements de l’ordre ultralibéral, et appartiennent d’ailleurs à
des grands groupes financiers . Le Monde n’étant plus que le
quotidien de référence de l’idéologie
ultralibérale................................................................................
..........
...................J'ai l'impression d'avoir été enterré vivant dans le
mastaba qui sert de boîte crânienne à mon cerveau.............
..................................................................................................
............... La dictature parfaite pour Aldous
Huxley, auteur roman anticipation (1891-1963), serait une
dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison
sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un
système d’esclavage où, grâce à la consommation et au
divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.
354
Qui ne reconnaitrait pas encore nos pseudo-démocraties dans ces
lignes au scalpel devrait lire la description qui suit (extraite
comme la précédente citation du "Retour au Meilleur des
mondes") : « Sous la poussée d’une surpopulation qui s’accélère
et d’une sur-organisation croissante et par le moyen de
méthodes toujours plus efficaces de manipulation des esprits, les
démocraties changeront de nature. Les vieilles formes
pittoresques — élections, parlements, Cours suprêmes, et tout le
reste — demeureront, mais la substance sous-jacente sera une
nouvelle espèce de totalitarisme non violent. Toutes les
appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront
exactement ce qu’ils étaient au bon vieux temps. La démocratie
et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions de radio et
de tous les éditoriaux. Entretemps, l’oligarchie au pouvoir et son
élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants
de pensée, de manipulateurs des esprits, mènera tout et tout le
monde comme bon lui semblera. »
Il faut avoir l’esprit sérieusement chloroformé par la propagande
mainstream pour parler encore de démocratie occidentale dans
des pays où les candidats présentés aux électeurs sont
préalablement sélectionnés et adoubés par les milieux financiers
(qui financent ou non leurs partis et leurs campagnes
électorales), les instituts de sondage (qui imposent ou détruisent
leurs images selon des critères édictés par les classes
dominantes) et par les médias (qui décident de la place qu’ils
leur accorderont pour présenter — ou non — leur projet).
La plus pitoyable caricature du "Meilleur des mondes" selon
Huxley ne se trouve-t-elle pas dans les institutions
supranationales du monde présent (celles de l’Union européenne,
par exemple) ?
Leur incommensurable bêtise
Il y a cependant une chose qu’Aldous Huxley n’avait pas
anticipée : l’usure de ce système oppressif à visage
démocratique, puis son effondrement sous l’effet conjugué de
causes hautement destructrices :
l’éclatement de la bulle financière dans laquelle s’étaient
réfugiées ses élites ;
la décomposition de son univers économique reposant
exclusivement sur l’exploitation de ressources énergétiques en
voie d’épuisement ;
le total délitement moral et intellectuel de dirigeants politiques
dégénérés (de Bush à Obama en passant par des Berlusconi, des
Cameron, des Chirac, des Sarkozy ou des Hollande, des Juncker,
des Dijsselbloem ou des Hillary Clinton...) ;
355
le poids de la menace climatique déclenchée par
l’irresponsabilité absolue des sus-nommés et des lobbies qui les
font danser.
La multiplication de l’arsenal répressif visant tous les citoyens
(lois d’exception à prétexte antiterroriste, militarisation
outrancière des forces dites "de l’ordre"...) montre que les
apparences démocratiques de cette dictature bonasse ont mordu
la poussière et ne suffisent plus à en garantir la pérennité. Nul
doute que devant ce constat sans appel, Aldous Huxley, qui, lui,
était intelligent, aurait revu sa copie.
Car l’agitation puérile des oligarchies du vieux monde face aux
menaces des barbares à ses portes achève de miner leur
lamentable édifice, miné par leur incommensurable bêtise.
..................................................................................................
........

L'âme: La notion d'âme qui serait une sorte de substance


spirituelle «habitant» un corps. Par ailleurs quelques
commentateurs ont proposé que le termeâmed'Aristote soit
traduit parsouffle de vie.
La notion d'âme employée parAristoteest en effet assez éloignée
de la conception moderne habituelle. Il soutient que l'âme est la
forme ou essence de n'importe quel être vivant, c'est-à-dire ce
par quoi un être peut être dit vivant.
