Vous êtes sur la page 1sur 13

UNIVERSITE VICTOR SAEGALEN

BORDEAUX 2

Diplome interuniversitaire d'Acupuncture

COURS DE DEUXIEME ANNEE

Séminaire 1

Module 1
Glossoscopie

Docteur Philippe CASTERA


GENERALITES
L'examen de la langue est particulièrement important en médecine chinoise. Il est
souvent plus fiable et plus objectif que la prise du pouls.

La couleur du corps de la langue permet souvent de trancher lorsque le


diagnostic est difficile selon les 8 règles (Bagang). Par exemple, un patient peut
associer des signes de froid et de chaleur. Si la langue est pâle, la réalité est
probablement un froid.

L'aspect de la langue demande plus de temps pour se modifier et est donc plus
fidèle au problème de fond du patient. L'anxiété de la consultation donnera souvent un
pouls tendu ou rapide, mais la langue ne sera pas modifiée.

Dans les cas chroniques la couleur du corps de la langue est le signe le plus
utile. Dans les cas aigus, la couleur de l'enduit sera plus instructive.

Toutefois, si l'examen de la langue est simple, fiable et facilement


assimilable, il demeure peu précis. Les autres données de l'examen demeurent
indispensables.
Ce cours va s'attacher aux éléments essentiels les plus importants.

L'EXAMEN DE LA LANGUE
 Préférer la lumière du jour ou celle d'une lampe halogène.
 Tirer la langue à fond, mais sans forcer (ce qui pourrait modifier la forme de la
langue et lui donner une couleur rouge).
 Ne pas tirer la langue trop longtemps (moins de 20 secondes) (car ceci peut
donner une pointe rouge).
 Apprécier l'adhésivité de l'enduit avec un abaisse-langue (permet également
de juger de la couleur du corps de langue, en dessous de l'enduit).
 Tenir compte du fait que l'enduit est normalement plus ou moins épais selon
les individus.
 Tenir compte des facteurs pouvant modifier l'aspect lingual:
> Les repas.
> Dormir bouche ouverte.
> Aliments acides, sucrés ou salés, vinaigre (enduit gris ou noir,
mais non sec, non adhérent).
> Tabac (enduit jaune, marron).
> Nèfle, jus d'orange (enduit jaune).
> Excitants, piquants, boissons chaudes (langue rouge).
> Café (couleur brune-jaune).
> Vin (couleur pourpre foncée).
> Médicaments (antibiotiques, psychotropes, antimitotiques,
notamment).
LA LANGUE NORMALE
6 caractères principaux sont recherchés:
* La mobilité et la souplesse.
* L'éclat, le shen.
* La couleur du corps de la langue.
* La forme de la langue.
* L'enduit.
* Le degré d'Humidité.

1- LA MOBILITE ET LA SOUPLESSE.

La langue normale est souple et sort de la bouche sans trembler, sans


dévier, par ce que la circulation et la répartition du qi se font normalement et
aisément.

2- L'ECLAT DE LA LANGUE OU SHEN.

Si la langue est éclatante, notamment à la racine, le pronostic est bon. Si


la couleur est sombre et fanée, surtout à la racine, le pronostic est mauvais.

3- LA COULEUR DU CORPS DE LA LANGUE.

Il s'agit de l'élément le plus fiable pour le diagnostic, peu modifié par les
facteurs conjoncturels. La couleur normale est rouge un peu pâle et éclatant,
traduisant que le Sang et les Liquides sont bien élaborés et circulent bien.

4- LA FORME DE LA LANGUE.

Elle est souple, ni enflée, ni mince, sans fissure ni ulcération


traduisant l'état normal des zang-fu , du qi et du sang.

5- L'ENDUIT LINGUAL.

Il est homogène, parce que les viscères fonctionnent bien.


L'enduit lingual est en relation avec le qi de l'Estomac.
Un léger enduit blanchâtre, adhérent, un peu plus épais à la base,
correspond à la normalité. Ceci traduit que l'assimilation de Guqi (l'énergie des aliments)
se fait correctement au niveau de l'Estomac.

6- LE DEGRE D'HUMIDITE.

