Vous êtes sur la page 1sur 9

C1

Connaissance et maîtrise des phénomènes physiques et chimiques

GRANDEURS PHYSIQUES -7
TRAVAIL - ÉNERGIE - PUISSANCE
Ingénieurs en
Sécurité Industrielle

I- DIFFÉRENTES FORMES DE L'ÉNERGIE .................................................................................... 1

II - TRAVAIL MÉCANIQUE - UNITÉ .................................................................................................... 1

1 - Exemple de travail mécanique .................................................................................................................1


2 - Unité de travail : le joule (J) ...................................................................................................................... 2

III - PUISSANCE - UNITÉ...................................................................................................................... 3

1 - Notion de puissance .................................................................................................................................3


2 - Unité de puissance : le watt (W)...............................................................................................................3

IV - UNITÉS PARTICULIÈRES RELATIVES À L'ÉNERGIE THERMIQUE ......................................... 4

V- RENDEMENT ................................................................................................................................. 5

1 - Bilan énergétique .................................................................................................................................... 5


2 - Définition du rendement .......................................................................................................................... 5

VI - ÉQUIVALENCES ENTRE LES DIFFÉRENTES FORMES DE L'ÉNERGIE PRIMAIRE ................ 6

1 - Énergie primaire .......................................................................................................................................6


2 - Équivalences ............................................................................................................................................ 6

VII - CONVERSIONS DES UNITÉS D'ÉNERGIE .................................................................................. 8

Ce document comporte 9 pages


BA PHY - 02101_A_F - Rév. 2 18/04/2006

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


1
C 1 -7

I- DIFFÉRENTES FORMES DE L'ÉNERGIE


L’énergie est une grandeur physique relativement difficile à appréhender de façon précise car elle peut se
présenter sous diverses formes plus ou moins familières ; on parle ainsi d’énergie :
– chimique, accumulée dans les piles électriques ou les batteries
– thermique, libérée par la combustion du gaz par exemple
– mécanique, produite par un ressort qui se détend
– nucléaire, libérée par la fission des atomes d’uranium par exemple
mais aussi d’énergie de pression, d’altitude, ou d’énergie cinétique liée à la vitesse d’un corps.

De plus, ces différents types d’énergie peuvent être plus ou moins facilement transformés d’une forme
dans une autre. On sait ainsi que l’on peut obtenir les transformations suivantes :
– énergie thermique en énergie électrique ou mécanique par l’intermédiaire de la
production de vapeur et des moteurs
– énergie nucléaire en énergie électrique de la même manière
– énergie d’altitude en énergie électrique (barrage)
– énergie de pression en énergie cinétique ou de vitesse comme c’est le cas pour la
vapeur dans les tuyères d’une turbine à vapeur
– énergie électrique en chaleur ou énergie thermique (chauffage)
– etc.

La comptabilisation de ces différentes énergies s’exprime avec des unités variées qui sont sensées
s’adapter au mieux à chaque cas particulier. Il reste que le système international définit une unité
d’énergie officielle : le joule et parallèlement une unité de puissance : le watt.

Le travail mécanique qui constitue une énergie familière permet de définir ces deux unités de façon
simple.

II - TRAVAIL MÉCANIQUE - UNITÉ

1- EXEMPLE DE TRAVAIL MÉCANIQUE


Si l’on considère le cas d’une charge de masse m que l’on élève, comme l’indique le schéma ci-
dessous, d’une hauteur h, il est nécessaire de fournir un certain travail mécanique pour vaincre la
force contraire que constitue le poids de la charge.

Force de
traction

Charge de
Force de masse m
traction
h P

Après déplacement
P
D TH 2003 A

Avant déplacement

Ce travail est habituellement noté W (du mot anglais Work).