En d'autres termes, l'âme n'est pas une substance distincte du
corps dont elle est le principe de vie, c'est la possession de l'âme
(d'une sorte spécifique) qui fait qu’un corps naturel organisé est
un organisme à part entière, et la notion d'un corps sans âme, ou
d'une âme dans une sorte inappropriée de corps, est simplement
inintelligible, chez les plantes et les animaux. Cette notion d'âme
s'appliquera aussi bien aux végétauxqu'auxêtres humainset
auxanimaux, ce qui donnera l'occasion à Aristote de distinguer
les trois types d'âmes.Sa définition la plus commune de l'âme
(c'est-à-dire celle qui convient à toutes les âmes) est la
suivante:«L'âme est l'acte premier d'un corps organisé.» L'âme
du végétal se rapporte à la génération et à l'alimentation.«L'âme
du végétal est ce qui engendre un être semblable selon l'espèce»
Enfin l'âme de l'homme et de l'animal se distingue en ce qu'elle
est une puissance de connaitre. C'est donc par la connaissance,
c'est-à-dire la manière d'être d'une certaine façon des choses
connues, que se définit l'âme animale et humaine:«L'âme est
d'une certaine manière toute chose».
Ces distinctions permettront aux commentateurs d'établir trois
espèce d'âme: l'âme végétative, l'âme sensitive et l'âme
intellective. D'autre part, selon certains commentateurs, par
exempleAverroesqui sera contredit sur ce point parThomas d
356
HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d'Aquin"
HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d'Aquin"
HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d'Aquin"
HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d'Aquin"
HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d'Aquin"'
HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d'Aquin"
HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d'Aquin"
HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d'Aquin"
HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d'Aquin"
HYPERLINK "https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d'Aquin"Aquin,
il spécule qu’une partie de l'âme — l'intellect — peut être séparée
du corps ou des autres facultés.

...
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°Risler et Cortot sont
devenus élèves de Louis Diemer après avoir terminé les cours
préparatoires d'Emile Descombes, un disciple et peut-être bien
étudiant de Chopin. Les deux ont remporté le prix premier
convoité alors qu'ils étaient étudiants Diemers - Risler en 1889 et
Cortot en 1896. Le jeune Cortot écrivait du jeu de Risler: Je me
suis immédiatement senti engouffré par la musique, ce n'était
pas seulement une question de ce qu'il jouait, mais aussi son
charme, sa faculté de révéler, de communiquer l'incommunicable.
Sa manière unique de faire de la musique m'a accablé, il est
entré dans moi, dans ma chair même. Risler m'a présenté un
monde magique, que précédemment j'avais seulement connu
comme spectateur. Il a ouvert mon âme à l'appréciation d'une
musique qui est née de l'inspiration spontanée. Son sentiment
pour la couleur orchestrale était quelque chose que je n'avais
jamais associé au piano. A partir de ce moment, j'ai compris
comment la vocation de l'interprète pouvait transcender le
métier de Pianiste, je savais, je pouvais voir, je croyais, étant
clair dans ma vision. Risler de l'étude de la clé noire la Black
Key Etude, est dans le niveau supérieur enregistrées des
performances de ce travail. Son attention sur la main gauche le
classe comme un joueur de premier rang de la musique de
Chopin.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°
Clara Haskil (7 janvier 1895 - 7 décembre 1960) était une pianiste
classique roumaine, renommée comme interprète du répertoire
classique et romantique. Haskil a été particulièrement remarquée
357
pour ses exécutions et enregistrements de Mozart. Beaucoup
l'ont considérée comme l'interprète principale de Mozart dans
son temps. Elle a également été notée comme un superbe
interprète de Beethoven, Schumann et Scarlatti. Haskil est né
dans une famille juive sépharade à Bucarest, en Roumanie et a
étudié à Vienne sous Richard Robert (dont les élèves mémorables
ont également inclus Rudolf Serkin et George Szell) et
brièvement avec Ferruccio Busoni. Plus tard, elle s'installe à Paris
où elle commence ses études avec Joseph Morpain, élève de
Gabriel Fauré, qu'elle considère toujours comme l'une de ses plus
grandes influences. La même année, elle entre au Conservatoire
de Paris pour étudier officiellement avec Alfred Cortot, bien que
la plupart de ses enseignements viennent de Lazare Lévy et de
Mme Giraud-Letarse, et obtiennent leur diplôme à l'âge de 15 ans
avec un Premier Prix. Elle a également obtenu un Premier Prix en
violon. Après avoir obtenu son diplôme, Haskil a commencé à
visiter l'Europe, bien que sa carrière ait été coupée court par l'un
des nombreux maux physiques qu'elle a souffert tout au long de
sa vie. En 1913, elle a été équipée d'un plâtre coulé dans une
tentative d'arrêter la progression de la scoliose. Les maladies
fréquentes, combinées à la peur de scène extrême qui est
apparue en 1920, l'ont empêchée de succès critique ou financier.
