Vous êtes sur la page 1sur 43

2.

Architecture LTE

1
Copyright EFORT

Rappel de l’Architecture GSM

2 2
Copyright EFORT

1
En UMTS on sépare deux mondes

CN: Gère le routage du trafic (Circuit ou Paquet)


Gère la sécurité
Gère l’itinérance des mobiles

Après négociation la QoS est


l’affaire du CN et du RAN
RAN: Gère les aspects radio
3 3
Copyright EFORT

Réseaux UMTS Release 99

La grande différence avec les réseaux 2G GSM/GPRS est la présence d’une


interface (Iu) commune pour les réseaux circuit paquets. UMTS specifie une
architecture de réseau cœur et des services à offrir sur ce réseau cœur .
UMTS Terrestrial Radio Access Network (UTRAN) définit l’interface d’accès
radio pour les mobiles.
Le réseau cœur UMTS est défini de façon modulaire et est complètement
indépendent de la technologie d’accès radio. Il spécifie l’interface Iu, qui sera
utilisée par différent RANs pour se connecter à l’UMTS.
Le transparent montre une architecture distribuée où les domaines CS et PS
sont supportés par des entités physiques séparées. Le domaine CS est supporté
par un MSC/VLR 2G évolué, tandis que le domaine PS est supporté par SGSN 2G
évolué. Chacun des domaines CS et PS supportent leur propre machine d’états. Le
User Equipment (UE) maintient 2 machines d’états séparées: une pour le domaine
CS et l’autre pour le domaine PS.
UTRAN maintient 2 connections Iu vers les 2 différents domaines. UTRAN
propose un ensemble d’interfaces radio unifiés pour chacun des domaines CS et
PS. Ces interfaces radio transportent du trafic bursté pour le domaine paquet
et le traditionnel trafic téléphonie pour le domaine CS. UTRAN propose la
fonctionnalité de distribution pour les 2 domaines.
Le HLR est partagé entre les 2 domaines. HLR maintient une base de données
commune d’inscriptions à chacun des domaines. Cependant, il maintient une
information séparée de localisation pour les 2 domaines.

4
Copyright EFORT

2
Réseaux UMTS Release 99

5
Copyright EFORT

UMTS Release 4 – En attendant


IMS

UMTS Release 4 est une étape intermédiaire du réseau tout-IP de la Release 5:


Il permet au MSC d’être séparé en un MSC server pour les procédures d’appel et
en un media Gateway pour le transport du bearer de l’appel.
6
Copyright EFORT

3
Evolution de l’architecture de Réseau Mobile:
GSM, GPRS, UMTS, UMTS(NGN)

7
Copyright EFORT

UMTS Release 5 - IMS

MGCF

CSCF

MGW
HSS

8
Copyright EFORT

4
UMTS Release 5 & 6 - IMS

Cette architecture UMTS évolue progressivement vers le tout-IP.


IP Multimedia Subsystem (IMS) a été introduit dans cette 3GPP
Release 5. C’est le réseau cœur et services tout-IP du 3GPP.

UMTS Release 5 permet aux mobiles opérant en mode paquet


d’établir des appels phonie en utilisant SIP pour communiquer la
requête au Call Session Control Function (CSCF) dans IMS. Dans ce
cas, l’information voix est transmise en paquets à travers le réseau
UMTS. Le HSS dans ce cas est simplement un HLR basé-IP qui
s’appuie sur le protocole Stream Control Transmission Protocol
(SCTP) plutôt que sur Transaction Capability Application (TCAP).

UMTS Release 6 améliore diverses fonctions de l’ IMS telles que


sécurité, services et QoS.

9
Copyright EFORT

IMS
Quelques mots sur IMS (Internet Multimedia System)
IMS est un sous système IP qui gère l’accès aux services multimédia. C’est un PDN
(Packet Data Network) spécialisé dans la gestion de la signalisation d’accès aux
services basés sur une logique de transport IP (i.e., audio, vidéo, texte, chat,
images, …)
IMS à sa propre architecture, ses propres protocoles et procédures

Résumé de ce qu’est un domaine IMS:

• CSCF = Call and Session Control Function


• HSS = Base de données usagers / Fonctions AAA
• Accès aux Serveurs d’application
• SIP protocole pour gérer les appels et les sessions
• Diameter est utilisé pour l’accès aux BDD
• Voice/Vidéo/Data comme services de base (~ modèle H323)
• Services IMS: Presence/Instant Messaging/PoC/VoS/TAS 10
• Interconnexion au RTCP (PSTN) ou aux autres domainesCopyright
IMS EFORT

5
Evolution de l’architecture de
Réseau Mobile: UMTS(IMS), LTE

11
Copyright EFORT

Buts pour une nouvelle architecture (1)

Support Architectural : Les buts de la nouvelle architecture du réseau cœur


incluera le support des impacts architecturaux de l’Enhanced UTRAN (E-
UTRAN) ainsi que pour la mobilité entre réseaux d’accès hétérogènes, en
particulier les changements à apporter pour supporter le faible temps de
latence et la QoS à travers tous les réseaux d’accès et les domaines.

Complexité réduite: Une des demandes clé de l’E-UTRAN est de réduire la


complexité du système le plus possible. Par exemple sur les points suivants :
Réduction du nombre de nœuds et d’interfaces en comparaison de
l’architecture release 6. En release 7, le chemin utilisateur pour les data
emprunte 5 équipements (UE-NodeB-RNC-SGSN-GGSN) avant d’arriver sur
le réseau Internet. Cela doit être réduit en LTE.
Les services Voix sont supportés sur le cœur paquet. Donc, le réseau cœur
commuté-circuit n’est pas présent en LTE.

Seamless mobility: Quelques-uns des aspects de support seamless mobilité en


LTE sont la continuité de service entre I-WLAN (Intelligent WLAN) et 3GPP
domaine PS de même que le maintien des mêmes capacités de contrôle d’accès
comme l’authentification, l’autorisation, le privé et la taxation lors du passage
entre différentes technologies d’accès radio.

12
Copyright EFORT

6
Buts pour une nouvelle Architecture (2)

Services améliorés:
Avec l’hypothèse que les services voix sont fournis sur le domaine PS,
cible du LTE, des Services tels que VoIP, SMS et MMS seront
supportés sur le domaine PS. La continuité d’appel Phonie entre le
domaine CS et le VoIP IMS sur LTE sera supporté. LTE proposera la
connectivité IPv4 et IPv6 et les passerelles entre terminaux IPv4 et
IPv6. LTE donnera aussi le même niveau de confidentialité sur
l’identité utilisateur que le système 3GPP existant.

Mise à jour de zones de Tracking:


Les remises à jour excessives de zones de tracking seront réduites
aux frontières de zones tracking en autorisant une cellule LTE à
appartenir aux multiples zones de tracking, et en supportant
l’allocation de multiples zones de tracking area au mobile.

