Vous êtes sur la page 1sur 2

LE PERSONNAGE

Léon l’Africain, voyageur


entre deux mondes SUR LA TRACE
DE LÉON
Au xvie siècle, la vie haute en couleurs de ce diplomate, géographe à ses heures, AU VATICAN
fait le trait d’union entre les deux rives opposées de la Méditerranée.
CERTAINS ONT VU un portrait de

N
Léon l’Africain dans un tableau
ous étions quelques mar- peint vers 1520 par Sebastiano
Un lettré musulman
Le chroniqueur « chands de Fès partis en-
semble qui nous trouvions La biographie de Léon l’Africain ne va
del Piombo. L’humaniste vêtu
de noir qui y est représenté tient
qui révéla un dans l’Atlas avec cette ca- pas, cependant, sans incertitudes. dans la main un document plié
continent ravane du mois d’octobre.
Vers le coucher du soleil une neige
Presque tous les détails de son parcours
et de ses écrits ont été contestés et
; il est assis à côté d’une table
recouverte de traités et d’une
épaisse et froide commença à tomber. débattus. Y compris cette Description mappemonde. Certains livres
1486-1488 conservés à la Bibliothèque du
Alors quelques Arabes, dix ou douze de l’Afrique, une source pourtant es-
Hassan ibn Mohammed cavaliers, se réunirent et m’invitèrent sentielle où l’on découvre notamment Vatican gardent d’ailleurs la
el-Ouazzan naît à trace de Léon l’Africain. Il s’y
Grenade, dans une famille à quitter la caravane et à venir avec eux le véritable nom de son narrateur, al-
musulmane. Son oncle pour chercher un bon abri. Je ne pou- Hasan Ibn Muhammad al-Wazzan, trouve en effet des ouvrages
l’emmène vivre à Fès alors vais refuser leur offre, mais je craignis celui sous lequel nous le connaissons dans lesquels on peut lire en
qu’il est encore enfant.
quelque piège et j’eus l’idée de me dé- lui ayant été donné après sa conversion arabe : « L’humble serviteur de
1518 barrasser d’une somme importante en par le pape Léon X (1513-1521).
Dieu, Yohanna al-Assad [Jean le
Lion], qui portait auparavant le
Le navire turc dans lequel dinars que j’avais sur moi…” Léon l’Africain naît vers 1486 à Gre-
nom d’Hassan ibn Mohammed
voyagent les deux hommes Dans sa célèbre Description de l’Afrique, nade, peu avant la Reconquête catho-
est assailli par des pirates
el-Ouazza el-Fassi, a étudié ce
rédigée lors de son séjour romain au lique de cette ville d’Espagne par les
castillans. Hassan est alors livre. Que Dieu le protège. »
fait prisonnier et offert au
début du xvie siècle, Léon l’Africain re- Castillans en 1492. En raison des pres-
PORTRAIT D’UN HUMANISTE PEINT VERS 1520 PAR
pape Léon X. late l’une des savoureuses anecdotes sions croissantes qui pèsent sur la SEBASTIANO DEL PIOMBO. POSSIBLE PORTRAIT DE LÉON

