Vous êtes sur la page 1sur 15

CHAPITRE XII

ETUDE
DES VOILES
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

XII-1) Introduction :
Un voile de section rectangulaire se comporte comme une console verticale, encastrée
en pied dans ses fondations et soumise à des charges réparties ou concentrées à chaque
plancher.

Donc le voile est sollicité par :

 Moment fléchissant et effort tranchant provoqués par l’action du séisme.


 Effort normal dû à la combinaison des charges permanentes, d’exploitations ainsi que
la charge sismique.
Ce qui implique que les voiles seront calculés en flexion composée et au cisaillement. Ce
qui nécessitera une disposition du ferraillage suivant :
 Sur le plan vertical (aciers verticaux)
 Sur le plan horizontal (aciers horizontaux)
Etant donné que ces murs sont associés à des poteaux on les considère faisant partie
intégrante de ces dernières on aura finalement un seul élément en section en : U,I,T,L selon
La disposition des murs (murs intérieurs ou pignon).

XII-2) Prescriptions pour le ferraillage des voiles :


Le ferraillage des voiles s’effectuera selon le règlement BAEL91 et les vérifications selon
le règlement parasismique Algérien RPA 99/version 2003.
A- Prescription pour les aciers verticaux :

Le ferraillage vertical sera disposé de telle sorte qu’il reprendra les contraintes de flexion
composée en tenant compte des prescriptions imposées par le RPA99 décrit ci-dessous :
 L’effort de traction engendré dans une partie du voile doit être reprise en totalité par les
armatures dont le pourcentage minimal est de 0.20% de la section horizontal du béton tendu.
 Les barres verticales des zones extrêmes devraient être ligaturées avec des cadres
horizontaux dont l’espacement ne doit pas être supérieur à l’épaisseur du voile.
 A chaque extrémité du voile l’espacement des barres doit être réduit de moitié sur (1/10)
de la largeur du voile, cet espacement doit être au plus égal à 15cm.
 Si des efforts importants de compression agissent sur l’extrémité, les barres verticales
doivent respecter les conditions imposées aux poteaux.
 Les barres verticales du dernier niveau doivent être munies de crochets à la partie
supérieure. Toutes les autres barres n’ont pas de crochets (jonction par recouvrement).
B- Prescription pour les aciers horizontaux :

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

202
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

 Les armatures horizontales parallèles aux faces du mur sont disposées sur chacune des
faces entre les armatures verticales et la paroi de coffrage la plus voisine.
 Les barres horizontales doivent être munies de crochets à 135° ayant une longueur de
10.
 Dans le cas où il existe des talons de rigidité, les barres horizontales devront être
ancrées sans crochets si les dimensions des talons permettent la réalisation d'un
ancrage droit.

C- Prescriptions communes :

 L’espacement des barres horizontales et verticales doit être inférieur à la plus petite
des deux valeurs suivantes :
 S  1,5 e e : épaisseur du voile

 S  30cm

 Les deux nappes d’armatures doivent être reliées avec au moins quatre(04) épingles au
mètre carré. Dans chaque nappe, les barres horizontales doivent être disposées vers
l’extérieur.
 Le diamètre Φt des épingles est :
− Φt= 6mm lorsque Φv≤20mm.

− Φt= 8mm lorsque Φv>20mm.

 Le diamètre des barres verticales et horizontales des voile (à l’exception des zones
d’about) ne devrait pas dépasser (1/10) de l’épaisseur du voile.
 Les longueurs de recouvrement doivent être égales à :
− 40Φ pour les barres situées dans les zones ou le renversement du signe des
efforts est possible.

− 20Φ pour les barres situées dans les zones comprimées sous l’action de toutes
les combinaisons possibles des charges.

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

203
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

« Voile soumis à la flexion composée »


XII-3) Etude de la section soumise à la flexion composée :

On détermine les contraintes par la formule de NAVIER –BERNOULLI :

 a ,b  N / S  M  Y / I

Avec :

N : effort normal agissant sur le refond considéré.

M : moment de flexion agissant sur le refond considéré.

I : moment d’inertie du refond considéré.

Y : centre de gravité de la section du voile dans le sens du plan moyen.

Remarque :

Si  a et  b sont des signes négatifs on aura une section entièrement tendue (SET).