Une langue normale est légèrement humide, ce qui traduit un


fonctionnement correct de l'estomac, celui-ci étant à l'origine des Liquides de
l'organisme. Donc, on peut apprécier ainsi l'état des Liquides organiques et l'état relatif
du yin et du yang, du froid et de la chaleur.

SEMEIOLOGIE TOPOGRAPHIQUE
Les signes linguaux globaux reflètent l'état général du fonctionnement de
l'organisme, tandis que les signes topographiques sont plus spécifiques des organes.

La langue, comme le pouls, peut être divisée en 3 parties à peu près égales:

 Le tiers antérieur qui correspond au réchauffeur supérieur (shangjiao)


(Coeur-xin; Poumon-fei).
 Le tiers moyen qui correspond au réchauffeur moyen (zhongjiao)(Rate-
pi; Estomac-wei).
 Le tiers postérieur qui correspond au réchauffeur inférieur (xiajiao)
(Vessie, Rein-shen, IG-xiaochang, GI-dachang).

La localisation plus précise des organes est sujette à quelques variations selon
les auteurs et les époques. La plus consensuelle est la suivante:

LE SHEN OU ECLAT.
 Une langue éclatante traduit une Zhenqi correct (Energie vitale).
 Une langue terne et sèche traduit un manque de zhenqi. Il y a atteinte des
Liquides organiques (jinye) qui sont en vide. C'est un signe de chaleur.
LA FORME DE LA LANGUE
1- UNE GROSSE LANGUE.

Le plus souvent signe d'une plénitude par accumulation de Liquides


Organiques. Cette plénitude peut se limiter à la partie supérieure du corps, en rapport
avec des troubles de la circulation du qi.
Les aspects associés permettront de préciser le diagnostic.
Le plus souvent il s'agit d'une grosse langue gardant l'empreinte des
dents, ce qui correspond à un vide de yang de Rate.

2- UNE LANGUE FINE.

Vide de Sang, de yin, de Liquides organiques.

3- UNE LANGUE CREVASSEE, FENDILLEE.

Atteinte des Liquides organiques par la chaleur. Il y a vide de yin.


Si la langue est rouge, c'est un excès de chaleur qui blesse les Liquides. Si
la langue est pâle, il y a vide de Sang, celui-ci ne pouvant venir nourrir la langue.

4- UNE LANGUE VERNISSEE, LISSE COMME UN MIROIR.

Vide du qi de l'Estomac.

5- UNE LANGUE EPINEUSE (prolifération des papilles).

Signe de chaleur.

MOBILITE DE LA LANGUE.
La mobilité de la langue permet de juger de la circulation du qi. Le principal
organe conçerné est le Foie qui doit assurer la libre circulation du qi.

1- UNE LANGUE RAIDE.

Signe de plénitude.

2- UNE LANGUE MOLLE.

Signe de vide (Sang, qi ou Liquides organiques).


3- UNE LANGUE TREMBLANTE.

3-1- Si maladie aiguë.

Chaleur extrême, car "le chaud à son comble cause du Vent". La


langue est rouge.

3-2- Si maladie chronique.

Vide de qi et de xue. Notamment un vide de qi dans les Méridiens


zutaiyin (Rate) et shoushaoyin (Coeur) qui nourrissent la langue. Dans ces deux cas la
langue est rouge.
Si la langue est violacée, on évoque un vide de sang du Foie.

4- UNE LANGUE QUI SORT DE LA BOUCHE, JOUANT ENTRE LES LEVRES.

Plénitude-Chaleur de Coeur et éventuellement de Rate.


Excès de vent.

LA COULEUR DU CORPS DE LA LANGUE.


On juge ici de l'état du Sang, de sa quantité, de sa qualité, de sa circulation. Le
Coeur étant le "Maître du Sang", on juge également de son état, indirectement.

1- UNE LANGUE PÂLE, VOIR BLANCHE.

Signe de froid.

1-1- Si atteinte d'origine externe.

Si un facteur pathogène yin, par exemple le froid, attaque


l'organisme, il s'agit d'un signe de froid par plénitude de yin.

1-2- Si atteinte d'origine interne.

