Vous êtes sur la page 1sur 8

Pratique

Personnaliser son environnement Linux

Personnaliser son
environnement Linux
Pierre Ourdouillé
Longtemps a-t-on reproché à Linux d'être inesthétique comparé à ce que pouvaient offrir les autres
systèmes d'exploitation en matière d'environnement graphique. Il est vrai que lorsque Linus Torvalds
a créé le noyau Linux, sa préoccupation première n'était pas la beauté de son système. Nous ne
disposions alors que d'une frugale ligne de commande... fond noir et lettres blanches...

L
inux est sorti en 1991 et Xfree86 un an plus Étape 1 – les intitulés
linux@software.com.pl

tard. Il n'aura pas fallu attendre 16 ans. L'ex- Première chose à faire, une sauvegarde du fichier /boot/
ploitation des cartes graphiques fait aussi par- grub/menu.lst :
tie de ses possibilités, et on obtient alors un
résultat époustouflant : bureaux en 3d, effets graphiques cp /boot/grub/menu.lst
de déplacements et de déformation, possibilités de per- /boot/grub/menu.lst.save
sonnalisations infinies...
Ainsi, Linux reste fidèle à sa philosophie en permet- Ensuite nous éditons ce fichier, avec les permissions root
tant à l'utilisateur de disposer d'un système qui lui cor- nécessaires (voir Listing 1).
respond, tout en restant fonctionnel et performant.

Personnaliser Grub Cet article explique...


Grub est le processus qui s'affiche en premier (juste après
l'écran de boot selon votre système) lorsque vous démar- Comment personnaliser son environnement Linux :
rez votre machine. C'est lui qui vous permet notamment
• Modifier l'apparence de Grub,
de sélectionner votre système d'exploitation si vous
• Personnaliser l'interface GNOME,
en avez plusieurs, ou alors quel noyau vous souhaitez
• Utiliser les dernières innovations en matière
utiliser.
de gestionnaire de fenêtres grâce à Beryl
Malheureusement, il reste un peu spartiate : noir et blanc
et Emerald,
dominent et se battent en duel. Mais n'ayez crainte, nous
• Quelques logiciels pour améliorer son interface,
allons modifier tout cela.
• Customiser ses logiciels préférés.

64 Linux+ 4/2007
Pratique
Personnaliser son environnement Linux

Listing 1. Édition du fichier avec les permissions root


Ce qu'il faut savoir...
title Ubuntu, kernel 2.6.17-10-generic
Aucune connaissance particulière n'est re-
root (hd0,4)
quise.
kernel /boot/vmlinuz-2.6.17-10-generic root=/dev/hda5 ro quiet splash
Dans cet exemple ne figurent que les lig- locale=fr_FR
nes qui nous intéressent. initrd /boot/initrd.img-2.6.17-10-generic
Nous remarquons déjà la structure sui- quiet
vante : savedefault
boot
• title, title Ubuntu, kernel 2.6.17-10-generic (recovery mode)
• root, root (hd0,4)
• kernel, kernel /boot/vmlinuz-2.6.17-10-generic root=/dev/hda5 ro single
• initrd, initrd /boot/initrd.img-2.6.17-10-generic
• paramètres optionnels. boot
title Micro... Win...
La ligne title nous intéresse plus particuliè- root (hd0,0)
rement. Le texte situé après title sera celui savedefault
qui sera affiché lors de l'écran de démarrage makeactive
de grub. Modifiez alors le texte comme vous chainloader +1
le souhaitez, et, après un petit redémarrage,
vous pourrez déjà constater le résultat.
permettra de lister la table des partitions et de Si vous souhaitez utiliser une ima-
Étape 2 – une image de fond vous aider dans votre choix. ge existante, consultez le site : http://www.
Pour égayer un peu notre gestionnaire d'amor- Une dernière chose manque alors : l'ima- gnome-look.org/content/search.php et entrez
çage, nous allons y installer une image de ge. Deux solutions se présentent alors, créer grub comme recherche. Téléchargez et pla-
fond. Pour cela, la méthode est très simple. votre propre image ou en télécharger une. cez l'image dans le dossier correspon-
Ajoutez : splashimage (hdX,Y)/boot/grub/splas- Si vous désirez la créer vous-même, res- dant.
himages/NOM_IMAGE.xpm.gz juste avant la pectez les conditions suivantes : Redémarrez alors votre ordinateur et ap-
déclaration des différents systèmes d'exploi- préciez le résultat. La Figure 1 illustre un
tation (décrite si avant). • type de fichier xpm.gz, exemple de personnalisation.
« Qu'est-ce que hdX,Y ? » hd = hard disc, dis- • résolution de 640x480 pixels, Enfin, le logiciel Grime permet de person-
que dur en anglais. X et Y permettent d'iden- • 14 couleurs. naliser simplement l'image de Grub. À essayer !
tifier sur quelle partition de votre disque dur Une fois que vous avez votre fichier
est installé grub. Vous pouvez convertir une image existante d'image, copiez le dans /boot/grub/splashima-
Pour cela, aidez-vous de la commande grâce à convert du paquetage imagemagick, puis ges.
sfdisk : l'option -l de cette commande vous utiliser gzip pour la compresser.
Personnaliser GNOME
L'environnement de bureau GNOME est un
bureau intuitif et attractif. C' est en tout cas
comme cela que se définit le projet GNOME
Desktop Environnement. Voyons comment le
transformer en environnement qui nous cor-
respond.