La plus grande partie de sa vie a été dépensée dans une
pauvreté abjecte. Ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale,
lors d'une série de concerts aux Pays-Bas en 1949, qu'elle
commence à faire l'éloge. Bien considéré comme un musicien de
chambre, Haskil a collaboré avec des musiciens célèbres tels que
George Enescu, Eugène Ysaÿe, Pablo Casals, Joseph Szigeti, Géza
Anda, Isaac Stern et Arthur Grumiaux avec lesquels elle a joué
son dernier concert. Bien que reconnu principalement comme
violoniste, Grumiaux était également un pianiste, et lui et Haskil
échangeaient parfois des instruments. Elle a joué en tant que
soliste sous la baguette de chefs comme Ansermet, Barbirolli,
Baumgartner, Beecham, Boult, Celibidache, Cluytens, Fricsay,
Giulini, Inghelbrecht, Jochum, Karajan, Kempe, Klemperer,
Kubelik, Markevitch, Monteux, Münch, Rosbaud, Sawallisch, Solti,
Stokowski, Szell, entre autres. L'une de ses principales
prestations en tant que soliste avec orchestre est
l'enregistrement des Concertos pour piano n ° 20 et 24 de Mozart
en novembre 1960 avec l'Orchestre des Concerts Lamoureux
dirigé par Igor Markevitch (publié sur CD par Philips Classics sous
le n ° 464 718-2) ; Cet enregistrement présente une performance
inhabituellement lente et pensive de la partie III de K466 et une
partie très subtile, très lyrique et pourtant, en quelque sorte,
vigoureuse de la partie II de K491. Haskil est mort des blessures
reçues par une chute à l'escalier d'une gare de Bruxelles. Elle
358
devait jouer un concert avec Arthur Grumiaux le lendemain. Un
ami estimé de Haskil, Charles Chaplin, a décrit son talent en
disant: «De ma vie, j'ai rencontré trois génies, le professeur
Einstein, Winston Churchill et Clara Haskil.Je ne suis pas un
musicien formé, mais je peux seulement dire que son contact
était exquis , Son expression merveilleuse, et sa technique
extraordinaire. (Interview de la radio suisse, 19 avril 1961.) Le
Clara Haskil International Piano Competition se tient
biannuellement dans sa mémoire. La brochure se lit comme suit:
«Le Concours Clara Haskil a été fondé en 1963 pour honorer et
perpétuer le souvenir de l'incomparable pianiste suisse d'origine
roumaine, né à Bucarest en 1895. Il se tient tous les deux ans à
Vevey, en Suisse, où Clara Haskil a résidé de 1942 jusqu'à sa
mort à Bruxelles en 1960. Une rue de Vevey porte son nom. Le
Concours accueille de jeunes pianistes du monde entier qui
poursuivent l'idéal musical inspiré par Clara Haskil et qui restera
toujours exemplaire. ...Petit Journal d'un Artiste du XXI ème
Siècle .
Les informations rapportées dans cet espace de biosophie sont
en général vraies, parfois modifiées, soit parcequ' acquises
telles quelles, soit parceque dûes à l'interpretatio..