Si  a et  b sont des signes positifs on aura une section entièrement comprimée (SEC).

Si  a et  b sont des signes contraires on aura une section partiellement comprimée

(SPC).

A- Section partiellement comprimée (tendue) :


Pour connaître la zone tendue et la zone comprimée, il faut calculer la longueur de la zone
tendue :   en utilisant les triangles semblables :

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

204
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

-
+

a b L
Tang   
L    a  
   1
  b  

L’effort de traction dans la zone tendue est donné par :

T   b    b / 2

T
La section d’acier nécessaire est donnée par : As 
 f e 
 
  s 

B- Entièrement tendue :

Dans le cas on a deux contraintes de traction longueur tendue   est égale à (L) l’effort de
traction est égale à : T  0.5   b   a     b

 
La section d’armature est : AS  T /  f e 
   S  

C- Section entièrement comprimée :


Dans ce cas on a deux contraintes de compression, la section du voile est soumise à la
compression et comme le béton résiste bien à la compression, la section d’acier sera celle
exigée par l’RPA (le ferraillage minimum). L

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

205
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

L’action sismique est considérée comme une action accidentelle au sens de la philosophe
de calcul aux états limites les combinaisons d’action à considérer pour la détermination des
sollicitations des déformation de calcul sont données par le règlement parasismique Algérien.
 G+Q±E :
Cette combinaison comprend la totalité de la charge d’exploitation ainsi que la charge
sismique du fait que cette charge d’exploitation est tout à fait improbable une grande partie
de celle-ci (environ 40 à 60%) peut effectivement représenter l’effet des accélérations
verticale des séismes.
 0.8G± E :
Cette combinaison tu comptes de la réduction de la charge verticale qui se produira à
cause des effets de l’accélération verticale.
XII-3) Ferraillage des voiles :

Le ferraillage des voiles se fait d’après : le DTR ; le DTU (document technique unifie)

 Voile sens X :
𝑓 = 25 𝑀𝑃𝑎
{ 𝑐28
𝑒 = 25 𝑐𝑚 0.25
Condition d’application :
l=3.53 ≥ 5*e=5*0.25=1.25 ………ok
1.765 1.765
e=0.25 ≥ 0.1 m ……………………ok
𝑏∗ℎ3
𝐼= = 0.91 𝑚4
12
3.53
2
𝑆 = 0.25 ∗ 3.53 = 0.88 𝑚
𝑙
𝑉 = 𝑉′ = = 1.765 𝑚
2
Longueur de flambement lf = 0.8*l = 0.8*3.50 = 2.8 m
𝑙𝑓 √12
Élancement λ :𝜆 = = 38.79 < 50
𝑒
0.85
Coefficient α : 𝛼 = 𝜆 = 0.68
1+0.2∗( )2
35