L'écran de connexion GDM


GDM ou GNOME Desktop Manager présente
un écran de connexion pour GNOME. En
bref, c'est à cet endroit que vous entrez login
et mot de passe utilisateur.

Installer un nouveau thème


en quelques clics
Commencez par faire une petite recherche
sur ces sites : http://www.gnome-look.org
et http://art.gnome.org/ et téléchargez un thème
GDM qui vous plaît. Il se présente sous forme
d'une archive, dont l'arborescence est adap-
Figure 1. Écran de démarrage Grub personnalisé tée.

www.lpmagazine.org 65
Pratique
Personnaliser son environnement Linux

XML. Enfin, d'autres fichiers vont venir se


Comprendre l'identification gref er selon vos besoins. Pour l'histoire...
de ses partitions
Le fichier GdmGreeterTheme.desktop Miguel de Icaza initia le projet GNOME en
Il existe deux manières d'identifier ses par- 1997, avec Frederico Mena, afin de palier
L'exemple de fichier GdmGreeterTheme.desktop
titions : le manque qu'avaient les systèmes Unix
est présenté dans le Listing 2.
Nous devinons assez facilement à quoi face aux nouvelles interfaces fenêtrées
• La première est formée de dev puis
correspond chaque ligne. Observez Encoding que possédaient déjà alors les systèmes
hdXY ; X étant une lettre et Y un chif-
pour l'encodage du texte, Greeter indique le d'exploitation concurrents. Contrairement
fre,
nom du fichier XML utilisé, Name est le nom à KDE, déjà existant, les développeurs
• X désigne le disque dur : a sera le pre-
du thème, Description sa description etc. du projet GNOME ne voulaient pas utili-
mier, b le deuxième et ainsi de suite.
Vous pouvez ajouter autant de langues ser Qt ) car il ne disposait pas de licence
Y correspond au numéro de la parti-
que vous voulez. Pour cela, ajoutez simple- libre. Ainsi, GNOME utilise GTK+ (the
tion sur ce disque dur: 1 est la premiè-
ment l'identifiant de la langue entre crochets, Gimp ToolKit). wElliot Lee proposa alors
re, 2 la deuxième etc,
avant le caractère « = ». l'acronyme GNOME pour GNU Network
• La deuxième est composée de hd puis
Object Model Environment. La perspecti-
Z,R où Z et R sont des numéros ; Z dé-
signe le numéro du disque dur: 0 sera
Le fichier XML ve de GNOME reste toujours inchangée :
Ce fichier va déterminer quels seront et où offrir un environnement graphique res-
le premier, 1 le deuxième etc. R désig-
vont se placer les différents éléments de la pectant les termes de la licence GPL, et per
ne le numéro de la partition, en com-
fenêtre de connexion. Pour voir comment se mettant aux développeurs de produire des
mençant aussi par 0.
présente notre fichier au départ, référez-vous outils sous un plus grand panel de license,
Ainsi, /dev/hda1 correspondra à hd0,0 aux Listing 3. incluant les licenses propriétaires.
et /dev/hdb3 correspondra à hd1,2. Entre les balises <greeter></greeter>,
nous allons placer une série d'items qui auront Au final... : Si vous avez bien intégré ces