Espace vacant, non encore balisé par les merveilleux miraculeux
voyages et outils usuels de la pensée et de l'amour..En une
inlassable forte douleur qui me tourmente, il me faut arracher la
joie aux jours qui filent..
Amon a toujours été vénéré par les plus humbles et considéré
comme une figure paternelle et protectrice.
Schumann Scène d'enfants Le poète parle Rêverie
Schumann Kinderszenen Der Dichter spricht
The Poet Speaks
Au livret de partitions pour piano ,
les 13 Scènes d'enfants sont dans l'ordre.
1: Des pays lointains.
2: Une merveilleuse histoire.
3: Cache-cache.
4: Supplication enfantine.
5: En plein bonheur.
6: Un gros évènement.
7: Rêverie.
8: Au coin de l'âtre.
9: A cheval sur une monture en bois.
10: Un peu trop sérieux.
11: Faire peur.
12: L'enfant va s'endormir.
13: La voix du poète.
359
Durant mon enfance, j'ai découvert que tous les humains de la
terre ne sommes qu’une âme et qu’un seul être. A tout moment
s'échappe de ce tout une infîme particule, une âme et j'ai réalisé
aussi que provenant tous de la même source nous n'avons pas la
même planète de destination où nous sommes ensuite mis à
l'épreuve. Chacun en soi-même sommes issus de l'unique source
dont tout provient mais nous suivons un parcours différent dont
notre objectif unique est de renoncer au désordre par un amour
permettant l'aboutissement à une pureté de notre âme. . .Après
une méditation prolongée, ma piété se mêla aussi dans mes
considérations. Dès aujourd’hui, je mènerai une vie sage et sobre
mystique, je m'occuperai de l'étude, de la pensée et des
religions, qui ne me permettront point même d’effleurer à penser
à de dangereux plaisirs de la boisson, de nourriture excessive et
somme toute du moindre vice du corps. Je mépriserai ce que le
commun des hommes admire et comme je sens assez que mon
cœur ne désirera que ce qu'il estime, j'aurai aussi peu
d'inquiétudes que de désirs. Je formai là-dessus, d'avance, un
système de vie paisible et solitaire. J'y faisais entrer ma maison à
l’écart, avec des promenades douces au bout du jardin, ma
bibliothèque composée de livres choisis, peu d'amis vertueux et
de bon sens, ma famille autour d’une table propre, mais frugale
et modérée. J'y joignais un contact avec un ami qui ferait son
séjour à la ville, et qui m'informerait des nouvelles publiques,
moins pour satisfaire ma curiosité que pour me faire un
divertissement des folles agitations des hommes. Ne serai-je pas
heureux? Mes prétentions ne seront-elles point remplies? Il est
certain que ce projet flattait extrêmement mes inclinations. Mais,
à la fin d'un si sage arrangement, je sentais que mon cœur
attendit encore quelque chose, et que, pour n'avoir rien à désirer
dans la plus charmante solitude, il y fallait être seulement avec
Bernadette. Ce qui fut pensé, fut dit et fut fait.
J'ai purgé mon cœur de tout mauvais sentiment, de toute pensée
ou désir impudique, de l'égoïsme humain bête et méchant. Je me
suis quelque peu retiré du monde et de mes trop nombreuses
activités, en priant de nombreuses heures, adepte des bonnes
œuvres, étudiant la science hermétique par le travail et
l'intelligence.De grands initiés ont fait progresser l’humanité par
la fulgurance de leur pensée, les progrès qu’ils ont généré grâce
à leur vision qui dépassait la surface des choses. Bien que je
n'atteindrais jamais le même niveau de Connaissance, j'aurais
fait mon maximum pour oeuvrer dans la même voie. Mon esprit
et ma compréhension du monde m'auront fait percevoir les
limites de la raison, les dogmes et sur mon dernier parcours une
nécessité d’entreprendre cette démarche spirituelle ésotérique.
En intègration maintenant de la vision cosmique et universelle
360
des choses, en replaçant les faits matériels dans un contexte
spirituel plus élevé et élargi. Recherchant intensémment les
grandes lois d'harmonie universelle, dans bien des domaines.