Section réduite Br :𝐵𝑟 = 𝑙(𝑒 − 0.02) = 0.81 𝑚2


 ELU :
𝑀𝑢 = 7.859 𝑡. 𝑚
{
𝑁𝑢 = 383.036 𝑡

𝜎𝑔 =
𝑁𝑢

𝑀𝑢 ∗𝑉
=
383.036

7.859∗1.765
= 𝟒𝟐𝟎. 𝟎𝟐 𝒕/𝒎𝟐 𝜎𝑔
𝑆 𝐼 0.88 0.91 𝜎𝑑

3.53

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

206
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

𝑁𝑢 𝑀𝑢 ∗ 𝑉 383.036 7.859 ∗ 1.765


𝜎𝑑 = + = + = 𝟒𝟓𝟎. 𝟓𝟏 𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 0.88 0.91
→ Section entièrement comprimée
 Contrainte limite à l’ELU :
On calcul l’effort limite que peut être juste pour la section de béton (AS=0)
𝐵𝑟 ∗ 𝑓𝑐28 0.81 ∗ 2500
𝑁𝑢 𝑙𝑖𝑚 = 𝛼 ( ) = 0.68 ( ) = 𝟏𝟎𝟐𝟎 𝒕
0.9 ∗ 𝛾𝑏 0.9 ∗ 1.5
𝑁𝑢 𝑙𝑖𝑚 1020
𝜎𝑏𝑛𝑎 = = = 𝟏𝟏𝟓𝟓. 𝟖 𝒕/𝒎𝟐
𝑒∗𝑙 0.25 ∗ 3.53
𝜎𝑑 < 𝜎𝑏𝑛𝑎 → 𝑜𝑛 𝑑𝑖𝑠𝑝𝑜𝑠𝑒 𝑢𝑛𝑒 𝑎𝑟𝑚𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒 𝑚𝑖𝑛𝑖𝑚𝑎𝑙𝑒
D’après l’RPA : 𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.15% ∗ 0.25 ∗ 3.53 = 𝟏𝟑. 𝟐𝟑 𝒄𝒎𝟐 /2 faces
𝐴𝑠 = 6.61 𝑐𝑚2 /𝑓𝑎𝑐𝑒 ⇒ 𝒐𝒏 𝒂𝒅𝒐𝒑𝒕𝒆 𝟏𝟒𝑻𝟖 = 𝟕. 𝟎𝟒 𝒄𝒎𝟐 , e=25cm
 ELA :
𝑀𝐴 = 132.39 𝑡. 𝑚
{
𝑁𝐴 = 52.58 𝑡
𝑁𝐴 𝑀𝐴 ∗ 𝑉 52.58 132.39 ∗ 1.765
𝜎𝑔 = − = − = −𝟏𝟗𝟕. 𝟎𝟐 𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 0.88 0.91
𝑁𝐴 𝑀𝐴 ∗ 𝑉 52.58 132.39 ∗ 1.765
𝜎𝑑 = + = + = 𝟑𝟏𝟔. 𝟓𝟐 𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 0.88 0.91

→ Section partiellement comprimée


LT + LC = 3.53 cm
𝐿𝑇 197.02
= 316.52 = 0.62
𝐿𝐶
3.53
LC = LT * 0.62 = (1+0.62)

𝐿𝐶 = 2.17
{
𝐿𝑇 = 1.36
Zone comprimée :

𝜎𝑑 < 𝜎𝑏𝑛𝑎 → 𝑜𝑛 𝑑𝑖𝑠𝑝𝑜𝑠𝑒 𝑢𝑛𝑒 𝑎𝑟𝑚𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒 𝑚𝑖𝑛𝑖𝑚𝑎𝑙𝑒

Zone tendue :
On calcule pour une bande de 50cm
 Bande 1 :

197.02
𝜎′ = ∗ (1.36 − 0.50) = 𝟏𝟐𝟒. 𝟓𝟖 𝒕/𝒎𝟐
1.36

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

207
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

197.02+124.58
𝜎 ′ moy = = 𝟏𝟔𝟎. 𝟖𝒕/𝒎𝟐
2

𝐹 = 𝜎 ′ moy * S = 160.8*0.5*0.25 = 20.1 t


20.1∗103
𝐴𝑠 = = 5.025 𝒄𝒎𝟐 /2 faces
4000
𝑐𝑚2
𝐴𝑠 = 2.5125 𝑓𝑎𝑐𝑒 ⇒ 𝒐𝒏 𝒂𝒅𝒐𝒑𝒕𝒆 𝟒𝑻𝟏𝟐 = 𝟒. 𝟓𝟐 𝒄𝒎𝟐 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒖𝒏𝒆 𝒃𝒂𝒏𝒅𝒆 𝒅𝒆 𝟓𝟎𝒄𝒎, e=15cm

 Bande 2 :

124.58
𝜎" = ∗ (0.86 − 0.50) = 𝟓𝟐. 𝟏𝟒 𝒕/𝒎𝟐
0.86
124.58 + 52.14
𝜎 " moy = = 𝟖𝟖. 𝟑𝟔 𝒕/𝒎𝟐
2

𝐹 = 𝜎 " moy * S = 88.36*0.5*0.25 = 11.045 t


11.045∗103
𝐴𝑠 = = 2.761 𝒄𝒎𝟐 /2 faces
4000
𝑐𝑚2
𝐴𝑠 = 1.38 𝑓𝑎𝑐𝑒 ⇒ 𝒐𝒏 𝒂𝒅𝒐𝒑𝒕𝒆 𝟐𝑻𝟏𝟎 = 𝟏. 𝟓𝟕 𝒄𝒎𝟐 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒖𝒏𝒆 𝒃𝒂𝒏𝒅𝒆 𝒅𝒆 𝟓𝟎𝒄𝒎 , e=25cm

« C’est plus défavorable que le cas ELU, donc on adopte ce ferraillage.


