Vous êtes sur la page 1sur 117

ECONOMIE

MONETAIRE
ET
FINANCIERE

1
Sommaire
A propos : ............................................................................................................................................................................................. 3
INTRODUCTION GENERALE ........................................................................................................................................................ 4
Définition : ........................................................................................................................................................................................... 5
Les bilans : ........................................................................................................................................................................................... 5
La présentation et le contenu des bilans : .............................................................................................................................. 5
EXERCICES AVEC SOLUTIONS..................................................................................................................................................... 9
Exercice 1 : ....................................................................................................................................................................................... 10
Solution ............................................................................................................................................................................................. 11
Exercice 2 : ....................................................................................................................................................................................... 15
Solution ............................................................................................................................................................................................. 17
Exercice 3 : ....................................................................................................................................................................................... 21
Solution ............................................................................................................................................................................................. 22
Exercice 4 : ....................................................................................................................................................................................... 25
Solution :............................................................................................................................................................................................ 27
Exercice 5 :........................................................................................................................................................................................ 30
Solution :............................................................................................................................................................................................ 32
Exercice 6 :........................................................................................................................................................................................ 39
Solution ............................................................................................................................................................................................. 41
Exercice 7 :........................................................................................................................................................................................ 47
Solution .............................................................................................................................................................................................. 49
Exercice 8 : ....................................................................................................................................................................................... 55
Solution :............................................................................................................................................................................................ 57
Exercice 9 :........................................................................................................................................................................................ 64
Solution :............................................................................................................................................................................................ 66
EXAMENS AVEC SOLUTIONS .................................................................................................................................................... 74
Contrôle final 2010 - 2011 ......................................................................................................................................................... 75
Solution :............................................................................................................................................................................................ 77
Contrôle final : 2011 - 2012 ....................................................................................................................................................... 85
Solution :............................................................................................................................................................................................ 87
Contrôle du rattrapage 2011 - 2012 ...................................................................................................................................... 93
Solution :............................................................................................................................................................................................ 95
Contrôle final 2012-2013 ......................................................................................................................................................... 100
Solution :.......................................................................................................................................................................................... 103
Contrôle du rattrapage 2012-2013 ...................................................................................................................................... 112

2
A propos :

Ce petit manuel est pour les étudiants de la deuxième


année de la licence fondamentale filière Economique et
Gestion à la faculté des Sciences Juridiques Economiques et
Sociales à Meknès, a pour objectif d’aider les étudiants à
maitriser le module d’économie monétaire et financière I de
troisième Semestre.
Notre manuel se compose de trois parties essentielles, une
partie contienne un résumé précis de cours et les principales
méthodes de calcul ainsi un ensemble de définitions liées au
module, la deuxième et la troisième partie sont des parties
techniques, elles ont pour objectif de présenter un certain
nombre d’exercices et examens finales avec solutions, ces
examens et ces exercices sont des sujets des examens
précédents de la même faculté.
Merci d’être fidèle à notre efforts personnels et on vous
souhaite une bonne chance et une bonne continuation de votre
études dans des meilleurs conditions.

3
INTRODUCTION GENERALE

4
Définition :
La monnaie : est l’ensemble des moyens de paiement utilisés sur
un territoire donné. La monnaie prend actuellement trois formes : les
pièces et les billets de banque émis par la banque centrale ainsi que les
dépôts à vue dans les banques ou autres organismes financiers
équivalent.

Les bilans :
Les bilans bancaires sont trois, un bilan de système non bancaire
national (SNBN) il présente l’ensemble des opérations monétaires
effectuées par les ménages et les entreprises et la société en général.

Le bilan de système bancaire national (SBN) ou le bilan des


banques commerciales, il présente l’ensemble des opérations
monétaires effectuées par l’ensemble des banques nationales d’une
autre manière l’ensemble des établissements de crédits national.

Le bilan de la banque centrale (BC), il présente les opérations


effectuées par la banque centrale, au Maroc on parle de Bank al
Maghreb.

La présentation et le contenu des bilans :


Les bilans bancaires des trois secteurs, soit le système bancaire
national ou le système non bancaire national ou la banque centrale,
contient en général plusieurs éléments selon le type des opérations
effectuées par chaque secteur, ces opérations sont généralement : soit
une entrée de devise par les exportateurs c.à.d. la valeur des

5
exportations est supérieur à la valeur des importations on parle ici
d’une entrée nette des devises ; aussi on cite l’opération d’escompte
des devises ou des effets de commerce, c’est une opération de vente
de ces derniers du système non bancaire national au système bancaire
national dans cette opération il existe un ensemble des fuites
monétaires sous forme des billets et des réserves obligatoires, une
autre opération c’est l’opération de réescompte elle consiste à
revendre les devises et les effets de commerce auprès de la banque
centrale par le système bancaire national pour avoir un surplus de
liquidité sous forme des réserves excédentaires qui lui permet de
donner des crédits au système non bancaire national c’est une autre
opération monétaire qui a pour objectif de la création monétaire, le
trésor public aussi est une composante au sein des opérations
monétaires, il peut avoir un avance de liquidité que la banque centrale
lui recourt pour financer son déficit qui se traduit par l’augmentation
de montant du compte créances sur le trésor, en contrepartie un
compte sera ajouter au passif du bilan de la banque centrale c’est le
compte courant de trésor.

Voici certaines définitions des termes techniques utilisés


généralement dans les bilans et les opérations monétaires :

• Dépôt à vue : c’est la monnaie scripturale, Cette monnaie


circule entre les agents économiques sous forme de virement

6
d'un compte à un autre grâce à des moyens de paiement, comme
les cartes de paiement, les virements ou les chèques.
• Billet : c’est de la monnaie fiduciaire, dont la banque centrale a
le monopole d’émission et qui constitue pour elle une dette vis-
à-vis de leurs détenteurs1.
• Devises : sont de la monnaie des pays étrangers importée par
des exportateurs nationaux.
• Titres : Un titre est une valeur mobilière ; il peut s'agir
d'un titre de propriété (une action ou une valeur assimilée) ou
d'un titre de créance (une obligation ou une valeur assimilée).
• Trésor public : est l'ensemble des moyens financiers dont
dispose un État. Par métonymie, l'expression désigne également
l'administration chargée de gérer ces ressources, dans la plupart
des pays un service de l'État rattaché au ministère des Finances.2

Le bilan de système non bancaire national ce présente comme suit :

Système non bancaire national (SNBN)


Dépôts à vue Or et Devises
Montant Montant
Billets Crédits
Montant Montant
Titres
Montant
Total Total

1
DR. BENTAHER ABDELLAH ; Economie monétaire, page 43, Edition 2014.
2
www.fr.wikipedia.org/wiki/Trésor_public

7
Le bilan du système bancaire national ce présente comme suit :

Système bancaire national (SBN)


Or et Devises Dépôts à vue
Montant Montant
Titres Refinancement
Montant Montant
Réserves Obligatoires
Montant
Réserves excédentaires
Montant
Crédits
Montant
Total Total

Le bilan de la banque centrale ce présente comme suit :

Banque Centrale (BC)


Or et Devises Billets
Montant Montant
Créances sur le trésor Réserves Obligatoires
Montant Montant
Refinancement Réserves excédentaires
Montant Montant
Titres Compte courant du trésor
Montant Montant
Total Total

8
EXERCICES AVEC SOLUTIONS

9
Exercice 1 : 3
On suppose que dans ses relations avec le reste du monde, la nation
est exportatrice nette (exportations > importations). Les exportateurs
rapatrient leurs devises et les cèdent à leurs banques pour une valeur
de 500 unités monétaires.

1. Dresser à l’issue de cette opération les bilans pour le système non


bancaire national (SNBN) et pour l’ensemble des banques
commerciales nationales (SBN).
Sachant que :
• Les préférences pour les billets « b » est de l’ordre de 20% des
dépôts à vue.
• Le taux des réserves obligatoires « r » est de l’ordre de 6.25%
des dépôts à vue.
• Et que les banques ont cédé 25% de leurs devises à la banque
centrale.
2. Dresser les nouveaux bilans pour SNBN, SBN et pour la banque
centrale.
3. Dresser les trois bilans à l’issue du processus de multiplication.

3
DR. BENTAHER ABDELLAH ; Economie monétaire, page 122, Edition 2014.

10
Solution :
1. L’issue d’une opération monétaire est la présentation des données
dans les bilans agrégés du SNBN et du SBN, dans notre cas on à
une entrée nette des devises par un montant de 500 unités
monétaires, alors l’issue de cette opération ce présente comme
suit :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
500 500 500 500
500 500 500 500
2. Les nouveaux bilans après les fuites :
Premièrement on présente la fourchette de calculs selon les
données concernant la situation de cette économie
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 20% 500 x 0,2 = 100
500 Δ DÂV 1 – 20% = 80% 500 x 0,8 = 400
Res.obli 6,25% 400 x 0,0625 = 25
Les bilans après les fuites en réserves obligatoires et en billets:
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Or et Devises Dépôts à vue
400 500 375 400
Réserves
Billets obligatoires
100 25
500 500 400 400

BC
Or et Devise Billets
125 100
Réserves obligatoires
25
125 125

11
Le SBN cédé 25% des devises à la banque centrale, c’est une
opération de réescompte des devises, alors les bilans sont présenter
comme suit :
SBN BC
Devises Dépôts à vue Devises Billets
0 400 500 100
Réserves totales Réserves totales
400 400
400 400 500 500
Les réserves totales présentent les réserves obligatoires + les
réserves excédentaires, ces dernières sont le résultat d’opération de
cession des devises auprès de la banque centrale.
3. L’issue de processus de multiplication, signifie que le SBN
décide d’utiliser le surplus des réserves excédentaires à l’octroi
des crédits au SNBN dans le cas des crédits par vagues.
Pour donner des crédits il faut premièrement déterminer le montant
des réserves excédentaires, on sait que :
Les réserves totales = réserves obligatoires + réserves excédentaires
Alors,
Les réserves excédentaires = réserves totales – réserves
obligatoires
Les réserves excédentaires = 400 – 25 = 375.
Pour la première vague des crédits, la fourchette des calculs ce
présente comme suite :

12
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 20% 375 x 0,2 = 75
375 Δ DÂV 1 – 20% = 80% 375 x 0,8 = 300
Res.obli 6,25% 300 x 0,0625 = 18,75
Pour que le SBN peut donner cette première vague de crédit, il est
besoin d’une somme de liquidité, c’est le besoin de liquidité :
Besoin de liquidité = Billets + Réserves obligatoires
Alors,
BL = 75 + 18,75 = 93,75 UM
Pour la deuxième vague des crédits, il faut déterminer la valeur des
réserves excédentaire après la première vague puis présenter la
fourchette des calcules dans les mêmes conditions que la première.
Pour trouver le nouveau montant des réserves excédentaires on
utilise la formule suivante :
Réserves excédentaire 2 = Réserves excédentaires 1 – BL 1
Alors,
RE 2 = 375 – 93,75 = 281,25
Pour la deuxième vague des crédits, la fourchette des calculs ce
présente comme suit :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 20% 281,25 x 0,2 = 56,25
281,25 Δ DÂV 1 - 20% = 80% 281,25 x 0,8 = 225
Res.obli 6,25% 225 x 0,0625 = 14,063
BL = 56,250 + 14,063 = 70,313
Généralement, il faut continuer les calculs jusqu'à toutes les
réserves excédentaires ont été utilisé dans l’octroi des crédits puis
présenter le tableau suivant :

13
Vagues Re Crédits Billets Ro Reste
1 375 375 75 18,75 281,25
2 281,25 281,25 56,25 14,063 210,938
. . . . . .
. . . . . .
. . . . . .
n 0 0 0 0 0
N.B :
Tous le reste sont des réserves excédentaires utilisés dans les
vagues suivantes de crédit.

Re : Réserves excédentaires.
Ro : Réserves obligatoires.

14
Exercices 2 : 4
On suppose que le système bancaire est composé des banques
commerciales dont le bilan agrégé est présenté ci-dessous, et une
banque centrale dont on donne également le bilan simplifié.

Banques commerciales Banque centrale


Réserves Refinancement Or et devises Réserves
300 300 400 300
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
3000 3000 200 600
3300 3300 Refinancement
300
900 900
1. Déduire :
• Le taux de préférence pour les billets.
• Le taux des réserves obligatoires.
• Le multiplicateur de crédit.
On suppose que le système bancaire décide d’accorder des crédits
supplémentaires de 720 unités monétaires et que la banque centrale
valide cette opération.
2. Ecrire les nouveaux bilans après que les crédits accordés aient été
entièrement utilisés.
On part maintenant d’une situation que caractérisent les bilans ci-
dessous.