Une recherche du monde des causes, relevant les architectures
des Temples de l'Ancienne Egypte et des hiéroglyphes, une
maturité philosophique, la pierre philosophale, le Grand Oeuvre,
le feu Vital et les mystères du commencement dans l'Oeuvre, une
compréhension de la Science sacrée, restent au centre de mes
préoccupations présentes.Nos consciences humaines
interagissent entre elles et créent à l’échelle mondiale une
super-conscience globale, invisible à nos yeux mais identifiée.
Celle-ci produit des effets sur le plan matériel. Un lien existe
entre le matériel, la matière qui nous est visible, avec l'esprit,
l'invisible et spirituel.
Avec l'aide des feux célestes j'ai mon regard et mes facultés de
l'esprit animés, avec enthousiasme, pureté, exaltation de l'âme,
pour l'Art des alchimistes, la Science des hermétistes, vers tout
état lié à la parapsychologie, à l'ésotérisme, Arts divinatoires,
Astrologie, Cabale, Cabbale, Kabbale, Démonologie, Folklore,
Franc-Maçonnerie, Gnose, Hypnotisme, Magie, Magnétisme,
Médecine secrète, Métaphysique, Mystagogie, Mystique,
Mythologie, Occultisme, Religions anciennes, Sciences
psychiques, Spiritisme, Sociétés secrètes, Symbolisme,
Théosophie, Théurgie, à la théologie, l’obscurantisme des
religions. Analysant les observations, détails, expériences, faits.
Ouvrages curieux où l'on traite de la Philosophie Occulte, de
l'intelligence des Hiéroglyphes de l'Egypte ancienne, de la
transmutation des métaux, et de la communication entre
l'homme et des êtres supérieurs, intermédiaires entre lui et l'Etre
suprême.
Metaphysical Eboracum. Qu'on ne vienne pas me reprocher une
violation du sanctuaire du coeur ou des mystères de la conduite
de l'âme et de l'intelligence. Car seulement dans le but de les
aimer davantage, par le simple effet de mon regard fixé entre les
yeux, je vois les consciences de mes interlocuteurs portées à la
lumière, comme éclairant des livres ouverts ou illuminant la
caverne de l'esprit.
Si d'aventure, les propos énigmatiques que j'émets quelquefois,
peuvent apparaître équivoques ou provoquants à certaines
personnes, vous apprendrez qu'il n'est pas dans mes intentions
de blesser qui que ce soit, me faire passer pour ce que je ne suis
pas ou se méprendre en s'imaginant que je fais partie d' associés
secrets. Je ne suis qu'un retraité observateur isolé dans son
laboratoire mais à l' Initiation de fohat et à grande industrie,
capable de récolter, d'analyser le fruit de recherches menées sur
mes objectifs. Que ce soit la personne, le lieu typique de
361
rencontre, le document m'intéressant, mystique, ésotérique ou
historique et tout équipement inimaginable à l'esprit humain.
C'est uniquement de cette façon sans but de commerce et grande
industrie que sont mes textes et partitions réalisés, relus,
adaptés.Voulant écrire pour mes amis, de façon que ceux qui
voient ne voient pas, et que ceux qui entendent ne comprennent
pas, je vous conjuré, au nom de Dieu, de tenir ce livre caché aux
ignorants. J'ai écrit moi-même ce livre, tiré des livres de tous les
philosophes de la science présente, tels que Hermès, Avicenne,
Rhazès, Platon et les autres philosophes, Dorothée, Origène,
Geber , beaucoup d'autres, et chacun a montré sa science; ainsi
qu'Aristote, Hermès symbole de la planète Mercure et Avicenne.
Cela expliqué d'une façon détournée, de crainte qu'un exposé
trop clair ne permît aux gens de réussir sans le secours de
l'écrit : voilà pourquoi ils ont décrit l'oeuvre sous des
dénominations et des formes multiples.
De siècle en siècle, les adeptes se répètent, tous avouant que la
plus grande partie de leur vie s'était passée dans l'impuissance,
lorsque Dieu leur a communiqué la science de la transmutation...