On adopte le même ferraillage pour les reste des bandes et on met les mêmes armatures
symétriques dans la partie comprimée. »

 Vérification de la contrainte de cisaillement :


𝑇 = 34.337 𝑡 → 𝐸𝐿𝐴
0.07 ∗ 𝑓𝑐28
𝜏< = 11.66 𝑘𝑔/𝑐𝑚2
𝛾𝑏
𝑉 34.377∗103
𝜏 = 0.9∗𝑎∗𝑑 = = 𝟒. 𝟑𝟐 𝒌𝒈/𝒄𝒎𝟐 < 𝟏𝟏. 𝟔𝟔 𝒌𝒈/𝒄𝒎𝟐 …… vérifiée
0.9∗25∗353

 Etat limite de stabilité de forme :


𝑀𝑢 = 7.859 𝑡. 𝑚
{𝑁𝑢 = 383.036 𝑡
𝑀𝑆 = 5.696 𝑡. 𝑚
𝑀 7.859
𝑒0 = 𝑁 𝑢 = 383.036 = 2.05 𝑐𝑚
𝑢

𝑙
𝑒𝑎 = 𝑚𝑎𝑥 {2𝑐𝑚 ; } → 𝑒𝑎 = 2 𝑐𝑚
250
3𝑙𝑓 2
𝑒2 = ( ) (2 + 𝛼 ∗ 𝜑)
10000ℎ
α=10[1-(Mu /1.5Mser)]=10×[1-(7.859/(1.5*5.696))]= 0.80
Φ= 2

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

208
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

3 ∗ (2.8)2
𝑒2 = ( 4 ) (2 + 2 ∗ 0.80) = 3.38 𝑐𝑚
10 ∗ 0.25
e = e0 + ea+ e1 = 0.0743 m
Nu= 383.036 t
Mu= Nu*e=383.036 * 0.0743 = 28.45 t.m
383.036 28.45 ∗ 1.765
𝜎𝑔 = − = 𝟑𝟖𝟎. 𝟎𝟖 𝒕/𝒎𝟐
0.88 0.91
383.036 28.45 ∗ 1.765
𝜎𝑑 = + = 𝟒𝟗𝟎. 𝟒𝟒 𝒕/𝒎𝟐
0.88 0.91
 Vérification des contraintes à l’ELS :
𝑀𝑆 = 5.696 𝑡. 𝑚
{
𝑁𝑆 = 383.036 𝑡
𝑁𝑆 𝑀𝑆 ∗ 𝑉
𝜎= +
𝑆 𝐼
𝑆 = 𝑒 ∗ 𝑙 + 15𝐴𝑠 = 25 ∗ 353 + 15 ∗ 14.08 = 0.9 𝑚2
I=0.91m4
383.036 5.696 ∗ 1.765
𝜎= + = 43.71 𝑘𝑔/𝑐𝑚2
0.9 0.91
𝜎 = 43.71 𝑘𝑔/𝑐𝑚2 < 𝜎𝑏 = 150𝑘𝑔/𝑐𝑚2 ………vérifiée
𝑘𝑔
𝜎 = 43.71 𝑐𝑚2 < 𝜎𝑏𝑛𝑎 = 1155.8 𝑡/𝑚2 ………vérifiée

 Les armatures horizontales :


D’après RPA 99 « version 2003 » le pourcentage minimum d’armatures horizontales est :
0.15%. Pour une bande de 1m linéaire on a :
Ah = 0.0015*b*h =0.0015*25*100 =3.75 cm²/2face, 1.845cm2 pour une seule face.
On adopte : 4T10=3.14cm2/face
On prend : 2*4T10/m (deux faces), L’espacement est égal a : St =25cm.
 Les aciers transversaux :
ɸL ≤ 12mm → reprendre toutes les barres verticale → ɸt=6mm 4 épingles /cm2
 Voile sens Y :
𝑓 = 25 𝑀𝑃𝑎
{ 𝑐28
𝑒 = 25 𝑐𝑚
 Condition d’application :
l=5.55 ≥ 5*e=5*0.25=1.25 ………ok
e=0.25 ≥ 0.1 m ……………………ok