4
DR. BENTAHER ABDELLAH ; Economie monétaire, page 124, Edition 2014.

15
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Refinancement Or et devises Réserves
480 480 400 480
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
3000 3000 200 600
3480 3480 Refinancement
480
1080 1080
3. Déduire le taux des réserves obligatoires.
4. On suppose que la banque centrale décide d’abaisser le taux des
réserves obligatoires à 10%, déterminé le montant des réserves
excédentaires.
5. On supposant, que les banques commerciales prêtent sous forme
de crédits nouveaux, les réserves excédentaires dont elles
disposent à la fin de chaque vague, écrire les bilans bancaires à
l’issue du processus de multiplication.

16
Solution :
1. Déduction :
• La masse monétaire et ses contreparties :
MM = Billets + Dépôts à vue
Alors,
MM = 3000 + 600 = 3600
Les contreparties de la masse monétaire :
CPMM = Devises + Crédits + Créances sur trésor
Alors,
CPMM = 400 + 3000 + 200 = 3600

Condition à respecté :
La masse monétaire = Les contreparties de la masse monétaire
• Le taux des réserves obligatoires « r ou g » :
ࡾé࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢕࢈࢒࢏ࢍࢇ࢚࢕࢏࢘ࢋ࢙
ࢍ= ࢞૚૙૙
ࡰé࢖࢕࢚࢙ à ࢛࢜ࢋ
Alors,
300
݃= ‫ݔ‬100 = ૚૙%
3000
• Le taux de préférence pour les billets « b » :
࡮࢏࢒࢒ࢋ࢚࢙
࢈=
ࡹࢇ࢙࢙ࢋ ࢓࢕࢔é࢚ࢇ࢏࢘ࢋ
Alors,
600 ૚
ܾ= =
3600 ૟
• Le multiplicateur de crédit « m » :

17

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= =૝
1 1
+ 10% × (1 −
6 6)
Le SBN décide de donner des crédits supplémentaires de 720 unités
monétaires, dans ce cas le SBN n’a pas de liquidité qui le permet de
donner des crédits, alors il est besoin d’un refinancement auprès de
la banque centrale.
Pour enregistrer cette opération au niveau des bilans, il faut au
premier lieu calculer les fuites en billet et on réserve ainsi que le
besoin de liquidité.
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 720 x 1/6 = 120
720 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 720 x 5/6 = 600
Res.obli 10% 600 x 0,1 = 60
BL = 120 + 60 = 180 UM
Les nouveaux bilans après l’opération d’octroi des crédits
supplémentaires :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Refinancement Or et devises Réserves
360 480 400 360
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
3720 3600 200 720
4080 4080 Refinancement
480
1080 1080

18
On remarque que les valeurs de certains comptes ont augmenté avec
des valeurs différentes, ces valeurs sont les mêmes dans la
fourchette des calculs, et le compte refinancement a été renforcé par
le besoin de liquidité.
3- Le taux des réserves obligatoires :
On sait que :
ࡾé࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢕࢈࢒࢏ࢍࢇ࢚࢕࢏࢘ࢋ࢙ = ࡰé࢖࢕࢚࢙ à ࢛࢜ࢋ × ࢍ
ܴé‫ݏ݁ݎ݅݋ݐ݈ܾܽ݃݅݋ ݏ݁ݒݎ݁ݏ‬
݃= × 100
‫ܦ‬é‫ ݏݐ݋݌‬à ‫݁ݑݒ‬
480
݃= × 100 = ૚૟%
3000
4- La banque centrale décide de baisser le taux des réserves
obligatoires du 16% à 10%, ce qui signifie un gain de 6% des
dépôts à vue pour le SBN comme réserves excédentaires.
La valeur des réserves excédentaires est de :

ࡾé࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢋ࢞ࢉéࢊࢋ࢔࢚ࢇ࢏࢘ࢋ࢙ = ࡰé࢖࢕࢚࢙ à ࢛࢜ࢋ × ࢖࢕࢛࢘ࢉࢋ࢔࢚ࢇࢍࢋ ࢊࢋ࢙ ࢍࢇ࢏࢔࢙


ܴé‫ܿݔ݁ ݏ݁ݒݎ݁ݏ‬é݀݁݊‫ = ݏ݁ݎ݅ܽݐ‬3000 × 6% = ૚ૡ૙
Autre méthode :
On sait que :
ࡾé࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢚࢕࢚ࢇ࢒ࢋ࢙ = ࡾé࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢕࢈࢒࢏ࢍࢇ࢚࢕࢏࢘ࢋ࢙ +
ࡾé࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢋ࢞ࢉéࢊࢋ࢔࢚ࢇ࢏࢘ࢋ࢙ (1)
Dans le cas où la banque centrale a baissé le taux des réserves
obligatoires, alors, l’ancien taux présente les réserves totales.
ܴé‫ = ݏ݈݁ܽݐ݋ݐ ݏ݁ݒ݁ݏ‬3000 × 16% = ૝ૡ૙

19
Après le calcul des réserves totales, il faut calculer les réserves
obligatoire en utilisant le nouveau taux c’est-à-dire 10% :
ܴé‫ = ݏ݁ݎ݅݋ݐ݈ܾܽ݃݅݋ ݏ݁ݒݎ݁ݏ‬3000 × 10% = ૜૙૙
Maintenant, il est possible de calculer les réserves excédentaires
par la méthode (1) :
૝ૡ૙ = ૜૙૙ + ࡾé࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢋ࢞ࢉéࢊࢋ࢔࢚ࢇ࢏࢘ࢋ࢙
ܴé‫ܿݔ݁ ݏ݁ݒݎ݁ݏ‬é݀݁݊‫ = ݏ݁ݎ݅ܽݐ‬480 − 300
ܴé‫ܿݔ݁ ݏ݁ݒݎ݁ݏ‬é݀݁݊‫ = ݏ݁ݎ݅ܽݐ‬૚ૡ૙
Les deux méthodes donnent les mêmes résultats, mais la première
est très facile et simple.

20
Exercice 3 : 5
Dans une économie, les relations avec le reste du monde
engendrent une entrée nette en devises de 3000 unités monétaires,
que les exportateurs (le système non bancaire national SNBN)
déposent auprès du système bancaire national (SBN).

1. Dresser l’issue de cette opération.


Dans cette économie :
• La règlementation bancaire impose aux banques commerciales de
constituer des réserves obligatoires à un taux de 10% des dépôts
à vue dans un compte ouvert auprès de la banque centrale.
La préférence pour les billets est de 1/6 des dépôts à vue.
On suppose que le SBN décide de céder la totalité de ses devises à
la banque centrale.
2. Déterminer le montant global des crédits potentiels distribués
par SBN.
3. Dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC.

5
DR. BENTAHER ABDELLAH ; Economie monétaire, page 127, Edition 2014.

21
Solution :
1. L’issue de cette opération monétaire est présentée comme suit :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
3000 3000 3000 3000
3000 3000 3000 3000
2. l’opération de cession des devises auprès de la banque centrale
signifie une sortie des fuites monétaires, donc la fourchette des
calculs se présente comme suit :

Montant Fuites Taux Valeurs


Billets 1/6 3000 x 1/6 = 500
3000 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 3000 x 5/6 = 2500
Res.obli 10% 2500 x 0,1 = 250
Besoin de liquidité = 500 + 250 = 750 UM
Les bilans monétaires sont présentés comme suite après l’opération
de cession des devises auprès de la banque centrale :

SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
2500 3000 0 2500
Billets Réserves Totales
500 2500
3000 3000 2500 2500

BC
Devises Billets
3000 500
Réserves totales
2500
3000 3000

22
Réserves totales = réserves obligatoires + réserves excédentaires

2500 = 250 + 2250

Pour calculer le montant des crédits potentiels ou la capacité


maximale des crédits, il faut d’abord calculer la valeur du
multiplicateur des crédits :

• Le multiplicateur de crédit « m » :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= =૝
1 1
+ 10% × (1 −
6 6)
Le montant de crédit potentiel est de :
CP = Réserves excédentaires × m
CP = (Réserves totales – Réserves obligatoires) × m
CP = (2500 – 250) × 4 = 2250 ×4 = 9000
Pour utiliser ce montant comme crédits, il faut calculer les fuites
monétaires, il s’agit des Billets, et des Réserves obligatoires, ils sont
calculés comme suit :

Montant Fuites Taux Valeurs


Billets 1/6 9000 x 1/6 = 1500
9000 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 9000 x 5/6 = 7500
Res.obli 10% 7500 x 0,1 = 750
BL = 1500 + 750 = 2250 UM

23
Les nouveaux bilans après cette opération de crédit sont présentés
comme suit :

Les bilans présentent les montants cumulés de chaque compte


dans les bilans bancaires ;

SNBN SBN
Dépôts Réserves Dépôts
à vue Devises obligatoires à vue
10000 3000 1000 10000
Billets Crédits Crédits
2000 9000 9000
12000 12000 10000 10000

BC
Devises Billets
3000 2000
Réserves totales
1000
3000 3000

24
Exercice 4 : 6
On suppose que le système bancaire est composé des banques
commerciales dont le bilan agrégé est présenté ci-dessous, et une
banque centrale dont on donne également le bilan simplifié.

Banques commerciales Banque centrale


Réserves Refinancement Or et devises Réserves
300 300 400 300
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
3000 3000 200 600
3300 3300 Refinancement
300
900 900
1. Déduire :
• La masse monétaire et ses contreparties.
• Le taux de préférence pour les billets.
• Le taux des réserves obligatoires.
• Le multiplicateur de crédit.
On suppose que le trésor recourt à avance de la banque centrale
égale à 120 unités monétaires pour financer son déficit.
2. Ecrire le nouveau bilan de la banque centrale immédiatement
après cette opération.
3. Ecrire les nouveaux bilans bancaires après que le trésor public ait
entièrement utilisé l’avance consentie.

6
DR. BENTAHER ABDELLAH ; Economie monétaire, pages 129 et 130, Edition 2014.

25
On revient à la situation initiale, et on suppose que les banques
commerciales décident d’accorder des crédits supplémentaires pour un
montant de 120 unités monétaires et que la banque centrale valide
cette décision.
4. Ecrire les nouveaux bilans après que ce crédit été utilisé.

26
Solution :
1. Déduction :
• La masse monétaire et ses contreparties :
MM = Billets + Dépôts à vue
Alors,
MM = 3000 + 600 = 3600
Les contreparties de la masse monétaire :
CPMM = Devises + Crédits + Créances sur trésor
Alors,
CPMM = 400 + 3000 + 200 = 3600

Condition à respecté :
La masse monétaire = Les contreparties de la masse monétaire
• Le taux des réserves obligatoires « r ou g » :
ࡾé࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢕࢈࢒࢏ࢍࢇ࢚࢕࢏࢘ࢋ࢙
ࢍ= ࢞૚૙૙
ࡰé࢖࢕࢚࢙ à ࢛࢜ࢋ
Alors,
300
݃= ‫ݔ‬100 = ૚૙%
3000
• Le taux de préférence pour les billets « b » :
࡮࢏࢒࢒ࢋ࢚࢙
࢈=
ࡹࢇ࢙࢙ࢋ ࢓࢕࢔é࢚ࢇ࢏࢘ࢋ
Alors,
600 ૚
ܾ= =
3600 ૟
• Le multiplicateur de crédit « m » :

27

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= =૝
1 1
+ 10% × (1 −
6 6)
2. Les nouveaux bilans directement après l’opération de trésor
public :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Refinancement Or et devises Réserves
300 300 400 300
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
3000 3000 320 600
Compte courant
3300 3300 Refinancement du trésor public
300 120
1020 1020
3. Les nouveaux bilans après que le trésor ait utilisé l’avance
consentie :
La fourchette des calculs qui présente les fuites monétaire :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 120 x 1/6 = 20
120 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 120 x 5/6 = 100

Dans le cas l’un avance au trésor public, la variation des dépôts à


vue est des réserves obligatoires.
• Les nouveaux bilans :

28
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Refinancement Or et devises Réserves
400 300 400 400
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
3000 3100 320 620
Compte courant du
3400 3400 Refinancement trésor public
300 0
1020 1020
4. Les nouveaux bilans après que le système bancaire national
décide de donner un crédit supplémentaire de 120 UM au
système non bancaire national, la fourchette des calculs des fuites
monétaire ce présente comme suit :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 120 x 1/6 = 20
120 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 120 x 5/6 = 100
Res.obli 10% 100 x 0,1 = 10
BL= 24 + 9,6 = 30 UM
Les bilans :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Refinancement Or et devises Réserves
310 330 400 310
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
3120 3100 200 620
3430 3430 Refinancement
330
930 930

29
Exercice 5 :7
Dans une économie, les relations avec le reste du monde
engendrent une entrée nette en devises de 3000 unités monétaires,
que les exportateurs (le système non bancaire national SNBN)
déposent auprès du système bancaire national (SBN).