Ensuite, ouvrez fenêtre de connexion de- des propriétés bien précises. Chaque item re- quelques notions, vous pouvez dès à pré-
puis le menu GNOME. Glissez alors l'ar- présente un objet de la fenêtre de connexion. sent vous plonger dans le code des thèmes
chive à l'aide de votre souris dans la fenêtre Différents types d'objets sont disponibles déjà installés sur votre machine. Vous cons-
de connexion. Le thème va ainsi s'installer : images, bouton, forme, horloge... Pour cha- taterez qu’il est possible d’imbriquer les objets,
automatiquement. À présent, vous n'avez que objet, la syntaxe est différente. et utiliser toutes les propriétés précédentes à
plus qu'à le sélectionner et à valider l'opéra-
tion. Déconnectez-vous et admirez le résul- • Cas d'une image svg : L'exemple de l'ima- Listing 3. Le fichier XML
tat ! ge svg est visible dans le Listing 4,
• Item prend comme attribut type svg. En- <?xml version="1.0" encoding="UTF-
Créer votre propre thème GDM suite est indiqué le nom du fichier con- 8"?>
Vous souhaitez aller plus loin, créons alors tenant l'image. Enfin nous positionnons <!DOCTYPE greeter SYSTEM
notre propre thème. l'objet avec la balise <pos/>. La position "greeter.dtd">
x=0 et y=0 indique le coin haut gauche <greeter>
Structure du thème de l'écran, <!-- contenu du fichier -->
Le thème comprend d'abord un fichier nom- • La zone d'entrée du login/mot de passe : </greeter>
mé GdmGreeterTheme.desktop. Ensuite, le Nous plaçons cet objet au centre de l'éc-
deuxième fichier important est un fichier ran. pam-prompt désigne la zone d'en- Listing 4. Image svg
trée login/mot de passe. Nous consta-
Listing 2. Exemple de fichier tons qu'une nouvelle balise fait son ap- <item type="svg">
GdmGreeterTheme.desktop parition: la balise stock. Elle sert à gar- <normal file="image.svg"/>
der en mémoire le login précédemment <pos x="0" y="0" width="100%"
[GdmGreeterTheme] entré (voir le Listing 5), height="-75"/>
Encoding=UTF-8 • Une horloge : Dans le Listing 6, une </item>
Greeter=FICHIER.xml horloge est placée. %c désigne le temps
Name=NOM_DU_THEME affiché par l'horloge, Listing 5. La zone d'entrée du login/mot de
Name[fr]=NOM_DU_THEME_EN_FRANCAIS • La réactivité au survol de la souris : Vous passe
Description=Description du thème pouvez, par exemple, modifier une ima-
Description[fr]=Description en ge par survol de la souris. Pour savoir <item type="label" id="pam-prompt">
français comment procéder référez-vous au Lis- <pos anchor="nw" x="50%"
Author=Linux + ting 7. y="50%"/>
Author[fr]=Linux + en français <normal color="#000000"
Copyright=GPL ? Ici, le type d'image est pixmap (png). normal font="Sans 12"/>
Copyright[fr]=GPL ? désigne l'image par défaut, prelight l'image <stock type="username-label"/>
Screenshot=screenshot.png au survol de la souris, et active l'image lors </item>
d'un clic. Simple, non ?