Si on raisonne, comment les erreurs des adeptes de l'alchimie
ont encore des partisans. Le fait est le contraire de la raison,
donc on devrait reconnaître que l'homme préfère l'erreur à la
vérité.
Ä Praecursores istius artis dicunt : Natura naturam superat, et
natura obvians suae naturae laetatar.
« La nature triomphe de la nature et la nature se réjouit en
rencontrant une nature identique. »
Seulement par le simple effet de mon regard fixé entre les yeux,
je vois les consciences comme des livres ouverts. L'âme de
l'homme qui se reflète ainsi, dans une angoisse existentielle qui
l'étreint, lorsqu'il se trouve placé, par la fatalité, au bord de
l'éternité. Et des vivants divins, il devient lui-même le démiurge,
tandis qu'il a confié le soin d'engendrer les êtres vivants mortels
à ceux qui étaient nés avant lui. Ces derniers, à son imitation,
entreprirent, après qu'ils eurent reçu le principe immortel de
l'âme de façonner au tour pour lui un corps mortel et à ce corps,
ils donnèrent pour véhicule le corps tout entier cependant qu'ils
établissaient dans ce dernier une autre espèce d'âme, celle qui
est mortelle et qui comporte en elle-même des passions terribles
et inévitables : d'abord le plaisir, le plus important appât qui
provoque au mal, ensuite les douleurs, qui éloignent du bien, et
encore la témérité et la peur, un couple de conseillers peu sages,
l'emportement rebelle aux exhortations, et l'espérance, facile à
décevoir. Ayant fait un mélange avec ces passions, la sensation
irrationnelle et le désir de qui vient toute entreprise, ils ont
constitué l'espèce mortelle en se soumettant à la nécessité.
362
La conjonction et la révolution des sept planètes à travers les
sphères des signes du zodiaque dirige les mutations des quatre
éléments, les fait varier et permet de les prévoir. Ce n'est pas
l'Intellect démiurgique qui commande la téléologie du Timée,
mais l'Intellect du Monde et ce n'est pas non plus le Démiurge qui
est proposé, dans le Timée, comme objet de contemplation, mais
que cet objet est, en premier lieu, les astres du ciel avec leurs
mouvements réguliers ; cette contemplation mène à la
connaissance et à l'adoration de l'Intellect cosmique. Quelques
indices permettent de supposer que, par cette connaissance, on
atteint à l'intelligence des objets intelligibles dont les astres en
sont la copie . Ce qui est exprimé dans la Révélation d'Hermès
Trismégiste, II dieu cosmique.
dieu Thot
Austanou, Ostané. Cet Ostané était à l'origine un des
cynocéphales qui formaient l'ogdoade hermopolitaine, puis il
s'était confondu avec Thot lui-même. Les Égyptiens dérivaient
son nom du verbe satanou, satonou : il était le
satanou-tooui, le nomenclateur des deux Terres,
qui est Thot (Goodwin, On the name Astennu, dans la Zeitschrift,
1872, p. 101-109). A l'époque ptolémaïque, cette variante de
Thot prit de l'importance et elle fut représentée assez souvent
dans les temples. Ostané avait ses livres comme Thot, remplis de
prescriptions minutieuses (Dümichen, Resultate, pl. XXXVII, l.
13), et il jouissait des mêmes prérogatives que son prototype :
on peut donc admettre légitimement qu'aux temps Alexandrins,
Thot fut connu aux Grecs sous sa forme Ostanou-Ostané comme
sous sa forme Tahouiti, sous la figure d'Ostanès comme sous celle
d'Hermès. La transformation d'Ostanès-dieu en Ostanès, prêtre
memphite, est toute naturelle et trouve ses analogies dans la
littérature mystique ou scientifique des âges plus récents : les
dieux Thot, Shai. Isis y deviennent de même les dieux-
philosophes Hermès et Agathodémon et la prophétesse Isis
[Marie la Juive, dite la prophètesse, aurait-elle quelque rapport
avec Isis ?]. Démocrite, personnage historique, ne pouvait
prendre directement des leçons d'un dieu, mais rien ne
l'empêchait d'en avoir reçu d'un sage égyptien. Ce sage avait
hérité naturellement toute la science du dieu qu'il avait été : on
l'appelait le grand Ostanès, comme on disait l'Hermès deux fois
ou trois fois grand, et s'il était capable de professer la magie et
les opérations chimiques de transmutation qu'elle comporte,
c'est que Thot-Ostanou les avait inventées et pratiquées en sa
qualité de dieu.