1. Dresser l’issue de cette opération.


Dans cette économie :
• La règlementation bancaire impose aux banques commerciales de
constituer des réserves obligatoires à un taux de 12% des dépôts
à vue dans un compte ouvert auprès de la banque centrale.
La préférence pour les billets est de 1/6 = 0,1667 des dépôts à vue.
2. Dresser les bilans de SNBN, le SBN et pour la BC en tenant
compte de ces nouveaux paramètres.
On revient à la situation initiale et on suppose que le SBN décide
de céder la totalité de ses devises à la BC.
3. Déterminer le montant global des crédits potentiels distribués par
le SBN et dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC.
On reste au niveau de la situation que caractérisent les tris bilans de
question 3 et on suppose que le SBN décide de donner un nouveau
crédit d’un montant de 120 unités monétaires.
4. Dresser les bilans pour le SNBN, le SBN et pour la BC.

7
DR. BENTAHER ABDELLAH ; Economie monétaire, pages 131 ,132 ET 133, Edition 2014.

30
On revient à la situation initiale, et on suppose que la banque
centrale décide de réduire le taux des réserves obligatoires 10% et que
les banques commerciales décident d’exploiter toutes les possibilités
d’octroi du crédit.
5. Dresser les trois bilans après que le crédit ait été intégralement
utilisé.
On revient à la situation initiale, et on suppose que la banque
centrale décide d’augmenter le taux des réserves obligatoires à 14%.
6. Dresser les trois bilans.

31
Solution :
1. L’issue de cette opération monétaire est présentée comme suit :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
3000 3000 3000 3000
3000 3000 3000 3000
2. Les bilans de SNBN, le SBN et pour la BC en tenant compte de
ces nouveaux paramètres :
La fourchette des calcules :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 3000 x 1/6 = 500
3000 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 3000 x 5/6 = 2500
Res.obli 12% 2500 x 0,12 = 300
BL = 500 + 300 = 800 UM
Les nouveaux bilans sont comme suit :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
2500 3000 2200 2500
Réserves
Billets obligatoires
500 300
3000 3000 2500 2500

BC
Devises Billets
800 500
Réserves
obligatoires
300
800 800

3. Le montant des crédits potentiels, le SBN décide de cédés la

32
totalité de ses devises auprès de la Banque Centrale, c’est un
surplus de liquidité sous forme des réserves excédentaires ;
Les devises vendues auprès de la Banque Centrale sont d’une
valeur de 2200 unités monétaires, alors c’est une entrée de 2200 unités
monétaires des réserves excédentaires, pour calculer le montant des
crédits potentiels il faut calculer le multiplicateur de crédits :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૜, ૠ૞
1 1
+ 12% × (1 − 6)
6
Maintenant, on peut calculer le montant des crédits potentiels par la
formule :
CP = Réserves excédentaires × m
CP = 2200 × 3,75 = 8250 UM
Les nouveaux bilans bancaires après la distribution des crédits :
Pour établir les bilans de la nouvelle situation monétaire après que
le SBN donne les crédits d’une manière potentielle au SNBN, il faut
calculer l’ensemble des fuites monétaires, alors, la fourchette de
calculs est comme suit :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 8250 x 1/6 = 1375
8250 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 8250 x 5/6 = 6875
Res.obli 12% 6875 x 0,12 = 825
BL = 1375 + 825 = 2200 UM

33
Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Crédits Dépôts à vue
9375 3000 8250 9375
Réserves
Billets Crédits obligatoires
1875 8250 1125
11250 11250 9375 9375

BC
Devises Billets
3000 1875
Réserves
obligatoires
1125
3000 3000

4. Le SBN décide de donner un crédit supplémentaire d’une valeur


de 120 unités monétaires, la fourchette des calculs se présente
comme suit :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 120 x 1/6 = 20
120 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 120 x 5/6 = 100
Res.obli 12% 100 x 0,12 = 12
BL = 20 + 12 = 32 UM
Les nouveaux bilans après l’opération des crédits :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Crédits Dépôts à vue
9475 3000 8370 9475
Réserves
Billets Crédits obligatoires Refinancement
1895 8370 1137 32
11370 11370 9507 9507

34
BC
Devises Billets
3000 1895
Réserves
Refinancement obligatoires
32 1137
3032 3032

5. On revient à la situation initiale dont laquelle le SNBN engage


une entrée nette de devise de 3000 unités monétaires ; et que le
SBN décide d’utiliser toutes ces possibilités financières à l’octroi des
crédits, dans ce cas le SBN doit vendre les devises auprès de la banque
centrale pour avoir un surplus des réserves excédentaires pour les
transformer en crédits.
Après la vente devises, les réserves excédentaires sont d’une
valeur de 2250 unités monétaires, pour répondre à cette question on
peut utiliser deux simples méthodes, la première est celle des crédits
par vague à condition de calculer toutes les vagues possibles, et la
deuxième méthode est celle des crédits potentiels elle est très claire et
très simple :
Dans la solution on va utiliser la méthode des crédits potentiels par
calcule de multiplicateur des crédits, après, le montant de crédits
potentiels global, et par utilisation des valeurs trouvées on peut établir
les bilans monétaires des trois systèmes : SNBN, SBN et BC.
Pour calculer le multiplicateur des crédits, il faut rappeler les
paramètres de cette économie, tels que :

35

La préférence pour les billets est de : b = des dépôts à vue.

Les réserves obligatoires sont de 10% des dépôts a vue.
• Le multiplicateur de crédit « m » :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= =૝
1 1
+ 10% × (1 −
6 6)
Après on calcule la valeur des crédits potentiels :
CP = Réserves excédentaires × m

CRP = 2250 × 4 = 9000 UM


La fourchette des calculs ou des fuites monétaire se présente
comme suit :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 9000 x 1/6 = 1500
9000 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 9000 x 5/6 = 7500
Res.obli 10% 7500 x 0,1 = 750
BL = 1500 + 750 = 2250 UM
Les nouveaux bilans monétaires après l’octroi des crédits :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Crédits Dépôts à vue
10000 3000 9000 10000
Billets Crédits Réserves obligatoires
2000 9000 1000
12000 12000 10000 10000

36
BC
Devises Billets
3000 2000
Réserves
obligatoires
1000
3000 3000

6. On revient à la situation initial est on suppose que la banque


commerciale décide d’augmenter le taux des réserves
obligatoires du 12% à 14%, présenter les bilans de SNBN, SBN
et BC :
La fourchette des fuites monétaire selon les nouveaux paramètres

• ࢈ = ૟ des dépôts à vue.

• ࢘ = ࢍ = ૚૝% des dépôts à vue.


Alors ;
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 3000 x 1/6 = 500
3000 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 3000 x 5/6 = 2500
Res.obli 14% 2500 x 0,14 = 350
BL = 500 + 350 = 850 UM
Les nouveaux bilans monétaires :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
2500 3000 2150 2500
Réserves
Billets obligatoires
500 350
3000 3000 2500 2500

37
BC
Devises Billets
850 500
Réserves
obligatoires
350
850 850

38
Exercice 6 :8
Dans une économie, les relations avec le reste du monde
engendrent une entrée nette en devises de 1600 unités monétaires,
que les exportateurs (le système non bancaire national SNBN)
déposent auprès du système bancaire national (SBN).

1. Dresser l’issue de cette opération.


Dans cette économie :
• La règlementation bancaire impose aux banques commerciales de
constituer des réserves obligatoires à un taux de 16% des dépôts
à vue dans un compte ouvert auprès de la banque centrale.
• La préférence pour les billets est de 1/8 des dépôts à vue.
2. Dresser les bilans de SNBN, le SBN et pour la BC en tenant
compte de ces nouveaux paramètres.
3. Sachant que le besoin de liquidité est assuré par la vente d’une
partie des devises auprès de la banque centrale, déterminer le
besoin de liquidité pour le SBN.
4. Dresser les bilans pour SNBN, SBN et BC tenant compte de ces
nouveaux paramètres.
5. Le SBN décide de céder la totalité de ses devises à la banque
centrale et d’exploiter le surplus de liquidités dans l’octroi de
nouveaux crédits, Déterminer le montant global des crédits

8
DR. BENTAHER ABDELLAH ; Economie monétaire, pages 134,135 ET 136, Edition 2014.

39
potentiels distribués par le SBN et dresser les bilans du SNBN,
du SBN et de la BC.
6. Le SBN décide de donner un crédit supplémentaire d’un montant
de 400 unités monétaires, Dresser les bilans du SNBN, du SBN
et de la BC.
7. La banque centrale décide de réduire le taux des réserves
obligatoires à 10% des dépôts à vue. Le SBN décide d’exploiter
cette opportunité dans l’octroi de nouveaux crédits. Déterminer le
montant global des crédits potentiels distribués par le SBN et
dresser les bilans de SNBN, du SBN et de la BC.

40
Solution :
1. L’issue de cette opération monétaire est présentée comme suit :

SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1600 1600 1600 1600
1600 1600 1600 1600
2. Les bilans de SNBN, le SBN et pour la BC en tenant compte de
ces nouveaux paramètres :
La fourchette des calculs se présente comme suit :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/8 1600 x 1/8 = 200
1600 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/6 1600 x 7/8 = 1400
Res.obli 16% 1400 x 0,16 = 224
BL = 200 + 224 = 424 UM
Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1400 1600 1176 1400
Réserves
Billets obligatoires
200 224
1600 1600 1400 1400

3. Le besoins de liquidité pour SBN :


Besoins de liquidité (BL) = Billets + Réserves obligatoires
BL = 200 + 224 = 424 UM
4. Les nouveaux bilans pour le SNBN, le SBN, et la BC :

41
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1400 1600 1176 1400
Réserves
Billets obligatoires
200 224
1600 1600 1400 1400

BC
Devises Billets
424 200
Réserves
obligatoires
224
424 424

5. Le SBN décide de céder la totalité de devise à la banque centrale,


c’est une opération de réescompte qui engage au SBN d’avoir un
surplus de liquidité en réserves excédentaires d’une valeur de
1176 unités monétaires qu’il doit utiliser en octroi des crédits.
Pour déterminer la valeur des crédits potentiels, il faut d’abord
calculer le multiplicateur de crédits, puis, le montant des crédits
potentiels, puis, établir les bilans monétaires de chaque système ;
• Le multiplicateur de crédit « m » :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૜, ૠૡ
1 1
+ 16% × (1 −
8 8)
Le montant de crédits potentiel est de :

42
CP = 1176 × 4,78 = 4445 UM
La fourchette des calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/8 4445 x 1/8 = 555
4445 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/6 4445 x 7/8 = 3890
Res.obli 16% 3890 x 0,16 = 621
BL = 555 + 621 = 1176 UM
SNBN SBN
Réserves Dépôts à
Dépôts à vue Devises obligatoires vue
5290 1600 845 5290
Billets Crédits Crédits
755 4445 4445
6045 6045 5290 5290

BC
Devises Billets
1600 755
Réserves
obligatoires
845
1600 1600
6. Le SBN décide de donner un crédit supplémentaire de 400 unités
monétaires :
La fourchette des calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/8 400 x 1/8 = 50
400 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/6 400 x 7/8 = 350
Res.obli 16% 350 x 0,16 = 56
BL = 50 + 56 = 106 UM
Les nouveaux bilans :

43
SNBN SBN
Réserves
Dépôts à vue Devises obligatoires Dépôts à vue
5640 1600 901 5640
Billets Crédits Crédits Refinanc
805 4845 4845 106
6445 6445 5746 5746

BC
Devises Billets
1600 805
Réserves
Refinanc obligatoires
106 901
1706 1706
*Refinanc = Refinancement.