66 Linux+ 4/2007
Pratique
Personnaliser son environnement Linux

souhait. Un peu d'imagination et le tour est thème à votre goût. Il en existe des centai-
joué ! nes. Astuce – comment
Ouvrez alors le sélecteur de thèmes, qui se fonctionnent les couleurs
Modifier le splashcreen trouve dans les préférences du menu GNO- en hexadécimal
Le splashcreen est une petite fenêtre qui in- ME, ou tapez gtk-theme-switch2 en ligne de
tervient pendant le chargement des compo- commande. Si vous souhaitez vous investir dans le
sants GNOME. Il s'agit d'une image de fond, Il vous suffit alors de glisser l'archive graphisme, quel qu'il soit, vous serez tôt
avec les icônes des composants chargés du thème dans la fenêtre et ensuite de l'ap- ou tard amené à utiliser les couleurs en
disposés en bas de celle-ci. pliquer. Le changement est instantané et vous hexadécimal. Le fonctionnement est très
Afin de changer cette image, deux so- pouvez apprécier votre nouvel environne- simple. D'abord la couleur est toujours
lutions s'offrent à vous : installer et utiliser ment. précédée d'un « # ». Ensuite, décompo-
gnome-splashscreen-manager, ou éditer une sez-la en trois groupes de 2. Le premier
entrée de configuration système. Envie de créer son propre thème groupe représente la couleur rouge, le
Si vous avez un réel désir d'unicité, voyons deuxième le vert, et le troisième le bleu.
Utiliser gnome-splashscreen-manager cela d'un peu plus près... La méthode la plus 00 signifie que la couleur n'intervient pas
Cette méthode est sûrement la plus simple. simple est d'utiliser un moteur déjà existant. dans le mélange. Cependant, nous ne
Sélectionnez simplement l'image souhaitée, Un moteur est une sorte de type graphique nous arrêtons pas à neuf, continuons
et cliquez sur Activate. Vous pouvez même déjà codé (en langage C), que vous allez pa- avec A, B,..., F. Cela permet d'avoir plus
avoir un aperçu si vous le désirez (voir la ramétrer à vos souhaits: couleurs, formes de possibilités de couleurs. À présent
Figure 2 pour illustration). etc. Certains moteurs sont plus performants est venu le moment de vous rappeler
mais moins esthétiques, à vous de faire votre vos cours d'arts plastiques du collège, et
Changer la clé de configuration système propre choix. faire quelques petits mélanges. #FF0000
Commencez par lancer gconf-editor. Ren- Prenons arbitrairement l'exemple de sera un rouge pur, #FF00FF sera un vio-
dez-vous dans : /apps/gnome-session/options/ clearlooks, déjà présent par défaut dans GNO- let. #CACACA sera un gris (trois groupes
splash_image. Indiquez alors l'emplacement ME. identiques).
de votre image. Votre thème se compose d'abord du fichier
gtkrc. L'arborescence est la suivante : /home/ défaut de clearlooks. D'autres styles sont ap-
Un thème GTK qui vous correspond Votre_Login/.themes/Nom_Du_Theme/gtk-2.0/ plicables, comme « style "clearlooks-me-
Le thème GTK englobe la plupart de ce que gtkrc (seulement cet utilisateur) ou /usr/share/ nu-item" = "clearlooks-default" » etc.
vous voyez à l'écran : boutons, couleurs des themes/Nom_Du_Theme/gtk-2.0/gtkrc (tous les Pour en connaître la signification exacte, con-
fenêtres, barres de défilement etc. La person- utilisateurs). Référez-vous au Listing 8 pour sultez la documentation du moteur. Le
nalisation du thème est incontestablement la voir ce que doit contenir votre fichier gtkrc. style clearlooks par défaut est un bon exem-
plus « voyante » de toutes. Les lignes précédées du caractère « # » ple car il contient toutes les bases nécessai-
sont des commentaires. Ci-avant, le style par res.
Installer un nouveau thème
en quelques clics
Rendez-vous dans l'un des sites cités ci-
avant, ou faites une petite recherche sur In-
ternet. Vous devriez facilement trouver un

Listing 6. Placement d'une horloge

<item type="label" id="clock">


<normal color="#000000"
font="Sans 12"/>
<pos x="-160" y="-37"
anchor="e"/>
<text>%c</text>
</item>