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

209
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

𝑏 ∗ ℎ3
𝐼= = 3.56 𝑚4
12
𝑆 = 0.25 ∗ 5.55 = 1.387 𝑚2
𝑙
𝑉 = 𝑉′ = = 2.775 𝑚
2
Longueur de flambement lf = 0.8*l = 0.8*3.50 = 2.8 m
𝑙𝑓 √12
Élancement λ :𝜆 = = 38.79 < 50
𝑒
0.85
Coefficient α : 𝛼 = 𝜆 = 0.68
1+0.2∗( )2
35

Section réduite Br :𝐵𝑟 = 𝑙(𝑒 − 0.02) = 1.276 𝑚2


 ELU :
𝑀𝑢 = 11.596 𝑡. 𝑚
{
𝑁𝑢 = 417.647 𝑡
𝑁𝑢 𝑀𝑢 ∗𝑉 417.647 11.596∗2.775
𝜎𝑔 = − = − = 𝟐𝟗𝟐. 𝟎𝟕 𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 1.387 3.56 𝜎𝑑
𝑁𝑢 𝑀𝑢 ∗𝑉 417.647 11.596∗2.775 𝜎𝑔
𝜎𝑑 = + = + = 𝟑𝟏𝟎. 𝟏𝟓 𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 1.387 3.56

→ Section entièrement comprimée


 Contrainte limite à l’ELU :
On calcul l’effort limite que peut être juste pour la section de béton (AS=0) 5.55

𝐵𝑟 ∗ 𝑓𝑐28 1.276 ∗ 2500


𝑁𝑢 𝑙𝑖𝑚 = 𝛼 ( ) = 0.68 ( ) = 1606.81 𝒕
0.9 ∗ 𝛾𝑏 0.9 ∗ 1.5
𝑁𝑢 𝑙𝑖𝑚 1606.81
𝜎𝑏𝑛𝑎 = = = 𝟏𝟏𝟓𝟖. 𝟎𝟔 𝒕/𝒎𝟐
𝑒∗𝑙 0.25 ∗ 5.55
𝜎𝑑 < 𝜎𝑏𝑛𝑎 → 𝑜𝑛 𝑑𝑖𝑠𝑝𝑜𝑠𝑒 𝑢𝑛𝑒 𝑎𝑟𝑚𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒 𝑚𝑖𝑛𝑖𝑚𝑎𝑙𝑒
D’après l’RPA : 𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.15% ∗ 0.25 ∗ 5.55 = 𝟐𝟎. 𝟖𝟏 𝒄𝒎𝟐 /2 faces
𝑐𝑚2
𝐴𝑠 = 10.41 𝑓𝑎𝑐𝑒 ⇒ 𝒐𝒏 𝒂𝒅𝒐𝒑𝒕𝒆 𝟐𝟐𝑻𝟖 = 𝟏𝟏. 𝟎𝟔 𝒄𝒎𝟐 /𝒇𝒂𝒄𝒆, e=25cm

 ELA :
𝑀𝐴 = 249.54 𝑡. 𝑚
{
𝑁𝐴 = 64.19 𝑡
𝑁𝐴 𝑀𝐴 ∗ 𝑉 64.19 249.54 ∗ 2.775
𝜎𝑔 = − = − = −𝟏𝟒𝟖. 𝟐𝟑 𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 1.387 3.56
𝑁𝐴 𝑀𝐴 ∗ 𝑉 64.19 249.54 ∗ 2.775
𝜎𝑑 = + = + = 𝟐𝟒𝟎. 𝟕𝟗 𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 1.387 3.56

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

210
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

→ Section partiellement comprimé

LT + LC = 5.55 cm
𝐿𝑇 148.23
= 240.79 = 0.61
𝐿𝐶
5.55
LC = LT * 0.61 = (1+0.61)

𝐿𝐶 = 3.44
{
𝐿𝑇 = 2.11
Zone comprimée :

𝜎𝑑 < 𝜎𝑏𝑛𝑎 → 𝑜𝑛 𝑑𝑖𝑠𝑝𝑜𝑠𝑒 𝑢𝑛𝑒 𝑎𝑟𝑚𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒 𝑚𝑖𝑛𝑖𝑚𝑎𝑙𝑒