7. La banque centrale décide de déduire le taux des réserves


obligatoires à 10% :
Les réserves obligatoires sont une partie des dépôts à vue que le
SBN dépose au sein de la banque centrale selon, un taux déterminé,
dans notre exercice le taux fixer par la banque centrale est de 16% de
dépôts à vue, ce taux initial était réduit par la banque centrale du 16%
au 10% de dépôts à vue ce qui assure un surplus de liquidité pour le
SBN qu’il utilise à l’octroi des crédits.
On sait que les réserves obligatoires sont calculées par la formule
suivante :
Réserves obligatoires = Dépôts à vue × taux
Réserves obligatoire (2) = 5640 × 10% = 564 UM
A partir des bilans de la question 6, on trouve que la valeur des
réserves obligatoires est de 901, cette valeur est calculée par le taux

44
initial de 16%, le nouveau montant des réserves obligatoire dans la
situation des nouveaux paramètres de la question 7 est de 564 UM,
donc 16% présente les réserves totales, tels que :
Réserves totales = Réserves obligatoires + Réserves excédentaires
Alors ;
Réserves excédentaires = Réserves totales – Réserves obligatoires
Donc :
Réserves excédentaires = 901 – 564 = 337 UM
• Le multiplicateur de crédit « m » :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૝, ૠ
1 1
+ 10% × ቀ1 −
8 8ቁ
• Le montant des crédits potentiels :
CP = Réserves excédentaires × m
CP = 337 × 4,7 = 1584 UM
• La fourchette des fuites monétaires :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/8 1584 x 1/8 = 198
1584 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/6 1584 x 7/8 = 1386
Res.obli 10% 1386 x 0,10 = 137

• Les nouveaux bilans après cette opération d’octroi de crédit.

45
SNBN SBN
Réserves
Dépôts à vue Devises obligatoires Dépôts à vue
7026 1600 703 7026
Billets Crédits Crédits Refinanc
1003 6429 6429 106
8029 8029 7132 7132

BC
Devises Billets
1600 1003
Réserves
Refinanc obligatoires
106 703
1706 1706

*Refinanc = Refinancement

46
Exercice 7 :9
Dans une économie, les relations avec le reste du monde
engendrent une entrée nette en devises de 1600 unités monétaires,
que les exportateurs (le système non bancaire national SNBN)
déposent auprès du système bancaire national (SBN). En outre, le
SNBN a escompté des effets de commerce d’une valeur de 900
unités monétaires.

1. Dresser l’issue de ces deux opérations.


Dans cette économie :
• La règlementation bancaire impose aux banques commerciales de
constituer des réserves obligatoires à un taux de 8% des dépôts à
vue dans un compte ouvert auprès de la banque centrale.
• La préférence pour les billets est de 12% des dépôts à vue.
2. Déterminer le besoin de liquidité du SBN.
3. On suppose que ce besoin de liquidité est assuré par les devises,
dresser les bilans du SNBN, du SBN et celui de la BC.
4. Le SBN décide de céder la totalité de ces devises à la banque
centrale ; déterminer le bilan de SBN et celui de la BC
directement après cette opération.
5. Le SBN décide de réescompter la totalité de ces titres auprès de
la banque centrale ; déterminer le bilan de SBN et celui de la BC
directement après cette opération.

9
DR. BENTAHER ABDELLAH ; Economie monétaire, pages 137,138 et 139, Edition 2014.

47
6. Déterminer le montant des réserves excédentaires du SBN.
7. An suppose que le SBN décide d’exploiter le surplus de liquidité
dont il dispose dans l’octroi de nouveaux crédits ; déterminer le
montant global des crédits potentiels distribués par le SBN et
dresser les bilans de SNBN, SBN et celui de la BC.
8. La banque centrale décide de réduire le taux des réserves
obligatoires à 4% et le SBN décide d’exploiter cette opportunité
dans l’octroi de nouveaux crédits, dresser les trois bilans.
9. Le SBN décide d’accorder un crédit supplémentaire d’un
montant de 200 unités monétaires, déterminer les trois bilans.

48
Solution :
1. L’issue des deux opérations :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Or et devise Dépôts à vue
2500 1600 1600 2500
Titres Titres
900 900
2500 2500 2500 2500
2. Détermination du besoin de liquidité :
• La fourchette des calculs ce présente comme suit :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 12% 2500 x 12% = 300
2500 Δ DÂV 1 – 12% = 88% 2500 x 88% = 2200
Res.obli 8% 2200 x 0,08 = 176

Besoin de liquidité = Billets + réserves obligatoires


BL = 300 + 176 = 476 UM
3. Les nouveaux bilans après que le besoin de liquidité était assuré
par les devises :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Or et devise Dépôts à vue
2200 1600 1124 2200
Billets Titres Titres
300 900 900
2500 2500 Réserves Obligatoires
176
BC 2200 2200
Devises Billets
476 300
Réserves obligatoires
176
476 476

49
4. Les nouveaux bilans directement après que le SBN cède la
totalité de ces devises à la banque centrale :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Réserves excédentaires Dépôts à vue
2200 1600 1124 2200
Billets Titres Titres
300 900 900
2500 2500 Réserves Obligatoires
176
BC 2200 2200
Devises Billets
1600 300
Réserves obligatoires
176
Réserves excédentaires
1124
1600 1600
5. Les nouveaux bilans directement après que le SBN a réescompter
la totalité des titres à la banque centrale :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Réserves excédentaires Dépôts à vue
2200 1600 2024 2200
Billets Titres Titres
300 900 0
2500 2500 Réserves Obligatoires
176
BC 2200 2200
Devises Billets
1600 300
Titres Réserves obligatoires
900 176
Réserves excédentaires
2024
2500 2500

50
6. Le montant des réserves excédentaires du SBN :
La cession des devises à la banque centrale permet au SBN d’avoir
un surplus de liquidité d’un montant de 1124 UM, ainsi que, le
réescompte des titres engagent un surplus de liquidité d’un montant de
900 UM, ce surplus de liquidité est sous forme des réserves
excédentaires alors :
Réserves excédentaires = 1124 + 900 = 2024 UM.
7. Le SBN décide d’exploiter le surplus de liquidité dans l’octroi de
nouveaux crédits :
• Le multiplicateur de crédit :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૞, ૛૟
12% + 8% × (1 − 12%)
• Le montant des crédits potentiels :
CP = Réserves excédentaires × m
CP = 2024 × 5,26 ≈ 10646 UM
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 12% 10646 x 12% ≈ 1277
10646 Δ DÂV 1 – 12% = 88% 10646 x 88% ≈ 9369
Res.obli 8% 9369 x 0,08 ≈ 747
BL = 1277 + 747 = 2024 UM = Réserves excédentaires
• Les nouveaux bilans :

51
SNBN SBN
Dépôts Devises Réserves Dépôts
à vue 1600 excédentaires à vue
11569 Titres 0 11569
Billets 900 Crédits
1577 Crédits 10646
10646 Réserves
13146 13146 Obligatoires
923
11569 11569
BC
Devises Billets
1600 1577
Titres Réserves
obligatoires
900 923
Réserves
Excédentaires
0
2500 2500
8. La BC décide de réduire le taux des réserves obligatoires du 8%
à 4% :
On sait que :
Réserves obligatoires = Dépôts à vue × taux
Réserves obligatoires (2) = 11569 × 4% ≈ 462 UM
Les réserves excédentaires sont calculées comme suit :
Réserves excédentaires = Réserves obligatoires (1) – Réserves
obligatoires (2)
Réserves excédentaires = 923 – 462 = 461 UM
• Le multiplicateur de crédit :

52

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૟, ૝૞
12% + 4% × (1 − 12%)
• Le montant des crédits potentiels :
CRP = 461 × 6,45 ≈ 2973 UM
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 12% 2973 x 12% ≈ 356
2973 Δ DÂV 1 – 12% = 88% 2973 x 88% ≈ 2617
Res.obli 4% 2617 x 0,04 ≈ 105
BL = 356 + 105 = 461 UM = Réserves excédentaires
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts Devises Réserves Dépôts
à vue 1600 obligatoires à vue
14186 Titres 567 14186
Billets 900 Crédits
1933 Crédits 13619
13619
16119 16119
14186 14186
BC
Devises Billets
1600 1933
Titres Réserves
obligatoires
900 567
2500 2500

53
9. Le SBN décide d’accorder un crédit supplémentaire d’un
montant de 200 UM, les réserves excédentaires sont d’un
montant de 0 UM, alors pour effectuer cette opération le SBN à
un besoin d’un financement :
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 12% 200 x 12% = 24
200 Δ DÂV 1 – 12% = 88% 200 x 88% = 176
Res.obli 4% 176 x 0,04 = 7,04
BL = 24 + 7,04 = 31,04 UM = Refinancement
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts Devises Réserves Dépôts
à vue 1600 obligatoires à vue
14362 Titres 574 14362
Billets 900 Crédits Refinancement
1957 Crédits 13819 31,04
13819 14393 14393
16319 16319

BC
Devises Billets
1600 1957
Titres Réserves
900 Obligatoires
Refinancement 574,04
31,04
2531,04 2531,04

54
Exercice 8 : 10
On suppose que le système bancaire est composé de banques
commerciales dont le bilan agrégé est présenté ci-dessous, et d’une
banque centrale dont on donne également le bilan simplifié (situation
initiale I) :

Banques commerciales Banque centrale


Réserves Dépôts Or et Devises Billets
obligatoires à vue 360 540
270 2700 Créances / trésor Réserves
Crédits Refinancement 180 obligatoires
2700 270 Refinancement 270
2970 2970 270
810 810
1. Déduire :
• La masse monétaire et ses contreparties.
• Le taux de préférence pour les billets.
• Le taux des réserves obligatoires.

On suppose que la banque centrale (BC) décide de réduire le taux


des réserves obligatoires à 7%

2. Déterminer le montant des réserves excédentaires.

Le SBN décide de donner sous forme de crédits la totalité des


réserves excédentaires dont l dispose

3. Ecrire le bilan du SBN et celui de la BC après cette première


vague de crédits.
10
DR. BENTAHER ABDELLAH ; Economie monétaire, pages 142,143 ET 144, Edition 2014.

55
4. Déterminer le montant des réserves excédentaires après cette
opération.
5. Ecrire le bilan du SBN et celui de la BC après cette deuxième
vague de crédits.

On revient à la situation initiale I, on suppose que le SBN à


escompté des effets de commerce d’une valeur de 600 UM.

6. Dresser les deux bilans.


7. Le SBN décide de réescompter la totalité des effets auprès de la
BC ; dresser les deux bilans.
8. On suppose que le SBN décide de régulariser sa proposition vis-
à-vis de la BN par rapport au refinancement ; dresser les deux
bilans.
9. Le SBN décide de donner sous forme de crédits la totalité des
réserves excédentaires dont il dispose, dresser les deux bilans.