Partage de charge et redondance:


La nouvelle architecture supportera le partage de charge/redondance
des nœuds du réseau (e.g., similaire aux mécanismes Iu-flex
d’aujourd’hui). Le partage de charge permet la mobilité d’UE dans une
zone géographique sans changement d’entité de gestion de mobilité
(Mobility Management Entity MME).
13
Copyright EFORT

Buts pour une nouvelle Architecture (3)

Architectural Support Decreased Complexity


•Low latency •Reduction in number of nodes
•Reduction in interfaces Seamless Mobility
•QoS support across all domains
Architectural support
and access networks
for seamless mobility

Evolved System
Enhanced Services Architecture PS Domain Changes
VoIP and other value VoIP switch domain
added services

Reduction in Tracking
Load Sharing and Redundancy Area Updates

14
Copyright EFORT

7
Le Réseau EPS (LTE + ePC) (1)
Le réseau EPS (LTE + ePC) consiste en les entités suivantes :
eNodeB (eNB) / Mobility Management Entity (MME) / Serving Gateway
(SGW) / Packet Data Network Gateway (PDN GW) / Home Subscriber
Server (HSS) / Policy and Charging Rules Function (PCRF)
L’eNodeB est responsable de la transmission et de la réception radio avec
l’UE. A la différence de l’UTRAN 3G où sont présentes les entités Node B
et RNC, l’architecture E-UTRAN ne présente que des eNodeB. Les fonctions
supportées par le RNC ont été réparties entre l’eNodeB et les entités du
réseau cœur MME/Serving GW. L’eNodeB dispose d’une interface S1 avec le
réseau cœur. L’interface S1 consiste en S1-C (S1-Contrôle) entre l’eNodeB
et le MME et S1-U (S1-Usager) entre l’eNodeB et le Serving GW.
Le MME (Mobility Management Entity) est le nœud responsable du contrôle
dans le réseau EPC (Evolved Packet Core). Il est responsable de
l’enregistrement des mobiles, de leur authentification, de leur joignabilité
lorsqu ’ils sont dans l ’état de repos (incluant paging), de la sélection du
Serving GW et du PDN GW. C’est au MME de sélectionner le Serving GW et
le PDN GW qui serviront à mettre en œuvre le Default Bearer (le canal de
communication permanent) au moment du rattachement du mobile au réseau.
Le SGW (Serving GW, passerelle de service) route les paquets sortants de
l ’usager au PDN GW et achemine les paquets entrants à l ’usager via le
réseau d ’accès. Il réalise par ailleurs les fonctions d ’interception légale et
de comptabilité par usager pour la taxation inter-opérateurs.
15
Copyright EFORT

Le Réseau EPS (LTE + ePC) (2)

Le PGW (PDN GW, passerelle PDN) fournit la connectivité vers les réseaux
externes tels que Internet et Intranets. Il réalise les procédures
d ’allocation de l’adresse IP au mobile, d’interception légale et de taxation
des flux de service montants et descendants.
Le HSS (Home Subscriber Server) est la base de données contenant les
données de souscription de l ’usager EPS. L ’interface au HSS est S6 basée
sur le protocole DIAMETER.
L ’EIR (Equipment Identity Register) est la base de données comportant les
informations de sécurité relatives à un mobile. C'est à partir de cet
équipement qu'un opérateur peut bloquer un mobile volé.
Le PCRF (Policy and Charging Rules Function) fournit les règles de taxation
au PDN GW afin que ce dernier puisse réaliser la taxation des flux de
service montants et descendants.
L'entité PCEF dispose d'une interface de taxation avec l'OCS (l'Online
Charging System) pour la taxation online des flux de services IP consommés
par l'usager et une interface avec l'OFCS (Offline Charging System) pour la
taxation offline des flux de services IP de l'usager.
Le PCEF obtient des crédits de l'OCS et soumet des tickets de taxation à
l'OFCS.

16
Copyright EFORT

8
Architecture cible EPS(LTE+ePC)
LTE : Long Term Evolution
ePC : Evolved Packet Core
GW : Gateway
MME : Mobility Management Entity EIR HSS
PCRF : Policy and Charging Rules Function
PDN : Packet Data Network
HSS : Home Subscriber Server
EIR : Equipment Identity Register
IMS : IP Multimedia Subsystem
S6
PCEF : Policy and Charging Enforcement Function
OCS : Online Charging System
S13
PCRF
OFCS : Offline Charging System
Gx
OCS OFCS
Gy Gz

UE eNode B S1-C MME


S11
S1-U S5 PCEF
IP/GE IP/GE Réseau IP

Serving GW PDN GW
LTE
ePC
Plan de contrôle
Interface DIAMETER Plan usager17
Copyright EFORT

Architecture Globale LTE/SAE

S4-SGSN

18
Copyright EFORT

9
Architecture Globale LTE/SAE
Ou encore…

ePDG = Evolved PDG: Le enhanced Packet Data Gateway est utilisé pour
l’interfonctionnement avec des systèmes d’accès non-3GPP IP et inconnus. 19
Copyright EFORT

Architecture Globale LTE/SAE


Ou encore…

Le CDMA 3GPP2 est intégré pour les Handover incluant MME/SAE GW…
20
Copyright EFORT

10
EPS et IMS
IMS : IP Multimedia Subsystem

L ’IMS dispose des interfaces DIAMETER :


EIR HSS Cx, Sh
• Cx permettant l ’accès au profil de l ’usager IMS dans le HSS, IMS
• Sh permettant aux applications IMS d ’accéder au données de
service pouvant être stockées dans le HSS,
• Rx permettant à l ’IMS de demander au PCRF le contrôle des Rx
ressources à l ’accès, S13 S6
• Ro à l ’OCS pour la taxation online des services IMS,
PCRF Ro Rf
• Rf à l ’OFCS pour la taxation offline des services IMS.
Gx
OCS OFCS
Gy Gz
S1-C
MME
UE eNode B
S11
S1-U
S5 PCEF
IP/GE IP/GE Réseau IP

Serving GW PDN GW
LTE ePC
Plan de contrôle
Interface DIAMETER Plan usager
21
Copyright EFORT

Interfonctionnement
Réseaux IP
externes

PDN GW

Domaine de Commutation de Paquet


(Architecture Evolved Packet Core)

LTE Larde bande


HRPD
Fixe (e.g., xDSL)
2G/3G

LTE : Long Term Evolution


HRPD : High Rate Packet Data WLAN
ePC : Evolved Packet Core
22
Copyright EFORT

11
Architecture du Evolved UTRAN

L’architecture du Evolved UTRAN consiste en des Evolved Node Bs ou eNode


Bs. Les eNode Bs sont interconnectés par l’interface X2. La fonction Radio
Resource Management (RRM) entre cellules, comme la gestion des
interférences et de la charge, peut être soit centralisée soit décentralisée.
Si elle est centralisée, elle est au niveau d’un serveur RRM. Si elle est
décentralisée, alors elle est au niveau du eNode B lui-même. Cela reste
ouvert encore si les entités Plan Utilisateur et Plan de Contrôle du réseau
cœur seront présentes sur le même nœud ou sur plusieurs. Pour simplicité,
les fonctionnalités Plan Utilisateur et Plan de Contrôle du réseau cœur sont
référencées à l’Access Gateway (AGW).

La différence majeure entre E-UTRAN et UTRAN, c’est l’absence de RNC.