Listing 7. Modification d'une image par survol


de la souris

<item type="pixmap">
<normal file="image1.png"/>
<prelight file="image2.png"/>
<active file="image3.png"/>
</item>
Figure 2. Sélection de l'image splashscreen GNOME

www.lpmagazine.org 67
Pratique
Personnaliser son environnement Linux

Listing 8. Le contenu du fichier gtkrc


Astuce – changer le côté des
boutons des fenêtres
style "clearlooks-default" {
#éléments GTK Par défaut, vous pouvez placer les bou-
#éléments du premier plan tons fermer, réduire, agrandir à gauche. Pour
#éléments d'arrière plan cela, lancez gconf-editor, et changez cet-
#éléments de base te clé : /apps/metacity/general/button_lay-
#éléments de texte out en close, minimize, maximize:menu.
engine "clearlooks" { Et voilà, le tour est joué !
menubarstyle = x # 0 = plat, 1 = renfoncé, 2 = dégradé
menuitemstyle = x # 0 = plat, 1 = 3d (dégradé), 2 = 3d (bouton) Installation
listviewitemstyle = x # 0 = plat, 1 = 3d (dégradé) L'installation d'icônes se fait par glisser-dé-
progressbarstyle = x # 0 = rayé, 1 = plat placer dans la fenêtre de préférences de thè-
} mes GNOME. Vous pouvez aussi décompres-
} ser l'archive dans /home/Login/.icons ou /usr/
share/icons.
Listing 9. Les éléments GTKles plus courants
Personnalisation
#Bordure des boutons Pour personnaliser un thème d'icônes, deux
GtkButton ::default_border = { 0, 0, 0, 0 } manières sont disponibles. La première, la
#Bordure interne plus simple, est de partir d'un thème existant.
GtkRange ::trough_border = x Modifiez simplement les images dans les dif-
GtkRange ::slider_width = x férents dossiers.
GtkRange ::stepper_size = x La deuxième solution nécessite plus de
GtkPaned ::handle_size = x temps et de rigueur. Vous devez modifier le fi-
#longueur minimum de la barre de défilement chier index.theme présent à la racine du dossier
GtkScrollbar ::min_slider_length = x du thème. Dans ce dossier, modifiez les infor-
GtkCheckButton ::indicator_size = x mations concernant le thème (nom, auteur etc.),
GtkMenuBar ::internal-padding = x ainsi que tous les dossiers où se trouvent les
GtkTreeView ::expander_size = x images... N'oubliez pas que ces images doivent
GtkExpander ::expander_size = x respecter une nomination définie par GNOME.
« x » représente une valeur chiffrée, qui peut représenter un nombre de Un descriptif complet se trouve à cette
pixels ou une longueur selon la propriété adresse : http://www.gnome.org/learn/admin-
guide/latest/themes-17.html

Les éléments GTK : Les éléments les plus et text. À présent, vous pouvez vous lan- Modifier le pointeur de souris
courants sont visibles dans le Listing 9. cer dans la consultation des différents fi- La procédure est la même que pour un thème
L'exemple présente quelques données chiers gtkrc que possède votre ordinateur, d'icônes. Seule la composition du dossier du
essentielles. Des dizaines d'autres paramè- avec ces bases vous devez être capable thème sera différente, et automatiquement
tres sont disponibles. Pour avoir le détail de comprendre et de modifier ces fichiers reconnue par GNOME. Ainsi, téléchargez un
complet, consultez ce site : http://developer. comme vous le souhaitez. thème et décompressez-le dans le dossier des
gnome.org/doc/API/2.0/gtk/index.html. thèmes d'icônes.
Modifier la bordure des fenêtres Pour l'activer, rendez-vous dans l'appli-
• Les éléments du premier plan : Foreground, La bordure des fenêtres est gérée, par dé- cation souris des préférences de GNOME.
en anglais, signifie Premier plan. Il est faut, par metacity. Tout comme les thèmes
abrégé en fg. Dans l'exemple ci-dessous, GTK, vous pouvez en télécharger des cen- Beryl et Emerald, ou l'évolution
vous constaterez que l'on peut confi- taines sur l'Internet. Glissez simplement le de l'environnement graphique
gurer l'avant plan de façon dynamique. thème dans la fenêtre de préférences de À ce stade, votre environnement commence
Si l'objet est illuminé, utilisez fg[PRE- thèmes GNOME, ou décompressez l'archive à être un peu plus à votre goût. Les couleurs
LIGHT], et ainsi de suite pour un objet dans : /home/Votre_Login/.themes/ (seulement vous plaisent, le style aussi. Mais croyez-le,
sélectionné, ou actif. Ici, nous dé finis- cet utilisateur) ou /usr/share/themes/ (tous les
sons les couleurs de l'avant plan selon utilisateurs). Listing 10. Définition des couleurs de l'avant plan
son état. Elles sont indiquées en hexa-
décimal et entre guillemets (Listing 10), Changer ses icônes fg[NORMAL] = "#000000"