56
Solution :
1. Déduction :
• La masse monétaire et ses contreparties :
MM = Billets + Dépôts à vue
Alors,
MM = 540 + 2700 = 3240
Les contreparties de la masse monétaire :
CPMM = Devises + Crédits + Créances sur trésor
Alors,
CPMM = 360 + 2700 + 180 = 3240

Condition à respecté :
La masse monétaire = Les contreparties de la masse monétaire
• Le taux des réserves obligatoires « r ou g » :
ࡾé࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢕࢈࢒࢏ࢍࢇ࢚࢕࢏࢘ࢋ࢙
ࢍ= ࢞૚૙૙
ࡰé࢖࢕࢚࢙ à ࢛࢜ࢋ
Alors,
270
݃= ‫ݔ‬100 = ૚૙%
2700
• Le taux de préférence pour les billets « b » :
࡮࢏࢒࢒ࢋ࢚࢙
࢈=
ࡹࢇ࢙࢙ࢋ ࢓࢕࢔é࢚ࢇ࢏࢘ࢋ
Alors,
540 ૚
ܾ= =
3240 ૟

57
2. Le montant des réserves excédentaires après que la BC était
réduire le taux des réserves obligatoires à 7% :
On sait que :

Réserves obligatoires = dépôts à vue × r

Alors :
Réserves obligatoires (2) = 2700 × 7% = 189 UM
Les réserves obligatoires sont considérées comme des réserves
totales donc on peut déduire le montant des réserves excédentaires à
partir de la formule suivante :
Réserves totales = réserves obligatoires + réserves excédentaires

Donc :

Réserves excédentaires = réserves totales – réserves obligatoires


Réserves excédentaires = 270 – 189 = 81 UM
3. La première vague de crédit :
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 81 x 1/6 = 13,5
81 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 81 x 5/6 = 67,5
Res.obli 7% 67,5 x 7%= 4,725
BL = 13,5 + 4,724 = 18,225 UM
• Les nouveaux bilans après cette première vague de crédits :

58
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Dépôts Or et Devises Billets
Totales à vue 360 553,5
Créances /
256,5 2767,5 trésor Réserves
Crédits Refinancement 180 Totales
2781 270 Refinancement 256,5
3037,5 3037,5 270
810 810
4. Le montant des réserves excédentaires après la première vague
de crédits :
Réserves Obligatoires (3) = Dépôts à vue × r

Réserves obligatoires (3) = 2767,5 × 7% = 193,725 UM


Alors,
Réserves excédentaires (2) = 256,5 – 193,725 = 62,775 UM
On peut aussi calculer les réserves excédentaires après la première
vague de crédits par la formule suivante :
Réserves excédentaires (2) = Réserves excédentaires (1) – BL(1)

Réserves excédentaires (2) = 81 – 18,225 = 62,775 UM


5. Les nouveaux bilans après la deuxième vague de crédits :
• La fourchette du calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 62,775 x 1/6 = 10,46
62,775 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 62,775 x 5/6 = 52,315
Res.obli 7% 52,315 x 0,07 = 3,662
BL = 10,46 + 3,662 = 14,122 UM

59
• Les bilans après la deuxième vague de crédits :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Dépôts Or et Devises Billets
Totales à vue 360 563,96
246,04 2819,815 Créances / trésor Réserves
Crédits Refinancement 180 Totales
2843,775 270 Refinancement 246,04
3089,815 3089,815 270
810 810
6. On revient à la situation initial I, on suppose que le SBN a
escompté des effets de commerce d’une valeur de 600 UM.
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 600 x 1/6 = 100
600 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 600 x 5/6 = 500
Res.obli 10% 500 x 0,1 = 50
BL = 100 + 50 = 150 UM
• Les nouveaux bilans après cette opération d’escompte :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Dépôts Or et Devises Billets
Obligatoires à vue 360 640
320 3200 Créances / trésor Réserves
Crédits Refinancement 180 obligatoires
2700 270 Refinancement 320
Titres 270
450 Titres
3470 3470 150
960 960

60
On peut aussi enregistrer les titres selon leur valeur initiale de 600
UM avec l’augmentation de la valeur de refinancement par la valeur
de besoin de liquidité pour le SBN par une valeur de 150 UM
7. Le SBN décide de réescompter la totalité des effets de commerce
auprès de la banque centrale, les nouveaux bilans :
L’opération de réescompte après une opération de l’escompte
signifie l’augmentation des montants des bilans sans fourchette de
calcul.
Dans notre cas, le SBN décide de réescompter les 450 UM des
effets de commerce auprès de la banque centrale, cette opération
permet au SBN d’avoir un surplus de liquidité sous forme de réserves
excédentaires avec le même montant de 450 UM ;
Les nouveaux bilans après l’opération :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Dépôts Or et Devises Billets
obligatoires à vue 360 640
320 3200 Créances / trésor Réserves
Crédits Refinancement 180 obligatoires
2700 270 Refinancement 320
Réserves Réserves
excédentaires 270 excédentaires
450 Titres 450
3470 3470 600
1410 1410
8. Le SBN décide de régulariser sa position vis-à-vis de la banque
centrale par rapport au refinancement, cette opération permet au
SBN de payer sa dette (refinancement) auprès de la banque
centrale par utilisation de surplus de liquidité disponible sous

61
forme des réserves excédentaires, dans ce cas le compte
refinancement s’annule au bilans avec réduction de sont montant
initial des réserves excédentaires, alors les nouveaux bilans après
la régularisation de la position sont présenter comme suit :

Banques commerciales Banque centrale


Réserves Dépôts Or et Devises Billets
obligatoires à vue 360 640
320 3200 Créances / trésor Réserves
Crédits Refinancement 180 obligatoires
2700 0 Refinancement 320
Réserves Réserves
excédentaires 0 excédentaires
180 Titres 180
3200 3200 600
1140 1140
9. Le SBN de décide donner sous forme de crédits la totalité des
réserves excédentaires dont il dispose, le montant global des
crédits potentiels :
• Le multiplicateur de crédits :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= =૝
1 1
+ 10% × ቀ1 − 6ቁ
6
• Le montant des crédits potentiels :
CP = Réserves excédentaires × m
CP = 180 × 4 = 720 UM

62
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 720 x 1/6 = 120
720 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 720 x 5/6 = 600
Res.obli 10% 600 x 0,1 = 60
BL = 120 + 60 = 180 UM
• Les nouveaux bilans :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Dépôts Or et Devises Billets
obligatoires à vue 360 760
380 3800 Créances / trésor Réserves
Crédits Refinancement 180 obligatoires
3420 0 Refinancement 380
Réserves Réserves
excédentaires 0 excédentaires
0 Titres 0
3800 3800 600
1140 1140

63
Exercice 9 :11
Dans une économie, les relations avec le reste du monde engagent
une entrée nette en devises de 1200 UM, que les exportateurs (SNBN)
déposent auprès du SBN.
1. Dresser l’issue de cette opération, les bilans pour le SNBN et
pour le SBN.
Dans cette économie :
• La réglementation bancaire impose aux banques
commerciales de constituer des réserves obligatoires à un
taux de 12% des dépôts à vue dans un compte ouvert auprès
de la banque centrale.
• La préférence pour les billets est de 1/6 des dépôts à vue.
2. Dresser les bilans pour le SNBN, le SBN, et pour la BC en tenant
compte de ces nouveaux paramètres.
On revient à la situation initiale et on suppose que le SBN décide
de céder la totalité de ces devises à la BC.
3. Déterminer le montant global des crédits potentiels distribués par
le SBN et dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC.
On revient à la situation que caractérisent les trois bilans de la
question 3 et on suppose que le SBN décide de donner un nouveau
crédit d’un montant de 120 UM.
4. Dresser les trois bilans.

11
DR. BENTAHER ABDELLAH ; Economie monétaire, pages 145,146 ET 147, Edition 2014.

64
On revient à la situation initiale, et on suppose que la BC décide de
réduire le taux des réserves obligatoires à 10% et que les banques
commerciales décident d’exploiter toutes les possibilités d’octroi du
crédit.
5. Dresser les trois bilans après que le crédit ait été intégralement
utilisé.
On revient à la situation initiale et on suppose que la banque
centrale décide d’augmenter le taux des réserves obligatoire à 14%
6. Dresser les trois bilans.
On revient encore une fois à la situation initiale, et on suppose que
dans ses relations avec le SNBN, le SBN a procédé à l’escompte des
effets de commerce d’une valeur de 400 UM.
7. Présenter les trois bilans en deux temps :
• Directement après l’opération d’escompte.
• Ensuite, après les fuites en billets et la reconstitution des
réserves via une opération de réescompte.

65
Solution :
1. L’issue de cette opération monétaire :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1200 1200 1200 1200
1200 1200 1200 1200
2. Les nouveaux bilans après les fuites monétaires :
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 1200 x 1/6 = 200
1200 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 1200 x 5/6 = 1000
Res.obli 12% 1000 x 0,12 = 120
BL = 200 + 120 = 320 UM.
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1000 1200 880 1000
Réserves
Billets obligatoires
200 120
1200 1200 1000 1000
BC
Devises Billets
320 200
Réserves obligatoires
120
320 320
3. Le montant global des crédits potentiels et les nouveaux bilans
après l’octroi de crédits :
• Le montant global des crédits potentiels :

66
La cession des devises à la banque centrale permet au SBN d’avoir
un surplus de liquidité sous forme des réserves excédentaires d’un
montant de 880 UM.
• Le multiplicateur de crédit :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૜, ૠ૞
1 1
+ 12% × ቀ1 −
6 6ቁ
• Le montant global de crédits potentiels :
CP = Réserves excédentaires × m
CP = 880 × 3,75 = 3300 UM
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 3300 x 1/6 = 550
3300 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 3300 x 5/6 = 2750
Res.obli 12% 2750 x 0,12 = 330
BL = 550 + 330 = 880 UM = Réserves excédentaires
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
3750 1200 0 3750
Réserves
Billets Crédits obligatoires
750 3300 450
Crédits
3300
4500 4500 3750 3750

67
BC
Devises Billets
1200 750
Réserves obligatoires
450
1200 1200
4. Le SBN décide de donner un crédit supplémentaire d’un montant
de 120 UM.
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 120 x 1/6 = 20
120 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 120 x 5/6 = 100
Res.obli 12% 100 x 0,12 = 12
BL = 20 + 12 = 32 UM
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
3850 1200 0 3850
Réserves
Billets Crédits obligatoires Refinancement
770 3420 462 32
Crédits
3420
4620 4620 3882 3882

BC
Devises Billets
1200 770
Refinancement Réserves obligatoires
32 462
1232 1232

68
5. La banque centrale décide de réduire le taux des réserves
obligatoire du 12% à 10% et que les banques commerciales
décident d’exploiter toutes les possibilités d’octroi du crédit.
La situation initiale est déjà calculée par un pourcentage de
12% pour les réserves obligatoires, la diminution de ce taux
à 10% permet au SBN de gagner 2% comme réserves
excédentaires qu’il va utiliser pour donner des crédits.
• Calcul des réserves excédentaires :
Réserves obligatoires = Dépôts à vue × g
Alors ;
Réserves obligatoires(2) = 1000 × 10% = 100 UM
On suppose que :
Réserves totales = 120 UM (les bilans précédents)
Réserves excédentaires = 120 – 100 = 20 UM.
• Les bilans bancaires sont comme suit :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1000 1200 880 1000
Réserves
Billets totales
200 120
1200 1200 1000 1000
BC
Devises Billets
320 200
Réserves totales
120
320 320

69
Le SBN peut céder ces devises auprès de la banque centrale pour
avoir un surplus de liquidité et l’utiliser pour l’octroi de
nouveaux crédits.
Dans notre cas la cession des devises auprès de la banque
centrale ce fait par un montant de 880 UM
Donc ; les réserves excédentaires = 20 + 880 = 900 UM
• Le multiplicateur de crédit :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= =૝
1 1
+ 10% × ቀ1 −
6 6ቁ
• Le montant global de crédit potentiel :
CP = Réserves excédentaires × m
CP = 900 × 4 = 3600 UM
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 3600 x 1/6 ≈ 600
3600 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 3600 x 5/6 ≈ 3000
Res.obli 10% 3000 x 0,10 = 300
BL = 300 + 600 ≈ 900 UM = Réserves excédentaires
• Les nouveaux bilans :

70
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
4000 1200 0 4000
Réserves
Billets Crédits obligatoires
800 3600 400
Crédits
3600
4800 4800 4000 4000
BC
Devises Billets
1200 800
Réserves obligatoires
400
1200 1200
6. On revient à la situation initiale, et on suppose que la banque
centrale décide d’augmenter le taux des réserves obligatoires du
12% à 14% :
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 1200 x 1/6 = 200
1200 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 1200 x 5/6 = 1000
Res.obli 14% 1000 x 0,14 = 140
BL = 200 + 140 = 340 UM
• Les nouveaux bilans :

71
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1000 1200 860 1000
Réserves
Billets obligatoires
200 140
1200 1200 1000 1000
BC
Devises Billets
340 200
Réserves obligatoires
140
340 340

7. On suppose que dans ces relations avec le SNBN, le SBN a


procédé à l’escompte des effets de commerce d’un montant de
400 UM.
• Les nouveaux bilans directement :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1400 1200 880 1400
Réserves
Billets Titres obligatoires
200 400 120
Titres
400
1600 1600 1400 1400
BC
Devises Billets
320 200
Réserves obligatoires
120
320 320

72
• Les nouveaux bilans après les fuites en billets et en réserves
obligatoires :
 La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Montants
Billets 1/6 400 x 1/6 = 66,67
400 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 400 x 5/6 = 333,33
Res.obli 12% 333,33 x 0,14 = 40
BL = 66,67 + 40 = 106,67 UM
 Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1333,34 1200 880 1333,34
Réserves
Billets Titres obligatoires
266,67 400 160
Titres
293,33
1600 1600 1400 1400
BC
Devises Billets
320 266,67
Réserves
Titres obligatoires
106,67 160
426,67 426,67

73
EXAMENS AVEC SOLUTIONS

74
Université Moulay Ismail
Faculté des Sciences Juridiques, Année universitaire : 2010 - 2011
Economiques et Sociales
Meknès
Contrôle final 2010 - 2011
Filière : SEG
Module : Economie Monétaire et Financier I
Semestre : 3
Durée du contrôle : 1H30MN
Exercice :

Dans une économie, les relations avec le reste du monde engagent


une entrée nette en devises de 1200 UM, que les exportateurs (SNBN)
déposent auprès du SBN.
1. Dresser l’issue de cette opération, les bilans pour le SNBN et
pour le SBN.
Dans cette économie :
• La réglementation bancaire impose aux banques
commerciales de constituer des réserves obligatoires à un
taux de 12% des dépôts à vue dans un compte ouvert auprès
de la banque centrale.
• La préférence pour les billets est de 1/6 des dépôts à vue.
2. Dresser les bilans pour le SNBN, le SBN, et pour la BC en tenant
compte de ces nouveaux paramètres.
On revient à la situation initiale et on suppose que le SBN décide
de céder la totalité de ces devises à la BC.
3. Déterminer le montant global des crédits potentiels distribués par
le SBN et dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC.