Zone tendue :

On calcule pour une bande de 50cm

 Bande 1 :

148.23
𝜎′ = ∗ (2.11 − 0.50) = 𝟏𝟏𝟑. 𝟏𝟎 𝒕/𝒎𝟐
2.11
148.23+ 113.10
𝜎 ′ moy = = 𝟏𝟑𝟎. 𝟔𝟔𝟓 𝒕/𝒎𝟐
2

𝐹 = 𝜎 ′ moy * S = 130.665 * 0.5*0.25 = 16.33 t


16.33∗103
𝐴𝑠 = = 4.08cm2/2 faces
4000
𝑐𝑚2
𝐴𝑠 = 2.04 𝑓𝑎𝑐𝑒 ⇒ 𝒐𝒏 𝒂𝒅𝒐𝒑𝒕𝒆 𝟒𝑻𝟏𝟎 = 𝟑. 𝟏𝟒 𝒄𝒎𝟐 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒖𝒏𝒆 𝒃𝒂𝒏𝒅𝒆 𝒅𝒆 𝟓𝟎𝒄𝒎, e=15cm

 Bande 2 :

113.10
𝜎 ′′ = ∗ (1.61 − 0.50) = 𝟕𝟕. 𝟗𝟕 𝒕/𝒎𝟐
1.61
113.10 + 77.97
𝜎 " moy = = 𝟗𝟓. 𝟓𝟑𝟓 𝒕/𝒎𝟐
2

𝐹 = 𝜎 " moy * S = 95.535 * 0.5 * 0.25 = 11.94 t


11.94∗103
𝐴𝑠 = = 2.985 𝒄𝒎𝟐 /2 faces
4000
𝑐𝑚2
𝐴𝑠 = 1.4925 𝑓𝑎𝑐𝑒 ⇒ 𝒐𝒏 𝒂𝒅𝒐𝒑𝒕𝒆 𝟐𝑻𝟏𝟎 = 𝟏. 𝟓𝟕 𝒄𝒎𝟐 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒖𝒏𝒆 𝒃𝒂𝒏𝒅𝒆 𝒅𝒆 𝟓𝟎𝒄𝒎 , e=25cm,

« C’est plus défavorable que le cas ELU, donc on adopte ce ferraillage. Et on adopte le même
ferraillage pour le reste des bandes et on met les mêmes armatures symétriques dans la partie
comprimée. »

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

211
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

 Vérification de la contrainte de cisaillement :


𝑇 = 51.923 𝑡 → 𝐸𝐿𝐴
0.07 ∗ 𝑓𝑐28
𝜏< = 11.66 𝑘𝑔/𝑐𝑚2
𝛾𝑏
𝑉 51.923∗103
𝜏 = 0.9∗𝑎∗𝑑 = 0.9∗25∗555 = 𝟒. 𝟏𝟓 𝒌𝒈/𝒄𝒎𝟐 < 𝟏𝟏. 𝟔𝟔 𝒌𝒈/𝒄𝒎𝟐 …vérifiée

 Etat limite de stabilité de forme :


𝑀𝑢 = 11.595 𝑡. 𝑚
{ 𝑁𝑢 = 417.647 𝑡
𝑀𝑆 = 8.456 𝑡. 𝑚
𝑒0 = 2.70 𝑐𝑚
𝑙
𝑒𝑎 = 𝑚𝑎𝑥 {2𝑐𝑚 ; } → 𝑒𝑎 = 2 𝑐𝑚
250
3𝑙𝑓 2
𝑒2 = ( ) (2 + 𝛼 ∗ 𝜑)
10000ℎ
α= 0.85
Φ= 2
𝑒2 = 3.40 𝑐𝑚
e = e0 + ea+ e1 = 0.081 m
Nu= 417.647 t
Mu= Nu*e=417.647 * 0.081 = 33.82 t.m
𝜎𝑔 = 𝟐𝟕𝟒. 𝟕𝟓 𝒕/𝒎𝟐
𝜎𝑑 = 𝟑𝟐𝟕. 𝟒𝟕 𝒕/𝒎𝟐
 Vérification des contraintes à l’ELS :
𝑀𝑆 = 8.456 𝑡. 𝑚
{
𝑁𝑆 = 305.805 𝑡
𝑆 = 1.42 𝑚2
I= 3.56 m4
305.805 8.456 ∗ 2.775
𝜎= + = 22.19 𝑘𝑔/𝑐𝑚2
1.42 3.56
𝜎 = 22.19 𝑘𝑔/𝑐𝑚2 < 𝜎𝑏 = 150𝑘𝑔/𝑐𝑚2 ………vérifiée
𝑘𝑔
𝜎 = 22.19 𝑐𝑚2 < 𝜎𝑏𝑛𝑎 = 1155.06 𝑡/𝑚2 ………vérifiée