ALAMY / ACI
qui ont émaillé sa vie mouvementée. communauté musulmane, sa famille L’AFRICAIN. NATIONAL GALLERY OF ART, WASHINGTON.
1520 Ce diplomate érudit, voyageur intré- doit s’exiler à Fès, capitale du Maroc.
Relégué dans les oubliettes pide, aurait pu être le héros d’un conte Elle y jouit auprès de la dynastie des
du Vatican, Hassan oriental. À défaut, c’est l’écrivain fran- Wattassides (1472-1554) d’une confor-
finit par se convertir au
christianisme et se fait co-libanais Amin Maalouf qui le fera table position lui permettant d’acqué-
baptiser “Léon”, du nom connaître du grand public en 1986, grâce rir de nombreuses propriétés. C’est là
du pape lui-même. à une biographie romancée éponyme que le jeune al-Hasan passe une partie il passe près de Marrakech dans un continue de voyager. Dès l’âge de seize prêt à être dévoré par deux lions. Un
1521 qui relate les péripéties de cet homme de son enfance. Il se forme dans la pres- village dont les habitants ont coutume ans, il s’est déjà rendu à Tombouctou, jour, tenaillé par la faim, il doit même
hors du commun, depuis l’Afrique tigieuse madrasa (école coranique) Bu de demander aux étrangers de passage au sein d’une délégation envoyée au consommer un brouet d’orge agré-
Après le décès du pape
Léon X, Léon l’Africain sahélienne jusqu’aux monts escarpés ‘Inâniyya et à la mosquée al-Qarawiyyîn, de résoudre leurs différends. Il y sera souverain de l’Empire songhaï, en menté d’une viande vieille de plus de
s’installe à Bologne. de l’Atlas, de la Rome des papes où il reçoit une formation de lettré qui retenu neuf jours pour exercer les fonc- Afrique de l’Ouest. L’expérience ac- sept ans. Et l’on ne compte pas les fois
Il y écrit la Description de la Renaissance à l’Istan- lui sera d’une grande aide lors de ses tions de juge et de secrétaire, et donner quise auprès de son oncle est déter- où il rencontre, au péril de sa vie, des
de l’Afrique, son chef- bul des sultans ottomans. pérégrinations. C’est ainsi qu’un jour, satisfaction aux villageois. minante lorsque les rois de Fès ou du bandits de grand chemin !
d’œuvre.
Souss, au sud du Maroc, décident de Toujours dans le cadre des missions
1550 Capturé à Djerba lui confier des missions diplomatiques. qui lui sont confiées, il se rend en 1512-
Léon l’Africain décède Encore enfant, Léon l’Africain fuit Si l’on en croit ses écrits, al-Hasan part Il y affronte les dangers inhérents à 1513 dans les royaumes occupant le
à une date inconnue. très jeune vers l’Orient, en Irak, en Perse son époque, traversant des montagnes Sahel actuel. De retour au Maroc, il
La chronique de ses en 1492 la Reconquête castillane et et en Arménie, probablement pour escarpées en hiver et des déserts brû- joue le rôle de négociateur entre les
voyages est publiée
à titre posthume. quitte Grenade, sa ville natale. accompagner son oncle en mission lants en été. On le retrouve ainsi en- Saadiens et les Wattassides, les deux
diplomatique pour le roi du Maroc. terré vivant par une tempête de neige dynasties qui se disputent alors le pou-
DEUX FEMMES MAURESQUES DE GRENADE. ILLUSTRATION TIRÉE DE CIVITATES ORBIS TERRARUM. 1563. Puis il devient à son tour diplomate et dans les monts de l’Atlas ou encore voir. Spectateur attentif aux progrès
PRISMA
LE PERSONNAGE

MOSQUÉE DJINGAREYBER
de Tombouctou, construite en LE MYTHE
1327. Léon l’Africain visita cette ville
mythique en compagnie de son
DU PRÊTRE JEAN
oncle, qu’il accompagna en voyage
diplomatique. EN 1521, Manuel Ier du Portugal
apprend à Léon X la décou-
verte du légendaire « royaume
du Prêtre Jean », dont le souve-
rain aurait juré fidélité au pape
et se serait engagé à rejoindre
la guerre contre les infidèles.
Léon X accueille cette nouvelle
avec grande joie ; pourtant, s’il
existait bien un royaume chré-
tien dans la région de
l’Éthiopie, Léon l’Afri-
cain fit savoir
au pontife que
les Portugais

BRIDGEMAN / INDEX
avaient attri-
bué par erreur
le nom de Jean
au patriarche qui
le dirigeait.
CARTE D’AFRIQUE dressée
YANN DOELAN / GTRES

par le cartographe portugais

BRIDGEMAN / INDEX
CAVALIER EN TERRE CUITE
RETROUVÉ À DJENNÉ, AU Luis Lazaro et publiée en 1563.
MALI ACTUEL. XVIe SIÈCLE.
Académie des sciences de Lisbonne.