Les fonctionnalités des RNCs ont été déplacées au eNode B. C’est donc une
architecture simplifiée avec un nombre réduit de nœuds et d’interfaces.
Cette architecture réduit le coût pour l’opérateur et réduit le temps de
latence du system.

Les canaux dédiés de transport ne sont pas utilisés en LTE. D’ou la


suppression de la couche MAC-d en LTE.

L’interface X2 est unique au LTE. Dans les releases précédentes, les Node
Bs n’étaient pas connectés entre eux. A la place, les RNCs les contrôlaient
à travers une interface définie. L’absence de RNCs crée le besoin pour une
interface entre les eNode Bs. Cette interface sera utile pour la re-sélection
de cellules et les handovers intra LTE.
23
Copyright EFORT

Les Buts Visés du LTE

Inter-RAT Handover Delays Low Latency


•Real-Time : < 300 ms •C-Plane: < 100 ms
•U-Plane: < 5 ms Scalable bandwidth
•Non Real-Time: < 500 ms
• 5, 10, 15, 20 MHz
• 1.4, 3 MHz

E-UTRAN
Coverage Requirements Mobility
Performance targets up to Optimized for low
5 km; slight degradation up speed (15 km/h) but
to 30 km connection maintained
up to 350 or 500 km/h

Performance Targets
• Data rate in 20 MHz: 100 Mbps (DL) & 50 Mbps (UL)
• Spectrum efficiency: 3-4 x Rel6 for DL & 2-3 x Rel6 for UL
• radio Network latency : < 5 ms for U-plane & < 100 ms for C-plane
• User throughput (average, cell-edge): 3-4 x Rel6 DL & 2-3 x Rel6 UL
24
Copyright EFORT

12
Un nouveau RAN
On va grandement simplifier l’architecture coté RAN. On parlera de E-UTRAN

25
Copyright EFORT

Dans l’air du temps


Cette simplification s’inscrit dans la logique simplificatrice touchant HSPA

26
Copyright EFORT

13
Architecture du Evolved UTRAN

MME/SAE
MME/SAE
Gateway
Gateway

S1

X2

X2
X2
X2

Différences Majeures Architecturales

• Pas de RNCs
• Fonctionnalités RNC déplacées au eNodeB
• Interface X2: Nécessaire pour la mobilité intra-LTE
27
Copyright EFORT

Fonctions de l ’entité eNodeB


Cet e-NodeB prend à sa charge des fonctionnalités jusqu’alors
dévolues au RNC.

28
Copyright EFORT

14
Catégories de mobile UE

Le mobile LTE

UE (User Equipment): Terminal Radio

USIM (UMTS Subscriber Identity Module): Carte


contenant l’identité de l’abonné, les algorithmes de
chiffrement et les informations relatives à
l’abonnement

4 classes de puissances sont


définies en LTE pour les
mobiles comme en UMTS :

Classe 1 : +33 dBm


Classe 2 : +27 dBm
Classe 3 : +24 dBm
Classe 4 : +21 dBm
29
Copyright EFORT

Le Réseau Evolved Packet Core


Le réseau cœur appelé ePC (Evolved Packet Core) ou SAE
(System Architecture Evolution) consiste en les entités
suivantes :
Mobility Management Entity (MME)
Serving Gateway
Packet Data Network Gateway (PDN GW)
Les composants suivants sont utilisés par l ’ePC mais ne sont
pas inclus dans l ’ePC:
Home Subscriber Server (HSS)
Equipment Identity Register (EIR)
Policy and Charging Rules Function (PCRF)
Online Charging System (OCS)
Offline Charging System (OFCS)
30
Copyright EFORT

15
L’EPC (1)
Le e-PC en frontal de l’E-UTRAN est servi par :
- des Serving Gateway (S-GW) en frontal de l’E-UTRAN chargés de l’acheminement du
trafic et des liens de trafic avec des réseaux 3GPP.
- des entités MME s’occupant de la logique de contrôle (sécurité, inscription, gestion des
sessions, liens de signalisation avec les réseaux 3GPP, …)
En frontal des mondes extérieurs on trouve :
- des entités PDN Gateway (P-GW) s’occupant un peu comme le GGSN d’ouvrir un pont vers
des mondes extérieurs (IMS, IP, autres réseaux non 3GPP) de signalisation ou de trafic.
C’est au PDN GW d ’assigner une @IP au UE

Policy and Charging Rule Function


En charge de la vérification de cohérence
entre la QoS demandée pour le service
requis et le paramétrage des canaux IP
élaborés au niveau des PDN GW.

31
Copyright EFORT

L’EPC (2)
Le MME est le point d’attachement au niveau de l’EPC dont le mobile a besoin.
Un mobile doit s’inscrire auprès de l’entité MME et passer l’épreuve de
l’authentification. Le MME est connecté au HSS pour y récupérer les données
relatives à l’abonné radio (droits/restrictions). MME et HSS fonctionnent un
peu comme VLR et HLR ou bien SGSN et HLR vis-à-vis des domaines CS et PS
des réseaux radiomobiles 2G/3G.
Toute la messagerie de
signalisation passera par lui

32
Copyright EFORT

16
L’EPC (3)
Différentes options s’offrent aux constructeurs pour associer les 3 fonctions
(MME, SAE-GW et PDN-GW)

33
Copyright EFORT

Architecture EPC sans roaming


Les interfaces basées sur DIAMETER/SCTP/IP dans
l ’architecture EPC sans roaming sont :
• L’interface S6a entre MME et HSS pour la gestion de
la mobilité de l’usager
• L’interface S13 entre MME et EIR pour vérifier le
statut de l’IMEI de l’usager
• L’interface Gx entre le PDN GW et le PCRF afin que le
PCRF fournisse au PDN-GW les règles de taxation et
puisse mettre en œuvre sur le PDN GW des politiques
de qualité de service.
• L’interface entre l’IMS (P-CSCF) et le PDN-GW.

34
Copyright EFORT

17
Architecture EPC sans roaming
Rx
IP/IMS
EIR
SGi PCRF
PDN
S7 = Gx
Gateway
S13
HSS S5
S6a S11 Serving
MME
Gateway

S1-C S1-U

E-UTRAN

UE eNodeB Interface DIAMETER

35
Copyright EFORT

Architecture EPC avec Roaming


- Trafic routé au réseau nominal
En situation de roaming, deux cas se présentent pour le traitement du
trafic de l’usager :
• Local breakout : Le PDN GW est dans le réseau visité et le trafic de
l’usager est pris en charge uniquement par le réseau visité.
• Home routed : Le PDN GW est dans le réseau nominal et le trafic
de l’usager doit être ramené du Serving GW du réseau visité au PDN
GW du réseau nominal via l’IPX (IP Exchange network).

En roaming, le Serving GW et le MME sont toujours dans le réseau visité.


La figure ci-après présente le cas “home routed”.
• L’interface S6a est donc présente entre le MME du réseau visité et
le HSS du réseau nominal
• L’interface Gw est établie entre le PDN Gw du réseau nominal et le
PCRF du réseau nominal
• L’interface Rx met en relation le P-CSCF (IMS) du réseau nominal et
le PCRF du réseau nominal.