Il est assez singulier, à cette époque très reculée, de lire le mot «
transmutation » alors que l'on sait, de façon avisée, que la «
pierre philosophale » est une invention de la scolastique du
363
Moyen Âge... Voilà qui pourrait faire croire que, dès les toutes
premières origines de l'alchimie, les deux courants hermétiques
étaient absolument congénères, pour ne pas dire jumeaux : l'un,
chimérique, professant la transmutation métallique, l'autre,
positif, traitant du travail du verre et de la préparation des
pierres précieuses.
La version égyptienne de la légende de Démocrite et d'Ostanès
forme donc un tout parfaitement homogène, et dont les détails
sont confirmés par le témoignage des documents purement
indigènes ; qu'en est-il maintenant de la version perse ou
babylonienne ? On y remarque toutd'abord un fait curieux. Bien
que, d'après la tradition, Démocrite ait voyagé en Chaldée, en
Perse, même dans l'Inde, comme en Egypte, [Démocrite, à ce
qu'il semble, a voyagé dans les mêmes terres qu'Osiris... C'est là
une chose singulière qui, à notre connaissance, n'a pas été
étudiée. Seul, Dom Pernety a jeté des lumières originales (sic)
sur ce périple d'Osiris - cf. section Matière-] ce n'est pas dans le
pays d'origine qu'il rencontre son maître de magie, à Babylone ou
à Suse, mais celui-ci se déplace pour venir à lui : selon les uns,
c'est en Grèce même que l'initiation a lieu, pendant l'expédition
de Xerxès, et, selon les autres elle s'accomplit en Egypte, mais
Ostanès est un mage qui a quitté sa patrie pour enseigner aux
bords du Nil. A bien le prendre, il semble que cette version
persane ou babylonienne repose sur l'idée préconçue, qu'Ostanés
était et ne pouvait être qu'un nom persan. La forme Ostanou-
Ostané du dieu Thot n'était point connue hors de l'Egypte, et les
Grecs en ignoraient l'existence. Au contraire, quiconque avait lu
l'histoire des Achéménides connaissait divers grands
personnages du nom d'Ostanès, un fils de Darios Nothos, un
satrape de Parétacène, contemporain d'Alexandre, sans parler de
ceux qui modifiaient en Ostanès, le nom Otanès du beau-père de
Xerxès (Justi, Iranisches Namenbuch, p. 52, s. v. Austanes). La
donnée d'après laquelle Démocrite aurait eu un Ostanès pour
maître entraînait donc, dans l'esprit de ceux qui la répétaient, la
notion complémentaire que, le nom d'Ostanès étant un nom
perse ou mède, le personnage qui le portait était nécessairement
un perse ou un mède, mage ou chaldéen de son métier. Il me
semble qu'en tenant compte des considérations que je viens
d'exposer sommairement, on peut rétablir ainsi l'histoire de la
légende d'Ostanès et de son développement :
1° Démocrite va en Egypte s'instruire aux sciences sacrées pour
lesquelles les Egyptiens étaient célèbres : il les apprend dans le
temple de Phtah, à Memphis, d'Ostanès, qui est en réalité un
dieu, une forme de Thot, mais que la tradition grecque considère
comme un homme, l'un des inventeurs de l'alchimie ;
364
2° Le nom d'Ostanès rappelant surtout aux Grecs des Perses de
haut rang, Ostanès devient un Perse par la vertu de son nom, et
par suite un mage, un chaldéen, d'où la variante qui lui donne
une origine babylonienne ;
3° La tradition primitive constatant que Démocrite avait fait ses
études de sciences occultes en Egypte, une partie des écrivains
n'hésite pas à la suivre, en se bornant à déclarer qu'Ostanès était
un mage venu dans ce pays, et qui s'y trouvait établi au moment
où le philosophe y arriva ;
4° D'autres, qui avaient été frappés de la contradiction qu'il y
avait à donner un Persan comme le prototype de la science
égyptienne, préférèrent supposer que Xerxès avait laissé des
mages à Abdère, au retour de Salamine, pour instruire le fils de
son hôte, qu'Ostanès était un de ces mages, et par suite, que
Démocrite avait reçu sa science d'un Ostanès, mais à Abdère, non
pas en Egypte. Il y avait dans leur récit un anachronisme un peu
fort, mais une erreur de dates n'était pas pour les gêner ;
5° Comme pourtant la tradition était constante qui faisait
séjourner Démocrite en Egypte, on prêta au philosophe, en place
de l'Ostanès dont on le privait, un nouveau précepteur du nom
d'Apollobêkhés ou Appollobêx de Coptos (Pline, Hist. Nat., XXX,
ii). Est-ce un dieu humanisé comme Ostanès, Horus-l'épervier
ainsi que Wiedemann le pense? Est-ce un homme réel? Le fait est
qu'il ne réussit pas à déposséder complètement Ostanès.