 Les armatures horizontales :


D’après RPA 99 « version 2003 » le pourcentage minimum d’armatures horizontales est :
0.15%. Pour une bande de 1m linéaire on a :

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

212
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

Ah = 0.0015*b*h =0.0015*25*100 =3.75 cm²/2face, 1.845cm2 pour une seule face.


On adopte : 4T10=3.14cm2/face/m
On prend : 2*4T10/m (deux faces), L’espacement est égal a : St =25cm.
 Les aciers transversaux :
ɸL ≤ 12mm → reprendre toutes les barres verticale → ɸt=6mm 4 épingles T6/m2

 Voile sens X :
𝑓 = 25 𝑀𝑃𝑎
{ 𝑐28
𝑒 = 25 𝑐𝑚
 Condition d’application :
l=1.80 ≥ 5*e=5*0.25=1.25 ………ok
e=0.25 ≥ 0.1 m ……………………ok
𝑏∗ℎ3
𝐼= = 0.12 𝑚4
12

𝑆 = 0.25 ∗ 1.80 = 0.45 𝑚2


𝑙
𝑉 = 𝑉′ = = 0.90 𝑚
2
Longueur de flambement lf = 0.8*l = 0.8*3.50 = 2.8 m
𝑙𝑓 √12
Élancement λ :𝜆 = = 38.79 < 50
𝑒
0.85
Coefficient α : 𝛼 = 𝜆 = 0.68
1+0.2∗( )2
35

Section réduite Br :𝐵𝑟 = 𝑙(𝑒 − 0.02) = 0.414 𝑚2

 ELU :
𝑀𝑢 = 4.361 𝑡. 𝑚
{
𝑁𝑢 = 202.256 𝑡
𝑁𝑢 𝑀𝑢 ∗𝑉 202.256 4.361∗0.9
𝜎𝑔 = − = − = 𝟒𝟏𝟔. 𝟕𝟓 𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 0.45 0.12 𝜎𝑑
𝑁𝑢 𝑀𝑢 ∗𝑉 202.256 4.361∗0.9 𝜎𝑔
𝜎𝑑 = + = + = 𝟒𝟖𝟐. 𝟏𝟔 𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 0.45 0.12

→ Section entièrement comprimée


 Contrainte limite à l’ELU :
On calcul l’effort limite que peut être juste pour la section de béton (AS=0) 1.80

𝐵𝑟 ∗ 𝑓𝑐28 0.414 ∗ 2500


𝑁𝑢 𝑙𝑖𝑚 = 𝛼 ( ) = 0.68 ( ) = 𝟓𝟐𝟏. 𝟑𝟑 𝒕
0.9 ∗ 𝛾𝑏 0.9 ∗ 1.5
𝑁𝑢 𝑙𝑖𝑚 521.33
𝜎𝑏𝑛𝑎 = = = 𝟏𝟏𝟓𝟖. 𝟓𝟏 𝒕/𝒎𝟐
𝑒∗𝑙 0.25 ∗ 1.8

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

213
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

𝜎𝑑 < 𝜎𝑏𝑛𝑎 → 𝑜𝑛 𝑑𝑖𝑠𝑝𝑜𝑠𝑒 𝑢𝑛𝑒 𝑎𝑟𝑚𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒 𝑚𝑖𝑛𝑖𝑚𝑎𝑙𝑒


D’après l’RPA : 𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.15% ∗ 0.25 ∗ 1.80 = 𝟔. 𝟕𝟓 𝒄𝒎𝟐 /2 faces
𝑐𝑚2
𝐴𝑠 = 3.375 𝑓𝑎𝑐𝑒 ⇒ 𝒐𝒏 𝒂𝒅𝒐𝒑𝒕𝒆 𝟖𝑻𝟖/𝒇𝒂𝒄𝒆 = 𝟒. 𝟎𝟐 𝒄𝒎𝟐 , e=25cm