36
Copyright EFORT

18
Architecture EPC avec Roaming
- Trafic routé au réseau nominal
Réseau Nominal A Réseau Visité B
Rx
IP/IMS
PCRF
SGi
PDN Gx
PCEF S8
Gateway
Serving
Gateway
HSS
Agents DIAMETER MME S11
S6a

S1-C S1-U

Interface DIAMETER E-UTRAN

37
Copyright EFORT

Architecture EPC avec Roaming


- Local Breakout

L’architecture ci-après décrit le cas où le trafic est routé


localement aussi appelé cas “local breakout”.

Les Serving et PDN Gateways sont dans le réseau visité.

Le PCRF du réseau visité obtient les règles de taxation et les


politiques de qualité de service du PCRF du réseau nominal via
l’interface S9.

38
Copyright EFORT

19
Architecture EPC avec Roaming
- Local Breakout
Réseau Nominal A Réseau Visité B

Rx IP/IMS
S9
PCRF Agents DIAMETER PCRF SGi
PDN
Gx PCEF
Gateway
HSS
S5
S6a
Agents DIAMETER MME S11 Serving
Gateway

S1-C S1-U

Interface DIAMETER E-UTRAN


39
Copyright EFORT

Configuration pour l ’accès à


Internet et l ’accès aux services IMS
Le futur client EPS au rattachement au réseau EPS disposera d’une
connectivité permanente appelée default bearer. Cette connectivité lui
permettra d’accéder à Internet. Il s’agit de l’accès au 1er play.
Le second play permet au client d’accéder aux services de la téléphonie
via l’IMS. Une seconde connectivité permanente est donc nécessaire
pour le transport des messages SIP pour invoquer les services de l’IMS
comme la téléphonie.
La connectivité pour l’accès aux services de l’Internet et la connectivité
pour l’accès aux services de l’IMS se différencient par leurs QoS.
La QoS pour IMS a une QCI (QoS Class Identifier) égale à 5 alors que
celle pour l’Internet peut disposer d’une QCI égale à 6, 7, 8 ou 9.
Par ailleurs le contrôle et la taxation des flux sur ces deux bearers est
différente.

40
Copyright EFORT

20
Configuration pour l ’accès à
Internet et l ’accès aux services IMS
Le default bearer SIP/IMS ne permet que le transport des messages SIP
échangés entre l’UE et le P-CSCF. Tout autre trafic sera rejeté. Ce trafic
ne sera pas payant.
Le default bearer Internet permet le transport de différents flux vers
des applications de l’Internet mais l’opérateur rejettera certains flux qui
sont contraires au business model de l’opérateur. Par exemple, les flux
Skype et les flux peer to peer pourront être bloqués. La taxation de ces
flux peut être online ou offline en fonction de l’offre data mobile souscrite
par le client.
Les deux default bearers se terminent sur un ou plusieurs PDN GW du
réseau nominal si le client est dans son réseau nominal. Par contre les deux
default bearer sont pris en charge par un même Serving GW. L’APN
identifie le PDN GW.

41
Copyright EFORT

Configuration pour l ’accès à


Internet et l ’accès aux services IMS

Default bearer pour l ’accès à Internet

Internet

Serving PDN
Gateway Gateway
P-CSCF
Default bearer pour
l ’accès aux services IMS
IP Network
PDN
Gateway

42
Copyright EFORT

21
Configuration typique pour l ’accès à
Internet et l ’accès à l ’IMS depuis un
réseau visité

Si le client EPS s’attache depuis un réseau visité, les deux default


bearers Internet et IMS impliqueront les éléments suivants:
• Un Serving GW du réseau visité pour les deux default bearers,
• un PDN GW du réseau nominal pour le default bearer Internet,
• un PDN GW du réseau visité pour le default bearer IMS.
En effet, l ’UE doit échanger les messages SIP avec le P-CSCF du
réseau visité.
Pour des raisons d ’optimisation, le PDN GW est celui du réseau visité.

43
Copyright EFORT

Configuration typique pour l ’accès à


Internet et l ’accès à l ’IMS depuis un
réseau visité

Réseau visité IPX Réseau nominal


Default bearer pour l ’accès à Internet
Réseau IP Réseau IP Réseau IP

S-CSCF PGW
eNodeB SGW
P-CSCF
Default bearer pour
l ’accès à IMS

Réseau IP Réseau IP
PGW

44
Copyright EFORT

22
Architecture EPC pour l’interfonc-
tionnement avec des accès 2G/3G
Lorsque l’usager EPS s’attache au réseau 2G ou 3G faute d’avoir trouvé
de couverture LTE, il émet une requête Attach request d’un côté au
MSC server et de l’autre au S4-SGSN. Un S4-SGSN est un SGSN qui
dispose d’une interface DIAMETER S6d avec le HSS, d’ue interface
DIAMETER S13’ avec l’EIR et une interface S4 (GTPv2C/GTP-U) avec le
Serving GW.
Lorsque le S4-SGSN reçoit la demande Attach de l’UE, il contacte le
HSS : Deux situations sont possibles :
• Le client qui s’est attaché a une souscription LTE. Dans ce cas, le HSS
retourne le profil EPS du client au S4-SGSN.
• Le client qui s’est attaché n’a pas de souscription LTE. Dans ce cas, le
HSS ne trouve pas de profil EPS pour ce client et demande au HLR
(C’est le même système qui contient les fonctions HLR et HSS) de lui
fournir le profil GPRS du client. Ce profil est passé du HLR au HSS qui
le retourne via l’interface S6d au S4-SGSN.

45
Copyright EFORT

Architecture EPC pour l’interfonc-


tionnement avec des accès 2G/3G
A la différence du MME, le S4-SGSN n’établit aucun défault bearer ou
contexte PDP primaire lorsque le client s’attache. Le S4-SGSN après
avoir authentifié le client, vérifié son IMEI et obtenu son profil
d’abonné, retourne à l’UE la réponse Attach Accept.
C’est à l’UE de demander explicitement l’établissement de chaque
contexte PDP primaires au S4-SGSN.
Si le client a une souscription EPS, ses contextes PDP termineront sur le
PDN GW et non pas le GGSN pour garantir une mobilité 4G vers 3G ou
2G sans perte de session IP. Dans ce cas, le S4-GSN dialogue sur le plan
contrôle avec le SGW (interface S4) qui relaie les messages au PGW
(interface S5/S8).
Si l’accès est 3G, le mode direct tunnel est possible pour le S4-SGSN,
i.e., le S4-SGSN ne sera présent que sur le plan de contrôle
Si l’accès est 2G, le mode direct tunnel n’est pas envisageable pour le
S4-SGSN, i.e., le S4-SGSN sera présent sur les plans contrôle et
usager.
46
Copyright EFORT

23
Architecture EPC pour l’interfonc-
tionnement avec des accès 2G/3G
PDN GW
EIR
• Contrôle des tunnels GTP-U
S5/S8 • Tunnels GTP-U pour le transport du
trafic usager
HSS
S13’ Serving GW

S6d S4
•Tunnels GTP-U pour le transport du
S12 trafic UL et DL si implantation du
mode Direct Tunnel
S4-SGSN
Gb IuPs • Contrôle des tunnels GTP-U
• Tunnels GTP-U pour le transport
BSS du trafic usager en mode sans
UTRAN direct tunnel