02101_A_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


2
C 1 -7
Le travail mécanique dépend bien entendu :

– du poids P de la charge, lié à sa masse m par la relation


m en kg
P = m . g g = 9,81 ms-2
P en N

en effet, plus le poids est grand, plus le travail à fournir est grand
– de la hauteur d’élévation notée h, car le travail est d’autant plus grand que la
hauteur est grande

Le travail correspondant est obtenu par la relation :

Travail = Poids x hauteur

W = P x h

2- UNITÉ DE TRAVAIL : LE JOULE


Dans le système international
– le poids P est donné en newtons (N)
– la hauteur h en mètres (m)
– et le travail W est obtenu en joules (J)

En conséquence, l’unité de travail, le joule, apparaît comme étant le travail mécanique


correspondant à l’élévation d’un poids de 1 newton d’une hauteur de 1 mètre.

Il s’agit d’une unité relativement petite dont on préfère utiliser les multiples :
– le kilojoule (kJ) 1 kJ = 1000 J
– le mégajoule (MJ) 1 MJ = 1000 kJ = 1000 000 J

D’une manière plus générale, l’application d’une force sur un mobile permet de déplacer celui-ci.
L’énergie W dépensée pour permettre ce déplacement mesure l’intensité de la force et l’importance
du déplacement.

L’énergie W est alors définie comme le produit du déplacement par la force appliquée parallèlement
à ce déplacement

W en J
Travail
= Force x Déplacement F en N
ou énergie
L en m
W = F . L

Application

Un engin de levage monte à une hauteur de 10 m un échangeur dont la masse est de 8 tonnes.
Quel est le travail fourni ?

Poids de l’échangeur : P= xg = N

Travail de la force de levage : W= x = J

02101_A_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


3
C 1 -7

III - PUISSANCE - UNITÉ

1- NOTION DE PUISSANCE
La puissance traduit la rapidité d’exécution d’un travail mécanique. Monter une charge lourde
au 10 ème étage d’un immeuble représente le même travail quelque soit le moyen employé. Mais
l’ascenseur, l’effectuant plus rapidement que l’homme, met en œuvre une puissance plus
importante.

Dans le cas d’une machine qui fournit un travail constant W pendant un temps t, la puissance P est
donnée par l’expression :

Travail
Puissance =
Temps

W
P =
t

Pour un travail donné, on constate que la puissance est d’autant plus grande que le temps
d’exécution est court.

2- UNITÉ DE PUISSANCE : LE WATT


Dans le système international d’unités

le travail W s’exprime en joules (J)


le temps t s’exprime en secondes (s)
la puissance P s’exprime en watts (W)

Le watt est donc la puissance d’une machine qui fournit un travail de 1 joule par seconde.

Le joule est petit, le watt aussi. Aussi utilise-t-on le plus souvent ses multiples :
– le kilowatt (kW) 1 kW = 1000 W
– le mégawatt (MW) 1 MW = 1000 kW = 1 000 000 W

Cette définition peut être élargie aux différentes formes de l’énergie. On a ainsi :

Énergie
Puissance =
Temps

Cette formule s’applique bien entendu avec les mêmes unités que ci-dessus.

Application

L’engin mentionné précédemment est capable de lever l’échangeur en 1 min. Quelle est sa
puissance ?

travail
Puissance = = = kW
temps

= CV

02101_A_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


4
C 1 -7
Elle montre également qu’une énergie apparaît comme étant le résultat d’une puissance
développée pendant un certain temps.

Énergie = Puissance • Temps

Si l’on exprime la puissance en kW et le temps en heures (h) il en résulte une unité d’énergie
très utilisée en pratique : le kilowattheure (kWh). Le kWh est le travail (ou énergie) fournie pendant
1 heure par une machine dont la puissance est 1 kW.

La correspondance avec les unités SI est la suivante :

1 kWh = 3600 kJ = 3,6 MJ

Application
Un moteur électrique de 50 kW travaille pendant 8000 heures par an. Exprimer en mégajoules et
en kWh le travail annuel.

IV - UNITÉS PARTICULIÈRES RELATIVES À L'ÉNERGIE THERMIQUE


Parmi toutes les formes de l’énergie, la chaleur ou énergie thermique a une importance particulière parce
que la génération des autres formes de l’énergie passe souvent par son intermédiaire et aussi parce que
la dégradation de l’énergie mécanique sous forme de frottements dans les machines se traduit toujours
par l’apparition de chaleur.