• Les autres éléments : Les éléments d'ar- Là aussi, tout est personnalisable. De nom- fg[PRELIGHT] = "#222222"

rière plan, de base et de texte suivent le breux thèmes sont disponibles sur les sites fg[SELECTED] = "#ffffff"

même principe. Cependant, nous rem- précédemment cités. Bien-sûr, vous pouvez fg[ACTIVE] = "#000000"

placerons respectivement fg par bg, base créer votre propre thème.

68 Linux+ 4/2007
Pratique
Personnaliser son environnement Linux

Linux peut faire mieux. Envie d'un bureau 3D,


d'effets de déformations et de transparence ?

Détails sur le projet Beryl


Beryl est un logiciel libre, gestionnaire de
fenêtre comme le sont compiz ou metacity. Be-
ryl est un fork de compiz, c'est-à-dire que les
initiateurs du projet se sont séparés de ceux
de compiz. Les raisons de cette séparation
sont liées à des choix différents en matière
d'intégration des fonctionnalités.
Il nécessite une implémentation au préa-
lable des différents effets 3D dans le ser-
veur X. Pour cela, vous devez avoir installé
précédemment XGL, AIGLX, XeGLX ou les
drivers Nvidia Bêta (si vous possédez une
carte graphique de cette marque). Quoi qu'il
en soit, vous devez aussi disposer de l'ac-
célération graphique.
La commande glxgears dans une con-
sole vous ouvrira une fenêtre avec des engre-
Figure 3. Bureau 3D avec Beryl
nages. S'ils tournent à une vitesse raisonna-
ble, c'est que vous disposez de l'accélération Une navigation simplifiée plémenté dans la dernière version. Un simple
graphique. « Gadget » ? Bien-sûr, lorsque vous voyez que survol de la souris dans la barre des tâches
l'on peut faire tomber de la neige sur son éc- affiche un aperçu de la fenêtre, pas besoin de
Les possibilités offertes par Beryl ran, nous approuvons ce choix. Cependant, l'ouvrir et de perdre du temps...
Beryl offre sans nul doute le plus grand panel de nombreuses fonctionnalités restent toute- Enfin, d'autres nombreuses solutions ont
de possibilités d'améliorations de l'interface fois très utiles. Le cas de la transparence ayant été trouvées pour aider les personnes en dé-
graphique sous Linux. C'est d'ailleurs pour déjà été cité, celui de la réduction des fenêtres ficience visuelle, par exemple, à utiliser leur
cela qu'il est de plus en plus intégré dans les ne l'est pas. En positionnant votre souris dans environnement comme il se doit. Une loupe
différentes distributions. un coin de l'écran, toutes vos fenêtres se ré- peut être facilement intégrée à la naviga-
duisent pour trouver place sur le même écran. tion...
Le bureau 3D Vous voyez alors un aperçu de celles-ci, et un
Même si la présence de plusieurs bureaux était simple clic sur l'une d'entre-elle vous permet de Le gestionnaire de fenêtre Emerald
parfaitement intégrée dans GNOME, Beryl l'a la remettre au premier plan. Emerald est à Beryl (de façon très imagée) ce
considérablement améliorée. Comme le mon- Dans le même objectif, un changement que Metacity est à GTK. Emerald vous permet
tre la Figure 3, votre ordinateur devient un elliptique des fenêtres, tout en 3D, a été im- d'avoir des contours de fenêtres translucides,
cube, sur lequel sont disposés vos différents
bureaux. L'image parle d'elle-même.