Il s'agit alors d'un signe de froid par vide de yang: le qi est


insuffisant pour mettre le sang en mouvement.
2- UNE LANGUE ROUGE.

Signe de chaleur.

2-1- Si atteinte d'origine externe.

Si un Facteur pathogène externe yang, la chaleur par exemple,


attaque l'organisme, il s'agit d'un signe de chaleur par plénitude de yang.

2-2- Si atteinte d'origine interne.

Il s'agit ici d'un signe de chaleur par vide de yin. Nous sommes
plutôt en présence d'une maladie chronique.

3- UNE LANGUE POURPRE, VIOLETTE, BLEU-POURPRE.

Stagnation de Sang et de qi avec épuisement du Sang.


Stade évolutif extrême des langues pâles ou rouges. On parle de
maladies de froid ou de chaleur extrême.
Certains auteurs considèrent qu'il y a atteinte du Foie du fait de la
stagnation.

4- UNE LANGUE NOIRE.

Pour ma part, je considère qu'il s'agit d'une coloration de l'enduit.

5- UNE LANGUE JAUNE.

La coloration jaune se limite, le plus souvent, à la zône située de part et


d'autre du frein de la langue. Ceci correspond à un ictère franc.

L'ENDUIT LINGUAL.
A l'état normal l'enduit, substance située entre les papilles filiformes et l'épithélium
corné, est éliminé par l'action de lavage et de frottement de la salive et des aliments, au
cours de la mastication et de la déglutition. Il ne subsiste donc qu'une couche assez fine
d'enduit.
Chez le malade, l'inappétence, une alimentation liquide ou semi-liquide,
diminuent cette action de nettoyage et d'abrasion. De même la fièvre, la déshydratation
diminuent la salivation. Tout ceci favorise la croissance excessive des papilles filiformes
et l'augmentation d'épaisseur de l'enduit lingual.

En médecine chinoise, l'enduit permet de déterminer la nature du Facteur


pathogène et sa localisation, la gravité de la maladie, l'état du qi de l'Estomac, l'état des
Liquides et l'importance des Glaires et mucosités.
1- LA NATURE DE L'ENDUIT.

1-1- L'enduit peut être vrai ou faux.

L'enduit est vrai ou faux selon qu'il est adhérent ou pas.


Plus l'enduit est adhérent plus la maladie est profonde et sévère. Si
l'enduit est adhérent ceci signifie que le qi de l'Estomac est prospère, ce qui est associé,
généralement, à des signes de plénitude et chaleur.
Si l'enduit est facilement enlevé par le grattage, ceci traduit une
déficience du qi de l'Estomac, ce qui est associé généralement à un Vide-froid (vide de
yang).

1-2- L'enduit peut être mince ou épais.

Plus l'enduit est mince, plus la maladie est bénigne, de Surface


(biao). Si l'enduit s'épaissit, ceci traduit un passage en profondeur (li) de la maladie, du
facteur pathogène. Il peut y avoir aussi accumulation d'aliments ou de mucosités à
l'interne.
Si l'enduit disparaît brutalement, il faut évoquer une déficience grave
du qi de l'Estomac.

1-3- L'enduit peut être brillant ou sec.

Un enduit sec est la conséquence d'une déficience en Liquides


organiques (jinye) au niveau de la surface de la langue. Ceci peut se rencontrer en cas
d'atteinte des Liquides par la chaleur, mais aussi en cas de vide de yang, ce dernier
étant insuffisant pour mobiliser les Liquides jusqu'à la surface de la langue.
A l'opposé un enduit excessivement humide correspond à une
surcharge en facteur pathogène "Humidité".

1-4- Enduit écaillé ou langue en miroir.

Ceci évoque une déficience du qi de l'Estomac. On peut également


évoquer une atteinte des Liquides par excès de chaleur.

1-5- Enduit gras ou vaseux.