75
On revient à la situation que caractérisent les trois bilans de la
question 3 et on suppose que le SBN décide de donner un nouveau
crédit d’un montant de 120 UM.
4. Dresser les trois bilans.
On revient à la situation initiale, et on suppose que la BC décide de
réduire le taux des réserves obligatoires à 10% et que les banques
commerciales décident d’exploiter toutes les possibilités d’octroi du
crédit.
5. Dresser les trois bilans après que le crédit ait été intégralement
utilisé.
On revient à la situation initiale et on suppose que la banque
centrale décide d’augmenter le taux des réserves obligatoire à 14%
6. Dresser les trois bilans.
On revient encore une fois à la situation initiale, et on suppose que
dans ses relations avec le SNBN, le SBN a procédé à l’escompte des
effets de commerce d’une valeur de 400 UM.
7. Présenter les trois bilans en deux temps :
• Directement après l’opération d’escompte.
• Ensuite, après les fuites en billets et la reconstitution des
réserves via une opération de réescompte.

76
Solution :
1. L’issue de cette opération monétaire :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1200 1200 1200 1200
1200 1200 1200 1200
2. Les nouveaux bilans après les fuites monétaires :
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 1200 x 1/6 = 200
1200 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 1200 x 5/6 = 1000
Res.obli 12% 1000 x 0,12 = 120
BL = 200 + 120 = 320 UM.
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1000 1200 880 1000
Réserves
Billets obligatoires
200 120
1200 1200 1000 1000
BC
Devises Billets
320 200
Réserves obligatoires
120
320 320
3. Le montant global des crédits potentiels et les nouveaux bilans
après l’octroi de crédits :
• Le montant global des crédits potentiels :

77
La cession des devises à la banque centrale permet au SBN d’avoir
un surplus de liquidité sous forme des réserves excédentaires d’un
montant de 880 UM.
• Le multiplicateur de crédit :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૜, ૠ૞
1 1
6 + 12% × ቀ1 − 6ቁ
• Le montant global de crédits potentiels :
CP = Réserves excédentaires × m
CP = 880 × 3,75 = 3300 UM
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 3300 x 1/6 = 550
3300 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 3300 x 5/6 = 2750
Res.obli 12% 2750 x 0,12 = 330
BL = 550 + 330 = 880 UM = Réserves excédentaires
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
3750 1200 0 3750
Réserves
Billets Crédits obligatoires
750 3300 450
Crédits
3300
4500 4500 3750 3750

78
BC
Devises Billets
1200 750
Réserves obligatoires
450
1200 1200

Le SBN décide de donner un crédit supplémentaire d’un montant de


120 UM.

• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 120 x 1/6 = 20
120 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 120 x 5/6 = 100
Res.obli 12% 100 x 0,12 = 12
BL = 20 + 12 = 32 UM
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
3850 1200 0 3850
Réserves
Billets Crédits obligatoires Refinancement
770 3420 462 32
Crédits
3420
4620 4620 3882 3882

BC
Devises Billets
1200 770
Refinancement Réserves obligatoires
32 462
1232 1232

79
4. La banque centrale décide de réduire le taux des réserves
obligatoire du 12% à 10% et que les banques commerciales
décident d’exploiter toutes les possibilités d’octroi du crédit.
La situation initiale est déjà calculée par un pourcentage de
12% pour les réserves obligatoires, la diminution de ce taux
à 10% permet au SBN de gagner 2% comme réserves
excédentaires qu’il va utiliser pour donner des crédits.
• Calcul des réserves excédentaires :
Réserves obligatoires = Dépôts à vue × g
Alors ;
Réserves obligatoires(2) = 1000 × 10% = 100 UM
On suppose que :
Réserves totales = 120 UM (les bilans précédents)
Réserves excédentaires = 120 – 100 = 20 UM.
• Les bilans bancaires sont comme suit :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1000 1200 880 1000
Réserves
Billets totales
200 120
1200 1200 1000 1000
BC
Devises Billets
320 200
Réserves totales
120
320 320

80
Le SBN peut céder ces devises auprès de la banque centrale pour
avoir un surplus de liquidité et l’utilisé pour l’octroi de nouveaux
crédits.
Dans notre cas la cession des devises auprès de la banque
centrale ce fait par un montant de 880 UM
Donc ; les réserves excédentaires = 20 + 880 = 900 UM
• Le multiplicateur de crédit :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= =૝
1 1
+ 10% × ቀ1 −
6 6ቁ
• Le montant global de crédit potentiel :
CP = Réserves excédentaires × m
CP = 900 × 4 = 3600 UM
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 3600 x 1/6 ≈ 600
3600 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 3600 x 5/6 ≈ 3000
Res.obli 10% 3000 x 0,10 = 300
BL = 300 + 600 ≈ 900 UM = Réserves excédentaires
• Les nouveaux bilans :

81
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
4000 1200 0 4000
Réserves
Billets Crédits obligatoires
800 3600 400
Crédits
3600
4800 4800 4000 4000
BC
Devises Billets
1200 800
Réserves obligatoires
400
1200 1200

5. On revient à la situation initiale, et on suppose que la banque


centrale décide d’augmenter le taux des réserves obligatoires du
12% à 14% :
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 1200 x 1/6 = 200
1200 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 1200 x 5/6 = 1000
Res.obli 14% 1000 x 0,14 = 140
BL = 200 + 140 = 340 UM
• Les nouveaux bilans :

82
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1000 1200 860 1000
Réserves
Billets obligatoires
200 140
1200 1200 1000 1000
BC
Devises Billets
340 200
Réserves obligatoires
140
340 340

6. On suppose que dans ces relations avec le SNBN, le SBN a


procédé à l’escompte des effets de commerce d’un montant de
400 UM.
• Les nouveaux bilans directement :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1400 1200 880 1400
Réserves
Billets Titres obligatoires
200 400 120
Titres
400
1600 1600 1400 1400
BC
Devises Billets
320 200
Réserves obligatoires
120
320 320

83
• Les nouveaux bilans après les fuites en billets et en réserves
obligatoires :
 La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Montants
Billets 1/6 400 x 1/6 = 66,67
400 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 400 x 5/6 = 333,33
Res.obli 12% 333,33 x 0,14 = 40
BL = 66,67 + 40 = 106,67 UM
 Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1333,34 1200 880 1333,34
Réserves
Billets Titres obligatoires
266,67 400 160
Titres
293,33
1600 1600 1400 1400
BC
Devises Billets
320 266,67
Réserves
Titres obligatoires
106,67 160
426,67 426,67

84
Université Moulay Ismail
Faculté des Sciences Juridiques, Année universitaire : 2011 - 2012
Economiques et Sociales
Meknès
Contrôle final : 2011 - 2012
Filière : SEG
Module : Economie Monétaire et Financier I
Semestre : 3
Durée du contrôle : 1H30MN
Exercice :

Dans une économie, les relations avec le reste du monde engagent


une entrée nette en devises de 2400 UM, que les exportateurs (SNBN)
déposent auprès du SBN.
1. Dresser l’issue de cette opération, les bilans pour le SNBN et
pour le SBN.
2. Le SBN a escompté des effets de commerce d’une valeur de 600
UM. Dresser les deux bilans pour le SNBN et pour le SBN.
Dans cette économie :
• La réglementation bancaire impose aux banques
commerciales de constituer des réserves obligatoires à un
taux de 16% des dépôts à vue dans un compte ouvert auprès
de la banque centrale.
• La préférence pour les billets est de 1/8 des dépôts à vue.
3. Sachant que le besoin en liquidité pour le SBN sera assuré par la
vente d’une partie de ses devises, déterminer le besoin en
liquidité pour SBN.

85
4. Dresser les bilans pour le SNBN, le SBN et pour la BC en tenant
compte de ces nouveaux paramètres.
Le SBN décide de réescompter la totalité de ses titres auprès de la
BC et d’utiliser l’excès de liquidité dans l’octroi de nouveaux crédits.
5. Déterminer le montant global des crédits potentiels distribués par
le SBN et dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC,
déterminer après l’opération de l’escompte et ensuite après
l’octroi du crédit.
Le SBN décide de céder la totalité de ses devises à la BC et
d’exploiter le surplus de liquidité dans l’octroi de nouveaux crédits.
6. Déterminer le montant global des crédits potentiels distribués par
le SBN et dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC.
Le SBN décide de donner un crédit supplémentaire d’un montant
de 400 UM.
7. Dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC.
La BC décide de réduire le taux des réserves obligatoires à 10%
des dépôts à vue. Le SBN décide d’exploiter cette opportunité dans
l’octroi de nouveaux crédits.
8. Déterminer le montant global des crédits potentiels distribués par
le SBN et dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC.

86
Solution :
1. L’issue de cette opération monétaire :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
2400 2400 2400 2400
2400 2400 2400 2400
2. Les deux bilans après l’opération d’escompte des effets de
commerce :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
3000 2400 2400 2400
Titres Titres
600 600
3000 3000 3000 3000
3. Le besoins en liquidité pour le SBN :

Billets = Dépôts à vue × b

Billets = 3000 × 1/8 = 375 UM


Réserves obligatoires = (Dépôts à vue × (1-b)) × g

Réserves obligatoires = (3000 × (1-1/8)) × 16% = 420 UM.


Alors,
Besoins en liquidité = réserves obligatoires + billets
BL = 375 + 420 = 795 UM

87
4. Les nouveaux bilans tenant compte de ces nouveaux
paramètres :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
2625 2400 1605 2625
Billets Titres Titres
375 600 600
Réserves
obligatoires
420
3000 3000 2625 2625
BC
Devises Billets
795 375
Réserves obligatoires
420
795 795

Les calculs :
Dépôts à vue = 3000 × (1-1/8) = 2625 UM
Les besoins en liquidité est assuré par la vente d’une partie
des devises alors,
Devises (2) = Devises (1) – BL = 2400 – 795 = 1605 UM.
5. Le montant global des crédits potentiels après la vente des
titres :
• Le multiplicateur de crédits :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,

88
1
݉= = ૜, ૠૠ
1 1
+ 16% × ቀ1 −
8 8ቁ
• Le montant des crédits potentiels :
La vente des titres engagent au SBN un surplus de liquidité
sous forme des réserves excédentaires d’un montant de 600UM
CP = Réserves excédentaires × m
CP = 600 ×3,77 = 2262 UM
• La fourchette de calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/8 2268 x 1/8 = 282,75
2262 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/8 2268 x 7/8 = 1979,25
Res.obli 16% 1979,25 x 0,16 = 316,68
BL = 282,75 + 316,68 ≈ 600 UM
• Les nouveaux bilans après l’opération :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
4604,25 2400 1605 2625
Billets Titres Crédits
657,75 600 2262
Réserves
Crédits obligatoires
2262 737,25
5262 5262 4604,25 4604,25
BC
Devises Billets
795 657,75
Réserves
Titres obligatoires
600 737,25
1395 1395

89
6. Le SBN décide de cédé la totalité des devises auprès de la
BC, les crédits potentiels :
On sait que m = 3,77 est la cession des devises qui engagent
des réserves excédentaires d’un montant de 1605 UM, alors :
CP = 1605 × 3,77 ≈ 6051 UM.
• La fourchette de calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/8 6051 x 1/8 ≈ 757
6051 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/8 6051 x 7/8 ≈ 5294
Res.obli 16% 5294 x 0,16 ≈ 848
BL = 757 + 848 = 1605 UM = réserves excédentaires
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
9898,25 2400 0 9898,25
Billets Titres Crédits
1414,75 600 8313
Réserves
Crédits obligatoires
8313 1585,25
11313 11313 9898,25 9898,25
BC
Devises Billets
2400 1414,75
Titres Réserves obligatoires
600 1585,25
3000 3000
7. Le SBN décide de donner un crédit supplémentaire d’un
montant de 400 UM.