Les animations des fenêtres


Tout est personnalisable. Vous pouvez attri-
buer certains effets lors de la fermeture, de
l'ouverture, de la réduction, du déplacement
des fenêtres. Par exemple, mettez un effet
d'embrasement sur vos fenêtres lors de la fer-
meture de celles-ci, et un effet d'illumination
lors de l'ouverture.
La réduction d'une fenêtre façon « lampe
magique »est visible sur la Figure 4.

Les effets des fenêtres


Beryl permet d'appliquer de nombreux ef-
fets sur toutes les fenêtres. Vous pouvez les
rendre plus foncées, diminuer le contraste,
augmenter leur transparence. Utile lorsque
vous devez lire un texte et en écrire un aut-
re : augmentez la transparence de la fenêtre
d'écriture, et lisez à travers celle-ci ! Figure 4. Fenêtre en réduction avec Beryl

www.lpmagazine.org 69
Pratique
Personnaliser son environnement Linux

Terminologie
• GPL : la licence créée par la Free Soft-
ware Foundation. Le but de la GPL est
de garantir à n'importe quel utilisateur
le droit de copie, de redistribution et d'ac-
cès au code source du développeur qui
a choisi la licence GPL pour son travail,
• XML : eXtensible Markup Language, est
une initiative du W3C (Word Wide Web
Consortium) afin d'offrir une structure
commune dans l'intégration et l'échan-
ge d'informations, que les ordinateurs
et les hommes pourraient comprendre.

munies d'ombres et de nombreux nouveaux


boutons. Là aussi, rien de plus simple dans
Figure 5. Gestionnaire de thèmes Emerald son utilisation. Un outil d'importation de
thème est là pour vous. De nombreux sites de
thèmes proposent de plus en plus de décora-
tions pour Emerald.
Sur la Figure 5 regardez le gestionnaire
de thèmes Emerald.
Si vous voulez aller plus loin dans la per-
sonnalisation, vous devez, sans doute, con-
naître quelques outils importants.

Tilda, le terminal interactif


Tilda vous permet de bénéficier d'une console
« déroulante ». En effet, vous pouvez choisir la
taille de celle-ci, et le raccourcis pour l'activer.
Une fois la touche pressée, vous verrez votre
console se dérouler du haut de votre écran,
dans la taille précédemment déterminée.
Cumulé aux effets de Beryl, Tilda s'intégrera
parfaitement à votre environnement tout en
n'ayant rien à envier aux terminaux tradi-
tionnels. Par exemple, la fonction copier/
Figure 6. Le terminal Tilda et le site Linux+
coller et la présence d'onglets sont parfaite-
ment compatibles. Sur la Figure 6 vous pou-
vez observer un écran avec Tilda en transpa-
rence grâce à Beryl.

Kiba-dock, une barre de menu animée


Kiba-dock est l'une des perles en matière de
barre de menu. Encore en développement,
mais déjà très aboutie, elle permet d'intégrer
toutes les applications que vous avez l'habi-
tude d'utiliser.
En quoi kiba-dock est différente ? Vous
pouvez appliquer toutes sortes d'animation
à vos icônes. Pour être un peu plus précis,
vous pouvez les faire tourner, danser, sau-
ter ! De même, lors de son chargement, les
icônes peuvent être « magnétiques », ou flot-
tantes sur tout l'écran. Là encore, cela peut
rester un gadget comme vous faire gagner un
Figure 7. Les nouveaux outils offerts par gnome-main-menu facilitent le lancement des applications précieux temps...

70 Linux+ 4/2007
Pratique
Personnaliser son environnement Linux

Un pas vers l’avenir ...