C’est de plus l’énergie de base des industries chimiques et pétrolières où elle apparaît lors de la
combustion des combustibles gazeux ou liquides dans les fours et chaudières. Elle est également
transférée d’un fluide à un autre dans les innombrables échangeurs de chaleur, tours de réfrigération,
réacteurs, … mis en œuvre dans les procédés.

L’énergie thermique s’exprime officiellement à l’aide du joule et de ses dérivés mais la pratique avait
consacré dans le passé d’autres unités qui restent très utilisées, en particulier parce qu’elles ont une
signification physique plus palpable. Il en est ainsi de la calorie (cal) et de ses multiples :
– la kilocalorie (kcal) = 1000 cal
– la thermie (th) ou Mcal = 1000 kcal = 1 000 000 cal

L’équivalence avec les unités SI est la suivante :


1 cal = 4,185 J 1 kWh = 0,8598 th
1 kcal = 4,185 kJ = 859,8 kcal
1 th = 4,185 MJ 1 thermie = 1,163 kWh

On rencontre également parfois l’unité anglo-saxonne d’énergie thermique. Elle est appelée BTU (British
Thermal Unit) et l’on a :
1 Btu = 1055 J = 1,055 kJ
C’est l’équivalent de la calorie en unités anglo-saxonnes, c’est-à-dire la quantité d’énergie qu’il faut pour
élever 1 livre d’eau de 1 °F.

Application
Un échangeur de chaleur a une charge thermique de 3000 th/h. Exprimer cette puissance en kW

3000 th/h =

soit kW

02101_A_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


5
C 1 -7
V- RENDEMENT

1- BILAN ÉNERGÉTIQUE
Dans toute transformation énergétique, il est possible d'écrire un bilan d’énergie. Une part de
l’énergie fournie n’est pas transformée en énergie utile et se trouve dégradée sous forme d’énergie
perdue, généralement de la chaleur.

Énergie fournie (Wf) = énergie utile (Wu) + énergie perdue (Wp)

TRANSFORMATION Wu
Wf énergie utile
énergie fournie D'ÉNERGIE

D TH 2002 A
Wp
énergie perdue
L'énergie utile est celle obtenue sous la forme souhaitée.
Par exemple, l’énergie électrique fournie par le réseau à un moteur électrique est transformée pour
90 % environ en énergie mécanique. Les 10 % restants correspondent à de la chaleur qui doit être
dissipée par le système de refroidissement du moteur.

2- DÉFINITION DU RENDEMENT
Le rendement d'une transformation énergétique est le rapport η (ÊTA) de l'énergie utile (Wu)
récupérée à l'énergie fournie (Wf) :

Wu
η =
Wf

Le tableau ci-dessous donne, pour quelques machines, un ordre de grandeur des rendements :

ÉNERGIE
FOURNIE MACHINE ÉNERGIE UTILE RENDEMENTS

Moteur à explosion mécanique 35 %


Thermique Turbine à vapeur mécanique 40 %
Chaudière domestique thermique 70 %
Alternateur électrique 95 %
Mécanique Dynamo électrique 90 %
Pile électrique 50 %
Chimique
Accumulateur électrique 70 %
Moteur mécanique 90 %
Radiateur thermique 100 %
Électrique Lampe à filament lumineuse 3%
Cuve d'électrolyse chimique 70 %

02101_A_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


6
C 1 -7

La puissance étant définie comme l'énergie consommée ou utilisée par unité de temps, le
rendement peut donc se calculer à partir de la puissance utile (Pu) et de la puissance fournie
(Pf) :

Pu
η=
Pf

Compléter le tableau ci-dessous :

Pu 200 W 57 kW 200 kW W 700 CV 200 kW

Pa 250 W 0,1 MW kW 500 W kW th/h

η % % 78 % 75 % 82 % 80 %

VI - ÉQUIVALENCES ENTRE LES DIFFÉRENTES FORMES DE L'ÉNERGIE PRIMAIRE

1- ÉNERGIE PRIMAIRE
Quand on s’intéresse au bilan énergétique d’un pays, ou même plus simplement d’une usine, on
est amené à prendre en compte les différentes origines de l’énergie utilisée. Cette énergie
première, appelée énergie primaire, est ensuite transformée en de multiples formes mieux
adaptées à l’usage.