47
Copyright EFORT

Architecture EPC pour un accès


WLAN non fiable (untrusted)
L ’architecture ePC permet le rattachement depuis un accès WLAN non fiable
(untrusted) comme le montre la figure ci-dessus.
Son architecture est similaire à celle de l'UMA/GAN, à savoir le déploiement
d'une passerelle d'interconnexion, l ’ePDG (Evolved Packet Data Gateway).
Le mobile sous couverture WiFi établit un lien IP sécurisé avec l ’ePDG (via
l'accès xDSL, FTTx ou câble) positionné directement dans le réseau coeur.
Contrairement à l'UMA/GAN qui supporte indifféremment les modes "circuit"
et "paquet", l'I-WLAN ne permet d'accéder qu'au mode "paquet". Les
communications téléphoniques ne deviennent alors possibles que grâce au
déploiement d'une infrastructure de voix sur IP située dans le cœur du réseau
(reposant par exemple sur le protocole SIP, voire sur l'architecture IMS).
Le 3GPP a normalisé les extensions du standard permettant un basculement des
communications en cours de communication ("handover") entre la 3G et le WiFi.
Le "handover" entre le réseau GSM/UMTS et le service de voix sur IP sur
WLAN sera contrôlé par un serveur d'application de l'IMS appelé VCC (Voice
Call Continuity)

48
Copyright EFORT

24
Architecture EPC pour un accès
WLAN non fiable (untrusted)
Réseau Réseau nominal 3GPP
Non-3GPP

HSS
SWx

3GPP AAA
PCRF
Server

UE SWm
SWu Gx
WiFi ePDG
AP S2b
PDN
Gateway
ePDG : Evolved Packet Data Gateway
Interface Diameter AP : Access Point
49
Copyright EFORT

MBMS

Le but de MBMS (Multicast Broadcast Multimedia System) est d’assurer


une logique de délivrance multicast radio pour certains services.
Typiquement c’est la TV qui est en ligne de mire.

Déjà imaginé avec l’UMTS, avec un faible succès, il revient avec LTE sous le
nom d’ e-MBMS.

Zone MBMS

Content Provider eMBMS


Multicast eBM-SC
Gateway
Broadcast source

50
Copyright EFORT

25
MBMS

Avec MBMS on passe d’une


logique multi-unicast à une logique
multicast

51
Copyright EFORT

MBMS

Cela se traduit par une modification de l’architecture et l’introduction de deux


fonctions: MCE et MBMS-GW venant s’immiscer dans l’architecture du LTE.

Multi-cell/multicast Coordination Entity (MCE)


Le MCE est une entité logique dont les fonctions sont l’allocation des ressources radio
utilisées par tous les eNBs dans la zone MBMS.
En plus de l’allocation des ressources radio temps/fréquence, cela inclut aussi les
détails de la configuration radio, i.e. la modulation et le schéma de codage.
Le MCE est impliqué dans la signalisation MBMS Session Control Signalling.
Par contre, le MCE ne fait pas de signalisation UE - MCE.

E-MBMS Gateway (MBMS GW)


Le MBMS GW est une entité logique qui est présente entre le eBM-SC et les eNBs dont
les fonctions sont l’envoi et la diffusion des paquets MBMS avec protocole SYNC vers
chaque eNB transmettant le service.
Le MBMS GW héberge la couche PDCP du user plane et utilise IP Multicast comme
moyen pour transférer les data MBMS utilisateur au eNB.
Le MBMS GW effectue la signalisation MBMS Session Control Signalling (Session
start/stop) vers l’ E-UTRAN.

52
Copyright EFORT

26
MBMS

Cela se traduit par une modification de l’architecture et l’introduction de


deux fonctions: MCE et MBMS-GW venant s’immiscer dans l’architecture
du LTE.

53
Copyright EFORT

Interfaces LTE/SAE (1)


Les points de référence entre le cœur LTE et l’ E-UTRAN incluent :
S1-MME: C’est le point de référence pour le plan de contrôle entre E-UTRAN et le MME.
S1-U: Ce point de référence est basé sur le protocole GTP-U entre E-UTRAN et le
serving SAE GW. Cette interface supporte le tunneling du SAE bearer du plan Utilisateur
et la commutation de chemins inter eNode B durant le handover.

Les points de référence en relation avec l’interfonctionnement avec les accès inter-
3GPP incluent:
S3: Ce point de référence est basé sur Gn. Il est entre SGSN et MME/UPE, et il autorise
des échanges d’information sur les utilisateurs et/ou les bearers en vue de la gestion de la
mobilité inter système 3GPP
S4: Ce point de référence est basé sur Gn. Il est entre le cœur GPRS et la passerelle
serving SAE Gateway.

Les points de référence en relation avec l’interfonctionnement avec les accès non-
3GPP incluent:
S2a: Ce point de référence est entre le PDN SAE Gateway et un réseau d’accès IP non-
3GPP sûr . Cette interface supporte la mobilité entre ce réseau d’accès IP non-3GPP sûr
et l’UMTS LTE.
S2b: Ce point de référence est entre l’ePDG et le SAE Gateway. Cette interface supporte
la mobilité entre ce réseau d’accès IP non-3GPP sûr et l’UMTS LTE.
S2c: Ce point de référence est entre l’UE et le SAE Gateway. Cette interface est utilisée
quand le LTE UE utilise un accès IP non-3GPP. Cette interface supporte la mobilité entre
UMTS-LTE et un accès IP non-3GPP.
Wa*, Ta*, Wd*, Wm* Wn*, Wx*, S6c: Ces points de référence sont entre le serveur
AAA 3GPP et diverses autres entités. Ces points de référence supportent la fonctionnalité
AAA et les informations liées à la taxation pour l’interfonctionnement de LTE avec les
accès IP non-3GPP. Copyright EFORT
54

27
Interfaces LTE/SAE (2)

S5: Ce point de référence entre le serving SAE Gateway et le PDN SAE


Gateway peut être basé sur le tunelling protocole GTP ou basé sur l’IETF. Il
est utilisé pour supporter la mobilité quand le mobile se déplace hors du
périmètre du serving SAE Gateway.
S6a: Ce point de référence est basé sur l’interface AAA. Il est entre le
cœur paquet évolué et le HSS.
S7: Ce point de référence est entre le cœur paquet évolué et le PCRF/PCEP.
Il fournit la politique de transfert du QoS et des règles de taxations
provenant du PCRF à la fonction Policy and Charging Enforcement dans le
PDN SAE Gateway.
SGi: Ce point de référence est entre le PDN SAE Gateway et le réseau
paquets de données. Ce réseau paquets de données peut être un opérateur
externe public ou privé ou un réseau paquets de données opérateur intra
(e.g., en provision des services IMS).
S10: Ce point de référence existe entre MMEs dans le cas des relocalisation
de MME et les transferts d’information de MME à MME.
S11: Ce point de référence est entre le MME et le serving SAE Gateway.

55
Copyright EFORT

Interfaces LTE/SAE

S4-SGSN

56
Copyright EFORT

28
Interfaces Logiques et Physiques
PDN GW

Réseau IP

MME Serving GW

Réseau IP

IP Router

Connectivité d ’accès Connectivité d ’accès


e.g., FTTH e.g., FTTH

Interface X2
Logique
57
Copyright EFORT

eNode B
La différence majeure entre E-UTRAN et UTRAN, c’est l’absence de RNC.