Pres d’un an maintenant voyait-on les pré-
mices de ce qu’allait devenir l’une des plus
importantes optimisations en matiere d’en-
vironnement graphique : le projet compiz
et ses améliorations graphiques.
A présent, un nouveau projet voit pro-
gressivement le jour, il se nomme Métisse,
et provient tout droit d’un autre projet bap-
tise In Situ.
Le but est totalement différent, mais
n’en reste pas moins intéressant.
En effet, le but de ce projet est d’amé-
liorer l’interactive de l’environnement gra-
phique en fonction des choix de l’utilisa-
teur. La façon de penser est innovante et le
résultat n’en est pas de moindre.
Figure 8. Site web du projet In Situ Sur la Figure 8, vous pouvez voir que
les fenestres se replient quand l’utilisateur
Un menu GNOME intelligent... Pour cela, rendez-vous dans le menu
sélectionne un texte. Elles se déplient en-
Gnome-main-menu est un menu GNOME per- outils/thèmes. Dans le coin bas-droite de la fe-
suite quand la sélection est terminée, et l’uti-
fectionné. Il a été complètement revu pour nêtre, vous pouvez cliquer sur un petit lien.
lisateur peut alors coller son texte aisé-
faciliter l'accès aux applications les plus uti- Celui-ci va vous emmener sur le site officiel
ment.
lisées, et aux autres fonctionnalités utilisa- des thèmes de Firefox/Thunderbird. Explo-
Enfin, les différents bureaux ont été re-
teurs. rez-le jusqu'à en trouver un à votre goût.
pensés, et l’agencement de ceux-ci gran-
En premier lieu, vous accédez directe- Pour l'appliquer, glissez l'archive dans la
dement mieux. Le projet Métisse est donc
ment aux applications que vous utilisez le fenêtre des thèmes ou importez-le depuis
en aboutissement, et sera tres prochaine-
plus, ainsi qu'aux opérations courantes sur celle-ci.
ment disponibles dans un live-CD, avec la
votre ordinateur : panneau de contrôle, dé-
distribution Mandriva (qui s’est d’ailleurs in-
connexion, verrouillage, installation de logi- Petit plus – donner
vestie dans le projet).
ciels etc. un effet de transparence
Un peu déroutant au début, gnome-main- à son écran
menu promet d'être de plus en plus utilisé L'idée est simple : faire croire que votre écran De plus, elle permet un gain de temps
dans l'environnement GNOME, parce qu'il est transparent. Comment faire ? non négligeable. Combien de fois avez-vous
permet, là aussi, de gagner du temps dans La réponse est toute aussi simple. Si cherché en vain une application, ou alors bas-
l'utilisation de votre ordinateur. Figure 7 pré- vous possédez un appareil photographi- culé de fenêtre juste pour recopier quelques
sente le centre de contrôle et l'explorateur d'ap- que numérique, prenez une photographie lignes ?
plications, nouvellement intégrés dans gno- de l'arrière de votre écran. Dans la plupart Enfin, elle peut devenir un véritable al-
me-main-menu. des cas, il s'agira d'un mur ou d'un bureau lié pour les personnes déficientes visuelles
par exemple. grâce aux fonctionnalités de grossissement
Assortir Firefox Mettez ensuite cette photographie en arriè- ou d'amélioration du contraste.
et Thunderbird re plan de votre bureau. Et voilà, effet garanti !
L'ensemble de votre ordinateur est alors Bien-sûr, il vous faudra tatonner et la première
à votre goût, cependant, les applications photographie n'est pas toujours satisfaisante, Sur le réseau
n'utilisant pas GTK restent inchangées... mais en quelques minutes vous parviendrez • Plus grand site de thèmes
Firefox et Thunderbird vous permettent à l'effet souhaité. GNOME: icônes, fonds d'écran,
d'appliquer un thème qui correspondra au thèmes GTK, Emerald et Metacity :
reste de votre système d'exploitation. Conclusion http://www.gnome-look.org/
Outre le fait de changer la réputation « mo- • Site de thèmes GNOME dits
che » de Linux, ou encore d'épater les amis « de qualité » :
le dimanche après-midi, la personnalisation http://art.gnome.org
Concernant l'auteur de l'environnement a bel et bien des avan- • Documentation sur GDM :
L'auteur est étudiant à l'IG2I (Institut en Gé- tages. http://www.gnome.org/projects/gdm/
nies Informatique et Industriel), en troisiè- Elle permet dans un premier temps de docs/
me année. Passionné de Linux et le logiciel travailler dans un environnement qui nous • Toutes les informations à propos
libre, il utilise Linux dans ses loisirs comme convient et qui nous ressemble, ce qui con- de GTK :
dans son travail. fère à Linux une qualité de confort d'uti- http://www.gtk.org/
lisation.

www.lpmagazine.org 71