Un enduit gras est gluant, de granité fin. Il est en faveur d'une


atteinte du Foyer moyen (zhongjiao) ou d'un tableau humidité-chaleur avec
accumulation d'aliments.
Un enduit vaseux est épais, spongieux, d'un granité de grande taille.
Il traduit une plénitude de yin. D'origine interne, il est en faveur d'une accumulation de
nourriture, avec souvent transformation en Glaires. D'origine externe, il est en faveur
d'une invasion par l'humidité.
2- LA COULEUR DE L'ENDUIT.

2-1- L'enduit peut être blanc.

Il s'agit d'une langue saburrale. L'enduit se délimite souvent en


arrière de la pointe de la langue.
On évoque une maladie de surface (biaozheng), par un facteur
pathogène externe de type vent, froid ou humidité.
Parfois, cependant, l'atteinte est d'origine interne (lizheng). On
pense alors à une atteinte de l'estomac par une accumulation de nourriture. L'enduit
ressemble à du sel gemme.

2-2- L'enduit peut être jaune.

On évoque une maladie interne (lizheng) et plutôt de type


chaleur, préférentiellement au niveau de Rate et Estomac. Ce type d'enduit siège
d'ailleurs souvent au centre de la langue.
Les caractéristiques associées à la couleur permettront de préciser
l'importance de la maladie et le caractère sec ou humide. Plus la couleur est sombre,
foncée, plus la maladie est sévère.

2-3- L'enduit peut être gris cendré.

Il s'agit d'une couleur de transition entre le blanc ou le jaune et le


noir. ceci traduit un état de vide avec atteinte interne importante, que l'origine soit
interne ou externe.
Si l'enduit est gris et sec, c'est un signe de chaleur.
Si l'enduit est gris et humide, c'est un signe de vide de yang.

2-4- L'enduit peut être noir.

C'est un signe de gravité.


Si l'enduit est noir, gras, humide, sur un corps lingual plutôt pâle,
c'est un signe de froid par vide de yang.
Si l'enduit est noir et sec, sur une langue rouge-cramoisie, c'est un
signe de chaleur par vide de yin.
Si l'enduit noir siège au fond et au centre de la langue, c'est un
signe de chaleur dans le Foyer inférieur (xiajiao).
EXPOSE SYNOPTIQUE
1- LA GLOSSOSCOPIE VA PERMETTRE SCHEMATIQUEMENT:

1-1- D'évaluer le caractère d'évolutivité et de juger du pronostic.

 L'examen de la racine de la langue donne le pronostic de vie ou de mort. On


juge à ce niveau de l'état de l'énergie ancestrale (jingqi). Si la base de la
langue est terne et sèche, le pronostic est mauvais.

 Au niveau du corps de la langue, une sècheresse importante avec crevasses,


une langue entièrement noire ou sans enduit, sortant de la bouche, sont de
mauvais pronostic.

 Au niveau de l'enduit on juge de la lutte entre les pervers (xieqi) et le correct


(zhengqi). Le changement de couleur de l'enduit évoque une évolution de la
maladie. Le passage du blanc au jaune puis au noir, marque une
aggravation. L'inverse marque une amélioration. L'évolution vers la couleur
noire marque également une pénétration en profondeur du facteur pathogène
(xieqi), de même le froid devient chaleur.
L'épaississement de l'enduit traduit une aggravation de la maladie et une
pénétration du facteur pathogène. Ceci est vrai également si l'adhérence
augmente.
Enfin, la sècheresse de l'enduit est également de mauvais pronostic, car elle
marque un assèchement des Liquides organiques par excès de chaleur.

1-2- D'évaluer la qualité du qi et du xue, c'est à dire la plénitude ou le


vide du qi xue des zang fu.

D'une manière globale, le qi et le xue seront plutôt jugés sur la couleur du corps
de la langue.

 Langue rouge et humide: qi et xue prospères.


 Langue pâle: qi et xue faibles.

La qualité du qi de l'Estomac et de Sanjiao seront essentiellement jugés sur


l'enduit. Si l'enduit est mince, blanc et humide, le qi de l'Estomac est un peu faible.

1-3- D'évaluer la localisation superficielle ou profonde de la maladie.

En fonction de l'épaisseur de l'enduit.


1-4- De déterminer la nature du facteur pathogène (xieqi).

 Enduit blanc: Vent, Froid, Humidité.