90
• La fourchette de calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/8 400 x 1/8 = 50
400 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/8 400 x 7/8 = 350
Res.obli 16% 350 x 0,16 = 56
BL = 50 + 56 = 106 UM (refinancement)
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
10248,25 2400 0 10248,25
Billets Titres Crédits Refinancement
1464,75 600 8713 106
Réserves
Crédits obligatoires
8713 1641,25
11713 11713 10354,25 10354,25
BC
Devises Billets
2400 1464,75
Titres Réserves obligatoires
600 1641,25
Refinancement
106
3106 3106
8. La BC décide de réduire le taux des réserves obligatoires
du 16% à 10%, c’est un surplus en liquidité pour le SBN :
Les calculs :
Réserves obligatoires (2) = Dépôts à vue × g (2)

Réserves obligatoires (2) = 10248,25 × 10% ≈ 1025 UM


Alors, Réserves excédentaires = 1641,25 – 1025 = 616,25 UM
• Le multiplicateur de crédits :

91

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૝, ૠ
1 1
+ 10% × ቀ1 −
8 8ቁ
• Le montant global des crédits potentiels :
CP = Réserves excédentaires × m

CP = 616,25 × 4,7 ≈ 2897 UM


• La fourchette de calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/8 2897 x 1/8 = 362,125
2897 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/8 2897 x 7/8 = 2534,875
Res.obli 10% 2534,875 x 0,1 = 253,4875
BL = 362,125 + 253,4875 = 615,62 UM ≈ Re
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
12783,125 2400 0 12783,12
Billets Titres Crédits Refinancement
1826,875 600 11610 721,62
Réserves
Crédits obligatoires
11610 1894,74
14610 14610 13504,74 13504,74
BC
Devises Billets
2400 1826,875
Titres Réserves obligatoires
600 1894,74
Refinancement
721,62
3721,62 3721,62

92
Université Moulay Ismail
Faculté des Sciences Juridiques, Année universitaire : 2011 - 2012
Economiques et Sociales
Meknès
Contrôle du rattrapage 2011 - 2012
Filière : SEG
Module : Economie Monétaire et Financier I
Semestre : 3 (Rattrapage)
Durée du contrôle : 1H
Exercice :
Dans une économie, les relations avec le reste du monde
engendrent une entrée nette en devises de 1800 UM, que les
exportateurs déposent auprès du SBN.
1. Dresser l’issue de cette opération les bilans pour le SNBN et pour
le SBN.
Dans cette économie :
• La réglementation bancaire impose aux banques
commerciales de constituer des réserves obligatoires à un
taux de 15% des dépôts à vue dans un compte ouvert auprès
de la banque centrale.
• La préférence pour les billets est de 1/10 des dépôts à vue.
2. Déterminer le besoin en liquidité pour le SBN.
3. Dresser les bilans pour le SNBN, le SBN et pour la BC en tenant
compte de ces nouveaux paramètres.
Les SBN décide de céder le reste de ses devises à la BC et
d’exploiter le surplus de liquidité dans l’octroi de nouveaux crédits.

93
4. Déterminer le montant global des crédits potentiels distribués par
le SBN et dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC.
5. Ensuite, le SBN a escompté des effets de commerce d’une valeur
de 400 UM. Dresser les bilans pour le SNBN et pour le SBN
directement après l’opération d’escompte.
Le SBN décide de réescompté la totalité de ses titres auprès de la BC
et d’utiliser l’excès de liquidité dans l’octroi des nouveaux crédits.
6. Déterminer le montant global des crédits potentiels distribués par
le SBN et dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC, après
l’octroi des crédits.
Le SBN décide dans un dernier temps de donner un crédit
supplémentaire d’un montant de 100 UM.
7. Dresser les bilans du SNBN, du SBN et de la BC.

94
Solution :
1. L’issue de cette opération, les bilans du SNBN, du SBN :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1800 1800 1800 1800
1800 1800 1800 1800
2. Le besoin en liquidité pour SBN :
Billets = dépôts à vue × b
= 1800 × 1/10 = 180 UM
Réserves obligatoires = (dépôts à vue × (1-b)) × g
= (1800 × (1-1/10)) × 15% = 243 UM
BL = Billets + réserves obligatoires
= 180 + 243 = 423 UM
3. Les nouveaux bilans pour le SNBN, le SBN et pour la BC en
tenant compte de ces nouveaux paramètres :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
1620 1800 1377 1620
Réserves
Billets obligatoires
180 243
1800 1800 1620 1620
BC
Devises Billets
423 180
Réserves obligatoires
243
423 423
4. La cession des devises à la BC décide au SBN d’avoir un surplus
de liquidité sous forme de réserves excédentaires :
Devises = réserves excédentaires = 1377 UM

95
• Le multiplicateur de crédits :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૝, ૛૞
1 1
+ 15% × ቀ1 −
10 10ቁ

• Le montant global des crédits potentiels :


CP = réserves excédentaires × m
CP = 1377 × 4,26 = 5866 UM
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/10 5866 x 1/10 = 586
5866 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/8 5866 x 9/10 = 5280
Res.obli 15% 5279,4 x 0,15 = 791
BL = 586 + 791 = 1377 UM
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Devises Dépôts à vue
6900 1800 0 6900
Réserves
Billets Crédits obligatoires
766 5866 1034
Crédits
5866
7666 7666 6900 6900
BC
Devises Billets
1800 766
Réserves obligatoires
1034
1800 1800

96
5. Les bilans du SNBN et du SBN directement après l’opération
d’escompte des effets de commerce :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Titres Dépôts à vue
7300 1800 400 7300
Réserves
Billets Crédits obligatoires
766 5866 1034
Titres Crédits
400 5866
8066 8066 7300 7300

6. Le SBN décide de réescompter la totalité de ses titres auprès de


la banque centrale, puis utilise le surplus en liquidité dans l’octroi
des crédits :
La cession des titres auprès de la banque centrale décide au SBN
d’avoir un surplus de liquidité d’un montant de 400 UM sous forme
des réserves excédentaires.
• Le multiplicateur de crédits :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૝, ૛૞
1 1
+ 15% × ቀ1 −
10 10ቁ
• Le montant global de crédits potentiels :
CP = Réserves excédentaires × m
CP = 400 × 4,25 ≈ 1702 UM
• La fourchette de calculs :

97
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/10 1702 x 1/10 = 170,2
1702 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/8 1702 x 9/10 = 1531,8
Res.obli 15% 1531,8 x 0,15 = 229,77
BL = 170,2 + 229,77 = 400 UM ≈ réserves excédentaires

• Les nouveaux bilans :


SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Titres Dépôts à vue
8831.8 1800 0 8831.8
Réserves
Billets Crédits obligatoires
936.2 7568 1263.8
Titres Crédits
400 7568
9768 9768 8831.8 8831.8
BC
Devises Billets
1800 936.2
Titres Réserves obligatoires
400 1263.8
2200 2200
7. Crédits supplémentaires d’un montant de 100 UM :
• La fourchette de calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/10 100 x 1/10 = 10
100 Δ DÂV 1 – 1/8 = 7/8 100 x 9/10 = 90
Res.obli 15% 90 x 0,15 = 13,5
BL = 10 + 13,5 = 23,5 UM
• Les nouveaux bilans :

98
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Titres Dépôts à vue
8921.8 1800 0 8921.8
Réserves
Billets Crédits obligatoires Refinancement
946.2 7668 1277.3
Titres Crédits 23,5
400 7668
9868 9868 8845.3 8845.3
BC
Devises Billets
1800 946,2
Réserves
Titres obligatoires
400
Refinancement 1277,3

23,5
2223,5 2223,5

99
Université Moulay Ismail
Faculté des Sciences Juridiques, Année universitaire : 2012 - 2013
Economiques et Sociales
Meknès
Contrôle final 2012-2013
Filière : SEG
Module : Economie Monétaire et Financier I
Semestre : 3
Durée du contrôle : 1H30MN
Exercice 1 :
Dans une économie, les relations avec le reste du monde
engendrent une entrée nette en devises de 1600 UM, que les
exportateurs déposent auprès du SBN. En outre, le SNBN a escompté
des effets de commerce d’une valeur de 900 UM.
1. Dresser l’issue de cette opération les bilans pour le SNBN et pour
le SBN.
2. Sachant que le a préférence pour les billets est de 12% des
dépôts à vue et que le taux des réserves obligatoires est de 8%
des dépôts à vue ; déterminer le besoin en liquidité du SBN.
3. On suppose que ce besoin en liquidité est assuré par les devises.
Dresser les bilans du SNBN, du SBN et celui de la banque
centrale.
4. Le SBN décide de céder la totalité de ces devises à la banque
centrale, déterminer le bilan du SBN et celui de la banque
centrale directement après cette opération.

100
5. Le SBN décide de réescompter la totalité de ces titres auprès de
la banque centrale, déterminer les bilans du SBN et celui de la
banque centrale directement après cette opération.
6. Déterminer le montant des réserves excédentaires du SBN.
7. On suppose que le SBN décide d’exploiter le surplus de liquidité
dont il dispose dans l’octroi de nouveaux crédits ; déterminer le
montant global des crédits potentiels distribués par le SBN et
dresser les bilans du SNBN, du SBN et celui de la BC.
8. La BC décide de réduire le taux des réserves obligatoires à 4% et
le SBN décide d’exploiter cette opportunité dans l’octroi de
nouveaux crédits, dresser les trois bilans.
9. Le SBN décide d’accorder un crédit supplémentaire d’un
montant de 200 UM ; déterminer les trois bilans
Exercice 2 :
On considère la situation initiale caractérisée par les deux bilans
suivants :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Réserves
obligatoires Refinancement Or et devises obligatoires
240 240 400 240
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
2400 2400 200 600
2640 2640 Refinancement
240
840 840

101
On admet que la banque centrale fournit toutes les devises requises
pour les paiements d’importations et achète toutes celles liées aux
règlements d’exploitations.
1. Déterminer le taux pour les réserves obligatoires et le taux de
préférence pour les billets.
2. Ecrire les nouveaux bilans bancaires si, au cours de la période
considérée, les exportations ont excédé de 80 UM les
importations payées comptant.
3. On revient à la situation initiale et on suppose que les paiements
liés aux importations ont excédé de 80 UM ceux liés aux
exportations. Ecrire les nouveaux bilans bancaires.
4. On revient à la situation initial et on suppose que le trésor public
recourt à une avance de la banque centrale de 40 UM pour
financer son déficit ;
o Ecrire le bilan de la banque centrale immédiatement après
cette opération.
o Ecrire les nouveaux bilans après que le trésor public ait
entièrement utilisé l’avance consentie.