Les fonctionnalités des RNCs ont été déplacées au eNode B. Un eNode B est
responsable des fonctions suivantes:

• Gestion de la Ressource Radio (RRM) : gestion des ressources radio


telles que les contrôles radio bearer et d’admission radio
• Compression d’entête IP et chiffrement du flux de données utilisateur
• Allocation des ressources radio Uplink/Downlink
• Transfert des messages de paging sur les ondes
• Transfert des informations BCCH sur les ondes
• Sélection du MME durant l’appel
• Contrôle de la Mobilité dans l’état LTE_ACTIVE

La fonction Radio Resource Management (RRM) entre cellules, comme la gestion


des interférences et de la charge, peut être soit centralisée soit décentralisée.
Si elle est centralisée, elle est au niveau d’un serveur RRM. Si elle est
décentralisée, alors elle est au niveau du eNode B lui-même.

Les eNode Bs sont connectés aux passerelles MME et SAE Gateways par
l’interface S1. Les eNode Bs et le AGW ont des liens multiples-à-multiples pour
supporter le partage de charge et la redondance avec les passerelles MMEs et
SAE Gateways. 58
Copyright EFORT

29
eNode B

Fonctions

• Gestion de la Ressource Radio


• Compression d’entête IP MME/SAE MME/SAE
• Chiffrement Gateway Gateway
• Transfert des informations BCCH
• Transfert des Paging
• Mobilité pour l’état Active-LTE
• sélection MME

S1

X2 X2
X2

X2

59
Copyright EFORT

Interfaces de l ’entité eNodeB


PDN GW
ePC Interface basée sur X2-AP
Interface basée sur S1-AP
S5/S8 Tunnel GTPv1-U

S11
MME
• Contrôle des
tunnels GTP-U Serving GW
•Tunnels GTP-U
S1-C
S1-U pour transport le trafic UL et DL
• Handovers Inter eNodeB
• Gestion des bearers •Handover inter-eNodeB
• Paging •Relai du trafic DL pendant le handover
UE
X2
LTE-Uu
eNode B eNode B
60
Copyright EFORT

30
Interfaces & Protocoles
eNodeB
Support Intra LTE Mobility

X2

X2
X2

Fonctions:
Gestion des ressources radio multi-cellules
Fonctions de Mobilité et Transfert de Paging
Identification et tunneling des paquets

Sur X2 a la fois de l’échange de trafic (X2-UP) et de signalisation (X2-CP)


61
Copyright EFORT

Interface S1-U (Plan Utilisateur)

L’interface S1 est l’interface entre l’E-UTRAN et le réseau cœur paquets


évolué (Evolved Packet Core).

Les fonctionnalités S1 sont découpées en Plan de contrôle et Plan


Utilisateur.

S1-UP s’applique pour l’interface entre l’eNode B et la passerelle SAE


Gateway.

S1-CP s’applique pour interface entre l’eNode B et le MME.

L’interface S1 est conçue pour supporter des liens multiples à multiples


entre AGWs et eNode Bs.

L’interface S1-UP est responsable d’acheminer les données utilisateur


entre l’eNode B et la passerelle SAE gateway. Elle consiste du protocole
GTP-U sur UDP/IP et fournit un acheminement sans-garanti des
informations.

62
Copyright EFORT

31
Interface S1-Plan de Contrôle (S1-CP)

L’interface S1-CP est chargé de délivrer un protocole de


signalisation entre l’eNode B et le MME.

Il s’agit d’un protocole Stream Control Transmission Protocol


(SCTP) sur IP et il fournit, lui, un acheminement garanti des
données.

Le protocole application de signalisation est un S1-AP (Application


Protocol).

Le S1_CP est chargé des procédures pour les setup/release des


SAE bearers, de la procédure de signalisation des handover, du
paging et du transport NAS.

63
Copyright EFORT

Interfaces & Protocoles


eNodeB

U S E R p la n e P D U s

G T P -U

U D P /I P

D a ta lin k la y e r

P h y s ic a l la y e r

S 1 -A P

SCTP

IP

D a ta lin k la y e r

P h y s i cCopyright
a l l a y e r EFORT 64

32
Interface S1 Multiples-à-Multiples

Dans les réseaux mobiles 2G et 3G, la connectivité entre le réseau cœur et le


réseau d’accès était définie comme hiérarchique : un nœud du réseau cœur (soit
le MSC dans le domaine circuit, soit le SGSN dans le domaine paquet) sert un
ensemble de contrôleurs d’antennes (BSC 2G ou RNC 3G), et un contrôleur donné
ne peut s’interfacer qu’à un nœud MSC et un nœud SGSN.
Depuis la Release 5 des spécifications 3GPP, une nouvelle fonctionnalité a été
introduite permettant plus de flexibilité dans l’interconnexion entre les nœuds
d’accès et les nœuds du réseau cœur, cassant la hiérarchie traditionnelle dans le
réseau mobile.
La Release 6 supportait 2 types de partage de réseaux. Pour le premier type,
seuls les réseaux d’accès radio pouvaient être partagés par de multiples
opérateurs. Pour le second type, aussi bien le réseau d’accès radio que le
SGSN/MSC pouvaient être partagés par plusieurs opérateurs.
Cette fonctionnalité appelée Iu-flex dans les réseaux 3G a été introduite dès le
début dans les recommandations LTE et est appelée S1-flex. Iu-flex permet à un
RNC de s ’interfacer à plusieurs MSC et plusieurs SGSN à la fois. S1-flex permet
à un eNodeB de s ’interfacer à plusieurs MME/Serving GW à la fois appartenant
ou non au même opérateurs.
Le partage de charge MMEs permet une mobilité d’un UE dans une zone
géographique sans changement de MME.
La redondance fournie sur l’interface S1 améliore la fiabilité du réseau.

65
Copyright EFORT

Interface S1 Multiples-à-Multiples

Operator A Operator B
MME/SAE MME/SAE
MME/SAE MME/SAE
Gateway Gateway
Gateway Gateway

Avantages:
• Redondance
• Equilibrage des
charges
• Partage de S1
réseau

eNode B eNode B eNode B

RAN Operator
66
Copyright EFORT

33
Interface du S4-SGSN

Le S4-SGSN, a été défini par le 3GPP en Release 8. Son rôle est


d’assurer l’interfonctionnement entre le monde PS GERAN/UTRAN et
l’EPC pour les situations de handover from and to LTE.
Il est lié au MME via le plan de contrôle (interface S3 – protocole
GTPv2-C) et au Serving GW.via le plan usager (interface S4 –
protocole GTPv2-C).