 Enduit jaune: Chaleur.
 Enduit gras, vaseux: stase de nourriture, mucosités troubles.
 Plaques violettes, varicosités, langue pourpre: stase de sang.

1-5- D'évaluer l'état des Liquides organiques.

Par la sècheresse ou l'humidité du corps ou de l'enduit de la langue.

1-6- D'avoir une idée de la topographie de l'atteinte.

Essentiellement la pointe pour le Coeur, le centre pour la Rate et


l'Estomac, la base pour les Reins.

1-7- De juger de la circulation du qi dans les Méridiens.

La souplesse et la mobilité de la langue en sont le reflet.

1-8- De proposer des orientations thérapeutiques.

* On tonifie les vides.


* On disperse les plénitudes.
* On évacue les chaleurs.
* On réchauffe les froids.
* On fait circuler les stagnations.
* On expulse les pervers.
* On régularise l'interne et l'externe.

Le but est de tendre vers l'harmonie, la conformité.


2- SYNTHESE SELON LA DIALECTIQUE DES HUIT REGLES
DIAGNOSTIQUES (BAGANG).

Ne sont retenus ici que les signes les plus fiables.

FROID CHALEUR
Corps pâle, blanc ou violet. Corps rouge foncé, cramoisi ou violet.

Enduit non adhérent et blanc. Enduit adhérent, sec, écaillé, de couleur


jaune, grise ou noire.

Langue épineuse, crevassée, sèche.


VIDE PLENITUDE
Fine, molle, tremblante. Grosse, raide, sortant de la bouche.

Pâle, bleue ou noire Rouge humide.

Enduit non adhérent Enduit adhérent.


PROFOND SURFACE
Noire.

Enduit adhérent, épais, blanc, poudreux, Enduit peu adhérent, mince, partiel, blanc.
jaune, gris ou noir.

Affection ancienne, chronique Affection récente, aiguë.


EXCES DE YIN DEFICIENCE DE YIN
Lisse comme un miroir.

Pâle ou blanche. Rouge foncée, sèche.

Enduit vaseux, gluant. Enduit écaillé, gris et sec.


DEFICIENCE DE YANG EXCES DE YANG
Pâle ou blanche. Rouge foncée.

Enduit jaune-safran, ou gris et humide. Enduit plutôt noir et sec.

.
.
CONCLUSION
N'ont été retenus ici que les signes rencontrés effectivement lors d'une étude
clinique réalisée en aveugle auprès de 300 patients (thèse de médecine personnelle, en
1984). N'ont pas été retenus les signes peu fiables faisant l'objet d'interprétations
variées selon les époques et les auteurs. Ceci aboutit à une glossoscopie très simplifiée
mais que je pense utile en pratique au quotidien, et facile à intégrer.
L'étude en question a montré que les langues les plus fréquentes dans une
population de patients hospitalisés sont:
* les langues pâles,
* les langues crevassées,
* l'enduit jaune.
25 associations de signes linguaux ont été relevées qui, 24 fois sur 25, étaient
compatibles avec la dialectique des huit règles diagnostiques.
Certains paramètres biologiques ou cliniques sont significativement perturbés
devant certains aspects linguaux:
* Langue rouge: tachycardies et hypokaliémies plus fréquentes.
* Langue tremblante: HTA et hypokaliémies plus fréquentes.
* Langue sèche: tachycardies et hyperleucocytoses plus
fréquentes.
* Langue lisse: tachycardies, hématocrites inférieurs à 40%,
hémoglobines inférieures à 12g sont plus fréquents.
* Enduit anormal: urée plus fréquemment rencontrée au-dessus
de 0,4g/l.

Référence utilisée:
Castera Ph. Apport des médecines occidentale et traditionnelle chinoise pour une
meilleure connaissance et utilisation de la sémiologie linguale [thèse médecine].
Bordeaux, 1984.

Plusieurs ouvrages plus récents ont été publiés, notamment un de Macciocia consacré
entièrement à l'examen de la langue en médecine chinoise. Ces documents paraissent
trop complets et seront plutôt intéressants à titre de perfectionnement, après l'obtention
du DIU.