 ELA :
𝑀𝐴 = 206.02 𝑡. 𝑚
{
𝑁𝐴 = 26.83 𝑡
𝑁𝐴 𝑀𝐴 ∗ 𝑉 206.02 26.83 ∗ 0.9
𝜎𝑔 = − = − = 𝟐𝟓𝟔. 𝟓𝟗 𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 0.45 0.12
𝑁𝐴 𝑀𝐴 ∗ 𝑉 206.02 26.83 ∗ 0.9
𝜎𝑑 = + = + = 𝟔𝟓𝟗. 𝟎𝟒𝒕/𝒎𝟐
𝑆 𝐼 0.45 0.12

→ Section entièrement comprimé.

𝜎𝑑 < 𝜎𝑏𝑛𝑎 → 𝑜𝑛 𝑑𝑖𝑠𝑝𝑜𝑠𝑒 𝑢𝑛𝑒 𝑎𝑟𝑚𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒 𝑚𝑖𝑛𝑖𝑚𝑎𝑙𝑒

 Etat limite de stabilité de forme :


𝑀𝑢 = 4.361 𝑡. 𝑚
{𝑁𝑢 = 202.256 𝑡
𝑀𝑆 = 3.189 𝑡. 𝑚
𝑒0 = 2.10 𝑐𝑚
𝑒𝑎 = 2 𝑐𝑚
3𝑙𝑓 2
𝑒2 = ( ) (2 + 𝛼 ∗ 𝜑)
10000ℎ
α= 0.88
Φ= 2
𝑒2 = 3.53 𝑐𝑚
e = e0 + ea+ e1 = 0.0763 m
Nu= 202.256 t
Mu= 4.361 t.m
Mu’ = 15.43 t.m
𝜎𝑔 = 𝟑𝟑𝟑. 𝟕𝟑 𝒕/𝒎𝟐
𝜎𝑑 = 𝟓𝟔𝟓. 𝟏𝟖 𝒕/𝒎𝟐
 Vérification des contraintes à l’ELS :
𝑀𝑆 = 3.189 𝑡. 𝑚
{
𝑁𝑆 = 147.761 𝑡
S=0.46𝑚2

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

214
CHAPITRE XII ETUDE DES VOILES

𝐼 = 0.12 𝑚4
147.761 3.189 ∗ 0.9
𝜎= + = 34.51 𝑘𝑔/𝑐𝑚2
0.46 0.12
𝜎 = 34.51 𝑘𝑔/𝑐𝑚2 < 𝜎𝑏 = 150𝑘𝑔/𝑐𝑚2 ………vérifiée
𝑘𝑔
𝜎 = 34.51 𝑐𝑚2 < 𝜎𝑏𝑛𝑎 = 1158.51 𝑡/𝑚2 ………vérifiée

 Contrainte cisaillement :
𝑉
𝜏𝑏 = < 0.2𝑓𝑐28
𝑏0 ∗ 𝑑
𝑉 1.4 ∗ 12.241 ∗ 103
𝜏𝑏 = = = 𝟐. 𝟏𝟕 𝒌𝒈/𝒄𝒎𝟐
𝑏0 ∗ 𝑑 0.9 ∗ 25 ∗ 350

𝜏𝑏 < 0.2 ∗ 250 = 50 𝑘𝑔/𝑐𝑚2 ………vérifiée


 Les armatures horizontales :
D’après RPA 99 « version 2003 » le pourcentage minimum d’armatures horizontales est :
0.15%. Pour une bande de 1m linéaire on a :
Ah = 0.0015*b*h =0.0015*25*100 =3.75 cm²/2face, 1.845cm2 pour une seule face.
On adopte : 4T10=3.14cm2/face/m
On prend : 2*4T10/m (deux faces), L’espacement est égal a : St =25cm.
 Les aciers transversaux :
ɸL ≤ 12mm → reprendre toutes les barres verticale → ɸt=6mm 4 épinglesT6 /cm2

PFE MASTER 2 STRUCTURE / ETUDE D’UN BATIMENT R+12

215