67
Copyright EFORT

Interfaces du S4-SGSN
• Authentification HSS
• Gestion de la localisation
• Profil Usager
EIR
• Gestion de la mobilité entre S6d S13 ’
eUTRAN et UTRAN/BSS (S3) S4-SGSN
• Status de l ’IMEI
S3
MME • Contrôle des tunnels GTP-U
• Tunnels GTP-U en mode sans
direct tunnel
Gb
S4
IuPs
Serving GW
• Handovers Inter eNodeB NAS
• Gestion des bearers (GMM, SM)
• Paging
• Gestion de la mobilité
• Gestion de session
BSC
Interface basée sur Diameter
Interface basée sur GTPv2-C RNC UE
Tunnel GTPv1-U
68
Copyright EFORT

34
Configuration typique pour l ’accès à Internet et
l ’accès à l ’IMS pour un client LTE
rattaché à la 2G (Donc sans Direct Tunnel)
Si le client EPS se rattache depuis son réseau nominal depuis un accès 2G
ou 3G faute de couverture LTE, il est alors pris en charge par un S4-
SGSN. Il s’agit d’un SGSN qui a la capacité à s’interfacer au réseau ePC.
En effet, il faut que les bearers du client se terminent sur un PDN GW et
non pas un GGSN. C’est le PDN GW qui alloue une adresse IP au client et
si le client plus tard détecte un eNodeB LTE, il pourra alors basculer sur
la technologie LTE sans perdre ses sessions de données puisque le même
PDN GW conserve les bearers du client ainsi que son adresse IP.
La figure ci-après montre les bearers en considérant que le direct tunnel
n’est pas implanté du fait qu ’il s ’agit d ’un accès 2G. Le S4-SGSN est
présent sur le plan de contrôle et le plan usager.
Les bearers sont établis via BTS/BSC (en considérant l’accès 2G), puis
S4-SGSN, puis l’ePC (à travers le SGW et le PDN GW).
Cette architecture simplifie la gestion de la mobilité inter-RAT (Radio
Access Technology) et garantit bien la continuité des sessions de
données quelque soit le scénario de mobilité.

69
Copyright EFORT

Configuration typique pour l ’accès à Internet et


l ’accès à l ’IMS pour un client LTE
rattaché à la 2G (Donc sans Direct Tunnel)

Contexte PDP pour l ’accès à Internet


BTS BSC S4-SGSN

Internet
Serving PDN
Gateway Gateway
P-CSCF
Contexte PDP pour l ’accès
aux Services IMS
IP Network
PDN
Gateway
+ Attachement de l ’UE au domaine circuit

70
Copyright EFORT

35
Configuration pour l ’accès à Inter-net
et l ’accès à l ’IMS pour un client LTE
rattaché à la 3G (Direct Tunnel)

La figure ci-après est identique à celle précédente mais en considérant le


mode direct tunnel. Dans ce mode, le S4-SGSN n’est plus présent sur le
plan usager.
Les bearers sont établis via NodeB/RNC (en considérant l’accès 3G), puis
l’ePC (à travers le SGW et le PDN GW).
Si l ’accès avait été 2G (GPRS/EDGE), il n ’aurait pas été possible de
considérer le mode direct tunnel. Le S4-SGSN est dans ce cas précis
présent sur les plans contrôle et usager.

71
Copyright EFORT

Configuration pour l ’accès à Internet et


l ’accès à l ’IMS pour un client LTE
rattaché à la 3G (Direct Tunnel)

Contexte PDP pour l ’accès à Internet


Node B RNC

Internet
Serving PDN
Gateway Gateway
P-CSCF
Contexte PDP pour l ’accès
aux Services IMS
Réseau IP
PDN
Gateway
+ Attachement de l ’UE au domaine circuit

72
Copyright EFORT

36
Accès à l ’ePC : Plan usager

Le protocole IPSec est utilisé entre l ’UE et l ’ePDG (Accès WiFi).


Le protocole PDCP est utilisé entre l ’UE et l ’eNodeB (Accès LTE) et
entre l ’UE et le RNC (Accès 3G).
Le protocole SNDCP est utilisé entre l ’UE et le S4-SGSN (Accès
2G).
Le protocole GTPv1-U est utilisé entre :
• L ’ePDG et le PDN GW
• Le S4-SGSN et le Serving GW
• Le Serving GW et le PDN GW
• Le RNC et le S4-SGSN (si le direct tunnel n ’est pas mis en
oeuvre)
• Le RNC et le Serving GW (si le direct tunnel est implémenté)
• L ’eNodeB et le Serving GW

73
Copyright EFORT

Accès à l ’ePC : Plan usager


IPSec
WiFi Accès Câble
Réseau IP
ePDG
AP Accès xDSL
Accès FTTx
Accès 2G SNDCP GTP-v1U
GTP-v1U

Réseau IP Réseau IP
BTS BSC S4-SGSN
GTP-v1U
Serving GW GTP-v1U PDN GW
Accès 3G

PDCP
GTP-v1U ePC
Node B RNC
Accès 4G

PDCP

74
Copyright EFORT

37
Home Subscriber Server (HSS)

Avec la technologie LTE, le HLR est réutilisé et renommé


Home Subscriber Server (HSS). Le HSS est un HLR évolué
et contient l’information de souscription pour GSM, GPRS,
3G, LTE et IMS.
A la différence de la 2G et de la 3G où l’interface vers le
HLR est supportée par le protocole MAP (protocole du
monde SS7), l’interface S6 s’appuie sur le protocole
DIAMETER (protocole du monde IP).
Le HSS est une base de données qui est utilisée
simultanément par les réseaux 2G, 3G, LTE/ePC et IMS
appartenant au même opérateur. Il supporte donc les
protocoles MAP (2G, 3G) et DIAMETER (LTE/ePC, IMS).

75
Copyright EFORT

Interfaces HSS (1)

Le HSS consiste en les fonctionnalités suivantes :


• Fonctionnalité HSS IP multimedia afin de fournir le support au fonctions de
contrôle de session IMS, telles que les I-CSCF et S-CSCF (Interface Cx basée sur
DIAMETER) et contrôle de service (Interface Sh).
• Fonctionnallité HSS EPS nécessaire afin que les usagers EPS accèdent au
domaine paquet ePC (Interface S6a/S6d).
• Fonctionnalité HSS pour l ’accès non-3GPP à l ’EPS nécessaire afin de permettre
à un 3GPP AAA Server d ’obtenir du HSS les informations d ’authentification pour
authentifier l ’usager I-WLAN, ainsi que son profil d ’usager I-WLAN.
• Fonctionnalité HLR/AuC requise pour le domaine PS (Interface Gr, Gc).
• Fonctionnalité HLR/AuC requise par le domaine circuit, s’il est nécessaire que les
usagers accèdent au domaine circuit ou pour supporter le roaming dans des
réseaux visités légataires supportant le domaines circuit 2G/3G (Interfaces C, D).

76
Copyright EFORT

38
Interfaces HSS (2)

Un réseau nominal peut être supporté par un ou plusieurs HSSs. Le


nombre est fonction du nombre d’usagers mobiles, de la capacité du
HSS et de l’organisation du HSS.
Le HSS prend en charge le stockage des informations suivantes de
l’usager :
• Identités privée et publiques de l’usager
• Information de sécurité de l’usager pour les aspects autorisation et
authentification.
• Information de localisation de l’usager. Le HSS supporte
l’enregistrement de l’usager et mémorise l’adresse du nœud réseau
auquel il est rattaché.
• Le profil de l’usager contenant entre autres les maques de service de
l’usager autorisant l’accès à ces services
le HSS génère aussi des informations de sécurité usager pour
l’authentification mutuelle, le chiffrement et l’intégrité des données.