On considère généralement comme énergie primaire :


– l’énergie récupérable par la combustion des combustibles minéraux solides :
houille, coke, des gaz : gaz naturel , gaz de raffinerie, des produits pétroliers :
fuels …
– l’électricité primaire obtenue par production hydraulique ou nucléaire

2- ÉQUIVALENCES
La comptabilisation de ces énergies utilise le plus souvent des unités différentes de celles du
système international. De plus, les comparaisons des consommations ont amené à définir des
équivalences qui supposent des facteurs de conversion liés à des procédés précis de
transformation.

La référence la plus souvent employée est la tonne d’équivalent pétrole ou tep qui correspond à
l’énergie rendue disponible par la combustion de 1 tonne de pétrole standard.

On admet ainsi que :

1 tep = 42 000 MJ

La combinaison de ces différentes énergies sous la forme d’une unité homogène permet d’établir
un bilan énergétique. A titre d’exemple, les tableaux qui suivent montrent quelques statistiques
relatives au bilan énergétique français.
02101_A_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


7
C 1 -7
La valeur énergétique des charbons étant moins élevée que celle du pétrole, on utilise
l’équivalence suivante :

1 tonne de charbon = 0,619 tep

Pour le gaz naturel de Lacq on a :

1000 Nm3 = 0,879 tep

L’énergie électrique est plus volontiers exprimée en kWh. L’équivalence entre tep et kWh doit
prendre en compte le rendement observé dans les centrales thermiques. On admet en
conséquence la relation suivante entre fuel consommé et électricité produite :

0,222 tep → 1000 kWh

L'équivalence vraie étant :

1 tep = 42000 MJ = 11667 kWh

0,222 tep = 2590 kWh

Application

Quel est le rendement standard adopté pour une centrale électrique dans l’établissement de
l’équivalence précédente (0,222 tep → 1000 kWh électrique) ?

– équivalence énergétique de 0,222 tep

E = MJ

– conversion de E en kWh

MJ x = kWh

– rendement

1000 kWh 1000


= =
E en kWh

02101_A_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


8
C 1 -7

VII - CONVERSIONS DES UNITÉS D'ÉNERGIE

Unités d’énergie

Facteur multiplicatif pour convertir en :


Unité Symbole
J kWh kgf.m kcal th BTU

Joule J 1 2,778.10 –7 0,10197 2,388.10 –4 2,388.10 –7 9,478.10 –4

Kilowattheure kWh 3,6 . 10 +6 1 3,671.10 +5 859,845 0,859845 3412,14


Kilogramme-
force-mètre kgf.m 9,80665 2,724.10 –6 1 2,342.10 –3 2,342.10 –6 9,295.10 –3

Kilocalorie kcal 4185,8 1,163.10 –3 426,935 1 0,001 3,96832

Thermie th 4185,8.10+3 1,163 426,935.10+3 1000 1 3968,32

British Thermal
Unit Btu 1055,056 2,931.10 –4 107,586 0,251996 0,252.10 –3 1

Application
Le pouvoir calorique du fuel est de 9600 kcal/kg. Quelle est sa valeur en J/kg, en MJ/kg (Mégajoule par
kilogramme) ?

kcal/kg J/kg MJ/kg

PCI Fuel 9600

Unités de puissance

Facteur multiplicatif pour convertir en :


Unité Symbole
W kgf.m/s ch hp kcal/h

Watt W 1 0,101972 1,3596.10–3 1,34102.10–3 0,860


Kilogramme force
mètre par seconde kgf.m/s 9,80665 1 13,333.10–3 13,151.10–3 8,4342

Cheval vapeur CV 735,5 75 1 0,98632 632,6


Horse power hp 745,7 76,04 1,0139 1 741,34
Kilocalorie par heure kcal/h 1,163 0,1186 0,00158 0,0156 1

Application
Un four brûle 5 tonnes/h de gaz dont la combustion dégage 11 100 Btu/kg.
Quelle est la puissance de ce four en th/h et en MW ?

02101_A_F

 2006 ENSPM Formation Industrie - IFP Training