Tel est, je crois, la série d'opérations inconscientes qui ont
transformé le dieu
AOUSDANOU-OSTANOU-OSTANÉ et le Thot égyptien, maître
fabuleux de Démocrite, en un mage persan du nom d'Ostanès.
electrum ou elidrium sont synonymes du mot grec chelidonion, la
chélidoine souvent citée par les alchimistes ou par des anciens
chimistes comme Frédéric Ulstade, dans son Ciel des
Philosophes.
Il s'agit d'une recette d'autant plus importante qu'elle permettait
d'écrire sur parchemin, marbre ou verre, ce qui explique
pourquoi elle était si répandue. Utiliser des eaux salées et y
ajouter les Sufs qui d'après notre langage ordinaire, s'agirait de
l'oeuf plilosophique, expression purement symbolique, ainsi
obtenu au moyen de notre art métallique d' alchimiste. doctrine
de Platon. Comme Pythagore, il passe pour avoir été partisan de
la métempsycose, en admettant que les hommes d'une bonne
conduite étaient récompensés après leur mort. L'âme de chacun
passait dans un astre où elle jouissait d'une félicité parfaite avec
le dieu de cet astre. L'âme du méchant passait dans le corps
d'une femme, et, si elle ne s'y corrigeait pas, dans une bête dont
elle avait eu les vices, et la punition durait tant que l'âme ne
s'était pas corrigée. Platon croyait que Dieu donnait à quelques
365
hommes le don de la divination, et cette divination pouvait
encore appartenir à des enthousiastes, à des hommes malades et
à des hommes endormis.
Platon passait pour avoir emprunté beaucoup d'idées à ses
prédécesseurs et même à ses contemporains. C'est ce que
Diogène de Laërce remarque dans la vie de Platon: il a emprunté
à Héraclite les idées relatives aux sens; à Pythagore, les idées les
plus élevées relatives à l'intelligence; à Socrate, sa manière
d'envisager la morale, enfin beaucoup d'idées aux livres
d'Épicharme.Et Celui qui venait d'établir tout cet ordre restait
dans son état accoutumé; mais ses enfants (les astres-dieux),
ayant médité le plan de leur père, s'y conformèrent. Ils prirent
donc le principe immortel de l'animal mortel, et, imitant Celui qui
les avait faits eux-mêmes, ils empruntèrent au monde des parties
de feu, de terre, d'eau et d'air, qui devaient lui être rendues un
jour ; ils les unirent ensemble, non par des liens indissolubles,
comme ceux par lesquels Dieu avait joint les parties de leur
propre corps, MAIS PAR DES CHEVILLES MULTIPLIÉES ET
IMPERCEPTIBLES A CAUSE DE LEUR PETITESSE, et, après avoir
formé ainsi des corps entiers et bien distincts, ils établirent la
révolution de l'âme immortelle dans chacun de ces corps, où de
nouvelles parties affluent et d'autres s'écoulent sans cesse... Le
principe immortel de l'âme peut être identifié au Mercure ; c'est
grâce au Mer