77
Copyright EFORT

Interfaces HSS (3)


I-WLAN
IMS LTE / ePC
3GPP AAA
I-CSCF, S-CSCF AS Server
MME

SWx
S6a
Sh
Cx HSS
D S6d
MSC/VLR GMSC C
D Gr S4-SGSN

C
MSC Server GMSC Server
2G/3G SGSN
Interface DIAMETER
Interface MAP
Domaine CS 2G/3G Domaine PS 2G/3G78
Copyright EFORT

39
Provisioning HSS pour un usager LTE (1)

Lorsque l’usager LTE est dans son réseau nominal, la couverture LTE peut être
relativement limitée au début du déploiement de cette nouvelle technologie
radio.
C’est la raison pour laquelle le client LTE peut être amené à s’enregistrer au
réseau mobile depuis une couverture 2G ou 3G. Son profil sera passé par le
HSS au MME si l’usager se rattache depuis une couverture LTE.
Si la couverture de rattachement est 2G/3G, alors le nœud obtenant le profil
de l’usager auprès du HSS est le S4-SGSN.
Le S4-SGSN a la capacité de terminer les sessions de données du client dans
l’ePC et non sur le GGSN afin de fournir une mobilité globale au client. Si
l’usager se rattache depuis sa couverture WiFi , le nœud obtenant le profil de
l’usager auprès du HSS est le 3GPP AAA server et non pas le MME ou S4-
SGSN.
Lorsque VoLTE sera mise en œuvre, le S-CSCF est le composant de
l’architecture IMS qui obtiendra le profil de l’usager auprès de l ’UPSF (User
Profile Server Function). Par ailleurs les ASs peuvent obtenir de ce même UPSF
les donnes de services permettant l’exécution des applications pour un client
donnée (e.g., numéro de renvoi d’appel).
79
Copyright EFORT

Provisioning HSS pour un usager LTE (2)

Lorsque l’usager est présent dans un réseau visité qui n’est que 2G/3G, alors le
MSC Server et le 2G/3G SGSN obtiennent ses profil circuit et paquet
respectivement auprès du HLR via l’interface légataire MAP et non pas
DIAMETER.
C ’est la raison pour laquelle il est nécessaire de provisionner le HLR, le HSS et
l ’UPSF pour un client LTE donné.
Un produit HSS peut contenir les fonctionnalités HLR, HSS et UPSF.
Mis à part le HSS, les données de provisioning pour les services de données
d’un usager sont stockées dans la SPR (Subscription Profile Repository) par
APN. Des exemples de telles données sont :
• Un usager dispose d’un abonnement data avec fair use de 3 Gigaoctets par
cycle de facturation
• Un usager est freemium
• Un usager est sujet au contrôle parental
• Un usager est autorisé à utiliser le service skype sans dégradation du flux
correspondant
• Un usager a souscrit au service TV mobile premium et peut utiliser le service
TV mobile de manière illimitée sans impacter son fair use.
80
Copyright EFORT

40
Provisioning HSS pour un usager LTE (3)

Profil usager dans HLR/HSS/UPSF


HLR HSS UPSF

2G/3G 2G/3G 4G
Circuit Switched Packet Switched Packet Switched IMS Profile Service Data SPR
Profile Profile Profile

MAP MAP DIAMETER DIAMETER DIAMETER DIAMETER


S6a/S6d/SWx Cx Sh Sp

MME
MSC Server or MSC/VLR S4-SGSN S-CSCF AS PCRF
2G/3G SGSN 3GPP AAA Server

81
Copyright EFORT

PCRF, PCEF, PCSCF (1)

L’entité PCRF réalise deux fonctions :


• Elle fournit au PCEF les règles de taxation lorsqu’un default bearer ou un
dedicated bearer est activé ou modifié pour l’usager. Ces règles de taxation
permettent au PCEF de différencier les flux de données de service et de les
taxer de façon appropriée. Par exemple, si l’usager fait transiter sur son
contexte PDP primaire des flux WAP et des flux de streaming, il sera possible
au PCEF de distinguer ces deux flux et de taxer le flux WAP sur la base du
volume alors que le flux de streaming sera taxé sur la base de la durée.
• Elle permet de demander au GGSN/PDN GW d’établir, de modifier et de
libérer des contextes PDP secondaires sur la base de QoS souhaitée par
l’usager (interface Gx). Par exemple, Si l’usager demande l’établissement d’une
session IMS, un message SIP sera envoyé au P-CSCF qui dialoguera avec le
PCRF (interface Rx) pour lui indiquer la QoS requise par l’usager pour cette
session. Le PCRF dialogue alors avec le GGSN (interface Gx) pour créer le
contexte PDP secondaire correspondant.

82
Copyright EFORT

41
PCRF, PCEF, PCSCF (2)

Afin de générer les règles de QoS et les règles de taxation, le PCRF doit
accéder à une base de données pouvant fournir des données de souscription de
l ’usager. Cette dernière s ’appelle SPR (Subscription Profile Repository) et
dispose d ’une interface Sp avec le PCRF.

La taxation online est réalisée grâce à l ’entité PCEF qui demande des crédits à
l ’entité OCS (Online Charging System). L ’OCS s ’interface au module
contenant les comptes online via l ’interface Rc et au module de rating via
l ’interface Re.

La taxation offline consiste en la génération de tickets à la fin du contexte


PDP. Ces tickets sont soumis du PCEF à l ’entité OFCS.

83
Copyright EFORT

PCRF, PCEF, PCSCF (3)


Interface DIAMETER
Architecture 3GPP R9
e.g., P-CSCF
Rc
PCRF AF OCF ABMF
OCS
S9 Sy Re
Rx RF
Sp Gy
SPR PCRF
OFCS
Gx
PCRF : Policy and Charging Rules Function
SPR : Subscription Profile Repository
Gz
PCEF : Policy and Charging Enforcement Function
P-CSCF : Proxy Call Stateful Control Function PCEF OCS : Online Charging System
OFCS : Offline Charging System
ABMF : Account Balance Mgmt Function
RF : Rating Function

GGSN/PDN GW

84
Copyright EFORT

42
Self Optimized Network (SON)

Les technologies SON ont été introduites en Rel-8/Rel-9 afin de réduire les
CAPEX et OPEX du système.
Les caractéristiques initiales SON en Rel-8 et Rel-9 assistent les opérateurs
pour déployer des réseaux LTE avec des clusters de eNBs dans leurs
réseaux existants 2G, 3G.
Comme les réseaux LTE vont s’étendre vers une plus grande couverture, le
focus des opérateurs va se tourner vers une croissance et une optimisation
du réseau en couverture et capacité dans un environnement hétérogène avec
des Macros, Micros, Picos et Femtos cellules, avec des RATs 2G et 3G, et
plusieurs porteuses RF par RAT.
Les demandes sont en cours de standardisation en 3GPP Rel-10, qui
permettront des opportunités supplémentaires d’optimisations de
performance des réseaux hétérogènes et de réduire encore l’OPEX.

85
Copyright EFORT

43