102
Solution :
Exercice 1 :
1. L’issue des deux opérations :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Or et devise Dépôts à vue
2500 1600 1600 2500
Titres Titres
900 900
2500 2500 2500 2500
2. Détermination du besoin de liquidité :
• La fourchette des calculs ce présente comme suit :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 12% 2500 x 12% = 300
2500 Δ DÂV 1 – 12% = 88% 2500 x 88% = 2200
Res.obli 8% 2200 x 0,08 = 176

Besoin de liquidité = Billets + réserves obligatoires


BL = 300 + 176 = 476 UM
3. Les nouveaux bilans après que le besoin de liquidité était assuré
par les devises :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Or et devise Dépôts à vue
2200 1600 1124 2200
Billets Titres Titres
300 900 900
2500 2500 Réserves Obligatoires
176
BC 2200 2200
Devises Billets
476 300
Réserves obligatoires
176
476 476

103
4. Les nouveaux bilans directement après que le SBN cède la
totalité de ces devises à la banque centrale :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Réserves excédentaires Dépôts à vue
2200 1600 1124 2200
Billets Titres Titres
300 900 900
2500 2500 Réserves Obligatoires
176
BC 2200 2200
Devises Billets
1600 300
Réserves obligatoires
176
Réserves excédentaires
1124
1600 1600
5. Les nouveaux bilans directement après que le SBN à réescompter
la totalité des titres à la banque centrale :
SNBN SBN
Dépôts à vue Devises Réserves excédentaires Dépôts à vue
2200 1600 2024 2200
Billets Titres Titres
300 900 0
2500 2500 Réserves Obligatoires
176
BC 2200 2200
Devises Billets
1600 300
Titres Réserves obligatoires
900 176
Réserves excédentaires
2024
2500 2500
6. Le montant des réserves excédentaires du SBN :
104
La cession des devises à la banque centrale permet au SBN d’avoir
un surplus de liquidité d’un montant de 1124 UM, ainsi que, le
réescompte des titres engagent un surplus de liquidité d’un montant de
900 UM, ce surplus de liquidité est sous forme des réserves
excédentaires alors :
Réserves excédentaires = 1124 + 900 = 2024 UM.
7. Le SBN décide d’exploiter le surplus de liquidité dans l’octroi de
nouveaux crédits :
• Le multiplicateur de crédit :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૞, ૛૟
12% + 8% × (1 − 12%)
• Le montant des crédits potentiels :
CRP = Réserves excédentaires × m
CRP = 2024 × 5,26 ≈ 10646 UM
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 12% 10646 x 12% ≈ 1277
10646 Δ DÂV 1 – 12% = 88% 10646 x 88% ≈ 9369
Res.obli 8% 9369 x 0,08 ≈ 747
BL = 1277 + 747 = 2024 UM = Réserves excédentaires
• Les nouveaux bilans :

105
SNBN SBN
Dépôts Devises Réserves Dépôts
à vue 1600 excédentaires à vue
11569 Titres 0 11569
Billets 900 Crédits
1577 Crédits 10646
10646 Réserves
13146 13146 Obligatoires
923
11569 11569
BC
Devises Billets
1600 1577
Titres Réserves
obligatoires
900 923
Réserves
excédentaires
0
2500 2500
8. La BC décide de réduire le taux des réserves obligatoires du 8%
à 4% :
On sait que :
Réserves obligatoires = Dépôts à vue × taux
Réserves obligatoires (2) = 11569 × 4% ≈ 462 UM
Les réserves excédentaires sont calculées comme suit :
Réserves excédentaires = Réserves obligatoires (1) – Réserves
obligatoires (2)
Réserves excédentaires = 923 – 462 = 461 UM
• Le multiplicateur de crédit :

106

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૟, ૝૞
12% + 4% × (1 − 12%)
• Le montant des crédits potentiels :
CP = 461 × 6,45 ≈ 2973 UM
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 12% 2973 x 12% ≈ 356
2973 Δ DÂV 1 – 12% = 88% 2973 x 88% ≈ 2617
Res.obli 4% 2617 x 0,04 ≈ 105
BL = 356 + 105 = 461 UM = Réserves excédentaires
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts Devises Réserves Dépôts
à vue 1600 obligatoires à vue
14186 Titres 567 14186
Billets 900 Crédits
1933 Crédits 13619
13619
16119 16119
14186 14186
BC
Devises Billets
1600 1933
Titres Réserves
obligatoires
900 567
2500 2500

107
9. Le SBN décide d’accorder un crédit supplémentaire d’un
montant de 200 UM, les réserves excédentaires sont d’un
montant de 0 UM, alors pour effectuer cette opération le SBN à
un besoin d’un financement :
• La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 12% 200 x 12% = 24
200 Δ DÂV 1 – 12% = 88% 200 x 88% = 176
Res.obli 4% 176 x 0,04 = 7,04
BL = 24 + 7,04 = 31,04 UM = Refinancement
• Les nouveaux bilans :
SNBN SBN
Dépôts Devises Réserves Dépôts
à vue 1600 obligatoires à vue
14362 Titres 574 14362
Billets 900 Crédits Refinancement
1957 Crédits 13819 31,04
13819 14393 14393
16319 16319

BC
Devises Billets
1600 1957
Titres Réserves
900 Obligatoires
Refinancement 574,04
31,04
2531,04 2531,04
Exercice 2 :
1. Déterminer « b » et « g » :

108
a. La préférence pour les billets :
La masse monétaire = dépôts à vue + Billets
MM = 2400 + 600 = 3000 UM
࢈࢏࢒࢒ࢋ࢚࢙
࢈=
࢓ࢇ࢙࢙ࢋ ࢓࢕࢔é࢚ࢇ࢏࢘ࢋ
૟૙૙ ૚
࢈= = = ૛૙%
૜૙૙૙ ૞
b. Le taux des réserves obligatoires :
࢘é࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢕࢈࢒࢏ࢍࢇ࢚࢕࢏࢘ࢋ࢙
ࢍ=
ࢊé࢖࢕࢚࢙ à ࢛࢜ࢋ
૛૝૙ ૚
ࢍ= = = ૚૙%
૛૝૙૙ ૚૙
2. Les nouveaux bilans bancaires :
• La fourchette de calculs : Exportations > Importations
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 20% 80 x 20% = 16
80 Δ DÂV 1 – 20% = 80% 80 x 80% = 64
Res.obli 10% 64 x 0,1 = 6,4
BL = 16 + 6,4 = 22,4 UM
• Les nouveaux bilans :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves
Réserves totales Refinancement Or et devises Totales
304 240 480 304
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
2400 2464 200 616
2640 2640 Refinancement
240
840 840
Réserves excédentaires = 80 – (16 + 6,4) = 57,6 UM

109
Dans les bilans on a :
Réserves totales = Réserves Obligatoires + Δ Dépôts à vue
Rt = 240 + 64 = 304 UM
3. On suppose que les importations > Exportations
• La fourchette de calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 20% 80 x 20% = 16
80 Δ DÂV 1 – 20% = 80% 80 x 80% = 64
Res.obli 10% 64 x 0,1 = 6,4
BL = 16 + 6,4 = 22,4 UM
• Les nouveaux bilans :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Réserves
obligatoires Refinancement Or et devises obligatoires
176 240 320 176
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
2400 2336 200 584
2576 2576 Refinancement
240
760 760
Réserves obligatoires (2) = Réserves Obligatoires (1) - Δ Dépôts à vue
Ro (2) = 240 – 64 = 176 UM
4. Le trésor public recourt à une avance de la banque centrale de 40
UM pour financer son déficit :
• Le bilan de la banque centrale directement après cette opération :

110
Banque centrale
Or et devises Réserves obligatoires
400 260
Créances/trésor Billets
240 600
Refinancement Compte courant du trésor
240 40
880 880
• Les trois bilans après l’utilisation de l’avance consentie :
o La fourchette de calcul :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 20% 40 x 20% = 8
40 Δ DÂV 1 – 20% = 80% 40 x 80% = 32
Res.obli 10% 32 x 0,1 = 3,2

Banques commerciales Banque centrale


Réserves Réserves
obligatoires Refinancement Or et devises obligatoires
272 240 400 272
Crédits Dépôts à vue Créances/trésor Billets
2400 2432 240 608
2672 2672 Refinancement
240
880 880

111
Université Moulay Ismail
Faculté des Sciences Juridiques, Année universitaire : 2012 - 2013
Economiques et Sociales
Meknès
Contrôle du rattrapage 2012-2013
Filière : SEG
Module : Economie Monétaire et Financier I
Semestre : 3 (Rattrapage)
Durée du contrôle : 1H
Exercice :
On suppose que le système bancaire est composé de banques
commerciales dont le bilan agrégé est présenté ci-dessous, et d’une
banque centrale dont on donne également le bilan simplifié (situation
initiale I) :

Banques commerciales Banque centrale


Réserves Dépôts Or et Devises Billets
obligatoires à vue 125 200
100 1000 Créances / trésor Réserves
Crédits Refinancement 75 obligatoires
1000 100 Refinancement 100
1100 1100 100
300 300
1. Déduire :
• La masse monétaire et ses contreparties.
• Le taux de préférence pour les billets.
• Le taux des réserves obligatoires.

On suppose que la SBN a décidé d’accorder un nouveau crédit


d’une valeur de 200 UM.
2. Ecrire les nouveaux bilans.
3. Déduire le bilan du SNBN après cette opération.
112
On revient à la situation initiale et en suppose que la banque
centrale décide d’accorder une avance au trésor public d’une
valeur de 30 UM.
4. Ecrire le bilan du SBN et celui de la banque centrale après que
le trésor public ait entièrement utilisé l’avance.
On revient à la situation initiale est on suppose que la banque
centrale décide de réduire le taux des réserves obligatoires à 6% et
que le SBN décide d’exploiter cette opportunité dans l’octroi de
nouveaux crédits.
5. Ecrire le bilan du SBN et celui de la BC après que les crédits
bancaires aient été entièrement utilisés.
6. Déduire le bilan du SNBN après cette opération.

113
Solution :
1. Déduction :
• La masse monétaire et ses contreparties :
MM = Billets + dépôts à vue
= 200 + 1000 = 1200 UM
CPMM = Crédits + créances/trésor + Devise
= 1000 + 75 + 125 = 1200 UM
• Le taux de préférence pour les billets :
࢈࢏࢒࢒ࢋ࢚࢙
࢈=
࢓ࢇ࢙࢙ࢋ ࢓࢕࢔é࢚ࢇ࢏࢘ࢋ
૛૙૙ ૚
࢈= =
૚૛૙૙ ૟
• Le taux des réserves obligatoires :
࢘é࢙ࢋ࢘࢜ࢋ࢙ ࢕࢈࢒࢏ࢍࢇ࢚࢕࢏࢘ࢋ࢙
ࢍ=
ࢊé࢖࢕࢚࢙ à ࢛࢜ࢋ
૚૙૙ ૚
ࢍ= = = ૚૙%
૚૙૙૙ ૚૙
2. Le SBN décide d’accorder un nouveau crédit d’une valeur de
200 UM :
• La fourchette de calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 200 x 1/6 = 33,3
200 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 200 x 5/6 = 166,7
Res.obli 10% 166,7 x 0,1 = 16,7
BL = 33,3 + 16,7 = 50 UM

114
• Les nouveaux bilans après cette opération :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Dépôts Or et Devises Billets
obligatoires à vue 125 233,3
116,7 1166,7 Créances / trésor Réserves
Crédits Refinancement 75 obligatoires
1200 150 Refinancement 116,7
1316,7 1316,7 150
350 350
3. Le bilan du SNBN après cette opération :
SNBN
Dépôts à vue Crédits
166,7 200
Billets
33,3
200 200
4. La banque centrale décide d’accorder une avance au trésor
public d’un montant de 30 UM, les nouveaux bilans après que
cette avance est entièrement utilisée :
• La fourchette de calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 30 x 1/6 = 5
30 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 30 x 5/6 = 25
Res.obli 10% 25 x 0,1 = 2,5
• Les nouveaux bilans après cette opération :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Dépôts Or et Devises Billets
obligatoires à vue 125 205
125 1025 Créances / trésor Réserves
Crédits Refinancement 105 obligatoires
1000 100 Refinancement 125
1125 1125 100
300 300

115
5. La banque centrale décide de réduire le taux des réserves
obligatoires du 10% à 6% :
• Calcul des réserves obligatoires (2) :
Réserves obligatoires (2) = dépôts à vue × taux
= 1000 × 6% = 60 UM
• Calcul des réserves excédentaires :
Réserves excédentaires = réserves obligatoires (1) –
réserves obligatoires (2)
= 100 – 60 = 40 UM
• Calcul du multiplicateur de crédits :

࢓=
࢈ + ࢍ(૚ − ࢈)
Alors,
1
݉= = ૝, ૟૚
1 1
+ 6% × ቀ1 −
6 6ቁ
• Calcul du montant global des crédits potentiels :
CP = Réserves excédentaires × m
= 40 × 4,61 = 184,4
• La fourchette de calculs :
Montant Fuites Taux Valeurs
Billets 1/6 184,4 x 1/6 = 30,7
184,4 Δ DÂV 1 – 1/6 = 5/6 184,4 x 5/6 = 153,7
Res.obli 6% 153,7 x 0,06 = 9,3

BL = 30,7 + 9,3 = 40 UM = Réserves excédentaires

116
• Les nouveaux bilans bancaires :
Banques commerciales Banque centrale
Réserves Dépôts Or et Devises Billets
obligatoires à vue 125 230,7
69,3 1153,7 Créances / trésor Réserves
Crédits Refinancement 75 obligatoires
1184,4 100 Refinancement 69,3
1253,7 1253,7 100
300 300

6. Le bilan du SNBN après cette opération de crédits :


SNBN
Dépôts à vue Crédits
153,7 184,4
Billets
30,7
184,4 184,4

117