des Espagnols et des Portugais sur les dans tout le Proche et le Moyen Orient. d’un diplomate et savant musulman. forme de mémoires parsemées d’anec- sexuelles singulières des peuples qu’il en 1527 pour quitter l’Italie et s’ins-
côtes marocaines, il constate l’inca- Sur le retour de ce dernier voyage, Al-Hasan est retenu captif au château dotes et de descriptions truculentes. a rencontrés, comme l’homosexuali- taller à Tunis. Il aurait passé dans cette
pacité du pouvoir wattasside à endiguer un événement fait cependant basculer Saint-Ange. Il y reçoit une instruction Le narrateur mêle à ses propres mots té courante lors de certains banquets ville le restant de ses jours, après être
la menace ibérique. Lors d’un nouveau sa vie : il est capturé à Djerba par le cor- catholique, au terme de laquelle il est des citations d’œuvres anciennes d’Ibn de l’élite tunisoise ou encore les acti- retourné à la religion de ses origines,
voyage en 1516-1517, il se rend à Istan- saire castillan Pedro de Cabrera y Fernán- baptisé le 6 janvier 1520, jour de l’Épi- Battuta ou encore d’Ibn Khaldun, in- vités des voyantes de Fès, qui, dans le l’islam. Par sa naissance, son parcours
bul en passant par Alger, Tunis et dez de Bobadilla qui l’emmène à Rome phanie, dans la basilique Saint-Pierre connues à l’époque en Europe. De plus, cadre de rituels magiques, s’adonnaient et sa destinée à la croisée des mondes
l’Égypte. Il accomplit à cette occasion et l’offre, en échange de la rémission de de Rome. En témoignage de l’intérêt bien avant Montesquieu et ses Lettres à une forme de lesbianisme. Il fournit chrétien et musulman, Léon l’Africain
le pèlerinage à La Mecque. À près de ses péchés, comme trophée au pape Léon qu’il lui porte, le pape lui donne comme persanes, Léon l’Africain pratique le également de nombreux détails sur s’est distingué des deux côtés de la
trente ans, al-Hasan a donc voyagé X, impatient de faire la connaissance nom chrétien son propre nom. Dès lors, comparatisme entre l’Europe et le Ma- l’alimentation et les langues du Ma- Méditerranée, mettant à profit son
celui que l’on surnomme Léon l’Africain ghreb. Il constate ainsi que l’écart entre ghreb, ce qui fait de cet ouvrage une expérience et narrant avec talent les
met à profit ses connaissances en arabe gouvernants et gouvernés au Maroc source unique pour l’époque et explique aventures qui furent les siennes. En ce
pour collaborer avec des humanistes est bien moindre que celui séparant son succès : l’Afrique, encore très mal sens, il peut être considéré comme le
de renom, tels le cardinal Egidio da Vi- gentilshommes et roturiers en Italie, connue des Européens au xvie siècle, précurseur de la figure de l’écri-
LE PRIX DE LA LIBERTÉ terbo ou Alberto III Pio, seigneur de par exemple pour les logis des seigneurs exerce sur eux une grande fascination. vain-aventurier qui, de Joseph Conrad
Carpi, pour traduire en latin le Coran de son pays, à peine moins misérables Traduite en plusieurs langues, la Des- à Jack London, a nourri nos imaginaires
LE 6 JANVIER 1520, le Grenadin fut baptisé par le pape ou encore les épîtres de saint Paul. Il que ceux de leurs sujets, comparés aux cription de l’Afrique sera rééditée douze depuis l’enfance.
Léon X dans la basilique Saint-Pierre. Au terme de élabore également avec le médecin luxueux palais de la Renaissance où fois, contribuant à forger l’image que
la cérémonie, cet ancien prisonnier musulman juif Jacob Mantino ben Samuel un évoluent les nobles italiens. les Européens se feront longtemps de MEHDI GHOUIRGATE
MAÎTRE DE CONFÉRENCES EN ARABE À L’UNIVERSITÉ
s’appelait désormais Joannes Leo de Medici. La con- dictionnaire arabe-hébreu-latin. La Description de l’Afrique est avant l’Afrique. BORDEAUX-MONTAIGNE ET MEMBRE DU PROJET “IGAMWI”
XXXXXXXX

version d’Hassan et ce changement de nom, mani- tout un formidable outil de connais- À partir des années 1527-1528, la
festement attribué en hommage à celui du pontife, Un ouvrage précurseur sance, fourmillant d’informations trace de Léon l’Africain se perd. Il est
furent le prix à payer pour recouvrer la liberté. Pour Description de l’Afrique
C’est à cette époque qu’il rédige en géographiques, anthropologiques et probable qu’il ait profité des troubles en L. l’Africain, (trad. A. Épaulard),
éd. Adrien-Maisonneuve, Paris, 1981.
DÉTAIL D’UN PORTRAIT DE LÉON X PAR RAPHAËL (1518). GALERIE DES OFFICES, FLORENCE. italien, sur la demande du pape, sa linguistiques. Son auteur y présente, occasionnés par les troupes impériales savoir
Description de l’Afrique. Elle prend la entre autres, certaines pratiques de Charles Quint lors du sac de Rome plus

D E A / A L B UM

Centres d'intérêt liés